Les implants dentaires non métalliques Encore une vision ou déjà la réalité?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les implants dentaires non métalliques Encore une vision ou déjà la réalité?"

Transcription

1 ISO 9001 et Certification SWISS MADE L implantologie dentaire est devenue une forme thérapeutique établie et ayant remporté un grand succès, notamment depuis quelques années. Chaque année, plusieurs centaines de milliers d implants dentaires sont posés, et cette tendance est à la hausse. D un point de vue purement dentaire, cet engouement s explique par les pronostics apparemment favorables qu offre cette modalité de traitement, dans une relation de confiance par ailleurs de plus en plus forte vis-à-vis des restaurations prothétiques sur implant (20). Or, la pose d implants, par exemple, pour la restauration d un édentement, permet également d éviter le recours au meulage des dents adjacentes, parfois tout à fait saines, avant la mise en place d un bridge. Cette technique invasive, indispensable pour cette dernière forme de traitement, peut justement avoir pour complication immédiate, mais aussi et surtout comme complication retardée, d entraîner une nécrose douloureuse, voire indolore et donc qui passe souvent inaperçue, des dents saines en question. Un foyer dentaire peut alors s installer! Or, ces foyers dentaires sont des champs perturbateurs qui, comme les ostites résiduelles non traitées, peuvent perturber l organisme aussi bien d un point de vue énergétique que bactérien. Les dents nécrosées qui ne sont pas diagnostiquées contiennent dans leur ancienne cavité pulpaire tous les tissus nerveux et vasculaires infectés et nécrosés. Des bactéries et des toxines (substances toxiques cadavériques) peuvent alors traverser l apex de la racine dentaire, mais aussi les nombreux petits canaux annexes existants, pour pénétrer dans le ligament alvéolo-dentaire et l os maxillaire et, de là, atteindre tout l organisme. Par ailleurs, les dents nécrosées peuvent entraîner d importantes perturbations énergétiques par le biais des méridiens. Aujourd hui, en implantologie dentaire, on utilise encore en majorité des implants en titane pur et en alliages Ti6Al4V (contenant du vanadium). Les composants pour ce type d implants peuvent aussi contenir de petites quantités de fer (Fe). Il s agit donc de corps métalliques, et on peut se demander si l utilisation de ce type d implants est indiquée ou judicieuse chez des patients ayant une allergie connue à certains métaux. Le dilemme Le dentiste moderne se trouve devant des priorités parfois contradictoires. D une part, il veut remplir sa mission professionnelle qui est d améliorer la situation dentaire de ses patients. Au sens classique de la médecine dentaire, cela implique aujourd hui non seulement la lutte contre la douleur, mais de plus en plus aussi l instauration (ou la restauration) de la fonction masticatrice et langagière, ainsi que l augmentation du confort et l amélioration de l aspect esthétique. Mais l approche thérapeutique holistique va encore plus loin, puisqu elle s efforce aussi de soulager un maximum l organisme et le système immunitaire. Cela passe par la suppression des métaux (notamment des obturations en amalgame à l aide de dispositifs de protection multiples, voir Fig. a-b), et des autres alliages dentaires susceptibles de perturber l organisme, ainsi que par une épuration des métaux (lourds), à la fois concomitante et ultérieure, par un cothérapeute de médecine complémentaire. Cette démarche comprend également le diagnostic de tous les foyers dentaires, des > 1

2 ostites résiduelles et de tous les autres foyers parodontaux, ainsi que leur élimination. Enfin, elle repose aussi sur le diagnostic ainsi que le traitement adapté des foyers perturbateurs fonctionnels (troubles de l articulation temporomandibulaire et malocclusions). Et après? Quels matériaux de substitution utiliser à la place des métaux retirés? Comment traiter les édentements? Faut-il poser une couronne sur des dents saines pour y ancrer une nouvelle prothèse ou plutôt poser des implants pour éviter le meulage de dents saines? Et fautil pour cela nécessairement intégrer un «corps étranger» en titane dans l os maxillaire? Ne serait-il pas possible plutôt d utiliser des implants non métalliques en céramique d oxyde de zirconium pour éviter une nouvelle exposition à des métaux? Le titane et la zircone Le titane (Ti) et la zircone (Zr) sont des éléments chimiques / atomes du système périodique, réminiscence des cours de chimie ou de physique. Par «élément chimique», on entend un type d atomes ayant le même numéro atomique. Le titane et le zirconium, pour utiliser le nom chimique correct, sont donc des atomes qui sont fondamentalement différents. Ils ont cependant en commun d être tous deux des métaux dans leur forme atomique. Le titane est un métal de transition qui appartient au même groupe que le chrome, le cobalt et le nickel, par exemple. Les atomes titane du titane pur, mais aussi des alliages de titane, sont agencés dans un «réseau métallique», qui se caractérise par la présence d électrons libres et par une «mobilité» au niveau atomique. C est de là que le titane tire ses propriétés métalliques typiques, telles qu une conductibilité élevée de l électricité et de la chaleur, une tendance élevée à la corrosion, un brillant métallique et une certaine élasticité. Fig. 1a :: digue et sonde d O2 sur le patient Fig. 1b :: masque de protection, sonde O2, digue Le zirconium appartient au même groupe que l argent, par exemple, bien que cela n ait aucun impact clinique, puisque, dans les applications dentaires, le zirconium est utilisé exclusivement sous une forme moléculaire modifiée. Le zirconium est utilisé notamment pour la fabrication d implants en céramique d oxyde de zirconium. Celle-ci est fabriquée dans un minéral appelé silicate de zirconium (ZrSiO4), également appelé à tort «oxyde de zirconium». Sous cette forme, le zirconium, originellement un «métal», perd ses propriétés métalliques, car il se trouve non pas dans un réseau métallique (comme le titane), mais dans un réseau cristallin extrêmement stable et de faible réactivité. À titre de comparaison, c est la même chose par exemple avec le Na (sodium) et le Cl (chlore), deux éléments extrêmement nocifs, qui, sous leur forme moléculaire (NaCl2) connue aussi simplement comme sel de table, ne sont pourtant pas dangereux. > 2

