Les milieux Sinus au Credit Suisse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les milieux Sinus au Credit Suisse"

Transcription

1 Les milieux Sinus au Credit Suisse Dr.Marion Schäfer

2 Table des matières: Introduction Segmentation dans le secteur financier Les milieux Sinus dans le secteur bancaire Critères de détermination des groupes-cibles Applications utiles Avenir: rapport entre groupes-cibles et rentabilité

3 CREDIT SUISSE GROUP: Organisation CREDIT SUISSE GROUP Credit Suisse Financial Services est l un des premiers prestataires de services financiers globaux en Europe et sur d autres marchés sélectionnés. Sous les marques Credit Suisse et Winterthur, il propose aux particuliers et aux entreprises des produits de placement, des services de gestion privée et de conseil financier ainsi que des solutions d assurance et de prévoyance. Private Banking Corporate & Retail Banking Life & Pensions Insurance Credit Suisse First Boston est l'une des principales banques d'investissement dans le monde. Elle offre ses services aux investisseurs institutionnels, aux entreprises, aux organisations gouvernementales et aux particuliers très fortunés. Ses activités comprennent les affaires d'émission, la vente et le négoce de titres, l'investment banking, le private equity, les conseils financiers, la recherche en investissement, le venture capital ainsi que l asset management. Institutional Securities CSFB Financial Services Private Banking: clients dans le monde, collaborateurs Corp.&Retail Banking: > 2 mio. de clients dans le monde, collaborateurs

4 Segmentation dans le secteur financier: Macro-segmentation: Private Banking et Retail Banking, ainsi qu une partie du segment Affluent, critère purement quantitatif (actifs) Micro-segmentation: Prise en compte de données internes, Customer Relationship Management (CRM), regroupement des clients par profil au moyen du data mining Répartition individuelle des clients: Prise en compte de typologies de styles de vie (combinaison de données sociodémographiques avec des données psychographiques) données des milieux Sinus

5 Procédure classique: Private Banking Produit 1 Produit 2 Campagne 1 Campagne 2 Retail Banking Produit 3 Campagne 3 Répartition basée sur la fortune de placement Répartition d après l affinité avec le produit (data mining)

6 Développement de la procédure classique: Private Banking Retail Banking Milieu 1 Milieu 2.. Carte de crédit Banking par Internet Campagnes avec approche ciblée Répartition d après l affinité avec le produit (data mining) Segmentation d après la fortune de placement Segmentation fine en fonction des milieux Sinus

7 Procédure appliquée jusqu ici: Analyse Planification et conception Mise en œuvre Recensement des modèles de milieux Sinus en Suisse Propre recensement des données sur les marchés financiers (questions sur lesbanqueset les assurances) Communication interne/ présentation des principaux résultats Constitution d un groupe de projet avec collaborateurs du Marketing et du Banking Elaboration d un concept et de propositions pour l application des résultats en marketing et en distribution Approbation des directives par le top management Communication interne des directives Surveillance du respect des directives De septembre 2002 à juin 2003 De juin 2003 à octobre 2003 Dès novembre 2003

8 Les milieux Sinus en Suisse 2003: Classe aisée / classe 1 moyenne supérieure Classe moyenne Classe moyenne inférieure / classe populaire Situation sociale 2 3 Orientation générale Sinus A2 Bourgeois conservateurs 9% Sinus A23 Conservateurs aux exigences modestes 10% A Valeurs traditionnelles Accomplissement du devoir, ordre Sinus AB1 Grande bourgeoisie 9% Sinus AB12 Soucieux du statut social 10% Sinus B2 Bourgeoisie moderne 16% Sinus B3 Consommateurs populaires 8% B Modernisme I Hédonisme de la consommation et post-matérialisme Sinus C12 Ambitieux modernes Sinus B12 10% Postmatérialistes 11% Sinus C2 Expérimentalistes 6% Sinus BC23 «Escapistes» 11% Sinus Sociovision 2003 C Modernisme II Patchworking, virtualisation

9 Les milieux Sinus et le secteur bancaire: Exemple: fréquence des relations avec plusieurs banques «Indiquez-moi la ou les banque(s) avec laquelle ou lesquelles vous entretenez une relation» Consommateurs populaires 7% 54 % 21% Bourgeois modernes Ambitieux modernes 12% 42% 11% 38% 30 % 38 % Credit Suisse Banques cantonales Raiffeisen Post-matérialistes 20% 56% 23 % Grande bourgeoisie 16% 42% 36%

10 «Introduction des milieux Sinus en Suisse» Les milieux Sinus et le secteur bancaire Exemple: utilisation variable d un produit selon les milieux «Veuillez m indiquer quels sont, parmi les produits bancaires suivants, ceux que vous avez souscrits ou qui sont à votre disposition» Grande bourgeoisie Post-matérialistes Ambitieux modernes Bourgeois modernes Consommateurs populaires Compte privé Banking par Internet Hypothèque

11 Critères de détermination des groupes-cibles: Etude des milieux pour y déterminer des groupes-cibles principaux et secondaires Groupe-cible principal: Groupe-cible secondaire: objectif stratégique: Milieu social qui s identifie le mieux à la marque Credit Suisse (identification). Critères: milieux présentant le plus haut degré d acceptation pour le CS bon potentiel de se profiler par rapport à la concurrence objectif opérationnel (affaires courantes): Groupe de clients importants pour les affaires bancaires quotidiennes, milieu social gravitant autour du groupe-cible principal * en cours

12 Relation Bancaire: CREDIT SUISSE (Ø 13%) Classe aisée / classe 1 moyenne supérieure Classe moyenne 2 Sinus A2 Bourgeois conservateurs 11% Sinus AB1 Grande bourgeoisie 16% Sinus AB12 Soucieux du statut social 17% Sinus B2 Bourgeoisie moderne 12% Sinus C12 Ambitieux modernes Sinus B12 11% Postmatérialistes 20% Sinus C2 Expérimentalistes 16% Indiquez-moi la ou les banque(s) avec laquelle ou lesquelles vous entretenez une relation. Classe moyenne inférieure / classe populaire Situation sociale 3 Orientation générale Sinus A23 Conservateurs aux exigences modestes 9% A Valeurs traditionnelles Accomplissement du devoir, ordre Sinus B3 Consommateurs populaires 7% B Modernisme Individualisation, épanouissement personnel, bien-être Sinus BC23 Escapistes 10% Sinus Sociovision 2003 C Nouvelle orientation Multi-optionnalité, recherche des expériences, vie de paradoxes = fortement surreprésentés = surreprésentés = moyennement représenté = sous-représentés = fortement sousreprésentés

13 Application aux groupes-cibles: Décisions stratégiques et opérationnelles Niveau stratégique: Niveau opérationnel: Marketing (branding et publicité) Identification avec la marque CS (image) Définition d un marketing mix individuel par groupecible Distribution Description détaillée pour chaque groupecible, pour la distribution/ les conseillers CRM (data mining) Sélection des clients et offre de prestations en fonction de leurs besoins

14 Marketing: les quatre «P» PRODUCT (produits/prestations) Produits de départ (1 re priorité) Produits supplémentaires (2 e priorité) Offre de prestations complémentaires Critères de décision (p. ex. innovations, profil de risque) Service/qualité PLACE (distribution/vente) Canaux de distribution (p. ex. conseil individuel, Internet) Succursales (p. ex. proximité, horaires d ouverture, taille de la succursale) Préférences en matière de conseil (p. ex. lieu, type, contenu, arguments) PRICE (prix/conclusion de contrats) Disposition à accepter le prix/sensibilité au prix Différenciation des prix, p. ex. régionale, périodique, orientée sur les types de clientèle (p. ex. PB vs RB) Combinaison de tarifs PROMOTION (communication) Publicité (p. ex. conception, genre, médias) Sponsoring (p. ex. culturel, sportif) Manifestations pour la clientèle Mailings directs, brochures Relations publiques Soutien à la vente (PLV) Communication par le bouche à oreille Approche ciblée et individualisée de chaque groupe-cible Meilleures possibilités d intéresser et de convaincre le groupe-cible

15 Distribution Connaissance de l appartenance de chaque client à tel ou tel milieu: Socio-démographie (p. ex. âge, régions, formation/profession, revenu) Contexte de vie (p. ex. façon de penser, système de valeurs) Impression visuelle (p. ex. apparence extérieure; style vest.; marques préférées) Habitat (localisation, type de bâtiment, aménagement) Loisirs (p. ex. intérêts culturels et sportifs) Utilisation des médias (presse écrite, radio et télévision) Attitude vis-à-vis des banques, des assurances et de certains produits Résultat «Signalement» concret du groupe-cible prospecté/ identification plus simple Informations complémentaires sur l interlocuteur Approche plus facile de l interlocuteur et de ses besoins/souhaits

16 Customer Relationship Management: Combinaison avec des données internes Combinaison de méthodes qui ont fait leurs preuves avec des informations sur les milieux Sinus: extrapolation des données internes sur la clientèle en vue d approximer la répartition de tous les clients du portefeuille entre les différents milieux Sinus Affinité avec le produit: détermination du groupe-cible sur la base du comportement face au produit (data mining) Approche ciblée des milieux Sinus

17 Illustration: élevé Appartenance au milieu Approcher les clients de façon ciblée, en tenant compte du milieu Sinus faible Probabilité d achat faible élevée SCORE DU PRODUIT

18 Avenir: rapport groupes-cibles rentabilité 1re étape en 2003: (en cours) 2e étape en 2004: (budget approuvé) Rapprochement des données sur les milieux Sinus pour le CS avec les données internes CS (matching) Problème: procédure d approche, pas de résultats significatifs en raison du manque de statistiques Sondage complémentaire auprès de 1000 clients du CS en vue de combiner les indicateurs de milieux Sinus avec les données internes Attribution claire des clients aux différents milieux D où un rapport mieux définissable entre rentabilité et appartenance à tel ou tel milieu

19 Résumé: L application de l étude des milieux Sinus au secteur bancaire révèle que tant l utilisation des produits que l affinité avec les différents établissements financiers varient en fonction du milieu social. Utilisation ciblée de l appartenance aux différents milieux Sinus, p. ex. en matière de: branding et publicité campagnes de mailing direct conseil

Intégration de «Sinus-Milieus» comme instrument de marketing chez smart gmbh

Intégration de «Sinus-Milieus» comme instrument de marketing chez smart gmbh Intégration de «Sinus-Milieus» comme instrument de marketing chez gmbh Beate Wesoly gmbh, Allemagne Le modèle «Sinus-Milieus» comme base de planification systématique des groupes cible chez Sommaire Présentation

Plus en détail

Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées

Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées Description de l analyse de la clientèle fixe basic adresses privées Sommaire 1 Objectif... 3 2 Exemple d une analyse de la clientèle fixe... 3 2.2 Matching avec CH-plus Consumer (rapprochement d adresses)...

Plus en détail

> imprimés publicitaires. > mailings adressés. > e-mailings

> imprimés publicitaires. > mailings adressés. > e-mailings > imprimés publicitaires > mailings adressés > e-mailings CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché > Ciblage & modalités de diffusion > Géomarketing INFORMATIQUE

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Le Luxembourg, un centre financier international de premier ordre La place financière luxembourgeoise,

Plus en détail

Début des travaux à Sihlcity

Début des travaux à Sihlcity COMMUNIQUÉ DE PRESSE Début des travaux à Sihlcity Un consortium formé par Credit Suisse Asset Management (CSAM) et Swiss Prime Site AG, comme investisseurs et par Karl Steiner SA, en tant que concepteur

Plus en détail

Agenda de la présentation

Agenda de la présentation Le Data Mining Techniques pour exploiter l information Dan Noël 1 Agenda de la présentation Concept de Data Mining ou qu est-ce que le Data Mining Déroulement d un projet de Data Mining Place du Data Mining

Plus en détail

Guide méthodique type communication Partie commune / Profil E (dès l été 2006)

Guide méthodique type communication Partie commune / Profil E (dès l été 2006) 1.7 Idée directrice Communiquer consiste à transférer des contenus à des groupes-cibles déterminés dans le but de les inciter à modifier leurs attitudes et/ou de déclencher des actions. La peut revêtir

Plus en détail

Le Data Mining Techniques pour exploiter l information. Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009

Le Data Mining Techniques pour exploiter l information. Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009 Le Data Mining Techniques pour exploiter l information Auteur : Dan Noël Date : 24.04.2009 Agenda de la présentation du 26.03.2009 Concept de Data Mining ou qu est-ce que le Data Mining Déroulement d un

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

MA Strategy Radar 2011

MA Strategy Radar 2011 MA Strategy Radar: Faciliteur et accélérateur de la prise de décisions stratégiques La REMP publie depuis l automne 2008 l étude MA Strategy Radar, qui vient compléter les études déjà existantes MACH Radar

Plus en détail

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage,

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage, SYNTHÈSE DU CHAPITRE 11 : LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE. La segmentation. La segmentation de la demande consiste à définir des groupes de clients (des segments de clientèle) ayant des comportements homogènes

Plus en détail

Medias & Diffusion. Information & Bases de données. Conseil & Support. Fulfillment Management

Medias & Diffusion. Information & Bases de données. Conseil & Support. Fulfillment Management Medias & Diffusion distribution d imprimés et d échantillons envois adressés e-mailings Information & Bases de données location d adresses privées B2C et professionnelles B2B location de fichiers de comportement

Plus en détail

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance.

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Avocats et notaires Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Table des matières Table des matières Le Credit Suisse, partenaire financier des avocats

Plus en détail

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5

Table des matières. Comment utiliser efficacement cet ouvrage pour en obtenir les meilleurs résultats?... 5 Table des matières Sommaire.................................................................. v Avant-propos et remerciements............................................. 1 Note du traducteur.....................................................

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Marketing social. PPA Mars 2007

Marketing social. PPA Mars 2007 Marketing social PPA Mars 2007 Objectifs Survol des principes du marketing social. VOUS en tant que spécialiste du marketing social. Qu est-ce que le marketing social? Le marketing social est «l utilisation

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la clientèle de l unité commerciale Définir la notion de zone

Plus en détail

Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC.

Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC. Á propos du Wealth Management. Et sur la riche expérience de KBC. À chaque patrimoine familial sa propre histoire. Avec beaucoup de persévérance et de sagacité, vous vous êtes constitué un patrimoine

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION SRC1 2012 Les étapes de la stratégie de communication 1. Objectifs de communication 2. Cibles de communication 3. Principes fondamentaux d une stratégie de communication

Plus en détail

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13 les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés @ -mailing CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché

Plus en détail

TECHNIQUES DE DISTRIBUTION

TECHNIQUES DE DISTRIBUTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TECHNIQUES

Plus en détail

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 22 Novembre 2013 - Valérie Rousvoal Direction Etudes Commerciales Sommaire de la rencontre Présentation de la Caisse d épargne Rhône Alpes Présentation

Plus en détail

2014 fondation BVA Services marketing direct Allmedia.15

2014 fondation BVA Services marketing direct Allmedia.15 BVA marketing direct lettershop & mailings adressés e-solutions imprimés publicitaires vos avantages & objectifs AVANTAGES OBJECTIFS > mesure du retour sur investissement (ROI) > prix de revient bas >

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response Conception & réalisation Gestion de données Creating response Creating response Avec pour mot d ordre «Creating response», la société Swiss Direct Marketing SA à Brugg propose ses compétences dans le développement

Plus en détail

20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel.

20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel. 20 ans de conseil, stratégie et création en VAD et marketing opérationnel. OPTIMISATION DES PERFORMANCES VAD STRATEGIE ET PLANS D ACTION POSITIONNEMENT MARKETING ELABORATION DES PLANS DE CAMPAGNE VAD EXPERTISE

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Groupe Banque Cantonale de Genève Aperçu des services bancaires en matière de financement d entreprises

Groupe Banque Cantonale de Genève Aperçu des services bancaires en matière de financement d entreprises Groupe Banque Cantonale de Genève Aperçu des services bancaires en matière de financement d entreprises Page 1 La mission de la BCGE «Contribuer au développement économique du canton et de la région»*

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

R e l a t i o n s h i p m a n a g e r

R e l a t i o n s h i p m a n a g e r R e l a t i o n s h i p m a n a g e r r é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s j a n v i e r 2 0 0 8 F o n d a t i o n G e n è v e P l a c e F i n a n c i è r e P r é f a c e Le Relationship manager

Plus en détail

PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE

PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE Aurélie Glerum, TRANSP-OR, EPFL Michaël Thémans, TRACE, EPFL Michel Bierlaire, TRANSP-OR, EPFL Congrès annuel e mobile 2013 23 août 2013 PLAN

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Allianz en France, nous connaître de A à Z

Allianz en France, nous connaître de A à Z Allianz en France, nous connaître de A à Z 100 % Allianz, 100 % Clients, 100 % Simple. La nouvelle donne qui prévaut dans l assurance est celle d un consommateur en recherche de proximité et de confiance,

Plus en détail

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Cycle: Licence professionnelle Filière: Technique banques et assurances LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Réalisé par: Mlle Asmae AIT RAI Mlle Ghizlane JALIAD Mlle Hafida EL

Plus en détail

Présentation Asset Management. Andreas Schlatter

Présentation Asset Management. Andreas Schlatter Asset management Confidentiel Présentation Asset Management Andreas Schlatter 12 juin 2012 L Asset Management en tant qu activité Univers de placement Asset Manager en qualité d intermédiaire Investisseur

Plus en détail

Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir

Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir Traduction française en cas de divergence, la version allemande fait foi. Communiqué de presse Berne, le 5 mars 2014 Valiant régularise le passé et se met en condition pour l avenir Bénéfice brut en hausse

Plus en détail

LES FAITS MARQUANTS DU GROUPE 2 e trimestre 2011

LES FAITS MARQUANTS DU GROUPE 2 e trimestre 2011 C1 Direction de la Communication du Groupe LES FAITS MARQUANTS DU GROUPE 2 e trimestre 2011 03/08/2011 _ Vie du Groupe _ Passage avec succès des stress tests 2011 avec un résultat de Core Tier One EBA

Plus en détail

CDC 14 Pack vendre +

CDC 14 Pack vendre + CDC 14 Pack vendre + COMPOSITION DU PACK : Durée : 100 heures, soit 91 heures en collectif et 9 heures en accompagnement individuel. TC 14/1 - Faire connaître son entreprise : 14 heures Objectifs : choisir

Plus en détail

performance commerciale

performance commerciale Logiciel GRC : Un outil au service de la performance commerciale Les Morning du WEB Juin 2014 Intervenant : Eric BLACHE Cabinet COFIJA CADRE EXPERT Eric BLACHE Cabinet COFIJA 35 ans d expérience dans les

Plus en détail

Analyse, modélisation et simulation de la demande pour des véhicules électriques en Suisse

Analyse, modélisation et simulation de la demande pour des véhicules électriques en Suisse Analyse, modélisation et simulation de la demande pour des véhicules électriques en Suisse Dr. Michaël Thémans, Vice-Présidence pour le Transfert de Technologie Directeur Adjoint du Centre de Transport

Plus en détail

Le Credit Suisse Group réalise un bénéfice net de 3,3 milliards de francs au premier semestre 2004

Le Credit Suisse Group réalise un bénéfice net de 3,3 milliards de francs au premier semestre 2004 Media Relations CREDIT SUISSE GROUP Case postale 1 CH-8070 Zurich www.credit-suisse.com Téléphone +41 1 333 88 44 Téléfax +41 1 333 88 77 media.relations@credit-suisse.com Le Credit Suisse Group réalise

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver LE PETIT 2014 RELATION CLIENT Les pratiques clés en 15 fiches Nathalie Houver Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070826-0 Table des matières LA PRÉPARATION DE LA RELATION COMMERCIALE FICHE 1 Acquérir la

Plus en détail

Analyse. Implantation de Great Wall Motor en Suisse. Forte concurrence SWOT. Produits. Morosité du marché automobile et crise économique Opportunités

Analyse. Implantation de Great Wall Motor en Suisse. Forte concurrence SWOT. Produits. Morosité du marché automobile et crise économique Opportunités Sommaire Analyse Proposition de nom Objectifs Cibles communication Stratégie Mesures hors média Choix média Planification de communication Création Production Budget Analyse Implantation de Great Wall

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES

INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES LICENCE: LANGUES, CULTURES ET SOCIETES DU MONDE SPECIALITE : COMMUNICATION INTERCULTURELLE ET LANGUES DU MONDE (CILM) Design graphique et multimédia

Plus en détail

Gestion de la Relation Client (GRC)

Gestion de la Relation Client (GRC) Techniques de DM pour la GRC dans les banques Page 2 I.1 Introduction La gestion de la relation client est devenue un processus essentiel dans les institutions bancaires. Ils essaient toujours d améliorer

Plus en détail

Placements. Constitution de patrimoine zweiplus Profiter des fonds de placement. Et plus.

