Affaire n Feuille 1 sur 8 Rév A. Nom Affaire. Rédigé par ER/EM Date Fév Vérifié par HB Date Mars 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Affaire n Feuille 1 sur 8 Rév A. Nom Affaire. Rédigé par ER/EM Date Fév Vérifié par HB Date Mars 2006"

Transcription

1 Affaire n Feuille sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 EXEMPLE DE CALCUL N CALCUL D UNE SECTION EN C À BORDS TOMBÉS Dimensionner une poutre sur appuis simples de section transversale en C à ords tomés dans un plancher exposé. Le matériau est un acier inoxydale de nuance.440 CP500, c est-à-dire formé à froid avec une limite d élasticité de 500 MPa. La poutre est simplement appuyée avec une portée l de 4 m. L espacement entre deux poutres adjacentes est de m. Comme la charge n est pas appliquée au centre de cisaillement de la section en C, il est nécessaire de vérifier l interaction entre la résistance à la torsion de la section transversale et la résistance au déversement de la arre. Dans cet exemple, cependant, on ne vérifie que la résistance au déversement de la arre. Coefficients Coefficients partiels : γ M0, et γ M, Taleau. Coefficients partiels pour actions : γ G,35 (charges permanentes) et γ Q,5.3. (charges variales) Actions Actions permanentes (G) : kn/m Actions variales (Q) : 3 kn/m Cas de chargement à considérer à l état limite ultime : * q γ G + γ Q 7, kn / m Éq..3 j G,j k,j Q, Analyse structurale Réactions d appuis (effort tranchant de calcul) * k, q 4 V Ed 4, 4 kn Moment fléchissant de calcul * 4 q M Ed 4, 4 knm 8 Caractéristiques de matériau Limite d élasticité f y 500 MPa Module d élasticité E MPa Module de cisaillement G MPa Taleau Caractéristiques de la section transversale L influence des angles arrondis sur la résistance de la section transversale peut être négligée si le rayon interne r 5t et r 0,0 p et la section transversale peut être supposée être constituée de parois planes avec des angles vifs. Pour les propriétés de rigidité de la section transversale, il convient de toujours prendre en compte l influence des angles arrondis

2 Affaire n Feuille sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 z h y r c t y h c t r 60 mm 5 mm 30 mm 5 mm 5 mm z t g 5,6 mm Figure 4.5 p r [ tan( φ ) sin( φ ) ], mm gr rm r m r + t 7,5 mm r 5 mm 5t 5 mm r 5 mm 0,0p,56 mm L'influence des angles arrondis sur les caractéristiques de section peut être prise en compte, avec une précision suffisante, en réduisant les caractéristiques calculées pour une section transversale similaire comportant des angles vifs, en utilisant les approximations suivantes : Largeur plane théorique de la semelle, t g 5,6 mm Largeur plane théorique de l âme, p,f r h t g p,w r Largeur plane théorique du raidisseur de ord, A g,sh 6 mm I yg,sh 9, mm 4 δ n φ m j 0,43 r / o 90 j p,i j i 0,0 50,6 mm p,l c t / gr 5,30 mm Éq. 4. A g A g,sh ( - δ) 9 mm Éq. 4.8 I g I g,sh ( - δ) 8, mm 4 Éq. 4.9 Classification de la section transversale E ε f y ,5 Taleau 4. 0,669 Semelle : Parois internes comprimées. Partie soumise à la compression. c t g p r 5,6 mm c/t 3, > 30,7 ε, par conséquent, les semelles sont de Classe 4 94

3 Affaire n Feuille 3 sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 Âme : Parois internes comprimées. Partie soumise à la flexion. c h t - g r 50,6 mm c/t 30, 56 ε, par conséquent, l âme est de Classe Raidisseur de ord : Parois comprimées en console. Partie soumise à la compression, raidisseur comprimé, c c t / gr 5,30 mm c/t 5,06 0 ε, par conséquent, le raidisseur est de Classe Calcul des caractéristiques de la section efficace 4.4. Largeur efficace de la semelle : Parois internes comprimées. Partie soumise à la Taleau 4.3 compression. p t gr 5,6 mm En supposant une distriution uniforme de contraintes dans la semelle comprimée : ψ et le coefficient de voilement k 4 t 8,4ε k p 0,608 0,77 0,5 Parois internes formées à froid : ρ 0,93 < p eff ρ 07,64 mm, e 0,5 eff 53,8 mm, e 0,5 eff 53,8 mm p Éq. 4. Effets du traînage de cisaillement 4.4. L effet du traînage de cisaillement dans les semelles peut être négligé si 0 < L e /50, où 0 est la largeur d une semelle en console ou la demi-largeur d une paroi interne et L e est la longueur entre points de moments nuls. Pour les parois internes : o (-t)/ 60 mm Longueur entre les points de moments nuls : L e 4000 mm, L e /50 80 mm Par conséquent, l effet de traînage de cisaillement peut être négligé. Déformation transversale des semelles a s u,55 mm (flexion de la semelle en direction de l axe neutre) 3, Clause 5.4 E t z s 4 mm est la largeur de la partie de la semelle sortant de l'âme t 5mm z 77,5 mm est la distance entre la semelle prise en considération et l'axe neutre a est la contrainte moyenne exercée sur les semelles, calculée avec la section rute (on suppose f y 500 MPa). La déformation transversale des semelles peut être négligée si u inférieur à 5% de la 95

