Cancer de prostate métastatique de novo, hormono-sensible. Dr P.Beuzeboc

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cancer de prostate métastatique de novo, hormono-sensible. Dr P.Beuzeboc"

Transcription

1 Cancer de prostate métastatique de novo, hormono-sensible Dr P.Beuzeboc

2 Cancer de la prostate 5 Incidence des cancers métastatiques à la présentation initiale aux États-Unis ( ) Effet du dépistage : évolution au cours du temps à partir de la database SEER, données comparatives pour les femmes et les hommes de plus de 4 ans Incidence de la maladie métastatique (pour 1 ) Initiation du dépistage généralisé par mammographie Initiation du dépistage généralisé par PSA Cancer de la prostate Cancer du sein Années ASCO GU D après Michalski J et al., Welcome Session, actualisé

3 Faible masse tumorale versus forte masse tumorale Traitement N Forte masse tumorale Définition Survie globale : faible masse tumorale versus forte masse tumorale SWOG : S8494 Crawford E et al NEJM 1989 Leuprolide +/- flutamide 63 Crane, cotes, os long, tissus mous sauf ganglions 26 vs 39mois SWOG : S8894 Eisenberger M et al NEJM 1998 Orchidectomie +/- flutamide 1387 Squelette appendiculaire et ou métastase viscérale 27 vs 51mois SWOG Hussain M et al NEJM 213 Castration intermittente versus continue 34 Cotes, os long ou viscères Castration continue (PSA <4 à 6 mois) 4.4 vs 6,9ans MD anderson Millikan R et al JCO 28 Castration +/- KA/VE 36 >=3 méta os ou méta viscérale 3.7 vs 7,8ans

4 Cancer de la prostate métastatique hormono-sensible Essai de phase III CHAARTED (1) Chimio-hormonothérapie versus privation androgénique (ADT) seule dans le cancer de la prostate métastatique hormono-sensible PB 79 patients inclus Stratification Volume de la maladie Important versus faible Âge > 7 versus < 7 ECOG PS -1 versus 2 BAC > 3 jours Oui Non Délai depuis hormonothérapie adjuvante > 12 mois < 12 mois Médicaments à visée osseuse Oui Non BAC : blocage anti-androgénique complet ADT : Androgen Deprivation Therapy R Bras A : 397 patients Hormonothérapie Docétaxel 75 mg/m 2 J1-J21 6 cycles Bras B : 393 patients Hormonothérapie seule

5 Cancer de la prostate métastatique hormono-sensible Essai de phase III CHAARTED (2) PB Survie globale (objectif principal) 1,,8,6 Médiane SG : ADT + docétaxel : 57,6 mois ADT seule : 44, mois HR =,61 (,47-,8) ; p =,3,4,2, Mois D après Sweeney C, N Engl J Med Aug 215

6 Cancer de la prostate métastatique hormono-sensible Essai de phase III CHAARTED (3) PB Important volume métastatique Faible volume métastatique 1, 1,,8,8,6,6,4,2, p =,6 HR =,6 (,45-,81) Médiane SG : ADT + docétaxel : 49,2 mois ADT seule : 32,2 mois,4,2, p =,1398 HR =,63 (,34-1,17) Médiane SG : ADT + docétaxel : non atteinte ADT seule : non atteinte Mois Mois D après Sweeney C, N Engl J Med Aug 215

7 Schéma de l essai GETUG-AFU 15 PB Stratification : TT antérieur systémique Score de Glass1 R A N D O M I S A T I O N Bras A Bras B Hormonothérapie + Docetaxel D: 75 mg/m2 q3 jusqu à 9 cycles Hormonothérapie HT : Agoniste LHRH Ou blocage androgénique complet Ou castration chirurgicale 1: Glass TR, et al. J Urol 23 D après Gravis G et al.,lancet Oncol Jan 213

8 GETUG 15. Survie globale : analyse actualisée 1, PB,8 Survie globale,6,4,2 SG médiane HT seule : 46,5 (39,1-6,6) HT + D: 6,9 (46,1-71,4) HR :,9 (,7-1,2) p =,44, Temps depuis randomisation HT HT + D ASCO GU D après Gravis G et al., abstr. 14 actualisé

9 GETUG 15. Survie globale sous-groupe «faible volume métastatique» Suivi médian : 81,3 mois (69,2-83,7) PB 1,,8 Survie globale,6,4,2, SG médiane HT seule : NR (61,8- NR) HT+ D: 83,1 (69,5- NR) HR : 1, (,6-1,5) p =, Temps depuis randomisation HT HT + D ASCO GU D après Gravis G et al., abstr. 14 actualisé

10 GETUG 15. Survie globale du sous-groupe «haut volume métastatique» Suivi médian : 84, mois (82,9-84,) PB 1,,8 Survie globale,6,4,2, SG médiane HT seule : 35,1 (29,9-44,2) HT + D : 39 (28-52,6) HR :,8 (,6-1,2) p =, Temps depuis randomisation HT HT + D ASCO GU D après Gravis G et al., abstr. 14 actualisé

