L'importance de la petite et moyenne hôtellerie (PMH)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'importance de la petite et moyenne hôtellerie (PMH)"

Transcription

1 L'importance de la petite et moyenne hôtellerie (PMH) Professeur Hansruedi Müller, Institut de recherche pour les loisirs et le tourisme (FIF) Université de Berne Conférence de presse annuelle GastroSuisse du 8 avril 2009 à Zurich 1 Chiffres connus de l'hesta Etablissements hôteliers en Suisse 2007 > Etablissements saisis 5675 > Etablissements ouverts avec 5 chambres ou plus étoile 56 2 étoiles étoiles étoiles étoiles 76 Pas d indications ou pas catégorisés 3291 Questions fondamentales > Qu est-ce qui se cache derrière le chiffre 3200? > Combien d établissements sont commercialement viables? 2

2 Fondamentaux de l'étude PMH > Donneur d'ordre et initiateur: GastroSuisse > 3 modules: 1. Recherche de base sur la PMH 2. Défis et ébauches de solutions 3. Programme d'impulsion > Financement du projet: InnoTour + GastroSuisse > Conception du projet FIF Université de Berne (Prof. Hansruedi Müller) IDT Université de St. Gall (Prof. Chr. Lässer) GastroSuisse (groupe de travail) 3 Module 1: 87% des établissements hôteliers sont des PMH > 4389 hôtels ou 87% sont des PMH Nombre de chambres Nombre d hôtels Petits hôtels de petite taille pp 5 à % Petits hôtels de grande taille pg 11 à % Hôtels moyens de petite taille mp 21 à % Hôtels moyens de grande taille mg 36 à % Grands hôtels de petite taille gp 51 à % Grands hôtels de grande taille gg 101 à 181 4% Total % 4

3 Répartition géographique des établissements hôteliers 52 communes centrales 835 établissements hôteliers (17%) 32% nuitées (hôtels) 152 communes touristiques établ. hôteliers 42% nuitées (hôtels) autres communes établ. hôteliers 26% nuitées (hôtels) En moyenne 19 chambres à la campagne 6

4 PMH totalisant près de 50% des nuitées 7 PMH surtout à la campagne 8

5 De nombreux PMH au taux d'occupation honorable 9 La PMH est avantageuse 10

6 PMH avec un taux plus élevé de clients suisses 11 PMH - plus rarement une classification étoiles 12

7 PMH avec 2 milliards de plus-value directe (40%) En milliers de CHF, calcul d après Rütter + Partner Quels hôtels sont commercialement viables? Situation initiale > Pas toute la PMH a le potentiel de rester compétitive à moyen terme > Eviter le maintien de structures Critères de distinction Un hôtel doit réaliser un taux d occupation des chambres disponibles de 90% dans 1. ses communes environnantes, et/ou 3'200 / 2' sa catégorie de taille et/ou / 3'100 14

8 Sens strict (90%) : 3650 hôtels sont viables dont 3100 de la PMH 15 Conclusion Les quelque établissements de la PMH > représentent 87% des hôtels > génèrent près de 50% des nuitées d hôtel > se trouvent en-dessous de la moyenne par rapport à beaucoup de chiffres clé > petits par leur taille, grands par leur qualité et surtout abordables > sont surtout importants dans les zones rurales > réalisent une plus-value directe de près de 2 milliards de CHF > ne sont pas tous commercialement viables mais: - entre 3'650 (strict) et 4'000 établissements (large) resp. - entre 3'100 (large) et 3'400 PMH (large) sont viables! 16

9 Module 2: principaux défis de la PMH > Institut de la gestion des prestations et du tourisme de l'université de St-Gall, Prof. Christian Lässer > Enquête auprès de la PMH 530 questionnaires exploitables > 3 ateliers regroupant chacun 4 à 6 responsables d'établissement de la PMH 17 Vue d'ensemble de l'évaluation des défis entrepreneuriaux 1. Conception des prestations: qualité, infrastructure, innovation 2. Marchés et clients: communication marketing, distribution, CRM (Customer Relationship Management), vente 3. Collaboratrices/collaborateurs: recrutement, qualification, formation continue, succession 4. Finances: capital propre, crédits, coûts 5. Management: compétences, coopérations, efficacité des processus 18

10 Management: l'utilisation des outils de communication modernes représente le plus grand défi Entwicklung neuer Fähigkeiten und Kompetenzen Nutzung moderner Kommunikationsmöglichkeiten Aufbau von Kooperationen generell Zusammenarbeit in der Destination Gemeinsame Vermarktungsanstrengungen Verbesserung der Effizienz der Prozesse im Betrieb Bewertung (-2=unwichtig bis 2=wichtig) bis 20 Zimmer Zimmer >50 Zimmer 19 Finances: la réduction des coûts fixes et variables représente le plus grand défi Verbesserung der Finanzierungssituation des Betriebs generell Beschaffung von Bankkrediten Beschaffung von Eigenkapital Flexibilisierung der Kostenstruktur Reduktion fixer Kosten Reduktion variabler Kosten Bewertung (-2=unwichtig bis 2=wichtig) bis 20 Zimmer Zimmer >50 Zimmer 20

11 Résultats des ateliers: problèmes divers > Manque de volonté de coopération: verticale et horizontale > Développement du savoir-faire en matière de management > Sous-estimation de la complexité des décisions > Image de certaines professions > Grande fluctuation des collaborateurs > Infrastructure obsolète taille inappropriée > Activité variant selon les saisons et fluctuations des taux d'occupation possibilités de réaction restreintes > Grande dépendance vis-à-vis d'une seule personne > Densité élevée des réglementations 21 Aperçu module 3: programme d'impulsion Lancement d'un programme d'impulsion complet: > Management > Développement de l'offre (étoiles / C / programmes Q, etc.) > Marketing > Conduite des collaborateurs > Financement Principes > Renforcer la prise de conscience en termes de défis > Offrir un soutien pour trouver des solutions individuelles 22

Utilisation des Réseaux Sociaux par les Organisations Touristiques en Suisse

Utilisation des Réseaux Sociaux par les Organisations Touristiques en Suisse Utilisation des Réseaux Sociaux par les Organisations Touristiques en Suisse Résultats d une enquête en ligne de mars 2015 Contenu 1. Résumé 2. Contexte 3. Méthode 4. Résultats 5. Questionnaire 2 1. Résumé

Plus en détail

PRESENTATION INSTITUT DE TOURISME HES-SO VALAIS/WALLIS Comité consultatif de la CVT

PRESENTATION INSTITUT DE TOURISME HES-SO VALAIS/WALLIS Comité consultatif de la CVT PRESENTATION INSTITUT DE TOURISME HES-SO VALAIS/WALLIS Comité consultatif de la CVT DR. MARC SCHNYDER RESPONSABLE INSTITUT DE TOURISME HAUTE ÉCOLE DE GESTION & TOURISME ASTER 30.04.2015 marc.schnyder@hevs.ch

Plus en détail

La SCH - un partenaire pour le futur de l hôtellerie et de l hébergement en Suisse. 2. Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH?

La SCH - un partenaire pour le futur de l hôtellerie et de l hébergement en Suisse. 2. Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH? Société Suisse de Crédit Hôtelier (www.sgh.ch) La SCH - un partenaire pour le futur de l hôtellerie et de l hébergement en Suisse Journée de l Économie Touristique Berne, le 11 mars 2015 Thèmes 1. Vue

Plus en détail

03.02.2015. hotelleriesuisse. compétence, dynamisme, enthousiasme.

03.02.2015. hotelleriesuisse. compétence, dynamisme, enthousiasme. hotelleriesuisse compétence, dynamisme, enthousiasme. Diapositive 2 Contenu Qui sommes-nous? L hôtellerie suisse Notre cœur d activité Nos partenaires Diapositive 3 Notre vision L hôtellerie suisse est

Plus en détail

Formation certifiante Le tourisme. Tout naturellement!