4 Affaire n Feuille 4 sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 hauteur de section : u,55 mm < 0,05h 8 mm, par conséquent, la déformation transversale des semelles peut être négligée. Parois raidies. Raidisseurs de ord Flamement par distorsion. Parois planes avec raidisseurs de ord 4.5. et pren , Clause Étape : Section transversale efficace initiale du raidisseur Pour les semelles (comme calculé ci-dessus) 5 mm p 5,6 mm eff 07,65 mm e 0,5 eff 53,8 mm e 0,5 eff 53,8 mm Pour le raidisseur, la largeur efficace c eff doit être calculée en utilisant le coefficient de voilement correspondant k, p et ρ donnés par les expressions suivantes : p,c c-t/-g r 5,30 mm p 5,6 mm 3, Clause p,c / p 0, < 0,35 alors : k 0,5 3, Éq. 5.3 a) raidisseur de ord à simple pli t 8,4ε k p 0,45 ( 30 mm ) Éq. 4. 0,3 Les parois en console formées à froid : ρ,08 > alors : ρ Éq. 4. p p c eff ρ p,c 5,30 mm 3, Éq. 5.3a Étape : Coefficient de réduction pour le flamement par distorsion Calcul des caractéristiques géométriques de la section efficace du raidisseur de ord e 53,8 mm c eff 5,30 mm 96

5 Affaire n Feuille 5 sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 A s ( e +c eff )t 395,64 mm e g r t/ y a y t/ g r ceff 3, Fig. 5.9 y a 4,0 mm y 8,7 mm I s,8 mm 4 Calcul de la rigidité du support élastique par unité de longueur K 3 Et 3 4( υ ) hw + + 0,5 hwk f,487 MPa -y -t/ 04,3 mm (distance entre la jonction âme-semelle et le centre de gravité de l aire efficace du raidisseur de ord, incluant la partie efficace de la semelle e ) k f 0 (semelle tendue) h w 50 mm est la hauteur de l âme 3, Éq. 5.0 Contrainte critique de flamement élastique pour la section efficace du raidisseur de ord cr,s KEI A s s 59,95 N mm Coefficient de réduction χ d pour le flamement par distorsion d f 0,98 y cr, s 3, Éq ,65< d <,38 then χ d,47 0,73 d 0, 76 3, Éq. 5.d L aire et l épaisseur réduites de la section efficace du raidisseur f y γ M0 A s,red χdas 300,88 mm 3, Éq. 5.7 com,ed t red ta s,red /A s 3,8 mm Le calcul des propriétés de la section efficace avec prise en compte de l effet du flamement par distorsion donne : A eff,sh 08 mm n φ m j δ 0,43 rj / p,i 0,0 o 90 j i Éq. 4. A eff A eff,sh ( - δ) 987 mm Éq

6 Affaire n Feuille 6 sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 z G 68,98 mm (distance entre la fire inférieure et l axe neutre) I y,eff,sh 8, mm 4 I y,eff I y,eff,sh ( - δ) 7, mm 4 Éq. 4.9 W y,eff, sup 9, mm 3 W y,eff, inf 5, 0 3 mm 3 Résistance de la section transversale 4.7 Résistance de la section transversale à la flexion W f / γ 4,97 knm pour la section transversale de Classe 4 Éq. 4.9 Mc,Rd y,eff,min y M0 Moment sollicitant de calcul : M Ed 4,4 knm La résistance de la section transversale est ainsi vérifiée. Résistance de la section transversale à l effort tranchant A f 3 / γ 09,95 Éq ( ) kn Vpl,Rd v y M0 A v 800 mm est l aire résistante à l effort tranchant L effort tranchant sollicitant de calcul : V Ed 4,4 kn La résistance de la section à l effort tranchant est ainsi vérifiée. Résistance de la section transversale à une sollicitation cominée V Ed 4,4 kn < 0,5V pl,rd 04,97 kn Il n y a pas d interaction entre le moment fléchissant et l effort tranchant. Vérification de l élément de poutre en flexion 5.4 Résistance au déversement 5.4. M,Rd χ W f γ pour la section transversale de Classe 4 Éq. 5.8 LT y,eff,sup y M χ LT Éq. 5.9 ϕ LT 0,5 + [ ϕlt LT ] ( + α ( 0, ) + ) ϕ 0 Éq. 5.0 LT,5 LT LT 4 cr LT Wy,eff f y LT Éq. 5. M α LT 0,34 pour des sections formées à froid Calcul du moment critique au déversement de la poutre 98

