Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure"

Transcription

1 Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure Rapport de projet version final présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin par Équipe 01 Buffet Cup matricule nom signature Philippe Gingras Soufiane Benrqiq Francis Rivard Mohamed Aziz Acheche Benoit Carrier Raphaël Gagné Université Laval 26 Avril 2013

2 Historique des versions version date description 5 février 2013 création du document 0 11 février 2013 Rapport mars 2013 Rapport mars 2013 Rapport Avril 2013 Rapport final

3 Table des matières Table des figures Liste des tableaux iv v 1 Introduction 1 2 Description 2 3 Besoins et objectifs Analyse des besoins Captation et stockage Automatisation Entretien Autres considérations Hiérarchisation des objectifs Cahier des charges Captation et stockage de l eau Sécurité du réservoir Capacité du réservoir Espace occupé par le réservoir Entretien Distribution de l eau Taux d humidité et distribution Ergonomie du système Système de commande Facilité de programmation Autonomie de l interface à distance Surface de l appareil de commande principal Surface de l appareil de commande à distance Système de relais Coûts Coûts d implantation i

4 TABLE DES MATIÈRES ii Coûts de maintenance Fiabilité Probabilité de défaillance Gestion de données et communication Sécurité et confidentialité Capacité de stockage Vitesse de communication Conceptualisation et analyse de faisabilité Diagramme fonctionnel Élaboration des concepts de solution Automatisation du système Critères de faisabilité Concepts Interface locale Critères de faisabilité Concepts Interface à distance Critères de faisabilité Concepts Distribution Critères de faisabilité Concepts Captation et stockage Critère et faisabilité Concepts Archivage des données Critères de faisabilité Concepts Transfert des données Critères de faisabilité Concepts Sécurité des données Critères de faisabilité Concepts Étude Préliminaire Plan d étude Stratégie d élaboration des solutions globales Évaluation des solutions globales Évaluation de la solution Captation et stockage Système de distribution

5 TABLE DES MATIÈRES iii Système de commande Transfert des données Sécurité des données Archivage des données Fiabilité Coûts Évaluation de la solution Captation et stockage Système de distribution Système de commande Transfert des données Sécurité des données Archivage des données Fiabilité Coûts Évaluation de la solution Captation et stockage Système de distribution Système de commande transfert des données Sécurité des données Archivage des données Fiabilité Coûts Concept Retenu Matrice décisionnelle Analyse de la matrice décisionnelle Présentation du concept retenu Spécifications du concept retenu Conclusion Bibliographie 57

6 Table des figures 3.1 Hiérarchisation des objectifs Maison de la qualité Diagramme fonctionnel iv

7 Liste des tableaux 4.1 Barème de sécurité du réservoir Barème d entretien Barème taux d humidité et distribution Barème Ergonomie et Sécurité Barème de facilité de programation Barème de probabilité de défaillance Barème de sécurité Barème de la vitesse de communication Synthèse du cahier des charges Analyse de faisabilité pour l automatisation Concepts de l interface locale Analyse de faisabilité pour l interface à distance Analyse de faisabilité distribution Analyse de faisabilité pour le stockage de l eau Analyse de faisabilité pour l archivage des données Analyse de faisabilité pour le transfert des données Analyse de faisabilité pour la sécurité des données Plan d étude pour la captation et le stockage de l eau Plan d étude pour la distribution de l eau Plan d étude pour le système de commande Plan d étude les coûts Plan d étude pour la fiabilité Plan d étude pour la gestion de données et communication Résumé des solutions globales Synthèse de l étude préliminaire Matrice décisionnelle v

8 Chapitre 1 Introduction Aujourd hui, l eau est devenue une ressource naturelle rare, chère et convoitée. Changer son mode de consommation est donc un besoin qui est de plus en plus dans l esprit des Québécois. Au Québec, la récupération de l eau de pluie est une démarche éco-citoyenne dans la grande majorité des cas. Par ailleurs, l approvisionnement en eau potable n est pas une source d inquiétude dans la Province. Pourquoi alors se donner la peine de récupérer votre eau de pluie? Tout simplement parce que l eau de qualité est une ressource épuisable. Dans cet optique, la compagnie Pluvi-Tech a mandaté la firme d ingénieur Buffet Cup dans le but de produire la conception préliminaire d un système de récupération de l eau de pluie automatisé. Ce rapport fourni d abord une description en profondeur du projet, les besoins du client, les objectifs à atteindre, un cahier des charges élaborant les différents concepts potentiels, les analyses de faisabilités ainsi que les détails du concept retenu. 1

9 Chapitre 2 Description Le système doit contenir certaines fonctionnalités qui ne sont pas présentes dans les systèmes déjà existants. Il doit être automatisé pour avoir un système d arrosage ponctuel qui prend en compte la météo et le niveau de l eau du réservoir et être capable de capter 25% de l eau pluie qui tombe à chaque mois. Pluvi-Tech doit aussi être conçu pour s adapter à la maison unifamiliale moyenne de la région de Québec et avoir une période d opération allant du mois de mai au mois de septembre. 2

10 Chapitre 3 Besoins et objectifs 3.1 Analyse des besoins Captation et stockage La captation de l eau doit être faite à partir des gouttières de la maison avec un approvisionnement d appoint via l aqueduc municipal au cas où l eau de pluie ne serait pas suffisante. Ensuite, le système a besoin d un réservoir qui puisse stocker au moins le quart de l eau de pluie captée durant un mois sans qu il occupe beaucoup d espace. De plus, il doit pouvoir subvenir aux besoins d arrosage régulier sans approvisionnement d appoint via l aqueduc de la municipalité durant cette période Automatisation Le système doit disposer d une interface qui permet de le configurer, de le programmer, d afficher son état actuel et qui permet aussi de passer du contrôle automatique au contrôle manuel de l arrosage et vis versa. De plus, l archivage des données se veut être automatique pour une période de 5 ans ou plus. Des rapports de consommation d eau doivent être fournis quotidiennement. Lors d une panne électrique, l activité du système de contrôle et de l accès à distance doit être maintenue pour au moins 20 minutes. Ceci dans le but de redémarrer le système automatiquement en cas de panne courte ou pour que les équipement du système cessent de fonctionner de manière sécuritaire lors d une interruption prolongée Entretien Pour éviter au client des opérations d entretien coûteuses certaines opérations doivent être facilitées telles que l installation du système, la mise en route au début de la saison ainsi que l arrêt pour l hiver. Par ailleurs, il faut limiter le nombre de pièces et favoriser la disponibilité des pièces de rechange dans notre choix. 3