11 Comparaison des caractéristiques et des résultats de l étude GETUG AFU (15-43) et ECOG 385. GETUG 15 ECOG 385 N Nbre de cure 9 6 Groupe haut risque 46% 66% Groupe faible risque 52% 34% Suivi médian (mois) 82,9 29 Médiane de survie castration + docetaxel 6, (mois) Médiane de survie castration (mois) 46, Docetaxel post protocole Castration castration + docetaxel 66% 33% 33% 12%

12 Objectifs de l essai STAMPEDE STAMPEDE : étude randomisée évolutive au design MAMS innovant (multi-arm, multi- stage) Plusieurs questions : Apport du docétaxel dans les cancers de la prostate M et M1 (multistades) hormono-sensibles, Rôle de l acide zolédronique (multi-bras). D après la communication orale de N.D. James, Abstract LBA19, ECC 215

13 Cancers urologiques Cancers de la prostate métastatiques hormonosensibles Essai STAMPEDE (1) Comparaison du docétaxel et de l acide zolédronique PB A SOC = ADT (+/- RT) A B SOC + acide zolédronique B C SOC + docétaxel C D SOC + célécoxib D Bras E F G H J SOC + acide zolédronique + docétaxel SOC + acide zolédronique + célécoxib SOC + (ahi)* SOC + M1/RT (M1) SOC + (enza + abi)** E F G H J La Lettre du Cancérologue Comparaison Pas de comparaison SOC : Standard Of Care (hormonothérapie standard). * Acétate d abiratérone. ** Enzalutamide + acétate d abiratérone. A = 1 2 patients > 44 primary outcome measure events B = 6 patients, C = 6 patients, E = 6 patients Congrès américain d oncologie D après James ND et al., abstr. 451, actualisé

14 STAMPEDE Patients avec CaP localement avancé inclus Parker, BJU Int 215

15 Résultats de l analyse ECC bras considérés (n = patients) : Bras A : Standard-of-care (SOC) par suppression androgénique Bras B : SOC + acide zolédronique (ZA) Bras C : SOC + docétaxel Bras D : SOC + docétaxel + AZ D après la communication orale de N.D. James, Abstract LBA19, ECC 215

16 Cancers urologiques Cancers de la prostate métastatiques hormonosensibles Essai STAMPEDE (2) PB Survie globale 1,,8,6 SOC : 45 décès SOC + docétaxel : 165 décès HR =,76 ; IC 95 :,63-,91 p =,3,4 Patients à risque (n) SOC SOC + Doc,2, (73) (33) SOC + docétaxel Médiane : 77 mois (IC 95 : 7-NR) SOC Médiane : 67 mois (IC 95 : 6-91) (13) (51) Temps depuis randomisation (mois) (89) (32) (59) (19) (33) (12) (17) (12) (2) (6) SOC : Standard Of Care (hormonothérapie standard). La Lettre du Cancérologue Congrès américain d oncologie D après James ND et al., abstr. 451, actualisé

17 Pre-planned analysis Treatment effect by metastatic status: FFS +ZA +Doc W +ZA+Doc

18 Treatment effect by metastatic status: Overall survival Pre-planned analysis PB +ZA +Doc +ZA+Doc

19 D après la communication orale de Vale B.Abstract LBA2, ECC 215 Méta-analyse de la survie globale des essais CHAARTED, GETUG-15 et STAMPEDE - (M1) Résultats sur une population de patients/1 254 décès Essai CHAARTED GETUG15 STAMPEDE (SOC +/- Doc) STAMPEDE (SOC + ZA +/- Doc) Total HR =,77 (,68-,87) p <, En faveur du SOC + Docétaxel En faveur du SOC Test d hétérogénéité : Χ² = 4,8 ; df = 3 ; p =,187 Gain absolu de survie de 1 % (de 4 à 5 %) à 4 ans chez les patients métastatiques hormono-sensibles

20 Fig 1. Données de survie à long terme de l étude CHAARTED (%) Survie globale (%) Haut volume tumoral 1 Chart Title 8 6 HR (IC 95 ) =,63 (,5-,79) p <,1 ADT + D (médiane SG : 51,2 mois) 8 6 Survie globale Faible volume tumoral 1 Chart Title ADT (médiane SG : NR) ADT + D (médiane SG : 63,5 mois) ADT (médiane SG : 34,4 mois) 2 HR (IC 95 ) = 1,4 (,7-1,55) p =, Mois Patients à risque Mois Patients à risque ADT + D ADT n Décès (n) n Décès (n) Tous Haut volume Faible volume Correspondances en Onco-Urologie ESMO D après Sweeney C et al., abstr. 72PD, actualisé

21 Fig 2. Données de suivi à long terme de l étude CHAARTED 8 6 Délai d apparition de résistance à la castration Haut volume tumoral (%) (%) 1 Chart Title HR (IC 95 ) =,58 (,47-,71) p <,1 ADT + D (Temps médian jusqu à résistance à la castration : 14,9 mois) 8 6 Délai d apparition de résistance à la castration Faible volume tumoral 1 Chart Title HR (IC 95 ) =,7 (,5-,96) p =,3 ADT + D (Temps médian jusqu à résistance à la castration : 31, mois) 4 ADT (Temps médian jusqu à résistance à la castration : 8,6 mois) Mois Patients à risque ADT (Temps médian jusqu à résistance à la castration : 22,7 mois) Mois Patients à risque Correspondances en Onco-Urologie ESMO D après Sweeney C et al., abstr. 72PD, actualisé

22 Fig 3. Traitements de rattrapage dans l étude GETUG-AFU 15 Survie sans progression sous docétaxel en 1 re ligne de CPRC 1 Chart Title (%) ADT + D ADT Patients initialement traités par ADT + D : Patients initialement traités par ADT : médiane 4,1 mois IC 95 : 1,3-4,9 médiane 6 mois IC 95 : 3,6-7, Temps jusqu à progression biologique ou radiologique, décès ou date des dernières nouvelles (mois) ligne n 1 ADT ADT + D Correspondances en Onco-Urologie ESMO D après Lavaud P et al., abstr. 761P, actualisé

23 PEACE-1: European Phase III Abiraterone in patients with newly diagnosed metastatic prostate cancer Androgen deprivation therapy (ADT) Patients with newly diagnosed (hormone naïve) metastatic prostate cancer 916 patients planned R A N D O M I Z E D ADT + Abiraterone 1mg Prednisone 5mg BID ADT + Local radiotherapy Co-primary end points: OS and PFS (HR: 75) Study sponsor: Unicancer Courtesy of K Fizazi ADT + Local RXT + Abiraterone-Pred Un amendement permet de proposer un traitement par docetaxel

24 Cancer de prostate Essai GETUG 12: schéma étude Stratification - Gleason 8 - PSA>2 - T3 - pn+ / pn- R A N D O M I SE DE x 4 cycles Traitement Local À 3 mois ADT (3 ans) ADT (3 anss) Traitement Local À 3 mois ADT=Déprivation androgénique DE= Docetaxel/Estramustine Fizazi K, Lancet Oncol. 215 May 28

25 GETUG 12. Survie sans progression 1 % 8 62% [55-69] % [45-6] ADT+DE ADT 2 p =,6 HR =,75 (,55-1,1) Années Patients à risque ADT+DE ADT Fizazi K, Lancet Oncol. 215 May 28

26 GETUG 12. Survie sans récidive Fizazi K, Lancet Oncol. 215 May 28

27 GETUG 12. Survie sans progression T3-T4 PSA>2 % 1 % ADT+DE ADT 6 4 ADT+DE ADT 2 2 Patients à risque ADT+DE ADT Années Années Fizazi K, Lancet Oncol. 215 May 28

28 GETUG 12. Progression-free survival Gleason score 7 Gleason score 8 Gleason score > 8 % % (41-61) 69% (6-78) ADT+DE ADT % ADT+DE ADT Patients à risque ADT+DE ADT Années HR=.55 ( ) Années Fizazi K, Lancet Oncol. 215 May 28

29 Cancer de prostate Quels sont les principaux bénéficiaires de la chimiothérapie dans GETUG 12? T3, Gleason 7, PSA élevé Bénéfice en SSP G8 Pas de bénéfice Base du rationnel de choix de deux critères de gravité dans les critères d inclusion de l étude en cours Peace-2 Fizazi K ASCO 214, Abstr 55

30 GETUG 12. Incidence des 2èmes cancers Fizazi K, Lancet Oncol. 215 May 28

31 GETUG-AFU 23: PEACE 2 Ouverture 213 ptxn et >1 facteur de haut risque: - PSA>2 - T3-T4 - GS 8-1 Efficacité du cabazitaxel en néo-adjuvant Critère de jugement: SSP clinique

32 Essais en cours Prostate cancer and prostatic disease. Miller R et al 216

Place de la chimiothérapie aux stades précoces du cancer de prostate métastatique. Gwenaelle Gravis Institut Paoli-Calmettes MARSEILLE

Place de la chimiothérapie aux stades précoces du cancer de prostate métastatique. Gwenaelle Gravis Institut Paoli-Calmettes MARSEILLE Place de la chimiothérapie aux stades précoces du cancer de prostate métastatique Gwenaelle Gravis Institut Paoli-Calmettes MARSEILLE Pourquoi? La castration : une efficacité limitée Un rationnel biologique

Plus en détail

Cancer de la prostate : nouvelles stratégies en situation métastatique.

Cancer de la prostate : nouvelles stratégies en situation métastatique. Cancer de la prostate : nouvelles stratégies en situation métastatique. Pourquoi? La castration : une efficacité limitée Un rationnel biologique Une molécule efficace Une population sélectionnée Un traitement

Plus en détail

Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France

Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France Hormonothérapie du cancer de la prostate: Où, Quand, Comment en 2014? Pr Karim Fizazi, MD, PhD Institut Gustave Roussy Villejuif, France Hormonothérapie Efficacité connue depuis 1941 (C.Huggins) Récepteur

Plus en détail

Cancer de la prostate métastatique hormono-naif Jean-Louis Davin Gwenaëlle Gravis

Cancer de la prostate métastatique hormono-naif Jean-Louis Davin Gwenaëlle Gravis AMU Journée Uro-Oncologie Marrakech 19 décembre 2015 Cancer de la prostate métastatique hormono-naif Jean-Louis Davin Gwenaëlle Gravis Incidence aux USA des KP M+ Idem en France Quelle proportion au Maroc?

Plus en détail

Cas clinique cancer de la prostate

Cas clinique cancer de la prostate Cas clinique cancer de la prostate Cours chimio 2017 Pr Karim Fizazi Q1 Un patient âgé de 69 ans présente une douleur lombaire. La scintigraphie osseuse identifie 6 lésions hyperfixantes. Le PSA est à

Plus en détail

Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique. Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat

Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique. Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat Cas clinique 2: cancer de la prostate oligo-métastatique Omar. KABBAJ Radiothérapeute Rabat Mr BB,64 ANS Antécédent :hernie inguinale gauche opérée en 2012 Dysurie DRE: Prostate augmenté de volume, consistance

Plus en détail

Cancers de la prostate à hauts risques

Cancers de la prostate à hauts risques Malade à haut risque? Cancers de la prostate à hauts risques Dr N. Mottet Définitions multiples: D'Amico, CAPRA, nomogrammes,... Classification originale D'Amico JAMA 1998 Risque Critères 5 years survival

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Cancer de la prostate Essai de phase III CHAARTED (1) Chimio-hormonothérapie versus privation androgénique (ADT) seule dans le cancer de la prostate métastatique hormono-sensible 79 patients inclus Stratification

Plus en détail

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012 H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Registre des tumeurs d Alger 2007 Incidences Brutes Incidences standardisées Poumon

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Cancer de la prostate métastatique hormonorésistant

Cancer de la prostate métastatique hormonorésistant Cancer de la prostate métastatique hormonorésistant Prise en charge I n t e r n e : D i a n a B e l l o R o u f a i T u t r i c e s : D R J. V a n b o c k s t a e l, D R C. B i h a n PLAN Definition: hormonorésistance

Plus en détail

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier

Dr Marie CHARISSOUX. CRLC Montpellier Cancer de la prostate Prise en charge du sujet âgé Dr Marie CHARISSOUX Département de radiothérapie CRLC Montpellier Rapport d oncogériatrie INCA 2009 Etat des lieux et perspectives en oncogériatrie i

Plus en détail

Hormonothérapie néo-adjuvante et adjuvante à la prostatectomie totale. Pierre Mongiat-Artus

Hormonothérapie néo-adjuvante et adjuvante à la prostatectomie totale. Pierre Mongiat-Artus Hormonothérapie néo-adjuvante et adjuvante à la prostatectomie totale Pierre Mongiat-Artus So m m a i r e 3 Plan Hormonothérapie néo-adjuvante Hormonothérapie adjuvante Conclusions Hormonothérapie néo-adjuvante

Plus en détail

Adénocarcinome de prostate métastatique résistant à la castration «agressif» chez le sujet âgé «fragile»

Adénocarcinome de prostate métastatique résistant à la castration «agressif» chez le sujet âgé «fragile» Adénocarcinome de prostate métastatique résistant à la castration «agressif» chez le sujet âgé «fragile» Quelle conduite à tenir? SOFOG 2014 Strasbourg Symposium SANOFI Dr Loïc Mourey Oncologue Médical

Plus en détail

Prise en charge du cancer de la prostate métastatique hormono sensible (CPMHS) 27 février 2014 C. Naltet Tuteur : Pr Joly

Prise en charge du cancer de la prostate métastatique hormono sensible (CPMHS) 27 février 2014 C. Naltet Tuteur : Pr Joly Prise en charge du cancer de la prostate métastatique hormono sensible (CPMHS) 27 février 2014 C. Naltet Tuteur : Pr Joly Contexte Le cancer de la prostate en France 53 000 nouveaux cas en 2009 8876 décès

Plus en détail

Mémoire de DES. Anthony Turpin

Mémoire de DES. Anthony Turpin Mémoire de DES Anthony Turpin Introduc2on Cancer de la prostate >9000 décès/an Liés aux formes métasta>ques Avant 2010: Docétaxel, mitoxantrone, soins de support Après 2010: Nouvelles moléculesè hormonothérapie

Plus en détail

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate métastatique 24 novembre 2012 Actualités, innovations

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE. Template

CANCER DE LA PROSTATE. Template CANCER DE LA PROSTATE Template 1. Classification par stade, TNM, Score de Gleason et groupe de risque 2. Maladie localisée dans la prostate 2.1 Groupe de très faible ou faible risque 2.2 Groupe de risque

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

Hormonothérapie du cancer de prostate

Hormonothérapie du cancer de prostate Hormonothérapie du cancer de prostate E. Lechevallier 17 juin 2014 Cancer de prostate Cancers urologiques: 79.320 cas (2012) 25% des cancers homme: 35% - femme: 4% Organe (Francim 2013) prostate 53.465

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris RÉARRANGEMENTS ERG ET RÉSULTATS CLINIQUES CHEZ DES PATIENTS TRAITES PAR ACÉTATE D ABIRATÉRONE: RÉSULTATS DE L ÉTUDE COU-AA- 302 DANS LE CANCER DE LA PROSTATE MÉTASTATIQUE RESISTANT A LA CASTRATION NON

Plus en détail

Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi

Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pr Hervé Bonnefoi Juin 2012 Extrapoler les leçons du traitement néo-adjuvant aux situations adjuvantes? Pour les traitements

Plus en détail

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie

Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie Lu pour vous Association bévacizumab paclitaxel dans le traitement du cancer du sein HER2 négatif en première ligne métastatique : les données de la vraie vie doi:10.1684/veg.2016.0059 Sakina Sekkate Département

Plus en détail

Suivi du cancer de la Prostate. Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard

Suivi du cancer de la Prostate. Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard Suivi du cancer de la Prostate Reunion du 14 mars 2017 Dr Sophie Maillard Cas clinique Surveillance Post Opératoire Mr L Georges, 52 ans ATCD HTA, reflux gastro-oesophagien ATCD familiaux cancers mammaires

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert 1 Stratégies: grandes lignes tumeurs de l hypopharynx et du larynx résécables tumeurs

Plus en détail

Pourquoi et Comment je prescris? Réunion Uromip 29 Janvier 2016 Dr M.Roumiguié

Pourquoi et Comment je prescris? Réunion Uromip 29 Janvier 2016 Dr M.Roumiguié Pourquoi et Comment je prescris? Réunion Uromip 29 Janvier 2016 Dr M.Roumiguié Les Essais cliniques en Urologie Prostate localisée NOM Ph Indications GETUG P05 CaP D Amico intermédiaire RTE VS RTE+ boost

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE OU METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE OU METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE CANCER DE PROSTATE DISSEMINE OU METASTATIQUE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2013 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA),

Plus en détail

CANCERS UROLOGIQUES. H.DJEDI Alger le 13-06-2014

CANCERS UROLOGIQUES. H.DJEDI Alger le 13-06-2014 CANCERS UROLOGIQUES H.DJEDI Alger le 13-06-2014 Cancer de la prostate Enfin une plénière! 790 patients inclus (2006-2012) Stratification Volume de la maladie Important versus faible Âge > 70 versus < 70

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée?

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Paris, 09 10 décembre 2016 Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Pr Jaafar BENNOUNA Université de Nantes - France Institut de Cancérologie de

Plus en détail

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012.

Introduction. 4. Dowsett et al. J Clin Oncol Goldstein et al. J Clin Oncol Mamounas et al. ASCO Breast 2012. Prédiction du risque de récidive avec le test Oncotype DX chez les patientes atteintes de cancer du sein hormono-dépendant avec atteinte ganglionnaire, traitées par chimiothérapie adjuvante: Résultats

Plus en détail

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique

Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Cancer du sein métastatique HER2+: stratégie thérapeutique Christelle LEVY 2000-2010 Taxane seul 4 à 6 mois trastuzumab + taxane amélioration de la survie sans progression Taxane + Trastuzumab 1 an 13,7

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques: Nouveaux progrès en oncologie

Stratégies thérapeutiques: Nouveaux progrès en oncologie Stratégies thérapeutiques: Nouveaux progrès en oncologie Quel chemin parcouru depuis la découverte de la chimio-sensibilité dans le cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CPRCm)

Plus en détail

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques

Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Chronochimiothérapiedes cancers colorectaux métastatiques Méta-analyse de trois essais randomisés internationaux S. Giacchetti, Hôpital Paul Brousse, Villejuif (France) Histoire des essais de phase III

Plus en détail

Bisphosphonates et cancers. Erick Legrand CHU et Université, Angers

Bisphosphonates et cancers. Erick Legrand CHU et Université, Angers Bisphosphonates et cancers Erick Legrand CHU et Université, Angers Les traitements de l ostéoporose Activité physique régulière 3 heures par semaine Correction des carences alimentaires en calcium Eviction

Plus en détail

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux denis.smith@chu-bordaux.fr Des progrès considérables depuis 20 ans dans

Plus en détail

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015

Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 Quelle durée pour l hormonothérapie: 5 ans? 10 ans? XVIII Journées de Sénologie Interactive Caroline Cuvier. Septembre 2015 «Crucialité» Cancers RE+: 60-75 % des cancers du sein 65% des RE+ sont aussi

Plus en détail

16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016

16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016 Paccou Julien Service de Rhumatologie CHRU Lille EA4490 PMOI Physiopathologie des Maladies Osseuses Inflammatoires 16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016 Tumeur primitive Sein Prostate Incidence des métastases

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon du sujet âgé Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante Cancer du colon RECOMMANDATIONS : pour les stades III : FOLFOX

Plus en détail

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour!

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! et n a pas de conflits d intérêt Pr Thierry CONROY Chimiothérapie adjuvante des cancers du rectum : le point de la situation Cancers du

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE?

ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE? ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE? D après la communication orale de Yu Y. (Discussion) Prognosis and Prediction of Outcomes in Castration-Resistant

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 XTANDI 40 mg, capsules molles B/112 (CIP : 34009 274 324 8 4) Laboratoire ASTELLAS PHARMA S.A.S DCI Code ATC (2014) Motif de l examen Listes concernées Enzalutamide

Plus en détail

Essais cliniques : Cancer de la prostate

Essais cliniques : Cancer de la prostate Essais cliniques : Cancer de la prostate Sommaire des protocoles Page Adénocarcinome de la prostate - GETUG - 17 Étude randomisée multicentrique comparant une radiothérapie adjuvante immédiate associée

Plus en détail

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER 12-12-2010 Les cancers digestifs du sujet âgé : un problème sanitaire

Plus en détail

Résumé des controverses sur le dépistage du Cancer de la Prostate

Résumé des controverses sur le dépistage du Cancer de la Prostate Résumé des controverses sur le dépistage du Cancer de la Prostate Marc VERGNOLLES & Grégoire ROBERT 24 Juin 2015 Polémique! 2003 : l AFU se positionne en faveur d un dépistage «individuel» 2004 : l ANAES

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Cancer de la prostate Dr Hakim MAHAMMEDI Régionales de cancérologie - 10 février 2012 2011 HORMONOTHERAPIE Efficacité

Plus en détail

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique?

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? Joseph Gligorov MD, PhD APHP Tenon, Paris, France INSERM U938 Institut Universitaire de Cancérologie Université

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Cours INSERM 7 mars 2006 Géraldine PERKINS, Ph ROUGIER Les facteurs pronostiques STADE TNM +++ Taille de la tumeur Qualité de la chirurgie

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE GETUG-AFU 21_PEACE 1 UC-0160/1105

SYNOPSIS PROTOCOLE GETUG-AFU 21_PEACE 1 UC-0160/1105 SYNOPSIS PROTOCOLE GETUG-AFU 21_PEACE 1 UC-0160/1105 A) IDENTIFICATION DE L'ESSAI CLINIQUE PROMOTEUR - NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE : GETUG-AFU 21 - UC-0160/1105 Nº EUDRACT : 2012-000142-35 VERSION ET DATE

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA),

Plus en détail

La méta-analyse en oncologie

La méta-analyse en oncologie La méta-analyse en oncologie Emmanuelle Paris Staff santé publique 25 janvier 2012 Introduction 1904 (Pearson) : Manque de puissance des échantillons de petite taille 1955 : Méta-analyse (MA) sur traitement

Plus en détail

Carcinomes intracanalaires. l expérience de Saint Louis

Carcinomes intracanalaires. l expérience de Saint Louis Carcinomes intracanalaires du sein : l expérience de Saint Louis S. Frank, C. Cuvier 21 septembre 2012 Généralités sur les CCIS Epidémiologie : Diagnostic rare avant 1980 ; actuellement 15.4% des cancers

Plus en détail

Présentation de la Recherche Clinique en Cancérologie

Présentation de la Recherche Clinique en Cancérologie Présentation de la Recherche Clinique en Cancérologie 1er Cours des Secrétaires 10 Octobre 2014 - BESANCON Dr Tristan MAURINA (Oncologie CHU Besançon) Définition La recherche clinique vise à améliorer

Plus en détail

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr Multiples protocoles en 1 ère ligne

Plus en détail

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Œsophage non résécable (TNCD 2016)? Critères de non-résécabilité Tumeur

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX. INSERM U Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX. INSERM U Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

Glioblastome du sujet âgé: Hypofractionnement et c est tout? Delphine Antoni

Glioblastome du sujet âgé: Hypofractionnement et c est tout? Delphine Antoni Glioblastome du sujet âgé: Hypofractionnement et c est tout? Delphine Antoni Epidémiologie Gliomes: 70% des tumeurs cérébrales de l adulte Glioblastome (GBM): 50% des gliomes - Age médian au diagnostic:

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif. Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud

Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif. Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud Conduite à tenir devant un ganglion sentinelle positif Chirurgie: Dr Dorangeon Radiothérapie: Dr Brunaud Cas clinique n 1: Me N. Marguerite 71 ans ATCD personnels Polypes intestinaux, kyste du sein Dt

Plus en détail

Le parcours du patient atteint de cancer de la prostate

Le parcours du patient atteint de cancer de la prostate Le parcours du patient atteint de cancer de la prostate Fred Saad MD FRCS Chef du service d urologie Directeur, Uro-oncologie Centre Hospitalier de l Université de Montréal Professeur Titulaire de Chirurgie

Plus en détail

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante

Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante 3 e édition des RCP de la SFSPM Nancy, 13 juin 2013 Stratégie thérapeutique devant une tumeur HER2 surexprimé en phase adjuvante Dr Mathilde Deblock (ICL, Nancy) Dr Marc Spielmann (IGR, Villejuif) Madame

Plus en détail

Palbociclib, premier d une classe prometteuse?

Palbociclib, premier d une classe prometteuse? 15èmes rencontres de sénologie Palbociclib, premier d une classe prometteuse? Mony Ung Oncologie médicale IUCT-Oncopôle Cycle cellulaire RB Point de restriction G1/S Cycle cellulaire et Inhibition CDK4/6

Plus en détail

Conséquences métaboliques de l hormonothérapie. Dr Beuzeboc Institut Curie

Conséquences métaboliques de l hormonothérapie. Dr Beuzeboc Institut Curie Conséquences métaboliques de l hormonothérapie Dr Beuzeboc Institut Curie Cancer de prostate. Effets secondaires de la déprivation androgénique (ADT) Ostéoporose Modification corporelle Conséquences de

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Pr Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr 20/10/2017 Pr Thomas APARICIO thomas.aparicio@aphp.fr

Plus en détail

Modélisation conjointe de la progression tumorale et du décès : méta-analyse de chimiothérapie dans les cancers ORL

Modélisation conjointe de la progression tumorale et du décès : méta-analyse de chimiothérapie dans les cancers ORL 1 / 15 Modélisation conjointe de la progression tumorale et du décès : méta-analyse de chimiothérapie dans les cancers ORL V Rondeau 1 S Michiels 2 JP Pignon 2 1 INSERM CR 897, Université Bordeaux2-2 Institut

Plus en détail

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules.

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Emanuel NICOLAS Dr. Frédérique ROUSSEAU Dr. Renaud

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements périopératoire

Cancer de l estomac traitements périopératoire Cancer de l estomac traitements périopératoire P. Michel Unité d oncologie Digestive Service d Hépato-gastroentérologie CHU de Rouen 1. Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie

Plus en détail

Les Scoops de l ASCO 2016

Les Scoops de l ASCO 2016 Les Scoops de l ASCO 2016 Cancer Colorectal Dr Hélène Senellart, ICO Nantes CCR Adjuvant ADN circulant (abst 3511) Immunoscore (abst 3500) CCR Métastatique Thérapie ciblée en 2 ème ligne (abst 3514) CCR

Plus en détail

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES

Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE Cancer du poumon: LES THERAPIES CIBLEES Dr Michaël Duruisseaux, Pr Denis Moro Sibilot Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de

Plus en détail

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015

RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015. Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 RCP de la SFSPM RENNES JUIN 2015 Anne LESUR, responsable du PARCOURS SEIN ICL ICL 3 AVRIL 2015 Ovaires actifs ou non? CAS CLINIQUES CAS UN : 34 ans, deux enfants de 4 et 6 ans, souhait autre grossesse

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie?

Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie? 32èmes Journées de la Société Française de Sénologie et de Pathologie Mammaire Vendredi 5 novembre 2010 Peut-on, dans certains cas, faire l impasse de la chimiothérapie?. pour les tumeurs RH+ Marc Debled

Plus en détail

Facteurs favorisants. Epidémiologie CANCER DE LA PROSTATE

Facteurs favorisants. Epidémiologie CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Dr. B. WAGNER Service d Urologie, NHC STRASBOURG. Epidémiologie Cancer le plus fréquent après 50 ans. Incidence 75 / 100 000 par an. Deuxième cause de décès par cance chez l homme

Plus en détail

Cancers du sein metastatiques HER2+ MONICA ARNEDOS

Cancers du sein metastatiques HER2+ MONICA ARNEDOS Cancers du sein metastatiques HER2+ MONICA ARNEDOS monica.arnedos@gustaveroussy.fr Famille récepteurs EGF Baselga and Swain, Nat Rev Cancer 2009; 9:463 Dimérisation récepteur Baselga and Swain, Nat Rev

Plus en détail

CCRm: La réponse mais pas uniquement

CCRm: La réponse mais pas uniquement CCRm: La réponse mais pas uniquement Grand Round Digestif 9 10 décembre 2016 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint Etienne Liens d intérêt Board / conseil : Merck Serono,

Plus en détail

Chimiothérapie. Induction Rechutes et maladie métastatique. Lionnel GEOFFROIS, oncologue médical juin 2014 / LE MANS

Chimiothérapie. Induction Rechutes et maladie métastatique. Lionnel GEOFFROIS, oncologue médical juin 2014 / LE MANS Chimiothérapie Induction Rechutes et maladie métastatique Lionnel GEOFFROIS, oncologue médical 27-28 juin 2014 / LE MANS Liens et conflits d intérêts Honoraires : Merck Serono Place de la chimiothérapie?

Plus en détail

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix PLAN Généralités sur les personnes âgées Peut on transposer les avancées faites chez les patients d âge inférieur à70 ans

Plus en détail

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification.

La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. La prise en charge des patients en récidive de cancer de la prostate : l'enjeu et les moyens pour sa localisation et la re-stadification. Pierre CONORT Service d Urologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

Remise en perspective : du mieux

Remise en perspective : du mieux Remise en perspective : du mieux BSC 1 ère G 2 ème G 3 ème G Médiane de survie 4,5 mois 6 mois 8 mois 8 à 10 mois Survie à 1 an 5 % 15 % 25 % 35 à 46 % Survie à 2 ans 8 à 24 % Survie à 3 ans 6 à 13 % Chimiothérapie

Plus en détail

Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI

Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI Le cancer de la prostate à haut risque : les controverses de la prise en charge M.HAROUNI/ K.CHETTIBI AAU, Hôtel El Auras si 13 Décembre 2014 Pourquoi le cancer de la prostate à haut risque est sujet à

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308

SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 SYNOPSIS PROTOCOLE UC- 0140/1308 A) IDENTIFICATION DE L ETUDE CLINIQUE NUMERO DE CODE DU PROTOCOLE PROMOTEUR : UC-0140/1308 VERSION ET DATE: VERSION DU 08 SEPTEMBRE 2014 TITRE DE L ESSAI: Etude de phase

Plus en détail

Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant. changement de philosophie? «Les anciens essais» NSABP B-27 III. Cancer du sein opérable T1-T3

Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant. changement de philosophie? «Les anciens essais» NSABP B-27 III. Cancer du sein opérable T1-T3 Les nouveaux essais thérapeutiques en néoadjuvant : changement de philosophie? Dr Anne Claire Hardy-Bessard Clinique Armoricaine, Saint-Brieuc «Les anciens essais» NSABP B-27 Cancer du sein opérable T1-T3

Plus en détail

Oncologie. L hormonothérapie dans le cancer du sein : faire preuve d adaptation

Oncologie. L hormonothérapie dans le cancer du sein : faire preuve d adaptation L hormonothérapie dans le cancer du sein : faire preuve d adaptation Cette session nous a permis de faire un tour d horizon de la question de l hormonothérapie dans le cancer du sein (hormonodépendant

Plus en détail

Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016

Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016 Traitements systémiques dans le cancer du sein : actualités? Lionel Duck et Renaud Poncin, Oncologues, Clinique Saint-Pierre Ottignies 26 mai 2016 Plan 1) Introduction 2) Biologie du cancer du sein 3)

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Cancer de prostate T3 La part du radiothérapeute. Pierre Blanchard/Alberto Bossi Institut Gustave Roussy

Cancer de prostate T3 La part du radiothérapeute. Pierre Blanchard/Alberto Bossi Institut Gustave Roussy Cancer de prostate T3 La part du radiothérapeute Pierre Blanchard/Alberto Bossi Institut Gustave Roussy Il y a T3 et T3 T2b? T3 Il y a T3 et T3 et T3 Il y a T3 et T3 et T3 et T3 Bilan d extension TDM AP

Plus en détail

SYNOPSIS PROTOCOLE AFU-GETUG 20

SYNOPSIS PROTOCOLE AFU-GETUG 20 SYNOPSIS PROTOCOLE AFU-GETUG 20 A) IDENTIFICATION DE L ESSAI CLINIQUE NUMERO DE CODE PROMOTEUR : UC-0160/1003 AFU-GETUG 20 VERSION ET DATE : VERSION N 5.0 16 NOVEMBRE 2011 TITRE DE L ESSAI : Etude de phase

Plus en détail

CHIMIOTHÉRAPIE ORALE MÉTRONOMIQUE PERSPECTIVES

CHIMIOTHÉRAPIE ORALE MÉTRONOMIQUE PERSPECTIVES CHIMIOTHÉRAPIE ORALE MÉTRONOMIQUE PERSPECTIVES EC ANTOINE ISHH, PARIS MONACO VENDREDI 5 FÉVRIER 2016 Metronomic chemotherapy is an reasonable treatment option, for patients not requiring rapid tumor response.

Plus en détail

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal G LLEDO Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal Connaître les indications et les modalités actuelles des chimiothérapies adjuvantes Connaître les nouveaux protocoles et les

Plus en détail

Montrez moi de quel bois vous vous chauffez!

Montrez moi de quel bois vous vous chauffez! Montrez moi de quel bois vous vous chauffez! AAUP 2013 Cancer de la Prostate à Haut Risque: une prise en charge globale et multidisciplinaire s impose Président : Pr Stéphane Droupy Mr L. 52 ans A consulté

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 1 Chimiothérapie de première ligne Bénéfice / BSC? A base de platine? Carboplatine ou cisplatine? Quelle

Plus en détail

Traitements ciblés - Immunothérapie

Traitements ciblés - Immunothérapie Actualités paramédicales et médicales en cancérologie Session parallèle : Oncologie Thoracique 13 mai 2016 Traitements ciblés - Immunothérapie Rémi Veillon Oncologue médical Praticien hospitalier Service

Plus en détail

Epidémiologie et Histoire Naturelle du Cancer de la Prostate en 2011

Epidémiologie et Histoire Naturelle du Cancer de la Prostate en 2011 Le cancer de la prostate en chiffres 71 186 nouveaux cas en 2009 Epidémiologie et Histoire Naturelle du Cancer de la Prostate en 2011 Pierre COSTA - Nîmes Laurent CABANIOLS - Montpellier 33,9% des cancers

Plus en détail