Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure"

Transcription

1 Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure Rapport de projet version final présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin par Équipe 01 Buffet Cup matricule nom signature Philippe Gingras Soufiane Benrqiq Francis Rivard Mohamed Aziz Acheche Benoit Carrier Raphaël Gagné Université Laval 26 Avril 2013

2 Historique des versions version date description 5 février 2013 création du document 0 11 février 2013 Rapport mars 2013 Rapport mars 2013 Rapport Avril 2013 Rapport final

3 Table des matières Table des figures Liste des tableaux iv v 1 Introduction 1 2 Description 2 3 Besoins et objectifs Analyse des besoins Captation et stockage Automatisation Entretien Autres considérations Hiérarchisation des objectifs Cahier des charges Captation et stockage de l eau Sécurité du réservoir Capacité du réservoir Espace occupé par le réservoir Entretien Distribution de l eau Taux d humidité et distribution Ergonomie du système Système de commande Facilité de programmation Autonomie de l interface à distance Surface de l appareil de commande principal Surface de l appareil de commande à distance Système de relais Coûts Coûts d implantation i

4 TABLE DES MATIÈRES ii Coûts de maintenance Fiabilité Probabilité de défaillance Gestion de données et communication Sécurité et confidentialité Capacité de stockage Vitesse de communication Conceptualisation et analyse de faisabilité Diagramme fonctionnel Élaboration des concepts de solution Automatisation du système Critères de faisabilité Concepts Interface locale Critères de faisabilité Concepts Interface à distance Critères de faisabilité Concepts Distribution Critères de faisabilité Concepts Captation et stockage Critère et faisabilité Concepts Archivage des données Critères de faisabilité Concepts Transfert des données Critères de faisabilité Concepts Sécurité des données Critères de faisabilité Concepts Étude Préliminaire Plan d étude Stratégie d élaboration des solutions globales Évaluation des solutions globales Évaluation de la solution Captation et stockage Système de distribution

5 TABLE DES MATIÈRES iii Système de commande Transfert des données Sécurité des données Archivage des données Fiabilité Coûts Évaluation de la solution Captation et stockage Système de distribution Système de commande Transfert des données Sécurité des données Archivage des données Fiabilité Coûts Évaluation de la solution Captation et stockage Système de distribution Système de commande transfert des données Sécurité des données Archivage des données Fiabilité Coûts Concept Retenu Matrice décisionnelle Analyse de la matrice décisionnelle Présentation du concept retenu Spécifications du concept retenu Conclusion Bibliographie 57

6 Table des figures 3.1 Hiérarchisation des objectifs Maison de la qualité Diagramme fonctionnel iv

7 Liste des tableaux 4.1 Barème de sécurité du réservoir Barème d entretien Barème taux d humidité et distribution Barème Ergonomie et Sécurité Barème de facilité de programation Barème de probabilité de défaillance Barème de sécurité Barème de la vitesse de communication Synthèse du cahier des charges Analyse de faisabilité pour l automatisation Concepts de l interface locale Analyse de faisabilité pour l interface à distance Analyse de faisabilité distribution Analyse de faisabilité pour le stockage de l eau Analyse de faisabilité pour l archivage des données Analyse de faisabilité pour le transfert des données Analyse de faisabilité pour la sécurité des données Plan d étude pour la captation et le stockage de l eau Plan d étude pour la distribution de l eau Plan d étude pour le système de commande Plan d étude les coûts Plan d étude pour la fiabilité Plan d étude pour la gestion de données et communication Résumé des solutions globales Synthèse de l étude préliminaire Matrice décisionnelle v

8 Chapitre 1 Introduction Aujourd hui, l eau est devenue une ressource naturelle rare, chère et convoitée. Changer son mode de consommation est donc un besoin qui est de plus en plus dans l esprit des Québécois. Au Québec, la récupération de l eau de pluie est une démarche éco-citoyenne dans la grande majorité des cas. Par ailleurs, l approvisionnement en eau potable n est pas une source d inquiétude dans la Province. Pourquoi alors se donner la peine de récupérer votre eau de pluie? Tout simplement parce que l eau de qualité est une ressource épuisable. Dans cet optique, la compagnie Pluvi-Tech a mandaté la firme d ingénieur Buffet Cup dans le but de produire la conception préliminaire d un système de récupération de l eau de pluie automatisé. Ce rapport fourni d abord une description en profondeur du projet, les besoins du client, les objectifs à atteindre, un cahier des charges élaborant les différents concepts potentiels, les analyses de faisabilités ainsi que les détails du concept retenu. 1

9 Chapitre 2 Description Le système doit contenir certaines fonctionnalités qui ne sont pas présentes dans les systèmes déjà existants. Il doit être automatisé pour avoir un système d arrosage ponctuel qui prend en compte la météo et le niveau de l eau du réservoir et être capable de capter 25% de l eau pluie qui tombe à chaque mois. Pluvi-Tech doit aussi être conçu pour s adapter à la maison unifamiliale moyenne de la région de Québec et avoir une période d opération allant du mois de mai au mois de septembre. 2

10 Chapitre 3 Besoins et objectifs 3.1 Analyse des besoins Captation et stockage La captation de l eau doit être faite à partir des gouttières de la maison avec un approvisionnement d appoint via l aqueduc municipal au cas où l eau de pluie ne serait pas suffisante. Ensuite, le système a besoin d un réservoir qui puisse stocker au moins le quart de l eau de pluie captée durant un mois sans qu il occupe beaucoup d espace. De plus, il doit pouvoir subvenir aux besoins d arrosage régulier sans approvisionnement d appoint via l aqueduc de la municipalité durant cette période Automatisation Le système doit disposer d une interface qui permet de le configurer, de le programmer, d afficher son état actuel et qui permet aussi de passer du contrôle automatique au contrôle manuel de l arrosage et vis versa. De plus, l archivage des données se veut être automatique pour une période de 5 ans ou plus. Des rapports de consommation d eau doivent être fournis quotidiennement. Lors d une panne électrique, l activité du système de contrôle et de l accès à distance doit être maintenue pour au moins 20 minutes. Ceci dans le but de redémarrer le système automatiquement en cas de panne courte ou pour que les équipement du système cessent de fonctionner de manière sécuritaire lors d une interruption prolongée Entretien Pour éviter au client des opérations d entretien coûteuses certaines opérations doivent être facilitées telles que l installation du système, la mise en route au début de la saison ainsi que l arrêt pour l hiver. Par ailleurs, il faut limiter le nombre de pièces et favoriser la disponibilité des pièces de rechange dans notre choix. 3

11 CHAPITRE 3. BESOINS ET OBJECTIFS Autres considérations Il faut aussi prendre en considération les impacts visuels et sonores, la fiabilité, la robustesse, la performance et le coût du système. Celui-ci doit être discret et silencieux d où le besoin d équipement qui fait peu de bruit, est fiable et robuste. Donc, le système se doit d être performant et doit par conséquent récupérer le plus d eau possible sans qu il y ait de pertes tout en restant économique. 3.2 Hiérarchisation des objectifs La hiérarchisation des objectifs est divisé en six objectifs principaux dans l organigramme 3.1. Les trois premiers objectifs sont ceux qui sont nécessaire au bon fonctionnement du système automatisé de récupération de l eau de pluie. Pour ce qui est des trois autres objectifs, ce sont ceux qui sont liés à l optimisation du système en ce qui concerne respectivement sa facilité d entretien, son coût et ses performances.

12 CHAPITRE 3. BESOINS ET OBJECTIFS 5 Figure 3.1 Hiérarchisation des objectifs

13 Chapitre 4 Cahier des charges 4.1 Captation et stockage de l eau Cette section est cruciale pour un bon fonctionnement du système. Partie qui se veut physique, qui est nécessaire à l optimisation de la récolte d eau et son stockage. Pour cette raison, la pondération de cette section est de 20% Sécurité du réservoir Il est important d avoir un réservoir sécuritaire afin d éviter tout accident pouvant y être relié, tel que la noyade, les dégâts d eau, etc. Ce sous-critère se fait attribuer une note de 6%. Une note de 0 signifie une sécurité douteuse. Par exemple un bassin ouvert à l extérieur sans système pour gérer les débordements. Au contraire, la note maximale est attribuée à un réservoir sous terre, avec un système purement mécanique qui gère les débordements en cas de défaillance du système ou tout autre raison. Le barème est donc celui du tableau 4.1. Note attribuée Description [0,75-1] Excellente sécurité [0,50-0,75] Bonne sécurité [0,25-0,50] Moyenne sécurité [0-0,25] Faible sécurité Table 4.1 Barème de sécurité du réservoir Capacité du réservoir La capacité maximale d eau que peut contenir le réservoir est évaluée en tenant compte à la fois des précipitations moyennes à la grandeur de la province de Québec (estimées à 65 mm par mois à travers la province de Québec selon l institut de la statistique Québec [1]), la consommation moyenne de l eau à des fins d arrosage par foyer au Québec (estimée à 80 6

14 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 7 litres par m 2 par mois selon la municipalité de la ville de Vaudreuil-Dorion [2]) et l air moyen du toit d une maison au Québec (estimé à 110 m 2 selon un recensement de 13 maisons avec les photos satellites de Google Maps [3]). La note maximale est attribuée à un réservoir de 3575 litres, tandis qu un réservoir de 1787,5 litres se voit attribuer la note de 0. Le barème obtenu est donc le suivant. C 1787,5, Cɛ[1787,5; 3575] (4.1) 1787,5 où C est la capacité en litre du réservoir. La pondération adoptée pour ce critère est 6% Espace occupé par le réservoir Pour avoir un bon rapport capacité de stockage/espace occupé par le réservoir, il est primordial de noter le volume occupé par celui-ci. La note maximale sera allouée à un réservoir de 1787,5 litres, alors qu un réservoir de 3575 litres se voit octroyer la note de 0. Le barème obtenu est donc le suivant : 3575 C, Cɛ[1787,5; 3575] (4.2) 1787,5 où C est la capacité en litre du réservoir. La pondération adoptée pour ce critère est 4% Entretien Il est très important d avoir un réservoir simple d entretien afin d en minimiser les coûts et maximiser les ressources. Ce critère se fait attribuer une pondération de 4%. Une note de 0 signifie un entretien très difficile, par exemple un réservoir de 3575 litres enfoui sous terre. À l inverse, une note maximale est attribuée à un réservoir hors terre assez légé pour être manipulé par deux personnes lorsque vidé. Le barème est donc celui du tableau 4.2. Note attribuée Description [0,75-1] Entretien facile [0,50-0,75] Entretien moyen [0,25-0,50] Entretien difficile [0-0,25] Entretien très difficile Table 4.2 Barème d entretien

15 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES Distribution de l eau Taux d humidité et distribution Un point absolument vital à savoir et à évaluer pour un bon système d arrosage automatique est la quantité d eau qu il convient de distribuer à chaque semaine. En effet, il est conseillé d avoir un arrosage qui correspond à un taux d humidité constant dans le sol. Donc, il convient d utiliser un critère de qualité qui prend en compte à quel point nous sommes proches de cette quantité idéale. La prise en compte de la quantité de précipitations qui sont tombées est incorporée aux données recueillies par la sonde. Il convient d utiliser un système permettant d avoir une bonne précision des besoins de distribution constant et ponctuel du client. Et ce, pour la pression nécessaire aux différents équipements. S évaluant de 0% à 100%, le système doit répondre à une précision d humidité dans le sol et à une distribution d eau selon les barèmes du tableau 4.3. Précision de l équipement Description [0,75-1] Excellente précision [0,50-0,75] Bonne Précision [0,25-0,50] Précision Moyenne [0-0,25] Précision faible Table 4.3 Barème taux d humidité et distribution Ainsi, tout système répondant à une précision du taux d humidité entre 75% et 100%, se voit accorder la note de 1. La pondération de ce critère est de 12%. Références : [4] Ergonomie du système Le système doit être ergonomique et sécuritaire pour le client. Il convient que le dispositif doit respecter un niveau visuel et auditif adéquat. De plus, celui-ci en plus d être accessible pour toutes réparation et doit respecter les normes de sécurité imposées. Les barèmes pour l ergonomie et la sécurité sont établis selon le tableau 4.4. La pondération pour ce critère est de 8%

16 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 9 Ergonomie & Sécurité de l équipement Description [0,75-1] Ergonomie & Sécurité - Excellente [0,50-0,75] Ergonomie & Sécurité - Bonne [0,25-0,50] Ergonomie & Sécurité - Moyenne [0-0,25] Ergonomie & Sécurité - Faible Table 4.4 Barème Ergonomie et Sécurité 4.3 Système de commande La pondération des critères pour cette section est de 25% ce qui représente une partie importante du projet. En effet, la commande locale du système est à la base du bon fonctionnement Facilité de programmation Pour un développement rapide et fiable, il est essentiel que celui-ci soit facile à programmer. Ce critère compte pour 7% de la note finale. Le barème pour la facilité de programmation est établi selon le tableau 4.5. Note attribuée Description [0,75-1] Très facile à programmer [0,50-0,75] Facile à programmer [0,25-0,50] Difficile à programmer [0-0,25] Très difficile à programmer Table 4.5 Barème de facilité de programation Autonomie de l interface à distance Pour s assurer que l interface à distance est accessible sans difficulté, il est important d être en mesure de fonctionner sans nécessiter la connexion à une source d alimentation. Comme le système doit pouvoir fonctionner au minimum 20 minutes en cas de panne, la note de 0 est attribuée à un appareil fonctionnant 20 minutes et la note maximale à un appareil ayant une autonomie de 10h (600 min) ou plus. T 20,T ɛ[20,620] (4.3) 600 où T est le temps d autonomie de l appareil à distance en minutes. Ce critère compte pour 5%

17 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES Surface de l appareil de commande principal L appareil de commande principal devra être d une grosseur raisonnable pour s adapter à un milieu résidentiel. Il est important que la surface soit assez grande pour permettre une utilisation facile du système. Cependant, il ne faudrait pas qu il soit encombrant ou qu il nuise à l esthétique de la maison. Le barème attribue la note maximale à la plus faible aire qui sera de 100cm 2 et une note de zéro à l aire maximum de 2000 cm 2 : 2000 A,Aɛ[100,2000] (4.4) 1900 où A est l aire de la surface en cm 2. L importance attribuée à ce critère se chiffre à 4% sur l ensemble du projet Surface de l appareil de commande à distance Pour que le propriétaire ou une tierce personne puisse gérer le système à distance, on a également besoin d un appareil de commande portable. Cet appareil devra donc être d une dimension suffisamment petite pour être transporté aisément mais tout en gardant une facilité d accès aux différentes options de contrôle. L aire de la surface de l appareil devrait donc être entre 50cm 2 et 400cm 2. Il est décidé que la surface maximum donne une note de zéro, alors que la surface minimun donne une note de 1. Le barème obtenu est donc le suivant : 400 A,Aɛ[50,400] (4.5) 350 où A est l aire de la surface en cm 2. Le pourcentage consenti à cette partie est de 4% Système de relais Tel qu énoncé par le client, il est important que le système soit capable de maintenir l accès aux contrôles pour une durée d au moins 20 minutes lors d une panne électrique. Ce système de relais permettra le redémarrage automatique lors de courtes pannes et l arrêt sécuritaire des équipements lors des interruptions de plus grande durée. Étant donné que le client exige un minimum de 20 minutes, cette valeur se verra attribuée la note de zéro et la note de 1 pour une durée de 110 minutes. La formule suivante définit donc le barème pour le système de relais : T 20,T ɛ[20,110] (4.6) 90 où T est le temps en minutes d autonomie. Ce critère se voit attribuer une pondération de 5%. 4.4 Coûts Les coûts reliés à l implantation, les opérations et la maintenance du système sont des points importants à prendre en considération. En effet, des coûts trop élevés peuvent rendre

18 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 11 impossibles la mise à terme du projet. Donc, ils se voient attribuer 15 des 100 points de la pondération du projet mené par l équipe Buffet Cup Coûts d implantation L implantation du système chez le client est la partie la plus importante du projet car c est là où tout commence. Pour ce faire, les coûts reliés à cette implantation doivent être attrayants pour le client de façon à ce qu il soit plus attiré par les services offerts. Selon l agence QMI, un habitant de la région de Québec dépense en moyenne $ pour une habitation [5]. Dans ce projet, il est pris en considération que le montant maximum que devrait débourser le propriétaire pour un tel système soit inférieur à 5% du prix moyen d une maison. Donc, 9 500$ devrait être la limite acceptée par les clients pour l implantation du système. De plus, une vulgaire estimation démontre que les coûts devraient être d un minimum de 1000$ pour le matériel. Des données citées précédemment découlent les critères suivants : 9500 C, Cɛ[1000; 9500] (4.7) 8500 où C représente les coûts de l implantation en $. Par ailleurs, l implantation se voit attribuer 10% des 15% des coûts totaux Coûts de maintenance Bien que la partie la plus souvent considéré soit le coût d acquisition du système, les coûts de la maintenance ont une tout aussi grande influence sur la décision du client à s investir ou non dans l achat de la technologie Pluvi-Tech. Les coûts de maintenance englobent les pièces de rechange, la main-d oeuvre ainsi que la consommation du système. Le système a pour but d automatiser une action afin de sauver des heures et de l énergie à long terme. De plus, cette action n engendre pratiquement aucun coût en temps normal. Donc, le coût relié à la maintenance de toute cette infrastructure ne devrait pas dépasser l équivalent du coût qui serait défrayé si l on engageait une personne pour effectuer la tâche. De façon générale, un citoyen passe environ 2 à 3 heures par semaines pour l arrosage de son terrain. Compte tenu de la logique expliquée ci-haut, les coûts ne devraient pas dépasser environ $. En conclusion, le coût idéal serait nul cependant le maximum que l on s impose est de 1560$. Cela nous mène à l équation suivante : 1560 C, Cɛ[0, 1560] (4.8) 1560 où C représente les coûts de la maintenance en $. D autre part, la maintenance se voit attribuer 5% des coûts totaux.

19 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES Fiabilité Ce qui rend cette partie importante est son rôle dans la viabilité du projet à long terme. La confiance en un produit se base très souvent sur sa fiabilité, car personne ne désire dépenser pour un bien ou un service qui ne dure pas ou ne vaut pas son prix. Pour cette raison, une pondération de 5% est accordée à cet aspect du projet Probabilité de défaillance Idéalement le système doit être fonctionnel pour toute la saison estivale. Cependant, si l arrosage n est pas fait durant une journée, cela ne devient pas un problème critique. En autant que cela n arrive pas trop souvent ou que ce nombre ne soit pas dépassé de façon excessive. Raisonnablement, il en vient à croire qu une défaillance de trois jours par mois ne devient pas problématique. Ce critère compte pour 5% de la note finale. Les barèmes pour la probabilité de défaillance sont établies selon le tableau 4.6 Note attribuée Description [0,75-1] Très faible probabilité [0,50-0,75] Faible probabilité [0,25-0,50] Moyenne probabilité [0-0,25] Haute probabilité Table 4.6 Barème de probabilité de défaillance 4.6 Gestion de données et communication Sécurité et confidentialité La sécurité du système est primordiale afin d éliminer les intrusions indésirables. Cette barrière permet de limiter les accès au système. Il est important de limiter les atteintes aux données, aux commandes et aux modifications des paramètres. L accessibilité du client ou láccès provisoire à une tierce personne peut être contrôlé via différents niveaux de sécurité. Une sécurité minimale peut être limité à un simple mot de passe ou limité aux paramètres de base, quand à une sécurité maximale, elle ne laisse aucune possibilité sans les accès nécessaires. Tel qu énoncé dans le devis, l accès manuel ou automatique peut se faire à distance en respectant la sécurité décrite dans le tableau 4.7. Pondération de 5% Capacité de stockage Le stockage des données recueillies doit avoir une capacité de sauvegarder les différentes informations prioritaires du système. Il est primordial d être en état de faire le stockage

20 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 13 Note attribuée Description Sécurité maximale Sécurité excellente Sécurité moyenne Sécurité minimale Table 4.7 Barème de sécurité des données ainsi que leur récupération pour l affichage de l état, les relevés, les statistiques et la restauration, ce dernier en cas de panne. Nécessitant des sauvegardes temporaires et permanentes, le dispositif doit avoir les aptitudes de contenir le logiciel système ainsi que les logiciels applicatifs. La performance réelle dépend de l application «benchmarks», qui représente le nombre d instruction traité par le système en MIPS (Million d instructions par seconde). Un rapport complet en fichier (.txt) incluant les données recueillies représente un document d environ 250 Ko. Ce rapport est stocké toutes les heures, à tous les jours et pour une période de 5 ans. La somme calculé pour le stockage est d environ 11Go, ainsi un espace de 16 Go suffit pour la sauvegarde des données. Il faut prendre en considération l espace utilisé par l OS ex. Windows 7 nécessite un minimum de 16Go (32 Bits) et 20Go (64 Bits). Le minimum requis pour l utilisation du système est de 31Go. Arbitrairement, il a été déterminé que la somme total du disque dure est de 500Go. Pondération de 5%. x 31 ɛ[31, 500] (4.9) Vitesse de communication L interface utilisateur doit pouvoir communiquer avec l utilisateur et les personnes concernées de façon rapide et efficace et ce, même à distance. Ainsi, il faut transmettre et recevoir les commandes désirées dans les plus courts délais aux différentes unités, afin d agir rapidement en cas d imprévus. L utilisation d un protocole WIFI, selon les normes de l IEEE permet une liaison haut débit de 11 Mbit/s théoriques ou 6 Mbit/s réels en b à 54 Mbit/s théoriques ou environ 25 Mbit/s réels en a ou g et 600 Mbit/s théoriques pour le n2. L utilisation d un protocole de réseau mobile permet un débit plus rapide variant généralement de 2 à 42Mb/s pour les réseaux 3G à 3.75 ou Dual Carrier. L utilisation du LTE (Long Term Evolution) permet 300 Mbit/s théorique et 40 Mbits/s réel, en 4G (Long Term

21 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 14 Evolution Advence) nous passons à (1Gbit/s à l arret, 100 Mbit/s en mouvement) théorique ou 40 Mbits/s réel. Le type de connexion utilisé pour ce genre de système doit permettre de transférer en temps réel les informations fournies par le système. La transmission doit fournir un accès aux unités mobiles et à l interface disponible sur place. Cette vitesse de communication respectera le barème suivant : Note attribuée Description [0,75-1] Très haute vitesse [0,50-0,75] Haute vitesse [0,25-0,50] Vitesse moyenne [0-0,25] Basse vitesse Table 4.8 Barème de la vitesse de communication Le temps ci-haut est en minutes et la pondération est de 5%.

22 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 15 Critères Pond. Barème Min Max Système de commande 25% Facilité de programmation 7% Voir description T 20 Autonomie de l interface à distance (minutes) 5% 600 Surface de l appareil de commande principale(cm 2 ) Surface de l appareil de commande à distance(cm 2 ) T 20 Système de relais(minutes) 5% 90 Captation et stockage de l eau 20%,T ɛ[20,620] 20 4% 2000 A 1900,Aɛ[100,2000] 4% 400 A 350,Aɛ[50,400],T ɛ[20,110] 20 Sécurité du réservoir 6% Voir description C 1787,5 Capacité du réservoir(litres) 6%, Cɛ[1787,5; 3575] 1787,5 1787, C Espace occupé par le réservoir(selon la capacité) 4%, Cɛ[1787,5; 3575] 1787,5 Entretien 4% Voir description Distribution de l eau 20% Taux d humidité et distribution 12% Voir description Ergonomie 8% Voir description Gestion de données et communication 15% Sécurité et confidentialité 5% Voir description x 31 Capacité de stockage(bits) 5% ɛ[31, 500] Vitesse de communication 5% Voir description Coûts 15% 9500 C Coûts d implantation($) 10% 8500 Coûts de maintenance($) 5% 1560 C 1560, Cɛ[1000; 9500], Cɛ[0, 1560] Fiabilité 5% Probabilité de défaillance 5% Voir description Table 4.9 Synthèse du cahier des charges

23 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 16 Figure 4.1 Maison de la qualité

24 Chapitre 5 Conceptualisation et analyse de faisabilité Afin de proposer des solutions optimales et complètes du projet Pluvi-Tech, il est important de diviser celui-ci en sous-problèmes pour permettre une meilleure approche de chacun des éléments principaux du projet. Il sera alors possible d évaluer les différents concepts de solution à l aide de l analyse fonctionnelle du projet qui sera suivie de l analyse de faisabilité de chaque sous-concept. 5.1 Diagramme fonctionnel Les exigences du projet sont démontré dans le diagramme fonctionnel ci-dessous, celui-ci met en lumière les sous-problèmes suivants : Captation et Stockage : Ce sous-problème est une partie importante du projet car il est à la base même du bon fonctionnement du système. Il consiste à satisfaire les exigences du client en terme de capacité de stockage et de captation de l eau tout en assurant un système efficace. Interface locale : Il est question ici de l appareil qui sera utilisé pour commander le système à son lieu d installation. Interface à distance : Il s agit de choisir l interface qui devra être en mesure de contrôler le système à distance et donc d être en mesure de communiquer avec l interface locale. Automatiser le système : L automatisation est un critère non négligeable dans les exigences du clients. Il consiste à minimiser les actions requises par l humain pour le bon fonctionnement du système. Système de distribution : Évidemment, le système de distribution fait partie intégrante de l essence même du projet. Il s agit de la fonction qui s occupera de distribuer l eau Sécurité des données : Il s agit de s assurer que les données du système ne soient pas accessible à n importe qui. 17

Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure

Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure Rapport de projet version Finale présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin par Équipe 18 Groupe SLT

Plus en détail

L informatique à l école. Année scolaire 2015-2016

L informatique à l école. Année scolaire 2015-2016 L informatique à l école Année scolaire 2015-2016 LE CHOIX DES ÉQUIPEMENTS L achat d équipements informatiques (ordinateur portable ou tablette) est obligatoire pour tous les élèves du secondaire de l

Plus en détail

Qualit Eau : Système de gestion automatisée de la qualité de l eau des piscines privées

Qualit Eau : Système de gestion automatisée de la qualité de l eau des piscines privées Qualit Eau : Système de gestion automatisée de la qualité de l eau des piscines privées Rapport de projet version finale présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin par Équipe 11 Consilium matricule nom

Plus en détail

Thermotrack Webserve

Thermotrack Webserve track Webserve Surveillance et traçabilité de la température de vos réfrigérateurs, chambres froides, laboratoires sur Internet Sondes Ethernet Compatible avec Boutons Fonctions Principales Surveillance

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

COMPRESSEURS DENTAIRES

COMPRESSEURS DENTAIRES FRANCE COMPRESSEURS DENTAIRES TECHNOLOGIE SILENCIEUSE MGF NOS SERVICES, NOS ENGAGEMENTS - Les pièces détachées sont disponibles sur stock dans notre site localisé en Saône-et-Loire. Envoi express en h

Plus en détail

Pluvi-Tech. Rapport de projet version finale. Équipe 19 High6. présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin. par. matricule nom signature

Pluvi-Tech. Rapport de projet version finale. Équipe 19 High6. présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin. par. matricule nom signature Pluvi-Tech Rapport de projet version finale présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin par Équipe 19 High6 matricule nom signature 111 038 564 Michael Laflamme 111 045 279 Pascal Pepin 111 044 146 Stéphanie

Plus en détail

BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie

BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie La gestion responsable des eaux pluviales : UNE SOLUTION ACTUELLE POUR UN AVENIR DURABLE L eau est une ressource essentielle à toute forme de vie sur Terre.

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

Comment choisir sa tablette?

Comment choisir sa tablette? Comment choisir sa tablette? Sommaire Ø Critère n 1 : le système d exploitation Ø Critère n 2 : Les caractéristiques techniques Ø Les petits plus Ø Nos bons plans Ø Ils comparent pour vous Lancée en 2010

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test

Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test Meilleures pratiques pour la gestion et la maintenance d un système de test N avez-vous jamais dit? Mon système ne doit pas tomber en panne Je ne peux me permettre aucun temps mort dans la production Est-ce

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées

Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées RECOMMANDATION PCRA 009 Juin 2010 Rév. 0 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées AVERTISSEMENT

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs

Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs VD 4-601 f 09.2008 Ayez un meilleur contrôle sur votre consommation de diesel et économisez de l argent! Le DFM-System est un appareil de mesure de très

Plus en détail

Les. Tablettes. Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB

Les. Tablettes. Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB Les Tablettes Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de l'accessibilité des technologies, INLB Les Tablettes Érik Langlois, erg. ATP, IRDPQ Jean-Marie D Amour, coordonnateur de

Plus en détail

Qualit Eau:Système de gestion automatisée de la qualité de l eau des piscines privées

Qualit Eau:Système de gestion automatisée de la qualité de l eau des piscines privées Qualit Eau:Système de gestion automatisée de la qualité de l eau des piscines privées Rapport de projet version finale présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin par Équipe 08 Les 5 H2O matricule nom signature

Plus en détail

Haut-parleur Bluetooth sans fil BTX450

Haut-parleur Bluetooth sans fil BTX450 Haut-parleur Bluetooth sans fil BTX450 Mode d emploi 2012 Kinivo LLC. Tous droits réservés. Kinivo est une marque de Kinivo LLC. Le mot Bluetooth et le logo Bluetooth sont des marques déposées de Bluetooth

Plus en détail

Nighthawk X4 - Routeur Wi-Fi AC2350 Double Bande & Gigabit

Nighthawk X4 - Routeur Wi-Fi AC2350 Double Bande & Gigabit Performance et usage 1.4 GHz Processeur Dual Core Network Storage Ready Twin USB 3.0 + esata Wi-Fi AC2350 - Jusqu à 2.33 Gbps (600 + 1733 Mbps ) Wifi nouvelle génération Quad stream Wave 2 Processeur le

Plus en détail

armoires de fermentation

armoires de fermentation armoires de fermentation contrôlée Le froid qui préserve vos pâtes 5 7 7, r u e C é l e s t i n H e n n i o n - 5 9 1 4 4 G O M M E G N I E S t é l. + 3 3. ( 0 ) 3. 2 7. 2 8. 1 8. 1 8 - f a x. + 3 3. (

Plus en détail

CONSULTATION : Marché à procédure adaptée (MAPA) MAT_INFO_2013_04

CONSULTATION : Marché à procédure adaptée (MAPA) MAT_INFO_2013_04 Ministère de l enseignement Supérieur et de la recherche SUPMÉCA INSTITUT SUPÉRIEUR DE MÉCANIQUE DE PARIS 3 Rue Fernand Hainaut 93406 Saint-Ouen cedex CONSULTATION : Marché à procédure adaptée (MAPA) MAT_INFO_2013_04

Plus en détail

GRUNDFOS ASSAINISSEMENT MINI PUST STATION DE RELEVAGE DES EAUX USÉES

GRUNDFOS ASSAINISSEMENT MINI PUST STATION DE RELEVAGE DES EAUX USÉES GRUNDFOS ASSAINISSEMENT MINI PUST STATION DE RELEVAGE DES EAUX USÉES Grundfos MINI PUST Station de relevage enterrable pour eaux grises et eaux noires > Applications La station MiniPust est une station

Plus en détail

d2 Quadra ENTERPRISE CLASS Disque dur professionnel DESIGN BY NEIL POULTON esata 3 Go/s USB 2.0 FireWire 400 et 800

d2 Quadra ENTERPRISE CLASS Disque dur professionnel DESIGN BY NEIL POULTON esata 3 Go/s USB 2.0 FireWire 400 et 800 d2 Quadra ENTERPRISE CLASS DESIGN BY NEIL POULTON Disque dur professionnel esata 3 Go/s USB 2.0 FireWire 400 et 800 Plus Le LaCie d2 Quadra est la solution de disque dur la plus complète pour les professionnels

Plus en détail

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 Contenu de la présentation Une conséquence du développement urbain La charge hydraulique provenant d une pluie La gestion des eaux pluviales

Plus en détail

Guide d intégration du gaz naturel

Guide d intégration du gaz naturel Guide d intégration du gaz naturel À UN ÂTIMENT Février 1 gazmetro.com Un représentant dédié pour mieux vous guider Une intégration optimale du poste de mesurage exige une réflexion à l amorce de votre

Plus en détail

Tirer le meilleur parti de votre système solaire

Tirer le meilleur parti de votre système solaire Monitoring Tirer le meilleur parti de votre système solaire Rendement et historique détaillés Sécurité & alarmes Pour PC, ordinateur portable ou iphone Solutions pour systèmes allant de 500 W à 200 kw

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Solutions hautes performances pour le gardiennage et la surveillance

Solutions hautes performances pour le gardiennage et la surveillance Solutions hautes performances pour le gardiennage et la surveillance Le gardiennage sera toujours nécessaire Depuis la nuit des temps, l homme surveille et protège son bien. Dans l Antiquité, seules des

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Bain à circulation réfrigéré Thermo Scientific VersaCool. Expérimentez les avantages. du fonctionnement sans tête

Bain à circulation réfrigéré Thermo Scientific VersaCool. Expérimentez les avantages. du fonctionnement sans tête Bain à circulation réfrigéré Thermo Scientific VersaCool Expérimentez les avantages du fonctionnement sans tête Nous avons perdu la tête, pour que vous ne perdiez pas votre sang-froid Nous n avons pas

Plus en détail

Bateau à moteur PROPULSEURS. Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins. Bateau 1 Tableau 1. Bateau 2. Bateau 4. Bateau 1. Bateau 3.

Bateau à moteur PROPULSEURS. Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins. Bateau 1 Tableau 1. Bateau 2. Bateau 4. Bateau 1. Bateau 3. PROPULSEURS Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins En tunnel ou rétractable? Les propulseurs en tunnel représentent une solution simple et efficace pour les bateaux à moteur et voiliers à fort

Plus en détail

Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret.

Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret. Le secret. 2 Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret. Le Getinge Quadro est un stérilisateur de table totalement révolutionnaire, conçu pour traiter davantage d

Plus en détail

Le spécialiste de la lubrification automatique. Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Escaliers mécaniques

Le spécialiste de la lubrification automatique. Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Escaliers mécaniques Le spécialiste de la lubrification automatique Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Escaliers mécaniques Sécurité de processus irréprochable avec le système de lubrification perma ECOSY Le

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 SYSTÈMES D IDENTIFICATION CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 CONTRÔLE D ACCÈS SANS FIL RFID Contrôle des portes en temps réel. Fonctionnalités Aperio : le chaînon manquant grâce

Plus en détail

Performance et usage. La différence NETGEAR - R7000. Streaming HD illimitée

Performance et usage. La différence NETGEAR - R7000. Streaming HD illimitée Performance et usage Wi-Fi AC1900 - Vitesse 600Mbps (2.4GHz) + 1300 Mbps (5GHz) Processeur Dual Core 1GHz Fonctionnalités avancées pour le jeu en ligne sans latence Bande passante prioritaire pour les

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

Préchauffage et réchauffage

Préchauffage et réchauffage Accessoires Préchauffage et réchauffage Page 6 Préchauffage et réchauffage Batterie hors-gel FSH 00 00 500 Ø 60 0 e boîtier du filtre de l'air extérieur FSH (FSH = batterie hors gel) sert à protéger l'échangeur

Plus en détail

Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02

Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02 Notice technique Alarme pour séparateur hydrocarbure /graisse Type : WGA 02 WGA 02 (avec sonde WGA-ES4) Code Article : 265 0021 Sonde WGA-R6 (sonde seule) Code Article : 265 0027 Sonde WGA-ES4 (sonde seule)

Plus en détail

Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession.

Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession. Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession. HYDAC Allemagne HYDAC Chine HYDAC Danemark Le partenaire compétent pour le Condition Monitoring. Avec plus de 4.000 collaborateurs

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION

NOTICE D INSTALLATION BALLON THERMODYNAMIQUE MONOBLOC EAU CHAUDE SANITAIRE NOTICE D INSTALLATION Lisez attentivement la notice d installation avant le montage de l appareil www.airtradecentre.com SOMMAIRE A. REMARQUES IMPORTANTES...

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

Le MeiLLeuR RappORt qualité-prix

Le MeiLLeuR RappORt qualité-prix FORM 20 FORM 30 2 Le meilleur rapport qualité-prix Sommaire Points forts Mécanique Contrôle 4 6 10 Le générateur Préparation du travail GF AgieCharmilles 12 13 14 FORM 20 FORM 30 La qualité des applications

Plus en détail

Rapport technique / Génie-civil / Bassin de rétention souterrain

Rapport technique / Génie-civil / Bassin de rétention souterrain Rapport technique / Génie-civil / Bassin de rétention souterrain Page 1 / 6 Contenu : Bassin de rétention souterrain La route du Condoz, CH-1752 Villars-sur-Glâne Rédaction : Eric Berthoud / Etudiant Ecole

Plus en détail

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Gamme SECURIDYS Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Signalisation & alarmes GAZ MÉDICAUX Gaz Médicaux Gaz Médicaux SIGNALISATION & ALARMES Dotées du marquage CE Dispositif Médical, Dotées

Plus en détail

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Série UF V 700 Congélateurs très basse température Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Le nouveau congélateur très basse température BINDER ULTRA.GUARD garantit le stockage longue durée et fiable

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

SÉRIE RM Découpeuses-Cambreuses RM 40K / RM 40KS / RM 40P

SÉRIE RM Découpeuses-Cambreuses RM 40K / RM 40KS / RM 40P SÉRIE RM Découpeuses-Cambreuses RM 40K / RM 40KS / RM 40P Fabrication de grandes séries avec une efficacité accrue Augmentez la qualité de vos pièces de précision, réduisez vos coûts unitaires et fabriquez

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail

RELEVAGE DES EAUX - STATIONS DE POMPAGE SPM

RELEVAGE DES EAUX - STATIONS DE POMPAGE SPM RELEVAGE DES EAUX - STATIONS DE POMPAGE SPM Nos Nos stations Nos stations Nos stations TOP TOP TOP répondent répondent aux aux aux différents aux différents besoins besoins besoins de de collecte, de de

Plus en détail

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif

BIOROCK. La solution d Assainissement Non Collectif BIOROCK La solution d Assainissement Non Collectif Programme 1. 2. 3. 4. 5. 6. Introduction BIOROCK Système d épuration de BIOROCK Capacité des unités BIOROCK Avantages des unités BIOROCK Certifications

Plus en détail

Catalogue 2014-2015 Formations informatiques

Catalogue 2014-2015 Formations informatiques Catalogue 2014-2015 Formations informatiques «L ordinateur parfait a été inventé : on entre un problème et il n en ressort jamais!» Benjamin ARNAUDET Formateur informatique - Coordonateur benjamin.arnaudet@educagri.fr

Plus en détail

AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus

AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus with people in mind UN APPAREIL PERFORMANT À DOUBLE FONCTION Amigo est un désinfecteur à chargement par le dessus, extrêmement facile à utiliser avec un évier

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Satellite Pro R50 C O N Ç U P O U R V O T R E E N T R E P R I S E. TOSHIBA recommande Windows 8.

Satellite Pro R50 C O N Ç U P O U R V O T R E E N T R E P R I S E. TOSHIBA recommande Windows 8. TOSHIBA recommande Windows 8. Fiable, fin et élégant, ce PC portable répond à toutes les exigences de votre entreprise, quelle que soit sa taille. Nombreuses fonctionnalités et prix raisonnable, le Satellite

Plus en détail

Solutions de mesure et de contrôle

Solutions de mesure et de contrôle Solutions de mesure et de contrôle Zelio RTC Catalogue Avril 0 Comment trouver les produits Automatismes et Contrôle Les catalogues Les Essentiels Des gammes complètes de produits Une sélection des produits

Plus en détail

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la!

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! Console Hyper Heating Super chauffage 1 MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! 1 Performance énergétique La pompe à chaleur Air/Air MFZ-KJ est constituée d un groupe extérieur et

Plus en détail

INFILTRA Les eaux pluviales des surfaces revêtues et des toitures s infiltrent sans soucis dans le sol du jardin

INFILTRA Les eaux pluviales des surfaces revêtues et des toitures s infiltrent sans soucis dans le sol du jardin Passage de véhicules particuliers Si il est installé suivant nos consignes, le système offrira des décennies de sécurité. Vous pouvez même l intégrer sous une allée avec un passage de véhicules particuliers.

Plus en détail

Whitepaper. La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur. Système de régulation. Réacteur. de température

Whitepaper. La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur. Système de régulation. Réacteur. de température Whitepaper Mettre en température économiquement La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur La mise en température de réacteur dans les laboratoires et les unités pilotes de l industrie

Plus en détail

Scanner de film numérique

Scanner de film numérique HD-CR 35 NDT Le nouveau standard de la radiographie numérique avec la technologie TroisFocales Scanner de film numérique Données techniques HD-CR 35 NDT Taille ajustable des spots laser : 12,5-25 - 50

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE Préface p. 3 1. Le cadre réglementaire p. 4 2. Le champ d application p. 5 3. Les avantages p. 5 4. Le principe de conception p. 6 5. Le dimensionnement

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES Le cœur du produit de pointe que nous avons étudié et réalisé pour le secteur médical est représenté par le nouveau thermostat électronique HACCP, de série

Plus en détail

Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300

Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300 Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300 Conçus pour les besoins d aujourd hui et les défis de demain Des indicateurs à la pointe de la technologie

Plus en détail

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant PW/PE en applique Electrique / eau chaude Esthétique soignée Commande intégrée ou à distance Barrière thermique de 1 m, 1,5 m et 2 m Confort intérieur ou appoint chauffage Hauteur de montage 2 à 3,5 m

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DE VOTRE ÉDIFICE S APPUIE DÉSORMAIS SUR UNE DORSALE RENFORCÉE

LA SÉCURITÉ DE VOTRE ÉDIFICE S APPUIE DÉSORMAIS SUR UNE DORSALE RENFORCÉE LA SÉCURITÉ DE VOTRE ÉDIFICE S APPUIE DÉSORMAIS SUR UNE DORSALE RENFORCÉE É T U D E DE C A S Voyez les obstacles se transformer en points de départ Besoin du locataire : Installer une caméra de sécurité

Plus en détail

Imprimantes mobiles PJ-600. www.brother.be

Imprimantes mobiles PJ-600. www.brother.be * Imprimantes mobiles PJ-600 Ces imprimantes mobiles compactes, solides et durables offrent une solution d impression pour des professionnels mobiles tels que les commerciaux, la logistique et les services

Plus en détail

Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai. varantec

Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai. varantec VLes composants du système varantec pour des postes LAN et IT 118 Tables LAN (Local Area Network), postes de sécurité, postes de contrôle de processus industriels, postes d'essai varantec Aujourd'hui la

Plus en détail

Boîtier pour disque dur chiffré de 2,5 pouces - Boîtier externe portable pour disque dur SATA vers USB 3.0

Boîtier pour disque dur chiffré de 2,5 pouces - Boîtier externe portable pour disque dur SATA vers USB 3.0 Boîtier pour disque dur chiffré de 2,5 pouces - Boîtier externe portable pour disque dur SATA vers USB 3.0 StarTech ID: S2510BU3PW Le boîtier pour disque dur USB 3.0 S2510BU3PW est doté d'un chiffrage

Plus en détail

2big Quadra ENTERPRISE CLASS. Système RAID professionnel à 2 disques DESIGN BY NEIL POULTON. esata 3 Go/s USB 2.0 FireWire 400 et 800

2big Quadra ENTERPRISE CLASS. Système RAID professionnel à 2 disques DESIGN BY NEIL POULTON. esata 3 Go/s USB 2.0 FireWire 400 et 800 2big Quadra ENTERPRISE CLASS DESIGN BY NEIL POULTON Système RAID professionnel à 2 disques esata 3 Go/s USB 2.0 FireWire 400 et 800 Plus Enterprise Class Le LaCie 2big Quadra Enterprise Class a été conçu

Plus en détail

Nous ferons une évaluation du volume d eau que le puits fournit actuellement en fonction de vos besoins en eau pour vos projets futurs.

Nous ferons une évaluation du volume d eau que le puits fournit actuellement en fonction de vos besoins en eau pour vos projets futurs. SOMMAIRE Client : Nom : Adresse : Courriel : Téléphone : M. Y XXXX, chemin Albert-Mines, canton de Hatley famille.xxxxx@gmail.com 819 570-XXXX Description du site en étude: Construction existante Puits

Plus en détail

Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02)

Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02) Hubert & Bruno Lundi 12 octobre 2009 SAINT-QUENTIN (02) Ne rien livrer au hasard, c est économiser du travail Pont Sainte Maxence(O C est quoi USB? Comment ça marche? Les standards? La technique en détail

Plus en détail

MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR

MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR Gamme complète de circulateurs intelligents à haut rendement énergétique pour les installations de chauffage/climatisation, les systèmes géothermiques et les applications

Plus en détail

RELEVÉ DES RÉVISIONS

RELEVÉ DES RÉVISIONS RELEVÉ DES RÉVISIONS Révision Paragraphe Description 0 s.o. Version originale 1 6.4 Exigences de conception Suppression de l exigence relative à la commande locale 6.14 Exigences de conception Suppression

Plus en détail

Ordinateur portable Latitude E5410

Ordinateur portable Latitude E5410 Ordinateur portable Latitude E5410 Dell Latitude E5410 Doté de fonctionnalités avancées pour gagner du temps et de l'argent, l'ordinateur portable Dell TM Latitude TM E5410 offre aux utilisateurs finaux

Plus en détail

S20. Balayeuse autoportée compacte. De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité

S20. Balayeuse autoportée compacte. De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité S20 Balayeuse autoportée compacte De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité Le fonctionnement avec tous les leviers vers l avant réduit le besoin de formation

Plus en détail

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour 99 Avaloirs pour parking couvert, siphons de terrasse/cour, avaloirs de toit -les avantages typiques

Plus en détail

ANALYSE COMPARATIVE DES ÉQUIPEMENTS DE TRAITEMENT DES BASSINS DE LIT

ANALYSE COMPARATIVE DES ÉQUIPEMENTS DE TRAITEMENT DES BASSINS DE LIT ANALYSE COMPARATIVE DES ÉQUIPEMENTS DE TRAITEMENT DES BASSINS DE LIT Points clefs tirés de l étude de l Agence d Evaluation des Technologies et des Modes d Intervention en Santé(AETMIS) ETMIS 2009 Préface

Plus en détail

WWW.PROSENSOR.COM NOUVEAU SITE INTERNET S O N D E À C O M P O S T

WWW.PROSENSOR.COM NOUVEAU SITE INTERNET S O N D E À C O M P O S T Le ministère de l écologie a par arrêté du 22 avril 2008, fixé les règles techniques auxquelles doivent satisfaire les installations de compostage ( NOR : DEVP0810090A). Cet arrêté stipule que la température

Plus en détail

Formation Bureautique SRAL 2013-14. Choisir son micro ordinateur. Jean Pierre Dromain

Formation Bureautique SRAL 2013-14. Choisir son micro ordinateur. Jean Pierre Dromain Formation Bureautique SRAL 2013-14 Choisir son micro ordinateur Jean Pierre Dromain Avant Propos L informatique est une science ni unique ni stable Il faut vraiment faire attention pour savoir de quoi

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

TIS Web, complet et évolutif. Gestion en ligne des données pour les flottes de transport. www.dtco.vdo.fr

TIS Web, complet et évolutif. Gestion en ligne des données pour les flottes de transport. www.dtco.vdo.fr TIS Web, complet et évolutif Gestion en ligne des données pour les flottes de transport www.dtco.vdo.fr TIS-Web, une qualité professionnelle en quelques clics En tant que gestionnaire d entreprise de transport,

Plus en détail

Sommaire buses. Buses

Sommaire buses. Buses Sommaire buses Buses Pour tous types de machines hautes pression Pour des canalisations jusqu au Ø 600 mm Efficacité maximale Pour toutes sortes d obstruction Radiales ou rotatives Avec ou sans jet avant

Plus en détail

SOLUTION DE NUMÉRISATION 3D POUR L É VALUATION DE L INTÉGRITÉ DES PIPELINES

SOLUTION DE NUMÉRISATION 3D POUR L É VALUATION DE L INTÉGRITÉ DES PIPELINES SOLUTIONS DE CND SOLUTION DE NUMÉRISATION 3D POUR L É VALUATION DE L INTÉGRITÉ DES PIPELINES CONFORME AU CODE SOLUTIONS DE MESURE 3D PORTABLES Les exploitants de pipelines et les entreprises de services

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales *Des réponses pour les infrastructures. Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales Surveillez vos paramètres environnementaux et réduisez vos

Plus en détail

TECElux TECE Tarif 2014/2015

TECElux TECE Tarif 2014/2015 TECElux Tarif 2014/2015 TECElux TECElux TECElux INTÉGRATION TOTALE AU LIEU DE NOMBREUSES PIÈCES SÉPARÉES La série TECElux camoufle les éléments techniques dans la cloison. Une plaque en verre extra plate

Plus en détail

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36 Informations produits Sommaire scalamobil S35 scalacombi S36 Aperçu 40 Avantages du produit 41 Visuel du produit 42 Descriptif 43 Accessoires 44 scalacombi S36 46 scalasiège X3 47 Accessoires scalasiège

Plus en détail

Manuel de l utilisateur

Manuel de l utilisateur Manuel de l utilisateur Borne de recharge de niveau 2 pour véhicule électrique EVC30T/EVC30T-IN ELMEC inc. JUIN 2014 (REV8) Table des matières 1 Aperçu... 2 2 Liste des pièces... 3 3 Spécifications...

Plus en détail

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS QUESTIONNAIRE DE LA CONSULTATION MEMOIRE TECHNIQUE Par la signature finale de ce document par une personne habilitée

Plus en détail

Eau de pluie. Cuves de stockage. Une technologie d'avance pour l'environnement

Eau de pluie. Cuves de stockage. Une technologie d'avance pour l'environnement Eau de pluie Cuves de stockage Une technologie d'avance pour l'environnement Depuis 40 ans ROTO est un fabricant de produits en matière plastique. Nos produits sont le résultats du savoir-faire de ses

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail