Expérience de la Ville de Sfax en matière d efficacité énergétique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expérience de la Ville de Sfax en matière d efficacité énergétique"

Transcription

1 République Tunisienne Ministère de l Intérieur Municipalité de Sfax Workshop International Francophone «MRV des NAMAs Tunis le 17&18 décembre 213 Expérience de la Ville de Sfax en matière d efficacité énergétique Dr. Riadh Haj Taieb Directeur Général des Services Techniques 18 décembre 2013

2 Plan de l exposé Sfax: Ville exemplaire en efficacité énergétique 1) Éclairage public 2) Équipements sportifs 3) Bâtiment 4) Parcs urbains et espaces verts 5) Les transports urbains 6) Bilan Carbone 7) Projets NAMA Transport & Déchet 8) Adhésion à la convention des Maires

3 Sfax : Ville exemplaire en efficacité énergétique 2009: Engagement de projets et mesures d amélioration de l efficacité énergétique : Réalisation du bilan Carbone de la ville avec un Plan d actions (24 actions: AP, CT, MT &LT) 2014 : Concrétisation des actions prioritaires NAMA dans les domaines de la valorisation énergétique des déchets (GIZ) du transport (ANME/GIZ) et la Gouvernance Locale (CoMun).

4 1- Économie d énergie dans l éclairage public Projet de réducteur de puissance Dans le cadre de l économie d énergie dans le domaine de l éclairage public un projet a été élaboré par le MIDL en collaboration avec ANME pour l installation d environ 6500 réducteurs de puissance dans toutes les communes au cours de la période ( Investissement de 40 MD). La ville de Sfax à procéder à l installation de 302 réducteurs de puissance en 2008 pour un coût de 2,8 MD ( 2,3 MD pour l acquisition des réducteurs de puissance et 0,5 MD pour l entretien du réseau et la construction des niches) Le principe est l abaissement de la tension du réseau STEG variant de 240 et 216 V à des valeurs de 210(hpl) à 190 V(shp) L objectif est d économiser l électricité, diminuer les coûts et contribuer à réduire les émissions de gaz à Effet de Serre.

5 Résultats par type d éclairage Economie d énergie 30% SHP Economie d énergie 21% HPL Economie d énergie 28% HPL & SHP

6 2- Raccordement des équipements sportifs au gaz naturel (coût: DT) Équipements municipaux Facture mazout 2009 Facture gaz estimée Économie d énergie/an Stade Taieb M Hiri DT DT DT Salle Sport Ct Bjaoui DT DT DT Piscine DT DT DT Total DT DT DT Raccordement en 2010: Stade Taieb M Hiri, Salle de Sport, Piscine. Raccordement en 2011: Abattoir Raccordement en 2012: salle de Sport Ali Akid & Stade 2 mars Raccordement en 2013: Stade Hay Elhabib

7 Piscine municipale Conversion du système de chauffage au mazout vers le gaz naturel Projet du chauffage par l énergie solaire en préparation (Sfax/ANME)

8 3- Efficacité énergétique dans le bâtiment La ville de Sfax s est orientée vers une économie d énergie dans les bâtiments municipaux : au niveau de ses bâtiments existants ( lampes économiques, utilisation optimale de la climatisation) niveau de la programmation de ses nouveaux projets (ex bâtiment administratif à Magida Boulila). Façade SUD =333m2 vitrés Façade SUD =218m2 (soit - 35 % de la surface)

9 RELS Rénovation Energétique des LogementS IEVP CTMED Programme / ENPI CBC-MED Program Project : I-B/2.2/180 Rénovation énergétique de deux logements à Sfax

10 4- Réflexion pour l installation d éclairage d embellissement à l énergie solaire Éclairage des murs de la médina Éclairage du parc urbain de L enfant et de la famille Éclairage du Boulevard de l environnement Éclairage du parc Elkhalij

11 Séquestration du CO2 par les plantations

12 5- Économie d énergie dans les transports urbains La ville de Sfax a élaboré en 2004 un plan de Circulation ayant pour objectifs: Maîtriser le trafic VP Promouvoir les modes doux (TC, 2Roues, pièton) Instaurer une politique de stationnement sur Et hors voirie adaptée au centre ville TC: 30% Année 1996 Année 2009 TC: 35% VP: 40% VP 40% 60% 2 Roues: 30% TC Bus Taxi 28% 2 Roues: 25% 28% 2R 30% 12%

13 Projet TCSP (métro léger) Les résultas pour les deux situations (avant et après réalisation des TCSP) montrent que les gains en matière d émissions de polluants, seraient sur toute la période ( ) de : 500 tonnes pour le CO ; 62 tonnes pour les Nox ; 69 tonnes pour les HC ; 9108 tonnes pour le CO2 ; 8 tonnes pour le SO tonnes CO Nox HC CO2 SO2 8 MD 6 MD Les gains en carburant sont de 15 millions de litres 0 Temps Carburant Élaboration NAMA Transport en 2014 Etude du projet TCSP est en cours.

14 Elaboration d une NAMA Transport Objectif général : Améliorer la mobilité urbaine de la ville de Sfax en tablant sur la promot d un développement durable des déplacements urbains économe en énergie. Objectifs spécifiques: Promotion du transport public et des modes doux (marche à pied, deux-roues Rationalisation de l usage de la voiture, Régulation du stationnement au centre-ville, Organisation et gestion du transport de marchandises Amélioration de la qualité de vie, de l environnement (air, bruit, énergie, ) et de la sécurité routière. Programmation des actions à engager à C.T., M.T. et L.T sur la base d une approche Coûts-Bénefices 2020 Développement durable: Sfax future métropole méditerranéenne sobre en carbone et exemplaire en efficacité énergétique.

15 6- Projet Bilan Carbone Motivations Les activités économiques de la ville de Sfax génèrent: Consommation importante d énergie Dégagement de GES( tel que CO2) Pollution de la ville Réalisations Le processus de la SDGS 2016 a permis : L intégration de Sfax au réseau villes touristiques. Engagement des actions de dépollution de la ville. Amélioration de la qualité de vie (projet Taparura ). Ville viable économiquement et vivable par ses habitants. Elaboration du bilan carbone en 2013 Demande citoyenne pour l amélioration de l environnement NAMA Ville en 2014

16 Résultats Bilan Carbone Municipalité de Sfax Emissions de GES par catégorie (en tco2e) Analyse 3% Bilan Carbone Emissions de GES par catégorie, en % 14% 2% 19% 1% Energie Hors énergie Intrants Sur ce total, 39 % (soit 2315 tco 2 e) proviennent du fret (transport des déchets du service propreté), tandis que 19 % sont associés à l énergie et 18 % aux déplacements La majorité des émissions provient de la consommation de carburant pour le fret 18% 38% 5% Fret Déplacements Déchets directs Immobilisations Fin de vie En particulier le transport des déchets (plus de litres consommés) Deuxième poste d émissions : consommation d électricité En particulier pour les équipements sportifs Les déplacements (essentiellement domiciletravail) viennent en troisième position Le résultat pour le Bilan carbone de la municipalité de Sfax est de 6000 Teq CO2 : 16

17 Résultats du Bilan Carbone Territoire Répartition des émissions par postes Analyse 12% 8% 42% 1% 15% 9teqCO 2 /hab/an 12% 3% 6% Industries de l'énergie Procédés industriels Tertiaire Résidentiel Agriculture et pêche Transport de marchandises Déplacements de personnes Construction et voirie Déchets Le poste d émission le plus important est celui du transport de marchandises, principalement généré par le fret routier Agir sur ce poste sera une priorité Le déplacement de personnes et les activités agriculture-pêche représentent chacun 12% des émissions du territoire et devront être observés également en terme d actions de réduction Le transport de marchandise et le déplacement des personnes représentent tous les deux 54% des émissions Les émissions liées aux procédés industriels devraient diminuer avec le départ de la SIAPE du territoire Le résultat final du bilan territoire est de 5.2 Mteq CO2 : 17

18 Quelques images de l atelier Bilan Carbone du 1er juillet 2013 à Sfax 18

19 Les actions retenues GT Transport - Voirie T1 : Etude de réorganisation du transport routier des marchandises du Grand Sfax T2 : Réorganisation du secteur du transport par Taxi T3 : Amélioration de la gestion du stationnement dans la ville T4 : Système de transport collectif en site propre (TCSP) écologiquement viable à SFAX T5 : Amélioration du réseau de bus T6 : Réalisation d'un plan de déplacement urbain pour la ville de Sfax V1 : Entretien routes V2 : Réalisation de rocades pour minimiser les distances de déplacement V3 : Construction de ponts pour éviter les bouchons GT Energie - Industrie E1 : Audits énergétiques dans le secteur tertiaire E2 : Production d eau chaude sanitaire à base d énergies renouvelables E3 : Projet PROMO-ISOL : promotion de l isolation des toitures pour les ménages E4 : PROMO-FRIGO : remplacement des réfrigérateurs de + de 10 ans d âge I1 : Renforcer les audits énergétiques des industries : action de sensibilisation à la réglementation GT Déchets D1 : Mise en place du tri sélectif D2 : Optimisation de la collecte D3 : Meilleure gestion des décharges contrôlées D5 : Mise en place d une filière de compostage D6 : Valorisation des déchets à travers la production de biogaz D7 : Mise en place d une filière de recyclage GT Gouvernance G1 : Création d une cellule Bilan Carbone à la DGST G2 : Communication et concertation sur le Bilan Carbone de Sfax/Grand Sfax G3 : Organisation de séminaire de sensibilisation par secteur G4 : Echange des expériences en matière de réduction de la consommation de l énergie

20 classification des actions Actions «court terme» T1 - Réorganisation TR marchandises T2 Réorganisation transport par Taxi T6 Réalisation plan de déplacement Actions «long terme» V2 Réalisation rocades V3 Construction ponts pour éviter les bouchons T4 Système de transport collectif en site propre Action à analyser plus en détail: T3- Amélioration de la gestion du stationnement dans la ville T5- Amélioration du réseau de bus * V1-Entretien routes 20

21 7)Projets engagés en EE Intitulé du Projet Partenaire Année de réalisation NAMA Ville/PCET GIZ/ADEME/ANME 2014 NAMA Transport/PDU GIZ/ANME 2013/2014 NAMA Déchet/ VED GIZ 2013/2014 Audit éclairage public ANME 2014 Bonne gouvernance GIZ/CoMun 2014 Elaboration d un PAED CES-MED/UE 2014 Energies renouvelables ES GIZ 2014 Panneau photovoltaiques Parcs urbains et Espace Verts Adhésion de la ville de Sfax à la Convention des Maires GIZ/ANME/AFD 2014 CES- MED/UE 2014

Expérience de la Ville de Sfax en matière de promotion des énergies renouvelables

Expérience de la Ville de Sfax en matière de promotion des énergies renouvelables République Tunisienne Ministère de l Intérieur Municipalité de Sfax Expérience de la Ville de Sfax en matière de promotion des énergies renouvelables Dr. Riadh Haj Taieb Directeur Général des Services

Plus en détail

La mobilité urbaine à Sfax: réalité et perspectives

La mobilité urbaine à Sfax: réalité et perspectives La mobilité urbaine à Sfax: réalité et perspectives Mohamed Eleuch: Directeur régional du Transport à Sfax Dr. Riadh Haj Taieb: Spécialiste en transport urbain 25 Septembre 2014 Casablanca Plan de l exposé

Plus en détail

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat. Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.tn marrouchbar@yahoo.fr Sfax, le 25 Février 2015 PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

Synergies NAMAs et outils de comptabilité GES : le cas du Bilan carbone tunisien

Synergies NAMAs et outils de comptabilité GES : le cas du Bilan carbone tunisien Synergies NAMAs et outils de comptabilité GES : le cas du Bilan carbone tunisien Atelier de travail «MRV des NAMAs» Tunis Tunisie, 17 18 Décembre, 2013 ADEME ET COOPERATION A L INTERNATIONAL Mars 2013

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment

La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment 24 mai 2012, Hôtel EL MOURADI Gammarth Fethi HANCHI Directeur de L Utilisation Rationnelle de l Energie PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

10/20/2015 POLLEC GEMBLOUX DANIEL COMBLIN CONSEILLER ENERGIE 21/10/2015 SOMMAIRE

10/20/2015 POLLEC GEMBLOUX DANIEL COMBLIN CONSEILLER ENERGIE 21/10/2015 SOMMAIRE POLLEC GEMBLOUX DANIEL COMBLIN CONSEILLER ENERGIE 21/10/2015 SOMMAIRE Contexte POLLEC, Les Objectifs Contexte POLLEC, La Plus-value territoriale Contexte Les étapes Inventaire des consommations énergétiques

Plus en détail

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 Fethi HANCHI Directeur de l Utilisation Rationnelle de l Energie Agence Nationale pour la Maîtrise

Plus en détail

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel du département de la Somme Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel OCTOBRE 2012 Fiche GES / Energie : Communauté de communes du Vimeu Industriel Tableau de

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Ecublens, pour l avenir de nos enfants

Ecublens, pour l avenir de nos enfants Ecublens, pour l avenir de nos enfants Présentation «Cité de l énergie» Octobre 2015 Table des matières 1. Présentation du label Cité de l énergie 2. Programme de politique énergétique communal 3. Démarche

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030 MINISTERE DE L ENERGIE Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Plan d Action en faveur de l Energie Durable Commune de Sfax

Plan d Action en faveur de l Energie Durable Commune de Sfax Plan d Action en faveur de l Energie Durable Commune de Sfax Projet CES MED 19/07/2016 Riadh Haj Taieb Directeur Général des Services Techniques Kammoun Firas Ingénieur principal 3 piliers pour le projet

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017

ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017 ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017 PLAN CLIMAT ÉNERGIE TERRITORIAL DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Adoption PCET SUD MAYENNE

Adoption PCET SUD MAYENNE Sud Mayenne: nos énergies pour un territoire leader GAL SUD MAYENNE - 2013 UN PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Adoption PCET SUD MAYENNE Conseil communautaire 25 juin 2013 Le PCET = Politique de développement

Plus en détail

Communiqué de presse. Programme d économies d énergies dans les bâtiments municipaux De la Ville de Périgueux

Communiqué de presse. Programme d économies d énergies dans les bâtiments municipaux De la Ville de Périgueux Mercredi 4 juillet 2012 Service : Communication Ref : ST/Cadre de vie / Energie Communiqué de presse Programme d économies d énergies d les bâtiments municipaux De la Ville de Périgueux Deux exemples de

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre de la préfecture et des sous-préfectures de la Haute-Garonne

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre de la préfecture et des sous-préfectures de la Haute-Garonne Bilan des émissions de Gaz à effet de serre de la préfecture et des sous-préfectures de la Haute-Garonne Année 2013 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description de

Plus en détail

Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique ENERGIE & BÂTIMENT Ali BEN HMID Expert Senior Tunis, le 24 Mai 2012 Seite 1 La GIZ en Tunisie Deutsche Gesellschaft für Internationale

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne

énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne seine-et-marne.fr fo p03 Édito p04 Les émissions de gaz à effet de serre (GES) en Seine-et-Marne

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE «scope 1 et 2» ANNEE 2011 1. CONTEXTE Ce bilan des émissions de gaz à effet de serre fournit

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire Rappel du contexte Adoption d un Plan Climat Energie Territorial en Conseil municipal

Plus en détail

Révolutionnons l accès à la géothermie

Révolutionnons l accès à la géothermie Révolutionnons l accès à la Marmott Énergies Bénéfices de ce nouveau modèle d affaires sur la réduction des GES et des litres de mazout consommés sur l ile de Montréal Les énergies fossiles dans le chauffage

Plus en détail

Contexte énergétique Tunisien

Contexte énergétique Tunisien WORKSHOP L ENERGIE SOLAIRE EN ALGERIE, AU MAROC ET EN TUNISIE" Munich, le 6 juin 2011 L Energie Solaire en Tunisie i : lencadrement l Encadrement Juridique et Economique Abdessalem EL KHAZEN Project Manager,

Plus en détail

Consommation d énergie et production d énergie renouvelables. Vers un Territoire à Energie Positive?

Consommation d énergie et production d énergie renouvelables. Vers un Territoire à Energie Positive? Consommation d énergie et production d énergie renouvelables Vers un Territoire à Energie Positive? Scénario souhaitable Biovallée 2040 Etat des lieux 2010 1 400 000 000 kwh PRODUIRE CONSOMMER & ACCEDER

Plus en détail

Le résidentiel Scénario tendanciel régional

Le résidentiel Scénario tendanciel régional Le résidentiel Scénario tendanciel régional 999 :,8 (% du bilan),5,5,5 Chauffage : RT/5 ; pas de réhabilitation Chauffage urbain Bois Electricité GPL Gaz naturel Fioul Charbon CU d ECS : +5% entre 5 et

Plus en détail

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES»

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES» MINISTERE DE L ENERGIE AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION ET LA RATIONALISATION DE L UTILISATION DE L ENERGIE Séminaire sur l'efficacité énergétique dans le transport «Promotion des Carburants Propres»

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

Développer un quartier durable Mode d emploi

Développer un quartier durable Mode d emploi Développer un quartier durable Mode d emploi Pensons à l avenir Programme : Notre responsabilité dans l évolution du climat Intérêts d une politique de réduction des émissions de CO2 Quartier durable :

Plus en détail

Bilan Carbone du volet «Patrimoine et Services»

Bilan Carbone du volet «Patrimoine et Services» Bilan Carbone du volet «Patrimoine et Services» Le périmètre d'étude couvre l activité propre du Conseil Général de l Allier, incluant ses bâtiments (hôtel du département ; collèges ; bâtiments généraux

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

P an n d e d l a p r p ésent n ation

P an n d e d l a p r p ésent n ation Journée d information EnergyManagement System & ISO 50001 Tunis 7 Décembre 2012 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations KawtherLIHIDHEB

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

Politique de maitrise de l énergie

Politique de maitrise de l énergie République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Energie Politique de maitrise de l énergie Présentée par Mlle A. SAYAD Mai 2015 Introduction Les économies d énergie occupent une place importante

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

Présenté par Faouzi Ben Amor, Gérant de Géo-Environnement. Atelier de restitution Villa Valmer, Marseille, Jeudi 29 mars 2012

Présenté par Faouzi Ben Amor, Gérant de Géo-Environnement. Atelier de restitution Villa Valmer, Marseille, Jeudi 29 mars 2012 Programme «déchets» 2009-2012, l analyse des flux de matières en Méditerranée Cadre institutionnel et gouvernance du secteur des déchets dans les PSEM: La situation en Tunisie Présenté par Faouzi Ben Amor,

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009

Bilan Carbone. P. Faucher. Sept. 2009 Bilan Carbone P. Faucher Sept. 2009 / La méthode Bilan Carbone, Plan Climat et Agenda 21 >Des démarches complémentaires Le Bilan Carbone permet de faire un diagnostic des émissions de gaz de serre Le Plan

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Forum régional sur les changements climatiques

Forum régional sur les changements climatiques Forum régional sur les changements climatiques Ville de Blainville Municipalité de 53 556 citoyens Maire, François Cantin depuis novembre 2005 Sondage en mai 2009 auprès de 501 citoyens par la firme Ipsos

Plus en détail

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Principe du photovoltaïque Effet photovoltaïque: Conversion rayonnement solaire en énergie électrique Conversion directe de l énergie du

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura 19-06-2015 Approche Bilan Carbone Réf Date Auteur V1 04/06/15 ELAN V2 15/06/15 ELAN V3 19/06/15 ELAN ELAN 1, avenue Eugène Freyssinet 78061 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