11 CHAPITRE 3. BESOINS ET OBJECTIFS Autres considérations Il faut aussi prendre en considération les impacts visuels et sonores, la fiabilité, la robustesse, la performance et le coût du système. Celui-ci doit être discret et silencieux d où le besoin d équipement qui fait peu de bruit, est fiable et robuste. Donc, le système se doit d être performant et doit par conséquent récupérer le plus d eau possible sans qu il y ait de pertes tout en restant économique. 3.2 Hiérarchisation des objectifs La hiérarchisation des objectifs est divisé en six objectifs principaux dans l organigramme 3.1. Les trois premiers objectifs sont ceux qui sont nécessaire au bon fonctionnement du système automatisé de récupération de l eau de pluie. Pour ce qui est des trois autres objectifs, ce sont ceux qui sont liés à l optimisation du système en ce qui concerne respectivement sa facilité d entretien, son coût et ses performances.

12 CHAPITRE 3. BESOINS ET OBJECTIFS 5 Figure 3.1 Hiérarchisation des objectifs

13 Chapitre 4 Cahier des charges 4.1 Captation et stockage de l eau Cette section est cruciale pour un bon fonctionnement du système. Partie qui se veut physique, qui est nécessaire à l optimisation de la récolte d eau et son stockage. Pour cette raison, la pondération de cette section est de 20% Sécurité du réservoir Il est important d avoir un réservoir sécuritaire afin d éviter tout accident pouvant y être relié, tel que la noyade, les dégâts d eau, etc. Ce sous-critère se fait attribuer une note de 6%. Une note de 0 signifie une sécurité douteuse. Par exemple un bassin ouvert à l extérieur sans système pour gérer les débordements. Au contraire, la note maximale est attribuée à un réservoir sous terre, avec un système purement mécanique qui gère les débordements en cas de défaillance du système ou tout autre raison. Le barème est donc celui du tableau 4.1. Note attribuée Description [0,75-1] Excellente sécurité [0,50-0,75] Bonne sécurité [0,25-0,50] Moyenne sécurité [0-0,25] Faible sécurité Table 4.1 Barème de sécurité du réservoir Capacité du réservoir La capacité maximale d eau que peut contenir le réservoir est évaluée en tenant compte à la fois des précipitations moyennes à la grandeur de la province de Québec (estimées à 65 mm par mois à travers la province de Québec selon l institut de la statistique Québec [1]), la consommation moyenne de l eau à des fins d arrosage par foyer au Québec (estimée à 80 6

14 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 7 litres par m 2 par mois selon la municipalité de la ville de Vaudreuil-Dorion [2]) et l air moyen du toit d une maison au Québec (estimé à 110 m 2 selon un recensement de 13 maisons avec les photos satellites de Google Maps [3]). La note maximale est attribuée à un réservoir de 3575 litres, tandis qu un réservoir de 1787,5 litres se voit attribuer la note de 0. Le barème obtenu est donc le suivant. C 1787,5, Cɛ[1787,5; 3575] (4.1) 1787,5 où C est la capacité en litre du réservoir. La pondération adoptée pour ce critère est 6% Espace occupé par le réservoir Pour avoir un bon rapport capacité de stockage/espace occupé par le réservoir, il est primordial de noter le volume occupé par celui-ci. La note maximale sera allouée à un réservoir de 1787,5 litres, alors qu un réservoir de 3575 litres se voit octroyer la note de 0. Le barème obtenu est donc le suivant : 3575 C, Cɛ[1787,5; 3575] (4.2) 1787,5 où C est la capacité en litre du réservoir. La pondération adoptée pour ce critère est 4% Entretien Il est très important d avoir un réservoir simple d entretien afin d en minimiser les coûts et maximiser les ressources. Ce critère se fait attribuer une pondération de 4%. Une note de 0 signifie un entretien très difficile, par exemple un réservoir de 3575 litres enfoui sous terre. À l inverse, une note maximale est attribuée à un réservoir hors terre assez légé pour être manipulé par deux personnes lorsque vidé. Le barème est donc celui du tableau 4.2. Note attribuée Description [0,75-1] Entretien facile [0,50-0,75] Entretien moyen [0,25-0,50] Entretien difficile [0-0,25] Entretien très difficile Table 4.2 Barème d entretien

15 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES Distribution de l eau Taux d humidité et distribution Un point absolument vital à savoir et à évaluer pour un bon système d arrosage automatique est la quantité d eau qu il convient de distribuer à chaque semaine. En effet, il est conseillé d avoir un arrosage qui correspond à un taux d humidité constant dans le sol. Donc, il convient d utiliser un critère de qualité qui prend en compte à quel point nous sommes proches de cette quantité idéale. La prise en compte de la quantité de précipitations qui sont tombées est incorporée aux données recueillies par la sonde. Il convient d utiliser un système permettant d avoir une bonne précision des besoins de distribution constant et ponctuel du client. Et ce, pour la pression nécessaire aux différents équipements. S évaluant de 0% à 100%, le système doit répondre à une précision d humidité dans le sol et à une distribution d eau selon les barèmes du tableau 4.3. Précision de l équipement Description [0,75-1] Excellente précision [0,50-0,75] Bonne Précision [0,25-0,50] Précision Moyenne [0-0,25] Précision faible Table 4.3 Barème taux d humidité et distribution Ainsi, tout système répondant à une précision du taux d humidité entre 75% et 100%, se voit accorder la note de 1. La pondération de ce critère est de 12%. Références : [4] Ergonomie du système Le système doit être ergonomique et sécuritaire pour le client. Il convient que le dispositif doit respecter un niveau visuel et auditif adéquat. De plus, celui-ci en plus d être accessible pour toutes réparation et doit respecter les normes de sécurité imposées. Les barèmes pour l ergonomie et la sécurité sont établis selon le tableau 4.4. La pondération pour ce critère est de 8%

16 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 9 Ergonomie & Sécurité de l équipement Description [0,75-1] Ergonomie & Sécurité - Excellente [0,50-0,75] Ergonomie & Sécurité - Bonne [0,25-0,50] Ergonomie & Sécurité - Moyenne [0-0,25] Ergonomie & Sécurité - Faible Table 4.4 Barème Ergonomie et Sécurité 4.3 Système de commande La pondération des critères pour cette section est de 25% ce qui représente une partie importante du projet. En effet, la commande locale du système est à la base du bon fonctionnement Facilité de programmation Pour un développement rapide et fiable, il est essentiel que celui-ci soit facile à programmer. Ce critère compte pour 7% de la note finale. Le barème pour la facilité de programmation est établi selon le tableau 4.5. Note attribuée Description [0,75-1] Très facile à programmer [0,50-0,75] Facile à programmer [0,25-0,50] Difficile à programmer [0-0,25] Très difficile à programmer Table 4.5 Barème de facilité de programation Autonomie de l interface à distance Pour s assurer que l interface à distance est accessible sans difficulté, il est important d être en mesure de fonctionner sans nécessiter la connexion à une source d alimentation. Comme le système doit pouvoir fonctionner au minimum 20 minutes en cas de panne, la note de 0 est attribuée à un appareil fonctionnant 20 minutes et la note maximale à un appareil ayant une autonomie de 10h (600 min) ou plus. T 20,T ɛ[20,620] (4.3) 600 où T est le temps d autonomie de l appareil à distance en minutes. Ce critère compte pour 5%

17 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES Surface de l appareil de commande principal L appareil de commande principal devra être d une grosseur raisonnable pour s adapter à un milieu résidentiel. Il est important que la surface soit assez grande pour permettre une utilisation facile du système. Cependant, il ne faudrait pas qu il soit encombrant ou qu il nuise à l esthétique de la maison. Le barème attribue la note maximale à la plus faible aire qui sera de 100cm 2 et une note de zéro à l aire maximum de 2000 cm 2 : 2000 A,Aɛ[100,2000] (4.4) 1900 où A est l aire de la surface en cm 2. L importance attribuée à ce critère se chiffre à 4% sur l ensemble du projet Surface de l appareil de commande à distance Pour que le propriétaire ou une tierce personne puisse gérer le système à distance, on a également besoin d un appareil de commande portable. Cet appareil devra donc être d une dimension suffisamment petite pour être transporté aisément mais tout en gardant une facilité d accès aux différentes options de contrôle. L aire de la surface de l appareil devrait donc être entre 50cm 2 et 400cm 2. Il est décidé que la surface maximum donne une note de zéro, alors que la surface minimun donne une note de 1. Le barème obtenu est donc le suivant : 400 A,Aɛ[50,400] (4.5) 350 où A est l aire de la surface en cm 2. Le pourcentage consenti à cette partie est de 4% Système de relais Tel qu énoncé par le client, il est important que le système soit capable de maintenir l accès aux contrôles pour une durée d au moins 20 minutes lors d une panne électrique. Ce système de relais permettra le redémarrage automatique lors de courtes pannes et l arrêt sécuritaire des équipements lors des interruptions de plus grande durée. Étant donné que le client exige un minimum de 20 minutes, cette valeur se verra attribuée la note de zéro et la note de 1 pour une durée de 110 minutes. La formule suivante définit donc le barème pour le système de relais : T 20,T ɛ[20,110] (4.6) 90 où T est le temps en minutes d autonomie. Ce critère se voit attribuer une pondération de 5%. 4.4 Coûts Les coûts reliés à l implantation, les opérations et la maintenance du système sont des points importants à prendre en considération. En effet, des coûts trop élevés peuvent rendre

18 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 11 impossibles la mise à terme du projet. Donc, ils se voient attribuer 15 des 100 points de la pondération du projet mené par l équipe Buffet Cup Coûts d implantation L implantation du système chez le client est la partie la plus importante du projet car c est là où tout commence. Pour ce faire, les coûts reliés à cette implantation doivent être attrayants pour le client de façon à ce qu il soit plus attiré par les services offerts. Selon l agence QMI, un habitant de la région de Québec dépense en moyenne $ pour une habitation [5]. Dans ce projet, il est pris en considération que le montant maximum que devrait débourser le propriétaire pour un tel système soit inférieur à 5% du prix moyen d une maison. Donc, 9 500$ devrait être la limite acceptée par les clients pour l implantation du système. De plus, une vulgaire estimation démontre que les coûts devraient être d un minimum de 1000$ pour le matériel. Des données citées précédemment découlent les critères suivants : 9500 C, Cɛ[1000; 9500] (4.7) 8500 où C représente les coûts de l implantation en $. Par ailleurs, l implantation se voit attribuer 10% des 15% des coûts totaux Coûts de maintenance Bien que la partie la plus souvent considéré soit le coût d acquisition du système, les coûts de la maintenance ont une tout aussi grande influence sur la décision du client à s investir ou non dans l achat de la technologie Pluvi-Tech. Les coûts de maintenance englobent les pièces de rechange, la main-d oeuvre ainsi que la consommation du système. Le système a pour but d automatiser une action afin de sauver des heures et de l énergie à long terme. De plus, cette action n engendre pratiquement aucun coût en temps normal. Donc, le coût relié à la maintenance de toute cette infrastructure ne devrait pas dépasser l équivalent du coût qui serait défrayé si l on engageait une personne pour effectuer la tâche. De façon générale, un citoyen passe environ 2 à 3 heures par semaines pour l arrosage de son terrain. Compte tenu de la logique expliquée ci-haut, les coûts ne devraient pas dépasser environ $. En conclusion, le coût idéal serait nul cependant le maximum que l on s impose est de 1560$. Cela nous mène à l équation suivante : 1560 C, Cɛ[0, 1560] (4.8) 1560 où C représente les coûts de la maintenance en $. D autre part, la maintenance se voit attribuer 5% des coûts totaux.

19 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES Fiabilité Ce qui rend cette partie importante est son rôle dans la viabilité du projet à long terme. La confiance en un produit se base très souvent sur sa fiabilité, car personne ne désire dépenser pour un bien ou un service qui ne dure pas ou ne vaut pas son prix. Pour cette raison, une pondération de 5% est accordée à cet aspect du projet Probabilité de défaillance Idéalement le système doit être fonctionnel pour toute la saison estivale. Cependant, si l arrosage n est pas fait durant une journée, cela ne devient pas un problème critique. En autant que cela n arrive pas trop souvent ou que ce nombre ne soit pas dépassé de façon excessive. Raisonnablement, il en vient à croire qu une défaillance de trois jours par mois ne devient pas problématique. Ce critère compte pour 5% de la note finale. Les barèmes pour la probabilité de défaillance sont établies selon le tableau 4.6 Note attribuée Description [0,75-1] Très faible probabilité [0,50-0,75] Faible probabilité [0,25-0,50] Moyenne probabilité [0-0,25] Haute probabilité Table 4.6 Barème de probabilité de défaillance 4.6 Gestion de données et communication Sécurité et confidentialité La sécurité du système est primordiale afin d éliminer les intrusions indésirables. Cette barrière permet de limiter les accès au système. Il est important de limiter les atteintes aux données, aux commandes et aux modifications des paramètres. L accessibilité du client ou láccès provisoire à une tierce personne peut être contrôlé via différents niveaux de sécurité. Une sécurité minimale peut être limité à un simple mot de passe ou limité aux paramètres de base, quand à une sécurité maximale, elle ne laisse aucune possibilité sans les accès nécessaires. Tel qu énoncé dans le devis, l accès manuel ou automatique peut se faire à distance en respectant la sécurité décrite dans le tableau 4.7. Pondération de 5% Capacité de stockage Le stockage des données recueillies doit avoir une capacité de sauvegarder les différentes informations prioritaires du système. Il est primordial d être en état de faire le stockage

20 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 13 Note attribuée Description Sécurité maximale Sécurité excellente Sécurité moyenne Sécurité minimale Table 4.7 Barème de sécurité des données ainsi que leur récupération pour l affichage de l état, les relevés, les statistiques et la restauration, ce dernier en cas de panne. Nécessitant des sauvegardes temporaires et permanentes, le dispositif doit avoir les aptitudes de contenir le logiciel système ainsi que les logiciels applicatifs. La performance réelle dépend de l application «benchmarks», qui représente le nombre d instruction traité par le système en MIPS (Million d instructions par seconde). Un rapport complet en fichier (.txt) incluant les données recueillies représente un document d environ 250 Ko. Ce rapport est stocké toutes les heures, à tous les jours et pour une période de 5 ans. La somme calculé pour le stockage est d environ 11Go, ainsi un espace de 16 Go suffit pour la sauvegarde des données. Il faut prendre en considération l espace utilisé par l OS ex. Windows 7 nécessite un minimum de 16Go (32 Bits) et 20Go (64 Bits). Le minimum requis pour l utilisation du système est de 31Go. Arbitrairement, il a été déterminé que la somme total du disque dure est de 500Go. Pondération de 5%. x 31 ɛ[31, 500] (4.9) Vitesse de communication L interface utilisateur doit pouvoir communiquer avec l utilisateur et les personnes concernées de façon rapide et efficace et ce, même à distance. Ainsi, il faut transmettre et recevoir les commandes désirées dans les plus courts délais aux différentes unités, afin d agir rapidement en cas d imprévus. L utilisation d un protocole WIFI, selon les normes de l IEEE permet une liaison haut débit de 11 Mbit/s théoriques ou 6 Mbit/s réels en b à 54 Mbit/s théoriques ou environ 25 Mbit/s réels en a ou g et 600 Mbit/s théoriques pour le n2. L utilisation d un protocole de réseau mobile permet un débit plus rapide variant généralement de 2 à 42Mb/s pour les réseaux 3G à 3.75 ou Dual Carrier. L utilisation du LTE (Long Term Evolution) permet 300 Mbit/s théorique et 40 Mbits/s réel, en 4G (Long Term

21 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 14 Evolution Advence) nous passons à (1Gbit/s à l arret, 100 Mbit/s en mouvement) théorique ou 40 Mbits/s réel. Le type de connexion utilisé pour ce genre de système doit permettre de transférer en temps réel les informations fournies par le système. La transmission doit fournir un accès aux unités mobiles et à l interface disponible sur place. Cette vitesse de communication respectera le barème suivant : Note attribuée Description [0,75-1] Très haute vitesse [0,50-0,75] Haute vitesse [0,25-0,50] Vitesse moyenne [0-0,25] Basse vitesse Table 4.8 Barème de la vitesse de communication Le temps ci-haut est en minutes et la pondération est de 5%.

22 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 15 Critères Pond. Barème Min Max Système de commande 25% Facilité de programmation 7% Voir description T 20 Autonomie de l interface à distance (minutes) 5% 600 Surface de l appareil de commande principale(cm 2 ) Surface de l appareil de commande à distance(cm 2 ) T 20 Système de relais(minutes) 5% 90 Captation et stockage de l eau 20%,T ɛ[20,620] 20 4% 2000 A 1900,Aɛ[100,2000] 4% 400 A 350,Aɛ[50,400],T ɛ[20,110] 20 Sécurité du réservoir 6% Voir description C 1787,5 Capacité du réservoir(litres) 6%, Cɛ[1787,5; 3575] 1787,5 1787, C Espace occupé par le réservoir(selon la capacité) 4%, Cɛ[1787,5; 3575] 1787,5 Entretien 4% Voir description Distribution de l eau 20% Taux d humidité et distribution 12% Voir description Ergonomie 8% Voir description Gestion de données et communication 15% Sécurité et confidentialité 5% Voir description x 31 Capacité de stockage(bits) 5% ɛ[31, 500] Vitesse de communication 5% Voir description Coûts 15% 9500 C Coûts d implantation($) 10% 8500 Coûts de maintenance($) 5% 1560 C 1560, Cɛ[1000; 9500], Cɛ[0, 1560] Fiabilité 5% Probabilité de défaillance 5% Voir description Table 4.9 Synthèse du cahier des charges

23 CHAPITRE 4. CAHIER DES CHARGES 16 Figure 4.1 Maison de la qualité

24 Chapitre 5 Conceptualisation et analyse de faisabilité Afin de proposer des solutions optimales et complètes du projet Pluvi-Tech, il est important de diviser celui-ci en sous-problèmes pour permettre une meilleure approche de chacun des éléments principaux du projet. Il sera alors possible d évaluer les différents concepts de solution à l aide de l analyse fonctionnelle du projet qui sera suivie de l analyse de faisabilité de chaque sous-concept. 5.1 Diagramme fonctionnel Les exigences du projet sont démontré dans le diagramme fonctionnel ci-dessous, celui-ci met en lumière les sous-problèmes suivants : Captation et Stockage : Ce sous-problème est une partie importante du projet car il est à la base même du bon fonctionnement du système. Il consiste à satisfaire les exigences du client en terme de capacité de stockage et de captation de l eau tout en assurant un système efficace. Interface locale : Il est question ici de l appareil qui sera utilisé pour commander le système à son lieu d installation. Interface à distance : Il s agit de choisir l interface qui devra être en mesure de contrôler le système à distance et donc d être en mesure de communiquer avec l interface locale. Automatiser le système : L automatisation est un critère non négligeable dans les exigences du clients. Il consiste à minimiser les actions requises par l humain pour le bon fonctionnement du système. Système de distribution : Évidemment, le système de distribution fait partie intégrante de l essence même du projet. Il s agit de la fonction qui s occupera de distribuer l eau Sécurité des données : Il s agit de s assurer que les données du système ne soient pas accessible à n importe qui. 17

JE CHOISIS. Récupérateur d eau

JE CHOISIS. Récupérateur d eau Récupérateur d eau Les récuperateurs d eau Doter votre jardin d un récupérateur d eau de pluie peut vous aider à faire des économies tout en contribuant au respect de l environnement. En effet, l eau de

Plus en détail

L informatique à l école. Année scolaire 2015-2016

L informatique à l école. Année scolaire 2015-2016 L informatique à l école Année scolaire 2015-2016 LE CHOIX DES ÉQUIPEMENTS L achat d équipements informatiques (ordinateur portable ou tablette) est obligatoire pour tous les élèves du secondaire de l

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO?

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO? POURQUOI UNE VERSION SQL? Pour certains d entre vous, cette version est attendue depuis longtemps. Pour d autres, la version actuelle répond très bien à vos besoins. Alors pourquoi une version SQL? La

Plus en détail

Introduction au micro-ordinateur Table des matières

Introduction au micro-ordinateur Table des matières Table des matières Introduction au micro-ordinateur... 2 Différents médias de stockage de données... 3 Composantes et périphériques d un Micro ordinateur... 7 Différentes unités de calcul... 12 Introduction

Plus en détail

Documentation Matrox Imaging

Documentation Matrox Imaging Sommaire Dans le domaine de la vision industrielle et des systèmes d inspection optique automatisés, les caméras intelligentes obtiennent beaucoup d attention. En fait, elles sont souvent présentées à

Plus en détail

Installations de ventilation

Installations de ventilation Le spécialiste de la lubrification automatique Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Installations de ventilation Sécurité de processus irréprochable grâce aux systèmes de lubrification automatique

Plus en détail

Le spécialiste de la lubrification automatique. Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Escaliers mécaniques

Le spécialiste de la lubrification automatique. Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Escaliers mécaniques Le spécialiste de la lubrification automatique Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Escaliers mécaniques Sécurité de processus irréprochable avec le système de lubrification perma ECOSY Le

Plus en détail

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB Introduction Le présent document a pour but d aider les entreprises qui désirent procéder à un appel d offres, sur invitation, pour la réalisation d un site web.

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

Série 04. La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité TOPRING

Série 04. La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité TOPRING Série La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité w w w. T O P R I N G. c o m 26 UN SYSTÈME MODULAIRE DE RAILS PNEUMATIQUES POUR LA

Plus en détail

Sur la société. Ing. Pavol Sivák. Ing. Peter Sivák

Sur la société. Ing. Pavol Sivák. Ing. Peter Sivák Sur la société La société Komplex a été fondée en 1994 par Ing. Štefan Sivák à Žilina. Dès le début la société KOMPLEX se concentre sur le développement et la production de Systèmes d identification par

Plus en détail

Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention

Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention Pourquoi un GMAO? Pourquoi GMAO-Machine Bateau? Démarrage Dossier Menu Principal Structure, classification des équipements Fiche d intervention Journal des interventions Planning Gestion des tâches planifiées

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

Gestion complète des performances

Gestion complète des performances Gestion complète des performances Rétrocompatibilité Windows XP et Windows Vista 2013 Réglez et optimisez les performances de votre ordinateur à l aide d une application puissante et rapide. Téléchargement

Plus en détail

GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ

GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ GROUPE DE VENTILATION DOUBLE FLUX UNIQUE ET BREVETÉ 2 purify your home... INDEX Qui est la société Elek Trends Productions? Avantages Veneco 4 Logiciel Base de données PEB Données techniques P04 P06 P08

Plus en détail

ISIO 200. Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850

ISIO 200. Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850 ISIO 200 Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850 Compact et simple ISIO 200 Vos E/S binaires là où vous en avez besoin L ISIO 200 est un terminal d E/S binaires simple

Plus en détail

Tirer le meilleur parti de votre système solaire

Tirer le meilleur parti de votre système solaire Monitoring Tirer le meilleur parti de votre système solaire Rendement et historique détaillés Sécurité & alarmes Pour PC, ordinateur portable ou iphone Solutions pour systèmes allant de 500 W à 200 kw

Plus en détail

iris 5 Une longueur d avance en matière de vidéoscopie Comment obtenir de grandes images dans des endroits difficiles d accès?

iris 5 Une longueur d avance en matière de vidéoscopie Comment obtenir de grandes images dans des endroits difficiles d accès? SINCE 1992 iris 5 Une longueur d avance en matière de vidéoscopie Comment obtenir de grandes images dans des endroits difficiles d accès? En suivant tous les chemins de façon flexibles. Champ de vision

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS QUESTIONNAIRE DE LA CONSULTATION MEMOIRE TECHNIQUE Par la signature finale de ce document par une personne habilitée

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FUTURAN F920

CAHIER DES CHARGES FUTURAN F920 Installation de chantier CAHIER DES CHARGES FUTURAN F920 1 Destinataires Les chauffagistes, les ventilistes & les plombiers professionnels 2 La chambre technique a. Le local accueillant le système FUTURAN

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile

PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile Transmission sans fil via le réseau mobile simple et sûre Les besoins en technologies de transmission sans fil augmentent avec les besoins en flexibilité,

Plus en détail

Documentation utilisateur FReg.NET

Documentation utilisateur FReg.NET Epitech Documentation utilisateur FReg.NET Document réservé aux utilisateurs souhaitant comprendre rapidement le fonctionnement du logiciel FReg.NET Lago_a, schehl_c, narcis_m, clique_x, tran-p_n 5/14/2010

Plus en détail

CONSEILS RELATIFS À L UTILISATION DES ORDINATEURS PORTABLES

CONSEILS RELATIFS À L UTILISATION DES ORDINATEURS PORTABLES CONSEILS RELATIFS À L UTILISATION DES ORDINATEURS PORTABLES CONTEXTE Les ordinateurs portables, à cause de leur nature mobile, sont plus exposés à des risques particuliers. Nous abordons les risques majeurs,

Plus en détail

Tarifs de raccordement 2012-2015

Tarifs de raccordement 2012-2015 Tarifs de raccordement 2012-2015 LES CONDITIONS TARIFAIRES POUR LES CLIENTS DIRECTEMENT RACCORDÉS AU RÉSEAU ELIA Les conditions tarifaires pour les raccordements au réseau Elia, qui font l objet de la

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

PROXINFO-SERVICES. www.proxinfo-services.fr NOS TARIFS. Prix révisés le 01/03/2010

PROXINFO-SERVICES. www.proxinfo-services.fr NOS TARIFS. Prix révisés le 01/03/2010 PROXINFO-SERVICES 2010 www.proxinfo-services.fr NOS TARIFS Prix révisés le 01/03/2010 Installation de produits dans notre atelier Installation d'un disque dur, graveur, lecteur CD, DVD 18 Installation

Plus en détail

Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer. Web enabled Power & Control

Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer. Web enabled Power & Control Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer Web enabled Power & Control TM Tout savoir pour mieux gérer Avec Transparent Ready, les tableaux MCset intègrent les technologies du Web pour vous permettre

Plus en détail

Mini stations d épuration selon EN 12566-3

Mini stations d épuration selon EN 12566-3 Mini stations d épuration selon EN 12566-3 Vous n êtes pas raccordé à la canalisation? Alors vous n êtes pas le seul, car un citoyen sur cinq est dans le même cas en Europe. Rien qu en France, il y aura

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

GROSENS Rend possible l arrosage de précision

GROSENS Rend possible l arrosage de précision Le groupe GRODAN fournit des substrats de laine de roche durables et novateurs au secteur production sous serre. S appuyant sur les principes de la Precision Growing, ces solutions sont notamment appliquées

Plus en détail

Projet d infrastructure logicielle pour le bâtiment intelligent

Projet d infrastructure logicielle pour le bâtiment intelligent Projet d infrastructure logicielle pour le bâtiment intelligent Jardin intelligent Cahier des charges Rokhaya Cisse Julien Coutinho Julien Croési Thomas Escalon Maxime Pia Table des matières Table des

Plus en détail

Thermotrack Webserve

Thermotrack Webserve track Webserve Surveillance et traçabilité de la température de vos réfrigérateurs, chambres froides, laboratoires sur Internet Sondes Ethernet Compatible avec Boutons Fonctions Principales Surveillance

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Catalogue 2 Les chauffe-eau solaires Itho Daalderop propose deux modèles de chauffe-eau solaires, le Solior et le Préchauffeur. Le Solior est un

Plus en détail

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple!

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple! Une gestion effective et puissante des tickets en interne comme en externe! HelpDesk 3.4 www.artologik.com Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours

Plus en détail

Cisco Unified Business Attendant Console

Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Communications est un système étendu de communications IP, d applications et de produits voix, vidéo, données et mobilité. Il rend les communications

Plus en détail

Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels

Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels Pour passer rapidement de la surcharge à la maîtrise de ses courriels Introduction Le courriel est rapide, instantané, il voyage à faible coût et

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

GS Domotec. La meilleure solution domotique pour particuliers. Catalogue

GS Domotec. La meilleure solution domotique pour particuliers. Catalogue GS Domotec La meilleure solution domotique pour particuliers Catalogue Sommaire Modules d entrée 5 Domo Input 6 Domo Touch 7 Domo Thu 8 Modules de sortie 9 Domo Output 10 Domo RGB 11 Domo Relais 12 Domo

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES Le cœur du produit de pointe que nous avons étudié et réalisé pour le secteur médical est représenté par le nouveau thermostat électronique HACCP, de série

Plus en détail

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques Solide, simple, intelligent. Fiabilité accrue de l air comprimé. facilité D ENTRETIEN facilité D ENTRETIEN Les atouts de notre gamme Installation simple - Conception peu

Plus en détail

Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure

Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure Pluvi-Tech - Système automatisé de récupération d eau de pluie pour utilisation domestique extérieure Rapport de projet version Finale présenté à Robert Bergevin et Éric Poulin par Équipe 18 Groupe SLT

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

Logiciel de gestion pour boulangerie ORPAIN 7. Mode d emploi

Logiciel de gestion pour boulangerie ORPAIN 7. Mode d emploi Logiciel de gestion de Boulangerie Orpain 7 : Mode d emploi - 1 - Logiciel de gestion pour boulangerie ORPAIN 7 Mode d emploi Copyright 1984-2008 Fache Informatique Case postale 52 1091 La Croix ( Lutry

Plus en détail

Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel.

Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel. Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel. La garantie constructeur ne s'applique qu'à la condition que l'appareil soit utilisé conformément à l'usage pour lequel il

Plus en détail

ToolCare Gestion des outils by FRAISA NOUVEAU

ToolCare Gestion des outils by FRAISA NOUVEAU ToolCare Gestion des outils by FRAISA NOUVEAU [ 2 ] Augmentez votre productivité avec ToolCare 2.0 Le nouveau système de gestion des outils Le service qui vaut le coup Une qualité optimale, des produits

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

FILTRES MOBILES. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté.

