Saisine devant l Autorité de la concurrence contre les pratiques anticoncurrentielles des centrales de réservation en ligne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Saisine devant l Autorité de la concurrence contre les pratiques anticoncurrentielles des centrales de réservation en ligne"

Transcription

1 Saisine devant l Autorité de la concurrence contre les pratiques anticoncurrentielles des centrales de réservation en ligne Mardi 2 juillet 2013 I. Contexte Le secteur du tourisme est l un des rares secteurs créateur de richesses et d emplois. La France occupe toujours la première place pour le nombre de séjours de touristes internationaux et se classe troisième pour les recettes Les agences de voyages en ligne (OTA pour online travel agencies), dont Booking.com, Expedia et HRS, sont devenues un canal de distribution incontournable pour les hôteliers, notamment pour les plus petits d entre eux. Mais l intermédiation des distributeurs en ligne capte une large partir de la valeur ajoutée produite par les professionnels du tourisme, et cette valeur ajoutée ne reste pas en France. a. Quelques chiffres PIB du tourisme 7,1% Croissance du tourisme au niveau mondial 5,1% en ,5% en 2012 Chiffre d affaires réalisé par les hôteliers 21,3 milliards d euros français en 2010 Marché du commerce en ligne : - au niveau mondial 963 milliards de dollars en 2012 (+40% d augmentation par rapport à 2011) 37,7 milliards d euros - au niveau européen Croissance du marché du tourisme en ligne +10% en 2012, +17% en 2011 Montant total des réservations d hôtels en 78,7 milliards d euros 2012 (au niveau mondial) - dont réservations en ligne - 30% Les principales plateformes de réservation hôtelière en ligne appartiennent à des groupes mondiaux actifs dans le monde : - Booking.com appartient au groupe Priceline qui a généré un chiffre d affaires de 5,3 milliards de dollars en Booking.com revendique hôtels référencés dans le monde 1

2 - Expedia (hotels.com) appartient au groupe de même nom qui a généré un chiffre d affaires de 4 milliards de dollars en Expedia référence plus de hôtels dans le monde. - HRS est également leader sur son marché historique, l Allemagne. Il est également actif dans de nombreux pays avec hôtels référencés. Ces plateformes de réservation hôtelière en ligne figurent parmi les plus gros annonceurs sur Google. Booking.com, c est dollars par jour d achats de mots clés dans le monde! Le numérique occupe une place de plus en plus importante dans la gestion des établissements hôteliers. Les voyages et le tourisme restent le 1 er secteur de produits et de services achetés en ligne : 56% des internautes interrogés indiquent avoir consommé ce type de services au cours des 6 derniers mois 1. Internet est aujourd hui le principal canal de distribution pour les établissements hôteliers : 78% des consommateurs effectuent leurs réservations d hôtels par internet au détriment des autres canaux de distribution. 2 70% consommateurs qui ont recherché un hôtel sur les sites marchands se sont rendus sur Booking. 3 14,7 millions de consommateurs français ont recherché un produit de voyage sur Internet en avril Cette tendance tend à augmenter toujours plus, notamment avec l essor du m-tourisme (le tourisme sur mobile) : 24 millions de Français sont équipés de Smartphone! b. Les OTAS sont incontournables pour les hôteliers mais il faut restaurer les conditions d une saine concurrence Vu les chiffres ci-dessus, les OTAs permettent aux hôteliers de diversifier leurs canaux de distribution, de bénéficier de leur audience et de leur notoriété notamment sur les moteurs de recherche comme Google. Elles permettent également aux hôtels de gagner en visibilité sur Internet. De l autre côté, les consommateurs ont accès à un choix plus large de réponses à leurs besoins. 1 Etude PHOCUSWRIGHT, Online Travel Overview, Journal du Net, «Comment est utilisé Internet pour réserver des chambres d hôtels» 3 8ème baromètre JDN / Kantar Media Compete 4 8 ème baromètre JDN / Kantar Media Compete 2

