GROUPE DEPARTEMENTAL PEMF DE LA SARTHE ANNEE SCOLAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GROUPE DEPARTEMENTAL PEMF DE LA SARTHE ANNEE SCOLAIRE 2010-2011"

Transcription

1 DÉCOUVRIR L ÉCRIT, SE FAMILIARISER AVEC L ÉCRIT, DÉCOUVRIR LES SUPPORTS DE L ÉCRIT, DÉCOUVRIR LA LANGUE ÉCRITE, CONTRIBUER À L ÉCRITURE DES TEXTES À L ÉCOLE MATERNELLE. I rappel des programmes : Se familiariser avec l écrit Découvrir les supports de l écrit Les enfants découvrent les usages sociaux de l écrit en comparant les supports les plus fréquents dans et hors de l école (affiches, livres, journaux, revues, écrans, enseignes,...). Ils apprennent à les nommer de manière exacte et en comprennent les fonctions. Ils observent et manipulent des livres, commencent à se repérer dans une page, sur une couverture. Découvrir la langue écrite Les enfants se familiarisent peu à peu avec le français écrit à travers les textes lus quotidiennement par l enseignant. Afin qu ils perçoivent la spécificité de l écrit, ces textes sont choisis pour la qualité de leur langue (correction syntaxique, vocabulaire précis, varié, et employé à bon escient) et la manière remarquable dont ils illustrent les genres littéraires auxquels ils appartiennent (contes, légendes, fables, poèmes, récits de littérature enfantine). Ainsi, tout au long de l école maternelle, les enfants sont mis en situation de rencontrer des œuvres du patrimoine littéraire et de s en imprégner. Ils deviennent sensibles à des manières de dire peu habituelles ; leur curiosité est stimulée par les questions de l enseignant qui attirent leur attention sur des mots nouveaux ou des tournures de phrases qu ils reprennent à leur compte dans d autres situations. Après les lectures, les enfants reformulent ce qu ils ont compris, interrogent sur ce qui reste obscur. Ils sont encouragés à mémoriser des phrases ou de courts extraits de textes. Contribuer à l écriture de textes Les enfants sont mis en situation de contribuer à l écriture de textes, les activités fournissant des occasions naturelles de laisser des traces de ce qui a été fait, observé ou appris. Ils apprennent à dicter un texte à l adulte qui les conduit, par ses questions, à prendre conscience des exigences qui s attachent à la forme de l énoncé. Ils sont ainsi amenés à mieux contrôler le choix des mots et la structure syntaxique. À la fin de l école maternelle, ils savent transformer un énoncé oral spontané en un texte que l adulte écrira sous leur dictée. À la fin de l école maternelle l enfant est capable de : - identifier les principales fonctions de l écrit ; - écouter et comprendre un texte lu par l adulte ; - connaître quelques textes du patrimoine, principalement des contes ; - produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu il puisse être écrit par un adulte. II - éléments de progressivité : Découvrir l écrit Se familiariser avec l écrit Petite section Moyenne section Grande section Supports du texte écrit - Reconnaître des supports d écrits utilisés couramment en classe plus nombreux que durant l année précédente. - Dans des situations simples (univers du vécu ou sujets déjà abordés), faire des hypothèses sur le contenu d un texte au vu de la page de couverture du livre, d images l accompagnant. - Établir des liens entre des livres (imagiers / livres comportant texte et images ; livres racontant une histoire / n en racontant pas). Initiation orale à la langue écrite - Écouter des textes dits ou lus par l enseignant qui accoutume l enfant à comprendre un vocabulaire et une syntaxe moins familiers que ceux des textes entendus jusque-là. - Dans une histoire, identifier le personnage principal (c est l histoire de...) ; le reconnaître dans la suite des illustrations. - Rappeler le début d une histoire lue par épisodes par l adulte ; essayer d anticiper sur la suite. - Comparer des histoires qui ont des points communs (même personnage principal, même univers). - Connaître quelques textes du patrimoine, principalement des contes. Supports du texte écrit - Reconnaître des supports d écrits utilisés couramment en classe ; distinguer le livre des autres supports. - Utiliser un livre correctement du point de vue matériel. Initiation orale à la langue écrite - Écouter des histoires racontées ou lues par le maître. Identification de formes écrites - Reconnaître son prénom écrit en majuscules d imprimerie. - Distinguer les lettres des autres formes graphiques (chiffres ou dessins variés). Contribuer à l écriture d un texte - Produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu il puisse être écrit (dictée à l adulte). Identification de formes écrites - Reconnaître son prénom écrit en écriture cursive. - Repérer des similitudes entre mots à l écrit (lettres, syllabes) parmi les plus familiers (jours de la semaine, prénoms par exemple). - Reconnaître des lettres de l alphabet. Supports du texte écrit - Reconnaître les types d écrit rencontrés dans la vie quotidienne (livres, affiches, journaux, revues, enseignes, plaques de rue, affichages électroniques, formulaires...) et avoir une première idée de leur fonction. - Se repérer dans un livre (couverture, page, images, texte) ; s orienter dans l espace de la page. Écoute et compréhension de la langue écrite - Après l écoute attentive d un texte lu, accéder à sa pleine compréhension en interrogeant le maître sur le sens inconnu de mots, d expressions, de constructions de phrase. - Connaître un conte dans différentes versions ; établir des comparaisons précises entre elles. - Donner son avis sur une histoire. Contribuer à l écriture d un texte - Produire un énoncé oral pour qu il puisse être écrit par l enseignant (vocabulaire précis, syntaxe adaptée, enchaînements clairs, cohérence d ensemble).

2 III Exemples de pratiques pédagogiques 1 - Les «écrits outils» collectifs et individuels 2 - Catalogue des situations d écriture 1 - LES «ECRITS OUTILS» COLLECTIFS ET INDIVIDUELS Les répertoires de chants, de comptines et de poésies PS/MS/G Les textes des chants, comptines ou poésies, mémorisés, sont affichés dans la classe et rassemblé aussi dans un portevues en libre circulation dans le coin lecture. Ces répertoires seront enrichis tout au long du cycle, transmis d une classe à l autre, puis transmis au cours préparatoire. Les collections de mots Elles sont élaborées sous forme d affiches regroupant les mots de vocabulaire rencontrés et étudiés (association de mots, de groupes nominaux et de dessins d illustration). Ce vocabulaire est utilisé, étudié, réinvesti et mémorisé au cours de l année. Ces collections affichées servent de référence et de source pour mettre en circulation des fiches plastifiées qui seront manipulées individuellement pour mémoriser du vocabulaire et commencer un premier travail de discrimination perceptive visuelle, associant image sonore, image graphique et représentation conceptuelle des mots étudiés. (cf. programmes de 2008 : «Repérer des similitudes entre mots à l écrit (lettres, syllabes) parmi les plus familiers»). Ces collections de mots sous forme d affiches collectives ou de fiches individuelles constituent l ébauche des abécédaires et des premiers dictionnaires prenant tout leur sens parce qu élaborés à partir des expériences vécues collectivement en classe.

3 L alphabet et les abécédaires L alphabet est affiché au mur sous forme d une frise linéaire horizontale orientée de gauche à droite. Les lettres sont présentées en capitales et en minuscules d imprimerie associées à une image. Comment est-il introduit? Comment est-il présenté? Comment est-il utilisé? Comment le lien «lettre» «image» est-il établi? (programmes de 2008 : «Reconnaître des lettres de l alphabet»). L alphabet est aussi présenté sous forme d un livret «abécédaire». Il est construit peu à peu avec les élèves à partir des mots choisis comme référents d une lettre donnée. Ce travail permet encore de d approcher les différentes dimensions des lettres de l alphabet : leur nom, leurs tracés et leur valeur phonique. L alphabet est aussi présenté sous forme d un «carnet-outil» mettant en lien les différentes calligraphie des lettres en usage à l école maternelle : les capitales d imprimerie, l écriture scripte ou minuscule d imprimerie, l écriture cursive. Comment est présenté ce carnet, comment est-il construit, comment est-il utilisé? Le «carnet-outil» individuel Ce carnet-outil accompagne l élève de la petite section jusqu à la fin de l école élémentaire. «Classeur-outil» à partir de la grande section, il est évolutif tout au long de la scolarité primaire. Il est composé de deux parties : une partie où sont regroupés «des mots pour dire et pour écrire» une partie intitulée «livre à compter» en petite section puis «des nombres pour compter» en moyenne et grande sections.

4 «des mots pour dire et pour écrire» Dans la partie «des mots pour écrire» sont regroupées des fiches élaborées à partir des albums de littérature étudiés. Ces fiches font apparaître les premières de couverture, les personnages, les lieux sous forme de photocopies des illustrations. Ces photocopies sont légendées. On y trouve aussi les mises en réseau d albums. (à préciser) Les albums documentaires sont aussi exploités pour construire des fiches d observation sur lesquelles figurent des illustrations et tous les mots de vocabulaire utilisés en contexte. Dans ce carnet, figurent aussi le trombinoscope et tous les prénoms des élèves de la classe. Ce carnet s étoffe au fur et à mesure du déroulement de l année par l ajout de fiches construites par l enseignante à partir des séquences d activités. Tous les composants de ces fiches ont été découverts et étudiés à l oral auparavant. En garde section apparaîtront des fiches élaborées à partir du travail de développement de la conscience phonologique. Sur ces fiches seront conservés des listes de mots contenant des sonorités isolées à l oral. «livre à compter» en petite section puis «des nombres pour compter» en MS et GS Dans cette partie, on trouve différentes représentations des quantités, sous forme des constellations du dé, des doigts de la main, de leur codage au moyen de chiffres. En petite section, le «livre à compter» est construit au fur et à mesure de l année par les élèves eux-mêmes lorsqu ils ont manipulé des collections et découvert les nombres correspondants à de petites quantités. Les anniversaires sont exploités pour identifier, manipuler et comparer des quantités. Différents gâteaux d anniversaires correspondants à des personnes différentes, le grand frère, la petite sœur, soi même, d âges différents permettent de constituer des collections de bougies plus ou moins importantes. On a ainsi, le gâteau d anniversaire «des 2 ans», «des 3 ans», «des 5 ans», «de 1 an» Ces situations d anniversaire permettent d organiser des jeux de construction des différents gâteaux d anniversaire en pâte à modeler, d y placer un nombre de bougies selon une consigne donnée, d allumer et de souffler ces bougies, comme «pour de vrai». La bande numérique Affichée en classe pour un usage collectif et reproduite pour un usage individuel sous forme d une bande orientée gauche/droite, elle complète le «livre à compter» ou «des nombres pour compter». (Précisions à apporter sur l usage qui en est fait) Un carnet-outil à utiliser hors temps scolaire

5 Chaque élève est en possession d un «carnet-outil» qu il peut emmener régulièrement à la maison et qu il peut utiliser pendants les vacances scolaires. Les élèves peuvent ainsi, le consulter, s imprégner de l écriture des nombres, de l écriture des mots, copier, recopier, compter, recompter, réciter l alphabet, la comptine numérique, dénombrer et surtout associer les parents à l utilisation et à la manipulation de cette «mémoire» du travail effectué en classe. L emploi du temps de la matinée L emploi du temps de la matinée est construit sous forme d une frise représentant la succession de moments clés de la matinée au moyen de photographies. Les légendes des photographies ont été élaborées à l oral en petits groupes et consignées par l enseignante à partir d un support informatisé (diaporama sur micro-ordinateur). Cet emploi du temps sert de référence pour se repérer dans le déroulement de la matinée. Il doit permettre à chacun de construire des repères temporels de succession (antériorité, postériorité) à partir de la mise en mémoire de la succession des activités qui se répètent quotidiennement et ainsi de se situer dans la matinée en pouvant évoquer ce qu il vient de se passer et anticiper ce qu il va arriver. Chaque élève progresse à son rythme. Les calendriers Comment sont ils introduits, manipulés, compris, utilisés? Quels types? Pourquoi? Le répertoire des graphismes Dès la petite section, les enfants utilisent différents outils scripteurs, ils dessinent et produisent spontanément des formes graphiques dans un cahier de dessins libres. Ces formes sont repérées, extraites, photocopiées et agrandies. Regroupées,

6 elles constituent peu à peu un «répertoire de graphismes» dans lesquels chacun peut puiser pour enrichir son vocabulaire graphique. La reproduction régulière de ces graphismes développe une habileté motrice fine, une souplesse, une agilité de la main, qui sera très utile pour l apprentissage normé de l écriture. Ces graphismes sont observés et commentés collectivement et l on s entraîne à les reproduire. La chasse aux graphismes est permanente, elle s effectue partout où l on peut, dans la classe, dans l école, sur soi, sur les vêtements, sur les illustrations, sur les affiches Les élèves les repèrent, les isolent, cherchent à les reproduire par des moyens variés : pâte à modeler, bâtonnets, allumettes, lattes, déplacements en salle de motricité. Ces essais de reproduction permettent d en dégager les caractéristiques et des procédures de tracés. Des photographies sont prises pour garder en mémoire les différentes représentations. Les procédures de tracés sont systématiquement verbalisées en utilisant un vocabulaire précis, vocabulaire spatial et graphique. Lorsqu un tracé est observé et la procédure de réalisation verbalisée, les élèves s entraînent à le reproduire dans du sable, dans de la terre, sur des ardoises avec de la craie, avec des feutres, au tableau, à la peinture, sur un plan vertical, incliné, horizontal, en grand, puis de plus en plus petit, avec l une ou l autre main. Ainsi l élève peut-il développer sa motricité fine, développer une force musculaire de préhension et de contrôle du geste, affirmer sa latéralité autant de capacités qui faciliteront l entrée dans l étude systématisée du geste d écriture en GS et surtout au Cours Préparatoire. Les fiches du répertoire graphique sont mises en circulation peu à peu. Elle servent de stimulant et de ressource pour décorer des dessins, remplir des feuilles, jouer avec les tracés Les élèves de petite section aiment laisser des traces, les varier, les multiplier, les combiner Très rapidement ils expriment leur ressenti et leur désir de «faire beau». Un répertoire rassemblant tous les graphismes découverts, étudiés et reproduits est construit et transmis à la classe de moyenne section en fin d année. Ainsi, en moyenne section, les élèves et l enseignante peuvent-ils réactiver ces savoirs et les mobiliser pour les utiliser et les enrichir. En MS et GS, le répertoire sera peu à peu enrichi de tracés plus complexes dont certains constituent des éléments de base de l écriture cursive. Ces tracés sont observés, décrits et reproduits. Dans le répertoire, sont aussi insérés des fiches d aide au tracé des lettres de l écriture scripte et en écriture cursive. Démarche à décrire

7 2 - CATALOGUE DES SITUATIONS D ÉCRITURE Le rituel de la phrase en PS, MS et GS Chaque matin, au moment de la collation, lorsque les élèves sont installés à leur table, ce qu ils mangent est verbalisé. C est l occasion de s approprier du lexique et de la syntaxe, pour nommer des aliments, désigner la personne qui les a apportés, sous forme d un énoncé simple, précis et structuré. Les structures de phrases retenues sont variées. (à préciser par des exemples) En MS et GS, chaque jour, en fin de journée, une phrase «mémoire du jour» est élaborée à l oral puis consignée au tableau par écrit. (Que deviennent ces phrases?) Le compte-rendu journalier Commencé dès le matin, finalisé en fin de journée, il est destiné à informer les parents. Il relate ce que les élèves ont fait, ce qu ils ont aimé, ce qu ils ont appris dans la journée de classe. Cela favorise des prises de conscience et une mise en mémoire des événements marquants du vécu de la journée. Cette mise à distance et le travail langagier qu elle implique sont essentiels pour la distinction entre ce que l on a fait et ce que l on a appris. Le texte est consigné sur une ardoise blanche par le professeur à partir des propositions que les élèves font. Cette ardoise est affichée dans le couloir, et chaque soir les élèves peuvent s y référer en présence des parents. Ce compte rendu permet aux élèves, dès la petite section, de découvrir les fonctions et les caractéristiques de l écrit dans le cadre d une situation d écriture authentique : destinataires identifiés, intention de communication claire, contenu du message défini (choix de ce que l on va dire), planification (ordre de présentation des informations), mise en texte (effort d énonciation linguistique), réalisation matérielle Ce sont là les prémisses des projets d écriture. Le compte-rendu de visite A partir des photographies faites lors d une sortie scolaire, les élèves se remémorent les différents moments de la sortie et ce qu ils ont découvert. Après une phase de «déballage» de souvenirs, un travail de structuration est conduit pour mettre en mémoire par écrit les différents temps forts de la visite ainsi que les éléments qui méritent attention. Les photographies sont ainsi organisées chronologiquement et légendées afin de constituer un panneau d information que les parents ou les élèves d une autre classe pourront découvrir. Ce panneau sera reproduit en petit format pour un usage individuel dans le «cahier de travail». Il s agit là d un travail de structuration important pour organiser l information et permettre la mémorisation de connaissances dans le domaine de la découverte du monde et de savoirs procéduraux liés à la production de textes (opérations de sélection des informations importantes, opérations de planification (ordre de présentation des informations) et opérations de mise en texte (formulations précises imposant l usage de règles ancrage énonciatif, temporalité, connecteurs, syntaxe, lexique ).

8 GROUPE DEPARTEMENTAL PEMF DE LA SARTHE ANNEE SCOLAIRE La formulation des savoirs Les activités conduites dans le domaine de la découverte du monde débouchent nécessairement sur l élaboration de «synthèses» récapitulant les connaissances sous forme de petits textes expositifs accompagnant des illustrations. Les formulations écrites font l objet d une vigilance et d exigences particulières pour exprimer précisément les connaissances, les faits, les phénomènes en se démarquant nettement du discours narratif focalisé sur des événements singuliers que vivent des personnages. On commence ainsi à habituer les élèves à deux univers linguistiques spécifiques. Ce travail de structuration des connaissances débouche sur la réalisation de schémas légendés ou de «fiches d identité» à la suite de visites, d observations du réel ou de découvertes faites dans des albums documentaires.

9 Schéma descriptif et fiche d identité de la chèvre L élaboration et l usage d écrits «fonctionnels» en PS, MS, GS La correspondance permet de découvrir, d élaborer et d utiliser (envoyer et recevoir) des lettres et des cartes postales. Les caractéristiques de ces écrits font l objet d observations tant pour en comprendre les fonctions et le sens que pour pouvoir les utiliser et en fabriquer. Faire la cuisine permet de découvrir et d utiliser des recettes pour fabriquer du pain, des pâtisseries, des soupes, des compotes Ces recettes lues par la maîtresse sont, après réalisation, schématisées set conservées sous forme d affiches collectives et individuelles qui pourront être utilisées dans le cadre de la famille.

10 La consignation d échanges verbaux à partir des dessins Les dessins libres ou réalisés à partir d activités conduites dans le domaine de la découverte du monde ou à partir de l exploration d albums de littérature avec consignes et contraintes constituent un moyen d expression et de communication que l enfant peut et aime utiliser. Ces productions servent de support à des échanges verbaux permettant à l élève de formuler, de préciser ce qu il a voulu représenter ou exprimer. Les échanges oraux, guidés par le professeur, pour dire plus, pour dire autrement, pour dire mieux, conduisent à une formulation simple et claire de ce qui sera consigné par écrit. Le carnet de voyage de la mascotte de la classe (ici Filou) Chaque élève, chez lui, aidé de ses parents, raconte et transcrit ou dessine ses aventures avec Filou qui est venu passer le week-end dans sa maison. Ce peut être aussi simplement des impressions traduites en mots, des photos une «tracemémoire» quelconque du passage de Filou. Chaque élève, à son tour, prend en charge la mascotte Filou ainsi que son carnet de voyage pour le temps d un week-end. Avec la complicité et l aide des parents, certains éléments seront consignés dans le carnet de voyage. Ce peut être des photographies d instants, quelques paroles de l enfant ou des parents, des impressions, des émotions, une trace quelconque marquant le passage de Filou. De retour en classe, l élève peut s appuyer sur le carnet de voyage, montrer ce qui y a été consigné et formuler ce dont il se souvient. Le professeur complète le propos de l enfant en s appuyant sur les éléments figurant dans le carnet et peut lire ce qui y a tété écrit par exemple. Ce «compagnonnage» a pour objectif de créer des liens entre le monde de l école et celui de la famille en permettant de faire naître chez les enfants «non parleurs» à l école le désir de prendre la parole dans le groupe.

11 Le désir de transmettre une expérience personnelle devient ainsi le moteur d un désir de communiquer. Mettre ne mots ses émotions, ses pensées, son avis en MS et GS L activité a pour fonction de dédramatiser des évènements importants et d apprendre à mettre en mots ce que l on ressent. Par exemple, la rentrée scolaire et le stress (ou l impatience) qu elle engendre chez les enfants, les vacances et leurs instants de joie ou de tristesse qui s y produisent, des morceaux de musique qui ont ému, des tableaux qui transportent, les histoires ou les événements qui font peur. Par un retour sur soi-même dans le silence et l obscurité pour faire ré-émerger l émotion, chacun peut dire son souvenir, son ressenti en construisant un énoncé court qui peut être reformulé par le groupe classe et qui peut être transcrit par le maître. Tous ces ressentis consignés par le maître pourront être rassemblés pour être conservés, collectivement en affichage ou individuellement sur une page qui sera illustrée et relue de temps à autre. Cette activité peut être pratiquée autour de thèmes «philosophiques» tel que : l amour, la mort, l amitié, la jalousie, la méchanceté, la violence et déboucher sur la consignation écrite de propos considérés comme importants par le professeur et les élèves. Le passage à l écrit permet de conserver précisément des propos, des idées, des sentiments, des avis qui ne se diluent pas dans le temps. Outre le travail langagier qui permet d exprimer et de préciser la pensée, les élèves découvrent les fonctions de l écrit et peuvent en Ms et GS commencer à découvrir les moyens de transcrire la parole. L écriture poétique en GS Recherche de sonorités récurrentes, de syllabes identiques et de rimes à partir de «collections de mots, les prénoms, les animaux, les légumes, les fruits, les objets de la classe Un matériau sonore est ainsi constitué, matériau qu il est possible de manipuler pour multiplier les assonances, les rimes, les allitérations. En GS, les élèves peuvent remarquer les graphies qui correspondent à ces sonorités et les utiliser pour écrire.

12 GROUPE DEPARTEMENTAL PEMF DE LA SARTHE ANNEE SCOLAIRE Ce matériau permet d inventer des mots nouveaux, amusants ou absurdes à partir de syllabes étudiées et juxtaposées. Ces mots peuvent ensuite référer à des personnages, des animaux, des objets imaginaires qui seront représentés. La production d écrits fictionnels, PS, MS et GS A partir d albums de la littérature de jeunesse ou de contes traditionnels : Travail sur la 1ère de couverture, d après l illustration, trouver un titre, parler des personnages, du héros, imaginer ce que peut être l intrigue Toutes ces hypothèses peuvent être consignées par écrit au tableau A la suite de la lecture en épisodes d une histoire : imaginer ce qu il va arriver, au héros, aux autres personnages, ou imaginer ce que «vous feriez à sa (leur) place» Autant de situations qui sont prétextes à une prise de parole, à des échanges verbaux spontanés, à discussion, à argumentation, à justification Propos contraints par un impératif de cohérence avec ce que l on sait et qui impose un travail de formulation nécessitant l usage d un vocabulaire et de structures de langue élaborées (effort de structuration de la pensée). Chacun peut présenter SA suite, SON idée ou SA fin et venir dicter à l adulte le propos qui srra consigné par écrit et qui pourra être retravaillé collectivement, si besoin est. Chaque jour, des occasions sont saisies pour résumer, pour se remémorer des événements, des idées, des faits, des émotions et les formuler. A partir d albums sans texte : écriture collective d une histoire possible d après lecture des différentes images et débat à chaque nouvelle orientation. A partir d une une série d illustrations extraites d un album inconnu de tous : formulation de propositions puis écriture d une histoire possible, cohérente (travail collectif sur la logique narrative, les enchaînements, la description des lieux et personnages). A partir d illustrations d une autre version d une histoire étudiée : réorganiser individuellement les images dans l ordre chronologique et formuler un récit oral cohérent qui sera consigné par écrit par le maître. On travaillera particulièrement sur les enchaînements logiques et chronologiques, la temporalité, la vraisemblance, la permanence des protagoniques pour éviter les incohérences ou les invraisemblances référentielles. A partir d indices déclencheurs : des traces découvertes dans la cour, la disparition étrange de choses, la visite d un parc de proximité et son observation, le repérage de détails sonores ou graphiques dans des œuvres en arts visuels ou en éducation musicale, formulation de ses émotions, de ses impressions puis ébauche de suppositions et construction d une histoire. Un tel travail peut être conduit avec des élèves de PS au moyen d enregistrements sonores qui pourront être transcrits et illustrés pour les MS. Les élèves de MS peuvent, à leur tour, retravailler et enrichir l histoire, la réécrire avant de la transmettre aux élèves de GS qui eux, pourront faire le même travail pour les élèves de CP et ainsi de suite jusqu aux classes du cycle 3..

13 GROUPE DEPARTEMENTAL PEMF DE LA SARTHE ANNEE SCOLAIRE Ce travail langagier sera finalisé par une MUTUALISATION avec exposition des différentes productions écrites, plastiques (photo, peinture, volumes, installations ) voire sonore, puis lecture (ou contage) des différentes versions (ou transformations) de l histoire devenant alors un vrai projet dans lequel le PARLER /LIRE /ECRIRE pour communiquer prend tout son sens auprès des enfants.

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages Le langage au cœur des apprentissages ( voir IO 2002) 1. Compétences de communication - répondre aux sollicitations

Plus en détail

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage Apprentissage en graphisme Introduction Recherche Activités motrices

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence : construction (6 x 20 min)

CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence : construction (6 x 20 min) MATIERE OU DOMAINE DISCIPLINAIRE : S'approprier le langage Découvrir l'écrit CYCLE 1 CLASSE MS CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Ecole Nom : Adresse : Tél. : Courriel : Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Précisions sur l'utilisation de ce document d'aide : * Le document reprend les compétences institutionnelles

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

Cahier de vie Cahier de progrès

Cahier de vie Cahier de progrès Mercredi 7 mars 2012 : Cayenne Nord Jeudi 8 mars 2012 : Rémire-Montjoly Cahier de vie Cahier de progrès à l'école maternelle Mmes Kong Marie-Line Lacanaud-Gimenez Nathalie Silbande Ingrid Le cahier de

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE

MOBILISER LE LANGAGE MOBILISER LE LANGAGE ORAL ÉCRIT Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. O-1 Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Fiche de préparation Aude Savoyen Noyelle - 2104 / 2015

Fiche de préparation Aude Savoyen Noyelle - 2104 / 2015 Domaine (s) : Langage Découvrir l écrit Se préparer à apprendre à écrire et lire Titre : Le quadrillage (1) - Tracer des quadrillages dans une galette - Apprendre le geste de l écriture - Réaliser des

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions)

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions) Le ce rcl e de lecture ( ) 1 Le principe : C est un temps d échanges entre des élèves ayant lu le même livre qui se déroule de la manière la plus autonome possible. Afin de rendre ce temps d échanges riche,

Plus en détail

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Fiches séances Thème n 2 Concevoir une page à partir d activités vécues en classe Domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Devenir élève Fonction

Plus en détail

Numération Les nombres inférieurs à 59

Numération Les nombres inférieurs à 59 Numération Les nombres inférieurs à 59 Programmes de 2008 Connaître (savoir écrire et nommer) les nombres entiers naturels inférieurs à 1 000. Repérer et placer ces nombres sur une droite graduée, les

Plus en détail

Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé. Grande Section : 1 ère cycle 2. Année Scolaire 2006-2007

Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé. Grande Section : 1 ère cycle 2. Année Scolaire 2006-2007 ELEVE : Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé Grande Section : 1 ère cycle 2 ère année du Année Scolaire 2006-2007 ère période 1 ère COMPÉTENCES ET CONNAISSANCES 1 2 3 OBSERVATIONS

Plus en détail

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents.

- préparation à l étude des sons et des graphies. - Développer une sensibilité Phonologique -Repérer à l oral des sons identiques et différents. Les alphas S1 A la bibliothèque S2 A la bibliothèque (2) TAOKI ET COMPAGNIE Période 1 Compétences visées Exercices Manipulation du code Grammaire Expression orale Expression écrite - S appuyer sur les

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES

5/LES APPRENTISSAGES SCOLAIRES 1 er DEGRE 5/LES APPRENTISSAGES B/ACTIVITES DECOUVERTE Mettre en commun les connaissances des participants. Questionner oralement : Devez-vous payer pour que votre enfant aille à l école? Connaissez-vous

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

1 ère partie. Isabelle MICHEL CPAIEN 2014

1 ère partie. Isabelle MICHEL CPAIEN 2014 1 ère partie Isabelle MICHEL CPAIEN 2014 Cahiers de vie collectif ou cahier de vie de la classe, cahier mémoire de la classe Cahier de vie individuel et personnalisé «Support pour les apprentissages, il

Plus en détail

- Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur.

- Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur. Objectifs à atteindre par l enfant : - Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur. Répartition des compétences

Plus en détail

La relation textes/images à l école primaire

La relation textes/images à l école primaire La relation textes/images à l école primaire Réaliser des Vidéos, des BD et des photos romans Un dossier proposé par Fabienne Dachet Maître formateur CD 77 Réaliser un photo roman au C2 CE1 Insérer de

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes»

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» 5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» Niveau : cycle 3 Modèle proposé : séquence de 2 séances Certaines activités peuvent être proposées périodiquement (entraînement, consolidation..)

Plus en détail

Création d un album de photos

Création d un album de photos Création d un album de photos APERÇU Les enseignantes et les enseignants de 1 re année souhaitent mettre à profit la lecture pour travailler l orthographe des noms désignant les membres d une famille.

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

Niv: PS Période 2 Durée: 4 semaines

Niv: PS Période 2 Durée: 4 semaines Niv: PS Période 2 Durée: 4 semaines Devenir élève Ecouter, aider, coopérer ; demander de l aide Exécuter en autonomie des tâches simples et jouer son rôle dans des activités scolaires Dire ce qu il apprend.

Plus en détail

Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012. Evelyne Touchard - CPC Grenoble 4

Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012. Evelyne Touchard - CPC Grenoble 4 Stage Mathématiques au cycle 1 Bourgoin Mardi 7 février 2012 Objectifs - Proposer une réflexion sur l utilisation des coins en maternelle : quels coins? Pour faire quoi? - Identifier les coins permettant

Plus en détail

CREATION D IMAGIERS ACTIVITES D ECRITURE

CREATION D IMAGIERS ACTIVITES D ECRITURE ACTIVITES D ECRITURE CREATION D IMAGIERS Cycle 1 Mettre des mots dans des imagiers sans mots. Selon l objectif de l enseignant, une collection d images aura été constituée. On laissera librement jouer

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section

La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section Animation pédagogique 2007 2008 Circonscription d Avion La maîtrise du code par le biais d un répertoire Petite section, moyenne section et grande section Jean-Yves Bourdrez Georges Gavory David Dhersin

Plus en détail

Langage et Motricité. Stage Maternelle. Stage maternelle Février/Mars 2014 CPC EPS et Généraliste Aurillac 3

Langage et Motricité. Stage Maternelle. Stage maternelle Février/Mars 2014 CPC EPS et Généraliste Aurillac 3 Langage et Motricité Stage Maternelle Plan 1- Quelques repères relatifs au développement du langage 2- Quels sont les liens qui unissent le langage et la motricité? 3- Comment mettre en pratique? Trois

Plus en détail

Les «Copies sans faute»

Les «Copies sans faute» J.L. Coupel CPC Luçon 18 janvier 2007 «Les Copies sans faute» - V.1 - page 1/5 Les «Copies sans faute» Des constats : - un élève qui entre en sixième sans être capable de copier un texte rapidement, sans

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective. Présentation du projet

La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective. Présentation du projet La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective Auteur : M.A Alfonso, Ecole d Adé Références : Photographies de Michel Dieuzaide, photographe

Plus en détail

La mise en œuvre du nouveau programme de l'école maternelle. Aline DUPONT, CPC L7 Mélanie ARDAILLOU, CPC EPS L3 et L4 Sandrine BROUARD, CPC L4

La mise en œuvre du nouveau programme de l'école maternelle. Aline DUPONT, CPC L7 Mélanie ARDAILLOU, CPC EPS L3 et L4 Sandrine BROUARD, CPC L4 La mise en œuvre du nouveau programme de l'école maternelle Aline DUPONT, CPC L7 Mélanie ARDAILLOU, CPC EPS L3 et L4 Sandrine BROUARD, CPC L4 Ce qui a changé... 1- Dans les démarches et les modes de travail...

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

SEQUENCE DE LANGAGE EN PS PROPOSITION DU GROUPE MATERNEL 63

SEQUENCE DE LANGAGE EN PS PROPOSITION DU GROUPE MATERNEL 63 SEQUENCE DE LANGAGE EN PS PROPOSITION DU GROUPE MATERNEL 63 Progresser vers la maîtrise de la langue française. Compétence visée : Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent CHAMP LEXICAL

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Langue vivante Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Participez à la réussite scolaire de votre enfant. Littératie

Participez à la réussite scolaire de votre enfant. Littératie Participez à la réussite scolaire de votre enfant Littératie La langue parlée Une mère lit une histoire à son enfant et lui demande d imaginer la fin du récit. Un père écrit un petit message à son enfant

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Equilibrer les 4 domaines d apprentissage. laetitia.seyfried@ac-strasbourg.fr

Equilibrer les 4 domaines d apprentissage. laetitia.seyfried@ac-strasbourg.fr Equilibrer les 4 domaines d apprentissage 4 domaines Identification et production de mots Compréhension de textes Production de textes Acculturation au monde de l écrit Vers un équilibre possible Acculturation

Plus en détail

PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE

PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE Circonscription de l Education Nationale de Marvejols Lozère PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE ECOLE MATERNELLE DE LA COUSTARADE stage école année scolaire 2008 2009 Niveau de classe : PS1 PS2

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant Graphisme Ecriture - Bibliographie et sources Sommaire - Programmes 2008 et document d accompagnement - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant - Le graphisme : stades chez le jeune enfant,

Plus en détail

Copie guidée. Copie encadrée

Copie guidée. Copie encadrée Copie guidée Objectif : entraîner le geste graphique. Mot écrit au tableau, l enseignant reproduit la première lettre en expliquant son geste graphique, les élèves la copient. Même procédé pour les autres

Plus en détail

L appel. Définition et fonctions : Organisation et contenus :

L appel. Définition et fonctions : Organisation et contenus : L appel Définition et fonctions :! Il s agit d un moment de «mise en place et de rappel des repères temporels de la vie collective» mais surtout d un moment où la reconnaissance des uns et des autres est

Plus en détail

Fichier : EGCAB02I.pdf

Fichier : EGCAB02I.pdf EVALUATION GS CP MAÎTRISE DE LA LANGUE EXERCICES PROPOSÉS OUTILS D EVALUATION GS CP Nom du fichier Acrobat.pdf EGCAA01I EGCAA02I EGCAB01I EGCAB02I EGCAC01I EGCAD01I EGCAD02I EGCAD02I EGCAD03I EGSAB03I

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES COMPETENCES DE COMMUNICATION répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 à 4 ans) prendre l initiative

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

Des lieux à découvrir, des apprentissages à construire

Des lieux à découvrir, des apprentissages à construire Animation Pédagogique Découverte du monde / Se repérer dans l espace Elaborer des représentations simples de l espace familier : la classe, l école, le quartier, le village Lien avec l EPS : la course

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

Réseau Départemental de Ressources Informatiques 2010

Réseau Départemental de Ressources Informatiques 2010 IA du Rhône Séquences : 3 séances Géométrie plane Géométrie Niveau : Cm1 / Cm2 Résumé Les élèves mettent en évidence les régularités de dessins géométriques qui permettront de pointer certaines notions

Plus en détail

Exemples d outils et d affichages dans une première école

Exemples d outils et d affichages dans une première école Exemples d outils et d affichages dans une première école Sommaire 1 Quelques fiches outils du classeur des CP. 2 Des outils d'élèves en CE1 sur le verbe. 3 La continuité des apprentissages du CE1 au CE2.

Plus en détail

Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux

Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux Utiliser l application Book Creator en classe de maternelle (GS) Carole Lopez PEMF Bordeaux Lien avec les programmes Aide aux apprentissages Apprendre les gestes de l'écriture reconnaître et écrire la

Plus en détail

Familiarisation avec la langue de l écrit et la littérature

Familiarisation avec la langue de l écrit et la littérature Cycle 2 PROJET D ECRITURE A PARTIR DE L ALBUM DE PEF Moi, ma grand-mère La démarche exposée ci-dessous a abouti à la création d un album, écrit et illustré par des élèves de grande section (avec l aide

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS :

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : IUFM de Bonneville Année universitaire 2012-2013 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : L apprentissage dans

Plus en détail

FICHE ACTION N 7 [2009-2010]

FICHE ACTION N 7 [2009-2010] FICHE ACTION N 7 [2009-2010] Intitulé: conseil d élèves Niveau(x) ou cycle(s): tous Nombre d enseignants concernés : 3 la directrice, parents élus, représentant de l IEN, représentant de la mairie Nombre

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Discipline : N /.Séance : Etre capable de trouver un verbe dans une phrase Niveau : Objectifs Prérequis Durée : Retrouver le verbe conjugué dans la phrase quel que soit le temps (temps simples / temps

Plus en détail

PREALABLES AU PROJET (enfants) Acquisitions antérieures Situations, notions, comportements, culture Activités du projet

PREALABLES AU PROJET (enfants) Acquisitions antérieures Situations, notions, comportements, culture Activités du projet PROJET PEDAGOGIQUE (enseignant) PREALABLES AU PROJET (enfants) Acquisitions antérieures Situations, notions, comportements, culture Activités du projet OBSERVATIONS PROJET PEDAGOGIQUE ACTIVITES DU PROJET

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1

Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 Répertoire de procédures de calcul mental CP et CE1 CP Dans toutes les situations de somme et de différence (rappel : on est dans les deux cas dans le «champ additif) on demandera aux élèves de ne pas

Plus en détail

Séquence : Arts visuels MS. Utilisation de la tablette numérique. Compétences dans le domaine artistique : - Réaliser une production photographique

Séquence : Arts visuels MS. Utilisation de la tablette numérique. Compétences dans le domaine artistique : - Réaliser une production photographique Séquence : Arts visuels MS Utilisation de la tablette numérique Objectifs de compétences Compétences dans le domaine artistique : - Réaliser une production photographique -Réaliser un cadrage photographique

Plus en détail

Correspondance scolaire : un projet de la classe.

Correspondance scolaire : un projet de la classe. Correspondance scolaire : un projet de la classe. Enjeux : Gérer collectivement un projet de classe sur l année. pourquoi apprendre à lire et à écrire, le sens du lire / écrire : projet concret, réelle

Plus en détail

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 La production d écrits Programmation Cycle 3 École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 Production d'écrits Programmation Cycle 3 1 Conférence pédagogique / Stage École Trois Fontaines Dambenois,

Plus en détail

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre.

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Contenu : Un mode d emploi Un panneau 50/70 cm Un rouleau de papier collant 30

Plus en détail

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche.

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. N ayant pas ce jeu dans ma classe, j avais décidé d en créer un en

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Document réalisé par Laëtitia Kadur d après le travail de l équipe enseignante d Exideuil De la TPS au CM2 Année scolaire 2013-2014 En juin 2014 avait lieu la projection du film d animation «Les trois

Plus en détail

COMPRÉHENSION SÉANCE 3

COMPRÉHENSION SÉANCE 3 ENSEIGNER LA COMPRÉHENSION SÉANCE 3 Formation des enseignants de cycle 3 Circonscription d IRIGNY SOUCIEU MORNANT Patrick Luyat IEN IRIGNY SOUCIEU MORNANT 1 RAPPEL DES OBJECTIFS GÉNÉRAUX Mettre en œuvre

Plus en détail

Lecture. L enseignant recueille les informations et les inscrit sur une affiche Aide : veillez à solliciter les élèves les plus timides.

Lecture. L enseignant recueille les informations et les inscrit sur une affiche Aide : veillez à solliciter les élèves les plus timides. Séquence : Max et son chat phonème [a] graphème a, A, a Séance 1 Mode de Indiviel Collectif Ecrit Oral 3 - Maîtrise de la langue orale : découverte de l illustration Formulation d hypothèses poser quelques

Plus en détail

comprendre le rôles des adultes de l école

comprendre le rôles des adultes de l école comprendre le rôles des adultes de l école 1. QUI SONT LES ADULTES DE L ECOLE? 134 1.1. Mettre un nom et un visage sur une fonction Trace écrite : directeur, enseignants et agents de service Trace écrite

Plus en détail

Livret de compétences : Grande section

Livret de compétences : Grande section Livret de compétences : Grande section Année scolaire: Nom: Classe: Ecole: Prénom: Enseignant: Directrice: Ce bulletin de suivi de l'élève est conforme aux programmes de 2008. Quatre fois dans l'année,

Plus en détail

PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS. Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes. Phase 1

PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS. Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes. Phase 1 PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes Réalisation d un jeu sur la base du trivial pursuit. Objectifs généraux: Faire prendre

Plus en détail

Les premières notions mathématiques

Les premières notions mathématiques Les premières notions mathématiques Extrait des programmes : «L école maternelle constitue une période décisive dans l acquisition de la suite des nombres (chaîne numérique) et de son utilisation dans

Plus en détail

DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE

DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE DOMAINE : DECOUVRIR LE MONDE Compétence de fin de maternelle : le temps Utiliser des repères dans la journée, la semaine, le mois, l année Situer des événements les uns par rapport aux autres Comprendre

Plus en détail

Les enfants ont 2 périodes d Art par semaine, en anglais. (Des précisions en français peuvent être données pour assurer la compréhension de tous.

Les enfants ont 2 périodes d Art par semaine, en anglais. (Des précisions en français peuvent être données pour assurer la compréhension de tous. CP, l élève sera capable : D identifier différents outils et matériaux de création et de les utiliser correctement D explorer des techniques artistiques variées tels que le dessin, le travail de la couleur,

Plus en détail

Planifier mon texte narratif

Planifier mon texte narratif Stratégies 1.1.4 Je cherche et je note des idées pour construire mon histoire, l intrigue, les personnages. 1.1.6 Je discute de mon plan avec d autres élèves ou avec mon enseignant. J utilise Padlet pour

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

L EMPLOI DU TEMPS. Le mot "rituel" évoque la régularité, la réitération, le rythme, il est destiné à favoriser :

L EMPLOI DU TEMPS. Le mot rituel évoque la régularité, la réitération, le rythme, il est destiné à favoriser : L EMPLOI DU TEMPS A. Introduction D'après le petit Larousse, un rituel est un ensemble de comportements codifiés, fondés sur la croyance en l'efficacité constamment accrue de leurs effets, grâce à leur

Plus en détail

Salon des usages pédagogiques du Numérique - Description des ateliers

Salon des usages pédagogiques du Numérique - Description des ateliers 41 Le livre dont vous êtes le héros et Utilisation des logiciels suivant : - Xmind pour la modélisation de la structure du livre. - Didapage pour la mise en forme et la publication du livre. - Audacity

Plus en détail

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté Année scolaire 2008-2009 BO n 25 du 19 juin 2008 Organisation de l'aide Un cadre souple et évolutif. Une formalisation simple qui soit

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE

REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE REPERES POUR UNE PROGRESSIVITE DES APPRENTISSAGES EN PHONOLOGIE Trois types de critères sont à prendre en compte : 1) Critères relatifs à la nature des unités linguistiques : Taille des unités : mot, syllabe,

Plus en détail

1) Passation de la consigne (en collectif) Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite.

1) Passation de la consigne (en collectif) Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite. Séance n : 1 Objectifs : - explorer le matériel - mettre les élèves acteurs de l activité Il s agit de laisser le plus de traces différentes en utilisant les outils de la boite. 4) Découverte et réalisation

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

OBJECTIFS DE L ACTIVITE

OBJECTIFS DE L ACTIVITE Approche par les albums OBJECTIFS DE L ACTIVITE - Etre capable de reconnaitre et identifier un sentiment sur un support, en soi ou chez l autre et contrôler cette émotion : - Apprendre à repérer les caractères

Plus en détail

Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie

Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie D LE DREAU CPD Langues Vivantes AVRIL 2015 Les objectifs définis par les programmes

Plus en détail

LISTE DES SITUATIONS PROPOSEES SUITE A LA PRESENTATION D ALBUMS

LISTE DES SITUATIONS PROPOSEES SUITE A LA PRESENTATION D ALBUMS LISTE DES SITUATIONS PROPOSEES SUITE A LA PRESENTATION D ALBUMS 1. Découverte de l objet-livre 2. Anticiper et rappeler 3. Travail sur les illustrations/lecture d images 4. Dictée à l adulte à partir des

Plus en détail

Le Diplôme Préparatoire de Français (DPF)

Le Diplôme Préparatoire de Français (DPF) Le Diplôme Préparatoire de (DPF) Le DPF constitue une première approche du français. L objectif est de permettre aux étudiants d acquérir les notions de base et de découvrir la culture et la civilisation

Plus en détail

DOSSIER N 3 Le rappel de récit : définition et enjeux

DOSSIER N 3 Le rappel de récit : définition et enjeux DECOUVRIR L ECRIT DOSSIER N 3 Le rappel de récit : définition et enjeux Un rappel de récit est un acte de parole visant à raconter des événements réels ou imaginaires. Il consiste à demander à un élève

Plus en détail