Placements. Constitution de patrimoine zweiplus Profiter des fonds de placement. Et plus. Placements Constitution de patrimoine zweiplus Profiter des fonds de placement. Et plus. Unbenannt-3.indd 1 27.1.2009 14:16:17 Uhr Et vous tirez davantage de votre argent. Le conseil en placement de la

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

Marketing Point de vente

Marketing Point de vente Marketing Point de vente www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION Les 4P «Les fondamentaux du marketing» Toute personne désirant s initier aux principes du marketing Connaître

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Fund

Wealth & Tax Planning Private Fund Wealth & Tax Planning Private Fund Parties dans un Private Fund Structure simplifiée Structure le Private Fund Mandant = Sponsor Définit le cadre opératif Administrateur Chargé de l évaluation des actifs,

Plus en détail

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs.

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs. Groupe Cornèr Banque Produits et services pour la Clientèle privée Vos valeurs, nos valeurs. Services de base 2 Private Banking 4 Markets 7 Crédits et Commercial 8 Services Cornèronline 9 CornèrTrader

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

NESPRESSO ÉTUDE DE CAS

NESPRESSO ÉTUDE DE CAS NESPRESSO ÉTUDE DE CAS PROBLÉMATIQUE «Comment transformer un produit usuel, le café, en un produit haut de gamme?» PLAN Introduction I Nespresso, une filiale de NESTLÉ au concept novateur II NESPRESSO,

Plus en détail

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI 2 du marketing Comment intégrer les missions marketing dans les profils de poste transport logistique? Le marketing d études Le marketing stratégique Le marketing produit Le marketing opérationnel et la

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING, 2013 ISBN : 978-2-212-55553-0 Sommaire Introduction

Plus en détail

Chap 20 : Les stratégies de communication

Chap 20 : Les stratégies de communication Chap 20 : Les stratégies de communication I. Les bases de la communication A. Les objectifs de la communication B. Les conditions de validité des objectifs Pour être valides, les objectifs de communication

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I CHIFFRES CLÉS GROUPE EXPERTISE OFFRE sommaire s o m m a i r e préambule l avenirsedécideaujourd hui Depuis toujours l immobilier d investissement fait partie

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

Message des associés. En bref

Message des associés. En bref En bref En bref Février 2015 Agir dans l'intérêt de nos clients que nous rencontrons fréquemment afin de rester attentifs à leurs besoins fait partie intégrante des responsabilités que nous assumons en

Plus en détail

LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT

LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT 11 CHAPITRE PREMIER LE MARKETING DIRECT, SUPPORT DU MARKETING CLIENT En moins d un siècle, le marketing direct a profondément évolué. Passant de la commande traditionnelle par courrier à la multiplication

Plus en détail

Gestion conseillée en Banque Privée. présentation d un outil PAMT

Gestion conseillée en Banque Privée. présentation d un outil PAMT Private Banking Practice Coopérons, là où l Homme et la Technologie accomplissent le Changement présentation d un outil PAMT Private Asset Management Tools Private Banking Practice Agenda Clientèle Privée,

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

GfK ROPER CONSUMER STYLES

GfK ROPER CONSUMER STYLES GfK ROPER CONSUMER STYLES Orientation sur les groupes cibles pour une planification marketing stratégique Brochure d information 2014 Instrument Groupes cibles Application marketing Inhomogénéité de la

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

MIFID et la gestion privée. Est-ce que MIFID est l enjeu stratégique 2007 des SGP?

MIFID et la gestion privée. Est-ce que MIFID est l enjeu stratégique 2007 des SGP? MIFID et la gestion privée Club Asset Management CLUB AM N 13 Est-ce que MIFID est l enjeu stratégique 2007 des SGP? 15 mai 2007 Confidentiel Intro MIFID est (enfin) un thème d actualité pour les acteurs

Plus en détail

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable TerzaFondsPlan Pour une prévoyance plus rentable La prévoyance individuelle gagne en importance En Suisse, la prévoyance repose sur le principe des trois piliers: prévoyance étatique, professionnelle et

Plus en détail

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS?

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? Comme de nombreuses TPE et PME, vous ne pouvez pas franchir le pas du recrutement d un collaborateur de direction à plein temps. Ainsi faute de ressources internes en matière

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir La sélection des valeurs les plus étoilées Investir Quelles valeurs choisir dans la nébuleuse des placements financiers? Comment composer un portefeuille d actifs en préservant le capital et en visant

Plus en détail

Examen 2011. Communication intégrée

Examen 2011. Communication intégrée Berufsprüfung für Marketingfachleute mit eidg. Fachausweis Examen prof. pour spécialistes en marketing avec brevet fédéral Esame per l attestato professionale federale di specialista in marketing Examen

Plus en détail

PACK EFFICACITE PROFESSIONNELLE

PACK EFFICACITE PROFESSIONNELLE PACK EFFICACITE PROFESSIONNELLE 3 FORMATIONS POUR RENFORCER VOS COMPETENCES DANS LES METIERS D INTERACTIONS CLIENTS www.cfpelikia.com Programme Module 1 : les fondamentaux de la relation client Module

Plus en détail

Exemples de mise en œuvre d actions de communication, de sensibilisation et de formation auprès des acteurs de la santé humaine et animale.

Exemples de mise en œuvre d actions de communication, de sensibilisation et de formation auprès des acteurs de la santé humaine et animale. Exemples de mise en œuvre d actions de communication, de sensibilisation et de formation auprès des acteurs de la santé humaine et animale. ATELIER N 2 1 Communication de risques Exemple de campagne de

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENTS / FOURNISSEURS. Recherche de clientèle et contact BTS AG PME PMI

GESTION DE LA RELATION CLIENTS / FOURNISSEURS. Recherche de clientèle et contact BTS AG PME PMI GESTION DE LA RELATION CLIENTS / FOURNISSEURS Recherche de clientèle et contact 1 BTS AG PME PMI LA DEMARCHE MERCATIQUE Passer d une logique «produit» à une logique «client» Le client est au centre des

Plus en détail

Guide d'interprétation de votre relevé de compte

Guide d'interprétation de votre relevé de compte Guide d'interprétation de votre relevé de compte Merci d avoir choisi Valeurs mobilières Credential. Nous vous offrons l'accès à un éventail complet d'options d'investissement. Ces options comprennent

Plus en détail

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015 Le marketing suisse à l'heure du Big Data 19 Février 2015 AGENDA 1.Eco système : Gamned! / 1.618 2.Etude «Big Data et Marketing en Suisse romande» 3. Data Digital 4.La connexion des mondes : CRM + digital

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12. Allocation d actifs Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.2013 Contenu Et si on était riche, on ferait quoi? Gestion de fortune 1. Définition des besoins 2. Définition d une stratégie d investissement

Plus en détail

LITHOS Fondation de placement immobilier

LITHOS Fondation de placement immobilier LITHOS Fondation de placement immobilier La Fondation LITHOS est une fondation de placement immobilier suisse, au sens des articles 80 et suivants du Code Civil Suisse, répondant aux exigences de l Office

Plus en détail

Touchez vos cibles! Un service complet par un seul interlocuteur

Touchez vos cibles! Un service complet par un seul interlocuteur Touchez vos cibles! Vous souhaitez établir une relation directe, personnelle et durable avec vos clients? Le marketing direct vise à intégrer le feed-back du consommateur à la communication de sorte à

Plus en détail

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ;

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ; Chap 16 : L élaboration des plans de prospection et de fidélisation I. Le plan de prospection A. Les outils de prospection 1. Le fichier client Le fichier clients est la base de toute prospection réussie.

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business

SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business SAP Solution Brief SAP Business Suite SAP Billing and Revenue Innovation Management Enjeux SAP Billing and Revenue Innovation Management for High-Volume Business Rationalisation du processus de facturation

Plus en détail