3 Toutefois le poids pris par les OTAs dans la prestation est tel qu il pousse les hôteliers à faire de la maîtrise de la distribution leur cœur de métier, supposant des investissements massifs. L intermédiation des distributeurs en ligne capte une large partie de la valeur ajoutée produite par les professionnels du tourisme, et cette valeur ajoutée ne reste pas en France. La vente en ligne représente une part significative en forte croissance du chiffre d affaires des établissements hôteliers. Les pratiques de ces opérateurs détruisent peu à peu notre hôtellerie indépendante qui ne peut pas lutter face aux moyens engagés par ces OTAs. Pour l UMIH et la CPIH, il est urgent de moraliser les pratiques des OTAs et de restaurer les conditions d une concurrence libre et non faussée sur le marché. En effet, plusieurs enjeux sont au cœur de ces relations : - Les clauses contractuelles liant les hôteliers aux centrales d achat, - La hausse continue des commissions pouvant atteindre jusqu à 30% du montant de la chambre, réduisant d autant les marges des professionnels - La captation progressive et agressive de la clientèle en direct ( , facturation ) - La visibilité de leur site propre aux côtés des centrales d achat, qui disposent de moyens considérables pour se faire référencer : 580 millions de visiteurs sont détournés du site officiel d un hôtel par les OTA 5, au moyen de techniques de référencement et d achats d espaces publicitaires pour figurer en tête de liste des moteurs de recherche comme Google. - la protection de la propriété intellectuelle et l utilisation du nom de l hôtel par des centrales qui n y sont liées par aucun contrat, ou qui créent de «vrais-faux» sites afin de renvoyer sur leurs propres sites, - La fiscalité. La montée en puissance des OTAs s est accompagnée d un durcissement radical des clauses contractuelles imposées aux hôteliers par un nombre limité de plateformes de réservation dominante. Les hôteliers ne sont pas en mesure de les refuser. Pour la survie de nos établissements, il est temps de moraliser certaines pratiques. Il s agit simplement de restaurer les conditions d une concurrence libre et non faussée sur le marché. C est pourquoi l UMIH et la CPIH ont saisi ce matin l Autorité de la concurrence. 5 https://www.markmonitor.com/download/bji/markmonitor_brandjacking_index-spring_2011.pdf 3

4 II. Saisine de l Autorité de la concurrence relative aux pratiques contractuelles mises en œuvre par certaines plateformes de réservation en ligne L UMIH et la CPIH ont saisi l Autorité de la concurrence contre Booking.com, Expedia et HRS ce matin afin de constate que ces OTAs ont enfreint : - Les articles L et du Traité sur le Fonctionnement de l Union Européenne : en imposant aux hôteliers des clauses qui constituent des restrictions de concurrence - Les articles L et 102 du TFUE en abusant de leur position dominante collective en imposant des conditions inéquitables à ses partenaires commerciaux En effet, les avantages offerts par ces centrales de réservations en ligne violent les droits européen et français de la concurrence. a. Sur la restriction de concurrence (clause de la parité tarifaire, notamment) Définition de la clause de parité tarifaire : Obligation pour un hôtel de proposer ses chambres à une plateforme de réservation en ligne considérée à un prix final devant être au moins aussi avantageux que celui qui pourrait être proposé par cet hôtel via un autre canal de distribution. Exemple : - Soit un hotel A qui commercialise ses chambres au prix de 100 la nuit, notamment via son propre site internet - Afin de diversifier ses canaux de distribution, l hôtel A décide d avoir recours aux services des OTAs - Afin de dynamiser ses ventes, l hôtel souhaite mettre en place une opération de promotion de dernière minute : l hôtel A envisage donc d offrir à la réservation sur son propre site internet un lot de chambres à 80 la nuit - L hôtel A a calculé que la baisse des prix consentie devrait être compensée par un taux de remplissage plus élevé - Mais en application des clauses de parité tarifaire, l hôtel A se trouve dans l obligation de prévenir les OTAs de sa promotion mais surtout de répercuter automatiquement la baisse des prix des chambres proposés sur les plateformes des OTAs - En conséquence, l ensemble des chambres proposées sur Internet par l hôtel A devrait être commercialisée à un prix réduit, ce qui devient économiquement irrationnel 4

5 L hôtel A abandonne donc son idée d offre promotionnelle ponctuelle. L hôtel A n est donc plus en mesure de décider de sa politique tarifaire Ces clauses peuvent apparaître conformes à une saine concurrence puisque chaque distributeur peut espérer obtenir de son fournisseur les meilleures conditions d approvisionnements possibles. En réalité, elles ont été imposées aux hôteliers et elles font obstacle à l abaissement des prix. En effet, elles restreignent la liberté des hôtels de fixer leur prix de vente. Elles sont donc une forme de prix de vente imposé contraire au droit de la concurrence! Aujourd hui, l hôtelier a une liberté factice. Il n a plus la liberté de fixer de façon autonome sa stratégie commerciale et en particulier sa politique tarifaire. Aujourd hui, l hôtelier n est pas incité à mener des opérations promotionnelles en baissant ses prix. Si l hôtelier décide de ne pas appliquer la clause de parité tarifaire, il s expose à une résiliation unilatérale du contrat par l OTA. Or, vu la structure du marché actuellement, il est inenvisageable pour un hôtelier de se priver de ce canal de distribution devenu incontournable. Les clauses de parité tarifaire ont donc pour effet : - De supprimer toute concurrence efficace par les prix entre les OTAs - D uniformiser les prix de vente finaux aux consommateurs - D inciter les OTAs à la collusion - De verrouiller le marché de la réservation hôtelière en empêchant l arrivée de nouvelle plateforme Or, les OTAs communiquent massivement vis-à-vis du grand public pour garantir le meilleur prix garanti. Cette présentation est trompeuse, l imposition des clauses de parité par l ensemble des plateformes a pour effet de fausser le libre jeu de la concurrence et de figer les prix. L UMIH et la CPIH dénoncent également d autres pratiques : - La clause de parité de disponibilité : Obligation pour l hôtelier de proposer à la plateforme de réservation au moins les mêmes nombres et type de chambres et prestations que celles proposées sur les autres canaux de distribution. Risque évident de surréservation Couplée à la parité tarifaire, elles empêchent l hôtelier d agir de façon autonome pour déterminer et mettre en place sa propre stratégie commerciale. 5

6 - La clause de propriété intellectuelle : les OTAs peuvent utiliser gratuitement et sans limite l ensemble des signes distinctifs ainsi que les photos et les descriptifs des établissements. - La clause de suspension ou de résiliation unilatérale - La clause relative aux paiements Les autorités allemande, anglaise et suisse de concurrence ont annoncé s être saisies respectivement de cette question. Aucune décision n a été rendue actuellement. b. Sur l abus de position dominante collective Pour l UMIH et la CPIH, les principales plateformes de réservation en ligne détiennent une position dominante collective sur le marché français de la réservation hôtelière en ligne, et elles en abusent en soumettant les hôteliers à des conditions contractuelles qui rompent l équilibre des relations commerciales. La libre négociation commerciale est indispensable, mais les OTAs profitent de leur position dominante pour imposer des conditions inéquitables. Elles abusent de leur position dominante en soumettant les hôteliers à des conditions commerciales excessives et disproportionnées comme par exemple les clauses de parité tarifaire et de disponibilité ou la menace d une résiliation unilatérale et sans préavis par les plateformes hôtelières si les clauses de parité n étaient pas respectées par les hôteliers. Elles restreignent la concurrence, elles entravent le marché, car soit l hôtelier accepte de soumettre aux clauses abusives des plateformes, soit ils y renoncent et voit leur compétitivité dégradée du fait de leur moindre visibilité en ligne. III. Les suites de l opération L autorité va désigner un rapporteur qui sera chargé d instruire la plainte déposée par l UMIH. Une décision pourra être rendue d ici un an et demi. Si l Autorité de la Concurrence reconnait que les pratiques des plateformes de réservation en ligne sont contraires au droit de la concurrence, l Autorité leur enjoindra de mettre un terme à ces pratiques. Une sanction financière pourra également être imposée pouvant aller jusqu à 10% du chiffre d affaires mondial des groupes. 6

Comprendre les engagements de Booking.com

Comprendre les engagements de Booking.com Service juridique, des affaires réglementaires et européennes Circulaire juridique n 15.15 du 23/04/2015 Comprendre les engagements de Booking.com Décision de l Autorité de la concurrence en date du 21

Plus en détail

Reset Internet? Reprenons la main sur notre commercialisation en ligne!

Reset Internet? Reprenons la main sur notre commercialisation en ligne! Reset Internet? Reprenons la main sur notre commercialisation en ligne! Plénière présidée par Razzy HAMMADI, député de Seine Saint-Denis, président de la Commission d Examen des Pratiques Commerciales

Plus en détail

Réunion des partenaires 7 novembre 2014

Réunion des partenaires 7 novembre 2014 «Tous sur le web» Réunion des partenaires 7 novembre 2014 1 Tous sur le web: Historique Point de départ de la réflexion : RDV PRO d Isère Tourisme juillet 2013 Tous sur le web Avec 3 constats : LE E-COMMERCE

Plus en détail

Mettre en pratique sa politique tarifaire par reservit, solutions de réservations hôtelières. Ateliers du CRT 09/04/2015

Mettre en pratique sa politique tarifaire par reservit, solutions de réservations hôtelières. Ateliers du CRT 09/04/2015 Mettre en pratique sa politique tarifaire par reservit, solutions de réservations hôtelières Ateliers du CRT 09/04/2015 Quelques informations sur la société Interface Technologies (IT), société créée en

Plus en détail

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Face aux rapides évolutions de consommation et de distribution en ligne, 3 experts du e-commerce international ont

Plus en détail

Retour au Plein Emploi?

Retour au Plein Emploi? Retour au Plein Emploi? Fiche 45 JAMES E. MEADE Dans ce petit livre (Economica, 1995, 88 p.) préfacé par Robert M.Solow (prix Nobel), James E. Meade (prix Nobel) propose des solutions macro-économiques

Plus en détail

FORUM NUMERIQUE LES ELEMENTS CLES A RETENIR AVANT L ETE! Les actions du SYNHORCAT contre les clauses de parité... 2

FORUM NUMERIQUE LES ELEMENTS CLES A RETENIR AVANT L ETE! Les actions du SYNHORCAT contre les clauses de parité... 2 FORUM NUMERIQUE LES ELEMENTS CLES A RETENIR AVANT L ETE! 1 1 er juin 2015, CFA Médéric Vous y retrouverez : Les actions du SYNHORCAT contre les clauses de parité... 2 L Autorité de la concurrence face

Plus en détail

La Moralisation d Internet (enfin!) en marche!

La Moralisation d Internet (enfin!) en marche! La Moralisation d Internet (enfin!) en marche! 1 En toute équité, repenser la fiscalité du web Philippe Marini, Sénateur de l Oise, Président de la Commission des Finances du Sénat, à l origine de la proposition

Plus en détail

Internet sans foi ni loi? Les géants d'internet ont-ils définitivement pris le pouvoir?

Internet sans foi ni loi? Les géants d'internet ont-ils définitivement pris le pouvoir? Internet sans foi ni loi? Les géants d'internet ont-ils définitivement pris le pouvoir? Plénière présidée par Christophe Paluel-Marmont, vice-président et président de la commission Europe & Numérique

Plus en détail

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS Fédération Internationale des Logis VOUS SOUHAITEZ conserver votre identité et votre indépendance en vous appuyant sur une marque puissante?, c est 3 000 restaurateurs-hôteliers,

Plus en détail

Un système de réservation puissant. Central Reservation Offices (CRO), e-mails et intra Resaweb. Sites web directs AccorHotels & mobile 18 % 59 %

Un système de réservation puissant. Central Reservation Offices (CRO), e-mails et intra Resaweb. Sites web directs AccorHotels & mobile 18 % 59 % DES SOLUTIONS DE DISTRIBUTION ET DE REVENUE MANAGEMENT PUISSANTES CHIFFRES CLÉS 2014 59 % de taux de contribution au chiffre d affaires total de l hôtel, + 3,7 points versus n-1 38 millions de réservations

Plus en détail

LA RÉSERVATION EN LIGNE PLACE DE MARCHÉ

LA RÉSERVATION EN LIGNE PLACE DE MARCHÉ LA RÉSERVATION EN LIGNE PLACE DE MARCHÉ AU PROGRAMME Tour de table Les chiffres OTA, c est quoi? Intérêt pour vous Présentation de la Place de Marché Manche Tourisme LES CHIFFRES L IMPACT DU E.TOURISME

Plus en détail

PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55

PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55 PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55 Contexte Globale & Objectifs INTERNET : Un média incontournable dans l organisation des séjours touristiques Un prestataire qui n a pas de site perd 82% de ses clients

Plus en détail

Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux

Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux Atelier 1 : Quels outils pour mieux vendre? Journée des Acteurs Chartrousins Mardi 4 novembre 2014 / Entremont le Vieux Groupon www.groupon.fr Groupon.fr Site Internet lancé en février 2010 Principe :

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : SITE WEB ET OPTIMISATION DE SA VISIBILITE WEB

Plus en détail

Solutions de paiement sur facture opérateur. Bilan S1 2012. Restitution du benchmark européen

Solutions de paiement sur facture opérateur. Bilan S1 2012. Restitution du benchmark européen Solutions de paiement sur facture opérateur Bilan S1 2012 Restitution du benchmark européen Bourse du commerce - 4 octobre 2012 #AFMM @MyAFMM Agenda Benchmark européen des solutions de paiement sur facture

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-D-06 du 21 avril 2015 sur les pratiques mises en œuvre par les sociétés Booking.com B.V., Booking.com France SAS et Booking.com Customer Service France SAS dans le secteur

Plus en détail

La prise de pouvoir des OTA*

La prise de pouvoir des OTA* La prise de pouvoir des OTA* *On line Travel Agencies L expérience d achat de l internaute sur Booking.com Facilité et rapidité pour la recherche des disponibilités et la réservation : Choix du type de

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

Diagnostic Numérique Territoire de Caen 15/01/2014

Diagnostic Numérique Territoire de Caen 15/01/2014 Diagnostic Numérique Territoire de Caen 2013 1 L Enquête 1. Activité principale des répondants 1030 questionnaires envoyés sur la circonscription CCI Caen Normandie 46 réponses 4,5 % de retours 2 Le Site

Plus en détail

Le développement du tourisme en ligne (marché de consommation et plaintes de consommateurs)

Le développement du tourisme en ligne (marché de consommation et plaintes de consommateurs) N 27 Mai 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Auteur : Odile Lefranc 1 Le développement du

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Tous droits réservés

Tous droits réservés Tous droits réservés Dans le contexte actuel, l optimisation des revenus est devenue incontournable pour les acteurs touristiques. Cette rencontre avait pour objectifs : De familiariser les participants

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

Provence Resa une place de marché pour tous les professionnels du tourisme de Vaucluse. Meublés de tourisme

Provence Resa une place de marché pour tous les professionnels du tourisme de Vaucluse. Meublés de tourisme Meublés de tourisme Provence Resa une place de marché pour tous les professionnels du tourisme de Vaucluse Un dispositif financé par l ADT Vaucluse Tourisme Contact Nicole Blayrac clevacances@provenceguide.com

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Aude Simon Curot Raphaële Bouveret Marion Lisi

Aude Simon Curot Raphaële Bouveret Marion Lisi Aude Simon Curot Raphaële Bouveret Marion Lisi 1) Présentation 2) Introduction : Les spécificité de la visibilité sur internet dans le secteur de l hôtellerie / restauration 3) Sites d avis en ligne :

Plus en détail

STRATÉGIE HÔTELIÈRE NUMÉRIQUE OTAS : ENJEUX & SOLUTIONS

STRATÉGIE HÔTELIÈRE NUMÉRIQUE OTAS : ENJEUX & SOLUTIONS STRATÉGIE HÔTELIÈRE NUMÉRIQUE OTAS : ENJEUX & SOLUTIONS Valérian RENAUD Photo Google Pro Saarah et Jean-Baptiste VILAIN Solution Hôtentic Animation Numérique de Territoire Julie LEGROS - Office de Tourisme

Plus en détail

Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher

Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher le portail internet regroupant les commerçants du Loir-et-Cher Dossier de presse Sommaire : - Communiqué de presse p.2 - AchatVille, côté commerçant

Plus en détail

1 http://www.cercle-montesquieu.fr/docs/2015151758_article-loi-hamon-version-finale-janvier-2015.pdf pour

1 http://www.cercle-montesquieu.fr/docs/2015151758_article-loi-hamon-version-finale-janvier-2015.pdf pour 1 Chronique De nouvelles applications pour smartphone sont accusées d enfreindre les lois de la concurrence en profitant d un vide juridique. Pourtant, des textes existent et pourraient résoudre les litiges.

Plus en détail

HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa!

HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa! COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 27 septembre 2013 HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa! HRS, leader mondial de la réservation

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

Livre blanc HÔTELLERIE INDÉPENDANTE COMMENT RECONQUÉRIR SON AUTONOMIE COMMERCIALE? Ou les moyens de mieux résister à la pression des OTA

Livre blanc HÔTELLERIE INDÉPENDANTE COMMENT RECONQUÉRIR SON AUTONOMIE COMMERCIALE? Ou les moyens de mieux résister à la pression des OTA Livre blanc HÔTELLERIE INDÉPENDANTE COMMENT RECONQUÉRIR SON AUTONOMIE COMMERCIALE? Ou les moyens de mieux résister à la pression des OTA en développant ses réser vations directes. I - OTA & Hôtel indépendants..page

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Maël Resch Attachée de Presse Tél : 01 55 80 58 66 Email : mael.resch@empruntis.com CRÉDIT OU ASSURANCE

Plus en détail

«Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet»

«Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet» «Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet» Présentation du 22 mars 2011 1 Il y avait l'an dernier en France 38 millions d'internautes, soit 18 millions de plus qu'en 2003 Source"Le

Plus en détail

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique?

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique? Les hôtels Qu est-ce qu un hôtel?. C est une établissement commercial d hébergement classé qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage de séjour.. Il peut

Plus en détail

Promotion: Le référencement c est l emplacement. Projet Bequin Martin

Promotion: Le référencement c est l emplacement. Projet Bequin Martin Promotion: Le référencement c est l emplacement Projet Bequin Martin Sommaire 1 - L environnement concurrentiel. 2 Quelle position viser? 3 Techniques de référencement. 4 Les interactions SEO et SMO. 5

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Internet sans foi ni loi? Les géants d'internet ont-ils définitivement pris le pouvoir?

Internet sans foi ni loi? Les géants d'internet ont-ils définitivement pris le pouvoir? Membre du Groupement National des Indépendants (GNI) Internet sans foi ni loi? Les géants d'internet ont-ils définitivement pris le pouvoir? Plénière présidée par Christophe Paluel-Marmont, vice-président

Plus en détail

Le changement climatique : un défi incontournable

Le changement climatique : un défi incontournable CEP G 12/02/2009. Le changement climatique : un défi incontournable Dominique Defrise Constat Le capitalisme génère non seulement une crise financière majeure mais aussi une crise climatique. Les réponses

Plus en détail

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche?

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? 9 Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? Le trafic d un site internet Le référencement naturel Les freins

Plus en détail

Hausse des coûts = hausse des primes

Hausse des coûts = hausse des primes o Fait N 1 Les caisses-maladie payent pour 23 milliards de francs de factures par an. Lorsqu on est malade, on veut pouvoir bénéficier de la meilleure médecine possible et on est content que ce soit l

Plus en détail

Atelier 2 L e-commerce

Atelier 2 L e-commerce Atelier 2 L e-commerce Claude Ménissez E-commerce Les lois de l efficacité 1 Spécificité essentielle du e-commerce Mettre en ligne un site internet marchand c est ouvrir d un coup des millions de boutiques

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement»

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Résultat : 1. Obtenir les meilleures conditions d approvisionnement possibles, en termes de prix, de

Plus en détail

Les différents systèmes de réservation en ligne. Tour d horizon

Les différents systèmes de réservation en ligne. Tour d horizon Les différents systèmes de réservation en ligne Tour d horizon le web, un média de communication incontournable Et plus encore le média de communication du tourisme Le marché du voyage en ligne pèse 93,8

Plus en détail

Bouton Réserver. Logis Standard Logis Premium. Moteurs de réservation des hôtels Logis

Bouton Réserver. Logis Standard Logis Premium. Moteurs de réservation des hôtels Logis Bouton Réserver Logis Standard Logis Premium Moteurs de réservation des hôtels Logis Pourquoi installer un moteur de réservation? 84% des internautes à la recherche d un hôtel se renseignent sur Internet

Plus en détail

Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique

Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique Résultats d une étude en ligne auprès des membres d hotelleriesuisse Roland Schegg, Michael Fux

Plus en détail

Améliorer sa visibilité avec Google My Business

Améliorer sa visibilité avec Google My Business Améliorer sa visibilité avec Google My Business On se présente! Au programme I. Contexte : Chiffres clés II. Google : moteur de recherche III. Google My Business IV. Intérêt pour vous V. A vous de jouer

Plus en détail

9,95 $/la première année*

9,95 $/la première année* Vivez le Québec! QUEBEC-TOURISME.CA Quebec-tourisme.ca vous offre une visibilité hors pair à un prix très avantageux! À PARTIR DE 9,95 $/la première année* Quebec-tourisme.ca est votre nouvel allié en

Plus en détail

LOI HAMON DU 17 MARS 2014 : DE NOUVELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES

LOI HAMON DU 17 MARS 2014 : DE NOUVELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES LOI HAMON DU 17 MARS 2014 : DE NOUVELLES OBLIGATIONS POUR LES ENTREPRISES Le 27.01.15 La loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, dite «Loi Hamon» 1, contient de nouvelles dispositions relatives

Plus en détail

La révolution des offices de tourisme. Jean-Luc BOULIN - MOPA

La révolution des offices de tourisme. Jean-Luc BOULIN - MOPA La révolution des offices de tourisme Jean-Luc BOULIN - MOPA Séminaire Cap Atlantique 8 février 2013 Mission des Offices de Tourisme et Pays Touristiques d Aquitaine Renforcer sa communication 5 MISSIONS

Plus en détail

La gestion du risque

La gestion du risque La gestion du risque Enjeux Le risque est consubstantiel à l entreprise. Sans prise de risque, l entreprise ne peut assurer une rentabilité décente pour ses actionnaires. Mais, comme des exemples récents

Plus en détail

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES Introduction Qu est ce qu une Commission Interbancaire de Paiement (CIP)? Lorsqu une transaction est réglée par carte bancaire de paiement, la banque du consommateur

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

aolfq=ab=i^=`lk`roobk`b

aolfq=ab=i^=`lk`roobk`b aolfq=ab=i^=`lk`roobk`b ABUS DE POSITION DOMINANTE : AMENDE RECORD Stéphanie Yavordios Juin 2009 Dans le prolongement de la publication, en février dernier, de son guide d orientation sur les priorités

Plus en détail

BELGIQUE. Fiche marché. Carte d identité. Eléments institutionnels. Données démographiques et économiques

BELGIQUE. Fiche marché. Carte d identité. Eléments institutionnels. Données démographiques et économiques BELGIQUE Fiche marché Carte d identité Eléments institutionnels Forme d état : monarchie constitutionnelle parlementaire fédérale, composé de six entités fédérées : trois régions (bruxelloise, flamande

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Synthèse de l étude régionale

Plus en détail

PROGRAMME LOCATIF. info@elementbay.mu - www.elementbay.mu

PROGRAMME LOCATIF. info@elementbay.mu - www.elementbay.mu PROGRAMME LOCATIF LES SERVICES LOCATIFS En tant que propriétaire d un appartement à Element Bay, vous pouvez profiter de facilités de location à court et long terme et ainsi valoriser davantage votre investissement.

Plus en détail

Fairbooking. Le bon plan responsable. Dossier de presse Mars 2015

Fairbooking. Le bon plan responsable. Dossier de presse Mars 2015 Fairbooking Le bon plan responsable Dossier de presse Mars 2015 FairBooking Contact : Jolanda van den Bergh Mail : contact@fairbooking.com Portable : 06 71 32 57 97 Sommaire Communiqué de presse Une situation

Plus en détail

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention

Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr. Attention Documents mis à disposition par : http://www.marketing-etudiant.fr Attention Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos

Plus en détail

LES ENJEUX DU MULTICANAL POUR LES RESEAUX DE FRANCHISE

LES ENJEUX DU MULTICANAL POUR LES RESEAUX DE FRANCHISE LES ENJEUX DU MULTICANAL POUR LES RESEAUX DE FRANCHISE Conférence sur la distribution multicanal 3 novembre 2011 Guy Gras ENSTA, 32 bd Victor, 75015 03/11/2011 1 2 Quelques repères préalables sur la Franchise.

Plus en détail

Sem, vraioufaux Avec près de 1 000 sociétés

Sem, vraioufaux Avec près de 1 000 sociétés Sem, vrai oufaux Sem, vrai ou faux Avec près de 1 000 sociétés recensées et 52 300 emplois directs, les Sociétés d économie mixte jouent un rôle majeur dans l aménagement, le tourisme, l immobilier et

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

COMMENT LES PROFESSIONNELS DE L HÉBERGEMENT DE PACA GÈRENT-ILS LEUR E-RÉPUTATION?

COMMENT LES PROFESSIONNELS DE L HÉBERGEMENT DE PACA GÈRENT-ILS LEUR E-RÉPUTATION? COMMENT LES PROFESSIONNELS DE L HÉBERGEMENT DE PACA GÈRENT-ILS LEUR E-RÉPUTATION? Jeudi 23 septembre 2015 L AUTO DIAGNOSTIC TOURIS DIAG 2.0 Un tour d horizon complet de vos pratiques numériques 20 minutes

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. décembre 2014. www.jardening.fr

DOSSIER DE PRESSE. décembre 2014. www.jardening.fr DOSSIER DE PRESSE décembre 2014 Jardening, la première plateforme digitale 100% gratuite de mise en relation entre particuliers et jardiniers www.jardening.fr SOMMAIRE P 3 P 5 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 P 12

Plus en détail

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION 1 Sommaire Le contexte.. p.3 Pourquoi un diagnostic p.3 Rétroplanning.. p.3 Caractéristiques des répondants p.4 L adresse e-mail. P.5 La Google adresse.

