A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité"

Transcription

1 Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 31 - Créer un réseau d évacuation eaux usées et eaux vannes 32 - Créer un réseau d alimentation 33 - Monter et raccorder des appareils sanitaires 34 - Établir le diagnostic d'un dysfonctionnement sur un réseau sanitaire 321. Identifier sur un plan les organes du réseau et leur position 322. Tracer le parcours des canalisations 323. Déterminer le diamètre des canalisations 324. Façonner un tube d alimentation en eau 325. Assembler des tubes d alimentation en eau de même nature 326. Poser et raccorder un réseau d alimentation en eau 327. Gérer les déchets provenant de ces travaux Page 1 sur 22

2 Contextualisation d apprentissage Déterminer le diamètre des canalisations Déterminez le diamètre d'une alimentation en fonction de l'appareil sanitaire à raccorder. Page 2 sur 22

3 Cheminement d apprentissage CHEMINEMENT A chaque séance vous devez Consulter les notices techniques Exécuter le travail demandé Faire contrôler votre travail Réaliser l évaluation Page 3 sur 22

4 L'eau -1 Besoins en eau Les besoins domestiques en eau varient suivant l'importance de l'équipement. On peut évaluer globalement les besoins domestiques à 100 litres par habitant et par jour. Les éléments suivants permettent de déterminer avec plus de précision les besoins en eau : > Cuisine, boisson, toilette : 30 litres par personne et par jour, > WC avec chasse d'eau : 20 litres par personne et par jour, > Pour une douche : 25 litres, > Pour un bain : 120 litres, > Pour la lessive : 120 litres par personne et par semaine. Pour une maison individuelle, il faut tenir compte de l'importance du jardin qui doit être arrosé. Celui-ci peut exiger pendant certaines périodes de l'été 6 à 8 litres par mètre carré et par jour suivant la nature du sol et la température extérieure. Il faut également se méfier des fuites. Un simple robinet qui fuit au goutte à goutte sous une pression de réseau de 3 bars, représente une perte annuelle d'environ 300 litres. Les débits de base des appareils sont donnés par la norme NF P Canalisation utilisée pour le transport de l'eau On peut utiliser comme tube : Le cuivre : en apparent, en encadré ou enrobé, Le polyéthylène : en enterré, très peu en apparent, Le P.E.R (polyéthylène réticulé), en encastré, Le PVC pression : en enterré, Le plomb : interdit pour l'eau chaude sanitaire et pour l'eau potable (par le règlement sanitaire départemental), Les flexibles : en raccordement d'appareil, ou d'élément (colonne montante producteur d'eau chaude ). Page 4 sur 22

5 L'eau -2 Canalisation d'évacuation Le cuivre : raccordement d'appareil, collecteur d'appartement, Le PVC : sur l'ensemble du réseau, La fonte : raccordement des cuvettes de WC, chutes, descentes, collecteurs, Le grès : chutes, descentes, collecteurs principaux, Le polypropylène : raccordement d'appareil, collecteur d'appartement, Le plomb : raccordement d'appareil, collecteur d'appartement, Les flexibles : raccordement d'appareil. L'apparent implique aussi la pose en dissimulé accessible (ex. : derrière un faux plafond, une gaine technique). Robinetterie La robinetterie de bâtiment est celle que l'on trouve sur l'installation sanitaire proprement dite. La robinetterie sanitaire est celle qui équipe les appareils sanitaires. Robinetterie de bâtiment La robinetterie de bâtiment se compose essentiellement de robinets d'arrêt, de puisage. Les robinets d'arrêt se placent directement sur les canalisations. Ils permettent l'interruption de l'eau, facilitant ainsi les interventions sur les parties en aval de l'installation. Toute installation doit être équipée d'un robinet d'arrêt général (qui peut être le robinet de compteur), de robinet d'arrêt particulier permettant d'isoler certaines parties d'installations, comme la salle de bains, le réseau d'arrosage Page 5 sur 22

6 L'eau -3 Les robinets de puisage sont des robinets simples, destinés à fournir de l'eau à certains usages particuliers, comme le garage ou le jardin. Robinet de puisage Robinetterie sanitaire Mélangeur de lavabo Robinetterie sanitaire La robinetterie sanitaire termine une installation de distribution et permet à l'usager de puiser de l'eau à ses appareils sanitaires. De la qualité de cette robinetterie dépend bien souvent la qualité acoustique de votre installation. Vous devez savoir que certaines robinetteries sont normalisées et qu'elles répondent donc à des critères de qualité rigoureusement contrôlés. Vous devez reconnaître ces robinetteries parce qu'elles sont labellisées NF. Ce label implique obligatoirement que ces robinetteries répondent à la norme NF D , cette norme intègre maintenant le classement E.A.U. de l'association Epebat, ce qui implique que les robinets font l'objet d'essais permettant de les classer dans les rubriques du classement E.A.U. Caractéristiques hydrauliques ou d'ecoulement : E Caractéristiques Acoustiques : A Caractéristiques mécaniques ou résistance à l'usure : U Ce classement est caractérisé par l'association aux 3 lettres E.A.U., d'un indice 1, 2, 3 ou 4 correspondant à un niveau de performance ou de qualité. Page 6 sur 22