7 Affaire n Feuille 7 sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 M cr / π EI z k + ( ) z I w C g 3 j g 3 j kzl π k w Iz EIz ( kzl) GIt + ( C z C z ) ( C z C z ) Pour une poutre simplement appuyée soumise à une charge uniformément répartie : C,, C 0,45 et C 3 0,55. On considère des conditions normales de maintien à chaque extrémité : k z k w z j 0 pour une section transversale à semelles égales z g z a -z s h/ 80 mm z a est la position du point d application de la charge z s est la position du centre de cisaillement y G 45,34 mm (distance entre l axe de l âme et le centre de gravité) I z,sh 4, mm 4 I t,sh 8,0 0 3 mm 4 I w,sh 3,9 0 9 mm 6 I z I z,sh ( - δ) 4, mm 4 I t I t,sh ( - δ) 7, mm 4 I w I w,sh ( - 4δ), mm 6 Note : L expression utilisée pour déterminer la torsion non uniforme est otenue à partir de Wei-Wen You, Cold-Formed Steel Design, Annexe B-Torsion Alors, / π EI z k z I w Mcr C g g ( k L) k z + + w Iz π EIz ( k L) GI z t ( C z ) ( C z ) 33,74 knm Wy,eff,supf y LT,7 (W y,eff, sup 9, mm 3, semelle comprimée) M ϕ LT χ cr ( + α ( 0,4) + ), 35 0,5 LT LT LT [ ϕlt LT ] LT 0,5 ϕlt + 0,5 M,Rd χltwy,eff,supf y γ M,9 knm Moment sollicitant de calcul : M Ed 4,4 knm. Par conséquent, la résistance au déversement est vérifiée. Note : comme la charge n est pas appliquée au centre de cisaillement de la section en C, il est aussi nécessaire de vérifier l interaction entre la résistance de la section transversale à la torsion et la résistance de la poutre au déversement. Annexe B, B. Résistance au voilement par cisaillement La résistance au voilement par cisaillement est à vérifier, pour une âme non raidie, seulement si : h w / t 5ε η. 99

8 Affaire n Feuille 8 sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 La valeur recommandée pour η,0 h w / t 8 et 5 ε η 8, 99 Ainsi, aucune vérification supplémentaire n est nécessaire. 00

Exemple : Panne sur deux appuis en profilé IPE

Exemple : Panne sur deux appuis en profilé IPE Réf. document : SX01a-FR-EU Page 1 de Réf. Eurocode Réalisé par Mladen Lukic Date Janvier 006 Vérifié par Alain Bureau Date Janvier 006 Cet exemple donne les détails de la vérification conformément à l'en

Plus en détail

ELEMENT FLECHI : Déversement

ELEMENT FLECHI : Déversement ELEMENT FLECHI : Déversement Données Poutre IPE330 uniformément chargée, bi-articulée, et maintenue latéralement aux 2 extrémités. Facteur de sécurité ELU γ G =1.35, γ Q =1.5 γ M0 =1, γ M1 =1 Longueur

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

Exemple d application du EN : Poutre mixte

Exemple d application du EN : Poutre mixte Exemple d application du EN 1994-1: Poutre mixte P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany 1 OBJECTIF Il s agit de vérifier la résistance au

Plus en détail

Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée

Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany

Plus en détail

POUTRES MAINTENUES LATERALEMENT

POUTRES MAINTENUES LATERALEMENT POUTRES AINTENUES ATERAEENT es poutres empêchées de se déplacer latéralement sont dites: «maintenues latéralement» Ces poutres ne sont pas affectées par le flambement hors du plan de leur semelle comprimée

Plus en détail

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Marcel Hurez Nicolas Juraszek Marc Pelcé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-381011-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12280-0 Symboles et notations A

Plus en détail

Classification des poutres mixtes

Classification des poutres mixtes Classification des poutres mixtes 1 2 Classification des sections Moment négatif (semelle) (limites pour c/t) ε = 2 235 N/mm f y 3 Classification des sections Moment négatif (âme) (limites pour c/t) ε

Plus en détail

ELEMENTS COMPRIMES : Flambement

ELEMENTS COMPRIMES : Flambement ELEMENTS COMPRIMES : Flambement Exposé de la méthode de vérification des éléments soumis au flambement simple. Exemple d'application pour une section en profilé laminé de classe 1. Dans un premier temps,

Plus en détail

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS Projet SKILLS RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Connaître la méthodologie de vérification des barres aux instabilités (flambement, déversement) Connaître le domaine

Plus en détail

RESISTANCE A LA TRACTION

RESISTANCE A LA TRACTION RESISTANCE A LA TRACTION Si cas idéal : NEd N trd - effort centré sur section transversale, - assemblages (sans trou) smétriques, σ Contraintes de traction uniformes NtRd NplRd A.f/γ 0 avec A aire de la

Plus en détail

MA1 COURS DE CHARPENTE METALLIQUE

MA1 COURS DE CHARPENTE METALLIQUE 1 OURS DE HRPETE ETLLIQUE FORULIRE ISTITUT HEES GRE Ir. Jacques Dehard Proesseur 1. UES DES IERS DE STRUTURE 1. Produits laminés à chaud en acier de construction non allié 1.3 Produits laminés à chaud

Plus en détail

ELEMENTS TENDUS. Types de sections utilisées : Pour treillis, contreventements, suspentes,...

