CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION VICTORINE AUTIER A AMIENS (80)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION VICTORINE AUTIER A AMIENS (80)"

Transcription

1 CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION VICTORINE AUTIER A AMIENS (80) DCE LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE Cahier des Clauses Techniques Particulières Révision : 4 Date : JUIN 2010

2 BETOM ingénierie DCE Page 2/92 S O M M A I R E 1. GENERALITES Présentation du projet Obligations des Entreprises Relation et coordination avec les autres corps d'état Qualification des entreprises Mise en place des matériels Protection des ouvrages Nettoyage du chantier Liste des plans à consulter NORMES ET REGLEMENTS La classification de l'établissement Documents normatifs Normes Françaises et leurs additifs en particulier Principales Normes Européennes RESPONSABILITES - GARANTIES Responsabilités Garanties HYPOTHESE DE CALCULS Eau Froide Sanitaire - Eau Chaude Sanitaire Eaux usées et eaux vannes Eaux pluviales Séparateur débourbeur à graisses et fécules Extincteurs Adoucisseur Niveaux sonores DESCRIPTION DES OUVRAGES Généralités Dispositions générales Installation équipement sanitaire Repérage - étiquettes - schémas Protection des installations Peinture Protection contre la corrosion Etudes et plans des entreprises... 29

3 BETOM ingénierie DCE Page 3/ Synthèse d'exécution Plans de réservations Plans d exécutions Dossier de récolement Type de matériaux constituant les installations Eau froide sanitaire Eau chaude sanitaire Attentes spécifiques à la cuisine Eau froide adoucie Eaux usées - Eaux vannes Eaux grasses cuisine Eaux pluviales Extincteurs Electricité et report d'alarmes Appareils sanitaires LIMITES DE PRESTATIONS Généralités Présentation des échantillons Prestations générales Prestations particulières NETTOYAGE - ESSAIS RECEPTION - FORMATION DU PERSONNEL Généralités Nettoyage et stérilisation des conduites Essais Procédure des opérations préalables à la réception (OPR) et réception Formation du personnel Contrat et maintenance PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Local Technique Tubes Robinetterie et Accessoires Rédigé par : E.RAKOTOARISOA Secrétariat effectué par : D. DEYGAS Vérifié par : Le, visa : Contrôlé par : Le, visa : Ce dossier technique a été : Validé par le Chef de Projet : Nom : K. MAMDOUH Le, visa :

4 BETOM ingénierie DCE Page 4/92 1. GENERALITES 1.1. Présentation du projet Le présent descriptif a pour but de décrire les travaux à réaliser concernant le lot plomberie sanitaire dans le cadre de la construction de l école maternelle située à proximité de l Ecole Elémentaire Marcel Follet à Amiens (80). Les travaux comprennent principalement : la distribution d'eau froide, la production d'eau chaude sanitaire, la distribution de l'eau chaude sanitaire, les évacuations EU EV EP, l'installation des appareils sanitaires et leurs raccordements, les accessoires sanitaires. Il indique les conditions à garantir en fonction des bases de calculs, les clauses de garantie et de réception suivant les conditions de fourniture, d'exécution, de pose et de raccordement. Au présent descriptif sont joints les plans et schémas nécessaires à la bonne compréhension et la réalisation du projet. En cas de difficulté d'interprétation entre les différents documents, les conditions les plus restrictives seront retenues par l'entrepreneur. Les Entreprises soumissionnaires doivent se rendre sur le site pour examiner les installations existantes, visualiser les locaux, les espaces extérieurs, et appréhender les difficultés d'exécution et d'accès Obligations des Entreprises Les entreprises soumissionnaires sont tenues, lors de la remise de leur prix, de signaler les remarques ou anomalies qu'elles pourraient relever dans les documents contractuels constituant le dossier d'appel d'offres. Dans le cas où aucune observation ne serait présentée lors de la remise des offres, l'entreprise adjudicataire ne pourra se prévaloir en cours d'exécution, d'erreurs, d'omissions, de nonconcordance entre les pièces contractuelles, etc., pour demander au Maître d'ouvrage une augmentation du montant du marché de base. L'attention de l'entreprise est attirée sur le fait que les plans des réseaux sont donnés par le Bureau d'etudes à titre indicatif.