7 Canalisations en cuivre Un matériau polyvalent facile à travailler Le tube de cuivre convient aussi bien pour l'eau froide que pour l'eau chaude. Il subit cependant des dilatations importantes qui seront absorbées par des fourreaux et une disposition judicieuse des colliers. Le cuivre est élastique et rigide à la fois, malléable mais résistant. Il permet d'établir des réseaux de canalisations sans trop de difficultés. Très lisse intérieurement, le tube de cuivre offre moins de résistance à l'écoulement que les tubes en acier. La pose d'un tube de cuivre se fait avec un outillage léger et peu encombrant. Les avantages de l'utilisation du cuivre sont : Sa légèreté, Sa résistance mécanique, Sa facilité de travail (soudage, cintrage, coupe, raccordement), Son aspect agréable à l'œil qui permet des canalisations apparentes. Cuivre écroui et cuivre recuit Le cuivre écroui se présente sous la forme de barres rigides de différents diamètres et de longueur variant de 4 à 6 mètres. Le cuivre recuit se présente sous la forme de couronnes pour des tuyaux ayant des diamètres maximum de 20 mm. L'utilisation du cuivre écroui ou du cuivre recuit dépend de la nature des travaux à effectuer. Le cuivre écroui se cintre mal, il est plutôt utilisé pour les parties droites, tandis que le cuivre recuit s'utilise dans les parcours sinueux. Dimensions courantes Les diamètres les plus couramment utilisés en plomberie pour les tubes de cuivre sont : 10 x 1-12 x 1-14 x 1-16 x 1 Le premier chiffre indique le diamètre extérieur en mm et le second indique l'épaisseur. Un matériau inoxydable Le cuivre est un matériau pratiquement inoxydable qui peut être laissé nu et à l'air libre. Si on désire garder les canalisations apparentes, il est préférable de les vernir car elles ont tendance à se ternir légèrement dans le temps. Les tubes et raccords peuvent être nickelés ou chromés. Il est à noter que dans certains cas, des dépôts cellulaires peuvent provoquer une corrosion du cuivre. Mis à part ce cas, les contacts à éviter entre le cuivre et les autres matériaux sont rares. Comme pour les autres matériaux, l'emploi de fourreaux est conseillé pour les autres parois (murs et planchers). Il existe également des cuivres isolés thermiquement. Page 7 sur 22

8 Spécification du tube cuivre utilisé en chauffage et en sanitaire Les caractéristiques métallurgiques, dimensionnelles et mécaniques sont définies par la norme :NF A t font l'objet du Document Technique Unifié : DTU 60.5 Cette norme s'applique aux tubes ronds en cuivre destinés à : la distribution d'eau chaude et d'eau froide sanitaire l'évacuation des eaux usées le chauffage à eau chaude la distribution de gaz la distribution des combustibles liquides Le marquage est obligatoire : _ indélébile tous les 30 cm environ _ repère du fabricant suivi du diamètre extérieur et de l'épaisseur de la paroi, et de la référence à la norme Exemple : (fabricant) - 14 x 1 - NFA Etats de livraison : Recuit désignation O Symboles AFNOR (1) Ecroui dur désignation H 14 Epaisseurs normalisées : 0,8 et 1mm Longueurs normalisées : Recuit en couronnes de 25 ou de 50 m Ecroui dur barres de 5 m Tube cuivre écroui (barre de 5 m) Tube cuivre recuit (couronne de 25 à 50 m selon le diamètre) Page 8 sur 22

9 Caractéristiques physiques des tubes cuivre Caractéristiques physiques des tubes de cuivre Diamètre extérieur (mm) Epaisseur (mm) Diamètre intérieur (mm) Poids au mètre (kg) Section de passage (mm²) Volume intérieur au mètre (dm 3 ) Surface intérieure au mètre (m²) Surface extérieure au mètre (m²) Ces valeurs sont calculées pour les dimensions théoriques des tubes Page 9 sur 22

10 Tube polyéthylène pour réseau de distribution d'eau potable Il existe plusieurs types de tubes polyéthylène de qualité et de densités différentes. Seuls les tubes satisfaisant à la norme :N.F.T sont utilisés pour les réseaux de distribution d'eau potable. Diamètres extérieurs nominaux, épaisseurs nominales, tolérances - Dn 20 à 50 Diamètre extérieur nominal Dn (1) Epaisseur nominale (2) Tolérance sur diamètre extérieur moyen PN 6 PN 10 PN 12,5 PN 16 (3) , ,7 4,5 50 2,4 3,7 4,6 5,6 + 0, , , , ,5 0 (1) Correspond au diamètre extérieur moyen minimal, exprimé en millimètres (2) Correspond à l'épaisseur minimale, exprimée en millimètres Marquage Chaque tube doit porter de façon apparente et indélébile, répétées au moins une fois par mètre et dans l'ordre, les indications suivantes à minima : la désignation commerciale et/ou le sigle du fabricant l'indication PE 63 Eau potable suivie de la valeur de la PN les dimensions du tube : diamètre extérieur nominal x épaisseur nominale la date de fabrication : année (2 derniers chiffres de l'année de fabrication) et quinzaine (lettre) le numéro du lot de fabrication (un numéro de lot correspond à une fabrication à partir d'une composition donnée, extrudée en continu sur une machine donnée, dans un diamètre donné, pour une campagne donnée) l'origine de la matière première (lettre affectée d'un commun accord entre le fabricant et l'utilisateur) Exemple de marquage : XXX PE 63 EAU POTABLE 12,5 160 x 14,6 88M YYY R Page 10 sur 22

