Pour obtenir des exemplaires supplémentaires, télécharger le document disponible sur le site Internet de l AICQ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour obtenir des exemplaires supplémentaires, télécharger le document disponible sur le site Internet de l AICQ www.aicq.qc.ca"

Transcription

1

2 NORME CDAO AICQ-2008 NORME ADOPTÉE EN 1996, RÉVISÉE EN 2002, MISE À JOUR 2008 Éditée par l Association des ingénieurs-conseils du Québec ISBN : (version imprimée) TOUS DROITS DE REPRODUCTION RÉSERVÉS.L ASSOCIATION DES INGÉNIEURS-CONSEILS DU QUÉBEC Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2008 Bibliothèque et Archives Canada, 2008 Pour obtenir des exemplaires supplémentaires, télécharger le document disponible sur le site Internet de l AICQ

3 NORME CDAO AICQ-2008 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE INTRODUCTION MÉTHODE D IDENTIFICATION DES CALQUES Groupes principaux du domaine du bâtiment, de la construction et du génie civil Statut du calque Spécialité et sous-spécialité Généralité CALQUES GÉNÉRAUX Calques généraux pour l'habillage et la mise en forme Calques généraux pour les plans, profils et sections (coupes et élévations) Calques généraux pouvant se retrouver dans chaque spécialité Calques généraux pour les métavues Calques généraux pour les mises en référence (xref) Calques génériques CALQUES DES GROUPES DE L ARCHITECTURE ET DU BÂTIMENT Architecture Électricité Service alimentaire Mécanique Structure CALQUES DES GROUPES DU GÉNIE CIVIL ET DES SERVICES URBAINS Cartographie Réseau services publics Urbanisme Voirie et chaussée CODES DE COULEUR Généralités de couleurs et largeur de traits à l impression s de couleurs et statut des calques LEXIQUE DES MOTS-CLÉS Classement par description LEXIQUE DES RÉVISIONS... 64

4 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 1 INTRODUCTION En 1996, l Association des ingénieurs-conseils du Québec a publié la norme CDAO AICQ pour répondre aux besoins d uniformisation des calques dans la conception et le dessin assistés par ordinateur (CDAO) lors de la réalisation des projets. Cette norme, qui proposait une méthode d identification des calques pour faciliter l échange des dessins et des informations entre les partenaires d un projet, est rapidement devenue une référence dans le domaine du bâtiment, de la construction et du génie civil, et elle a su prouver ses nombreux avantages aux professionnels et aux maîtres d œuvre. Parmi ses principaux atouts, on retiendra : un gain de temps lors des échanges de dessins, donc une meilleure productivité; la convivialité d utiliser une seule norme et sa facilité d apprentissage pour les utilisateurs de logiciels de CDAO (dessinateurs, techniciens et ingénieurs); sa rentabilité pour les ingénieurs-conseils, les architectes, les clients et tous ceux qui l appliquent; la simplification de la configuration des équipements. En raison des progrès technologiques en matière de conception par ordinateur, la norme avait été révisée en 2002 et, aujourd hui, l Association des ingénieurs-conseils du Québec est fière de vous présenter sa troisième mise à jour, qui découle des travaux du comité informatique de l AICQ et de spécialistes en CDAO œuvrant dans de grandes sociétés de génie-conseil. Un travail rigoureux a été exécuté afin de s assurer que les termes utilisés dans cette norme correspondent exactement à la réalité du terrain. Pour faciliter leur repérage dans cette édition, les ajouts et les modifications sont surlignés en gris. Plus de la majorité de nos membres respectent cette norme, ainsi que nombreuses sociétés et institutions publiques, parapubliques et privées. En outre, des Centres de formation utilisent la norme de l AICQ dans le cadre de leurs cours en conception et dessin assistés par ordinateur, et il en est de même des fournisseurs de logiciels de dessins et d utilitaires. Remerciements L Association des ingénieurs-conseils du Québec tient à remercier les membres de son comité informatique qui ont investi leur temps et leur énergie pour faire reconnaître la norme CDAO AICQ-2008 comme la référence dans le domaine de la CDAO. Nous aimerions souligner que la nomenclature des calques en architecture a été fournie par un comité conjoint en informatique auquel ont participé l Ordre des architectes du Québec (OAQ) et l Association des architectes en pratique privée du Québec (AAPPQ). Qu ils soient ici remerciés.

5 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 2 1. MÉTHODE D IDENTIFICATION DES CALQUES La méthode d identification des couches est basée sur l utilisation de lettres clés et de mots-clés de trois caractères dans une structure séquentielle. Comme cette structure utilise des mots-clés standardisés, il est donc très facile pour un usager de reconnaître le contenu du calque en question. Dans cette structure séquentielle, on utilise en première position une lettre correspondant à l un des six groupes principaux du domaine du bâtiment, de la construction et du génie civil. En deuxième position, on retrouve une lettre correspondant au statut du calque. Dans les positions suivantes, on retrouve des mots-clés de trois caractères identifiant les spécialités et sous-spécialités (ou entités distinctes). À noter que, dans certaines situations particulières, lors de projets de moindre envergure par exemple, la sousspécialité peut être omise. La méthode d identification des calques a été conçue avec suffisamment de souplesse pour répondre à tous les besoins du domaine du bâtiment, de la construction et du génie civil. Cependant, elle impose en même temps une rigueur essentielle permettant d atteindre l objectif premier qui est de faciliter l échange de dessins. G-S-SPE-SP1-SP2 G : S : SPE : SP1 : SP2 : Groupe principal Statut de la couche Spécialité Sous-spécialité Sous-spécialité (optionnel) 1.1 GROUPES PRINCIPAUX DU DOMAINE DU BÂTIMENT, DE LA CONSTRUCTION ET DU GÉNIE CIVIL Les lettres-clés suivantes sont utilisées pour définir le groupe : A : C : E : F : G : M : P : R : S : Architecture Cartographie (comprenant arpentage, cadastre, droit de propriété, hydrographie et topographie) Électricité (du bâtiment) Service alimentaire Général Mécanique (comprenant chauffage, plomberie et ventilation) Industriel, procédé et instrumentation (à venir) Réseau de services publics (comprenant aqueduc, égout, télécommunication, électricité, cablôdistribution, téléphonie, distribution de gaz, etc.) Structure

6 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 3 U : Urbanisme (comprenant limite administrative, parc et espace vert, aménagement du territoire) V : Voirie (chaussée, entretien, marquage, signalisation routière et éclairage) Y : Aménagement paysager (à venir) Dans la Révision 1 de 1995, le groupe du génie civil (C) comprenait les groupes cartographie (C), réseau de services publics (R), urbanisme (U) et voirie (V). Pour les autres groupes, la lettre-clé est maintenue. 1.2 STATUT DU CALQUE Les lettres-clés suivantes sont utilisées pour définir le statut du calque, de l objet ou de l infrastructure représentée : D : E : F : Démolition Existant Futur (ouvrages ou travaux futurs ne faisant pas l objet des travaux représentés aux dessins) H: Habillage du feuillet (cadre et cartouche uniquement) M : Modification (ouvrage existant à modifier) P : Proposé (ou nouveau, anciennement N) R : Référence (objet en référence dans un plan, en fond de carte) Dans le cas d un calque ou d un objet mis en référence dans un plan ou en fond de carte, nous proposons l usage de la lettre clé R. Dans le cas d un statut non-défini par la norme, par exemple une infrastructure abandonnée, l utilisateur pourra ajouter un mot-clé de trois lettres comme suffixe au nom du calque. Par exemple : R-E-EGO-PLU-ABN pour décrire une conduite d égout pluvial abandonnée 1.3 SPÉCIALITÉ ET SOUS-SPÉCIALITÉ Voir le lexique de mots-clés à la fin. 1.4 GÉNÉRALITÉ Pour ne pas alourdir le texte en indiquant toutes les combinaisons possibles, un champ à remplir représenté par la lettre x en minuscule est inséré dans les définitions des calques. Il peut s agir d un groupe, d un statut, d une spécialité ou d une sous-spécialité, ou de toutes combinaisons de ces champs.

7 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 4 2. CALQUES GÉNÉRAUX Dans les pages suivantes, on retrouve les calques des différents domaines du bâtiment, de la construction et du génie civil. Cette liste de calques est non limitative et sert de proposition de base. Elle peut donc être adaptée aux besoins spécifiques des usagers. Par contre, il est fortement suggéré de suivre la séquence (l ordre logique) et d utiliser les mots-clés afin de permettre une cohésion au niveau de l identification des calques. 2.1 CALQUES GÉNÉRAUX POUR L'HABILLAGE ET LA MISE EN FORME Des calques généraux sont requis pour l habillage et la mise en forme des dessins, des plans et des cartes. Les principaux éléments de l habillage sont le cadre, le cartouche (bloc d information), et la légende. Un cadre est composé des éléments suivants : G-H-CDR G-H-CDR-COU G-H-CDR-CRX G-H-CDR-GRI G-H-CDR-LIM G-H-CDR-TXT Calque générique du cadre Croix de coupe ou ligne tiretée de la limite du feuillet Croix de coin de la grille Grille du système de coordonnées Cadre ou limite du dessin Texte et marqueur pour les coordonnées et les numéros de feuillet Un cartouche est composé de plusieurs blocs d information dont les suivants : G-H-CRT G-H-CRT-ATT G-H-CRT-LGN G-H-CRT-LGO G-H-CRT-NOM G-H-CRT-NUM G-H-CRT-SCE G-H-CRT-TIT G-H-CRT-TXT Calque générique du cartouche Texte-attribut (métadonnée du dessin) du cartouche (blocs d informations) Ligne du cartouche Logo, nom et identifiant des intervenants (firme, client, etc.) Nom du service, de la division ou des intervenants (professionnel, technicien, dessinateur, etc.) Numérotation du cartouche : identification séquentielle du feuillet et autres Sceau du ou des professionnels Titre indiquant le projet ou la nature du travail et la localisation de celui-ci Texte du cartouche

8 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 5 La légende est composée des éléments suivants : G-x-LEG G-x-LEG-GDR G-x-LEG-DET G-x-LEG-ECH G-x-LEG-LOC G-x-LEG-SYM G-x-LEG-TAB G-x-LEG-TIT G-x-LEG-TXT Calque générique de la légende Croquis d agrandissement Croquis de détail Échelle graphique et indicateur du nord Croquis de localisation et / ou grille indicatrice des feuillets Symbole et élément descriptif de la légende Tableau divers avec paramètres Titre de la légende Note spécifique et particulière, remarques. 2.2 CALQUES GÉNÉRAUX POUR LES PLANS, PROFILS ET SECTIONS (COUPES ET ÉLÉVATIONS) Selon les besoins ou les demandes spécifiques lors de la réalisation d un projet, on peut indifféremment dessiner sur le même calque les infrastructures et les objets en plan ou en profil. Par exemple, une conduite d aqueduc existante, dessinée en plan et profil, peut être dessinée sur le calque R-E-AQU-CON. Les usagers se doivent d utiliser les calques des groupes, des spécialités et des sous spécialités décrites à la section 3. Dans le cas où les mêmes entités doivent être dessinées avec des représentations différentes, nous proposons l approche suivante. Pour les objets ou infrastructures dessinés en plan, en profil, en coupe et élévation ou en détail, l usager peut ajouter un suffixe composé des mots-clés PLN, PRF ELV et DET au calque usuel. Par exemple, pour une conduite d aqueduc sans distinction de vue, la conduite serait dessinée sur le calque R-x-AQU-CON.L usager pourrait aussi utiliser les séquences suivantes R-x-AQU- CON-PRF pour le profil et R-x-AQU-CON-PLN pour la vue en plan. Cependant, pour les éléments dessinés spécifiquement pour l habillage et la mise en forme des vues en plans, des profils et des sections, nous proposons les calques indiqués ci-dessous. La vue en plan est composée des éléments suivants : G-x-PLN G-x-PLN-DGI G-x-PLN-DGT G-x-PLN-DGX G-x-PLN-HAB G-x-PLN-LCH G-x-PLN-TBI Calque générique de la vue en plan Information des diagrammes Trait des diagrammes Titre des diagrammes Habillage : flèche du nord, échelle graphique, etc. Liche de chaînage et / ou de référence géométrique Information des tableaux

9 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 6 G-x-PLN-TBT G-x-PLN-TBX G-x-PLN-TIT Trait des tableaux Titre des tableaux Titre de la vue en plan Le profil est composé des éléments suivants : G-x-PRF G-x-PRF-CHG G-x-PRF-ELV G-x-PRF-QDP G-x-PRF-QDS G-x-PRF-TIT Calque générique du profil Chaînage du profil Élévation du profil Quadrillage principal Quadrillage secondaire Titre du profil Les sections sont composées des éléments suivants : G-x-SCT G-x-SCT-CHG G-x-SCT-ELV G-x-SCT-QDP G-x-SCT-QDS G-x-SCT-TIT Calque générique de la section Chaînage de la section Élévation de la section Quadrillage principal Quadrillage secondaire Titre de la section 2.3 CALQUES GÉNÉRAUX POUVANT SE RETROUVER DANS CHAQUE SPÉCIALITÉ Lors de l utilisation du groupe ou de la spécialité comme calque principal, il est possible de généraliser en regroupant des calques secondaires sur un même calque. Ainsi, plusieurs types d objet graphique (mode optionnel) peuvent être généralisés afin de regrouper des informations telles que la géométrie des objets et tous les textes. Dans le cas où le calque générique représente un groupe au lieu de la spécialité, la troisième colonne est omise. Les mots-clés suivants sont proposés : Groupe Spécialité x-x-acs x-x-xxx-acs Accessoire du groupe ou de la spécialité x-x-ann x-x-xxx-ann Annotation du groupe ou de la spécialité x-x-cch x-x-xxx-cch : Ligne cachée x-x-cot x-x-xxx-cot : Cotation (dimensionnement) du groupe ou de la spécialité

10 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 7 Groupe Spécialité x-x-eqp x-x-xxx-eqp Équipement du groupe ou de la spécialité x-x-hac x-x-xxx-hac Hachure du groupe ou de la spécialité x-x-nom x-x-xxx-nom Toponyme et nom officiel du groupe ou de la spécialité x-x-obj x-x-xxx-obj : Objet graphique (géométrie) du groupe ou de la spécialité x-x-pnt x-x-xxx-pnt : Point de référence permettant la création de l objet x-x-tit x-x-xxx-tit Titre du groupe ou de la spécialité x-x-txt x-x-xxx-txt : Texte du groupe ou de la spécialité x-x-t20 x-x-xxx-t20 Trame à 20 % x-x-t40 x-x-xxx-t40 Trame à 40 % x-x-t60 x-x-xxx-t60 Trame à 60 % x-x-t80 x-x-xxx-t80 Trame à 80 % 2.4 CALQUES GÉNÉRAUX POUR LES MÉTAVUES Lors d une session de travail, il est possible de créer une métavue qui utilise un calque de gestion. Le mot-clé MTV sera utilisé pour indiquer les calques des métavues. Si plusieurs métavues sont requises, elles peuvent être indiquées par un numéro suivant le mot-clé (MTV-1, MTV-2, MTV-3, etc.) x-x-mtv : x-x-mtv-1 : Métavue sur un seul calque Métavue numérotée un sur un seul calque 2.5 CALQUES GÉNÉRAUX POUR LES MISES EN RÉFÉRENCE (XREF) Lors d une session d édition d un dessin, il est possible de mettre en référence d autres dessins, plans ou cartes. Une mise en référence est une inclusion d un intrant, d un dessin ou d éléments spécifiques dans un dessin en cours d édition ou de création. Nous proposons l utilisation d une des trois approches suivantes : Mise en référence avec un calque général. Le plan en référence peut alors servir à tous les groupes et à toutes les spécialités : G-x-REF-ZZZ où ZZZ indique l intrant, par exemple en provenance du MTQ; Mise en référence avec un statut. Le plan en référence peut alors servir à toutes les spécialités de ce groupe : E-R-CHA-ZZZ où ZZZ indique l intrant, par exemple en provenance de l architecte; Mise en référence avec un calque d une spécialité. Le plan en référence peut alors servir à cette spécialité :

11 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 8 R-x-AQU-REF-ZZZ où ZZZ indique l intrant, par exemple en provenance d une municipalité. 2.6 CALQUES GÉNÉRIQUES Un calque générique est un calque d une spécialité ou d une sous-spécialité regroupant plusieurs calques de détails. Un calque générique permet de transférer toute l information graphique sur un seul calque lorsque requis. L utilisation des calques génériques n est pas un passe-droit pour diminuer le nombre de calques à gérer. Le calque générique doit être utilisé avec circonspection. Par exemple, un usager en mécanique ne devrait jamais utiliser les calques génériques du groupe Mécanique. Il pourrait utiliser un calque générique pour le groupe Civil, parce que ce n est pas à lui à gérer les informations de ce groupe. Ainsi, sur le calque R-x-AQU, il peut regrouper toutes les informations concernant l aqueduc qui vient se rattacher au bâtiment sur lequel il travaille.

12 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 9 3. CALQUES DES GROUPES DE L ARCHITECTURE ET DU BÂTIMENT Dans cette section, nous vous présentons les calques relatifs aux groupes de l architecture et du bâtiment suivants : A : Architecture E : Électricité F : Service alimentaire M : Mécanique S : Structure 3.1 ARCHITECTURE Il est à noter que la nomenclature des couches en architecture a été fournie par un comité conjoint en informatique lors de l édition de la première version de la norme et que cette nomenclature n a pas été révisée pour les versions subséquentes. Les spécialités suivantes sont proposées pour le groupe principal Architecture : A-x-ENV A-x-EQP A-x-EXT A-x-INT A-x-MOB A-x-PLF A-x-RES A-x-STR A-x-SYS Enveloppe et ouvertures extérieures Équipement spécialisé Topologie et aménagement extérieur Enveloppe et ouvertures intérieures Mobilier de l aménagement Plafond réfléchi Électricité et mécanique Structure et noyau Systèmes verticaux et spécialisés ARCHITECTURE : CALQUES GÉNÉRAUX A-x-GEN A-x-xxx-ATC A-x-xxx-CRT A-x-xxx-DET A-x-xxx-DIA A-x-xxx-DIM A-x-xxx-HAC A-x-xxx-TXT Attribut du texte du cartouche Cartouche Détail Tableau Dimension Texture Texte ARCHITECTURE : ENVELOPPE ET OUVERTURES EXTÉRIEURES

13 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 10 A-x-ENV A-x-ENV-AXE A-x-ENV-DIM A-x-ENV-HAC A-x-ENV-MUR A-x-ENV-TOI A-x-ENV-TXT A-x-ENV-FEN A-x-ENV-NUM A-x-ENV-PRT Ligne et axe des murs extérieurs Dimension de l enveloppe Texture de l enveloppe Mur extérieur Toiture et accessoire de toiture Texte Fenêtre extérieure Numéro des ouvertures extérieures Porte extérieure ARCHITECTURE : ÉQUIPEMENT SPÉCIALISÉ A-x-EQP A-x-EQP-CUI A-x-EQP-DIM A-x-EQP-FIX A-x-EQP-HAC A-x-EQP-MUR A-x-EQP-PLB A-x-EQP-SGN A-x-EQP-TRA A-x-EQP-TXT Équipement de cuisine et équipement scientifique Dimension des murs intérieurs Accessoire fixe Texture Cloisonnette des toilettes Équipement de plomberie Signalétique et enseigne Positionnement des équipements Texte ARCHITECTURE : TOPOLOGIE ET AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR A-x-EXT A-x-EXT-AME A-x-EXT-DIM A-x-EXT-HAC A-x-EXT-IMP A-x-EXT-NIV A-x-EXT-RUE A-x-EXT-TXT A-x-EXT-VEG A-x-EXT-ZON Aménagement du bâtiment Dimension de l aménagement extérieur Texture de l aménagement extérieur Implantation du bâtiment Topographie Rue et trottoir Texte de l aménagement extérieur Végétation et hydrographie Zonage et lotissement ARCHITECTURE : ENVELOPPE ET OUVERTURES INTÉRIEURES

