Edito 2 Promulgation du Code du médicament et de la pharmacie 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Edito 2 Promulgation du Code du médicament et de la pharmacie 3"

Transcription

1 Newsletter - n 20 Sommaire Edito 2 Promulgation du Code du médicament et de la pharmacie 3 Innovations relatives aux médicaments 3 Innovations quant aux établissements pharmaceutiques 3 Prestations de services fournies par des non résidents aux centres d appels installés au 4 Opérations concernées 4 Modalités de transfert 5 Comparatif SARL de droit marocain/ de droit français 6 Newsletter CMS Bureau Francis Lefebvre 7, rue Assilah Casablanca n 20 Contact Casablanca : Frédéric Elbar Contact Paris : Jean-Pierre Andrieux

2 Edito Chers lecteurs, Ce numéro est consacré en partie à la promulgation d un Code du médicament et de la pharmacie publié au bulletin officiel le 7 décembre Une innovation majeure consiste en la suppression de la participation de pharmaciens dans le capital des sociétés qui exploitent un établissement pharmaceutique industriel ou un établissement pharmaceutique grossiste répartiteur. Auparavant, 51% du capital devaient être détenus par un ou plusieurs pharmaciens, 26% devant appartenir à des pharmaciens autorisés à exercer au. Désormais, cette condition «capitalistique» n est plus requise, mais il convient que l un des directeurs ou l un des gérants soit pharmacien exerçant au. Les deux autres articles sont consacrés à des précisions concernant la réglementation des changes au regard des call centers, ainsi qu à un comparatif entre les SARL de droit français et de droit marocain. Bonne lecture, Frédéric Elbar Avocat Associé Directeur du bureau de Casablanca Newsletter 2 CMS Bureau Francis Lefebvre n 20

3 Promulgation du Code du Médicament et de la Pharmacie : loi n du 22 novembre 2006 publiée au BO n 5480 du 7 décembre 2006 La profession de pharmacien a beaucoup évolué au ces dernières années, tant au regard du nombre de professionnels qui s est considérablement accru que de la formation avec la mise en place d une formation nationale. Par ailleurs, la fabrication des médicaments s est internationalisée nécessitant une meilleure accessibilité. C est dans ce contexte qu a été adopté le Code du médicament et de la pharmacie qui a abrogé les dispositions du dahir/loi de 1960 relatives aux pharmaciens. Innovations relatives aux médicaments Ce Code consacre le médicament générique dans un souci de développement de la politique de santé publique. Il étend le monopole pharmaceutique à des produits non médicamenteux, tels par exemple les objets de pansement, les produits et articles à usage médical présentés sous forme stérile. Innovations quant aux établissements pharmaceutiques Le Code distingue quant aux établissements pharmaceutiques : - L établissement pharmaceutique industriel qui dispose d un site de fabrication et effectue des opérations de fabrication, importation, exportation et de vente en gros des médicaments et le cas échéant, la distribution en gros ; - L établissement pharmaceutique grossiste répartiteur qui exerce les activités liées à l achat, la détention et la distribution en gros des médicaments aux officines de pharmacies et aux réserves de médicaments dans les cliniques. L autorisation d ouverture par l administration compétente se fait désormais en deux étapes : - Autorisation préalable au regard des installations et de la qualification du personnel ; - Autorisation définitive après visite de conformité. Lorsque l établissement appartient à une société, celle-ci doit être de droit marocain et comporter, en tant que pharmacien responsable et selon la forme qu elle revêt, soit un des directeurs généraux, soit un des gérants. Ainsi, aucune condition n est désormais exigée quant au capital. La seule contrainte se situe donc au niveau d un des dirigeants qui sera pharmacien responsable. Le pharmacien responsable d un établissement pharmaceutique industriel doit être titulaire du diplôme de spécialité pharmaceutique option «pharmacie industrielle» ou d un titre reconnu équivalent. A défaut, il doit justifier d une expérience minimale de trois années d exercice en tant que pharmacien assistant ou pharmacien délégué dans un établissement pharmaceutique industriel. Le pharmacien responsable d un établissement pharmaceutique grossiste répartiteur doit justifier d une expérience pratique d au moins un an en qualité de pharmacien assistant dans un ou plusieurs établissements pharmaceutiques ou de deux ans en qualité de pharmacien d officine. De plus, un pharmacien délégué doit être désigné sur chaque site. En fonction des effectifs présents dans un établissement, des pharmaciens assistants interviennent également pour seconder le pharmacien responsable ou délégué. Newsletter 3 CMS Bureau Francis Lefebvre n 20

4 Circulaire n 1710 du 19 juillet 2006 relative aux prestations de services fournies par des non résidents aux centres d appels installés au L activité de centres d appels est une activité en pleine expansion au. Un processus d encouragement de ladite activité a été enclenché par les autorités marocaines. Dans ce contexte, l Office des Changes a adopté une circulaire, la circulaire n 1710 du 19 juillet 2006, visant à libéraliser les règlements relatifs à certaines prestations de services rendues aux centres d appels installés au par des non résidents. Les opérations d'assistance technique étrangère sont déjà visées par les circulaires de l'office des Changes. En conséquence, les entreprises peuvent d ores et déjà conclure librement avec des non-résidents des marchés et contrats au titre d opérations d assistance technique et les banques peuvent transférer à la demande des intéressés les montants dus à ce titre. Pour autant, certains types d opérations spécifiques au secteur d activité concerné ne sont pas expressément visés par ces circulaires et peuvent donner lieu à blocage ou du moins à des interrogations de la part des banques qui constituent les intermédiaires agréés de l Office marocain des Changes. Afin d éviter ce type de blocage et pour que l information soit valablement reconnu par l ensemble des intermédiaires agréés, l Office des Changes a tenu à préciser les types de services pouvant donner lieu à une liberté de transfert. La circulaire est venue préciser les opérations (1.) pour lesquelles les règlements versés à l étranger peuvent s effectuer librement sous réserve du respect de certaines conditions (2.). Opérations concernées Les prestations de services rendues par des non résidents pour lesquelles le règlement, quel qu en soit le montant, peuvent s effectuer sans autorisation préalable de l Office des Changes sont listées par la circulaire. Il s agit des opérations suivantes : location de lignes spécialisées ou de segments satellitaires ; consommations au titre de l utilisation de lignes téléphoniques étrangères ; abonnements souscrits auprès d opérateurs étrangers de télécommunication ; hébergement, supervision et maintenance des équipements d interconnexion par des tiers installés à l étranger ; réservation de numéros téléphoniques spéciaux (numéros verts, numéros économiques, numéros à revenus partagés ) ; réservation de nom de domaine pour les sites Web sur Internet au profit des Centres d Appels ; conception et création de sites Web au profit des Centres d Appels ou de leur clientèle ; hébergement de sites Web pour le compte des Centres d Appels ou de leur clientèle ; fourniture d informations sur Internet ; location des équipements réseaux et télécommunications (Routeurs, Multiplexeurs, Modem, prises et câblages.) ; dépôt et enregistrement de marques commerciales à l étranger liées à l activité des Centres d Appels ; frais de publicité engagés au titre de l activité des Centres d Appels ; prestations d assistance technique étrangère en vue du recrutement de commerciaux, assistance et conseil dans l intégration de solutions centres d appels, assistance commerciale, etc. Ces prestations doivent répondre aux besoins réels du Centre d Appels pour l exercice de son activité et les montants dus à ce titre doivent correspondre au coût juste et réel des prestations fournies. Newsletter 4 CMS Bureau Francis Lefebvre N 20

5 Les banques sont en outre habilitées à émettre à la demande du Centre d Appels, des cautions en faveur des partenaires étrangers, destinées à garantir le paiement des prestations. Il est précisé que la mise en jeu de ces cautions ne doit intervenir qu après constatation, à l échéance contractuelle, du défaut de règlement par le Centre d Appels. Les banques sont également autorisées à transférer au profit des prestataires étrangers les deposits garantissant le paiement des prestations par les centres d appels et les acomptes dus au titre de ces prestations et ce, dans la limite de 20% du montant total à régler. Modalités de transfert Les règlements vers l étranger des opérations susvisées pourront s effectuer uniquement sur présentation à la banque d une copie des documents suivants : Accord de l Agence Nationale de Règlementation des Télécommunications (ANRT) autorisant le centre d appels à fournir des services d information on-line ; Contrat de prestations de services signé par les parties et précisant la nature des prestations et les rémunérations correspondantes ; Facture ou note de débit établie par le prestataire étranger. Avant tout transfert de fonds vers l étranger, les banques doivent s assurer du paiement des impôts et taxes afférents à la prestation considérée ainsi que de la conformité des montants à transférer aux modalités de paiement prévues par le contrat ou la facture. La circulaire précise que les centres d appels sont tenus d utiliser, en priorité, le cas échéant, leur compte convertible de promotion des exportations de services ou de comptes en devises pour effectuer les règlements à leurs prestataires étrangers. Newsletter 5 CMS Bureau Francis Lefebvre n 20

6 Comparatif entre SARL de droit marocain et de droit français Capital minimum : MAD Le capital est divisé en parts sociales égales dont la valeur ne peut être inférieure à 10 MAD et qui doivent être souscrites en totalité par les associés. : pas de capital minimum. Valeur nominale des parts sociales librement fixée par les associés. Apports en nature Désignation du commissaire aux apports facultative, exception à l unanimité des associés, à une double condition: - La valeur d aucun apport en nature n excède dirhams ; - La valeur totale de l ensemble des apports en nature n excède pas la moitié du capital social. Désignation du commissaire aux apports facultative, exception à l unanimité des associés, à une double condition : - La valeur d aucun apport en nature n excède euros ; - La valeur totale de l ensemble des apports en nature n excède pas la moitié du capital social. Apports en numéraire Libération des parts sociales représentant des apports en numéraire d au moins le quart de leur montant. Lorsqu il n a pas été procédé dans le délai de cinq ans aux appels de fonds pour réaliser la libération intégrale du capital, tout intéressé peut demander au président du tribunal de commerce statuant en référé soit d enjoindre sous astreinte au gérant de procéder à ces appels de fonds, soit de désigner un mandataire chargé de procéder à cette formalité Libération des apports en numéraire doivent être libérées d au moins un cinquième de leur montant. Nombre minimum d associés : 1 à 50 Dissolution automatique en cas de dépassement du plafond légal si dans le délai de 2 ans, le nombre d associés n est pas réduit ou si la société ne s est pas transformée en société anonyme. : 1 à 100 Dissolution automatique en cas de dépassement du plafond légal si dans le délai d un an, le nombre d associés n est pas réduit ou si la société ne s est pas transformée en une autre forme commerciale. Cession de parts sociales - Libre transmission par voie de succession et libre cession entre conjoints, parents et alliés jusqu au deuxième degré inclusivement. - Libre cession entre associés. - Cession aux tiers avec le consentement de la majorité des associés, représentant au moins les trois-quarts des parts sociales. - Libre transmission par voie de succession ou en cas de liquidation de communauté de biens entre époux et librement cessibles entre conjoints et entre ascendants et descendants - Libre cession entre associés. - Cession aux tiers avec le consentement de la majorité des associés représentant au moins la moitié des parts sociales à moins que les statuts prévoient une majorité plus forte. Newsletter 6 CMS Bureau Francis Lefebvre N 20

7 Régime des valeurs mobilières Principe selon lequel il est interdit pour la SARL d émettre des valeurs mobilières, à peine de nullité de l émission. A peine de nullité de la garantie, il lui est également interdit de garantir une émission de valeurs mobilières. L ordonnance du 25 mars 2004 autorise désormais les SARL de grande taille à émettre des obligations nominatives, sous réserve de respecter certaines conditions : - Si elle est tenue, en vertu de l article L du Code de commerce de désigner un commissaire aux comptes ; - Si ses comptes des trois derniers exercices de douze mois ont été régulièrement approuvés par les associés ; - L émission des obligations doit se faire sans qu il soit fait appel public à l épargne - Un ou plusieurs associés représentant au moins le quart du capital social, soit 25 %, peuvent demander la nomination du commissaire aux comptes au Président du tribunal statuant en référé. - Droit de poser des questions écrites deux fois par exercice ; - Un ou plusieurs associés représentant au moins le dixième au moins du capital, soit 10%, peuvent soit individuellement, soit en se groupant sous quelque forme que ce soit, demander au président du tribunal, statuant en référé, la désignation d un ou plusieurs experts chargés de présenter un rapport sur plusieurs opérations de gestion (article L ). - Un ou plusieurs associés représentant au moins le dixième du capital social, soit 10 %, peuvent demander la nomination du commissaire aux comptes en justice. Organe de gestion Gérant nommé pour une durée de 3 ans en l absence de disposition statutaire. Nommé et révoqué par les associés représentant au moins les trois-quarts des parts sociales. Gérant nommé pour la durée de la société en l absence de disposition statutaire, soit 99 ans. Nommé et révoqué par les associés représentant plus de la moitié des parts sociales Droits des associés - Droit de poser des questions écrites deux fois par exercice ; - -Un ou plusieurs associés représentant au moins le quart du capital social, soit 25 %, peuvent soit individuellement, soit en se groupant sous quelque forme que ce soit, demander au président du tribunal, statuant en référé, la désignation d un ou plusieurs experts chargés de présenter un rapport sur plusieurs opérations de gestion. Commissaire aux comptes Désignation obligatoire d un Commissaire aux comptes pour les SARL dont le chiffre d affaires, à la clôture d un exercice social, dépasse le montant de cinquante millions de dirhams, hors taxes Désignation d au moins un commissaire aux comptes si, à la clôture d un exercice, la SARL dépasse deux au moins des trois seuils suivants : - Total du bilan : euros ; - Chiffre d affaires hors taxe : euros ; - Nombre moyen de salariés : 50. Newsletter 7 CMS Bureau Francis Lefebvre n 20

8 Avertissement légal Cette lettre d information ne peut se substituer à des recommandations ou des conseils de nature juridique ou fiscale. Titularité des droits Cette lettre d information est la propriété de CMS Bureau Francis Lefebvre. Toute reproduction et/ou diffusion, en tout ou partie, par quelque moyen que ce soit, est interdite sans autorisation préalable. Toute infraction constitue un acte de contrefaçon engageant les responsabilités civile et pénale de son auteur. Directeur de la publication Pierre-Sébastien Thill vre CMS Bureau Francis Lefebvre 7, rue Assilah, Casablanca, Tel. : Fax : CMS Bureau Francis Lefebvre est membre de CMS, alliance de grands cabinets d'avocats européens offrant aux entreprises un éventail complet de services juridiques et fiscaux en Europe et dans le reste du monde. Fort de plus de 3800 collaborateurs, dont plus de 2000 avocats et 575 associés, CMS s'appuie sur 47 implantations dans le monde. CMS Bureau Francis Lefebvre is a member of CMS, the alliance of major European law firms providing businesses with legal and tax services across Europe and beyond. Operating in 47 business centres around the world, CMS has over 575 partners, more than 2,000 legal and tax advisers and a total complement of over 3,800 staff. Cabinets membres de CMS / CMS member firms: CMS Adonnino Ascoli & Cavasola Scamoni, CMS Albiñana & Suárez de Lezo, CMS Bureau Francis Lefebvre, CMS Cameron McKenna LLP, CMS DeBacker, CMS Derks Star Busmann, CMS von Erlach Henrici, CMS Hasche Sigle, CMS Reich-Rohrwig Hainz. Implantations mondiales principales et secondaires de CMS / CMS offices and associated offices worldwide: Berlin, Brussels, London, Madrid, Paris, Rome, Utrecht, Vienna, Zurich, Aberdeen, Amsterdam, Antwerp, Arnhem, Beijing, Belgrade, Bratislava, Bristol, Bucharest, Budapest, Buenos Aires, Casablanca, Chemnitz, Cologne, Dresden, Dusseldorf, Edinburgh, Frankfurt, Hamburg, Hilversum, Hong Kong, Leipzig, Lyon, Marbella, Milan, Montevideo, Moscow, Munich, New York, Prague, Sao Paulo, Seville, Shanghai, Sofia, Strasbourg, Stuttgart, Warsaw and Zagreb.

Newsletter Maroc. www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2

Newsletter Maroc. www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 SUPPRESSION DE L AVOIR FISCAL EN FRANCE 3 SOCIETES A PREPONDERANCE IMMOBILIERE 4 LEGISLATION SOCIALE 6 N 7 CMS Bureau Francis Lefebvre 106 rue Abderrahman

Plus en détail

Newsletter Maroc. Nouvelle loi de Finances LIVRE DES PROCEDURES FISCALES 3 IS ET IGR 5

Newsletter Maroc. Nouvelle loi de Finances LIVRE DES PROCEDURES FISCALES 3 IS ET IGR 5 www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma Nouvelle loi de Finances EDITO 2 3 5 Impôt sur les sociétés 5 Impôt général sur le revenu 5 Télédéclaration et télépaiement 5 CMS Bureau Francis Lefebvre 106 rue

Plus en détail

Edito 2 Projet de loi de finances pour 2007 3

Edito 2 Projet de loi de finances pour 2007 3 Newsletter Maroc - n 18 Sommaire Edito 2 Projet de loi de finances pour 2007 3 Impôt sur les sociétés 3 Impôt sur le revenu 3 Taxe sur la valeur ajoutée 4 Droits d enregistrement 5 Cotisation minimale

Plus en détail

Nos avocats présents sur le salon FISCAP. 5 et 6 avril 2011 Palais des Congrès de Paris

Nos avocats présents sur le salon FISCAP. 5 et 6 avril 2011 Palais des Congrès de Paris Nos avocats présents sur le salon FISCAP 5 et 6 avril 2011 Palais des Congrès de Paris Benoît Bailly Avocat, département Fiscal. En matière de fiscalité des particuliers, il conseille notamment les personnes

Plus en détail

Newsletter Maroc BIENVENUE! 2 LES NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIÈRE DE PÉNALITÉS ET DE MAJORATIONS RETARD 3

Newsletter Maroc BIENVENUE! 2 LES NOUVELLES DISPOSITIONS EN MATIÈRE DE PÉNALITÉS ET DE MAJORATIONS RETARD 3 www.bfl-avocats.com, central@cmsbfl.ma BIENVENUE! 2 MATIÈRE DE PÉNALITÉS ET DE 3 Types de majorations et pénalités 3 Application de ces pénalités et majorations de retard 3 6 Conditions d ouverture 6 Alimentation

Plus en détail

Nos avocats présents sur le salon FISCAP. 30 et 31 mars 2010 Palais des Congrès de Paris

Nos avocats présents sur le salon FISCAP. 30 et 31 mars 2010 Palais des Congrès de Paris Nos avocats présents sur le salon FISCAP 30 et 31 mars 2010 Palais des Congrès de Paris Pierre Dedieu Avocat associé, département Fiscal. En matière de fiscalité patrimoniale, il intervient plus particulièrement

Plus en détail

Un plan de relance de la sauvegarde?

