RAPPORT D INSPECTION PRÉ-ACHAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D INSPECTION PRÉ-ACHAT"

Transcription

1 RAPPORT D INSPECTION PRÉ-ACHAT DE L UNITÉ DE COPROPRIÉTÉ SITUÉE AU : XXXX rue Cartier, Montréal (QC), Plateau-Mont-Royal 1

2 Table des matières TABLE DES MATIÈRES... 2 OBJET DE L INSPECTION... 3 DESCRIPTION SOMMAIRE... 4 EXTÉRIEUR... 5 PLOMBERIE... 7 ÉLECTRICITÉ CHAUFFAGE ET CLIMATISATION INTÉRIEUR VENTILATION SÉCURITÉ CONCLUSION DÉCLARATION DU PROPRIÉTAIRE VENDEUR, CONVENTION DE SERVICE, ATTESTATION D EXÉCUTION ET NORME DE PRATIQUE DE L AIBQ ANNEXES PHOTOS 1 ET FACTURE Cliquez pour suivre les liens ci-dessus, puis recliquez sur le titre choisi pour revenir à la table des matières. Cliquez aussi sur (Photo) dans le texte pour aller voir la photo. Pour revenir au texte, cliquez sur le titre souligné Photo(s) no X. Légende Un texte en rouge indique un ou des problèmes observés pouvant être importants Une puce et un texte en rouge indiquent un ou des problèmes très importants Cette puce indique une information pertinente (À très court terme) Une action est requise avant ou dans les premiers jours d acquisition (À court terme) Une action est requise dans la première année d acquisition (À moyen terme) Une action est requise dans les deux premières années d acquisition (À long terme) Une action est requise dans les cinq premières années d acquisition N/a = Non applicable Un résumé est normalement fait à chaque section ou sous-section lorsqu il y a un point d intérêt. Néanmoins, il est important de lire le rapport dans son entier pour avoir une meilleure compréhension de l état général du bâtiment. 2

3 Montréal, le 26/10/2011 M et Mme X xxxx rue Cartier, Montréal (Qc) H2H-XXX Tél : 514-xxx-xxxx Dossier # 2012-XX OBJET DE L INSPECTION : Inspection pré-achat de l unité de copropriété, situé au: XXXX rue Cartier, Montréal (QC), Plateau-Mont-Royal M et Mme X, En fonction du mandat que vous nous avez confié, nous avons procédé à l inspection de l unité de copropriété mentionnée ci-dessus en date du 26/10/2011. L inspection a débuté à 11h:00 et s est terminée à 13h:00. La température était de -21 C et le ciel était généralement ensoleillé. Voici notre opinion sur les points techniques et marquants de cette inspection. Étaient présents durant la visite, (mes clients) M et Mme X, et l agent collaborateur. Le propriétaire vendeur et l agent inscripteur étaient présents lors de l inspection. Cette inspection est une inspection visuelle et non exhaustive sur l état de l aire exclusive de l unité de copropriété, selon l Annexe C de la Convention de service. Lors de l inspection, nous avons respecté les lignes directrices de la norme de Pratique de l Association des Inspecteurs en Bâtiment du Québec (AIBQ). La Norme de Pratique, la Convention de Service incluant l Attestation de Service et l Annexe C ont été annexées par fichier joint et envoyé par courriel à : le 25 octobre Nous vous avons recommandé de vous familiariser avec ces documents. Un examen techniquement exhaustif exécuté par un spécialiste vous sera conseillé, lorsqu un nombre suffisamment élevé d indices nous permettront de conclure à une déficience, ou un défaut potentiellement important d un système ou d une composante du bâtiment. Votre tout dévoué, Patrick Gagné 3

4 Description sommaire L unité de copropriété inspectée comprend deux étages et est située au troisième étage d un immeuble (comprenant 10 unités) d habitation détenu en copropriété divise, sur quatre étages. Ce bâtiment a été construit en 2006 sur les fondations d une vieille usine à vêtements (selon la fiche MLS et la déclaration du vendeur). L unité de copropriété est habitée par le propriétaire vendeur depuis Il est à mentionner que les appellations droite, gauche, avant et arrière se feront à partir de la rue qui fait face au bâtiment, le XXXX rue Cartier sera considéré comme étant l avant. Avant de l immeuble Arrière de l immeuble 4

5 EXTÉRIEUR Portes et fenêtres Portes/fenêtres intérieures (click) La porte (au deuxième niveau du logement) menant sur la terrasse extérieure (côté droit du bâtiment) ne s ouvrait et ne se fermait pas bien (Photo 1). Son loquet barrant fonctionnait bien et était sans anomalie. Les coupe-bise de la porte étaient en bonnes conditions (sans bris ou usure avancée). Un ajustement de la porte serait requis (à court terme) pour empêcher celle-ci de se détériorer prématurément. Les fenêtres sont de types fixes oscillo-battantes et coulissantes. Elles sont de construction en aluminium avec verre double (thermos). Elles nous ont apparu étanches aux infiltrations d'air et celles que nous avons essayées étaient quelques fois difficiles à ouvrir. Un ajustement et/ou un entretien (une lubrification de la quincaillerie) devraient être faits pour en améliorer le fonctionnement. Aucune condensation entre les parois des double-vitrages n a été notée. En résumé Nous avons observé quelques anomalies. Les fenêtres sont un peu difficiles à utiliser, elles auront besoin d un ajustement et/ou de lubrifiant (à moyen terme). La porte donnant sur la terrasse devra être ajustée pour qu elle puisse s ouvrir et se fermer adéquatement. Trottoir, entrée de garage, entrée de stationnement Le trottoir d entrée et l entrée de garage sont recouverts de béton et aucune anomalie n a été notée. Lors de notre inspection, il était périlleux de descendre vers l aire de stationnement (située sur le côté droit), car une accumulation de glace rendait l accessibilité dangereuse (Photo 2). Nous avons noté qu il y avait une accumulation de glace à plusieurs endroits. Aucun drain n était visible (possiblement sous la neige ou la glace). À la fonte de la neige, il serait important de vérifier qu il y a un drain dans cette aire de stationnement, et que celui-ci est fonctionnel. 5

