Chap 2- Accès aux soins en France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chap 2- Accès aux soins en France"

Transcription

1 Chap 2- Accès aux soins en France

2 1- Accès aux soins et accessibilité : Définitions Accès : «présence ou à l'absence d'obstacles matériels ou économiques auxquels les populations peuvent se heurter pour l'utilisation de services de santé» Matériels : o disponibilité de services de santé o distance /aux établissements de santé (géographique) Economiques (financier) coût de l'obtention de soins de santé /revenu Accessibilité : «capacité de la population ou d'un segment de la population d'obtenir des services de santé disponibles» Andersen Aday et Avedis Donabedian

3 2- Accessibilité financière Accessibilité financière

4 2.1- Accessibilité financière et consultations Franchise En cas de consultation Ticket modérateur Médecin traitant (parcours de soins) Contribution forfaitaire 1

5 2.1.1-Parcours des soins coordonné La réforme du médecin traitant Jusqu en 2004 : liberté dans le choix des intervenants médicaux 2004 : Accès aux médecins spécialistes via le médecin généraliste (médecin traitant, parcours de soins coordonné) 2006 : si consultation hors parcours de soins (60% au lieu de 70) 2007 : baisse de 10 pts du taux de remboursement si consultation hors parcours de soins (50% au lieu de 70%) 2009 : 40% Aujourd hui : 30%

6 Quelques exceptions du dispositif du médecin traitant (possibilités de consultation directe possible d autres intervenants médicaux -généralistes ou spécialistes- sans pénalisation financière) : = être hors parcours de soins consultations en cas d urgence En cas d'éloignement de leur domicile habituel (ex : vacances) Certains spécialistes : gynécologue pour certains actes ophtalmologue pour certains actes (neuro)psychiatre si patient ans stomatologue pour certains actes les consultations de suivi et de contrôle les consultations prévues dans le cadre d'un protocole de soins ;

7 Bilan de la réforme du médecin traitant

8 Bilan de la réforme du médecin traitant

9 Bilan de la réforme du médecin traitant

10 Ticket modérateur 1930 : introduction 1967 : ordonnance prévoit : -la participation de l assuré, en fonction des prestations -participation peut-être limitée ou supprimée 1986 : plan Seguin de rationalisation des dépenses : limiter les cas d exonération

11 La contribution forfaitaire d 1 à la charge de l assuré pour : les actes et consultations réalisés par un médecin et pour tous les actes de biologie médicale cas d exonération

12 Ex: le tarif d une visite chez un médecin généraliste conventionné en secteur 1 est de 22. Le taux de remboursement prévu par la Sécurité sociale est de 70% de cette somme, soit 15,40. On soustrait de ce total 1 au titre de la participation forfaitaire. La différence entre le tarif et le remboursement de la Sécurité sociale est de 22-15,40-1 = Ticket modérateur. Il est égal, dans ce cas, à 7,60 dont 1 de participation forfaitaire.

13 Franchises Somme déduite des remboursements effectués par la caisse d'assurance Maladie sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires Montants : 50 c / boîte de médicaments remboursables (sur prescription médicale) 50 c / acte paramédical 2 / transport sanitaire. Plafonnement annuellement et journalier prévus Utilité des franchises : financer la lutte contre cancer, la maladie d'alzheimer et l'amélioration des soins palliatifs

14 2.2- Accessibilité et prescription Modalités de paiement des médicaments par les usagers Avance de frais Inexistante si couverture charge par l assurance-maladie et mutuelle (si présentation carte vitale) Inexistante si substitution automatique princeps par Générique

15 Le déremboursement des médicaments SMR: critère utilisé pour classer les médicaments selon ce qu'ils apportent sur un plan thérapeutique Il est fonction de : la gravité de la pathologie pour laquelle le médicament est indiqué des données propres au médicament lui-même dans une indication donnée : efficacité et effets indésirables place dans la stratégie thérapeutique (existence d autres traitements disponibles) intérêt pour la santé publique.

16 Niveaux de SMR définis Majeur : 100% Important : 65% Modéré : 35% faible : 15% Insuffisant : 0%

17

18 Impacts : baisse immédiate de la prescription des médicaments concernés (baisse des prescriptions de 61% de 2005 à 2006) Source: IRDES N 167 juillet-août 2011

19 La vente libre de médicaments ni soumis à la prescription, ni remboursés Over the Counter

20 Objectifs : -Responsabiliser le patient -Réduction des dépenses de santé (consultation, prescription de médicaments) - Inciter les officines à plus de transparence et concurrence

21 Source : Alain Coulomb. SITUATION DE L AUTOMEDICATION EN FRANCE ET PERSPECTIVES D EVOLUTION MARCHE, COMPORTEMENTS, POSITIONS DES ACTEURS

22 Source : Alain Coulomb. SITUATION DE L AUTOMEDICATION EN FRANCE ET PERSPECTIVES D EVOLUTION MARCHE, COMPORTEMENTS, POSITIONS DES ACTEURS

23 Etude CREDOC LES OPINIONS FACE A l OUVERTURE DU RESEAU DE VENTE DES MEDICAMENTS NON-REMBOURSES Certaine réticence concerannt l OTC : opposés à 52% opposés à l OTC en officine opposés à 66% opposé à l OTC en grande surface. présence indispensable du médecin pour 87% des sondés

24 bilan de la réforme OTC en 2009 Bilan décevant : Faible baisse des prix sur les 250 médicaments passés en libre accès(0.6%) Pour 20 d entre eux, l équivalent existe derrière le comptoir (sur prescription et remboursés!!!)