Plus en détail

FORMATION ECOLOGIE INDUSTRIELLE

FORMATION ECOLOGIE INDUSTRIELLE FORMATION ECOLOGIE INDUSTRIELLE Tunis, 25-26 février 2014 Jour 2 Partie 3 Intervenants et animateurs Ahmed Herzi - CITET Guillaume Massard - UNIDO Alban Bitz - UNIDO 1 MÉCANISMES DE FINANCEMENT 2 Mécanismes

Plus en détail

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale

Plus en détail

Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA

Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA Rym SAHLI Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie rymsahli@anme.nat.tn 17 Décembre 2013 Plan de la présentation

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

Bil i a l n Carbone 2011

Bil i a l n Carbone 2011 Bilan Carbone 2011 Le Groupe Chèque Déjeuner a décidé dès 2010 de se doter d un nouvel outil de pilotage de sa performance environnementale : Le Bilan Carbone, méthode gérée désormais par l Association

Plus en détail

Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura. Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1

Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura. Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1 Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1 RAPPEL DES PRÉCÉDENTES PHASES 2 Juin 2010 Démarrage / Prédiagnostic Plan Climat Octobre

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE Présenté par M.Mohammed LISSER Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Division des Energies Renouvelables et de la Maitrise de

Plus en détail

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire Synthèse des principaux résultats Deux secteurs clés : le bâtiment et le transport de personnes 238 500 teq CO2 / an Le bâtiment

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

Les GPL & Les enjeux dans le bâti existant

Les GPL & Les enjeux dans le bâti existant Les & Les enjeux dans le bâti existant L efficacité énergétique par l exemple Convention AFG 20 mars 2013 Joel PEDESSAC Directeur Général du CFBP 1 Les, une à re-découvrir 2 Les : une à re-découvrir 40

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 2013 Les organisateurs du défi : l ASDER Espace Info Énergie de Savoie 20 salariés Basée à la Maison des Énergies à Chambéry, bâtiment de Haute Qualité

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011

Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011 Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011 Comment l urbanisme durable prend en compte le cadre et les modes de vie?

Plus en détail

Réponses en vue du débat public de Poligny 19/06/2015

Réponses en vue du débat public de Poligny 19/06/2015 Réponses en vue du débat public de Poligny COTTAGES 1. A quelle réglementation thermique les cottages sont-ils soumis à la construction? RT 2012? Oui RT 2012, comme toute les constructions en France depuis

Plus en détail

POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE

POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE Geneva, 18-21 th April 2011 1 Sommaire I- Situation énergétique de la Tunisie II- Stratégie Nationale de la Maîtrise de l Energie 2-1 Présentation 2-2

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

Energy Management System & ISO 500001

Energy Management System & ISO 500001 Energy Management System & ISO 500001 Tunis 29 janvier 2013 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations Kawther LIHIDHEB UEEI ANME Plan de

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr DOSSIER DE PRESSE Deuxième saison : Service de prêt de matériels de mesures pour les pertes d énergie (chauffage, électricité, eau) à destination des Bisontins : résidents et activités tertiaires Contacts

Plus en détail

Lorient à l heure de la COP21

Lorient à l heure de la COP21 Lorient à l heure de la COP21 Dossier de presse 1 Alors que la France s apprête à accueillir du 30 novembre au 11 décembre le sommet mondial sur le changement climatique (COP21), Lorient n a pas attendu

Plus en détail

Impulsions et objectifs politiques

Impulsions et objectifs politiques La rénovation durable de la Région de Bruxelles-Capitale Impulsions et objectifs politiques Ir. Ismaël Daoud Conseiller Politique Construction Durable et Energie Cellule Energie, Air, Climat, Construction

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique 48 ième Conférence L Habitat Social Face au changement Climatique La Ville Nouvelle de Chrafate Un Programme Pilote pour la Maturation d une Politique Faible Carbone de l Habitat Social ------------- Mohamed

