Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?"

Transcription

1 Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre.

2 En 1669, le savant Danois Rasmus Bartholin découvre un phénomène étrange : quand on place un cristal de calcite sur du texte, on voit le texte en double! faculty.kutztown.edu/friehauf/beer/ (oui, oui, c est le bon site) Les deux images du texte ont exactement la même intensité. On appelle ce phénomène la double réfraction ou biréfringence, car la séparation de l image en deux vient du fait que les deux images n ont pas été déviées du même angle par la réfraction en entrant et en sortant de la calcite. Newton, dans ses théories corpusculaires sur la lumière, mentionne que la lumière semble avoir deux aspects différents, un peu comme les deux pôles d un aimant, ce qui amena le terme polarisation de la lumière. La théorie corpusculaire avait alors beaucoup plus de succès pour expliquer la polarisation que la théorie ondulatoire. En jouant avec la forme des particules de lumière, on avait fait une théorie expliquant comment on pouvait avoir deux réfractions différentes dans la calcite selon l orientation de la particule de lumière quand elle entre dans la substance. Ce n était pas parfait, mais c était beaucoup mieux que ce que pouvait faire l autre camp. En effet, les partisans de la théorie ondulatoire ne parvenaient pas du tout à expliquer ce phénomène. C était d ailleurs ce qui gardait la théorie corpusculaire en vie après les succès de la théorie ondulatoire avec l expérience de Young (interférence) et les travaux de Fresnel sur la diffraction. Les partisans de la théorie corpusculaire pouvaient Version La polarisation 2

3 toujours répliquer que seule la théorie corpusculaire fournissait une explication à la polarisation. En 1808, Étienne-Louis Malus découvre qu il y a quelque chose de spécial avec la biréfringence. On avait toujours cru que les deux images issues de la double réfraction de la calcite avaient la même intensité. Malus découvre que ce n est pas vrai pour la lumière qui a fait une réflexion sur une surface avant de passer à travers la calcite. En observant la réflexion de la lumière sur les fenêtres du palais du Luxembourg à Paris à travers un cristal de calcite (ne me demandez pas comment il en est arrivé à faire ça!), il remarque que les deux images faites par la biréfringence de la calcite n ont pas la même intensité. On peut également changer l intensité des deux images l une par rapport à l autre en tournant le cristal et on peut même faire disparaître une des deux images dans des conditions particulières. Cette découverte relance l étude de la polarisation et c est toujours la théorie corpusculaire qui parvint le mieux à expliquer ces phénomènes. En 1816, André-Marie Ampère sort finalement la théorie ondulatoire de l impasse en affirmant qu on pouvait expliquer la polarisation si la lumière était une onde transversale et non pas une onde longitudinale. C était un peu bizarre de proposer cela à l époque. On croyait que la lumière était une onde matérielle, donc que le passage de la lumière faisait vibrer un milieu matériel qu on appelait l éther (qui n a rien à voir avec l éther en chimie). Cette substance devait être présente partout dans l univers, car la lumière peut se propager partout dans l univers. Si on reçoit de la lumière de la galaxie d Andromède, c est qu il devait y avoir de l éther partout entre nous et à galaxie d Andromède. En même temps, cet éther ne devait faire aucune friction. La Terre devait être en mesure de tourner autour du Soleil sans perdre de vitesse à cause de la friction. Si l éther avait fait seulement un peu de friction, la Terre aurait lentement perdu de l énergie et aurait fini sa course dans le Soleil. Cette propriété laissait donc penser que l éther était un fluide et que la lumière devait être une onde longitudinale, car les ondes transversales sont impossibles dans un fluide. En proposant que la lumière soit une onde transversale, cela impliquait donc que l éther devait être rigide. Restait à savoir comment un éther rigide pouvait laisser passer les objets sans qu il y ait la moindre friction C est Augustin Fresnel qui va développer cette idée d onde transversale en Il obtient alors des résultats en accord parfait avec les observations. Le dernier bastion de la théorie corpusculaire venait de tomber, ce qui signifiait la mort de celle-ci et le triomphe de la théorie ondulatoire. Après 1822, on ne trouve plus aucun partisan d importance de la théorie corpusculaire (jusqu à son retour en 1905 à voir plus loin). Un certain malaise resta cependant tout au long du 19 e siècle : comment l éther pouvait-il n offrir aucune résistance tout en étant rigide? Ce problème n embête plus personne aujourd hui, car on s est rendu compte que l éther n existe tout simplement pas. La lumière est une onde électromagnétique et les équations de Maxwell, qui sont les équations de base de l électromagnétisme, prévoient que ces ondes existent et qu elles sont transversales. Version La polarisation 3