ELEMENTS TENDUS. Types de sections utilisées : Pour treillis, contreventements, suspentes,... ELEMENTS TENDUS Principe de dimensionnement : choisir une section transversale de l élément pour que : NtRd NEd ; attention à l assemblage (trous, excentricité, )! Types de sections utilisées : Pour treillis,

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SECTIONS

CLASSIFICATION DES SECTIONS CLASSIFICATION DES SECTIONS Les sections de profilés laminés ou soudés peuvent être considérées comme un assemblage de parois distinctes; des parois internes ; des parois «en console» ; En console Internes

Plus en détail

Affaire n Page 1 sur 7 Rév B. Nom Affaire. Rédigé par IR Date Oct Vérifié par FH/NB Date Oct Révisé par MEB Date Avril 2006

Affaire n Page 1 sur 7 Rév B. Nom Affaire. Rédigé par IR Date Oct Vérifié par FH/NB Date Oct Révisé par MEB Date Avril 2006 Affaire n Page 1 sur 7 Rév B, Route de Limours Tel : + (0)1 0 85 5 00 Fax : + (0)1 0 5 75 8 Rédigé par IR Date Oct. 00 Vérifié par FH/NB Date Oct. 00 Révisé par MEB Date Avril 006 EXEMPLE DE CALCUL N 6

Plus en détail

Table des matières. Page i

Table des matières. Page i Manuel de vérification MNPHI Table des matières Table des matières Introduction 1 Brève description 1 Organisation du manuel 1 Exemple 1 Poutre en béton armé simplement appuyée 2 Description 2 Données

Plus en détail

ITC Exemples. Exemples pour la construction et le dimensionnement d ouvrages de protection selon ITC 2017

ITC Exemples. Exemples pour la construction et le dimensionnement d ouvrages de protection selon ITC 2017 Département fédéral de la Défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure ITC 017 - Exemples Exemples pour la construction

Plus en détail

Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie - procédure détaillée

Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie - procédure détaillée Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge Ces organigrammes concernent la vérification de la résistance de calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie,

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD

CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD Projet SKILLS CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Savoir concevoir des pannes en profilé laminé à chaud Savoir calculer et vérifier des pannes en profilé laminé

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. PROGRAMME DE CALCUL DE SECTIONS QUELCONQUES EN BÉTON ARMÉ EN FLEXION SIMPLE OU COMPOSÉE EN ÉTAT-LIMITE ULTIME... 7 3.1 Actions et combinaisons

Plus en détail

Effet de levier dans une attache tendue

Effet de levier dans une attache tendue 1 Assemblage éprouvette mors Partie 1 : présentation de l effet de levier Partie 2 : présentation de l essai de laboratoire Partie 3 : Analyse des résultats expérimentaux Conclusions Annexes : Annexe 1

Plus en détail

AVERTISSEMENT CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION DES CONTRAINTES DU PISTON... - P3.1 - FICHE PISTON 3 : AXE du PISTON... - P3.

AVERTISSEMENT CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION DES CONTRAINTES DU PISTON... - P3.1 - FICHE PISTON 3 : AXE du PISTON... - P3. AVERTISSEMENT Les notes ci-après, relatives à la modélisation des différents organes sont donnés à titre exemplatif, et ne constituent nullement un mode de calcul obligé. CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION

Plus en détail

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants.

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants. Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg Mémoire de soutenance de Diplôme d Ingénieur INSA Spécialité Génie Civil Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. PRÉSENTATION SUCCINCTE SUR LA CONCEPTION ET LE CALCUL DES POUTRES MIXTES...7 3.1 Généralités sur les planchers...7 3.2 Rappels sur les actions

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2012

Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Le guide méthodologique m Eurocodes 3 et 4 Application aux ponts routes mixte acier-béton Tome II Damien CHAMPENOY - CETE de l Est Noël ROBERT - Sétra 10 mai 2012

Plus en détail

VI CISAILLEMENT SIMPLE

VI CISAILLEMENT SIMPLE VI CISAILLEMENT SIMPLE Il existe de nombreux dispositifs utilisant la sollicitation de cisaillement (outils, cisailles, poinçons ). Le cisaillement simple correspond dans la pratique à une sollicitation

Plus en détail

Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux. Dominique Bauer, ing., Ph.D.

Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux. Dominique Bauer, ing., Ph.D. Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux Dominique Bauer, ing., Ph.D. 1 Problème 1 Une charge de 10 kn est supportée par quatre tiges en acier reliées par des poutres

Plus en détail

CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION

CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION Revue Construction Métallique Référence CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION par S. Baraka et A. Bureau 1 Le calcul des contraintes dues à la torsion constitue pour le projeteur,

Plus en détail

CALCUL DES VOILES définition géométrique

CALCUL DES VOILES définition géométrique CALCUL DES VOILES définition géométrique Notation EC2 pour les voiles (Figure 12.1 12.6.1) l w < 3b l w < 3 b ou b > 4h w h w b > 4h w Méthodologie de calcul d un voile a. Cas des voiles en compression

Plus en détail

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent:

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent: 1 TORSION Définition: La torsion est un mode de charge telle que dans les sections droites de la barre, seul apparaît un moment de torsion. Les autres facteurs de forces (Moment fléchissant, force normale

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET...3

SOMMAIRE 1. OBJET...3 SOAIRE 1 SOAIRE 1. OBJET...3 2. DOAINE D APPLICATION...5 2.1 Généralités...5 2.2 Profilés à section en I ou H...6 2.3 Profils creux carrés ou circulaires...6 3. ÉTABLISSEENT DES TABLEAUX...9 3.1 Généralités...9