25 2.3- accessibilité et séjour hospitalier Forfait hospitalier (1983) Participation du patient aux prestations hôtelières de l'hôpital pour tout séjour hospitalier supérieur à 24h dans un établissement de santé dès la première nuit. Augmentation progressive jusqu à o 18 /jour en hôpital ou en clinique o 13,50 /jour service psychiatrique d'un établissement de santé au 1 er janvier 2010 Cas d exonération o patients en ALD 30 o patients bénéficiant de la CMUc

26 3- Les effets des mesures sur le comportement d achat des français 3.1- Les franchises 12 % des enquêtés (IRDES) déclarent avoir modifié leurs achats de médicaments suite à la mise en place des franchises. Ce comportement est influencé par : le niveau de revenu l état de santé

27 3.2- L automédication Côté pharmacien: D abord réticence Favorables sous certaines conditions Possibilité de contrôler dans l accès aux rayons Enregistrer les produits dans le Dossier Pharmaceutique Phase expérimentation préalable Côté médecin : Attitude nuancée responsabilité doit être clairement définie pbe du retard de diagnostic préjudiciable au patient Attention aux pdts avec molécules innovantes très actives mais SMR insuffisant Côté patient : éducation thérapeutique indispensable Imptce du rôle de l ordonnance dans la prise en charge

28 L automédication n est pas forcément attractive pour les moins diplômées Elle est coûteuse et utilisée pour des raisons économiques et culturelles différentes selon le niveau de diplôme 57 % des recours = automédication pure

29 Des inégalités qui se creusent Des disparités selon : le type d assurance, la composition du ménage l âge des bénéficiaires

30 4- Que pensent les français des dépenses de santé? Baromètre Santé DREES (enquête annuelle, personnes > 18 ans) Légitimité d une augmentation des dépenses de santé Source : Comptes nationaux de santé 2013-édition 2014 DREES

31 Un avis différent selon l âge, mais pas le revenu Source : Comptes nationaux de santé 2013-édition 2014 DREES

32 Attachement fort au système d AM public et universel nécessaire solidarité envers les personnes atteintes de maladies graves Une sensibilité accrue aux inégalités de santé, o plus favorables aux mesures qui concernent les professionnels de santé qu à celles qui accroissent leurs cotisations ou réduisent leurs prestations o Les plus aisés plus favorables à limiter le remboursement de certaines prestations Source : Comptes nationaux de santé 2013-édition 2014 DREES

Le financement des dépenses de santé en France. La base de remboursement de la sécurité sociale?

Le financement des dépenses de santé en France. La base de remboursement de la sécurité sociale? Le financement des dépenses de santé en France La base de remboursement de la sécurité sociale? Déterminée par convention pour chaque acte médical Formé de 3 composantes = TARIF DE CONVENTION OU TARIF

Plus en détail

Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune

Santé publique. Mme Binquet, Mme Lejeune Santé publique Mme Binquet, Mme Lejeune Le Programme Mme Binquet et Mme Lejeune vous feront chacune 5 cours d 1h30. Elles traiteront de l organisation du système de santé, de son financement etc. Système

Plus en détail

Lexique. le fonctionnement de votre complémentaire santé POUR BIEN COMPRENDRE. Risk Management PREVENTION DES RISQUES. Assurance

Lexique. le fonctionnement de votre complémentaire santé POUR BIEN COMPRENDRE. Risk Management PREVENTION DES RISQUES. Assurance Assurance RISQUE ENTREPRISES Assurance de PERSONNES Assurance INTERNATIONAL Risk Management PREVENTION DES RISQUES Assurance Lexique CREDIT & AFFACTURAGE POUR BIEN COMPRENDRE le fonctionnement de votre

Plus en détail

CORRECTION DEVOIR MAISON ASPECTS SOCIETAUX ET ECONOMIQUES DU MEDICAMENT

CORRECTION DEVOIR MAISON ASPECTS SOCIETAUX ET ECONOMIQUES DU MEDICAMENT CORRECTION DEVOIR MAISON ASPECTS SOCIETAUX ET ECONOMIQUES DU MEDICAMENT 1 La pharmacologie cellulaire est apparue avant la pharmacologie animale Faux : pharmaco animale : XIXième S Pharmaco cellulaire

Plus en détail

Quelles sont les maladies appelées «

Quelles sont les maladies appelées « J ai une maladie chronique : est-ce une affection de longue durée? Vous avez une affection de longue durée (ALD). Votre médecin va effectuer différentes formalités afin que la réalité de cette maladie

Plus en détail

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ

Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Les chiffres de la santé LES DÉPENSES D ASSURANCE SANTÉ Edition 2017 ENVIRONNEMENT DE LA PROTECTION SOCIALE Le déficit du régime général En milliards d 2014 2015 Prévisions 2016 0,7 0,7 0,7-2,7-1,5-2,7-4,6-4,1-5,8-4,2-6,5-7,1-13,2-10,8-1

Plus en détail

Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville?

Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville? Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville? Le site du Docteur Alain GARNERY, rhumatologue Adresse du site : www.docvadis.fr/alain.garnery Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

LE REMBOURSEMENT PAR L ASSURANCE MALADIE

LE REMBOURSEMENT PAR L ASSURANCE MALADIE En tant que patient et assuré social, nous ne nous y retrouvons pas toujours dans les montants pris en charge par la sécurité sociale et par la mutuelle. De plus, les changements apportés début 216 dans

Plus en détail

I - Comment s applique la franchise sur les médicaments?

I - Comment s applique la franchise sur les médicaments? I - Comment s applique la franchise sur les médicaments? Le contexte Les dépenses de médicaments représentent 20,3 milliards d euros en 2006 soit 1/3 des dépenses de soins de ville en France. 2,5 milliards

Plus en détail

Réforme de l assurance maladie : médecin traitant et parcours de soins coordonné rappels et recommandations.

Réforme de l assurance maladie : médecin traitant et parcours de soins coordonné rappels et recommandations. DATE : Levallois, le 24 janvier 2006 REFERENCES : Circulaire n 6/2006 DESTINATAIRES - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Les Maisons agréées par la Mutuelle Saint-Martin OBJET Réforme

Plus en détail

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010 Les conventions avec les professionnels de santé libéraux - 1 Echelon régional du service médical PACA Les conventions nationales Elles régissent les relations entre les Professionnels de santé et l assurance

Plus en détail

L offre de soins en France. Béatrice CHEREL 16 février 2017

L offre de soins en France. Béatrice CHEREL 16 février 2017 L offre de soins en France Béatrice CHEREL 16 février 2017 Définition L offre de soins réunit toutes les organisations, institutions et ressources intervenant en matière de santé, de recherche ou de formation

Plus en détail

Intériale L expert de ma protection

Intériale L expert de ma protection Intériale L expert de ma protection Contrat responsable mon guide pratique A compter du 1 er janvier 2016 RÉFORME DES COMPLÉMENTAIRES SANTÉ RESPONSABLES 98% des contrats santé sont aujourd hui «responsables»,

Plus en détail

Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville?

Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville? Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville? Pour établir ses remboursements en cas de consultation d un médecin en ville l Assurance maladie s appuie sur différents critères

Plus en détail

LA loi de modernisation de notre système

LA loi de modernisation de notre système La lettre Patients N 2 mai 2016 1/ LA loi de modernisation de notre système de santé : l article 193 dit «open data» / P.1-2 2/ Quelle participation financière du patient pour ses frais de soins et de

Plus en détail

Cycle de formation. Régulation de l AMO. ANAM Mercredi 2 décembre 2015

Cycle de formation. Régulation de l AMO. ANAM Mercredi 2 décembre 2015 Cycle de formation Régulation de l AMO ANAM Mercredi 2 décembre 2015 Plan Etat des lieux ; Régulation de l AMO ; Gouvernance. 1 «La santé n a pas de prix mais a un coût» 2 Etat des lieux Qui finance le

Plus en détail

Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale?

Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale? Quoi, pourquoi, comment et qui rémunérer pour une action d éducation thérapeutique en activité libérale? Yann Bourgueil IRDES Journée IPCEM 10 novembre 2006 Plan L importance des maladies chroniques et

Plus en détail

DEVOIR MAISON ASPECTS SOCIETAUX ET ECONOMIQUES DU MEDICAMENT

DEVOIR MAISON ASPECTS SOCIETAUX ET ECONOMIQUES DU MEDICAMENT 1 DEVOIR MAISON ASPECTS SOCIETAUX ET ECONOMIQUES DU MEDICAMENT 1 La pharmacologie cellulaire est apparue avant la pharmacologie animale 2 La pharmaco-épidémiologie est apparue après la pharmacovigilance

Plus en détail

Avis n 5 du Comité d alerte sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie

Avis n 5 du Comité d alerte sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Comité d alerte sur l évolution des dépenses d assurance maladie Le 29 juin 2007 Avis n 5 du Comité d alerte sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Le Comité d alerte 1 a

Plus en détail

Thème : ORGANISATION ET GESTION DU CABINET MEDICAL. Sous thème : organisation de l information médicale

Thème : ORGANISATION ET GESTION DU CABINET MEDICAL. Sous thème : organisation de l information médicale Thème : ORGANISATION ET GESTION DU CABINET MEDICAL Sous thème : organisation de l information médicale Module 5 : La carte vitale et la feuille de soins De plus en plus les professionnels de santé utilisent

Plus en détail

Le médecin traitant. Le partenaire privilégié de votre santé

Le médecin traitant. Le partenaire privilégié de votre santé Le Le partenaire privilégié de votre santé Édition 2016 LE MÉDECIN TRAITANT LE PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE VOTRE SANTÉ Tous les assurés ou bénéficiaires d une couverture maladie de 16 ans et plus sont invités

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

En deux ans, le parcours de soins coordonnés par le médecin traitant s est installé dans les mœurs

En deux ans, le parcours de soins coordonnés par le médecin traitant s est installé dans les mœurs Point mensuel du 23 janvier 2007 En deux ans, le parcours de soins coordonnés par le médecin traitant s est installé dans les mœurs Le parcours de soins coordonnés par le médecin traitant a été instauré

Plus en détail

Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des soins

Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des soins Secrétariat général du Haut conseil pour l avenir de l assurance maladie Quels indicateurs de la solidarité du système de santé? Les travaux du HCAAM sur les indicateurs de l accessibilité financière des

Plus en détail

Les réformes du système de santé et d assurance-maladie en France

Les réformes du système de santé et d assurance-maladie en France Les réformes du système de santé et d assurance-maladie en France À partir de MISSÈGUE N., PEREIRA C., «Les déterminants de l évolution des dépenses de santé», Dossiers Solidarité et santé n 1, janvier-mars

Plus en détail

Législation et réglementation pharmaceutiques. IFSI 1ère année

Législation et réglementation pharmaceutiques. IFSI 1ère année Législation et réglementation pharmaceutiques IFSI 1ère année 1 Propriétés -effets -Propriétés pharmacocinétiques Médicament Définition Dénomination Classe Code Présentation - formes pharmaceutiques Caractéristiques

Plus en détail

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Dépenses en matière de soins de santé Enquête de Santé, Belgique, 1997

Résultats pour la Région Bruxelles Capitale Analyse Dépenses en matière de soins de santé Enquête de Santé, Belgique, 1997 7.7.1. Introduction Les principes de base du système de santé actuel en Belgique sont les suivants: libre choix du médecin liberté thérapeutique pour le praticien accès aux soins de santé pour tous. Le

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Un plafond annuel Le montant de la franchise médicale est plafonné à 50 euros par an pour l'ensemble des actes ou prestations concernés.

Un plafond annuel Le montant de la franchise médicale est plafonné à 50 euros par an pour l'ensemble des actes ou prestations concernés. La franchise médicale est une somme qui est déduite des remboursements effectués par votre caisse d'assurance Maladie sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires. Le montant

Plus en détail

COMMERCIALISATION, REMBOURSEMENT ET PRIX DU MEDICAMENT

COMMERCIALISATION, REMBOURSEMENT ET PRIX DU MEDICAMENT COMMERCIALISATION, REMBOURSEMENT ET PRIX DU MEDICAMENT I) COMMERCIALISATION DU MEDICAMENT 1. Chaîne pharmaceutique Le code de la santé publique prévoit qu il ne puisse y avoir de rupture de la chaîne pharmaceutique.

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S RÉFORMES EN COURS

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S RÉFORMES EN COURS C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S RÉFORMES EN COURS Compléments d informations C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S LA CONVENTION MÉDICALE DU 25 AOÛT 2016 Page 2 La convention

Plus en détail

Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes. 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé

Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes. 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé Cancers rares Faciliter l accès aux thérapies innovantes 24 mars 2016 Dr Anne d Andon Haute autorité de santé Décision d AMM CHMP Commission Européenne 2 Service Médical Rendu (SMR) Le SMR répond à la

Plus en détail

Remboursements : ce qui reste à votre charge

Remboursements : ce qui reste à votre charge Votre CPAM vous informe Remboursements : ce qui reste à votre charge Le ticket modérateur La participation forfaitaire de 1 euro La franchise médicale Le forfait de 18 euros Le forfait hospitalier Sommaire

Plus en détail

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015

Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction. Michel Vigneul 14 octobre 2015 Le système de soins santé et l assurance soins de santé en Belgique : une introduction Michel Vigneul 14 octobre 2015 LE SYSTEME DES SOINS DE SANTE EN BELGIQUE 1. UNE COMPARAISON ENTRE LE MAROC ET LA BELGIQUE

Plus en détail

Comportements des Français face au déremboursement total de classes thérapeutiques Synthèse de l enquête CNGPO - Crédoc Juin 2006

Comportements des Français face au déremboursement total de classes thérapeutiques Synthèse de l enquête CNGPO - Crédoc Juin 2006 Comportements des Français face au déremboursement total de classes thérapeutiques Synthèse de l enquête CNGPO - Crédoc Juin 2006 Contact : Valérie Carlon Tél : 06 12 21 08 30 e-mail : valerie.carlon@wanadoo.fr

Plus en détail

Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville?

Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville? Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville? Le site du docteur Frédéric Trancart Adresse du site : www.docvadis.fr/frederic-trancart Validé par le Comité Scientifique Médecine

Plus en détail

OXYGENE Changements de la réglementation à partir du 1 er mai 2012.

OXYGENE Changements de la réglementation à partir du 1 er mai 2012. OXYGENE Changements de la réglementation à partir du 1 er mai 2012. A partir du 1er mai 2012 la règlementation concernant l oxygène changera fondamentalement. Le pharmacien d officine sera seulement impliqué

Plus en détail

Préoccupation majeure des pouvoirs publics : garantir un égal accès aux soins et en particulier au médicament Accès géographique

Préoccupation majeure des pouvoirs publics : garantir un égal accès aux soins et en particulier au médicament Accès géographique Évaluation médicoéconomique et circuits de dispensation UE 14s : LES MÉDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTÉ PACES 2015 Pr Marine AULOIS-GRIOT Laboratoire de Droit et Économie Pharmaceutiques Unité INSERM

Plus en détail

Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville?

Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville? Comment serai-je remboursé après une consultation d un médecin en ville? Pôle de Santé de CASTELJALOUX Adresse du site : www.docvadis.fr/maison-de-sante-de-casteljaloux Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Indicateur n 1-2 : Financement des dépenses de santé et reste à charge des ménages

Indicateur n 1-2 : Financement des dépenses de santé et reste à charge des ménages 86 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 1 : Assurer un égal accès aux soins Indicateur n 1-2 : Financement des dépenses de santé et reste à charge des ménages Sous-indicateur n 1-2-1 : part de la consommation

Plus en détail

VOS GARANTIES SANTÉ INITIALE

VOS GARANTIES SANTÉ INITIALE VOS GARANTIES SANTÉ Vos besoins santé essentiels à tarif accessible et des forfaits médecines complémentaires et prévention Les montants des remboursements sont exprimés en % de la Base de Remboursement

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

Thème Santé Social 1

Thème Santé Social 1 Le système de protection sociale est un élément très complexe susceptible de modifications régulières. En effet, la protection sociale évolue en fonction des ressources financières de celle-ci, des besoins

Plus en détail

Convention médicale 2016/2021 : Quoi de neuf pour les patients?

Convention médicale 2016/2021 : Quoi de neuf pour les patients? Dossier de presse avril 2017 Convention médicale 2016/2021 : Quoi de neuf pour les patients? Contacts presse Caisse nationale d Assurance Maladie : Lucie Hacquin : 01 72 60 17 64 Dorian Goffe : 01 72 60

Plus en détail

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2016 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2016 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2016 AGENTS DE Multi Santé, la formule classique Multi Santé la formule classique Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie,

Plus en détail

VOS GARANTIES SANTÉ ÉQUILIBRE

VOS GARANTIES SANTÉ ÉQUILIBRE VOS GARANTIES SANTÉ Votre couverture santé équilibrée avec une prise en charge renforcée des dépassements d honoraires et des médecines complémentaires Les montants des remboursements sont exprimés en

Plus en détail

Consultations médicales : ce qui change en 2017

Consultations médicales : ce qui change en 2017 Consultations médicales : ce qui change en 2017 Consultation du généraliste à 25 euros, passage du contrat d'accès aux soins (Cas) à l option tarifaire maîtrisée (Optam) : voici les principales mesures

Plus en détail

Facturation en Tiers Payant. A qui et comment? Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C)

Facturation en Tiers Payant. A qui et comment? Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) Couverture d Assurance Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C) Si la Carte Vitale n est pas à jour : Présentation d une attestation de droits papier en cours de validité En l absence de la présentation

Plus en détail

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie ****

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** PAERPA Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** 9 ème 10 ème 19 ème arrondissements de Paris Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Ateliers PAERPA ARS DT 75 avril 2014

Plus en détail

SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LE TIERS-PAYANT L EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE. Jean-Pierre Sery. Secretaire général de l UAM-AFRO

SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LE TIERS-PAYANT L EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE. Jean-Pierre Sery. Secretaire général de l UAM-AFRO SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LE TIERS-PAYANT L EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE Jean-Pierre Sery Secretaire général de l UAM-AFRO MARRACKEICH, 16 SEPTEMBRE 2016 TABLE DES MATIERES 1. QU EST-CE QUE LE TIERS-PAYANT?...

Plus en détail

Le système de santé, l accès aux soins et les couvertures complémentaires

Le système de santé, l accès aux soins et les couvertures complémentaires Le système de santé, l accès aux soins et les s s Enquête auprès des Français et des personnes en ALD Ipsos / CISS 3 octobre 2007 Contacts CISS : Marc Morel 01 40 56 01 49 mmorel@leciss.org Marc Paris

Plus en détail

LA PREVOYANCE CHEZ SAFRAN RETOUR SUR LES CONTRATS RESPONSABLES

LA PREVOYANCE CHEZ SAFRAN RETOUR SUR LES CONTRATS RESPONSABLES Shutterstock LA PREVOYANCE CHEZ SAFRAN RETOUR SUR LES CONTRATS RESPONSABLES Janvier 2017 A la suite de la mise en place des «contrats responsables», Safran s est mis en conformité avec cette démarche visant

Plus en détail

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile?

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? JOURNEE D ECHANGE 20 janvier 2017 Session 2 COMMENT INNOVER ET INTERAGIR AVEC SON ECOSYSTEME? Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? Mme M-Hélène

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

Régime Prestige. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations

Régime Prestige. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Régime Prestige Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Barème CFE aux États-Unis Zone de couverture États-Unis États-Unis Montant

Plus en détail

Dépense courante de santé

Dépense courante de santé EVALUATION SUR L ECONOMIE DE LA SANTE TERMINALE ST2S (Durée : 1h30) 1. A l aide de vos connaissances, analysez le tableau sur la Dépense Courante de Santé des années 2008 et 2009. Dépense courante de santé

Plus en détail

Dépenses de santédes malades âgés en France

Dépenses de santédes malades âgés en France Dépenses de santédes malades âgés en France Olivier Saint Jean HEGP Université Paris Descartes Les éléments structurants des dépenses de santé L état de santé de la population L état de l offre La qualité

Plus en détail

OBJECTIF LÉGISLATIVES. Les programmes sont-ils bons pour notre santé? LES RESTES-À-CHARGE QUEL SYSTÈME

OBJECTIF LÉGISLATIVES. Les programmes sont-ils bons pour notre santé? LES RESTES-À-CHARGE QUEL SYSTÈME Manifeste pour les droits des malades N 4 OBJECTIF LÉGISLATIVES SPÉCIAL Les programmes sont-ils bons pour notre santé? LES RESTES-À-CHARGE QUEL SYSTÈME POUR RÉDUIRE LES RESTES-À-CHARGE PESANT SUR LES PERSONNES

Plus en détail

Le financement des dépenses de santé en France. La place de l Assurance Maladie Complémentaire?

Le financement des dépenses de santé en France. La place de l Assurance Maladie Complémentaire? Le financement des dépenses de santé en France La place de l Assurance Maladie Complémentaire? Objectif de l assurance maladie complémentaire couvrir tout ou partie des frais non remboursés par l Assurance

Plus en détail

L image et le rôle du pharmacien

L image et le rôle du pharmacien L image et le rôle du pharmacien 27 Mars 2007 Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d Opinion / Pôle Société Brice TEINTURIER / Fabienne SIMON 01 40 92 47 18 48KE36 Rappel méthodologique Sondage

Plus en détail

La Commission de la Transparence (CT)

La Commission de la Transparence (CT) La Commission de la Transparence (CT) Évaluation des médicaments en vue de leur remboursement La HAS, un rôle central dans le circuit d évaluation du médicament Autorisation de mise sur le marché (AMM)

Plus en détail

«Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale»

«Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» «Mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale» Soins de santé Version du 28/04/2015 A- LE DOSSIER MEDICAL GLOBAL B- LE TIERS PAYANT C- LE MAXIMUM A FACTURER D- LA MALADIE CHRONIQUE Version

Plus en détail

Le guide des médicaments sans ordonnance Dossier de presse

Le guide des médicaments sans ordonnance Dossier de presse Le guide des médicaments sans ordonnance Dossier de presse 1 «Un des objectifs majeurs de Carte Blanche Partenaires est d aider les bénéficiaires à accéder à des soins de qualité, à réduire le coût qui

Plus en détail

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition :

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition : R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION I. L'hôpital public : Définition : Établissement public de santé, investi d une mission de service public hospitalier reposant sur 3 grand principes : égalité

Plus en détail

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé

Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé Système de santé (2), protection sociale et comptes de la santé I FSI, UE 1.2 S2 «SANTÉ PUBLIQUE» D r F r é d é r i c D U G U É, C C A, f r e d e r i c. d u g u e @ a p h p. f r D é p a r t e m e n t d

Plus en détail

Séminaire de formation INAMI ANAM. Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc. Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015

Séminaire de formation INAMI ANAM. Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc. Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015 Séminaire de formation INAMI ANAM Etat d avancement du chantier de la Couverture Médicale de Base au Maroc Bruxelles Mercredi 14 Octobre 2015 Plan 1. Introduction ; 2. Modèle marocain de la couverture

Plus en détail

Le médicament générique

Le médicament générique Un protocole d accord interprofessionnel signé entre les généralistes et les pharmaciens DOSSIER DE PRESSE Mars 2010 Le médicament générique La convention établit entre les médecins et la Caisse de prévoyance

Plus en détail

FACTURE PATIENT soins du xxx au xxx RÉSUMÉ DES FRAIS A VOTRE CHARGE

FACTURE PATIENT soins du xxx au xxx RÉSUMÉ DES FRAIS A VOTRE CHARGE Annexe 2 Logo éventuel de l hôpital Identification de l hôpital postal - Commune Numéro INAMI Numéro BCE Contact: nom/numéro de téléphone FACTURE PATIENT soins du xxx au xxx postal - Commune Page 1 de

Plus en détail

Introduction : pourquoi une économie de la santé?

Introduction : pourquoi une économie de la santé? Introduction : pourquoi une économie de la santé? L'économie est la science qui a pour objet l'étude de la production, la distribution et la consommation de biens et services marchands et non marchands

Plus en détail

Un nouveau service en ligne pour la coordination des soins l historique des remboursements

Un nouveau service en ligne pour la coordination des soins l historique des remboursements Un nouveau service en ligne pour la coordination des soins l historique des remboursements La coordination des soins, gage d'un meilleur suivi médical, est au cœur de la réforme de 2004 qui a instauré

Plus en détail

Memento Version Janvier Salariés Régime Général

Memento Version Janvier Salariés Régime Général Memento 2008 Version Janvier 2008 Salariés Régime Général CHARGES SOCIALES SUR SALAIRE (Taux au 01/01/2008, en %) TAXES DIVERSES PRÉV. RETRAITES COMPLÉMENTAIRES ASSEDIC SÉCURITÉ SOCIALE / URSSAF Employeur

Plus en détail

CONTRE LE RENONCEMENT AUX SOINS, QUELS DISPOSITIFS DE PRISE EN CHARGE?

CONTRE LE RENONCEMENT AUX SOINS, QUELS DISPOSITIFS DE PRISE EN CHARGE? COMMUNIQUÉ DE PRESSE 21 JUILLET 2017 CONTRE LE RENONCEMENT AUX SOINS, QUELS DISPOSITIFS DE PRISE EN CHARGE? Si la loi instaure un droit à bénéficier d une couverture des soins médicaux, une enquête mandatée

Plus en détail

La complémentaire santé par postes de soins

La complémentaire santé par postes de soins La complémentaire santé par postes de soins 13 Le financement de la consommation de soins et biens médicaux par les différents organismes complémentaires Les organismes complémentaires (OC) ont versé 27,1

Plus en détail

Cons. const., 21 janv : «les dispositions de l article L Css ne sont imposées par aucune exigence constitutionnelle»

Cons. const., 21 janv : «les dispositions de l article L Css ne sont imposées par aucune exigence constitutionnelle» Article L. 162-2 du code de la sécurité sociale (Css) : «le respect de la liberté d exercice et de l indépendance professionnelle et morale des médecins est assuré conformément aux principes déontologiques

Plus en détail

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015 Télémédecine Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014 Formation APHAL du 15 décembre 2015 Introduction : L article 36 s inscrit en prolongation des actions réalisées en 2013-2015 en EHPAD et dans

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Avis du Comité d alerte n sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie

Avis du Comité d alerte n sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Comité d alerte sur l évolution des dépenses d assurance maladie Le 31 mai 2017 Avis du Comité d alerte n 2017-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Dans son avis rendu

Plus en détail

Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007?

Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007? Point d information 4 décembre 2008 Etude sur les personnes en affection de longue durée : Quelles évolutions en 2007? A fin 2007, près de 10 millions de personnes en France étaient atteintes d une affection

Plus en détail

mutuelle SANté / OFFRE PHARMACIE D OFFICINE / NON CADRES CADRES

mutuelle SANté / OFFRE PHARMACIE D OFFICINE / NON CADRES CADRES mutuelle SANté / OFFRE PHARMACIE D OFFICINE / NON CADRES CADRES PHAR D MAlADIE (1) Consultations, visites généralistes CAS 200 % 250 % Consultations, visites généralistes HORS CAS 130 % 150 % Consultations,

Plus en détail

Libre accès à certains médicaments devant le comptoir

Libre accès à certains médicaments devant le comptoir Libre accès à certains médicaments devant le comptoir Mardi 1 er juillet 2008 Dossier de presse Contact Presse Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative 01 40 56 40 14

Plus en détail

DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE COUVERTURE DU RISQUE MALADIE AU BURUNDI

DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE COUVERTURE DU RISQUE MALADIE AU BURUNDI DISPOSITIF DE FINANCEMENT DE LA SANTE ET DE DU RISQUE AU BURUNDI A TABLEAU DE LA ASSURANCE DES AGENTS PUBLICS ET SECTEUR PRIVE DISPOSITIONS LEGALES Loi n 1/010 du 16 juin 1999 portant Code de la Sécurité

Plus en détail

PRÉVOYANCE 1 BILAN LE RÉGIME INCAPACITÉ-INVALIDITÉ-DÉCÈS LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ LETTRE D INFORMATION 09.

PRÉVOYANCE 1 BILAN LE RÉGIME INCAPACITÉ-INVALIDITÉ-DÉCÈS LE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ LETTRE D INFORMATION 09. PRÉVOYANCE LETTRE D INFORMATION 09 JANVIER 2017 ma PRÉVOYANCE by SAFRAN La lettre d information restitue les points majeurs de la vie de notre régime de prévoyance et frais de santé. Les différentes commissions

Plus en détail

Etat de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA

Etat de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA Etat de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA Muriel MOISY (DREES- Bureau «Etat de santé de la population») Séminaire sur «Les conditions de vie des bénéficiaires de minima sociaux vues

Plus en détail

LE REGLEMENT MUTUALISTE

LE REGLEMENT MUTUALISTE LE REGLEMENT MUTUALISTE Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement Mutualiste MUTAMI

Plus en détail

En adhérant à une complémentaire santé LMDE, je bénéficie LMDE CENTRE 601. Besoin d une aide financière pour adhérer à une complémentaire santé

En adhérant à une complémentaire santé LMDE, je bénéficie LMDE CENTRE 601. Besoin d une aide financière pour adhérer à une complémentaire santé 2013-2014 Pour votre santé, protégez-vous! Nos complémentaires es 6 santé à partir de : * Coût mensuel donné à titre indicatif pour une garantie Coups D 013-2014 La Sécu ne suffit pas La Sécurité Sociale

Plus en détail

Structure de régulation du médicament

Structure de régulation du médicament Structure de régulation du médicament A. L ANSM (Agence Nationale de Sécurité du médicament et des produits de santé) Ex Affsaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) I. Présentation

Plus en détail

ENCEINTE SUIS. Guide des aides. La couverture sociale et les droits médicaux. Les aides financières

ENCEINTE SUIS. Guide des aides. La couverture sociale et les droits médicaux.  Les aides financières JE SUIS ENCEINTE Guide des aides 5 La couverture sociale et les droits médicaux www.jesuisenceinteleguide.org 1Les démarches essentielles 3Les aides au logement et 5La couverture sociale 7Les possibilités

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE FINANCIÈRE DES USAGERS IFSI - S2 UE 1.2

LA PRISE EN CHARGE FINANCIÈRE DES USAGERS IFSI - S2 UE 1.2 LA PRISE EN CHARGE FINANCIÈRE DES USAGERS IFSI - S2 UE 1.2 Mardi 20 septembre 2016 Gaëlle BOUL Cadre pédagogique IFTS LA SÉCURITÉ SOCIALE Numéro de Sécurité Sociale 1 54 02 50 025 005 22 1 : Sexe - 1 homme

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante Édition 2015 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE EXONÉRANTE Votre médecin traitant a établi pour vous une demande de prise

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine?

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine? Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine? Marie-Pierre SAUVANT-ROCHAT, Pharmacien et Professeur d Université en Santé Publique Clermont Université, Université d Auvergne,

Plus en détail

ÉNONCÉ. La France consomme encore trop de médicaments. Sujet Session heure. IFAS Rumilly

ÉNONCÉ. La France consomme encore trop de médicaments. Sujet Session heure. IFAS Rumilly Sujet Session 2010 1 heure ÉNONCÉ IFAS Rumilly La France consomme encore trop de médicaments un fait, les Français sont de gros consommateurs d antibiotiques C est Une enquête IPSOS Santé menée sur quatre

Plus en détail

PRESENTATION CÔTE D IVOIRE

PRESENTATION CÔTE D IVOIRE PRESENTATION CÔTE D IVOIRE Réunion sur: LA MOBILISATION DES RESSOURCES ET FINANCEMENT DES STRATEGIES NATIONALES D EXTENSION DE LA COUERTURE DU RISQUE MALADIE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETATS DES

Plus en détail

Note synthétique d Adéis

Note synthétique d Adéis Note synthétique d Adéis Les 3 décrets d application relatifs à la généralisation de la couverture santé d entreprise Degré élevé de solidarité mentionné à l article L912-1 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3265 Convention collective nationale IDCC : 1672. SOCIÉTÉS D ASSURANCES AVENANT DU 23 JUIN 2006 AU PROTOCOLE

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

curité sociale Séminaire sur le financement de la sécurits Alger le 31 août t 2008

curité sociale Séminaire sur le financement de la sécurits Alger le 31 août t 2008 Présentation du système actuel de contribution de la sécurits curité sociale au financement des établissements publics de santé et les perspectives de la contractualisation Séminaire sur le financement

Plus en détail

L offre de soins, une synergie de tous les acteurs

L offre de soins, une synergie de tous les acteurs 2016 L offre de soins, une synergie de tous les acteurs En France, l offre de soins se compose : de la médecine de ville (dite aussi ambulatoire) constituée des professionnels exerçant en cabinet : médecins

Plus en détail