L entreprise marocaine et le. Une étude empirique des entreprises de la région de Casablanca et de Fès -Boulemane

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L entreprise marocaine et le. Une étude empirique des entreprises de la région de Casablanca et de Fès -Boulemane"

Transcription

1 L entreprise marocaine et le CRM 105 L entreprise marocaine et le CRM 1 : Une étude empirique des entreprises de la région de Casablanca et de Fès -Boulemane AFTISS Ahmed Enseignant Chercheur Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, Fès n 2 Avenue Beyrouth, Fès 1 CRM : Customer Relationship Management. En français gestion de la relation client (GRC)

2 Ahmed AFTISS 106

3 L entreprise marocaine et le CRM 107 Résumé : L entreprise marocaine et le CRM : Une étude empirique des entreprises de la région de Casablanca et de Fès Boulemane Le marketing joue un rôle fondamental dans le développement économique et dans la maîtrise des enjeux de la compétitivité, de la performance et de la survie des entreprises. Dans un environnement complexe et en forte évolution, les entreprises marocaines doivent intégrer la nouvelle démarche marketing (CRM) dans leur structure afin de minimiser les risques liés à l incertitude et de maximiser les opportunités à saisir. L objet de cet article est d apporter un éclairage théorique et empirique sur la question de la pratique de CRM, en prenant pour terrain les entreprises marocaines de toute taille, tous secteurs d activité confondue. Apres avoir expliqué brièvement l objectif de notre enquête et la méthodologie utilisée, nous avons essayé de traiter dans un deuxième point l état des lieux de CRM dans les entreprises marocaines en précisant les caractéristiques et l organisation des bases de données marketing. Dans un troisième point, nous décrirons les obstacles liés à l introduction et au développement de CRM tels qu ils sont exprimés par les responsables et les comités des entreprises interrogées. En fin, nous traitons les conditions nécessaires à l introduction d une démarche CRM. Nous montrons le lien étroit entre le marketing et la compétitivité de l entreprise et la nécessité d instaurer et de développer une culture d intégration de gestion de la relation client au sein des entreprises marocaines. Mots Enquête. clés : Marketing, CRM, Compétitivité, Entreprises Marocaines, Abstract: The Moroccan company and CRM: an empirical study Marketing plays a key role in economic development and in meeting the challenges of competitiveness, performance and business survival. In a complex and rapidly changing, Moroccan companies must integrate the new marketing approach (CRM) in their structure in order to minimize the risks associated with uncertainty and maximize opportunities. The purpose of this article is to provide a theoretical and empirical light on the question of the practice of CRM, taking field Moroccan companies of all sizes, all industries confused. After briefly explaining the purpose of our investigation and the methodology used, we tried to address a second point in the state of CRM in Moroccan companies as the characteristics and organization of marketing databases. In a third point, we will describe the barriers to the introduction and development of CRM as expressed by officials and committees of the companies surveyed. In the

4 Ahmed AFTISS 108 end, we discuss the conditions for the introduction of a CRM approach. We show the close link between marketing and competitiveness of the company and the need to establish and develop a culture of integration of customer relationship management within Moroccan companies. Keywords: Marketing, CRM, Competitiveness, Moroccan Enterprises Survey

5 L entreprise marocaine et le CRM 109 Introduction Le Maroc avait choisi une économie libérale et ouvert dont laquelle les échanges commerciaux jouent un rôle important. Cette volonté a été renforcée par l adhésion à l organisation mondiale du commerce (OMC), la signature des accords de libre-échange avec l UE et les USA et la création des zones offshoring. Cette libéralisation de l économie, qui favorise l insertion du Maroc dans l économie mondiale, impose aux entreprises marocaines certaines exigences dont la plus importante est la compétitivité. La question centrale qui se pose avec une grande acuité est de savoir comment les dirigeants des entreprises marocaines perçevoient leur environnement. Une stratégie de développement interne favorisera-t-elle la compétitivité de ces entreprises? Dans un contexte actuel caractérisé par la montée en puissance des exigences des clients et une concurrence accrue. La pérennité des entreprises passe par une innovation constante et soutenue. Il est devenu important pour les entreprises marocaines d être à l écoute de sa clientèle et d adopter une vision ouverte sur son environnement évolutif et hostile qui devient de plus en plus complexe à maîtriser. La gestion de la relation client (CRM) est devenue donc un facteur clé de la compétitivité et du développement pour l entreprise. Il permet aux entreprises marocaines de mettre en place une gestion rigoureuse qui améliore ses performances et garantie sa survie. Ce qui met en question la pertinente des structures dites classiques. L un des objectifs de notre enquête est de savoir le niveau d application du CRM dans les entreprises marocaines, en dépit d un environnement globalement complexe et évolutif comme nous avons montré dans la première partie de notre recherche. Avant de présenter les contraintes et les conditions de la mise en place d une démarche de CRM dans l entreprise marocaine, nous avons voulu essayer d étudier les objectifs et les avantages du CRM dans les entreprises enquêtées à partir des deux indicateurs suivants : - les données de l enquête recueillies au cours de l étude qu on a faite sur le terrain ; - les constatations personnelles, lors des interviews et des visites que certains responsables nous ont permis d effectuer dans leurs entreprises. C est en fonction de ces deux indicateurs que nous avons jugé les 57 entreprises enquêtées comme suit : - la pratique de CRM dans les entreprises marocaines ; - les bases de données marketing et l entreprise marocaine. 1. Généralités sur l enquête 1.1 Objectif de l'enquête La fonction marketing occupe une place privilégie, voire dominante dans l'organisation de l'entreprise. Elle est considérée comme un facteur clé de la

