POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique"

Transcription

1 POINT DE CONTACT ET LIMITE CERVICO-PROXIMALE DES RESTAURATIONS OCCLUSO-PROXIMALES A L AMALGAME Evaluation clinique GAYE F., MBAYE M., KANE A. W., DIAGNE A., DIOP-THIAW F., SARR M. 1 - INTRODUCTION La restauration occluso-proximale (classe Il de BLACK), intéressant à la fois la zone cervicale et la zone de contact i n t e r-dentaire, constitue selon HESS «un monument d Odontologie Conservatrice» (7). Pour reconstituer les fossettes, les crêtes, les bombés proximaux et le point de contact inter-proximal, l emploi systématique d une matrice, d un porte-matrice, de coins inter-dentaires, et de procédés écarteurs sont obligatoires (11). Dans le cadre de l évaluation clinique immédiate des restaurations occluso-proximales à l amalgame, réalisées par les étudiants de 4ème et 5ème années à l Institut d OdontoStomatologie de Dakar, nous vérifions le rétablissement du point de contact et de la limite cervicoproximale, corrélativement à l utilisation des matrices, porte-matrices et coins inter-dentaires. Notre objectif est d identifier les facteurs iatrogènes des obturations incorrectes et d apprécier l apport de la radiographie rétro-alvéolaire comme critère d évaluation postopératoire des restaurations occluso-proximales à l amalgame. 2 - MATERIEL ET METHODE Matériel De mars à juin 1994, un total de 55/119 obturations occluso-proximales réalisées à l Institut d Odontologie et de Stomatologie et jugées cliniquement acceptables : - sur 28 dents (dont 7 prémolaires et 21 molaires), - et 27 dents dé (dont 14 prémolaires et 13 molaires) ont constitué notre échantillon d étude. Les critères de sélection pour l acceptation clinique de la restauration occluso-proximale sont : - une restauration de la morphologie occluso-proximale, Service d odontologie conservatrice endodontie Institut &Odontologie et de Stomatologie -Université Cheikh Anta DIOP DAKAR - (Sénégal). - une finition de l état de surface - et une étanchéité du joint marginal au moment du contrôle endo-buccal. La fiche clinique comportait les critères de jugement : - le type et la vitalité pulpaire de la dent, - le type de coffrage avec des matrices ciconférencielles [ Tofflemire, Méba.] et non circonférencielles, sans séparateur [Ivory 1] ou avec séparateur [Ivory 14], - l utilisation ou non de coins inter-dentaires, - et le cliché radiographique rétro-alvéolaire post-opératoire de l obturation occluso-proximale Méthode L ensemble des restaurations occluso-proximales exécutées par les étudiants à l Institut d Odonto-stomatologie de Dakar a été examiné de mars à juin A la séance de restauration à l amalgame : la fiche clinique avec le type de dent, le moyen de coffrage et l utilisation ou non de coins inter-dentaires était remplie par l étudiant. Le contrôle clinique a été effectué par l enseignant superviseur grâce à un contrôle visuel et tactile au niveau de la morphologie occluso-proximale (papier à articuler), de l état de surface, du joint marginal, du joint cervical et du point de contact (1/3 vestibulaire occlusal) à l inspection avec un miroir et des sondes n 8, n 17 ou du fil de soie. Après l acceptation clinique de la restauration selon les critères de sélection et de jugement, une radiographie rétro-alvéolaire a été réalisée pour évaluer le rétablissement du point de contact et de la limite cervicoproximale de l obturation à l amalgame (profil proximal de la restauration). L évaluation immédiate des restaurations occluso-proximales à l amalgame à l aide du cliché radiographique et la qualité de la restauration ont été jugées avec les critères suivants : - obturation correcte, quand il n existe aucune anomalie au niveau du contact inter-dentaire et ou au niveau du joint cervico-proximal, - obturation incorrecte quand il existe au moins une anomalie du contact inter-dentaire et ou du joint cervico-proximal.

2 3 - RESULTATS Photo 2 : Surface de contact trop grand Qualité des restaurations occluso-proximales à l amalgame L analyse des 55 clichés radiographiques post-opératoires a permis de juger la qualité des obturations avec : 20 obturations occluso-proximales correctes soit 36,37 % et 35 obturations incorrectes: 63,63 % [Tableau 1]. Tableau 1 : Evaluation radiographique des restaurations occluso-proximales à l amalgame Obturations correctes Absence Large Hiatus Débordement N = Prévalence 36,37 % Contact interdentaire Obturations incorrectes Limite cervico-proximale 14,54% 10,91% 16,36% 21,82% 100% Pour les obturations incorrectes, nous avons relevé : le défaut de restauration du contact interdentaire avec une surface de contact trop grande ou une absence de contact entre la dent restaurée et la dent adjacente ; ainsi que l absence de joint dent-obturation au niveau cervico-proximal (hiatus) ou le débordement de l amalgame dans l embrasure cervicale par rapport à la limite cervico-proximale de la cavité. Ces obturations incorrectes se répartissent comme suit : - une absence de contact interdentaire dans 14,54 % des cas et une surface de contact large pour une proportion de 10,91 % au niveau de la zone de contact inter-dentaire (Photo 1), - 16,36 % de hiatus et 21,82 % de débordement de la restauration, au niveau de l embrasure cervicale à la limite cervico-proximale (Photo 2). Photo 1 : Obturations incorrectes : zone de contact interdentaire - Absence de point de contact interdentaire Utilisation des matrices Selon la sélection des matrices Sur les 35 obturations incorrectes, 26 obturations (74,29 %) ont été réalisées avec des matrices circ o n f é - rencielles, et la Tofflemire en particulier (18 obturations incorrectes). Matrices obt. incorrectes Tableau 2 : Obturation incorrectes et utilisation des matrices Circonférencielles Non circonférencielles Meba Tofflemire Ivory 1 Ivory 14 Absence Large Hiatus Débordement Absence = absence de contact inter-dentaire Large = Contact inter-dentaire large Hiatus/Débordement = au niveau de la limite cervico-proximale Dans la moitié des cas, les coins inter-dentaires n ont pas été utilisés. L absence de contact inter-dentaire et le débordement de la restauration à la limite cervico-proximale représentaient 57,14 % des obturations incorrectes. Pour les matrices non circonférencielles, l Ivory 1 qui est sans séparateur est utilisé sans coins inter-dentaires alors que l Ivory 14, avec séparateur intégré n a pas entraîné de débordement [25,71 % des cas (9 obturations incorrectes)]. 36

