Les milieux Sinus au Credit Suisse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les milieux Sinus au Credit Suisse"

Transcription

1 Les milieux Sinus au Credit Suisse Dr.Marion Schäfer

2 Table des matières: Introduction Segmentation dans le secteur financier Les milieux Sinus dans le secteur bancaire Critères de détermination des groupes-cibles Applications utiles Avenir: rapport entre groupes-cibles et rentabilité

3 CREDIT SUISSE GROUP: Organisation CREDIT SUISSE GROUP Credit Suisse Financial Services est l un des premiers prestataires de services financiers globaux en Europe et sur d autres marchés sélectionnés. Sous les marques Credit Suisse et Winterthur, il propose aux particuliers et aux entreprises des produits de placement, des services de gestion privée et de conseil financier ainsi que des solutions d assurance et de prévoyance. Private Banking Corporate & Retail Banking Life & Pensions Insurance Credit Suisse First Boston est l'une des principales banques d'investissement dans le monde. Elle offre ses services aux investisseurs institutionnels, aux entreprises, aux organisations gouvernementales et aux particuliers très fortunés. Ses activités comprennent les affaires d'émission, la vente et le négoce de titres, l'investment banking, le private equity, les conseils financiers, la recherche en investissement, le venture capital ainsi que l asset management. Institutional Securities CSFB Financial Services Private Banking: clients dans le monde, collaborateurs Corp.&Retail Banking: > 2 mio. de clients dans le monde, collaborateurs

4 Segmentation dans le secteur financier: Macro-segmentation: Private Banking et Retail Banking, ainsi qu une partie du segment Affluent, critère purement quantitatif (actifs) Micro-segmentation: Prise en compte de données internes, Customer Relationship Management (CRM), regroupement des clients par profil au moyen du data mining Répartition individuelle des clients: Prise en compte de typologies de styles de vie (combinaison de données sociodémographiques avec des données psychographiques) données des milieux Sinus

5 Procédure classique: Private Banking Produit 1 Produit 2 Campagne 1 Campagne 2 Retail Banking Produit 3 Campagne 3 Répartition basée sur la fortune de placement Répartition d après l affinité avec le produit (data mining)

6 Développement de la procédure classique: Private Banking Retail Banking Milieu 1 Milieu 2.. Carte de crédit Banking par Internet Campagnes avec approche ciblée Répartition d après l affinité avec le produit (data mining) Segmentation d après la fortune de placement Segmentation fine en fonction des milieux Sinus

7 Procédure appliquée jusqu ici: Analyse Planification et conception Mise en œuvre Recensement des modèles de milieux Sinus en Suisse Propre recensement des données sur les marchés financiers (questions sur lesbanqueset les assurances) Communication interne/ présentation des principaux résultats Constitution d un groupe de projet avec collaborateurs du Marketing et du Banking Elaboration d un concept et de propositions pour l application des résultats en marketing et en distribution Approbation des directives par le top management Communication interne des directives Surveillance du respect des directives De septembre 2002 à juin 2003 De juin 2003 à octobre 2003 Dès novembre 2003

8 Les milieux Sinus en Suisse 2003: Classe aisée / classe 1 moyenne supérieure Classe moyenne Classe moyenne inférieure / classe populaire Situation sociale 2 3 Orientation générale Sinus A2 Bourgeois conservateurs 9% Sinus A23 Conservateurs aux exigences modestes 10% A Valeurs traditionnelles Accomplissement du devoir, ordre Sinus AB1 Grande bourgeoisie 9% Sinus AB12 Soucieux du statut social 10% Sinus B2 Bourgeoisie moderne 16% Sinus B3 Consommateurs populaires 8% B Modernisme I Hédonisme de la consommation et post-matérialisme Sinus C12 Ambitieux modernes Sinus B12 10% Postmatérialistes 11% Sinus C2 Expérimentalistes 6% Sinus BC23 «Escapistes» 11% Sinus Sociovision 2003 C Modernisme II Patchworking, virtualisation