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...5 1.1 Objet...5 1.2 Domaine d application...5 1.3 Contenu et utilisation...9 1.4 Conception de la fondation, vérification du sol et résistance des fixations dans

Plus en détail

LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE

LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE Projet SKILLS LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE OBJECTIFS DU MODULE Analyse structurale élastique incluant les effets du second ordre et les imperfections Procédure de calcul des

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 5 LES SECTION SOUMISES À LA FLEXION COMPOSÉE Section 5.1 Les bases du dimensionnement Tour CN, Toronto, Canada 5.1.1 les principes du calcul 5.1.1.1 La description

Plus en détail

Formulaire de Mécanique appliquée

Formulaire de Mécanique appliquée Formulaire de Mécanique appliquée Ce formulaire est un document de travail. Il ne peut en aucun cas remplacer le cours de mécanique. Tout le référentiel de mécanique ne s y trouve pas. (mécanique graphique,

Plus en détail

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons.

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. 1 FLEXION Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. a) Considérons une barre sollicitée à un mode de charge extérieure.

Plus en détail

NOM :.. Devoir 8 : DÉFLEXION ET CALCUL DES POUTRES S wl =

NOM :.. Devoir 8 : DÉFLEXION ET CALCUL DES POUTRES S wl = NOM :.. À compléter avant : Devoir 8 : DÉFLEXION ET CALCUL DES POUTRES Eercice 8A La poutre ci-dessous est le profilé d acier en I S 100 11. Déterminer la valeur de la flèche maimale qu elle subit en tenant

Plus en détail

SOLLICITATION DE CISAILLEMENT

SOLLICITATION DE CISAILLEMENT Terminale S.T.I. 1 / 8 IV. CISAILLEMENT. 4.1. Définition. Une poutre subit une sollicitation de pur lorsqu'elle est soumise à deux forces de liaison égales et directement opposées dont le support est contenu

Plus en détail

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique:

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique: Maison individuelle à murs en maçonnerie chaînée, comportant deux planchers à dalle pleine en béton armé. Les plans de cette maison sont donnés ci-après. WB1/21 : MFL WB2/21 : MFL Données : Blocs de maçonnerie

Plus en détail

COMPARAISON DE L EUROCODE 3 ET L AISC-LRFD CONSTRUCTION MÉTALLIQUE PAR NICOLAS GARCHET. Projet de Fin d Etudes. INSA de Strasbourg

COMPARAISON DE L EUROCODE 3 ET L AISC-LRFD CONSTRUCTION MÉTALLIQUE PAR NICOLAS GARCHET. Projet de Fin d Etudes. INSA de Strasbourg COMPARAISON DE L EUROCODE 3 ET L AISC-LRFD CONSTRUCTION MÉTALLIQUE PAR NICOLAS GARCHET Elève ingénieur de 5ème année Projet de Fin d Etudes Spécialité Génie Civil INSA de Strasbourg Strasbourg, Alsace

Plus en détail

Module #6a Contraintes de flexion dans les poutres

Module #6a Contraintes de flexion dans les poutres Module #6a Contraintes de flexion dans les poutres (CIV1150 - Résistance des matériaux) Enseignant: James-A. Goulet Département des génies civil, géologique et des mines 6.1-6.4, 6.7 R. Craig (2011) Mechanics

Plus en détail

DURA Armature de poinçonnement et la norme SIA 262 révisée Juin 2013

DURA Armature de poinçonnement et la norme SIA 262 révisée Juin 2013 Plus en performance. Plus en valeur. DURA Armature de poinçonnement et la norme SIA 262 révisée Juin 2013 Sommaire Vue d ensemble du système DURA Bases de la norme de dimensionnement révisée (SIA 262:2013)

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

1 Evaluation de connaissances

1 Evaluation de connaissances Correction de l examen de Mécanique des Matériaux Solides, 8 avril 014 D. RYCKELYNCK Tout document autorisé. Durée de l examen : une heure. 1 Evaluation de connaissances Cette partie n est pas calculatoire,

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

Schöck Rutherma type K-HV, K-BH, K-WO, K-WU

Schöck Rutherma type K-HV, K-BH, K-WO, K-WU Schöck Rutherma type,,, Schöck Rutherma type Contenu Page Raccordement en cas de décalage vers le bas 74 Raccordement en cas de décalage vers le haut/informations de mise en œuvre 75 Raccordement à des

Plus en détail

CFMS. 3 mai EN Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches

CFMS. 3 mai EN Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches CFMS 3 mai 2007 EN 1993 5 Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches 1 - Norme Européene Eurocode 3: Calcul des structures en acier Partie 5: Pieux et palplanches Elaborée

Plus en détail

Chapitre VII: Flexion. L. DOUADJI Faculty of Mechanical Engineering & Process Engineering Department of Materials Science

Chapitre VII: Flexion. L. DOUADJI Faculty of Mechanical Engineering & Process Engineering Department of Materials Science Chapitre VII: Flexion Sommaire 1. Définition:. Efforts intérieurs. Diagrammes.1 Essai de flexion.. Correspondance entre les diagrammes. Poutre encastrée 4. Charges réparties 4.1. Charge répartie uniforme

Plus en détail

BÂTIMENTS EN ACIER EN EUROPE

BÂTIMENTS EN ACIER EN EUROPE PROJET SKILLS BÂTIMETS E ACIER E EUROPE Bâtiments en acier à simple rez-dechaussée Partie 6 : Conception et calcul des poteaux composés 6 - ii Bâtiments en acier à simple rez-dechaussée Partie 6 : Conception

Plus en détail

FLEXION SIMPLE. Zone comprimée. Zone tendue Fibre neutre. Cours de résistance des matériaux

FLEXION SIMPLE. Zone comprimée. Zone tendue Fibre neutre. Cours de résistance des matériaux FLEXION SIMPLE 1) Introduction epérimentale : considérons une poutre reposant sur deu appuis soumise à une charge concentrée verticale. Après déformation, cette poutre accuse un flèche ( déplacement vertical

Plus en détail

II - 14 Instabilités

II - 14 Instabilités II - 14 Instabilités Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 9 septembre 6 Motivation Instabilité par flambement (élastique) par divergence, par bifurcation calcul de la charge critique eulérienne Tpes d

Plus en détail

Règles particulières aux constructions en bois

Règles particulières aux constructions en bois Eurocode 8 EN1998-1 Chapitre 8 Règles particulières aux constructions en bois Le bois Un bon matériau de structure pour construire en zone sismique léger => forces sismiques faibles bonne résistance en

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. INTRODUCTION Objectif du guide Domaine d application Comment utiliser ce guide...6

SOMMAIRE. 1. INTRODUCTION Objectif du guide Domaine d application Comment utiliser ce guide...6 SOMMAIRE SOMMAIRE. ITRODUCTIO...3. Objectif du guide...3.2 Domaine d application...4.3 Comment utiliser ce guide...6 2. COFIGURATIOS TRAITÉES...9 2. Généralités sur les maintiens...9 2.2 Découpage du portique

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique. Page 1. PDF created with FinePrint pdffactory trial version CHAPITRE 1 : EXERCICES DE RÉVISION 3

TABLE DES MATIERES. Mécanique. Page 1. PDF created with FinePrint pdffactory trial version  CHAPITRE 1 : EXERCICES DE RÉVISION 3 TABLE DES MATIERES CHAPITRE 1 : EXERCICES DE RÉVISION 3 EXERCICE N 1 : 3 EXERCICE N 2 : 3 EXERCICE N 3 : 3 EXERCICE N 4 : 4 EXERCICE N 5 : 4 EXERCICE N 6 : 4 EXERCICE N 7 : 4 EXERCICE N 8 : 5 EXERCICE

Plus en détail

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Epaisseur de la dalle : Epaisseur du radier : Epaisseur des voiles : Hauteur piédroits : Largeur roulable : Largeur chargeable : Nombre

Plus en détail

Sollicitations simples :

Sollicitations simples : Conservatoire National des Arts et Métiers Région Centre-Val de Loire Ecole de calculs IN2P3 2015 La théorie des poutres Sollicitations simples : o o o o Traction-compression Cisaillement Torsion Flexion

Plus en détail

I.U.T. Bordeaux I département génie civil. Modéliser avec RDM6 Module Inf1 : TP 2 1ère année

I.U.T. Bordeaux I département génie civil. Modéliser avec RDM6 Module Inf1 : TP 2 1ère année I.U.T. Bordeaux I département génie civil Modéliser avec RDM6 Module Inf1 : TP 2 1ère année 1 Modéliser une structure avec RDM6 Le but de ce TP est de vous faire utiliser une application particulière :

Plus en détail

Module 7B Applications structurales des produits plats en acier inoxydable

Module 7B Applications structurales des produits plats en acier inoxydable 1 Support de cours pour enseignants d Architecture et de Génie Civil Module 7B Applications structurales des produits plats en acier inoxydable 2 L acier inoxydable structural Conception et calcul avec

Plus en détail

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES SPÉCIALITÉ : GÉNIE CIVIL SESSION 2012 ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS DURÉE : 6 HEURES COEFFICIENT : 8 Ce sujet comprend : - Un Dossier

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Module #2 Contraintes & Déformations

Module #2 Contraintes & Déformations Module #2 Contraintes & Déformations (CIV1150 - Résistance des matériaux) Enseignant: James-A. Goulet Département des génies civil, géologique et des mines Sections 2.1-2.13 R. Craig (2011) P. Léger (2006)

Plus en détail

CONCEPTION ET CALCUL DES STRUCTURES EN ACIER CALCUL DU COMPORTEMENT AU FEU

CONCEPTION ET CALCUL DES STRUCTURES EN ACIER CALCUL DU COMPORTEMENT AU FEU Projet SKILLS CONCEPTION ET CALCUL DES STRUCTURES EN ACIER CALCUL DU COMPORTEMENT AU FEU OBJECTIFS DU MODULE Fournir aux clients, concepteurs, entrepreneurs et autorités compétentes, les connaissances

Plus en détail

Conception et calcul des assemblages soudés.

