Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 13 : Chauffage-Plomberie-Ventilation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 13 : Chauffage-Plomberie-Ventilation"

Transcription

1 Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez LOT N 13 : Chauffage-Plomberie-Ventilation Maître d ouvrage Ville de Guipavas Mairie de Guipavas place Saint Eloi Guipavas. Tél. : Fax : Architectes Alain CORRE & Anne GAUTIER-CORRE 181, rue Jean Jaurès BREST Tél. : Fax : E. Mail: Ingénierie générale IDEA Ingénierie 12, rue Amiral Romain Desfossés BREST Tél. : Fax : E. Mail : DCE Janvier 2011

2 SOMMAIRE 1. GENERALITES Objet des Travaux Documents de référence Spécifications techniques Garantie de l entreprise Visite de site Nettoyage DEFINITION GENERALE DU PROJET DESCRIPTIONS DE TRAVAUX PREAMBULE CHAUFFAGE Chaufferie Chaudière gaz à brûleur atmosphérique Panoplie hydraulique chauffage Conduit de fumée Ventilation haute et basse Alimentation en eau Régulation Travaux d électricité Essais et divers Réseau de distribution Radiateurs Plancher chauffant VENTILATION Ventilation simple flux Généralités Ventilation sanitaires maternelle Ventilation Primaire RdC et N Ventilation Sanitaire salle de motricité Ventilation double flux Généralités Ventilation Salle de motricité, salle de repos, salle 1,2,3 et Ventilation Salle d activité Ventilation Garderie Ventilation Salle à manger Ventilation Bureau Hottes office Cuisson Laverie PLOMBERIE Appareils sanitaires Attentes pour le lot équipements de cuisine Origine Eau Froide Origine Eau Chaude Distribution d eau froide et d eau chaude Réseaux d évacuation EU-EV-EP Réseaux pluviales Limites de prestations RECEPTION DES INSTALLATIONS Dossier de recollement Tél. : Fax : /47

3 1. GENERALITES 1.1. Objet des Travaux Le présent cahier des clauses techniques particulières (C.C.T.P.) a pour objet de définir les caractéristiques générales d exécution des travaux d extension et de rénovation de l école Kérafloch rue du Douvez en la ville de Guipavas. Dans la description qui va suivre, le Bureau d'etudes s'est efforcé de renseigner l'entrepreneur du présent lot sur la nature des travaux à effectuer. Mais il convient de signaler que cette description n'a pas un caractère limitatif et que le soumissionnaire devra exécuter comme étant compris dans son prix, sans exception ni réserve, tous les travaux de sa profession, nécessaires à l'achèvement complet de son Lot. Aucune plus value ne sera accordée. La proposition de l'entrepreneur devra obligatoirement comprendre le transport de toutes les fournitures et de main d œuvre nécessaires au parfait achèvement des installations décrites plus loin. En outre, la proposition de prix devra comprendre toutes prestations complémentaires nécessaires à la mise en route et aux essais de fonctionnement. L entrepreneur est invité à prendre connaissance de l ensemble des pièces du dossier d appels offres (CCTP et Plans des autres corps d état). En cas d incertitudes ou lacunes éventuelles du descriptif, l entrepreneur pourra contacter le BET qu il lui fournira les indications nécessaires pour la rédaction de son offre. La mission confiée par le maître d ouvrage au BET à pour objet la réalisation d un CCTP et de plans «projets». Il appartient donc à l entrepreneur de réaliser ses propres plans d exécution et l ensemble des notes de calculs qui devront être soumises à l approbation du Maître d œuvre avant l exécution des ouvrages. L entrepreneur intégrera également dans son offre toutes les recommandations des rapports préalables du bureau de contrôle et du Coordonnateur SPS. Aucune omission ne pourra donner lieu à des travaux supplémentaires. Tél. : Fax : /47

4 1.1. Documents de référence Les travaux seront réalisés conformément aux normes, aux règles de l art et DTU en Vigueur au moment de l exécution des travaux et notamment : Chauffage Ventilation Plomberie : Aux cahiers des charges et règles DTU quand applicables, notamment : DTU 60.5 canalisations en cuivre - distribution d'eau froide et chaude sanitaire, évacuation d'eaux usées, d'eaux pluviales, installations de génie climatique DTU 65.4 Chaufferies aux gaz et aux hydrocarbures liquéfiés DTU 65.9 Installations de transport de chaleur ou de froid et d'eau chaude sanitaire entre productions de chaleur ou de froid et bâtiments DTU Canalisations d'eau chaude ou froide sous pression et canalisations d'évacuation des eaux usées et des eaux pluviales à l'intérieur des bâtiments - règles générales de mise en œuvre DTU Dispositifs de sécurité des installations de chauffage central concernant le bâtiment DTU Isolation des circuits, appareils et accessoires température de service supérieure à la température ambiante DTU 68.1 Installations de ventilation mécanique contrôlée - règles de conception et de dimensionnement DTU 68.2 Exécution des installations de ventilation mécanique DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour bâtiments à usage d'habitation DTU 61.1 Installations de gaz DTU règles de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations d'évacuation des eaux pluviales DTU Canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié : eau froide avec pression DTU canalisations en polychlorure de vinyle non plastifié : évacuation des eaux pluviales DTU canalisations en polychlorure de vinyle non plastifié : évacuation d'eaux usées et d'eaux de vannes DTU 70.1 Installations électriques des bâtiments à usage d'habitation DTU 90.1 Travaux d'équipement de cuisine (blocs-éviers et éléments de rangement) DTU 24-1 Travaux de fumisterie Aux Normes Françaises NF, notamment : NF A Tubes en acier - Tubes sans soudure filetables finis à chaud (septembre 1978) NF A Tubes en acier - Tubes soudés filetables finis à chaud (septembre 1978) NF A Tubes en acier - Tubes sans soudure à extrémités lisses laminés à chaud avec caractéristiques garanties à température ambiante et conditions particulières de livraison (mars 1987) NF A Tubes en acier - Tubes soudés à extrémités lisses du commerce pour usages généraux à moyenne pression (septembre 1978) NF A Tubes en acier - Tubes soudés longitudinalement à extrémités lisses pour canalisations et usages généraux - Aciers inoxydables austénitiques (décembre 1980) Aux documents complémentaires suivants quant applicables : Tél. : Fax : /47

5 Règles de calcul de la RT2005 Arrêté du 24 Mars 1982 et du 28 Octobre 1983 relatif à l aération des logements Arrêté du 2 Août 1977 concernant les règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz combustible Arrêté du 23 Juin 1978 concernant les installations fixes destinées au chauffage et à l alimentation en eau chaude des bâtiments d habitation, de bureaux ou recevant du public. Instruction du 24 Juillet 1987 relative aux prescriptions applicables aux conduites de gaz naturel traversant les parcs de stationnement annexes des bâtiments d habitation La liste ci-dessus n est pas exhaustive et a pour objet de rappeler les principaux textes réglementaires concernant le présent lot. L entrepreneur est réputé connaître les obligations qui en découlent 1.2. Spécifications techniques Qualité et origine des matériaux Tuyauteries et accessoires a) Tube acier Les tuyauteries seront en tube acier noir, qualité tarif 1 jusqu'au sans soudure (tarif 10), au-delà. 50/60, et en acier étiré Les tuyauteries galvanisées pour l'eau froide seront de tarifs 1 et 3. Toutes les tuyauteries, supports et accessoires en acier noir seront recouverts de deux couches de peinture antirouille. Les surfaces traitées seront préalablement brossées et dégraissées. Les canalisations ne comporteront pas de coudes à faible rayon, ni de brusques changements de section. Les assemblages par soudure seront nettoyés de toute trace d'oxyde et de goutte de métal. Tous les appareils, robinetterie et appareils accessoires seront prévus avec raccords démontables. Les canalisations seront posées avec un espacement suffisant pour permettre le démontage ou la pose du calorifuge. Tous les circuits seront parfaitement équilibrés, de telle sorte que les différences entre les débits calculés et les débits réels ne dépassent pas 5 %. L'écoulement d'eau doit s'effectuer sans provoquer de vibrations ni de coups de bélier. Les canalisations seront fixées aux parois à l'aide de supports anti-vibratiles, afin d'éviter toute transmission de vibrations au bâtiment. Ces supports seront facilement démontables et laisseront un jeu nécessaire à la dilatation. Ces supports seront en nombre suffisant pour éviter toute flèche. Pour les fixations des canalisations calorifugées, il sera prévu des dispositifs supplémentaires empêchant toute détérioration du calorifuge sous l'action du poids ou de la dilatation linéaire. Tél. : Fax : /47

6 b) Tube cuivre Les façonnages, raccordements, poses des canalisations et leurs fixations seront conformes au D.T.U de septembre Les tubes seront en tube cuivre rouge écroui sans soudure, conformes à la norme NFA Les tubes encastrés seront sans raccords ou réalisés en tube polyéthylène réticulé (PE-X) posés sous fourreau PVC. Le raccordement se fera par soudure brasure et raccord à brasure capillaire (sauf pour les robinetteries générales et d'appareils), pour le cuivre et par raccords spécifiques pour le PE-X. Le raccordement des appareils sera réalisé en tube cuivre écroui, posé sur colliers à contre partie démontable, avec rosaces vissés sur trous tamponnés. Les tuyauteries comporteront tous raccords utiles (tés, coudes, manchons, réductions, etc.), collets battus, disposés pour permettre le démontage facile et les réparations. Les raccords à souder par capillarité seront à exclure ainsi que tous les assemblages ne permettant pas de démontage des robinetteries des appareils sanitaires et des robinetteries générales situées sur les réseaux. Les canalisations seront posées avec un espacement suffisant pour permettre le démontage ou la pose du calorifuge. Tous les circuits seront parfaitement équilibrés, de telle sorte que les différences entre les débits calculés et les débits réels ne dépassent pas 5 %. L'écoulement d'eau doit s'effectuer sans provoquer de vibrations ni de coups de bélier. Les canalisations seront fixées aux parois à l'aide de supports anti-vibratiles, afin d'éviter toute transmission de vibrations au bâtiment. Ces supports seront facilement démontables et laisseront un jeu nécessaire à la dilatation. Ces supports seront en nombre suffisant pour éviter toute flèche. Pour les fixations des canalisations calorifugées, il sera prévu des dispositifs supplémentaires empêchant toute détérioration du calorifuge sous l'action du poids ou de la dilatation linéaire. Vannes et robinetterie Les vannes seront adaptées aux services demandés et seront du type à boisseau sphérique, ¼ tour. Elles seront munies de plaques indicatrices et devront toujours être parfaitement accessibles. Elles seront munies de presse-étoupes boulonnés et d'un dispositif par portées coniques permettant de remplacer la garniture sans avoir à vidanger la partie du circuit correspondant. Dans l'ensemble, elles seront prévues : o o à tous les branchements sur les canalisations principales, à toutes les pompes, sur l'aspiration et le retour, Tél. : Fax : /47