9 Les milieux Sinus et le secteur bancaire: Exemple: fréquence des relations avec plusieurs banques «Indiquez-moi la ou les banque(s) avec laquelle ou lesquelles vous entretenez une relation» Consommateurs populaires 7% 54 % 21% Bourgeois modernes Ambitieux modernes 12% 42% 11% 38% 30 % 38 % Credit Suisse Banques cantonales Raiffeisen Post-matérialistes 20% 56% 23 % Grande bourgeoisie 16% 42% 36%

10 «Introduction des milieux Sinus en Suisse» Les milieux Sinus et le secteur bancaire Exemple: utilisation variable d un produit selon les milieux «Veuillez m indiquer quels sont, parmi les produits bancaires suivants, ceux que vous avez souscrits ou qui sont à votre disposition» Grande bourgeoisie Post-matérialistes Ambitieux modernes Bourgeois modernes Consommateurs populaires Compte privé Banking par Internet Hypothèque

11 Critères de détermination des groupes-cibles: Etude des milieux pour y déterminer des groupes-cibles principaux et secondaires Groupe-cible principal: Groupe-cible secondaire: objectif stratégique: Milieu social qui s identifie le mieux à la marque Credit Suisse (identification). Critères: milieux présentant le plus haut degré d acceptation pour le CS bon potentiel de se profiler par rapport à la concurrence objectif opérationnel (affaires courantes): Groupe de clients importants pour les affaires bancaires quotidiennes, milieu social gravitant autour du groupe-cible principal * en cours

12 Relation Bancaire: CREDIT SUISSE (Ø 13%) Classe aisée / classe 1 moyenne supérieure Classe moyenne 2 Sinus A2 Bourgeois conservateurs 11% Sinus AB1 Grande bourgeoisie 16% Sinus AB12 Soucieux du statut social 17% Sinus B2 Bourgeoisie moderne 12% Sinus C12 Ambitieux modernes Sinus B12 11% Postmatérialistes 20% Sinus C2 Expérimentalistes 16% Indiquez-moi la ou les banque(s) avec laquelle ou lesquelles vous entretenez une relation. Classe moyenne inférieure / classe populaire Situation sociale 3 Orientation générale Sinus A23 Conservateurs aux exigences modestes 9% A Valeurs traditionnelles Accomplissement du devoir, ordre Sinus B3 Consommateurs populaires 7% B Modernisme Individualisation, épanouissement personnel, bien-être Sinus BC23 Escapistes 10% Sinus Sociovision 2003 C Nouvelle orientation Multi-optionnalité, recherche des expériences, vie de paradoxes = fortement surreprésentés = surreprésentés = moyennement représenté = sous-représentés = fortement sousreprésentés

13 Application aux groupes-cibles: Décisions stratégiques et opérationnelles Niveau stratégique: Niveau opérationnel: Marketing (branding et publicité) Identification avec la marque CS (image) Définition d un marketing mix individuel par groupecible Distribution Description détaillée pour chaque groupecible, pour la distribution/ les conseillers CRM (data mining) Sélection des clients et offre de prestations en fonction de leurs besoins

14 Marketing: les quatre «P» PRODUCT (produits/prestations) Produits de départ (1 re priorité) Produits supplémentaires (2 e priorité) Offre de prestations complémentaires Critères de décision (p. ex. innovations, profil de risque) Service/qualité PLACE (distribution/vente) Canaux de distribution (p. ex. conseil individuel, Internet) Succursales (p. ex. proximité, horaires d ouverture, taille de la succursale) Préférences en matière de conseil (p. ex. lieu, type, contenu, arguments) PRICE (prix/conclusion de contrats) Disposition à accepter le prix/sensibilité au prix Différenciation des prix, p. ex. régionale, périodique, orientée sur les types de clientèle (p. ex. PB vs RB) Combinaison de tarifs PROMOTION (communication) Publicité (p. ex. conception, genre, médias) Sponsoring (p. ex. culturel, sportif) Manifestations pour la clientèle Mailings directs, brochures Relations publiques Soutien à la vente (PLV) Communication par le bouche à oreille Approche ciblée et individualisée de chaque groupe-cible Meilleures possibilités d intéresser et de convaincre le groupe-cible