Conception et calcul des assemblages soudés. BTS CM Saint Nazaire Bureau d étude - 1 Conception et calcul des assemblages soudés. 1 Terminologie : Conception et calcul des assemblages soudés. 1.1 Epaisseur utile (ou gorge) d une soudure : a 1.2 Longueur

Plus en détail

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

Exercice n 1 la potence. Exercice n 2 clou de soutènement

Exercice n 1 la potence. Exercice n 2 clou de soutènement 3a 4a @ Remarque : on néglige le poids propre devant la force P. TD : Contraintes normales et tangentielles C 2a Exercice n 1 la potence D P près avoir tracé les diagrammes des sollicitations ; déterminez

Plus en détail

Ce fichier est téléchargé de : lamecanique.jimdo.com

Ce fichier est téléchargé de : lamecanique.jimdo.com Flexion plane simple Définition : Une poutre est sollicitée en flexion plane simple lorsque le système des forces extérieures se réduit à un système coplanaire et que toutes les forces sont perpendiculaires

Plus en détail

DONNEES ET RESULTATS RDM.

DONNEES ET RESULTATS RDM. DONNEES ET RESULTATS RDM. L'exemple proposé est un cas d'école qui présente le principal intérêt de permettre d'appliquer les différentes méthodes d'analyse globale admises par l'eurocode 3. Géométrie

Plus en détail

Torsion incluant le gauchissement des sections ouvertes (formes en I, C, Z, T, L)

Torsion incluant le gauchissement des sections ouvertes (formes en I, C, Z, T, L) Page1 Torsion incluant le gauchissement des sections ouvertes (formes en I, C, Z, T, L) SAFI considère le gauchissement dans la détermination des déformées de torsion et le calcul des contraintes dans

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE LA NF P Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE

LES NOUVEAUTES DE LA NF P Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE LES NOUVEAUTES DE LA NF P 94-262 Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE 01 2IÈME PARTIE: ANNEXE Michel Glandy 02 SOMMAIRE Traction ELS qp Dispositions constructives Sismiques Prise en compte des tolérances d excentrement

Plus en détail

NOTE DE CALCUL OUVRAGE CADRE

NOTE DE CALCUL OUVRAGE CADRE Référence de la note : 2012-06-05_15-17 NOTE DE CALCUL OUVRAGE CADRE Projet fictif La présente note de calcul ne désengage en rien la responsabilité de concepteur de la société désignée ci-dessous notamment

Plus en détail

Cours de béton armé 10: Poutres en Té

Cours de béton armé 10: Poutres en Té Cours de béton armé 10: Poutres en Té BAC3 - HEMES -Gramme 1 Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Poutre en Té Dalle posée sur une nervure = 2 éléments rectangulaires superposés Dalle coulée

Plus en détail

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE NOTE DE CALCUL MUR EN AILE A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Hauteur totale Cohésion Coefficient de poussée de terre Angle de frottement interne Parement lisse Différence épaisseur du voile Poids volumique des

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE : THEORIES DES POUTRES ET ELASTICITE ELEMENTS FINIS

ETUDE COMPARATIVE : THEORIES DES POUTRES ET ELASTICITE ELEMENTS FINIS DIMENSIONNEMENT DES STRUTURES EXERIE DE PERFETIONNEMENT SUR LES BASES DU OMPORTEMENT ELASTIQUE ET APPLIATION A LA MODELISATION DES STRUTURES PAR ELEMENTS FINIS tp-ef-poutre-fle-cis-mohr.doc/version du

Plus en détail

Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI

Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI DONNEES D'OUVRAGE Géométrie : 3 travées : 9,715 m - 16,191 m - 9,715 m Biais : 100 g Biais : 100 gr Hauteur piles : 5,50 m Largeur

Plus en détail

ETUDE DE LA STABILITE DES POTEAUX D UNE STRUCTURE CONTREVENTEE PAR DES VOILES EN BETON ARME SELON LE CODE ACI

ETUDE DE LA STABILITE DES POTEAUX D UNE STRUCTURE CONTREVENTEE PAR DES VOILES EN BETON ARME SELON LE CODE ACI ETUDE DE LA STABILITE DES POTEAUX D UNE STRUCTURE CONTREVENTEE PAR DES VOILES EN BETON ARME SELON LE CODE ACI 318-08 Mahfoud YOUSFI 1, Amar KASSOUL 1 1 Université Hassiba Benbouali, Chlef, Algérie, y_mahfoud@yahoo.fr,

Plus en détail

RdM Le Mans version 6

RdM Le Mans version 6 RdM Le Mans version 6 module Flexion calcul de poutre droite en flexion module Ossatures calcul d'ossatures planes ou 3D module EF calcul Éléments Finis 2D 1 RdM 6 module Flexion outils généraux et affichage

Plus en détail

Mécanique des matériaux composites Chapitre 8 Flexion des poutres

Mécanique des matériaux composites Chapitre 8 Flexion des poutres Mécanique des matériau composites Chapitre 8 Fleion des poutres 14 Chapitre 8 Fleion des poutres Les poutres sont les pièces de base des structures d où l importance du développement de la méthode d analyse

Plus en détail

Chapitre 8. Poutres en Té

Chapitre 8. Poutres en Té Dr. Ir. P. Boeraeve Cours de Béton Armé 8-1 Chapitre 8. Poutres en Té 8.1 Introduction Les dalles d'un bâtiment sont souvent supportées par des poutres en béton armé. Très souvent, lors du bétonnage de

Plus en détail

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés La Résistance des matériaux RDM est une partie de la mécanique des solides. Elle s intéresse à l étude, de manière théorique, de la réponse mécanique

