GCHAUFFAGE G ZINGUERIE G PLOMBERIE G CONSTRUCTION BÂTIMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GCHAUFFAGE G ZINGUERIE G PLOMBERIE G CONSTRUCTION BÂTIMENT"

Transcription

1 GCHAUFFAGE G ZINGUERIE G PLOMBERIE G CONSTRUCTION BÂTIMENT G Montage des foyers réfractaires G Protection des conduits de chauffage G Maintenance des circuits de chauffage G Entretien des générateurs de chauffage G Entretien des cheminées et des inserts

2 G INDEX ALPHABETIQUE PRODUIT PAGE ALUXIL 4 ANTIGEL 10 BIOCIDE 10 BLACKFIRE 4 BOURRELET DIT DE SOIE 3 CALORITE 1 CALORYGEB 1 COLLAFEU 1 DEGRAISSANT BRULEUR 11 DESEMBOUANT 8 DETARTRANT CANALISATIONS 8 DETARTRANT POUDRE S emploie avec pompe à détartrer 9 DETARTRANT S emploie avec pompe à détartrer 9 GALVANISATION A FROID - GALVAGEB 4 LIQUIDE DE RAMONAGE CHAUDIERES 11 NEUTRALISANT 9 PLAQUE ISOLANTE 2 PLAQUE ISOLANTE 2 FACES ALU 2 PROPFEU LINGETTE 12 PROPFEU LIQUIDE 12 PROPFEU POUDRE 12 PROTECTEUR ANTIGEL 2 EN 1 10 PROTECTEUR MULTI-METAUX 10 STOPLEAK 8 TOILE DE COTON 3 TOILE DE COTON PLATREE 3 TRESSE EN FIBRE DE VERRE 2

3 G Montage des foyers réfractaires G MASTICS ET POUDRES RÉFRACTAIRES G CALORYGEB Mastic réfractaire pour appareils de chauffage et foyers de cheminée. G Facilement applicable. G Prêt à l'emploi. Produit de première monte et de réparation. Tenue en température : 1300 C Teinte : noire. Température de mise en œuvre : + 5 C Excellente adhérence sur fonte, ciment, briques réfractaires, acier, inox Sèche à l'air et durcit sous l'action de la température, pour devenir un véritable "granit". Pot 300 g Pot 600 g Pot 5 kg Cartouche 310 ml G CALORITE Poudre réfractaire. Pour le montage de briques réfractaires et la réparation de fours, poêles, chaudières, cheminées Aspect : poudre jaune S'utilise comme un mortier. Tenue en température : 1000 C Temps de travail : 30 min Temps de séchage : 48 h. G Montage et réparation. G Ne se fendille pas Sac 1 kg G ISOLATION G COLLAFEU Colle de fixation de produits réfractaires fibreux sur des pièces soumises à de fortes températures. G Tenue en température jusqu'à 1100 C. Colle mastic à base de silicates alcalins et de charges réfractaires sans amiante Collage de gaines manchons et autres produits réfractaires Montage de briques réfractaires Fixation de tresses. Excellente adhérence sur fonte, ciment et briques réfractaires. Convient pour les matériaux à base de fibres céramiques, laine de roche, fibres de verre Temps de séchage : 48 h à 20 C, 4 h à 100 C. Tube 50 ml sous blister Pot 300 g Pot 600 g Cartouche 310 ml Classement au feu M0-1-

4 G Montage des foyers réfractaires G ISOLATION G TRESSE EN FIBRE DE VERRE Tresse d'étanchéité en fibre de verre. Etanchéité des portes de poêles, fours, inserts, chaudières Souple, elle s'applique facilement Découpe nette et facile Gaine en fibre de verre tricotée et lubrifiée au graphite. Excellentes qualités mécaniques jusqu'à 500 C Les tresses peuvent être fixées à l aide de la colle réfractaire COLLAFEU. G Extensible, convient pour plusieurs diamètres. G Excellente résistance à l'abrasion et aux vibrations. DIAMÈTRE EXTENSIBLE 4/5/6 mm long 2,5 m sous blister /8 mm long 2,5 m sous blister /10 mm long 3 m sous blister /5/6 mm sachet de 5 m /8 mm sachet de 5 m /10 mm sachet de 5 m /12 mm sachet de 5 m /14 mm sachet de 5 m G PLAQUE ISOLANTE Plaque à base de fibre de laine minérale pour isolation thermique et protection au feu. Joint thermique Protection d'un mur par rapport à une source de chaleur. Garnissage interne de fours, foyers, hottes Bonne résistance mécanique en température. Facile à découper Résistance à la température : 1100 C Existe en plaque 1000 x 1000 mm et 500 x 500 mm La plaque peut être fixée à l aide de la colle réfractaire COLLAFEU. Plaque 500 x 500 mm épaisseur 4 mm (x 6) Plaque 1000 x 1000 mm épaisseur 4 mm (x 12) Plaque 1000 x 1000 mm épaisseur 5 mm (x 10) Classement au feu M0 (PV CSTB n RA A). Plaque 1000 x 1000 mm épaisseur 4 mm (x 4) Plaque 1000 x 1000 mm épaisseur 5 mm (x 3) Plaque 1000 x 1000 mm épaisseur 10 mm (x 5) G PLAQUE ISOLANTE 2 FACES ALU Plaque à base de fibre de laine minérale pour isolation thermique et protection au feu. Joint thermique Protection d'un mur par rapport à une source de chaleur. Garnissage interne de fours, foyers, hottes Bonne résistance mécanique en température. Facile à découper Résistance à la température : 600 C Existe en plaque 1000 x 1000 mm et 500 x 500 mm La plaque peut être fixée à l aide de la colle réfractaire COLLAFEU. Plaque 500 x 500 mm épaisseur 4 mm Plaque 1000 x 1000 mm épaisseur 4 mm Classement au feu M0 (PV CSTB n RA A). -2-

5 G Protection des conduits de chauffage G PROTECTION THERMIQUE G BOURRELET DIT DE SOIE Bourrelet textile pour le calorifugeage des tuyauteries de chauffage. Isolation des tuyauteries de chauffage Un seul produit pour tous les diamètres de tuyaux. Tenue en température : de - 40 C à C Diamètre moyen : 30 mm Poids moyen : 125 g/m. G Pose rapide. G Produit non allergisant. Sac de 80 mètres - 10 kg G TOILE DE COTON Protection des isolants autour des tuyauteries. Toile en bande utilisée en armature de protection des isolants autour des tuyauteries. 100% coton cardé pré-encollé, gaze de 11 fils. G 100% naturel biodégradable. Rouleau 0,15 x 20 m G TOILE DE COTON PLATREE Protection des isolants et des calorifugeages. Plâtre adhérent déposé sur une gaze de coton. Temps de séchage 3 heures environ Non inflammable. Temps de début de prise à 20 C = 2 min 30 sec. Ne pas utiliser en atmosphère continuellement humide. G Prise rapide. Rouleau 0,15 x 5 m - Sachet de 4 unités Classement M0 PV du CSTB n RA

6 G Protection des conduits de chauffage G TRAITEMENT ANTI-CORROSION G BLACKFIRE Peinture noire mate haute température. Pour peindre les éléments soumis à de fortes températures : tabliers de cheminées, tubulures d'échappements, moteurs, étuves, fours et radiateurs Aspect : mat. Tenue en température : 400 C Séchage : 1 h Pouvoir couvrant : 3 à 4 m 2. G Très bonne résistance aux chocs thermiques. G La résistance du film augmente avec la température. Aérosol 650/500 ml G ALUXIL Peinture brillante aluminium haute température. Pour peindre les éléments soumis à de fortes températures : installations de chauffage, tuyauteries, boîtes à fumées, conduits en métal, tubulures et pots d'échappements Aspect brillant Tenue en température : 600 C Séchage : 1 h Pouvoir couvrant : environ 3 à 4 m 2 en 2 couches. G Très bonne résistance aux rayures, aux chocs thermiques et aux agents chimiques. Aérosol 650/500 ml G Résiste très bien dans les atmosphères salines ou en température. G Séchage rapide : 15 min. G GALVANISATION A FROID - GALVAGEB Revêtement de protection contre la rouille et la corrosion. Protection de métaux ferreux, des alliages légers et des surfaces galvanisées endommagées. Haute teneur en Zinc Compatible avec tous les procédés de soudage (sauf argon). Tenue en température : - 40 C à C (+ 500 C en pointe). Couvre environ 3 m 2. Aérosol 650/400 ml Brillant Aérosol 650/500 ml GALVAGEB MAT -4-

7 ENTRETIEN D UNE INSTALLATION CHAUFFAGE SANITAIRE EN QUELQUES MOIS SEULEMENT TARTRE, CORROSION, BOUES ENDOMMAGENT UNE INSTALLATION. Pour lui assurer un rendement maximum il est nécessaire de la traiter et de la protéger. Solutionner les problèmes rencontrés dans une installation de chauffage G SYMPTÔMES Bruits de chaudière et claquements dans les radiateurs. Gaz dans le haut des radiateurs. Piquage et percement des radiateurs. Joints défaillants, micro-fuites, entrée d air. Baisse de rendement des radiateurs. Différence de température entre le haut et le bas du radiateur. Obstruction des canalisations. Blocage des robinets de radiateurs. Panne de pompe. Chaudière encrassée. Brûleur obstrué par des suies. Rendement plus faible. Augmentation de la facture énergétique. G LES CAUSES Phénomène de corrosion Réaction électrochimique au cours de laquelle l'oxygène, dissous dans l'eau, oxyde les parties métalliques de l'installation de chauffage et produit des oxydes métalliques. Ces derniers se retrouvent sédimentés ou en suspension, sous forme de boues. Formation de boues Les boues sont constituées en majorité d oxydes issus du processus de corrosion et de matières organiques provenant de proliférations microbiologiques. Formation de tartre Le tartre se forme d autant plus vite que l eau est dure et que sa vitesse de passage dans le circuit est faible. Encrassement de la chaudière L accumulation de suies de nature minérale, de poussières calcinées ou d incrustations sulfureuses encrasse le corps de chauffe de la chaudière et du conduit de fumées. -5- G LES SOLUTIONS GEB DESEMBOUANT Décolle les boues et les incrustations qui obstruent le circuit. STOPLEAK Colmate les micro-fuites inaccessibles. Supprime la porosité des canalisations et des raccords sans démontage des éléments. PROTECTEUR MULTI-METAUX Prévient de la formation des boues, de la corrosion, de l entartrage et de la contamination bactérienne PROTECTEUR ANTIGEL 2 EN 1 Prévient de la formation des boues, de la corrosion, de l entartrage et de la contamination bactérienne, tout en protégeant l installation contre le gel. DESEMBOUANT Décolle les boues et les incrustations de rouille qui obstruent le circuit. STOPLEAK Colmate les micro-fuites inaccessibles. Supprime la porosité des canalisations et des raccords sans démontage des éléments. PROTECTEUR MULTI-METAUX Prévient de la formation des boues, de la corrosion, de l entartrage et de la contamination bactérienne. BIOCIDE Détruit les algues et bactéries et prévient de leur réapparition. DETARTRANT CANALISATIONS GEB Permet de dissoudre le tartre présent dans les canalisations. S utilise avec le Neutralisant. Existe en Poudre, Liquide et Spécial Aluminium. LIQUIDE DE RAMONAGE CHAUDIERES Décolle les résidus de suies et goudron du corps de chauffe de la chaudière. DEGRAISSANT BRÛLEUR Elimine tous les résidus incrustés du brûleur.

8 LA CHAUDIÈRE L encrassement du corps de chauffe et du conduit de fumées par l accumulation de suies de nature minérale, de poussières calcinées ou d incrustations sulfureuses, se produit en général avec les chaudières alimentées au fuel ou mixtes (fuel et gaz). G POURQUOI TRAITER? CHAMBRE DE COMBUSTION G POURQUOI TRAITER? BRÛLEUR L encrassement de la chambre de combustion entraîne une perte de rendement de l appareil avec gaspillage de combustible, bouchage du conduit de fumées et risque de prise de feu. G COMMENT TRAITER LA CHAMBRE DE COMBUSTION? L accumulation de suies et corps gras sur le brûleur empêche son bon fonctionnement. Elle entraîne une perte de rendement de l appareil. Cet encrassement peut provoquer des risques de prise de feu. G COMMENT TRAITER LE BRÛLEUR? Mettre le brûleur en fonctionnement pour atteindre une température de C. Arrêter le brûleur. Vaporiser abondamment le Liquide de ramonage GEB sur les parois internes encore chaudes du corps de chauffe, de manière à obtenir une mousse épaisse. Remettre le brûleur en fonctionnement pour atteindre une température de C. À la suite de cela, les incrustations (suies, goudrons...) se réduisent et tombent G G Après refroidissement aspirer les résidus à l aide d un aspirateur ou les éliminer à l aide d une brosse. 100 BRÛLEUR PEU ENCRASSÉ : Vaporiser le Dégraissant GEB à 20 cm de la surface ou appliquer au chiffon sur le brûleur froid. Essuyer le brûleur avant de le remettre en marche. BRÛLEUR FORTEMENT ENCRASSÉ : Démonter le brûleur lorsqu il est froid. Vaporiser le Dégraissant GEB sur et autour de la tête de combustion, sur le filtre du réservoir et sur les gicleurs (ou injecteurs) avec leurs filtres. Essuyer impérativement toutes les pièces avant de les remonter. Un réglage des gicleurs est obligatoire au moment du remontage. Liquide de ramonage Si le traitement est effectué tous les ans, 1 pulvérisateur suffit pour traiter une chaudière de 50 KWatts. L utilisation de ce produit dispense du brossage des parois de la chaudière mais pas du ramonage mécanique du conduit de fumées. Dégraissant Brûleur Diélectrique à V/an (la tension entre 2 électrodes d allumage pour tous types de chaudière ne dépasse pas V). LES CANALISATIONS D EAU SANITAIRE G POURQUOI LES TRAITER? Il convient de traiter les canalisations afin d éviter l augmentation de la facture énergétique. Le traitement des canalisations permet également d éviter l obstruction des conduits par accumulation du tartre, ainsi que les bruits et claquements dans les radiateurs. G COMMENT TRAITER LES CANALISATIONS? SANS POMPE : Détartrage du serpentin Démonter le serpentin et le vidanger. Le remplir entièrement de produit pur ou dilué selon le degré d entartrage et laisser agir 1 à 1h30 maximum. Si la solution ressort saturée (brunâtre), renouveler l opération. Vidanger et rincer avec le Neutralisant GEB. Détartrage du ballon Vider les 9/10 du ballon et introduire 1 L de produit par une entrée de la cuve. Laisser agir 1h30 maximum. Si la solution ressort saturée (brunâtre), renouveler l opération. Vidanger et rincer avec le Neutralisant GEB. -6-

9 LE CIRCUIT DE CHAUFFAGE INSTALLATION DE CHAUFFAGE G POURQUOI TRAITER? Il convient de traiter le circuit de chauffage afin d éviter le gaspillage de combustible, l augmentation de la consommation d énergie et les bruits de chaudière. G COMMENT TRAITER UNE INSTALLATION NON PROTÉGÉE? Arrêter la chaudière et la circulation de l eau. Vidanger légèrement la chaudière. Introduire 1 L de Désembouant GEB pour 100 L d eau par n importe quel point du circuit (chaudière, tête de purge d un radiateur, robinet de vidange...). Mettre en marche la pompe de circulation et la chaudière pendant 48 heures. 48H G Pour des installations fortement embouées, le traitement peut durer jusqu à 5 jours. 5 jours Vidanger l installation de l eau contenant les boues en s assurant que les vannes soient ouvertes au maximum. (L eau résiduelle est rejetable à l égout ou dans les fosses sceptiques, mais il faut cependant s assurer que l installation ne contenait pas d additifs non rejetables (polluants)). G POURQUOI TRAITER? PLANCHERS CHAUFFANTS Les planchers chauffants sont également soumis aux problèmes de boues et de corrosion, du fait de l intense activité bactérienne. Le développement de biofilm visqueux entraîne une augmentation des phénomènes de corrosions. La réparation des planchers chauffants est difficile, car peu accessible, il est donc absolument nécessaire d effectuer un traitement préventif. Biocide Traiter les planchers chauffants avec le biocide GEB permet d empêcher la prolifération d algues et de bactéries qui bloquerait la circulation. Traitement préventif : 100 ml pour une installation de 100 L. Traitement curatif : pour une action renforcée contre les algues 200 ml. G PROTÉGER SON INSTALLATION Il suffit de traiter les installations venant d être désembouées avec le Protecteur Multi-Métaux GEB, mais aussi les installations neuves pour leur garantir une durée de vie et un rendement maximum. Introduire le Protecteur Multi-Métaux GEB par n importe quel point du circuit. Il reste en permanence dans la chaudière. Désembouant Un bidon d 1 L de produit suffit pour traiter une installation de 100 Litres d eau. Si l installation est très embouée, les boues peuvent colmater des micro-fuites. Pour éviter l apparition de fuites après ce type d intervention, il est recommandé d utiliser Stopleak afin de les colmater. Protecteur Multi-Métaux Un bidon d 1 L de produit suffit pour traiter une installation de 100 Litres d eau. Existe aussi en Protecteur Antigel 2 en 1 G COMMENT TRAITER LES CANALISATIONS? AVEC POMPE : Détartrage du serpentin Remplir le réservoir de l appareil avec 1 L d eau pour 1 L de détartrant. Vidanger entièrement la portion de circuit ou le serpentin. Brancher la pompe et laisser agir 30 à 45 minutes sur le circuit, le serpentin et le ballon. L opération de détartrage est terminée lorsque le reflux de la pompe n est plus troublé par l émission de bulles gazeuses. Le produit est saturé lorsqu il devient brunâtre. Renouveler alors le détartrage avec une solution neuve. Vidanger les circuits sanitaires puis rincer avec le Neutralisant GEB. Détartrage du ballon Vider les 9/10 du ballon Brancher la pompe et laisser agir 45 min. Vider le ballon puis rincer avec le Neutralisant GEB. Détartrant Canalisation Détartrant S emploie avec pompe à détartrer. Existe en version Détartrant aluminium et en Détartrant poudre Neutralisant Utilisé pur 4 L au plus de Détartrant GEB suffisent à dissoudre 1 Kg de tartre. Pour le Détartrant GEB employé avec pompe : 1 L pour 1 L d eau. Pour le Détartrant Canalisation voir comment traiter les canalisations. 1 L de Neutralisant GEB pour 100 L d eau. Dans tous les cas, verser le détartrant dans l eau et non l inverse. Il faut impérativement rincer les éléments traités avec le neutralisant GEB, pour éliminer l acidité résiduelle. -7-

10 G Maintenance des circuits de chauffage G TRAITEMENT CURATIF G Convient pour les planchers chauffants. G Un litre suffit à traiter une installation de 100 L d eau. G Non corrosif pour les métaux. G DESEMBOUANT Liquide de désembouage des installations de chauffage. S utilise pour le désembouage des installations de chauffage existantes quel que soit leur âge Elimine les bruits de chaudière et radiateurs Augmente le rendement de l installation. S utilise aussi en prévention avant la mise en marche d une installation neuve, afin d éliminer les résidus (copeaux métalliques, résidus de flux, ) Convient pour les installations en PVCC, PER, acier, fonte, aluminium, fonte aluminium, acier galvanisé, cuivre, laiton et/ou acier inox. Bidon 1 L Bidon 10 L G STOPLEAK Produit de colmatage des micro-fuites pour installations de chauffage. G Inerte vis-à-vis des matériaux constituant les installations. G Evite le démontage des installations. Anti-fuite pour le colmatage des fêlures et micro-fuites inaccessibles sur installations de chauffage central à eau chaude (chaudières, radiateurs, ). S utilise après un désembouage des canalisations Supprime la porosité des canalisations et des raccords métalliques sans démontage des éléments Il est compatible avec l Antigel GEB, les antigels à base de monopropylène glycol, et le Protecteur Multi-Métaux. Bidon 2 L G DETARTRANT CANALISATIONS Liquide de détartrage de tuyauteries, serpentins, cuves de chauffe-eau. G Coloration à saturation du produit en tartre. G Rejet du détartrant par les égouts autorisé. Il s emploie pour tous les appareils de production d eau chaude sanitaire de tous types et les circuits de chauffage obstrués par le calcaire. Elimine le tartre sur les installations en acier, fonte, acier galvanisé, cuivre, laiton, et/ou acier inox (pour l aluminium, la fonte aluminium et l inox utiliser le détartrant aluminium). Il diminue les pertes calorifiques et permet un meilleur rendement de l appareil. Bidon 5 L

11 G Maintenance des circuits de chauffage G DETARTRANT S emploie avec pompe à détartrer Détartrant puissant pour appareil de détartrage de tuyauteries, serpentins et cuves de chauffe-eau. S utilise sur des installations en acier, fonte, acier galvanisé cuivre, laiton et ou acier inox. Ne pas utiliser pour des radiateurs en aluminium S utilise avec un appareil de détartrage. Vidanger les circuits sanitaires puis rincer avec le Neutralisant pour éliminer l acidité résiduelle. G Compatible avec tous les modèles de pompes à détartrer. G Rejet du détartrant par les égouts autorisé. Pour les installations en aluminium et fonte d aluminium, utiliser le Détartrant Aluminium. S emploie avec pompe à détartrer. Bidon 5 L Bidon 5 L Bidon 10 L G DETARTRANT POUDRE S emploie avec pompe à détartrer Détartrant puissant pour tuyauteries, chauffe-eau, circuits de chauffage. Diminue les pertes calorifiques et permet un meilleur rendement de l appareil Inhibiteur de corrosion incorporé Coloration brunâtre du produit à saturation en tartre. Il est compatible avec : acier, inox, fonte et aluminium. G Pratique à l utilisation. G Manipulation facile. G Encombrement réduit. Seau de 2 Kg G NEUTRALISANT Elimine l acidité résiduelle après détartrage. G Inhibiteur de corrosion pour circuits fermés. G Compatible avec pompes tous modèles. Neutralise l action corrosive après le passage de produits acides dans les canalisations. Il neutralise les solutions acides détartrantes avant rejet à l égout Il stoppe l action des détartrants en supprimant l acidité résiduelle et en empêchant la formation de gaz. Bidon 1 L

12 G Maintenance des circuits de chauffage G TRAITEMENT PRÉVENTIF G PROTECTEUR MULTI-METAUX Liquide d entretien permanent des eaux de chauffage. G Recommandé pour les planchers chauffants. G Un litre suffit à traiter une installation de 100 L d eau. G Non corrosif pour les métaux. Produit anti-corrosion et antitartre destiné à la protection des circuits fermés de chauffage central emplis avec de l eau non adoucie Il évite la formation des boues sans et l apparition des bruits de chaudière et radiateurs Il protège l installation des phénomènes de corrosion électrolytique dus à la présence de métaux différents Il empêche la prolifération bactérienne, source importante d embouage dans les installations basse température. avec Il s emploie en protection d une installation neuve ou après traitement de désembouage d une installation existante Il est compatible avec : acier, fonte, acier galvanisé, acier inox, aluminium et fonte d aluminium, cuivre, laiton, bronze, PVCC, PER, PEX, PB, PP. Bidon 1 L Bidon 10 L G PROTECTEUR ANTIGEL 2 EN 1 Protection contre le gel + traitement des installations de chauffage. Protège les installations contre le gel et contre la corrosion électrolytique. Prévient la formation de boues Supprime les bruits de chaudière. Convient pour tous les types de métaux et tubes plastiques. G Contient un biocide empêchant la contamination bactérienne. Bidon 10 L G ANTIGEL G Compatible avec le Protecteur Multi-Métaux. G Respecter le dosage préconisé pour atteindre la protection souhaitée. Protection des installations de chauffage contre le gel. Convient pour tous types de matériaux : fonte, acier, cuivre, laiton, aluminium ainsi que pour les canalisations en PER des planchers chauffants. Bidon 10 L G BIOCIDE G Traitement préventif : 100 ml pour une installation de 100 L. G Traitement curatif (pour une action renforcée contre les algues) : 200 ml pour une installation de 100 L. G S'utilise sur installation classique et planchers chauffants. Liquide de traitement contre les algues et les bactéries. La plupart des planchers chauffants sont constitués de canalisations en PER, l'eau y est stagnante et la température moins élevée que dans les installations classiques. Tous ces facteurs sont propices au développement d'algues et de bactéries qui obstruent les canalisations Le BIOCIDE les détruit et prévient de leur réapparition Indispensable dans les planchers chauffants, il renforce l'action du PROTECTION DES CIRCUITS DE CHAUFFAGE MULTI-METAUX contre la contamination bactérienne, ce qui garantit un allongement de la durée de vie de l'installation. Flacon 100 ml

13 G Entretien des générateurs de chauffage G DEGRAISSANT BRULEUR Nettoyant pour brûleur fuel et filtres. G Sans action corrosive sur les métaux et les vernis de brûleurs. G Sans solvant chloré. G Compatible avec tous les types de matériaux plastiques. Nettoie les brûleurs et les filtres pour chaudières au fuel Solubilise les corps gras, hydrocarbures et suies déposés autour des têtes de brûleurs et des filtres des réservoirs Il peut être utilisé pur en bain pour nettoyer les pièces métalliques. Flacon pulvérisateur 500 ml Bidon 5 L G LIQUIDE DE RAMONAGE CHAUDIERES Liquide d entretien chimique des chaudières. G Améliore le rendement de l appareil. G Prêt à l emploi. G Protège les métaux de la corrosion et ralentit la formation de nouvelles incrustations. Liquide de nettoyage de l intérieur des chaudières et de leurs conduits de fumées Il élimine les suies du corps de chauffe, les incrustations sulfureuses, les poussières calcinées à l intérieur de la chaudière. Flacon pulvérisateur 500 ml Bidon 5 L

14 G Entretien cheminées et inserts G PROPFEU POUDRE Poudre de ramonage et d'entretien chimique des conduits de fumées. G Compatible avec tous les types de conduit. G Existe en pot et en sachets dosés à jeter directement dans le feu. Rend ininflammables les goudrons déposés dans les conduits de cheminées Utilisé comme ramonage chimique avant un ramonage mécanique pour en améliorer l efficacité et en entretien tout au long de la saison de chauffe Convient pour les poêles à charbon, bois ou mazout, pour les cheminées à feu ouvert ou insert, pour toutes les chaudières exceptées les chaudières à fuel et à gaz. Pot de 900 g Sachets dosés en boîte de 700 g 1 dose d attaque 200 g - 5 doses d entretien 100 g GEB est adhérent n de l'afpmr (Association des Fabricants de Produits et Matériels de Ramonage). G PROPFEU LIQUIDE Nettoyant vitres de poêles et d'inserts. Elimine les résidus gras et charbonneux sur les vitres d'inserts et de poêles Convient aussi pour le nettoyage des plaques chauffantes, pour les fours, les rôtissoires et les grilles (sauf aluminium). Efficace même sur goudrons anciens Liquide prêt à l'emploi N'altère pas et ne colore pas les pierres ni le marbre en cas d'éclaboussures. G Produit fortement concentré donc très efficace même à faibles doses. Flacon pulvérisateur 500 ml Recharge 500 ml G PROPFEU LINGETTE Lingette double face pour le nettoyage des vitres d'inserts et de fours. 1 face grattante pour les salissures importantes. 1 face lisse pour nettoyer en surface. G Pratique et efficace. Pack de 16 lingettes

15 282, avenue du bois de la Pie - Paris Nord 2 BP TREMBLAY EN FRANCE ROISSY Charles de Gaulle Cedex Tél. : 33 (0) Fax : 33 (0) Edit 06/08 - Crédits photos : Getty Images - Conception : Ph BINDA

G CHALEUR ET FEU. Génère l Envie de Bricoler ENTRETIEN DES GÉNÉRATEURS D EAU CHAUDE ET DES CANALISATIONS DE CHAUFFAGE ASSEMBLAGE CHEMINÉE ET BARBECUE

G CHALEUR ET FEU. Génère l Envie de Bricoler ENTRETIEN DES GÉNÉRATEURS D EAU CHAUDE ET DES CANALISATIONS DE CHAUFFAGE ASSEMBLAGE CHEMINÉE ET BARBECUE Génère l Envie de Bricoler G CHALEUR ET FEU ASSEMBLAGE CHEMINÉE ET BARBECUE ENTRETIEN CHEMINÉE RÉPARATION ISOLATION PROTECTION DES SURFACES ENTRETIEN DES GÉNÉRATEURS D EAU CHAUDE ET DES CANALISATIONS DE

Plus en détail

Chauffage CHALEUR ET FEU

Chauffage CHALEUR ET FEU montage des foyers réfractaires Entretien des cheminées et inserts Protection des conduits de chauffage Entretien des systèmes de ventilation Entretien des circuits de chauffage INDEX Chauffage ALUXIL

Plus en détail

une gamme complète pour l entretien des installations de chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire

une gamme complète pour l entretien des installations de chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire GEB présente HVAC Information Presse Septembre 204 une gamme complète pour l entretien des installations de chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire Pour répondre aux exigences de la RT 202, les

Plus en détail

Entretien des installations de chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire

Entretien des installations de chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire Entretien des installations de chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire Fabricant Français > GEB, fabricant français depuis 1860 Heating, Ventilating and Air-conditionning CHAUFFAGE, VENTILATION

Plus en détail

GUIDE DE L ENTRETIEN

GUIDE DE L ENTRETIEN GUIDE DE L ENTRETIEN DU FEU Matériel de ramonage cheminées et chaudières Produits chimiques pour cheminées et chaudières Entretien et contrôle de combustion des brûleurs Entretien des cuves à fioul Traitement

Plus en détail

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE (Radiateurs et planchers chauffants) Brevet de désembouage N 0116861 EURO FILTR'EAUX 18/22 RUE D ARRAS - F 92000 NANTERRE TÉL. : (33) 01 30 94 37 60 FAX

Plus en détail

CHAP 17 - PRODUITS D'ENTRETIEN. Table des matières 17-2 ORBI... 17-1. Prix hors TVA modifiables sans préavis. A = Stock B = Non Stock

CHAP 17 - PRODUITS D'ENTRETIEN. Table des matières 17-2 ORBI... 17-1. Prix hors TVA modifiables sans préavis. A = Stock B = Non Stock Table des matières 17-2... Prix hors TVA modifiables sans préavis. 17-1 ATTENTION : Ne jamais mélanger les produits avec d' autres produits chimiques. Eviter tout contact avec les yeux et la peau Eviter

Plus en détail

PRODUITS CHIMIQUES POUR EAU DE CHAUDIÈRE

PRODUITS CHIMIQUES POUR EAU DE CHAUDIÈRE Produits détartrants pour lavages chimiques NYTRA LC 1430 Détartrant pour chaudières PRODUITS CHIMIQUES POUR EAU DE CHAUDIÈRE Produit acide constitué d un mélange d acides inorganiques et organiques, d

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

Pourquoi traiter l eau des réseaux de chauffage Les principales causes de dégradation du réseau La mise en œuvre Les recommandations Saunier Duval

Pourquoi traiter l eau des réseaux de chauffage Les principales causes de dégradation du réseau La mise en œuvre Les recommandations Saunier Duval Pourquoi traiter l eau des réseaux de chauffage Les principales causes de dégradation du réseau La mise en œuvre Les recommandations Saunier Duval Guide de la Qualité de l eau Analyses Causes Contrôle

Plus en détail

Etanchéité des conduites de gaz et d eau sans démolition

Etanchéité des conduites de gaz et d eau sans démolition 2015 Etanchéité des conduites de gaz et d eau sans démolition Ent. ALLEGRETTI SPRL rue de Dilbeek 104 1080 Bruxelles Téléphone : +32(2)410.88.80. Fax : +32(2)414.81.60. Email : info@allegretti.be Internet

Plus en détail

Gamme CARRELAGE NETTOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT NOUVEAU SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER ACTION RAPIDE

Gamme CARRELAGE NETTOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT NOUVEAU SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER ACTION RAPIDE Gamme CARRELAGE CIMENT CIMENT SANS ACIDE CHLORYDRIQUE POUDRE À DILUER TOYANT POUDRE LAITANCES, EFFLORESCENCES ET VOILE DE CIMENT Dissoudre Algiciment dans l eau tiède à raison de 100 g par litre. Verser

Plus en détail

Nettoyage. Nettoyage interne des installations frigorifiques. Nettoyage interne des circuits frigoporteurs / caloporteurs

Nettoyage. Nettoyage interne des installations frigorifiques. Nettoyage interne des circuits frigoporteurs / caloporteurs Nettoyage interne des installations frigorifiques Nettoyage interne des circuits frigoporteurs / caloporteurs Traitement de l eau des circuits fermés de chauffage et de climatisation Nettoyage externe

Plus en détail

Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques

Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques Sommaire Les problèmes rencontrés Le tartre et ses conséquences La corrosion et ses conséquences

Plus en détail

Piscine & Arrosage. Collage des canalisations Réparation des fuites Travaux en immersion

Piscine & Arrosage. Collage des canalisations Réparation des fuites Travaux en immersion Piscine & Arrosage Collage des canalisations Réparation des fuites Travaux en immersion Etanchéité des raccords filetés Montage & Construction Entretien des vannes et robinets Index COLLAGE DES CANALISATIONS

Plus en détail

La formulation du FRIOGEL NEO est exempte de Borax, additif classé Toxique selon la 30 ème ATP européenne (Adaptation to Technical Progress)

La formulation du FRIOGEL NEO est exempte de Borax, additif classé Toxique selon la 30 ème ATP européenne (Adaptation to Technical Progress) Le, à base de Mono Propylène Glycol et d'inhibiteurs de corrosion, est un fluide caloporteur antigel concentré particulièrement étudié pour les circuits des installations frigorifiques travaillant à basse

Plus en détail

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment Renaud Caplain Maître de conférences CNAM Paris vendredi 30 janvier 2009 1 Les matériaux dans le bâtiment Trois grandes catégories et, très vite, une quatrième.

Plus en détail

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS 1. NOTIONS DE BASE 2. CAUSES POSSIBLES DE DYSFONCTIONNEMENT 3. POURQUOI NETTOYER PLUTÔT QUE CHANGER? 4. METHODOLOGIE D APPLICATION FAP-NET (réf.

Plus en détail

DELONGHI DE220. Mode d emploi

DELONGHI DE220. Mode d emploi DELONGHI DE220 Mode d emploi DE220F 22-10-2002 14:29 Pagina 20 Quelques notions sur l'humidité L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. L air contient toujours une certaine

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

GUIDE PRODUIT INSTALLATION RAPIDE SANS SOUCI. Leader mondial dans la technologie magnétique

GUIDE PRODUIT INSTALLATION RAPIDE SANS SOUCI. Leader mondial dans la technologie magnétique GUIDE PRODUIT INSTALLATION RAPIDE SANS SOUCI Filtre hautes performances des systèmes de chauffage Améliore le rendement énergétique Capture les débris magnétiques et non magnétiques Conception sans obstruction

Plus en détail

N VERT 0 800 88 11 95 / APPEL GRATUIT / N VERT FAX

N VERT 0 800 88 11 95 / APPEL GRATUIT / N VERT FAX Prix public H.T. 2015-2016 NETTOYAGE/ENTRETIEN N VERT 0 800 88 11 95 / APPEL GRATUIT / N VERT FAX 0 800 88 11 42 Famille Droguerie 169 NETTOYAGE/ENTRETIEN Chauf f a g e Traitement préventif Traitement

Plus en détail

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs 0193 exe TOTAL A5 contamination_mise en page 1 20/09/11 15:41 Page1 Se protéger contre la contamination par les micro-organismes Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Plus en détail

6.9 Produire de l'eau chaude

6.9 Produire de l'eau chaude 6.9 Produire de l'eau chaude Liste de matériel COUPE-TUBES Un modèle à alésoir vous permet d ébarber l intérieur du tube raccourci. COLLE PVC La colle pour PVC rigide s applique en général à l aide d un

Plus en détail

Nécessité de la désinfection

Nécessité de la désinfection Fiche 1 NETTOYAGE ET DÉSINFECTION DES OUVRAGES : OBJECTIFS ET PRINCIPES Lors de travaux réalisés sur les réseaux de distribution d eau potable et les appareils qui s y rattachent, il est essentiel de s

Plus en détail

Coquilles manufacturées

Coquilles manufacturées Coquilles manufacturées Coquilles 835 et 800 23 Coquilles Protect 1000 S et Protect 1000 S Alu 25 Coquilles 850 27 21 Coquilles manufacturées Coquilles 835 et 800 COQUILLES 835 Coquille en laine de roche

Plus en détail

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) plombierv2 Page 1 sur 9 PLOMBIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces résip ro Color Breveté B r e v e t é Guide d utilisation Conseils & astuces est une résine époxy, bicomposante à l eau et sans odeur, universelle, sur tous supports et sans sous couche. Sols Murs Mobiliers

Plus en détail

resinence Color Conseils & astuces I n t é r i e u r Je colore, je résine, je décore B r e v e t é I n t é r i e u r Guide d utilisation

resinence Color Conseils & astuces I n t é r i e u r Je colore, je résine, je décore B r e v e t é I n t é r i e u r Guide d utilisation Je colore, je résine, je décore I n t é r i e u r Breveté B r e v e t é Color I n t é r i e u r Guide d utilisation Conseils & astuces Résinence Color est une résine époxy, bicomposante à l eau et sans

Plus en détail

Ajustement de la valeur du ph

Ajustement de la valeur du ph Entretien du spa Ajustement de la valeur du ph Afin de garantir un entretien réussi de l'eau, il est important que la valeur du ph se situe entre 7,0 et 7,4. C est lorsque le ph est situé dans cette fourchette

Plus en détail

GUIDE PROTECTION ULTIME DU METAL

GUIDE PROTECTION ULTIME DU METAL GUIDE Directement sur la rouille 8 ans de protection Imperméable Résiste aux griffes et aux coups PROTECTION ULTIME DU METAL Spécial pour métaux Depuis plus de 25 ans, nous sommes LE NUMERO 1 de la protection

Plus en détail

Protéger la durée de vie de vos installations de chauffage et d eau sanitaire. Economisez chaque année jusqu à 645 et protégez vos systèmes

Protéger la durée de vie de vos installations de chauffage et d eau sanitaire. Economisez chaque année jusqu à 645 et protégez vos systèmes Protéger la durée de vie de vos installations de chauffage et d eau sanitaire Economisez chaque année jusqu à 645 et protégez vos systèmes * 2 3 des chaudières installées Protégez depuis 2005 votre ont

Plus en détail

sécurité chauffage bois

sécurité chauffage bois sécurité chauffage bois Soupapes thermiques Thermovar - groupe de recyclage de type Ladomat Kits hydrauliques pour chaudières et circuits de chauffage Modules hydrauliques de chauffage ECS Vannes mélangeuses

Plus en détail

Toitures, Façades : Toutes les solutions pour rendre soit même sa maison plus belle. Vincent Christophoul Directeur de la société Kristol

Toitures, Façades : Toutes les solutions pour rendre soit même sa maison plus belle. Vincent Christophoul Directeur de la société Kristol Toitures, Façades : Toutes les solutions pour rendre soit même sa maison plus belle Vincent Christophoul Directeur de la société Kristol Toitures, Façades : Quelle solution? Toitures, Façades ades : Toutes

Plus en détail

L ALUMINIUM. Il s agit d un métal dont la découverte attribuée

L ALUMINIUM. Il s agit d un métal dont la découverte attribuée Dans la conception d une chaudière gaz à condensation il est important de choisir le matériau qui réunit le plus grand nombre d avantages pour la fabrication de l échangeur de chaleur. L aluminium silicium

Plus en détail

COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a

COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a PRESENTATION Description : Peinture très résistante à base de résines polyuréthanes en phase solvant, bi-composants. D'aspect tendu, satiné

Plus en détail

documentation c a l f e u t r e m e n t s

documentation c a l f e u t r e m e n t s documentation c a l f e u t r e m e n t s Notre département calfeutrement vous propose sur toute la France, le rebouchement de vos passages de câbles ou tuyauteries afin de reconstituer le degré coupe-feu

Plus en détail

Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads

Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads INTRODUCTION L immobilisation de votre Honda pendant la période hivernale, sans préparation, peut engendrer plusieurs problèmes : comme

Plus en détail

resinence Color Conseils & astuces I n t é r i e u r Je colore, je résine, je décore Lire la totalité de ce guide avant utilisation B r e v e t é

resinence Color Conseils & astuces I n t é r i e u r Je colore, je résine, je décore Lire la totalité de ce guide avant utilisation B r e v e t é resinence Je colore, je résine, je décore I n t é r i e u r Breveté B r e v e t é resinence Color I n t é r i e u r Guide d utilisation Conseils & astuces Lire la totalité de ce guide avant utilisation

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

INTRO. Comment rénover les fers extérieurs? NIVEAU DE

INTRO. Comment rénover les fers extérieurs? NIVEAU DE Comment rénover les fers extérieurs? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Des chiffons Une brosse métallique Des gants, lunettes et masque Des brosses métalliques

Plus en détail

Anodisation de l aluminium RESTOM ANODI KIT

Anodisation de l aluminium RESTOM ANODI KIT Anodisation de l aluminium RESTOM ANODI KIT RESTOM S.A.S. 20 Rue du 1 er 71500 LOUHANS Tel. : 03 85 74 95 60 Fax : 03 85 74 95 40 www.restom.net À LIRE ATTENTIVEMENT et INTÉGRALEMENT AVANT EMPLOI Toutes

Plus en détail

Effets de la REP déchets diffus spécifiques sur l artisanat 2012

Effets de la REP déchets diffus spécifiques sur l artisanat 2012 Effets de la REP déchets diffus spécifiques sur l artisanat 2012 SOURCE D INFORMATION Décret n 2012-13 du 4 janvier 2012 relatif à la prévention et à la gestion des déchets ménagers issus de produits chimiques

Plus en détail

Assemblage et maintenance

Assemblage et maintenance Assemblage et maintenance Vaste gamme provenant d'une source unique. Conceptions durables uniques. Performances rapides et fiables. Type Nbr de modèles Page Pompes d'épreuve 2 9.2 Gel tubes électriques

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU

ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU Sommaire ANNEXE RUBRIQUE QUALITE DE L EAU 1. Réseau d eau... 2 2. Rapport d analyse Qualité sanitaire de l eau... 3 3. Eaux pluviales... 6 4. Revêtements spéciaux... 7 5. Analyse de l eau... 7 5.1 Arrêté

Plus en détail

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles Produits vaisselle HalaGastro F11 Détergent pour lave-vaisselle avec chlore actif. Concentration d'utilisation: 0.3 0.5%, ph à 1.0%: 11.7 10600410-0002 10600410-0004 10600410-0007 Bidon 12 kg Bidon 25

Plus en détail

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 19 Traitement des eaux Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de

Plus en détail

F ILATURE VERRE E (DIN 61850 - ISO 6355)

F ILATURE VERRE E (DIN 61850 - ISO 6355) F ILATURE VERRE E (DIN 61850 - ISO 6355) Température d utilisation en continu : C Retrait à C : 1% Résistance aux acides et aux bases : bonne Diamètre de la fibre : 6 à 9 microns Couleur : blanche ou noire

Plus en détail

(Soumis à autorisation) (Soumis à autorisation) IBIX - CARBON ART Z6 GARNET 350 DISCAP.ECO DETAG.GEL SILPANOL DISCAP.ECO PROTECTMUR IBIX - DETAG.

(Soumis à autorisation) (Soumis à autorisation) IBIX - CARBON ART Z6 GARNET 350 DISCAP.ECO DETAG.GEL SILPANOL DISCAP.ECO PROTECTMUR IBIX - DETAG. (Soumis à autorisation) (Soumis à autorisation) CARBON ART Z6 350 CARBON ART Z6 350 PROTECTMUR MARMORSOFT PROTECTMUR Je récupère mes effluents, je protège l environnement avec FIBSORB.ECO Non nécessaire

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz FICHE TECHNIQUE Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 4 5 CONNAÎTRE > Réseau d eau froide > Réseau d eau chaude > Réseau de gaz REGARDER > Réseau d eau ENTRETENIR - AMÉLIORER > Contrat d entretien

Plus en détail

ENTRETIEN AUTOMOBILE. Lubrifiants Dégraissants Contrôle de la Rouille Produits Nettoyants Nettoyage Antirouille pour Châssis Neutralisants d Odeurs

ENTRETIEN AUTOMOBILE. Lubrifiants Dégraissants Contrôle de la Rouille Produits Nettoyants Nettoyage Antirouille pour Châssis Neutralisants d Odeurs ENTRETIEN AUTOMOBILE Lubrifiants Dégraissants Contrôle de la Rouille Produits Nettoyants Nettoyage Antirouille pour Châssis Neutralisants d Odeurs Soin des Pneus & des Jantes 44018 - Mousse Lustrante pour

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE APPAREILS FIXES OBSERVATIONS POSSIBLES CONSEILS

AIDE-MÉMOIRE APPAREILS FIXES OBSERVATIONS POSSIBLES CONSEILS TOUS LES APPAREILS À COMBUSTIBLE Dégagement insuffisant entre l appareil, les tuyaux de fumée et les matériaux combustibles Vérifier la distance recommandée sur la plaque fixée à l appareil et recommander

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Documentation & Informations.

Documentation & Informations. Documentation & Informations. Nos chaudières peuvent être raccordées sur le différents types de chauffage, il est aussi possible de les coupler avec d autres chaudières. Pour tout renseignement, n hésitez

Plus en détail

L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR. De l application industrielle au confort du particulier

L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR. De l application industrielle au confort du particulier L ADOUCISSEUR BIOLOGIQUE TRIACTOR De l application industrielle au confort du particulier Solutions pour l usage domestique, le tertiaire, les collectivités et l industrie. Chère Madame, Cher Monsieur,

Plus en détail

Actioil, créateur de croissance

Actioil, créateur de croissance LE NETTOYANT CHIMIQUE DE VOS STOCKAGES Protège votre cuve Assainit votre carburant Prolonge la durée de vie de votre matériel Respecte l environnement Simplicité et efficacité, notre savoir faire, votre

Plus en détail

DIXNEUF lance les packs d arrivée d air frais, solutions clé en main pour une meilleure combustion.

DIXNEUF lance les packs d arrivée d air frais, solutions clé en main pour une meilleure combustion. DIXNEUF lance les packs d arrivée d air frais, solutions clé en main pour une meilleure combustion. DIXNEUF innove avec les «packs d arrivée d air frais» : une solution complète et facile à poser pour

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

Fiche technique Interfilt Installations de filtration Filtres par gravité automatiques en PE-HD Série SK

Fiche technique Interfilt Installations de filtration Filtres par gravité automatiques en PE-HD Série SK Fiche technique Interfilt en PE-HD ProMinent Réf.: 987758 ProMinent Dosiertechnik GmbH 69123 Heidelberg Germany TM IT 002 06/04 F Interfilt Filtration avec le filtre par gravité automatique (SK) Quels

Plus en détail

De Dietrich T H E R M I Q U E

De Dietrich T H E R M I Q U E NOTICE D INSTALLATION, D UTILISATION, D ENTRETIEN DES CHAUFFE-EAU BLOCS 10 L sous-évier 10 L sur-évier 15 L sous-évier 15 L sur-évier 30 L sur-évier De Dietrich T H E R M I Q U E INSTRUCTIONS GENERALES

Plus en détail

www.camping-car-web.info

www.camping-car-web.info www.camping-car-web.info www.camping-car-web.info www.camping-car-web.info REPARATION ET ENTRETIEN D UN BOILER- COMBINE TRUMA BS 10 - BS 14 Introduction Lors de l'allumage du boiler, en appuyant sur

Plus en détail

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE Aggloméré de bois, panneaux de copeaux agglomérés et panneaux d appui OSB Masonite Plancher de bois dur et parquet-mosaïque Contreplaqué Luan Feuilles de revêtement de sol en vinyle à endos spongieux ou

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DESCRIPTION D UN CIRCUIT DE CHAUFFAGE A EAU CHAUDE LE SENS DE LA PENTE LE RADIATEUR EN FONTE

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 2. 2. PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 1. Remplir le seau plastique de produit bactéricide avec la centrale. (major c100). À l aide de la lavette parisienne trempée dans le

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La salle de bains La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

AquaMobil. Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC

AquaMobil. Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC AquaMobil Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC Le premier chauffe-eau instantané mobile type DH1 a été développé dès 1962, puis construit et fabriqué en série un peu

Plus en détail

Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires

Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires 1. Qu'est-ce qu'un chauffe-eau solaire? Le chauffe-eau solaire se substitue aux chauffe-eau électriques et chauffe-eau à gaz pour permettre aux occupants d'un

Plus en détail

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied Kit Douche à l italienne La solution pour votre douche plain-pied Le Kit comprend Un caniveau inox et ses accessoires Une membrane d étanchéité Caniveau avec forme de pente intégrée Grille de protection

Plus en détail

Mode d emploi Geberit AquaClean 8000

Mode d emploi Geberit AquaClean 8000 Entretien et nettoyage Le Geberit AquaClean 8000 est un produit haut de gamme et très facile à entretenir. La céramique des WC possède un revêtement spécial. Grâce à ce revêtement, les gouttes d'eau prennent

Plus en détail

(Mém. A - 19 du 3 février 2006, p. 478; Dir. 2004/42/CE) Texte coordonné au 20 avril 2011 Version applicable à partir du 24 avril 2011

(Mém. A - 19 du 3 février 2006, p. 478; Dir. 2004/42/CE) Texte coordonné au 20 avril 2011 Version applicable à partir du 24 avril 2011 ATMOSPHÈRE 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 25 janvier 6 relatif à la réduction des émissions de composés organiques volatils dues à l utilisation de solvants organiques dans certains

Plus en détail

[6 ETAPES POUR CONSTRUIRE VOTRE CHAUFFE-EAU SOLAIRE] FAÎTES-LE VOUS-MÊME

[6 ETAPES POUR CONSTRUIRE VOTRE CHAUFFE-EAU SOLAIRE] FAÎTES-LE VOUS-MÊME 1 Environ 4 m2 de panneau solaires sont nécessaire pour chauffer un ballon de 200 litres d eau à 60 C en quelques heures de soleil. (Pour une installation dans le Nord de la France prévoir dans les 6 m2).

Plus en détail

documentation g e n e r a l e

documentation g e n e r a l e documentation g e n e r a l e D O C U M E N T A T I O N GENERALE protection incendie passive FLOCAGES CALFEUTREMENTS CF MACONNERIE CF CAROTTAGES JOINTS CF CTP / VTP PORTES CF Cheminement Technique Protégé

Plus en détail

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un crayon Un niveau Une perceuse Un cutter Une scie égoïne à denture

Plus en détail

Meuble chaud dessus verre trempé avec rampe chauffante infrarouge

Meuble chaud dessus verre trempé avec rampe chauffante infrarouge Meuble chaud dessus verre trempé avec rampe chauffante infrarouge Notice d utilisation et d entretien page 2 Schémas électriques pages 3, 4 et 5 Liste des pièces détachées page 6 Rue Charles Hermite Z.I.

Plus en détail

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux Formation Initiale du personnel A l hygiène et à l entretien des locaux Formation initiale à l hygiene et l entretien des locaux 1.Principes d hygiène fondamentaux 1.1. Notions de base sur les salissures:

Plus en détail

Le Caloporteur. La solution intelligente

Le Caloporteur. La solution intelligente Le Caloporteur La solution intelligente 1. Temper Le produit Fluide frigoporteur et caloporteur sans glycol, non toxique et non polluant LES AVANTAGES Non toxique, ininflammable, non explosif Exempt de

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

Entretien préventif du forage de la Mance

Entretien préventif du forage de la Mance Entretien préventif du forage de la Mance Localisation du forage de la Mance. Le forage de la Mance est exploité depuis 1994 (date d exécution du 09/03/1994 au 19/04/1994). Cet ouvrage présente les caractéristiques

Plus en détail

Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr

Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr Service Consommateurs 5, rue René Panhard 72021 LE MANS Cédex 02 Tél : (+33) 02 43 83 83 00 - p.ball@colart.fr La peinture acrylique est un moyen d expression permettant des écritures et des effets picturaux

Plus en détail

Chauffage collectif. Fiche technique

Chauffage collectif. Fiche technique Fiche technique Chauffage collectif 2 5 6 9 12 Connaître Chaufferie collective Conduits de fumée Chauffage urbain Distribution dans l immeuble Répartition des frais de chauffage Regarder Energies Consommations

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE MONTAGE COSI, CABRIOLET, ASTI ET TULIPE

INSTRUCTIONS DE MONTAGE COSI, CABRIOLET, ASTI ET TULIPE NOTICE D'INSTALLATION INSTRUCTIONS DE MONTAGE COSI, CABRIOLET, ASTI ET TULIPE JINS0071 Notice d'installation. Remarque: L'installation de cette baignoire nécessite deux personnes (ou plus) pour soulever

Plus en détail

SP32 02-80M SP32 02-80E INFORMATIONS TECHNIQUES. Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche

SP32 02-80M SP32 02-80E INFORMATIONS TECHNIQUES. Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche INFORMATIONS TECHNIQUES Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche SP32 02-80M SP32 02-80E Caractéristiques techniques : ELECTRIQUES HYDRAULIQUES MECANIQUES

Plus en détail

Une ère nouvelle pour les chaudières commence dès maintenant avec la chaudière Domotec A1

Une ère nouvelle pour les chaudières commence dès maintenant avec la chaudière Domotec A1 Des tuyaux pour les professionnels Domotec SA Aarburg Édition 16.19 07/2011 Une ère nouvelle pour les chaudières commence dès maintenant avec la chaudière Domotec A1 Encombrement au sol extrêmement réduit:

Plus en détail

OKIO CERAM RADIATEUR SOUFFLANT MOBILE OU MURAL POUR SALLE DE BAINS

OKIO CERAM RADIATEUR SOUFFLANT MOBILE OU MURAL POUR SALLE DE BAINS RADIATEUR SOUFFLANT MOBILE OU MURAL POUR SALLE DE BAINS OKIO CERAM 01 OKIO CERAM 02 www.supra.fr 38622-01-15 CONSIGNES DE SÉCURITÉ L appareil doit être installé en respectant les règles nationales d installation

Plus en détail

Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux.

Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux. FICHE THEMATIQUE LA CORROSION Qu est ce que la corrosion? : Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux. La corrosion peut avoir les conséquences suivantes: Dégradation

Plus en détail

Le chauffage. Défi FAEP

Le chauffage. Défi FAEP Le chauffage Défi FAEP Les aspects abordés L impact du chauffage sur les consommations Les bonnes questions à se poser Lutter contre les parois froides Exemple avec une famille moyenne La part du chauffage

Plus en détail

Parabond Zinc Mastic colle de montage élastique pour tous les métaux.

Parabond Zinc Mastic colle de montage élastique pour tous les métaux. Parabond Zinc Mastic colle de montage élastique pour tous les métaux. Produit Parabond Zinc est un mastic colle à base de MS Polymère à haute performance en permanence élastique et avec une adhérence initiale

Plus en détail

Détartrage de machines à café espresso de haute qualité

Détartrage de machines à café espresso de haute qualité Détartrage de machines à café espresso de haute qualité durgol swiss espresso est un détartrant spécial, destiné aux machines à café espresso haut de gamme de toutes marques, peu importe qu il s agisse

Plus en détail

Texte cahier des charges HEATMASTER 25 C

Texte cahier des charges HEATMASTER 25 C Pagina 1 van 6 Texte cahier des charges HEATMASTER 25 C PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le HeatMaster C est une chaudière gaz à condensation, posée au sol, qui produit de l eau chaude sanitaire, avec un rendement

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. Complément à la notice Fleck tête 5600 V. ADOUCISSEURS Mono bloc Classic Bi-bloc. VANNE Volumétrique Mécanique

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. Complément à la notice Fleck tête 5600 V. ADOUCISSEURS Mono bloc Classic Bi-bloc. VANNE Volumétrique Mécanique NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION Complément à la notice Fleck tête 5600 V ADOUCISSEURS Mono bloc Classic Bi-bloc VANNE Volumétrique Mécanique AQUAMAGASIN 13 rue Mendès France, 83 136 Garéoult - Tel :

Plus en détail

Poêle à bois BRUNO. Notice d installation et d utilisation

Poêle à bois BRUNO. Notice d installation et d utilisation Poêle à bois BRUNO Pour éviter tout risque d'incendie, ce poêle à bois doit être installé selon les règles de l'art et conformément à la réglementation en vigueur, en respect du D.T.U. 24.1. Son installation

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

01/10/07. Notice d emploi et d installation kit ballon 75 kit ballon 100 kit ballon 150 Installatie en gebruiksaanwijzingen

01/10/07. Notice d emploi et d installation kit ballon 75 kit ballon 100 kit ballon 150 Installatie en gebruiksaanwijzingen 01/10/07 Notice d emploi et d installation kit ballon 75 kit ballon 100 kit ballon 150 Installatie en gebruiksaanwijzingen Table des matières Page 1. Composition du ballon réservoir 3 2. Dimensions et

Plus en détail

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte KLIMAT Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte Mark possède une série de centrales de traitement d air qui peuvent être utilisées dans

Plus en détail