11 Tube en PER -1 Depuis quelques années, les tubes PER (Polyéthylène Réticulé haute densité) remplacent de plus en plus les tubes de cuivre traditionnel dans les installations de plomberie. Présentation du tube en PER Le PER se présente en couronne, parfois pré-gainée, et généralement de couleur rouge ou bleu afin de faciliter le repérage ultérieur (les caractéristiques du PER sont identique, quelque soit la couleur)..le tube PER ou polyéthylène réticulé haute densité ou encore PEX (appellation internationale) tend à supplanter le tube cuivre. Il peut aussi être fabriqué en polybutène (PB). Il peut servir autant pour la plomberie sanitaire que pour les installations de chauffage. Ce matériau semi-rigide se présente en différentes couleurs pour un repérage aisé de leur fonction. Contrairement au tuyau PVC classique et au PVC surchloré, il peut servir à alimenter en eau chaude ou en eau froide (couleur différente des tubes). Pour une plomberie sans soudure, le PER est rapide à monter comme un tuyau flexible mais ce dernier est plutôt réservé aux accès difficiles. Bon à savoir : le tube multicouche est un tuyau en PER «amélioré», qui demande lui aussi un outillage spécifique pour le mettre en œuvre. Page 11 sur 22

12 Caractéristiques du tube en PER Tube en PER -2 Les principales caractéristiques du tuyau en PER sont : Pour l'eau chaude/froide (ECFS), une température maximum de 60 C et une pression de 6 bars. Pour le chauffage, une température par radiateur de classe 0, une température de 90 C et une pression de 4 bars. Pour les planchers chauffants de classe 2, une température de 50 C et une pression de 6 bars. Diamètres courants du tube en PER Les tuyaux en PER sont définis par leur diamètre extérieur et leur épaisseur, en millimètres : 12 1,1 soit 10 mm de diamètre intérieur (12 épaisseur 2 = 12 2, 2 = 9,8) 16 1,5 20 1,9 25 2,3 Les outils pour le PER pince à glissement pour les raccords et coupe-tube Page 12 sur 22

13 Tube en PER -3 Tableau des diamètres des canalisations à adopter en fonction des sanitaires à raccorder, par unité et leur coefficient à partir de deux. Appareil Débit (l/s) Diamètre intérieur minimum des canalisations Coefficient Évier 0,20 l/s 12 mm 2,5 Lavabo 0,20 l/s 10 mm 1,5 Bidet 0,20 l/s 10 mm 1 Baignoire 0,33 l/s 13 mm < ou = 150 l : l : 3,3 240 l : 3,9 260 l : 4,1 300 l : 4,5 Douche 0,20 l/s 12 mm 2 Poste d'eau Robinet ½ 0,33 l/s 12 mm 2 Poste d'eau Robinet ¾ 0,42 l/s 13 mm 2 WC à réservoir 0,12 l/s 10 mm 0,5 WC avec robinet individuel 1,50 l/s Au moins le Ø du robinet 1 Lave-mains 0,10 l/s 10 mm 0,5 Machine à laver 0,20 l/s 10 mm 1 Lave-vaisselle 0,10 l/s 10 mm 1 Bon à savoir : si vous avez plusieurs appareils à alimenter avec le même tronçon de tuyauterie, le diamètre change! En effet, il faut alors appliquer un coefficient spécifique à chaque appareil qui est ensuite additionné pour donner le diamètre minimal d'alimentation du groupe d'appareils. Page 13 sur 22

14 Tube en PER -4 Tableau du diamètre minimal/somme des coefficients À partir de 15 appareils, le calcul se fait sur la base des alimentations collectives. Somme des coefficients des appareils Diamètre intérieur arrondi à la dimension courante sanitaires supérieure 2 12 mm 3 12 mm 4 16 mm 5 16 mm 6 16 mm 7 16 mm 8 20 mm 9 20 mm mm mm mm mm mm mm Le marquage obligatoire des tubes PER Tous les tubes doivent avoir un marquage qui indique : le fabricant et/ou le nom commercial du produit ; le diamètre et l'épaisseur du tube ; le type de matériau ; la température et la pression maximale supportée ; le numéro de l'avis technique ; le logo du CSTB avec les deux derniers numéros du certificat ; la date de fabrication ; la taille en longueur du tube ; les classes d'application qui sont au nombre de trois. Page 14 sur 22

15 Caractéristiques des raccords et tubes acier filetables -1 Spécifications des tubes et aciers couramment utilisés en chauffage Eau chaude : 90 / 70 - Eau surchauffée Vapeur B.P. : Technique d'assemblage dominante FILETAGE = NF Technique d'assemblage dominante SOA (Soudage Oxy- Acétylénique = NF ) Eau chaude et froide sanitaire : NF G et NF G (G comme galvanisé) Spécification NF NF Anciennes appellations "Tarif 1" - "tube gaz soudé" série légère NF "Tarif 3" tube gaz sans soudure" série moyenne NF Appellation actuelle NF D ext. Epaisseur NF D ext. Epaisseur Marquage Obligatoire Obligatoire Assemblage SOA / SEA Filetage gaz SOA / SEA Filetage gaz Nuance acier Résistance rupt. Températures d'usage Mini Maxi Pressions de service d'épreuve TS N / mm² - 10 C C Filetés = 10 bars Lisses = 16 bars 50 bars TS N / mm² - 10 C C Filetés = 10 bars Lisses = 16 bars 50 bars Page 15 sur 22

16 Caractéristiques des raccords et tubes acier filetables -2 Caractéristiques dimensionnelles des tubes acier D extérieur NF NF Nominal mm e mm Masse linéique kg / m e mm Masse linéique kg / m 8/13 13,5 2,0 0,567 2,3 0,635 1/4 12/17 17,2 2,0 0,75 2,3 0,845 3/8 15/21 21,3 2,3 1,08 2,6 1,20 1/2 20/27 26,9 2,3 1,40 2,6 1,56 3/4 26/34 33,7 2,9 2,20 2,6 2,41 1" 33/42 42,4 2,9 2,82 3,2 3,09 1" 1/4 40/49 48,3 2,9 3,25 3,2 3,56 1" 1/2 50/60 60,3 3,2 4,51 3,2 5,03 2" 60/ ,2 5,27 3,6 5,90 2" 1/4 66/76 76,1 3,2 5,75 3,6 6,44 2" 1/2 80/90 88,9 3,2 6,76 4,0 8,38 3" 90/ ,6 3,6 8,70 4,0 9,63 3" 1/2 Page 16 sur 22

17 Conditions d'emploi des canalisations usuelles (DTU 60) Nature des canalisations Eau froide Eau chaude Eaux vannes Gaz Tubes de cuivre > Ecroui X X X X > Recuit X X X X > Intermédiaire X X X X > Gainage obligatoire X X X > Gainage obligatoire ou bandes adhésives si risque de contact avec les armatures, ou pose sans ravoirage > Brasage fort prescrit suivant spécifications pour le gaz > Brasage fort recommandé X X X X X Tube en acier noir > Protection obligatoire par bandes adhésives si risque de contact avec les armatures X X Tube en acier galvanisé X X > Protection anti-corrosion X X > Soudo-brasage en cas d'assemblage obligé X X > Gaine obligatoire X PVC X Polyéthylène > Suivant ATEC X X X Page 17 sur 22

18 Diamètres préconisés pour les tubes d'alimentation et d'évacuation des principaux appareils sanitaires Diamètres des tubes en mm Désignation de l'appareil sanitaire Alimentation Evacuation Cuivre* P.E.R.** P.V.C. Lavabo 12 X 1 10/12 32 Lave-mains 12 X 1 10/12 32 Bidet 12 X 1 10/12 32 Evier 14 X 1 13/16 40 Baignoire 16 X 1 13/16 40 Douche 16 X 1 13/16 40 Réservoir de chasse d'eau 10 X 1 10/12 W.C. 100 Poste d'eau 14 X 1 13/16 40 Robinet de jardin 16 X 1 13/16 Lave-linge 14 X 1 10/12 40 Lave-vaisselle 14 X 1 10/12 40 * Pour le cuivre, le premier chiffre est le extérieur, le second l'épaisseur du cuivre. ** Pour le P.E.R., le premier chiffre est le intérieur, le second le extérieur. P.E.R. = tube en polyéthylène réticulé Page 18 sur 22

19 Schéma perspectif d'installation Page 19 sur 22

20 Schéma d'une installation sanitaire (exemple de de distribution) SCHEMA PLAN Légende Raccordement d'appareils sanitaires Avant de raccorder un appareil sanitaire sur un collecteur, voire sur une chute, il est important de connaître le diamètre de raccordement du siphon. Il est formellement interdit de réduire le diamètre d'évacuation (voir tableau ci-joint). Page 20 sur 22

21 Exercice En pensant aux appareils sanitaires qui équipent votre salle de bains, ainsi que les autres pièces de votre logement, déterminez la nature et le diamètre d'alimentation des différents appareils Page 21 sur 22

22 Evaluation FICHE REPONSE Nom : Prénom : n : 1) Indiquez le du tube d alimentation en cuivre pour les appareils ci-dessous : Appareil sanitaire Baignoire Lavabo Bidet Evier Urinoir Bac à douche W.C. Diamètre 2) Indiquez le du tube d alimentation en P.E.R. pour les appareils ci-dessous : Appareil sanitaire Baignoire Lavabo Bidet Evier Urinoir Bac à douche W.C. Diamètre Page 22 sur 22

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES FOURNITURE DE TUBES EN POLYETHYLENE HAUTE DENSITÉ PEHD Pour le transport et la distribution de l eau 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION _ DOMAINE D EPMLOI 2. CONFORMITE

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

EP1 préparation d activités. professionnelles

EP1 préparation d activités. professionnelles BEP installation des systèmes énergétiques et climatiques EP1 préparation d activités Ce dossier comporte 18 pages A4 numérotées de 1/18 à 18/18. Page 1/18 PLAN FAÇADES Page 2/18 PLAN REZ DE JARDIN Page

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

FTA 10/05-C Page 1 sur 5

FTA 10/05-C Page 1 sur 5 FTA 10/05-C Page 1 sur 5 FICHE TECHNIQUE FTA/10/05-C Robinets à membrane. Date d approbation : 16 mai 2013 Nombre de pages : 5 NOTES PRELIMINAIRES 1) S'il est fait mention de normes, de plans types, de

Plus en détail

HKSE ENGINEERING GmbH

HKSE ENGINEERING GmbH Unités CBT/ WBT Pratique de l atelier Titre et thème de l unité 1 22.1.1.08.1 Soudage au chalumeau Soudage de tubes, chois de positions de soudage, exercices pratiques 2 22.1.1.10.1 Travail de la tôle

Plus en détail

SYLLABUS INSTALLATIONS GAZ NATUREL

SYLLABUS INSTALLATIONS GAZ NATUREL SYLLABUS INSTALLATIONS GAZ NATUREL ASSOCIATION ROYALE DES GAZIERS BELGES VERSION DU 1 er JUILLET 2009 PRÉAMBULE Le présent syllabus comporte UNIQUEMENT les matières qui doivent être connues pour l'évaluation

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES Le titre professionnel de : INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES1 niveau V (code NSF : 233 s) se compose de deux

Plus en détail

JURISPRUDENCE. PS Plomberie Sanitaire Juin 2008. Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains

JURISPRUDENCE. PS Plomberie Sanitaire Juin 2008. Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains JURISPRUDENCE PS Plomberie Sanitaire Juin 2008 Objet : Double problématique des douches/baignoires et des WC dans les salles d eau/de bains 1) DOUCHES/BAIGNOIRES Les référentiels Qualitel et Environnement

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

À chaque raccord son diamètre.

À chaque raccord son diamètre. DIAMÈTRES DES RACCORDS ÉVACUATION GUIDE D AIDE AU CHOIX À chaque raccord son diamètre. Nicoll propose une large gamme de diamètres de raccords afi n de répondre à toutes les problématiques. Chaque pièce

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

DEVIS. Désignation QTE Fournitures et Pose Montant T.

DEVIS. Désignation QTE Fournitures et Pose Montant T. E N E R G I E S S O L AI R E S ORSINI J.J. Quartier Aghjola 20226 Belgodère N Siret: 33230855000034 QualiPV N : QPV/33133/2009/E QualiSol N : QS/33133/2008/COMBI DEVIS Destinataire Monsieur DUPARC Philippe

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT A LOGEMENTS T2 et T4 1 CHAUDIERES Chaudière u 14 Ventouse verticales T2 avec accessoires u 4 Ventouse verticales T4 avec accessoires et devoiement u 10 Raccordement EF - EC depuis attente u 14 Raccordement

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0 629 Logements ROBERTY DECAUVILLE 8413 LE PONTET Références au descriptif U Quantités Prix Produits Les quantités sont obligatoirement à vérifier sous la responsabilité de l'entreprise. CHAPITRE 1 GENERALITES

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La salle de bains La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

Diagnostic des installations de gaz

Diagnostic des installations de gaz ECOLE CHEZ SOI - GAZ02 - Le diagnostic des installations de gaz 11 DROIT COU GENER Généralités 3. la combustion du gaz chapitre 1 - généralités Pour récupérer son pouvoir calorifique, il faut faire brûler

Plus en détail

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs

Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs Objectif : Il s agit d identifier et de selectionner un type d émetteurs On donne : Un dossier ressource définissant : o Le rôle des radiateurs o Les différents types de radiateurs o Les règles de pose

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Réussir l'alimentation en eau sans soudure

Réussir l'alimentation en eau sans soudure Réussir l'alimentation en eau sans soudure A visser A coller DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types de raccords Les raccords sur un système d'alimentation en eau sans soudure peuvent

Plus en détail

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine.

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. LE PVC Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. Que devient l eau que vous venez d utiliser? L eau usée s

Plus en détail

Bâti-support WC... 40

Bâti-support WC... 40 Contenu Bâti-supports Duofix Bâti-supports Duofix urinoirs.................................................... 32 Bâti-support Duofix pour douche de plain pied..................................... 36 Bâti-supports

Plus en détail

norme française NF P 40-201 mai 1993 Référence DTU 60.1

norme française NF P 40-201 mai 1993 Référence DTU 60.1 norme française NF P 40-201 mai 1993 Référence DTU 60.1 travaux de bâtiment plomberie sanitaire pour bâtiments à usage d'habitation cahier des charges E : Building works-sanitary plumbing in residencial

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

Réservoirs fioul en polyéthylène

Réservoirs fioul en polyéthylène Réservoirs fioul en polyéthylène Expérience et compétence pour votre sécurité Bien Vivre l Energie Développement Fabrication Système... tout de la même source Réservoirs fioul Roth Avantages décisifs pour

Plus en détail

bienvenue ANTARGAZ sur le réseau LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr cuisson chauffage eau chaude Images et Formes - IND 47 2008

bienvenue ANTARGAZ sur le réseau LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr cuisson chauffage eau chaude Images et Formes - IND 47 2008 bienvenue sur le réseau ANTARGAZ LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr Images et Formes - IND 47 2008 eau chaude cuisson chauffage BIENVENUE SUR LE RÉSEAU ANTARGAZ Le présent document a pour but de vous préciser

Plus en détail

Réussir l'alimentation en eau avec soudure

Réussir l'alimentation en eau avec soudure Réussir l'alimentation en eau avec soudure DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Le choix du cuivre Il dépend de l installation. Si les tuyaux sont apparents : Privilégiez le cuivre en tube rigide (cuivre

Plus en détail

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS Câbles Energie SILEC CABLE 0 ENERGIE BT EDF - SOUTERRAIN CABLES DE BRANCHEMENT H1 XDV-AU Documents de normalisation : NF C 33-210, HD 603. Tension nominale Tension assignée : 0.6/1 kv Utilisation Excellent

Plus en détail

Avis Technique 14/09-1458 Raccords métalliques à glissement Raccords pour tubes en matière plastique Plastic pipe fittings Kunststoffrohre Verbindungen Ferroplast Titulaire : Braseli Tubos y Accesorios

Plus en détail

SANITAIRE / PLOMBERIE

SANITAIRE / PLOMBERIE SANITAIRE / PLOMBERIE ACCESSOIRES ROBINETTERIE RÉPARATION 292 ROBINETTERIE BÂTIMENT 292 TUBE (TUYAU) PVC 292 RACCORD Ø 32 PVC 293 RACCORD Ø 40 PVC 294 RACCORD Ø 50 PVC 296 AUTRES ACCESSOIRES (COLLES) 298

Plus en détail

FIBER CATALOGUE TECHNIQUE TUBES & ACCESSOIRES. COUV PPR:MAQUETTE2 03/10/12 17:30 Page1 INDUSTRIE DU PLASTIQUE ET ACCESSOIRES

FIBER CATALOGUE TECHNIQUE TUBES & ACCESSOIRES. COUV PPR:MAQUETTE2 03/10/12 17:30 Page1 INDUSTRIE DU PLASTIQUE ET ACCESSOIRES COUV PPR:MAQUETTE2 03/10/12 17:30 Page1 FIBER CATALOGUE TECHNIQUE TUBES & ACCESSOIRES Résistance à la corrosion Utilisation haute pression Utilisation haute température Pas d incrustation de calcaire Faible

Plus en détail

DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON

DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON DJS France ZI Les Chanoux 62 rue Louis Ampère 93330 Neuilly-sur-Marne Tel: 01 48

Plus en détail

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16 4 464 Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 6 VXG44... Corps en bronze CC49K (Rg5) DN 5...DN 40 k vs 0,25...25 m 3 /h Corps filetés avec étanchéité par joint plat G selon ISO 228/ Des raccords à vis

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Version Cahier des prescriptions techniques pour Tubes PVC assainissement Janvier 21 CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES TUBES EN POLYCHORURE DE VINYLE [PVC] Pour l assainissement gravitaire 1 Version

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT Avis Technique 14/14-2017 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1499*V1 Tubes en PE-RT Système de canalisations en PE-RT PE-RT piping system PE-RT Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Informations générales Champ d'application En fonction du modèle, ThermoCycle WRG peut s installer sur les canalisations d eaux grises de : - maisons individuelles, immeubles d'appartements, - campings,

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

Avis Technique 14/04-912 MULTYRAMA

Avis Technique 14/04-912 MULTYRAMA Avis Technique 14/04-912 Révision de l Avis Technique 14/01-621 Système de canalisations multicouches Multilayer piping system Verbundrohre Systeme Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que

Plus en détail

- Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant)

- Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - Réalisation de Cuisines (meubles, carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - VMC (Ventilation

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Avis Technique 14/05-980 Annule et remplace l Avis Technique 14+15/00-593 ACOME MT

Avis Technique 14/05-980 Annule et remplace l Avis Technique 14+15/00-593 ACOME MT Avis Technique 14/05-980 Annule et remplace l Avis Technique 14+15/00-593 Raccords pour tubes en matière plastique Plastic pipe fitting Klemmverbinder Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements Attention: les informations relatives au Code du logement seront mises à jour très prochainement;

Plus en détail

DN 3/8" à 4" Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration fine

DN 3/8 à 4 Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration fine Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : DN 3/8" à 4" Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration

Plus en détail

MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES

MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES Partie 1 : CHAMP D APPLICATION Partie 2 : MODALITES DE

Plus en détail

AQUACOME. Distribution eau chaude et froide sanitaire, Alimentation radiateurs et climatisation. Système raccordement rapide ACOME. MS n 12 ACC LY 174

AQUACOME. Distribution eau chaude et froide sanitaire, Alimentation radiateurs et climatisation. Système raccordement rapide ACOME. MS n 12 ACC LY 174 AQUACOME Distribution eau chaude et froide sanitaire, Alimentation radiateurs et climatisation Système raccordement rapide ACOME MS n 12 ACC LY 174 Sommaire Domaine d emploi.... 3 Normes et prescriptions....

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

Le polyéthylène : un matériau de choix pour les réseaux d adduction d eau

Le polyéthylène : un matériau de choix pour les réseaux d adduction d eau Le polyéthylène : un matériau de choix pour les réseaux d adduction d eau L eau : source de vie L eau est au centre des préoccupations de notre nouveau millénaire. La raréfaction des sources d eau potable

Plus en détail

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception Les réseaux bouclés Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception 91/204 La distribution d eau chaude sanitaire Bouclage

Plus en détail

DESCRIPTIONS DU DEVIS

DESCRIPTIONS DU DEVIS DESCRIPTIONS DU DEVIS. Installation sanitaire. Chauffage . INSTALLATION SANITAIRE Généralités Système de conduites pour applications sanitaires se composant de tubes multicouche et de raccords à sertir.

Plus en détail

Vannes de radiateur. Building Technologies HVAC Products. Série NF, pour installations de chauffage bitube

Vannes de radiateur. Building Technologies HVAC Products. Série NF, pour installations de chauffage bitube 06 EN - Vannes droites à voies VDN... Vannes d'équerre VEN... Vannes d'équerre inverse VUN... Vannes de radiateur Série NF, pour installations de chauffage bitube VDN VEN VUN Boîtier en laiton, nickelé

Plus en détail

Haute Tension. Fourreaux PEHD lignes rouges. Fourreaux PEHD à joint. Fourreaux PEHD fil/taraudés. Courbes PE, écarteurs & sangles. Tubes PVC EN 1329-1

Haute Tension. Fourreaux PEHD lignes rouges. Fourreaux PEHD à joint. Fourreaux PEHD fil/taraudés. Courbes PE, écarteurs & sangles. Tubes PVC EN 1329-1 Tension Fourreaux PEHD lignes rouges Fourreaux PEHD à joint Fourreaux PEHD fil/taraudés Courbes PE, écarteurs & sangles Tubes PVC EN 1329-1 16 18 19 20 22 Tubes PVC EN-1452 23 Courbes PVC & masques Bouchons

Plus en détail

INRA-DRH numconcours externes 2009

INRA-DRH numconcours externes 2009 INRA-DRH numconcours externes 2009 http://www.inra.fr/drh/ce2009/bdd/profil.php?numprofil=atp09-micsdar-11 Page 1 of 1 03/12/2009 AT Plombier génie climatique profil n : ATP09-MICSDAR-11 emploi-type n

Plus en détail

13es Olympiades de la formation professionnelle et technique Plomberie

13es Olympiades de la formation professionnelle et technique Plomberie 13es Olympiades de la formation professionnelle et technique Plomberie Directives 1. L'épreuve consiste à effectuer le gros-œuvre de plomberie d'un W.C., d'un lavabo et d'une baignoire. Les cotes du dessin

Plus en détail

ENCOMBREMENT MINIMUM, EFFICACITÉ MAXIMUM

ENCOMBREMENT MINIMUM, EFFICACITÉ MAXIMUM PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES CONCEPTS DE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ENCOMBREMENT MINIMUM, EFFICACITÉ MAXIMUM CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE SUR OU SOUS ÉVIER SN(U) et SH(U)

Plus en détail

«Regudis W-HTU» Stations d appartement

«Regudis W-HTU» Stations d appartement Information technique Descriptif du cahier des charges: Les stations d appartement Oventrop «Regudis W-HTU» s utilisent pour l alimentation d appartements individuels en eau de chauffage, eau chaude sanitaire

Plus en détail

Roger Cadiergues. MémoCad ns10.a DE DISTRIBUTION SOMMAIRE

Roger Cadiergues. MémoCad ns10.a DE DISTRIBUTION SOMMAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns10.a LES RéSEAUX DE DISTRIBUTION SOMMAIRE ns10.1. Canalisations : schémas de base ns10.2. Ensembles de protection : schémas ns10.3. Robinetterie : schémas ns10.4. Les tuyauteries

Plus en détail

PROTECTION DES RESEAUX

PROTECTION DES RESEAUX Purgeur de type 100 Purgeurs disponibles en 4 versions : série 100, série 110, série 111, série 112 et série 113 Les purgeurs de type 100 permettent l évacuation de petites quantités d air accumulées aux

Plus en détail

CCH 2004-01. CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006

CCH 2004-01. CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006 CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006 Edition : 3 Dispositifs indémontables robinet de sécurité à obturation automatique intégrée / tuyau flexible métallique onduleux XP E 29-140 / NF D 36-121 Sommaire

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

De Dietrich T H E R M I Q U E

De Dietrich T H E R M I Q U E NOTICE D INSTALLATION, D UTILISATION, D ENTRETIEN DES CHAUFFE-EAU BLOCS 10 L sous-évier 10 L sur-évier 15 L sous-évier 15 L sur-évier 30 L sur-évier De Dietrich T H E R M I Q U E INSTRUCTIONS GENERALES

Plus en détail

Notice de montage. Four vapeur combiné DGC 5080 XL DGC 5085 XL. fr-be. Veuillez impérativement lire le mode d'emploi

Notice de montage. Four vapeur combiné DGC 5080 XL DGC 5085 XL. fr-be. Veuillez impérativement lire le mode d'emploi Notice de montage Four vapeur combiné DGC 5080 XL DGC 5085 XL Veuillez impérativement lire le mode d'emploi fr-be et la notice de montage avant l'installation et/ou la mise en service. Vous vous protégerez

Plus en détail

10 Installation sanitaire et chauffage

10 Installation sanitaire et chauffage MANDATAIRE: BF Architecture & Technique du Bâtiment Sàrl EMAIL:bf.architecture@netplus.ch Rue de la scie 9a 1895 Vionnaz T:024 481 8510 F:024 481 8511 OUVRAGE: Villa Jumelle - Calmes Céline et Christophe

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les colonnes électriques sont installées dans des

RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les colonnes électriques sont installées dans des RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les s électriques sont installées des gaines de d immeubles ou en apparent la cage d escalier (réhabilitation

Plus en détail

6.9 Produire de l'eau chaude

6.9 Produire de l'eau chaude 6.9 Produire de l'eau chaude Liste de matériel COUPE-TUBES Un modèle à alésoir vous permet d ébarber l intérieur du tube raccourci. COLLE PVC La colle pour PVC rigide s applique en général à l aide d un

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

LES SOLUTIONS «PRÊT-À-POSER»

LES SOLUTIONS «PRÊT-À-POSER» LES SOLUTIONS «PRÊT-À-POSER» GRK ARMOIRES hydro-câblées KITS de montage FABRICANT FRANÇAIS K I T S D E M O N TA G E ref. 8500-0 Pour compteur (de 110 ou 130 mm) Raccord télescopique 3/4 Manchette plastique

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Sertissage Aciers COMAP,

Sertissage Aciers COMAP, Sertissage Aciers COMAP, passez à la vitesse supérieure! Jean Vasseur Communication - Photo : Domino Pascal P. Plombier (Lyon) XPress aciers Carbone XPress aciers Inox RAPIDITÉ Réalisez vos installations

Plus en détail

# 38. chapitre 3 Les tubes PER et PB

# 38. chapitre 3 Les tubes PER et PB # 38 chapitre 3 Les tubes PER et PB PER 16 x 1,5 mm page 40 1 PE-RT BAO noir 16 x 1,5mm page 41 PER bleu 20 x 16 mm page 42 PB 16 x 1,5 et 20 x 1,9 mm page 44 3 2 Les outils page 46 Les kits de liaison

Plus en détail

Chauffe-eau cuve inox

Chauffe-eau cuve inox Avec régulation de température Fiche technique CALIPRO ft 0060-1 INSTRUCTIONS GENERALES Nous vous conseillons de lire attentivement la notice avant d installer et d utiliser ce chauffe-eau. L installation

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1860*V1. MultiFit Flex

Avis Technique 14/13-1860*V1. MultiFit Flex Avis Technique 14/13-1860*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/13-1860 Tubes multicouche en PERT/Al/PEHD Système de canalisations multicouche Multilayer piping system Verbundrohresystem Ne peuvent

Plus en détail

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics.

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage au Presbytère. PROCEDURE

Plus en détail

Applications : Distribution d eau sanitaire Alimentation de radiateurs Installation de chauffage par le sol

Applications : Distribution d eau sanitaire Alimentation de radiateurs Installation de chauffage par le sol Hydrocâblé Tube PER Intersol Applications : Distribution d eau sanitaire Alimentation de radiateurs Installation de chauffage par le sol Tube Intersol PER (Polyéthylène réticulé) Chauffage-sanitaire 2

Plus en détail

Zehnder ComfoFond-L Echangeur géothermique avec circuit fermé à eau glycolée

Zehnder ComfoFond-L Echangeur géothermique avec circuit fermé à eau glycolée Avantages Echangeur géothermique à utiliser en combinaison avec une unité de ventilation à récupération de chaleur (type ComfoD 350, 450 et 550 Luxe) Extrait l'énergie du sol au moyen d'un circuit enfoui

Plus en détail

Notions sur les différents systèmes de chauffage

Notions sur les différents systèmes de chauffage TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Les réseaux de chauffage Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différents systèmes de chauffage On donne : Un dossier ressource

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Les informations techniques PROMOTELEC 1 ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Edition conforme aux dispositions de la nouvelle NF C 15-100 imprimer I. LES VOLUMES La salle d eau est un local à risques

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Raccords pour tubes en matière plastique Plastic pipe fittings Kunststoffrohre Verbindungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont la liste

Plus en détail

Sferaco 90 rue du Ruisseau 38297 St Quentin Fallavier Tél : 04.74.94.15.90 Fax : 04.74.95.62.08 Internet : www.sferaco.fr

Sferaco 90 rue du Ruisseau 38297 St Quentin Fallavier Tél : 04.74.94.15.90 Fax : 04.74.95.62.08 Internet : www.sferaco.fr Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : DN 1/2" à 1" Mâle, cannelé + 0 C + 60 C Pression Maxi : 16 Bars Caractéristiques : Avec raccord au nez Brise jet incorporé ( Sauf Ref.682

Plus en détail

LA PLOMBERIE SEGPA CHAMP PROFESSIONNEL HABITAT LES ARRIVEES D EAU : Choix du matériau :

LA PLOMBERIE SEGPA CHAMP PROFESSIONNEL HABITAT LES ARRIVEES D EAU : Choix du matériau : CUIVRE PER* MULTICOUCHE SEGPA CHAMP PROFESSIONNEL HABITAT LES ARRIVEES D EAU : Choix du matériau : Différentes matières sont disponibles en fonction de l installation, du besoin et de la mise en œuvre

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

REGLEMENT GENERAL SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES ELE/MDD/83/304 H Agent local pour effectuer le contrôle et informations R.G.I.E. REGLEMENT GENERAL SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES Résumé pour des Installations domestiques Arrêté royal du 10 mars 1981

Plus en détail

octobre 2014 Page 1 de 7

octobre 2014 Page 1 de 7 age - 22 07 00 Partie 1 Généralités 1.1 Sommaire.1 À moins d indication contraire, suivre les standards ci-dessous pour la division nommée. Ces standards ne sont pas destinés à restreindre ou remplacer

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE INFRASTRUCTURE ET FONDATIONS - Les fondations seront renforcées si nécessaire suivant l étude de l ingénieur structure

Plus en détail

EQUIPEMENTS CLAPET PARE FLAMME 85-30

EQUIPEMENTS CLAPET PARE FLAMME 85-30 EQUIPEMENTS CLAPET PARE FLAMME 85-30 Arrête les retours de flamme Montage sur canalisation après détente Grand débit Basse pression En laiton Compatibilité avec les gaz Les clapets pare flammes 85-30 sont

Plus en détail

Des écoulements. propres. Solutions pour les douches au niveau du sol.

Des écoulements. propres. Solutions pour les douches au niveau du sol. Des écoulements propres. Solutions pour les douches au niveau du sol. Moins d'obstacles La douche au niveau du sol est en vogue et ouvre de nouvelles voies aux planificateurs et installateurs sanitaires.

Plus en détail

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre L'estimation ci-après est établie suivant les plans du modèle "ANCA". Les prix sont donnés à titre indicatif et représentent le marché moyen en Ile de France à ce jour. Ils ne peuvent représenter une valeur

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

DISTRIBUTION EAU FROIDE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

DISTRIBUTION EAU FROIDE ET EAU CHAUDE SANITAIRE DISTRIBUTION EAU FROIDE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Cet aide-mémoire s appuie sur le D.T.U. 60.11 du 10 août 2013 Il développe les calculs concernant les installations de plomberie sanitaires Installations

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX CADRE DE DECOMPOSITION DES CLIMTHERM - Bureau d'études Fluides - M. MISIURNY TOTAL CHAUFFAGE Chaudière gaz à condensation, puissance 700 kw avec brûleur modulant de 15 à 100 % avec rendement 110 % U 1

Plus en détail

Présentation du projet Façade de salle de bain

Présentation du projet Façade de salle de bain Présentation du projet Façade de salle de bain 1. Mise en situation Du 9 septembre 2010 au 22 Octobre 2010, Vous allez fabriquer une façade de salle de bain. Ce travail se fera par groupe de deux. Au cours

Plus en détail