6 Ahmed AFTISS 110 compétitivité de l'entreprise dans un environnement complexe, turbulent et évolutif. An Maroc, il est difficile de qualifier sa phase de développement car les écarts dans la pratique sont importants d'une entreprise à l'autre. D'où la nécessité de mener une étude sur le terrain pour apporter des réponses concrètes aux questions de marketing. L'objectif de notre enquête1 est donc de faire une confrontation entre les concepts de bases de CRM et la réalité marocaine. Savoir ce qu'il en est des études de marché, de la fidélisation de la clientèle et de la segmentation du marché. Connaître les moyens matériels, humains et financiers qui sont affectées à la fonction marketing, afin de savoir son degré de restructuration et de développement. 1.2 Méthodologie de l'enquête La méthodologie suivie est hypothético-déductive (LAVAL et al.2000). Elle comporte les phases suivantes: - Etude bibliographique et documentaire sur le marketing au Maroc; - Conception d'un questionnaire d'enquête distribué auprès des entreprises marocaines tous secteurs confondues; - Réalisation de l'enquête auprès de 120 entreprises marocaines localisées dans la région de Casablanca et de Fès-Boulemane. Le choix a porté sur tous les secteurs d'activité dont les principaux sont : textile - habillement, agro-alimentaire, IMME (industrie, métallurgique, mécanique, électronique), services, distribution, finance et assurance. 1.3 Questionnaire Le questionnaire s'est adressé en priorité aux membres du comité directeur à savoir les premières responsables et managers des entreprises enquêtées. Nous avons pu avoir en retour 57 questionnaires collectés et dûment remplis. On peut dire que cet échantillon, relativement faible, fournit une image satisfaisante de la population des entreprises marocaines. Nous nous sommes intéressées spécialement lors de notre enquête aux grands axes suivants : - Conception du CRM dans les entreprises enquêtées: cette partie constitue le premier thème de questionnaire concernant le marketing. - Utilisation des bases de données marketing dans les entreprises interrogées: nous avons souhaité étudier pour l'essentiel les pratiques de ces bases de données dans les entreprises. - Obstacles à l'intégration du CRM: dans ce point, nous cherchons à relever les divers obstacles qui entravent l'intégration du CRM dans les entreprises marocaines. 1 Cette enquête a été réalisée dans le cas d un travail de recherche appartenant à une thèse de doctorat élaborée et présentée à la FSJES. USMBA Fès.

7 L entreprise marocaine et le CRM les conditions de la mise en place d une démarche de CRM : dans ce dernier axe, nous présentons les conditions nécessaires à l introduction de CRM dans les entreprises marocaines. L ensemble de ces axes, abordés dans une vingtaine de questions de toutes sortes, ont été soumis aux responsables des entreprises appartenant à l échantillon. Les informations recueillies ont été triées, hiérarchisées et synthétisées en vue de leur traitement informatique 1 et de leur analyse. 2. La conception du CRM dans les entreprises marocaines Les objectifs du CRM ne sont pas nouveaux : gérer la relation dans une perspective de conserver le client et d augmenter les revenus a toujours été une priorité de la force de vente. Mais les nouvelles technologies offrent de nouvelles opportunités pour atteindre cet objectif L existence d un projet CRM En ce qui concerne l existence d un projet CRM chez les entreprises enquêtées. On remarque que 33,34 % des entreprises enquêtées ont des projets CRM. Leurs attentes se répartissent comme suit : 22,8 % pour la maximisation du profit 14 % pour la construction de la fidélisation des clients 12,3 % pour l augmentation de la part de marché 8,8 % pour la conquête de la clientèle 3,5 % pour la réduction des coûts De ces résultats, on remarque que 13 entreprises parmi les 57 entreprises enquêtées sont intéressées par la maximisation du profit. Aujourd hui, cette attente n est plus suffisante. Il ne s agit plus seulement d améliorer la productivité moyenne de vendeur, il faut également donner plus de latitude aux personnes du contact client dans l optique d améliorer la qualité du service au client. Cette attente n existe que chez 8 entreprises parmi les 57 entreprises enquêtées. Le graphique suivant montre ces différentes attentes : 1 Pour le traitement informatique des données de l enquête, nous avons utilisé le logiciel Sphinx Plus.

