Dr Christian BEYER Élixirs floraux et décodage dentaire Elixirs_floraux_V1.pdf 3 06/09/ :29:09

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr Christian BEYER Élixirs floraux et décodage dentaire Elixirs_floraux_V1.pdf 3 06/09/2010 12:29:09"

Transcription

1 Dr Christian BEYER Élixirs floraux et décodage dentaire

2 INTRODUCTION Edward Bach naquit en 1886 et s éteignit à l âge de cinquante ans, après avoir laissé à l humanité les fruits de sa vie de travail : les élixirs de fleurs. Médecin, bactériologiste, c est à l Hôpital homéopathique de Londres qu il découvre les travaux d un de ses contemporains, Samuel Hahnemann. S il était nécessaire de relier ces deux techniques thérapeutiques, on pourrait avancer que Hahnemann extrait l esprit de la matière triturée, alors que Bach fait irradier cet esprit de la matière vivante en lui associant eau et soleil. Avec grande précaution, on peut avancer que Hahnemann élève la matière à la fréquence de l esprit, et que Bach rend accessible au corps la fréquence de l esprit L observation des deux médecines nous montre d ailleurs un système actif de dynamiques inverses, mais absolument pas opposées. La pratique qui fut mienne pendant vingt années de l art dentaire a toujours trouvé dans ces deux gammes de remèdes des alliés fidèles sur le chemin de la guérison des patients. Le choix entre l une ou l autre était à l époque intuitif. Aujourd hui, le Décodage Dentaire, qui m a permis de plonger les yeux ouverts dans le système vivant de l être humain, me permet de percevoir la différence entre l action centrifuge de l homéopathie et celle centripète des élixirs de fleurs, dynamiques appréciées dans un système sphérique de dimension trois Aujourd hui, les dents me demandent telle ou telle aide. De très nombreux ouvrages ont d ores et déjà été publiés sur les élixirs de fleurs, sur les remèdes du Dr Bach. J ai personnellement toujours recherché dans ces livres un langage moins hermétique, des écrits qui ne parleraient pas que de l Âme et ses souffrances, alors même que les élixirs du Dr Bach 9

3 Élixirs floraux et décodage dentaire sont présentés comme des remèdes de l Âme! Le Décodage Dentaire et les dents m ont offert de trouver une dialectique plus proche de notre quotidien et de notre réalité vécue, même si l Âme reste en point de mire. Les descriptions proposées pour chaque remède sont proches des réalités existentielles, et font référence à des problématiques dites psychiques de l humain. Comment nous nous sommes structurés sur du Père, de la Mère, du Papa et de la Maman, pour enfin offrir une structure à notre Homme ou à notre Femme, voilà ce que l esprit a, entre autres, en responsabilité. Équilibrer corps et esprit à travers notre strate émotionnelle le cœur est notre devoir face à notre Âme. Lorsque le Dr Bach observe les humeurs psychiques de ses patients, il tente bel et bien d amener dans cet esprit, siège de l activité mentale de l humain, un peu de calme et de soleil. Ce faisant, il sait qu alors le corps sera rééquilibré et que la santé physique est avant toute chose notion ou affaire d équilibre. En observant la structure physique de notre système nerveux central, on observe cette réalité. Le système neurovégétatif, issu du système limbique, a en charge l équilibre nécessaire à l adaptation de la biologie aux conditions extérieures de vie. Or, notre psychisme offre une description de cet extérieur. Les perceptions, les pensées et les mises en mots du monde dans notre mental informent notre biologie de ce à quoi elle doit s adapter. Nos pensées, nos mots deviennent maux parce que chacun d eux génère un état émotionnel. Chaque mot est une fréquence qui va correspondre à une fréquence émotionnelle, laquelle provoque la production d une protéine, écriture chimique de l émotion. Cette protéine est véhicule d information pour le corps cellulaire, pour la biologie. Les élixirs de fleurs sont des remèdes qui agissent sur la puissance morphogénétique du système mental, lequel possède lui aussi sa part d inconscient. Ces remèdes sont capables de rééquilibrer des zones mentales sous l emprise de pensées qui nous échappent, tant en terme de genèse que de contrôle. 10

4 Introduction Le Dr Bach, dont la spécialité médicale était les pathologies digestives, comprit vite que les microbes qu il s attachait à identifier pour guérir ses patients étaient moins importants que l état psychique. Il arriva un jour à ne plus avoir besoin de l étude microbienne pour déterminer ses traitements : les états pathologiques de l esprit, les troubles de l humeur, la répétition de certains états lui suffirent à deviner le microbe actif chez ses patients. Mais il dut attendre d être lui-même malade pour découvrir l action des fleurs et des arbres sur l état pathologique de son propre corps et se lancer dans la mise au point de sa nouvelle thérapie. Les ouvrages sur les élixirs de fleurs nous proposent une liste d états psychiques pour chaque remède. La correspondance opérée entre les élixirs de fleurs et le décodage dentaire m a permis d identifier des dents et des états bucco-dentaires typiques de chaque remède. La rubrique «dents typiques» des remèdes est un tableau de la bouche du patient s il correspond à l élixir décrit. Mais on peut aussi utiliser cette rubrique pour identifier un remède qui aidera une dent, mentionnée dans la rubrique, à se rééquilibrer. Prenons le cas d Agrimony. Ce remède a comme tableau de dents typiques les dents du maxillaire supérieur DCE (se reporter au lexique pour la signification des termes comme DCE) à plus de 80 %. Ce tableau dentaire est à tel point spécifique d Agrimony qu il nous suffit pour choisir ce remède, sans passer en revue les états émotionnels ou psychiques décrits dans d autres ouvrages. Mais aussi, si un patient semble prendre le chemin dentaire d un maxillaire supérieur majoritairement DCE, Agrimony sera LE remède capable d apporter une aide et de stopper ce processus. La rubrique «dents typiques» nous offre donc et un tableau dentaire de l élixir et les dents que le remède saura aider. La rubrique suivante, nommée «dents thérapeutiques», nous informe des dents qui, couplées, pourront soutenir l action du remède et lui ouvrir grandes les portes intérieures afin de 11

5 Élixirs floraux et décodage dentaire renforcer son action. L utilisation de cette rubrique demande à savoir toucher les dents pour les activer Poser un doigt sur une dent en plaçant sa conscience dans son cœur permet d offrir à la dent une stimulation. Les dents indiquées pour chaque remède sont à toucher en même temps. Toute personne qui se voit prescrire des élixirs de fleurs peut elle-même poser ses doigts sur ses dents. Mais il lui faudra seulement s assurer d une intériorisation de sa conscience dans l espace du cœur. C est pour cette raison que je considère préférable qu un thérapeute soit garant de ce geste Poser sa conscience en suivant le souffle dans son cœur demande un calme d esprit et une disponibilité de conscience, état qu un patient, parce que justement il est patient, peut momentanément ne pas être en mesure d accomplir. Il n y a pas grand-chose d autre qu une douleur dentaire, en termes de manifestation physique, hormis sans doute la colique néphrétique, qui accapare l attention de la conscience sur une douleur avec autant de puissance et de pouvoir. Lorsque les ouvrages sur les élixirs de fleurs nous proposent une liste de noms décrivant des états d humeur, émotionnels ou psychiques, il est toujours délicat d isoler tel ou tel remède, tant ils ont de mots en commun. La lecture dentaire des remèdes nous offre une liste moins perméable, gardant une individualité à chaque remède qui facilite grandement l identification d UN élixir. Si l homéopathie hahnemannienne postule pour un similimum, c'est-à-dire la prescription d un seul remède homéopathique, il n y a pas la même injonction dans l utilisation des élixirs de fleurs. Certains écrits originaux du Dr Bach montrent en effet qu il fut lui-même capable de prescrire des associations simultanées ou successives de plusieurs remèdes. L action d un remède, élixir de fleur, amenant la disparition d un état psychique ou émotionnel, peut être suivie de l apparition ou l émergence d un nouvel état qui, ce faisant, correspond à un autre élixir. La thérapie par les élixirs 12

6 Introduction de fleurs n est pas un dogme strict ni une technique rigide accompagnée d un protocole strict. La première qualité demandée au thérapeute est d être à l écoute du patient et de son évolution. Dans l utilisation en art dentaire, l élixir de fleur sera conseillé jusqu à disparition des symptômes, sans s attendre à ce qu un seul remède fasse cet effet. La succession des états du patient sera notre seul repère et guide, et notre intellect qui aimerait qu un remède soit efficace devra s incliner devant la dynamique de retour à l équilibre de santé que la structure du patient décidera de suivre. Car une des premières qualités du thérapeute est certainement de ne pas faire prévaloir son savoir sur les manifestations du vivant. Les mots proposés pour chaque élixir remplacent les descriptions habituelles de manifestations comportementales, émotionnelles et psychiques qui ont fait le cœur des ouvrages déjà parus en la matière. La terminologie utilisée ici (dans la rubrique intitulée «les mots») pour décrire les remèdes ne remplace pas ces études, puisque la liste des états reste la base de la technique du Dr Bach. Le décodage dentaire m a offert de découvrir et de mettre en mots certaines problématiques de nature inconsciente, placées dans la psyché et agissantes, de par leur nature inconsciente, à notre insu. Les dents typiques remplacent de ce fait la description psychique et/ou comportementale et/ou émotionnelle faite par les différents auteurs, sans pour autant et j insiste afin d être bien entendu refuser ou nier la valeur de ces études. En art dentaire, nous avons trop souvent peu de temps pour entrer en relation humaine avec nos patients, l urgence nous obligeant trop souvent à parer au plus pressé : la douleur. Mais un dentiste reste un être humain, quoi qu il transparaisse de son exercice professionnel. Et même si les mots ne sont pas prononcés, l acte relationnel se fait néanmoins. L étude proposée répond à une demande de simplicité et de rapidité d individualisation d un remède et à une sécurité de choix. La liste des dents typiques est 13

7 Élixirs floraux et décodage dentaire faite à ce propos. Connaissant les élixirs de fleurs depuis de nombreuses années, j ai trouvé dans l établissement de cette liste un atout précieux me garantissant le bon choix du remède. D autre part, la présence d indications sur les charges psychiques inconscientes me permet de mettre en mots de manière précise certains aspects obscurs qui ont conduit à l état dentaire qu il m est proposé d aider. La mise en mots de ces problématiques les sort de l espace inconscient pour les amener dans la lumière de l esprit, où notre conscience pourra les gérer. Il m a été montré depuis que l association des mots, des élixirs de fleurs et du toucher des dents offrait un effet démultiplié à la thérapie. La dialectique utilisée dans la liste des mots est certes propre à ce qui se nomme le Décodage Dentaire, mais ne lui est pas exclusive. Cette dialectique est la même utilisée dans les ouvrages précédents sur le Décodage dentaire, à savoir Décodage Dentaire, Ce que disent les dents des hommes, Le Chariot d Or, 2005, et Décodage Dentaire, Tome II, Les maladies buccales et les mots pour le dire, Le Chariot d Or, Vous trouverez dans ces ouvrages les explications nécessaires à la compréhension de cette phraséologie s il en était besoin. 14

8 LEXIQUE Abréviations : Afin de rendre plus légère la lecture à suivre, il a été décidé l utilisation d un nombre important d abréviations qui, depuis, sont entrées en tant que termes usuels dans les cours de Décodage Dentaire. La pathologie dentaire est enseignée aux dentistes ou chirurgiens-dentistes Ce qui suit ne remplace pas six années d enseignement, et même si les termes restent aisément compréhensibles, je souhaite avant tout que cet ouvrage soit un outil utilisé par des dentistes ATM : Articulation temporo-mandibulaire. DCE : Dévitalisée, Couronnée ou Extraite. Une dent peut être dans un de ces trois états, en comprenant que plus l état empire, plus le conflit inconscient associé a été long et/ou répété. IEA : Incluse, Extraite, Agénésique. Ce terme sera toujours consacré aux dents de sagesse. K. : cette lettre a été choisie pour remplacer le mot «carie». Elle est toujours suivie d une autre lettre désignant l emplacement de la carie sur la dent. Certaines caries vous sont énoncées en sens décodé. Mais l ensemble des caries possibles dans une bouche, soit environ 200, et leur mise en mots font l objet de quatre jours d enseignement. K.O. : carie occlusale, située sur le dessus de la dent, sur la face occlusale. 15

9 Élixirs floraux et décodage dentaire K.D. : carie distale, située sur la face arrière de la dent, face au contact de la dent suivante. K.M. : carie mésiale, carie située sur la face avant de la dent, au contact de la dent précédente. K.MOD. : carie étendue aux trois faces précédentes. K.V. : carie située sur la face vestibulaire de la dent, face au contact de la joue ou de la lèvre. Elle peut être K.V. collet, située le long de la gencive ou K.V. face, située au milieu de la face vestibulaire. K.P. : carie palatine, située sur la face de la dent en regard du palais. Elle sera considérée K.P. collet, située le long de la gencive, ou notée K.P. cingulum, située sur la face palatine de la dent qui sera alors une incisive. K.L. : carie linguale, située sur la face de la dent en contact avec la langue. Elle sera K.L. collet lorsque située le long de la gencive. : ce signe désigne la racine de la dent notée x ici. La forme particulière des racines est parfois annoncée. Le sens des différentes formes de racines ne pouvait être expliqué ici, faisant l objet de huit jours d enseignement du Décodage Dentaire dit «de base». Une racine en mémoire d avortement, en conflit aux liquides, en conflit de virginité, etc., représente des données que je sais n être accessibles qu aux personnes ayant suivi l enseignement du Décodage Dentaire. Cependant, leur importance dans l étude des élixirs de fleurs reste minime et aucun remède ne s identifie uniquement sur une forme de racine. Remarque : la mésalliance marquée au niveau des racines des incisives centrales supérieures se caractérise par une divergence des apex des 11 et 21 par rapport à la ligne médiane. Bien entendu, cela ne peut être relevé que par un regard habitué à la lecture des panoramiques dentaires, celui de l homme de l Art. 16

10 lexique Quelques mots techniques : Apex : extrémité de la racine. Diastème : un diastème est un espace entre deux dents, alors qu elles sont normalement toutes en contact proximal. Le plus connu est celui dit «des dents du bonheur», espace entre les deux incisives centrales supérieures Distale : face d une dent située vers l arrière de la bouche. La face distale de la dent n x est au contact de la dent n (x+1). Lingual : côté ou face d une dent au contact de la langue, du côté de la langue. Lingualée ou linguoversée : dent déplacée hors alignement du côté de la langue. Mésiale : face d une dent située vers l avant de la bouche. La face mésiale de la dent n x est au contact de la dent n (x-1). Une dent mésialée est une dent qui s est déplacée dans cette direction. Mégapulpe : aspect visible sur cliché radiologique, désignant une chambre pulpaire de dimension supérieure à la normale. Cet aspect n est pas forcément une taurodontie Pathognomonique : signe propre à un remède. Secteur : la bouche est divisée en quatre quadrants (ou cadrans) ou secteur. Le secteur 1 ou cadran (quadrant) 1 est situé en haut à droite se reporter au schéma de la bouche après le lexique. Taurodontie : aspect dentaire visible uniquement sur un cliché radiologique qui se caractérise par une dent aux proportions inversées. Un tiers de racine, deux tiers de 17

11 Élixirs floraux et décodage dentaire couronne, et une chambre pulpaire très importante avec deux cornes pulpaires donnant l image d une tête de bête à cornes. Vestibulaire : face de la dent au contact des joues ou des lèvres, du côté de la joue ou de la lèvre. Vestibulée ou vestibuloversée : position d une dent située hors alignement de l arcade du côté de la joue ou de la lèvre. Notation des dents : 8 1 Indique les dents 8 et 1 du maxillaire supérieur (bilatérales). 6 Indique les dents 6 du maxillaire inférieur (bilatérales) *1* Indique les dents numéros 3 supérieures et 4 inférieures droite et gauche (bilatérales) *2* Indique la dent 2 en haut à gauche en bouche (gauche du patient) et la dent 4 en bas à gauche *3* Indique la dent 1 en haut à droite en bouche (droite du patient) et la dent 6 en bas à droite *4* Signale l espace interdentaire entre 6 et 7 du maxilaire inférieur (cette notation apparaît parfois, voir black eyed susan) Bilatérales signale les deux côtés en même temps. Dans le cas contraire, cela est précisé, et se dit «homolatéral». 18

12 TABLEAU DENTAIRE 19

13

14 FLEURS À FLEURS 21

15

16 Fleurs à fleurs AGRIMONY* Agrimony (Aigremoine) Élixir de Bach MOTS : Indifférence à soi. Illusion mensongère d être bien. Masque spirituel pour paraître. Avec ou sans addiction ALCOOL. Enfermement dans déontologie sociale. DENTS TYPIQUES : Dents supérieures DCE ex : les 4 incisives + les 5 et les 6. (Illusion préférable à réalité Alice au pays des merveilles.) Couple 6-7 supérieures DCE et 6 inférieures DCE. (Tentatives de paraître comme eux.) Inclusion ou enclavement des 8 et/ou 5 DCE. DENTS THÉRAPEUTIQUES : 3 et 8 4 et 8 23

17 Élixirs floraux et décodage dentaire MOTS : ALOE VERA Élixir nord-américain Excès de «faire». Survie dans «réussir». Absence de recevoir, négligence du «jour de repos». Mépris du physique et du cœur. MANQUE : MAMAN MÈRE. DENTS TYPIQUES : Problématique de déséquilibre occlusal avec : anomalie gauche + normale droite ; proglissement mandibulaire (par perte de la D.V.O. suite à l absence 6 et/ou 7. Atteinte du bloc incisif inférieur : les 4 dévitalisées couronnées extraites (DCE) ; les 31 et/ou 32 DCE. Carie de l épuisement (V. de 43). Atteinte (DCE). Espace interdentaire apex 4 5. DENTS THÉRAPEUTIQUES : ou

18 TABLE DES MATIÈRES DU MEME AUTEUR... 5 REMERCIEMENTS... 7 INTRODUCTION... 9 LEXIQUE TABLEAU DENTAIRE FLEURS À FLEURS AGRIMONY* ALOE VERA ALPINE LILY ANGEL S TRUMPET ANGELICA ARNICA ASPEN BABY BLUE EYES BASIL BEECH BLACK BERRY BLACK COHOSH BLACK EYED SUSAN BLEEDING HEART BORAGE BUTTERCUP CALENDULA CALIFORNIA PITCHER PLANT CALIFORNIA POPPY CALIFORNIA WILD ROSE CALLA LILY CANYON DUDLEYA CAYENNE CENTAURY* CERATO*

19 Élixirs floraux et décodage dentaire CAMOMILE CHAPPARAL CHERRY PLUM CHESNUT BUD CHICORY* CHRYSATHEMUM CLEMATIS* CORN COSMOS CRAB APPLE DANDELION DEERBRUSH DILL DOGWOOD EASTER LILY ECHINACEA ELM EVENING PRIMROSE FAIRY LANTERN FAWN LILY FILAREE FIVE-FLOWER FORMULA FORGET-ME-NOT FUCHSIA GARLIC GENTIAN* GOLDEN EAR DROPS GOLDEN YARROW GOLDENROD GORSE HAETHER HIBISCUS HOLLY HONEYSUCKLE HORNBEAM HOUND S TONGUE

20 Table des matières IMPATIENS INDIAN PAINTBRUSH INDIAN PINK IRIS LADY S SLIPPER LARCH LARKSPUR LAVENDER LOTUS LOVE-LIES-BLEEDING MADIA MALLOW MANZANITA MARIPOSA LILY MILLKWEED MIMULUS* MORNING GLORY MOUNTAIN PENNYROYAL MOUNTAIN PRIDE MUGWORT MULLEIN MUSTARD NASTURTIUM NICOTIANA OAK OLIVE OREGON GRAPE PENSTEMON PEPPERMINT PINE PINK MONKEYFLOWER PINK YARROW POISON OAK POMEGRANATE PRETTY FACE PURPLE MONKEYFLOWER

21 Élixirs floraux et décodage dentaire QUAKINK GRASS QUEEN ANNE S LACE QUINCE RABBITBRUSH RED CHESNUT RED CLOVER ROCK ROSE* ROCK WATER ROSEMARY SAGE SAGEBRUSH SAGUARO SAINT JOHN S WORT SCARLET MONKEYFLOWER SCLERANTHUS SCOTCH BROOM SELF-HEAL SHASTA DAISY SHOOTING STAR SNAPDRAGON STAR OF BETHLEHEM STAR THISTLE STAR TULIP (CAT S EARS) STICKY MONKEYFLOWER SUNFLOWER SWEET CHESNUT SWEET PEA TANSY TIGER LILY TRILLIUM TRUMPET VINE VERVAIN* VINE VIOLET WALNUT WATER VIOLET*

22 Table des matières WHITE CHESNUT WILD OAT WILD ROSE WILLOW YARROW YARROW SPECIAL FORMULA YELLOW STAR TULIP YERBA SANTA ZINNIA CLASSEMENT DE REMÈDES PAR PATHOLOGIES BUCCALES REMÈDES DE L ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE (A.T.M.) DOULEURS LUXATIONS de l A.T.M ANOMALIES d OCCLUSION BRUXISME et BRUXOMANIE PATHOLOGIES D OCCLUSION BÉANCES ANTERIEURES : GUIDE CANIN PALAIS OGIVAL DÉSORDRES ORTHODONTIQUES PROGNATHIE (Classe III osseuse en orthodontie) RÉTROGNATHIE (Classe II osseuse) DENTS DE SAGESSE ACCIDENTS D ÉRUPTION CARIES DES DENTS DE SAGESSE DIVERS LES CANINES CANINE 13 (supérieure droite) CANINE 23 (supérieure gauche) DEUXIÈME PRÉMOLAIRE MALADIES PARODONTALES MALADIES PARODONTALES GÉNÉRALISÉES PATHOLOGIES PARODONTALES LOCALISÉES ou SECTORIELLES DIVERS BIBLIOGRAPHIE TABLE DES MATIÈRES

Description des 38 fleurs du Docteur Edward Bach

Description des 38 fleurs du Docteur Edward Bach Description des 38 fleurs du Docteur Edward Bach Peur ROCK ROSE (Hélianthème) Difficulté ressentie : Terreur, panique, cauchemars Potentiel positif : Transcende ses peurs, courage MIMULUS (Mimule) Difficulté

Plus en détail

Les thèmes du mois : ANAHATA CHAKRA. Parution : mensuelle, chaque 15 du mois

Les thèmes du mois : ANAHATA CHAKRA. Parution : mensuelle, chaque 15 du mois WWW.harmonisation-energetique.eu Parution : mensuelle, chaque 15 du mois Chaque mois, je vous propose de découvrir des articles sur les notions énergétiques, la gestion de notre santé, des exercices pratiques,

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires. (Jean-Louis Ainardi, février 2012) ARTICLE N 1: Nous savons, maintenant, ce que les juges entendent par DCC. Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

prévention hygiène bucco-dentaire Mes quenottes en bonne santé

prévention hygiène bucco-dentaire Mes quenottes en bonne santé prévention hygiène bucco-dentaire Mes quenottes en bonne santé histoire de dents des dents, pour quoi faire? et la salive? Mes dents assurent des fonctions essentielles à la vie : elles permettent la mastication

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Mode d emploi Instruments de précision pour le positionnement des brackets orthodontiques

Mode d emploi Instruments de précision pour le positionnement des brackets orthodontiques Mode d emploi Instruments de précision pour le positionnement des brackets orthodontiques Produit en exclusivité a l usage professionnel Rev 1.0 Tous les droits sont réservés; la réprodution de ce manuel,

Plus en détail

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Le contexte règlementaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire LA LANGUE est l organe clé de la croissance buccodentaire Elle est le plus souvent responsable è de ce qui va bien quand la boite à langue est bien fermée et la langue en position haute (au repos et dans

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Aperçu. Matériel. But du jeu. 3 à 10 joueurs. A partir de 10 ans. 15 minutes. scores)

Aperçu. Matériel. But du jeu. 3 à 10 joueurs. A partir de 10 ans. 15 minutes. scores) Aperçu 3 à 10 joueurs A partir de 10 ans 15 minutes Matériel - 40 cartes dessins - 6 cartes votes (A à F) - 54 mini-cartes scores (de 1 à 3 en triple exemplaire pour chaque carte vote) - 1 Pochette à fenêtres,

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

UNE SOLUTION DURABLE ET EFFICACE!

UNE SOLUTION DURABLE ET EFFICACE! UNE SOLUTION DURABLE ET EFFICACE! TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... LA SUSCEPTIBILITÉ... LA MALADIE PARODONTALE... L ATTRITION DENTAIRE... L ÉROSION DENTAIRE... LA CARIE DENTAIRE... LE SOURIRE... STRUCTURE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décision du 2 juillet 2015 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative

Plus en détail

Association Université Européenne Assomptionniste. Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération

Association Université Européenne Assomptionniste. Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération Association Université Européenne Assomptionniste Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération Jeudi 27 mars 2008 Gilles Rode Université de Lyon,

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

Dents et Hygiène dentaire

Dents et Hygiène dentaire Dents et Hygiène dentaire Compétences : - Connaître les fondements d une hygiène dentaire. - Savoir qu il y a succession de deux dentitions. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques du fonctionnement

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

La denture du Boxer. Il est nécessaire pour l examinateurde «prendre le temps» pour faire un examen précis ; nous y reviendrons au cours del exposé.

La denture du Boxer. Il est nécessaire pour l examinateurde «prendre le temps» pour faire un examen précis ; nous y reviendrons au cours del exposé. La denture du Boxer Je vais, ci-dessous, décrire la façon dont j aborde l examen de la denture du Boxer en exposition ou en séance de sélection. Cet examen se fait, bien entendu, en gardant en mémoire

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire

Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire Propositions de l Office des professions du Québec Décembre 2014 DENTISTES L exercice de la médecine dentaire consiste à évaluer

Plus en détail

Exemples de textes explicatifs

Exemples de textes explicatifs Exemples de textes explicatifs 1. Lis le texte explicatif suivant et, avec tes camarades, réponds aux questions portant sur les caractéristiques de ce type de texte. Pourquoi il nous faut notre dose quotidienne

Plus en détail

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide!

EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! Industrie Innovation EXTRAIT DE TITANE VOL.5 - N 3- SEPTEMBRE 2008 - P. 74-77 EAST : Easy Surgical Template Suivez le guide! PAR Sylvain Cazalbou 11 bis, rue d Aguesseau, 75008 Paris Tél. 01 43 12 88 11

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction.

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction. Objet Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone La date Monsieur, Madame, Mademoiselle Formules d introduction Texte Formules de conclusion signature Objet numéro d abonné, du client votre

Plus en détail

Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques

Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques Documentation et photothèque Base de donnée de photographies de jardins historiques - 1 - Introduction Le but de ce dossier est de présenter la structure d une base de données permettant à une agence photographique

Plus en détail

1. Contention des dents 33 à 43 (pas de préparation disponible sur le modèle)

1. Contention des dents 33 à 43 (pas de préparation disponible sur le modèle) Kit d essai GrandTEC Chère utilisatrice, Cher utilisateur, Le présent kit d essai vous permet de tester sur un modèle, avant l application clinique, l utilisation des bandes en fibres de verre imprégnées

Plus en détail

Une gamme de produits naturels pour surmonter les difficultés de la vie

Une gamme de produits naturels pour surmonter les difficultés de la vie FR-BIO-01 Agriculture UE Une gamme de produits naturels pour surmonter les difficultés de la vie Les Fleurs de Bach sont des produits naturels, à base de simples fleurs des champs et d eau de source. Leurs

Plus en détail

Quiz. Dentitions. Savais-tu que? Problèmes dentaires. Soins des dents. Cette image t amènera toujours à la page suivante.

Quiz. Dentitions. Savais-tu que? Problèmes dentaires. Soins des dents. Cette image t amènera toujours à la page suivante. Quiz Savais-tu que? Dentitions Cette image te ramènera toujours à cette page. Problèmes dentaires Soins des dents Cette image t amènera toujours à la page suivante. TES DENTITIONS Apparition des dents

Plus en détail

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE

REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE F3D24 REMISE TEMPORAIRE D UN ELEVE A SA FAMILLE EXCLUSION D UN ELEVE 1. Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et, si oui, à quelles conditions? Dans une école privée sous contrat avec

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

Guide de formation. EasyCruit

Guide de formation. EasyCruit Guide de formation EasyCruit Contents INTRODUCTION... 3 PRÉSENTATION ET NAVIGATION... 3 CRÉATION D UN PROJET DE RECRUTEMENT... 5 ETAPE 1 : Nom interne du projet... 5 ETAPE 2 : Associer l offre au bon département...

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2013 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Oliviers qui ressemblent à des oliviers

Oliviers qui ressemblent à des oliviers Oliviers qui ressemblent à des oliviers Par : J.M. MIQUEL Dessins : Thierry FONT Presque la totalité des oliviers cultivés en bonsaï sont formés de manière à ce qu ils ressemblent à des bonsaï et non à

Plus en détail

Indices en épidémiologie dentaire

Indices en épidémiologie dentaire Indices en épidémiologie dentaire 1. OBJECTIFS DE LA PRISE DES INDICES Lorsqu on veut évaluer l état de santé buccodentaire d une population, d un groupe d individus ou même d individus, il est indispensable

Plus en détail

Mustapha Mezzine. Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur

Mustapha Mezzine. Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur Mustapha Mezzine Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur 2 2 Avant-propos L une des métaphores les plus utilisées pour expliquer le fonctionnement du cerveau est de la comparer à un ordinateur.

Plus en détail

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi.

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Définissez votre «vrai problème» Mettez du sens Et passez à l action sereinement Ce livret vous a été remis en complément de la formation vidéo «Confiance

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

La posture, reflet des interférences d origine buccale

La posture, reflet des interférences d origine buccale Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 101 La posture, reflet des interférences d origine buccale Thierry SANDRETTO * HISTORIQUE Des exemples anciens venant de l antiquité nous interpellent sur l influence

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

L hygiène bucco-dentaire de l enfant

L hygiène bucco-dentaire de l enfant L hygiène bucco-dentaire de l enfant mardi 8 mars 2005 imprimer l'article envoyer à un ami taille du texte en discuter sur les forums La prévention de la carie dentaire débute dès le plus jeune âge. Les

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

Postures de Méditation

Postures de Méditation «Méditer Aujourd hui» Postures de Méditation Moutassem Hammour 2 Mentions Légales Ce manuel et la formation qui l accompagne n ont aucun but thérapeutique. Ils ne se substituent pas à l avis d un professionnel

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel

Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel www.uni-presse.fr/pro UNI-Presse 112 rue Réaumur, 75080 Paris Cedex 02 France Tél : 01 42 78 37 72 Fax : 01 42 78 06 57 E-mail : servicepro@uni-presse.fr

Plus en détail

Instrumentaliser les données?

Instrumentaliser les données? Instrumentaliser les données? Maïeutique en statistique Léo Sila Pièce en trois actes Acte I De quoi s agit-il? M. : J ai tracé ces histogrammes (il montre les histogrammes ci-dessous). Qu en dis-tu? Pourcent

Plus en détail

Comment prévenir le syndrome du Burn-out?

Comment prévenir le syndrome du Burn-out? Comment prévenir le syndrome du Burn-out? 1 Qui suis-je? Je suis analyste transactionnel certifié, formateur et superviseur spécialisé en prévention et gestion des risques psychosociaux. Ma mission : «Etre

Plus en détail

Le partenariat maison-école :

Le partenariat maison-école : TDAHetvous.ca : une ressource pour la rentrée scolaire Le partenariat maison-école : Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Rapport de mission du 20 octobre au 4 novembre 2012 «Les Enfants de l Aïr»

Rapport de mission du 20 octobre au 4 novembre 2012 «Les Enfants de l Aïr» Rapport de mission du 20 octobre au 4 novembre 2012 «Les Enfants de l Aïr» Résultats de l enquête bucco-dentaire Madame MAGNE Catherine Assistante Dentaire L enquête a été menée dans 4 écoles de Kankan,

Plus en détail

Exemples d énoncés de juste équilibre et de destination du lien dans Internet (publicité destinée aux professionnels de la santé)

Exemples d énoncés de juste équilibre et de destination du lien dans Internet (publicité destinée aux professionnels de la santé) Exemples d énoncés de juste équilibre et de destination du lien dans Internet (publicité destinée aux professionnels de la santé) Juillet 2013 Contenu du document d orientation But L ancien Figure 1 :

Plus en détail

LETTRE DE PRÉSENTATION

LETTRE DE PRÉSENTATION LETTRE DE PRÉSENTATION 100 Portsmouth Avenue Kingston, ON K7L 5A6 (613) 545-3949 Ext. 1674 employmentservice.sl.on.ca KINGSTON KINGSTON OTTAWA OTTAWA SHARBOT LAKE Services d emploi 785 Midpark Drive 71

Plus en détail

Analyse des besoins en langues à l ONUG : résultats préliminaires

Analyse des besoins en langues à l ONUG : résultats préliminaires Analyse des besoins en langues à l ONUG : résultats préliminaires 1. Introduction En novembre 2010 (du 1er au 19 novembre) le Programme des langues et des techniques de communication a mené une analyse

Plus en détail

12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1

12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1 12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1 L I V R E T D A C C U E I L unité de soins palliatifs clinique sainte-clotilde 12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 2 S o m m a i r e Allons faire un bout d

Plus en détail

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google!

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! En seulement 2 étapes faciles! Imprimez ce document 1 Mention Légale Tous les efforts ont été déployés afin de représenter avec

Plus en détail

Statistique financière des prestations sociales sous condition de ressources

Statistique financière des prestations sociales sous condition de ressources Département fédéral de l Intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Economie, Etat et questions sociales 13 Protection sociale octobre 2013 Statistique financière des prestations sociales sous

Plus en détail

Etude de produit : TWINTIPS 2 colors

Etude de produit : TWINTIPS 2 colors 2010 Etude de produit : TWINTIPS 2 colors Maxime CAUCHARD [Tapez le nom de la société] 20/06/2010 2 Etude de produit : TWINTIPS 2 colors Sommaire PREMIERE DECOUVERTE page 3 ESTHETIQUE DU PRODUIT page 4

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Document illusions d optique Les illusions d'optique nous montrent que l'image que nous percevons ne correspond pas toujours à la réalité. En fait, l'œil reçoit les

Plus en détail

Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical

Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical Gauvain Bourgne February 27, 2008 1 Description du contexte On considère un ensemble de maladies. Chacune de ces maladies

Plus en détail

Gamme Santé Un remède innovant à vos préoccupations

Gamme Santé Un remède innovant à vos préoccupations Gamme Santé Un remède innovant à vos préoccupations Europ Assistance Santé : des solutions innovantes pour un secteur en mutation Le secteur de la santé fait face à des défis toujours plus nombreux. L

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

Prendre un bon départ

Prendre un bon départ Chapitre A Prendre un bon départ 1 - Avant-propos Un ordinateur sait très bien faire deux choses : Calculer, d oùle nomcomputer en anglais que l on pourrait traduire par calculateur. Placer des données

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS Accompagner les changements de comportement TNS 2014 Comprendre et accompagner les changements de comportement Inciter et accompagner les changements de comportements des individus est un enjeu fondamental

Plus en détail

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques

Le livre de travail peut être élaboré sur Word et être complété par des photos et des graphiques Employé/employée de commerce CFC Branche logistique et transports internationaux Le livre de travail Le livre de travail est un classeur avec les registres suivants (proposition): 1. Base de la logistique

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

... ensuite, cliquez sur la section pour Windows http://xserver.csvdc.qc.ca/recit_csvdc_partage/ 2. Vous pouvez aussi télécharger

... ensuite, cliquez sur la section pour Windows http://xserver.csvdc.qc.ca/recit_csvdc_partage/ 2. Vous pouvez aussi télécharger Traitement d images dans un contexte pédagogique avec le logiciel... (gratuit) Sujets : 1. Installer le logiciel 2. Définir celui-ci par défaut pour vos images 3. Différents formats des fichiers d images

Plus en détail

FORMATIONS «CATALOGUE 2015» CRDC-CONSULTANTS

FORMATIONS «CATALOGUE 2015» CRDC-CONSULTANTS «CATALOGUE 2015» CRDC-CONSULTANTS Ci-après, vous trouverez les formations «Catalogue 2015» de CRDC-Consultants. Ces formations peuvent se dérouler soit en intra-entreprise, soit en inter-entreprises. Ce

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation

Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation 1. Bien protéger tous ses comptes Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation Voilà quelques mois que le phénomène prend de l ampleur, et à juste raison. Car sur le net, on n'est jamais

Plus en détail

Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras

Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras Rapport d étape final 2 e édition du projet de coopération internationale Destination Honduras Présenté à Mer et Monde Octobre 2013 Préparé par Marie-Ange Niwemugeni et Caroline Desgagnés SOMMAIRE Ce rapport

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37 INTRODUCTION... 7 Comprendre son enfant par le langage des dents... 7 La bouche : un théâtre qui révèle des secrets... 7 Une dent, une phase... 7 Avertissement... 9 Comment lire ce livre?... 10 Mise en

Plus en détail

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Enfants de 9 à 12 ans Elèves de l enseignement secondaire inférieur 1 - Aborder le thème de la différence - Quelle place a la personne handicapée dans la société -

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux!

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Pour ne rien vous cacher, le langage d'assembleur (souvent désigné sous le terme "Assembleur", bien que ce soit un abus de langage, puisque "Assembleur" désigne le logiciel

Plus en détail

issus de plantes sauvages suisses RZ_Phytomed_Bachblueten_Prospekt_2013_frz.indd :25

issus de plantes sauvages suisses RZ_Phytomed_Bachblueten_Prospekt_2013_frz.indd :25 Essences de fleurs de Bach + Produits SOS issus de plantes sauvages suisses RZ_Phytomed_Bachblueten_Prospekt_2013_frz.indd 1 19.03.13 13:25 Les «38 remèdes» du Dr Edward Bach Récolte minutieuse et fabrication...

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. Présenter comment l ACSM Filiale de Québec

Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. Présenter comment l ACSM Filiale de Québec ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE Q FILIALE DE QUÉBEC Des interventions basées sur une conception dynamique de la santé mentale. INTRODUCTION Présenter comment l ACSM Filiale de Québec s inscrit

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail

Djea SARAVANE, MSc, MD

Djea SARAVANE, MSc, MD SOINS PALLIATIFS EN PSYCHIATRIE, au-delà des préjugés LYON, 9 Octobre 2013 Djea SARAVANE, MSc, MD Chef de Service-Directeur de l Enseignement Membre Associé CHUS Sherbrooke-Canada CENTRE REGIONAL DOULEUR

Plus en détail