5 BETOM ingénierie DCE Page 5/92 L'Adjudicataire devra donc, avant toute exécution de travaux, soumettre à l'approbation du Maître d'œuvre et du Bureau de contrôle, ses notes de calculs, ses plans d'exécution, les fiches techniques des matériaux et matériels à installer. Dans certains cas sur demande du Maître d Ouvrage ou du Maître d Œuvre, une présentation d échantillons pourra être demandée. Il est rappelé que le délai d'approbation des plans par le Maître d Œuvre est de 10 jours ouvrables. L'Entreprise adjudicataire devra donc en tenir compte pour l'élaboration de ses documents techniques Relation et coordination avec les autres corps d'état L'attention de l'entreprise est attirée sur le fait qu'elle doit prendre connaissance de l'ensemble du projet tous corps d'état. Si plusieurs Entrepreneurs sont appelés à concourir à un même ouvrage, chacun d'entre eux doit se tenir au courant de l'ensemble de l'ouvrage, s'entendre avec les autres corps d'état sur ce qu'ils ont de commun, reconnaître par avance tout ce qui intéresse l'exécution des autres travaux, fournir les indications nécessaires à l'exécution de ses propres travaux, s'assurer qu'elles sont suivies. En cas de contestation, il doit en référer au Maître d'œuvre. A cet effet, il devra prévoir la réalisation des plans coordonnés pour ses propres ouvrages et la participation à tous les échanges avec les autres corps d état, afin de remettre entre les mains du Maître d'ouvrage, des installations cohérentes et facilement exploitables. Il sera porté une attention particulière à la démontabilité des matériels. Faute de se conformer aux prescriptions qui précèdent, les Entrepreneurs adjudicataires resteront seuls responsables des erreurs qu'ils pourront commettre et des conséquences qu'elles entraîneront tant pour eux-mêmes que pour les Entrepreneurs des autres corps d'état. De toute manière, le fait d'exécuter sans rien changer aux indications et prescriptions des documents établis et remis par le Maître d'œuvre et le Bureau de Contrôle ne peut, pour un Entrepreneur, atténuer d'aucune façon et en quoi que ce soit, sa pleine et entière responsabilité de mise en œuvre Qualification des entreprises Seront admises à soumissionner pour l exécution des travaux objets du présent lot, les entreprises titulaires des qualifications QUALIBAT suivantes : 5113 : Plomberie sanitaire (technicité supérieure) 5114 : Plomberie et Fluides spéciaux (technicité exceptionnelle)

6 BETOM ingénierie DCE Page 6/92 Les entreprises devront produire, jointe à leur acte d engagement, la photocopie de leur carte de qualification professionnelle et/ou de leur police d assurance obligatoire. Dans le cas où une entreprise ne serait pas titulaire de l une ou plusieurs des qualifications précitées, celle-ci devrait présenter à l agrément du Maître d Ouvrage, une ou plusieurs entreprises sous traitantes titulaires de cette ou ces qualifications Mise en place des matériels Pour tout ce qui concerne les matériels lourds l'entrepreneur du présent lot devra prévoir leur mise en place par ses propres moyens en fonction des cheminements possibles Protection des ouvrages L'Entrepreneur du présent lot se doit de protéger ses ouvrages contre les risques de détérioration jusqu'à leur prise en charge par le Maître d Ouvrage après leurs réceptions. De plus, pendant l'exécution de ses propres travaux, il doit prendre les précautions nécessaires pour ne pas causer de dégradations aux matériaux ou ouvrages des autres Entrepreneurs. Faute de quoi, il sera tenu pour responsable des conséquences pouvant résulter des infractions à ces obligations Nettoyage du chantier L'Entrepreneur du présent lot se doit de laisser le chantier propre et libre de tout déchet pendant et après l'exécution de ses travaux. L Entrepreneur du présent lot se charge de l'évacuation à la décharge publique de ses propres déblais et gravas et doit procéder au nettoyage, à la réparation et à la remise en état des installations qu'il aura salies ou détériorées Liste des plans à consulter Liste des plans Plomberie Numéro Désignation Date Ech. PB01 Plan Rez de Chaussée 1/100 ème PB02 Plan Toiture 1/100 ème

7 BETOM ingénierie DCE Page 7/ Documents annexes à consulter Numéro Désignation Date Ech. RE01 plan de réseaux enterrés 1/100 ème

