de l économie sociale et solidaire en lorraine

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de l économie sociale et solidaire en lorraine"

Transcription

1 Juin 2012 >>>>> de l économie sociale et solidaire en lorraine lorraine L économie sociale est un groupement de personnes et non de capitaux, adhérant à des valeurs communes : la liberté d adhésion, la non-redistribution individuelle des profits, la gouvernance démocratique, la solidarité Les associations, coopératives et mutuelles développent leurs compétences dans de nombreux domaines d activités : l assurance, les banques, les finances solidaires, la production qu elle soit industrielle, artisanale et agricole et aussi les services à la personne et aux familles, la protection de l environnement et l éducation à l environnement, la culture, le sport L économie sociale et solidaire en Lorraine, c est près d 1 emploi privé sur 6 ou encore 11,1 % de l emploi régional (public et privé) pour 1,8 milliards d de rémunérations brutes 1 versées auprès de salariés par employeurs de l économie sociale et solidaire >La région Lorraine fait partie des régions en France les mieux dotées en maillage d entreprises et organisations de l économie sociale et solidaire 2. Si les associations sont particulièrement bien implantées et dynamiques en termes d emplois salariés, les coopératives et mutuelles connaissent également une progression nette de leurs effectifs. > Ainsi, l économie sociale et solidaire a été le premier contributeur à l augmentation de l emploi salarié entre les années 2005 et 2009, du fait d une baisse importante de l emploi privé entre 2007 et 2009, baisse que l économie sociale et solidaire n a pas connue sur cette période. >Contrairement à une idée courante, 55 % de l emploi de l économie sociale et solidaire relève de PME de tailles comprises entre 20 et 249 postes. >Enfin, la question des départs en retraite, autour de postes d ici 2024, apparaît en Lorraine comme un enjeu majeur pour l avenir du fonctionnement de ce modèle socio-économique. 1 Charges sociales comprises mais hors charges patronales 2 définie ici comme l ensemble des entreprises et organisations implantées sur la région et ayant un statut juridique d association, coopérative, mutuelle et fondation. Ce panorama a été réalisé par la CRES Lorraine à partir de données INSEE (CLAP 2009) Ensemble, rassemblons les forces de l Economie Sociale

2 >> L économie sociale et solidaire, Un moteur pour l emploi lorrain Avec 11,1 % de l emploi salarié régional (secteurs privé et public confondus), l économie sociale et solidaire en Lorraine est parmi les mieux implantées en France. C est quasiment un point au-dessus de la moyenne française (10,2 %). L ensemble des salaires bruts représente 1,8 milliards d euros. Etablissements employeurs Effectifs salariés au 31/12 Equivalents temps plein (ETP) Total ESS ,4 Privé hors ESS ,6 Public ,2 Ensemble ,3 Part de l ESS dans l ensemble 9,1% 11,1% 10,3% 9,6% Part de l ESS dans le privé 10,4% 15,6% 14,5% 13,4% Rémunérations brutes versées (en millions d ) Source : Insee clap 2009 ; Traitement : Observatoire ESS / Cress PACA / Cres Lorraine Au sein de l emploi privé seul (si l on enlève les salariés des établissements publics), l ESS emploie 15,6% des salariés de la région Lorraine soit près d 1 emploi privé sur 6. Les associations lorraines sont les premières contributrices car employant à elles seules 9,4 % des salariés de la région, soit 1,4 point au-dessus de la moyenne française (8,0 % de l emploi total en France). Répartition de l'emploi ESS par forme juridique 12% 3% 1% 84% Association Coopérative Mutuelle Fondation Avec 84% du volume d emploi (soit salariés), le secteur associatif constitue le «poids lourd» de l ESS en Lorraine. Cependant, ce sont dans les coopératives que la part d emplois en équivalents temps plein (ETP) est la plus importante, atteignant plus de 95% des emplois de cette famille. Source : Insee clap 2009 ; Traitement : Observatoire ESS / Cress PACA / Cres Lorraine 2

3 >> Premier créateurs d emplois en Lorraine 2009 : En 4 ans, de fin 2005 à fin Les entreprises et organisations de l économie sociale et solidaire ont créé sur l ensemble de la région Lorraine plus de emplois supplémentaires. C est le milieu associatif qui est le plus contributeur avec emplois dans l action sociale, et emplois dans le sport/culture/loisirs. L ensemble des autres entreprises privées (SARL, SA, artisans, entreprises unipersonnelles ) ont créé emplois seulement du fait d une chute de l emploi salérié entre 2008 et 2009 au plus fort de la crise ; alors que les établissements publics de tous types ont réduit leurs effectifs de postes. Sur l ensemble de la région Lorraine, entre 2005 et 2009, l emploi dans l économie sociale et solidaire a progressé de 9,4 %, soit une croissance moyenne de 2,3 % par an. C est 2,0 points au dessus du taux de croissance annuel moyen de l ensemble de l emploi régional. Si l on remarque une baisse entre 2007 et 2008, due aux prémices de la crise économique, on peut également souligner que l ESS a mieux résisté à celleci et a relancé son évolution en termes d emplois alors que l ensemble des emplois lorrains ressentent encore aujourd hui ces effets. Sur les départements, et entre 2006 et 2009, c est la Meuse (avec +2,6 % d emplois par an) et la Meurthe & Moselle (+2,5 % par an) qui font preuve du plus fort dynamisme de création d emplois dans l économie sociale et solidaire. C est dans l économie sociale et solidaire que l emploi est le plus féminisé avec 70 % des postes, contre 59 % dans le secteur public et 39 % pour le reste du secteur privé. Le poids de l action sociale explique en grande partie ce constat. 3

4 >> Des formes d entreprises en essor Si les associations sont de nouveau les premières contributrices (+2,8%) à la croissance de l emploi dans l économie sociale et solidaire, les embauches dans les coopératives et mutuelles sont également significatives (autour de +1,3%). Les autres types d entreprises privées voient progresser leurs effectifs de +0,3% entre 2005 et 2009, alors que les établissements publics les ont légèrement réduit (-0,3%) dans le même temps. > Le poids des PME Si les 2/3 des établissements de l économie sociale et solidaire (68,7%) ont moins de 10 postes, ils n emploient que 13% des salariés du champ. Ainsi, 55,6% des salariés de l économie sociale et solidaire en région travaillent dans des petits et moyens établissements (de 20 à 249 postes). > Des services divers De l agriculture à l action sociale, les établissements l ESS sont présents dans tous les secteurs d activités. Toutefois, l ESS concentre une part importante des emplois dans le secteur de l action sociale, des activités financières et d assurances et dans les domaines d arts et spectacles. 4

5 >> Départs en retraite C est aux extrémités de la pyramide des âges que que se situent les spécificités de l économie sociale et solidaire par rapport au reste de l emploi privé - le pivot se situant autour de 40 ans - avec proportionnellement moins de jeunes (très net pour les moins de 25 ans) et plus de séniors (net pour les 55 ans et plus). Suivant l hypothèse choisie 1, les départs en retraite à l horizon 2024 sont estimés entre 28 % et 43 % des postes occupés en 2009, soit de à départs. La déclinaison de la pyramide des âges par forme d organisation fait apparaitre quelques particularités : - Les coopératives emploient proportionnellement plus de jeunes, en particulier entre 25 et 29 ans, - Le mouvement mutualiste se distingue pour l emploi de salariés entre 35 et 39 ans, - Les fondations se détachent pour les 50/54 ans. En volume, les départs en retraite sont estimés entre et postes dans les associations, entre et dans les coopératives, entre 620 et 950 postes dans les mutuelles et entre 240 et 360 postes dans les fondations de la région. > Enjeux par secteurs d activités Le secteur de l action sociale verra le plus grand nombre de départs en retraite d ici 2024 avec un maximum de postes, suivi de la santé (4 400 postes), des activités financières et d assurance (3 400 postes environ) et de l enseignement (près de postes). Pour ce dernier, ce sont quasiment la moitié (48%) des postes actuels (en 2009) qui seraient concernés par des départs en retraite à l horizon L hypothèse haute prend en compte les tranches d âges à partir de 45 ans, soit l hypothèse que les personnes partiront à la retraite dès 60 ans. L hypothèse plancher ne prend en compte que les 50 ans et plus (départ en retraite à 65 ans et plus). 5