7 o o o o sur toutes les vannes de régulation pour leur isolement, sur les batteries, sur tous les appareils et accessoires utilisant de l'eau. sur toutes les vidanges des appareils ou circuits d'eau. Chaque fois qu'une vanne devra assurer un réglage, elle sera prévue du type à soupape ou équivalent approuvé. Elles seront prévues : o sur le by-pass de chaque vanne deux voies, o à l'entrée du local technique, o à chaque dérivation principale. Caissons de traitement d'air et de Ventilation Enveloppe L'enveloppe du caisson d'air sera exécutée en tôle d'acier de forte épaisseur (type double enveloppe). Les panneaux seront protégés intérieurement et extérieurement par peinture après nettoyage chimique, phosphatage, rinçage et séchage. Ils seront isolés calorifiquement et phoniquement par un revêtement intérieur en fibre de verre de 25 mm d'épaisseur minimum qui sera protégé par une tôle perforée. Les portes de visite et de démontage seront étanches. Les différents éléments seront assemblés par brides en profilés avec joints d'étanchéité. Filtres Ils seront constitués de cellules identiques et interchangeables, en voile de verre imprégné d'huile ininflammable. Efficacité demandée : 90 % sur particules de 3 Microns au test ROYCO Classement : Norme EU 3. Ventilateurs Les ventilateurs seront sélectionnés dans la gamme offrant le maximum de silence. Ils seront prévus avec des paliers particulièrement silencieux et sélectionnés (paliers lisses ou roulements à rouleaux coniques). Les paliers à bille ne seront pas admis. Les turbines seront équilibrées statiquement et dynamiquement à toutes les vitesses de fonctionnement sur équilibreur électronique, dont les résultats seront fournis au Bureau d'etudes. Les volutes seront renforcées de manière à éviter toute vibration. Les ventilateurs seront entraînés par courroies trapézoïdales en nombre suffisant, deux au maximum. Elles ne seront en aucun cas d'une capacité inférieure à 15 % de la puissance normale du moteur d'entraînement, et la capacité de l'ensemble des courroies moins Tél. : Fax : /47

8 une sera au moins égale à 100 % de la puissance. La vitesse de rotation sera inférieure à 700 tr/mn. Il sera prévu des protège-courroies convenablement fixés. Un orifice sera aménagé, permettant les mesures au compte-tours. Les ventilateurs seront de construction entièrement métallique. Les doubles ventilateurs seront entraînés par un seul moteur avec deux poulies montées en bout d'arbre. Il sera prévu dans ce cas quatre roulements. Pièges à son Les caissons seront du type rectangulaire à éléments. Les casings seront en tôle d'acier galvanisé avec brides de raccordement. Les éléments coulissants comporteront un cadre profilé d'acier galvanisé avec matériaux d'absorption incombustible. Les surfaces exposées à la veine d'air devront résister à l'usure jusqu'à une vitesse de 20 m/s. L'atténuation à obtenir par ces caissons devra être conforme aux impératifs édictés aux bases de calculs. Gaines Les gaines seront en tôle d'acier galvanisé. Les ouvrages auront les épaisseurs suivantes : 0 à 60 cm 8/10e d'épaisseur 60 à 100 cm 10/10e d'épaisseur 100 à 150 cm 12/10e d'épaisseur Toutes les gaines devront être parfaitement lisses et étanches. Tous les coudes seront réalisés avec un rayon intérieur égal à la largeur de la gaine. Un joint plastique sera interposé entre la gaine et le fer. Des registres d'équilibrage seront installés aux endroits judicieux, afin de permettre un équilibrage aisé de l'installation. Ils seront à volets multiples, avec boîte à main pour visite. La vitesse de l'air dans les gaines garantira un écoulement silencieux. Les tracés des gaines et leurs dimensions seront définis afin d'obtenir un maximum d'équilibrage du réseau. Toutes les transformations devront être réalisées pour avoir un minimum de pertes de charge au passage de l'air. Aucun piquage ne devra être supérieur à 90. Les vitesses maximales admissibles dans les gaines sont les suivantes : D125: 2,7m/s D160: 2,8m/s D200: 3,2m/s D250: 3,7m/s D315: 4,3m/s D355: 4,5m/s D400: 5,0m/s Tél. : Fax : /47

9 D450: 5,2m/s D500 : 5,7m/s Bouches Diffuseurs Les bouches en aluminium anodisé destinées à l'extraction et à l'introduction de l'air dans les locaux, seront disposées aux emplacements indiqués dans le projet. Elles devront être sélectionnées pour obtenir un niveau sonore faible et seront toutes munies de registres de réglage et de répartition d'air, le tout ajustable à la main. Elles seront dimensionnées pour assurer une distribution d'air uniforme sans courant d'air, ne créant aucune gêné pour les usagers. Elles seront toutes équipées d'un dispositif de réglage de débit. Régulation Marque : SIEMENS ou équivalent approuvé. Un ensemble complet de régulation automatique sera fourni et installé. L'Entrepreneur devra : o o o o o La fourniture de tous les appareils de qualité et utilisation convenables, l'installation de ces appareils, la préparation de tous les plans, schémas et diagrammes, ainsi que la rédaction d'une note précisant le fonctionnement. Cet ensemble de documents devra être soumis avant toute exécution, à l'approbation des Maîtres d'oeuvre, les essais, réglages ainsi que la mise en route de l'ensemble des dispositifs de régulation, le calcul des vannes de contrôle sera effectué conformément aux recommandations du fournisseur. Repérage Il sera prévu une peinture de repérage des canalisations. Cette peinture sera appliquée soit sur les tuyauteries nues, soit sur les tuyauteries calorifugées. Tous les appareils porteront une étiquette émaillée (ou similaire aussi robuste), posée sur support métallique, indiquant leur fonction. Toutes les étiquettes seront vissées et non collées. Les accélérateurs ainsi que les distributions générales comporteront l'indication de la nature du circuit. Tél. : Fax : /47

10 Accessoires de Contrôle Thermomètre de contrôle de la température de l'eau Thermomètre linéaire, type industriel, à gaine en laiton, à plongeur droit, type fermé pour circuit sous pression, à douille filetée 15 x 21. Montage sur la tuyauterie par l'intermédiaire d'un té spécial pour thermomètre, en fonte malléable. Fourniture d'un bouchon fileté 15 x 21 assurant l'obturation (en cas de démontage du thermomètre), bouchon mâle à tête carrée, à rebord en fonte malléable. Thermomètre à livrer étalonné puis vérifié sur place. Manomètres de contrôle de la pression Manomètre métallique à cadran de 100 mm de diamètre (conforme à la Norme NF pour le diamètre du cadran, le filetage du raccord et la limite supérieure de graduation), gradué de 0 à 5 B, aiguille au centre, avec robinet d'arrêt, de purge et de contrôle, à pointeau, à corps en laiton matricé et muni d'une bride porte-étalon et d'une patte de fixation (robinet type, ou équivalent approuvé). Graduation en B, avec division tous les 5 décibars. Liaison par tube cuivre. Appareil livré complet avec amortisseur à bille, à corps en bronze. Etalonnage à vérifier sur place. Mise en Oeuvre des Ouvrages Tuyauteries Conditions de pose des canalisations Tous les tuyaux seront mis en place sans leur faire subir d'efforts de flexion ou autres et ainsi ne pas détériorés les organes qu'ils relient. Les portes et autres ouvertures seront complètement dégagées. Qu'elles soient posées sur parois ou en élévation, les différentes canalisations, devront être disposées de telle sorte qu'elles se trouvent distantes en tous points de leur parcours les unes des autres ou par rapport à des canalisations déjà existantes de 0,05 m au minimum. Conditions de fixation Toutes les canalisations seront fixées selon les cas à l'aide de colliers et accessoires de fixation définis ci-après. L'espacement des supports sera le suivant : 1,50 m au plus pour les diamètres jusqu'à 20 mm 2,00 m au plus pour les diamètres jusqu'à 40 mm Tél. : Fax : /47

11 3,00 m au plus pour les diamètres supérieurs. Dans le cas où les écartements maxima fixés ci-dessus ne pourraient être effectivement respectés, ils pourront être augmentés mais sans pouvoir excéder une valeur telle que la flèche présentée par la canalisation considérée, entre deux supports, ne dépasse, compte-tenu de la pente, une valeur de 3 mm, ceci afin d'éviter la formation d'une poche. Les colliers de fixation seront toujours très solidement fixés aux parois ou sur leur support, ils seront convenablement ajustés au diamètre du tube à supporter. De plus, le serrage du tube dans le collier (tout en étant modéré) devra être suffisant pour éviter les vibrations d'origines diverses (coups de bélier, pompes, etc.). Dilatation Les effets résultant de la dilatation des canalisations seront absorbés soit par des ouvrages spéciaux, soit par le tracé même de ces canalisations quand cela sera possible. Ces ouvrages seront constitués : Par des lyres placées aux endroits convenables, exécutés en tubes coudés sans soudure ou par des compensateurs de dilatation, Par des points fixes placés entre les lyres. L'Entrepreneur déterminera l'importance et la fréquence des lyres, afin que les contraintes de tube soient admissibles. Fourreaux Dans le cas de traversées de maçonneries (murs ou planchers), les canalisations ou ouvrages devront être placés sous fourreaux dont le diamètre intérieur devra excéder d'au moins 1 cm celui de la canalisation protégée pour permettre la libre dilatation. Ils seront convenablement posés et scellés en place, l'espace entre les tuyaux et les fourreaux sera rempli avec un produit isolant empêchant la transmission phonique. Les fourreaux traversant les planchers et posés près des murs ou des cloisons devront dépasser de 0,05 m le sol fini. Ils seront coupés juste à dimension pour les passages horizontaux. Ces derniers devront permettre une dilatation perpendiculaire à leur section. Les fourreaux devront être nettoyés de toute bavure à leurs extrémités. Percements et raccords Les percements pour passage de tuyaux ou de gaines seront à la charge du présent Lot. Avant la pose du calorifuge des tuyauteries, l'entrepreneur devra s'assurer les services des corps d'état spécialisés pour exécuter les rebouchages, les raccords d'enduits pour restaurer les murs, sols, etc. à leur état initial. L'équipement sera protégé contre les intempéries et les souillures jusqu'à l'achèvement complet des travaux et les extrémités ouvertes des tuyaux seront tamponnées. Tél. : Fax : /47

12 Vidange L'installation devra pouvoir se vidanger en totalité et rapidement. Les diamètres des vidanges seront proportionnels aux quantités d'eau à vidanger en application des indications ci-dessous, permettant un temps d'écoulement d'un quart d'heure environ. Gaines La suspension des gaines circulaires sera réalisée par des colliers boulonnés sur une tige filetée de 8 mm (tout galvanisé) qui seront espacés au maximum de 2,50 m et fixés aux structures du bâtiment. Un joint souple sera interposé entre la gaine et le collier. Les plots anti-vibratiles existants dans le commerce ne seront utilisés qu'après accord du B.E.T. Des plots anti-vibratiles pourront être utilisés. Des registres d'équilibrage seront installés aux endroits judicieux, afin de permettre un équilibrage aisé de l'installation. Ils seront à volets multiples, avec boîte à main pour visite. La vitesse de l'air dans les gaines garantira un écoulement silencieux. Les tracés de gaines et leurs dimensions seront définis afin d'obtenir un maximum d'équilibrage du réseau. Toutes les transformations devront être réalisées pour avoir un minimum de pertes de charge au passage de l'air. Aucun piquage ne devra être supérieur à 90. Les liaisons aux appareils se feront par manchettes souples étanches et insonorisées qui pourront être démontées. Calorifuge La mise en oeuvre du calorifuge sera parfaitement soignée. En particulier, les jonctions entre éléments d'isolation : joints de coquilles, joints de panneaux, doivent être réalisées avec la plus grande rigueur. Chaque tuyauterie sera calorifugée individuellement. L'écran pare-vapeur doit être protégé dans tous les cas par une protection en plâtre. Sur les gaines le pare-vapeur sera réalisé par une feuille d'aluminium soigneusement jointoyée avec un scotch aluminium renforcé. Condition d'exécution des Travaux d'equipement des Tableaux Electriques Tableau électrique - filerie - connexions - étiquettes Tél. : Fax : /47

13 Tous les appareils équipant le tableau électrique devront satisfaire aux prescriptions du Lot Electricité. Mise à la terre des installations électriques Toutes les masses métalliques du tableau électrique, des interrupteurs, boutons poussoirs, etc. seront raccordées au circuit de terre général par l'intermédiaire d'un conducteur réservé à cet effet dans les câbles, l'alimentation ramenant la terre de chaque appareil au circuit de terre du tableau de commande et de contrôle correspondant. C'est ainsi qu'au départ des tableaux, il sera toujours prévu un conducteur supplémentaire dans chaque câble, ce conducteur étant réservé à la mise à la terre du circuit intéressé, sauf en ce qui concerne les départs de contrôle de plan d'eau, ces derniers fonctionnant sous des tensions de services homologuées par les Normes de l'u.t.e. et excluant ainsi leur mise à la terre. Peinture et Repérage Peinture Toutes les parties métalliques devront pouvoir être recouvertes de deux couches de peinture antirouille au minimum de plomb ou au chromate de zinc. Les canalisations et appareils devront être peints en deux couches : la première à l'arrivée sur le chantier, la seconde avant la pose du calorifuge. Les supports métalliques seront particulièrement soignés. Repérage Il sera prévu des étiquettes autocollantes pour le repérage des canalisations. Ces étiquettes seront appliquées sur les tuyauteries nues. La couleur des étiquettes sera déterminée suivant la nature des fluides transportés, conformément à la Norme. Tous les appareils porteront une étiquette émaillée (ou similaire aussi robuste) posée sur support métallique indiquant leur fonction. Toutes les étiquettes seront vissées et non collées. Toutes les vannes porteront une étiquette pendante très solidement attachée, en Plexiglas gravé sur fond de couleur correspondant à la nature du circuit. Tél. : Fax : /47

14 1.3. Garantie de l entreprise La période de garantie de parfait achèvement des ouvrages portera sur une année à compter de la date de réception, conformément à la loi n du 4 janvier Le Maître d Ouvrage se réserve le droit de procéder, pendant la période de garantie, à toutes nouvelles séries d essais qu il jugera nécessaires, après avoir averti l entreprise en temps utile. Durant cette période, l entreprise sera tenue de remédier à tous désordres nouveaux, y compris dans les mêmes travaux, elle devra procéder à ses frais (fournitures et main d œuvre) au remplacement de tout éléments défectueux de l installation. L entreprise disposera d un délai de trente jours, sauf accord contraire avec le Maître d Ouvrage, pour remédier aux désordres dès notification de ceux-ci. Passé de délai, le Maître d Ouvrage, pourra faire exécuter ces travaux aux frais, risques et périls de l Entrepreneur défaillant. Toutefois, cette garantie ne couvrira pas : Les travaux d'entretien normaux, ainsi que les matières consommables, Les réparations qui seront les conséquences d'un abus d'usage, Les dommages causés par des tiers Visite de site L entrepreneur est réputé avoir visité les lieux et avoir une parfaite connaissance de leur état. Il ne pourra en aucun prétendre ignorer certains détails, problèmes ou insuffisance du dossier concernant l état actuel et ses infrastructures Nettoyage Chaque Entrepreneur est tenu, en propre, de ramasser et d évacuer ses propres gravois et cela au fur et à mesure de leur production de façon à ne pas gêner la progression des travaux. Il assurera également un nettoyage général hebdomadaire du chantier. Dans le cas contraire, une entreprise extérieure sera missionnée pour effectuer ce nettoyage ; Cette intervention sera à la charge de l Entrepreneur titulaire du présent lot. Tél. : Fax : /47

15 2. DEFINITION GENERALE DU PROJET L école sera un établissement recevant du public de 4 ème catégorie de type R. Le projet consiste en la restructuration de l école existante et à la construction de bâtiments et l ensemble sera constitué comme suit : Bâtiment existant : o RDC : Cuisine, Salle à manger et garderie. o R+1 : 2 Salles de classe, o Chaufferie (Ancien sanitaires) Bâtiments neufs : o Aile Ouest : Classes de maternelles. Salle de repos. Sanitaires. Locaux ATSEM. o Aile Est RDC : Hall d entrée, avec sanitaires et circulation. Préau. Salle de motricité et locaux annexes. o Aile Est R+1 : Dégagements. Salle des professeurs. Sanitaires. Salle d activité. Le classement de l établissement et des tiers en fonctions des risques est considéré comme un établissement à risque courant. Les locaux à risques particuliers sont les suivants : Chaufferie. Cuisine. Locaux rangements tous niveaux. Les travaux à réaliser sont décomposés selon les lots ci-après : Lot N 1 Désamiantage Ŕ Déconstruction Lot n 2 Terrassement Ŕ VRD Ŕ Aménagements extérieurs Lot N 3 Gros Œuvre Lot N 4 Charpente bois Ŕ Bardage bois Lot N 5 Couverture - Etanchéité Lot N 6 Menuiseries extérieures - Serrurerie Lot N 7 Doublages cloisonnements Lot N 8 Menuiseries intérieures Lot N 9 Plafonds suspendus Lot N 10 Carrelage Ŕ Revêtements de sol Lot N 11 Peinture - Nettoyage Lot N 12 Electricité Lot N 13 Chauffage Ŕ Plomberie Ŕ Ventilation Lot N 14 Cloisons frigorifiques Lot N 15 Equipements de cuisine Lot N 16 Ascenseur Pour une meilleure compréhension, l Entrepreneur est invité à consulter l ensemble des plans et CCTP de tous les corps d états, ainsi que le rapport initial du bureau de contrôle et le PGCSPS. Tél. : Fax : /47

16 3. DESCRIPTIONS DE TRAVAUX 3.1. PREAMBULE Pour clarifier la description des travaux à réaliser, ce chapitre sera décomposé selon les sous paragraphes suivants : 3.2 Chauffage 3.3 Ventilation 3.4 Plomberie Les plans de principe joints au dossier illustrent l étendue des travaux à réaliser. Les ouvrages non décrits dans le présent CCTP et les CCTP des autres corps d états nécessaires à l exécution des ouvrages décrits ci-après seront considérés inclus dans l offre remise par l entrepreneur. Nous attirons l attention de l entrepreneur qu il s agit en parti d un chantier de rénovation et qu il devra intégrer dans son offre des forfaits en prévision de travaux de connexes (Sujétions de raccordement à des ouvrages existants, etc.) de façon à garantir une réalisation parfaite des travaux à réaliser. Tél. : Fax : /47

17 3.2. CHAUFFAGE L entrepreneur prévoira la neutralisation et la dépose des réseaux existants non réutilisés. Bilan de puissance : Départ radiateurs Départ Plancher chauffant W Départ CTA office/cuisine W W TOTAL : W Ce bilan de puissance sera à confirmer par une note de calcul avant exécution par le titulaire du présent lot. Les éléments constitutifs du chauffage seront les suivants : deux chaudières gaz à brûleur atmosphérique, une panoplie hydraulique Chauffage, un conduit de fumée, des ventilations haute et basse, un Réseau Gaz, une alimentation «Eau froide», des équipements de régulations, une armoire électrique associée, émetteurs : radiateurs, panneaux rayonnants et plancher chauffant Ils répondront aux caractéristiques ci-après : Chaufferie Chaudière gaz à brûleur atmosphérique La production de chaleur sera assurée par une chaudière gaz modulante, à condensation, *** CE, constituée d un double échangeur cylindrique en tubes lisses et verticaux Inox 316 L. Son rendement utile atteindra plus de 109% sur PCI selon le taux de charge et la température moyenne de l eau dans la chaudière. Le brûleur, à pré-mélange total, modulera entre 25% et 100% de la puissance. Le système venturi générant le mélange air-gaz, très performant, permettra de fonctionner avec de faibles pressions gaz. Il sera refroidi par un échangeur complémentaire pour abaisser les NOx à une valeur moyenne inférieure à 40 mg/kwh. Les générateurs seront de classe 5 selon la norme EN 656. Cette technologie permettra d avoir de faibles niveaux sonores. Le ventilateur, à vitesse variable, permettra de limiter la consommation électrique et encore plus le bruit généré. Toutes les parois de la chaudière, en contact avec les gaz de combustion, seront en Inox : chaudière sans limite basse de température de retour d eau. Tél. : Fax : /47

18 Deux microprocesseurs intégrés permettront de gérer la variation de puissance, le maintien précis de la température départ chaudière et la sécurité chaudière. Le système permet également la gestion d un réseau chauffage. Il est inter-façable avec des régulations secondaires non fournies. La pression de service sera de 6 bars. Elle sera livrée montée, câblée et testée en usine (certifiée ISO ), prête à fonctionner. La mise en route sera incluse dans le prix de la chaudière et effectuée par le fabricant. La garantie est de trois ans sur la chaudronnerie et deux ans sur les équipements électriques. La chaudière sera équipée d un tableau de commande comprenant : Un interrupteur on-off Un limiteur de température maximum à réarmement manuel Un fusible 2 pré-découpes pour régulations de cascade une interface utilisateur avec écran digital pour programmation et lecture des informations Clapet anti-retour à monter sur le retour installation Transformateur d isolement Pieds de mise à niveau Siphon d évacuation des condensats Deux anneaux de levage Collier de purge avec joints et prise échantillon fumé La chaudière sera équipée d une interface de communication BUS. Un régulateur de pression gaz pour le passage de 300 à 20mbar, ainsi qu un filtre sera intégré au niveau de l alimentation gaz. La mise en service sera assurée par une société agrée par le fabricant en présence des agents des services techniques de la ville Panoplie hydraulique chauffage La panoplie hydraulique comprendra 3 départs à température variable issus d un collecteur raccordé directement à la chaudière. Le collecteur et les départs comporteront au minimum les équipements suivants : Collecteur primaire : Vannes d isolement à boisseau sphérique (Nbre : 2) Pressostat manque d eau avec une plage de réglage de 0.5 à 7bar, avec vanne d isolement (récupéré) Thermomètres «industriels de précision» en aluminium anodisé couleur laiton avec plongeur laiton (Nbre :2) Soupapes de sécurité chauffage en laiton (Nbre : 2) associées à des entonnoirs et un collecteur de raccordement à l égout. Le raccordement sera réalisé en tube fer. Séparateur d air Vannes de vidange à boisseau sphérique (Nbre : 1) Vase d expansion 200L, il sera installé sur le réseau de raccordement du vase une vanne d isolement dont la poignée aura été enlevée. Vanne 2 voies motorisées Tél. : Fax : /47

19 D1 - Départ radiateurs Vanne ¼ tour à boisseau sphérique (Nbre : 3) Vanne de réglage (Nbre : 1) Pompe double à rotor noyé + kit de pression Thermomètres «industriels de précision» en aluminium anodisé couleur laiton avec plongeur laiton (Nbre :2) Vannes de vidange à boisseau sphérique (Nbre :2) Vanne 3 voies (Cf poste régulation) Compteur de calories composé d un intégrateur électronique à micro-processeur - Alimentation par pile Lithium durée 10 ans une paire de sondes d un mesureur de volume à impulsions D2 - Départ plancher chauffant Vanne ¼ tour à boisseau sphérique (Nbre : 2) Vanne de réglage (Nbre : 1) Vanne de by-pass Pompe double à rotor noyé + kit de pression Thermomètres «industriels de précision» en aluminium anodisé couleur laiton avec plongeur laiton (Nbre :2) Vannes de vidange à boisseau sphérique (Nbre :2) Vanne 3 voies (Cf poste régulation) Compteur de calories composé d un intégrateur électronique à micro-processeur - Alimentation par pile Lithium durée 10 ans une paire de sondes d un mesureur de volume à impulsions D3 - Départ CTA Office Vanne ¼ tour à boisseau sphérique (Nbre : 3) Vanne de réglage (Nbre : 1) Pompe double à rotor noyé + kit de pression Thermomètres «industriels de précision» en aluminium anodisé couleur laiton avec plongeur laiton (Nbre : 2) Vannes de vidange à boisseau sphérique (Nbre : 2) Vanne 3 voies (Cf poste régulation) Compteur de calories composé d un intégrateur électronique à micro-processeur - Alimentation par pile Lithium durée 10 ans une paire de sondes d un mesureur de volume à impulsions Les canalisations en chaufferie seront en tube fer NFA ou NFA et recevront 2 couches de peintures anti-rouille. Les percements et calfeutrements le long du parcours des canalisations seront à la charge du présent lot. Calorifuges des canalisations en chaufferie: Tél. : Fax : /47

20 Coquilles de laine de roche : épaisseur 30mm jusqu au Ø26/34 épaisseur 40mm jusqu au Ø50/60 épaisseur 50mm au-delà du Ø50/60 Finition en tôle Supportage : L ensemble du supportage sera de bonne qualité, les colliers recevront une bague isophonique Conduit de fumée Le conduit de fumée pour la chaudière sera à double paroi isolée, réalisée en acier inox conforme aux normes NFD et NFD et à la Directive Européenne des produits de la construction (n 89/106 du ). Les parois seront réalisées en inox 444, l isolant sera d épaisseur 30 mm. L ensemble cheminée comprendra : 1 té de départ avec purge. Le té de purge devra être facilement accessible et démontable pour le ramonage. 1 raccordement de cette purge au réseau d évacuation. Un cône de finition. Des colliers de fixation. Support mural de départ des colliers de sécurité. Des longueurs droites. Haubanage en partie haute et sujétions de fixation, dépassement 1.20 ml mini. L'entrepreneur devra particulièrement veiller au respect des pentes et à l'étanchéité des emboîtements et agrafages. Le raccordement de la chaudière au conduit de fumée se fera par un carneau rigide réalisé en conduit de type double paroi isolée en acier inoxydable 316L d épaisseur appropriée et étanches à l eau de ruissellement (condensats). Le diamètre du carneau sera égal à 1,2 fois le diamètre du conduit de fumée, y compris manchons de raccordement démontables. Le carneau sera réalisé de façon à être parfaitement étanche à l'eau grâce à des joints élastomères. L'évacuation des condensas se fera par les buses des fumées de chaudière. Une trappe de visite sur le carneau devra permettre un accès aisé pour l inspection et le ramonage du carneau Ventilation haute et basse Ventilation haute La ventilation sera réalisée en conduit en inox simple paroi Le conduit comportera les éléments suivants : Elément droit Elément ajustable Coude Tél. : Fax : /47

21 Cône de finition Collier support Pour des raisons architecturales, le conduit sera de la même section et de même hauteur que le conduit de fumée. Ventilation basse Il sera installé une grille pare-pluie en aluminium sur la façade de la chaufferie. RESEAU GAZ EXTERIEUR Depuis le poste de comptage gaz situé rue de Kerafloch, l entrepreneur réalisera l alimentation de la chaufferie équipée de vannes d isolements agrées gaz (une par départ). Cette nourrice sera située dans un coffret ivoire «GAZ» sur socle. Ce coffret sera accolé au poste de comptage. Cette nourrice réalisée soit en cuivre soit en tube fer T10. Le réseau de la chaufferie sera réalisé en tube PE GAZ 4 par le lot VRD. L entrepreneur prévoira les raccordements en amont et en aval du réseau. La remonté sera en tube fer T10 et protégée par un primaire et par de la bande de protection anti-corrosion agréée GDF. La remontée sera sous goulotte de protection en acier Inoxydable jusqu à 2m de haut. Une vanne de coupure sous coffret sous verre dormant sera installée avant la pénétration dans la chaufferie. Le réseau sera peint aux couleurs conventionnelles. L entrepreneur prévoira l ensemble des appareillages et équipements nécessaires à une pose parfaite : Les canalisations de jonction (poste->nourrice & nourrice-> départs) Les raccords PE/FER et/ou Cuivre/Fer Les étiquettes de signalisation Etc. L entrepreneur aura également la fourniture et la pose d un fourreau type PTT F40mm posé en tranchée entre le comptage en limite de propriété et la chaufferie. L entrepreneur aura le raccordement de l émetteur d impulsion du poste GDF à la Télégestion (l émetteur d impulsion sera fourni par GDF). RESEAU GAZ INTERIEUR Depuis la vanne de coupure gaz extérieure au niveau de la chaufferie, l entrepreneur raccordera la chaudière. Les équipements seront les suivants : Réservoir tampon (la réserve sera dimensionnée suivant la règle du 1000 ème ) Vanne gaz ¼ tour pour la coupure générale gaz en chaufferie, facilement accessible (Nbre :1) Vanne d isolement agrée gaz (Nbre : 1) Détendeur (Nbre : 1) Manomètre gaz, facilement accessible (maxi 1.6m du sol), y compris robinet spécial gaz ¼ tour d isolement Tél. : Fax : /47

22 Les canalisations seront en tube fer 10 et recevront 2 couches de peintures anti-rouille. Le réseau sera peint en jaune orange moyen (Norme NFX08-100), y compris le repérage par bandes colorées rose ainsi que le sens d écoulement du gaz par flèches sur support adhésif Alimentation en eau Depuis le réseau existant en chaufferie, l entrepreneur réalisera le réseau d alimentation en eau de la panoplie de chauffage. Elle comportera au minimum les équipements suivants : Vannes d isolement à boisseau sphérique (Nbre :1) Filtre à tamis en laiton Disconnecteur à zone de pression réduite contrôlable. Il sera raccordé à l égout. Un manomètre avec vanne d isolement Un compteur EF Un robinet de puisage au dessous du regard chaufferie Le dispositif de remplissage sera judicieusement implanté pour la lecture du manomètre et devra être facilement accessible. L entrepreneur devra la mise en place d une étiquette gravée, à proximité du remplissage, indiquant la capacité en eau et la pression de service de l installation. Exemple : Capacité en eau : X m³ Pression de service : X bars Régulation I) Régulation Fonctionnalité attendue : Les départs seront régulés en fonction de la température extérieure et de l ambiance. Les régulateurs seront communicants et ses applications seront préprogrammées. Les équipements de régulation pourront être les suivants : D1 Ŕ Départ radiateurs Régulateur Vanne 3 voies Servo-moteur Sonde extérieure Sonde départ radiateur Sonde d ambiance Tél. : Fax : /47

23 D2 - Départ plancher chauffant Régulateur Vanne 3 voies Servo-moteur Sonde extérieure (commune au départ N 1) Sonde départ radiateur Thermostat de sécurité D3 - Départ CTA Office Régulateur Vanne 3 voies Servo-moteur Sonde extérieure (commune au départ N 1) Sonde départ radiateur Sonde d ambiance La sonde d ambiance type boule noire sera placée sous un couvercle grillagé de protection des panneaux rayonnants. Primaire Sonde de température départ chauffage Sonde de température retour chauffage Travaux d électricité Depuis le coffret DTU situé en façade de la chaufferie, l entrepreneur réalisera une armoire regroupant l ensemble des protections et automatismes (horloges, temporisations, etc.) nécessaires à l ensemble des équipements de la chaufferie. Cette armoire intégrera également les régulateurs et le module de télégestion. Les caractéristiques des liaisons et de l armoire électriques seront les suivants : Caractéristiques des liaisons électriques : Les chemins de câble seront métalliques de type CABLOFIL, ils seront reliés à la terre Les câbles de puissance seront de type U 1000 R2V Les câbles de raccordement des sondes seront de type SYST1 2 paires 9/10 ème Les câbles de liaisons bus seront de type blindé LIYCYP 2x2x0.75 Pour les locaux techniques les câbles seront installés sous conduits IRO Dans le cas de saignées les conduits seront de type ICT ( les saignées et rebouchages sont à la charge du présent lot) En cas d impossibilité d encastrement les câbles seront placés sous goulotte blanche PVC Caractéristiques de l armoire électrique: Commandes et Protections Interrupteur général tétrapolaire à commande extérieure Répartiteurs assurant l étoilement des départs Parafoudre en tête des équipements de régulation Tél. : Fax : /47

24 Protections bipolaires et tétrapolaires par disjoncteurs magnétothermiques Contacteurs à relais thermiques pour la protection des moteurs Temporisations Intégration des régulateurs Transformateurs V Marché forcée Prise 220V avec protection Signalisation en façade d armoire Interrupteur de commande Voyant de tension Bouton test lampes Voyants type LED indiquant le fonctionnement des éléments Repérages : Schéma électrique à disposer dans l armoire dans un rangement prévu à cet effet Repérage de la filerie par anneaux dilophanes Repérage des borniers Repérage des protections par étiquettes gravées Repérage en façade des commandes et de signalisations par étiquettes gravées L entrepreneur prévoira 20 % de place disponible à prévoir à l'intérieur de l'armoire Essais et divers Après avoir réaliser les essais, l entrepreneur fournira au maitre d ouvrage une fiche faisant apparaître l ensemble des essais : Réglage des régulateurs Réglage des vannes d équilibrage Etc. Un schéma de principe plastifié de la chaufferie sera affiché en fin de chantier. L entrepreneur installera également un pupitre de maintenance avec coffret dans lequel il déposera un exemplaire des DOE. L entrepreneur devra le repérage de l ensemble des chaudières et des circuits de distribution par mise en place de plaquettes porte étiquettes sur les tuyauteries, avec indications des réseaux et des sens de circulation. Exemple : CIRCUIT RADIATEURS DEPART Il devra également l ensemble des repérages réglementaires (chaufferie GAZ, canalisation gaz, coupure d urgence GAZ chaufferie, etc). Tél. : Fax : /47

25 Réseau de distribution Depuis la chaufferie, l entrepreneur réalisera 3 réseaux de distribution distinct (voir les différents départs ci-dessus). Les canalisations en chaufferie seront en tube fer NFA ou NFA et recevront 2 couches de peintures anti-rouille. En dehors de la chaufferie, l entrepreneur aura le choix en du tube fer, du tube cuivre ou du tube PER. Les percements et calfeutrement le long du parcours des canalisations seront à la charge du présent lot pour les bâtiments existants. Elles seront conformes aux spécifications techniques. Les réseaux passant en enterré à l extérieur seront de type bitube préisolé. Le tube sera en polyéthylène réticulé, l isolation en mousse de polyuréthane (conductivité thermique 0.032W/mk), et la gaine de protection en PE. NOTA : Aucune distribution ne sera tolérée dans la chape. Calorifuges : Manchon de mousse : 13mm pour les canalisations en faux plafond. Manchon de mousse : 19mm pour les canalisations en locaux non chauffé. Supportage : L ensemble du supportage sera choisi dans la gamme MUPRO, les colliers recevront une bague isophonique Radiateurs Il y aura 2 modèles de radiateurs. Le modèle N 1 aura et répondra aux caractéristiques suivantes : Face avant non irriguée pour éviter les brûlures Type Panneau en acier Peinture époxy blanc RAL 9010 Garantie 10ans NF 144/047 Version horizontale Localisation : Salle de restaurant et Garderie Le modèle N 2 aura et répondra aux caractéristiques suivantes : Type Panneau en acier Peinture époxy blanc RAL 9010 Garantie 5ans NF EN 442 Version horizontale Localisation : Office et sanitaire office Tél. : Fax : /47

26 Equipements des radiateurs : Soit robinet thermostatique à dilatation de liquide type SENSO de chez COMAP (Seul la tête est à prévoir pour le modèle N 1 car le corps thermostatique est intégré) Soit robinet à simple réglage (pour sanitaire et dégagement) Coude ou té de réglage Robinet de vidange Consoles de fixation à visser Purgeur manuel à commande à clé Tél. : Fax : /47

27 Plancher chauffant L ensemble de la maternelle, salle de motricité, salle 3 et 4, salle d activité et administration sera traité par un plancher chauffant. Ce plancher comportera les éléments constitutifs suivants : Une isolation périphérique constituée par une bande de mousse en polyéthylène réticulé à cellules fermées, elle ceinture en continu la partie basse des murs et cloisons (face adhésive) - sur une hauteur de 150 mm (épaisseur de 7 mm, avec bavette) Une isolation thermique et acoustique des planchers par des dalles à plots en polystyrène à cellules fermées : Dalle sur sous sol : o Epaisseur totale dalle (semelle + plots) 82 mm ( ) o Résistance thermique certifiée CSTBat 1.70 m².k/w o Conductivité thermique λ = 0, 033 W/m.K o Pelliculage en PS o Classe de compressibilité et acoustique certifiée CSTBat : SC1 a2 A Ch o Compressibilité selon NF P ,5 mm o Pas de pose Multiples de 5 cm Tube en polyéthylène réticulé par procédé électrophysique DN 20 x 1,9 o Conforme à la NFT : série S5 o De classe 2, avec Avis Technique du CSTB n 14/ et certification Le tube sera à dérouler en escargot (spirale double inversée) Répartiteurs équipés de robinets de vidange, purgeurs automatiques, thermomètres, vanne d'arrêt sur les départs avec filtre visitable en charge et vanne d'arrêt sur le retour, de raccords à sertir. Chaque boucle sera munie d'un robinet d'isolement et d'un robinet d'équilibrage/isolement avec dispositif de mémorisation. Ces ensembles seront situés audessus du sol brut (environ 0,60 m). Les ensembles répartiteurs seront inclus dans des coffrets métalliques. Adjuvant plastifiant béton Accessoires : Un thermostat d ambiance filaire asservie à des thermo moteur 24V seront à prévoir pour les locaux (y compris liaisons thermostat-thermo moteur et liaisons TD-thermomoteur) : L entrepreneur réalisera une nourrice de départ au niveau de la buanderie qui alimentera l ensemble des répartiteurs. L entrepreneur communiquera la réservation nécessaire au lot gros œuvre Tél. : Fax : /47

28 Schéma de principe plancher chauffant NOTA : Aucune distribution ne sera tolérée dans la chape. Tél. : Fax : /47

29 3.3. VENTILATION Les travaux de ventilation consistent à : l installation de système simple flux avec un groupe d extraction associé à des réseaux de gaines et de bouches d extraction : o Ext.1 : Sanitaires maternelle o Ext.2 : Sanitaire primaire RdC et N+1 o Ext.3 : Sanitaire Salle de motricité l installation de système double flux avec échangeur associés à des réseaux de gaines, de bouches d extraction et de diffuseurs. o L ensemble des locaux non traité en double-flux. l installation de hottes associées à des extracteurs et à des réseaux de gaines : o Hotte laverie o Hotte cuisson Les principaux éléments répondront aux caractéristiques ci-après : Ventilation simple flux Généralités Les principaux éléments répondront aux caractéristiques ci-après : Groupe d extraction Le groupe d extraction aura les caractéristiques suivantes : Enveloppe : Caisson réalisé en tôle galvanisée avec une isolation acoustique en laine minérale de 50mm M0. Piquages de raccordement avec joints à lèvre en caoutchouc. Panneau supérieur démontable par 2 grenouillères Faible encombrement Ventilateur : Centrifuge à action à accouplement direct. Motorisation : Moteur incorporé, monophasé 230 V/50 Hz/IP 44. Accessoires : Interrupteur de proximité Manchettes souples M1 Supportage Etiquette de repérage L entrepreneur se rapprochera de l entrepreneur titulaire du lot Plafond pour réaliser un accès aisé de façon à permettre la maintenance des groupes. Tél. : Fax : /47

30 L entrepreneur aura a sa charge le raccordement électrique depuis les câbles laissés en attente par le titulaire du lot électricité. Gaines d extractions Les gaines seront en tôle d acier galvanisé. Elles seront circulaires ou rectangulaires en cas de problèmes de passage de poutres. Elles seront dimensionnées de façon à ce que le niveau sonore soit en conformité avec le NR 35. Le supportage sera réalisé par l intermédiaire d accessoires de bonne qualité (rails, etc.). Des registres à pelles assureront l équilibrage du réseau. Les traversées des parois (dalles et cloisons) seront exécutées avec interposition d un matériau résilient. Ces matériaux entoureront complètement l élément traversant et dépasseront de 2cm minimum de chaque coté de la paroi. Les réservations seront ensuite rebouchées au mortier pour les cloisons lourdes, et au plâtre pour les cloisons légères, sur toute l épaisseur de la paroi. L étanchéité sera parachevée par un joint acrylique. De façon générale les gaines seront conformes aux spécifications techniques. L entrepreneur aura à sa charge l ensemble des carottages et calfeutrement nécessaire pour les bâtiments existants. Clapet coupe-feu 2 H Les clapets coupe-feu seront circulaires avec un corps en acier galvanisé, Une lame sera en en matériau réfractaire sans plâtre ni amiante. Pour faciliter le scellement, le mécanisme sera déporté. Le clapet sera certifié NF. Le mécanisme sera auto-commandé (évolutif vers télécommandé). Ils seront positionnés au travers de plancher et au droit des locaux à risques (Murs CF). Sortie en toiture Le rejet d air vicié sera réalisé de la façon suivante : Mise en place d un fourreau de sortie en toiture Mise en place d une sortie composée d un conduit de raccordement circulaire, d une costière en plomb, d un capot pare-pluie en aluminium peint et d un grillage antivolatile en acier galvanisé Les travaux d étanchéité sont à la charge du lot étanchéité Bouches d extraction Les bouches d'extraction autoréglables auront un régulateur constitué d'un volet rigide protégé par une grille amovible assurera un débit constant pour une variation de pression de 50 à 160 Pa. Elles seront fixées par une manchette. Les bouche seront en polystyrène blanc et auront des caractéristiques de maintien du débit et acoustiques testées en laboratoire. Entrée d air: Les entrées d'air seront autoréglables et répondront à la NRA. Les caractéristiques aérauliques et acoustiques seront testées en laboratoire suivant les normes NFP et NFE La fourniture des EA et leur dimensionnement sont au présent lot, et leur pose sont à la charge du lot menuiseries extérieures Tél. : Fax : /47

31 Ventilation sanitaires maternelle a) Répartition des bouches LOCAUX Débit total m³/h Nbre de bouches Débit unitaire m³/h Sanitaire matrenelle WC Vestiaires TOTAUX b) Groupe d extraction : Ext.1 : Q=390m³/h c) Sotie de toiture : Ø200 d) Entrée d air La compensation d air nécessaire sera réalisée par un transfert d air issu en toiture. La prise d air neuf sera positionné dans le plénum du faux-plafond. Des grilles de transfert en aluminium à mailles fixes non raccordées seront installées dans le faux-plafond des sanitaires. Les travaux d étanchéité sont à la charge du lot étanchéité Ventilation Primaire RdC et N+1 a) Répartition des bouches LOCAUX Débit total m³/h Nbre de bouches Débit unitaire m³/h RdC N TOTAUX b) Groupe d extraction : Ext.2 : Q=570m³/h c) Sotie de toiture : Ø250 Tél. : Fax : /47

32 d) Entrée d air La compensation d air nécessaire sera réalisée par un transfert d air issu en toiture. La prise d air neuf sera positionné dans le plénum du faux-plafond. Des grilles de transfert en aluminium à mailles fixes non raccordées seront installées dans le faux-plafond des sanitaires. Les travaux d étanchéité sont à la charge du lot étanchéité f) Clapet coupe feu : Ø200 : 1u Ventilation Sanitaire salle de motricité a) Répartition des bouches LOCAUX Débit total m³/h Nbre de bouches Débit unitaire m³/h WC TOTAUX 90 2 b) Groupe d extraction : Ext.3 : Q=90m³/h c) Sotie de toiture : Ø125 d) Entrée d air La compensation d air nécessaire sera réalisée par un transfert d air issu en toiture. La prise d air neuf sera positionné dans le plénum du faux-plafond. Des grilles de transfert en aluminium à mailles fixes non raccordées seront installées dans le faux-plafond des sanitaires. Les travaux d étanchéité sont à la charge du lot étanchéité Tél. : Fax : /47

33 Ventilation double flux Généralités Les principaux éléments répondront aux caractéristiques ci-après : Centrale double flux La centrale double flux répondra aux caractéristiques ci-après Chassis : Chassis portant en profilés extrudés en aluminium avec angles en polypropylène renforcé. Enveloppe : Panneaux démontables en acier zingué d'épaisseur (10/10 mm) avec isolation thermo-acoustique 10 mm en élastomère13 mm Piquage circulaire muni de joint à double lèvre en caoutchouc. Montage horizontale Accès par le dessous. Ventilateurs centrifuge action double ouïe à entraînement direct. Bornier de raccordement placé directement sur la face extérieure du panneau Echangeur à plaques : échangeur statique à flux croisés, en aluminium à haute efficacité 80% Filtre : 2 filtres G4 sur glissière extractible par la face inférieure sur la version horizontale. By-pass Accessoires : o Interrupteur de proximité o Variateur de vitesse électronique o Manchettes souples aspiration et refoulement o Etiquette de repérage o Supportage antivibratile o PACK régulation Sonde de gaine Sonde d ambiance Horloge digitale Boîtier de commande Câble pour boîtier de commande Commande du By-pass L arrêt d urgence de la ventilation de confort double-flux sera placé dans le bureau du hall RdC. Réseaux d extraction et d insufflation : Depuis la centrale double flux, l entrepreneur réalisera un réseau de soufflage, de reprise, de rejet d air et de prise d air neuf. Les gaines seront en tôle d acier galvanisé. Elles seront rectangulaires et/ou circulaires. Elles seront dimensionnées de façon à ce que le niveau sonore soit en conformité avec le NR 35. Le supportage sera réalisé par l intermédiaire d accessoires de bonne qualité ( rails, etc.). Les réseaux de gaine de soufflage et d air neuf seront isolées extérieurement pour les gaine intérieures, par l intermédiaire de laine de verre revêtu d une feuille aluminium renforcé d une grille de verre, classement M0 épaisseur 25mm. Les traversées des parois (dalles et cloisons) seront exécutées avec interposition d un matériau résilient. Ces matériaux entoureront complètement l élément traversant et dépasseront de 2cm minimum de chaque coté de la paroi. Les réservations seront ensuite rebouchées au mortier pour les Tél. : Fax : /47

34 cloisons lourdes, et au plâtre pour les cloisons légères, sur toute l épaisseur de la paroi. L étanchéité sera parachevée par un joint acrylique. De façon générale les gaines seront conformes aux spécifications techniques. L entrepreneur aura à sa charge l ensemble des carottages et calfeutrement. Silencieux De façon à garantir un niveau de pression acoustique de 33 db (A) à 3m des diffuseurs, des silencieux à baffles seront positionnés en aval de la CTA (1 au soufflage et 1 à la reprise). Clapet coupe-feu 2 H Les clapets coupe-feu seront circulaires avec un corps en acier galvanisé, Une lame sera en en matériau réfractaire sans plâtre ni amiante. Pour faciliter le scellement, le mécanisme sera déporté. Le clapet sera certifié NF. Le mécanisme sera auto-commandé (évolutif vers télécommandé). Ils seront positionnés au travers de plancher et au droit des locaux à risques (Murs CF). Sortie en toiture Le rejet d air vicié et la prise d air seront réalisés de la façon suivante : Mise en place d un fourreau de sortie en toiture Mise en place d une sortie composée d un conduit de raccordement circulaire, d une costière en plomb, d un capot pare-pluie en aluminium peint et d un grillage antivolatile en acier galvanisé Les travaux d étanchéité sont à la charge du lot étanchéité Grille de reprise La grille de reprise aura un format de dalle 600x600 et sera à quadrillage fixe et incliné. Elle sera en aluminium peint en blanc, et raccordé via un plénum. Diffuseur Les diffuseurs seront circulaires, à multi cônes réglables afin de modifier la portée et parfaitement adapté au montage pour faux plafond.ils seront en Aluminium finition blanc RAL 9010 et raccordé via un plénum isolé Ventilation Salle de motricité, salle de repos, salle 1,2,3 et 4 a) Répartition des grilles de reprises et diffuseurs Grille de reprise : 1u Grille de soufflage : 1u Ins.1 : Q=550m³/h Ext.1 : Q=550m³/h Ventilation Salle d activité a) Répartition des grilles de reprises et diffuseurs Tél. : Fax : /47

35 Grille de reprise : 1u Grille de soufflage : 1u Ins.1 : Q=550m³/h Ext.1 : Q=550m³/h Ventilation Garderie a) Répartition des grilles de reprises et diffuseurs Grille de reprise : 1u Grille de soufflage : 1u Ins.1 : Q=300m³/h Ext.1 : Q=300m³/h Ventilation Salle à manger a) Répartition des grilles de reprises et diffuseurs Grille de reprise : 2u Grille de soufflage : 2u Ins.1 : Q=1100m³/h Ext.1 : Q=1100m³/h Ventilation Bureau a) Répartition des grilles de reprises et diffuseurs Grille de reprise : 1u Grille de soufflage : 1u Ins.1 : Q=30m³/h Ext.1 : Q=30m³/h c) Clapet coupe-feu : CF Ø250 Nbre 2-Salle d activité CF Ø315 Nbre 2-salle 3 et 4 CF Ø500 Nbre 2-Dégagement RdC Tél. : Fax : /47

36 Hottes office Cuisson Hotte double flux La hotte permettra d'assurer l'extraction de la chaleur et des polluants ainsi que l introduction d air (filtré et réchauffé en hiver) à basse vitesse dans la zone de cuisson. Une lèvre placée sur la face interne, permettra la création d un rideau d air inductif sur la base de 10 % du débit introduit. Ce rideau d air contribuera à empêcher la chaleur et les polluants de s échapper du volume de cantonnement. La compensation dans la cuisine se fera par des diffuseurs. Principales caractéristiques : Hotte adossée verticale à hauteur constante 550 Faces filtres, façade hotte, aube directionnelle, réglette mobile, déflecteur, platine luminaire en acier inoxydable Joues latérales en acier inoxydable brossée une face Tôle arrière et supérieure capteur, tôle de recouvrement en acier galvanisé Hotte équipé entièrement de filtres Filtre cadre inox, tricot galva Purge bouchonnée inox Ossature tubulaire en acier galvanisé, munie d écrous sertis M8, permettant de recevoir directement les tiges filetées aux emplacements nécessaires à la répartition optimale des masses Mousse d isolation M1, épaisseur = 20mm Luminaires Dimension : 3m50x1m325x0.55m Le supportage de la hotte sera réalisé par l intermédiaire d accessoires MUPRO (rails, etc.) ou de qualité équivalente. -Tourelle pour extraction situé sur la toiture coté cours Nord Débit : 3800m3/h -Centrale de soufflage 3000m3/h, caisson double peau avec virole et registre de réglage sur réseau de gaine situé dans les combles, un clapet coupe-feu sera disposé à la traversé du plancher entre les combles et le 1 er étage -Batterie Eau Chaude 12kw 2 rangs sur air préchauffé soufflé dans l office : 1500m3/h -Air induit sur hotte double-flux: 1500m3/h a) Hotte Laverie La hotte aura les caractéristiques suivantes : Hotte spécial laverie Hotte à hauteur constante pour un volume de cantonnement maxi. Construction autoportante sans fixation apparente ni arrête vive pour un nettoyage sans risque de coupure. Equipée en toiture d écrous sertis M8 et de pattes de fixation. 4 faces apparentes en inox 18/10 AISI 304 2B finition brossé SB. Finition inox brossé grain 220 sur demande. Joues sans marques apparentes telles que rivets et goujons. Faces supérieure en acier galvanisé. Filtres à chocs inox M0 397x472x25 mm. Tél. : Fax : /47

37 Gouttière périphérique. Organe de purge et bouchon en inox - fileté Gaz. Dimension 1000x1000x500h Ventilateur Ventilateur double ouïe à action à moteur incorporé. Moteur IP 55 classe F, mono 230/50 Hz équipé d une protection thermique (conforme art GC 18). Boîtier de raccordement électrique étanche IP55. Refoulement vertical. Débit 1000m³/h Accessoires : Variateur de vitesse en facade Bandeau d habillage en inox Luminaires Le supportage de la hotte sera réalisé par l intermédiaire d accessoires de bonne qualité (rails, etc.). b) Réseaux d extraction Les gaines seront en tôle d acier galvanisé. Elles seront circulaires ou rectangulaires. Elles seront dimensionnées de façon à ce que le niveau sonore soit en conformité avec le NR 35. Le supportage sera réalisé par l intermédiaire d accessoires de bonne qualité (rails, etc.). Les traversées des parois (dalles et cloisons) seront exécutées avec interposition d un matériau résilient. Ces matériaux entoureront complètement l élément traversant et dépasseront de 2cm minimum de chaque coté de la paroi. Les réservations seront ensuite rebouchées au mortier pour les cloisons lourdes, et au plâtre pour les cloisons légères, sur toute l épaisseur de la paroi. L étanchéité sera parachevée par un joint acrylique. Des trappes de visites de 3dm² minium seront positionnées tous les 3 m et à chaque changement de direction. Le rejet d air vicié et la prise d air seront réalisés de la façon suivante : Mise en place d un fourreau de sortie en toiture Mise en place d une sortie composée d un conduit de raccordement circulaire, d une costière en plomb, d un capot pare-pluie en aluminium peint et d un grillage antivolatile en acier galvanisé Les travaux d étanchéité sont à la charge du lot étanchéité c) Travaux d électricité L entrepreneur aura à sa charge une armoire électrique et liaisons électriques associées. Cette armoire regroupera l ensemble des commandes, des protections et des éléments d automatisme et de régulation des équipements de traitement d air de la zone office : Insufflateur hotte cuisson Extracteur cuisson Hotte laverie Caractéristiques des armoires électriques: Commandes et Protections Interrupteur général tétrapolaire à commande extérieure Répartiteurs assurant l étoilement des départs Parafoudre en tête des équipements de régulation Protections bipolaires et tétrapolaires par disjoncteurs magnétothermiques Tél. : Fax : /47

38 Contacteurs à relais thermiques pour la protection des moteurs Temporisations Intégration des régulateurs Transformateurs V Marché forcée Prise 220V avec protection Signalisation en façade d armoire Interrupteur de commande Voyant de tension Bouton test lampes Voyants type LED indiquant le fonctionnement des éléments Repérages : Schéma électrique à disposer dans l armoire dans un rangement prévu à cet effet Repérage de la filerie par anneaux dilophanes Repérage des borniers Repérage des protections par étiquettes gravées Repérage en façade des commandes et de signalisations par étiquettes gravées L entrepreneur prévoira 30 % de place disponible à prévoir à l'intérieur de l'armoire. L entrepreneur aura à la sa charge l ensemble des liaisons électriques en aval de ses armoires y compris la pose des télécommandes, la fourniture et pose des interrupteurs de proximité, les liaisons bus, etc. nécessaires au parfait achèvement de son installation. Caractéristiques des liaisons électriques : Les chemins de câble seront métalliques de type CABLOFIL, ils seront reliés à la terre Les câbles de puissance seront de type U 1000 R2V Les câbles de raccordement des sondes seront de type SYST1 2 paires 9/10 ème Les câbles de liaisons bus seront de type blindé LIYCYP 2x2x0.75 Pour les locaux techniques les câbles seront installés sous conduits IRO Dans le cas de saignées les conduits seront de type ICT ( les saignées et rebouchages sont à la charge de l entrepreneur) En cas d impossibilité d encastrement les câbles seront placés sous goulotte blanche PVC L entrepreneur raccordera les équipements suivants depuis les câbles laissés en attente par le titulaire de l électricien : Armoires cuisine Luminaires des hottes de l office (cuisson et laverie) Tourelle de la cuisson La fourniture et pose des interrupteurs de proximité pour les extracteurs sont à la charge du présent de l entrepreneur. Tél. : Fax : /47

39 3.4. PLOMBERIE Appareils sanitaires Les appareils sanitaires et accessoires à installer sont les suivants : Repère A : Ensemble WC suspendu avec Abattant : Cuvette suspendu en porcelaine Réservoir de chasse sur bati support Abattant double à charnière INOX Localisation : Sanit Adulte hall Nbre : 1 Sanit F RdC Nbre : 1 Sanit G RdC Nbre : 1 Dégagement salle de motricité Nbre : 1 Sanit G ETAGE Nbre : 1 Sanit F ETAGE Nbre : 1 Dégagement étage Nbre : 1 Total : 7 Accessoires pour WC suspendu pour PMR Barre d appui relevable 770m en tube inox époxy blanc Barre d appui coudée à 135 alu époxy blanc Repère B : Ensemble WC : Cuvette «Classique» avec Abattant : Cuvette sur pied en porcelaine Réservoir de chasse attenant double flux 3/6L + robinet d arrêt Abattant double à charnière INOX Localisation : Sanitaire Fille RDC Nbre : 1 Sanitaire Garçon RDC Nbre : 2 WC Office Nbre : 1 Total : 4 Repère C : Lavabo pour PMR Lavabo autoportant sur console pour PMR Robinetterie EF seul à bec orientable Localisation : Hall RDC Nbre : 1 Sanitaire Fille RDC Nbre : 1 Sanitaire Garçon RDC Nbre : 1 WC salle motricité Nbre : 1 Sanitaire Garçon Etage Nbre : 1 Total : 5 Tél. : Fax : /47

40 Repère D : Lavabo Eaux froide Lavabo autoportant sur console à bonde à grille, dimension 600x470mm Robinetterie EF seul temporisée Localisation : Sanit G RDC Nbre : 2 Sanit F RDC Nbre : 2 Total : 4 Repère E : Ensemble WC : Cuvette «Maternelle» Cuvette sur pied en porcelaine hauteur 310mm Réservoir indépendant haute position à déclenchement pneumatique, y compris tuyau de chasse Localisation : Sanit F RdC Nbre : 3 Sanit maternelle Nbre : 5 Total : 8 Repère F : Lavabos collectifs type Auge Lavabo collectif en céramique, y compris console et couvre-joint Jeu de deux consoles Bonde à grille chromée avec siphon en polypropylène Robinetterie temporisée EF seul (NF-IB-E3-A2-U3) nbre : 2 Localisation : Sanitaire près maternelle Nbre : 10 Total : 10 Repère G : Evier à encastrer 1m20x0.5 : Evier à encastrer en Inox 18/10-2 Cuves - 1 égouttoir - Dimension 1.2mx0.5 (plan hors lot) Robinetterie mitigeuse à bec orientable (NF-IB-E1-C1-A2-U3) Localisation : Sanitaire près maternelle Nbre : 1 Total : 1 Repère H : Urinoirs : Urinoir en porcelaine en applique Robinetterie temporisée y compris tubulure Localisation : Sanitaire près maternelle Nbre : 4 Total : 4 Accessoires pour urinoir Séparateur d urinoir suivant plan architecte Repère I : Vasque Eaux froide Vasque à encarter sur plan de travail Robinetterie EF seul temporisée Tél. : Fax : /47

41 Localisation : Vestiaire RDC Nbre : 1 Total : 1 Repère J : : Kitchennette : Cuisinette MELAMINE 120 cm blanche avec : 1 évier en inox F17 type CER, 1 cuve, 2 plaques électriques, 1 meuble bas de 60 cm en mélaminé une porte avec joue, 1 réfrigérateur à enchasser 55 cm 140 litres. Armoire basse 60 cm, corps et étagère en mélaminé blanc, une porte et une joue en mélaminé blanc. Charnières invisibles et verins réglables. Evier cuisinette à poser, réversible, en inox F17 lisse 120 cm avec 1 cuve, 1 égouttoir, 1 bonde trop plein avec siphon, 2 plaques électriques intégrées (diamètre W chacune). Réfrigérateur 55 cm 2* à enchasser, volume brut 142 litres, dégivrage semi-automatique, blanc, charnières inversibles, classe B Robinetterie : Mitigeur avec bec orientable Localisation : Bureau ATSEM Nbre : 1 Salle des maîtres Nbre : 1 Total : 2 Repère K : Lave mains d angle Eaux froide Lave-mains autoportant sur console à bonde à grille Robinetterie EF seul temporisée Localisation : WC Office Nbre : 1 Total : 1 Repère L : Lave mains Eaux froide Lave-mains autoportant sur console à bonde à grille Robinetterie EF seul temporisée Localisation : WC Salle motricité Nbre : 1 Total : 1 Repère M : Lave-mains pour PMR Lave-mains autoportant sur console pour PMR Robinetterie EF seul à bec orientable Localisation : WC salle professeur Nbre : 1 Sanitaire Fille Etage Nbre : 1 Total : 2 Tél. : Fax : /47

42 Les appareils seront de couleur blanche, l entrepreneur prévoira l ensemble des appareillages et équipements nécessaires à une pose parfaite : Visserie Inox Bonde Siphon Joints de silicone Renfort dans les parois Etc. Sauf en cas d impossibilité technique, les tuyauteries seront encastrées. Tous les appareils sanitaires ou bloc sanitaire seront isolés par des vannes ¼ tour à boisseau sphérique. Les vannes seront repérées par une étiquette autocollante fixée sur l ossature du faux plafond. Tél. : Fax : /47

43 Attentes pour le lot équipements de cuisine L entrepreneur devra la fourniture et la pose de vannes en attentes pour le lot équipements de cuisine. Le raccordement des équipements est à la charge du lot équipements de cuisine. RACCORDEMENTS Rep. Nbre Désignation EF EC EU PREPARATION 13 1 Table du chef Ø15/21 Ø15/21 Ø Lave mains Ø15/21 Ø15/21 Ø Centrale de désinfection Ø15/21 Ø15/21 LAVERIE 27 1 Table entrée laveuse Ø15/21 Ø15/21 Ø Laveuse à capot Ø15/21 Ø15/21 Ø Centrale de désinfection Ø15/21 Ø15/21 Self L entrepreneur prévoira un mitigeur pour les centrales de désinfection Origine Eau Froide L origine de l eau froide se fera depuis le réseau laissé en attente dans la chaufferie par le lot VRD. Depuis cette attente, l entrepreneur prévoira une vanne pour l arrivée générale, ainsi qu un compteur EF, un clapet anti-pollution type EA et un réducteur de pression. Un compteur sera mis à l intérieur du logement. Il réalisera une nourrice avec 6 départs dans la chaufferie : - Chaudière - Office - Différents bloc vestiaire et sanitaire Origine Eau Chaude L origine de l eau chaude se fera depuis les ballons ECS électrique fournis, posés et raccordés par l entrepreneur et répondant aux caractéristiques suivantes : Résistance stéatite IP25 Cuve en acier émaillé Garantie 3 ans sur la cuve et 1 an sur les composants Accessoires : Raccords diélectriques Siphon Groupe de sécurité Trepied Localisation : Dans rangement office : Capacité 300L Dans salle des maîtres et Atsem: Capacité 15L sous évier L entrepreneur prévoira le raccordement électrique depuis les attentes laissées par l électricien. Tél. : Fax : /47

44 Distribution d eau froide et d eau chaude L entrepreneur réalisera un réseau de distribution EF et ECS. Les réseaux réalisés en tube cuivre seront conformes aux spécifications techniques. S il le juge plus intéressant, la distribution pourra être réalisée en PEX. Les réseaux circuleront en faux plafond et en plinthe. Les antennes terminales seront encastrées. Des vannes d isolement seront installées aux endroits judicieux ainsi que des antibéliers. Les réseaux extérieurs seront en PE adduction d eau, les tranchées sont au lot VRD. Calorifuge réseaux en faux plafond. EF: Calorifuge anti-condensation type manchon de mousse Ep=9mm ECS : Calorifuge type manchon de mousse Ep=13mm Supportage : L ensemble du supportage sera de bonne qualité, les colliers recevront une bague isophonique Les réseaux eau froide des sanitaires extérieurs auront une mise hors gel par ruban chauffant autorégulant. Il répondra aux caractéristiques suivantes : Puissance nominale : 10 W/m à 5 C Température max. d'exposition : 65 C Longueur max. circuit : 100 m (20 A) Réseaux d évacuation EU-EV-EP L entrepreneur du présent lot aura à sa charge toutes les canalisations d évacuation en tube P.V.C. type M1 NF, des appareils sanitaires en élévation, en vide sanitaire et en plinthes et se raccordera sur les canalisations en attente en dalle réalisé par le gros œuvre pour les bâtiments neuf, et prolongera les canalisations à 1 m du bâtiment pour les bâtiment existants. Elles seront conformes aux spécifications techniques. L entrepreneur aura également à sa charge la fourniture de ventilation primaire au lot étanchéité. Les reprises d étanchéité sont à la charge du lot étanchéité. L ensemble des carottages pour les bâtiments existants est à la charge du présent lot. Les collecteurs d évacuation seront en P.V.C M1 NF et auront une pente minimum de 2 cm/m et seront pourvus de tés de dégorgement à tous les changements de direction. Ces tés seront facilement accessibles. Les canalisations devront pouvoir supporter une mise en charge éventuelle et cela sans qu il y ait de dégradation des joints. Les raccordements des chutes ou des appareils aux collecteurs se feront obligatoirement par des culottes ou embranchements mais jamais par des tés. Tous les tuyaux seront munis des raccords nécessaires, coudes, culottes, réductions, siphons, tampons hermétiques, permettant un dégorgement aisé des canalisations. Toutes les fois que cela sera nécessaire, les canalisations d évacuation seront sous fourreau (traversée de plancher, etc.) Les appareils sanitaires seront raccordés aux collecteurs en tube P.V.C M1 NF. Ils seront équipés de tés de dégorgement installés de façon accessible. Les WC seront évacués par l intermédiaire de pipes en P.V.C Réseaux pluviales Tél. : Fax : /47

45 L entrepreneur du présent lot aura à sa charge toutes les canalisations d eaux pluviales intérieures depuis les moignons laissés en attente par le lot étanchéité jusqu aux attentes en dalle laissé par le lot gros oeuvre. Elles seront conformes aux spécifications techniques, y compris dans le préau. Tél. : Fax : /47

46 4. Limites de prestations Présent lot Expressions de besoins pour les attentes électriques Fourniture des fourreaux, costières, crosse, etc. nécessaires aux installations du présent lot Expressions des réservations Expressions de besoins pour les attentes EU Ŕ EVŔ EP en dalle Carottages pour passage de gaines dans bâtiments existants Lot gros œuvre - VRD : Réseau EU Ŕ EVŔ EP en dalle et extérieure Réseau GAZ extérieur Attentes EU Ŕ EVŔ EP Socle pour douche Lot Electricité Attentes suivant expression des besoins Lot Menuiseries extérieures Pose des entrées d air Lot Cloison Coffrage coupe feu du conduit de fumée et de la ventilation hautes de la chaufferie passant dans le local rangement et local CTA. Lot couverture-étanchéité Moignon EP Descente EP extérieure Etanchéité des sorties de toitures Pose des fourreaux Pose des ventilations primaires Lot peinture Peinture des gaines apparentes (salles de restaurants et salle de sport) Lot faux plafond Trappe d accès en sous face des caissons d extraction et CTA Lot charpente bois et metallique : Réseau EU Ŕ EVŔ EP en dalle Lot menuiserie intérieure : Fourniture et pose de plan pour les vasques et éviers Lot carrelage : Siphon de sol (y compris pour douche PMR) Lot revêtement de sol : Ravoirage pour passage des canalisations au niveau du plancher chauffant Tél. : Fax : /47

47 5. RECEPTION DES INSTALLATIONS La réception d'une installation est une remise officielle de l'installation entre les mains de l'utilisateur, après que l'installateur ait effectué une vérification de conformité et remis un dossier technique. La vérification de conformité a pour but de s'assurer que l'installation remplit effectivement les fonctions pour lesquelles elle est prévue, dans le respect des prescriptions de la présente règle. La vérification de conformité a lieu à la mise à disposition. Les vérifications et les réceptions intermédiaires des supports seront faites en présence des différents corps d états ci dessous : Lot N 1 Démolition - Gros œuvre, Lot N 4 Menuiseries extérieures Ŕ Serrurerie 5.1. Dossier de recollement Ce dossier sera remis au plus tard un mois après la décision de réception des ouvrages. Celui-ci doit comprendre l ensemble des pièces nécessaire à la compréhension claire du projet. Au préalable un exemplaire sera remis à la Maîtrise d œuvre pour avis et avant toute diffusion. La présentation définitive du dossier de récolement se fera sur deux types de supports à savoir : Support papier, en 4 exemplaires papiers dont 1 exemplaire reproductible (original). Support informatique en 1 exemplaire sur Cdrom aux formats de type DWG, XLS, DOC, etc pour l ensemble des pièces constitutives du dossier. Le dossier de récolement comprenant les éléments suivants : Les plans de récolement conforme aux exécutions. Les procès verbaux des matériaux avec leurs localisations. Les notes de calcul et résultats d'essais. Les notices techniques et descriptives et d entretien des matériaux. Les consignes d'exploitation et de maintenance : établissement des DIUO. Les résultats de la vérification de conformité. Les plans seront également fournis sur support informatique sous format dwg. ********* Tél. : Fax : /47

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du CODRAY 32, rue du Gord 28630 LE CODRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE CODRAY LOT N 10

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

THERMACOME / VIVRACOME

THERMACOME / VIVRACOME THERMACOME / VIVRACOME Planchers chauffants hydrauliques Descriptifs - Types DBAT 05/2005 267 F - Réf. ACOME : 991197-1 - Plancher chauffant et rafraîchissant THERMACOME avec dalles d'isolation à plots

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE

LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE EXTENSION DE 2 CLASSES + PREAU - ÉCOLE THIMERT-GATELLES DCE janv 2011 Lot 7/1 LOT N 7 CHAUFFAGE GAZ - VMC PREAMBULE : L'entreprise établira son offre en 2 parties distinctes : 1 Tranche ferme : Préau :

Plus en détail

Travaux d Aménagement de la Mairie

Travaux d Aménagement de la Mairie Maître d'ouvrage COMMNE DE FRESNAY L EVÊQE 3, Rue de la Mairie 28 310 FRESNAY L EVÊQE Travaux d Aménagement de la Mairie 3, Rue de la Mairie 28 310 Fresnay l Evêque Phase PRO - DCE Lot n 5 : CHAFFAGE VENTILATION

Plus en détail

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez LOT N 16 : Ascenseur Maître d ouvrage Ville de Guipavas Mairie de Guipavas place Saint Eloi 29490 Guipavas. Tél. : 02 98

Plus en détail

INRA. RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH. Chauffage C.D.P.G.F. PRO

INRA. RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH. Chauffage C.D.P.G.F. PRO Département de LA HAUTE GARONNE Commune de SAINTMARTIN DU TOUCH Site de St MARTIN DU TOUCH Maître d ouvrage INRA Opération RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH Chauffage C.D.P.G.F. Cadre de

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24 Devis Marché passé selon la procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE N Désignation U Qté Prix Unitaire Montant HT 08 LOT CHAUFFAGE GAZ VENTILATION 08.1 OBJET 08.2 GENERALITE 08.2.5 Renseignements et documents à fournir : DOSSIER D'EXECUTION et DES OUVRAGES EXECUTES 08.2.5.2

Plus en détail

Cahier des clauses techniques Particulières

Cahier des clauses techniques Particulières Cahier des clauses techniques Particulières REMPLACEMENT DES GENERATEURS GAZ LOT N 1 secteur 401 - Fleury Les Aubrais (45400) : HP 0506-17 et 19 rue Gabriel Péri 12 logements collectifs LOT N 2 - secteur

Plus en détail

Quantité proposée TOTAL.

Quantité proposée TOTAL. CCTP Mars 2015 - Page 2/12 1 - DESCRIPTION D PROJET Pour mémoire PM 0,00 TOTAL DESCRIPTION D PROJET 0,00 Euros HT 2 - INTERVENTIONS PREALABLES 21 - Principe général Pour mémoire PM 0,00 PRINCIPE GENERAL

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES

DOSSIER RESSOURCES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES BEP INSTALLATION DES SYSTEMES ENERGETIQUES ET CLIMATIQUES EP1 PREPARATION D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DOSSIER RESSOURCES Ce dossier comporte 10 pages format A3 numérotées de 1/10 à 10/10 Session EP1 2012

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur 1. GENERALITES L'ensemble doit satisfaire aux normes suivantes: NBN D 50.001 NBN EN 308 Exigences PEB NBN S 01-400-1 (confort acoustique) Réglementation

Plus en détail

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics.

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage au Presbytère. PROCEDURE

Plus en détail

Double flux Dee Fly Cube. Double flux Dee Fly Modulo. Ventilation individuelle Réseaux. Valeur rendement 90 % Valeur rendement 85 %

Double flux Dee Fly Cube. Double flux Dee Fly Modulo. Ventilation individuelle Réseaux. Valeur rendement 90 % Valeur rendement 85 % Ventilation individuelle Réseaux Double flux Dee Fly Cube Air insufflé (intérieur) Air rejeté (extérieur) Air extrait (intérieur) Air neuf (extérieur) Valeur rendement 90 % Double flux Dee Fly Modulo Valeur

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.)

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.) Vesoul, le 04 juillet 2012 OPH DE HAUTE SAONE 26 RUE FLEURIER 70000 VESOUL --------------------------------------------------- OPERATION --------------------------------------------------- RENOVATION DE

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Fiche produit GAS 210 ECO PRO GAS 210 ECO PRO Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Les points forts en résumé. GAS 210 ECO PRO Remeha GAS 210 ECO PRO La chaudière Gas 210 ECO Remeha

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ECOLE EMILE GERBAULT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 22 MARS 2010 DIRECTION DES BÂTIMENTS 6 place François Mitterrand Tél : 02 47 45.85.85 37270 MONTLOUIS SUR LOIRE Fax : 02 47 45.15.74 CHAUFFAGE

Plus en détail

Désignation Unit. Qté Prix unitaire en. Sous-total : TRAVAUX DE DEPOSE

Désignation Unit. Qté Prix unitaire en. Sous-total : TRAVAUX DE DEPOSE Désignation Unit. Qté Prix unitaire en 1 - TRAVAUX DE CHAUFFAGE ET RAFRAICHISSEMENT THERMODYNAMIQUE 1.1 - TRAVAUX A REALISER DANS LA PHASE N 1 : 1.1.1 - TRAVAUX DE DEPOSE : Dépose et l évacuation hors

Plus en détail

LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP

LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP 2006 1 Accueil Le matériel Mise en oeuvre Mise en service 2 Accueil 3 Accueil Généralités Description Distribution de la chaleur Différents types de pose 4 Généralités

Plus en détail

GAINES ET CONDUITS DE VENTILATION

GAINES ET CONDUITS DE VENTILATION GAINES ET CONDUITS DE VENTILATION 1. Conduit circulaire spiralé En acier galvanisé conforme aux normes NF P 50 401. En acier inoxydable qualité alimentaire En aluminium conforme aux normes NF A 02 104

Plus en détail

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION Préconisations concernant l'électricité : Traversées du plancher bas (sur terre-plein) Mise en place d'un joint mastique acrylique extrudé sur toute la périphérie de l'élément

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DESCRIPTION D UN CIRCUIT DE CHAUFFAGE A EAU CHAUDE LE SENS DE LA PENTE LE RADIATEUR EN FONTE

Plus en détail

octobre 2014 Page 1 de 7

octobre 2014 Page 1 de 7 age - 22 07 00 Partie 1 Généralités 1.1 Sommaire.1 À moins d indication contraire, suivre les standards ci-dessous pour la division nommée. Ces standards ne sont pas destinés à restreindre ou remplacer

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

i-cube DPZ DPY DPZ DPY Raccordement Fiche technique conduits 1 - Introduction Tyral inox SPI Tyral inox SPI Tyral inox Présentation et Terminologies

i-cube DPZ DPY DPZ DPY Raccordement Fiche technique conduits 1 - Introduction Tyral inox SPI Tyral inox SPI Tyral inox Présentation et Terminologies 1 - Introduction Présentation et Terminologies > Fig. 1 Conduit double paroi isolé pour installations en intérieur ou extérieur de bâtiment. > Fig.1 Produit breveté à emboîtement conique facilitant le

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION TRAITEMENT D AIRD ET VENTILATION D1 Sommaire Section 7 Traitement d air d et ventilation Articles CH 28 à CH 43 - CH 28 - Définitions - CH 29 à CH 40 Sous-section section 1 : Ventilation de confort - CH

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

DCS/C DCS/A DCS/N DCS/J DCS/P

DCS/C DCS/A DCS/N DCS/J DCS/P DCS Diffuseur plafonnier modulaire DCS/C DCS/A DCS/J DCS/P Soufflage horizontal, convient également pour Accessoires l extraction Adaptateur de débit d air Construction modulaire comprenant 5 façades 5

Plus en détail

REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES

REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES 1 I MODALITES DU MARCHE 1.1. PREAMBULE Le présent document a pour but de définir les travaux nécessaires au REMPLACEMENT de la CHAUDIERE du Centre de Formation

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES

C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES 1/13 Maître d Ouvrage : Le village 26 380 PEYRINS ETENSION ET AMENAGEMENT DE L ECOLE MATERNELLE DCE LOT N 06 Plomberie - Sanitaire C.C.T.P. Cahier des Charges Techniques Particulières Partie 1/2: GENERALITES

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 5 : PLOMBERIE / VENTILATION

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 5 : PLOMBERIE / VENTILATION REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 5 : PLOMBERIE

Plus en détail

BRULEUR GAZ NATUREL Ou BRULEUR FUEL DOMESTIQUE

BRULEUR GAZ NATUREL Ou BRULEUR FUEL DOMESTIQUE GENERATEUR D AIR CHAUD BRULEUR GAZ NATUREL Ou BRULEUR FUEL DOMESTIQUE INFORMATIONS TECHNIQUES INSTRUCTION DE MONTAGE ENTRETIEN ET DEPANNAGE A lire attentivement avant toute opération d'installation, d'exploitation,

Plus en détail

I.10 GTDI GTDI Utilisation GTDI Composition Motoventilateurs

I.10 GTDI GTDI Utilisation GTDI Composition Motoventilateurs I.1 GTDI Unité de avec un rendement < 75% A flux croisé Qv 5m3/h double flux type GTDI Unité de récupération d énergie GTDI est une centrale double flux équipée d un échangeur statique à flux croisés à

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

VMC ANTARES 2200 FTE 108 012 B

VMC ANTARES 2200 FTE 108 012 B VMC FTE 108 012 B Janvier 2008 1 Antares 2200 caisson de VMC C4 à entraînement direct avantages Courbes plates (application hygroréglable A et B) Entretien aisé grâce au système SDR présentation de la

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE SOMMAIRE CHAPITRE I GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX... 3 ARTICLE 2 - DEFINITION DES

Plus en détail

Vivracome Présentation du système

Vivracome Présentation du système Vivracome Présentation du système Système de plancher chauffant et rafraîchissant hydraulique. Solution mince VIVRACOME (R = 0,75m².K/W) est le 1 er système mince plancher chauffant sous ATEC n 14/09-1475

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

HYDROGAZ Bi-énergie. BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres

HYDROGAZ Bi-énergie. BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres HYDROGAZ Bi-énergie BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres Grâce à la combinaison d un réchauffeur tubulaire démontable et d un équipement gaz monobloc à haut rendement, les ballons HYDROGAZ

Plus en détail

Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE. Appel d'offre. Commune Mirabel & Blacons. Immeuble "les Cascades" 26400 MIRABEL ET BLACONS

Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE. Appel d'offre. Commune Mirabel & Blacons. Immeuble les Cascades 26400 MIRABEL ET BLACONS Commune Mirabel & Blacons Immeuble "les Cascades" 26400 MIRABEL ET BLACONS MAITRE D'OUVRAGE Commune de Mirabel et Blacons 26400 MIRABEL ET BLACONS Tél : 04 75 40 00 66 Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE Appel

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur en logement > pompes à chaleur 113 Fonctionnement air/eau réversible Puissance De 6 à 24 kw Technologie Inverter Modulation de 30 à 140 % Gaz frigorifique R410 a Arcoa 2 Pompe à chaleur monobloc inverter

Plus en détail

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress LES AVANTAGES La directive européenne des équipements sous pression

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire Chauffage Direct @ccess Volcane II récupérateur de chaleur avantages Réduction des dépenses énergétiques (jusqu à 60 % de

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION Objet du marché : REMPLACEMENT DU GROUPE FROID LABO II INRA SITE DE THEIX 63122 Saint-Genès

Plus en détail

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air.

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air. Fiche commerciale Ventilation Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée Ventilation Direct @ccess Direct @ccess Tempérys caisson d insufflation double-peau avec batterie

Plus en détail

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type 1 - PREAMBULE Cette notice s adresse au personnel qui aura à charge l entretien de l installation de production d eau chaude

Plus en détail

www.hdgdev.com Franck SIMONNET

www.hdgdev.com Franck SIMONNET www.hdgdev.com Franck SIMONNET Chargé de prescription 1 VMC double flux Dee Fly Maison individuelle Juin 2009 Principe du double flux Le renouvellement de l air est assuré mécaniquement par insufflation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Document n 1179-1~0IKI0250 12/05/2004 FR Notice de référence A conserver par l utilisateur pour consultation ultérieure Présentation du matériel Instruction

Plus en détail

LOT N 14 - PLOMBERIE

LOT N 14 - PLOMBERIE LOT N 14 - PLOMBERIE 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les réseaux d'alimentation et de distribution eau froide

Plus en détail

ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE

ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE CHAUFFERIES COMPLÈTES SOL ACIER FIOUL BASSE TEMPÉRATURE HAUT RENDEMENT AVEC PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE RACCORDEMENT CHEMINÉE OU VENTOUSE PUISSANCE 20, 28 OU 40 KW * CREDIT

Plus en détail

ventilation Caisson de ventilation : MV

ventilation Caisson de ventilation : MV ventilation Caisson de ventilation : MV FTE 101 148 C Septembre 2012 MV caisson de ventilation économique Descriptif technique Encombrement, réservation et poids Ø X Y Z H h A B Poids (kg) MV5-6P 248 450

Plus en détail

INTRO. Comment installer un réseau de chauffage central? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS ÉQUIPEMENT

INTRO. Comment installer un réseau de chauffage central? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS ÉQUIPEMENT Comment installer un réseau de chauffage central? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS Mètre Crayon Niveau à bulle Cordeau à poudre Perceuse Tournevis Clé à molette Coupe-tube

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage.

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. 1 Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. Documents de référence. 1 D.T.U applicables au présent lot. D.T.U n 60.1 Pour les travaux de plomberie et sanitaire. D.T.U n 60.2 pour les évacuations des E.U

Plus en détail

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT*

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* CTL Condensation Chaufferies complètes acier fioul ou gaz www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* SELON LA LOI DE FINANCES EN VIGUEUR *Crédit d impôt sur le prix de la chaufferie posée par un professionnel, hors

Plus en détail

Sondes de température à plongeur

Sondes de température à plongeur 1 782 1782P01 Symaro Sondes de température à plongeur QAE2164... QAE2174... Sondes actives pour la mesure de la température de l'eau dans les canalisations et réservoirs Alimentation 24 V~ ou 13,5...35

Plus en détail

LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION

LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION CCTP LOT N 8 PLATRERIE ISOLATION Page 1 / 1 LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION CCTP LOT N 8 PLATRERIE ISOLATION Page 2 / 2 SOMMAIRE LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION...1 8.1 - GENERALITES TCE...3 8.2 - DOCUMENTS

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015 Appartement communal front de neige CCTP / DPGF - Mars 2015 - LOT 4 : PLOMBERIE CHAFFAGE VMC MAÎTRE D OVRAGE : MAIRIE D MONÊTIER LES BAINS PLACE NOVALESE - 05 220 LE MONETIER LES BAINS Téléphone : 04 92

Plus en détail