Plus en détail

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon Lyon 25 novembre Real Estate & Hotels Tourisme - Hôtellerie - Loisirs Présentation de la 38 ème édition

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME Conquérir, vendre et fidéliser grâce à Internet 1 ER SEMESTRE 2016 CONFÉRENCES ET ATELIERS 100% PRATIQUES POUR LES ACTEURS TOURISTIQUES DE CORNOUAILLE UNE INITIATIVE & Les entreprises

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

03.02.2015. hotelleriesuisse. compétence, dynamisme, enthousiasme.

03.02.2015. hotelleriesuisse. compétence, dynamisme, enthousiasme. hotelleriesuisse compétence, dynamisme, enthousiasme. Diapositive 2 Contenu Qui sommes-nous? L hôtellerie suisse Notre cœur d activité Nos partenaires Diapositive 3 Notre vision L hôtellerie suisse est

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC1517541D Intitulé du texte : Décret relatif aux conditions d'application de l'article L. 213-2 du code de la route Ministère à l origine de la mesure

Plus en détail

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet Entreprises Associations Indépendants Site Internet vitrine Vous voulez avoir une identité sur Internet : vous faire connaître, vous mettre

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux.

directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux. ? Sem, vrai ou faux Avec 1 115 sociétés recensées et 54 200 emplois directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux. Mais que connaissez-vous

Plus en détail

LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE POINTS L ESSENTIEL EN

LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE POINTS L ESSENTIEL EN LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE SÉDUIT LES TOURISTES ÉTRANGERS La France est la 1 e destination touristique au monde avec 84,7 millions de touristes étrangers

Plus en détail

Rôle des PME dans l économie ivoirienne

Rôle des PME dans l économie ivoirienne MINISTÈRE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DE LA PROMOTION DES PME RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION DISCIPLINE - TRAVAIL Rôle des PME dans l économie ivoirienne Présenté par Monsieur Jean-Louis BILLON Ministre

Plus en détail

La Cote des Montres au cœur du marché horloger

La Cote des Montres au cœur du marché horloger La Cote des Montres au cœur du marché horloger Premier showroom horloger sur Internet, lacotedesmontres.com est devenu le rendez-vous incontournable des hommes et des femmes sensibles aux modes, des amateurs

Plus en détail

VENTES PROMOTIONNELLES

VENTES PROMOTIONNELLES VENTES PROMOTIONNELLES 13/04/2012 Elle consiste pour le commerçant à accorder une réduction (rabais, remise ou ristourne) aux consommateurs, sur l'un ou l'autre des articles mis en vente. Une telle pratique

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Rapport de synthèse L impact économique des touristes perdus

Rapport de synthèse L impact économique des touristes perdus Rapport de synthèse L objectif de cette étude était d évaluer la mise en œuvre actuelle des dispositions communes concernant les visas dans l espace Schengen du point de vue de l industrie touristique

Plus en détail

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS»

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» Malgré des prix plus élevés, les ventes de produits «verts» en France devraient augmenter de 105%, de 10,6 milliards d euros en 2009 à 21,7

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

Le consommateur de services touristiques... qui est-il? 5 e Café de l Europe - Spa Dimanche 8 juin 2014

Le consommateur de services touristiques... qui est-il? 5 e Café de l Europe - Spa Dimanche 8 juin 2014 Le consommateur de services touristiques... qui est-il? 5 e Café de l Europe - Spa Dimanche 8 juin 2014 Le touriste est aujourd hui avant tout Un internaute... Un acheteur en ligne! 2 Quelques chiffres...

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

L encadrement juridique d un site de commerce électronique

L encadrement juridique d un site de commerce électronique L encadrement juridique d un site de commerce électronique Avant s intéresser précisément au cadre juridique de la vente en ligne, nous devons nous interroger sur la capacité juridique des OT et CDT à

Plus en détail

Les rendez-vous Numérique 14

Les rendez-vous Numérique 14 Les rendez-vous Numérique 14 Ben Chams - Fotolia Programme d actions avec le soutien du FRED (Fonds pour les REstructurations de la Défense) dans le cadre du PLR (Plan Local de Redynamisation) d Angers

Plus en détail

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Présentation Presse Collectif des Plateformes d Affiliation #CPA_Affiliation Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Qui sommes-nous? Le CPA regroupe les 7 principaux acteurs du marché : Représentant

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE ENTRE : Le Département de la Vendée, représenté par le Président du Conseil général,

Plus en détail