Prof. Dr. Stephan M. Wagner Rolf Jaus

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prof. Dr. Stephan M. Wagner Rolf Jaus"

Transcription

1 Développement des collaborateurs et évolution des salaires dans le secteur des achats Etude 2014

2 Prof. Dr. Stephan M. Wagner Chaire de gestion logistique Département Management, technologie et économie Ecole polytechnique fédérale de Zurich Weinbergstrasse 56/ Zurich Tél. +41 (0) Rolf Jaus Directeur procure.ch Association professionnelle pour les achats et le supply management Laurenzenvorstadt Aarau Tél. +41 (0)

3 Contenu 1. Préambule 2 2. Management Summary 3 3. Contexte et méthodologie de l enquête Contexte et objectif Méthodologie 5 4. Salaires de base, bonus et compléments salariaux: panorama Salaires de base Bonus Compléments salariaux (fringe benefits) Évolution salariale escomptée Fonctions dans les achats et salaires correspondants Chief Procurement Officer (CPO) Responsable Achats Responsable Logistique Spécialiste d achat Collaborateur spécialisé Achats et assistant Achats Formation initiale et continue Fonction Taille de l entreprise Secteur économique Région et ville Structure et organisation des achats Marchés d approvisionnement internationaux Organisation et position des achats Nombre de collaborateurs dans les achats Formation des collaborateurs et développement de leurs compétences Compétences requises dans le domaine des achats Niveau de formation: degré secondaire II Niveau de formation: formation initiale et continue Connaissances linguistiques Perspective Comparatif de salaires Glossaire Sexe et âge 18 Pour une meilleure lisibilité, seule la forme masculine est employée dans ce document. Celui-ci s adresse toutefois autant aux hommes qu aux femmes. 1

4 1. Préambule Chères lectrices, chers lecteurs, Les achats et la chaîne d approvisionnement sont créateurs de valeur ajoutée. C est désormais une vérité reconnue par les directions d entreprise et les actionnaires. Le bénéfice réside donc à proprement parler dans les achats, puisque ceux-ci déterminent une part importante des coûts directs et indirects et influent de manière décisive sur le capital investi par l entreprise, via la gestion des stocks et les dettes fournisseurs. Les achats occupent aujourd hui un poste- clé, même si le potentiel du Supply Chain Management est encore loin d être complètement exploité. Les mutations technologiques ainsi que l importance stratégique de l évaluation, de l intégration et de la gestion des fournisseurs entraînent par ailleurs une modification du profil d exigences requis pour occuper une fonction au sein d un service des achats. L acheteur moderne fait de plus en plus office de gestionnaire de l interface entre les différents services de l entreprise d une part, au sein desquels il fournit des conseils aux divisions techniques, et l entreprise et ses fournisseurs externes d autre part. Ses contacts réguliers avec les collègues et les fournisseurs lui offrent l opportunité d accélérer les innovations en développant de nouvelles idées, solutions et produits. De nos jours, les compétences techniques dans le domaine des achats, c est-à-dire la connaissance des biens à acquérir et des marchés d approvisionnement, jouent un rôle essentiel dans la capacité à être perçu comme un interlocuteur compétent. Et les «soft skills», qui désignent des qualités relationnelles comme la capacité de communication, l aptitude à gérer des conflits et l esprit d équipe, tendent à s imposer comme des prérequis pour réussir une carrière dans les achats. Si la complexité et la diversité croissantes des tâches à accomplir rendent le rôle d acheteur plus intéressant, elles entraînent aussi un niveau d exigence accru. La présente étude vise à déterminer dans quelle mesure la structure actuelle des salaires tient (d ores et déjà) compte de cette montée en puissance du secteur des achats et à recueillir des informations intéressantes sur l organisation des achats et l évolution des collaborateurs de ces services. Nous vous souhaitons une agréable lecture. Prof. Dr. Stephan M. Wagner Chaire de gestion logistique Ecole polytechnique fédérale de Zurich Rolf Jaus, Directeur procure.ch Association professionnelle pour les achats et le supply management 2

5 2. Management Summary Les collaborateurs d une entreprise constituent c est bien connu son plus précieux capital. Le succès du service des achats dépend lui aussi de la disponibilité, des capacités, des compétences et de la motivation des employés concernés. La présente étude, qui repose sur une enquête menée auprès de 1266 personnes, met en lumière certains aspects de l organisation actuelle des achats ainsi que la situation des collaborateurs de ces services notamment en termes de qualification, de formation initiale et continue ou encore de rémunération. Dans près d une entreprise sur deux, les achats réalisés à l étranger représentent au moins 41% du volume d achat total. Ce chiffre élevé souligne le caractère international des chaînes de livraison des entreprises suisses. Les pays européens, en particulier l Allemagne, sont leur principale source d approvisionnement. Le secteur des achats s organise généralement de manière centralisée ou s articule autour de groupes de marchandises et rend compte aux instances supérieures de direction de l entreprise. Au sein des achats, les professionnels qualifiés sont rares. Cet état de fait, s il est problématique pour les entreprises, constitue à l inverse une opportunité pour les personnes qui souhaitent faire carrière dans les achats. Elles doivent toutefois disposer des compétences techniques, méthodologiques et sociales requises pour travailler dans ce secteur ou être disposées à les acquérir. Les possibilités de qualification professionnelle existent et sont mises à profit. 63,5% des personnes interrogées ont suivi un perfectionnement et obtenu le brevet de spécialiste d achat/d approvisionnement ou le diplôme de responsable Achats, et sont ainsi devenues, sur le long terme, des «professionnels» dans leur domaine. Les principaux facteurs d attractivité du secteur des achats cités dans le cadre de l enquête sont notamment la diversité des tâches, la richesse des contacts ainsi que le travail d équipe avec d autres services et avec des partenaires externes. Le salaire de base moyen d un collaborateur des achats s élève à CHF Il augmente avec le niveau de fonction et de formation (initiale ou continue). Les hommes sont mieux rémunérés que les femmes, les personnes d un certain âge plus que celles qui débutent dans le métier. Les salaires versés dans les grandes entreprises sont également supérieurs à ceux payés dans les petites. Il en va de même pour les bonus, qui se montent en moyenne à CHF 7200, et pour les compléments salariaux (fringe benefits), qui atteignent en moyenne CHF Les personnes interrogées ne s attendent pas à de significatives augmentations en Le salaire est individuel et repose sur divers critères liés au collaborateur, mais aussi à l entreprise. Pour savoir où vous situer, vous pouvez vous appuyer sur les résultats de l étude concernant la fonction, la formation, le secteur économique, la région et l âge des acheteurs (salaire annuel y compris 13e et 14e mois pour un taux d occupation de 100%). 3

6 Contexte et méthodologie 3. de l enquête 3.1. Contexte et objectif Les achats ne font pas exception à la règle. Ils ont beau être devenus une pièce maîtresse de l organisation de maintes entreprises, ils ne peuvent avoir un véritable impact positif que si l entreprise dispose de collaborateurs compétents et motivés. Leur recrutement et leur développement sont donc primordiaux. Pour les entreprises suisses, l embauche de spécialistes et de cadres qualifiés dans le domaine des achats représente un défi majeur. Une situation due apparemment au flou qui entoure le profil du métier d acheteur et au manque d information sur les opportunités professionnelles dans ce secteur. L objectif de cette étude était de recueillir des informations sur l organisation générale des services achats et sur le profil de leurs collaborateurs. L enquête menée s intéresse en particulier à l organisation opérationnelle et stratégique des achats dans les entreprises helvètes, aux pays d approvisionnement et aux principales activités d un acheteur. Elle fournit en outre des indications sur l évolution des collaborateurs des achats et de leur rémunération. 4

7 3.2. Méthodologie La présente enquête sur l évolution des collaborateurs achats et de leur salaire a été réalisée par l ETH Zurich auprès d acheteurs en Suisse, sur mandat de procure.ch Association professionnelle pour les achats et le supply management. L enquête, qui a été menée par voie électronique et postale, s adressait aux personnes de Suisse alémanique et romande, tous niveaux de fonction confondus, travaillant actuellement dans le secteur des achats. Sur la période considérée, du 23 juin 2014 au 21 juillet 2014, 1266 personnes au total ont participé à l étude l une des plus importantes réalisées auprès d acheteurs suisses, soit un taux de réponse global de 30,2%. Caractéristiques des personnes interrogées Sur les personnes interrogées, 1139 (90%) provenaient de Suisse alémanique et 127 (10%) de Suisse romande. Âge: les tranches d âge les plus représentées parmi les personnes interrogées sont celles des 41 à 50 ans et des plus de 50 ans (56,6%). Sexe: les achats semblent être restés une «chasse gardée des hommes». Le secteur emploie quatre fois plus d hommes que de femmes. Taux d occupation: dans le secteur des achats, il n y a quasiment que des «postes à plein temps». La grande majorité des personnes interrogées travaillent à temps complet. Fonction: les spécialistes d achat et les responsables Achats constituent les deux principales fonctions représentées (63,5%). Il s agit en règle générale de personnes ayant opté pour une carrière durable dans les achats, donc de professionnels montrant un intérêt marqué pour l évolution de la fonction des achats. La catégorie «Autre» (19,6%) regroupe p. ex. des gestionnaires de la chaîne d approvisionnement (supply chain managers), des acheteurs stratégiques (strategic buyers) ou encore des gestionnaires de l approvisionnement (procurement managers), autrement dit, des fonctions similaires à celles précédemment citées, mais qui ont été considérées par les personnes interrogées comme plus représentatives de la nature de leur activité. Domaine d achats: plus de 80% des personnes interrogées s occupent des achats de matériaux directs. 5

8 4. Salaires de base, bonus et compléments salariaux: panorama 4.1. Salaires de base Le salaire de base moyen perçu par l échantillon de participants à l enquête s élève à CHF (valeur médiane: CHF ). (Pour savoir comment interpréter les différentes valeurs, se reporter à notre glossaire du chapitre 10) Plus de la moitié des personnes interrogées (60,2%) perçoivent un salaire annuel de base compris entre CHF et CHF Les rémunérations supérieures ou inférieures sont relativement rares: 13,1% des personnes interrogées gagnent CHF ou moins, et 24,7% gagnent CHF ou davantage. Les salaires de base varient dans une large amplitude selon la tranche d âge, le sexe et le niveau de fonction du collaborateur ainsi que selon les caractéristiques de l entreprise et sa branche d activité. Les activités d ordre stratégique et liées à un projet sont mieux rémunérées: une personne qui accomplit des tâches stratégiques, effectue un travail de projet ou qui exécute d autres tâches parallèles touche un salaire de base habituellement compris entre CHF et CHF Le salaire de base pour un poste impliquant des tâches d ordre opérationnel se situe quant à lui dans une fourchette comprise entre CHF et CHF Salaire de base en CHF dans le secteur des achats 1,2% 1,5% 5,8% 16,2% 32,2% 30% 0,9% 12,2% > ou moins 8

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

Spécialiste d achat/ approvisionnement

Spécialiste d achat/ approvisionnement Cours de préparation à l examen professionnel Spécialiste d achat/ approvisionnement avec brevet fédéral Scannez ce code avec votre smartphone pour plus d informations ou consultez notre site www.procure.ch

Plus en détail

Sébastien Blanchet Michael Page

Sébastien Blanchet Michael Page Les nouvelles carrières d acheteurs Sébastien Blanchet Michael Page Intégration & montée en maturité Un fil conducteur commun quelque soit le secteur : Recherche de leviers de maitrise des coûts et augmentation

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE. Session 2013-2016. Une formation novatrice et. articulée autour d une base

NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE. Session 2013-2016. Une formation novatrice et. articulée autour d une base WWW.IREF.CH INFO@IREF.CH FAX 021/671 30 26 TEL 021/671 30 25 1020 RENENS AV. DES BAUMETTES 11 NOUVEAU ET UNIQUE DANS LA FORMATION EN COMPTABILITÉ ET FIDUCIAIRE Une formation novatrice et Session 2013-2016

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Enquête sur. rémunération

Enquête sur. rémunération Enquête sur les juristes d entreprise et leur rémunération Cette note de synthèse est le résultat d une enquête sur le métier de Juriste d entreprise, menée conjointement par l AFJE, Association Française

Plus en détail

IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE

IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE IPÉSUP ADMISSIONS PARALLÈLES 2015 FICHE-MÉTIER : LA FONCTION COMMERCIALE Ø Panorama du secteur de la grande distribution en France o Les grands chiffres o Typologie de la grande distribution o Les mutations

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

Résultats : Grande enquête «Que pensez-vous de votre travail?»

Résultats : Grande enquête «Que pensez-vous de votre travail?» Résultats : Grande enquête «Que pensez-vous de votre travail?» Janvier 2014 1 Objectifs de l enquête Objectifs visés: Dresser un état des lieux et un éclairage sur les aspects impactant les relations au

Plus en détail

Salaire brut annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en France métropolitaine

Salaire brut annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en France métropolitaine Les rémunérations Salaire annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en métropolitaine Les personnels enseignants : Dans le premier degré : 31 280 (dont 5,0

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 21 2. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La gestion des ressources humaines a pour objectif de mettre l institution en mesure de réaliser au mieux ses choix stratégiques dans un environnement en mutation.

Plus en détail

brevet fédéral d informaticien de gestion ... pour booster sa carrière

brevet fédéral d informaticien de gestion ... pour booster sa carrière brevet fédéral d informaticien de gestion... pour booster sa carrière formation continue...clé du succès 25 milliards C est en CHF. le PIB engendré par les TIC en Suisse. Entreprendre pour conduire son

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Sciences et techniques de l ingénieur

Sciences et techniques de l ingénieur Sciences et Un an après l obtention de leur diplôme, plus de la moitié des nouveaux diplômés HES en sciences et occupent un emploi dans l industrie, tandis que 3 % travaillent dans les services privés.

Plus en détail

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES

Finance Comptabilité. Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES Finance Comptabilité Brevet Fédéral de Spécialiste en Finance et Comptabilité (BF FC) COURS PRÉPARATOIRES LE MOT DU CENTRE PATRONAL Donnez un coup d accélérateur à votre carrière! A u service des entreprises

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FIDELITY PERCO Conférence de presse 22 mai 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres Fiche technique Échantillon : Cible : DRH et DAF en entreprises d au moins 200 salariés Échantillon

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Connaissances, objectifs et exigences Lieu, Date Zurich, 19 Août 2014 Projet

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

Etude salariale. Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014 www.careerplus.ch

Etude salariale. Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014 www.careerplus.ch Pour le domaine des ressources humaines 2013/2014 B Sommaire 1. Editorial... 2 2. «La motivation passe par l égalité salariale»... 3 3. Résumé... 4 4. Faits et chiffres sur le marché suisse... 5/6 5. Méthode...

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Juillet 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS

CAQ NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS. Données du mois de : Juillet 2015 SECTION 1 - LES SALAIRES SECTION 2 - LES EMPLOIS ET LES TRAVAILLEURS NOTE SUR LA QUALITÉ DES EMPLOIS Cette note présente des données et analyses supplémentaires en lien avec la création d emplois. L objectif de cette note est de porter l analyse au-delà du nombre d emplois

Plus en détail

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES De quoi s agit-il? L examen d un CV, un entretien téléphonique ou en face à face, constituent autant d étapes qui peuvent donner

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs Carrières ENQUÊTE - Contrôleurs de gestion : une rémunération à géométrie variable Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Combien d années d ancienneté avez-vous dans

Plus en détail

Votre carrière chez Hilti. Entrée pour diplômés d études supérieures. Hilti. Performance. Fiabilité.

Votre carrière chez Hilti. Entrée pour diplômés d études supérieures. Hilti. Performance. Fiabilité. Votre carrière chez Hilti Entrée pour diplômés d études supérieures Hilti. Performance. Fiabilité. Outperform. Outlast. Votre carrière chez Hilti Bienvenue chez Hilti Les professionnels du bâtiment sont

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques

L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Emploi Québec Mauricie L embauche et le maintien des ressources humaines en milieu rural : principales problématiques Août 2003 Plan de la présentation Introduction : la toile de fond Le contexte économique

Plus en détail

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE LA FONCTION «RESSOURCES HUMAINES» DU CADRE DE PROXIMITE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel récapitule les éléments de la

Plus en détail

PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE 2013

PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE 2013 PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROESSIONNELLE 2013 PREAMBULE Depuis 2005, nous avons, dans l entreprise, un accord sur «le développement de la mixité dans le Groupe». Celuici définit, dans de nombreux domaines,

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce Établissement supérieur privé de commerce Autorisé par le Ministère de l Enseignement Supérieur par décision n 25/88 du 18/10/1988 SAVOIRS EN ACTION Guide d admission Bac + 5 Administration et Stratégie

Plus en détail

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste un lien important avec le marché du travail. La formation professionnelle supérieure permet d acquérir les compétences

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch Par ordre de la Confédération suisse (Office fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie OFFT, la Publicité Suisse PS en partenariat avec la Publicité Romande organisent l examen professionnel

Plus en détail

Table des matières. Page

Table des matières. Page Enquête salariale Table des matières Contexte et objectifs.... 2 Méthodologie. 3 Sommaire exécutif...... 4 Résultats détaillés... 10 Rémunération globale selon la fonction occupée 11 Rémunération globale

Plus en détail

Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII)

Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII) Communiqué de presse Les logiciels: la branche «galopante» en Suisse - Swiss Software Industry Index (SSII) Swiss Software Industry Index (SSII) Mardi 7 septembre 2010, sieber&partners et inside-it.ch

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015

Le nouvel acheteur de solutions informatiques. Les lignes d affaires adoptent les technologies Cloud Infobrief IDC, sponsorisée par Cisco mars 2015 Le nouvel acheteur de solutions informatiques mars 2015 Aujourd hui, le nouvel acheteur de technologies est Le directeur commercial Les acheteurs de technologies sont majoritairement des responsables commerciaux

Plus en détail

Séance d information pour les services d orientation et de conseil en matière de formation professionnelle

Séance d information pour les services d orientation et de conseil en matière de formation professionnelle Séance d information pour les services d orientation et de conseil en matière de formation professionnelle Métiers et formations aux métiers dans les institutions pour personnes âgées 20 novembre 2012

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL

RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL Secteur Tertiaire RESSOURCES HUMAINES ASSISTANT/E EN GESTION DU PERSONNEL Certificat Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale

Plus en détail

«Coûts pour la société de l absence de formation avec focus sur la validation des acquis et interruption d apprentissage», mars 2012

«Coûts pour la société de l absence de formation avec focus sur la validation des acquis et interruption d apprentissage», mars 2012 Haute école spécialisée bernoise, Travail social «Coûts pour la société de l absence de formation avec focus sur la validation des acquis et interruption d apprentissage», mars 2012 Résumé de l étude La

Plus en détail

Responsable en ressources humaines

Responsable en ressources humaines Cours de préparation au diplôme fédéral Responsable en ressources humaines www.diplomerh.ch Cours de préparation à l examen fédéral pour responsable en ressources humaines Le diplôme fédéral pour responsable

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

SPECIALISTE EN COMMUNICATION

SPECIALISTE EN COMMUNICATION Spécial: «Meilleures pratiques digitales» SPECIALISTE EN COMMUNICATION Formation professionnelle de Spécialiste en communication, préparant au Brevet fédéral de Planificateur/trice en communication. 1

Plus en détail

Compte-rendu d expérience

Compte-rendu d expérience Compte-rendu d expérience ALTANA AG Décisions rapides ALTANA utilise la solution logicielle intégrée d IDL Grâce à sa longue expérience avec IDLKONSIS, ALTANA, groupe actif dans le domaine de la chimie

Plus en détail

La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils

La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils pour permettre aux salariés de poursuivre leur activité en entreprise tout en préparant un diplôme (Licence 3, Master 1, Master 2). Pour qui?

Plus en détail

Les secteurs innovants en Lorraine

Les secteurs innovants en Lorraine Les secteurs innovants en Lorraine Jean-Paul FRANCOIS Olivier SERRE Mars 2008 Les secteurs innovants : Définition Le périmètre retenu pour suivre les secteurs technologiquement innovants s'inspire d'un

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement

Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement Données chiffrées Les banques en Région Auvergne: Emploi et recrutement (Enquête réalisée en juillet 2010) Forum des métiers de la Banque Clermont-Ferrand 16 novembre 2010 1 Les entreprises bancaires :

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

Vision des jeunes de l entrepreneuriat

Vision des jeunes de l entrepreneuriat Vision des jeunes de l entrepreneuriat Enquête réalisée auprès de 300 jeunes de 14 à 18 ans présents du 21 au 24 novembre 2013 sur le salon européen de l éducation. L étude porte sur deux points : l entrepreneuriat

Plus en détail

Evolution et futurs défis

Evolution et futurs défis Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Formation professionnelle duale Evolution et futurs

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Enquête 2009 auprès des personnes diplômées des hautes écoles dans les domaines MINT (mathématiques, informatique, sciences naturelles et technique)

Enquête 2009 auprès des personnes diplômées des hautes écoles dans les domaines MINT (mathématiques, informatique, sciences naturelles et technique) Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 10.01.2013, 9:15 15 Education et science N 0351-1300-10 Enquête 2009 auprès des personnes diplômées

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

GESTIONNAIRE DE STOCKS. Organigramme

GESTIONNAIRE DE STOCKS. Organigramme Organigramme Les valeurs qui font notre Entreprise Construire au quotidien une relation de confiance avec notre clientèle et la placer au cœur de nos préoccupations, c est répondre tous ensemble à un objectif

Plus en détail

PR Manager Conseiller en relations publiques

PR Manager Conseiller en relations publiques Unique en Suisse romande: un diplôme fédéral couplé à un certificat postgrade de la Haute école de gestion de Fribourg tous les 2 ans «Votre ambition est d acquérir et faire valoir des compétences managériales

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail

La question RH du mois «Le stage en entreprise»

La question RH du mois «Le stage en entreprise» La question RH du mois «Le stage en entreprise» Mai 2015 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage mediarh.com - OpinionWay» et aucune reprise

Plus en détail

Allemagne. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Allemagne. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Allemagne Merci de citer ce

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

Travailler ensemble Réussir ensemble

Travailler ensemble Réussir ensemble Travailler ensemble Réussir ensemble Systèmes de simulation et de test Systèmes opérationnels Solutions d entrainement et de formation À la recherche de talents Que vous soyez débutants ou expérimentés,

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

Responsable en ressources humaines

Responsable en ressources humaines Cours de préparation au diplôme fédéral Responsable en ressources humaines www.diplomerh.ch Cours de préparation à l examen fédéral pour responsable en ressources humaines Le diplôme fédéral pour responsable

Plus en détail

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE»)

EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») EXFO INC. (l «Entreprise») CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES (LA «CHARTE») La présente Charte du Comité des ressources humaines incorpore la Charte du comité de rémunération et la Charte du comité

Plus en détail

Un début de contraction du marché de l emploi

Un début de contraction du marché de l emploi COMMUNIQUE DE PRESSE Baromètre RH AFDEL-Apollo Un début de contraction du marché de l emploi, le 28 novembre 2012 - L Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet (AFDEL) et Apollo

Plus en détail

Salaires versés à la main-d oeuvre agricole extrafamiliale. Printemps 2000

Salaires versés à la main-d oeuvre agricole extrafamiliale. Printemps 2000 Salaires versés à la main-d oeuvre agricole extrafamiliale Printemps 2000 Brugg, juillet 2000 La reproduction de la brochure ou de parties de celle-ci est interdite sans l autorisation de l éditeur. Union

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Les clés de la mixité

Les clés de la mixité Women Matter 2012: Making the Breakthrough Les clés de la mixité Focus sur les entreprises françaises 2 McKinsey conduit depuis de nombreuses années des travaux de recherche sur le rôle des femmes au sein

Plus en détail

Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be

Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be 013-014 Institut de la Vallée Bailly Braine-l Alleud www.valleebailly.be 3 e degré de l enseignement professionnel 7 e année P «Gestionnaire de Très Petites Entreprises» Sommaire Pages 1. Grille horaire.

Plus en détail