8 BETOM ingénierie DCE Page 8/92 2. NORMES ET REGLEMENTS 2.1. La classification de l'établissement L'établissement est de type R, 4 ème catégorie avec activité N Documents normatifs Dans son marché, l Entrepreneur devra tenir compte que les installations de Plomberie seront conformes aux règles de l Art. Elles seront obligatoirement soumises aux règlements locaux de la ville de Amiens, au respect des lois, décrets, normes françaises, normes européennes, arrêtés et règlements officiels applicables aux travaux décrits à réaliser à la date de la remise des offres. Si en cours de travaux, de nouveaux textes entraient en vigueur, l Entrepreneur devra en avertir le Maître d Œuvre pour établir un éventuel avenant. Dans tous les cas, l Entrepreneur ne pourra prétendre à la méconnaissance d un texte entrant dans l élaboration du présent programme. A la fin des travaux, l'entrepreneur est tenu de fournir une attestation de conformité de ses installations aux normes et règlements en vigueur. L'Entrepreneur est aussi obligé de mettre en conformité ses installations avec les observations et les mises au point de l'organisme de contrôle choisi par le Maître d'ouvrage. Nota : La liste des documents énumérés ci-dessous n'est pas exhaustive. En particulier, toutes les instructions et règles émanant de services ou organismes officiels font partie des documents à prendre en considération. Normes Françaises, Normes Européennes, Arrêtés, Décrets et circulaires existants au moment de l appel d offres, Règles de l art, interprofessionnelles et syndicales des Entrepreneurs, Prescriptions et demandes qui seront formulées par les Services Publics tels que : DDASS, la DDE, Service d Assainissement, etc... Règlement Sanitaire Départemental type et les circulaires modifiant ce règlement, ainsi qu à celui applicable dans le département, Guide technique N 1 Protection sanitaire des réseaux de distribution d eau destinée à la consommation humaine, édité par le ministère chargé de la santé. Au classement E.A.U et E.P.E Bâtiment de la marque NF. Au Code du travail et au Code de la santé publique. Aux règlements de sécurité contre l incendie du Journal Officiel. A l arrêté du 28 octobre 1994 concernant l isolation acoustique des bâtiments d habitations

9 BETOM ingénierie DCE Page 9/92 Autres règles L'attention de l'entrepreneur est attirée sur le fait qu'aucune modification au marché ne pourra se faire sous prétexte d'ignorance de certaines conditions ou instructions des services ou organismes ciaprès : Pompiers Hygiène Egout Eau de ville Gaz de France Règlement de la Z.A.C PGC du coordonnateur Sécurité Protection Santé S.P.S L'Entrepreneur devra si nécessaire suivre toutes les directives et obtenir l'accord des services ou organismes cités ci-avant Normes Françaises et leurs additifs en particulier Généralités NF A : Galvanisation NF C : Installations électriques à basse tension NF X : Couleurs tuyauteries rigides identification des fluides par couleurs conventionnelles NF S : Mesure du bruit dans une zone habitée en vue de l'évaluation de la gêne de la population NF P : Maçonnerie des toitures et d étanchéité NF P : Travaux d évacuation des eaux pluviales. NF P : Travaux de bâtiment - plomberie sanitaire pour bâtiments à usage d habitation, ces additifs et mémentos. NF P : Règle de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations d évacuation des eaux pluviales. NF P : (Terminologie) Evacuation des eaux usées NF P : Travaux de bâtiment - canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié -eau froide avec pression NF P : Travaux de bâtiment - canalisations en polychlorure de vinyle non plastifié - évacuation des eaux pluviales NF P : Travaux de bâtiment - travaux de canalisations de polychlorure de vinyle non plastifié évacuation d eaux usées et d eaux vannes NF P : Travaux de bâtiment - canalisations en cuivre - distribution d eau froide et chaude sanitaire évacuation d eaux usées, d eaux pluviales, installations de génie climatique NF P : Travaux de bâtiment - travaux d équipement de cuisine (blocs éviers et éléments de rangement) NF P : Canalisations d eau chaude ou froide sous pression et canalisations des eaux usées et eaux pluviales à l intérieur des bâtiments. Règles générales de mise en œuvre.

10 BETOM ingénierie DCE Page 10/92 NF P : Travaux d étanchéité des toitures terrasses avec élément porteur en maçonnerie. NF P : Etanchéité des toitures terrasses avec élément porteur en maçonnerie de pente 5% NF P : Mise en œuvre des toitures en tôle d acier nervuré avec revêtement d étanchéité NF P : Toiture en élément porteur en bois et panneaux dérivés du bois revêtement d étanchéité. NF P : Construction handicapés physiques NF P : Mobilier urbain d ambiance et de propriété - sanitaires publics - classification - spécifications et essais Matériel incendie NF S : Extincteurs d incendie portatifs - Caractéristiques et essais (E) NF S : Extincteurs d incendie portatifs - Première partie (EN 3-1) NF S : Extincteurs d incendie portatifs - Deuxième partie (EN 3-2) NF S : Extincteurs d incendie portatifs - Quatrième partie (EN 3-4) NF S : Extincteurs d incendie portatifs - Cinquième partie (En 3-5) NF S : Extincteurs automatiques fixes individuels pour feux de classe B NF S : Extincteurs d incendie portatifs - Vocabulaire Robinetterie et accessoires NF A et 102 : Clapet NF D : Robinet simple d'appareil sanitaire - vocabulaire NF D : Robinetterie sanitaire - robinets simples et mélangeurs (spécifications techniques générales) NF D : Mitigeurs mécaniques (spécifications techniques générales) NF D : Robinetterie sanitaire - robinets mitigeurs thermostatiques (spécifications techniques) NF D : Robinetterie sanitaire (spécifications générales des régulateurs de jets NF D : Robinetterie sanitaire - accessoires de douche (spécifications techniques générales) NF D : Robinetterie sanitaire dispositifs de vidage des lavabos, bidets et baignoire NF D : Robinetterie sanitaire - dispositifs de raccordement et de fixation pour la robinetterie d alimentation NF D : Robinetterie sanitaire - spécifications générales des revêtements électrolytiques de NI-CR NF E : Compteurs d'eau potable froide (spécifications) NF E : Robinetterie - robinets d'arrêt à soupape (terminologie particulière bâtiment) NF E : Robinet d'arrêt et de puisage (spécifications techniques générales) NF E à 155 : Robinet d'arrêt et de puisage (spécifications techniques générales) NF E à 160 : Robinet de puisage (spécifications techniques générales) NF E à 163 : Robinet de branchement NF E à 538 : Raccords démontables NF P : Robinets d'arrêt à soupape - spécifications techniques générales

11 BETOM ingénierie DCE Page 11/92 NF P : Réducteurs de pression d'eau - spécifications techniques générales NF P : Clapets de non-retour de classe A, contrôlables - spécifications techniques générales NF P : Clapets de non retour de classe B, non contrôlables - spécifications techniques générales NF P : Disconnecteurs BA à zone de pression différentes non contrôlable - spécifications techniques générales NF P : Disconnecteurs CB à zones de pression différentes non contrôlablesspécifications techniques générales NF P : Robinets de puisage à soupape - spécifications techniques générales NF P : Disconnecteurs d'extrémité "HA" - spécifications techniques générales Appareils sanitaires NF C : Aptitude à la fonction des chauffe-eau fixes non instantanés NF C : Appareils électrodomestiques chauffants - chauffe-eau muraux verticaux fixes non instantanés - cotes de fixation et de raccordement aux installations d'eau NF D : Table-évier NF D : Réservoir de chasse mural haut, de capacité nominale de 10 litres NF D : Appareils sanitaires - lavabos en céramique sanitaire NF D : Appareils sanitaires - éviers sanitaires NF D : Lavabos suspendus - cotes de raccordement NF D : Lavabos cotes de raccordement NF D : Urinoirs muraux sans siphon incorporé - cotes de raccordement NF D : Urinoirs muraux - cotes d encombrement NF D : Bacs profonds en céramique NF D : Lave-mains suspendus - cotes de raccordement NF D : Receveurs de douche - cotes de raccordement NF D : Appareils sanitaires - receveurs de douche en matériaux émaillés NF D : Appareils sanitaires - produits en matériaux émaillés pour collectivités NF D : Appareils - lavabos - conditions de montage et d installation pour l insertion des personnes handicapées NF D : Cuvette de WC en céramique sanitaire NF D : Cuvette de WC suspendue à chasse directe et réservoir attenant - cotes de raccordement NF D : Cuvette de WC sur pied à chasse directe et réservoir attenant - cotes de raccordement NF D : Cuvette de WC sur pied à chasse directe et alimentation indépendante - cotes de raccordement NF D : Cuvette de WC suspendue à chasse directe et alimentation indépendante- cotes de raccordement NF D : Equipement sanitaire - cuvette de WC aptitude à l emploi NF D : Equipement sanitaire - cuvettes de WC utilisant moins de 7 litres d eau - contrôle de fonctionnement NF D : Appareils sanitaires - éviers en matériaux émaillés NF D : Eviers de cuisine, cotes de raccordement