8 Ahmed AFTISS 112 Graphique1 : L existence d un projet de CRM Répartition en secteurs de "4.A.4" réponse La construction de la fidélisation des clients La détermination de la Life Time value des clients La croissance des revenus La maximisation du profit L'augmentation de la part de marché L'amélioration du taux de retour sur les investissements commerciaux La conquête de clientèle La réduction des coûts Plus de la moitié des entreprises ont besoin de CRM Malgré l absence d un projet CRM chez le 2/3 des entreprises enquêtées, plus de la moitié des entreprises ont déclaré qu elles ont besoin de CRM, soit 57,8 % de l ensemble des entreprises interrogées, contre 26 entreprises qui n ont pas besoin de CRM, soit 42,2 % des entreprises enquêtées. Tableau 1 : Répartition des entreprises selon le besoin en CRM Besoin de CRM Nb. cit. Fréquence TOTAL OBS ,9% 20 35,1% ,0% Le tableau ci-dessus montre clairement que même si la majorité des entreprises ont répondu avec non à l existence d un projet de CRM, la plupart de ces entreprises ont exprimé leurs besoins de CRM. Ceci veut dire qu une nouvelle culture et un nouvel esprit fondé sur l orientation marché ont connu une certaine évolution ces dernières années. Mais faute de moyens techniques, financiers, et humains, les entreprises marocaines ne peuvent projeter un système de CRM. Donc, le taux élevé (important) du besoin de CRM signifie que les entreprises marocaines ont pris conscience de la nécessité d une gestion rigoureuse de la relation avec le client. La non mise en œuvre d une politique de CRM peut engendrer une perte des clients comme le montre le tableau suivant :

9 L entreprise marocaine et le CRM 113 Tableau 2 : Répartition des entreprises selon la perte des clients Nb. cit. Fréquence Perte des clients TOTAL OBS ,6% 31 54,4% ,0% De ce tableau, on relève que 26 entreprises ont déjà perdu des clients, soit 45,6 %, tandis que 31 entreprises ont déclaré qu elles n ont pas perdu leurs clients, soit 54,4 % des entreprises sondées. Ce taux de perte des clients est dû principalement à la montée en puissance du pouvoir des clients. La non fidélisation des clients peut coûter cher à l entreprise en terme de part de marché. A cet égard, la gestion de la relation client est la meilleure solution offerte aux entreprises marocaines pour conserver leurs clients et pour en acquérir de nouveaux. Mais, la mise en œuvre de cette solution nécessite des moyens que toutes les entreprises ne possèdent pas. C est un investissement qui engage l entreprise sur le long terme La moitié des entreprises ont trouvé des difficultés à investir dans la relation client Selon, notre enquête, la moitié des entreprises interrogées ont trouvé des difficultés à investir pour améliorer leurs services offerts aux clients, soit 29 entreprises parmi les 57 enquêtées. Alors que seulement 10 entreprises qui n ont pas rencontré de difficultés pour investir dans le domaine de la relation avec le client, soit 17,5 %. Le reste des entreprises n ont pas voulu répondre à cette question ; soit 31,8 % des entreprises enquêtées.

10 Ahmed AFTISS 114 Le graphique suivant montre ces résultats : Graphique 2 : Répartition des entreprises selon difficultés à investir dans la relation client répon se Cette difficulté à investir dans le CRM peut s expliquer d une part par la méconnaissance précise de cette technique, étant donné que le CRM est une solution récemment appariée, et d autre part par le budget important que nécessite cet investissement et par l absence d objectifs bien définies. Par ailleurs, la moitié des entreprises enquêtées trouvent des difficultés à identifier les clients qui présentent une forte valeur ajoutée, soit 29 entreprises sur 57. Alors que 10 entreprises sur 57 ont déclaré qu elles peuvent cerner les clients fidèles et potentiels, soit 17,5 % du total d entreprises enquêtées, le reste des entreprises n a pas voulu répondu à cette question, soit 31,6 %. Le tableau suivant montre cette répartition Tableau 3 : Répartition des entreprises selon l identification des clients fidèles Valeur des clients Nb. cit. Fréquence -réponse TOTAL OBS ,6% 29 50,9% 10 17,5% ,0% Ce taux important des entreprises qui ont rencontré des difficultés pour cerner les clients qui présentent une forte valeur ajoutée est dû principalement à la non maîtrise de la relation avec les clients, voire à l absence d une gestion de la relation client pour certaines entreprises.

11 L entreprise marocaine et le CRM 115 L absence d une étude de marché plus efficace et plus fiable peut être à l origine de ce genre de difficultés que rencontrent les entreprises dans la relation avec leurs clients. La non satisfaction des clients résulte toujours des problèmes et dans certains cas des conflits entre l entreprise et ses clients. Ces derniers qui réclament de niveau de la satisfaction de leurs besoins par l entreprise. Celle-ci, dans la plupart des cas, n est pas toujours satisfaite de cette réclamation. La meilleure entreprise est celle qui sait gérer la relation client-entreprise en cas de conflit ou de crise, en offrant des produits et services plus adaptés aux comportements des clients et aux évolutions de leurs besoins. Le graphique suivant illustre bien le degré de la satisfaction des entreprises par la réclamation de leurs clients. Graphique 3 : Répartition des entreprises selon la réclamation clients répon se De ce tableau, on remarque que 28 entreprises parmi les 57 enquêtées ne sont pas satisfaites du niveau de réclamation des clients et de son évolution, soit 49,1 %. Alors que seulement 11 entreprises qui sont satisfaites d une telle réclamation, soit 19,3 %. Le reste des entreprises n ont pas répondu à cette question c.à.d. 18 entreprises sur un total de 57 sondées, soit 31,6 %. Aujourd hui, pour surmonter la concurrence et répondre aux besoins d un client plus exigeant, l entreprise doit non seulement satisfaire les besoins actuels sur le marché mais savoir anticiper l évolution de ses besoins. D où la nécessité de recourir au CRM. Selon notre enquête, on constate que 35 entreprises sur 57 enquêtées ont répondu par oui à la question relative au savoir anticiper et réagir à toute modification dans le comportement des clients, soit 61,4 %. Tandis que 21 entreprises ont dit non, soit 36,8 % du total.