Formation certifiante Le tourisme. Tout naturellement! formation pour le développement durable sanu Postfach, case postale 3132 Dufourstrasse, rue Dufour 18 CH-2500 Biel-Bienne 3 T: +41 (0)32 322 14 33 F: +41 (0)32 322 13 20 sanu@sanu.ch www.sanu.ch Formation

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales

Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales Le secteur touristique dans les Pyrénées Orientales Soirée économique des Délégués Consulaires de la CCI de Perpignan jeudi 30 octobre 2014 Les chiffres clés en 2013 3,8 millions de touristes 4,2 millions

Plus en détail

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr 447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr NOTRE MÉTIER, l hébergement touristique. Le SNRT regroupe l essentiel des exploitants professionnels

Plus en détail

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015 Le marketing suisse à l'heure du Big Data 19 Février 2015 AGENDA 1.Eco système : Gamned! / 1.618 2.Etude «Big Data et Marketing en Suisse romande» 3. Data Digital 4.La connexion des mondes : CRM + digital

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 CONSULTING KPMG Consulting SA La «gestion de la relation client» (ou, en anglais, Customer Relationship Management,

Plus en détail

DOSSIER EXPOSANTS 2016

DOSSIER EXPOSANTS 2016 Genève Mardi 9 février 2016 DOSSIER EXPOSANTS 2016 Early Bird -10 % Actualités 1 salon 1 000 m² 100 exposants & conférenciers 1 000 visiteurs professionnels Conférences thématiques RDV d affaires «Exposez

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

E.M ECOLE DES METIERS

E.M ECOLE DES METIERS TECHNICIEN SPECIALISE EN GESTION HOTELIERE Cette filière est destinée à former des techniciens spécialisés en gestion hôtelière ayant pour mission de participer au contrôle des tâches de réception, restauration,

Plus en détail

PRÉSENTATION D EXTENDAM

PRÉSENTATION D EXTENDAM MANDAT DE GESTION ISF 2015 PRÉSENTATION D EXTENDAM Un métier : l investissement pour compte de tiers Extendam est une société de gestion indépendante qui réalise des investissements pour le compte de clients,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

haute école catégorie économique Bachelier en gestion hôtelière

haute école catégorie économique Bachelier en gestion hôtelière haute école catégorie économique 1 NOS ATOUTS Une Haute Ecole à taille humaine. Un accueil et un suivi personnalisés des étudiants. Des activités pédagogiques (séminaires, visites techniques, voyages culturels,

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

Tableau de bord du tourisme

Tableau de bord du tourisme Tableau de bord du tourisme février 2013 T O U R I S M E Directeur de la publication : Pascal Faure Direction éditoriale : François Magnien Auteurs : Séverine Francastel, Abdel Khiati, Jean-Christophe

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

FIP PATRIMOINE & HÔTEL N 5. Investir dans des PME du SECTEUR HÔTELIER

FIP PATRIMOINE & HÔTEL N 5. Investir dans des PME du SECTEUR HÔTELIER FIP PATRIMOINE & HÔTEL N 5 Investir dans des PME du SECTEUR HÔTELIER Jean-Marc Palhon Président d Extendam Pourquoi investir dans des PME du secteur hôtelier?

Plus en détail

Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique

Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique Résultats d une étude en ligne auprès des membres d hotelleriesuisse en début d année 2010 Roland

Plus en détail

THL News n 20. Juin 2013. Management : Ce qu il faut savoir de la génération Y

THL News n 20. Juin 2013. Management : Ce qu il faut savoir de la génération Y THL News n 20 Juin 2013 Retrouvez toute l actualité sociale, juridique, fiscale et réglementaire des Cafés, Hôtels et Restaurants Votre animateur régional KPMG du Réseau Cafés, Hôtels, Restaurants François

Plus en détail

Etude concernant les DMS («destination management system») dans les organisations touristiques ti en Suisse

Etude concernant les DMS («destination management system») dans les organisations touristiques ti en Suisse Etude concernant les DMS («destination management system») dans les organisations touristiques ti en Suisse Roland Schegg et Michael Fux roland.schegg@hevs.ch / michael.fux@hevs.ch Août 2011 Institut t

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

MEILLEURE OPERATION MARKETING. Programme de fidélisation

MEILLEURE OPERATION MARKETING. Programme de fidélisation MEILLEURE OPERATION MARKETING Programme de fidélisation le Lancement, le nouveau programme de fidélisation des hôtels-restaurants Logis a été lancé le 1 er janvier 2013 dans les 2600 établissements du

Plus en détail

Distribution dans l hôtellerie suisse : Les plates-formes Internet de réservation gagnent davantage de parts de marché en 2010

Distribution dans l hôtellerie suisse : Les plates-formes Internet de réservation gagnent davantage de parts de marché en 2010 Distribution dans l hôtellerie suisse : Les plates-formes Internet de réservation gagnent davantage de parts de marché en 2010 Résultats d une enquête en ligne auprès des membres d hotelleriesuisse en

Plus en détail

4ème Symposium national pour la gestion de la qualité dans le secteur de la santé

4ème Symposium national pour la gestion de la qualité dans le secteur de la santé 4ème Symposium national pour la gestion de la qualité dans le secteur de la santé La gestion de la qualité dans l impasse? 12 Mai 2011 - Auditorium Ettore Rossi, Inselspital, Berne Intervenants: Michael

Plus en détail

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 L inauguration prochaine du nouveau Palais des Congrès (Square) repose la question de la diminution indispensable de la TVA dans l Horeca, particulièrement pour

Plus en détail

dossier saison 2011/2012

dossier saison 2011/2012 dossier saison 2011/2012 GENÈSE DU PROJET L industrie du ski s inscrit dans un univers plus large, le secteur très courtisé des loisirs où interviennent de nombreux opérateurs du monde du voyage, de l

Plus en détail

Procédure et Modalité d admission pour ETUDIER AU MAROC (E.M)

Procédure et Modalité d admission pour ETUDIER AU MAROC (E.M) Procédure et Modalité d admission pour ETUDIER AU MAROC (E.M) Les Filières I-TECHNICIEN SPECIALISE EN GESTION HOTELIERE Cette filière est destinée à former des techniciens spécialisés en gestion hôtelière

Plus en détail

Croissance continue des plates-formes de réservation en ligne

Croissance continue des plates-formes de réservation en ligne Croissance continue des plates-formes de réservation en ligne Résultats d une enquête en ligne sur les canaux de distribution dans l hôtellerie suisse en 2012 Roland Schegg & Michael Fux roland.schegg@hevs.ch

Plus en détail

LABO Spa Consulting. consulting

LABO Spa Consulting. consulting LABO Spa Consulting consulting ALWAYS GIVE MORE TO PEOPLE THAN WHAT THEY EXPECT... Le Bien-Etre, l industrie du futur Près de 96 millions de personnes dans le monde fréquentent régulièrement un spa. Cette

Plus en détail

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE :

Actualités de l orientation AEFE Zone Asie. Visite de Henri FICHTER, Directeur de CIO chargé de mission à l AEFE : Novembre 2009 Orient Asie N 14 Editorial Chers lecteurs, Pour ce numéro 14 d Orient Asie, nous commencerons à nous pencher sur les licences sélectives qu elle préparent ou non à un double diplôme. Ces

Plus en détail

BACHELOR. HES-SO Valais-Wallis rte de la Plaine 2 3960 Sierre +41 27 606 89 11 info@hevs.ch www.hevs.ch

BACHELOR. HES-SO Valais-Wallis rte de la Plaine 2 3960 Sierre +41 27 606 89 11 info@hevs.ch www.hevs.ch BACHELOR HES-SO Valais-Wallis rte de la Plaine 2 3960 Sierre +41 27 606 89 11 info@hevs.ch www.hevs.ch «PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES» TÉMOIGNAGES Gilles DIND Suisse Tourisme, directeur des marchés d Europe

Plus en détail

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Investisseurs institutionnels Conseil en pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Règlement de placement En tant que principal instrument de gestion, le règlement

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

IMPACT DE LA FISCALITÉ ET DES FRAIS DE GARDE DES ENFANTS SUR LE REVENU DISPONIBLE DES PARENTS EXERÇANT UNE ACTIVITÉ LUCRATIVE

IMPACT DE LA FISCALITÉ ET DES FRAIS DE GARDE DES ENFANTS SUR LE REVENU DISPONIBLE DES PARENTS EXERÇANT UNE ACTIVITÉ LUCRATIVE Zurich, le 8 janvier 2014 Dr. Regina Schwegler, Andrea Schultheiss IMPACT DE LA FISCALITÉ ET DES FRAIS DE GARDE DES ENFANTS SUR LE REVENU DISPONIBLE DES PARENTS EXERÇANT UNE ACTIVITÉ LUCRATIVE Sur mandat

Plus en détail

8 Certifications Minergie

8 Certifications Minergie 8 Chapitre 8 Être Minergie, est-ce aussi être «autrement»? Pour de nombreux acteurs du marché immobilier, un label de durabilité devrait s accompagner d une appréciation de la valeur de leur immeuble,

Plus en détail

emotion EVENT informations média Kommunikation, Präsentation, Emotion IM FOKUS Kanton Bern mobilisiert MICE-Kräfte Seite 8

emotion EVENT informations média Kommunikation, Präsentation, Emotion IM FOKUS Kanton Bern mobilisiert MICE-Kräfte Seite 8 EVENT emotion Meetings & Kongresse Events & Messen Technik Business Travel Nr. 2 August 2015 Schweizer Fachmagazin für MICE und Geschäftsreisen Seite 59 Kommunikation, Präsentation, Emotion IM FOKUS Kanton

Plus en détail

Développez votre activité professionnelle avec nous. Les praticiens de l art du private banking

Développez votre activité professionnelle avec nous. Les praticiens de l art du private banking Développez votre activité professionnelle avec nous Les praticiens de l art du private banking 1 Bienvenue chez EFG Fondée en 1995, notre entreprise a enregistré une croissance dynamique record. Jeune

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets

Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets Un projet imaginé par Richter Dahl Rocha & Associés architectes SA 2015/photomontage UNE OFFRE ATTRACTIVE POUR LES HÔTES ET LES HABITANTS

Plus en détail

Cours et filière de formation en management régional 2012 2013

Cours et filière de formation en management régional 2012 2013 Cours et filière de formation en management régional 2012 2013 Description détaillée Qualification supplémentaire en cours d emploi pour les actrices et les acteurs du développement régional L ESSENTIEL

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

la désignation du titre de «technicien diplômé ES»

la désignation du titre de «technicien diplômé ES» Etat des lieux de la désignation du titre de «technicien diplômé ES» Résumé (Management Summary) Avril 2006 Impressum Herausgeber: Bundesamt für Berufsbildung und Technologie BBT Sprachen: Deutsch, Management

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

8. Tourisme d'affaires à Lausanne et dans la région de Montreux-Vevey

8. Tourisme d'affaires à Lausanne et dans la région de Montreux-Vevey T O U R I S M E D ' A F F A I R E S À L A U S A N N E E T D A N S L A R É G I O N D E M O N T R E U X - V E V E Y 187 8. Tourisme d'affaires à Lausanne et dans la région de Montreux-Vevey 8.1 Résultats

Plus en détail

Le nouveau classement

Le nouveau classement Le nouveau classement des hébergements touristiques marchands Comment décrocher les nouvelles étoiles? Edito Un an après la publication de la loi de développement et de modernisation des services touristiques,

Plus en détail

Jalix, intégrateur-conseil en systèmes d information

Jalix, intégrateur-conseil en systèmes d information Jalix est un intégrateur-conseil en systèmes d information spécialisé dans les domaines de : n l infrastructure, n la mise en œuvre de solutions ERP/PGI et CRM, n le pilotage de projets (ERP, CRM, infrastructure),

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

ELCA Forum 2014 BIG DATA

ELCA Forum 2014 BIG DATA ELCA Forum 2014 BIG DATA Jérôme Berthier, Head of Division Christian Nançoz, BI Consultant September 2014 SPEAKER Jérôme Berthier Head of Division Topics: Business Intelligence Data Warehouse Big Data

Plus en détail

GLION EN BREF. Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales

GLION EN BREF. Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales GLION EN BREF Personne de Contact: Addresse: Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales Laureate Hospitality Education Rue du Lac 118, 1815 Clarens Suisse Contacts: Tél

Plus en détail

PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS

PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS Département CRM PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans

Plus en détail

2000 Ans pour la Démocratisation D

2000 Ans pour la Démocratisation D 2000 Ans pour la Démocratisation D du CRM Reto M. Schibli SMARTrms - salesforce.com partner SMARTrms - Reto M. Schibli 30, ch. François-Chavaz CH-1213 Onex / Genève Mobile 078 732 81 74 Email rschibli@smartrms.com

Plus en détail

Le pouvoir des plates-formes de réservation

Le pouvoir des plates-formes de réservation Le pouvoir des plates-formes de réservation Résultats d une enquête en ligne concernant la situation de la distribution et des ventes dans l hôtellerie pour l année 2011 en Allemagne, Autriche et Suisse

Plus en détail

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business

HFVESA. Ecole supérieure assurance (ESA) Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance. Une coopération entre l AFA et AKAD Business HFVESA Höhere Fachschule Versicherung Ecole supérieure assurance Une coopération entre l AFA et AKAD Business Ecole supérieure assurance (ESA) 2 Selon l Office fédéral de la formation professionnelle et

Plus en détail

Disneyland Paris en quelques chiffres

Disneyland Paris en quelques chiffres Disneyland Paris en quelques chiffres Plus de 250 millions de visiteurs depuis 1992 Fréquentation record en 2011 avec 15,6 millions de visiteurs 55 000 emplois générés en France chaque année Première destination

Plus en détail

Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme

Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme Casablanca : ville touristique Supervisé par : Le docteur professeur : Mâati Sadki Un travail élaboré par : BENHMIMOU Nabil

Plus en détail

Des questions en live? @gregguzzo

Des questions en live? @gregguzzo Comment Val Thorens, à travers la mise en place d un écosystème numérique & humain, favorise le service et l expérience client? Des questions en live? @gregguzzo 1 _ CRM, késako? Construire avec ses clients

Plus en détail

Où bien dormir coûte peu!

Où bien dormir coûte peu! Contenu Swiss Budget Hotels se présente... 1 Guide des hôtels: tirage à 100'000 exemplaires... 2 Site internet www.rooms.ch... 3 Site internet de votre hôtel... 4 Système de réservation TOMAS gestion des

Plus en détail

L Agence Marketing de vos Projets

L Agence Marketing de vos Projets L Agence Marketing de vos Projets Présentation 2011 Etudes Marketing & Marketing Direct Pierre Souillard Marketing Manager + 33 (0)6 11 73 06 57 Sommaire Etudes Marketing Marketing Direct L'Agence Marketing

Plus en détail

MASTÈRE SPÉCIALISÉ MANAGEMENT DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE. opening minds, opening worlds. MS accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles LE HAVRE

MASTÈRE SPÉCIALISÉ MANAGEMENT DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE. opening minds, opening worlds. MS accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles LE HAVRE MASTÈRE SPÉCIALISÉ MANAGEMENT DE LA CHAÎNE LOGISTIQUE LE HAVRE MS accrédité par la Conférence des Grandes Ecoles opening minds, opening worlds Objectifs du programme Former des managers capables de gérer

Plus en détail

POLITIQUE DU TOURISME DE LA SUISSE - RAPPORT DE BASE

POLITIQUE DU TOURISME DE LA SUISSE - RAPPORT DE BASE DIRECTION DE LA SCIENCE, DE LA TECHNOLOGIE ET DE L INDUSTRIE POLITIQUE DU TOURISME DE LA SUISSE - RAPPORT DE BASE Juillet 2000 Organisation for Economic Co-operation and Development Organisation de Coopération

Plus en détail

La technologie médicale Une branche-clé pour la Suisse

La technologie médicale Une branche-clé pour la Suisse La technologie médicale Une branche-clé pour la Suisse Sommaire 4 La technologie médicale, une perle de l économie nationale suisse 6 Esprit de pionnier et diversité 8 Un employeur attrayant 10 Forte

Plus en détail

Développement des T.I.C. au service de la promotion et de la valorisation du territoire de La Porte du Hainaut.

Développement des T.I.C. au service de la promotion et de la valorisation du territoire de La Porte du Hainaut. LA ROUMICS DU 6 AVRIL 2006 Sujet de la présentation : Développement des T.I.C. au service de la promotion et de la valorisation du territoire de La Porte du Hainaut. Proximité avec Tournai Proximité avec

Plus en détail

Managed Mobility. Profil d entreprise 2014

Managed Mobility. Profil d entreprise 2014 Managed Mobility Profil d entreprise 2014 Notre vision et mission 2 Vision Le marché de la mobilité évolue - nos clients doivent nous percevoir comme compagnon dans la compréhension d'une mobilité en évolution.

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : novembre 2010 Observatoire d Aintourisme Le marché français Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais Dans cette fiche marché, le Bassin Lyonnais correspond à la

Plus en détail

Marketing, droit, création, achat et vente d une agence de voyages

Marketing, droit, création, achat et vente d une agence de voyages Marketing, droit, création, achat et vente d une agence de voyages Mentions légales Marketing, droit, création, achat et vente d une agence de voyages Première édition octobre 2012 ISBN 978-3-033-03678-9

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable maintenance et environnement pour l'immobilier et l'hotellerie de l Université Paris 6 Pierre et Marie

Plus en détail

WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER

WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER Intercontinental Paris Le Grand Hotel 17 Novembre 2014 CRITERES D EVALUATION MEILLEURE

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Le CRM Simplicité

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Comportement Web des touristes québécois

Comportement Web des touristes québécois Comportement Web des touristes québécois Faits saillants - Mai 2011 Sondage Ipsos Descarie Réseau de veille en tourisme En partenariat avec le ministère du Tourisme du Québec Le sondage concernant le comportement

Plus en détail

30 km/h dans les quartiers résidentiels

30 km/h dans les quartiers résidentiels bfu bpa upi Mb 0206 km/h dans les quartiers résidentiels Le bpa est favorable aux zones dans les rues de quartier. Pourquoi? Les zones à l heure permettent d augmenter la sécurité et la qualité de l habitat

Plus en détail

Pas de médecine sûre sans électricité sûre. Quel est le lien entre électricité et médecine

Pas de médecine sûre sans électricité sûre. Quel est le lien entre électricité et médecine Pas de médecine sûre sans électricité sûre Quel est le lien entre électricité et médecine «L électricité est l une des conditions pour la haute qualité de vie et la bonne santé de la population suisse.»

Plus en détail

Université Africaine des Sciences Sociales Techniques et Médicales. Niamey - NIGER. Liste des formations

Université Africaine des Sciences Sociales Techniques et Médicales. Niamey - NIGER. Liste des formations Université Africaine des Sciences Sociales Techniques et Médicales Niamey - NIGER Liste des formations Année universitaire 2015-2016 2 DEPARTEMENT D ECONOMIE GESTION ET FINANCE Assistant de Direction Assurance

Plus en détail

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel.

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. 2 011 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire. 3 Portrait 4 Comptes annuels

Plus en détail

Bulletin d adhésion 2015 : Valable dès la date d inscription pour 1 an

Bulletin d adhésion 2015 : Valable dès la date d inscription pour 1 an Pack 2015 Hôtels :...50 Membre Référencement mécène : privilégié... dans (montant) nos éditions papier et sur le site internet de l office de tourisme Intégration en priorité de votre établissement dans

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

VOTRE CARTE VACANCES GUIDE. 2 e Edition GUIDE CARTE VACANCES 1

VOTRE CARTE VACANCES GUIDE. 2 e Edition GUIDE CARTE VACANCES 1 VOTRE CARTE VACANCES GUIDE 2 e Edition GUIDE CARTE VACANCES 1 SOMMAIRE Avant-propos 3 Collecter des points vacances 4 Nos clients au service des nouveaux clients 5 Payer avec des chèques vacances 7 Encore

Plus en détail

Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations

Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations Règlement d examen Identification de modules Offres de prestations Examens professionnels supérieurs de logisticiennes / logisticiens du 16.10.2014 Annexe 9.6 Description et objectifs de performance des

Plus en détail

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015 1 Modèle économique de TIGNES 2 SOMMAIRE 1. Les spécificités de la capacité d accueil 2. La fréquentation selon les saisons 3. L activité du domaine skiable 4. Les performances commerciales sur les marchés

Plus en détail

Profil du secteur de l hôtellerie et du tourisme

Profil du secteur de l hôtellerie et du tourisme Hôtellerie Introduction Hôtellerie Profil du secteur de l et du tourisme Par rapport à d autres industries, le secteur du tourisme a l avantage de proposer plus de 400 postes différents. On y trouve aussi

Plus en détail

SPECIALISTE EN MARKETING SPORTIF. Formation professionnelle préparant au Diplôme SAWI de Spécialiste en marketing sportif.

SPECIALISTE EN MARKETING SPORTIF. Formation professionnelle préparant au Diplôme SAWI de Spécialiste en marketing sportif. SPECIALISTE EN MARKETING SPORTIF Formation professionnelle préparant au Diplôme SAWI de Spécialiste en marketing sportif powered by 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs déterminants permettant de choisir

Plus en détail

NOTE SUR L APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR AU REEL ET LES DIFFICULTES LIEES A L INTERPRETATION DU BAREME Mise à jour 15 avril 2008

NOTE SUR L APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR AU REEL ET LES DIFFICULTES LIEES A L INTERPRETATION DU BAREME Mise à jour 15 avril 2008 NOTE SUR L APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR AU REEL ET LES DIFFICULTES LIEES A L INTERPRETATION DU BAREME Mise à jour 15 avril 2008 Note réalisée par le Comité Départemental du Tourisme à l attention des

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

Gérez votre entrepôt de manière innovante. Thierry Gafner, PostLogistics Joël André, Swisslog AG 29 mai 2013

Gérez votre entrepôt de manière innovante. Thierry Gafner, PostLogistics Joël André, Swisslog AG 29 mai 2013 Gérez votre entrepôt de manière innovante Thierry Gafner, PostLogistics Joël André, Swisslog AG 29 mai 2013 Logistique Gérez votre entrepôt de manière innovante Tout est plus facile avec la Poste Thierry

Plus en détail

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles

Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles Cas pratique CADASTRE DES OBSTACLES SUR LE RESEAU DE MOBILITÉ DOUCE La population fait la chasse aux obstacles 10.10.2005 Soutenu par: Mobilservice PRATIQUE c/o beco Economie bernoise Protection contre

Plus en détail

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE + TRAVAILLER EN SUISSE + L ÉCONOMIE L exiguïté de son territoire et le manque de matières premières n ont pas empêché la Suisse d être un état industrialisé dans lequel le

Plus en détail

Les Business Apps sur Business World PME

Les Business Apps sur Business World PME Les Business Apps sur Business World PME Amanda comptabilité et facturation basées sur le Web Amanda propose d un seul tenant d excellentes solutions de l'offre à la facturation et à la comptabilité complète

Plus en détail

Banque de données d offres & carte web interactive d offres

Banque de données d offres & carte web interactive d offres Réseau des parcs suisses Monbijoustrasse 61, 3007 Bern Tel. +41 31 381 10 71; info@paerke.ch; www.paerke.ch Banque de données d offres: a.jordan@paerke.ch Carte web interactive: t.estermann@paerke.ch Feuille

Plus en détail

Documentation pour la conférence de presse concernant le cas des commissions domestiques d interchange pour les cartes de crédit II (KKDMIF II)

Documentation pour la conférence de presse concernant le cas des commissions domestiques d interchange pour les cartes de crédit II (KKDMIF II) Wettbewerbskommission WEKO Commission de la concurrence COMCO Commissione della concorrenza COMCO Competition Commission COMCO Documentation pour la conférence de presse concernant le cas des commissions

Plus en détail