6 Suite Il était difficile avec la neige et la glace de voir le dénivelé des pentes qui devrait servir à éliminer l accumulation de l eau. Toutefois les pentes de l aire de stationnement nous semblaient plus ou moins adéquates pour éliminer l eau qui s y accumule, car une grande accumulation de glace a été observée (Photo 3). Il serait important de voir à ce que cette eau s élimine rapidement lors du dégel et lors des pluies. Normalement, aucune accumulation d eau ne devrait se produire si les pentes (de la dalle de béton) de l aire de stationnement sont adéquates. Le cas échéant, des améliorations des pentes vers le drain devraient être faites. En résumé Pour la sécurité des occupants, des abrasifs devraient être répandus pour rendre la rampe d accès à l aire de stationnement moins dangereuse (à très court terme). Un déneigement adéquat du stationnement ainsi qu un épandage d abrasif devrait être effectué par un entrepreneur spécialisé pour éviter la formation de glace. Au printemps il faudra vérifier le bon écoulement de l eau vers le drain de l aire de stationnement pour éviter ainsi toutes les conséquences subséquentes. Perron, terrasse, balcon, marches et balustrades Aucun perron ne faisait partie de l unité de copropriété. Terrasse La terrasse qui est située au deuxième étage de l unité (sur le côté droit du bâtiment) a été construite en bois torréfié, et celle-ci était recouverte de neige lors de notre inspection. Il nous est donc impossible de nous prononcer sur son état. Balcon Aucune anomalie n a été notée sur les balcons avant et arrière de l unité. Marches N/a 6

7 Balustrade (garde-corps) Des garde-corps en fer forgé galvanisé ont été observés pour les fenêtres ouvrantes. Ceux-ci nous ont paru solides et en bonne condition (sans aucune anomalie). Les balustrades des balcons étaient en bonne condition et solidement fixées. En résumé Aucune anomalie n a été observée sur les balcons et les balustrades observés. PLOMBERIE Alimentation en eau Les tuyaux d alimentation en eau de l unité sont en polyéthylène (de type pex) transparent. Dans le garde-robe d entrée, nous avons observé deux valves de fermeture (de type valve à bille ou "ball-valve" situées au-dessus du réservoir d eau chaude. Une de ces deux valves contrôle la fermeture et l ouverture de l alimentation en eau chaude et l autre, probablement l eau froide de l unité. Un essai de ces valves devrait être fait à titre informatif (par les occupants). La pression de l eau et/ou le débit de l unité étaient bons, et cela même lorsque plusieurs appareils ont été testés simultanément. Tous les appareils intérieurs ont été examinés et testés (toilettes, robinets, valve de douche et de bain) et aucune anomalie majeure n a été observée. Tous les appareils (toilette, évier, lavabos) avaient leurs valves de fermeture et aucune fuite d eau n a été notée. La robinetterie de l évier (de type "pull-out") de cuisine fonctionnait bien et celleci était bien ancrée sur l évier. L eau s écoulait bien, mais le lave-légumes qui est rétractable était difficile à utiliser et surtout difficile à réintégrer à sa monture. Dans la salle de bain, le robinet du lavabo était difficile à utiliser et des mouvements anormaux lors de l utilisation de la poignée étaient présents. 7

8 Il serait nécessaire de faire appel à quelqu un de compétent ou à un Maître Mécanicien en Plomberie pour ajuster la robinetterie de l évier et du lavabo (à court terme), pour ainsi éviter toutes les conséquences subséquentes (usures prématurées et fuite d eau). Brise-vide (anti-siphon) et sorties d arrosage Toutes les sorties d arrosage (du bâtiment) que nous avons observées n étaient pas munies de leur contre-siphon. Normalement, pour la sécurité et la santé des occupants, tous les robinets d arrosage situés à l extérieur et/ou à l intérieur d un bâtiment doivent être munis d un brise-vide pour tuyaux souples. Cet appareil est nécessaire pour empêcher la contamination du réseau d alimentation en eau potable. Normalement, il est facile et simple d installer et de se procurer ce dispositif. Veuillez en informer le syndicat de copropriété, pour que l installation de ces dispositifs soit faite (à court terme). Chauffe-eau Brise-vide Le chauffe-eau qui est électrique a une capacité de 40 gallons. Celui-ci est situé dans un garde-robe proche de la porte d entrée principale. Le réservoir d eau chaude est directement posé sur le plancher, sans cuvette de protection contre les fuites (Photo 4). La date de fabrication du réservoir et/ou de l installation indiquait Le réservoir avait sa valve de fermeture qui était sans fuite Il était protégé par sa valve de sécurité, mais aucun tuyau d échappement n était raccordé à celle-ci. Il est normalement requis d avoir ce tuyau dirigé vers la cuvette, pour la sécurité des occupants ainsi que pour protéger le plancher de bois contre une fuite éventuelle de la valve. Le chauffe-eau était sans soupape brise-vide (contre-siphon). Mais la connexion étant sur le dessus il n y a pas d obligation d en avoir. La durée de vie des réservoirs d eau chaude électriques est normalement de 8 à 12 ans. Il est normalement recommandé d avoir une cuvette raccordée à un drain, pour protéger le plancher contre les fuites d eau potentielles du réservoir et/ou de la valve de sécurité. 8

9 Nous vous conseillons, de faire installer une cuvette de protection sous le réservoir en s assurant que le tube de la valve de sécurité soit bien dirigé vers celle-ci (à court terme), et ainsi éviter toutes les conséquences subséquentes à une fuite d eau. En résumé Tuyau d échappement vers la cuvette Cuvette La robinetterie de l évier et du lavabo devrait être ajustée par une personne compétente ou un Maître Mécanicien en Plomberie (à court terme). Une cuvette devrait être installée sous le réservoir d eau chaude (à court terme). Le syndicat de copropriété devrait être informé de l absence de brise-vide sur les sorties d arrosage et l installation de ce type d appareil devrait être faite (à court terme). Système d évacuation des eaux (Drainage et Ventilation) La tuyauterie qui est visible à quelques endroits est en acrylonitrile butadiène styrène (ABS). Les appareils sanitaires s écoulaient bien et avec une rapidité adéquate au moment de l inspection, aucun bruit (gargouillement ou autre) qui est normalement associé à un mauvais drainage ou une mauvaise ventilation du système de drainage n a été entendu, et cela même si aucune ventilation de plusieurs appareils n a été observée. En effet, les siphons (conduit en forme de U sous l évier et le lavabo) étaient raccordés en "S" (Photo 5) ce qui peut engendrer parfois un siphonnement de la garde d eau. Il est souvent possible et facile de ventiler certains appareils avec un évent mécanique. Pour éviter les problèmes futurs reliés à une mauvaise ventilation, l installation de cet appareil devrait être faite pour tous les appareils où il y a un siphon qui n est pas ventilé (à long terme). Évent mécanique 9

10 Suite Normalement, tout système d évacuation doit être ventilé à chaque appareil avec un raccord en "T" (Photo 6), indépendamment du drain de toit lorsque c est possible, pour aider l écoulement de l eau et pour prévenir tout siphonnement ou aspiration des siphons. En cas d aspiration complète de la Bonne installation garde d eau du siphon, celui-ci laissera les odeurs et les gaz des égouts s introduire dans le bâtiment. Regard de nettoyage Un regard de nettoyage a été observé sous l armoire de l évier de cuisine (Photo 5*). Cet appareil sert au nettoyage du système d évacuation lorsque ce dernier est lent ou complètement obturé. En résumé Un spécialiste en plomberie devrait faire l installation d un évent mécanique là où la ventilation du système d évacuation est déficiente (à long terme). ÉLECTRICITÉ Alimentation L alimentation électrique est aérienne et est située à l avant du bâtiment. Le coffret de branchement avec le disjoncteur principal est situé dans une chambre mécanique au rez-de-chaussée du bâtiment. Il fait partie des aires communes et nous n avons pas eu accès à cette pièce. La capacité nominale du panneau de dérivation de l unité (situé dans un garderobe) était de 125 A. Le couvercle du panneau a été ouvert et aucune anomalie n a été observée (Photo 7). Le panneau de dérivation est muni de disjoncteurs qui sont identifiés. Il y a plusieurs disjoncteurs de 15 A, de 20 A, un de 30 A, et un de 40 A. Les prises de courant des chambres à coucher sont protégées par des disjoncteurs anti-arcs (AFCI). 10

11 Il reste de la place dans le panneau de dérivation pour quatre disjoncteurs. Le câblage électrique apparent est de cuivre (vérifié dans le panneau de dérivation). Un nombre significatif de luminaires ont été testés avec leurs interrupteurs et la plupart fonctionnaient bien à l exception de trois d entre eux (voir plus bas). Un nombre significatif de prises ont été vérifiées, toutes avaient leur mise à la terre. Aucune polarité inversée n a été observée. La prise de courant de la salle de bain est munie d un disjoncteur différentiel de class A (DDFT), celle-ci a été testée et fonctionnait bien. Les prises de comptoir proche de l évier (de chaque côté) n ont pas de DDFT. Celles-ci sont sur circuit séparé (110 volts sur la fiche du haut et du bas) permettant simultanément l utilisation de deux appareils électroménagers. Normalement, pour la sécurité des habitants, les prises de courant qui sont en dedans de 1,5 m d un évier ou d un lavabo devraient être protégées par un disjoncteur avec différentiel de classe A (DDFT). Les prises de courant protégées par un disjoncteur différentiel devraient être testées au moins une fois par année pour s assurer de leur bon fonctionnement et ainsi prévenir les risques d électrocution. Toutes les prises de comptoir situées à côté de la cuisinière et du réfrigérateur sont sur circuit séparé, permettant simultanément l utilisation de deux appareils électroménagers. Le nombre des prises de courant dans l unité est suffisant et bien réparti pour la demande d aujourd hui. Interrupteur défectueux Nous avons observé dans la salle de bain qu il y avait un interrupteur défectueux desservant deux lumières encastrées au-dessus de la vanité du lavabo. De plus, deux autres interrupteurs sur le petit mur de droite adjacent au comptoir de l évier ne servaient à rien. Selon le propriétaire vendeur qui était au courant de ces défectuosités, l un de ces interrupteurs aurait été condamné et l autre allumerait une lumière encastrée (qui est inaccessible) dans le plafond de placoplâtre au-dessus de l armoire à garde-manger (Photo 8). L installation de ce luminaire qui ne sert à rien pourrait causer un risque d incendie dû à la proximité de celui-ci avec le panneau en bois de l armoire. Il 11

12 serait important et impératif de faire corriger toutes les anomalies électriques par un Maître Électricien (à très court terme). En résumé Quelques anomalies importantes ont été observées sur le réseau électrique. Il serait important de faire appel à un spécialiste (Maître électricien) pour corriger les anomalies mentionnées ci-haut (à très court terme). Normalement, toutes les anomalies électriques devraient être corrigées le plus tôt possible, pour assurer la sécurité des occupants. CHAUFFAGE ET CLIMATISATION Chauffage Toutes les pièces de l unité sont chauffées par des plinthes électriques qui sont contrôlées par des thermostats électroniques muraux, à l exception de la salle de bain qui est chauffée par un aérotherme avec contrôle intégré. Chaque pièce inspectée possède un chauffage permanent qui fonctionnait lors de notre inspection. Le dispositif de sécurité a été vérifié, et lors de ces vérifications nous n avons pas constaté d anomalie. Le bon fonctionnement d un nombre significatif de plinthes électriques a été testé et aucune anomalie n a été observée. En résumé Aucune anomalie n a été notée sur le système de chauffage. Climatisation Le compresseur (ou module extérieur) est alimenté électriquement, et celui-ci est situé dans le sous-sol (garage à stationnement). Le module mural (celui qui refroidit l unité) est situé sur le mur séparant la chambre et le salon arrière de l unité. Avec les commandes normales nous avons testé l appareil et celui-ci était fonctionnel, mais en raison de la température 12

13 extérieure (trop froide), nous n avons pas pu vérifier l efficacité de refroidissement de l unité de climatisation. Selon la déclaration du vendeur, le module aurait été installé en Nous vous conseillons de demander au propriétaire vendeur une preuve de la garantie en vigueur, ainsi que le ou les reçus de l installation et toute documentation qui est reliée à cet appareil. Ces appareils ont souvent une garantie de 5 à 10 ans pour le compresseur et de 1 à 2 ans pour la main-d œuvre. En résumé Il serait important de vous informer auprès du propriétaire vendeur pour avoir une preuve de la garantie sur l appareil climatisé. Thermopompe Aucune thermopompe ne faisait partie de l unité de copropriété inspectée. En résumé N/a INTÉRIEUR Planchers, murs et plafonds intérieurs Les murs et les plafonds en placoplâtre n avaient aucune fissure ou autre anomalie visible. Les planchers sont en bois franc dans toutes les pièces, sauf ceux de la salle de bain et de la salle de lavage qui sont en céramique. Les planchers de céramique nous ont apparu en bonnes conditions (sans fissures ou autres anomalies). Nous avons observé que plusieurs planches du plancher de bois (situé dans le couloir) montrent un écartement prononcé (Photo 9). Plusieurs raisons peuvent être la cause de cet écartement. Plus souvent qu autrement, il découle du changement de teneur en humidité du bois. 13

14 Normalement et durant la période hivernale, les planches ne devraient pas montrer un écartement supérieur à l épaisseur d une carte de crédit. Lorsque l espace est supérieur à cette largeur, il est rare et peu probable que le plancher redevienne ce qu il était à l origine. Il est probable, vu la sévérité de l écartement (ou compression) de certaines planches dans le corridor, que cette partie du plancher devra être refaite. Nous vous conseillons de faire appel à l entrepreneur spécialisé qui a installé le plancher de bois franc pour corriger cette anomalie (à moyen terme). En résumé Un spécialiste en installation de plancher de bois franc devrait être consulté (à moyen terme) pour entreprendre la meilleure démarche possible pour corriger l écartement des planches. Fenêtres, portes intérieures et leurs quincailleries La porte de l entrée principale de l unité est faite en bois plein. Celle-ci donne directement accès dans un couloir desservant les autres unités de copropriétés. La porte s ouvrait et se fermait bien, toute la quincaillerie (la serrure à barillet et à pêne dormant), et les charnières de la porte fonctionnaient bien lors de notre inspection. Les coupe-bise en caoutchouc de celle-ci étaient en bonne condition (sans bris ou anomalie). Nous avons observé qu aucun mécanisme de ferme-porte automatique (charnières auto-fermantes ou autre mécanisme) ne faisait partie de la porte d entrée principale de l unité (Photo 10). Il serait important de faire appel à un spécialiste ou autre personne compétente, pour faire l installation de cet appareil (à très court terme). Il est normalement requis d avoir des charnières auto-fermantes ou autres dispositifs similaires sur la porte d une unité de copropriété (pour la préventionincendie), lorsque celle-ci ne donne pas directement accès à l extérieur, ou si cette dernière s ouvre dans un couloir et/ou une cage d escalier desservant d autres unités de copropriété. 14

15 Pour plus de détails : Sur les portes extérieures ainsi que les fenêtres voir la sous-section Portes et Fenêtres dans la section Extérieur (click) En résumé Des charnières auto-fermantes ou autres dispositifs similaires devraient être installés sur la porte de l entrée principale de l unité. Balustrade, marches d escalier, main courante et palier La balustrade et la main courante de l escalier et du palier supérieur sont en bonne condition (elles sont solidement ancrées et aucune anomalie n a été notée). La hauteur semble adéquate et sécuritaire. Toutefois, la balustrade desservant les quelques marches qui donnent accès à la terrasse est trop basse et pose un risque de chute pour les occupants (Photo 11). Il faudra en modifier la hauteur ou installer une nouvelle balustrade pour sécuriser l utilisation de ces marches (à très court terme). Les marches qui mènent au deuxième étage de l unité sont en bois franc, et aucune anomalie n a été observée. En résumé La hauteur de la balustrade du deuxième étage devra être corrigée par un spécialiste (à très court terme) pour éviter un accident potentiellement dangereux. Comptoirs et armoires intérieures Les comptoirs de la salle de bain et ceux de la cuisine sont en granite. Ceux-ci sont en très bonne condition (sans fissures ou anomalies quelconques). Les armoires de cuisines et le cabinet de la salle de bain sont en bois, et ils sont tous en bonne condition. Un nombre représentatif de portes et de tiroirs des armoires de cuisine, ainsi que du cabinet de la salle de bain ont été testés. Aucune anomalie n a été observée. 15

16 En résumé Aucune anomalie n a été observée. Les Inspections Colombo VENTILATION Ventilateurs d extraction La salle de bain ainsi que la cuisine sont munies de leur ventilateur d extraction individuel qui évacue l air vers l extérieur. La salle à lavage se trouve dans le garde-robe de l entrée de l unité et le tuyau de la bouche d évacuation murale pour la sécheuse a été noté. Toutes les bouches d évacuation murales extérieures (cuisine, salle de bain, sécheuse et prise d air de l échangeur d air) sont en métal et elles étaient en bonne condition (sans bris ou autre anomalie). Nous avons remarqué que l une des bouches d évacuation murales était partiellement obstruée par des résidus (Photo 12). Il serait important de bien nettoyer toutes les bouches murales annuellement ou lorsque des résidus s y accumulent. Dans la pièce du deuxième étage (chambre), nous avons remarqué de la condensation avec une accumulation d eau dans le bas des fenêtres et sur leurs rebords (Photo 13). Nous avons aussi pris connaissance que le propriétaire vendeur n avait pas été bien informé sur l utilisation de l échangeur d air qui fait partie de l unité. La condensation observée sur la fenêtre pourrait être causée par une mauvaise utilisation de l échangeur d air. Selon le propriétaire vendeur, l échangeur d air n était utilisé que très rarement, et lors de notre inspection, celui-ci était complètement fermé. Voir ci-dessous pour plus d information sur les échangeurs d air. En résumé Les bouches d évacuation murales qui ont des résidus devraient être nettoyées annuellement. Un problème de condensation sur les fenêtres a été observé au deuxième étage. Voir ci-dessous. 16

17 Échangeur d air (Ventilateur Récupérateur de Chaleur) Un échangeur d air (VRC) de type Aeromatic modèle 7261 est situé dans la cuisine à l intérieur d une petite armoire de rangement. Le panneau d accès a été ouvert et il nous est apparu évident et probable que personne n avait pris la peine de nettoyer l intérieur du VRC, car celui-ci avait beaucoup de poussière et autres saletés sur les filtres (Photo 14). Nous avons observé au plafond de l unité, un diffuseur (qui distribue de l air frais) dans chaque chambre et un diffuseur dans la pièce de séjour. L échangeur d air n était pas en mode d utilisation lors de notre inspection. Il est très important que le VRC soit toujours gardé en mode de fonction (surtout l hiver), et lorsqu il y a des occupants à l intérieur du logement. L interrupteur manuel (qui devrait être central et facile d accès) était dans l armoire directement au-dessus du VRC (Photo 15). Il serait important d installer celui-ci où il serait facilement accessible en tout temps (à très court terme). Normalement, le contrôle de l échangeur d air devrait être installé sur un mur du logement qui devrait être central et facilement accessible, comme la pièce de séjour ou un corridor menant aux chambres. Normalement, et surtout durant la saison hivernale, le VRC devrait fonctionner de façon continue (au minimum à basse vitesse) lorsque la ventilation des pièces de l unité n est pas assurée par des fenêtres ouvertes. Plus il y a d occupants et plus la vitesse de l échangeur d air devrait être augmentée, pour effectuer l échange de l air. L échangeur d air s occupe de sortir l air vicié ainsi que la vapeur d eau, tout en équilibrant (pression atmosphérique) et en compensant avec une amenée d air frais. Par temps froid, lorsque les fenêtres sont fermées, que les occupants sont à l intérieur du logement et que le VRC n est pas en fonction, il peut s avérer normal que de la condensation se forme (due à la vapeur d'eau) sur des parois froides, comme sur les fenêtres que nous avons observées au deuxième étage. L étanchéité des bâtiments d aujourd hui est telle qu il est impératif d utiliser un échangeur d air pour ventiler adéquatement l intérieur des logements. La 17

18 ventilation naturelle (sans VRC) est insuffisante pour conserver la qualité de l air. Ces appareils sont très performants et leur coût d utilisation est minimal. Prise d air frais non étiquetée Normalement, l entrée d air frais des hottes devrait être étiquetée prise d air, et les débris ou la charpie qui s accumulent devraient être nettoyés régulièrement. Entretien du VRC L entretien du filtre est très important pour garder une bonne qualité d air intérieur. Selon la plupart des fabricants, le système de filtrage devra être vérifié et nettoyé une fois tous les trois mois, et le changement du filtre devra être fait une fois par année. Pour une meilleure qualité d air, veuillez vous référer à la recommandation de la compagnie ou du manufacturier. Normalement et selon les fabricants, l arrivée et la sortie d air devraient être à un minimum de dix-huit pouces au-dessus du sol, et la prise d air frais à six pieds verticalement ou horizontalement de toutes les autres sorties (hotte d évacuation de sécheuse ou de cuisinière) ou d une autre source de pollution de l air. En résumé Parmi les problèmes majeurs que nous avons observés, il y a la mauvaise utilisation et le manque d entretien de l échangeur d air ainsi que l emplacement inadéquat de l interrupteur manuel (contrôle). Il serait important de prendre connaissance de l importance de la bonne utilisation du VRC. La hotte d entrée d air frais devrait être étiquetée Prise d air (à court terme) Voir info de la SCHL, aller sous l onglet recherche, et tapez VRC sur : Click SÉCURITÉ Détecteur de fumée Un détecteur de fumée ainsi que plusieurs têtes de gicleurs ont été observés sur le plafond de l unité. Un détecteur de chaleur au plafond et un extincteur portatif situé dans le couloir à proximité du logement ont été observés (Photo 16). Le 18

19 service d entretien spécialisé pour les extincteurs a effectué le dernier service en octobre Un avertisseur d incendie est localisé sur le mur adjacent au couloir de l unité. Normalement, pour les détecteurs de fumée, il est recommandé de faire une inspection semestrielle (deux fois par année, ou pour s en rappeler plus facilement, au solstice de l hiver et de l été) pour vérifier la bonne condition des piles et du système de détection. Détecteur de monoxyde de carbone Aucun détecteur de monoxyde de carbone n a été installé. Normalement, ce type de détecteur est fortement recommandé lorsqu un ou des appareils à combustion font partie du bâtiment (ex. : bois, gaz naturel, mazout). Aucun appareil à combustion ne faisait partie du bâtiment. Moyen d issue et d évacuation Le panneau principal du réseau avertisseur d incendie du bâtiment est localisé à l intérieur sur le mur de droite du hall de l entrée principale (Photo 17). La signalisation des issues de sortie était bien visible et tous les moyens d issue et d évacuation étaient libres d encombrement. Les issues de sortie observées avaient toutes un éclairage de sécurité. 19

20 CONCLUSION Quelques anomalies importantes ont été observées lors de l inspection, certaines devront faire l objet d une attention immédiate (à très court terme). Les fenêtres et la porte qui donne sur la terrasse devront être ajustées et les fenêtres nécessiteront une lubrification de leur quincaillerie (à moyen terme). Un meilleur entretien de l aire de stationnement devrait être fait en hiver. La neige devrait être enlevée adéquatement, et des abrasifs devraient être répandus pour rendre l accès à l aire de stationnement moins dangereux (à très court terme). Au printemps il faudra vérifier le bon écoulement de l eau vers le drain de l aire de stationnement. La robinetterie de l évier et du lavabo devrait être ajustée, et une cuvette devrait être installée sous le réservoir d eau chaude (à court terme). Le syndicat de copropriété devrait être informé de l absence de brise-vide sur les sorties d arrosage. Sur le système de drainage, des évents mécaniques pourraient être installés pour en améliorer le système de ventilation (à long terme). Un Maître Électricien devrait être appelé, pour corriger toutes les anomalies rencontrées sur le réseau électrique du logement (à très court terme). Une preuve de garantie sur l unité de climatisation devrait être demandée au propriétaire vendeur. Des charnières auto-fermantes ou autres dispositifs similaires devraient être installés sur la porte de l entrée principale de l unité (à très court terme). La hauteur de la balustrade intérieure du deuxième étage devra être augmentée pour éviter un accident potentiellement dangereux (à très court terme). Un spécialiste de plancher en bois franc (pour l écartement des planches) devrait être consulté. Le fonctionnement de l échangeur d air devrait être mieux compris afin d être mieux utilisé. Le contrôle de l échangeur d air devrait être installé dans un endroit facile d accès en tout temps (à très court terme). Les Inspections Colombo Patrick Gagné Inspecteur en bâtiment

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 3900, rue Richard Montréal, QC Préparé pour : Mme Cliente Satisfaite Date de l inspection : jeudi, 4 sept, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski, I.A.B.

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété Inspections régionales Inc. http://www.inspectionsregionales.com/ courriel: info@inspectionsregionales.com Téléphone : 819-893-3460 (Gatineau) Téléphone : 514-312-8240 (Montréal) Télécopieur : 1-855-587-8858

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2950-2954, rue Duhaime Le Plateau Mont-Royal (Montréal), QC Préparé pour : M. Jacques Normand Date de l inspection : jeudi 22 novembre, 2012 Inspecté

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SITUÉE AU Montréal REQUÉRANTE Mme. Alaoui Youssef Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca www.inspectionmontreal.ca

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2130, King Edward Beaconsfield, QC Préparé pour : M. Client Satisfait Date de l inspection : jeudi, 9 septembre, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski,

Plus en détail

Norme de pratique d inspection

Norme de pratique d inspection Norme de pratique d inspection TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1 - Norme de pratique... 3 Section... 3 Mise en contexte... 3 Section 2... 3 Champs d application... 3 Section 3... 4 Nécessité d une convention...

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION

RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION RAPPORT D'INSPECTION PRÉRÉCEPTION PROPRIÉTÉ SITUÉE AU La Plaine (Terrebonne) (QC) REQUÉRANTS Mme. ALAOUI Youssef Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca

Plus en détail

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT

RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT RAPPORT D'INSPECTION PRÉACHAT PROPRIÉTÉ SITUÉE AU L Assomption, QC REQUÉRANT M. Youssef Alaoui Inspecteur en bâtiment 4018 de la Duchesse Laval (QC) H7C 2S2 Tel. 514-999-1630 info@inspectionmontreal.ca

Plus en détail

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION Nous avons sélectionnés avec minutie nous ouvriers & collaborateurs pour formés une équipe compétente pour la réalisation de votre maison

Plus en détail

Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994. www.inspectionsjm.

Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994. www.inspectionsjm. Les inspections Jean-Michel Jean-Michel Chénier CP : 2753 Succ. Buckingham Gatineau, Québec J8L 2X1 819-918-9994 www.inspectionsjm.ca Table des matières SOMMAIRE... 4 PROPRIÉTÉ INSPECTÉE... 4 DESCRIPTION

Plus en détail

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction de la formation continue et du soutien 5211 Entretien général d immeubles Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences

Plus en détail

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR EXTÉRIEUR Brique et pierre façade Cannexel côtés et arrière (étage) Balcon privé 9'x10' Rampes extérieur en aluminium noir vitrée verre clair en façade Rampes extérieur en aluminium noir avec barreaux

Plus en détail

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR DÉCLARATIONS DU SUR L IMMEUBLE 1 / PAR 2 / PAR nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 1 nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 2 ci-dessous collectivement nommés «vendeur» Ce formulaire

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS

DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS EXTÉRIEUR Fondation béton armé Murs de charpente 2 x 6 au 16 Revêtement extérieur tel que plan. Façade en maçonnerie à 50, aluminium pour le reste Toiture en aspenite OSB 15/32

Plus en détail

DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM

DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM 1. TERRAIN 1. Permis de construction. 2. Certificat d implantation et certificat de localisation. 3. Emplacement de la cour et

Plus en détail

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT

InfoMaison No.19 11 POINTS À VÉRIFIER AVANT L INSPECTION EN BÂTIMENT InfoMaison No.19 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

30-Jan-13 MAISONS DE VILLE GARCIA

30-Jan-13 MAISONS DE VILLE GARCIA 30-Jan-13 MAISONS DE VILLE GARCIA FRAIS GÉNÉRAUX Permis de construction Enregistrement de la garantie des maisons neuves Qualité Habitation Certificat de localisation Constitution de l'acte de copropriété

Plus en détail

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 Les renseignements qui sont au dossier sont issus de documents appartenant au propriétaire vendeur. Le propriétaire vendeur atteste la conformité des données

Plus en détail

Situé au cœur de Montréal dans l arrondissement Rosemont-La Petite Patrie, Le MASSON est un projet de condominiums, développé en collaboration avec

Situé au cœur de Montréal dans l arrondissement Rosemont-La Petite Patrie, Le MASSON est un projet de condominiums, développé en collaboration avec Situé au cœur de Montréal dans l arrondissement Rosemont-La Petite Patrie, Le MASSON est un projet de condominiums, développé en collaboration avec Ouellette Habitations Inc. Promoteur immobilier, présent

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec

No. Démo rapport. 78 Vinet, Repentigny, Québec Rapport d inspection pré réception No. Dossier No. Démo rapport Unité de copropriété sise au 78 Vinet, Repentigny, Québec François Dussault T.P. - 252 boul. Larochelle, Repentigny, Qc., J6A 1K9 514 923-2694

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie

Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie faire profiter de notre expérience Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois

Plus en détail

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent LES AMÉNAGEMENTS USUELS DES IMMEUBLES Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent normalement d installations et d aménagements relativement similaires qui répondent aux normes applicables et aux

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Le 26 septembre 2013 INSPECTION PRÉACHAT. Objet : Référence : Madame, Monsieur,

Le 26 septembre 2013 INSPECTION PRÉACHAT. Objet : Référence : Madame, Monsieur, Le 26 septembre 2013 Sujet : Objet : Référence : INSPECTION PRÉACHAT Madame, Monsieur, À la suite du mandat que vous nous avez confié, nous nous sommes rendus à l immeuble cité en titre, le 24 septembre

Plus en détail

Calendrier d entretien pour la maison

Calendrier d entretien pour la maison CF 47 Un entretien régulier, voilà le secret Inspecter régulièrement sa maison et en faire un bon entretien, c est tout ce qu il faut pour protéger votre investissement. Peu importe que vous fassiez quelques

Plus en détail

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster Villa de style classique à Bourglinster page 1 de 19 A. INFORMATIONS GENERALES 1. SITUATION L'immeuble construit en 2005 est érigé sur un terrain situé 11a, rue d'imbringen à L-6162 Bourglinster. La place

Plus en détail

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment.

Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Rapport d'expertise Thermographie infrarouge en bâtiment. Expert Thermographe: Mme Sylvie Petit Préparé pour : : xxxxxxx xxxxxxx Adresse : xxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxx xxx Téléphone: xxx-xxx-xxxx extérieure

Plus en détail

Qualité des environnements intérieurs. 5. Extraction localisée. 5.1 Extraction localisée de base Condition préalable

Qualité des environnements intérieurs. 5. Extraction localisée. 5.1 Extraction localisée de base Condition préalable Nombre minimal de point requis = 6; 1. Évacuation des gaz de combustion 1.1 Mesures de base pour évacuer les gaz de combustion Condition préalable Il n y a aucun appareil de combustion qui n est pas raccordé;

Plus en détail

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content

Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content 1 Évaluation Client Date : 27 Décembre 2010 #1251 Jack Content Adresse Téléphone RAPPORT Inspection 742, Rue l heureux 418-777-7777 Québec, Qc XXX XXX dddthhtthermographiqu Thermographe Caméra Distance

Plus en détail

M Le Client. Adresse du client

M Le Client. Adresse du client Rapport d Inspection Inspection Casa 514-923-7772 Septembre / 2014 Dossier 1507 Type de bâtiment Copropriété / Année 1995 Client M Le Client Adresse Adresse du client Téléphone 514-123-4567 Client - 2

Plus en détail

RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF. Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia

RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF. Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia Assurances Sékoia PROGRAMME D ENTRETIEN PRÉVENTIF À l usage exclusif des assurés Sékoia

Plus en détail

Un entrepreneur détenant la licence appropriée. L entretien du système de chauffage*

Un entrepreneur détenant la licence appropriée. L entretien du système de chauffage* Soyez prévoyant Un entrepreneur détenant la licence appropriée Un système de chauffage installé selon les différents codes en vigueur et bien entretenu par du personnel qualifié est votre meilleur gage

Plus en détail

Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs

Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Exemples de réclamations Assurance pollution pour entrepreneurs

Plus en détail

Fiabilité. Qualité. Modernité. Solidité. Design. Service. Projet ST-GEORGES. Un chez-vous sur mesure

Fiabilité. Qualité. Modernité. Solidité. Design. Service. Projet ST-GEORGES. Un chez-vous sur mesure Fiabilité Qualité Modernité Solidité Service Design Projet ST-GEORGES Un chez-vous sur mesure Quelques mots sur qui nous sommes. «Les Habitations Excellence» est une entreprise dynamique œuvrant dans le

Plus en détail

LAWADESSA INC. 26 Anselme-Lavigne, Dollard Des Ormeaux, Qc, H9A 1N4 Tel.: 514 813-8721 Fax: 514 421-9935 RAPPORT D INSPECTION

LAWADESSA INC. 26 Anselme-Lavigne, Dollard Des Ormeaux, Qc, H9A 1N4 Tel.: 514 813-8721 Fax: 514 421-9935 RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION TABLE DE MATIERES TABLE DE MATIERES... 2 CLIENT ET PROPRIETE... 3 LEXIQUE DES TERMES UTILISEES... 4 DESCRIPTION SOMMAIRE... 5 ORIENTATION... 6 DECLARATION DU PROPRIÉTAIRE... 6 L INSPECTION...

Plus en détail

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON 1 PREMIÈRE PRISE DE CONNAISSANCE DE LA MAISON La maison est-elle bien raccordée au réseau d assainissement? Si

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 LA VENTILATION DES COUVERTURES 01-01-1998 TABLE DES MATIÈRES Page 1- Historique... 1 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 3- Recommandations et investigations avant réfection... 3 4-

Plus en détail

Qu est-ce que l humidité?

Qu est-ce que l humidité? L HUMIDITÉ...utile mais parfois nuisible Qu est-ce que l humidité? L humidité peut être relative ou absolue L humidité relative : Rapport de la pression effective de la vapeur d eau à la pression maximale.

Plus en détail

OTPQ ACQC. Guide d inspection préachat Inspection de petits bâtiments

OTPQ ACQC. Guide d inspection préachat Inspection de petits bâtiments OTPQ ACQC Guide d inspection préachat Inspection de petits bâtiments Ordre des technologues professionnels du Québec 1265, rue Berri, bureau 720 Montréal (Qué.) H2L 4X4 Tél.: (514) 845-3247 - 1-800-561-3459

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

DEVIS DE CONSTRUCTION

DEVIS DE CONSTRUCTION Bureau des ventes: 5547 Rue Montpetit Sherbrooke CP: J1N-2S1 PQ Tél: (819) 359-8837 Courriel: info@maisongagnon.ca Site internet: www.maisongagnon.ca POUR PROJET DE MAISONS DE VILLES DE LA RUE GALT OUEST

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Qu est-ce qu un logement décent?

Qu est-ce qu un logement décent? direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d évaluation Qu est-ce qu un logement décent? Que vous soyez propriétaire ou locataire Quelques éléments de réponse... Octobre

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Qu'est-ce que la thermographie infrarouge

Qu'est-ce que la thermographie infrarouge Page 1 Doc #: 201010-0XXXX Adresse: Amerispec 35 Gamelin Gatineau, Québec J8Y 1V4 Inspecteur: Steve Fortin Signature: Date d inspection: XX/0X/2010 Adresse: XXX, XXX, XXX Postal Code Nom du Client: Steve

Plus en détail

9017-8914 Québec inc. RBQ 8004-4001-07

9017-8914 Québec inc. RBQ 8004-4001-07 Contrat # 2012-708 Unité C (centre droit) : lot # 4 955 816 Prix : 195 000 $ (taxes incluses) 1519 pi 2 + sous-sol Terrain : 7,21 m x 40,00 m = 288,40 m 2 Nom du/des clients : # Téléphone : Adresse actuelle

Plus en détail

Aménagement. des sous-sols. Réglementation concernant l aménagement des sous-sols dans les habitations.

Aménagement. des sous-sols. Réglementation concernant l aménagement des sous-sols dans les habitations. Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Aménagement des sous-sols Réglementation concernant l aménagement des sous-sols dans les habitations. BUANDERIE REC CH.C. juin 2009 2table des matières

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Rapport d inspection de bâtiment

Rapport d inspection de bâtiment Préparé à l attention de: Nom des clients Coordonnées Téléphone Rapport d inspection de bâtiment Bâtiment inspecté : Adresse Dossier : Date : PAR DENIS ST AUBIN ST-AUBIN & ASSOCIÉS INSPECTEURS EN BÂTIMENTS

Plus en détail

Norme de pratique de l inspection en bâtiment

Norme de pratique de l inspection en bâtiment DES INSPECTEUR ASSOCIATION NATIONALE DES INSPECTEURS ET EXPERTS EN BÂTIMENTS A.N.I.E.B Norme de pratique de l inspection en bâtiment Reconnue par l Organisme d autoréglementation du courtage immobilier

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Devis Standard. Entré charretière 20 x 40 et selon modèle (pierre 0-3/4) + ponceau 30 pour entré si besoin selon terrain.

Devis Standard. Entré charretière 20 x 40 et selon modèle (pierre 0-3/4) + ponceau 30 pour entré si besoin selon terrain. Projet: Nom client: Nom client: Représentant: Devis Standard Terrain (selon disponibilité appartenant à l entrepreneur) Excavation, remblaiement et nivelage brut terrain (max 5000pieds carré) Test sol

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION MANUELS D ENTRETIEN ET D OPERATION 01300

STANDARD DE CONSTRUCTION MANUELS D ENTRETIEN ET D OPERATION 01300 PARTIE 1 - GENERALITES 1.1 LA SECTION PRESENTE A POUR BUT D EXPLIQUER, AU CONSEIL RESPONSABLE DE PREPARER LES MANUELS D ENTRETIEN ET D OPERATION, DE QUELLE FAÇON L UNIVERSITE DE SHERBROOKE DESIRE QUE CES

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

CONSTAT D'ETAT DES LIEUX ENTRANT Dressé contradictoirement entre les soussignés

CONSTAT D'ETAT DES LIEUX ENTRANT Dressé contradictoirement entre les soussignés CONSTAT D'ETAT DES LIEUX ENTRANT Date : Dressé contradictoirement entre les soussignés Etabli par non renseigné EDL CB REUNION 1C Rocade de l'oasis Résidence Le Lotus Bleu, Appt 29 97400 SAINT DENIS Tel

Plus en détail

Rapport sommaire à la page 44 Déclaration du vendeur déjà avec les clients

Rapport sommaire à la page 44 Déclaration du vendeur déjà avec les clients C.P. 227, Mansonville, Québec, J0E 1X0 (819) 580-0471 No d'inspection: Inspecteur: Date: Adresse d'inspection:. Noms des clients: Rapport sommaire à la page 44 Déclaration du vendeur déjà avec les clients

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS

VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS VEFA ETAT DES LIEUX REMISE DES CLEFS INTRODUCTION Ce document est une check-list des choses à vérifier lorsque l on reçoit un appartement en VEFA (donc sur plan). AFFAIRES A APPORTER : 1stylo 1bloc dur

Plus en détail

Norme de pratique de l inspection en bâtiment

Norme de pratique de l inspection en bâtiment Norme de pratique de l inspection en bâtiment Préparée par l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec en collaboration avec l Association des inspecteurs en bâtiments du Québec Table

Plus en détail

RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE

RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT D ABITIBI VILLE DE VAL-D'OR RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE Règlement concernant la salubrité et l entretien des habitations. PRÉAMBULE CONSIDÉRANT QUE la Loi sur l aménagement

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES GÉNÉRALE Juin 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE

OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE À quoi sert cet outil? Les musées obtiennent une image instantanée de la situation actuelle de leur réserve et bénéficient d un diagnostic préliminaire.

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

117 rue du Serrurier, Lévis (QC) G6V 8M3 581-318-2110 #201

117 rue du Serrurier, Lévis (QC) G6V 8M3 581-318-2110 #201 117 rue du Serrurier, Lévis (QC) G6V 8M3 581-318-2110 #201 MAISON À UN ÉTAGE ET DEMI À VENDRE À LÉVIS CLÉ EN MAIN DANS UN SECTEUR PAISIBLE ET PRÈS DES SERVICES 10 PIÈCES 3 CHAMBRES 2 SALLES DE BAIN 1 SALLE

Plus en détail

Inutilisable pour. transaction. Compte tenu de l importance que revêtent les déclarations qui suivent, le vendeur doit transmettre les informations

Inutilisable pour. transaction. Compte tenu de l importance que revêtent les déclarations qui suivent, le vendeur doit transmettre les informations FORMULAIRE OBLIGATOIRE DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE (TERRAIN ET BÂTIMENTS, CIRCONSTANCES ET DÉPENDANCES) Inutilisable pour Formulaire élaboré en collaboration avec l Association des inspecteurs

Plus en détail

Q UELQUES MOTS SUR QUI NOUS SOMMES

Q UELQUES MOTS SUR QUI NOUS SOMMES Q UELQUES MOTS SUR QUI NOUS SOMMES «Les Habitations Excellence» est une entreprise dynamique oeuvrant dans le domaine de la construction résidentielle neuve et usagée. La devise de l entreprise : En offrir

Plus en détail

Mise en application des exigences. visant à améliorer la sécurité dans le bâtiment. pour les immeubles utilisés comme logement

Mise en application des exigences. visant à améliorer la sécurité dans le bâtiment. pour les immeubles utilisés comme logement Mise en application des exigences visant à améliorer la sécurité dans le bâtiment pour les immeubles utilisés comme logement Préparé par la : Direction de l expertise technique et du soutien à l industrie

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

L AIR ET L HUMIDITÉ Un guide pour comprendre et régler les problèmes d humidité dans les habitations

L AIR ET L HUMIDITÉ Un guide pour comprendre et régler les problèmes d humidité dans les habitations L AIR ET L HUMIDITÉ Un guide pour comprendre et régler les problèmes d humidité dans les habitations AU CŒUR DE L HABITATION LA SCHL AU CŒUR DE L HABITATION La (SCHL) est l autorité en matière d habitation

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz Rapport de l Etat de l Installation Intérieure de Gaz Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : AFNOR NF P 45-500 09 h 00 01 h 45 La présente

Plus en détail

244 900 $ Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles (Montréal) Quartier Rivière-des-Prairies

244 900 $ Rivière-des-Prairies/Pointe-aux-Trembles (Montréal) Quartier Rivière-des-Prairies Fabio Fontana, Courtier immobilier agréé A-CHAT.CA Agence immobilière 1, pl Ville-Marie #2028 Montréal (QC) H3B 2C4 http://www.fabiofontana.com 514-249-9037 / 514-587-2609 Télécopieur : 514-587-2615 fabio@a-chat.ca

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

acceptée Cadastre 2651388 acceptée Zonage Nbre pièces 9 Nbre chambres 3+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 4+1

acceptée Cadastre 2651388 acceptée Zonage Nbre pièces 9 Nbre chambres 3+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 4+1 Luc Fournier, Courtier immobilier agréé GROUPE SUTTON IMMOBILIA INC. Agence immobilière 793, RUE MONT-ROYAL EST MONTREAL (QC) H2J 1W8 http://www.suttonquebec.com 514-529-1010 Télécopieur : 514-597-1032

Plus en détail

Norme de pratique professionnelle pour l inspection visuelle de bâtiments principalement résidentiels

Norme de pratique professionnelle pour l inspection visuelle de bâtiments principalement résidentiels Norme de pratique professionnelle pour l inspection visuelle de bâtiments principalement résidentiels ASSOCIATION DES INSPECTEURS EN BÂTIMENTS DU QUÉBEC Une publication de l Association des inspecteurs

Plus en détail

PRENDRE EN CHARGE DES PROBLÈMES D HUMIDITÉ ET DE MOISISSURE DANS VOTRE DEMEURE

PRENDRE EN CHARGE DES PROBLÈMES D HUMIDITÉ ET DE MOISISSURE DANS VOTRE DEMEURE PRENDRE EN CHARGE DES PROBLÈMES D HUMIDITÉ ET DE MOISISSURE DANS VOTRE DEMEURE Santé Canada considère la croissance de moisissure à l'intérieur comme un risque important pour la santé. Le terme moisissure

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur Manuel de l utilisateur Borne de recharge de niveau 2 pour véhicule électrique EVC30T/EVC30T-IN ELMEC inc. JUIN 2014 (REV8) Table des matières 1 Aperçu... 2 2 Liste des pièces... 3 3 Spécifications...

Plus en détail

Devis technique pour cottage et bungalow projet Ste-Sophie

Devis technique pour cottage et bungalow projet Ste-Sophie Devis technique pour cottage et bungalow projet Ste-Sophie Légende : (S) Standard (O) Optionnel (N) Non inclus Aménagement extérieure / agrandissement (S) Terrain défriché 20 pieds en façade et sur les

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE ATTRAIT TOURISTIQUE

AIDE-MÉMOIRE ATTRAIT TOURISTIQUE TOURISME CULTURE ACCESSIBLES AIDE-MÉMOIRE ATTRAIT TOURISTIQUE Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte MISE À JOUR MARS 2014 TABLE DES MATIÈRES STATIONNEMENT 3 ENTRÉE

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex. 7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.com NOTICE DB-30 Ce manuel de montage contient les éléments

Plus en détail

Les Terrasses Saint-Thomas

Les Terrasses Saint-Thomas Les Terrasses Saint-Thomas SIX CONDOMINIUMS 5 ET DEMI 1010 pc Les Terrasses Saint-Thomas est un magnifique projet d ensemble résidentiel homogène, composé de condominium et de logements de quatre et cinq

Plus en détail

Guide d installation. Simplement le meilleur du bois

Guide d installation. Simplement le meilleur du bois Guide d installation Simplement le meilleur du bois Notes importantes Il est important de lire, comprendre et respecter la procédure d installation pour valider la garantie du manufacturier. Gardez le

Plus en détail

Liste d inspection des lieux (CFMA)

Liste d inspection des lieux (CFMA) Liste d inspection des lieux (CFMA) Basée sur le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (adopté en mai 2010) Atelier ou lieu: Inspecté par : Date de l inspection : Page 1 sur 5 Liste des lieux

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE APPARTEMENTS

DESCRIPTIF TECHNIQUE APPARTEMENTS DESCRIPTIF TECHNIQUE APPARTEMENTS CONSTRUCTION D'UN IMMEUBLE EN PPE A SAULES BÂTIMENT B - UNITE C LIEU : Saules PARCELLE : article 1709 Ch. de la Grève 3a 2025 Chez-le-Bart Tél. 032 846 45 95 Fax 032 846

Plus en détail

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL

NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE NOM DU BÂTIMENT ADRESSE VILLE PROVINCE CODE POSTAL Table des matières Rappel - étapes à suivre Mise à jour et liste de distribution Mesures à prendre en cas d incendie À tous

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Non émises Frais communs. Non émis. Non émises. Nbre pièces 8 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0

Non émises Frais communs. Non émis. Non émises. Nbre pièces 8 Nbre chambres 2+0 Nbre salles de bains + salles d'eau 1+0 Sandra Lessard, Courtier immobilier CAPITAL RLH INC. Agence immobilière 500, de la Montagne #806 Montréal (QC) H3C 4T6 http://www.capitalrlh.com 514-322-2146 / 514-607-3214 Télécopieur : 514-322-2146 sandra.lessard@capitalrlh.com

Plus en détail