3 Du fait de ses excellentes propriétés mécaniques, le titane est très résistant, pour un poids minime. Comme le titane pur réagit immédiatement avec l oxygène (O2) à la surface, il y est converti en (di)oxyde de titane (TiO2). Cette «cape d invisibilité» chimique explique sans doute pourquoi les implants en titane s intègrent très bien à l os maxillaire (ostéointégration) au sens dentaire classique. Cette couche d oxyde est toutefois extrêmement mince. En odontologie, le zirconium est utilisé sous forme de céramique de dioxyde de zirconium, fabriquée en silicate de zirconium. Il s agit d une céramique haute performance très résistante qui ne possède plus aucune propriété métallique, mais qui semble en revanche présenter l excellente biocompatibilité attendue de tous les matériaux céramiques. Effets du titane et de la zircone sur l organisme Les propriétés du titane et des alliages de titane, ainsi que leurs effets éventuels sur l organisme Dr. med. dent. Martin Lambrich, MSc maîtrise en implantologie dentaire, parodontologue certifié, spécialités : implantologie (non métallique), parodontologie, médecine dentaire holistique, prothésie tout céramique. Affiliations : DGI, DGP, DGZMK, APW. Activités professionnelles en Allemagne et dans d autres pays européens ; depuis 2000, pratique de la médecine dentaire à Meersburg am Bodensee. Contact : Von-Laßberg-Str. 23, D Meersburg (Allemagne) Tél. : +49 (0)7532 / 2900, Fax : +49 (0)7532 / ont été étudiés de façon approfondie (9). Dans les fluides corporels tels que la salive, les matériaux métalliques subissent principalement une corrosion électrochimique (15). Même les implants dentaires en titane (Fig. 2) se corrodent dans le milieu buccal humide et acide, libérant des composés dans les tissus avoisinants, ce qui semble entraîner une accumulation plus forte de leucocytes dans ces tissus adjacents (6). On se demande actuellement si des concentrations localement élevées en fluorures, comme c est le cas après l application de gels fluorés par exemple, peuvent entraîner une dissolution augmentée de la couche d oxyde sur les implants en titane, ce phénomène étant renforcé par un ph faible dans la cavité buccale (16, 17). Labor et al. (7) ont décrit dès 1991 des réactions d allergies potentielles au titane. En 1994 (19) et en 1996 (1), d autres groupes de chercheurs ont rapporté, dans le cadre de travaux indépendants, des concentrations augmentées de titane dans les ganglions lymphatiques adjacents autour des implants en titane. Dans leurs études, Stejskal et Stejskal (13) semblent arriver à la conclusion que le titane pourrait éventuellement déclencher une immunomodulation non spécifique et des maladies auto-immunes. Valentine-Thon et Schiwara (18) ont effectué en 2003 des tests de transformation lymphocytaire (tests LLT) in vitro, dont les résultats semblent confirmer cette suspicion. L insertion d implants métalliques semble provoquer la libération puis la circulation d ions métalliques, ce qui se traduit notamment par leur accumulation dans les tissus à proximité de l implant, mais aussi dans d autres organes plus éloignés (2, 10). Cette accumulation semble tout particulièrement importante dans les poumons (12). > 3