14 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 11 A-x-INT A-x-INT-DIM A-x-INT-FEN A-x-INT-FIN A-x-INT-HAC A-x-INT-MUR A-x-INT-NUM A-x-INT-PCE-NUM A-x-INT-PRT A-x-INT-TRA A-x-INT-TXT Dimension des murs intérieurs Fenêtre intérieure de finition des murs Texture Mur intérieur Numéro des ouvertures intérieures Numérotation des pièces Porte intérieure Ligne de centre des murs Texte ARCHITECTURE : MOBILIER DE L AMÉNAGEMENT A-x-MOB A-x-MOB-ACC A-x-MOB-DIM A-x-MOB-FIX A-x-MOB-HAC A-x-MOB-MOB A-x-MOB-MUR A-x-MOB-NUM A-x-MOB-TRA A-x-MOB-TXT Accessoire d aménagement intérieur Dimension des murs intérieurs Mobilier fixe Texture Meuble Partition mobile et acoustique Codification des partitions Trame des partitions mobiles Texte ARCHITECTURE : PLAFOND RÉFLÉCHI A-x-PLF A-x-PLF-BOR A-x-PLF-DIF A-x-PLF-DIM A-x-PLF-EQP A-x-PLF-HAC A-x-PLF-INC A-x-PLF-LUM A-x-PLF-TRA A-x-PLF-TXT Haut des portes Diffuseur Dimension des murs intérieurs Équipement Texture Gicleur et protection incendie Luminaire Trame du plafond réfléchi Texte

15 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE ARCHITECTURE : ÉLECTRICITÉ ET MÉCANIQUE A-x-RES A-x-RES-DIM A-x-RES-ELC A-x-RES-EQP A-x-RES-HAC A-x-RES-MEC A-x-RES-PAN A-x-RES-PLO A-x-RES-TEL A-x-RES-TXT Dimension des réseaux et équipements Prise électrique et réseau Équipement de chauffage et climatisation Texture Équipement mécanique et machinerie Panneau et armoire de distribution Réseau de circulation des fluides Prise téléphonique et réseau Texte ARCHITECTURE : STRUCTURE ET NOYAU A-x-STR A-x-STR-AXE A-x-STR-COL A-x-STR-DAL A-x-STR-DIM A-x-STR-FON A-x-STR-HAC A-x-STR-MUR A-x-STR-SEM A-x-STR-TXT Grille et axes structuraux Colonne et mur porteur Structure horizontale / dalle / ouverture Dimension du noyau et structure Mur de fondation Texture Mur en maçonnerie du noyau Semelle et drainage Texte des axes et structure ARCHITECTURE : SYSTÈMES VERTICAUX ET SPÉCIALISÉS A-x-SYS A-x-SYS-ASC A-x-SYS-DIM A-x-SYS-ESC A-x-SYS-HAC A-x-SYS-INC A-x-SYS-MUR A-x-SYS-PLC A-x-SYS-TRA A-x-SYS-TXT Ascenseur et monte-charge Dimension des murs intérieurs Escalier et rampe Texture Protection incendie et surveillance Installation spéciale Planchers spéciaux et surélevés Axe et guide des systèmes verticaux Texte

16 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE ÉLECTRICITÉ Les spécialités suivantes sont proposées pour le groupe principal Électricité : E-x-ALA E-x-CHA E-x-COM E-x-DIA E-x-DIS E-x-ECL E-x-MOT E-x-PRS E-x-SER E-x-URG Alarme incendie et intrusion Chauffage Communication Diagramme unifilaire Distribution Éclairage Moteur Prise Service auxiliaire Génératrice et système d urgence ÉLECTRICITÉ : ALARME INCENDIE ET INTRUSION E-x-ALA E-x-ALA-EQP E-x-ALA-FLN Équipement et appareil Conduit et câblage ÉLECTRICITÉ : CHAUFFAGE E-x-CHA E-x-CHA-EQP E-x-CHA-FLN Équipement et appareil Conduit et câblage ÉLECTRICITÉ : COMMUNICATION E-x-COM E-x-COM-EQP E-x-COM-FLN Équipement et appareil Conduit et câblage ÉLECTRICITÉ : DIAGRAMME UNIFILAIRE E-x-DIA E-x-DIA-EQP E-x-DIA-FLN Équipement et appareil Conduit et câblage ÉLECTRICITÉ : DISTRIBUTION

17 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 14 E-x-DIS E-x-DIS-EQP E-x-DIS-FLA E-x-DIS-FLN E-x-DIS-FLS E-x-DIS-FOU E-x-DIS-MLT Équipement et appareil Filerie aérienne Conduit et câblage Filerie souterraine Paratonnerre Mise à la terre ÉLECTRICITÉ : ÉCLAIRAGE E-x-ECL E-x-ECL-EQP E-x-ECL-EXT E-x-ECL-FLN E-x-ECL-URG Équipement et appareil Appareil extérieur Conduit et câblage Appareil d éclairage sur urgence ÉLECTRICITÉ : MOTEUR E-x-MOT E-x-MOT-EQP E-x-MOT-FLN Équipement et appareil Conduit et câblage ÉLECTRICITÉ : PRISE E-x-PRS E-x-PRS-EQP E-x-PRS-FLN Équipement et appareil Conduit et câblage ÉLECTRICITÉ : SERVICE AUXILIAIRE E-x-SER E-x-SER-EQP E-x-SER-FLN Équipement et appareil Conduit et câblage ÉLECTRICITÉ : GÉNÉRATRICE ET SYSTÈMES D'URGENCE E-x-URG E-x-URG-EQP E-x-URG-FLN Équipement et appareil Conduit et câblage

18 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE SERVICE ALIMENTAIRE Les spécialités suivantes sont proposées pour le groupe principal Service alimentaire F-x-AXE Axe F-x-DEP Dep F-x-DET Détail F-x-DET-NUM Détail, numéro du F-x-ELC Électricité F-x-EQP Équipement F-x-EQP-NUM Équipement, numéro de l F-x-PLO Plomberie F-x-VEN Ventilation 3.4 MÉCANIQUE Les spécialités suivantes sont proposées pour le groupe principal Mécanique : M-x-CLP M-x-CON M-x-GZM M-x-INC M-x-PLO M-x-PTE M-x-VEN Fluide caloporteur (chauffage, refroidissement, vapeur) Contrôle, régulation et centralisation Gaz médicaux et fluides institutionnels Protection incendie Plomberie Procédé et traitement des eaux Ventilation et conditionnement de l air MÉCANIQUE : FLUIDE CALOPORTEUR M-x-CLP M-x-CLP-CHA M-x-CLP-CND M-x-CLP-EAL M-x-CLP-ECA M-x-CLP-ECR M-x-CLP-EFA M-x-CLP-EFR M-x-CLP-EQP M-x-CLP-ERT M-x-CLP-ETC M-x-CLP-ECT Eau caloporteuse, chauffage Retour de condensât : distribution et tuyauterie Eau caloporteuse, alimentation : distribution et tuyauterie Eau caloporteurse chaude : alimentation, distribution et tuyauterie Eau caloporteuse chaude : retour, distribution et tuyauterie Eau caloporteuse froide : alimentation, distribution et tuyauterie Eau caloporteuse froide : retour, distribution et tuyauterie Équipement et accessoire Eau caloporteuse, retour : distribution et tuyauterie Eau de rejet de chaleur (de la tour) au condenseur : distribution et tuyauterie Eau de rejet de chaleur (du condenseur) à la tour : distribution et tuyauterie

19 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 16 M-x-CLP-GAL M-x-CLP-GCA M-x-CLP-GCR M-x-CLP-GDA M-x-CLP-GDR M-x-CLP-GFA M-x-CLP-GFR M-x-CLP-GRT M-x-CLP-HLA M-x-CLP-HLR M-x-CLP-HUI M-x-CLP-ISO M-x-CLP-MOB M-x-CLP-RAL M-x-CLP-RFD M-x-CLP-RRT M-x-CLP-VAP M-x-CLP-VPA M-x-CLP-VPR Glycol caloporteur, alimentation : distribution et tuyauterie Glycol caloporteur chaud, alimentation : distribution et tuyauterie Glycol caloporteur chaud, retour: distribution et tuyauterie Glycol des condensateurs, alimentation: distribution et tuyauterie Glycol des condensateurs, retour: distribution et tuyauterie Glycol caloporteur froid, alimentation : distribution et tuyauterie Glycol caloporteur froid, retour: distribution et tuyauterie Glycol caloporteur, retour : distribution et tuyauterie Huile, alimentation : distribution et tuyauterie Huile, retour : distribution et tuyauterie Huile,: distribution et tuyauterie Isolation, tout type Équipement immeuble : appareil de chauffage et de refroidissement Réfrigérant liquide : distribution et tuyauterie Eau caloporteuse, refroidissement Réfrigérant gazeux : distribution et tuyauterie Vapeur : distribution et tuyauterie Vapeur, alimentation : distribution et tuyauterie Vapeur, retour : distribution et tuyauterie MÉCANIQUE : CONTRÔLE, RÉGULATION ET CENTRALISATION M-x-CON M-x-CON-AIR M-x-CON-ALE M-x-CON-DIC M-x-CON-FLN M-x-CON-SRE M-x-CON-THE Conduit pneumatique Alimentation électrique Conduit de ventilation adapté aux diagrammes de contrôle Conduit électrique / électronique Sonde / relais Thermostat et équipement MÉCANIQUE : GAZ MÉDICAUX M-x-GZM M-x-GZM-AIR M-x-GZM-AZO M-x-GZM-BOC M-x-GZM-DIS M-x-GZM-EQP Air médical : distribution et tuyauterie Azote : distribution et tuyauterie Bioxyde de carbone : distribution et service Distribution et service Équipement

20 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 17 M-x-GZM-MOC M-x-GZM-OXY M-x-GZM-PAZ M-x-GZM-SUC Monoxyde de carbone : distribution et service Oxygène : distribution et tuyauterie Protoxyde d azote : distribution et tuyauterie Succion MÉCANIQUE : PROTECTION INCENDIE M-x-INC M-x-INC-AIR M-x-INC-APR M-x-INC-ARR M-x-INC-CNP M-x-INC-CNS M-x-INC-EAU M-x-INC-EPR M-x-INC-EQP M-x-INC-PRE Réseau sous air : distribution et tuyauterie Réseau sous air : distribution principale Canalisation d incendie : armoires et robinets armés Canalisation d incendie : distribution principale Canalisation d incendie : distribution secondaire Réseau sous eau : distribution et tuyauterie Réseau sous eau : distribution principale Équipement et accessoire Réseau pré-action : distribution et tuyauterie MÉCANIQUE : PLOMBERIE M-x-PLO M-x-PLO-ACE M-x-PLO-AIR M-x-PLO-DIV M-x-PLO-DTS M-x-PLO-ECC M-x-PLO-ECS M-x-PLO-EFS M-x-PLO-EPC M-x-PLO-EPD M-x-PLO-EPF M-x-PLO-EPH M-x-PLO-EPS M-x-PLO-EQP M-x-PLO-ESH M-x-PLO-ESS M-x-PLO-EVE M-x-PLO-GZN Acétylène: distribution et tuyauterie Air comprimé : distribution et tuyauterie Fluide divers : distribution et tuyauterie Eau distillée : distribution et tuyauterie Eau chaude en circulation : distribution et tuyauterie Eau chaude de service : distribution et tuyauterie Eau froide de service : distribution et tuyauterie Eau potable chaude : distribution et tuyauterie Évacuation des eaux pluviales, eaux d infiltration (drain français ou agricole) Eau potable froide: distribution et tuyauterie Évacuation des eaux pluviales : distribution et tuyauterie hors-sol Évacuation des eaux pluviales : distribution et tuyauterie sous le sol Équipement et accessoire Évacuation sanitaire : distribution et tuyauterie hors-sol Évacuation sanitaire : distribution et tuyauterie sous le sol Tuyauterie de ventilation Gaz naturel : distribution et tuyauterie

21 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 18 M-x-PLO-GZP M-x-PLO-ISO M-x-PLO-MOB M-x-PLO-UNI M-x-PLO-VAC Gaz propane : distribution et tuyauterie Isolation, tout type Équipement immeuble et appareil de plomberie Évacuation de drainage unitaire : distribution et tuyauterie (toujours sous le sol) Nettoyage par vacuum: distribution et tuyauterie MÉCANIQUE : PROCÉDÉ ET TRAITEMENT DES EAUX M-x-PTE M-x-PTE-BET M-x-PTE-DIV M-x-PTE-EQP M-x-PTE-EQP-URG M-x-PTE-MET M-x-PTE-ROB M-x-PTE-TAH M-x-PTE-TAS M-x-PTE-TEA M-x-PTE-TEN M-x-PTE-TPC Structure de béton préfabriquée Divers Équipement Équipement sur urgence Métaux ouvrés Robinetterie et accessoire Tuyauterie d air hors sol Tuyauterie d air souterraine Tuyauterie d eau usée Tuyauterie d eau de nettoyage Tuyauterie de produits chimiques MÉCANIQUE : VENTILATION ET CONDITIONNEMENT DE L AIR M-x-VEN M-x-VEN-ALI M-x-VEN-ALU M-x-VEN-DIF M-x-VEN-DIR M-x-VEN-EQP M-x-VEN-EQU M-x-VEN-EVA M-x-VEN-EVU M-x-VEN-FLD M-x-VEN-GRI M-x-VEN-HPR M-x-VEN-HPU M-x-VEN-ISO M-x-VEN-RET Alimentation d air régulière : distribution et conduites Alimentation d air régulière : distribution et conduite (uniligne) Diffuseur Direction, sens d écoulement Équipement Équipement uniligne Retour d air : distribution et conduite Retour d air : distribution et conduite (uniligne) Flèche de direction Grille Alimentation d air haute pression : distribution et conduite Alimentation d air haute pression : distribution et conduite (uniligne) Isolation, tout typ Évacuation : distribution et conduite

22 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE 19 M-x-VEN-REU M-x-VEN-SYS Évacuation : distribution et conduite (uniligne) Système

23 NORME CDAO AICQ-2008 PAGE STRUCTURE Les spécialités suivantes sont proposées pour le groupe principal Structure : S-x-ACI S-x-ARM S-x-BET S-x-BOI S-x-DIV S-x-FON S-x-MAC Acier Armature Béton Bois Divers Fondation Maçonnerie STRUCTURE : ACIER S-x-ACI S-x-ACI-COL S-x-ACI-CTR S-x-ACI-DET S-x-ACI-ETM S-x-ACI-ETS S-x-ACI-ISO S-x-ACI-PON S-x-ACI-POU S-x-ACI-PTL S-x-ACI-PLQ S-x-ACI-SDR S-x-ACI-SOL S-x-ACI-TBM Colonne Contreventement Détail Entremise Entretoise Isolation, tout type Pontage métallique Poutre Poutrelle Plaque Soudure Solive Tablier métallique STRUCTURE : ARMATURE S-x-ARM S-x-ARM-BAN S-x-ARM-BAR S-x-ARM-BAR-HOR S-x-ARM-BAR-VER S-x-ARM-DET S-x-ARM-ISO S-x-ARM-TRE Bandes de colonnes Barres d armature Barres d armature horizontale Barres d armature verticale Détail Isolation, tout type Treillis

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation 2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3 Dossier de présentation SOMMAIRE DES FAITS SAILLANTS Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiments Aire brute du bâtiment Bureaux Cadastre

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE

CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE Projet N 105576.001 104858.002 Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE ET RÉFECTION DES RUES DU VILLAGE (2014-2015)

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR DÉCLARATIONS DU SUR L IMMEUBLE 1 / PAR 2 / PAR nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 1 nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 2 ci-dessous collectivement nommés «vendeur» Ce formulaire

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION MANUELS D ENTRETIEN ET D OPERATION 01300

STANDARD DE CONSTRUCTION MANUELS D ENTRETIEN ET D OPERATION 01300 PARTIE 1 - GENERALITES 1.1 LA SECTION PRESENTE A POUR BUT D EXPLIQUER, AU CONSEIL RESPONSABLE DE PREPARER LES MANUELS D ENTRETIEN ET D OPERATION, DE QUELLE FAÇON L UNIVERSITE DE SHERBROOKE DESIRE QUE CES

Plus en détail

REFERENT DE LA CHARTE : DIRECTION ADJOINTE DU PATRIMOINE TEL:02 38 70 33 72

REFERENT DE LA CHARTE : DIRECTION ADJOINTE DU PATRIMOINE TEL:02 38 70 33 72 REFERENT DE LA CHARTE : DIRECTION ADJOINTE DU PATRIMOINE TEL:02 38 70 33 72 1 Sommaire 1) objectif de la charte graphique patrimoniale 2) Type de fichiers 3) Propriété des travaux 4) Procédure de transmissions

Plus en détail

RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF. Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia

RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF. Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia RAPPORT D'ENTRETIEN PRÉVENTIF Rapport de vérification à l'intention des assurés du programme d'assurances Sékoia Assurances Sékoia PROGRAMME D ENTRETIEN PRÉVENTIF À l usage exclusif des assurés Sékoia

Plus en détail

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 Les renseignements qui sont au dossier sont issus de documents appartenant au propriétaire vendeur. Le propriétaire vendeur atteste la conformité des données

Plus en détail

Devis Standard. Entré charretière 20 x 40 et selon modèle (pierre 0-3/4) + ponceau 30 pour entré si besoin selon terrain.

Devis Standard. Entré charretière 20 x 40 et selon modèle (pierre 0-3/4) + ponceau 30 pour entré si besoin selon terrain. Projet: Nom client: Nom client: Représentant: Devis Standard Terrain (selon disponibilité appartenant à l entrepreneur) Excavation, remblaiement et nivelage brut terrain (max 5000pieds carré) Test sol

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION Nous avons sélectionnés avec minutie nous ouvriers & collaborateurs pour formés une équipe compétente pour la réalisation de votre maison

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 1 sur 24 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 2 sur 24 AutoCAD - AutoCAD 2D de base... 3 -AutoCAD 2D avancé... 4 -AutoCAD modelisation 3D...5 AutoCAD Mep...6 AutoCAD Structural

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

No # du document Date Résumé

No # du document Date Résumé 1. # 2009-0309591M4 18/02/2009 Nouvelle toiture + questions générales et différences entre rénovation et maintenance. Maintenance : Nettoyage de fournaise. Déneigement. Entretien de la pelouse. Nettoyage

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF

Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL COMMUNAUTE DE COMMUNES DES PREMIERS SAPINS 20, grande rue 25800 Valdahon Tél

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser) Page : 1/8 COMMUNE DE.. (à préciser) Date de la demande :../../.. Date de demande de permis de construire :../../.. Nom Prénom et adresse du pétitionnaire :.. Numéro de permis de construire si attribué

Plus en détail

Symboles de nos cartes

Symboles de nos cartes 2011 Cartes nationales de la Suisse Symboles de nos cartes Supplément illustré de la légende des signes conventionnels des cartes nationales (CN) de la Suisse Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Norme de pratique d inspection

Norme de pratique d inspection Norme de pratique d inspection TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1 - Norme de pratique... 3 Section... 3 Mise en contexte... 3 Section 2... 3 Champs d application... 3 Section 3... 4 Nécessité d une convention...

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU Roger Cadiergues MémoCad ns02.a LES EAUX : LOIS, RéGLEMENTS, NORMES ET DTU SOMMAIRE ns02.1. Les cadres réglementaires et normatifs ns02.2. Lois et règlements fondamentaux ns02.3. Equipements sanitaires

Plus en détail

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 Espace commercial au rez de chaussée Pignon sur rue Stationnements intérieurs exclusifs Positionnement stratégique, à proximité

Plus en détail

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG SECTION IV - ÉTUDE PRÉPARATOIRE PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS EP4-SD-LI-02a «AN

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative)

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) Ce document doit être complété par tout demandeur d'un document d'urbanisme Il est à renseigner par le propriétaire

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 93, BOUL. GRÉBER GATINEAU (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 600 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins de Gatineau désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé

Plus en détail

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent LES AMÉNAGEMENTS USUELS DES IMMEUBLES Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent normalement d installations et d aménagements relativement similaires qui répondent aux normes applicables et aux

Plus en détail

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster Villa de style classique à Bourglinster page 1 de 19 A. INFORMATIONS GENERALES 1. SITUATION L'immeuble construit en 2005 est érigé sur un terrain situé 11a, rue d'imbringen à L-6162 Bourglinster. La place

Plus en détail

DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS

DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS DEVIS MAISONS SEMI-DÉTACHÉS EXTÉRIEUR Fondation béton armé Murs de charpente 2 x 6 au 16 Revêtement extérieur tel que plan. Façade en maçonnerie à 50, aluminium pour le reste Toiture en aspenite OSB 15/32

Plus en détail

ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson. 16 mars 2015

ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson. 16 mars 2015 ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson 16 mars 2015 Plan de présentation Présentation générale du projet Par M. Jocelyn Leblanc, directeur de projets STM Lignes directrices conception

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

CHAPITRE 5 LES CERTIFICATS D AUTORISATION

CHAPITRE 5 LES CERTIFICATS D AUTORISATION CHAPITRE 5 LES CERTIFICATS D AUTORISATION SECTION I LE CERTIFICAT D AUTORISATION DE CHANGEMENT D USAGE [Loi sur l aménagement et l urbanisme, article 119, 1 er alinéa, paragraphe 2 ] 5.1 Nécessité du certificat

Plus en détail

Exemples d estimations

Exemples d estimations les Rencontres de l Urbanisme 2008 Conseil d architecture d urbanisme et de l environnement Exemples d estimations Hypothèses Tous les coûts de cette étude sont donnés en H.T. Le coût d exploitation est

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION

NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION NOTIONS DE LECTURE DE CARTE & D ORIENTATION 1. LES DIFFERENTS TYPES DE CARTES A. Cartes routières et touristiques - MICHELIN 1/150 000 à 1/200 000 - IGN Régionales : 1/250 000 TOP 100 1/100 000 Série Plein

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins d Anjou-Tétreaultville désire vous informer de la mise en marché

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété Inspections régionales Inc. http://www.inspectionsregionales.com/ courriel: info@inspectionsregionales.com Téléphone : 819-893-3460 (Gatineau) Téléphone : 514-312-8240 (Montréal) Télécopieur : 1-855-587-8858

Plus en détail

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction de la formation continue et du soutien 5211 Entretien général d immeubles Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES

CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES 11.1 CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES AUTORISÉES Sont considérés comme des constructions temporaires, les constructions pouvant être démantelées à la cessation

Plus en détail

DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM

DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM DEVIS DE CONSTRUCTION BUREAU DES VENTES //819 565.1212 HABITATIONSPLUS.COM 1. TERRAIN 1. Permis de construction. 2. Certificat d implantation et certificat de localisation. 3. Emplacement de la cour et

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Demande de démolition 106, rue Rose de Lima Comité de démolition du 26 janvier 2010 1 Ville

Plus en détail

La Réserve de Remplacement

La Réserve de Remplacement La Réserve de Remplacement Guide d utilisation mai 2006 Services familiaux et communautaires Habitation et soutien du revenu Province du Nouveau Brunswick La réserve de remplacement GUIDE D UTILISATION

Plus en détail

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.)

ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF. Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) ETUDE DES BRANCHEMENTS AU RESEAU COLLECTIF Syndicat Intercommunal d' Assainissement du Haut des Rangs (S.I.A.H.R.) PROGRAMME DE LA REUNION Objectifs de cette étude Moyens mis en œuvre Programme Coûts Et

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROTECTION DES BÂTIMENTS CONTRE LES REFOULEMENTS D ÉGOUT

RÈGLEMENT SUR LA PROTECTION DES BÂTIMENTS CONTRE LES REFOULEMENTS D ÉGOUT VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 11-010 RÈGLEMENT SUR LA PROTECTION DES BÂTIMENTS CONTRE LES REFOULEMENTS D ÉGOUT Vu les articles 118, 119 et 120 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (L.R.Q., chapitre

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au :

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Dossier ANC Commune :.. N dossier : DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Demandeur SPANC (Service Public

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

Pose de Mobilier Urbain

Pose de Mobilier Urbain Pose de Mobilier Urbain PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE LES AVANTAGES DU CAROTTAGE MDC CAROTTAGE est votre spécialiste du carottage, sciage et pose de mobilier urbain. Notre société compte au sein de ses

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage

Introduction. Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Introduction Diagnostic stratégique global des bâtiments communaux une expertise urbaine et architecturale et un diagnostic de l usage Approche globale à l Échelle d un bâtiment Exemple : réflexion sur

Plus en détail

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels

Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels Normes de pratique professionnelle pour l inspection de bâtiments résidentiels UNE PUBLICATION DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC L ORDRE DES ÉVALUATEURS AGRÉÉS DU QUÉBEC L ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Présenté par Stéphane Hurens

Présenté par Stéphane Hurens Présenté par Stéphane Hurens Le 7 octobre 2013 annonce du gouvernement du Québec Politique économique Priorité emploi avec 2 milliards de dollars en fonds publics : 43 000 nouveaux emplois d ici 2017.

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME

RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME Tous les règlements d'urbanisme sont disponibles pour consultation à l'hôtel de ville ainsi que sur le site internet et ils ont préséance sur le résumé. PERMIS ET CERTIFICATS

Plus en détail

Estimation, 2 e édition

Estimation, 2 e édition Estimation, 2 e édition Solutionnaire Chapitre 10 Exercice 10.1 LES BONNES CONSTRUCTIONS Inc. Montréal, le 30 mars 2006 Clinique Docteur Macabée À l attention du Dr Macabée Objet : Construction de la Clinique

Plus en détail

Développement du concept d aménagement du centre-ville

Développement du concept d aménagement du centre-ville Développement du concept d aménagement du centre-ville L objectif de la rencontre Présenter le concept d aménagement du centre-ville développé par les comités de travail Le déroulement proposé 1. Rappel

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

Guide d intégration du gaz naturel

Guide d intégration du gaz naturel Guide d intégration du gaz naturel À UN ÂTIMENT Février 1 gazmetro.com Un représentant dédié pour mieux vous guider Une intégration optimale du poste de mesurage exige une réflexion à l amorce de votre

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES Tél. : 04.73.65.87.63 Tél. : 04.73.36.96.05. Pièces à fournir par le propriétaire

63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES Tél. : 04.73.65.87.63 Tél. : 04.73.36.96.05. Pièces à fournir par le propriétaire SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (S.P.A.N.C.) Communauté de Communes de Rochefort-Montagne Rte de Clermont BP15 41 avenue des Thermes 63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES 04.73.65.87.63

Plus en détail

Institut Technique de Formation Professionnelle en Bâtiment, Travaux Publics et Génie Civil (Privé) Plan de Formation

Institut Technique de Formation Professionnelle en Bâtiment, Travaux Publics et Génie Civil (Privé) Plan de Formation Plan de Formation Adresse : 66 Rue Melouiya, 4 ème étage, plateau N 11, Agdal Rabat (angle Avenue de France et Rue Melouiya) Tel/Fax : 05 37 68 60 62 Email : contact@itechbtp.com Site : www.itechbtp.ma

Plus en détail

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR EXTÉRIEUR Brique et pierre façade Cannexel côtés et arrière (étage) Balcon privé 9'x10' Rampes extérieur en aluminium noir vitrée verre clair en façade Rampes extérieur en aluminium noir avec barreaux

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Rénovez votre maison et devenez admissible à une subvention!

Rénovez votre maison et devenez admissible à une subvention! En vigueur le 1 er janvier 2008 Rénovez votre maison et devenez admissible à une subvention! Vous voulez rendre votre maison plus efficace sur le plan énergétique? Voici comment réduire votre consommation

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 15 janvier 2007 portant application du décret n o 2006-1658 du 21 décembre 2006

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Récapitulation: Date de construction 1980 / conjointement avec A&S Écoles construites en 1980 et avant = feront partie de l évaluation.

Récapitulation: Date de construction 1980 / conjointement avec A&S Écoles construites en 1980 et avant = feront partie de l évaluation. Décembre 2011 Récapitulation: Moncton High Moncton / Roland Pépin - Campbellton Fermeture de deux écoles, qui a nécessité le transfert des élèves et des employés questionnement de la population. 3 février

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2009-578 SUR LES PERMIS ET CERTIFICATS CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2009-578 SUR LES PERMIS ET CERTIFICATS CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2009-578 SUR LES PERMIS ET CERTIFICATS LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les expressions suivantes signifient : 1 o affichage

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION CONSTRUCTION OU REHABLILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

CONSTRUCTION du chalet «Le Nidwaldien 1291» Crans-Montana Rte des Bâlois

CONSTRUCTION du chalet «Le Nidwaldien 1291» Crans-Montana Rte des Bâlois CONSTRUCTION du chalet «Le Nidwaldien 1291» Crans-Montana Rte des Bâlois DESCRIPTIF DE CONSTRUCTION PARCELLE DE BASE Parcelle de base avec une surface à construire de 1104 m2. Chalet représentant 330 m2

Plus en détail

S O M M A I R E PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES - ANNÉE 2014 BUDGET 2013

S O M M A I R E PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES - ANNÉE 2014 BUDGET 2013 / 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES - ANNÉE 214 214 HAUSSE BAISSE $ % - Administration générale 413 326 384 12-29 224-7,1 - Sécurité publique 178 375 18 547 + 2 172 + 1,22 - Transport 34 29 26 28-44 82-14,5 - Hygiène

Plus en détail

Présentation. - le plan de masse qui définit la position de la construction sur le terrain,

Présentation. - le plan de masse qui définit la position de la construction sur le terrain, Dessin Industriel LECTURE DE PLANS BATIMENT p1 Présentation La lecture de plan de bâtiment, va vous permettrent de décoder, analyser, tous types de dessins et de documents qui interviennent dans un projet

Plus en détail

PLANIFICATION D ÉTABLE LAITIÈRE

PLANIFICATION D ÉTABLE LAITIÈRE PLANIFICATION D ÉTABLE LAITIÈRE Les petits détails qui font toute la différence Par Christian Lemay, ing. Consultants Lemay & Choinière inc. Mars 2015 Contenu de la conférence 1. Planification à la ferme

Plus en détail

REVIT 2012 Objets paramétriques Canam Panneaux Murox

REVIT 2012 Objets paramétriques Canam Panneaux Murox REVIT 2012 Objets paramétriques Canam Panneaux Murox TABLE DES MATIÈRES Avis de non-responsabilité... 2 Introduction... 3 1. Liste du contenu disponible... 3 1.1 Murs... 3 1.2 Matériaux... 4 1.3 Composants

Plus en détail

Guide du budget 2014 à l intention des offices d habitation (OH)

Guide du budget 2014 à l intention des offices d habitation (OH) 1. INTRODUCTION Guide du budget 2014 à l intention des offices d habitation (OH) Le budget qui vous est envoyé a déjà été approuvé par la Société d habitation du Québec (SHQ). Si votre budget de Remplacement,

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

à vendre Caractéristiques

à vendre Caractéristiques UNITÉ DE COPROPRIÉTÉ DIVISE COMMERCIALE À VENDRE CENTRE COMMERCIAL PLACE DE LA COOPÉRATION 1455, AVENUE DU ROCHER, LOCAL 139 NORMANDIN (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 192 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 Contenu de la présentation Une conséquence du développement urbain La charge hydraulique provenant d une pluie La gestion des eaux pluviales

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 201

Plus en détail