La Lettre Innovation, Nouveautés, Evènements, et Pratiques des TI. La pensée de la semaine «La brièveté est sœur du talent.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Lettre Innovation, Nouveautés, Evènements, et Pratiques des TI. La pensée de la semaine «La brièveté est sœur du talent."

Transcription

1 La Lettre Innovation, Nouveautés, Evènements, et Pratiques des TI N 09/ Mai 2009 La pensée de la semaine «La brièveté est sœur du talent.» Anton Tchekhov Un BlackBerry hautement sécurisé pour Barack Obama Le Président Barack Obama devrait être équipé dans quelques semaines ou mois d'un BlackBerry 8830 hautement sécurisé, selon nos confrères du Washington Times. Le terminal serait en phase finale d'élaboration au sein de la NSA (National Security Agency). L'agence est en effet en train de vérifier la qualité et la résistance de la solution de chiffrement embarquée. Cette solution doit répondre aux standards fédéraux pour être approuvée. Toujours selon The Washington Times, Obama sera capable d'envoyer des messages textes et des s avec son terminal et, bien entendu, de téléphoner mais seulement à des personnes elles-mêmes équipées de la solution de chiffrement évoquée précédemment. Parmi les personnes autorisées à recevoir les appels ou messages présidentiels, on trouve sa femme et son équipe proche. Google intègre la 3D au sein des navigateurs web En y regardant de plus près, O3D pourrait bien être un cheval de Troie permettant à Google d investir plus largement le monde de la 3D. Un des grands paris du Web de demain pourrait être l intégration de technologies 3D. Les plus anciens se souviendront du VRML (Virtual Reality Markup Language ), lequel n a jamais su trouver son public. Aujourd hui, tous les acteurs se penchent sur la difficile question de l intégration d éléments 3D au sein des pages web. Avec O3D, c est au tour de Google de dévoiler sa solution open source. À terme, la compagnie espère faire de cette technologie un standard officiel. Ce greffon est compatible avec trois navigateurs web : Internet Explorer, Mozilla Firefox et Google Chrome. Il est disponible pour Windows et Mac OS X. Les utilisateurs Linux (x86 32 bits uniquement) devront compiler le code source par leurs propres moyens. La firme fournit un large ensemble d applications de démonstration. Ces dernières sont compactes et leur exécution est plutôt rapide. Il convient de noter que Google utilise les librairies 3D présentes nativement dans le système d exploitation : DirectX ou OpenGL. O3D est vu par le navigateur comme une librairie d extension dédiée à la 3D. Chaque application utilise donc l interpréteur JavaScript présent au sein du navigateur. Évidemment, Google met l accent sur ses propres technologies. La compagnie montre ainsi comment tirer parti de la vitesse de V8 (le moteur JavaScript inclus dans Chrome), comment convertir une application 3D en un gadget igoogle, ou encore comment créer une application pouvant fonctionner en mode déconnecté, au travers de Google Gears. Il est possible d aller encore plus loin. Ainsi, la firme ne cache pas qu il est possible de lier O3D au seul moteur JavaScript V8, lui-même intégrable dans une application C++ traditionnelle. Bref, O3D pourrait tout à fait être utilisé au sein de logiciels classiques. Google avait déjà abordé le marché de la 3D en juillet 2008 avec Lively, une plate-forme concurrente de Second Life. Mais l'expérience n'avait pas porté ses fruits et l'entreprise de Mountain View déconnectait le service 6 mois après son lancement. Microsoft enregistre une première baisse de son CA depuis 23 ans Microsoft enregistre une baisse de ses résultats sur les trois premiers mois de l'année. Une première depuis son introduction en Bourse. Difficile de faire exception, même lorsque l on s appelle Microsoft. Pour son troisième trimestre clos fin mars, les résultats financiers du géant de l informatique accusent une baisse sensible. La firme de Redmond affiche ainsi un chiffre d affaires de $13,65 Bn, soit une baisse de 6% par rapport à l année dernière, à trimestre comparable. Les bénéfices du groupe reculent également à $2,98 Bn contre 4,39 Bn une année auparavant. L éditeur indique que la baisse de ses bénéfices provient notamment d une charge supplémentaire de $290 M, injectés pour financer un plan social annoncé en janvier de cette année (5 000 postes supprimés) et réaliser une économie de $1,5 Bn par an. Microsoft impute également sa baisse de bénéfices à une perte sur des investissements de $420 M dont la valeur a chuté. Microsoft a durement été touché par le ralentissement des ventes d ordinateurs, des particuliers comme des professionnels, rappelle AP. A la fin des trois premiers mois de l année, les ventes mondiales de PC ont baissé de 6,5%, selon le cabinet Gartner. Microsoft enregistre des baisses dans une bonne partie de ses activités. Les branches Online Services Business, serveurs ou encore l'activité loisirs interactifs (console de jeux Xbox et jeux, notamment) s'inscrivent toutes en baisse. L éditeur, circonspect sur la date de fin de la crise, mise sans aucun doute sur la sortie, en 2010 de Windows 7, le remplaçant de Vista. Windows 7 dispose d'un mode Windows XP virtuel Microsoft annonce que Windows 7 a une option de rétro compatibilité avec Windows XP en version béta. Elle repose sur la virtualisation du poste client. Microsoft dévoilera une option de Windows 7, qui permet aux utilisateurs d'exécuter des applications conçues pour Windows XP dans une machine virtuelle. C'est la première fois que Microsoft s'appuie sur la virtualisation pour fournir de la rétro compatibilité. Baptisée "Mode Windows XP ", cette option crée un environnement virtuel XP fonctionnant sous Virtual PC, la technologie de virtualisation côté client de Microsoft, au sein de Windows 7, a déclaré Scott Woodgate, directeur stratégie Windows pour l'entreprise et la virtualisation. Dans un blog de Microsoft, Scott Woodgate affirme que l'option doit servir à convaincre les entreprises de migrer vers Windows 7. "Tout ce que vous avez à faire est d'installer les applications concernées directement dans le mode Windows XP", précise Scott Woodgate. "Les applications seront publiées sur le bureau de Windows 7 et vous pouvez alors les exécuter directement à partir de Windows 7."

2 Des détails sur le mode Windows XP (XPM ou XP Mode) ont été signalés par Rafael Rivera et Paul Thurrott, deux blogueurs qui préparent aussi un livre, «Les secrets de Windows 7», qui doit sortir cet automne. Selon Rafael Rivera dans son blog - Paul Thurrott a publié une information quasi identique sur son Supersite for Windows - le mode Windows XP sera offert en téléchargement gratuit uniquement aux utilisateurs de Windows 7 Professional, Enterprise et Ultimate, les trois versions les plus coûteuses du nouveau système d'exploitation. Windows 7 Enterprise est disponible uniquement aux entreprises ayant des accords de licence en volume. Windows XP Mode (XPM) nécessite le support d'une virtualisation basée sur le processeur et est basé sur la prochaine génération de technologie de virtualisation de Microsoft, Virtual PC 7, selon Rafael Rivera, qui a également révélé que Microsoft inclura une licence de Windows XP Service Pack 3 (SP3) avec cette option de Windows 7. Ce qui permettra d'utiliser d'anciennes applications sans devoir payer pour deux systèmes d'exploitation, XP et 7. Rafael Rivera a également salué la capacité d'exécuter des applications Windows XP directement depuis le bureau Windows 7, sans devoir à d'abord ouvrir une fenêtre de la machine virtuelle. "XPM ne vous oblige pas à faire exécuter l'environnement virtuel séparément du bureau de Windows," se félicite Rafael Rivera. «Au lieu de cela, après l'installation d'applications à l'intérieur de l'environnement virtuel XP, celles-ci sont publiées dans le système d'exploitation hôte (Windows 7). De cette façon, les utilisateurs peuvent exécuter des applications sous Windows XP, comme IE6, à côté d'applications Windows 7 dans un seul bureau». Les deux blogueurs ont claironné qu'il s'agit d'une «énorme commodité» pour les entreprises, et prédit que Microsoft sera en mesure de se défaire de codes plus anciens des futures versions de Windows, et de s'appuyer sur la virtualisation afin de fournir une rétro compatibilité. Cette option de rétro compatibilité avec XP devrait être rendue disponible en version béta simultanément ou proche de la sortie de Windows 7 RC. Microsoft annonce officiellement l'arrivée de Windows 7 RC pour le 5 mai. Les abonnés MSDN et TechNet pourront l'obtenir le 30 avril. Une version en français sera disponible. Windows 7 ou la faille impossible à corriger A quelques jours de la disponibilité de la version RC de Windows 7, des experts, pointent une vulnérabilité "irréparable". On connaît désormais la date de sortie de Windows 7, le dernier OS signé de la maison de Redmond, en version Release Candidate. Le 30 avril, les développeurs et professionnels qui ont souscrit aux réseaux MDSN et TechNet vont pouvoir profiter de la version Windows 7 RC. Bien que la diffusion à grande échelle n interviendra que le 5 mai, certains experts ont déjà pointé des failles de sécurité. Le site Tom s guide explique que deux chercheurs affirment avoir décelé dans Windows 7 "un problème de conception". L information a été dévoilée lors de la conférence Hack In The Box à Dubai (Emirats arabes-unis). Grâce à un petit logiciel de 3 Ko baptisé Vbootkit 2.0, un hacker pourrait prendre le contrôle de l'ordinateur dès son démarrage. Le programme se chargerait ensuite de modifier quelques fichiers chargés en mémoire par le système. Même si un simple redémarrage de la machine ferait tout rentrer dans l'ordre, Vipin Kumar et Nitin Kumar, les découvreurs de la faille remarquent qu' "il n'y a pas de correctif pour cette faille. Il est impossible de la corriger. C'est un problème de conception". Un épine dans le pied de Microsoft qui affirmait voilà peu que leur dernier outil système était purement inviolable. Ou pas. Quaero, le moteur de recherche français voulu par Jacques Chirac, est un gouffre financier Fin de partie pour Quaero, l'airbus «tricolore» de l'internet? C'est peu de dire que le programme de moteur de recherche multimédia tricolore Quaero («je cherche» en latin), voulu par Jacques Chirac, a du plomb dans l'aile. Une centaine de millions d'euros de subventions Porté à bout de bras par le corps des Mines, avec Thomson comme chef de file, ainsi qu'une bonne vingtaine de partenaires industriels (France Télécom, Exalead, Jouve, Bertin, LTU Technologies, Vecsys), audiovisuels (INA) ou issus du monde de la recherche (Inria, CNRS) et avec le soutien actif d'oseo, ce ne sont pas moins d'une centaine de millions d'euros de subventions publiques sur cinq ans qui sont en train de partir en fumée. A telle enseigne que, selon une source proche du dossier, la Cour des comptes s'intéresserait à cette usine à gaz franco-française, à laquelle l'allemagne a finalement refusé de participer peu après l'arrivée d'angela Merkel à la chancellerie Le premier smartphone Android de Samsung en Europe en juin C'est en fait le Samsung I7500 qui sera le premier smartphone Android du fabricant coréen, et non le Samsung S8000 évoqué précédemment, doté quant à lui du système propriétaire du coréen contrairement à ce que laissaient entendre les premières rumeurs. Samsung a aujourd'hui officialisé son concurrent du HTC Magic qui sera lancé en Europe au mois de juin. Il disposera de caractéristiques techniques plus proches des terminaux existants et s'articulera ainsi tout comme les deux premiers Google Phone autour d'un écran tactile HVGA ( pixels) d'une diagonale de 3,2 pouces. Il bénéficiera en revanche de la technologie OLED. Doté d'un appareil photo numérique de 5 millions de pixels associé à un flash à LED et d'une sortie casque standard 3,5 mm, il sera épaulé par un processeur Qualcomm MSM7200A cadencé à 528 MHz. On retrouvera en outre des connectiques EDGE quadri-bande, 3G bi-bande, Bluetooth, WiFi et GPS en plus d'un espace stockage interne de 8 Go extensible par une carte microsdhc. Le Samsung i7500 fera donc ses débuts au mois de juin en Europe, et en particulier auprès de l'opérateur O2 Germany, qui le commercialiserait hors abonnement pour environ 300 euros. Le cloud computing, une menace pour les entreprises Selon les experts présents à la RSA Conference de San Francisco, cette solution présente de nombreux risques pour la sécurité. Une solution pratique est rarement compatible avec la sécurité. Les experts présents à la RSA Conference, organisée la semaine dernière à San Francisco, l'ont rappelé en mettant en avant les risques du cloud computing. L'«informatique dans les nuages» permet aux entreprises de réduire leurs coûts en délocalisant leurs contenus et en utilisant des applications à distance. Mais «c'est un cauchemar pour la sécurité et elle ne peut pas être traitée par les méthodes traditionnelles», a estimé John Chambers, PDG de Cisco.

3 Pour les spécialistes de la sécurité, le cloud computing présente en effet plusieurs menaces, les deux principales concernant les données et la surveillance du réseau de l'entreprise. Ce concept peut en effet mettre en péril la confidentialité et l'intégrité des données. «Quand on virtualise ses ressources, on perd l'habitude d'avoir une vue sur le contenu. Avec le cloud computing, on ne sait plus où il se trouve physiquement. Or les directions n'ont pas toujours conscience de cette menace. Le recours à ce concept est une décision économique. Ce choix est subi dans 90 % des cas par les DSI», précise Eric Domage, spécialiste de la sécurité au cabinet de recherche en technologies de l'information IDC. Autre inquiétude : la disponibilité des données. En mettant en avant son architecture massivement distribuée, les partisans du cloud computing soulignent la disponibilité de leurs services. Malheureusement, plusieurs pannes touchant des acteurs majeurs de ce concept en ont, au contraire, révélé les limites. Des nuages en panne L'autre principal point faible concerne la protection du réseau. Les responsables de la sécurité informatique des entreprises ne verront plus les tentatives d'intrusion et encore moins les attaques puisque les ressources seront délocalisées et gérées par le fournisseur de cloud computing. Ces deux types de menaces sont néanmoins pris très au sérieux par les grands acteurs de cette solution. Après Cisco, c'est au tour d'ibm de lancer des services sécurisés en mode «cloud». Lors de la conférence RSA, la société a en effet présenté ses nouveaux outils de surveillance et de mise en quarantaine de codes malveillants (Malware Scanning for IBM Rational AppScan) et un pare-feu (Proventia Web Application Firewall). La conférence RSA a aussi été l'occasion du lancement officiel de la Cloud Security Alliance. Soutenu entre autres par des sociétés spécialisées dans les offres en ligne comme PGP Corp, Qualys et Zscaler, ce consortium veut sensibiliser les entreprises à la problématique de la sécurité. Quelle que soit la solution retenue, ces dernières doivent toujours s'en tenir aux règles essentielles. Premièrement, chiffrer systématiquement les données non publiques hébergées dans les «nuages». Deuxièmement, utiliser des mots de passe moins faciles à trouver et mener une gestion précise des identifiants afin de contrôler les accès. Troisièmement, ne pas mettre tous leurs œufs dans le même panier, c'est-à-dire, en l'occurrence, répartir leurs données sur différents nuages et sauvegarder les plus cruciales d'entre elles sur un système de stockage sans accès à Internet. Les entreprises françaises semblent convaincues par le cloud computing C'est la conclusion que l'on peut tirer d'une étude commanditée par Avanade, principal intégrateur de solutions pour l'entreprise basées sur la plate-forme Microsoft. Réalisée auprès de 502 responsables de direction et décideurs informatiques dans 17 pays d'europe, d'amérique du Nord et de la zone Asie-Pacifique, l'étude «Cloud computing 2009» indique que «27 % des entreprises françaises sondées utilisent le cloud computing en parallèle de leurs systèmes informatiques existants. Alors que 5 % sont déjà en train de tester des services dans le cloud, 41 % considèrent son adoption prochaine, dont 18 % à une échéance inférieure à un an». Au niveau mondial, 5 % des entreprises sondées utilisent exclusivement le cloud computing. Mais l enquête précise pour «des raisons de sécurité, les entreprises privilégient encore l'utilisation de systèmes hébergés en interne». Envol de la Mouette, l'association des utilisateurs francophones d'openoffice.org Promouvoir l'utilisation et le développement d'openoffice.org. C'est l'objectif prioritaire de la Mouette, une association fondée au début du mois pour structurer la communauté francophone adepte de la suite bureautique libre. «L'idée, explique Jean-François Donikian, le président de la structure nouvellement constituée, est de disposer d'une organisation représentant à la fois les utilisateurs grand public et professionnels.» Si le produit bénéficie d'une bonne notoriété dans les cercles spécialisés, le dirigeant de la Mouette regrette en effet qu'il pâtisse d'une relative méconnaissance dans le grand public. «C'est la raison pour laquelle nous allons axer nos efforts sur la promotion d'openoffice. Plus nous augmenterons le nombre d'utilisateurs, plus la notoriété de la suite s'en trouvera augmentée. Partant, le produit bénéficiera de davantage de développements.» De même, un usage grandissant dans la sphère grand public devrait, dans l'esprit des membres de la Mouette, conduire certains utilisateurs à envisager un recours à OpenOffice dans leur milieu professionnel à la grande satisfaction de Jean-François Donikian, par ailleurs patron de StarXpert, une SSLL proposant notamment des prestations de migration vers Oo.org. Parmi les projets se trouvant dans les cartons des six fondateurs de l'association, un prochain appel à adhésion occupe la priorité. Au-delà des particuliers, volontiers accueillis au sein de la Mouette mais guère susceptibles d'apporter beaucoup de moyens à la structure, c'est surtout les entreprises et les collectivités que Jean-François Donikian et ses acolytes entendent séduire. Ils s'appuieront également sur la boutique et la vente de produits dérivés en ligne et sur les salons pour doper les moyens de l'association. Mais si l'argent est important, les porte-drapeaux de la suite bureautique espèrent surtout voir gonfler les rangs de la communauté : «Mieux vaut mettre la main à la pioche qu'à la poche», résume astucieusement Jean-François Donikian. L'accroissement de la communauté est en effet essentiel pour l'enrichissement du projet. «Pour l'heure, nous comptons une centaine de contributeurs aux tests qualité, aux travaux de localisation ou de développement des extensions, et quelques milliers d'utilisateurs qui interviennent sur les forums francophones.» L'acquisition de Sun par Oracle ne devrait pas compromettre l'avenir d'oo.org Le gonflement des rangs de la communauté devrait conduire la Mouette à mettre en place des groupes de travail. Parmi les projets qu'ils pourront conduire, l'association évoque la rédaction d'un livre sur l'usage d'openoffice, ou le recueil du ressenti des utilisateurs, en particulier sur ce qu'il manque à la suite. Les fondateurs de la Mouette évoquent également la possibilité d'organiser, comme en 2006, une conférence mondiale en France consacrée à Oo.org, qui réunirait développeurs, spécialistes et utilisateurs. Un événement qui pourrait avoir lieu dès cette année. Enfin, la récente acquisition de Sun par Oracle ne semble pas inquiéter les promoteurs de la communauté francophone, qui n'y voient pas nécessairement un obstacle à la pérennité de la suite libre. «Sun dispose toujours d'équipes en place pour le développement d'openoffice. Même si Oo.org n'est certainement pas la priorité d'oracle, le projet est suffisamment ancré, reconnu, et s'appuyant sur des participants autres que Sun, comme IBM ou Novell, que je ne le vois pas s'arrêter», conclut Jean-François Donikian. Google sort un kit de développement pour Android 1.5 Dès à présent, les développeurs peuvent tester la prochaine version du système d'exploitation mobile de Google, grâce à un nouveau SDK. Un nouveau kit de développement logiciel (SDK) pour le Google Phone est disponible depuis hier, lundi 27 avril. Il permettra aux développeurs de créer des applications pour la prochaine version du système d'exploitation (OS) mobile de Google, à savoir Android 1.5. Partie intégrante du kit, ce nouveau système d'exploitation sera diffusé par des opérateurs aux utilisateurs finaux dans les mois qui viennent. Il s'appuie sur le noyau Linux et intégrera un certain nombre de nouveautés, comme l'enregistrement vidéo (Mpeg-4, 3GP), un clavier logiciel tactile, des widget sur la page d'accueil, le support du Bluetooth stéréo, etc. Les interfaces de programmation

4 (API) ont été étendues en conséquence pour pouvoir utiliser ces fonctions dans les futures applications. La version actuelle d'android (1.1) est également compatible. Le nouveau kit fait également la part belle au test et au debugging. Une base de configurations préparamétrées, baptisée Android Virtual Devices, permettra de mieux simuler le comportement des terminaux actuels dans un émulateur. Toutefois, le développeur pourra également tester son application sur un vrai terminal équipé d'android 1.5. En effet, le constructeur HTC profite de la sortie du SDK pour fournir des mises à jour vers ce nouvel OS pour l'android Dev Phone 1, appareil qui ressemble au HTC G1 mais réservé aux développeurs. Le SDK intègre également le nouveau plug-in Eclipse ADT, grâce auquel les développeurs pourront travailler depuis leur environnement Eclipse. Cette extension dispose, par ailleurs, d'assistants logiciels (wizards) pour la création de projets ou pour la génération de documents XML. Microsoft et Google entrent à la Maison-blanche Le p-dg de Google, Eric Schmidt, et le chef de la stratégie de Microsoft, Craig Mundie, rejoignent le collège des conseillers du président américain en Sciences et Technologies. Barack H. Obama avait prévenu qu il mettrait l accent sur les nouvelles technologies durant son mandat à la tête des Etats-Unis. C est dans cette optique qu il vient de nommer deux "têtes" représentants des géants Google et Microsoft dans son conseil de spécialistes en technologies. Le PCAST, genre de think tank composé de 20 membres, sert à donner de nouvelles orientations au secteur IT en regroupant les avis des professionnels, universitaires mais aussi experts sur les questions abordant la thématique des nouvelles technologies. La décision de nommer le p-dg de Google Eric Schmidt et le chef de la stratégie de Microsoft, Craig Mundie est dans la droite ligne du choix d Obama d augmenter de 3% les dépenses en matière de Recherche et Développement. Une politique initiée depuis le début du mandat du nouveau président des Etats-Unis. Une position dont on pourrait faire le rapprochement avec la politique initiée par John F. Kennedy de "nouvelles frontières" désirant agrandir la sphère d influence de l Oncle Sam aux frontières de l espace. Un clin d œil qu a d ailleurs souligné Barack H. Obama à l agence de presse Reuters. Déjà, les Etats-Unis ont dépensé pas moins de $368 Bn en R&D en 2007 soit 2,66% du PIB du pays. Une part que souhaite augmenter le président jusqu à 800 milliards afin de provoquer un stimulus économique et un signal fort aux professionnels. Obama envoie donc un message afin d encourager le secteur privé mais aussi envers les grandes agences de recherche. Ainsi un plan de 75 milliards de dollars a été initié afin de doter sur une période de 10 ans les grandes agences scientifiques du pays de nouveaux objectifs. La fondation nationale de Sciences, le département de l énergie du bureau des Sciences et l Institut national des Standards et de la Technologie vont ainsi profiter de ces nouvelles mesures. Un nouvel élan, promet-on outre-atlantique. Une critique en bonne et due forme de l administration Bush, accusée d avoir mêlé recherche scientifique et idéologie Google célèbre Samuel Morse Régulièrement, Google agrémente son moteur de recherche d un logo adapté à l actualité. Jeux Olympiques, fêtes nationales ou évènement international : le logo Google varie au gré des saisons mais garde ses couleurs. Google a décidé de passer en version Morse pour fêter l anniversaire de l inventeur de ce langage. Samuel Morse est né le 27 avril 1791 à Boston. Suivi de chantier: EDF construit un nouveau centre de données Le fournisseur d'énergie est en train de mettre sur pied un important datacenter. Objectif : consolider les salles informatiques existantes. C est un nouveau projet que Vnunet.fr vous présente aujourd hui. A classer dans la catégorie des projets de grande envergure. EDF construit actuellement un nouveau centre de calcul à bonne distance de Paris. L objectif est la consolidation des salles informatiques existantes. Pour Pascal Faucillon, responsable du projet nouveau centre de calcul à EDF, le projet doit relever les nouveaux défis de l hébergement informatique. Pour commencer, il devra répondre aux besoins de haute disponibilité pour certaines applications critiques de l entreprise, mais également faire face à la forte croissance de la consommation électrique des serveurs informatiques de ces dernières années. Sans oublier de contribuer à l efficacité opérationnelle et à la maîtrise des coûts, et enfin, s inscrire dans la démarche de développement durable. Le premier défi de la disponibilité repose sur deux composantes principales: la disponibilité du centre de calcul et celle de l application informatique indique Pascal Faucillon. En ce qui concerne la disponibilité du centre de calcul, EDF vise un Tier IV selon la classification de l Uptime Institute. C est le niveau visé actuellement par les entreprises comparables à EDF par leur taille et la criticité de leur SI. Ce niveau implique la redondance des équipements électriques et de climatisation. Le challenge du projet EDF est d offrir ce niveau de disponibilité à un prix compétitif grâce à une production centralisée d électricité ondulée et de froid. Pascal Faucillon précise que une fois le niveau de redondance fixé, toute la conception a été orientée par l optimisation du bilan énergétique : être le plus efficace possible pour produire l électricité ondulée et le froid nécessaires aux serveurs informatiques. EDF a simulé de nombreuses configurations techniques pour identifier la meilleure, d un point de vue économique et également en termes de développement durable. L équipe projet a élaboré ses choix de solutions techniques en s appuyant sur l expertise interne et externe à EDF. Elle a travaillé sous forme de task force avec plusieurs intervenants: EDF Optimal Solutions, filiale d EDF spécialisée dans l éco efficacité énergétique, Critical Building, expert en Datacenters, appui à maîtrise d ouvrage du projet, Iosis en tant que maîtrise d œuvre de conception du projet et Axima en charge du lot Climatisation. L innovation principale réside dans la sophistication de la régulation de la climatisation. On retrouve les mêmes problématiques que dans l automobile où c est l association d un moteur économe et de son calculateur qui permet d atteindre la plus faible consommation et le minimum de rejets précise Pascal Faucillon. Il ajoute que le projet a beaucoup travaillé sur ces deux dimensions, ce qui a permis d une part de réduire le coût de l hébergement informatique et d autre part de répondre aux problématiques environnementales.

5 La phase de conception est achevée et le projet est désormais dans sa phase de réalisation. A terme, le centre de calcul comprendra deux bâtiments informatiques de 4500 mètres carrés chacun, deux bâtiments techniques de 2250 mètres carrés chacun consacrés à la production d électricité ondulée et de froid et un bâtiment logistique de 1500 m 2. Le centre de calcul est évolutif et peut augmenter sa production d électricité ondulée de 33% sans avoir à construire de nouveaux bâtiments. C est un important chantier puisqu il peut y avoir jusqu à 250 personnes simultanément à pied d œuvre et mobilisant 4 grues. Il se décompose en quatre lots principaux : BTP avec Vinci, Électricité avec Clemessy, Climatisation avec Axima et fourniture des systèmes d énergie No-break avec Piller. Les fondations et les dalles sont achevées, les élévations et planchers hauts en cours de réalisation. La mise en service de ce centre de calcul est prévue pour le second semestre Avec DB2 9.7, IBM espère contrer Oracle La nouvelle mouture de la base de données relationnelle d'ibm facilite la migration des bases Oracle. Elle stocke également plus efficacement les données XML. Oracle est toujours le leader des bases de données relationnelles avec 44,3 % de part de marché. Et ce d'autant plus qu'en rachetant Sun l'éditeur acquiert la principale base de données open source. Plutôt que d'affronter ce concurrent de poids, IBM (21 % de part de marché) vient de trouver une solution plus subtile. Disponible en juin, la version 9.7 (Cobra) de DB2 est désormais compatible avec Oracle Database. IBM a réussi ce tour de force en intégrant EnterpriseDB à son SGBD/R. EnterpriseDB est une version modifiée de PostgreSQL, compatible avec Oracle. Elle est maintenue par l'éditeur éponyme avec lequel IBM vient de signer un accord. De quoi faciliter la migration d'oracle vers DB2... ou EnterpriseDB. Parmi les autres nouveautés de cette nouvelle version, DB2 9.7 gère enfin nativement les données XML. Selon IBM, la gestion native du format XML permettrait de réduire l'espace de stockage nécessaire tout en améliorant les performances. Le gain est tel que Big Blue annonce 75 % de consommation d'énergie en moins pour stocker et accéder aux mêmes données (par rapport aux versions précédentes). Ce gain d'énergie est loin d'être un détail car le stockage de données est l'élément des centres informatiques dont la consommation d'énergie croit le plus vite. Et pour cause : le volume de données stockées a été multiplié par 69 en dix ans. "Les banques, le secteur de la santé et de la vente de détail se battent face à l'augmentation des coûts de gestion et à la hausse de leurs dépenses d'énergie pour gérer, analyser et accéder à l'ensemble de leurs informations", rappelle Arvind Krishna, vice-président Serveurs de données chez IBM. Enfin, fidèle à son principe d'autonomic computing, IBM a amélioré les fonctionnalités de gestion automatique de la charge (workload management) afin de "réduire l'effort d'administration de l'ordre de 35 %, tout en améliorant les performances des applications critiques". Office 2007 SP2 s'ouvre au format concurrent ODF Comme promis, la suite bureautique de Microsoft s ouvre au format ODF. Une avancée significative. Microsoft vient de lancer officiellement le Service Pack 2 d Office 2007 (SP2). Il pourra être téléchargé à cette adresse (attention, il pèse plus de 300 Mo). Il sera également possible de l installer via Windows Update, qui proposera cette mise à jour automatiquement. Le SP2 d Office 2007 apporte son lot de corrections de bogues, mais intègre aussi plusieurs nouveautés. La plus importante est le support du format ODF 1.1 (Open Document Format), popularisé par OpenOffice.org. Word 2007, Excel 2007 et PowerPoint 2007 pourront lire et écrire des fichiers ODF. Excellente nouvelle qui profitera à tous les utilisateurs, ceux d Office comme d OpenOffice.org. L ensemble des logiciels de la suite bureautique (hormis Outlook) pourra dorénavant exporter des documents en PDF ou en XPS. Ceci était auparavant possible en installant un module complémentaire. Microsoft profite de cet ajout pour améliorer le support PDF qui reconnaîtra le PDF 1.5 et le PDF/A. Le PDF/A est un format standardisé spécifiquement dédié aux opérations d archivage. Là encore, c est un ajout plus que bienvenu. Outlook 2007 SP2 bénéficie lui aussi de plusieurs corrections : plus stable il sera selon l éditeur jusqu à 35 % plus rapide que la mouture précédente. Enfin, les performances et le niveau de sécurité de SharePoint Server 2007 sont en progrès. Prochaine étape pour Microsoft ; la sortie du SP2 de Windows Vista! Une famille iphone en préparation chez Apple Jusqu à la présentation en juin prochain du ou des descendants de l iphone 3G, les rumeurs ne vont pas manquer. Cette fois, c est le magazine américain Business Week qui fait état de discussions avancées entre Apple et l opérateur Verizon pour la commercialisation de deux terminaux mobiles. L un serait un «iphone lite», l autre une sorte de tablette tactile orientée multimédia selon une source certainement interne puisqu elle aurait pu approcher les deux appareils. Pour élargir sa gamme iphone, Apple sortirait donc un modèle plus fin, plus léger et moins cher. Objectif, descendre le prix du smartphone afin de contrer l arrivée de nouveaux concurrents (le Pre de Palm ou les mobiles Google Android ) en utilisant un jeu de composants (system on a chip) moins onéreux. Ce dernier serait également utilisé sur une tablette proche d un MID (Mobile Internet Device). Plus compact que le Kindle d Amazon, son écran tactile serait néanmoins plus grand. Axé sur les loisirs multimédia, il permettrait de profiter de sa musique, de ses photos et de visionner des vidéos HD. Et grâce à son interface WiFi, il serait capable de passer des appels via des solutions VoIP. Si l idée d un iphone «allégé» ne paraît pas saugrenue, on voit tout de même mal Apple faire l impasse sur un terminal mobile plus évolué - un iphone 3G remis au goût du jour. Finalement, la société de Cupertino aura peut-être trois appareils à présenter cet été : un iphone pour petits budgets, un haut de gamme et une tablette tactile. Avec Cortado, le mobile génère désormais des PDF Le service permet aux utilisateurs d'un BlackBerry de créer des documents de format PDF. Ils peuvent ensuite transférer les documents vers différents terminaux. TimeStream proposait déjà de transformer les PDF en format lisible par les baladeurs numériques. En insérant dans le BlackBerry une application qui génère directement des fichiers en format PDF, le fournisseur de services mobiles Cortado fait un pas de plus vers la convergence. Désormais, les utilisateurs de BlackBerry seront en mesure, via le serveur de Cortado, de créer des documents de format PDF, et de travailler directement au cœur de ces derniers.

6 L'appareil photo devient scanner mobile Cette technologie est renforcée par une autre application développée par la même entreprise. Celle-ci transforme l'appareil photo du smartphone BlackBerry en scanner mobile. Une fois un texte scanné par le mobile puis copié, l'utilisateur a donc la possibilité de transformer ce contenu en un document PDF. Puis de l'exploiter notamment en le transférant par , par fax, ou encore en l'imprimant via une imprimante Bluetooth. Un format adapté à plusieurs utilisations L'utilisateur peut aussi transférer ce fichier PDF créé par son mobile vers un ordinateur, afin de le consulter. Cortado propose également d'accéder en temps réel aux comptes-rendus d'impression des documents créés. In Major Shift, Apple Builds Its Own Team to Design Chips Apple Inc. is building a significant capability to design its own computer chips, a strategy shift that the company hopes will create exclusive features for its gadgets and shield Apple's work from rivals. The Silicon Valley trend-setter has been hiring people from many different segments of the semiconductor industry, including engineers to create multifunction chips that are used in cellphones to run software and carry out other chores. Apple could use the internally developed chips to sharply reduce the power consumption of its iphone and ipod touch, and possibly add graphics circuitry to help its hardware play realistic game software and high-definition videos, people familiar with its plans say. In one sign of the new focus, Apple recently hired Raja Koduri, who was formerly the chief technology officer of the graphics products group at chip maker Advanced Micro Devices Inc. Mr. Koduri started at Apple this week, following in the footsteps of Bob Drebin, who had held the same title at AMD and is also now working for Apple. Online job postings from Apple describe dozens of chip-related positions it is trying to fill, some with partial descriptions like "testing the functional correctness of Apple developed silicon." Besides a desire to beat rivals to market with new features, Apple's shift is also an effort to share fewer details about its technology plans with external chip suppliers, say people familiar with the moves. The new effort faces plenty of hurdles, and people familiar with Apple's plans don't expect internally designed chips to emerge until next year at the earliest. Still, Apple's aggressive hiring is another sign of how the company's recent success has allowed it to expand while other tech giants have trimmed their work forces in the recession. Apple's strategy also marks a break from a long-term trend among most big electronics companies to outsource the development of chips and other components to external suppliers. Last sp Steve Jobs explained the purchase of Silicon Valley start-up P.A. Semi as a way to acquire expertise and technology to help run increasingly sophisticated software on iphones and ipods. "You can't just go out and buy the chips off the shelf to do that," said Mr. Jobs. Most cellphones are based on chip designs licensed by ARM Holdings PLC to others. For the iphone, Samsung Electronics Co. supplies an ARM-based microprocessor with custom features developed by Apple, analysts say. People familiar with Apple's thinking say executives have expressed concern that some information shared with outside vendors could find its way into chips sold to Apple competitors. A Samsung spokeswoman declined comment. People familiar with the situation say Mr. Jobs told P.A. Semi engineers last April that he wanted to develop chips internally and didn't want knowledge about the technology to leave Apple. Mr. Jobs is on medical leave and was unavailable for comment. People familiar with Apple's plans expect former P.A. Semi engineers to help create ARM-based chips that could improve the performance and battery life of future iphones. Apple's hiring spree in semiconductors started well before the acquisition and has continued through the past few months, according to postings on the networking site LinkedIn. The site contains more than 100 people listing current Apple job titles and past expertise in chips, including veterans of Intel Corp., Samsung and Qualcomm Inc. Apple's own job postings, some aggregated by the site Indeed.com, provide clues about possible features to come. Two recent postings involve handwriting recognition technology; several others seek expertise in chips for managing displays. Apple participated in a job fair earlier this month for soon-to-be-unemployed engineers at memory chip company Spansion Inc., which sought bankruptcy protection in March, people familiar with the situation said. Une nouvelle initiative pour l'interopérabilité lité du cloud computing Treize poids lourds de l'informatique veulent élaborer des standards pour l'administration des nuages informatiques et les rendre plus interopérables. L'encre de l'open Cloud Manifesto («Manifeste pour les nuages ouverts») est à peine sèche qu'une nouvelle initiative pour l'interopérabilité des nuages informatiques voit déjà le jour : l'open Cloud Standards Incubator. Lancée au sein de l'association Distributed Management Task Force (DMTF), elle regroupe treize fournisseurs informatiques, dont AMD, Intel, Cisco, VMware, HP ou IBM. Ensemble, ils veulent élaborer des standards communs pour faciliter l'administration des plates-formes de cloud computing et, en particulier, accroître l'interopérabilité entre les nuages privés, semi-privés et publics. Les travaux s'étendront jusqu'au premier trimestre de Les résultats seront présentés sous la forme d'extensions de spécifications du format OVF et de standards DMTF existants. Parmi ces standards figurent le Common Information Model, qui spécifie les données d'administration ; l'alert Standard Format, qui définit le format des alertes ; le Web-Based Enterprise Management, qui regroupe des technologies pour unifier la gestion des systèmes. L'objectif de ce groupe de travail est que les entreprises ne soient pas prisonnières d'une plate-forme, mais puissent aisément migrer leurs services et leurs applications d'un nuage vers un autre. «Le but ultime est que les clients puissent choisir où ils feront exécuter leurs applications de la manière la plus sécurisée et la plus efficace», souligne Stephen Herrod, directeur technique de VMware. Comme pour l'open Cloud Manifesto, le principal défaut de cette initiative est que, hormis Microsoft, elle ne regroupe pas les principaux acteurs du cloud computing que sont Amazon, Salesforce et Google. Par ailleurs, la multiplication des initiatives autour de l'interopérabilité risque, in fine, de nuire à la cause première. Outre le DMTF et l'open Cloud Manifesto, il existe également l'open Cloud Consortium (porté par Cisco et Yahoo!) et le projet européen Reservoir (porté par IBM, SAP et Sun). Ce dernier est arrivé à migrer les machines virtuelles à chaud et sans limite géographique. Google : la personnalisation SearchWiki débarque en France La fonctionnalité SearchWiki du moteur Google est désormais accessible pour sa version française, ouvrant la voix à la personnalisation des résultats de recherche. Repérée par Google XXL, la fonctionnalité SearchWiki signe son arrivée dans la version française du moteur de recherche Google. Déjà présentée dans nos colonnes du temps où elle n'était l'apanage que de la seule version mondiale de Google, cette fonctionnalité mérite

7 son attribut de Wiki du fait qu'un utilisateur peut agir sur la page des résultats affichée. De la personnalisation via la réorganisation de l'ordre des résultats, leur suppression ou encore l'ajout de commentaires. Deux icônes disposées à droite d'un résultat de recherche sont prévues à cet effet. Une flèche permet de placer un résultat en haut de page et le cas échéant, une flèche dirigée vers le bas sert à rétablir l'ordre initial fruit du PageRank. Une icône en forme de croix permet la suppression d'une entrée. Il est aussi possible via un phylactère d'ajouter un commentaire, tandis qu'un lien disposé en bas de page permet d'ajouter un résultat. C'est également en bas de page que la personnalisation ainsi opérée peut être affichée via le lien " Afficher toutes mes notes SearchWiki " et éventuellement en vue d'une restauration. Le lien " Toutes les notes de ce SearchWiki " permet d'observer les modifications apportées par d'autres utilisateurs sur une recherche spécifique, et donc une expérience dans le domaine de la recherche collaborative. La fonctionnalité SearchWiki n'est activée que sous réserve de connexion à son compte Google et se cantonne à ce registre, à savoir qu'une personnalisation reste propre à un utilisateur enregistré. La question est de savoir le sort futur que réserve Google à SearchWiki mais son internationalisation tend à prouver que Google a quelque chose en tête.

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé www.netexplorer.fr La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

Radialpoint tire parti de la technologie de sécurité Websense de type cloud pour protéger des millions d utilisateurs contre les dernières menaces Web

Radialpoint tire parti de la technologie de sécurité Websense de type cloud pour protéger des millions d utilisateurs contre les dernières menaces Web COMMUNIQUE DE PRESSE Radialpoint tire parti de la technologie de sécurité Websense de type cloud pour protéger des millions d utilisateurs contre les dernières menaces Web Websense ThreatSeeker Cloud fournit

Plus en détail

Windows 2008 server -Introduction-

Windows 2008 server -Introduction- Windows 2008 server -Introduction- Rappel sur les systèmes d exploitation Un système d exploitation (Operating System) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour débuter» La gestion des photos avec Windows 10 1 Généralités sur le jargon de l image numérique Les différents formats d image : une image enregistrée

Plus en détail

2- Sous quel mode pouvez-vous acheter les logiciels Microsoft.

2- Sous quel mode pouvez-vous acheter les logiciels Microsoft. 1 - Rappel Une licence est un document contractuel dans lequel l éditeur concède un droit d installation et d utilisation pour un logiciel. Ce contrat précise la nature du logiciel, le nombre de Postes

Plus en détail

ContactOffice, c est quoi exactement? Pourquoi choisir ContactOffice? Vous avez droit à une solution facile à utiliser

ContactOffice, c est quoi exactement? Pourquoi choisir ContactOffice? Vous avez droit à une solution facile à utiliser ContactOffice, c est quoi exactement? ContactOffice est une solution collaborative simple à utiliser et disponible sur tous vos appareils. Au-delà de la messagerie, ContactOffice est avant tout un espace

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne La société Le groupe Allianz est un des principaux fournisseurs de services globaux dans les domaines de l assurance, de la banque et

Plus en détail

PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE

PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE Table des matières 1) Un serveur TSE, c est quoi?... 1 2) Prérequis technique... 1 3) Comment louer un serveur?... 1 4) Ou acheter des licences?...

Plus en détail

Logiciels & systèmes d'exploitation

Logiciels & systèmes d'exploitation Logiciels & systèmes d'exploitation Dominique Lachiver Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/fr/ Juillet 2015 Table des matières

Plus en détail

ESPACE DOCUMENTAIRE VIP

ESPACE DOCUMENTAIRE VIP ESPACE DOCUMENTAIRE VIP LOUNGEDOC Stockez, consultez et partagez vos documents La solution Loungedoc donne une nouvelle dimension à vos documents grâce à un grand nombre de fonctionnalités qui vont révolutionner

Plus en détail

- JE DEBUTE - 21 mai 2014. COMMUNIQUER PAR EMAIL : j envoie des pièces jointes

- JE DEBUTE - 21 mai 2014. COMMUNIQUER PAR EMAIL : j envoie des pièces jointes - JE DEBUTE - 21 mai 2014 COMMUNIQUER PAR EMAIL : j envoie des pièces jointes EPN Vallée de l'avance - 2014 1 OBJECTIF DE LA SEANCE - Apprendre à importer et exporter des pièces jointes - - Envoyer des

Plus en détail

Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé!

Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé! Les raisons du choix d un WMS en mode hébergé! Tout le monde connait maintenant les avantages d une solution de gestion d entrepôt (WMS) : productivité accrue, accès en temps réel à l'information, précision

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

Protéger ses données dans le cloud

Protéger ses données dans le cloud Protéger ses données dans le cloud Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 29/06/2015 Même s'il n'est pas vraiment conseillé de stocker des données sensibles sur un espace de stockage en ligne, comme

Plus en détail

CONFÉRENCE WORD 2013. UPDATE ASBL Michaël Barchy 20 mars 2013

CONFÉRENCE WORD 2013. UPDATE ASBL Michaël Barchy 20 mars 2013 CONFÉRENCE WORD 2013 UPDATE ASBL Michaël Barchy 20 mars 2013 POINTS ABORDÉS Microsoft Office 2013 10 ans après De 2003 à 2013 De 2007 à 2013 Word 2013 Nouveautés Améliorations Pourquoi passer à Word 2013?

Plus en détail

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP

LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP LANDPARK ACTIVE DIRECTORY OPEN/LDAP Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 LANDPARK ACTIVE DIRECTORY /OPENLDAP INDISPENSABLE POUR INTÉGRER AUTOMATIQUEMENT TOUS

Plus en détail

Dropbox. Classes de 2nde SI-CIT et de première SI

Dropbox. Classes de 2nde SI-CIT et de première SI Dropbox Table des matières 1. Présentation du service Dropbox...2 2. La sécurité...2 3. Ouvrir un compte Dropbox...2 4. Créer et partager un dossier...3 5. Installer Dropbox sur votre SmartPhone...5 DropBox

Plus en détail

Systèmes d'exploitation: Windows

Systèmes d'exploitation: Windows ISIMS 2010/2011 Systèmes d'exploitation: Windows Moez Krichen moez.krichen@gmail.com Windows : généralités Windows utilise 2 dossiers différents: le dossier c:\windows intègre les fichiers et dossiers

Plus en détail

Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil.

Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil. Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil. SugarSync est un fournisseur de services de stockage en ligne de pointe. Avec SugarSync, vous pouvez sauvegarder,

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Lorraine Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile.

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Cisco Unified Business Attendant Console

Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Communications est un système étendu de communications IP, d applications et de produits voix, vidéo, données et mobilité. Il rend les communications

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution de la téléphonie mobile Mobilité Appareils Technologies Smartphones et «feature» phones Connexions

Plus en détail

Installation de Windows 2008

Installation de Windows 2008 Installation de Windows 2008 Table des matières 1. Introduction 4 2. Comparatif des fonctionnalités 5 Description 5 Windows Web Server 2008 5 Windows server 2008 Datacenter 5 Windows server 2008 Standard

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Guide d installation

Guide d installation Secure Backup Guide d installation Marques et copyright Marques commerciales Windows est une marque déposée de Microsoft Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. Tous les autres noms de marques

Plus en détail

1 Configuration requise pour Internet Security

1 Configuration requise pour Internet Security Configuration requise et instructions d installation pour Internet Security Table des matières 1 Configuration requise pour Internet Security...1 2 Guide d installation: installer Internet Security pour

Plus en détail

Présentation de Citrix XenServer

Présentation de Citrix XenServer Présentation de Citrix XenServer Indexes Introduction... 2 Les prérequis et support de Xenserver 6 :... 2 Les exigences du système XenCenter... 3 Avantages de l'utilisation XenServer... 4 Administration

Plus en détail

Guide utilisation SFR Sync. SFR Business Team - Présentation

Guide utilisation SFR Sync. SFR Business Team - Présentation Guide utilisation SFR Sync SFR Business Team - Présentation SFR Sync ATAWAD Ecosystème complet Synchronisation de tous les appareils à partir du Cloud Simplicité Dossiers locaux synchronisés avec le Cloud

Plus en détail

Installation de Virtual Box & VM ware

Installation de Virtual Box & VM ware SCHMITT Année 2012/2014 Cédric BTS SIO Installation de Virtual Box & VM ware Description : Ce projet a pour but de définir la virtualisation, de comparer deux solution (Virtual Box & VMware), de les installer

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Le Web de A à Z. 1re partie : Naviguer sur le Web

Le Web de A à Z. 1re partie : Naviguer sur le Web 1re partie : Naviguer sur le Web D abord, vous devez être connectés à l Internet : abonnement auprès d un fournisseur borne publique Wi-Fi via un réseau de téléphonie (3G, 4G, LTE) À la Grande Bibliothèque,

Plus en détail

EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE

EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE Utiliser les machines virtuelles VMWARE Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectif : Être capable de créer et configurer une machine virtuelle Configuration

Plus en détail

PUISSANCE ET SIMPLICITE. Business Suite

PUISSANCE ET SIMPLICITE. Business Suite PUISSANCE ET SIMPLICITE Business Suite LA MENACE EST REELLE Les menaces numériques sont une réalité pour votre entreprise, quelle que soit votre activité. Que vous possédiez des données ou de l'argent,

Plus en détail

KOMI SCAN to Cloud GUIDE UTILISATEUR. Version: 1.0

KOMI SCAN to Cloud GUIDE UTILISATEUR. Version: 1.0 Version: 1.0 2 Sommaire Présentation du logiciel... 3 Installation du logiciel... 4 Pré-requis... 4 Installation... 4 Configuration... 9 Utilisation du logiciel... 18 3 Présentation du logiciel KOMI Scan

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! INTERFACE WEB MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! INTERFACE WEB MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! INTERFACE WEB MANUEL D UTILISATION BV Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre ordinateur. Une fois l installation terminée, le disque

Plus en détail

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64 Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée avec : Hyper-V 6.0 Manager Hyper-V Server (R1&R2) de Microsoft Hyper-V 6.0 Network Shutdown Module Système Principal

Plus en détail

Collaboration en ligne. Syllabus version 1.0

Collaboration en ligne. Syllabus version 1.0 Syllabus version 1.0 Copyright 2016 ECDL Foundation Tous droits réservés. Cette publication ne peut être utilisée que dans le cadre de l initiative ECDL. Responsabilité ECDL Foundation a produit cette

Plus en détail

Présentation rapide. Intranet. Planning. Office 365. Mars 2015

Présentation rapide. Intranet. Planning. Office 365. Mars 2015 Présentation rapide Intranet Planning Office 365 Mars 2015 Informations Vous les utiliserez pour vous connecter : - A votre espace Intranet - A votre espace Office 365 - Au réseau Wifi de l IPAG - Aux

Plus en détail

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 3 7. L'indispensable fonction «Paramètres du PC» (3/3) Nous voilà arrivé à la dernière étape de notre tour d horizon des nombreuses options du module Paramètres du PC. Cet outil permet

Plus en détail

Dématérialisez, classez et partagez facilement vos documents d entreprise

Dématérialisez, classez et partagez facilement vos documents d entreprise Open Bee Scan Portal TM Dématérialisez, classez et partagez facilement vos documents d entreprise 85 kg de papier sont aujourd hui consommés par employé de bureau et par an (soit près de trois ramettes

Plus en détail

Stockez vos fichiers en ligne aussi simplement que sur une clé USB

Stockez vos fichiers en ligne aussi simplement que sur une clé USB Stockez vos fichiers en ligne aussi simplement que sur une clé USB Dropbox, Google Drive et SkyDrive sont enpasse de révolutionner notre façon d enregistrer nos données. Apprenez à en tirer le meilleur

Plus en détail

Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites

Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites Google Apps : boostez la productivité de vos équipes via le partage de documents, de vidéos et de sites Présentation des outils de collaboration GoogleApps permet une collaboration sécurisée et en temps

Plus en détail

Prise de contrôle à distance de PC

Prise de contrôle à distance de PC Prise de contrôle à distance de PC VNC = Virtual Network Computing Il sagit de prendre très facilement le contrôle d'un PC à distance en utilisant un programme performant. Par exemple, si vous souhaitez

Plus en détail

CHOISIR UN TEST A EXECUTER

CHOISIR UN TEST A EXECUTER CHOISIR UN TEST A EXECUTER Suivez le rythme rapide des cycles de publication. Découvrez l automatisation et ses interactions humaines. EXÉCUTER UN TEST 03082015 Borland permet à tous les intervenants,

Plus en détail

LANDPARK SNMP LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX

LANDPARK SNMP LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX LANDPARK SNMP Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 LANDPARK SNMP : INVENTORIER RAPIDEMENT TOUS LES ÉLÉMENTS ACTIFS DE VOS RÉSEAUX «Avec Landpark Snmp, réalisez

Plus en détail

Synchroniser ses photos

Synchroniser ses photos Synchroniser Avec l'arrivée des smartphones et tablettes équipés de fonctions «appareils photos», nous réalisons de plus en plus de photos avec ceux-ci. Soucis, la mémoire de ces outils n'est pas aussi

Plus en détail

DEVELOPPEMENT CLOUD COMPUTING

DEVELOPPEMENT CLOUD COMPUTING DEVELOPPEMENT DE SERVICES CLOUD COMPUTING 24/03/2016 - Clear-cloud-services.docx SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 4 1.1 Synthese des services... 4 1.2 Objectifs... 4 1.3 Le cloud = energie numerique, espace

Plus en détail

MAJ 08/07/2013. INSTALLATION RAPIDE Version 1.3

MAJ 08/07/2013. INSTALLATION RAPIDE Version 1.3 INSTALLATION RAPIDE Version 1.3 1 Home Confort / installation rapide Préface PREFACE Vous venez de faire l acquisition d un kit de surveillance vidéo HOME CONFORT et nous vous remercions de cet excellent

Plus en détail

Services pour l informatique professionnelle

Services pour l informatique professionnelle Services pour l informatique professionnelle Travail collaboratif Office sur (PC / Tablettes/Smartphones) Mobilité = + + La suite Office sur tous vos appareils* Un espace de stockage et de partage dans

Plus en détail

SISR 1. TP Antivirus DOGNY CHRISTOPHE

SISR 1. TP Antivirus DOGNY CHRISTOPHE SISR 1 TP Antivirus Table des matières Qu est-ce qu un Antivirus?... 2 Chiffre d affaire des Antivirus... 2 Fonctionnalités des antivirus... 3 Liste d antivirus... 4 Différence entre une solution «Autonome»

Plus en détail

Classilio Via 8 est l outil le plus simple et le plus facile à utiliser grâce à ses nouvelles fonctionnalités!

Classilio Via 8 est l outil le plus simple et le plus facile à utiliser grâce à ses nouvelles fonctionnalités! L équipe CLASSILIO est très fière de vous présenter sa toute nouvelle génération d outil de classe virtuelle/webconférence/webinar. En effet, Classilio Via 8 est la plus grosse évolution de notre outil

Plus en détail

Systèmes d Information

Systèmes d Information Master 1 Management - filières MPS-IDL Management des Systèmes d Information Un cours de Mathias Szpirglas Maître de Conférences en Sciences de gestion IAE Gustave Eiffel - UPEM mathias.szpirglas@u-pem.fr

Plus en détail

Alfresco. Point Produit. Michael Harlaut Romain Guinot. Ingénieurs Solutions

Alfresco. Point Produit. Michael Harlaut Romain Guinot. Ingénieurs Solutions Alfresco Point Produit Michael Harlaut Romain Guinot Ingénieurs Solutions Agenda Retour sur l année 2014 + Alfresco One 4.2 + Records Management 2.x Les nouveautés Alfresco One 5.0 + Intégration bureautique

Plus en détail

Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation

Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation 1. Bien protéger tous ses comptes Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation Voilà quelques mois que le phénomène prend de l ampleur, et à juste raison. Car sur le net, on n'est jamais

Plus en détail

KHAOUJA Ahmed PTT Maroc khaouja@lte.ma

KHAOUJA Ahmed PTT Maroc khaouja@lte.ma KHAOUJA Ahmed PTT Maroc khaouja@lte.ma 1 L Internet, est un service mondial ouvert au public, dont l accès se fait à travers les différents réseaux de télécommunications : fixes, mobiles ou satellitaires.

Plus en détail

Versus Etude Technologique

Versus Etude Technologique VS Versus Etude Technologique 1 VS Contents Introduction... 3 Présentation des technologies... 3 Phonegap... 3... 3 Pour quels besoins?... 4 Comment ça fonctionne? Les models... 4 Phonegap... 5... 6 Comparatif...

Plus en détail

Configuration requise pour l utilisation de la plateforme EnlightKS Online Certification Management Services ET2.13 Juin 2011

Configuration requise pour l utilisation de la plateforme EnlightKS Online Certification Management Services ET2.13 Juin 2011 Configuration requise pour l utilisation de la plateforme EnlightKS Online Certification Management Services ET2.13 Juin 2011 EnlightKS Candidate, EnlightKS TestStation Manager, EnlightKS Certification

Plus en détail

Table des matières. Page 1 de 7

Table des matières. Page 1 de 7 Table des matières Norme sur la prise en charge des navigateurs par les sites et applications Web... 2 1.0 Description de la norme... 2 2.0 Dans quels cas doit-on appliquer la présente norme?... 4 3.0

Plus en détail

Avira Version 2012 (Windows)

Avira Version 2012 (Windows) Informations Release 1. Fiabilité et stabilité améliorées Tous les composants sont désormais sensiblement plus résistants aux attaques par les logiciels malveillants qui deviennent de plus en plus agressifs.

Plus en détail

Windows serveur 2008 installer hyperv

Windows serveur 2008 installer hyperv Windows serveur 2008 installer hyperv 1 Description Voici la description fournit par le site Microsoft. «Windows Server 2008 Hyper-V est le moteur de virtualisation (hyperviseur) fourni dans Windows Server

Plus en détail

COMMENT GÉRER VOS LOGICIELS AVEC SCANFREE PRO

COMMENT GÉRER VOS LOGICIELS AVEC SCANFREE PRO COMMENT GÉRER VOS LOGICIELS AVEC SCANFREE PRO Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2014 GESTION DE TOUTES VOS LICENCES LOGICIELS Liste des Pc et serveurs associés

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre ordinateur. Une fois l installation terminée, le

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac. Tutoriel sur la Migration de votre PC. www.parallels.fr

Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac. Tutoriel sur la Migration de votre PC. www.parallels.fr Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac Tutoriel sur la Migration de votre PC www.parallels.fr Tutoriel sur la Migration de votre PC avec Parallels Transporter L outil de migration optimisé Parallels Transporter

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

Capturer, gérer, partager l info et prendre des notes. tout faire (ou presque) depuis son navigateur

Capturer, gérer, partager l info et prendre des notes. tout faire (ou presque) depuis son navigateur Capturer, gérer, partager l info et prendre des notes tout faire (ou presque) depuis son navigateur François MAGNAN francoismagnan@gmail.com http://www.francoismagnan.info => Sur le site, des vidéos pour

Plus en détail

Nuage Cloud notions, utilisation

Nuage Cloud notions, utilisation Page:1 Cours pour utilisation simple du Cloud Table des matières 1-Généralités...2 1.1-Les principales fonctionnalités...2 2-Les solutions proposées...4 2.1-Choix du fournisseur...4 2.2-Installation de

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

TP 1 Outils de collaboration réseau

TP 1 Outils de collaboration réseau Objectifs TP 1 Outils de collaboration réseau 1re partie : Utiliser des outils de collaboration Identifiez la perception actuelle des outils de collaboration. Identifiez les principales raisons d utiliser

Plus en détail

Installation de Citrix XenServer et XenCenter

Installation de Citrix XenServer et XenCenter Installation de Citrix XenServer et XenCenter Indexe Préambule... 2 Médias et méthodes d'installation... 2 Media d installation... 2 Méthodes Installation... 2 Installation d un hôte Xenserver... 3 Installation

Plus en détail

Simplifier la technologie

Simplifier la technologie Simplifier la technologie ET GÉRER LE RISQUE Guide des entreprises sur le système d exploitation Windows Phone 8 Guide des entreprises sur le système d exploitation Windows Phone 8... 01 Pourquoi le système

Plus en détail

BR-Docs guide d applications mobile Android

BR-Docs guide d applications mobile Android BR-Docs guide d applications mobile Android Version 0 FRE Table des matières Guide d applications mobile Android Application Android... Spécifications... Se connecter à l application...2 Naviguer dans

Plus en détail

Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6. Installation. Télécharger Malwarebytes anti-malware

Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6. Installation. Télécharger Malwarebytes anti-malware Initiation à la sécurité avec Malwarebytes 1/ 6 Malwarebytes Anti-malware est un logiciel anti-spywares proposé par le même éditeur que le logiciel RogueRemover qui aujourd'hui n'existe plus et est inclu

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

www.microsoft-project.fr

www.microsoft-project.fr Microsoft Project Server 2010 unifie la gestion de projet et la gestion de portefeuille afin d aider les entreprises à aligner les ressources et les investissements avec les priorités métier, et à exécuter

Plus en détail

Zoom TOP 10. des nouveaux usages. sur les fonctionnalités P.2 P.4

Zoom TOP 10. des nouveaux usages. sur les fonctionnalités P.2 P.4 TOP 0 des nouveaux usages Zoom sur les fonctionnalités P. P.4 TOP 0 des nouveaux usages dans les Services d architectures et d ingénierie 0.56.0.94.0 Comment, dans un contexte de crise et de réduction

Plus en détail

Service de Virtualisation de la DSI UJF

Service de Virtualisation de la DSI UJF Service de Virtualisation de la DSI UJF Félicitations, vous pouvez désormais utiliser une machine virtuelle sur la plateforme de la DSI! A ce titre vous êtes maintenant responsable de celle ci en ce qui

Plus en détail

SchoolPoint Manuel utilisateur

SchoolPoint Manuel utilisateur SchoolPoint Manuel utilisateur SchoolPoint - manuel d utilisation 1 Table des matières Présentation de SchoolPoint... 3 Accès au serveur...3 Interface de travail...4 Profil... 4 Echange de news... 4 SkyDrive...

Plus en détail

EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE

EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE EN Télécom & Réseau S Utiliser VMWARE Utiliser les machines virtuelles VMWARE Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectif : Être capable de créer et configurer une machine virtuelle Configuration

Plus en détail

Mode d emploi pour lire des livres numériques

Mode d emploi pour lire des livres numériques Mode d emploi pour lire des livres numériques Configuration minimale requise : Pour télécharger des ouvrages numériques sur son poste et utiliser les fichiers, vous avez besoin : sur PC : connexion Internet

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Avaya IP Office Centre de contacts

Avaya IP Office Centre de contacts Avaya IP Office Centre de contacts Un centre de contacts multicanal simple et fiable pour IP Office Le centre de contacts Avaya IP Office déploie l innovation Avaya dans les centres de contacts pour les

Plus en détail

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 5 13. Configurer sa messagerie à l aide de l application Courrier Windows 8 et Windows RT offrent un outil dédié à la messagerie. Cette application, appelée simplement Courrier, vous propose

Plus en détail

Profitez des fonctions de Gestion Electronique des Documents pour accéder à tous vos documents, de partout.

Profitez des fonctions de Gestion Electronique des Documents pour accéder à tous vos documents, de partout. Avéis-Avocats, solution de gestion de votre cabinet d avocats et de votre activité juridique, apporte une réponse élégante et complète à votre besoin d organisation, d accès à distance et de partage. Tous

Plus en détail

Guide de l application mobile BR-Docs pour ios

Guide de l application mobile BR-Docs pour ios Guide de l application mobile BR-Docs pour ios BR-Docs Mobile App est une application gratuite qui vous permet d accéder à la plate-forme BR-Docs via votre appareil mobile. Version 0 FRE Table des matières

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

Mise en route. QuickBooks. en ligne. Quelques conseils pour démarrer en beauté

Mise en route. QuickBooks. en ligne. Quelques conseils pour démarrer en beauté Mise en route Quelques conseils pour démarrer en beauté QuickBooks Créez et gérez des factures Faites le suivi des dépenses Évaluez votre rendement en ligne Découvrez comment tirer le meilleur profit de

Plus en détail

Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com

Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com Optimisation de Numara Track-It!, la solution de Help Desk et de gestion des actifs informatiques de Numara

Plus en détail

1 sur 5 10/06/14 13:10

1 sur 5 10/06/14 13:10 Time Machine est un outil proposé par Mac OS depuis sa version 10.5 (Leopard) et qui permet d'effectuer des sauvegardes de votre disque dur de manière régulière. Mais au-delà de la simple sauvegarde périodique,

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 3 mai 2012 Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Le cloud computing : du virtuel au réel Atelier numérique de Courbevoie Intervenants : Olivier CARTIERI Animateur Conseil TIC Franck

Plus en détail