Plus en détail

Expérience d Audit Energétique en Tunisie

Expérience d Audit Energétique en Tunisie Training Workshop on: Technical & Economic Aspects for developing energy efficiency (EE) investment projects» Tunis, 24 septembre 2012 Sami Marrouki MISE EN CONTEXTE La Tunisie dispose d une expérience

Plus en détail

Format de restitution pour la publication du bilan GES

Format de restitution pour la publication du bilan GES Format de restitution pour la publication du bilan GES Bilan des émissions de gaz à effet de serre conformément au décret n 2011-829 du 11 juillet 2011 Version : 28 décembre 2012 Rédaction : Pascal OCHALEK

Plus en détail

Le Tramway de Sfax : Un projet de mobilité urbaine durable économe en énergie et sobre en carbone. Dr. Riadh Haj Taieb Président de l ADSS

Le Tramway de Sfax : Un projet de mobilité urbaine durable économe en énergie et sobre en carbone. Dr. Riadh Haj Taieb Président de l ADSS Le Tramway de Sfax : Un projet de mobilité urbaine durable économe en énergie et sobre en carbone. Dr. Riadh Haj Taieb Président de l ADSS Plan de l exposé Présentation de la ville de Sfax La transition

Plus en détail

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre

Exemple d application d climat territorial. PCT de la ville de Nanterre Exemple d application d d un d plan climat territorial PCT de la ville de Nanterre Sommaire le PCT: pourquoi et comment Présentation du PCT Axe 1 : La ville dans ses domaines de compétences Axe 2 : La

Plus en détail

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Bilan 2008-2012 de l opération collective régionale > Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Projet cofinancé par l Union européenne avec le Fond européen de développement

Plus en détail

1 er réseau de chaleur en France

1 er réseau de chaleur en France 1 er réseau de chaleur en France CPCU, une Entreprise Publique Locale avec pour actionnariat : 64,39% : GDF Suez Energie Services 33,50% : Ville de Paris 2,11% : public 396 ME de chiffre d affaires La

Plus en détail

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) HABITAT TOULOUSE ANNEE 2012 Le 25/2/2014 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : HABITAT TOULOUSE

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE Plan d'actions POSTE N ACTIVITE ACTION PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE MOYENS HUMAINS MOYENS FINANCIERS DELAIS NIVEAU 2011 en tco 2e HYPOTHESE DE REDUCTION POTENTIEL DE REDUCTION DU POSTE

Plus en détail

Bilan énergétique des bâtiments

Bilan énergétique des bâtiments Bilan énergétique des bâtiments Résultats et synthèse de l enquête Plan de la présentation 1. CONTEXTE GENERAL: SITUATION ENERGETIQUE SUISSE - Evolution de la consommation - Secteurs de consommation -

Plus en détail

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl NO ENERGY, NO FUTURE 5 e Forum Météo Politique énergétique wallonne Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl Belgique Une unité dans la diversité 3 Régions: - Région flamande - Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE Etude préalable à la mise en œuvre du Plan Climat-Energie Territorial de la Communauté d Agglomération de Castres Mazamet LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE Castres, jeudi 29 mars 2012 Obligation

Plus en détail

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié

Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié PARIS ET LA COP 21 Paris, une ville qui accueille un public nombreux et varié 2 274 880 habitants 3 000 000 déplacements pendulaires par jour 32 000 000 de touristes par an ILE DE FRANCE 12.000.000 habitants

Plus en détail

Bilan des Emissions de GES. Restitution finale

Bilan des Emissions de GES. Restitution finale Bilan des Emissions de GES Restitution finale 19/11/2012 Agenda Synthèse de la collecte des données Modifications vs. restitution intermédiaire Présentation des résultats actualisés Plan d actions de réduction

Plus en détail

Restitution du bilan d'émissions de GES

Restitution du bilan d'émissions de GES Restitution du bilan de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Centre Hospitalier de Fontainebleau Code NAF : Code SIREN : 267 700 029 00064 Adresse : 55 boulevard Maréchal

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment Euromed Green Building, Lisbonne 13 et 14 mai 20102010

Plus en détail