Plus en détail

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Titre : SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé[...] Date : 28/02/2013 Page : 1/8 SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Résumé : Le problème

Plus en détail

Exercice n 17 : Poutres simples

Exercice n 17 : Poutres simples Page 1 sur 11 Exercice n 17 : Poutres simples [Sergio Torres] Sergio Antonio Torres Escobar logout cours myfolder aide -> exercices -> table des matières -> glossaire Contact - Questions - Commentaire

Plus en détail

NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H)

NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H) SN12a-FR-EU NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H) Ce NCCI fournit des abaques de dimensionnement dans le but d'aider le projeteur à sélectionner les sections laminées en

Plus en détail

METADECK Justification selon Eurocodes du profilé STANDARD

METADECK Justification selon Eurocodes du profilé STANDARD Membre du Comité de Coordination des Centres de Recherche en mécanique / Siret : 775 728 785 00046 Code Naf : 7219 Z Centre Technique Industriel de la Construction Métallique Espace technologique L orme

Plus en détail

E4 : Analyse et Calcul des Structures. U4.2 Note de calculs BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES SESSION 2014

E4 : Analyse et Calcul des Structures. U4.2 Note de calculs BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES SESSION 2014 REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTLLIQUES SESSION 2014 E4 : nalyse et Calcul des Structures U4.2 Note de calculs Durée : 4 h Coefficient : 3 Le dossier technique d'étude est commun aux épreuves

Plus en détail

Exemple d application de l EN : Feu de compartiment

Exemple d application de l EN : Feu de compartiment Exemple d application de l EN 1991-1-2: Feu de compartiment P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany 1 OBJECTIF L objectif est de calculer la

Plus en détail

Chapitre 8 Flexion des poutres

Chapitre 8 Flexion des poutres Mécanique des structures en matériau composites par les méthodes 13 Chapitre 8 Fleion des poutres Les poutres sont les pièces de base des structures d où l importance du développement de la méthode d analyse

Plus en détail

Schöck Isokorb type KS

Schöck Isokorb type KS Schöck Isokorb type 20 1VV 1 Schöck Isokorb type Contenu Page Situations de liaison 230-231 Dimensions 232-233 Tableaux de dimensionnement 23 Remarques/Contre-flèche/Tolérances de montage 235 Exemple de

Plus en détail

Conception et calcul des poutres de plancher mixte à l'elu. Sommaire :

Conception et calcul des poutres de plancher mixte à l'elu. Sommaire : Chapitre I: Conception et calcul des poutres de planchers mixtes à l'elu Chapitre I: Conception et calcul des poutres de plancher mixte à l'elu Sommaire : - 1. Généralités - 2. Coefficients partiels de

Plus en détail

Cours RDM 1 A.U : Extension simple Compression simple

Cours RDM 1 A.U : Extension simple Compression simple Chapitre 3 Extension simple Compression simple 3.1 Extension simple 3.1.1 Définition Une poutre est sollicitée a 1'extension simple lorsqu'elle est soumise a deux forces directement opposées, appliquées

Plus en détail

MEC-1415 Statique et résistance des matériaux appliquées Page 1 de 10 Examen final Lundi, le 24 avril 2006 de 13 h 30 à 16 h

MEC-1415 Statique et résistance des matériaux appliquées Page 1 de 10 Examen final Lundi, le 24 avril 2006 de 13 h 30 à 16 h MEC-1415 Statique et résistance des matériau appliquées Page 1 de 10 Eamen final Lundi, le 4 avril 006 de 13 h 30 à 16 h QUESTION 1 : Une poutre ABCDE, fiée en A par un pivot et supportée en D par un appui

Plus en détail

Flexion des poutres sandwich par la méthode des éléments finis

Flexion des poutres sandwich par la méthode des éléments finis Flexion des poutres sandwich par la méthode des éléments finis M.Abdeddaim 1 et A.Tati 2 1 Département de Génie civil, Université Mohamed Khider Biskra, B.P 145 R.P, 7, Biskra Algérie, E-mail : abdeddaim_mms@yahoo.fr

Plus en détail

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U TCH 006 MATÉRIAUX Notions de résistance des matériaux La résistance des matériaux(rdm) est une branche de la mécanique des milieux continus adaptée aux déformations des structures Machines/pièces Génie

Plus en détail

Introduction à l Eurocode 3

Introduction à l Eurocode 3 Code EC3/0 - Niveaux I et II Introduction à l Eurocode 3 Les objectifs de ce module sont : - d appréhender le contenu des principales parties de l EN 1993, l esprit des nouvelles règles et, en particulier,

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Table des matières Avant-propos... 1 Remerciements...

Plus en détail

Chapitre IV : Cisaillement simple.

Chapitre IV : Cisaillement simple. Chapitre IV : Cisaillement simple. Objectifs Pré-requis Eléments de contenu Déterminer la répartition des contraintes dans une section de poutre sollicitée au cisaillement. Vérifier la condition de résistance

Plus en détail

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement Application BAEP Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement On considère un poteau carré de 6 cm de côté en béton C5. Les efforts à l ELU qui s appliquent sur ce poteau sont N = 3,MN et M

Plus en détail