6 >> Répartition de l emploi dans les départements Les emplois de l économie sociale et solidaires sont répartis inégalement entre les départements lorrains. Avec 17,3% de l emploi privé, l économie sociale et solidaire dans les départements de la Meurthe-et- Moselle et de la Meuse est fortement présente. La Moselle concentre le plus important volume d emplois de l ESS avec postes et établissements employeurs. L économie sociale et solidaire dans les Vosges, avec 9,3% de l emploi total, est correctement implantée (seulement 6% pour certains départements français). Meurthe-et- Moselle 54 Meuse 55 Moselle 57 Vosges 88 Lorraine Etablissements employeurs Effectifs salariés au 31/12 Equivalents temps plein (ETP) ESS Part ESS dans l ensemble 10,7% 11,7% 10,7% 10,1% Part ESS dans privé 12,1% 17,3% 15,9% 14,8% ESS Part ESS dans l ensemble 10,1% 11,4% 10,4% 9,7% Part ESS dans privé 12,6% 17,3% 15,9% 14,6% ESS Part ESS dans l ensemble 7,9% 11,4% 10,7% 10,0% Part ESS dans privé 8,9% 15,3% 14,5% 13,4% ESS Part ESS dans l ensemble 8,5% 9,3% 8,5% 7,7% Part ESS dans privé 9,9% 12,8% 11,7% 10,5% ESS Part ESS dans l ensemble 9,1% 11?1% 10?3% 9,6% Part ESS dans privé 10,4% 15,6% 14,5% 13,4% Rémunérations brutes versées (en millions d ) Sur les établissements employeurs de l économie sociale et solidaire que compte la région Lorraine, les départements de la Meurthe-Et-Moselle et de la Moselle en concentrent respectivement près de 36% et 37%. La Meuse en regroupe moins de 10% mais c est dans ce département, le plus rural, que la part de l économie sociale et solidaire dans l ensemble du privé est la plus élevée avec 12,6%. 6

7 >> L économie sociale et solidaire, dans les 15 zones d emploi de la région Lorraine > Une forte implantation de l ESS dans le nord-ouest ouest de la région C est la zone d emploi de Longwy qui présente la meilleure implantation de l économie sociale et solidaire en région. En effet, les associations, coopératives et mutuelles emploient 17,6 % de l ensemble des salariés travaillant dans la zone (pour des employeurs publics ou privés). Au sein de l emploi privé seul, près d une personne sur 4 (23,9 %) travaille dans une organisation de l économie sociale et solidaire. C est 2,5 fois supérieur à la zone d emploi de Sarreguemines où l emploi dans l économie sociale et solidaire représente 6,9 % de l emploi total de la zone (ou 9,2 % de l emploi privé). La zone d emploi de Verdun se place en 2 ème position en termes d ancrage de l économie sociale et solidaire dans l emploi salarié du territoire avec 13,9 % de l emploi total ou 1 salarié du secteur privé sur 5 (20,6 %). En 3 ème position viennent la zone d emploi de Thionville pour la part de l économie sociale et solidaire dans l emploi total (avec 12,4 % de l emploi total) et la zone d emploi de Lunéville pour la part de l économie sociale et solidaire dans l emploi privé seul (avec 17,8 % de l emploi privé). Les zones d emploi de Nancy et Metz concentrent à elles deux la majorité des emplois de l économie sociale et solidaire de la région Lorraine (52,6 % des salariés de l économie sociale et solidaire de Lorraine travaillent dans ces zones, soit postes occupés). 7

8 > Proportion des 3 familles de l ESS sur les différentes zones d emploi Le rôle associatif dans l emploi dans la zone de Longwy Avec 16,1 % de l emploi total du territoire à lui tout seul, le mouvement associatif de la zone d emploi de Longwy se détache très nettement de l ensemble des autres zones de la région. Il joue ainsi un rôle majeur dans l économie de proximité et la cohésion sociale de ce territoire. Viennent ensuite, avec un poids de l emploi associatif autour de 11 % de l emploi total, les zones de Lunéville (11,3 %), Thionville (11,0 %), Verdun (11,0 %), et Forbach (10,5 %). L emploi coopératif dans la zone d emploi de Neufchâteau Les coopératives de la zone de Neufchâteau emploient 3,4 % des salariés de la zone, soit le meilleur taux en région Lorraine. Les coopératives de la zone d emploi de Verdun sont également bien implantées (2,6 % de l emploi total), devant celles des zones d emploi de Bar-le-Duc (1,7 %), Metz (1,7 %) et Sarrebourg (1,6 %). L emploi mutualiste sur la zone d emploi de Nancy Nancy rassemble quasiment la moitié de l emploi mutualiste de la région Lorraine avec salariés dans les mutuelles, soit 0,6 % de l emploi total de la zone. C est deux fois mieux que sur la zone d emploi de Metz où l emploi dans les mutuelles ne représente que 0,3 % de l emploi total avec 469 salariés. Si les volumes sont faibles, les emplois mutualistes jouent un rôle non négligeable sur les zones d emploi de Barle-Duc, Saint-Dié-des-Vosges, Epinal et Longwy. 8

