Conflits d intérêts. Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conflits d intérêts. Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE"

Transcription

1 Conflits d intérêts Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE Salarié Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Santé Bertrand Souweine LMGE UMR UDA-CNRS 6023 Service de Réanimation, CHU Clt-Fd

2 Objectif Connaître les éléments de prévention et de surveillance des infections liées aux CVC Qui s imposent aux IDE et aux AS Issus des recommandations Public : IDE et AS de réanimation 2010

3 Infection de cathéter Plan Eléments d épidémiologie Moyens de prévention

4 Définition Micro-organismes présents sur la surface interne et/ou externe du CVC Responsables d une infection locale ou générale infection locale : infection de site : pus site d entrée ou tunnelite infection générale : BLC : bactériémie liée au cathéter

5 Warren DK, Crit Care Med 2006

6 EPIDEMIOLOGIE EXPRESSION DES RESULTATS : Taux : fraction (Numérateur / dénominateur) Numérateur : colonisation, infection, bactériémies Dénominateur : Nombre de patients ou nombre de CVC Taux d attaque en % (Incidence cumulative) Durée de cathétérisation totale des patients Taux d incidence /1000 j CVC (Densité d incidence)

7 Evolution des colonisations de CVC et des BLC

8

9 Mécanisme de l infection Biofilm : microorganismes sur support

10 Mécanismes de la colonisation La colonisation est la première étape de l infection

11 Mécanismes de la colonisation

12 Définitions Colonisation Culture quantitative CVC ufc/ml Infection locale liée au CVC : Culture quantitative CVC ufc/m et Pus au site d entrée ou tunnelite Infection générale Culture quantitative CVC ufc/m et Régression totale ou partielle des signes infectieux dans les 48 h du retrait Bactériémie liée au CVC

13 Définitions Bactériémie liée au CVC Hémocultures positives dans les 48h encadrant le retrait et Un des critères suivants avec le même microorganisme Culture quantitative CVC ufc/ml Culture positive du site d insertion Rapport HC quantitative centrale / HC périphérique 5 Délai de positivité HC centrale / HC périphérique 2

14 Moyens de Surveillance Registre des CVC, CA, CD Registre des BLC TO = 90% et TU CVC de 60% 200 jours de cathétérisation par lits et par an Pour un seuil de 0,5 BLC / 1000 j 1 à 2 BLC / an pour 10 lits en moyenne

15 Moyens de Prévention

16 , % de jours de cathétérisation Alonso-Echanove ICHE 2003

17

18 The role of understaffing in central venous catheterassociated bloodstream infections. Fridkin SK, ICHE 1996

19 Personnel informé, formé et en nombre suffisant

20 Check-list HAS Préparation cutanée Dépilation de la zone à l aide d une tondeuse électrique Proscrire le rasage mécanique HAS, check-list «Pose d un CVC», 2011

21 Préparation cutanée R111 et Check-list HAS Préparation cutanée en 4 temps, toujours recommandé Détersion savon moussant antiseptique Rinçage eau stérile Séchage Désinfection avec antiseptique alcoolique que l on laisse sécher spontanément Détersion réellement utile en réa? 2 applications successives d un antiseptique alcoolique?

22 CHL, 0.025% benzalkonium chloride, 4% benzylic alcohol Mimoz O. Arch Intern Med 2007

23 * * Probability of catheter colonization in the 0.5% alcoholic CG, 2% aqueous CG, and 10% PVI groups; *, P < 0.05 Vallés J, Infect Control Hosp Epidemiol 2008; 29:

24 R110 et Check-list HAS 2011 Pose réalisée par opérateur entraînée portant une tenue chirurgicale Coiffe Masque chirurgical Blouse stérile Gants stériles Champ stérile couvrant l intégralité du champ opératoire Check-list HAS «CVC» 2011

25 R108 Pas de pommade ou de crème antibiotique lors de la pose Application polyxine/bacitracine/néomycine Pas de différence mais manque de puissance. Maki DG AmJ Med 1981, Maki DG ICAAC 1986 Mais sélection de Candida Sp au point d émergence Flowers RHG ICAAC 1986 PVPI / Bactériémie (RR=0.5 [ ] : pas d impact Maki DG ICAAC 1986

26 R114 Manipulations Limiter au maximum les manipulations FHA avant toute manipulation Respecter le système clos Désinfection des embouts et robinets avec compresses stériles imprégnées d antiseptiques alcooliques

27 Rythme des pansements Timsit JF. Jama 2009 Ne pas refaire le pansement 1 fois / 96 heures Sauf souillure ou perte d étanchéité. Changer les lignes de perfusion > 2 jours mais Changer les tubulures après transfusion sanguine Changer les tubulures tous les jours si émulsion lipidique

28 Pansements antiseptiques Timsit JF, Jama 2009

29 Pansements antiseptiques : OUI Pansement hyperadhésifs : NON Timsit JF, Am J Respir Crit Care Med 2012

30 Pas de changement systématique du CVC mais Remplacer les CVC posés dans de mauvaises conditions Retirer le CVC dès qu il n est plus nécessaire Evaluer quotidiennement l indication du maintien du CVC

31 Taking-home messages 1. Elaborer, standardiser, formaliser et diffuser à l ensemble des acteurs, les procédures 2. Mettre en place un programme de formation et d éducation des équipes soignantes 3. Respecter (et faire respecter) les bonnes pratiques d hygiène 4. Surveillance des taux d infections et restitution des résultats aux équipes

Les facteurs de risque d ILC

Les facteurs de risque d ILC Facteurs de risque Les facteurs de risque d ILC Le matériel utilisé Adhérence des micro organismes > pour les cathéters en PVC La densité de la flore cutanée au site d insertion Le nombre de manipulations

Plus en détail

Prévention des infections liées aux cathéters veineux centraux

Prévention des infections liées aux cathéters veineux centraux Prévention des infections liées aux cathéters veineux centraux Anne-Marie Rogues Hygiène Hospitalière - Unité Inserm 657 Particularités Divers types de CVC et contextes d utilisation variés Travaux en

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide 2. Ongles courts et sans vernis

Plus en détail

Surveillance des infections liées aux CVC. F L Hériteau Journée scientifique du Cclin Est Dijon 14 mars 2013

Surveillance des infections liées aux CVC. F L Hériteau Journée scientifique du Cclin Est Dijon 14 mars 2013 Surveillance des infections liées aux CVC F L Hériteau Journée scientifique du Cclin Est Dijon 14 mars 2013 Bactériémies liées aux CVC en réanimation ProPIN 2009-2013 Objectifs quantifiés de résultats

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014

Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014 Comment mener un audit CVC hors réanimation Contexte national Sarah Jolivet (interne) Gisèle Bendjelloul (infirmière hygiéniste) UHLIN 26/04/2011 Enquête nationale de prévalence 2006 : 4.6% des patients

Plus en détail

Visite de risques en réanimation adulte

Visite de risques en réanimation adulte Visite de risques en réanimation adulte Qualité et sécurité de la pose et de l entretien des cathéters veineux centraux (CVC) MOUET A., MORENO V., LESTEVEN C., PROUST V., D'ALCHE GAUTIER M-J., LE COUTOUR

Plus en détail

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable)

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable) Fiche n 1 : Avant la pose de CCI Audit organisationnel : 1 fiche par établissement «poseur» Répondre à l'ensemble des questions ci-dessous 1-1 Une Check-list Voie Veineuse Centrale est mise en place dans

Plus en détail

FÉVRIER 2016 HELUIN VALÉRIE, IDE HYGIÉNISTE

FÉVRIER 2016 HELUIN VALÉRIE, IDE HYGIÉNISTE FÉVRIER 2016 HELUIN VALÉRIE, IDE HYGIÉNISTE La Clinique Mégival accueille: 95 lits d hospitalisation de chirurgie et de médecine 30 lits de soins de suite et de réadaptation 18 places de chirurgie ambulatoire

Plus en détail

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL CATHETER VEINEUX CENTRAL 8.04 Objectif La mise en œuvre de techniques de soins rigoureuses, écrites et respectées par tous, peut permettre de réduire considérablement la fréquence des infections de cathéters

Plus en détail

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires En établissement de santé En HAD Fréquence d exposition Prévalence

Plus en détail

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 I Indication C est un fin tuyau en silicone ou PVC introduit dans le système veineux profond. Sa longueur est d environ 30cm chez l adulte mais seuls 10 à 15 cm

Plus en détail

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Réunion du réseau des Professionnels de Santé du Secteur des Soins de Ville, HAD, SSIAD, IDE Libéraux de Midi-Pyrénées ARLIN Midi-Pyrénées 9 juin 2016

Plus en détail

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Voies Veineuses Centrales et Procédures Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Présentation du service 14 lits de réanimation médicale adulte 750 patients/an Durée moyenne de séjour : 6.5 jours

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Formation en ligne Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures N.

Plus en détail

Quel antiseptique pour les soins des CVC en réanimation? Olivier MIMOZ Service d Anesthésie-Réanimation Inserm U-1070 Université de Poitiers

Quel antiseptique pour les soins des CVC en réanimation? Olivier MIMOZ Service d Anesthésie-Réanimation Inserm U-1070 Université de Poitiers Quel antiseptique pour les soins des CVC en réanimation? Olivier MIMOZ Service d Anesthésie-Réanimation Inserm U-1070 Université de Poitiers Conflits d intérêt Bayer Health-Care Sarget Viatris Meda Cardinal

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE Unité de Gestion du Risque Infectieux ( UGRI) Jeudi

Plus en détail

SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION

SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION Hélène LEFORT Cadre infirmier Service de Réanimation Médicale Hôpitaux de Brabois CHRU NANCY 18ème

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

L abord vasculaire en EHPAD

L abord vasculaire en EHPAD L abord vasculaire en EHPAD 3éme journée de formation et d information Prévention du risque infectieux en EHPAD Mardi 10 mai 2011 ARLIN Nord Pas-de-Calais Denis Thillard ARLIN Haute Normandie Différents

Plus en détail

ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES

ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES ASEPTIE DES GESTES ECHO- GUIDES GRRIF SEPTEMBRE 2012 Bernard Maillet - Pascal Pillon Deux types de housse : petite en A et plus grande (longueur 2 m) en B EXEMPLE DE PROTOCOLE HOSPITALIER A B A B C A :

Plus en détail

STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE

STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE Dr MS. HADDAD (Service d Hygiène Hospitalière) Dr S. HIDOURI (Service de Chirurgie Pédiatrique) EPS Monastir INTRODUCTION INTRODUCTION

Plus en détail

RIPHH Nord. Décembre 2012 Lyon. Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est

RIPHH Nord. Décembre 2012 Lyon. Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins RIPHH Nord Décembre 2012 Lyon Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière

Plus en détail

Freins à l application des recommandations

Freins à l application des recommandations Freins à l application des recommandations PRÉVENTION DES INFECTIONS LIÉES AUX CATHÉTERS VEINEUX PÉRIPHÉRIQUES ---------- Premiers RÉSULTATS Commission Soins Daniel ZARO-GONI XXIIe Congrès National de

Plus en détail

Prise en charge des CVC en réanimation adulte

Prise en charge des CVC en réanimation adulte Prise en charge des CVC en réanimation adulte De l audit des ressources à l auto-évaluation des pratiques de soin au sein du réseau REACAT Réseau REACAT 2000-01 M. Aggoune, F Paule, S Maugat, C Joly et

Plus en détail

Manipulation des dispositifs intra-vasculaires

Manipulation des dispositifs intra-vasculaires Manipulation des dispositifs intra-vasculaires Absence de lien d intérêt PRINOI 24 avril 2015 Céline Frömme EPSMR/CHGM Laetitia Lyannaz ARLIN RM Page 1 Déroulement Contexte Questions posées aux participants

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE. Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB

BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE. Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB 1 BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE 06 avril 2017 AFSOS 2017 Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB Présentation 2 Rappel sur la cci Surveillance de la CCI au retour de bloc La perfusion sur

Plus en détail

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon PICC LINE une évaluation des pratiques EOHH CHU de Dijon Problématiques Justification de l audit/évaluation : Suite à un signalement interne par le responsable médical d un service, de plusieurs infections

Plus en détail

Epidémiologie des infections sur Chambres à Cathéter Implantables

Epidémiologie des infections sur Chambres à Cathéter Implantables Epidémiologie des infections sur A.M. Rogues Hygiène Hospitalière CHU de Bordeaux Université Bordeaux 2 Journées Régionales d Hygiène Hospitalière - Brest - 11 décembre 2009 Propos limité au : Système

Plus en détail

nouveaux abords pas sans risque

nouveaux abords pas sans risque PICCLINE et MIDLINE Cathéters veineux à insertion périphérique nouveaux abords pas sans risque «Journée d Echanges» Instituts de formation aux carrières de santé 21 Novembre 2014 Anne Blancard / IDE Hygiène

Plus en détail

PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations

PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations 1 Prévention des infections d origine endogène Séjour préopératoire Infections à distance Dépilation Contamination champ opératoire

Plus en détail

Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée concernant la manipula

Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée concernant la manipula Utilisation du cathéter Manipulation du cathéter, des tubulures et robinets Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée

Plus en détail

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI)

Fiche pratique Chambre à Cathéter Implantable (CCI) Indications La chambre à cathéter implantable (CCI) est un abord veineux central de longue durée (supérieur à 3 mois) utilisé le plus souvent pour : - la chimiothérapie anticancéreuse, - la nutrition parentérale,

Plus en détail

Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique

Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique Jean-Christophe Lucet (et B Grandbastien), pour le groupe de travail SF2H Nantes, le 3 juin 2016

Plus en détail

BACTERIEMIE CHEZ UN PATIENT AYANT UN CATHETER VEINEUX CENTRAL : conduite à tenir

BACTERIEMIE CHEZ UN PATIENT AYANT UN CATHETER VEINEUX CENTRAL : conduite à tenir BACTERIEMIE CHEZ UN PATIENT AYANT UN CATHETER VEINEUX CENTRAL : conduite à tenir DESC Réanimation médicale Septembre 2009 - Limoges Corine VUILLAUME Colonisation extraluminale cvc courte durée 3 problématiques:

Plus en détail

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : Ref. Service : Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure à pour

Plus en détail

Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses

Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses Les produits d usage courant Antiseptiques : Bactéricide à large spectre, rapidité d action Produits courants en milieu de soins Polyvidone

Plus en détail

BACTERIEMIE, SEPTICEMIE Objectif. Techniques et méthodes I - LES BACTERIEMIES NOSOCOMIALES

BACTERIEMIE, SEPTICEMIE Objectif. Techniques et méthodes I - LES BACTERIEMIES NOSOCOMIALES BACTERIEMIE, SEPTICEMIE 2.04 Objectif Les bactériémies nosocomiales (BN) représentent 8 à 10% des infections nosocomiales (IN). Leur pronostic est souvent sévère : la mortalité attribuable est estimée

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 5 Document réalisé par l ARLIN- de Normandie,, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

Infections et cathéter veineux périphérique. LS Aho-Glélé Mars 2015

Infections et cathéter veineux périphérique. LS Aho-Glélé Mars 2015 Infections et cathéter veineux périphérique LS Aho-Glélé Mars 2015 «Primum non nocere» Objectifs de la médecine : «avoir, dans les maladies, deux choses en vue : être utile ou du moins ne pas nuire»» Hippocrate

Plus en détail

Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations?

Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations? «Toute société, tout groupe professionnel qui élabore des recommandations est confronté à la question suivante non encore résolue : quel est le meilleur moyen pour mettre en œuvre ces recommandations et

Plus en détail

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008 Page : 1 MISE A JOUR N version : OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole préparation et pose de perfusion section pose sous cutanée OBJET Décrire la technique de

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI)

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) EOHI : Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) - Mmes S. Nottebaert, Dr Caroline LAURANS, médecin hygiéniste, pour l Équipe Opérationnelle d Hygiène et d Infectiologie

Plus en détail

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice Les Hémocultures -De la prescription au Laboratoire D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice CONSTAT Fréquence et importance de la réalisation d hémocultures

Plus en détail

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : La présente instruction décrit le pansement et la manipulation de la chambre à cathéter implantable. 2. DOMAINE D APPLICATION : La présente instruction s applique au niveau du Service d Hématologie.

Plus en détail

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte)

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte) 1. Objet : Ce mode opératoire décrit la réalisation des hémocultures, examens permettant de faire le diagnostic des bactériémies et fongémies. Le prélèvement unique consiste à prélever en même temps 4

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide (si présente) 2. Ongles courts

Plus en détail

Service de Médecine Préventive Hospitalière

Service de Médecine Préventive Hospitalière 1. Objet CATHÉTER VEINEUX CENTRAL CHEZ L'ADULTE: RECOMMANDATIONS ET TECHNIQUE POUR LE TRANSCATHÉTÉRISME Les cathéters veineux centraux sont essentiels pour une prise en charge optimale d un nombre croissant

Plus en détail

Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997

Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997 Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997! Calot, Masque et gants stériles! Casaque stérile «par analogie à la pose d un cathéter veineux central»! Champ stérile Recommandations pour

Plus en détail

FAQ : Antisepsie de la peau saine avant un geste invasif chez l adulte

FAQ : Antisepsie de la peau saine avant un geste invasif chez l adulte FAQ : Antisepsie de la peau saine avant un geste invasif chez l adulte L évolution des produits antiseptiques et des connaissances nous a logiquement amenés, depuis 2013, à reconsidérer nos stratégies

Plus en détail

Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch

Mise à jour de la conférence de consensus gestion pré-opératoire du risque infectieux  Marie Froesch Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch CONTEXTE Conférence de consensus " gestion du risque pré-opératoire du risque infectieux " recommandations

Plus en détail

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène des mains : La place des solutions hydro-alccoliques 1 «Outil de contact» Outil de travail Richesse en germes Vecteur d infections Transmission

Plus en détail

ASEPSIE / ANTISEPSIE. IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017

ASEPSIE / ANTISEPSIE. IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017 ASEPSIE / ANTISEPSIE IMFSI 1ère année Dr C. MIQUEL 14/03/2017 1 ASEPSIE : DEFINITION Préfixe «a» : sans Sepsis (grec) : microbe Méthode préventive qui correspond à l ensemble des mesures propres à empêcher

Plus en détail

Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux

Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux XIIe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS JEUDI 17 AVRIL 2014 ROUEN Michèle AGGOUNE Organisée

Plus en détail

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Dr Stéphanie EDOUARD Praticien Hygiéniste - EOH Corinne LECLERC IDE coordinatrice Oncologie Centre Hospitalier de DIEPPE Jeudi 27 Avril 2017 XVeme

Plus en détail

PR SPI 05 Page 1 sur 7. Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation et de gestion des cathéters veineux

PR SPI 05 Page 1 sur 7. Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation et de gestion des cathéters veineux PR SPI 05 Page 1 sur 7 Indice de révision 01 Gestion des cathéters veineux Date d application : 18 février 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation

Plus en détail

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais «Audit CVP» Cathéters veineux périphériques Formation des auditeurs et des relais Objectifs et référentiels utilisés 1. Mesurer l application des bonnes pratiques 2. Sensibiliser le personnel aux recommandations

Plus en détail

Prévention des infections nosocomiales en réanimation transmission croisée et nouveau-né exclus

Prévention des infections nosocomiales en réanimation transmission croisée et nouveau-né exclus Prévention des infections nosocomiales en réanimation transmission croisée et nouveau-né exclus Jacques Duranteau, SRLF, SFAR Département d'anesthésie Réanimation, CHU de Bicêtre, 78 rue du Général Leclerc,

Plus en détail

L Hygiène en anesthésie

L Hygiène en anesthésie L Hygiène en anesthésie M. Frédéric FLORAC Mme Marie-Laure LANNEAU Dr Sarah THEVENOT Journée Régionale Poitevine de formation IADE Samedi 23 janvier 2016 Introduction Infections associées aux soins (IAS)

Plus en détail

Hygiène des mains et prévention du risque infectieux

Hygiène des mains et prévention du risque infectieux JOURNEE DE FORMATION DU PRINTEMPS DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE Jeudi 2 avril 2015 Hygiène des mains et prévention du risque infectieux Sandrine BIANGOMA, PH hygiène Monique BRUN, cadre hygiène

Plus en détail

BACTERIEMIES ASSOCIEES AUX SOINS

BACTERIEMIES ASSOCIEES AUX SOINS BACTERIEMIES ASSOCIEES AUX SOINS Infections associées aux soins KEITA-PERSE O., Monaco Juillet 2010 Les bactériémies associées aux soins (BAS) sont des infections graves, dont le taux de mortalité est

Plus en détail

Infection de cathéter implanté

Infection de cathéter implanté Infection de cathéter implanté Facteurs de risque Prévention et précautions de prise en charge Emmanuelle Martin, microbiologiste, praticien hygiéniste CHI Elbeuf-Louviers Cathéter à chambre implantable:

Plus en détail

Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne)

Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne) Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne) Introduction ISO = 3 ème infection associée aux soins 13.5% des

Plus en détail

LES PLAIES CHRONIQUES du sujet âgé. Règles d hygiène. Prévention du risque infectieux lors des soins de plaies chroniques

LES PLAIES CHRONIQUES du sujet âgé. Règles d hygiène. Prévention du risque infectieux lors des soins de plaies chroniques LES PLAIES CHRONIQUES du sujet âgé Règles d hygiène Prévention du risque infectieux lors des soins de plaies chroniques Objectifs du soin Appliquer les bonnes pratiques afin de réduire le risque infectieux

Plus en détail

VOIES VEINEUSES CENTRALES

VOIES VEINEUSES CENTRALES VOIES VEINEUSES CENTRALES C.H.R.A Date de diffusion : 01/01/1996 Version : 01 PROTOCOLE DE POSE ET DE GESTION DES VOIES VEINEUSES CENTRALES Rédigé par : Equipe soignante réanimation, Unité d hygiène Vérifié

Plus en détail

Antisepsie : les questions débattues en France en 2016

Antisepsie : les questions débattues en France en 2016 Antisepsie : les questions débattues en France en 2016 Pour le groupe de travail Bruno Grandbastien Service de Gestion du Risque Infectieux, des Vigilances et d Infectiologie (SGRIVI), CHRU de Lille Faculté

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités. Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016

Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités. Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016 Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016 Recommandations SF2H 2016 ANTISEPSIE DE LA PEAU SAINE AVANT

Plus en détail

Gestion pré-opératoire du risque infectieux Recommandations pour la préparation cutanée de l'opéré

Gestion pré-opératoire du risque infectieux Recommandations pour la préparation cutanée de l'opéré Gestion pré-opératoire du risque infectieux Recommandations pour la préparation cutanée de l'opéré Mise à jour de la conférence de consensus Société Française d Hygiène Hospitalière OCTOBRE 2013 Date:18/01/2015

Plus en détail

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1 Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre 2013 1 Présentation de l hôpital universitaire Paul BROUSSE 737 lits, dont : 135 lits pôle MFADU 15 lits de Réanimation 14 lits Soins intensifs

Plus en détail

Règles du jeu. Testez vos connaissances: BINGO! Sur la conférence de consensus. 1- La douche préopératoire estelle recommandée?

Règles du jeu. Testez vos connaissances: BINGO! Sur la conférence de consensus. 1- La douche préopératoire estelle recommandée? Testez vos connaissances: BINGO! Sur la conférence de consensus Réunion du réseau des IDEs et Cadres Hygiénistes d Aquitaine Le 18 juin 2015 Ce support (et jeu) a été conçu par Dr Catherine CHAPUIS Dr

Plus en détail

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Eliane de LAPPARENT IDE Hygiéniste Service d Epidémiologie et d Hygiène Hospitalières - CHU DIJON Septembre 2015 Les précautions standard

Plus en détail

Nouvelles recommandations : Présentation et argumentation, choix de l antiseptiquel

Nouvelles recommandations : Présentation et argumentation, choix de l antiseptiquel Nouvelles recommandations : Présentation et argumentation, choix de l antiseptiquel Journées CoCLINNOR : Antisepsie de la peau saine avant un geste invasif chez l adulte l Nouvelles recommandations SF2H

Plus en détail

Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques

Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques Journée de formation interrégionale «Actualités et prévention des infections sur cathéters» Saint Malo - 21 octobre 2010 Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques Résultats

Plus en détail

1 ère Journée Régionale Nord-Pas-de-Calais-Picardie de Prévention des Infections Associées aux Soins en Pédiatrie et Néonatologie

1 ère Journée Régionale Nord-Pas-de-Calais-Picardie de Prévention des Infections Associées aux Soins en Pédiatrie et Néonatologie 1 ère Journée Régionale Nord-Pas-de-Calais-Picardie de Prévention des Infections Associées aux Soins en Pédiatrie et Néonatologie Ludivine LACAVÉ, François L HÉRITEAU pour le groupe de pilotage du réseau

Plus en détail

MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER :

MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER : MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER : INTÉRÊTS ET DIFFICULTÉS EN GÉRIATRIE Dr Markiewicz Amélie, Praticien Hygiéniste CH Seclin Mme Renard Hélène, IDE Hygiéniste CH Seclin et EHPAD 5ème Journée Hygiène

Plus en détail

Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1

Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1 Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en 2014 Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1 Présentation du CH de Niort Département des Deux-Sèvres

Plus en détail

Jeudi 20 novembre 2008

Jeudi 20 novembre 2008 1 5 ème Conférence de Consensus organisée conjointement par la Société Française d Anesthésie et de Réanimation SFAR Société de Réanimation de Langue Française SRLF. Prévention des Infections Nosocomiales

Plus en détail

Limiter les infections nosocomiales: Les mesures d hygiène qui marchent vraiment

Limiter les infections nosocomiales: Les mesures d hygiène qui marchent vraiment Limiter les infections nosocomiales: Les mesures d hygiène qui marchent vraiment Antoine ROCH, Marseille Isabelle JOUSSET, Marseille Soutien: SAGE Taux d incidence d'infections nosocomiales en réanimation

Plus en détail

GESTION PRE OPERATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX

GESTION PRE OPERATOIRE DU RISQUE INFECTIEUX COMITÉ D ORGANISATION SFHH Présidente, Marie-Louise GOETZ Coordonnateur, Jacques FABRY SOCIETES PARTENAIRES ANAES Sociétés Françaises de chirurgie AFU,SFCP,SOFCOT,SFORL,SFC SF Neuro-chir, SF Ophtalmo,

Plus en détail

Centre Hospitalier Moulins-Yzeure

Centre Hospitalier Moulins-Yzeure Préparation cutanée de l opéré en activité ambulatoire: mise en œuvre de la conférence de consensus gestion préopératoire du RI SF2H 2013 S de Larouzière Marjorie Dru-Pichard N Privat CH de Moulins-Yzeure

Plus en détail

Connecteurs de sécurité sur accès vasculaire : enquête de connaissances, attitudes et pratiques dans 27 services utilisateurs

Connecteurs de sécurité sur accès vasculaire : enquête de connaissances, attitudes et pratiques dans 27 services utilisateurs Connecteurs de sécurité sur accès vasculaire : enquête de connaissances, attitudes et pratiques dans 27 services utilisateurs Yolène CARRE (Service d Hygiène Hospitalière - CHU Bordeaux-France) 1 Contexte

Plus en détail

Indications du PICC. Autres utilisations PICC-LINE PICC-LINE

Indications du PICC. Autres utilisations PICC-LINE PICC-LINE PICC-LINE Cathéter central inséré par voie périphérique PICC-LINE Cathéter veineux central inséré par voie périphérique B Grisi C Haond REPH RA 13/10/2011 Avantages / VVC classique + de confort? - d infection

Plus en détail

REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE

REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE REFECTION DU PANSEMENT DU PICC LINE Les différentes étapes! RAPPEL : Tout pansement souillé ou non occlusif doit être changé sans délai LE MATERIEL NECESSAIRE! Habillage : Avant tout soin : Friction Hydro-alcoolique

Plus en détail

Hygiène des mains. Au plus près du soin: Friction désinfection: Hydro Alcoolique

Hygiène des mains. Au plus près du soin: Friction désinfection: Hydro Alcoolique Hygiène des mains Au plus près du soin: Friction désinfection: Hydro Alcoolique R12 Hygiène des mains et port des gants R12- Il est fortement recommandé de réaliser, avant l insertion du cathéter, un traitement

Plus en détail

Antisepsie avant des actes invasifs : what s up?

Antisepsie avant des actes invasifs : what s up? Antisepsie avant des actes invasifs : what s up? Pour le groupe de travail Bruno Grandbastien Service de Gestion du Risque Infectieux, des Vigilances et d Infectiologie (SGRIVI), CHRU de Lille Faculté

Plus en détail

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané»

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» «Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» Journée annuelle du réseau AES CCLIN Sud-est 17 Janvier 2013 V Montigny IDE Hygiéniste Centre hospitalier de Belley Centre Hospitalier

Plus en détail

Georgette Grech 1, Nadim Cassir 1, Sami Hraiech 2, Laurent Papazian 2 Isabelle Jousset 2, Sabine Valéra 2, Fanny Genoud 1. CLIN Hôpital Nord 2

Georgette Grech 1, Nadim Cassir 1, Sami Hraiech 2, Laurent Papazian 2 Isabelle Jousset 2, Sabine Valéra 2, Fanny Genoud 1. CLIN Hôpital Nord 2 Utilisation de Lingettes pré-imprégnées de Chlorexidine à 2% pour la Toilette de Patients de Réanimation : Impact sur le Taux d Incidence des Bactériémies, le Confort des Patients et le Temps de Travail

Plus en détail

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE LES RECOMMANDATIONS OBJECTIF: gestion du risque infectieux Réduire le nombre de micro-organismes présents sur la peau en agissant le plus largement possible sur les flores

Plus en détail

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Eliane de LAPPARENT IDE Hygiéniste Service d Epidémiologie et d Hygiène Hospitalières - CHU DIJON Les précautions standard Septembre 2004

Plus en détail