Avant la lecture. Titre : LE CERVEAU

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avant la lecture. Titre : LE CERVEAU"

Transcription

1 Avant la lecture 1 Titre : LE CERVEAU Auteur : Andrew Einspruch Éditions : Petit homme Collection : Discovery Education Thèmes : sciences, mémoire, sommeil, hygiène de vie Prix : 7,95 $ Ce livre s adresse à : des élèves du primaire Cycle 1 cycle 2 cycle 3 Le livre s adresse aux élèves de la fin du premier cycle et du deuxième cycle. Cependant, l objectif de cette fiche est de faire comprendre à tous les enfants, même ceux du troisième cycle, comment fonctionnent leur cerveau lors des apprentissages. Domaine(s) d apprentissage Compétence(s) visée(s) Critères d évaluation L élève sera capable de L élève aura produit Gestion de classe Matériel requis Vivre ensemble et citoyenneté Compétence transversale : Se donner des méthodes de travail efficaces Français (Lire des textes variés) Utiliser le contenu de texte à diverses fins Recourir à son bagage de connaissances et d expériences Utiliser les stratégies, les connaissances et les techniques requises Amener les élèves à modifier leurs connaissances erronées. Activer les connaissances antérieures des élèves concernant un sujet donné En groupe classe En sous goupe Le livre Le cerveau d Andrew Einspruch.

2 Pendant la lecture 2 Mise en situation (Présentation) Tableau SVA (ce que je Sais, ce que je Veux savoir, ce que j ai Appris). Annexe 1 Déroulement Atelier 1 : le centre de commande p. 6-7 Amorce Que voyez-vous sur cette page? D après vous, pourquoi dit-on que c est le centre de commande? Objet d enseignement Modélisation : lire avec eux le paragraphe et souligner avec eux les parties importantes du texte tout en expliquant les raisons pour lesquelles vous les soulignez. Faire répondre par dyade ou tout seul le questionnaire. (Annexe 2) Retour Faire un retour sur la stratégie de souligner et sur les zones spécialisées du cerveau. Atelier 2 : à l intérieur du cerveau p Amorce Faire un rappel de l atelier 1 Expliquer que l atelier 2 va nous permettre de savoir de quoi est constitué le cerveau (retour sur les tableau SVA) Objet d enseignement Le paragraphe p.8. Leur préciser que ce paragraphe contient des neuromythes qui seront vus la prochaine fois. Un neuro-mythe est une croyance basée sur des théories scientifiques anciennes ou mal interprétées ou simplifiées et qui est persistante. Les neuromythes : les trois parties forment une hiérarchie fonctionnelle. Il n existe pas de hiérarchie sur les parties du cerveau. Document sur les deux hémisphères (Annexe 3) Retour Faire un retour sur les différentes étapes pour exécuter une action. Voir le tableau SVA à compléter au besoin. Atelier 3 : les neuro-mythes p. 8 et p Amorce Demander aux élèves s ils se rappellent ce qu est un neuromythe. Objet d enseignement Faire le quiz sur les affirmations et faire la correction en grand-groupe sur les neuromythes. Lire les pages et voir les informations vraies et celles qui sont erronées. (Annexe 4)

3 Après la lecture 3 Retour Prendre conscience de ce qui est faux et de mettre en doute ce qu on dit. Faire appel à son intuition et de valiser les informations. Voir le tableau SVA à compléter au besoin. Atelier 4 : la mémoire p Amorce Faire une tempête d idées sur la mémoire. Les guider avec des questions au besoin. Faire le test de mémoriser une suite d objets ou de mots connus ou de chiffres. (page 18) Retour sur les stratégies utilisées par les élèves. Objet d enseignement Schéma de la mémoire (page 18). (Annexe 5) Retour Retour sur la mémoire et son fonctionnement. Voir le tableau SVA à compléter au besoin Atelier 5 : hygiène de vie et les troubles d apprentissage pages Amorce Comment fait-on pour contribuer son cerveau en bonne santé? Objet d enseignement Lire et observer les images Établir une liste avec les élèves. Si l occasion se présente, préciser que les troubles d apprentissage n ont rien avoir avec l intelligence (connexions neuronales). (Annexe 6) Retour Voir le tableau SVA à compléter au besoin Retour (stratégies utilisées, apprentissages réalisés, rétroaction, défis) Voir le tableau SVA à compléter au besoin Réinvestissement/transfert Faire une carte conceptuelle par équipe sur les différents ateliers. Établir un résumé en grand groupe des informations sur le cerveau (Comment apprend-on?) Demander aux enfants ce qu ils ont appris/aimé avec arguments. Établir des stratégies pour mieux apprendre (sommeil, alimentation, faire un résumé, relire ou faire des répétitions, etc) Écouter des témoignages sur les troubles d apprentissage

4 4 Annexe 1 Exemples de réponses Ce que je sais Ce que je veux savoir Ce que j ai appris Le cerveau est dans la tête Le cerveau prédétermine notre intelligence. On nait intelligent. Il y a le cervelet. Il y a deux parties. Quel est le poids du cerveau? À quoi sert-il? De quoi est-il composé? Demander aux enfants leurs connaissances antérieures sur le cerveau. Demander aux enfants ce qu ils veulent apprendre sur le cerveau. Demander aux enfants après la lecture et après chaque atelier de compléter les nouvelles informations qu ils ont apprises et celles qui étaient erronées.

5 5 Annexe 2 Le centre de commande 1. D après toi, est-ce que parler est inné? oui non 2. D après toi, est-ce que lire est inné? oui non 3. Quelles parties du cerveau sont activées quand tu lis? Corrigé D après toi, est-ce que parler est inné? oui non D après toi, est-ce que lire est inné? oui non Quelles parties du cerveau sont activées quand tu lis? - Aire de Broca (production du langage articulé) - Aire de Wernicke (décodage du langage oral ) - Aire d association visuelle (reconnaitre les lettres) - Gyrus angulaire

6 6 Annexe 3 À l intérieur du cerveau Source de l image : Les deux hémisphères ont la même forme et sont reliés entre eux. Cependant seulement l hémisphère gauche est activé quand nous lisons. L hémisphère droit est sensible aux intonations, aux expressions, au sens des paroles, etc. Mais si un hémisphère est défaillant, l autre hémisphère peut compenser. (Comme le cas d un AVC ou accident du travail). Le cervelet accueille la mémoire automatique des réflexes. Quand nous acquérons de nouvelles connaissances, celles-ci se greffent aux anciennes. On dit alors que le cerveau a une plasticité. Les connexions se font grâce aux systèmes nerveux (pages 10-11).

7 7 Quelles sont les étapes du fonctionnement du cerveau pour exécuter un mouvement? 1. Stimulus (auditif, visuel, tactile, olfactif, gustatif) 2. Réception et analyse 3. Planification des actions 4. Exécution des actions 5. Émotions Source : Adaptation de Pierre Paradis, Guide pratique des stratégies d enseignement et d apprentissage.

8 8 Quand on lit, deux possibilités : Même si l on connait le mot, la première voie s active automatiquement. PREMIÈRE VOIE DITE INDIRECTE DEUXIÈME VOIE DITE DIRECTE Je vois le mot ami pour la première fois. Je lis un mot déjà vu. Je décompose a-m-i. J'utilise ma mémoire pour le retrouver. Chaque lettre fait un son. Je lis le mot. Je retrouve le son de chaque lettre. Je mets les sons ensemble par syllabe pour lire le mot.

9 9 Annexe 4 Les neuromythes 1. Si on écoute de la musique classique dès le plus jeune âge, on augmente les chances de devenir plus intelligent. 2. On utilise seulement 10% de notre cerveau. 3. Un enfant, exposé à l anglais dès le plus jeune âge, a de meilleures chances de devenir plus intelligent. 4. Les deux hémisphères communiquent entre eux. 5. Yann est un artiste et c est parce que son cerveau droit est plus développé. 6. Je mémorise plus les images (je suis visuel/j ai une intelligence visuelle) et mon voisin mémorise plus quand il écoute (il est auditif1mon intelligence est plus auditive). Vrai Faux Sources :

10 10 Correction des neuromythes 1. Si on écoute de la musique classique dès le plus jeune âge, on augmente les chances de devenir plus intelligent. Vrai Faux L écoute de la musique n augmente pas les capacités intellectuelles. Elle peut avoir d autres effets, comme clamer, mais aucun sur les résultats du Q.I. 2. On utilise seulement 10% de notre cerveau. On utilise toutes les capacités de notre cerveau. 3. Un enfant, exposé à l anglais dès le plus jeune âge, a de meilleures chances de devenir plus intelligent. On apprend tout au long de sa vie. Les neurones s activent particulièrement entre 0 et 3 ans, mais les connexions continuent tout au long de notre vie, c est la plasticité du cerveau. 4. Les deux hémisphères communiquent entre eux. Grâce au corps calleux, les informations circulent d un hémisphère à l autre. 5. Yann est un artiste et c est parce que son cerveau droit est plus développé. Un hémisphère n est pas développé plus qu un autre, puisqu il y a le corps calleux. (voir accident AVC où une personne a un hémisphère manquant et compense avec son autre hémisphère). Donc, les exercices du type BrainGym seraient inutiles pour rééquilibrer les hémisphères. 6. Je mémorise plus les images (je suis visuel/j ai une intelligence visuelle) et mon voisin mémorise plus quand il écoute X (il est auditif1mon intelligence est plus auditive). La théorie des intelligences multiples de Garner est fausse, lui-même s est rétracté sur sa théorie. X X X X X

11 11 Annexe 5 La mémoire Où se situe la mémoire dans notre cerveau? Source : «Lobe frontal : Il régit l encodage et la récupération. L encodage ne peut se faire sans que nous portions (à l aide du lobe frontal) notre attention sur la chose à mémoriser. C est le lobe frontal qui cherche les souvenirs dans la mémoire grâce à de multiples stratégies. Finalement, il permet de faire un jugement et d inhiber les souvenirs qui ne sont pas utiles à un moment précis (il diminue l interférence). Le lobe frontal est celui qui contrôle l ensemble du cerveau. Lobe temporal : Il sert à entreposer l information qui est conservée en mémoire à long terme. Contrairement au lobe frontal qui joue le rôle de moteur de recherche, le lobe temporal est comparable à une banque de données. Pour réactiver un souvenir en mémoire à long terme, ces deux régions cérébrales sont donc indispensables et complémentaires. Hippocampe : Il est responsable de la consolidation des souvenirs. Il va transformer la trace mnésique en mémoire à court terme en souvenir dans la mémoire à long terme. C est cette structure qui est responsable d associer ensemble les différentes parties d un évènement pour former un souvenir complet. L hippocampe joue un rôle essentiel pour créer de nouveaux souvenirs ou apprentissages, il consolide l information pour la stocker dans le cortex. Amygdale : Elle joue un rôle déterminant pour la consolidation des souvenirs émotifs. Cette structure associe le souvenir avec l émotion appropriée, ce qui peut favoriser ultérieurement le rappel de ce souvenir.»

12 12 La mémoire schéma simplifié 3 2 Mémoire à long terme : - Mémoire procédurale (savoir- faire) - Mémoire épisodique - Mémoire sémantique (sens) Une information est reçue 1 Mémoire à court terme + Mémoire de travail 5 (+/- 2) éléments Perte minime

13 13 Annexe 6 Les troubles d apprentissage

AIRES FONCTIONNELLES

AIRES FONCTIONNELLES AIRES FONCTIONNELLES Sommaire : LOBES et AIRES LOBE FRONTAL : aires motrices LOBE TEMPORAL : aires auditives, aires olfactives LOBE OCCIPITAL : aires visuelles LOBE PARIÉTAL : aires tactiles, aires gustatives

Plus en détail

Révision: examen 1. (chap. 1-7)

Révision: examen 1. (chap. 1-7) Révision: examen 1 (chap. 1-7) Organisation du système nerveux (chap.1) Divisions du SNC Moelle: réflexes Cerveau postérieur: parties de comportements Mésencéphale: comportements automatiques Diencéphale:

Plus en détail

PSYCHOLOGIE LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES

PSYCHOLOGIE LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES 02/10/2013 Sommaire LE CERVEAU ET LES COMPETENCES SCOLAIRES... 2 1. Le cerveau humain... 2 1.1. Structure du cerveau... 2 1.2. Cortex cérébral... 2 2. Développement

Plus en détail

Organisation fonctionnelle du cortex

Organisation fonctionnelle du cortex Organisation fonctionnelle du cortex Le cortex est la couche superficielle du cerveau composée de substance grise abritant les corps cellulaires des neurones. Cette couche est organisé en aire qui ont

Plus en détail

Peddy CALIARI La mémoire 1

Peddy CALIARI La mémoire 1 1 Introduction Tout apprentissage, toute performance, tout moment de la vie fait appel à un processus de mémoire où chaque action modifie le système nerveux, le muscle ou un organe. Toute la vie de l Homme

Plus en détail

Marie-Odile Mery Psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de Pr. Da Fonseca

Marie-Odile Mery Psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de Pr. Da Fonseca Marie-Odile Mery Psychologue spécialisée en neuropsychologie Service de Pr. Da Fonseca Sommaire Le QI Autres spécificités cognitives : Traitement des informations Raisonnement logico mathématique Performances

Plus en détail

CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES. Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue

CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES. Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue CERVEAU ET FONCTIONS CÉRÉBRALES Rosa Yssaad-Fesselier Docteur en Psychologie Psychologue Neuropsychologue plan Théories de Psychologie Lobes et Fonctions du cerveau et SL Lobe Frontale L. Pariétal L. Occipital

Plus en détail

Le langage est-il inné ou acquis?

Le langage est-il inné ou acquis? ? Le langage est-il inné ou acquis? 1 Avant les années 50, les spécialistes de la psycholinguistique exploraient la possibilité que les enfants apprennent le vocabulaire d une langue, ses règles de grammaire

Plus en détail

Chapitre 16 : Motricité volontaire et plasticité cérébrale (dernier chapitre!!!)

Chapitre 16 : Motricité volontaire et plasticité cérébrale (dernier chapitre!!!) Chapitre 16 : Motricité volontaire et plasticité cérébrale (dernier chapitre!!!) feuille d activité Activité 1 : Quelles régions du cerveau contrôlent les mouvements volontaires? Analyser les données IRM

Plus en détail

Mémoire et apprentissage

Mémoire et apprentissage Mémoire et apprentissage Catégories de la mémoire Mémoire à court terme (mémoire de travail) : - Capacité à garder des informations disponibles pendant des périodes de quelques secondes. - Possède une

Plus en détail

Connaissances théoriques et pratiques

Connaissances théoriques et pratiques Bonjour à tous, Je souhaite que vous puissiez communiquer aisément sur les capacités du cerveau qui vous intéressent, qui vous touchent vous ou la personne avec qui vous échangez : qu elle soit un professionnel,

Plus en détail

Planification d une activité d enseignement. La reconnaissance des adjectifs

Planification d une activité d enseignement. La reconnaissance des adjectifs Planification d une activité d enseignement La reconnaissance des adjectifs Discipline(s) ou domaine(s) Date : 4 novembre 2008 Cycle : 1 er et 2 e de développement Durée prévue : ± 55 minutes Durée réelle

Plus en détail

Pourquoi faire des petits dessins?

Pourquoi faire des petits dessins? Pourquoi faire des petits dessins? C est une histoire anatomique! Organisation verticale du cerveau en 3 niveaux Cortex Le cerveau primaire (reptilien) Hypothalamus - centre de la vie végétative - instinct

Plus en détail

Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience. Catégories qualitatives de la mémoire humaine

Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience. Catégories qualitatives de la mémoire humaine La mémoire et l apprentissage Mémoire : conservation et récupération de nouvelles informations tirées de l expérience Catégories qualitatives de la mémoire humaine explicite procédurale Exprimable par

Plus en détail

Cerveau et mémoire Introduction

Cerveau et mémoire Introduction Cerveau et mémoire Introduction Pour gérer son apprentissage en autonomie, il faut d abord comprendre le fonctionnement de la mémoire. La bonne nouvelle est la plasticité du cerveau qui s adapte en permanence

Plus en détail

Mémoire humaine. Théories de la mémoire. Plan : Modèles connexionnistes et modèles cognitivistes. Connexionnisme. Cognitivisme.

Mémoire humaine. Théories de la mémoire. Plan : Modèles connexionnistes et modèles cognitivistes. Connexionnisme. Cognitivisme. Mémoire humaine Master de Psychologie (M) Fabrice Guillaume Plan :. Introduction générale. Approches structuralistes de la mémoire. Un exemple d approche structuraliste : le modèle de Tulving. Mémoire

Plus en détail

Principe 1. Connaître le cerveau pour mieux enseigner. 3 principes

Principe 1. Connaître le cerveau pour mieux enseigner. 3 principes Connaître le cerveau pour mieux enseigner Steve Masson Laboratoire de recherche en neuroéducation Université du Québec à Montréal Conférence d ouverture du 29e Congrès de l AQEP Drummondville, 1er décembre

Plus en détail

Peddy CALIARI. Formation commune 1er degré Sciences humaines

Peddy CALIARI. Formation commune 1er degré Sciences humaines Peddy CALIARI Formation commune 1er degré Sciences humaines 1 Objectifs du cours L objectif de la formation est d acquérir un certain nombre de connaissances (apprentissage moteur, traitement de l information,

Plus en détail

Les fonctions cognitives. Gina DEVAU 2015

Les fonctions cognitives. Gina DEVAU 2015 Les fonctions cognitives Gina DEVAU 2015 Les fonctions des hémisphères cérébraux Intégration des informations sensorielles Intégration des informations motrices Développement des fonctions cognitives Les

Plus en détail

Le fonctionnement cognitif à tous les âges! Cindy BONIN, Neuropsychologue - 27 Février Ambutrix

Le fonctionnement cognitif à tous les âges! Cindy BONIN, Neuropsychologue - 27 Février Ambutrix + Le fonctionnement cognitif à tous les âges! Cindy BONIN, Neuropsychologue - 27 Février 2016 - Ambutrix + La Neuropsychologie 2 n La neuropsychologie est une spécialité de la psychologie. C'est une discipline

Plus en détail

Planification d une activité d enseignement. L accord de l adjectif

Planification d une activité d enseignement. L accord de l adjectif Planification d une activité d enseignement L accord de l adjectif Discipline(s) ou domaine(s) Date : 6 novembre 2008 Cycle : 1 er et 2 e de développement Durée prévue : ± 60 minutes Durée réelle : ± 70

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système nerveux

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système nerveux Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système nerveux Nom: Prénom: Groupe: Date: Localisation et aspect du système nerveux - il est délocalisé, c est à dire qu il sillonne tout le corps

Plus en détail

INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX

INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX Sciences de la Vie et de la Terre Classe de Terminale S Thème 3B : Neurone et fibre musculaire La communication nerveuse INTRODUCTION : L ORGANISATION DU SYSTEME NERVEUX Le système nerveux capte les informations

Plus en détail

Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain

Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain Principes d Organisation des Fonctions Cognitives dans le Cortex Cérébral Humain Etienne Koechlin Inserm U742, Université Pierre et Marie Curie, Ecole Normale Supérieure, Paris. Principes anatomo-fonctionnels

Plus en détail

Quels sont les effets de l apprentissage et de l enseignement sur le cerveau?

Quels sont les effets de l apprentissage et de l enseignement sur le cerveau? Quels sont les effets de l apprentissage et de l enseignement sur le cerveau? Steve Masson, professeur Université du Québec à Montréal Communication réalisée dans le cadre du 27e congrès pédagogique de

Plus en détail

Anatomie externe du cerveau

Anatomie externe du cerveau Anatomie externe du cerveau Le cerveau est le niveau le plus «supérieur» du système nerveux humain. Il pèse près d un kilo et demi et a un volume d environ 1130 cm 3 chez la femme et 1290 cm 3 chez l homme

Plus en détail

Olivier d Arripe neuropsychologue

Olivier d Arripe neuropsychologue Les séquelles cognitives consécutives aux atteintes cérébrales chez les patients alcoolo dépendants Qu est qu une fonction cognitive? Quel vécu au quotidien? Olivier d Arripe neuropsychologue Différents

Plus en détail

Styles d apprentissage. Yves Boudreault Directeur des études de 1 er cycle Professeur Génie informatique et génie logiciel

Styles d apprentissage. Yves Boudreault Directeur des études de 1 er cycle Professeur Génie informatique et génie logiciel Styles d apprentissage Yves Boudreault Directeur des études de 1 er cycle Professeur Génie informatique et génie logiciel Permettre à l étudiant de construire son propre rapport au savoir Le résultat de

Plus en détail

Structures du circuit limbique : hippocampe, fornix, corps mamillaires, thalamus.

Structures du circuit limbique : hippocampe, fornix, corps mamillaires, thalamus. MEMOIRE 1) Mémoire déclarative ou explicite (nécessite des efforts conscients) Structures du circuit limbique : hippocampe, fornix, corps mamillaires, thalamus. Mémoire épisodique : événements vécus (mémoire

Plus en détail

Bilan : Les messages nerveux moteurs qui partent du cerveau (cortex moteur) cheminent par des faisceaux de neurones qui descendent dans

Bilan : Les messages nerveux moteurs qui partent du cerveau (cortex moteur) cheminent par des faisceaux de neurones qui descendent dans Bilan : Les messages nerveux moteurs qui partent du cerveau (cortex moteur) cheminent par des faisceaux de neurones qui descendent dans la moelle épinière. A différents niveaux de la moelle épinière, ils

Plus en détail

Neuroanatomie du cortex cérébral. Staff LNAO - 5/01/2010

Neuroanatomie du cortex cérébral. Staff LNAO - 5/01/2010 Neuroanatomie du cortex cérébral Staff LNAO - 5/01/2010 Néocortex ( ) Tronc cérébral ( vivre ) Thalamus Système limbique ( survivre ) Cortex cérébral : aspects macroscopiques Van Essen, J Neurosci, 1997

Plus en détail

COMPETENCES DE FIN GS ACTIVITES DE MATERNELLE COMPETENCES DE FIN CE1 (PALIER 1) S

COMPETENCES DE FIN GS ACTIVITES DE MATERNELLE COMPETENCES DE FIN CE1 (PALIER 1) S COMPETENCES DE FIN GS ACTIVITES DE MATERNELLE COMPETENCES DE FIN CE1 (PALIER 1) S approprier le langage - comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente - nommer avec exactitude un objet,

Plus en détail

L apport des neurosciences

L apport des neurosciences Selon la théorie de Paul McLean 1 L apport des neurosciences On a découvert plus de choses sur le fonctionnement du cerveau entre 1980 et maintenant qu entre le début de l humanité et 1980 La mise au point

Plus en détail

Planification d une activité d enseignement. Les adjectifs pour de la précision!

Planification d une activité d enseignement. Les adjectifs pour de la précision! Planification d une activité d enseignement Les adjectifs pour de la précision! Discipline(s) ou domaine(s) Date : 27 octobre 2008 Cycle : 1 er et 2 e de développement Durée prévue : ± 75 min. Durée réelle

Plus en détail

FICHE OUTIL : LES TROUBLES DES FONCTIONS COGNITIVES (TFC)

FICHE OUTIL : LES TROUBLES DES FONCTIONS COGNITIVES (TFC) FICHE OUTIL : LES TROUBLES DES FONCTIONS COGNITIVES (TFC) Je m interroge : Qu est-ce que les fonctions cognitives? Qu est-ce que les Troubles des Fonctions Cognitives (TFC)? Les conséquences sur la scolarité

Plus en détail

Compétences transversales à développer en mathématique

Compétences transversales à développer en mathématique 1. Analyser et comprendre un message Compétences transversales à développer en mathématique Repérer, reformuler la ou les question(s) explicite(s), implicite(s). Se poser des questions. Recourir à des

Plus en détail

Moi, en plus d être une personne qui est, j ai autre chose qui me caractérise: j ai un TED.

Moi, en plus d être une personne qui est, j ai autre chose qui me caractérise: j ai un TED. Moi, en plus d être une personne qui est, j ai autre chose qui me caractérise: j ai un TED. Ceci fait de moi une personne différente des autres qui n ont pas de TED. Voici des personnes que je connais

Plus en détail

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base

MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique. Le neurone : L unité de base MODULE 6 Le système nerveux central et périphérique Le neurone : L unité de base Le neurone est une cellule spécialisée dans la production et le transport d un influx nerveux (signal ou message) Cette

Plus en détail

PARTIE 4 : L ŒIL CH9 CERVEAU ET VISION I. LA PERCEPTION VISUELLE :

PARTIE 4 : L ŒIL CH9 CERVEAU ET VISION I. LA PERCEPTION VISUELLE : PARTIE 4 : L ŒIL CH9 CERVEAU ET VISION I. LA PERCEPTION VISUELLE : Classe : 1 ère S durée :... la situation-problème Expliquer que la perception visuelle est une construction cérébrale et l apprentissage

Plus en détail

Le cerveau Les relations structures fonctions

Le cerveau Les relations structures fonctions Le cerveau Les relations structures fonctions Laboratoire de Physiologie et de Psychophysiologie Université Victor Segalen Bordeaux 2 Annie Mac Leod C.H.U. Bordeaux 33 Service d Explorations Fonctionnelles

Plus en détail

Le cerveau 1 et le traitement des informations musicales 2

Le cerveau 1 et le traitement des informations musicales 2 Le cerveau 1 et le traitement des informations musicales 2 D après Sousa (2002) 1 et Peretz (2006) 6 Synthèse du dernier cours : talent musical Talent musical : inné ou acquis? Modèle de douance MDDT La

Plus en détail

Physiologie des fonctions cognitives

Physiologie des fonctions cognitives Physiologie des fonctions cognitives Paul Sauleau Service des Explorations Fonctionnelles Neurologiques 19.04.2006 Les principales fonctions cognitives Les mémoires et l apprentissage Les fonctions instrumentales

Plus en détail

Quelques idées pour pallier aux difficultés d apprentissage

Quelques idées pour pallier aux difficultés d apprentissage Quelques idées pour pallier aux difficultés d apprentissage lecture expression orthographe compréhension apprendre décodage écoute Préparé par Margaret-Anne Bélanger-Schaadt, orthophoniste Dans le cadre

Plus en détail

Mouvement volontaire 1

Mouvement volontaire 1 Mouvement volontaire 1 COMPRENDRE LE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU 2 La compréhension des zones cérébrales impliquées dans la motricité a avancé en se basant sur : Dissection post-mortem de sujet sain ou malade

Plus en détail

COMPRENDRE ET ACCOMPAGNER LE DYSLEXIQUE DE L ENFANCE A L AGE ADULTE

COMPRENDRE ET ACCOMPAGNER LE DYSLEXIQUE DE L ENFANCE A L AGE ADULTE Liège, le 20 février 2014 Conférence CPLU COMPRENDRE ET ACCOMPAGNER LE DYSLEXIQUE DE L ENFANCE A L AGE ADULTE Sommaire I. Qu est-ce que lire? II. Qu est-ce qu apprendre à lire? III. IV. Qu est-ce que la

Plus en détail

LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT

LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT LA POÉSIE ET LE DÉVELOPPEMENT COGNITIF DE L ENFANT Sommaire Introduction 1. Le langage 2. La mémorisation 3. La poésie et le développement cognitif Introduction La première mission de l école maternelle

Plus en détail

Contrôle central du mouvement

Contrôle central du mouvement Contrôle central du mouvement Contrôle spinal du mouvement - Moelle épinière. Contrôle des mouvements stéréotypés telles que la marche et la course sans obstacles. Contrôle descendant du mouvement Cerveau.

Plus en détail

Fiche 5 Mémorisation

Fiche 5 Mémorisation Fiche 5 Mémorisation Collège Sismondi 2009 2010 Image synoptique du fonctionnement de la mémoire Source de l image : http://apprendre.free.fr/chapitres/imag-totale-mem.htm 2 Fiche no 5: Mémorisation 1.

Plus en détail

Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire. Catherine Allaire Journée CRTLA 2016

Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire. Catherine Allaire Journée CRTLA 2016 Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire Catherine Allaire Journée CRTLA 2016 Adulte et enfant Structures anatomiques et circuits neuronaux bien connus chez l adulte: Hippocampe, circuits

Plus en détail

LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE

LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE LES SCIENCES COGNITIVES : DES CLÉS POUR COMPRENDRE LES BESOINS DE L'ÉLÈVE N E U R O P S Y C H O L O G U E 1 SOMMAIRE 1) Introduction à la cognition et au fonctionnement cérébral 2) Un exemple du quotidien

Plus en détail

Comprendre les «dys» 1

Comprendre les «dys» 1 Comprendre les «dys» 1 Quand nous sommes en situation d apprentissage Nous activons certaines fonctions de notre cerveau: les fonctions cognitives Être vigilant (auditif, visuel) c est l attention Comprendre

Plus en détail

Neurophysiologie du mouvement

Neurophysiologie du mouvement Neurophysiologie du mouvement La motricité W 2010/7 Février 2011 Corinne Arni Voir un homme bouger ne nous donne aucune indication sur son but, sa motivation, son intention. Objectif du cours : entrer

Plus en détail

APPRENDRE UNE LECON. L élève sera amené à prendre conscience de sa manière d apprendre des leçons et à choisir des stratégies afin de l améliorer.

APPRENDRE UNE LECON. L élève sera amené à prendre conscience de sa manière d apprendre des leçons et à choisir des stratégies afin de l améliorer. 1. Objectif du thème APPRENDRE UNE LECON L élève sera amené à prendre conscience de sa manière d apprendre des leçons et à choisir des stratégies afin de l améliorer. 2. Quelques fondements théoriques

Plus en détail

Le nom et ses amis. (2 e ) Discipline (s) ou domaine (s) de développement : Français, langue d enseignement

Le nom et ses amis. (2 e ) Discipline (s) ou domaine (s) de développement : Français, langue d enseignement Le nom et ses amis (2 e ) Discipline (s) ou domaine (s) de développement : Français, langue d enseignement Date : 9 mars 2010 Cycle : 2e Degré : 3 e et 4 e année Durée prévue : ± 60 minutes Durée réelle

Plus en détail

Découverte 1 Nos intuitions sur le fonctionnement du cerveau sont parfois erronées.

Découverte 1 Nos intuitions sur le fonctionnement du cerveau sont parfois erronées. Quelles sont les découvertes sur le cerveau que les directions d établissements scolaires devraient connaître? Steve Masson Université du Québec à Montréal masson.steve@uqam.ca @SteveMasson Colloque de

Plus en détail

Anatomie interne du cerveau

Anatomie interne du cerveau Anatomie interne du cerveau La morphologie interne du cerveau est complexe, sous le cortex on trouve la substance blanche dans laquelle on trouve de volumineux noyaux. Ce sont des amas de corps cellulaire

Plus en détail

Latéralisation. Aphasie de Broca. Aphasie de Wernicke. Aphasie de Wernicke. Aphasie de conduction. Aphasie de Wernicke

Latéralisation. Aphasie de Broca. Aphasie de Wernicke. Aphasie de Wernicke. Aphasie de conduction. Aphasie de Wernicke Langage et Cerveau I. Découverte des aires cérébrales du langage 1. La neuropsychologie: Etude des aphasies 2. L apport de l imagerie 3. Les données de la stimulation intra-cérébrale II. Bases physiologiques

Plus en détail

Une région particulière du cerveau doit se spécialiser dans le décryptage des lettres et de leurs combinaisons.

Une région particulière du cerveau doit se spécialiser dans le décryptage des lettres et de leurs combinaisons. Partie 3 : Plasticité cérébrale (& Page 360/ 361) Introduction : - Doc 1 page 360 : un cas clinique : l alexie NB : Alexie et dyslexie : les termes «alexie» et «dyslexie» sont fréquemment utilisés pour

Plus en détail

Gabarit de planification d une période au primaire. PHASE 1: Les conjonctions

Gabarit de planification d une période au primaire. PHASE 1: Les conjonctions Gabarit de planification d une période au primaire PHASE 1: Les conjonctions Nom du stagiaire : Nour Benyoucef Jour/Date/Période : 12 mars Local : Groupe 6 e année primaire Description des apprenants :

Plus en détail

Livret scolaire. Ecole maternelle. Nom :...Prénom :.. Petite Section. Moyenne Section Grande Section Année scolaire

Livret scolaire. Ecole maternelle. Nom :...Prénom :.. Petite Section. Moyenne Section Grande Section Année scolaire Livret scolaire Ecole maternelle ---------------------------------- Nom :....Prénom :.. Petite Section Année scolaire Moyenne Section Grande Section Comprendre ce livret Dans ce livret, sont consignées

Plus en détail

Les fonctions du système nerveux central chez l être humain

Les fonctions du système nerveux central chez l être humain Les fonctions du système nerveux central chez l être humain 1.L encéphale: le cerveau, le tronc cérébral, le cervelet 2. Le corps calleux 3. Les artères du cerveau 4.Les protections du cerveau 5.Le lobe

Plus en détail

Système Nerveux TD 5. Système Nerveux Central. Voies motrices

Système Nerveux TD 5. Système Nerveux Central. Voies motrices Licence 2 Système Nerveux TD 5 Système Nerveux Central et Voies motrices Emilie SIMONEAU I. Le SNC Moelle épinière Encéphale Tronc cérébral - mésencéphale - pont - bulbe rachidien Cervelet Cerveau - hémisphères

Plus en détail

Les aires du cortex. Primaires Secondaires Associatives

Les aires du cortex. Primaires Secondaires Associatives Les aires du cortex Primaires Secondaires Associatives Aires Primaires Cortex associatifs Aires primaires sensorielles et motrices Vue latérale Vue médiale Seulement une petite partie du cortex (tiré de

Plus en détail

Projets EPI au collège Villaret 2016/2017

Projets EPI au collège Villaret 2016/2017 Projets EPI au collège Villaret 2016/2017 Thématiques Niveau 5ème Niveau 4ème Niveau 3ème Culture et création artistiques La bande dessinée T3 20h Français Musique L autobiographie T1 20 h Français Le

Plus en détail

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC L aide au travail personnel Animation pédagogique mars 2015 www.ac-dijon.fr Introduction Sondage effectué au Creusot: seulement 5 % des écoles mettent en

Plus en détail

Neurophysiologie du mouvement

Neurophysiologie du mouvement Neurophysiologie du mouvement Anatomie de l encéphale et motricité W 2008/6 - Décembre 2008 Corinne Arni 1 1.1 Protection de l encéphale Dure-mère Artères méningées Feuillet externe périosté : suit la

Plus en détail

Le rôle de la mémoire dans l acquisition de l orthographe. Encodage Chanquoy et al., Encodage. Processus mnésique. Consolidation.

Le rôle de la mémoire dans l acquisition de l orthographe. Encodage Chanquoy et al., Encodage. Processus mnésique. Consolidation. Le rôle de la mémoire dans l acquisition de l orthographe Processus mnésique L encodage Le stockage et la consolidation Brigitte Stanké, Ph.D., MOA et M.Sc., Mathématiques Professeure à l UQTR 1 Le rappel

Plus en détail

Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire

Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire Faire le point pour aider l élève à poursuivre ses apprentissages Première partie Claudine Lachapelle, conseillère pédagogique Commission scolaire du

Plus en détail

Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale. Comment sont commandés les mouvements volontaires?

Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale. Comment sont commandés les mouvements volontaires? Chapitre 16 Motricité volontaire et plasticité cérébrale Comment sont commandés les mouvements volontaires? Chapitre 15 Motricité volontaire et plasticité cérébrale Comment sont commandés les mouvements

Plus en détail

Rééducation d un traumatisé crânien

Rééducation d un traumatisé crânien Rééducation d un traumatisé crânien Le processus de récupération du blessé est complexe et il faut laisser du temps à la rééducation et à la réadaptation avant de se prononcer avec précision sur l état

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Es-tu Complètement Métho? 4 Comment fonctionne le cerveau 6 Comment améliorer notre attention 13. Index des mots clés 94

TABLE DES MATIÈRES. Es-tu Complètement Métho? 4 Comment fonctionne le cerveau 6 Comment améliorer notre attention 13. Index des mots clés 94 TABLE DES MATIÈRES Es-tu Complètement Métho? 4 Comment fonctionne le cerveau 6 Comment améliorer notre attention 3 Comment se motiver 4 2 Comment travailler avec méthode 8 3 Comment coopérer 20 4 Comment

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION PROTOTYPE D ÉPREUVE MATHÉMATIQUE Fin du 1 er cycle du primaire 022-210 MATHÉMATIQUE Fin du 2 e cycle du primaire 022-410 2008 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du

Plus en détail

Souvenirs, souvenirs... Comment optimiser sa mémoire?

Souvenirs, souvenirs... Comment optimiser sa mémoire? 30 avril 2013 Souvenirs, souvenirs... Comment optimiser sa mémoire? A.-C. Juillerat Van der Linden Association VIVA, Lancy Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education, UniGe Consultation Mémoire,

Plus en détail

Partie 1 Dyslexie. Mieux comprendre le cerveau de mon enfant présentant un TDAH, une dyslexie et/ou une dyscalculie pour mieux l aider!

Partie 1 Dyslexie. Mieux comprendre le cerveau de mon enfant présentant un TDAH, une dyslexie et/ou une dyscalculie pour mieux l aider! Mieux comprendre le cerveau de mon enfant présentant un TDAH, une dyslexie et/ou une dyscalculie pour mieux l aider! Steve Masson Université du Québec à Montréal masson.steve@uqam.ca @SteveMasson Conférence

Plus en détail

Quelques avancées récentes en neurosciences cognitives à NeuroSpin

Quelques avancées récentes en neurosciences cognitives à NeuroSpin Quelques avancées récentes en neurosciences cognitives à NeuroSpin Stanislas Dehaene Collège de France, Paris INSERM CEA Cognitive NeuroimagingUnit NeuroSpin Center, Saclay www.unicog.org Unité de NeuroImagerie

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PSYCHOLOGIE

INTRODUCTION A LA PSYCHOLOGIE INTRODUCTION A LA PSYCHOLOGIE PSYCHOLOGIE COGNITIVE NEUROPSYCHOLOGIE Emilie GILSON Psychologue CAMSP de Chartres PLAN Introduction La psychologie cognitive La neuropsychologie Conclusion INTRODUCTION La

Plus en détail

Quelles forces en jeu pour quels enjeux? Académie de La Réunion Avril 2014

Quelles forces en jeu pour quels enjeux? Académie de La Réunion Avril 2014 Fabienne Paulin-Moulard - IGEN allem and Enseigner l allemand aujourd hui Quelles forces en jeu pour quels enjeux? Académie de La Réunion Avril 2014 Texte «L unité de l unité» Situation de communication

Plus en détail

Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches.

Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches. Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches. Plusieurs types de neurones : neurones de projection (glutamatergiques) et interneurones (gabaergiques) Leur prédominance indique le role

Plus en détail

Savoirs essentiels : Connaissances Étude comparative de la société québécoise et d une société non démocratique (Ex : Afghanistan)

Savoirs essentiels : Connaissances Étude comparative de la société québécoise et d une société non démocratique (Ex : Afghanistan) Création d un livre géant Alternatives : Entrevue avec un journaliste ou visite d une salle de rédaction Médias Clientèle visée : Primaire, 3 ème cycle Domaines d apprentissage Discipline Compétence disciplinaire

Plus en détail

C est un acte de communication différé : quelqu un écrit, puis quelqu un lit. Lire permet d accéder à une culture.

C est un acte de communication différé : quelqu un écrit, puis quelqu un lit. Lire permet d accéder à une culture. C est un acte de communication différé : quelqu un écrit, puis quelqu un lit. Lire permet d accéder à une culture. Qu est-ce que lire? Lire = * déchiffrer (identifier les mots, mémoriser du vocabulaire.

Plus en détail

LA MEMOIRE. La mémoire joue un rôle fondamental dans le développement. Sans mémoire, il n'y a pas d'apprentissage.

LA MEMOIRE. La mémoire joue un rôle fondamental dans le développement. Sans mémoire, il n'y a pas d'apprentissage. LA MEMOIRE La mémoire joue un rôle fondamental dans le développement. Sans mémoire, il n'y a pas d'apprentissage. Mémoriser est un processus complexe permettant d'enregistrer et de restituer des informations.

Plus en détail

PROGRAMME. - Les préférences cérébrales et l apprentissage

PROGRAMME. - Les préférences cérébrales et l apprentissage PROGRAMME - Qu est ce qu une motivation? - Relation entre motivation et Choix - 3 formes de motivation - Les différentes Entrées - 3 étapes de la relation (william Schutz) - Lien entre Compétence et Estime

Plus en détail

Survolez le texte et posez-vous des questions

Survolez le texte et posez-vous des questions Survolez le texte et posez-vous des questions Stratégie 2 Consignes : Survolez le texte avant de le lire et répondez aux questions de la colonne de gauche. Avant et pendant la lecture, répondez aux questions

Plus en détail

Le cahier d expériences, un outil au service des apprentissages et de l évaluation formative. Clotilde Marin Micewicz La main à la pâte

Le cahier d expériences, un outil au service des apprentissages et de l évaluation formative. Clotilde Marin Micewicz La main à la pâte Le cahier d expériences, un outil au service des apprentissages et de l évaluation formative Clotilde Marin Micewicz La main à la pâte 1 La main à la pâte: une démarche centrée sur l élève un enseignement

Plus en détail

Logospell.fr Site E Nuyts Savoir Apprendre

Logospell.fr Site E Nuyts Savoir Apprendre 1. PROGRAMME DE FORMATION Logopédagogie Approche E Nuyts La Pédagogie Réaliste Théorie et pratiques Voir aussi Sylvie MARGOTTIN Livres Jeux Stages Logospell.fr Site E Nuyts Savoir Apprendre 06 07 59 98

Plus en détail

Traitement de l information et processus de mémorisation

Traitement de l information et processus de mémorisation Traitement de l information et processus de mémorisation Dans traitement de l information on entend ; mémorisation, raisonnement, conceptualisation, imagination. Le traitement de l info est connu sous

Plus en détail

Que se passe t-il dans le cerveau de l'apprenant quand il est confronté à un problème cognitif?

Que se passe t-il dans le cerveau de l'apprenant quand il est confronté à un problème cognitif? Que se passe t-il dans le cerveau de l'apprenant quand il est confronté à un problème cognitif? Intervention préparée à partir des travaux de... Stanislas Dehaene, professeur au collège de France, psychologue

Plus en détail

SYSTÈME LIMBIQUE ******

SYSTÈME LIMBIQUE ****** SYSTÈME LIMBIQUE Sommaire : AMYGDALE NOYAUX ACCUMBENS HIPPOCAMPE HYPOTHALAMUS THALAMUS NOYAUX GRIS CENTRAUX ****** Le système limbique (du latin «limbus» signifiant «bord») est impliqué dans la mémoire,

Plus en détail

LES PROCESSUS COGNITIFS

LES PROCESSUS COGNITIFS LES PROCESSUS COGNITIFS C C E D 1 8 F É V R I E R 2 0 1 5 C H R I S T I N E C Ô T É 1 LES PROCESSUS COGNITIFS LES TRAITEMENTS PHONOLOGIQUE ET LANGAGIER LE TRAITEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR LES FONCTIONS VISUO-SPATIALES

Plus en détail

SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN CORTEX CEREBRAL

SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN CORTEX CEREBRAL SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE EXPLORATIONS FONCTIONNELLES DU SYSTEME NERVEUX CHU TLEMCEN FACULTE DE MÉDECINE DE TLEMCEN COURS NEUROPHYSIOLOGIE : ohammed yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

Plus en détail

Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN,

Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN, Laurence Guittard IEN - Fabienne Dachet CPCAIEN, Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer Ce domaine s exerce en transversalité. Il recouvre des types de langage, qui sont à la fois des objets

Plus en détail

:: Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité ::

:: Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité :: :: Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité :: A partir de l exploitation pertinente du cas clinique proposé en comparaison aux sujets témoins, ainsi que des clichés d'irm, mettre en évidence

Plus en détail

Planification d une activité d enseignement Mon chat d Halloween

Planification d une activité d enseignement Mon chat d Halloween Planification d une activité d enseignement Mon chat d Halloween Discipline(s) ou domaine(s) Date : 27 octobre 2008 Cycle : 1 er et 2 e de développement Durée prévue : ± 65 min. Durée réelle : ± 55 min.

Plus en détail

Hélène Beaunieux. Les conséquences sur le cerveau de l addiction : un autre frein à la réinsertion sociale?

Hélène Beaunieux. Les conséquences sur le cerveau de l addiction : un autre frein à la réinsertion sociale? Journée régionale d Aquitaine «Addictions, précarité, insertion». 14 mars 2016, Biarritz Les conséquences sur le cerveau de l addiction : un autre frein à la réinsertion sociale? Hélène Beaunieux https://unicaen.academia.edu/hélènebeaunieux

Plus en détail