4 D après Gauss (3), qui a été repris par Guggenbichler (5), les implants en titane pourraient être responsables de multiples perturbations. Gauss a ainsi émis l hypothèse selon laquelle le titane surchargerait la rate. Cet organe étant, en médecine chinoise traditionnelle (MCT), l un des principaux sites de l alimentation (un organe central de la constitution acquise), sa surcharge aurait pour conséquence un affaiblissement ou une obstruction du «centre». L auteur suggère, par ailleurs, une perturbation de l os maxillaire qui, toujours selon la MCT, appartiendrait au groupe fonctionnel des reins. Comme, en MCT, les reins sont considérés comme la souche de la constitution congénitale, il se produirait alors une perturbation énergétique particulièrement sévère. Les implants en céramique d oxyde de zirconium (Fig. 3) se caractérisent par l absence de propriétés physiques et électrochimiques indésirables, et notamment l absence de charge électrique et de conductibilité. En outre, il est important de préciser qu ils n entraînent pas d «effet d antenne», qui peut se produire en présence de corps métalliques implantés dans la bouche, ce qui est un aspect non négligeable à notre époque de la pollution électromagnétique. Le concept thérapeutique Les implants céramiques sont en principe insérés dans l os maxillaire selon la même méthode que pour les implants en titane. L implantologue expérimenté préféra toujours proposer à son patient un traitement le plus doux possible et opter pour une approche thérapeutique miniinvasive afin de réduire au minimum le traumatisme chirurgical. Une telle démarche peut, dans certains cas adaptés, être concrétisée, par exemple, à l aide de gabarits de perçage fabriqués par ordinateur et avec des logiciels de navigation (type Robodent). Ceux-ci permettent d effectuer l implantation sans ouverture chirurgicale trop importante des tissus mous buccaux (chirurgie sans lambeau en transmuqueux, Fig. 4). Les œdèmes postopératoires ou le risque éventuel de saignements sont alors minimisés. Fig. 2 :: surface d un implant en titane Fig. 3 :: vue d ensemble d un implant en oxyde de zirconium Si la qualité osseuse est très bonne et la stabilité primaire élevée, les implants en céramique peuvent aussi être munis d une couronne non métallique (temporaire à long terme) directement après l insertion, à des fins esthétiques, et ce notamment sur les dents antérieures. Cette option existe aussi pour la région latérale. La restauration différée après au plus tard trois mois de cicatrisation dans la mâchoire inférieure et six mois dans la mâchoire supérieure s est toutefois avérée être la méthode la plus sûre. Pendant cette phase «d intégration», les implants en céramique sont protégés contre toute mise en charge. Cette protection est très importante en raison du design monobloc des implants et car le pilier d implant dépasse de la gencive après la mise en place de l implant dans la mâchoire. La protection est assurée par le port de barres ou de prothèses > 4

5 de protection sans métal. Le concept monobloc des implants tout céramique en oxyde de zirconium les démarque de la plupart des implants en titane. Il a deux avantages : après la cicatrisation, une nouvelle opération chirurgicale pour l exposition de l implant devient superflue, et il y a zéro espace entre l implant et le pilier. Dans les implants en titane en deux parties, des piliers sont vissés après l exposition et avant la restauration prothétique. Dans cette méthode, il reste toujours un petit espace microscopique au niveau du point de connexion, qui peut, en cas de contamination bactérienne, entraîner une inflammation sous-gingivale chronique au moins sous-jacente. Par ailleurs, une complication tardive (4) par détachement ou rupture de la vis de connexion entre le pilier et l implant est exclue. Enfin, l implant en zircone est restauré avec une restauration prothétique tout céramique non métallique (couronne / bridge). Dans le choix du ciment, il vaut mieux si possible utiliser un ciment sans résine et éviter les systèmes adhésifs. Idéalement, un ciment compatible sera choisi à l issue de tests des matériaux effectués par un praticien en médecines naturelles cela présuppose que les méthodes de tests adaptées sont connues! En résumé, on peut dire que les expériences acquises depuis quelques années avec les implants monoblocs non métalliques tout céramique en oxyde de zirconium semblent tout à fait positives aussi bien pour la restauration de petits (Fig. 5ab) que de grands (Fig. 6) édentements (8, 10). Quand le praticien dispose d une expérience suffisante dans ce concept d implantation et lorsque les conditions anatomiques favorables sont réunies, ces implants présentent un taux de réussite thérapeutique aussi élevé que celui des implants en titane, avec toutefois les avantages associés à la restauration non métallique. Enfin, on peut aussi mentionner l excellente compatibilité de la surface céramique en oxyde de zirconium avec les tissus mous. De fait, l utilisateur est désormais en mesure de proposer une alternative de traitement prothétique tout céramique à ses patients, notamment à ceux ayant des antécédents d allergie aux métaux. Cette approche thérapeutique semble tout particulièrement indiquée lorsqu il y a une volonté d intégrer le traitement implantaire dans un concept de soins holistiques, où le nonrecours aux prothèses métalliques est une priorité absolue. Fig. 4 :: navigation de l implant assistée par ordinateur type Robodent. Fig. 5 :: couronne tout céramique sur implant tout céramique Fig. 5b :: implant et couronne tout céramique sur un cliché de radiographie numérique Fig. 6 :: implants en céramique d oxyde de zirconium destinés à accueillir un bridge de grande taille > 5

6 Bibliographie 1. Bianco, PD, Ducheyne, P, Cuckler, JM: Local accumulation of titanium released from a titanium implant in the absence of wear. J Biomed Mater Res 1996;31: Ferguson, AB., Laing, PG., Hodge, ES.: The Ionisation of Metal Implants in Living Tissues. J Bone and Joint Surgery 1960:42, Gaus, H: Der Traum von den dritten Zähnen Das Implantat unter holistischer Betrachtung. CO MED Fachmagazin 2001; (12): 66 ff. 4. Goodacre, CJ, Berna G, Rungcharassaeng K, et al.: Clinical complications with implants and implant prothesis. J. Prosthet Dent 2003; 67: Guggenbichler, N: Ganzheitsmedizinische und psychosomatische Aspekte zur (Un-) Verträglichkeit von Materialien Beispiele aus der zahnärztlichen Praxis unter spezieller Berücksichtigung des Werkstoffs Titan. CO MED Fachmagazin 2007; (2): Jorgenson, DS, Centeno, JA, Mayer MA, Topper MJ, Mullick FG, Manson PN: Have You Seen This? Leucocyte Response to Titanium Implants; Toxicologic Pathology Forum 1996; (24/5): Lalor, PA, Revell, PA, Gray, AB, Wright, S, Railton, GT, Freeman, MA: Sensitivity to titanium. A cause of implant failure? Journal of Bone and Joint Surgery - British Volume 1991;73: Lambrich, M: Ästhetisch und beständig: Metallfreie Implantate. ZWP 2006; (2): Ludwig, CS: Atomabsorptionsspektrometrische Untersuchungen von Zahnfleischarelen in der Umgebung zahnärztlicher Implantate. Dissertationsschrift 2006; Universität Leipzig: Mellinghoff, J: Erste Ergebnisse zu dentalen Schraubenimplantaten aus Zirkonoxid. Z Zahnärztl Impl 2006;22(4): Pierini, G, Fini, M, Giavaresi, G, Dallari, S, Brayda, BM, Rocca, M, Nicoli, AN, Giardino, R.: Atom absorbtion spectrophotometry (AAS) for the evaluation of metallosis in prostheses and artificial organs: a new approach. Int J Artif Organs 1999;22(7): Schliephake, H, Reiss, J, Urban, R, Neukam, FW, Günay, H.: Freisetzung von Titan aus Schraubenimplantaten. Z Zahnärztliche Implantol 1991 (VII); Stejskal, J, Stejskal, VD: The role of metals in autoimmunity and the link to neuroendocrinology. Neuroendocrinol Lett. 1999;20: Steinebrunner, L, Wolfart, S, Bössmann, K, Kern, M: In vitro evaluation of bacterial leakage along the implant-abutment interface of different imlant. International Journal of Oral and Maxillofacial Implants 2005;13: Strassl, H: Experimentelle Studie über das Verhalten von titanbeschichteten Werkstoffen hinsichtlich der Gewebekompatibilität im Vergleich zu anderen Metallimplantaten. Osterr Z Stomatol. (1977): 75 (3), Strietzel, R: Einfluß von fluoridhaltigen Zahnpasten auf Titanoberflächen. ZWR 1994; 103 (2): Strietzel, R, Hösch, A, Kalbfleisch, H, Buch, D: In Vitro Corrosion of Titanium. Biomaterials 1998; 19: Valentine-Thon, E, Schiwara, HW: Validity of MELISA for metal sensitivity testing. Neuroendocrinol Lett. 2003;24: Weingart, D, Steinemann, S, Schilli, W, Strub J.R., Hellerich U., Assenmacher J., Simpson J.: Titanium deposition in regional lymph nodes after insertion of titanium screw implants in maxillofacial region. International Journal of Oral and Maxillofacial Surgery 1994;23: Wismeijer, D, Vermeeren, I, van Waas, MA: Patient satisfaction with overdentures Supported by onestage TPS implants. Int J Oral Maxillofac. Implants 1992;7:51-55 > 6

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Information pour le patient

Information pour le patient Information pour le patient Plus de qualité de vie avec des implants dentaires SWISS PRECISION AND INNOVATION. 1 Table des matières Quelle est l importance des dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire 2 Qu est ce qu un implant dentaire? 3 Comparaison entre implant et dent naturelle

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients

IMPLANTS DENTAIRES. Informations destinées aux patientes et aux patients FONDATION IMPLANTS SUISSE POSTE DE DOCUMENTATION c/o Secrétariat SSIO/SSOS Marktgasse 7 3011 Berne Téléphone +41 (0)31 311 94 84 Téléfax +41 (0)31 312 43 14 dok@fondationimplants.ch www.fondationimplants.ch

Plus en détail

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal.

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Informations patients: Implants céramiques Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Plus que la dernière technologie. La satisfaction à long terme. Les implants

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie.

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Évitez-vous de sourire parce qu'il vous manque une ou plusieurs dents? À quand remonte la dernière fois où vous avez croqué

Plus en détail

Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards

Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards Une avancée majeure dans le domaine de l implantologie. Roxolid SLActive Moins invasif pour de nouveaux standards 1 Excellentes performances scientifiquement démontrées. Roxolid est un matériau unique

Plus en détail

Brochure d information pour le patient

Brochure d information pour le patient Brochure d information pour le patient Des dents «tout céramique» qui vous donneront un sourire éclatant! Le matériau «zircone» : n La zircone est une céramique hautes performances utilisée, entre autres,

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques Dr. W. Jarrouche 1 - Dr. E. Daou 2 INTRODUCTION Les attachements apparus dès le début de ce siècle sont des dispositifs mécaniques

Plus en détail

Focus sur Les implants dentaires Croquer à nouveau la vie à pleines dents

Focus sur Les implants dentaires Croquer à nouveau la vie à pleines dents S M D Focus sur Les implants dentaires Croquer à nouveau la vie à pleines dents Préface Grâce à l amélioration constante du matériel implantaire et des procédures chirurgicales et prothétiques, les réhabilitations

Plus en détail

Dossier PATIENT. Notes. Relation Patient. Consentement éclairé Copie ordonnance Devis. Courrier correspondant

Dossier PATIENT. Notes. Relation Patient. Consentement éclairé Copie ordonnance Devis. Courrier correspondant euroteknika, une solution globale pour l implantologie Dossier PATIENT Nom : Implantation Prénom : Empreinte Date de naissance : Adresse : Mise en charge Tél./Portable : Praticien responsable du suivi

Plus en détail

T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire.