3 Les difficultés de la chirurgie Selon la dent Au niveau des prémolaires Les restaurations ont été exécutées avec des matrices c i rconférencielles sur des prémolaires dé du maxillaire avec la Tofflemire en particulier, malgré le volume coronaire moins important et une ouverture proximale de la cavité plus réduite (11 restaurations incorrectes) [Tableau 3]. Tableau 3 : Utilisation des matrices au niveau des obturations incorrectes sur les prémolaires Matrices prémolaires dé dé Meba Tofflemire Ivory 1 Ivory Les matrices non circonférencielles de type Ivory sont peu utilisées. Quand les matrices sont sans séparateur : Méba, Tofflemire ou Ivory 1, l usage de coins inter-dentaires n était pas systématique. Au niveau des molaires Plus de la moitié des restaurations incorrectes ont été effectuées sur des dents à pulpe vivante (dents ) [Tableau 4]. Tableau 4 : Utilisation des matrices au niveau des obturations incorrectes sur les molaires Matrices molaires dé dé Circonférencielles Circonférencielles Non circonférencielles Non circonférencielles Meba Tofflemire Ivory 1 Ivory Dans 25 % des cas, les matrices non circ o n f é r e n c i e l l e s sans séparateur : Ivory 1, et Ivory 14 avec séparateur intégré étaient employées. Les matrices circonférencielles (75 % des restaurations incorrectes : 15/24) ont été souvent utilisées sans coins inter-dentaires (3 fois sur 4) Selon la vitalité pulpaire Le tiers des restaurations incorrectes (12/35) sont des débordements au niveau de la limite cervico-proximale, principalement sur les molaires à pulpe vivante (7 dents ). Le sertissage cervical de la matrice est mis en cause avec l absence de coins inter- dentaires ou leur défaut d adaptation cervicale [Tableau 5]. Dents obtur. Incorrectes Tableau 5 : Obturations incorrectes selon le type de dents et la vitalité pulpaire 4 - DISCUSSION Pulpées Dé Prémolaires Molaires Prémolaires Molaires Absence Large Hiatus Débordement Nous avons relevé des fautes iatrogènes portant sur le choix des matrices, l absence ou la mauvaise utilisation des coins inter-dentaires, le défaut de serrage des matrices et une insuffisance ou un excès de condensation de l amalgame. Les étudiants utilisent surtout des matrices circ o n f é r e n - cielles de type Tofflemire, sans coins inter-dentaires dans plus de la moitié des cas, aussi bien pour les prémolaires que les molaires. Et le serrage insuffisant des porte-matrices (To f f l e m i r e, Meba, Ivory 14) associé à une condensation excessive de l amalgame ont entraîné un débordement de la restauration (21,82 %) au niveau de l embrasure cervicale (diamètre fouloir supérieur à la largeur de la paroi cervicale de la cavité) Le volume coronaire moins important des prémolaires et l ouverture proximale de la cavité militent en faveur de l utilisation : 37

4 - de matrices non circonférencielles (avec séparateur: Ivory 14, Mac Kean ou sans séparateur et avec des coins inter-dentaires : Ivory 1, - et de fouloirs à amalgame de petits diamètres pour réduire les débordements à la limite cervico-proximale. Dans l ensemble, la vitalité pulpaire n est pas un facteur déterminant par rapport à la qualité de la restauration occluso-proximale (18 dents /17 dents dé), ce qui est un reflet des préparations cavitaires non iatrogènes. L interposition de ciment entre le rebord cervical de la dent et l amalgame, la condensation insuffisante de l amalgame lors de sa mise en place sont à l origine du hiatus à la limite cervico-proximale (16,36 %) que seule la radiographie peut mettre en évidence. La préparation cavitaire des dents dé ne doit pas laisser de ciment entre le rebord cervical de la dent et l amalgame. Dans les cas d absence de contact inter-dentaire (14,54 %), la matrice n a pas été galbée, avec usage de matrices sans séparateurs (Méba, Tofflemire, Ivory 1) et sans coins inter-dentaires. Lorsque la surface de contact est grande (10,91 %), le défaut de serrage de la matrice est associé ou non à l absence d écartement des dents contiguës (coins inter-dentaires) Dans tous les cas, le contrôle radiographique a été déterminant pour identifier la plupart des défauts des restaurations occluso-proximales à l amalgame. L évaluation clinique immédiate permet de procéder à la correction des obturations débordantes, et de certaines surfaces de contact grandes alors qu en cas de hiatus ou d absence de contact inter-dentaire, la reprise de la restauration est impérative. De nombreuses études cliniques et expérimentales ont montré que les restaurations dentaires occluso-proximales incorrectes provoquent des altérations du parodonte allant de l atteinte gingivale mineure à la formation de poches parodontales (3, 4, 9, 13, 15) Les fautes iatrogènes que nous avons relevées peuvent être à l origine de lésions anatomiques : syndrome du septum inter-dentaire, l hypertrophie gingivale, la gingivite simple et les parodontites avec poches parodontales supra ou infra- osseuses localisées ainsi qu une alvéolyse horizontale, verticale ou complexe selon SVOBODA J.M. (13) et MILCENT P. (9). L empiétement de l obturation sur l espace biologique de GARGUILO (6) dans les débordements de la limite cervicale particulièrement pour les cavités sous gingivales ; sont les causes de lésions parodontales sévères. L étude de WOJTOWICZ et coll. en 1974, portant sur radiographies buccales a montré que l absence de contact inter-dentaire, constitue la cause majeure des 73,3 % des anomalies d obturations occluso-proximales à l amalgame (15). Pour obtenir un point de contact inter-dentaire de qualité, il faudra compenser l épaisseur de la matrice en la galbant (brunissoir olive sur bloc à spatuler) et maintenir avec souplesse le porte-matrice (Tofflemire, Nyström, Morphident...) par des coins inter-dentaires engagés dans l embrasure pour réaliser un écartement suffisant (11). Le «Mac Kean separator«n est efficace que pour les cavités à ouverture proximale peu importante dans le sens vestibulo-lingual (les prémolaires) [14]. La connaissance des exigences de chaque type de système matriciel orientera le choix et l utilisation des principaux procédés (écartement des dents contiguës, serrage matrice) [4-14]. Il n existe pas de système de matrice universel. L ajustage de la matrice au niveau cervical devra tenir compte des particularités anatomiques de la face mésiale des prémolaires maxillaires et des molaires mandibulaires (1, 2) ; cas où la suppression de l arête dorsale du coin interdentaire au bistouri et l insertion latérale du coin conviendront au profil cervical concave de ces dents. Dans tous les cas, toute la hauteur du coin inter-dentaire doit s appuyer un millimètre en dessous de la marc h e cervicale de la cavité. Le dégagement latéral de la bande matrice préservera l intégrité de la crête marginale reconstituée par soustraction à l amalgame et dont le versant périphérique participe au contact avec la dent contiguë (2). 38