15 Distribution Connaissance de l appartenance de chaque client à tel ou tel milieu: Socio-démographie (p. ex. âge, régions, formation/profession, revenu) Contexte de vie (p. ex. façon de penser, système de valeurs) Impression visuelle (p. ex. apparence extérieure; style vest.; marques préférées) Habitat (localisation, type de bâtiment, aménagement) Loisirs (p. ex. intérêts culturels et sportifs) Utilisation des médias (presse écrite, radio et télévision) Attitude vis-à-vis des banques, des assurances et de certains produits Résultat «Signalement» concret du groupe-cible prospecté/ identification plus simple Informations complémentaires sur l interlocuteur Approche plus facile de l interlocuteur et de ses besoins/souhaits

16 Customer Relationship Management: Combinaison avec des données internes Combinaison de méthodes qui ont fait leurs preuves avec des informations sur les milieux Sinus: extrapolation des données internes sur la clientèle en vue d approximer la répartition de tous les clients du portefeuille entre les différents milieux Sinus Affinité avec le produit: détermination du groupe-cible sur la base du comportement face au produit (data mining) Approche ciblée des milieux Sinus

17 Illustration: élevé Appartenance au milieu Approcher les clients de façon ciblée, en tenant compte du milieu Sinus faible Probabilité d achat faible élevée SCORE DU PRODUIT

18 Avenir: rapport groupes-cibles rentabilité 1re étape en 2003: (en cours) 2e étape en 2004: (budget approuvé) Rapprochement des données sur les milieux Sinus pour le CS avec les données internes CS (matching) Problème: procédure d approche, pas de résultats significatifs en raison du manque de statistiques Sondage complémentaire auprès de 1000 clients du CS en vue de combiner les indicateurs de milieux Sinus avec les données internes Attribution claire des clients aux différents milieux D où un rapport mieux définissable entre rentabilité et appartenance à tel ou tel milieu

19 Résumé: L application de l étude des milieux Sinus au secteur bancaire révèle que tant l utilisation des produits que l affinité avec les différents établissements financiers varient en fonction du milieu social. Utilisation ciblée de l appartenance aux différents milieux Sinus, p. ex. en matière de: branding et publicité campagnes de mailing direct conseil

Intégration de «Sinus-Milieus» comme instrument de marketing chez smart gmbh

Intégration de «Sinus-Milieus» comme instrument de marketing chez smart gmbh Intégration de «Sinus-Milieus» comme instrument de marketing chez gmbh Beate Wesoly gmbh, Allemagne Le modèle «Sinus-Milieus» comme base de planification systématique des groupes cible chez Sommaire Présentation

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées

Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées Sommaire 1 Objectif... 3 2 Exemple d une analyse de la clientèle fixe... 3 2.2 Matching avec CH-plus Consumer (rapprochement d adresses)...

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

MA Strategy Radar 2011

MA Strategy Radar 2011 MA Strategy Radar: Faciliteur et accélérateur de la prise de décisions stratégiques La REMP publie depuis l automne 2008 l étude MA Strategy Radar, qui vient compléter les études déjà existantes MACH Radar

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir La sélection des valeurs les plus étoilées Investir Quelles valeurs choisir dans la nébuleuse des placements financiers? Comment composer un portefeuille d actifs en préservant le capital et en visant

Plus en détail

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 1 ; www.fede.org NIVEAU BAC+3

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 1 ; www.fede.org NIVEAU BAC+3 Fonctions DEES MARKETING DEESMA Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 1 ; www.fede.org NIVEAU BAC+3 Dans un contexte de forte concurrence, les entreprises doivent réorganiser

Plus en détail

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3

DEES MARKETING DEESMA. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 DEES MARKETING DEESMA Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 Fonction Dans un contexte de forte concurrence, les entreprises doivent réorganiser leur approche

Plus en détail

> imprimés publicitaires. > mailings adressés. > e-mailings

> imprimés publicitaires. > mailings adressés. > e-mailings > imprimés publicitaires > mailings adressés > e-mailings CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché > Ciblage & modalités de diffusion > Géomarketing INFORMATIQUE

Plus en détail

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage,

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage, SYNTHÈSE DU CHAPITRE 11 : LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE. La segmentation. La segmentation de la demande consiste à définir des groupes de clients (des segments de clientèle) ayant des comportements homogènes

Plus en détail

Segmenter le marché et choisir ses cibles

Segmenter le marché et choisir ses cibles Segmenter le marché et choisir ses cibles Objectifs du chapitre Dans ce chapitre, nous répondrons à quatre questions : Quels sont les différents types de segmentation du marché? Comment une entreprise

Plus en détail

Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs

Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs Fondation de placement Winterthur FWi Placements collectifs, avantages collectifs Si vous attachez de l importance à la performance et au conseil d une organisation à but non lucratif La Fondation de placement

Plus en détail

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Le Luxembourg, un centre financier international de premier ordre La place financière luxembourgeoise,

Plus en détail

Medias & Diffusion. Information & Bases de données. Conseil & Support. Fulfillment Management

Medias & Diffusion. Information & Bases de données. Conseil & Support. Fulfillment Management Medias & Diffusion distribution d imprimés et d échantillons envois adressés e-mailings Information & Bases de données location d adresses privées B2C et professionnelles B2B location de fichiers de comportement

Plus en détail

Présentation Asset Management. Andreas Schlatter

Présentation Asset Management. Andreas Schlatter Asset management Confidentiel Présentation Asset Management Andreas Schlatter 12 juin 2012 L Asset Management en tant qu activité Univers de placement Asset Manager en qualité d intermédiaire Investisseur

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Petit trésor deviendra grand.

Petit trésor deviendra grand. Petit trésor deviendra grand. Banque et Caisse d Epargne de l Etat, Luxembourg Etablissement Public Autonome Siège Central : 1, Place de Metz L-2954 Luxembourg BIC : BCEELULL R.C.S. Luxembourg B 30775

Plus en détail

SPECIALISTE EN COMMUNICATION

SPECIALISTE EN COMMUNICATION Spécial: «Meilleures pratiques digitales» SPECIALISTE EN COMMUNICATION Formation professionnelle de Spécialiste en communication, préparant au Brevet fédéral de Planificateur/trice en communication. 1

Plus en détail

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response Conception & réalisation Gestion de données Creating response Creating response Avec pour mot d ordre «Creating response», la société Swiss Direct Marketing SA à Brugg propose ses compétences dans le développement

Plus en détail

Services financiers pour le secteur de la santé. Entreprises

Services financiers pour le secteur de la santé. Entreprises Services financiers pour le secteur de la santé Entreprises Pour une confiance absolue: un partenaire qui parle votre langue Une offre qui s adresse aux: Généralistes Spécialistes Dentistes et centres

Plus en détail

TECHNIQUES DE DISTRIBUTION

TECHNIQUES DE DISTRIBUTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TECHNIQUES

Plus en détail

Vontobel Private Banking. Advisory@Vontobel

Vontobel Private Banking. Advisory@Vontobel Vontobel Private Banking Advisory@Vontobel Notre processus de conseil: innovation et expertise Notre conseil en placement allie le meilleur de deux mondes: une technologie de l information moderne, innovante

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC.

Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC. Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC. À chaque patrimoine familial sa propre histoire. Avec beaucoup de persévérance et de sagacité, vous vous êtes constitué un patrimoine

Plus en détail

2014 fondation BVA Services marketing direct Allmedia.15

2014 fondation BVA Services marketing direct Allmedia.15 BVA marketing direct lettershop & mailings adressés e-solutions imprimés publicitaires vos avantages & objectifs AVANTAGES OBJECTIFS > mesure du retour sur investissement (ROI) > prix de revient bas >

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire _ FR PRIVATE BANKING BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. Private Banking BIL Harmony BIL Harmony est destiné aux investisseurs désirant

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance.

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Avocats et notaires Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Table des matières Table des matières Le Credit Suisse, partenaire financier des avocats

Plus en détail

Des solutions de placement sur mesure.

Des solutions de placement sur mesure. Des solutions de placement sur mesure. Nos packs de prestations sont adaptés à vos besoins et vous garantissent indépendance, transparence et liberté de choix. Sommaire Introduction 3 Vue d ensemble des

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

Fonds de placement garanti PointFutur MC L E N I V E A U D E M A Î T R I S E A B S O L U E

Fonds de placement garanti PointFutur MC L E N I V E A U D E M A Î T R I S E A B S O L U E Fonds de placement garanti PointFutur MC L E N I V E A U D E M A Î T R I S E A B S O L U E Un élan de golf parfait Quand vous réalisez l élan de golf parfait ou atteignez, lors d une autre activité, le

Plus en détail

Planificateur de campagne de publipostage

Planificateur de campagne de publipostage www.postescanada.ca Planificateur de campagne de publipostage Postes Canada 6-640 (11 04) Un guide par étapes pour vous aider à planifier et à créer votre prochaine campagne de publipostage Utilisez votre

Plus en détail

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13 les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés @ -mailing CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché

Plus en détail

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO

Crédit Bureaux. des PME. Alger, le 12 mars 2009 Margherita GALLARELLO Le rôle des Crédit Bureaux pour l accès au crédit des PME 2009 Agenda L activité des Crédit Bureaux Sujets critiques pour les PME Crédit Bureaux: quels avantages pour les PME? Exemple d évaluation Conclusion

Plus en détail

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE

LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE Certificat n QUAL/2008/33149 du 15 décembre 2008 délivré par AFNOR CERTIFICATION LA FIDELISATION DE LA CLIENTELE DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE VOLET 1 : Analyse des comportements et attentes des consommateurs.

Plus en détail

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 22 Novembre 2013 - Valérie Rousvoal Direction Etudes Commerciales Sommaire de la rencontre Présentation de la Caisse d épargne Rhône Alpes Présentation

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

Projet/firme. Adresse de contact. Auteur. Date. UBS et IFJ Institut für Jungunternehmen, Saint-Gall. Copyright

Projet/firme. Adresse de contact. Auteur. Date. UBS et IFJ Institut für Jungunternehmen, Saint-Gall. Copyright Projet/firme Adresse de contact Auteur Date Copyright UBS et IFJ Institut für Jungunternehmen, Saint-Gall UBS & IFJ Institut für Jungunternehmen, St-Gall Le business plan Introduction Le business plan

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs. Gestion de patrimoine de Baloise Group

Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs. Gestion de patrimoine de Baloise Group Baloise Asset Management Protéger et créer des valeurs Gestion de patrimoine de Baloise Group Baloise Asset Management Solidité et succès Depuis plus de 150 ans la Bâloise Assurance gère ses actifs pour

Plus en détail

Placements. Constitution de patrimoine zweiplus Profiter des fonds de placement. Et plus.

Placements. Constitution de patrimoine zweiplus Profiter des fonds de placement. Et plus. Placements Constitution de patrimoine zweiplus Profiter des fonds de placement. Et plus. Unbenannt-3.indd 1 27.1.2009 14:16:17 Uhr Et vous tirez davantage de votre argent. Le conseil en placement de la

Plus en détail

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5 Table des matières Sommaire.................................................................. v Avant-propos et remerciements............................................. 1 Note du traducteur.....................................................

Plus en détail

DEES MARKETING INTERNATIONAL DEESMI. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3

DEES MARKETING INTERNATIONAL DEESMI. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 DEES MARKETING INTERNATIONAL DEESMI Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+3 Fonction Dans un contexte de forte concurrence, les entreprises doivent réorganiser

Plus en détail

Marketing Point de vente

Marketing Point de vente Marketing Point de vente www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION Les 4P «Les fondamentaux du marketing» Toute personne désirant s initier aux principes du marketing Connaître

Plus en détail

Prévoyance. Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux.

Prévoyance. Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux. Prévoyance Envisager l avenir en toute sérénité grâce à nos solutions de prévoyance, assorties d avantages fiscaux. Une fois à la retraite, vous tenez à préserver votre liberté et indépendance. Il importe

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE BUSINESS PLAN. Nom et prénom Adresse Np et ville

VOTRE ENTREPRISE BUSINESS PLAN. Nom et prénom Adresse Np et ville VOTRE ENTREPRISE BUSINESS PLAN Nom et prénom Adresse Np et ville Table des matières 1 ÈRE PARTIE : MANAGEMENT SUMMARY... 4 1. Rappel des activités du projet... 5 1.1. Votre entreprise : présentation...

Plus en détail

Finance durable et microfinance

Finance durable et microfinance Finance durable et microfinance Résultats du sondage fait auprès d investisseurs professionnels de Suisse Romande Janvier 2014 Copyright Symbiotics 2014 1 Table des matières 1. Présentation 3. 2. Messages

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Les outils de communication essentiels pour démarrer. Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII

Les outils de communication essentiels pour démarrer. Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII Les outils de communication essentiels pour démarrer Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII «On ne peut pas ne pas communiquer» Mais Paul WATZLAWICK (Ecole

Plus en détail

Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse

Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse L importance de la place financière suisse Avec ses banques, secteur clé de l économie, la place financière suisse joue un rôle de premier plan

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Les 7 Grandes étapes du Plan de Communication Intégrale. [L Approche Agence]

Les 7 Grandes étapes du Plan de Communication Intégrale. [L Approche Agence] Les 7 Grandes étapes du Plan de Communication Intégrale [L Approche Agence] 1 RESUME Les 7 Grandes étapes de la Démarche du Plan de Communication Intégrale Démarche Agence 1. La Plate-Forme Annonceur :

Plus en détail

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI 2 du marketing Comment intégrer les missions marketing dans les profils de poste transport logistique? Le marketing d études Le marketing stratégique Le marketing produit Le marketing opérationnel et la

Plus en détail

Table des matières PARTIE I : LES FONDAMENTAUX DU MARKETING DIGITAL

Table des matières PARTIE I : LES FONDAMENTAUX DU MARKETING DIGITAL Introduction... IX Auteurs.... XIX Liste des Mini-cas.... XXI Liste des Zoom Recherche.... XXIII Liste Digital marketing insight... XXV Liste des figures... XXVII Liste des tableaux... XXXI PARTIE I :

Plus en détail

Fiches concept SEGMENTATION. 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation

Fiches concept SEGMENTATION. 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation Fiches concept SEGMENTATION 1ère Fiche : Enjeux et principes de la segmentation Un marché est un ensemble de consommateurs (ou de clients) potentiels d un produit tangible ou intangible. La plupart des

Plus en détail

CAMPAIGN MANAGER. La gestion des campagnes. Campaign Manager

CAMPAIGN MANAGER. La gestion des campagnes. Campaign Manager CAMPAIGN MANAGER La gestion des campagnes. Campaign Manager Aperçu de nos prestations. Adresses privéés Adresses professionelles Analyses Mutations d adresses Geomarketing Production de Mailings Sinus

Plus en détail

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Cycle: Licence professionnelle Filière: Technique banques et assurances LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Réalisé par: Mlle Asmae AIT RAI Mlle Ghizlane JALIAD Mlle Hafida EL

Plus en détail

ENTREPRENEURIAT Cours n 6 : Business plan S6 FSR.2013

ENTREPRENEURIAT Cours n 6 : Business plan S6 FSR.2013 ENTREPRENEURIAT Cours n 6 : Business plan S6 FSR.2013 Place du business plan Idée arrêt opportunité arrêt définition du projet arrêt business model arrêt business plan arrêt concrétisation LP -ECE -FSJES

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases LICENCE Sciences de Gestion LICENCE Management Technico-Commercial Objectifs du cours de Marketing Objectif vous initier aux concepts fondamentaux du Marketing

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur

Plus en détail

Dossier de presse. Skandia Investment Advice

Dossier de presse. Skandia Investment Advice Dossier de presse Skandia Investment Advice 1 Sommaire Communiqué de presse... 3 Skandia innove avec un service complet de sélection de fonds et d analyse financière : Skandia Investment Advice... 5 A

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008 Principes d octroi de crédit et rôle des garanties Eric Schneider 25.01.2008 Introduction «Mieux vaut un bon crédit en blanc qu un crédit mal garanti» Vieil adage bancaire Responsabilité Principes d octroi

Plus en détail

maîtriser les processus de communication

maîtriser les processus de communication Les spécialistes en marketing, spécialistes de vente, planificatrices et planificateurs en communication, rédacteurs publicitaires, spécialistes en relations publiques sont des femmes et des hommes qui

Plus en détail

MarKom. «La meilleure des publicités est un client satisfait» Bill Gates. Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024 471 63 22 mail@cvpc.ch www.cvpc.

MarKom. «La meilleure des publicités est un client satisfait» Bill Gates. Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024 471 63 22 mail@cvpc.ch www.cvpc. MarKom «La meilleure des publicités est un client satisfait» Bill Gates Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024 471 63 22 mail@cvpc.ch www.cvpc.ch 1 Le Centre Valaisan de Perfectionnement Continu (CVPC)

Plus en détail

Guide méthodique type communication Partie commune / Profil E (dès l été 2006)

Guide méthodique type communication Partie commune / Profil E (dès l été 2006) 1.7 Idée directrice Communiquer consiste à transférer des contenus à des groupes-cibles déterminés dans le but de les inciter à modifier leurs attitudes et/ou de déclencher des actions. La peut revêtir

Plus en détail

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1

Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 TOOL 2 Pourquoi réaliser une étude de marché? Les entrepreneuriales - soirée Tools 1 Chambre de Métiers et de l Artisanat du Morbihan Intervenante : Florence MOUNIER Conseillère en Développement Économique

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

LES CONNAISSANCES ASSOCIEES

LES CONNAISSANCES ASSOCIEES LES CONNAISSANCES ASSOCIEES F 1 : / / Clas 1.1 Conduite d'un de Compétence générale : C11 Préparer le de 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur -

Plus en détail

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles

Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles Objet : Énonce de la politique de placement, Série Portefeuilles J'ai le plaisir de vous faire parvenir votre énoncé de la politique de placement pour la Série Portefeuilles de revenu. Celui-ci vous servira

Plus en détail

TOP PERSONNEL MANUEL. www.trendstop.be

TOP PERSONNEL MANUEL. www.trendstop.be TOP PERSONNEL MANUEL www.trendstop.be L outil Top Personnel Le Top Personnel vous permet de composer des listes de prospection sur la base des paramètres de votre choix ou de dresser des classements Top

Plus en détail

Banque et identité commerciale

Banque et identité commerciale Cahier d illustrations supplémentaires Hubert Bonin Banque et identité commerciale La Société générale 1864-2014 a Mémos particuliers de la Société Générale «Faire face aux aléas de la vie», «Communiquer

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

Tout sur la Banque WIR

Tout sur la Banque WIR Tout sur la Banque WIR 1 Au service de la classe moyenne et des PME Fondée en 1934, la Banque WIR, dont le siège principal est à Bâle, entend être la partenaire privilégiée de la classe moyenne dans la

Plus en détail

CONCEPT ACTIVE BOND SELECTION. Anticiper l évolution d un marché obligataire en mutation

CONCEPT ACTIVE BOND SELECTION. Anticiper l évolution d un marché obligataire en mutation CONCEPT ACTIVE BOND SELECTION Anticiper l évolution d un marché obligataire en mutation La stratégie Buy-and-hold s est révélée gagnante L objectif d un investisseur en obligations est de bénéficier d

Plus en détail

04/05/2014. L étude de marché

04/05/2014. L étude de marché L étude de marché Définition l étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché. (Environnement, offre, demande, ) Son

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS

MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS Titre inscrit au RNCP, niveau I (NIVEAU BAC+5), JO du 09/08/2014 120 crédits ECTS Délivré en partenariat avec ECORIS Langues d enseignement

Plus en détail

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I CHIFFRES CLÉS GROUPE EXPERTISE OFFRE sommaire s o m m a i r e préambule l avenirsedécideaujourd hui Depuis toujours l immobilier d investissement fait partie

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7 Version i7.7 Sommaire 1 INTRODUCTION... 4 1.1 Proposition de valeur...4 1.2 Détails de la solution...4 2 MODULE PROSPECTION ET VENTE... 6 2.1 Sociétés et Contacts : Informations contextuelles...6 2.2 Parc

Plus en détail

Le développement Commercial

Le développement Commercial Le développement Commercial Mardi LE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL Pour toutes les entreprises... structurées commercialement ou non... ayant ou non une équipe de vendeurs POUR QUI? POUR QUOI? vous désirez:

Plus en détail

Sage CRM Sage CRM.com

Sage CRM Sage CRM.com Sage CRM Solutions Sage CRM Sage CRM.com Parce que vous souhaitez > Développer votre portefeuille de prospects > Entretenir une relation régulière avec vos clients > Disposer d outils pour vous organiser

Plus en détail