9 > L action sociale, premier secteur employeur sur 12 zones d emplois A l exception des zones d emploi de Thionville, Sarrebourg et Sarreguemines, l action sociale sans hébergement 2 est le secteur d activité qui emploie le plus de personnes dans le champ de l économie sociale et solidaire. Sur les 12 zones d emploi concernées, ce secteur emploie de 22,0 % (Nancy) à 43,1 % (Commercy) des salariés de l économie sociale et solidaire. Sur les zones d emploi de Thionville, Sarrebourg et Sarreguemines, c est l hébergement médico-social 3 qui est le plus employeur avec respectivement 22,6 %, 34,2 % et 37,7 % de l emploi dans l économie sociale et solidaire de ces zones. > Les activités ités spécifiques des zones d emplois L activité d hébergement médico-social est le 2 ème secteur employeur de salariés de l économie sociale et solidaire sur les zones d emploi de Lunéville (23,7 % des salariés de l ESS de la zone), Metz (18,5 %), Saint-Dié-des-Vosges (18,5 %), Forbach (17,8 %), Nancy (17,6 %), Epinal (15,4 %), Neufchâteau (12,6 %) et Longwy (9,4 %). Les activités financières et d assurance sont le 2 ème secteur employeur de salariés de l économie sociale et solidaire sur les zones d emploi de Bar-le-Duc (17,7 % des salariés de l ESS de la zone) et Sarreguemines (15,3 %). Sur la zone d emploi de Commercy, c est l enseignement qui est le 2 ème secteur le plus employeurs dans l ESS (avec 16,9 % des salariés ESS de la zone). Les zones d emploi de Remiremont et Verdun présentent un champ de l économie sociale et solidaire différencié par rapport aux autres zones d emploi, avec un secteur «activités diverses 4» en 2 ème employeur (resp. 25,9 % et 20,5 % de l emploi ESS de la zone). On retrouve l action sociale sans hébergement en 2 ème position pour les zones de Thionville (22,0 % de l emploi ESS) et Sarrebourg (16,7 %). A noter enfin, le poids du secteur d activité de la santé dans l emploi relevant de l économie sociale et solidaire sur les zones d emploi de Thionville (15,8 % des salariés ESS de la zone) et Saint-Dié-des- Vosges (13,9 %), et de celui de l enseignement sur la zone d emploi de Verdun (14,4 % de l emploi ESS). 2 Aide à domicile, aide par le travail, accueil ou accompagnement de jeunes enfants, d adolescents, de personnes handicapées et âgées 3 Hébergement social pour enfants ou adultes en difficultés, pour personnes âgées, pour handicapés ou pour toxicomanes, et hébergement médicalisé pour enfants ou adultes handicapés, pour personnes âgées. 4 Catégorie regroupant l hébergement & restauration, l information & communication, le commerce, les industries, les activités immobilières & construction, les transports 9

10 > Départs à la retraite : une situation homogène L approche par tranches d âges des salariés de l économie sociale et solidaire sur les zones d emploi indique une situation relativement homogène sur les différentes zones. En effet, la proportion des salariés de l économie sociale et solidaire de 45 ans et plus se situe dans une fourchette de 40,2 % (Neufchâteau) à 46,3 % (Longwy) de l ensemble des salariés ESS sur chaque zone. Autrement dit, la question des départs à la retraite des salariés de l ESS à l horizon se pose en des termes similaires sur l ensemble des zones d emploi de la région Lorraine. > Profil des catégories socio-professionnelles Le profil moyen en termes de postes par catégories socio-professionnelles des emplois de l économie sociale et solidaire est le suivant : - 18,7 % d ouvriers - 44,1 % d employés - 29,7 % de professions intermédiaires - 7,5 % de cadres Les ouvriers dans l ESS sont particulièrement présents dans la zone de Neufchâteau (43,3 % des postes de l ESS sur la zone). La zone d emploi de Commercy se distingue pour la proportion de postes occupés par des personnes de la catégorie employés (54,7 % des postes). Les professions intermédiaires sont les mieux représentées dans la zone d emploi de Lunéville (40,5 % des postes ESS de la zone). Enfin, les cadres de l ESS sont proportionnellement les plus nombreux dans la zone d emploi de Nancy (avec 12,1 % des postes de l ESS) qui concentre un nombre plus important de sièges sociaux des entreprises de l économie sociale et solidaire. 5 Ce qui correspond ici à une hypothèse «haute» pour laquelle les salariés de 45 ans et plus partent à la retraite dès 60 ans. 10

11 >> Chiffres clés de l économie sociale et solidaire sur les zones d emploi de la région Lorraine 11

12 CRES Lorraine La Chambre Régionale de l Economie Sociale de Lorraine (CRESL) est une association Loi 1901 qui regroupe un ensemble d acteurs lorrains qui se reconnaissent et travaillent dans le secteur de l Economie Sociale. Elle a pour mission de : - rassembler les trois familles de l ES, - les soutenir dans le développement de leurs actions et dans l émergence de projets et d initiatives tout en valorisant la solidarité de ces trois secteurs, - utiliser au mieux leurs complémentarités. La CRESL assure ainsi une mission générale de représentation élargie de l ensemble du secteur de l ES au niveau de la région (que ce soit auprès des pouvoirs publics, des réseaux nationaux et/ou de partenaires). La CRESL a également pour but de promouvoir l ES en la rendant plus visible et plus lisible auprès des acteurs qui la composent mais aussi du grand public en valorisant cette autre façon d entreprendre. Pour nous contacter : CHAMBRE REGIONALE DE L ECONOMIE SOCIALE DE LORRAINE Maison Régionale des Sports de Lorraine - 13 rue Jean Moulin TOMBLAINE Tél Définition : Les sources de données : L Économie Sociale et Solidaire regroupe des entreprises qui agissent au nom de valeurs et principes : - Les hommes et les femmes sont au cœur de l économie et en constituent la finalité : la personne et l objet social priment sur le capital, - l adhésion aux projets et aux structures est libre et volontaire, - la gestion est démocratique : élection des dirigeants, une personne = une voix, mise en place d instances collectives de décision, - la lucrativité est limitée : construction de fonds propres impartageables, la majeure partie des excédents est non redistribuable, - la gestion est autonome et indépendante des pouvoirs publics, mais la coopération y est développée, - les principes de solidarité et de responsabilité guident la mise en place des actions La source CLAP (Connaissance Locale de l Appareil Productif) est un système d information alimenté par différentes sources dont l objectif est de fournir des statistiques localisées au lieu de travail jusqu au niveau communal, sur l emploi salarié et les rémunérations pour les différentes activités des secteurs marchands et non marchands. La source DADS (Déclaration Annuelle des Données Sociales) est une formalité déclarative que doit accomplir toute entreprise ayant des salariés, en application du Code de la Sécurité Sociale et du Code Général des Impôts. C est l unique source annuelle statistique donnant un décompte exhaustif des établissements et de leurs effectifs salariés en France métropolitaine et dans les DOM. Sont exclus du champ : la fonction publique d Etat, les services domestiques et les activités extraterritoriales. Réalisation Avec le partenariat de

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS

PANORAMA. Economie sociale et solidaire dans l'entente. Décembre 2013. Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS Economie sociale et solidaire dans l'entente PANORAMA Décembre 2013 Chiffres-clés des entreprises et des emplois de l ESS L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble les entreprises qui cherchent à

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

Chambre Régionale. de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Normandie PANORAMA. de l Economie Sociale et Solidaire

Chambre Régionale. de l Economie Sociale et Solidaire. Haute Normandie PANORAMA. de l Economie Sociale et Solidaire Chambre Régionale Haute Normandie de l Economie Sociale et Solidaire PANORAMA de l Economie Sociale et Solidaire Haute Normandie - Edition 2013 PANORAMA 2012/2013 // Economie Sociale et Solidaire de Haute

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

Introduction : reconnaître et développer

Introduction : reconnaître et développer Introduction : reconnaître et développer l Économie sociale et solidaire Qu est-ce que l ESS? chiffres clés z 200000 structures z 2,4 milions de salariés z + 23 % d emplois créés depuis 10 ans Coopératives

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale et solidaire en France et dans les régions - Édition 2012 >>>>> >>>>> Réalisé par l Observatoire national de l économie sociale et solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire

Economie Sociale et Solidaire PORTRAIT DE TERRITOIRE Economie Sociale et Solidaire L ESS DANS LE PAYS DU VAL D ADOUR L ESS dans le Pays du Val d Adour : un poids considérable dans l emploi local Source : Observatoire régional de l

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

PANORAMA DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PREFET Chambre Régionale de l'économie Sociale et Solidaire Languedoc-Roussillon S'associer I Coopérer I Mutualiser PANORAMA DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Languedoc-Roussillon édition 2013 Chambre

Plus en détail

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*?

Le Bas-Rhin, locomotive de la région ALCA*? Le, locomotive de la région ALCA*? * Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine Sources : Insee Pôle emploi-dares (STMT) Urssaf-Acoss A l échelle de la France métropolitaine, la region ALCA représente : 10,6

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

Bienvenue dans. L économie Sociale et Solidaire!

Bienvenue dans. L économie Sociale et Solidaire! Bienvenue dans L économie Sociale et Solidaire! 1 Bienvenue dans L économie Sociale et Solidaire! Préambule Vous intégrez une Association? Une Coopérative? Une Mutuelle? Bienvenue dans l Économie Sociale

Plus en détail

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie.

Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Présentation effectuée dans le cadre du plan académique de formation (PAF) proposé par les inspecteurs d académie. Journées de conférences organisées par le programme de formation des enseignants d économie

Plus en détail

PAnorama. L'ancrage Territorial

PAnorama. L'ancrage Territorial PAnorama L'ancrage Territorial 2 Éditorial A l heure où l Économie Sociale et Solidaire (ESS) est renforcée à la fois dans son objet et ses missions et ce, tant au niveau national par la loi du 3 juillet

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

L ENGAGEMENT SOLIDAIRE

L ENGAGEMENT SOLIDAIRE 2016, la loi change, pas nos valeurs (Accord National Interprofessionnel) LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE POUR TOUS LES SALARIÉS EN QUESTIONS LE GUIDE Complémentaire santé obligatoire pour tous les

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire

L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire Rapport d étude Observatoire National de l ESS CNCRES Elisa Braley, responsable de l Observatoire Arnaud Matarin, chargé d études observatoire@cncres.org

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

NOMENCLATURE ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE (ESS)

NOMENCLATURE ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE (ESS) NOMENCLATURE ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE (ESS) Nomenclature ESS Nomenclature d'activité Nomenclature Catégorie Juridique 100 Coopérative 110 Coopérative secteur agricole 111 Sociétés de coop. agricole 112

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

formations AFPA en Lorraine en 2006 au regard des données de cadrage

formations AFPA en Lorraine en 2006 au regard des données de cadrage formations AFPA en Lorraine en 2006 au regard des données de cadrage gestion, administr ation des entr epr ises sommaire 4 INTRODUCTION AU DOMAINE L 11 [FAP L00] SECRÉTAIRES 22 [FAP L30] SECRÉTAIRES DE

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 - Amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire Les entreprises

Plus en détail

Les entreprises coopératives un potentiel de développement

Les entreprises coopératives un potentiel de développement Les entreprises coopératives un potentiel de développement en Provence-Alpes-Côte d Azur n 1 PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Préambule Les entreprises coopératives sont des acteurs économiques incontournables

Plus en détail

À QUEL MOMENT PUIS-JE PRENDRE MA RETRAITE?

À QUEL MOMENT PUIS-JE PRENDRE MA RETRAITE? Bien que notre objectif soit de diffuser des informations exactes nous ne pouvons garantir le résultat, les sujets traités faisant l objet de modifications légales fréquentes. Les informations contenues

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Le comparateur des Mutuelles Solidaires et Ethiques! Sans actionnaires et sans stocks options!

Le comparateur des Mutuelles Solidaires et Ethiques! Sans actionnaires et sans stocks options! Le comparateur des Mutuelles Solidaires et Ethiques! Sans actionnaires et sans stocks options! Le comparateur Ethique et Solidaire des Complémentaires Santé Qualitatives, Engagées et Responsable Dossier

Plus en détail

La Mutualité Française

La Mutualité Française La Mutualité Française en Pays de la Loire Un mouvement pour une santé solidaire en région en Pays de la Loire : une représentation régionale pour défendre l accès à la santé pour tous Les mutuelles Premier

Plus en détail

PANORAMA. de l Économie Sociale et Solidaire. Édito. Poids de l'ess en île-de-france. 26 100 entreprises soit 6,8 % des entreprises régionales

PANORAMA. de l Économie Sociale et Solidaire. Édito. Poids de l'ess en île-de-france. 26 100 entreprises soit 6,8 % des entreprises régionales PANORAMA décembre 2012 3 de l Économie Sociale et Solidaire Édito «En cette période de crise économique et sociale historique, l observation de l évolution des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Le guide pour comprendre

Le guide pour comprendre ENTREPRISES D INSERTION ENTREPRENEURS SOCIAUX Le guide pour comprendre Une loi sur l Economie Sociale et Solidaire (ESS) pour permettre son changement d échelle Après plus de deux ans de travaux, la loi

Plus en détail

SEA SUN & ESS LES CAHIERS DE VACANCES DU CJDES CAHIER #1 SUR LE STATUT DE MUTUELLE EUROPEENNE TOUT COMPRENDRE #SME #EUROPE #MUTUELLES #ESS

SEA SUN & ESS LES CAHIERS DE VACANCES DU CJDES CAHIER #1 SUR LE STATUT DE MUTUELLE EUROPEENNE TOUT COMPRENDRE #SME #EUROPE #MUTUELLES #ESS SEA SUN & ESS LES CAHIERS DE VACANCES DU CJDES CAHIER #1 TOUT COMPRENDRE SUR LE STATUT DE MUTUELLE EUROPEENNE #SME #EUROPE #MUTUELLES #ESS LE JEU DE QUESTIONS REPONSES A LA LE STATUT DE MUTUELLE EUROPEENNE,

Plus en détail

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI:

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: METTRE EN EVIDENCE LES CONDITIONS DE REUSSITE DE LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE A L ENSEMBLE DES SALARIES,

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de l Habillement et des articles textiles Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire Portrait statistique des entreprises et

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

Alpesolidaires.org le site et l association des acteurs de l économie sociale et solidaire de l agglomération grenobloise

Alpesolidaires.org le site et l association des acteurs de l économie sociale et solidaire de l agglomération grenobloise Conception/rédaction : SCOP La péniche / Julia LOPEZ, Agnès BOURDAIS Association Alpesolidaires, Impression : Alias, 3000 ex. Réalisé en septembre 2007. Imprimé sur papier recyclé. Alpesolidaires.org le

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

Carte d identité du secteur de la mutualité

Carte d identité du secteur de la mutualité Carte d identité du secteur de la mutualité Données mises à jour- DADS 2010 Mickaële Molinari-Perrier, Céreq Octobre 2012 1 SOMMAIRE RAPPEL DE LA COMMANDE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Surveillance épidémiologique en Lorraine

Surveillance épidémiologique en Lorraine CIRE LORRAINE- ALSACE Surveillance épidémiologique en Lorraine Point de situation au 2 juillet 2, n 2-16, 16, 26 Sommaire Surveillance par pathologie : - allergies... 2 - asthme...3 - pathologies liées

Plus en détail

Gérants de société /

Gérants de société / / Gérants de société / En vigueur à partir du 1 er janvier 2012 sous réserve de modification Ne pas jeter sur la voie publique. Votre organisme d Assurance Maladie Obligatoire C est signé 11995 mars 2015

Plus en détail

L emploi et la formation dans la Communauté d Agglomération de l Artois

L emploi et la formation dans la Communauté d Agglomération de l Artois L emploi et la formation dans la Communauté d Agglomération de l Artois Artois Comm et la C.R.E.S.S. collaborent afin de concourir ensemble au développement de l Economie Sociale et Solidaire. Le partenariat

Plus en détail

La Mutualité en chiffres Édition 2011

La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 6 Sommaire Message du directeur général de la Mutualité Française

Plus en détail

educationsolidarite.org

educationsolidarite.org Education International Internationale de l'education Internacional de la Educaciòn Bildungsinternationale Conception : L.Talbot & Efficience Crédits photographiques : sxc.hu - flashfilm Juin 2008 educationsolidarite.org

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

Fiche «emploi» Conseil Régional Nord Pas de Calais MESURE 3 : LE CONTRAT DE CREATION. Les dispositifs régionaux d aide à l emploi

Fiche «emploi» Conseil Régional Nord Pas de Calais MESURE 3 : LE CONTRAT DE CREATION. Les dispositifs régionaux d aide à l emploi Janvier 2015 Les dispositifs régionaux d aide à l emploi Conseil Régional Nord Pas de Calais Création et développement d activités Quoi? Ce dispositif est une politique générale pour les structures de

Plus en détail

Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes. Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé

Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes. Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé 70.000 salariés 2 ième Région de France pour le taux des emplois E.S. sur l ensemble des emplois. 14,3%

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015

LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015 LOI DU 31 JUILLET 2014 RELATIVE A L ESS 25 JUIN 2015 POINTS CLES DATES - 2000 Guy Hascoët - 1 er secrétaire d Etat à l ESS propose une loi - 2010 premier rapport par Francis Vercamer - 2011 Benoit Hamont

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Programme «Maladie» 47 Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des effectifs (en équivalent temps plein) de

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Principales mesures du projet de loi Économie Sociale et Solidaire

Principales mesures du projet de loi Économie Sociale et Solidaire Principales mesures du projet de loi Adopté le 21 juillet 2014 Document édité le 22 juillet 2014 #loiess Sommaire Introduction aux principales mesures du projet de loi relatif à l Économie sociale et solidaire...

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion La santé des jeunes Rhônalpins en insertion Diagnostic commun et actions partenariales URML, URHAJ et MFRA CRDSU (centre de ressources et d'échanges pour le développement social urbain) 12 octobre 2012

Plus en détail

233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951)

233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES VOSGES 233 J Fonds des mutualités des communes de La Grande-Fosse et d Hagécourt (1866-1951) Répertoire numérique détaillé établi par Lolita GEORGEL étudiante en master 1 Sciences

Plus en détail

Le créateur d entreprise

Le créateur d entreprise Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points n o 1 Guide entreprises avril 2014 Le créateur d entreprise Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères...

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 1 Intervenante: Marion BRIOUDES Centre de Formalités

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover.

Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. Contribuer au financement de l économie Sociale et Solidaire : Renforcer l existant, Approfondir les partenariats, Innover. -- Rapport d étape à l attention du Ministre délégué auprès du ministre de l

Plus en détail

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION

- Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION - Document d analyse - MARS 2012 OBSERVATOIRE DES SERVICES À LA PERSONNE DES CHIFFRES-CLÉS SUR L EMPLOI ET LA FORMATION PRÉAMBULE Le secteur des services à la personne a connu une croissance très rapide

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle

I) Evolution de la demande d emploi mensuelle Document rédigé le 27/04/2015 LES ESSENTIELS DE L EMPLOI - Chiffres de mars 2015 Plan : I) Evolution de la demande d emploi mensuelle (pages 1 et 2) - Catégorie A - Catégorie ABC - Entrées et sorties/offres

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier Pacte de responsabilité et de solidarité Réunions des 16, 19 et 26 juin 2014 à Digne-les-Bains, Castellane, Barcelonnette et Forcalquier 1 2 INTERVENTION DE MONSIEUR MICHEL JOUVENOT DIRECTEUR DE LA BANQUE

Plus en détail

«Challenging social reality, inspiring experiences»

«Challenging social reality, inspiring experiences» «Challenging social reality, inspiring experiences» Cornélia Federkeil-Giroux Mutualité Française représentante de l Association internationale de la mutualité (AIM) 1 L Association internationale de la

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

L emploi des seniors

L emploi des seniors L emploi des seniors dans la branche des laboratoires de biologie médicale Observatoire des métiers des Professions Libérales 52 56 rue Kléber 92309 LEVALLOIS PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 64 Fax 01 46

Plus en détail