12 Ahmed AFTISS 116 Ces résultats sont résumés dans le tableau suivant : Tableau 4: Répartition des entreprises selon l anticipation clients Nb. cit. Fréquence Comport.clients -réponse TOTAL OBS. 1 1,8% 35 61,4% 21 36,8% ,0% Ce taux qui apparaît contradictoire avec les résultats précédents peut s expliquer par le fait que la majorité des entreprises enquêtées sont conscientes des modifications que peut connaître le comportement des clients, mais le problème réside dans les mesures à prendre pour réagir à ces changements, voire pour les anticiper. La plupart des entreprises enquêtées ne savent pas traiter le problème avec le client en temps de points de contacts, ce qui signifie l absence d une réaction immédiate à tout changement dans le comportement des clients. Cette constatation est illustrée dans le graphique suivant : Graphique 4 : Répartition des entreprises selon problèmes clients le traitement des répon se De ce graphique, on remarque que 39 entreprises parmi les 57 enquêtées ne savent pas traiter les problèmes avec les clients en un temps de points de contacts, soit 68,4 %, alors que 17 entreprises sur 57 ont répondu par oui à cette question, soit 29,8 %. Une bonne gestion de la relation client nécessite une large connaissance des relations déjà établies avec ce client c.à.d. son histoire avec l entreprise. Certaines entreprises négligent l histoire de la relation avec ses clients, soit parce qu elles le considèrent inutile dans sa stratégie, soit qu elles ne peuvent pas facilement accéder à l ensemble de l historique des relations avec leurs clients, comme le montre le tableau ci-dessus :

13 L entreprise marocaine et le CRM 117 Tableau 5 : Répartition des entreprises selon l accès à l histoire des clients Nb. cit. Fréquence Histoire client TOTAL OBS ,1% 41 71,9% ,0% D après ce tableau, on remarque que 41 entreprises sur 57 enquêtées ne peuvent pas accéder facilement à toute l histoire des relations avec les clients, soit 71,9 % contre 16 entreprises qui ont répondre par oui, soit 28,1 %. Ces résultats montrent bien le rôle primordial des bases de données dans la gestion de la relation client. C est grâce à elles que l entreprise peut facilement connaître les caractéristiques de ses clients à travers l analyse de l histoire de leurs relations avec l entreprise. Mais l absence d une base de données clients bien structurées rend l accès à cet historique difficile, surtout lorsque l entreprise a des relations avec plusieurs clients. Pour combler cette défaillance, les entreprises utilisent des campagnes publicitaires, soit pour fidéliser leurs clients, soit pour acquérir de nouveaux clients. Mais la majorité des entreprises enquêtées ne peuvent pas mesurer l efficacité de leurs campagnes, ce qui constitue un gaspillage des moyens financiers, techniques et humains qui peuvent être utilisés dans des projets d investissement plus rentable comme le cas d un projet CRM. Le graphique suivant illustre bien ce constat : Graphique 5 : Répartition des entreprises selon l efficacité des compagnes publicitaires De ce graphique, on remarque que les 2/3 des entreprises enquêtées ne peuvent pas mesurer l efficacité de leurs campagnes publicitaires, soit 38 entreprises sur les 57 interrogées, contre seulement 19 entreprises qui peuvent mesurer leurs efficacités, soit 33,3 %. Donc, la question ne réside pas dans le recours aux campagnes publicitaires, mais dans la capacité des entreprises à mesurer l efficacité de ces campagnes.

14 Ahmed AFTISS 118 En plus des campagnes publicitaires, les entreprises utilisent aussi divers canaux d interaction dans leurs relations avec les clients. Selon les résultats de notre enquête, on remarque que la moitié des entreprises interrogées utilisent des canaux d interaction, soit 28 entreprises sur les 57. Les principaux canaux utilisés sont indiqués dans le graphique suivant : Graphique 6 : Répartition des entreprises selon les canaux d interaction Répartition en secteurs de "4.B.10" réponse Force de vente Point de vente Centres d'appels Hot line SAV Internet 5 D après ce graphique, on remarque que 12 entreprises sur les 28 entreprises qui utilisent les canaux d interaction recourent aux points de vents, soit 21,1 %, et 8 entreprises utilisent l Internet, soit 14 % contre 5 entreprises qui emploient la force de vente comme moyen de contacter les clients, soit 8,8 %. Alors que seulement 3 entreprises ont recours à l , soit 5,3 %, tandis qu aucune entreprise parmi ces 28 n utilise les centres d appel et l hot line SAV dans leurs relations avec les clients. Ces résultats montrent la prédominance des canaux d interaction classiques (point de vente, force de vente ) au détriment des canaux d interaction modernes (centres d appel, hot line SAV ). Ce qui indique que la majorité des entreprises marocaines n accompagne pas l évolution technologique qui a connu le domaine des télécommunications et de l information. Ces innovations technologiques rendent les actions marketing faciles à entamer en adoptant une relation personnalisée avec chaque client. A cet égard le rôle des bases de données marketing est incontournable.

15 L entreprise marocaine et le CRM Les bases de données marketing dans les entreprises marocaines 3.1 Le 1/3 des entreprises ont défini les BDDM comme un ensemble d informations sur le client La base de données marketing est différente des bases de données sur la clientèle. Mais la majorité des entreprises enquêtées confondent entre les deux types de bases. Seulement deux entreprises ont refusé de répondre à la question relative à la signification d une base de données marketing. 22 entreprises sur 57 entreprises enquêtées ont considéré une base de données marketing comme un ensemble d informations sur le client, soit 36,8 %. 17 entreprises la définissent comme un ensemble d informations issues des contacts successifs entre l entreprise et le client, soit 29,8 %. 12 entreprises parmi les 57 interrogées ont avancé qu une base de données marketing est toutes les données pertinentes à la prise de décision, soit 21,1 %. Alors que seulement 4 entreprises ont limité une base de données marketing à un outil informatique des informations collectées sur le client, soit 7 % du total des entreprises sondées. Le tableau suivant montre cette répartition : Tableau 6 : Répartition des entreprises selon la notion des BDDM Notion BDDM Nb. cit. Fréquence -réponse Un ensemble des informations surle client Toutes les données pertinentes à la prise de décision Outil informatique des informations collectées Un ensemble des informations issues des contacts successifs entre l'entreprise et le client Autres ( à préciser). TOTAL OBS. Moyenne = 2,29 Ecart-type = 1,27 2 3,5% 22 38,6% 12 21,1% 4 7,0% 17 29,8% 0 0,0% ,0% D après ce tableau, on remarque la domination d une définition classique pour une base de données marketing par rapport à des notions modernes. Cela peut s expliquer par le profil et la formation des dirigeants des entreprises enquêtées. 3.2 Les 2/3 des entreprises disposent d une base de données sur la clientèle L objectif de cette question est de savoir dans quelle mesure les entreprises structurent les informations collectées sur les clients à l occasion des différents contacts commerciaux ou au moment des enrichissements effectuées par l entreprise (enquêtés, études...)

16 Ahmed AFTISS 120 Le graphique ci-dessous illustre cette répartition : Graphique 7 : Répartition des entreprises selon l existence d une base de données client répon se Les résultats de ce graphique montrent que 35 entreprises sur les 57 entreprises interrogées ont répondu par oui, soit 61,4 %, tandis que 20 entreprises ont dit non, soit 35,1 %. Le reste des entreprises n a pas répondu à cette question. Cela indique l importance qu accordent les entreprises aux informations collectées sur les clients, même si une base de données marketing ne se limite pas à la recherche et à la collecte des informations sur les clients. Les entreprises doivent savoir comment collecter des informations pertinentes, les traiter et les utiliser pour la prise de décision marketing. Pour les entreprises qui ne disposent pas d une base de données sur la clientèle, nous avons posé une question concernant le projet de la constitution d une base de données et nous avons reçu les résultats suivants : Tableau 7 : Répartition des entreprises selon le projet des BDDM Projet BDDR Nb. cit. Fréquence -réponse TOTAL OBS ,9% 7 12,3% 17 29,8% ,0% De ce tableau, il ressort que seulement dans 7 entreprises parmi les 57 enquêtées où il y a un projet de constitution d une base de données, soit 12,3 % du total des entreprises enquêtées. Tandis que 17 entreprises ne projettent pas la création d une base de données, soit 29,8 % du total sondé. Mais ce taux devient 85 % si on se réfère aux entreprises qui ne disposent pas déjà d une base de données c est-à-dire 17 entreprises sur 20.

17 L entreprise marocaine et le CRM 121 Cette absence d un projet de création d une BDDM peut s expliquer par : la méconnaissance du rôle d une BDDM dans la gestion de la relation client ; l insuffisance des moyens humains, techniques et financiers ; le profil et l attitude de dirigeant. En ce qui concerne les informations pertinentes à inclure dans une BDDM pour les entreprises qui projettent la constitution de cette base, nous pouvons citer : l identification des clients, les produits demandés, achetés, données d une étude /enquête. 3.3 La prédominance des moyens de communication de masse Le premier contact avec le client a un rôle déterminant, c est de ce contact que dépend la nature et l avenir de la relation avec le client. Le premier contact concerne essentiellement la demande de l information. Le graphique ci-dessous récapitule les moyens utilisés par les entreprises pour entendre parler puis entrer en contact la première fois avec le client. Graphique 8 : Répartition des entreprises selon les moyens de contact des clients Répartition en secteurs de "5.4" réponse publicité générale (radio,télévision,presse ) marketing direct promotions / offre spéciale / jeux Autres à preciser 2 16 D après ce graphique, nous remarquons que 20 entreprises sur 57 enquêtées utilisent les promotions, les offres spéciales et les jeux pour entrer en contact avec le client, soit 35,1 % ; et 16 entreprises parmi les 57 ont recours à la publicité générale (Radio, Télé, Presse), soit 28,1 % ; tandis que seulement 2 entreprises sur le total de 57 entreprises ont se référé au marketing direct, 3,5 %. Cela indique que la majorité des entreprises n ont pas encore acquis une culture de personnalisation et de contact direct avec le client. Les moyens de communication classique persistent, malgré l évolution qu a connue le domaine de l information et de la communication.

18 Ahmed AFTISS Le taux de conversion des prospects aux clients est encore faible Même si la majorité des entreprises n ont pas donné des réponses précises sur le taux de conversion prospect/client. Il ressort de leurs attitudes que ce taux est faible. Lorsque nous avons interrogé les entreprises sur l évolution de taux de conversion des prospects à des clients, nous avons reçu les résultats suivants : Tableau 8: Répartition des entreprises selon l évolution de taux de conversion Evolution prospects -réponse TOTAL OBS. Nb. cit. Fréquence 30 52,6% 9 15,8% 18 31,6% ,0% De ce tableau, on remarque que plus de la moitie des entreprises n ont pas répondu à cette question, soit 30 entreprises sur les 57 interrogées, ce qui explique le caractère confidentiel de cette question pour la majorité des entreprises marocaines. Pour les autres entreprises qui ont répondu à cette question, soit 27 entreprises, seulement 9 entreprises ont dit oui à l évolution de taux de conversion ; contre 18 entreprises qui constatent que ce taux n a pas évolué. Cela peut s expliquer soit par la saturation du marché, soit par l absence d une politique de fidélisation des clients chez la plupart des entreprises enquêtées. En ce qui concerne le volume de prospect par produit et par période de temps, nous avons constaté que la moitié des entreprises ont considéré que ce taux est faible; contre 17 entreprises qui l ont jugé moyen, soit 29,8 %, alors que 9 entreprises ont avancé que ce volume est important, soit 15,8 % de l ensemble des entreprises enquêtées. Le graphique suivant montre cette répartition : Graphique 9 : Répartition des entreprises selon le volume de prospect Répartition en secteurs de "5.8" 9 2 -réponse Faible Moyenne Important 17 29

19 L entreprise marocaine et le CRM Les deux tiers des entreprises ne possèdent pas une équipe de base de données Selon les résultats de notre enquête, on remarque que les 2/3 des entreprises enquêtées ne possèdent pas d équipe de base de données, soit 66,7 % de la population sondée, ce qui justifie les constatations ci-dessus, contre 19 entreprises qui sont dotées de cette équipe, soit 33,3 %. Le tableau suivant illustre ce résultat : Tableau 9 : Répartition des entreprises selon l existence d une équipe de bases de données Equipe BDDM TOTAL OBS. Nb. cit. Fréquence 19 33,3% 38 66,7% ,0% En l absence d une équipe de base de données, l entreprise ne peut ni suivre l évolution des besoins de ses clients ni créer une base de données pertinente. L inexistence de cette équipe chez la majorité des entreprises enquêtées peut s expliquer soit par les moyens faibles dont disposent les entreprises et ne leur permettent pas de doter d une équipe de base de données, soit de la méconnaissance du rôle d une telle équipe dans une meilleure gestion de la relation client. Les résultats établis au niveau des entreprises enquêtées, nous ont conduit à mettre en lumière une analyse particulière des entreprises enquêtées du côté CRM et du côté BDDM. Confirmant l intérêt conceptuel que peuvent incarner ces résultats pour l analyse de la gestion de la relation client, nous pensons qu ils nous ont offert la possibilité de «donner à voir» avec finesse les caractéristiques de la relation client dans les entreprises enquêtées. Prenant acte des résultats observés, nous expliquons plus précisément dans le point suivant les contraintes d introduction du CRM dans les entreprises marocaines. Nous exposons également les conditions nécessaires au développement du CRM dans les firmes nationales. 4. Les principales contraintes à la mise en œuvre du CRM Les clients ont du mal à faire face à l augmentation du choix de produits et à la complexité croissante des offres de service, d où leurs besoins d être accompagnés par l entreprise. Selon le Call Centre Entreprise et le Forum Groupe, les entreprises sont à l origine de la plupart de départs des clients. La cause de leur départ est plus liée au service rendu ou plutôt à l absence de service, qu au prix global de la prestation. 65% de départs qui pourraient être évités si la relation entre le client et l entreprise était harmonieuse.

20 Ahmed AFTISS 124 Les entreprises en forte croissance sont mieux «connectées» à leurs clients. Elles se concentrent sur les clients les plus rentables ou à fort potentiel. Pour Ernst & Young. Il faut refondre les processus pour créer de la valeur ajoutée par les clients. L absence de définition des processus apparaît comme l obstacle principal dans la mise en œuvre d un système de relation client. D autres obstacles comme la motivation et la responsabilisation des hommes, l innovation dans la fourniture de service, la mise en œuvre des systèmes d information en «front line» et une meilleure compréhension des besoins du client sont également souvent cités. Aujourd hui, la pénurie d information est un mythe qui appartient au passé. Le réel défi réside dans l analyse, l utilisation, la diffusion et la circulation de l information dans l organisation. L information existe, la question est de l exploiter et de la communiquer à ses utilisateurs afin qu elle puisse être employée à générer de la valeur ajoutée pour l'entreprise et pour ses clients. L'information est prisonnière de ses détenteurs. Chacun à un certain pouvoir qui est mal partagé, faute de politique de partage ou de technologie. La multitude des points de contact client au sein de l entreprise est à l origine d un manque de cohérence dans la gestion du capital client. La variété des départements ayant une relation directe avec le client entraîne la non compréhension des besoins réels du client du fait de l absence d une véritable concentration dans l entreprise. Il est aujourd hui nécessaire de faire graviter toutes les initiatives concernant le même client autour d un projet d entreprise global. Les fonctions vente et marketing sont de plus en plus poussées à s organiser avec rigueur. Les investissements technologiques liés à la modernisation de ces fonctions sont de plus en plus coûteux. Face à l'importance des sommes en jeu, ces fonctions seront évaluées selon le délai de leur retour sur investissement. Leur succès sera lié à leur aptitude à générer un retour sur investissement élevé et à démontrer le lien de causalité entre les efforts marketing et des résultats concrets. Le marketing a donc besoin d un modèle crédible, mettant en évidence sa contribution à l augmentation de la valeur de l entreprise. Les hommes de marketing ne jouiront pas d un monopole sur les questions liées au client. Ils seront jugés par rapport à leur aptitude à travailler en synergie avec les autres fonctions de l entreprise. Ils auront un rôle fédérateur dans l entreprise autour des questions liées au client. Leur aptitude à rassembler les forces vives autour du client représente donc une fenêtre d opportunité à saisir. Ces nouveaux enjeux liés à la relation client indiquent à quel point la mutation des entreprises est un réel besoin. Les multiples aspects de cette mutation, leur complexité et l impact qu ils ont sur l organisation des entreprises montrent la nécessité d une approche stratégique et globale

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ;

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ; Chap 16 : L élaboration des plans de prospection et de fidélisation I. Le plan de prospection A. Les outils de prospection 1. Le fichier client Le fichier clients est la base de toute prospection réussie.

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

8 réponses indispensables sur la qualité des données. Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données

8 réponses indispensables sur la qualité des données. Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données 8 réponses indispensables sur la qualité des données Experian QAS répond aux questions que vous vous posez au sujet de la qualité des données 2010 Sommaire 1. Quels sont les services de mon entreprise

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 7 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire I. Partie 1 : CRM : Customer

Plus en détail

Intelligence Inventive

Intelligence Inventive Outils Communs de Diffusion de l'intelligence Economique Intelligence Inventive Evaluez la capacité d innovation de votre entreprise L intelligence inventive L intelligence inventive est la contribution

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS

PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS Département CRM PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

CONNAISSANCE DU MARCHE STRATEGIE COMMERCIALE ET COMMUNICATION ETUDIER SON MARCHE GRACE A L'EXPLORATION DOCUMENTAIRE

CONNAISSANCE DU MARCHE STRATEGIE COMMERCIALE ET COMMUNICATION ETUDIER SON MARCHE GRACE A L'EXPLORATION DOCUMENTAIRE ET ETUDIER SON GRACE A L'EXPLORATION DOCUMENTAIRE L'objectif de ce module de formation en e-learning est de vous amener à établir un plan prévisionnel de ventes à trois ou cinq ans, en allant chercher

Plus en détail

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés 1 Quelles difficultés rencontrait l entreprise LDP? Le client L entreprise (appelons

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

Thème 2 : Cycle de vie des projets d innovation: ambigüité, incertitude, production de savoir et dynamisme

Thème 2 : Cycle de vie des projets d innovation: ambigüité, incertitude, production de savoir et dynamisme Thème 2 : Cycle de vie des projets d innovation: ambigüité, incertitude, production de savoir et dynamisme Serghei Floricel Dans l introduction nous avons mentionné que les projets d innovation suivent

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin 1 ENQUETE ENTREPRISES ET TIC 2008 : TIC ET INNOVATION : LE CAS DES PME BRETONNES Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin Ces dix dernières années, la majorité des entreprises a massivement investi

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne.

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne. LE CRM À L ÈRE DU CLIENT façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne ebook 1 SOMMAIRE Résumé analytique Mieux aligner les ventes et le marketing

Plus en détail

LES NOUVEAUX PARADIGMES DU MARKETING

LES NOUVEAUX PARADIGMES DU MARKETING Table des matières Master Recherche Management, Logistique et Stratégie Jean-Louis Moulins I. LA DEMARCHE MARKETING : CONTENU ET EVOLUTION 1. Le Protomarketing 2. Le Marketing Vente ou Marketing Commercial

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

ROI et mesures d efficacité du marketing B2B

ROI et mesures d efficacité du marketing B2B ROI et mesures d efficacité du marketing B2B Club B2B Adetem Octobre 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 10 Méthodologie Méthodologie Étude quantitative réalisée auprès d

Plus en détail

Gestion des données sur les dépenses

Gestion des données sur les dépenses Gestion des données sur les dépenses Pourquoi cette présentation? Les fournisseurs, les analystes de l industrie et la presse spécialisée portent une très grande attention à l importance des données organisationnelles.

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2014 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Commercialisation. Formation

Commercialisation. Formation OPTIMISER SA PRODUCTIVITÉ COMMERCIALE Repérer les axes de développement commerciaux, choisir des actions à mener, optimiser des méthodes et outils de performance commerciale et analyser leur rentabilité.

Plus en détail

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement?