FILTRES MOBILES. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté. Les filtres mobiles permettent d améliorer un poste de travail sans difficulté. Les filtres mobiles sont un moyen pratique et rentable d améliorer un poste de travail en un rien de temps. Les unités correspondent

Plus en détail

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 SYSTÈMES D IDENTIFICATION CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 CONTRÔLE D ACCÈS SANS FIL RFID Contrôle des portes en temps réel. Fonctionnalités Aperio : le chaînon manquant grâce

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

49- Clients et fournisseurs AB Magique

49- Clients et fournisseurs AB Magique 49- Clients et fournisseurs AB Magique Un fournisseur AB Magique est un fournisseur qui utilise lui aussi AB Magique comme logiciel de gestion. Dans un tel cas, il est alors possible à ce fournisseur de

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Test de l ultrabook XPS sous Windows 8

Test de l ultrabook XPS sous Windows 8 Test de l ultrabook XPS sous Windows 8 Informations : Voici la fiche officielle du produit : Portail Dell A) Introduction : J ai testé cette semaine le dernier ultrabook de Dell «XPS Silver» en installant

Plus en détail

Votre réponse vaudra acceptation totale et entière des conditions d appel d offres décrites dans le présent document.

Votre réponse vaudra acceptation totale et entière des conditions d appel d offres décrites dans le présent document. Paris, le 04 juillet 2012 Madame, Monsieur, Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint l appel d offres privé pour la fourniture éventuelle d équipements d entretien / nettoyage pour animalerie,

Plus en détail

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20.

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20. Centrale à saumure Type Page 1 Les centrales de fabrication de saumure type SD sont des machines destinées au ravitaillement en saumure N.A. C.L. de saleuses à bouillie de sel. 1) Caractéristiques générales

Plus en détail

Fiche Produit. Mini-serveur de sauvegarde dédié Kiwi Box

Fiche Produit. Mini-serveur de sauvegarde dédié Kiwi Box KiwiBox Révision d avril 2012 Fiche Produit Mini-serveur de sauvegarde dédié Kiwi Box La solution Kiwi Box a été spécialement conçue pour répondre aux besoins les plus exigeants en termes de fiabilité

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

3 Configuration manuelle du WLAN

3 Configuration manuelle du WLAN 3 Configuration manuelle du WLAN 3.1 Configuration manuelle du WLAN avec Windows XP Effectuez les étapes suivantes si vous souhaitez configurer la connexion sans fil sur votre Windows XP. Toutes les données

Plus en détail

Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES

Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES AJP@C À CHALEUR Split - Inverter - Bi-étagée Très haute température e-connectée 80 CPOMPE AÉROTHERMIE CHANGEZ D ENERGIE SANS CONTRAINTES AJP@C UNE POMPE À CHALEUR TRES HAUTE TEMPERA POUR LE REMPLACEMENT

Plus en détail

COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL

COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL Objet : Renouvellement de l infrastructure serveurs et stockage de données informatiques. Municipalité de Payerne / Préavis n 18/2011

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Pompe à Chaleur de Piscine Modèles : PAC85N2 - PAC60N2 PAC35N2 Merci d avoir choisi la pompe à chaleur de piscine WINDO. Veuillez lire attentivement ce manuel d utilisation avant de

Plus en détail

Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel.

Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel. Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel. La garantie constructeur ne s'applique qu'à la condition que l'appareil soit utilisé conformément à l'usage pour lequel il

Plus en détail

Le smartphone devient la clé

Le smartphone devient la clé Le smartphone devient la clé AirKey Le système de fermeture pour une application flexible Aussi dynamique que les besoins des clients La dernière innovation d EVVA s appelle AirKey. Développé et fabriqué

Plus en détail

GE Measurement & Control. 4Sight. Logiciel de gestion d étalonnage en ligne

GE Measurement & Control. 4Sight. Logiciel de gestion d étalonnage en ligne GE Measurement & Control 4Sight Logiciel de gestion d étalonnage en ligne Gardez le contrôle total de toutes vos tâches d étalonnage et de maintenance. Le logiciel d étalonnage et de maintenance en ligne

Plus en détail

TUTORIEL PORTAIL CAPTIF PFSENSE

TUTORIEL PORTAIL CAPTIF PFSENSE TUTORIEL PORTAIL CAPTIF PFSENSE Qu est ce qu un portail captif? Un portail captif est une structure permettant un accès rapide à Internet. Lorsqu'un utilisateur cherche à accéder à une page Web pour la

Plus en détail

LES A'CROCs DE L'INFO la recuperation d'eau de pluie

LES A'CROCs DE L'INFO la recuperation d'eau de pluie LES A'CROCs DE L'INFO la recuperation d'eau de pluie Les differents systemes de recuperation d'eau de pluie Selon l utilisation que vous en faites, vous pouvez avoir un circuit uniquement pour l usage

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Anémomètre/Débimètre Moulinet FA Vitesse / Débit Air - Gaz

Anémomètre/Débimètre Moulinet FA Vitesse / Débit Air - Gaz Anémomètre/Débimètre Vitesse / Débit Air - Gaz Le capteur à est idéal pour la mesure de vitesse et de débit d écoulement de l air ou de gaz. Caractéristiques techniques - Mesure de vitesse et débit d écoulement

Plus en détail

RELEVÉ DES RÉVISIONS

RELEVÉ DES RÉVISIONS RELEVÉ DES RÉVISIONS Révision Paragraphe Description 0 s.o. Version originale 1 6.4 Exigences de conception Suppression de l exigence relative à la commande locale 6.14 Exigences de conception Suppression

Plus en détail

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre BTS SIO 1 Leclerc Axel INFOSUP Lyon 2014-2015 Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre Nature de l activité : Contexte : L association Maison des Ligues (M2L) a constaté que de nombreuses données numériques

Plus en détail

3SKey. Guide d'implémentation de la solution 3SKey pour les entreprises

3SKey. Guide d'implémentation de la solution 3SKey pour les entreprises Guide d'implémentation de la solution 3SKey pour les entreprises 18 mars 2011 Table des matières 1 Concepts de la solution 3SKey... 3 2 Gestion des tokens au sein de l entreprise... 4 2.1 Concept d utilisateur

Plus en détail

INSTALLATION MAINTENANCE COMMERCIALISATION

INSTALLATION MAINTENANCE COMMERCIALISATION INSTALLATION MAINTENANCE COMMERCIALISATION Distributeur exclusif www.cit.dz CIT, compagnie d instrumentation technologique créée en 2008, est une société qui œuvre dans le domaine du développement des

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

4D v11 SQL Release 6 (11.6) ADDENDUM

4D v11 SQL Release 6 (11.6) ADDENDUM ADDENDUM Bienvenue dans la release 6 de 4D v11 SQL. Ce document présente les nouveautés et modifications apportées à cette nouvelle version du programme. Augmentation des capacités de chiffrement La release

Plus en détail

Fantec SQ-35RU3e. 4 x DISQUE DUR 3.5" RAID, SATA, USB3.0, esata. Manuel de l utilisateur

Fantec SQ-35RU3e. 4 x DISQUE DUR 3.5 RAID, SATA, USB3.0, esata. Manuel de l utilisateur Fantec SQ-35RU3e 4 x DISQUE DUR 3.5" RAID, SATA, USB3.0, esata Manuel de l utilisateur Important : Toutes les données sont effacées lorsque vous changez le mode RAID. Sauvegardez le(s) disque(s) dur(s)

Plus en détail

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur 1. Introduction Le modèle CMS Le modèle des «Content Management Systems» proposé par MUM est un type particulier de sites web dynamiques, ayant comme avantage

Plus en détail

100 & 150 LITRES LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE

100 & 150 LITRES LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE 100 & 150 LITRES SILENCIEUX JUSQU À 70 % D ÉCONOMIE D ÉNERGIE LA SOLUTION EAU CHAUDE SANITAIRE RT 2012 À LA PLACE DU CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE

Plus en détail

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale)

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Régionale - Locale Date: A: Nom de l établissement: De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) L Régionale «Réseau CERTA» et ont convenu

Plus en détail

CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE

CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE CHAMBRE D AGRICULTURE DE REGION ALSACE Cahier des Clauses Particulières FOURNITURE DE SERVICES DE TELEPHONIE MOBILE PAGE 2 SUR 10 TABLE DES MATIERES 1 Objet du marché 1.1 Objet du document 1.2 Objet du

Plus en détail

DPB-500. thermorelieur entièrement automatisé. Haute productivité Impression Offset & Numérique 2 encollages disponibles

DPB-500. thermorelieur entièrement automatisé. Haute productivité Impression Offset & Numérique 2 encollages disponibles DPB-500 Dubinder thermorelieur entièrement automatisé colle HOt melt & POLYURéTHANE Haute productivité Impression Offset & Numérique 2 encollages disponibles Livres Annuaires Manuels Catalogues Albums

Plus en détail

LuxApps Property Solution

LuxApps Property Solution Solution LuxApps Property Solution LuxApps Property Solution ou LA.P.S. est un outil professionnel permettant la gestion complète d un patrimoine immobilier. La présentation et l ergonomie ont été étudié

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Les outils d aide au diagnostic

Les outils d aide au diagnostic Les outils d aide au diagnostic 1 Sommaire Formation produit Calendrier semestriel AGORA Assistance technique Hotline Intervention assistée Accès aux documentations techniques Miele: Sur support DVD Pièces

Plus en détail

A - Composants d un Cloud

A - Composants d un Cloud A - Composants d un Cloud Rappel pratique des principes et Composants 2015-02-05 AG - 1 Objectifs du Cloud : de faire communiquer automatiquement et instantanément entre eux différents appareils : Mac,

Plus en détail

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie L'air comprimé est un porteur d'énergie indispensable. A titre d exemple, environ 60.000 installations sont présentes en Allemagne.

Plus en détail

Monitoring Tirer le meilleur parti de votre système solaire

Monitoring Tirer le meilleur parti de votre système solaire Monitoring Tirer le meilleur parti de votre système solaire Rendement et historique détaillés Sécurité & alarmes Pour PC, ordinateur portable ou iphone Solutions pour systèmes allant de 500 W à 200 kw

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Solutions novatrices d éclairage urbain

Solutions novatrices d éclairage urbain Solutions novatrices d éclairage urbain Une nouvelle gamme de produits et systèmes de contrôle pour une performance d éclairage supérieure, efficace et rentable Découvrez nos solutions novatrices d éclairage

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

ADVANTAGE PLUS. Exigences de site. MODELE 2.0 International. Reprocessing System

ADVANTAGE PLUS. Exigences de site. MODELE 2.0 International. Reprocessing System Exigences de site ADVANTAGE PLUS Reprocessing System MODELE 2.0 International 1 MEDIVATORS est une marque déposée. MEDIVATORS ADVANTAGE est une marque de commerce de MEDIVATORS Inc. Windows et Windows

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens Systèmes éoliens du candidat Établissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve E51 : Maintenance corrective d un bien Durée : 6 heures Coefficient 2 E51c Support

Plus en détail

Solution sans Fil. Facilité d Emploi. winner Pocket POS utilise les technologies les plus avancées en matière de réseau

Solution sans Fil. Facilité d Emploi. winner Pocket POS utilise les technologies les plus avancées en matière de réseau winner Pocket POS est une solution sans fil et une extension du système winner POS. winner Pocket POS est très facile à utiliser et donne la possibilité de rendre le service à la clientèle plus rapide.

Plus en détail

1495-Fr V01-1014 RCEG08-02. Récupérateur de calories déporté sur eau de douche DOCUMENTATION TECHNIQUE

1495-Fr V01-1014 RCEG08-02. Récupérateur de calories déporté sur eau de douche DOCUMENTATION TECHNIQUE 1495-Fr V01-1014 DOCUMENTATION Récupérateur de calories déporté sur eau de douche NOTICE Vous venez d acheter un récupérateur de calories «Zypho» sur les eaux usées des douches et nous vous remercions

Plus en détail