T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire. Introduction T.A.G Dental est un nouvel acteur international majeur de l implantologie dentaire. T.A.G dental est née de la volonté de la société T.A.G Medical Product, leader mondial, détenant plusieurs

Plus en détail

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire?

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire? Les données acquises de la science en implantologie. Patrick Missika MCU PH Université de Paris 7 Garancière Professeur Associé Tufts University Boston Expert près la Cour d Appel de Paris Expert National

Plus en détail

pour des implants dentaires

pour des implants dentaires La meilleure raison pour des implants dentaires Régénération en douceur de l os maxillaire avec SonicWeld Rx Dental Il est un temps, où rien ne peut nous arriver Pendant ce temps, tout grandit et prospère.

Plus en détail

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T lexiquedentaire Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T A Adjointe Prothèse adjointe : Prothèse amovible, totale ou partielle, caractérisée par la présence d une plaquebase ; Amovible Prothèse

Plus en détail

Service de Médecine Dentaire Spécialisée

Service de Médecine Dentaire Spécialisée Clinique Saint-Jean ASBL Service de Médecine Dentaire Spécialisée a santé au cœur de Bruxelles Clinique Saint-Jean Bienvenue Le service de médecine dentaire spécialisée de la clinique Saint-Jean vous souhaite

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

www.dentaladvisor.com Editors Choice + + + + +

www.dentaladvisor.com Editors Choice + + + + + Grandio SO Heavy www.dentaladvisor.com Editors Choice + + + + + Grandio SO Heavy Agréé sans restrictions pour cavités soumises aux contraintes MÉcaniques Déjà présent sur le marché avec un composite d

Plus en détail

L hygiène buccale et dentaire chez la personne âgée

L hygiène buccale et dentaire chez la personne âgée L hygiène buccale et dentaire chez la personne âgée Un constat En France Si les Français déclarent user 1,5 6 brosses à 4,4 dents et 22 tubes de dentifrice par an, Journée CCLIN Paris Nord ARELIN NPC 10

Plus en détail

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES Apport du cône beam en cabinet dentaire CAS CLINIQUES - IMAGERIE 3D Introduction Bonjour, Nous vous invitons à découvrir dans cette brochure quelques exemples concrets de l apport

Plus en détail

Solutions CFAO pour le système d implants Thommen Exposé des possibilitées restauratives

Solutions CFAO pour le système d implants Thommen Exposé des possibilitées restauratives Solutions CFAO pour le système d implants Thommen Exposé des possibilitées restauratives SWISS PRECISION AND INNOVATION. SWISS PRECISION AND INNOVATION. Thommen Medical 3 Solutions CFAO pour le système

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE

Plus en détail

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280 Document du 11 février 2014. Contribution de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire à la réflexion préparatoire au projet de loi d adaptation de la société au vieillissement Contacts : Dr. Sophie

Plus en détail

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive Pulpe Dentine cément Email Odonte (dent) 2 Dent immature

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

Implants dentaires. Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES

Implants dentaires. Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES Implants dentaires Informations sur la maintenance implantaire à destination des professionnels dentaires GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DENTAIRES Introduction La réussite d une thérapeutique implantaire

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

L implantologie au quotidien

L implantologie au quotidien CYCLE DE FORMATION L IMPLANTOLOGIE DENTAIRE AVEC LE SYSTEME IMPLANTAIRE STRAUMANN 19 23 Mai 2014 Bâle - Suisse L implantologie au quotidien Conférenciers Dr Jacques Penaud Docteur en Chirurgie Dentaire,

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 3 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,60 = = 37

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE Session 2014 EPREUVE E2 EPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-EPREUVE E21 TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE ET DESSIN MORPHOLOGIQUE Durée : 5 heures Coefficient : 4 Le sujet

Plus en détail

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch 1 L UTILISATION DU PLOMB EN DENTISTERIE : MYTHE OU REALITE Dr Berdj HAROUTUNIAN, Genève Le plomb ne devrait en principe pas être utilisé en dentisterie car il n est pas considéré comme un oligo-élément

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux.

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux. Les gencives et la santé générale Nous savons tous que la prévention est l une des clés du maintien de la santé générale. Nous faisons de l exercice et nous surveillons notre alimentation pour nous aider

Plus en détail

Anterior Minimally Invasive Surgery Chirurgie mini-invasive par voie d abord antérieure. Améliorez votre qualité de vie avec L AMIS

Anterior Minimally Invasive Surgery Chirurgie mini-invasive par voie d abord antérieure. Améliorez votre qualité de vie avec L AMIS Anterior Minimally Invasive Surgery Chirurgie mini-invasive par voie d abord antérieure Améliorez votre qualité de vie avec L AMIS AMELIOREZ VOTRE QUALITE La voie d abord AMIS (Anterior Minimally Invasive

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,31 = = 37

Plus en détail

Un patient de 58 ans nous est. Mise en place d un implant au travers de tissu dentaire. Vers un changement de paradigme? Implantologie.

Un patient de 58 ans nous est. Mise en place d un implant au travers de tissu dentaire. Vers un changement de paradigme? Implantologie. formation Implantologie Mise en place d un implant au travers de tissu dentaire Vers un changement de paradigme? Mithridade Davarpanah, Serge Szmukler-Moncler Keyvan Davarpanah, Philippe Rajzbaum Le but

Plus en détail

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis

Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic, planification, devis V S Ausgleichskasse des Kantons Bern Caisse de compensation du canton de Berne www.akbern.ch Chutzenstrasse 10 3007 Bern Formulaire pour médecine dentaire Prestations complémentaires AVS/AI Examens, diagnostic,

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage Validé par un certificat - Crédit de 200 points Accrédité par le Conseil National de la Formation Continue en Odontologie Numéro d accréditation

Plus en détail

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Orthodontie Ma. 07/07/2015 Je. 09/07/2015 Ve. 10/07/2015 Sa. 11/07/2015

Plus en détail

Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire.

Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire. Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire. 16 avenue Alsace Lorraine 38000 Grenoble Tel : 04 76 46 61 28 E-mail : hbuatois@clinicimplant.fr Profil Né le 12 mai 1966 à Lyon. Exercice privé limité à l

Plus en détail

Malgré les évolutions technologiques. Prothèse implantaire fixe scellée et vissée à l heure du numérique. Spécial IMPLANTOLOGIE. prothèse implantaire

Malgré les évolutions technologiques. Prothèse implantaire fixe scellée et vissée à l heure du numérique. Spécial IMPLANTOLOGIE. prothèse implantaire prothèse implantaire Dans le cadre d une réhabilitation orale implantaire, la finalité de notre traitement est la prothèse qui est placée sur les implants. Pour que cette prothèse soit fonctionnelle et

Plus en détail

TEPZZ 586 98A_T EP 2 586 398 A1 (19) (11) EP 2 586 398 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: A61C 8/00 (2006.01)

TEPZZ 586 98A_T EP 2 586 398 A1 (19) (11) EP 2 586 398 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: A61C 8/00 (2006.01) (19) TEPZZ 586 98A_T (11) EP 2 586 398 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 01.05.2013 Bulletin 2013/18 (51) Int Cl.: A61C 8/00 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 11290519.5 (22) Date

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016)

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) 1 er Séminaire : UE 1 : Les maladies parodontales : étiopathogénie, diagnostic et plan de traitement. UE 2 : La phase étiologique de la thérapeutique

Plus en détail

biocer - système d implant dentaire

biocer - système d implant dentaire i n f o r m a t i o n s p r o d u i t s biocer - - implants dentaires combinés et concepts de butées en matériaux biologiquement fiables. Le dispositif exceptionnel des surfaces cerid - sont la conception

Plus en détail

Comparaison entre l oxyde de zirconium et le titane en implantologie

Comparaison entre l oxyde de zirconium et le titane en implantologie ISO 9001 et 13485 Certification SWISS MADE Le présent article se propose de comparer le titane et l oxyde de zirconium d après les principaux critères d un implant à l aide d une revue de la littérature

Plus en détail

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire Faculté de Chirurgie Dentaire de Garancière L EsThéTiquE En implantologie sous la direction de anne BenHaMou Objectifs

Plus en détail

L oxyde de zirconium au cabinet dentaire

L oxyde de zirconium au cabinet dentaire FR L oxyde de zirconium au cabinet dentaire Effet naturel maximal, esthétique et compatibilité Falko Noack, R&D Amann Girrbach Oral Design Bodensee Falko Noack, R&D Amann Girrbach Oxyde de zirconium La

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

MDENTAL Clinique. Clinique dentaire leader au cœur de Budapest, en Hongrie

MDENTAL Clinique. Clinique dentaire leader au cœur de Budapest, en Hongrie MDENTAL Clinique Clinique dentaire leader au cœur de Budapest, en Hongrie Société suédoise, MEDICOVER, est considérée comme la plus grande clinique privée en Europe centrale et orientale qui offre des

Plus en détail

Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger

Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger Prendre soin de ma bouche, pourquoi? comment? Une démarche quotidienne à ne pas négliger La bouche est un acteur essentiel des fonctions vitales : alimentation, langage et communication. Elle participe

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

FAQ CLEARFIL SE BOND. Pagina 1 van 5

FAQ CLEARFIL SE BOND. Pagina 1 van 5 FAQ CLEARFIL SE BOND 1. Quels sont les avantages des systèmes automordançants? 2. CLEARFIL SE BOND est-il le système adhésif le plus utilisé? 3. CLEARFIL SE BOND est-il le système adhésif le plus étudié?

Plus en détail

Les cas implantaires que nous

Les cas implantaires que nous Cabinet Laboratoire Dents artificielles et prothèses implantaires en 24-48 heures C. SIREIX, V. SIREIX Prothésistes dentaires C. RISPAL Chirurgien-dentiste Quelles dents artificielles utiliser? Comment

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Inscription de l activité : / Type d autorisation : Agrément délivré par la Direction des Services de Santé de la Wilaya

FICHE TECHNIQUE. Inscription de l activité : / Type d autorisation : Agrément délivré par la Direction des Services de Santé de la Wilaya FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Chirurgie Dentaire Codification NAA : NN8514 Codification ONS : 85.12 Codification Agriculture : / Codification Artisanat : / Codification CNRC : /

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

Implants et prothèses : questions, idées reçues et contrevérités

Implants et prothèses : questions, idées reçues et contrevérités Implants et prothèses : questions, idées reçues et contrevérités Dr Pierre SABIN, Saint-Cloud L implantologie dentaire (ou intra-orale) et l implantologie maxillo-faciale (ou extra-orale) représentent

Plus en détail

QUELS SONT LES FRAIS COUVERTS?

QUELS SONT LES FRAIS COUVERTS? Vous avez demandé la couverture au titre de l assurance dentaire. Le Conseil de la rémunération et des nominations dans les collèges (le Conseil) peut modifier aux moments opportuns le régime d'assurance

Plus en détail

Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE»

Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE» Règlement concernant l obtention du «CERTIFICAT SSO DE FORMATION POSTGRADE (CFP SSO) EN IMPLANTOLOGIE ORALE» INDEX: 1. Bases 2. Objectifs de formation postgrade 3. Candidature en vue de l obtention du

Plus en détail

Dossier Administratif du Patient

Dossier Administratif du Patient Handident Franche-Comté CHBM - service ORL (Docteur LEGER) Cadre réservé Handident FC N adhérent au réseau Handident FC 2, rue du Docteur Flamand 25209 MONTBELIARD Cedex Dossier Administratif du Patient

Plus en détail

LA ZIRCONE - INFORMATION POUR LE PRATICIEN. La réalité sur ce matériau - questions pratiques et leurs réponses FRANÇAIS

LA ZIRCONE - INFORMATION POUR LE PRATICIEN. La réalité sur ce matériau - questions pratiques et leurs réponses FRANÇAIS LA ZIRCONE - INFORMATION POUR LE PRATICIEN La réalité sur ce matériau - questions pratiques et leurs réponses FRANÇAIS Zr La zircone et ses possibilités 2 La zircone et ses possibilités Qu est ce que la

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire Votre sourire, c est votre carte de visite personnelle que vous adressez à tous

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

Pourquoi des soins dentaires scolaires? Les objectifs des soins dentaires scolaires

Pourquoi des soins dentaires scolaires? Les objectifs des soins dentaires scolaires Pourquoi des soins dentaires scolaires? Dans tous les cantons des lois, des ordonnances et des décrets régissent l organisation et la mise en œuvre des soins dentaires scolaires; il s agit pour partie

Plus en détail

L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO

L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO étude de cas _ L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO Auteur_ Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3 Fig. 1_État initial. Fig. 2_Bridge Maryland prêt à la pose. Fig. 3_Extraction. Fig.

Plus en détail

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Frais admissibles DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Les frais admissibles sont les frais raisonnablement engagés, recommandés par une ou un dentiste et justifiés par la pratique courante

Plus en détail

Centre desoins Dentaires 1/5

Centre desoins Dentaires 1/5 2.1.3. PRESTATIONS CENTRE DE SOINS DENTAIRES 2.1.3.1. PRESTATIONS ODONTOLOGIQUES (decision 02/05/12) - tarif 2013 *à chaque fois qu'il y aura métal précieux et/ou usinage, cela sera facturé en supplément

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME COMPLET À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME COMPLET À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME COMPLET À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME COMPLET

Plus en détail

Carnet de suivi bucco-dentaire

Carnet de suivi bucco-dentaire Carnet de suivi bucco-dentaire Les dents sont des organes vivants, destinés à nous accompagner tout au long de notre vie. Ce document a été réalisé par la Mutualité Fonction Publique et la Confédération

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

If you don t see any pictures, please follow this link.

If you don t see any pictures, please follow this link. If you don t see any pictures, please follow this link. Cher utilisateur de Ceramill, Avec la deuxième mise à jour CAD/CAM de cette année, les nouveaux matériaux tels que la première céramique en silicate

Plus en détail

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Auteur_ Dr David S. Frey, États-Unis Fig. 1a Fig. 1b _La méthode traditionnelle pour corriger un sourire gingival avec

Plus en détail

Service évaluation des actes professionnels

Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT DES AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES AUX DYSPLASIES ECTODERMIQUES OU À D'AUTRES MALADIES RARES, CHEZ L ENFANT ATTEINT D OLIGODONTIE, AVEC POSE DE 2 IMPLANTS (VOIRE 4 MAXIMUM) UNIQUEMENT DANS

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation,

Plus en détail

VENDREDI 12 MARS 2010 SALLE 1 Matin IMPLANTOLOGIE : Les complications en implantologie : Comment les éviter? Comment les gérer? RESPONSABLE : GM.

VENDREDI 12 MARS 2010 SALLE 1 Matin IMPLANTOLOGIE : Les complications en implantologie : Comment les éviter? Comment les gérer? RESPONSABLE : GM. VENDREDI 12 MARS 2010 SALLE 1 Matin IMPLANTOLOGIE : Les complications en implantologie : Comment les éviter? Comment les gérer? RESPONSABLE : GM. LAMBRUSCHINI Etablir un plan de traitement et valider un

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] 07.02.03.02 / POSE D'UNE COURONNE DENTAIRE PROTHÉTIQUE

07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] 07.02.03.02 / POSE D'UNE COURONNE DENTAIRE PROTHÉTIQUE 07.02.03.01 / POSE D'INFRASTRUCTURE CORONAIRE [FAUX MOIGNON] La pose d'une prothèse dentaire inclut sa conception, sa réalisation, son adaptation et sa pose. Facturation : la durée d'usage des prothèses

Plus en détail

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire

Synthèse des formations et pratiques professionnelles en prothèse dentaire N Projet : 2011-1-FR1-LEO05-24448 Titre : Euro-DIM - Dispositif d Intégration de la Mobilité européenne pour les apprentis Ce document est le résultat du travail réalisé par les responsables pédagogiques

Plus en détail

Combien coûtent vos soins dentaires?

Combien coûtent vos soins dentaires? Combien coûtent vos soins dentaires? Enquête nationale MC sur les soins dentaires Alliance nationale des Mutualités chrétiennes 03-04-2014 Research & Development Bram Peters et Pauline van Cutsem Table

Plus en détail

PRÉCISION GARANTIE* FLEXIBILITÉ INCLUSE!

PRÉCISION GARANTIE* FLEXIBILITÉ INCLUSE! PRÉCISION GARANTIE* FLEXIBILITÉ INCLUSE! SYSTÈME STRAUMANN CARES 7.0 * Pour le workflow validé uniquement. On entend par précision la correspondance d une restauration avec les données de conception fournies

Plus en détail

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace.

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace. Odontologie pédiatrique gestion de l espace formation Du maintien à la gestion de l espace Amir CHAFAIE Un mainteneur d espace est un dispositif, souvent prothétique, permettant la conservation de l espace

Plus en détail

Les tarifs des prestations dentaires étaient déjà indexés linéairement de 1,577% le 1er janvier 2012.

Les tarifs des prestations dentaires étaient déjà indexés linéairement de 1,577% le 1er janvier 2012. I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité Soins de Santé Circulaire OA n 2012/168 du 26 avril 2012 3910/1091 En vigueur à partir du 1 mai 2012 Tarifs; soins dentaires;. Les tarifs des

Plus en détail

Le système implantaire. Développé à partir des acquis de l expérience.

Le système implantaire. Développé à partir des acquis de l expérience. FR Le système implantaire. Développé à partir des acquis de l expérience. Le Groupe Dentaurum. Plus de 125 ans de compétence dentaire dans le monde. Vous avez une exigence de qualité, nous avons la compétence!

Plus en détail

Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES FRANÇAIS & ÉVÉNEMENTS CONTRAT & ÉVÉNEMENTS FABRICANT DE SERVICES GARANTIE CHIRURGIE MAXILLO FACIALE

Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES FRANÇAIS & ÉVÉNEMENTS CONTRAT & ÉVÉNEMENTS FABRICANT DE SERVICES GARANTIE CHIRURGIE MAXILLO FACIALE IMPLANTS & PROTHÈSES CAD / CAM CHIRURGIE MAXILLO FACIALE & ÉVÉNEMENTS Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES D INNOVATION CONTRAT DE SERVICES GARANTIE & ÉVÉNEMENTS PAYS FABRICANT FRANÇAIS ÉQUIPE

Plus en détail

Piliers en or sans engagement. Guide de restauration

Piliers en or sans engagement. Guide de restauration Piliers en or sans engagement Guide de restauration 86 Options de restauration avec les composants en or sans engagement Lespiliers en or sans engagement sont utilisés pour réaliser des restaurations sur

Plus en détail

INFORMATION DE BASE SUR LES PROCÉDURES CHIRURGICALES. Straumann Dental Implant System

INFORMATION DE BASE SUR LES PROCÉDURES CHIRURGICALES. Straumann Dental Implant System INFORMATION DE BASE SUR LES PROCÉDURES CHIRURGICALES Straumann Dental Implant System Straumann Dental Implant System L ITI (International Team for Implantology) est partenaire universitaire de l Institut

Plus en détail

DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES. assuré par. Contrat 5492 Participants actifs

DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES. assuré par. Contrat 5492 Participants actifs DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES assuré par Contrat 5492 Participants actifs En vigueur le 2 avril 2010 DESCRIPTION SOMMAIRE SOINS DENTAIRES Frais de prévention (ex. : examen, radiographie,

Plus en détail

D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE

D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE CONTROLE MEDICAL GUIDE D UTILISATION DE LA NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES DENTAIRES APPLICABLE EN NOUVELLE-CALEDONIE A L USAGE DES PROFESSIONNELS 2/15 Ce guide s adresse à la profession de chirurgie dentaire

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF)

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) L ODF est l art de prévenir et de corriger les malpositions dentaires, les déformations et malpositions maxillo-faciales.

Plus en détail