12 BETOM ingénierie DCE Page 12/92 NF D : Equipement de cuisine - caractéristiques générales des meubles, éléments et des appareils ménagers pour l'installation de cuisines domestiques Tubes et raccords NF A : Produits de fonderie - Tuyaux et raccords salubres en fonte sans pression - série à emboîtement et bout uni, dite série "EU" NF A : Produits de fonderie - Tuyaux et pièces accessoires en fonte sans pression pour branchement d'assainissement - série à deux bouts unis, dite série "UU" NF A : Tubes en acier - manchons en acier non allié pour tubes filetés au pas du gaz NF A : Tubes en acier - galvanisation à chaud - spécifications du revêtement des tubes et des accessoires tubulaires NF A : Tubes ronds en cuivre à braser par capillarité NF P : Canalisations en amiante-ciment pour réseaux avec pression - tuyaux et joints NF T : Eléments de canalisations en matières thermoplastiques - définitions - dimensions NF T : Tubes en polychlorure de vinyle non plastifié (spécifications générales) NF T : Tubes en polychlorure de vinyle allégé pour installations d'évacuation sans pression des eaux domestiques - spécifications NF T : Tubes et raccords en polychlorure de vinyle non plastifié pour la conduite de liquides avec pression - spécifications NF T : Tubes et raccords en polychlorure de vinyle non plastifié pour installations d'évacuation sans pression des eaux domestiques spécifications Essais des appareils et installations NF D à 509 : Appareils sanitaires NF D , 201 et 202 : Robinetterie NF S à 016 : Mesures des bruits Essais COPREC 2.4. Principales Normes Européennes NF EN : Réseaux d'évacuation sanitaire à l'intérieur des bâtiments partie 1 : prescriptions générales et de performance, partie 2 : système pour les eaux usées, conception et calculs, partie 3 : système d'évacuation des eaux pluviales, conception et calculs, partie 4 : station de relevage d'effluents, conception et calculs, partie 5 : mise en œuvre, essai, instruction de service, d'exploitation et d'entretien. NF EN 1717 : Protection contre la pollution de l eau potable dans les réseaux intérieurs et exigences générales des dispositifs de protection contre la pollution par retour.

13 BETOM ingénierie DCE Page 13/92 3. RESPONSABILITES - GARANTIES 3.1. Responsabilités L'Entrepreneur est pleinement responsable des notes de calculs et plans d'exécution présentés par lui. Il ne pourra en aucun cas présenter des prestations inférieures à celles fixées au présent cahier des charges. L'approbation de ses documents ainsi que les réceptions ne diminuent en rien la responsabilité de l'entreprise. L'Entrepreneur a la responsabilité jusqu'à la réception de l'ensemble de ses ouvrages réalisés y compris notamment les dégâts éventuellement causés par le gel. L'Entrepreneur doit assurer la continuité des approvisionnements des matériaux ou matériels qu'il a à mettre en œuvre. Dans le cas de modifications d'origine, il devra présenter sa demande suffisamment à temps au Maître d'œuvre, il présentera également des échantillons. Tout ouvrage exécuté avec des matériaux non conformes aux prescriptions d'une nature, d'une qualité ou d'une provenance différente de celles acceptées, pourra être refusée par le Maître d'œuvre. L'Entrepreneur sera tenu de contacter les responsables des autres corps d'état pour accord préalable avant exécution, au sujet des différents accidents de parcours, croisement et toutes les incidences qu'ils pourraient y avoir sur son propre corps d'état. Il ne sera admis aucune modification ou plusvalue dans le cas où l'entrepreneur aurait omis ou négligé ces contacts et cette coordination. L'attention de l'entrepreneur est attirée sur le fait qu'il devra indiquer en temps voulu au GROS- OEUVRE, les emplacements et dimensions exacts des trous à réserver dans les planchers, voiles, murs et cloisons. Faute de ce faire, aucun supplément ne pourra lui être payé pour les percements qu'il devrait faire exécuter à sa charge, ni pour les modifications qu'il pourrait en résulter Garanties Les garanties portent sur : L'ensemble des fournitures et travaux, Le fonctionnement des installations et leur conservation. Les garanties impliquent : le remplacement ou la réparation des matériels, les études nouvelles s'il y a lieu, la main d œuvre nécessaire,

14 BETOM ingénierie DCE Page 14/92 les frais annexes pouvant découler de ses interventions au titre des garanties Garantie de fourniture Tout le matériel fourni par l'entrepreneur sera garanti contre tous vices de matière ou de construction pendant la période contractuelle, y compris pour le matériel électrique, à dater de la réception. Cette garantie ne s'applique pas aux conséquences de l'usure normale, ni à celles qui pourraient résulter de la mauvaise utilisation des appareils ou de la non-observation des documents d'exploitation, à condition que ceux-ci aient été fournis en temps utile Garantie de fonctionnement L'installation sera garantie en bon état de fonctionnement pendant la période contractuelle à dater de la mise en marche régulière. Au cours de cette période, l'entrepreneur sera tenu de rectifier tous les défauts de fonctionnement qui apparaîtraient Garantie d'exploitation L'Entrepreneur garantit que les installations réalisées par lui correspondent à toutes les caractéristiques énoncées dans sa proposition. Il s'engage à mettre en état les installations si l'exploitation révélait une non concordance susceptible de nuire à la bonne économie du système ou au confort des usagers Garantie décennale Les garanties décennales prendront date, conformément à la loi et documents d'ordre général annexés au marché. La garantie décennale ne s'appliquera qu'aux tubes encastrés et d'une façon générale, à toutes les parties cachées des installations. Durant la période de garantie, les délais d'intervention ne devront pas excéder 24 heures, en cas d'arrêt ou de fonctionnement des installations empêchant une utilisation normale des locaux. La fin de garantie de l'entreprise ne pourra être prononcée qu'après un fonctionnement normal des installations de la durée contractuelle. L'Entreprise demeure seule responsable des dommages ou accidents causés à des tiers en cours ou après l'exécution des travaux et résultant de son propre fait ou de celui du personnel mis à sa disposition.

15 BETOM ingénierie DCE Page 15/92 Elle devra prouver que son assurance peut couvrir ces risques. L'Entreprise s'engage, qu'en ce qui la concerne, ainsi qu'en ce qui concerne ses sous-traitants et fournisseurs, qu'elle est en possession des licences nécessaires pour les systèmes, procédés ou objets employés, garantissant le Maître d Ouvrage contre tous recours qui pourraient être exercés à ce sujet par des tiers.

16 BETOM ingénierie DCE Page 16/92 4. HYPOTHESE DE CALCULS 4.1. Eau Froide Sanitaire - Eau Chaude Sanitaire Pression eau Pression statique maximale au point de soutirage : 3 bars Pression statique minimale au point de soutirage : 1 bar Pression statique minimum garantie de l eau de ville : bars, Suivant les indications de la compagnie des eaux, Nota : La pression dynamique eau froide ne sera jamais inférieure à la pression dynamique minimale préconisée par les recommandations techniques des fabricants de robinetteries temporisées Débit unitaire Les débits de base minima sont calculés d après le DTU 60.11, paragraphe 2, article : matériel de cuisine suivant prescription du constructeur Vitesses de circulation maximales dans les tuyauteries Adduction d'eau : 2,20 m/s Alimentation de colonne : 2,00 m/s Colonne montante : 1,50 m/s Distribution terminale : 1,00 m/s Température eau sanitaire Température d eau froide prise en compte : 10 C Température de stockage d ECS : 60 C Température de distribution d ECS : 45 C Température de retour d ECS : 40 C Température de distribution d ECS cuisine : 60 C Température de retour d ECS cuisine : 55 C Coefficient de simultanéité Installation individuelle suivant les prescriptions du DTU 6011, paragraphe 2, article 2.12, Installation collective suivant les prescriptions du DTU 6011, paragraphe 2, article 2.2.

17 BETOM ingénierie DCE Page 17/92 Soit en utilisant la formule suivante : y = 0, 8 x 1 Dans laquelle : y est le coefficient de simultanéité x est le nombre d'appareils alimentés en EF ou en ECS Cette formule est valable pour x > 5 si x 5. Se reporter au paragraphe 2.12 du DTU «Installations individuelles». Dans le cas des robinets de chasse, il y a lieu de considérer le fonctionnement suivant : pour 3 robinets installés : 1 seul robinet en fonctionnement, pour 4 à 12 robinets installés : 2 robinets en fonctionnement, pour 13 à 24 robinets installés : 3 robinets en fonctionnement, pour 25 à 50 robinets installés : 4 robinets en fonctionnement, pour plus de 50 robinets installés : 5 robinets en fonctionnement. Le débit ainsi obtenu pour les robinets de chasse est à ajouter à la somme des débits obtenus pour les autres appareils après application du coefficient de simultanéité. Pour la cuisine la formule de simultanéité retenue est la suivante : y = 1,5 x -1 Avec y = 0,15 maxi Cette formule est valable pour x > 5 si x 5. y = Diamètre intérieur des tuyauteries Installation individuelle suivant les prescriptions du DTU 60.11, paragraphe 2, article Installation collective suivant les prescriptions du DTU 60.11, paragraphe 2, article Soit en utilisant la formule de FLAMANT : Eau froide : DJ = 0, V D Eau chaude : DJ = 0, V D

18 BETOM ingénierie DCE Page 18/92 Dans laquelle : D : Diamètre intérieur en mètre J : Perte de charge en mètre de colonne d eau par mètre V : Vitesse en mètre par seconde. Matériel de cuisine suivant les prescriptions du constructeur. Matériel spécifique suivant les prescriptions du constructeur Recyclage d'eau chaude sanitaire Pour le calcul de recyclage eau chaude sanitaire, il sera pris les hypothèses suivantes : température dans les locaux techniques : + 20 C température dans les galeries techniques et vides sanitaires : + 5 C température de départ de l'eau chaude sanitaire : + 60 C température de retour de l'eau chaude sanitaire : + 55 C écart t de température entre le départ et le retour : + 5 C écart t dans les locaux techniques : + 40 C émission du tube lisse non calorifugé à prendre en compte : k = 23 W/m²/ Calories émises ou perdues par m² surface de tube non calorifugé : eau chaude en locaux techniques et gaines : 23 x 40 = 920 W/m² eau chaude en galeries techniques et vides sanitaires : 23 x 55 = 1,265 W/m² Emission du tube lisse calorifugé à prendre en compte suivant les caractéristiques du matériau employé pour son calorifuge. Les déperditions sont calculées en fonction de la surface extérieure des tuyaux considérés Analyses des eaux distribuées Une analyse détaillée sera demandée au début des travaux pour s'assurer de la continuité de la qualité de l'eau distribuée et d'adapter le cas échéant les traitements d'eau Eaux usées et eaux vannes Calcul des réseaux d'évacuation EU EV Les débits de bases des appareils en évacuation et les coefficients de simultanéité seront conformes à la norme NF EN partie 2.

19 BETOM ingénierie DCE Page 19/92 Les vitesses choisies devront assurer l'autocurage des tuyauteries. Le taux de remplissage sera prévu à 5/10 en ce qui concerne les EU et les EV. Le système retenu est : chute indépendante et collecteur commun Unité de raccordement Suivant les prescriptions de la norme NF EN partie 2 système 4 Matériel de cuisine suivant prescription du constructeur Coefficient de simultanéité Pour les bureaux, le coefficient de simultanéité retenu est : 0,5 Pour la cuisine, le coefficient de simultanéité retenu est : 1, Eaux pluviales Calcul des réseaux d'évacuation EP Les descentes d'eaux pluviales ont pour section minimale 80 mm et sont conformes à la norme NF EN partie 3.Les descentes d EP sont intégrés à l intérieur du bâtiment. Les évacuations depuis les descentes jusqu'aux regards VRD extérieurs aux bâtiments sont dimensionnées à partir d'un débit de 0,05 l/s au m² minimum, si le calcul de l'intensité pluviométrique (r) suivant la norme NF EN est supérieure, il sera pris en compte. Il est entendu qu'une canalisation horizontale est d'un diamètre au moins égal à celui de la chute qu'elle reprend. Les vitesses choisies devront assurer l'autocurage des tuyauteries. Le taux de remplissage des canalisations est prévu à 7/10 en ce qui concerne les collecteurs. Le taux de remplissage des canalisations est prévu à 2/10 en ce qui concerne les chutes. Le système retenu est : chute et collecteur indépendant jusqu'à la sortie des bâtiments Séparateur débourbeur à graisses et fécules Cet ensemble répond aux caractéristiques suivantes : le nombre de repas servis par jour donne la taille nonimal de l appareil

20 BETOM ingénierie DCE Page 20/92 Cas de coefficient majorateur Reprise des eaux lessivielles Reprise d eau supérieure à 50 C : 1,3 fois la taille nominale : 1,5 fois la taille nominale 4.5. Extincteurs L'agent extincteur sera approprié à la classe qu'il est destiné à combattre. Les classes de feu sont définies par la norme NF S Nombre d'extincteurs Le nombre minimum d'extincteurs sera déterminé de façon à assurer une action rapide vis à vis d'un début d'incendie et sur les hypothèses suivantes : un appareil de 6l à eau pulvérisée au moins par fraction de 200 m 2 maximum dans les parties communes de telle sorte que la distance maximale à parcourir pour atteindre un extincteur ne dépasse pas 15 mètres, extincteurs poudre polyvalente de 9 kg pour chaufferie et risques particuliers, extincteurs CO 2 de 2 kg pour les risques feu gaz ou électriques Adoucisseur Pour le calcul du dimensionnement des adoucisseurs les données suivantes devront être respectées : la capacité en résine de l adoucisseur devra respecter le rapport : débit instantané de 80 litres/heure par litre de résine, le taux de régénération ne devra pas excéder 125 gr de sol par litre de résine (taux de travail 5 TH/litre de résine), la perte de charge dans l adoucisseur ne devra pas être supérieure à 10 m/ce au débit instantané maximum, le volume de résine devra permettre au moins une régénération par 24 heures Niveaux sonores Atténuation acoustique L'attention de l'entreprise est attirée sur le fait qu'elle doit comprendre dans ses prestations toutes les sujétions, fournitures ou travaux afin de répondre aux exigences de la réglementation. L'arrêté du 25 Avril 2003 fixe à 35 dba (+/- 3 dba) le niveau sonore maximal admis d'un appareil de plomberie situé en fonctionnant à l'extérieur du local.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 09 Plomberie sanitaire Maîtrise

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 31 - Créer un réseau d évacuation eaux usées et eaux vannes 32 - Créer un réseau d alimentation 33

Plus en détail

www.defiscalisation.com

www.defiscalisation.com DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE Commune De Fort de France Quartier Beauséjour Jambette «Domaine de Bélize» 57 Appartements 60 Garages DESCRIPTIF DE VENTE www.defiscalisation.com 1/5 1 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1

RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 RENOVATION DE LOCAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Cahier des charges techniques Rénovation de locaux Services techniques - Page 1 SOMMAIRE 1 - CLAUSES COMMUNES A TOUS LES LOTS P. 3 1.1 DEFINITION

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU Roger Cadiergues MémoCad ns02.a LES EAUX : LOIS, RéGLEMENTS, NORMES ET DTU SOMMAIRE ns02.1. Les cadres réglementaires et normatifs ns02.2. Lois et règlements fondamentaux ns02.3. Equipements sanitaires

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD.

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD. CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD Chemin du stade 39240 ARINTHOD MAITRE D'OUVRAGE Commune d'arinthod Cour de la Mairie 39240 ARINTHOD Tél : 03 84 48 04 78 Fax : 0.3 84 48

Plus en détail

DELTA DORE EXTENSION BONNEMAIN LOT N 15 PLOMBERIE SANITAIRE

DELTA DORE EXTENSION BONNEMAIN LOT N 15 PLOMBERIE SANITAIRE Chapitres / Sous chapitres Page 1 GENERALITES ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 2 1.3 Obligations de l entrepreneur -------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE

DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE DEPARTEMENT DU FINISTERE COMMUNE DE PLOBANNALEC (29740) 10, rue du Bourrelier CONSTRUCTION D UNE MAISON PASSIVE MAITRE D'OUVRAGE Melle CLEMENT et M. LE PAPE Lionel 6, rue du Bourrelier 29740 PLOBANNALEC

Plus en détail

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE

LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 50 - LOT N 7 - PLOMBERIE SANITAIRE 0 - GENERALITES 1 - DEFINITION DES TRAVAUX A REALISER 2 - NOMENCLATURE DES OUVRAGES 3 - EQUIPEMENT SANITAIRE 51-7.0 GENERALITES 7.0.1 : NORMES ET TEXTES REGLEMENTAIRES

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER PRO CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP COMMUNE DE LEUCATE 11 370 REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 NOV 2013 PIECES ECRITES MAITRISE D OUVRAGE Commune de LEUCATE Hôtel de Ville 11370

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF)

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF) Maître d Ouvrage LEGTA de MANCY 410, Montée Gauthier Villars 39015 LONS LE SAUNIER Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF des TRAVAUX (CCTP & DPGF) LOT N 5 REVETEMEMENTS

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER Mars 2011 GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER 2/10 SOMMAIRE I. PRÉAMBULE...3 II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT ET COMPOSITION

Plus en détail

R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS

R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS L E S I M M E U B L E S D H A B I T A T I O N ELEMENTS D'AIDE A LA CONCEPTION ENSEMBLE POUR UN SERVICE DE QUALITÉ Gestionnaire du service public de l eau et de l assainissement

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

CCTP PLOMBERIE LOT 13 PLB04

CCTP PLOMBERIE LOT 13 PLB04 V I L L E D E G R E N A Y MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE Maîtrise d Ouvrage :Ville de Grenay JUIN 2012 APD: http://www.richardschoeller.eu/2011/10/21/mediatheque-estaminet-degrenay/ Maîtrise d œuvre

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail