Base de données des pierres en œuvre et de restauration des monuments historiques et des carrières correspondantes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Base de données des pierres en œuvre et de restauration des monuments historiques et des carrières correspondantes"

Transcription

1 Liberte. Egdtm. Fioieiniis RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DAPA Base de données des pierres en œuvre et de restauration des monuments historiques et des carrières correspondantes Etat d'avancement des travaux réalisés en 2002 Etude réalisée dans le cadre des opérations de Service public du BRGM 2002-RES-310 P.M. Thibaut 1, décembre 2002 BRCMmP FR

2 Base de données des pierres des monuments historiques Mots clés : Monument historique, Pierre, Carrière, Exploitant de carrière, Base de données. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : Thibaut P.M. (2002) - Base de données des pierres en œuvre et de restauration des monuments historiques et des carrières correspondantes. Etat d'avancement des travaux réalisés en BRGM/R FR, 14 p., 1 ann. O BRGM, 2002, ce document ne peul être reproduit en iotalité ou en partie sans l'autorisation expresse du BRGM 2 BRGM/RP FR

3 Base de données des pierres des monumenls historiques Synthèse entretien du patrimoine architectural français nécessite la mise en œuvre de L pierres de restauration compatibles à divers égards (aspect esthétique, caractéristiques physiques et mécaniques..,) avec celles de première mise en œuvre. Les informations concemant les pienes utilisées pour la construction des différents édifices anciens, les carrières d origine, les carrières actuelles et les caractéristiques des pierres qui y sont extraites sont très disparates et dispersées dans de nombreux documents, souvent difficiles d accès. Il est donc apparu nécessaire de les regrouper dans une même base de données. Ce travail, réalisé par le BRGM dans le cadre des opérations de Service public effectuées à la demande du ministère de l Industrie, a débuté en 1996 avec la collaboration du Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH), Direction de l Architecture et du patrimoine du ministère de la Culture (DAPA), sousdirection des Monuments historiques (SDMH), et s est poursuivi de 1997 à 2002 par la saisie de nombreuses données concernant à la fois les monuments classés ou inscrits et leurs pierres en œuvre, les carrières originelles et les camères actuelles, avec les variétés de pierres correspondantes, ainsi que les exploitants des carrières actuellement autorisées à l exploitation. Parallèlement, la structure de la base de données et l application de saisie ont été continuellement améliorées, En 2002, le budget alloué pour ce poste n a permis de saisir que 308 nouveaux dossiers de monuments, 242 dossiers de pierres (de monuments et de carrières) et 337 dossiers de carrières. A la fin 2002, la base de données comportait au total : dossiers de monuments ; 5216 dossiers de variétés de pierres (en œuvre ou extraites en carrières) ; 927 carrières. actives ou abandonnées. L ensemble de ces données couvre tous les départements de la France métropolitaine, y compris la Corse, pour les monuments et leurs pierres en oeuvre, et environ la moitié des départements pour ce qui concerne les carrières et les pierres extraites. A l issue de ce travail, tous les (( dossiers monuments )) disponibles au LRMH ont été saisis, hormis quelques nouveaux dossiers instruits en 2002, mais il y subsiste encore environ 300 (( dossiers carrières)) 9 saisir. En 2003, l accent devra donc être mis sur la saisie des données relatives aux carrières et aux pierres extraites, à partir de ces dossiers LRMH et d autres répertoires. 3

4 Base de données des pierres des monuments historiques Par ailleurs, la promotion d opérations décentralisées en région, engagée en avec les Services Géologiques Régionaux du BRGM, a conduit en 2002 au démarrage en région Centre et à I Ile de la Réunion d opérations d inventaires sur le terrain des pierres en œuvre dans les monuments et des ressources en pierres disponibles pour leur restauration, et à la déclinaison dans ces régions d une base de données de même structure que la base nationale, avec l aide de cofinancements régionaux ou départementaux. Les données recueillies dans ces bases de données régionales devront être fusionnées dans la base de données nationale en La poursuite de cette promotion en 2002 devrait aboutir en à de nouvelles opérations : en région Nord-Pas-de-Calais, dans le département de l Hérault, en région Provence-Alpes-Côte-d Azur en liaison avec le projet Patrimoine Antique PACA. L élaboration de I applicatif de consultation de la base de données, ébauchée en 2001, a été achevée en Celui-ci est à présent fonctionnel et permet notamment d interroger la base de données à partir du nom d un monument, d une pierre ou d une carrière, ou encore à partir de celui d un département ou d une commune. Les données recherchées apparaissent automatiquement à l écran, en même temps que la (les) photographie (s) du monument, de la pierre ou de la carrière. Mais, en 2003, l accent devra être mis sur l acquisition d un plus grand nombre de photographies numérisées, notamment à partir de l important fonds photographique, sur papier ou diapositives, du LRMH. 4

5 Base de données des pierres des monuments historiques Sommaire 1. Introduction Travaux realises en Travaux à caractère informatique sur l'applicatif de saisie des données Poursuite de la saisie des données ~ Création d'un applicatif de consultation , Rappel des concepts du projet et des travaux réalisés en Finalisation de l'applicatif de consultation en Promotion d'opérations décentralisées Conclusion Annexe Annexe 1 -Exemples de copies d'écrans de I'applicatif de consultation de la base de données des pierres des monuments historiques., ERG M/RP FR 5

6 Base de données des pierres des monuments hisloriques 1. Introduction e patrimoine architectural français présente une très grande richesse en L monuments très divers, répartis sur l ensemble du territoire national. L édification de ces monuments a nécessité la mise en œuvre, au cours des siècles passés, de pierres de nature géologique et de qualité très variées. L entretien de ce patrimoine culturel remarquable nécessite la mise en œuvre de pierres de remplacement. Le choix de ces pierres doit être guidé par une excellente connaissance de leurs caractéristiques, à comparer à celles des pierres originelles. La documentation sur les carrières (carrières encore en activité et carrières anciennes abandonnées) et sur les pierres de monuments est très dispersée. Actuellement, elle doit être recherchée dans de nombreux documents d archives, fichiers, répertoires et publications diverses... Il est donc appam nécessaire de la regrouper dans une base de données. Celle-ci est principalement destinée à rassembler les données existantes actuellement dispersées, sur les pierres et leurs utilisations sur les monuments, sur les carrières d origine et les carrières actuelles, dans un même système d information facilement actualisable ; - aider les maîtres d œuvre à sélectionner les pierres de restauration en adéquation avec les pierres en place sur le bâti ancien :. soit dans les mêmes carrières que celles d origine lorsqu elles sont toujours en activité ; soit dans d autres carrières où les pierres présentent des caractéristiques analogues à celles du monument ; soit dans des zones où le matériau d origine ou un matériau analogue pourrait être exploité ; - définir des formations géologiques et des zones géographiques où des ressources potentielles en pierres de taille doivent être préservées en vue de l ouverture de nouvelles carrières ; - aider les exploitants de carrières à trouver des débouchés pour leurs pierres, dans le cadre de travaux de restauration des monuments. Ce travail, réalisé par le BRGM dans le cadre des opérations de Service public effectuées à la demande du ministère de l Industrie, a débuté en 1996 avec la collaboration du Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH), BRGM/RP FR 7

7 - Base de données des pierres des monuments historiques Direction de l Architecture et du Patrimoine du ministère de la Culture (DAF A), Sous- Direction des Monuments Historiques (SDMH), et s est poursuivi de 1997 à 2002 par la saisie de nombreuses données concernant à la fois les monuments classés ou inscrits et leurs pierres en œuvre, les carrières originelles et les carrières actuelles, avec les variétés de pierres correspondantes, ainsi que les exploitants des carrières actuellement autorisées à l exploitation. a

8 Base de données des pierres des monuments hisloriques 2. Travaux réalisés en 2002 Ils ont comporté successivement : - un ensemble de travaux à caractère informatique sur l application de saisie des données ; - la poursuite de la saisie des données au niveau national ; - la finalisation de la création d un applicatif de consultation des données, comportant notamment l adjonction de photographies des monuments, des pierres et des carrières ; - la promotion d opérations décentralisées. 2.1.TRAVAUX A CARACTERE INFORMATIQUE SUR L APPLICATIF DE SAISIE DES DONNEES La poursuite de la saisie des données courant 2001 avait mis en évidence quelques améliorations à apporter à la base, notamment en ce qui concerne les formulaires de saisie et la possibilité d adjoindre des photographies numérisées. En particulier, ces améliorations ont porté sur : - la mise à jour des lexiques (( Stratigraphie )), (( Lithologie )) et ((Nature du monument )) : - la modification de la taille, de la position et du nombre de caractères admissibles dans certains champs ; - l adjonction d un répertoire renfermant les photographies des monuments, des pierres et des carrières, et la création d un bouton permettant la visualisation de ces photographies sur les écrans de saisie. Les liaisons entre la base de données proprement dite et ce répertoire de photographies ont été vérifiées et sont tout à fait fonctionnelles. Mais on ne dispose actuellement que d un très petit nombre de photographies numérisées qui ne permet pas d illustrer à la fois la triade : photos d un monument + photos de ses pierres en oeuvre + photos de la carrière d origine. Dès 2003, l accent devra donc être mis sur l acquisition d un plus grand nombre de photographies numérisées, pour une réelle illustration de la base de données. Ces modifications ont abouti à une amélioration sensible de l ergonomie de la base de données au niveau des écrans de saisie POURSUITE DE LA SAISIE DES DONNEES En 2002, l accent a été mis sur la fin de la saisie des données concernant les 308 monuments et leurs pierres de construction, répartis dans les 22 départements pour 9

9 Base de données des piefres des monuments historiques lesquels aucune saisie de données n avait été effectuée jusqu alors, et la saisie des données relatives à 337 carrières situées dans quarante départements. Toutes ces données ont été fournies par le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH) à Champs-sur-Mame (77), sous forme de dossiers d archives (dossiers papier). Pour ce faire, un stagiaire a été recruté par le BRGM et mis à disposition du LRMH pendant 9 semaines, sous l encadrement direct de Madame Annie Blanc de la Section Pierres. A l issue de ce travail, toutes les fiches d archives (( papier )) disponibles au LRMH concernant les monuments et leurs pierres en œuvre ont été saisies dans la base de données (hormis les nouveaux dossiers instruits en 2002), ainsi qu environ la moitié des fiches carrières. Mais les dossiers monuments archivés au LRMH ne sont pas exhaustifs et ne concernent généralement que les édifices sur lesquels il a effectué des études, notamment à l occasion de travaux de restauration. Un important travail de collecte de données complémentaires concernant les monuments et de saisie dans la base de données reste donc a faire dans chacune des régions, notamment à partir des données archivées par le Conservatoire des Monuments Histonques (CRMH) de chacune des DRAC, complété le cas échéant par une identification sur le terrain des pierres en œuvre dans les monuments. A titre d exemple, un tel travail d identification des pierres a été effectué par le BRGM en 1999 sur tous les monuments protégés du département des Deux-Sèvres, et en 2002 sur une sélection de monuments de l île de La Réunion. Néanmoins, au 30 novembre 2002, la base de données renferme donc les informations relatives à 2516 monuments (à comparer à 2208 monuments à fin 2001), 5216 variétés de pierres (à comparer à 4974 pierres à fin 2001), et 927 carrières (à comparer à 590 à fin 2001). L ensemble de ces données couvre tous les départements de la France métropolitaine (y compris les deux départements de la Corse), pour ce qui concerne les monuments et leurs pierres de construction, et plus de la moitié des départements pour ce qui concerne les carrières et les pierres extraites. 2.3.CREATION D UN APPLICATIF DE CONSULTATION Rappel des concepts du projet et des travaux réalisés en 2001 En 2001, une première réflexion avait été engagée, avec la collaboration du LRMH, pour définir ce que devrait être l applicatif de consultation. Plusieurs concepts majeurs avaient guidé cette réflexion : concevoir un applicatif de consultation destiné à un public le plus large possible, du professionnel de la restauration de monuments (CRMH, Architectes des monuments 10 BRGM/RP-52O32.FR

10 Base de données des pierres des monuments historiques de France, entreprises de restauration...), au particulier intéressé mais non spécialiste en la matière ; - prévoir la possibilité d y adjoindre une iconographie très importante, à la fois sur les monuments, les pierres et les carrières. A ce propos, le LRMH devait faire numériser, dans un premier temps, environ 5000 photographies en noir et blanc. Mais cette opération n a pas eu lieu, ni en 2001, ni en 2002; - prévoir le maximum d automatismes pour que la base de données soit très conviviale et d utilisation facile ; - y adjoindre un Système d Information Géographique (SIG), permettant la visualisation et l impression de documents cartographiques, notamment sous le logiciel MAP-Info, de la localisation des monuments, des carrières et des pierres, que ce soit à l échelle de la région, du département ou de la commune, dès l instant où ils sont tous géoréférencés dans un même système de coordonnées Lambert (Lambert 2 étendu). Finalement, trois possibilités principales d interrogation devaient être proposées : - à partir du nom d un monument, la recherche de ses pierres en oeuvre, des carrières d origine, des pierres de restauration les plus adaptées et des camères actuelles pouvant les fournir ; - à partir du nom d une pierre, la recherche des monuments où elle a été mise en muvre, et de la carrière d origine ; - à partir du nom d une carrière, le nom des différentes variétés de pierres qui y sont (ou ont été) extraites, et des différents monuments où elles ont été mises en œuvre. Dans tous les cas, la partie gauche de l écran devait rester réservée à l entrée des éléments permettant la recherche, celle-ci pouvant se faire, au choix, par le département et la commune, ou encore directement par le nom du monument, de la pierre ou de la carrière. La partie droite de l écran, proportionnellement la plus importante, devait rester réservée à la visualisation des données (photographies et textes). Quelques exemples de recherches sont donnés en annexe 1 à ce rapport. Outre ces consultations principales, d autres recherches faisant appel à une analyse multicritères devaient également être envisagées. L élaboration de cet applicatif de consultation n a été qu ébauchée en 2001, l essentiel du travail devant être réalisé en BRG M/RP FR 11

11 Base de données des pierres des monuments historiques Finalisation de I applicatif de consultation en 2002 En 2002, la création de cet applicatif de consultation a été achevée selon les principes rappelés ci-dessus. On trouvera, à titre d exemples, quelques copies d écrans de cet applicatif de consultation en annexe 1. Mais comme déjà mentionné ci-dessus, on ne dispose actuellement que d un nombre très réduit de photographies ne permettant que très exceptionnellement d illustrer les fenêtres qui leur sont réservées. 2.4.PROMOTION D OPERATIONS DECENTRALISEES Durant l exercice 2002, on s est efforcé, comme en 2001, de promouvoir avec les Services géologiques régionaux du BRGM la programmation d opérations décentralisées visant à compléter la base de données plus en détail, au moyen notamment d inventaires sur le terrain dans différentes régions qui en éprouvent Le besoin. Ces actions de promotion se préparent en liaison avec le LRMH et avec les Conservateurs Régionaux des Monuments Historiques. Le travail consiste : - à se mettre à l écoute des besoins exprimés, - à présenter dans les régions le principe et la composition de la base de données dans son état actuel, - à aider le Service Régional du BRGM à bâtir avec les partenaires concernés le cahier des charges, le devis et le plan de financement de l opération régionale projetée, en garantissant l harmonisation indispensable avec la structure de la base nationale, de façon à pouvoir agréger les données. En 2001, cette action de promotion avait conduit à la signature de deux conventions de partenariat entre la DRAC et le BRGM, les travaux correspondants ayant débuté en 2002: - en région Centre, - en région Réunion. Le peu de temps alloué pour ce poste dans le budget de l exercice 2002 n a permis que trois actions de promotion qui seront à poursuivre en 2003, à savoir : - région Nord-Pas-de-Calais, - déuartement de l Hérault. - région Provence-Alpes-Côte-d Azur et liaison avec le projet Patrimoine Antique PACA. 12

12 Base de données des pierres des monuments historiques 3.Conclusion es travaux effectués en 2002 ont, sur le plan des réalisations informatiques, L amélioré l application de saisie et son ergonomie, notamment en y adjoignant un répertoire de photographies des monuments, des pierres et des carrières. En outre, de nombreuses données ont été saisies concernant 308 monuments et leurs pierres de construction dans 22 départements jusqu alors non encore renseignés, et 337 carrières avec les pierres extraites dans 40 départements. Toutes ces données proviennent des archives (( papier >) du LRMH. A l issue de ce travail, tous les (( dossiers monuments )) disponibles au LRMH ont été saisis, hormis quelques nouveaux dossiers instniits en 2002, mais il y subsiste encore environ 300 (( dossiers carrières)) à saisir. Toutefois, les (( dossiers monuments )) du LRMH ne sont pas exhaustifs, car ils ne concernent généralement que ceux pour lesquels une étude a été effectuée. Des données complémentaires devront donc être recueillies en régions dans les années à venir, notamment auprès des Conservatoires Régionaux des Monuments Historiques et, le cas échéant, par une identification des pierres sur les monuments. A fin 2002, la base de données comportait au total : 2516 dossiers monuments, 5216 dossiers de pierres ( de monuments et de carrières) et 927dossiers carrières, L ensemble de ces données couvre tous les départements de la France métropolitaine, y compris la Corse, pour les monuments et leurs pierres en oeuvre, et plus de la moitié des départements pour ce qui concerne les carrières et les pierres extraites. La promotion d opérations décentralisées en région, engagée en avec les Services Géologiques Régionaux du BRGM, a conduit en 2002 au démarrage d opérations d inventaires SUT le terrain des pierres en œuvre dans les monuments et des ressources en pierres disponibles pour leur restauration, en région Centre et à la Réunion. Les données recueillies dans ces bases de données régionales devront être fusionnées dans la base de données nationale en La poursuite de cette promotion en 2002 devrait aboutir en à de nouvelles opérations : en région Nord-Pas-de-Calais, dans le département de l Hérault, en région Provence-Alpes-Côte-d Azur et liaison avec le projet Patrimoine Antique PACA. L élaboration de I applicatif de consultation de la base de données a été achevée en Celui-ci est à présent fonctionnel et permet notamment d interroger la base de données à partir du nom d un monument, du nom d une pierre OU de celui d une carrière, ou encore à partir du nom d un département ou d une commune. Les données ôrgm/rp fr 13

13 Base de données des pierres des monuments historiques recherchées apparaissent à l écran en même temps que la (les) photographie (s) du monument, de la pierre ou de la carrière. Mais, en 2003, l accent devra être mis sur l acquisition d un plus grand nombre de photographies numérisées, notamment à partir du fonds photographique du LRMH. 14 BRGMlRP FR

14 Base de données des pierres des monuments historiques ANNEXE 1 Exemples de copies d écrans de I applicatif de consultation de la base de données des pierres des monuments historiques 15

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES

2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES 2) TRAVAUX SUR LES MONUMENTS PROTEGES IMMEUBLES CLASSES L'immeuble classé ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification

Plus en détail

L Interface d Administration des sites. www.admin.ecoledirecte.com. Documentation

L Interface d Administration des sites. www.admin.ecoledirecte.com. Documentation L Interface d Administration des sites www.admin.ecoledirecte.com Documentation 1 Sommaire : Présentation...3 La connexion au site...3 La page d accueil...4 Les statistiques...4 Le forum...6 L administration

Plus en détail

La mission de la Pierre Angulaire

La mission de la Pierre Angulaire La mission de la Pierre Angulaire Effectuer le recensement du petit patrimoine bâti du Périgord C est recenser le petit patrimoine en établissant des dossiers d inventaire qui doivent répondre à une norme

Plus en détail

ELABORATION D UNE BASE DE DONNÉES ET UN SIG

ELABORATION D UNE BASE DE DONNÉES ET UN SIG Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Atelier sur les systèmes de gestion de l information des ABHs et du Département de l Eau du MEMEE Rabat, 9-10 Mai 2012 ELABORATION D UNE

Plus en détail

Demande d aide Conditions d attribution

Demande d aide Conditions d attribution Disponible sur www.sauvegardeartfrancais.fr Demande d aide Conditions d attribution Les aides que nous apportons proviennent des dons et legs qui nous ont été consentis. La plus grande part des aides accordées

Plus en détail

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue Valorisation du patrimoine religieux de Camargue CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES 1 Contexte 2 Objectifs 3 Contenu de l'étude 4

Plus en détail

Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France

Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Rapport final BRGM/RP-53826-FR Mars 2005 Création d un site internet sur les eaux souterraines en Ile-de-France Rapport final BRGM/RP-53826-FR

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux

Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Planification, performance et qualité Guide d élaboration des cadres de gestion des banques de données et de matériel biologique constituées à des fins de recherche Unité de l Éthique Octobre 2012 Rédaction

Plus en détail

Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou

Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX CAHIER DES CHARGES SIMPLIFIE Réfection ou remplacement de menuiseries sur des bâtiments classés de la commune de Baugé-en-Anjou Personne publique contractante : MAIRIE DE BAUGE

Plus en détail

Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art. Base CDOA

Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art. Base CDOA Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art Base CDOA Mai 2012 1 2 Table des matières 1. Historique de la base...5 1.1 Pourquoi une base de données sur les dépôts...5 1.2 Mise en place de la base

Plus en détail

Qu est-ce que l Inventaire?

Qu est-ce que l Inventaire? Qu est-ce que l Inventaire? L I.P.I.C. (ou Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel) est la dénomination désignant l Inventaire du patrimoine architectural de Wallonie. Depuis 2011, il fait suite à

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

CHAPITRE II MÉTHODOLOGIE

CHAPITRE II MÉTHODOLOGIE CHAPITRE II MÉTHODOLOGIE 2.1 Inventaire des données numériques La grande superficie de la région d étude a nécessité l utilisation de système d information géographique (SIG). Le logiciel ArcGIS 9,3 a

Plus en détail

UNITE MIXTE DE RECHERCHE N 6575 Archéologie et territoires

UNITE MIXTE DE RECHERCHE N 6575 Archéologie et territoires UNITE MIXTE DE RECHERCHE N 6575 Archéologie et territoires ECOLE THEMATIQUE Système d Information à Référence Spatiale et Archéologie Tours - 8/13 septembre 2003 CONFERENCE Patriarche par F. Faucher et

Plus en détail

PARTIE III : LE SIG : UN OUTIL D AIDE A LA DECISION

PARTIE III : LE SIG : UN OUTIL D AIDE A LA DECISION PARTIE III : LE SIG : UN OUTIL D AIDE A LA DECISION - 106 - A) CONSTITUTION DE LA BASE DE DONNEES S.I.G Un Système d Information Géographique est un outil informatique, permettant d optimiser la gestion

Plus en détail

Mise en concordance des bases de données sur les eaux souterraines dans le département de la Sarthe

Mise en concordance des bases de données sur les eaux souterraines dans le département de la Sarthe Mise en concordance des bases de données sur les eaux souterraines dans le département de la Sarthe Etude réalisée dans le cadre des actions de Service public du BRGM 00-EAU-521 B. Mazenc avec la collaboration

Plus en détail

Acropole Acropole Cartographie

Acropole Acropole Cartographie Plan du document 1. Introduction de la matière et du rôle des logiciels de cartographie 2. Descriptif fonctionnel des produits 2.1. Acropole SIG 2.2. Acropole QuickCarto 2.3. Acropole Notagis 3. Les liaisons

Plus en détail

Inventaire permanent de la flore de Lorraine

Inventaire permanent de la flore de Lorraine En collaboration avec : Faculté des sciences et technologies Campus des Aiguillettes BP 70239 54 506 Vandœuvre-lès-Nancy Tél : 03 83 68 41 77 Mail : contact@polelorrain-cbnne.fr 100 rue du jardin botanique

Plus en détail

Le SIG : un outil de gestion au service d'un chantier de dépollution pyrotechnique : cas du Camp de Sissonne. 11 octobre 2007

Le SIG : un outil de gestion au service d'un chantier de dépollution pyrotechnique : cas du Camp de Sissonne. 11 octobre 2007 Le SIG : un outil de gestion au service d'un chantier de dépollution pyrotechnique : cas du Camp de Sissonne 11 octobre 2007 L appel d offre appel d offre du Ministère de la Défense par l intermédiaire

Plus en détail

référentiel routier est le socle du système d information routier. De sa qualité dépend la qualité de l exploitation du patrimoine routier.

référentiel routier est le socle du système d information routier. De sa qualité dépend la qualité de l exploitation du patrimoine routier. SYSTEME D INFORMATION ROUTIER L offre logicielle ROUTE d IMAGIS Méditerranée constitue la solution idéale pour la gestion du domaine routier, basée sur une cartographie en environnement web. Elle permet

Plus en détail

Constituer une base de données complète sur les chantiers en cours dans le département.

Constituer une base de données complète sur les chantiers en cours dans le département. L application TRAVAUX a pour objectifs principaux de recenser, de localiser et de suivre l ensemble des chantiers en cours ou en prévision le long du réseau routier départemental. Cette application est

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT?

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Accueil de jour de la petite enfance ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Propositions en vue d un partenariat public privé pour la mise en place de crèches et garderies Lausanne Région Août 2002

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE APIRG/14-WP/29 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE GROUPE REGIONAL AFI DE PLANIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE QUATORZIEME REUNION (APIRG/14) (Yaoundé, Cameroun, 23 27 juin 2003) Point 6 de

Plus en détail

Documents d archéologie française

Documents d archéologie française collection Documents d archéologie française ministère de la Culture et de la Communication direction générale des Patrimoines sous-direction de l Archéologie 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris cedex 01

Plus en détail

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France»

Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Plan Séisme Chantier N 1- Action 1.4.2 Analyse des besoins pour la réalisation d un «outils de capitalisation des savoirs en génie parasismique en France» Rapport AFPS Contrat AFPS / MEDD N CV05000137

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Termes de référence pour le recrutement de quatre (4) consultants dans le cadre du Projet «Modules d initiation à la statistique à l attention

Plus en détail

Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse

Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse ODR, Bases de données administratives à différentes échelles spatiales Cédric Gendre Inra, ESR Toulouse 2èmes journées de recherches en sciences sociales INRA SFER CIRAD 11 & 12 décembre 2008 LILLE, France

Plus en détail

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe

Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe Organisation de l Aviation Civile Internationale Bureau Afrique Orientale et Australe Onzième Réunion du sous-groupe Services de la circulation Aérienne/Service d Information Aéronautique/ Recherches et

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES RELATIVE À LA PROTECTION ET MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE ARCHÉOLOGIQUE DANS LE CONTEXTE DES

Plus en détail

DE LA PIERRE À L'ÉDIFICE

DE LA PIERRE À L'ÉDIFICE 169 Trois façons de voir, de comprendre et de présenter un même sujet, par le multimédia Projet de l'atelier informatique du collège Arche du Lude à Joué-lès-Tours Contexte L Atelier est né de la volonté

Plus en détail

Introduction. Ville de Pully 1. Aide SIGIP.CH Guide Utilisateur Version 1.2

Introduction. Ville de Pully 1. Aide SIGIP.CH Guide Utilisateur Version 1.2 Introduction www.sigip.ch est le résultat de 8 ans de travail et de collaboration entre les communes de Pully, Paudex et Belmont-sur-Lausanne. C est également le fruit du travail de collecte, de saisie

Plus en détail

Développement spécifique d'un système d information

Développement spécifique d'un système d information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Développement spécifique d'un système d information Référence : CNRS/DSI/conduite-proj/developpement/proc-developpement-si

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 1. Consignes relatives au bon déroulement de votre stage en entreprise : Vous devez adhérer au fonctionnement de l'entreprise

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Les monuments historiques.

Les monuments historiques. Les monuments historiques. 1) PROCEDURES DE PROTECTION AU TITRE DES MONUMENTS HISTORIQUES Les procédures de protection sont appliquées en vertu de la loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques.

Plus en détail

Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000

Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000 1 NORD - PAS-DE-CALAIS Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000 Étude réalisée dans le cadre des actions de Service public du

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

BASE IMAGES NORD-PAS-DE-CALAIS EUROPE DU NORD-OUEST

BASE IMAGES NORD-PAS-DE-CALAIS EUROPE DU NORD-OUEST BASE IMAGES NORD-PAS-DE-CALAIS EUROPE DU NORD-OUEST IRHiS Lille 3 BP 60 149 59653 Villeneuve d Ascq Cedex Contact : Martine AUBRY Tél. 03 20 41 62 87 Fax : 03 20 41 69 77 Mail : irhis.recherche.univlille3.fr

Plus en détail

Couplage d une base de données documentaire à une visualisation interactive 3D sur l Internet

Couplage d une base de données documentaire à une visualisation interactive 3D sur l Internet Couplage d une base de données documentaire à une visualisation interactive 3D sur l Internet Romain Raffin, Jean-luc REY Aix-Marseille Université Plate-forme technologique PRISM Iut d Aix-Marseille romain.raffin[at]univ-amu.fr

Plus en détail

Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie

Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie Cahier des charges Projet CRM Po le Fibres/ Energivie Philippe Jacglin Pôle Fibres/Energivie 03 mars 2015 Version V3 1. Présentation du pôle Fibres/Energivie Le Pôle de compétitivité Fibres-Energivie est

Plus en détail

Maison Familiale de Chessy les Mines. Formations bureautiques pour les salariés CATALOGUE

Maison Familiale de Chessy les Mines. Formations bureautiques pour les salariés CATALOGUE Maison Familiale de Chessy les Mines Formations bureautiques pour les salariés CATALOGUE 2012-2013 Word 1er niveau Word 2ème niveau Excel 1er niveau Excel 2ème niveau Excel 3ème niveau Publisher Power

Plus en détail

Drones et supercalculateurs : un nouveau champ d investigation pour la photogrammétrie.

Drones et supercalculateurs : un nouveau champ d investigation pour la photogrammétrie. 1 Drones et supercalculateurs : un nouveau champ d investigation pour la photogrammétrie. Montée en puissance des applications et des performances. Introduction... p. 2 Archéologie... p. 3 Patrimoine en

Plus en détail

Généralités. Premier lancement

Généralités. Premier lancement Initiation à la gestion des données avec Essential PIM 1/7 Qui n'a pas souhaité posséder un agenda portable et facile d'utilisation? Et bien ce dernier existe et il s'appelle : Essential PIM - EPIM pour

Plus en détail

MANUEL 3A Online. 2013/2014 Manuel 3A Online 1

MANUEL 3A Online. 2013/2014 Manuel 3A Online 1 MANUEL 3A Online 2013/2014 Manuel 3A Online 1 Utilisation 3A ONLINE Année Scolaire 2013-2014 De nouveaux outils de gestion pour votre association : Nouveaux outils de recherche (par établissement, par

Plus en détail

A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation

A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation Diocèse de Nantes A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation Dossier de presse Service communication du diocèse communication@nantes.cef.fr Tel. : 02 40 74 37 97 Historique du projet

Plus en détail

FORMATION ULYS SOFT 2 RUE DE LA CESIERE F74600 SEYNOD FRANCE TEL : 04 86 11 09 30 FAX : 04 50 27 72 02. a PERSONNALITES - 1 -

FORMATION ULYS SOFT 2 RUE DE LA CESIERE F74600 SEYNOD FRANCE TEL : 04 86 11 09 30 FAX : 04 50 27 72 02. a PERSONNALITES - 1 - Doc : 70642 - Dernière mise à jour : 18/06/2010 a PERSONNALITES ULYS SOFT 2 RUE DE LA CESIERE F74600 SEYNOD FRANCE TEL : 04 86 11 09 30 FAX : 04 50 27 72 02 FORMATION - 1 - DOTELEC PERSONNALITE Les principes

Plus en détail

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne octobre 2008 Aujourd hui, la CCI Seine-et-Marne, fortement impliquée dans l observation des entreprises et du développement économique de

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères

Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères LOT n 1 : Animation foncière pour la préservation

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/SDWG/6/3 ORIGINAL : anglais DATE : 8 août 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION GROUPE DE TRAVAIL SUR LES NORMES

Plus en détail

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet Informatique Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet réalisé avec Filemaker Pro 12 Projet informatique présenté en vue d obtenir la LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Sommaire. L accès à ALYA... 2

Sommaire. L accès à ALYA... 2 Sommaire Guide d utilisation - ALYA 2014 ALYA... 2 Présentation de l application... 2 L accès à ALYA... 2 Tableaux de bord... 3 Liste des enseignants-chercheurs dont le rapport est déjà validé... 4 Consultation

Plus en détail

urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte

urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte Contacts : Laure Moreau / 05 61 61 63 31 laure.moreau@mairie-toulouse.fr Catherine Bernard / 05 61 61 63 34 catherine.bernard@mairie-toulouse.fr urban-hist Le patrimoine toulousain à la carte www.urban-hist.toulouse.fr

Plus en détail

METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE

METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE Intervenant: Dominique LUIS1 SOMMAIRE Introduction Les étapes du projet L étude d opportunité L étude de faisabilité

Plus en détail

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Contexte Exigences croissantes en matière de qualité et de sécurité d approvisionnement

Plus en détail

de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa - 15 avril 2003

de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa - 15 avril 2003 Première partie 43 ème année n 8 JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Décret n 046-A/003 du 8 mars 003 portant création, organisation et fonctionnement d

Plus en détail

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18.

L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. L UTILISATION DE L INTERFACE DE MAINTENANCE ÉCLAIRAGE PUBLIC SOUS LATITUDE18. Service Système d Information Géographique. Direction des Services Techniques. Introduction : Afin d améliorer le service apporté

Plus en détail

GESTIONNAIRE DES DONNEES SIG

GESTIONNAIRE DES DONNEES SIG Direction des Ressources humaines Direction : Informatique AVIS DE VACANCE DE POSTE GESTIONNAIRE DES DONNEES SIG POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Poste de rattachement hiérarchique : Chargée de

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

ABIES SIG & Cartographie

ABIES SIG & Cartographie ABIES SIG & Cartographie Novembre 2013 Des outils et des documents de communication incontournables ABIES 7, avenue du Général Sarrail 31290 Villefranche-de-Lauragais Tél. : 05 61 81 69 00 Fax : 05 61

Plus en détail

AnaXagora LMS v3.0. Guide d utilisation

AnaXagora LMS v3.0. Guide d utilisation AnaXagora LMS v3.0 Guide d utilisation Sommaire 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA...3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE...5 3. L APPRENTISSAGE...6 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL...6 3.1.1.

Plus en détail

Guide de démonstration

Guide de démonstration Guide de démonstration MAGESTIA INFORMATIQUE SARL au capital de 12.800 euros Siège social : 33 route de Chevennes 74960 Cran Gevrier (HAUTE SAVOIE) Téléphone : 04.50.46.35.11 Fax : 04.50.46.34.99 Internet

Plus en détail

http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages07/07_322t.htm

http://doc.intranet.sante.gouv.fr/textoffi/circulair/pages07/07_322t.htm Page 1 sur 5 Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Ministère de la culture et de la communication Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de la qualité

Plus en détail

2 nde. Découverte des entreprises locales L organisation de l entreprise via son site web. séquence pédagogique L1.2 L1.4 L2.4 L2.2 L3.3 L3.4 L5.

2 nde. Découverte des entreprises locales L organisation de l entreprise via son site web. séquence pédagogique L1.2 L1.4 L2.4 L2.2 L3.3 L3.4 L5. Découverte des entreprises locales L organisation de l entreprise via son site web Nom :... Prénom :... Date :... Validez les items du B2i! L1.2 L2.2 L1.4 L2.4 L3.3 L3.4 L5.2 PHASE 1 Consigne 1 Quelles

Plus en détail

Ayez le réflexe BASIAS

Ayez le réflexe BASIAS SITES ET SOLS POTENTIELLEMENT POLLUÉS Ayez le réflexe BASIAS Projets d aménagement foncier, acquisitions, ventes de terrains Connectez vous à la base de données http://basias.brgm.fr Acteurs du foncier,

Plus en détail

Inventaire du patrimoine bâti

Inventaire du patrimoine bâti Conférence ESRI 2011 Inventaire du patrimoine bâti une application mobile d aide au pp recensement Sommaire 1. La démarche d inventaire du patrimoine 2. Le déroulement du projet 3. Démonstration Le projet

Plus en détail

N O T E D E S Y N T H È S E

N O T E D E S Y N T H È S E Direction de la culture et des sports Service du patrimoine Pôle recherche-inventaire & pôle documentation-valorisation Hôtel de Région 1 rue de la Loire 44966 NANTES Cedex 9 Responsable du service : Françoise

Plus en détail

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS

VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS VILLE D ESSEY-LES-NANCY REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 19 septembre 2012 OBJET : Convention de partenariat avec la DDFIP Rapporteur : Mme MERCIER Délibération

Plus en détail

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014 FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Chargé (e) de mission auprès du directeur de l administration générale et des finances «Administration fonctionnelle, cartographies et outils de pilotage» N VISIO poste

Plus en détail

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées

DREAL Corse. Version 2014. Atlas et catalogue de métadonnées Atlas et catalogue de métadonnées DREAL Corse Version 2014 Application conçue par la Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement dans le cadre de l Observatoire du Développement

Plus en détail

Guide d utilisation de l application Atlantis

Guide d utilisation de l application Atlantis Guide d utilisation de l application Atlantis Sommaire : - Saisir une journée, page 3 - Cartographie, page 5 - Rapports, page 8 - Carnet de suivi, page 9 - Veille sanitaire, page 10 - Rappel, page 12 Page

Plus en détail

Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation

Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation Site Cartographique de la Ville de Namur Conseils d'utilisation Au travers du site cartographique de la Ville de Namur, vous pouvez consulter des renseignements relatifs : - à la Ville de Namur (habitants,

Plus en détail

Guide Stage d initiation

Guide Stage d initiation Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Direction générale des études technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Djerba Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

Arboriculture ornementale et gestion horticole. SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET cabinetpierregrillet@orange.fr

Arboriculture ornementale et gestion horticole. SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET cabinetpierregrillet@orange.fr Arboriculture ornementale et gestion horticole SIG 2006 1 Cabinet Pierre GRILLET Sommaire Introduction : présentation du Cabinet Pierre GRILLET 1. Définition des études 2. Relevé des données sur le terrain

Plus en détail

État des lieux de la numérisation. Présentation des résultats

État des lieux de la numérisation. Présentation des résultats État des lieux de la numérisation Présentation des résultats Mise en contexte de l étude Projet initié par BAnQ à laquelle s est associée la Société des musées québécois Réaliser un inventaire du patrimoine

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC I. Introduction Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Déroulement de l épreuve de CPPC», vous devez produire

Plus en détail

SYNTHESE PLATEFORME D ECHANGES ET D INFORMATION Drogues et Dépendances (P.E.I.D.D.) Janvier à Décembre 2014

SYNTHESE PLATEFORME D ECHANGES ET D INFORMATION Drogues et Dépendances (P.E.I.D.D.) Janvier à Décembre 2014 1 SYNTHESE PLATEFORME D ECHANGES ET D INFORMATION Drogues et Dépendances (P.E.I.D.D.) Janvier à Décembre 2014 Les financeurs Cette action est financée par la MILDECA (via la Préfecture de La Réunion) et

Plus en détail

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES

ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES ELIGIBILITE : QUESTIONS RECURRENTES Le financement d actions d animation sur le territoire du GAL Outre les actions d animation générales portées par le GAL, est souvent posée la question de la possibilité

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Enquête modernisation Administration du Droit des Sols

Enquête modernisation Administration du Droit des Sols Enquête modernisation Administration du Droit des Sols auprès des collectivités locales instructrices des autorisations d urbanisme Fiche de cas Communauté d agglom agglomération du Grand Dijon Evaluation

Plus en détail

SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0

SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0 SAGESSE Delphi Interbase Version V6.0 Note d accompagnement SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...1 1.1 Rappel de la version d InterBase nécessaire pour SAGESSE V6.0... 1 2. MISE EN ŒUVRE...1 2.1 Mise à jour d une

Plus en détail

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay,

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay, FICHE DE SYNTHESE Contexte : Les zones humides sont des milieux rares à l échelon national (4% du territoire) et fortement menacés par les activités anthropiques. La publication, en France en 1994, de

Plus en détail

CONDITIONS DE MISE A DISPOSITION ET D UTILISATION DES DONNEES

CONDITIONS DE MISE A DISPOSITION ET D UTILISATION DES DONNEES CONDITIONS DE MISE A DISPOSITION ET D UTILISATION DES DONNEES 1 SOMMAIRE 1 - Périmètre des données 3 2 - Propriété intellectuelle 3 3 - Règles d'utilisation des données 4 4 - Responsabilité et engagement

Plus en détail

Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010

Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010 Étude du patrimoine bâti d intérêt local Rapport de présentation Décembre 2010 INVENTAIRE PRÉLIMINAIRE L INVENTAIRE PRÉLIMINAIRE, BASE DE LA DÉMARCHE. L'étude est basée sur le recensement réalisé par

Plus en détail

DOSSIER PREALABLE AU LANCEMENT D UNE CAMPAGNE

DOSSIER PREALABLE AU LANCEMENT D UNE CAMPAGNE DOSSIER PREALABLE AU LANCEMENT D UNE CAMPAGNE DE MOBILISATION DU MECENAT POPULAIRE Nom du délégué Fondation du Patrimoine local :.. PIECES A FOURNIR IMPERATIVEMENT POUR L INSTRUCTION DE VOTRE DOSSIER :

Plus en détail

FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES

FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES Préparé par : Marlène Bergeron

Plus en détail

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com Déclaration simplifiée à la CNIL Informatique embarquée www.data-mobiles.com 2 La déclaration simplifiée à la CNIL se fait en se connectant sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr Pour faire votre

Plus en détail

Présentation du site internet EcoleDirecte

Présentation du site internet EcoleDirecte Présentation du site internet EcoleDirecte La vie scolaire de votre enfant sur https://www.ecoledirecte.com Janvier 2013 SOMMAIRE 1 PRESENTATION DU SITE INTERNET ECOLEDIRECTE DEDIE AUX FAMILLES ET AUX

Plus en détail

GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE

GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE GUIDE D'AIDE A L ÉTABLISSEMENT D'UN DESCRIPTIF DÉTAILLÉ DES RÉSEAUX D'EAU POTABLE Groupe de travail : Gestion patrimoniale Evènement : Web conférence Date : novembre 2014 www.astee.org Les maitres d œuvre

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

Site Web ADES sur les eaux souterraines, version 2. Présentation générale

Site Web ADES sur les eaux souterraines, version 2. Présentation générale Partenariat 2011 Domaines Savoirs Action 22 Site Web ADES sur les eaux souterraines, version 2. Présentation générale Rapport final S. Gabillard (BRGM) Janvier 2013 Document élaboré dans le cadre de :

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire Monde Contemporain Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés du master «Histoire

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS Délibération CPR N 12.10.24.35 du 16 novembre 2012 Abroge et remplace à partir du 1 er janvier

Plus en détail

MINISTERE DE LA DEFENSE

MINISTERE DE LA DEFENSE MINISTERE DE LA DEFENSE SECRETARIAT GENERAL POUR L ADMINISTRATION DIRECTION DE LA MEMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES SOUS-DIRECTION DE L ACTION CULTURELLE ET EDUCATIVE DEMANDE DE SUBVENTION (Monument

Plus en détail