5 La restauration du point de contact inter-dentaire, tout en assurant la continuité des dents sur l arcade et la protection des septa inter-dentaires osseux et papillaires selon GLICKMAN (1978 ainsi que le maintien de la limite cervicale (supra ou juxta-gingivale) ; participera à la préservation de la santé parodontale (4, 10) Après la restauration complète de la face proximale, TOFFENETTI (13) propose de réaliser un cliché radiographique rétro-alvéolaire afin de s assurer de l adaptation cervicale et contrôler le profil proximal de l obturation. En raison des contraintes économiques, nos étudiants ne disposent que de matrices circonférencielles dans leur trousse. Il serait souhaitable de mettre à leur disposition dans la salle de stérilisation 2 à 4 jeux de matrices c i rconférencielles de type Nyström, Morphident ; de «Mac Kean separator«, ainsi que des coins inter-dentaires avec des précelles crantées pour faciliter leur mise en place. En outre une grille de notation dans le carnet de l étudiant avec le choix du système matriciel en fonction de la dent et l utilisation de coins inter-dentaires, amélioreraient le contrôle clinique et l évaluation des restaurations occluso-proximales. 5 - CONCLUSION Notre étude met en évidence la nécessité d une évaluation des obturations coronaires occluso-proximales à l amalgame afin d en limiter le caractère iatrogène. L identification des fautes iatrogènes ainsi que leurs facteurs étiologiques pourraient réduire le taux d échec des restaurations occluso-proximales. La correction du débordement et de certaines surfaces de contact larg e (36,37 %) ; sans reprise de l obturation a amélioré le taux de succès de 20 % à l évaluation clinique immédiate. La radiographie rétro-alvéolaire sera préconisée si la mise en place et le maintien des matrices ont été laborieux voire difficiles. Si l analyse radiographique ne peut être envisagée de manière systématique, par contre, le contrôle de la zone proximale de ces obturations coronaires au fil de soie apparaît primordial et doit être obligatoire. La véritable difficulté de ces reconstitutions occluso-proximales réside aussi bien dans l enchaînement et la maîtrise des phases successives, avec l évaluation de l anatomie de la dent et de l espace inter-proximal après une préparation cavitaire adéquate, que dans le choix et l utilisation des moyens de coffrages diversifiés. Il ne faut pas sous évaluer le temps nécessaire à ces types de restaurations à l amalgame. RESUME Les restaurations occluso-proximales doivent rétablir une morphologie coronaire permettant une physiologie normale. L évaluation radiologique de 55 restaurations occluso-proximales à l amalgame réalisées par les étudiants de 4ème et 5ème années à l Institut d Odontologie et de Stomatologie et jugées cliniquement acceptables, a montré 63,63 % de restaurations incorrectes avec des défauts : du contact inter-dentaire (absence de contact ou grande surface de contact) et de la limite cervico-proximale (hiatus ou débordement). Les fautes iatrogènes identifiées vont du choix du matériel de coffrage selon le type de dents, à l utilisation d écarteurs et de coins inter-dentaires. Le contrôle radiographique de ces restaurations a permis une correction immédiate des débordements et de certaines grandes surfaces de contact en améliorant sensiblement le score de réussite (jusqu à 20% sans reprendre l obturation à l amalgame). La radiographie rétro-alvéolaire est un instrument d évaluation clinique indispensable pour une meilleure intégration parodontale des restaurations occluso-proximales dans l espace biologique et l espace inter-proximal. Mots-clés : Restauration occluso-proximale, matrices, amalgame, radiographie rétro-alvéolaire. 39

6 ABSTRACT Point of contact and cervico-proximal limit of occluso-proximal restorations with the amalgam Clinical evaluation The occluso-proximal restorations should restore a coronary morphology pemitting a normal physiology. The radiological evaluation of 55 occluso-proximal restorations with the amalgam done by 4th and 5th years students at the Odonto-Stomatology Institute, and judged clinically acceptable, has shown 63,63 % of incorrect restorations with faults : of inter-dental contact (absence of contact or large contact area) and of cervico-proximal limit (hiatus or excess). The identified iatrogenic faults come from the choice of matrixing material in accordance with the clinical situation, to the use of separators or inter-dental wedges. The radiographic control of theses restorations has permit an immediate correction of excesses and some big areas of contacts, by improving appreciably the success score (up to 20% without re-doing the obtrusion with the amalgam). The retro-alveolar radiography is a clinical evaluation instrument for a better periodontal integration of occlusoproximal restorations in the biological space and inter-proximal space. Key-words : Occluso-proximal restoration, matrix, amalgam, Retro-alveolar radiography. BIBLIOGRAPHIE 1 - COLON P., TAVERNIER B. Intégration fonctionnelle des restaurations de la face proximale en Odontologie Conservatrice. Revue d Odont. Stomat., Paris, 1992 ; 21, (5). 2 - CORNILLAC - BOTTERO M. J., AMORY G., BONIN J. J. Principes de l obturation des cavités relatifs à la reconstitution des faces proximales. Encycl. Méd. Chir., Paris, Stomatologie-Odontologie Il, A30, 1995 ; 7p. 3 - DANIEL A. L espace inter-dentaire : aspects parodontaux. Réalités cliniques, Paris, 1990 ; (1), DEMOLON I. Atteintes parodontales en rapport avec la reconstitution des faces proximales. Revue d Odont. Stom., Paris, 1992 ; 21, (5). 5 - DIAGNE A. Contribution à l étude de la reconstitution du point de contact à l amalgame. Thèse Chir., Dent., Dakar, 1994 ; 14/bis. 6 - GARGIULO A., WENTZ F., ORBAN B. Dimensions of the dento-gingival junction in humans. Periodont., 1961 ; (32), HESS J. C. Préparation des dents en vue de leur restauration : principes généraux. Encycl. Méd. Chir., Paris, Stomatologie-Odontologie I, 23070C 10, 1977 ; 6p. 8 - MILCENT P. Anatomie, histologie, physiologie et pathologie de l espace interdentaire. Revue d Odont. Stomat., Paris, 1993 ; (22), POMMEL L., MIRANDA Y., BROUILLET J. L. Généralités sur les restaurations des faces proximales des dents postérieures. Encycl. Méd. Chir., Paris, Stomatologie-Odontologie, A1O, 1992 ; 8p POMMEL L. Choix et utilisation du système de matrice dans les restaurations occluso-proximales à l amalgame. Revue d Odont. Stomat., Paris, 1992 ; 21, (5), ROTH F. et Coll. La restauration du point de contact par les matériaux plastiques. Evaluation des mouvements, mise en œuvre. Odontologia, 1985 ; 6, (2), SVOBODA J. M. Dentisterie restauratrice et parodonte. Revue d Odont. Stomat., Paris, 1992 ; 21, (5), TOFFENETTI F. Atlas pratique d Odontologie Conservatrice. Editions S.N.P.M.D., Paris, WOJTOWICZ D., OLSOWY H. Les effets des obturations à l amalgame sur le parodonte. Information Dentaire, 1974 ; 51,

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Orthodontie Ma. 07/07/2015 Je. 09/07/2015 Ve. 10/07/2015 Sa. 11/07/2015

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie

Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie Université BADJI Mokhtar Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Faculté de Médecine Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie Introduction : 1. Définitions 2. Objectifs 3. Classification

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

Traumatologie en odontostomatologie du sport

Traumatologie en odontostomatologie du sport Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 95 Traumatologie en odontostomatologie du sport Alain GARUET * Au XX e siècle le sport a été àla fois un facteur de paix, de distraction et de divertissement.

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices au quotidien, quelques exemples Obturation 3 faces sur 46 NGAP Cavité composée, traitement global intéressant trois faces et plus SC 17 CCAM HBMD038

Plus en détail

Service évaluation des actes professionnels

Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT DES AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES AUX DYSPLASIES ECTODERMIQUES OU À D'AUTRES MALADIES RARES, CHEZ L ENFANT ATTEINT D OLIGODONTIE, AVEC POSE DE 2 IMPLANTS (VOIRE 4 MAXIMUM) UNIQUEMENT DANS

Plus en détail

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive Pulpe Dentine cément Email Odonte (dent) 2 Dent immature

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Inscription de l activité : / Type d autorisation : Agrément délivré par la Direction des Services de Santé de la Wilaya

FICHE TECHNIQUE. Inscription de l activité : / Type d autorisation : Agrément délivré par la Direction des Services de Santé de la Wilaya FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Chirurgie Dentaire Codification NAA : NN8514 Codification ONS : 85.12 Codification Agriculture : / Codification Artisanat : / Codification CNRC : /

Plus en détail

Codes dentaires, sujets à changements sans préavis.

Codes dentaires, sujets à changements sans préavis. Codes dentaires, sujets à changements sans préavis. PARTIE 1 DENTISTE GÉNÉRALISTE 00011 Exam. buccal pour les patients âgés de 3 ans et moins 01601 Examen général/diagnostic, chirurgie 01101 Examen complet/diagnostic,

Plus en détail

La santé bucco-dentaire au cabinet OMS. Problèmes majeurs. Santé bucco-dentaire et santé générale. Santé. Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire

La santé bucco-dentaire au cabinet OMS. Problèmes majeurs. Santé bucco-dentaire et santé générale. Santé. Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire La santé bucco-dentaire au cabinet Santé OMS Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire Colloque MPr 14 septembre 2011 Dr J-P Carrel Division de stomatologie, chirurgie orale et radiologie dento-maxillo-faciale

Plus en détail

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES Apport du cône beam en cabinet dentaire CAS CLINIQUES - IMAGERIE 3D Introduction Bonjour, Nous vous invitons à découvrir dans cette brochure quelques exemples concrets de l apport

Plus en détail

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T lexiquedentaire Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T A Adjointe Prothèse adjointe : Prothèse amovible, totale ou partielle, caractérisée par la présence d une plaquebase ; Amovible Prothèse

Plus en détail

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016)

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) 1 er Séminaire : UE 1 : Les maladies parodontales : étiopathogénie, diagnostic et plan de traitement. UE 2 : La phase étiologique de la thérapeutique

Plus en détail

NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO

NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO NOMENCLATURE DES ACTES PROFESSIONNELS DES CHIRURGIENS-DENTISTES DE MONACO ARRETE MINISTERIEL N 84-688 DU 30 NOVEMBRE 1984 MODIFIE PAR : L Arrêté Ministériel n 98-633 du 21 décembre 1998 L Arrêté Ministériel

Plus en détail

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Spécial l CFAO La CFAO indirecte Maxime Hollender Attaché hospitalier Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Jean Richelme

Plus en détail

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Frais admissibles DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Les frais admissibles sont les frais raisonnablement engagés, recommandés par une ou un dentiste et justifiés par la pratique courante

Plus en détail

Il faut avant de détailler ces différentes. Lésions. infra osseuses. Stratégie de traitement. Parodontologie. Gepi. Gepi

Il faut avant de détailler ces différentes. Lésions. infra osseuses. Stratégie de traitement. Parodontologie. Gepi. Gepi Gepi Gepi 3w 2w 2 * 1 2 * 1 3 Lésions infra osseuses 1. Lésion infra osseuses à 3 et 2 parois. Stratégie de traitement Catherine Mattout Rubrique Gepi Une meilleure compréhension des mécanismes de la cicatrisation

Plus en détail

Une couronne fraisée (CF) est un

Une couronne fraisée (CF) est un Cabinet Laboratoire Couronnes fraisées en prothèse partielle amovible indications et conceptions I. FOUILLOUX, JM. CHEYLAN et M. BEGIN Chirurgiens-dentistes D. LETERTRE, F. DESPRES et J. GUERRERO Prothésistes

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Dossier Administratif du Patient

Dossier Administratif du Patient Handident Franche-Comté CHBM - service ORL (Docteur LEGER) Cadre réservé Handident FC N adhérent au réseau Handident FC 2, rue du Docteur Flamand 25209 MONTBELIARD Cedex Dossier Administratif du Patient

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE

LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE LES MAINTENEURS D ESPACE D UTILISATION COURANTE EN ODONTOLOGIE PEDIATRIQUE PREMIERE PARTIE : INTERET DU MAINTIEN DE L ESPACE (Space maintainers of current use in Paediatric Dentistry First part: Interest

Plus en détail

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace.

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace. Odontologie pédiatrique gestion de l espace formation Du maintien à la gestion de l espace Amir CHAFAIE Un mainteneur d espace est un dispositif, souvent prothétique, permettant la conservation de l espace

Plus en détail

Les avancées scientifiques notables. Apport des instruments soniques et ultrasoniques. dans les préparations à visée esthétique. Esthétique.

Les avancées scientifiques notables. Apport des instruments soniques et ultrasoniques. dans les préparations à visée esthétique. Esthétique. Apport des instruments soniques et ultrasoniques dans les préparations à visée esthétique Stéphanie Ortet, Edwige Toca, Hervé Tassery Quel que soit le type de préparation envisagé, la réalisation d un

Plus en détail

DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES. assuré par. Contrat 5492 Participants actifs

DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES. assuré par. Contrat 5492 Participants actifs DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES assuré par Contrat 5492 Participants actifs En vigueur le 2 avril 2010 DESCRIPTION SOMMAIRE SOINS DENTAIRES Frais de prévention (ex. : examen, radiographie,

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE. MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie

ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE. MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie Épidémiologie : TERMINOLOGIE Discipline qui étudie les différents facteurs intervenant dans l apparition des maladies ainsi que

Plus en détail

LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT

LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT CHEF DE FILE EN BROSSESÀ DENTS CHEF DE FILE EN BROSSETTES INTERDENTAIRES CHEF DE FILE EN ÉDUCATION LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT Un savoir qui motive Un savoir-faire qui assure

Plus en détail

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Auteur_ Dr David S. Frey, États-Unis Fig. 1a Fig. 1b _La méthode traditionnelle pour corriger un sourire gingival avec

Plus en détail

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE : 41 vidéos» CCL347 La régénération parodontale» CCL333 Pose d'un implant en 14 en un temps chirugical avec greffe de conjonctif

Plus en détail

Liste nationale des codes de service de l ACHD

Liste nationale des codes de service de l ACHD Liste nationale des codes de service de l ACHD Préparée et publiée par L Association canadienne des hygiénistes dentaires Première édition 1998 Révisée 2012 La présente liste est destinée à l usage exclusif

Plus en détail

Guide des indications et des procédures des examens radiologiques en odontostomatologie

Guide des indications et des procédures des examens radiologiques en odontostomatologie Guide des indications et des procédures des examens radiologiques en odontostomatologie Recommandations pour les professionnels de santé (Code de la Santé Publique, Livre I er - Protection générale de

Plus en détail

UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE. 4 ème Année MOBILITE DENTAIRE

UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE. 4 ème Année MOBILITE DENTAIRE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE Dr M.ZAGHEZ Polycopie de Parodontologie http://zaghez.net76.net/ 4 ème Année MOBILITE DENTAIRE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET RÉFÉRENCES DENTAIRES 1996

RECOMMANDATIONS ET RÉFÉRENCES DENTAIRES 1996 RECOMMANDATIONS ET RÉFÉRENCES DENTAIRES 1996 Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour tous pays. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle,

Plus en détail

Centre desoins Dentaires 1/5

Centre desoins Dentaires 1/5 2.1.3. PRESTATIONS CENTRE DE SOINS DENTAIRES 2.1.3.1. PRESTATIONS ODONTOLOGIQUES (decision 02/05/12) - tarif 2013 *à chaque fois qu'il y aura métal précieux et/ou usinage, cela sera facturé en supplément

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

La Nomenclature Générale des Actes Professionnels et la Classification Commune des Actes Médicaux

La Nomenclature Générale des Actes Professionnels et la Classification Commune des Actes Médicaux La Nomenclature Générale des Actes Professionnels et la Classification Commune des Actes Médicaux Nomenclature Avril DRSM 2006 Générale PACA-Corse des -Actes La Nomenclature Professionnels générale des

Plus en détail

«La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace»

«La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace» Chers Médecins Dentistes, «La dentisterie esthétique au 21 ème siècle : une approche simple et efficace» Nous avons le plaisir de vous proposer le programme du cours portant sur «la dentisterie esthétique

Plus en détail

Le domaine d'activité de l'odontologiste médico-légal

Le domaine d'activité de l'odontologiste médico-légal Le domaine d'activité de l'odontologiste médico-légal définition et historique Docteur Anne BECART (IML de LILLE) ODONTOLOGIE LEGALE Sommaire rôle de l'odontologiste dans l'équipe médico-légale identification

Plus en détail

OBSERVATIONS RADIOLOGIQUES DES PATHOLOGIES CORONAIRES ET PÉRIAPICALES RELEVÉES SUR LA POPULATION HISTORIQUE DE NOTRE DAME DU BOURG

OBSERVATIONS RADIOLOGIQUES DES PATHOLOGIES CORONAIRES ET PÉRIAPICALES RELEVÉES SUR LA POPULATION HISTORIQUE DE NOTRE DAME DU BOURG OBSERVATIONS RADIOLOGIQUES DES PATHOLOGIES CORONAIRES ET PÉRIAPICALES RELEVÉES SUR LA POPULATION HISTORIQUE DE NOTRE DAME DU BOURG Jean-Christophe CHAZEL*/** ; Bertrand MAFART* & Paul TRAMINI** De par

Plus en détail

Lecture critique de l OPT. Hervé Moizan Odontologiste des Hôpitaux-Praticien Hospitalier herve.moizan@chu-rouen.fr

Lecture critique de l OPT. Hervé Moizan Odontologiste des Hôpitaux-Praticien Hospitalier herve.moizan@chu-rouen.fr Lecture critique de l OPT Hervé Moizan Odontologiste des Hôpitaux-Praticien Hospitalier herve.moizan@chu-rouen.fr 1 «Le chant des sirènes» L image ne saurait remplacer la démarche clinique, essence même

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE Session 2014 EPREUVE E2 EPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-EPREUVE E21 TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE ET DESSIN MORPHOLOGIQUE Durée : 5 heures Coefficient : 4 Le sujet

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010 Marie-Pascale Schammé Inspectrice de L Éducation Nationale Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées Académie de ROUEN Document de référence académique BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n

Plus en détail

Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation

Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation Auteurs_ Pr. Irina K. Lutskaya, Dr Natalia V. Novak & Valery P. Kavetsky, République de Biélorussie Fig. 1 Fig. 2 Fig. 1_Revêtements

Plus en détail

LA GESTION DES INSTRUMENTS EN MÉDECINE DENTAIRE : 2 ième ANNÉE

LA GESTION DES INSTRUMENTS EN MÉDECINE DENTAIRE : 2 ième ANNÉE LA GESTION DES INSTRUMENTS EN MÉDECINE DENTAIRE : 2 ième ANNÉE Par Marie- Hélène Landry L a médecine dentaire est un domaine qui nécessite une quantité impressionnante de matériel qui, pour un néophyte,

Plus en détail

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques Dr. W. Jarrouche 1 - Dr. E. Daou 2 INTRODUCTION Les attachements apparus dès le début de ce siècle sont des dispositifs mécaniques

Plus en détail

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis V S Ausgleichskasse des Kantons Bern Caisse de compensation du canton de Berne www.akbern.ch Chutzenstrasse 10 3007 Bern Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic,

Plus en détail

INFORMATION DE BASE SUR LES PROCÉDURES CHIRURGICALES. Straumann Dental Implant System

INFORMATION DE BASE SUR LES PROCÉDURES CHIRURGICALES. Straumann Dental Implant System INFORMATION DE BASE SUR LES PROCÉDURES CHIRURGICALES Straumann Dental Implant System Straumann Dental Implant System L ITI (International Team for Implantology) est partenaire universitaire de l Institut

Plus en détail

4 Le traitement chez le sportif. Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur

4 Le traitement chez le sportif. Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur 4 Le traitement chez le sportif Préventif Curatif : soins et équilibration de l appareil manducateur Préventif Examen annuel Support de la radio panoramique obligatoire Prévoir d agir bien avant les compétitions

Plus en détail

D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE

D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE CONTROLE MEDICAL GUIDE D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE A L USAGE DES PROFESSIONNELS 2/15 Ce guide s adresse à la profession de chirurgie dentaire

Plus en détail

Dents et Résines. www.sid-dental.com

Dents et Résines. www.sid-dental.com www.sid-dental.com Pendant des siècles, les hommes ont tenté de substituer leurs dents manquantes par des matériaux les plus divers tels que l ivoire, l or et même le plâtre. Ce n est qu au début du 20ème

Plus en détail

Traumatismes dentaires et intubation :

Traumatismes dentaires et intubation : Traumatismes dentaires et intubation : Le point de vue de l Expert Stomatologiste et l analyse médico légale Recommandations pour les Médecins Anesthésistes. Docteur Philippe DUCOMMUN. Stomatologiste Photographie

Plus en détail

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents.

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Technique opératoire Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Table des matières Introduction Système d ancrage osseux orthodontique

Plus en détail

Implants dentaires. Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES

Implants dentaires. Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES Implants dentaires Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES Introduction La réussite d une thérapeutique implantaire

Plus en détail

1) Indemnité horo-kilométrique par km DK1 0,47 2,30

1) Indemnité horo-kilométrique par km DK1 0,47 2,30 TARIFS DE LA NOMENCLATURE DES ACTES ET SERVICES DES MEDECINS-DENTISTES TENANT COMPTE DE L'ARTICLE 4DES DISPOSITIONS FINANCIERES DE LA LOI DU 17 DECEMBRE 2010, PAR DEROGATION A L'ARTICLE 65 DU CODE DE LA

Plus en détail

Prothèse fixée. Avec la collaboration de M. Bartala, J.-P. Blanchard et A. Soenen PLAN DU CHAPITRE CHAPITRE

Prothèse fixée. Avec la collaboration de M. Bartala, J.-P. Blanchard et A. Soenen PLAN DU CHAPITRE CHAPITRE CHAPITRE 10 Prothèse fixée Avec la collaboration de M. Bartala, J.-P. Blanchard et A. Soenen PLAN DU CHAPITRE RECONSTITUTION DE LA DENT DÉPULPÉE PRÉPARATIONS EMPREINTES EN PROTHÈSE FIXÉE SCELLEMENTS ET

Plus en détail

Inserts DiaStemm compatibles Swiss Made La Haute Technologie à un prix inégalé

Inserts DiaStemm compatibles Swiss Made La Haute Technologie à un prix inégalé Inserts DiaStemm compatibles Swiss Made La Haute Technologie à un prix inégalé La précision de l horlogerie suisse au service du dentaire Certification ISO 9001 / ISO 13485 CE 1253 EMS KAVO SONOSOFT 1A

Plus en détail

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique

Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique Des métatarsalgies statiques aux pathologies de l avant-pied: Démembrement clinique 1980 2004 P. ABOUKRAT Consultation de podologie. CHU Hôpital Lapeyronie - Montpellier Diagnostic aisé, l origine reste

Plus en détail

Le PalaMeter Tout simplement astucieux.

Le PalaMeter Tout simplement astucieux. Le PalaMeter Tout simplement astucieux. Un instrument de mesure polyvalent pour la prothèse. La Prothèse de Qualité Le PalaMeter et ses fonctions Le PalaMeter d Heraeus est l instrument de mesure le plus

Plus en détail

soins dentaires CCAM Base du remboursement

soins dentaires CCAM Base du remboursement soins dentaires CCAM Base du remboursement Consultation C 23,00 Radiographie panoramique HBQK002 21,28 Détartrage et polissage des dents HBJD001 28,92 Inlay/onlay sur 1 face Inlay/onlay sur 2 faces Inlay/onlay

Plus en détail

ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64

ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64 ÉLUS MUNICIPAUX RETRAITÉS Groupe 71H64 SSQ, Société d assurance-vie inc. 90 Dispositions générales Le présent document décrit les dispositions contractuelles en vigueur le 1 er janvier 2009. Catégorie

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

La garantie de résultats fiables lors du diagnostic des caries.

La garantie de résultats fiables lors du diagnostic des caries. La garantie de résultats fiables lors du diagnostic des caries. Existe désormais avec écran! Dépistage des caries : le dernier cri. Des résultats fiables dans tous les domaines d application. Trois procédés

Plus en détail

La science derrière Sonicare AirFloss

La science derrière Sonicare AirFloss La science derrière Sonicare AirFloss Table des matières Enlèvement de la plaque 1 Réduction de la gingivite et élimination de la plaque 2-4 Maintien de saines habitudes de brossage 5 Sécurité 6 Préférence

Plus en détail

Os maxillaire : morphologie et sinus maxillaire

Os maxillaire : morphologie et sinus maxillaire Chapitre Os maxillaire : morphologie et sinus maxillaire J.-F. Gaudy, T. Gorce PLAN DU CHAPITRE Situation-rapports Morphologie générale Sinus maxillaire 7 00009.INDD 9//0 0::9 AM I. Maxillaire L 'os maxillaire

Plus en détail

Les cas implantaires que nous

Les cas implantaires que nous Cabinet Laboratoire Dents artificielles et prothèses implantaires en 24-48 heures C. SIREIX, V. SIREIX Prothésistes dentaires C. RISPAL Chirurgien-dentiste Quelles dents artificielles utiliser? Comment

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

Phase pilote d élaboration d un logiciel pédagogique en prothèse adjointe partielle : METACIEL

Phase pilote d élaboration d un logiciel pédagogique en prothèse adjointe partielle : METACIEL Phase pilote d élaboration d un logiciel pédagogique en prothèse adjointe partielle : METACIEL > RÉSUMÉ Marion BESSADET CHU de Clermont-Ferrand, Service d Odontologie. Université d Auvergne Clermond-Ferrand

Plus en détail

Soins dentaires sous anesthésie générale pour les adultes polycariés

Soins dentaires sous anesthésie générale pour les adultes polycariés Soins dentaires sous anesthésie générale pour les adultes polycariés RÉSUMÉ Pierre-Yves COUSSON CHU de Clermont-Ferrand, Service d Odontologie. Université d Auvergne Clermond-Ferrand I, Faculté de Chirurgie

Plus en détail

Nous avions décrit dans le précédent

Nous avions décrit dans le précédent Richelme Ivoclar 28/05/08 17:41 Page 327 Apport de la nouvelle céramique IPS e.max dans les plans de traitement esthétiques 2è partie J. RICHELME Chirurgien-dentiste JP. CASU Prothésiste dentaire Comment

Plus en détail

Décrite dès les années 1970, à ce jour, Les hypominéralisations molaires-incisives. Diagnostic et prise en charge adaptée. Odontologie pédiatrique

Décrite dès les années 1970, à ce jour, Les hypominéralisations molaires-incisives. Diagnostic et prise en charge adaptée. Odontologie pédiatrique Odontologie pédiatrique hypominéralisations formation Les hypominéralisations molaires-incisives Diagnostic et prise en charge adaptée Patrick Rouas, MCU/PH en Odontologie pédiatrique, Université de Bordeaux,

Plus en détail

Les tarifs des prestations dentaires étaient déjà indexés linéairement de 1,577% le 1er janvier 2012.