Un plan de relance de la sauvegarde? Un plan de relance de la sauvegarde? Jeudi 19 mars 2009 Park Hyatt Paris Vendôme de 8 h 30 à 10 h 30 Comment sauver les entreprises en difficulté? En cette période de crise, cette question toujours actuelle

Plus en détail

Newsletter Maroc REGLEMENTATION DES CHANGES 3

Newsletter Maroc REGLEMENTATION DES CHANGES 3 www.bfl-avocats.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 3 Assouplissement des modalités de transfert des comptes convertibles à terme 3 Précédente circulaire 3 Récente circulaire 3 4 La société anonyme simplifiée

Plus en détail

Newsletter Maroc. Sommaire. Mars 2008 - n 24. Edito 2 Loi relative à la fiscalité des collectivités locales 3

Newsletter Maroc. Sommaire. Mars 2008 - n 24. Edito 2 Loi relative à la fiscalité des collectivités locales 3 Newsletter Maroc - n 24 Sommaire Edito 2 Loi relative à la fiscalité des collectivités locales 3 Taxe professionnelle 3 Taxe d'habitation 5 Taxe de services communaux 6 Newsletter Maroc CMS Bureau Francis

Plus en détail

Newsletter Maroc NOUVELLE LOI BANCAIRE 3

Newsletter Maroc NOUVELLE LOI BANCAIRE 3 http://www.cms-bfl.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 NOUVELLE LOI 3 Opérations de crédit-bail : nouveautés 3 Opérations connexes 3 Instance chargée de l octroi de l agrément 3 Implantation des établissements

Plus en détail

Edito 2 Lutte contre le blanchiment de capitaux 3

Edito 2 Lutte contre le blanchiment de capitaux 3 Newsletter Maroc - n 22 Sommaire Edito 2 Lutte contre le blanchiment de capitaux 3 Champ d application 3 Les obligations des personnes assujetties et le rôle de l organe habilité 4 Les sanctions en cas

Plus en détail

Edito 2 Loi relative à la gestion des déchets et à leur élimination 3 Réduction de capital non motivée par des pertes 6

Edito 2 Loi relative à la gestion des déchets et à leur élimination 3 Réduction de capital non motivée par des pertes 6 Newsletter Maroc - n 21 Sommaire Edito 2 Loi relative à la gestion des déchets et à leur élimination 3 Réduction de capital non motivée par des pertes 6 Newsletter Maroc CMS Bureau Francis Lefebvre Maroc

Plus en détail

Nos avocats présents au SIMI. 1 er, 2 et 3 décembre 2010 Palais des Congrès de Paris

Nos avocats présents au SIMI. 1 er, 2 et 3 décembre 2010 Palais des Congrès de Paris Nos avocats présents au SIMI 1 er, 2 et 3 décembre 2010 Palais des Congrès de Paris Annabelle BAILLEUL-MIRABAUD Avocat en fiscalité internationale. Dans le secteur de l immobilier, elle intervient tant

Plus en détail

juillet 2010 Actualité du département de Droit social

juillet 2010 Actualité du département de Droit social juillet 2010 Actualité du département de Droit social CMS Bureau Francis Lefebvre vient de coopter 2 nouveaux associés au sein du département de Droit social Vincent DELAGE, 39 ans, a rejoint le département

Plus en détail

Newsletter Maroc LA REGLEMENTATION DES CHANGES AU REGARD DES DEPLACEMENTS DE SALARIES A L ETRANGER 3

Newsletter Maroc LA REGLEMENTATION DES CHANGES AU REGARD DES DEPLACEMENTS DE SALARIES A L ETRANGER 3 http://www.cms-bfl.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 LA REGLEMENTATION DES AU REGARD DES DEPLACEMENTS DE SALARIES A L ETRANGER 3 1. Moyens offerts aux exportateurs de biens et de services 3 2. Moyens offerts

Plus en détail

Edito 2. Le dossier 3 Loi pour la modernisation de l économie : du nouveau pour les sociétés commerciales 3

Edito 2. Le dossier 3 Loi pour la modernisation de l économie : du nouveau pour les sociétés commerciales 3 LaLettredeLyon Juin 2008 Sommaire Edito 2 Le dossier 3 Loi pour la modernisation de l économie : du nouveau pour les sociétés commerciales 3 Droit des Affaires 4 SA / Fixation de la rémunération par un

Plus en détail

La Lettre de Lyon SPECIAL " LME " LOI DE MODERNISATION DE L'ECONOMIE. Septembre 2008. Sommaire. Edito 2. Fiscalité 3. Droit des sociétés 4

La Lettre de Lyon SPECIAL  LME  LOI DE MODERNISATION DE L'ECONOMIE. Septembre 2008. Sommaire. Edito 2. Fiscalité 3. Droit des sociétés 4 LaLettredeLyon Septembre2008 SPECIAL " LME " LOI DE MODERNISATION DE L'ECONOMIE Sommaire Edito 2 Fiscalité 3 Droit des sociétés 4 Droit des baux 5 Droit du commerce 6 Droit social 7 La Lettre de Lyon Septembre2008174ruedecréqui,69003Lyon

Plus en détail

La commercialisation des médicaments et de dispositifs médicaux par Internet

La commercialisation des médicaments et de dispositifs médicaux par Internet CMS Adonnino Ascoli & Cavasola Scamoni CMS Albiñana & Suárez de Lezo CMS Bureau Francis Lefebvre CMS Cameron McKenna CMS DeBacker CMS Derks Star Busmann CMS von Erlach Henrici CMS Hasche Sigle CMS Reich-Rohrwig

Plus en détail

Nos avocats présents au SIMI 2, 3 et 4 décembre 2009 Palais des Congrès de Paris

Nos avocats présents au SIMI 2, 3 et 4 décembre 2009 Palais des Congrès de Paris Nos avocats présents au SIMI 2, 3 et 4 décembre 2009 Palais des Congrès de Paris Gaëtan BERGER-PICQ Avocat associé, spécialisé dans les questions de TVA notamment liées à l immobilier. T +33 1 47 38 55

Plus en détail

L Essentiel de CMS Bureau Francis Lefebvre Overview of CMS Bureau Francis Lefebvre

L Essentiel de CMS Bureau Francis Lefebvre Overview of CMS Bureau Francis Lefebvre L Essentiel de CMS Bureau Francis Lefebvre Overview of CMS Bureau Francis Lefebvre Notre expérience Avec plus de 80 ans d expérience, CMS Bureau Francis Lefebvre est l un des premiers cabinets d avocats

Plus en détail

Présentation de la fusion des trois bureaux de CMS en Russie

Présentation de la fusion des trois bureaux de CMS en Russie CMS Adonnino Ascoli & Cavasola Scamoni CMS Albiñana & Suárez de Lezo CMS Bureau Francis Lefebvre CMS Cameron McKenna CMS DeBacker CMS Derks Star Busmann CMS von Erlach Henrici CMS Hasche Sigle CMS Reich-Rohrwig

Plus en détail

Droit Fiscal 5 Déduction des charges afférentes aux prestations intragroupe Ventes en état futur d'achèvement et TVA

Droit Fiscal 5 Déduction des charges afférentes aux prestations intragroupe Ventes en état futur d'achèvement et TVA La Lettre de Lyon Décembre 2008 Droit Social 4 CondamnationduPrésidentd'unesociétémèreanglaisepourdélitd'entrave aufonctionnementrégulierducomitéd'entreprisedelafilialefrançaise Droit Fiscal 5 Déductiondeschargesafférentesauxprestationsintragroupe

Plus en détail

Agenda fiscal Juillet 2009

Agenda fiscal Juillet 2009 Agenda fiscal Juillet 2009 Généralité des contribuables Du 1er au 31 juillet (délai échelonné) : Impositions directes mises en recouvrement au cours de la période 17 mai 2009-16 juin 2009, à payer dans

Plus en détail

Vous accompagner en Algérie Supporting your business in Algeria

Vous accompagner en Algérie Supporting your business in Algeria Vous accompagner en Algérie Supporting your business in Algeria Les enjeux En mutation profonde depuis plus de 10 ans, l espace des affaires algérien est, à juste titre, réputé complexe et nécessite une

Plus en détail

Newsletter Maroc DROIT DES SOCIETES 3. Les conventions entre les sociétés anonymes et leurs dirigeants 3 DROIT SOCIAL 5

Newsletter Maroc DROIT DES SOCIETES 3. Les conventions entre les sociétés anonymes et leurs dirigeants 3 DROIT SOCIAL 5 http://www.cms-bfl.com, f.elbar@cmsbfl.ma EDITO 2 3 Les conventions entre les sociétés anonymes et leurs dirigeants 3 5 Assurance maladie obligatoire 5 7 Fixation pour l année 2005 du taux maximum des

Plus en détail

A U D I K A G R O U P E

A U D I K A G R O U P E Page 1 sur 8 A U D I K A G R O U P E Société anonyme au capital de 283 500 Siège social : 58 avenue Hoche 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Ordre du jour de l assemblée générale ordinaire et

Plus en détail

Edito 2. Le dossier 3 La convention collective nationale du sport est étendue 3

Edito 2. Le dossier 3 La convention collective nationale du sport est étendue 3 LaLettredeLyon Janvier 2007 Sommaire Edito 2 Le dossier 3 La convention collective nationale du sport est étendue 3 Fiscalité 4 Réduction de capital 4 Frais d acquisition des titres de participation 4

Plus en détail

Réforme majeure de la fiscalité immobilière. Cession de droits d auteur : Belote et Rebelote

Réforme majeure de la fiscalité immobilière. Cession de droits d auteur : Belote et Rebelote LE DOSSIER Cession d actions aux salariés à tarifs préférentiels Page 3 Droit Fiscal 4 Droit Fiscal 4 Droit de la 4 Propriété Industrielle Droit 5 des Affaires Droit 5 Des Contrats Droit Public 6 des Affaires

Plus en détail

Edito 2. Le dossier 3 Engagement collectif de conservation (sociétés non cotées) 3

Edito 2. Le dossier 3 Engagement collectif de conservation (sociétés non cotées) 3 LaLettredeLyon Mars 2007 Sommaire Edito 2 Le dossier 3 Engagement collectif de conservation (sociétés non cotées) 3 Fiscalité 4 Entrée en vigueur des nouvelles règles de sous-capitalisation 4 Plus-values

Plus en détail

Vous accompagner dans vos opérations de titrisation

Vous accompagner dans vos opérations de titrisation Vous accompagner dans vos opérations de titrisation "Your World First" : Votre Monde, Notre Priorité Novembre 2015 Vos enjeux La titrisation est un outil indispensable aux marchés financiers et au financement

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

Newsletter Maroc. Projet de loi de Finances pour 2006 IMPOT SUR LES SOCIETES 3

Newsletter Maroc. Projet de loi de Finances pour 2006 IMPOT SUR LES SOCIETES 3 http://www.cms-bfl.com, f.elbar@cmsbfl.ma Projet de loi de Finances pour 2006 EDITO 2 3 Exonérations 3 Exonération de la cotisation minimale pendant 36 mois 3 Abattements applicables aux plus-values de

Plus en détail

La Lettre de Lyon. Février 2009. Dossier : Un point sur le crédit d impôt recherche. Pages 3 & 4. Droit Social 4 A travail égal, salaire égal

La Lettre de Lyon. Février 2009. Dossier : Un point sur le crédit d impôt recherche. Pages 3 & 4. Droit Social 4 A travail égal, salaire égal Dossier : Un point sur le crédit d impôt recherche Pages 3 & 4 Droit Social 4 A travail égal, salaire égal Droit Fiscal 5 Taxe professionnelle : dégrèvement pour investissements nouveaux Relèvement temporaire

Plus en détail

Accompagner les entreprises dans leurs problématiques douanières. Providing assistance to companies on customs matters

Accompagner les entreprises dans leurs problématiques douanières. Providing assistance to companies on customs matters Accompagner les entreprises dans leurs problématiques douanières Providing assistance to companies on customs matters 1 LES ENJEUX Le développement du commerce international, phénomène global et inéluctable,

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 21 MARS 2012 --------------------------------- TEXTE DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 21 MARS 2012 --------------------------------- TEXTE DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 467 226 960 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

1. faciliter la création des sociétés à responsabilité limitée (SARL) :

1. faciliter la création des sociétés à responsabilité limitée (SARL) : Note de présentation du projet de loi modifiant et complétant la loi n 5-96 sur la société en nom collectif, la société en commandite simple, la société en commandite par actions, la société à responsabilité

Plus en détail

Marchés publics. CMS_LawTax_Pantone_28-100.eps

Marchés publics. CMS_LawTax_Pantone_28-100.eps Marchés publics CMS_LawTax_Pantone_28-100.eps Se différencier Là où nous nous distinguons : Le professionnalisme des grands cabinets avec la réactivité d une structure légère : nos clients et avocats ont

Plus en détail

LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011. Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés

LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011. Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011 Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés Avant la Loi du 4 Août 2008 : POURQUOI LES PME CHOISISSAIENT-ELLES LA SAS? - Pour

Plus en détail

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE CONSTITUTION DE L ENTREPRISE en Nom Collectif A Nombre d associés L entrepreneur seul. Au moins 2 associés. Tous commerçants. Un associé unique, personne physique ou personne morale (mais qui ne peut être

Plus en détail

La Société Anonyme (SA)

La Société Anonyme (SA) Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc Les sociétés de personnes : société en nom collectif société en commandite simple société en participation. Ces sociétés se caractérisent

Plus en détail

Vous accompagner dans vos émissions de titres de dette

Vous accompagner dans vos émissions de titres de dette Vous accompagner dans vos émissions de titres de dette Mars 2015 Vos enjeux Les marchés de capitaux sont caractérisés par la grande diversité de leur offre (titres de capital, titres de dette, produits

Plus en détail

La Lettre de Lyon. Nov 2009 LE DOSSIER. Clause de non concurrence et de non débauchage. Page 3. Droit Social 4

La Lettre de Lyon. Nov 2009 LE DOSSIER. Clause de non concurrence et de non débauchage. Page 3. Droit Social 4 Nov 2009 LE DOSSIER Clause de non concurrence et de non débauchage Page 3 Droit Social 4 Droit Social 4 Droit Fiscal 5 Droit Fiscal 5 Contentieux 5 Des Affaires Droit de la 6 Propriété Industrielle Droit

Plus en détail

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants :

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants : Décret n 2001-609 du 9 juillet 2001 pris pour l application du 3 ème de l article 27 et de l article 71 de la loi n 86-1067 du 30 septembre 1986 et relatif à la contribution des éditeurs de services de

Plus en détail

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE

3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3. RAPPORT DU DIRECTOIRE SUR LES RÉSOLUTIONS PRÉSENTÉES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE 3.1. RELEVANT DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE Approbation des comptes 2014 et affectation du résultat Par le vote

Plus en détail

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes I - Cas de nomination dans les différentes formes de société 1) Les sociétés par actions a) Les Sociétés Anonymes (SA) La nomination d un ou plusieurs CAC est obligatoire dans les SA. L art. L. 225-16

Plus en détail

AUDIENCE LABS Société Anonyme Au capital de : 3 485 820 euros Siège social : 2, Place Louis Pradel, 69001 Lyon RCS 533.030.698

AUDIENCE LABS Société Anonyme Au capital de : 3 485 820 euros Siège social : 2, Place Louis Pradel, 69001 Lyon RCS 533.030.698 AUDIENCE LABS Société Anonyme Au capital de : 3 485 820 euros Siège social : 2, Place Louis Pradel, 69001 Lyon RCS 533.030.698 ASSEMBLEE GENERALE DU 17 septembre 2015 Projet de texte des résolutions Première

Plus en détail

Il est institué aux investisseurs étrangers réalisés au Maroc en devises, un régime de convertibilité.

Il est institué aux investisseurs étrangers réalisés au Maroc en devises, un régime de convertibilité. REGIME DES INVESTISSEMENTS ETRANGERS 1. Définition On entend par investissements étrangers, les investissements réalisés par les personnes physiques ou morales de nationalité étrangère, non-résidentes

Plus en détail

Principales caractéristiques de l augmentation de capital en numéraire réservée aux adhérents du Plan d Epargne d Entreprise du Groupe Accor

Principales caractéristiques de l augmentation de capital en numéraire réservée aux adhérents du Plan d Epargne d Entreprise du Groupe Accor Information Règlementée Paris, 29 Mars 2007 Principales caractéristiques de l augmentation de capital en numéraire réservée aux adhérents du Plan d Epargne d Entreprise du Groupe Accor Accor S.A. a décidé

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/35 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Société anonyme au capital de 79.251.083,22 Siège social : 35, rue Gare 75019 Paris 582 074 944 RCS Paris

Société anonyme au capital de 79.251.083,22 Siège social : 35, rue Gare 75019 Paris 582 074 944 RCS Paris Société anonyme au capital de 79.251.083,22 Siège social : 35, rue Gare 75019 Paris 582 074 944 RCS Paris RAPPORT SPECIAL DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 22 JUIN 2012 SUR LA

Plus en détail

ELECTRICITE DE STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION

ELECTRICITE DE STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION ELECTRICITE DE STRASBOURG Société Anonyme au capital de 71 090 040 Siège social : 26, Boulevard du Président Wilson 67000 STRASBOURG 558 501 912 R.C.S STRASBOURG ASSEMBLEE GENERALE MIXTE AVIS DE REUNION

Plus en détail

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES 27/02/2015 Les causes de dissolution d'une société sont multiples. On peut citer par exemple l'arrivée du terme, la réalisation de l'objet social, la dissolution

Plus en détail

Les Guides des Avocats de France LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

Les Guides des Avocats de France LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE Les Guides des Avocats de France LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE 2 2005 Les Guides des Avocats de France LA SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIEE Page 4 INTRODUCTION Page 6 DÉFINITION Page 7 CARACTÉRISTIQUES

Plus en détail

Résolutions à titre ordinaire

Résolutions à titre ordinaire COFACE SA CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 FEVRIER 2015 Rapport du Conseil d administration sur les résolutions présentées à l Assemblée Générale Mixte Le rapport a pour objet de présenter les résolutions

Plus en détail

Les cotisations d impôts locaux ou d impôt sur le revenu excédant 30 000 doivent être payées par prélèvement.

Les cotisations d impôts locaux ou d impôt sur le revenu excédant 30 000 doivent être payées par prélèvement. Agenda fiscal Décembre 2015 Généralité des contribuables Du 1 er au 31 décembre (délai échelonné) : Impositions directes mises en recouvrement au cours de la période 17 octobre 2015-16 novembre 2015, à

Plus en détail

CHINE CONTINENTALE ET HONG KONG : LA REFORME DE LA FISCALITÉ S INTENSIFIE

CHINE CONTINENTALE ET HONG KONG : LA REFORME DE LA FISCALITÉ S INTENSIFIE De nombreuses réformes fiscales sont en cours en Chine afin d encadrer une économie mature et en phase de consolidation. Ces réformes sont profondes et fondamentales mais n en sont pas moins d abord testées

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana ----------------- MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ----------------

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana ----------------- MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ---------------- REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana ----------------- MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET ---------------- DECRET N 2009-048 Fixant les modalités d application de la loi n 2006-008

Plus en détail

Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire

Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire Groupement Professionnel des Banques du Maroc Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire Guide pratique de place 0 Préambule I- CONTEXTE GENERAL Le Maroc a adhéré le

Plus en détail

Vous accompagner dans vos projets patrimoniaux Wealth and estate planning

Vous accompagner dans vos projets patrimoniaux Wealth and estate planning Vous accompagner dans vos projets patrimoniaux Wealth and estate planning Les enjeux L organisation du patrimoine : une affaire complexe Dans une époque marquée par la mobilité géographique des personnes,

Plus en détail

CONVOCATIONS AUDIKA GROUPE

CONVOCATIONS AUDIKA GROUPE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS AUDIKA GROUPE Société anonyme au capital de 283 500 Siège social : 12 rue de Presbourg 75116 Paris 310 612 387 R.C.S. Paris Avis de réunion

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ----000----

NOTE DE SERVICE ----000---- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- N 0019/MEF/DGI-DLCD

Plus en détail

SOCIETE TUNISIENNE DE BANQUE

SOCIETE TUNISIENNE DE BANQUE Augmentation de capital SOCIETE TUNISIENNE DE BANQUE Société Anonyme au capital de 124 300 000 dinars divisé en 24 860 000 actions de nominal 5 dinars entièrement libérées Siège social : Rue Hédi Nouira

Plus en détail

Newsletter Newsletter

Newsletter Newsletter Financial Financial Services Services Newsletter Newsletter 21/03/2008 28/03/2008 n 2 I - REGULATORY Position de l'autorité des Marchés Financiers concernant la mise en place de schémas de délégation de

Plus en détail

Formalités standards de la création d entreprises

Formalités standards de la création d entreprises Formalités standards de la création d entreprises Formalité 1 : Etablissement du certificat négatif Entreprise s Administration Documents demandés Toutes les sociétés commerciales sauf pour les entreprises

Plus en détail

GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS

GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 6 JUIN 2012 RESULTATS DES

Plus en détail

Expertise. Prestations comptables et fiscales :

Expertise. Prestations comptables et fiscales : Pour le PCG (plan, générale, comptable), la comptabilité est définie comme un système d organisation de l information financière. La comptabilité est un outil qui fournit, après traitement approprié, un

Plus en détail

LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed VI) Que l on sache par les présentes - puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur!

LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed VI) Que l on sache par les présentes - puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur! Bulletin officiel N 5956bis du 27 rejeb 1432 (30-6-2011) Dahir n 1-11-39 du 29 joumada II 1432 (2 juin 2011) portant promulgation de la loi n 24-10 modifiant et complétant la loi n 5-96 sur la société

Plus en détail

Banque Attijari de Tunisie -Attijari bank- 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis -

Banque Attijari de Tunisie -Attijari bank- 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis - Augmentation de capital VISAS du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur et

Plus en détail

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse DSE Sous réserve

Plus en détail

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013)

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) STATUTS Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) Les FONDATEURS soussignés : MAAF Assurances Société d'assurance mutuelle à cotisations

Plus en détail

CMS_LawTax_Negative_28-100.ep. Join the team

CMS_LawTax_Negative_28-100.ep. Join the team CMS_LawTax_Negative_28-100.ep Join the team Septembre 2013 CMS DeBacker Entreprenant et proactif, vous aimez l efficacité et la réussite. Vous attendez d un cabinet d avocats qu il vous donne d emblée

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre2. Renseignements Concernant l Opération. 7

SOMMAIRE. Chapitre2. Renseignements Concernant l Opération. 7 1 SOMMAIRE Flash sur l Augmentation de Capital... 3 Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 6 1.1 Responsable de la note d opération. 6 1.2 Attestation du responsable de la note d opération......

Plus en détail

Edito 2. Le dossier 3 Réforme du marché du travail 3. Propriété industrielle 4 Le programme ADWORDS de GOOGLE une nouvelle fois sanctionné 4

Edito 2. Le dossier 3 Réforme du marché du travail 3. Propriété industrielle 4 Le programme ADWORDS de GOOGLE une nouvelle fois sanctionné 4 LaLettredeLyon Février 2008 Sommaire Edito 2 Le dossier 3 Réforme du marché du travail 3 Propriété industrielle 4 Le programme ADWORDS de GOOGLE une nouvelle fois sanctionné 4 Droit social 4 Retraite supplémentaire

Plus en détail

Projet d ordre du jour et de résolutions pour l Assemblée Générale Extraordinaire du 22 octobre 2014 à 10h

Projet d ordre du jour et de résolutions pour l Assemblée Générale Extraordinaire du 22 octobre 2014 à 10h VALTECH SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 2.570.464,43 SIEGE SOCIAL : 103 RUE DE GRENELLE 75007 PARIS RCS PARIS 389 665 167 Projet d ordre du jour et de résolutions pour l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL

INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL INFORMATIONS CONCERNANT LE CAPITAL Les conditions auxquelles les statuts soumettent les modifications du capital social et des droits attachés aux actions sont en tous points conformes aux prescriptions

Plus en détail

RAPPORT COMPLEMENTAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL DECIDEE SUR DELEGATION DE L ASSEMBLEE GENERALE

RAPPORT COMPLEMENTAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL DECIDEE SUR DELEGATION DE L ASSEMBLEE GENERALE PASCAL PIVETEAU SA Société anonyme à conseil d administration au capital social de 225 060 euros réparti en 2.250.600 actions de 0,1 euro de valeur nominale Siège social : 26, rue Malar 75007 Paris 529

Plus en détail

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) Date de mise à jour : mars 2013 Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) La S.A.R.L est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour caractéristique essentielle de limiter la responsabilité

Plus en détail

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé COLLOQUE AEDJ 30 ET 31 JANVIER 2013 - DOUALA 6 ET 7 FEVRIER 2013 - YAOUNDE Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés Aspects de

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE 27/02/2015 L EURL - Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dotée de la personnalité morale, n est pas une nouvelle forme de société ; c est

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention ASSOCIATION Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention Veuillez cochez la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement d une demande

Plus en détail

Création de SCP. Caractéristiques de la SCP. Les associés de la SCP. Capital et apports. Règles de constitution

Création de SCP. Caractéristiques de la SCP. Les associés de la SCP. Capital et apports. Règles de constitution 1 Création de SCP Caractéristiques de la SCP But des sociétés civiles... 4000 Professions réglementées... 4001 Hiérarchie des textes... 4001 Intérêt de la SCP... 4003 Régimes fiscal et social... 4003 SCP

Plus en détail

SOITEC PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE EN DATE DU 20 JANVIER 2012

SOITEC PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE EN DATE DU 20 JANVIER 2012 SOITEC Société Anonyme au capital de 12.210.579,20 Euros Siège social : Parc Technologique des Fontaines Chemin des Franques 38190 BERNIN 384 711 909 RCS Grenoble PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE Onzième résolution L assemblée générale, statuant aux conditions de quorum et de majorité requises pour les assemblées générales extraordinaires,

Plus en détail

PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE PROJET DE RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE Première résolution assemblées générales ordinaires, après avoir entendu la lecture du rapport de gestion du conseil d administration, du rapport

Plus en détail

SOMMAIRE FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL... 1 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION...

SOMMAIRE FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL... 1 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION... SOMMAIRE FLASH SUR L AUGMENTATION DE CAPITAL... 1 CHAPITRE 1 : RESPONSABLES DE LA NOTE D OPERATION... 3 1.1. RESPONSABLE DE LA NOTE D OPERATION... 3 1.2. ATTESTATION DU RESPONSABLE DE LA NOTE D OPERATION...

Plus en détail

TEXTE DES RESOLUTIONS PROPOSEES LORS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 9 JUIN 2015

TEXTE DES RESOLUTIONS PROPOSEES LORS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 9 JUIN 2015 Société Anonyme au capital de 1 608 208 euros Siège Social : 40c, avenue de Hambourg 13 008 MARSEILLE 384 621 215 R.C.S. MARSEILLE PREAVIS DE REUNION VALANT AVIS DE CONVOCATION Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS

NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS NOTICE D INFORMATION DU FCPI INNOVERIS * * * AVERTISSEMENT 1. «La Commission des opérations de bourse appelle l attention des souscripteurs sur les risques spécifiques qui s attachent aux FCPI ( fonds

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Rabat, le 11 juillet 2000 CIRCULAIRE N 02/00 RELATIVE AU PLACEMENT DE VALEURS MOBILIERES DANS LE CADRE D OPERATIONS D APPEL PUBLIC A L EPARGNE Aux termes de l article 1 er du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

NEWSLETTER I CASABLANCA

NEWSLETTER I CASABLANCA NEWSLETTER I CASABLANCA Mars 2014 SOMMAIRE ENTREE EN VIGUEUR DU DECRET Nº 2-12-349 DU 20 MARS 2013 RELATIF AUX MARCHES PUBLICS 2 ADOPTION PAR LE PARLEMENT DU PROJET DE LOI Nº86-12 RELATIVE AUX CONTRATS

Plus en détail

Émission par Elior de 7.717.500 actions nouvelles en rémunération de l apport de 514.500 actions Areas

Émission par Elior de 7.717.500 actions nouvelles en rémunération de l apport de 514.500 actions Areas Émission par Elior de 7.717.500 actions nouvelles en rémunération de l apport de 514.500 actions Areas Ce communiqué est établi par Elior conformément à l article 12 de l instruction n 2005-11 de l Autorité

Plus en détail

Edito 2. Le dossier 3 Projet de loi de finances pour 2008 : Présentation des principales dispositions 3

Edito 2. Le dossier 3 Projet de loi de finances pour 2008 : Présentation des principales dispositions 3 LaLettredeLyon Décembre 2007 Sommaire Edito 2 Le dossier 3 Projet de loi de finances pour 2008 : Présentation des principales dispositions 3 Propriété industrielle 4 La France transpose la directive européenne

Plus en détail

Choisir le régime de l autoentrepreneur

Choisir le régime de l autoentrepreneur MAI 2015 ENTREPRENEURS N 5 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Choisir le régime de l autoentrepreneur Ce mini-guide vous est offert

Plus en détail

Vous accompagner dans vos projets patrimoniaux Wealth and estate planning

Vous accompagner dans vos projets patrimoniaux Wealth and estate planning Vous accompagner dans vos projets patrimoniaux Wealth and estate planning Les enjeux L organisation du patrimoine : une affaire complexe Dans une époque marquée par la mobilité géographique des personnes,

Plus en détail

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Taxe professionnelle 2 Impôt de solidarité sur la fortune 4 Editorial Le cabinet Simon Associés s agrandit et développe un pôle fiscal en accueillant Pierrick

Plus en détail

PRISMAFLEX INTERNATIONAL

PRISMAFLEX INTERNATIONAL PRISMAFLEX INTERNATIONAL Société anonyme au capital de 2.374.758 Siège social à Haute Rivoire (69610), 309 Route de LYON CS 50001, Lieudit la Boury 345 166 425 RCS LYON ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2015-05

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2015-05 Tunis, le 10 avril 2015 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2015-05 Objet / : Circulaire n 93-21 du 10 décembre 1993 relative aux transferts au titre des opérations courantes. Le Gouverneur de la Banque

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES D ENTREPRISES

LES FORMES JURIDIQUES D ENTREPRISES LES FORMES JURIDIQUES D S DES DIRIGEANTS DES ASSOCIES DROITS SOCIAUX TRANSMISSION DES DROITS SOCIAUX INDIVIDUELLE - EI SOCIÉTÉ A - SARL de 2 à 100 associés UNIPERSONNELLE A - EURL 1 associé SOCIÉTÉ ANONYME

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Marché relatif à la régie de l œuvre et de l exposition et à la régie de la programmation culturelle de la manifestation MONUMENTA 2012 DANIEL BUREN

Plus en détail

Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016

Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016 Descriptif du Programme de Rachat d Actions 2015-2016 1. INTRODUCTION Il est rappelé que l Assemblée Générale Mixte du 2 juin 2014, dans sa cinquième (5 ème ) résolution, avait précédemment autorisé le

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Ordonnance n o 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial

Plus en détail