Lumesse Avis d expert. Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Lumesse Avis d expert Agile Learning Etes-vous prêt au changement? Dans l univers sans cesse mouvant de la Gestion des Talents, nous observons un nouveau changement fondamental en matière de développement

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

Améliorez vos résultats clients

Améliorez vos résultats clients Améliorez vos résultats clients Améliorez la fidélisation de vos clients Les conditions actuelles de notre marché rendent plus facile l infidélité de nos clients. Pourtant, l enjeu est d importance. Il

Plus en détail

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1

Introduction. Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Introduction Marketing des services? De quoi parle-t-on? copyright 1 Marketing des services de l information Vos attentes Redéfinir clairement à qui vous vous adressez Mieux connaître les attentes de votre

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

QUICK GUIDE #1. Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles

QUICK GUIDE #1. Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles QUICK GUIDE #1 Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles INTRODUCTION Vous managez des concessions automobiles et c est une responsabilité qui demande un contrôle quotidien

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI.

Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI. Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI. L ISO/IEC 27001 de BSI - votre premier choix en matière de sécurité de l information. BSI est l organisme de normalisation

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail

Difficultés et opportunités de TIC en Afrique centrale

Difficultés et opportunités de TIC en Afrique centrale Kigali 3rd EuroAfriCa-ICT Awareness Workshop Difficultés et opportunités de TIC en Afrique centrale «cas de la RD CONGO» Par Benjamin MURHESA CIBALONZA IT Manager / Radio Maendemeo Bukavu DR Congo 1 Introduction

Plus en détail

Présentation presse. Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants

Présentation presse. Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants Présentation presse Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants Le pourquoi de l étude Contexte Un marché du conseil en profonde mutation Une décroissance du chiffre d affaire en 2002 et

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT: CONCEPT ET MISE EN OEUVRE FATIHA BENARZI

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT: CONCEPT ET MISE EN OEUVRE FATIHA BENARZI LA GESTION DE LA RELATION CLIENT: CONCEPT ET MISE EN OEUVRE FATIHA BENARZI les concepts de la gestion relation clients La démarche Un changement de perspective et la vente dans tous ça? Les enjeux Les

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

Avant-propos. L utilité du plan marketing

Avant-propos. L utilité du plan marketing Avant-propos L Avant-propos E PLAN MARKETING est l exercice annuel des chefs de produit, des directeurs marketing et des comités de direction des entreprises. Le chef de produit le réalise pour la gamme

Plus en détail

MATURITÉ MARKETING Comment interpréter vos résultats

MATURITÉ MARKETING Comment interpréter vos résultats MATURITÉ MARKETING Comment interpréter vos résultats Introduction L année dernière, votre entreprise a répondu à un sondage portant sur la «Maturité marketing» et les résultats, contenus dans le courriel

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Résumé et conclusions

Résumé et conclusions Résumé et conclusions La première étude sur la performance de la prospection IKO System a réalisé, en septembre 2014, la première étude à grande échelle pour comprendre comment les entreprises françaises

Plus en détail

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 Certification ISO 9001 Enquête «entrants» et «sortants» M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 MWQ/MESURER/Enquêtes sur la certification/2010/iso 9001 1 1. Introduction Le document «Baromètre Qualité Bilan 2008»

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

1. DÉFINITION DU MARKETING

1. DÉFINITION DU MARKETING 1. DÉFINITION DU MARKETING 1.1 DÉFINITIONS 1.2 PRÉDOMINANCE DU CLIENT 1.3 ÉLARGISSEMENT DU CHAMP D APPLICATION 1.4 SATISFACTION DU CLIENT ET CRM 1 1.1 DÉFINITIONS 1. Marketing 2. Acteurs du marketing 3.

Plus en détail

Le Data Mining, Outil d aide à la prise de décision dans l action commerciale

Le Data Mining, Outil d aide à la prise de décision dans l action commerciale Université Ibn Zohr Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales Exposé sous le thème : Le Data Mining, Outil d aide à la prise de décision dans l action commerciale Plan : Introduction : L

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

" La démarche stratégique :

 La démarche stratégique : ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Année Académique : 2014/2015 Niveau : 1 ère année Master (TC) Enseignant : KHERRI Abdenacer Groupes : 12, 13, 14, 15 et 16 Site web :

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Mieux gérer le personnel. 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic

Mieux gérer le personnel. 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic Mieux gérer le personnel 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic Améliorer la gestion du personnel et obtenir des résultats financiers en contrôlant le trafic

Plus en détail

LEADMEDIA GROUP 19 SEPTEMBRE 2013. (c) Makazi Group 2013 - Confidentiel 1

LEADMEDIA GROUP 19 SEPTEMBRE 2013. (c) Makazi Group 2013 - Confidentiel 1 LEADMEDIA GROUP 19 SEPTEMBRE 2013 (c) Makazi Group 2013 - Confidentiel 1 DATA MARKETING : LE CONTEXTE Les données disponibles sont nombreuses, riches et non consolidées Des actions marketing menées en

Plus en détail

Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte

Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte Maitriser le questionnement à 360 Etre pertinent dans ses questions est au moins aussi important que de savoir maîtriser sa présentation

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges

La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges La communication interne gagne en importance dans les entreprises belges Corporate Creative Strategies (www.ccstrategies.be), une agence belge de communication spécialisée en communication corporate, a

Plus en détail

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING SOMMAIRE Résumé analytique Conseil 1 : S accorder sur les définitions 2 3 Résumé analytique Équipes ventes et marketing. Ils passent

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail