PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE POMPE A CHALEUR - VENTILATION EXTRACTEUR GAZ D ECHAPPEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE POMPE A CHALEUR - VENTILATION EXTRACTEUR GAZ D ECHAPPEMENT"

Transcription

1 Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme Travaux : CONSTRUCTION DU CENTRE DE SECOURS DE AULT 1 DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 11 PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE POMPE A CHALEUR - VENTILATION EXTRACTEUR GAZ D ECHAPPEMENT D.T.U. de référence D.T.U PLOMBERIE SANITAIRE POUR BATIMENT A USAGE D HABITATION D.T.U REGLES DE CALCUL DES INSTALLATIONS DE PLOMBERIE SANITAIRE ET INSTALLATION D EVACUATION DES EAUX PLUVIALES D.T.U CANALISATIONS EN PVC NON PLASTIFIEES : EVACUATION EAUX USEES ET EAUX VANNES D.T.U CANALISATION EN CUIVRE D.T.U EXECUTION DE PLANCHER CHAUFFANTS A EAU CHAUDE D.T.U INSTALLATIONS DE TRANSPORT DE CHALEUR OU DE FROID ET D EAU CHAUDE SANITAIRE ENTRE PRODUCTIONS DE CHALEUR OU DE FROID DU BATIMENT D.T.U CANALISATION D EAU CHAUDE OU FROIDE SOUS PRESSION ET CANALISATIONS D EVACUATION DES EAUX USEES ET DES EAUX PLUVIALES A L INTERIEUR DES BATIMENTS D.T.U DISPOSITIF DE SECURITE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE DANS LE BATIMENT D.T.U INSTALLATIONS DE VENTILATION MECANIQUE CONTROLE D.T.U EXECUTION DES INSTALLATIONS DE VENTILATION MECANIQUE REGLEMENTS SANITAIRES REGLEMENTATION THERMIQUE 2005 Règles de certification NF Bâtiments Tertiaires associée à la démarche BBC-effinergie. Articles R à R du Code de la Construction et de l Habitation relatives à l accessibilité aux personnes handicapées. Code du travail, notamment la 4 ème partie «Santé et sécurité au travail» Généralités Les installations mises en œuvre seront conformes au règlement de sécurité dans les établissements recevant du public et au règlement sanitaire départemental, en vigueur à la date d exécution des travaux. Les installations seront conformes aux dispositions prévues par le DTU (DTU NF P ), en vigueur à la date d exécution des travaux. Les installations d alimentation et de production d eau chaude sanitaire seront exécutées en conformité avec la RT La prestation de plomberie sanitaire, commence à la fosse incongelable se trouvant en limite de propriété, qui est installée par la compagnie des eaux à la demande du Maître de l ouvrage. L entrepreneur précisera dans son offre, le débit d eau nécessaire, pour une utilisation rationnelle de l ensemble de l installation dans le bâtiment. Cette information sera communiquée à la compagnie des eaux pour le remplacement si nécessaire du compteur d eau existant aux frais et charge du Maître de l Ouvrage. Le cas échéant, un sur presseur ou tout appareil améliorant les performances de l installation pour une exploitation normale de l établissement sera chiffrée en option par l entrepreneur. L entrepreneur doit le réseau provisoire d eau potable tout corps d état, y compris son raccordement. L entrepreneur doit le matériel et tout l outillage de mise en oeuvre nécessaires à la réalisation des prestations demandées à son lot. Il doit également toutes études, trous, scellements, collage, découpes, nécessaires à la bonne exécution de la prestation. L entrepreneur de plomberie travaillera en étroite collaboration avec les autres corps d état, il se mettra en rapport avec :

2 2 le maçon pour le positionnement et les caractéristiques des réseaux d évacuation d eau usées sous dallage du rez-dechaussée, la réalisation de la tranchée technique, les réservations et la mise en place de fourreaux nécessaires à la bonne exécution des ouvrages. le couvreur pour le positionnement des douilles de ventilation, leur raccordement et étanchéité avec les canalisations intérieures (conduits d aération des tuyaux E.V. et de l assainissement installés par le plombier) et coordonner leurs interventions. le carreleur et le plâtrier pour le positionnement des appareils sanitaires, de chauffage et de ventilation, des réseaux d évacuation d eau usées et vannes, des réseaux d alimentation d eaux froides et chaudes, des réseaux de chauffage, des réseaux de ventilation, les réservations et la mise en place de fourreaux nécessaires à la bonne exécution des ouvrages. L électricien pour l emplacement des lignes et des boîtiers de raccordement des chauffe-eau, du coffret électrique dans le local technique (chaufferie), des groupes de ventilation, nécessaires à la bonne exécution des ouvrages. Les canalisations d évacuation d eaux usées et vannes, passant sous la dalle B.A., sorties à 10 cm dessus la dalle, au droit des appareils sanitaires, d une section minimum de 100, sont fournies et installées par le maçon, d après un plan de réseau côté remis par le plombier. Les siphons installés seront avec une garde d eau normalisée. Les canalisations de distribution d eau froide et d eau chaude, font parties de la prestation du présent lot et seront mises en place avant le coulage de la dalle B.A.. Elles seront de section suffisante pour le fonctionnement simultané de l ensemble des équipements installés dans le bâtiment. Les réseaux de distribution et circuit d eau pourront être purgées totalement. Les réseaux de distribution d eau chaude sanitaire encastrés en dalle devront être installés sous fourreau avec jeu de 30% (jeu entre tube et fourreau supérieur à 30%). Les brasures à l étain sont formellement interdites. Les parties métalliques utilisées seront non corrodables. Appareils sanitaires marque JACOB DELAFON, PORCHER ou similaire. Robinetterie marque DELABIE, PRESTO ou similaire. Le matériel mis en œuvre devra être compatible avec une atmosphère de bord de mer (projet à 1 km du front de mer). Les robinets seront équipés de clapet anti-retour ou anti-siphonique, répondant aux exigences des normes NF et EN anti-pollution, assurant la protection du réseau d eau potable contre d éventuelles remontées d eau polluées. La température d eau chaude sanitaire sera comprise entre 55 C et 60 C au point de puisage. L entrepreneur réalisera une analyse physico chimique de l eau (distribution eau chaude eau froide en cuivre). L entrepreneur se conformera aux instructions et remarques formulées par le bureau de contrôle technique. Il mettra tout en œuvre, afin d obtenir du bureau de contrôle technique, un rapport final d ouvrage exécuté sans réserve pour sa prestation. L entrepreneur réalisera tous les essais, vérifications et mises au point de son installation, avant la réception des travaux. 5 cm. La faïence murale sera réalisée avant la pose des sanitaires. Les éviers et lavabos seront adossés contre la partie inférieure des parements en faïence murale, avec un recouvrement d environ IMPORTANT : Toutes précautions devront être prises, pour ne pas endommager : le pare vapeur lors des traversés de parois (passage des gaines dans Œillets adhésifs réservés à cet effet à la demande de l entreprise). le réseau de canalisations passant dans le dallage (chauffage hydraulique par plancher, sous chape carrelage et revêtement de sol P.V.C.) Connaissance des lieux et de la prestation L entrepreneur doit connaître les lieux et en tenir compte dans la remise de son offre. L entrepreneur doit respecter toutes les préconisations formulées par le bureau d études thermiques, le bureau de contrôle technique, le coordonnateur S.P.S., la Maîtrise d ouvrage et l Architecte. Il doit également prendre en considération toutes les informations qui lui sont communiquées. Il doit apprécier très exactement, les prestations comprises dans ses prix, en les complétant, le cas échéant, compte tenu des prestations des autres corps d état.

3 3 Zone climatique et situation du projet Suivant D.T.U. règles de calcul NV 65 : Effets du vent : zone 3, site exposé. Effets de la neige : zone 1A Suivant arrêté du 24 Mai 2006 : Annexe I, zone climatique : H1a altitude 100 m Effets du vent : zone de vent 3, situation d, classe de résistance 4. (situation de bord de mer) Annexe II, classe d exposition des baies aux bruits des infrastructures de transport : BR2 Atmosphère de bord de mer : projet à 1 km du front de mer. Projet de bâtiment basse consommation «BBC» L étude thermique réalisée par le bureau d études KELVIN, est annexée au C.C.T.P. La partie de bâtiment constituée de la salle opérationnelle, des bureaux, de la salle de réunion + réserve annexée, de la salle de musculation, de la cafétéria + réserve annexée, de la laverie, des vestiaires sanitaires, du WC public, du local nettoyage, du local réarmement, du hall et des circulations, est conçue pour répondre à la réglementation thermique basse consommation «BBC-effinergie». Le projet est également conçu pour s inscrire dans le programme régional PREBAT 2011 «bâtiments neufs démonstrateurs à basse consommation énergétique en Picardie». Les prestations demandées au présent lot (choix des matériaux, performance des produits et équipements, et mise en œuvre), doivent être conformes aux préconisations du bureau d études thermique. Les entrepreneurs doivent assurer pendant la réalisation du chantier un autocontrôle permanent. Des tests de perméabilité à l air sont susceptibles d être demandés, aux frais et charges du Maître d Ouvrage, à un organisme agréé : - Un test en cours de travaux (après la pose des menuiseries, des isolants et des membranes pare-vapeur) : les défauts d étanchéité éventuellement constatés devront être corrigés par les entreprises concernées. - Un test en phase réception. Si l étanchéité à l air n est pas satisfaisante, du fait de la négligence d un ou de plusieurs entrepreneurs, sa mise en conformité avec les obligations de la réglementation thermique basse consommation, est à la charge des intervenants défaillants, au prorata de la responsabilité de chacun. Nota : La partie de bâtiment constituée de la remise véhicules, du local groupe, du local carburant, du local de petits matériels, du local habillement, du local chaufferie et du local poubelle, n est pas soumis à la réglementation thermique basse consommation (température d hiver demandée pour ces locaux : 10 C)

4 4 Etudes L entrepreneur communique avant travaux, à l Architecte en double exemplaire et à l organisme de contrôle technique, pour accord et validation : Les plans d exécution des ouvrages, propres à son lot, en particulier les schémas des réseaux d alimentation et de distribution d eau, la disposition des appareils et équipements divers, des installation de plomberie, sanitaire, chauffage, ventilation. Les notes de calcul. Toutes les études nécessaires pour les installations de plomberie sanitaire, chauffage et ventilation, définissant la localisation et la puissance des appareils, le cheminement et les sections des gaines et canalisations, le positionnement et les caractéristiques des grilles, bouches d extraction et diffuseurs la composition de l armoire électrique du local technique (chaufferie) et des systèmes de sécurité réglementaire. Les plans de réservations côtés, nécessaires aux entrepreneurs des autres lots, en particulier un plan du réseau d évacuation des eaux usées et des eaux vannes et l emplacement des sorties en attente. Les fiches techniques avec les caractéristiques des matériels utilisés, notamment celles des pompes à chaleurs, du pilote hydroélectronique, des kits hydrauliques, des corps de chauffe, des robinets thermostatiques, des thermostat, groupe et équipements de ventilation mécanique, des appareils sanitaires, des robinetteries, des matériels de sécurité, etc. Les notices de fonctionnement. Les avis techniques ou ATEX, procès verbaux de classement feu, etc., des produits et matériaux utilisés. Tous autres documents complémentaires pouvant être demandés, pendant la durée du chantier Un plan dossier des ouvrages exécutés (D.O.E.), précisant l implantation des équipements et du réseau mis en place, complété des notices d entretien et d utilisation des matériels installés, sera remis à l Architecte en cinq exemplaires, à la fin des travaux. Prévention contre les risques de légionellose Les installations de production et d acheminement d eau chaude sanitaire seront conçues de façon à prévenir contre les risques de légionellose, et devront être conforme à la réglementation en vigueur : La production d eau chaude sanitaire sera supérieure à 60 C en sortie de ballon. Le bouclage ou traçage, pour le maintien de l eau chaude sanitaire sera supérieure à 50 C, en permanence, en tous points du réseau. Le mitigeage de l eau se fera au plus près des points de puisage. Le réseau d alimentation en eau froide sera conçu pour maintenir l eau froide à une température inférieure à 20 C. Nettoyage des réseaux de distribution d eau froide et chaude et désinfection avec produit adapté répondant aux règles d hygiène, avant réception des travaux.

5 5 Mise en service, essais de fonctionnement et mises au point Avant la réception des travaux, une période de 15 jours sera prévue pour les vérifications, réglages et essais. Durant cette phase tous les frais de main d œuvre et d entretien seront à la charge de l entrepreneur à l exception de ceux concernant la fourniture de l eau, de l électricité et du combustible. A partir de la date de réception des travaux, pendant une période d un an, l entrepreneur est tenue à frais (pièces et main d œuvre) de remédier à tous désordres et au remplacement de tout élément défectueux de l installation. Un an après la réception des travaux, l entrepreneur réalise à ces frais, un bilan sur les installations de plomberie, de chauffage et de ventilation. Lors des essais et contrôles, l installateur devra fournir tout le matériel nécessaire, les instruments de mesure et de contrôle, (thermomètres, mallette de rendement, enregistreurs divers, compte-tours, voltmètres, etc ), ainsi que le personnel qualifié. Les essais ne pourront être effectués qu après la remise des notices de conduite et d entretien de l installation. Des contrôles d étanchéité sur les circuits d eau pourront également être demandés. Un tronçon douteur sera soumis à un essai à l eau sous une pression supérieure de deux bars à la pression normale de service. A charge de l entreprise de remédier aux défauts d étanchéité. Les vérifications seront renouvelées autant de fois que nécessaires. Des essais de température en période de chauffage auront lieu dans les conditions suivantes : Toutes les fenêtres seront fermées, les locaux clos et meublés suivant leur destination Les températures inférieures seront constatées au milieu des pièces à 1,50 m du sol Les températures extérieures servant de base aux essais devront être celles enregistrées au poste météorologique le plus proche La température extérieure sera comprise entre T-2 ET T+5 (T étant la température extérieure ayant servi de base de calculs) Le chauffage aura fonctionné pendant un temps suffisamment long pour obtenir le régime (néanmoins, l entrepreneur ne pourra pas exiger une durée de mise en régime supérieure à 48 heures) Les essais de fonctionnement seront réalisés conformément aux dispositions figurant dans le document COPREC n 1 du cahier spécial du Moniteur n 4954 d Octobre Les résultats seront transcrits sur des procès-verbaux établis suivant les modèles figurant dans le document COPREC n 2 du cahier spécial du Moniteur n 4954 d octobre Liste des P.V. à transmettre, selon modèles figurant dans le «document technique COPREC n 2» Les résultats des essais COPREC seront communiqués à l Architecte en double exemplaire et au bureau de contrôle technique, au moins 8 jours avant la réception des travaux. A l issue de la période de garantie, le parfait achèvement sera prononcé si aucune réserve n est formulée simultanément à la visite de contrôle et à la lecture du rapport d essais COPREC. Installations de chantier L entrepreneur du présent lot doit dans sa prestation : La fourniture et pose d un compteur de chantier (compteur installé par la compagnie des eaux à la demande du Maître d Ouvrage). La fourniture et pose de clapet anti-retour ou anti-siphonique, répondant aux exigences des normes NF et EN anti-pollution. La fourniture et pose d un robinet de puisage avec raccord d arrosage et robinet d arrêt + purgeur (pour vidange en période de gel), facile d accès La fourniture et pose d un robinet de puisage avec raccord d arrosage et robinet d arrêt avec purgeur pour sanitaires de chantier. Intervenir en étroite coordination avec l entreprise du lot maçonnerie. L installation de canalisations d eau potable de section adaptée, protection contre le gel et toutes suggestions. La dépose et l évacuation en fin d opération des installations de chantier. Compris remise en état des avoisinants. La localisation des installations de chantier sera déterminée avant le départ des travaux, avec le coordonnateur S.P.S., le Maître de l Ouvrage et l Architecte.

6 6 Adduction d eau Nota Le lot n 1 PREPARATION DU TERRAIN VRD doit dans sa prestation : La réalisation de la tranchée technique La fourniture et installation d un fourreau aiguillé Ø 100 mm La fourniture et l installation d un grillage avertisseur Ces prestations se feront en étroite collaboration avec l électricien et le plombier. L entrepreneur s assurera que pendant les travaux de remblaiement de tranchée par l entrepreneur du lot concerné, celui-ci réalise sa prestation suivant les règles de l Art: respect des distances entre gaines, fourreaux et canalisations, remblai en périmétrie des entre gaines, fourreaux et canalisations, avec sable ou matériau compatible exempt de cailloux ou éléments susceptible de détériorer les installations, positionnement du grillage avertisseur, respect des couleurs réglementaires (fourreaux et grillages) etc.. Fourniture d un tuyau en polyéthylène semi-rigide, pour distribution d eau sous pression, section définie après étude du plombier, suivant nécessité de l installation, mis en place sous fourreau, dans fond de tranchée, avec protection suffisante contre le gel, du compteur jusqu à l intérieur de la construction. Passage en tranchée, sous fourreau de protection adapté et de couleur réglementaire. Espacements entre réseaux définis dans le cahier 1231 du CSTB ou le guide du SETRA. Raccords en laiton, à chaque extrémité du tuyau. Robinet d arrêt à l intérieur du bâtiment au départ de la canalisation, en laiton, à 1/4 de tour, avec purgeur, section dito tuyau d adduction d eau, installé entre le tuyau d adduction d eau et le réseau de distribution d eau potable. Localisation : du compteur installé par la compagnie des eaux jusqu à l intérieur de la construction (local technique, chaufferie) Adoucisseur d eau Matériel adapté pour petite collectivité. Adoucisseur mis en service par le constructeur. Base de calcul : litres/ jour à litres/jour. (suivant étude préalable à la définition de l assainissement des eaux usées). Adoucisseur d eau électronique, à fonctionnement au «volume anticipé», type PERMO DATA 7 BIO ou similaire. Corps avec résine échangeuse d ions et bac à sec, l ensemble de capacité adaptée à l usage (définie après étude à la charge de l entrepreneur). Tête de corps électronique, pile lithium de secours, turbine de décomptage sur l eau douce, mitigeur de réglage d eau douce, clapets anti-retour et tous composants garantissant le bon fonctionnement du matériel. Filtre à cartouche, mécanisme by pass multibloc, accessoires de raccordement souples, piquage de jardin (pour raccordement des robinets de puisage), siphon, trop plein du bac à sec, raccord d égout et tous accessoires compris. Si nécessaire, installation d un surpresseur ou d un limiteur de pression. Fourniture et chargement de sel pour première mise en service. Raccordement au départ du circuit, sur le réseau de distribution d eau potable. Raccordement au réseau d évacuation d eaux usées. Raccordement électrique. Installation, mise en service, essais et réglage. Fourniture de sacs de sel d une quantité équivalente au volume d admis dans le bac à sel pour un deuxième chargement. Localisation : local technique, chaufferie. Nota : Le raccordement des robinets de puisage du local matériel nettoyage et du local poubelle se fera sur le réseau, après le robinet d arrêt général, en amont de l adoucisseur.

7 7 Réseau de distribution d eau potable Nota Une cuve de récupération et stockage d eau de pluie provenant des toitures du bâtiment est demandé au lot n 1 PREPARATION DU TERRAIN VRD Les seuls équipements raccordés au récupérateur d eau pluviale sont les robinets de puisage utilisés pour l arrosage et pour le lavage des véhicules ou les manœuvre de pompier. Sous réserve d une autorisation des services compétents, les chasses d eau de WC pourront également être raccordées à ce dispositif. Le réseau pour l utilisation d eau pluviale stockée devra être séparé du réseau de distribution d eau potable (eau froide). Les lavabos, lave-mains, évier, robinet de machine à laver et chauffe eau, doivent être raccordés au réseau d eau potable public. Toutes dispositions devront être prise pour interdire tout risque de pollution du réseau d eau potable public par le réseau raccordé au récupérateur d eau pluvial. Installations conformes aux règlements sanitaires. IMPORTANT : Toutes précautions devront être prises, pour ne pas endommager le pare vapeur lors des traversés de parois (passage des gaines dans Œillets adhésifs réservés à cet effet à la demande de l entreprise). Départ du robinet d arrêt général intérieur, distribution et raccordement des différents appareils et équipements sanitaires, pour eau chaude et pour eau froide. Sections définies après études du plombier, suivant appareils, réglementations et utilisation rationnelle de l installation. En cuivre nu, pour canalisations apparentes dans les pièces. En cuivre gainé ou polyéthylène réticulé, pour canalisations passant sous dalle ou dans murs. ou en acier galvanisé si le débit nécessaire l exige. Colliers demi-lune à visser, soudure, cintrages, nourrices, et tous accessoires compris. Dispositif avec antibélier à ressort, destiné à amortir les variations brutales de pression subies par les canalisations Robinets de barrage en laiton brossé, à 1/4 de tour, dans le réseau de distribution d eau pour neutralisation occasionnelle de chaque pièce d eau du reste de l installation. Coquille de mousse, fendue, pour isolation des canalisations d eau chaude apparentes, passant dans les volumes non chauffés sans risque de gel. Collage avec colle spéciale. Localisation : distribution en eau potable, eau froide et eau chaude l ensemble du bâtiment.

8 8 Tuyaux en P.V.C. IMPORTANT : Toutes précautions devront être prises, pour ne pas endommager le pare vapeur lors des traversés de parois. Canalisations et accessoires (coudes, tés, Y, réductions..) en polychlorure de vinyle (P.V.C.), collées à la colle spéciale. Colliers à visser et tous accessoires compris. Evacuation des eaux usées et vannes des différents appareils sanitaires et équipements jusqu aux tuyaux d évacuation laissés en attente par le maçon et raccordement des appareils sanitaires à ce réseau. Pose avec pente constante dirigée vers l assainissement. Ø définies après études du plombier, suivant appareils et réglementations. Bouchons de dégorgement installés au départ des tuyaux d évacuation et à chaque changement de direction. Pour la ventilation haute du réseau d évacuation des eaux vannes, installation de canalisations colonnes montantes, jusqu à la couverture. Voir localisations sur plan. Intervention en étroite coordination avec l entreprise du lot COUVERTURE. Raccordement sur les canalisations sous dalle mise en place par le maçon et laissées en attente à cet effet. Raccordement sur chapeau de ventilation laissé en attente par le couvreur. Compris toutes suggestions d étanchéité et de finition. Calfeutrement au droit des traversées de dalle avec joint souple : dispositions de mise en œuvre permettant d obtenir une parfaite étanchéité (bâtiment sous label BBC-effinergie) Intervention en étroite coordination avec les entreprises des lots MACONNERIE et COUVERTURE. Localisation : Pour évacuation des eaux usées et vannes des appareils sanitaires demandés au présent lot. Compris tous raccordement sur canalisations laissées en attente au niveau du dallage au rez-de-chaussée. Pour aération du réseau d évacuation d eaux vannes. Nota Les tuyaux d évacuation sous le dallage sur terre plein sont installés par le lot MACONNERIE suivant les informations communiquées par le plombier.

9 9 Robinet de puisage Pour eau froide, en laiton brossé, à 1/4 de tour, sur applique murale, avec raccord d arrosage 15/21 ou 20/27 (selon souhait du Maître d ouvrage). Robinet d arrêt à clé avec purgeur. Clapet anti-retour conforme à la norme. Calorifugeage de la canalisation apparente passant dans des volumes non chauffées. Fourniture et installation d une pancarte «eau de pluie, impropre à la consommation» au dessus des robinets de puisage raccordés à la cuve de stockage d eau pluviale. Localisation : remise à véhicules, à proximité du vidoir (robinet d eau potable) raccord d arrosage 15/27 remise à véhicules, à proximité des portes (robinet raccordé sur cuve de stockage d eau pluviale) raccord d arrosage 20/27 extérieur, à proximité de l aire de lavage (robinet raccordé sur cuve de stockage d eau pluviale) raccord d arrosage 20/27 local poubelle (robinet raccordé sur cuve de stockage d eau pluviale) raccord d arrosage 15/27 patio (robinet raccordé sur cuve de stockage d eau pluviale) raccord d arrosage 15/27 interstice (robinet raccordé sur cuve de stockage d eau pluviale) raccord d arrosage 15/27 chaufferie (robinet d eau potable) raccord d arrosage 15/27 Siphon et robinet de machine à laver Siphon en P.V.C., fixé par colliers à visser, avec garde d eau et bouchon d obturation provisoire. Robinet pour eau froide, en laiton chromé, sur applique murale, compris nez à visser standard. Clapet anti-retour conforme à la norme. Localisation : laverie (robinet et siphon pour machine à laver) local nettoyage et désinfection (siphon pour bac à ultrason)

10 10 Chauffe eau thermodynamique Production d eau chaude pour ensemble appareils sanitaires. Installation suivant instructions du fabricant. Type ODYSSEE, marque ATLANTIC ou similaire. Avec pompe à chaleur intégré. Appareil répondant à la norme NF. Puissance 2,6 kw, COP 3,7. Capacité pour ensemble sanitaires : 810 litres (installation de 3 CE de 270 litres dans local technique). Situation : en volume chauffé. Raccordement sur réseaux de distribution d eau et réseau d évacuation d eaux usées. Raccordement sur la ligne d alimentation électrique installée par l électricien avec une protection en départ de ligne et un boîtier de branchement à proximité immédiate de l appareil. Groupe de sécurité, vidange, thermostat et clapet anti-retour et tous accessoires compris. Aspiration et refoulement gainés sur l extérieur Gaines d air isolées en particulier pour le refoulement. Fournir au couvreur et au maçon les dimensions des réservations pour le passage des gaines. Sortie en couverture (étanchéité bicouche sur support bac acier). Fourniture et pose chapeau, compris étanchéité et toutes suggestions. Dispositif anti-refoulement, avec grillage anti-volatile. Intervenir en étroite coordination avec le lot COUVERTURE ETANCHEITE BICOUCHE. Sortie en mur (mur en béton banché). Fourniture et mise en place de grilles pare pluie adaptée. Intervenir en étroite coordination avec le lot MACONNERIE. Localisation : local technique rangement : 3 chauffe-eau de 270 litres chacun, pour une production globale d eau chaude sanitaire de 810 litres. Nota : Si le point de puisage d un appareil sanitaire est trop éloigné du groupe de chauffe eau, installation d un chauffe eau électrique secondaire avec réserve de 15 litres (installation à proximité du lave mains concerné). Fixation murale (CE de 15 litres). Option : Chauffe eau électrique Production d eau chaude pour ensemble appareils sanitaires. Installation suivant instructions du fabricant. Chauffe eau électrique, à accumulation, avec résistance dans enveloppe et cuve garantie 5 ans, appareil classé en catégorie B. Capacité pour ensemble sanitaires : 900 litres (installation de 3 CE de 300 litres dans local technique). Compris piétement (CE de 300 litres) Raccordement sur réseaux de distribution d eau et réseau d évacuation d eaux usées. Raccordement sur la ligne d alimentation électrique installée par l électricien avec une protection en départ de ligne et un boîtier de branchement à proximité immédiate de l appareil. Groupe de sécurité, thermostat, clapet anti-retour et tous accessoires compris. Installation pour double tarif heures creuses et heures pleines (CE de 300 litres). Localisation : local technique rangement : 3 chauffe-eau de 300 litres chacun, pour une production globale d eau chaude sanitaire de 900 litres.

11 11 Mitigeur collectif Mise en œuvre suivant préconisations du fabricant. Mitigeur thermostatique centralisé pour alimentation des panneaux de douches et des lavabos, en eau mitigée réglable de 35 C à 45 C., gamme PREMIX, marque DELABIE ou similaire. Cartouche interchangeable à cellule automotive, butée de température maximale réglable et verrouillable. Clapets anti-retour et filtres. Raccordement et tous accessoires compris. Débit : déterminé par le plombier, pour une utilisation rationnelle et simultanée de toute l installation. Localisation : à proximité des chauffe eau de 300 litres, dans le local technique Equipement des douches Mise en œuvre suivant préconisations du fabricant. Robinet mitigeur temporisé encastré, à débit pré-réglé ajustable, compris mécanisme de réglage de température, claplet antiretour et filtre, type TEMPOMIX encastré, marque DELABIE ou similaire. Boîtier d encastrement, rosace ou plaque inox, sans vis apparente. Raccord Ø 14. Bras de douche mural et grande pomme de douche Ø 200 mm, finition inox ou chromée. Canalisations encastrées dans mur, sous gaine, compris toutes suggestions d installation et de raccordement. (intervention en étroite coordination avec le plâtrier). Raccord robinet d arrêt sur l arrivée. Installation pour eau chaude mitigée : température de l eau délivrée à 40 C maximum. Localisation : chaque cabine de douches dans vestiaires hommes et dans vestiaires femmes. Lavabo auge En céramique vitrifiée, couleur BLANC, compris façon trop plein, dimensions 90x39 cm type THOIRY, marque PORCHER ou similaire. Renforts métalliques non corrodables (ou bois) dans l épaisseur du doublage isolant (épaisseur 105 mm environ) solidement fixés sur mur de structure (agglo-ciment ou brique terre cuite) : intervention en étroite coordination avec l entreprise du lot PLATRE ISOLATION ; Fixation de l appareil à l aide de consoles de 35 cm ou d équerres spécifiques. Cordon d étanchéité contre mur avec produit relevant du label S.N.J.F de 1 ère catégorie. Couvre joint. Installation suivant instructions du fabricant Installation pour eau chaude mitigée. Par lavabo auge, deux robinets poussoirs muraux à fermeture automatique temporisée et bec fixe, en laiton massif chromé, matériaux anti-tartre et anti-corrosion, avec butée de limitation de température et régulateur de débit incorporé, marque DELABIE ou similaire. Compris clapet anti-retour conforme à la norme. Protection anti-vandalisme interdisant le blocage du robinet en position ouverte. Bonde à grille et siphon à culot en laiton Localisation : dans vestiaires hommes et dans vestiaires femmes.

12 12 Lavabo simple Lave mains, en céramique vitrifiée, couleur BLANC, compris embase murale, dimensions 52x38 cm, hauteur 53 cm type LAVE- MAINS NU, marque PORCHER ou similaire OU lave mains en acier inoxydable 18/10 ème, compris dosseret, largeur/profondeur: 44 x 33 cm, hauteur 54 cm, avec une cuve 34 x 24 cm, profondeur 12 cm. Fixation sur mur à l aide d équerres spécifiques. Cordon d étanchéité contre mur avec produit relevant du label S.N.J.F de 1 ère catégorie. Couvre joint ; Installation suivant instructions du fabricant. Robinet mitigeur eau chaude et eau froide, monocommande à fermeture temporisée, chromé, avec butée de limitation de température, régulateur de débit incorporé, compris clapet anti-retour conforme à la norme, type PRESTO 4000 S, marque PRESTO ou similaire. Installation sur plage. Système interdisant le blocage en écoulement continu. Bonde à grille et siphon à culot en laiton Installation pour eau chaude mitigée avec robinet de réglage de température et régulateur thermostatique indépendant du reste Localisation : WC public Cuvette WC suspendue Cuvettes indépendantes suspendue en porcelaine vitrifié ou céramique sanitaire émaillé, couleur BLANC. Modèle standard, type ULYSSE ou KHEOPS COURTE (selon possibilité), marque PORCHER ou similaire. Cordon d étanchéité avec produit relevant du label S.N.J.F de 1 ère catégorie. Fixation par vis cache têtes chromées. Installation suivant instructions du fabricant. Abattant double pour collectivité en matière P.V.C thermodur. couleur blanc, fixé à la cuvette à l aide de charnières spécifiques Bâti-support autoportant, structure métallique non corrodable, compris fixations, manchons de liaison au réservoir et à la cuvette, coude d évacuation et toutes suggestions. Réservoir avec équipement silencieux monté en usine, mécanisme économiseur d eau 3/6 litres et commande avec bouton poussoir (plaque à double commande, finition blanche), compris raccordement sur la cuvette et toutes suggestions. Intervenir en étroite coordination avec le lot PLATRE ISOLATION, pour encastrer l ensemble dans le doublage isolant, entre le panneau isolant et le parement intérieur. Robinet d arrêt, clapet anti-retour et toutes suggestions comprises. Robinet flotteur classé NF1. Localisation : sanitaires, adaptés et accessible pour handicapé (rez-de-chaussée rue du Collège) WC vestiaire rez-de-chaussée terrain de football Nota : Le bâtiment est un établissement public, qui doit répondre aux exigences de la réglementation fixant les dispositions techniques destinées à le rendre accessibles aux personnes handicapées. Le sanitaire public est susceptible d accueillir des personnes à mobilité réduite et doit tenir compte des prescriptions suivantes dans les cabines de WC accessibles aux personnes handicapées, notamment celles en fauteuil roulant : Les cuvettes et équipements associés doivent répondre aux normes dimensionnelles et ergonomiques pour un accès depuis un fauteuil roulant. La hauteur depuis le sol de la cuvette, lunette abattante comprise, sera située entre 0,45 m et 0,50 m. La commande de chasse d eau sera facile à atteindre et à manœuvrer par une personne handicapée ou ayant des difficultés de préhension. La barre d appui avec une partie horizontale sera installée latéralement à la cuvette à 0,40 m de l axe de cuvette et entre 0,70 m et 0,80 m du sol.

13 13 Barres d appuis et poignée de tirage pour WC handicapés Barre d appuis murale horizontale et oblique avec angle de 135, en tube Ø 32 d acier inoxydable 18/10 avec micro-rainures antidérapantes, installée latéralement à la cuvette de WC. Rosaces de fixation en inox 18/10 et visserie. Installation conforme à la réglementation : barre horizontale installée latéralement à la cuvette, à une hauteur comprise entre 0,70 m et 0,80 m du sol. Poignée de tirage fixe en métal non corrodable (finition inox, chromée ou laquée), installée sur la porte. Dispositif, côté paumelles, à hauteur de poignée de porte, permettant à une personne en fauteuil roulant, de refermer la porte de l intérieur en la tirant vers elle. Compris toutes suggestions de fixations mécaniques adaptées à l utilisation. Localisation : sanitaires, adaptés et accessible pour handicapé Lave-mains mural à commande au genou Lave mains, en céramique vitrifiée, couleur BLANC, compris embase murale, dimensions 52x38 cm, hauteur 53 cm type LAVE- MAINS NU, marque PORCHER ou similaire OU lave mains en acier inoxydable 18/10 ème, compris dosseret, largeur/profondeur: 44 x 33 cm, hauteur 54 cm, avec une cuve 34 x 24 cm, profondeur 12 cm. Fixation sur mur à l aide d équerres spécifiques. Cordon d étanchéité contre mur avec produit relevant du label S.N.J.F de 1 ère catégorie. Couvre joint. Installation suivant instructions du fabricant. Installation pour eau chaude mitigée avec robinet de réglage de température et régulateur thermostatique indépendant du reste de l installation. Robinet à commande fémorale, chromé, compris butée de limitation de température, régulateur de débit incorporé, clapet antiretour conforme à la norme et système interdisant le blocage en écoulement continu et robinet d arrêt. Bonde à grille et siphon à culot en laiton Localisation : Local nettoyage désinfection. Vidoir à commande à pied Vidoir au sol avec garde d eau, en céramique vitrifiée, couleur BLANC, dimensions 54x41 cm et hauteur 48 cm type BEAUJON, marque JACOB DELAFON dimensions 53x46 cm et hauteur 46 cm type BRENTA, marque PORCHER ou similaire, Fixations au mur. Vis cache têtes non corrodables. Cordon d étanchéité sur le sol avec produit relevant du label S.N.J.F de 1 ère catégorie. Installation suivant instructions du fabricant. Robinet mural eau froide et eau chaude à commande à pied (arrivées distinctes eau froide et eau chaude), chromé, compris clapet anti-retour conforme à la norme et système interdisant le blocage en écoulement continu et robinet d arrêt. Grille de fond en laiton chromé Grille mobile en inox et insertas en PVC (repose seau). Localisation : remise VSAV.

14 14 Table de nettoyage, matériel VSAV Documentation technique à fournir avec l offre. Table spécifique en acier inoxydable, dimensions 3,00 x 1,07 m, modèle horizontal, sur piétements avec vérins réglables, marque CEFINOX (21130 AUXONNE) ou similaire. Hauteur du plan de travail : environ 0,90 m. Dosseret de 0.50 m au dessus du plan de travail, contre mur. Une étagère sous table. Grille inox de dimensions adaptées à la table (longueur minimum 2,30 m). Cordon d étanchéité sur le sol avec produit relevant du label S.N.J.F de 1 ère catégorie. Installation suivant instructions du fabricant. Bloc robinet eau froide et eau chaude avec douchette flexible permettant de couvrir l ensemble de la table. Clapet anti-retour conforme à la norme. Bonde siphon en laiton avec grille. Localisation : local nettoyage désinfection. Tablette d angle 600x600 mm En acier inoxydable 18/10 ème, dimensions 0,60 x 0,60 m. Hauteur du plan de travail : environ 0,90 m. Fixations au mur. Accessoires de fixation non corrodables. Installation suivant instructions du fabricant. Localisation : local nettoyage désinfection. Evier Modèle à encastrer, dimensions 0,86 x 0,50 m,, en acier inoxydable 18/10 ème. Une cuve et un égouttoir. Renfort sous robinet. Découpe du plan de travail aux dimensions nécessaires à l encastrement. Cordon d étanchéité avec produit relevant du label S.N.J.F de 1 ère catégorie. Installation suivant instructions du fabricant. Robinet mitigeur type CLIP, marque JACOB DELAFON ou similaire, chromé, à bec orientable, avec tête à disque céramique régulateur de débit, compris clapet anti-retour conforme à la norme. Bonde avec bouchon et siphon en laiton, cordon d étanchéité sur mur et tous accessoires compris. Localisation : cafétéria Table de cuisson Modèle à encastrer, en acier inoxydable 18/10 ème. Deux plaques électriques rapides puissance totale 3500 W avec deux boutons de commande 7 positions et lampe témoin. Découpe du plan de travail aux dimensions nécessaires à l encastrement. Cordon d étanchéité avec produit relevant du label S.N.J.F de 1 ère catégorie. Installation suivant instructions du fabricant. Localisation : cafétéria Nota : Tablette, plan de travail, fournie et installée par le lot MENUISERIE BOIS.

15 15 Distributeur papier WC Modèle à rouleau, grande capacité, en acier inox. Localisation : dans tous les WC. Miroir dessus lavabo Dimensions 40x60 cm, collé sur toute sa surface au mur, à l aide d une colle adaptée, entre faïence. Localisation : dessus lavabos des vestiaires hommes et des vestiaires femmes. Tablette de lavabo Finition blanche, largeur dito lavabo, profondeur 22 cm environ Fixation sur mur à l aide d équerres spécifiques. Localisation : dessus lavabos des vestiaires hommes et des vestiaires femmes. Repérage Repérage des réseaux (canalisations) par une peinture ou un revêtement aux teintes normalisées conforme à la norme X ou des étiquettes adhésives pour les canalisations calorifugées. Repérage des commandes et protections des coffrets et armoires électriques. Repérage par étiquettes adhésives des clapets coupe feu. OPTION : Signalisation Plan d évacuation et sécurité incendie, format 300 x 430 mm Plan pictogramme avec plan d évacuation et consigne de sécurité. Imprimés et plastifiés (plastification à chaud) cadre en aluminium de couleur, épaisseur 10/10 ème Conforme à la norme S et à l arrêté MS41 ; Fixation murale. Localisation : Un plan dans hall d entrée

16 16 Chauffage Mis en oeuvre suivant les préconisations du bureau d études thermique. Les prestations demandées au présent lot seront réalisées dans le respect de la réglementation thermique 2005, complétée par les préconisations du bureau d étude thermiques et toutes les règles ouvrant droit à la certification BBC-effinergie - PREBAT Installation conforme aux études et instructions des fabricants concernés. Bases de calcul pour le chauffage : Le calcul des puissances sera établi sur les critères réglementaires des températures minimales et maximales admises pour la région, avec un coefficient de sécurité de 30% minimum. Equipement de sécurité dans le local technique Disconnecteur, et clapet anti-retour, avant vannes de mise en eau de l installation. Raccordement au réseau d évacuation. Soupapes de sécurité en nombre suffisant pour l installation. Arrêt d urgence à l entrée du local. Plan du local technique. Identification des équipements de sécurité. Communication à l électricien des renseignements nécessaires à l installation de la ligne d alimentation. Compris toutes suggestions pour mise en conformité des installations de chauffage, selon la réglementation en vigueur à la date de réalisation des travaux et les recommandations du bureau de contrôle technique. Localisation : local technique chaufferie. Armoire électrique pour équipement du local technique Coffret en tôle laqué beige, type LEGRAND ou MERLIN GERIN ou similaire, fixée sur mur par pattes, équipée des montants, traverses, plaques, borniers,... Dispositif de protection des circuits électriques avec disjoncteurs appropriés. Dispositif d arrêt d urgence, klaxon avec renvoi, alarme défaut, etc. Lignes d alimentation sous gaine, raccordement des installations (pompe à chaleur + pilote, accélérateurs, etc.) Raccordement sur la ligne d alimentation électrique laissée en attente par l électricien, à proximité immédiate de l armoire électrique du local technique. Installation électrique conforme à la norme NF C Localisation : local technique chaufferie.

17 17 Pompe à chaleur Installation suivant les préconisations du bureau d études thermique. Mise en oeuvre conforme aux études et instructions du fabricant. Données de base, suivant étude du bureau d étude thermique : Marque et type : MITSUBISHI PUHY-EP300YJM-A + PWFY P200 VM-E AU + PW ou équivalent. Puissance nominale : 37.5 kw Nombre : une COP à 7 C : 4,46 COP à -7 C : 3,60 Régulateur en chaud : % Les prestations demandées au présent lot seront réalisées dans le respect de la réglementation thermique 2005, complétée par les préconisations du bureau d étude thermiques et toutes les règles ouvrant droit à la certification BBC-effinergie. Pompes à chaleur air/eau, adaptés à un usage dans le tertiaire, pour le chauffage seul. Energie de fonctionnement : électrique Pilote hydro-électronique, avec si nécessaire appoint électrique intégré. Kit basse température permettant des températures jusqu à -15 C. Habillage des appareils en tôle prélaqué. Compris plaques indicatrices réglementaires, petites fournitures et tous accessoires et toutes suggestions. Tableau de commande et de protection. Dispositif de fixation murale non corrodable. Raccordement sur les canalisations d alimentation en eau et sur le circuit d eau. Raccordement des différentes installations, compris raccordement électrique. Localisation : appareillage intérieur : local technique chaufferie appareillage extérieur : derrière mur à proximité de la chaufferie, à l abri des vents dominants Circuit d eau IMPORTANT : Toutes précautions devront être prises, pour ne pas endommager le pare vapeur lors des traversés de parois (passage des gaines dans Œillets adhésifs réservés à cet effet à la demande de l entreprise). Bitube en cuivre nu pour les canalisations apparentes dans les pièces et bitube en cuivre gainé ou en polyéthylène réticulé, pour les canalisations passant sous dalle ou dans les murs. Sections définies après études du chauffagiste suivant la réglementation et une utilisation rationnelle de l ensemble de l installation. Utilisation de coudes à grand rayon. Raccordement sur le réseau de distribution d eau. Colliers à visser, brasures, cintrages, nourrices et tous accessoires. Isolation des canalisations passant dans les volumes non chauffés, en fibre minérale, Y compris revêtement spécifique. Circulateur Kit hydraulique comprenant pompe, tuyauterie, vanne, soupape de sécurité avec monomètre, vase d expansion, clapet antiretour, robinet de vidange et robinet d alimentation à 1/4 de tour Dispositif permettant la limitation de température d eau. Circuits indépendants sur 3 zones : Salle opérationnelle, vestiaires sanitaires, bureaux, salle de musculation, cafétéria, lingerie, WC public, hall d entrée et circulation, Salle de réunion Local nettoyage et désinfection et du local réarmement

18 18 Régulation et thermostat d ambiance Données de base : Programmateur chauffage : Heure fixe avec Contrôle d Ambiance. Programmateur refroidissement : non climatisée ou sans horloge. Programmation journalière et hebdomadaire par horloge, pour température «confort» et «réduite» réglables indépendamment. Trois zones, correspondant à des circuits indépendants avec courbes de chauffe différentes : Salle opérationnelle, vestiaires sanitaires, bureaux, salle de musculation, cafétéria, lingerie, WC public, hall d entrée et circulation, Salle de réunion Local nettoyage et désinfection et du local réarmement Compris gaine encastrée, ragréage, sondes, filerie et toutes suggestions. Isolation des dallages Nota : Une isolation est demandée au lot maçonnerie sous la dalle sur terre plein. L isolation de 95 mm d épaisseur au moins est demandée au lot CHAUFFAGE sous la chape de carrelage. Prestation à réaliser en étroite liaison avec l entreprise du lot CARRELAGE. L entrepreneur du présent lot remettra à cette entreprise toutes les suggestions pouvant lui être utiles. Mise en œuvre suivant préconisations du fabricant. Bande d isolation en périmétrie de chaque pièce, en matériaux résiliant d épaisseur minimale de 5 mm, allant du plancher support jusqu à la surface finie du plancher et permettant le mouvement de la dalle (pour éviter les contraintes dues à la dilatation et assurer une étanchéité parfaite). Compris toutes suggestions de pose et de collage. Fourniture et pose d une sous couche en panneaux isolants pour sol, de classe SC1 a Ch, en polystyrène à plot pour support de tuyauterie, semelle épaisseur au moins 49 mm + plots, de haute densité de compressibilité, type EUROPLOT PL170, marque ROTH ou similaire, compatible pour plancher chauffant hydraulique et possédant un certificat de qualification ACERMI (R = 1,70 m² K/W au moins). Emboîtement des panneaux rainés et bouvetés entre eux afin de limiter les ponts thermiques. Si nécessaire suivant les préconisations du fabricant, bande adhésive assurant la parfaite étanchéité entre panneaux. Localisation : Sous les locaux carrelés de la salle opérationnelle, des bureaux, de la salle de réunion + réserve annexe, de la cafétéria + réserve annexe, de la lingerie, des vestiaires et sanitaires, de la lingerie, du WC public, du hall d entrée et des circulations. Sous les locaux carrelés du local nettoyage et désinfection et du local réarmement Sous la chape béton + revêtement sol PVC de la salle de musculation Sous la chape du local poubelle et de la chaufferie.

19 19 Installation d un plancher chauffant à eau chaude Données de base : Plancher chauffant hydraulique, de classe A (basse température) Régulation terminale : arrêt total émission possible. Classe de variation spatiale en chaud : classe A, avec couple régulateur émetteur permettant l arrêt. Vitesse de circulateur : constante, asservie à la demande Prestation à réaliser en étroite liaison avec l entreprise du lot CARRELAGE. L entrepreneur du présent lot remettra à cette entreprise toutes les suggestions pouvant leur être utiles. Fournir au carreleur un adjuvant pour béton, le fluidifiant et améliorant sa cohésion. Son action sur le durcissement du béton doit conduire à des résistances mécaniques élevées. Produit relevant d un avis technique et compatible pour sol chauffant hydraulique. Fourniture et pose de tube en polyéthylène haute densité, réticulé et gainé, de classe 4 pour chauffage hydraulique par le sol, relevant d un avis technique. Tube PEX pré-gainé RETUBE, marque ALPHACAN ou similaire. Dimensions des canalisations en matériau de synthèse conformes aux exigences des Normes européennes : PE-X pren ISO classe 4 6 bars 60 C durée de vie 50 ans. Caractéristiques dimensionnelles, disposition, espacement, densité du réseau et pose suivant études à la charge de l entrepreneur, pour un fonctionnement optimal du chauffage. Fixation du tube et maintien en contact avec l isolant au moyen de crochets en plastique spécifiques. Les joints de dilatation et de fractionnement de la structure ne doivent pas être franchis par les tubes du plancher chauffant. Le tracé des tuyauteries doit permettre le remplissage et la purge de l ensemble des installations. Avant et après enrobage, tests sous pression pour vérification de la parfaite étanchéité des circuits, avec fiche de suivi attestant ces vérifications. Pictogrammes facilement lisibles fixés à demeure dans chaque local concerné, près des installation de chauffage au sol, portant l inscription indélébile suivante : ATTENTION! CHAUFFAGE HYDRAULIQUE PAR PLANCHER NE PAS PERCER NE PAS RECOUVRIR LAISSER UN ESPACE LIBRE D AU MOINS 3 cm ENTRE TOUT ELEMENT MOBILIER ET LE SOL Collecteurs modulaires, équipés de vannes d isolement, d éléments d entrée avec thermomètre, de purgeurs, de robinets de vidange : Collecteur aller Collecteur retour Positionnés dans coffrets encastrés intégrés à la prestation. Vannes d arrêt avant liaison au réseau principal. Raccords spécifiques adaptés. Thermostat de régulation dans chaque pièce Dispositif de hors gel, intégré à la régulation Dispositif de limitation de température intégré à la régulation (pour température de fluide chauffant limité à 50 C). Sonde intérieure par zone, compris boîtier, plaque d habillage, voyant de fonctionnement et toutes suggestions. La température de surface du sol fini ne doit pas dépasser 28 C en aucun point. Mise en eau suivant les règles de l Art. Le chauffagiste assurera les premières mises en température du chauffage des locaux en respectant les recommandations et les préconisations du fabricant (Mise en température dès que possible, par paliers successifs de 5 C. ) Localisation : Sous les locaux carrelés de la salle opérationnelle, des bureaux, de la salle de réunion + réserve annexe, de la cafétéria + réserve annexe, de la lingerie, des vestiaires et sanitaires, de la lingerie, du WC public, du hall d entrée et des circulations. Sous les locaux carrelés du local nettoyage et désinfection et du local réarmement Sous la chape béton + revêtement sol PVC de la salle de musculation

20 20 Canalisation d alimentation gaz Nota Le lot n 1 PREPARATION DU TERRAIN VRD doit dans sa prestation : La réalisation de la tranchée technique La fourniture et installation d un fourreau aiguillé Ø 100 mm La fourniture et l installation d un grillage avertisseur Ces prestations se feront en étroite collaboration avec l électricien et le plombier. L entrepreneur s assurera que pendant les travaux de remblaiement de tranchée par l entrepreneur du lot concerné, celui-ci réalise sa prestation suivant les règles de l Art: respect des distances entre gaines, fourreaux et canalisations, remblai en périmétrie des entre gaines, fourreaux et canalisations, avec sable ou matériau compatible exempt de cailloux ou éléments susceptible de détériorer les installations, positionnement du grillage avertisseur, respect des couleurs réglementaires (fourreaux et grillages) etc.. Installations conformes aux instructions du fabricant. Canalisations spécifiques pour le gaz, de diamètre suffisant pour le fonctionnement simultané des équipements demandés au présent lot, compris toutes suggestions de mise en œuvre. Colliers demi-lune, supports, raccords, soudures, cintrages, nourrice, détendeurs, robinets d arrêt et tous accessoires compris. Installation d organes de coupure intérieure et de coupure extérieure. Dispositifs d arrêt d urgence de l alimentation en énergie de l ensemble des appareils fonctionnant au gaz, à proximité d un accès aux locaux où ils sont installés. Installation de plaques d identification normalisées. Raccordement sur citerne gaz (fournie et installée par le fournisseur de gaz). Identification des fluides par couleurs conventionnelles : Canalisations apparentes : peinture (couleur de fond : jaune orangé moyen (réf.a 340) et couleur d identification GAZ: rose moyen (réf. A 870)) et toutes suggestions Canalisations enterrées : repérage conventionnel. Localisation : Base : appareils de chauffage remise à véhicules Option : chaudière gaz

DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 9 CARRELAGE. Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme

DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 9 CARRELAGE. Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme Travaux : CONSTRUCTION DU CENTRE DE SECOURS DE AULT 1 DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 9 CARRELAGE D.T.U.

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics.

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage au Presbytère. PROCEDURE

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE ØØØØ SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/1 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX PEINTURE REVETEMENT DE SOL SOUPLE

DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX PEINTURE REVETEMENT DE SOL SOUPLE Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme 1 Travaux : CONSTRUCTION DU CENTRE DE SECOURS DE AULT DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 12 PEINTURE REVETEMENT

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX CHARPENTE METALLIQUE SERRURERIE

DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX CHARPENTE METALLIQUE SERRURERIE Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme Travaux : CONSTRUCTION DU CENTRE DE SECOURS DE AULT 1 DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 3 CHARPENTE METALLIQUE

Plus en détail

PLOMBERIE / SANITAIRES

PLOMBERIE / SANITAIRES SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté 1 EA FROIDE PLOMBERIE / SANITAIRES NITAIRE 1.1 BRANCHEMENT Vanne d'arrêt Filtre avec isolement Disconnecteur Compteur à impulsion

Plus en détail

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées CHAMPS D APPLICATION : PRESTO Santé est une offre complète de solutions d accessibilité parfaitement adaptées aux besoins des personnes à mobilité réduite Personnes en fauteuil roulant, personnes agées

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

LOT N 14 - PLOMBERIE

LOT N 14 - PLOMBERIE LOT N 14 - PLOMBERIE 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les réseaux d'alimentation et de distribution eau froide

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE PLOMBERIE - SANITAIRE 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par la Réfection

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY COMMNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOX 41 400 PONTLEVOY Lot n 07 PLOMBERIE SANITAIRE Société d Architecture BOITTE 10, rue de la

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Cahier des clauses techniques Particulières

Cahier des clauses techniques Particulières Cahier des clauses techniques Particulières REMPLACEMENT DES GENERATEURS GAZ LOT N 1 secteur 401 - Fleury Les Aubrais (45400) : HP 0506-17 et 19 rue Gabriel Péri 12 logements collectifs LOT N 2 - secteur

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

LES CHAUDIERES MURALES

LES CHAUDIERES MURALES Comme tout générateur, les chaudières murales sont constituées d un corps de chauffe, d un circuit de fluide caloporteur et de parcours des fumées. Les foyers des chaudières murales sont de type atmosphérique

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Document n 1179-1~0IKI0250 12/05/2004 FR Notice de référence A conserver par l utilisateur pour consultation ultérieure Présentation du matériel Instruction

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

VILLE D AMIENS 1/1 CREATION D UNE CRECHE MUNICIPALE SQUARE FRIANT LES 4 CHENES 80000 AMIENS C.C.T.P. LOT : PLOMBERIE - SANITAIRE

VILLE D AMIENS 1/1 CREATION D UNE CRECHE MUNICIPALE SQUARE FRIANT LES 4 CHENES 80000 AMIENS C.C.T.P. LOT : PLOMBERIE - SANITAIRE VILLE D AMIENS 1/1 SOMMAIRE CHAPITRE 1 GENERALITES... 3 4 1.1 OBJET 1.2 PRESTATIONS INCLUSES AU PRESENT LOT 1.3 PRESTATIONS NON COMPRISES 1.4 DESINFECTION DU RESEAU CHAPITRE 2 BASES DE CALCULS... 5 6 2.1

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 07 : PLOMBERIE SANITAIRE MODE D'EXECUTION

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage.

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. 1 Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. Documents de référence. 1 D.T.U applicables au présent lot. D.T.U n 60.1 Pour les travaux de plomberie et sanitaire. D.T.U n 60.2 pour les évacuations des E.U

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Une Large gamme de citernes

Une Large gamme de citernes Edition 09-2009 Une Large gamme de citernes Citernes Polyéthylène HD Traité anti UV Hors sol Utilisation: Récupération et stockage d ea réclamer à votre vendeur les dif Pour la maison CITERNES horizontales

Plus en détail

STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP

STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP 006 Généralité L alimentation en fioul des brûleurs se fait à partir d une cuve, dans laquelle le fioul est puisé par la pompe du brûleur. Le stockage du fioul

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE SOMMAIRE CHAPITRE I GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX... 3 ARTICLE 2 - DEFINITION DES

Plus en détail

1.1. Réglementation et règles de l art

1.1. Réglementation et règles de l art Afin d assurer la qualité de l assainissement collectif, la loi a donné l obligation aux particuliers de se raccorder au réseau d eaux usées lorsqu il est en place. Pour faciliter en pratique la réalisation

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE. Lot n 6 - ZINGUERIE - PLOMBERIE - SANITAIRES - CHAUFFAGE GAZ - V.M.C.

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE. Lot n 6 - ZINGUERIE - PLOMBERIE - SANITAIRES - CHAUFFAGE GAZ - V.M.C. HABITAT DAUPHINOIS 20, rue Balzac 26000 VALENCE Construction de 6 villas locatives Lotissement "Le joli clos II" Rue des vignes 38150 SAINT ROMAIN-DE-SURIEU DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 10 pages format A3 numérotées de 1/10 à 10/10 Session EP1 2012

Plus en détail

Unité Mobile de Décontamination: UMD

Unité Mobile de Décontamination: UMD Unité Mobile de Décontamination: UMD François DUBERNET 1- Cahier des charges de construction 2- Bilan aéraulique de l UMD Unité Mobile de Décontamination: UMD Evacuation des déchets V > 0,5 m/s Taux de

Plus en détail

Travaux d Aménagement de la Mairie

Travaux d Aménagement de la Mairie Maître d'ouvrage COMMNE DE FRESNAY L EVÊQE 3, Rue de la Mairie 28 310 FRESNAY L EVÊQE Travaux d Aménagement de la Mairie 3, Rue de la Mairie 28 310 Fresnay l Evêque Phase PRO - DCE Lot n 5 : CHAFFAGE VENTILATION

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE

ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE CHAUFFERIES COMPLÈTES SOL ACIER FIOUL BASSE TEMPÉRATURE HAUT RENDEMENT AVEC PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE RACCORDEMENT CHEMINÉE OU VENTOUSE PUISSANCE 20, 28 OU 40 KW * CREDIT

Plus en détail

SCI LE NEWTON DESCRIPTIF SOMMAIRE

SCI LE NEWTON DESCRIPTIF SOMMAIRE 1 INFRASTRUCTURE 1-1 - IMPLANTATION Sur un terrain de 973m² environ situé Rue de Maine Commune de SANIT DENIS, construction d un Bâtiment : - Bâtiment: 65 appartements et 1 commerce en R + 6 desservi par

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Efficacité et confort optimal pour le chauffage des bâtiments de grands volumes Chauffage Direct @ccess gaine radiante avec brûleur gaz à l extérieur avantages Esthétique. 250

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Facilité fixation par le dessus. Gain de temps pose en 3 minutes. Sécurité joint d étrier imperdable. NOS ATOUTS PRODUITS.

Facilité fixation par le dessus. Gain de temps pose en 3 minutes. Sécurité joint d étrier imperdable. NOS ATOUTS PRODUITS. 1.Posez 2.Vissez 3.Fixez C est installé! fixation par le dessus. pose en 3 minutes. joint d étrier imperdable. Mitigeur d évier. Fixation traditionnelle également fournie. Classement E1 C2 A1 U3 Q1 Réf.

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz FICHE TECHNIQUE Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 4 5 CONNAÎTRE > Réseau d eau froide > Réseau d eau chaude > Réseau de gaz REGARDER > Réseau d eau ENTRETENIR - AMÉLIORER > Contrat d entretien

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. LES JARDINS D UGO Logements ST PIERRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. LES JARDINS D UGO Logements ST PIERRE LES JARDINS D UGO Logements ST PIERRE Version du Le présent descriptif a pour but de définir le niveau de prestation correspondant à l opération citée en référence. Il peut être sujet à adaptation en fonction

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE. Foyer communal

CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE. Foyer communal CONSULTATION DES ENTREPRISES RENOVATION ENERGETIQUE Foyer communal Maitre d Ouvrage Mairie de Selommes Bureau d études Adresse BSE 10 Rue Henry Dunant 45140 INGRE Tel 02.38.70.87.00 Préambule Dans le cadre

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur en logement > pompes à chaleur 113 Fonctionnement air/eau réversible Puissance De 6 à 24 kw Technologie Inverter Modulation de 30 à 140 % Gaz frigorifique R410 a Arcoa 2 Pompe à chaleur monobloc inverter

Plus en détail

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress LES AVANTAGES La directive européenne des équipements sous pression

Plus en détail

www.wici-concept.com

www.wici-concept.com par WiCi Concept WiCi Mini www.wici-concept.com WiCi Bâti Édito Sommaire La gamme WiCi Concept, combinés WC lave-mains et kits lave-mains adaptables sur WC existants, a été lancée par Atelier Création

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré.

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. FBGC 4C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R

Plus en détail

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE LOT N 8 - CHAUFFAGE-VENTILATION-PLOMBERIE 1 LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE 8-3 - CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE 1 DEPOSE - Dépose et neutralisation des réseaux de chauffage,

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Auréa. Auréa Système. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire auto-vidangeable

Auréa. Auréa Système. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire auto-vidangeable Les solutions s pour l Eau Chaude ou le Chauffage Auréa Chauffe-Eau Solaire N 0-7S84 F Système auto-vidangeable et ANTI-SURCHAUFFE Avec Auréa PAC 90% Jusqu à d énergie Gratuite pour votre ECS Auréa Système

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Ecoconception : Bannir du marché les produits les moins performants

Ecoconception : Bannir du marché les produits les moins performants En 2015, en aout et septembre, les mesures des règlements européens pour l écoconception et l étiquetage énergétique d appareils de chauffage, de production d eau chaude et de stockage de l eau entrent

Plus en détail

CÔTÉ BALMA BALMA DESCRIPTIF SOMMAIRE. Une réalisation LES VILLAS. Nouvelle règlementation thermique RT 2012

CÔTÉ BALMA BALMA DESCRIPTIF SOMMAIRE. Une réalisation LES VILLAS. Nouvelle règlementation thermique RT 2012 CÔTÉ DESCRIPTIF SOMMAIRE LES VILLAS Nouvelle règlementation thermique RT 2012 ENGAGEMENT QUALITE ECONOMIE D ENERGIE - ISOLATION ACOUSTIQUE - ISOLATION THERMIQUE - QUALITE DES EQUIPEMENTS Une réalisation

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT*

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* CTL Condensation Chaufferies complètes acier fioul ou gaz www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* SELON LA LOI DE FINANCES EN VIGUEUR *Crédit d impôt sur le prix de la chaufferie posée par un professionnel, hors

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Implantation des chaudières fioul

Implantation des chaudières fioul Implantation des chaudières fioul Fiche technique Edition février 2010 sommaire Le local p.2 L alimentation de la chaudière p.5 Les raccordements de la chaudière p.9 Glossaire p.11 Documents et contacts

Plus en détail