Les tarifs des prestations dentaires étaient déjà indexés linéairement de 1,577% le 1er janvier 2012. I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité Soins de Santé Circulaire OA n 2012/168 du 26 avril 2012 3910/1091 En vigueur à partir du 1 mai 2012 Tarifs; soins dentaires;. Les tarifs des

Plus en détail

Diagnostic et traitement de la carie

Diagnostic et traitement de la carie CABINET Forum Med Suisse N o 8 20 février 2002 166 Diagnostic et traitement de la carie A. Lussi a, M. Schaffner b a Klinik für Zahnerhaltung, Kinderund Präventivzahnmedizin, Universität Bern b Privatpraktiker,

Plus en détail

DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES

DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES DOCUMENT D AIDE À LA FACTURATION CHIRURGIENS DENTISTES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 1 ADMISSIBILITÉ DE LA PERSONNE ASSURÉE... 4 1.1. PRESTATAIRE D UNE AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS Ministère

Plus en détail

12. RÈGLES D APPLICATION DU TARIF (Annexe VI de l entente)

12. RÈGLES D APPLICATION DU TARIF (Annexe VI de l entente) Dentistes (Annexe VI de l entente) RÈGLES GÉNÉRALES 1.1 Le dentiste est rémunéré en vertu du présent tarif d'honoraires pour tout service assuré qu'il a lui-même fourni à une personne assurée. Toutefois,

Plus en détail

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire?

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire? Les données acquises de la science en implantologie. Patrick Missika MCU PH Université de Paris 7 Garancière Professeur Associé Tufts University Boston Expert près la Cour d Appel de Paris Expert National

Plus en détail

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280 Document du 11 février 2014. Contribution de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire à la réflexion préparatoire au projet de loi d adaptation de la société au vieillissement Contacts : Dr. Sophie

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,31 = = 37

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE SANTÉ FSSS-FP (CSN)

RÉGIME D ASSURANCE SANTÉ FSSS-FP (CSN) Cette version électronique de l assurance soins dentaires est tirée du Régime d assurance collective à l intention des personnes salariées du secteur de la Santé et des Services sociaux FSSS-FP (CSN).

Plus en détail

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D)

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Thinking ahead. Focused on life. Veraviewepocs 3De Le générateur à Rayons X pour tous vos besoins

Plus en détail

Reconstitution prothétique de crocs fracturés chez le chien militaire Prosthetic repair of fractured fangs in military working dogs

Reconstitution prothétique de crocs fracturés chez le chien militaire Prosthetic repair of fractured fangs in military working dogs Reconstitution prothétique de crocs fracturés chez le chien militaire Prosthetic repair of fractured fangs in military working dogs MÉMOIRE Par Philippe ULMER (1), Thierry LAMOUR (2), Stéphane MAGNAN (2),

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 3 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,60 = = 37

Plus en détail

Un seul incrément, simple et efficace

Un seul incrément, simple et efficace Matériau de restauration postérieure à mise en masse Un seul incrément, simple et efficace Prenez de la hauteur pour vos restaurations postérieures Des restaurations postérieures facilitées! Une véritable

Plus en détail

LE POINT SUR LES DONNÉES ACTUELLEMENT DISPONIBLES EN ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CARIE CHEZ LES ENFANTS BELGES

LE POINT SUR LES DONNÉES ACTUELLEMENT DISPONIBLES EN ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CARIE CHEZ LES ENFANTS BELGES LE POINT SUR LES DONNÉES ACTUELLEMENT DISPONIBLES EN ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CARIE CHEZ LES ENFANTS BELGES J. LARDINOIS (1), A. GUÉDERS (2), S. GEERTS (3) RÉSUMÉ : Le nombre limité de données épidémiologiques

Plus en détail

teknika FORMATIONS 2015 // 2016

teknika FORMATIONS 2015 // 2016 teknika FORMATIONS 2015 // 2016 CYCLES COMPLETS CYCLE COMPLET D'IMPLANTOLOGIE OBJECTIFS Délivrer l ensemble des bases et clés de réussite du traitement implantaire au travers d une formation très complète,

Plus en détail

Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC

Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC c/o hsp Hodler, Santschi und Partner AG Belpstrasse 41 3007 Berne Tel. 031 381 64 50 Fax 031 381 64 56 info@vzls.ch www.vzls.ch / www.alpds.ch Directives pour la procédure de qualification (examen partiel

Plus en détail

LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES

LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES LA THERAPEUTIQUE ORTHODONTIQUE EN PAYS ECONOMIQUEMENT FAIBLES : L USAGE DES PLAQUES PALATINES AKA A. *, N DINDIN-GUINAN B. *, DIAKITE K. *, AGNEROH-EBOI G. *, DJAHA K* RESUME La plaque palatine est constituée

Plus en détail

Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD

Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD Straumann Emdogain AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD PRÉSERVATION DES DENTS AVEC STRAUMANN EMDOGAIN Entre 5 et 15 % de la population souffre de parodontite sévère pouvant induire la perte de dents 1,2 Les

Plus en détail