4 Interprétation de la polarisation avec la théorie ondulatoire Une onde électromagnétique est une onde de champ électrique et de champ magnétique. Vous avez en rouge le champ électrique et en bleu le champ magnétique. Voici une animation du mouvement de cette onde Ce n est pas une onde mécanique puisque le passage de l onde n entraine pas d oscillations d un milieu et le fait qu elle soit une onde transversale ne veut pas dire que les oscillations du milieu se font perpendiculairement à la direction de propagation de l onde. Une onde électromagnétique amène plutôt une oscillation de champs magnétique et électrique. Elle est transversale, car la direction de ces champs est toujours perpendiculaire à la direction de propagation de l onde. Bien que ces deux champs soient toujours présents et perpendiculaires l un à l autre, nous ne parlerons, dans les sections qui suivent, que du champ électrique de l onde pour simplifier. Avec une onde transversale, nous avons quelque chose qui est impossible avec l onde longitudinale : il y a plusieurs directions possibles pour le champ électrique. On peut voir sur l image suivante différentes directions possibles pour la direction du champ électrique. Version La polarisation 4

5 Dans tous les cas, l oscillation est perpendiculaire à la direction de propagation de l onde, ce qu on doit avoir pour l onde transversale. Comment cela explique-t-il les différentes observations comme la biréfringence? C est que la lumière n interagit pas de la même façon avec la matière selon la direction de l oscillation de l onde. Par exemple, dans certaines substances, l onde qui oscille horizontalement (on dit qu elle est polarisée horizontalement) n ira pas à la même vitesse que l onde qui oscille verticalement (on dit qu elle est polarisée verticalement) parce que l interaction avec la matière est différente. Si la vitesse est différente, alors l indice de réfraction est différent et les deux polarisations auront des réfractions à des angles différents. Séparation en deux composantes principales Il y a cependant une infinité de directions d oscillation possibles. Doit-on toute les considérer pour examiner toutes les possibilités? Bien sûr que non. On peut travailler avec deux directions de polarisation principales (par exemple horizontale et verticale) et séparer toutes les autres en composantes. Par exemple, une polarisation à 45 peut être décomposée en une moitié de polarisation horizontale et une moitié de polarisation verticale. On ne doit donc que connaître comment vont agir les polarisations selon nos axes choisis, les autres étant une combinaison de ces deux polarisations. On peut assez facilement séparer l onde en ses deux composantes selon les axes choisis. Les composantes sont Version La polarisation 5

6 E E = E cosθ 0x 0 = E sinθ 0 y 0 où E 0 est l amplitude de l onde, E 0x est l amplitude de la composante en x, E 0y est l amplitude de la composante en y et θ est l angle entre la direction de la polarisation et l axe des x. Notez qu on pourrait tourner ces axes selon les conditions. On doit cependant toujours avoir des axes perpendiculaires l un à l autre Lumière polarisée et non polarisée On dit que la lumière est polarisée si l oscillation de la lumière se fait dans une seule direction. Généralement, la lumière est composée de plusieurs ondes superposées et dans la lumière polarisée, toutes ces ondes ont la même direction d oscillation. Dans la lumière non polarisée, les différentes ondes qui se superposent dans un faisceau lumineux peuvent avoir n importe quelle direction d oscillation. C est en fait une superposition de toutes les directions d oscillation possibles avec une quantité égale pour chaque direction. Dans la très grande majorité des cas, les sources lumineuses que vous connaissez émettent de la lumière non polarisée. Par exemple, la lumière du Soleil et la lumière émise par des ampoules ne sont pas polarisées. Dans la lumière partiellement polarisée, toutes les directions d oscillations sont présentes, mais il y a une des polarisations qui est plus intense que les autres. Polarisation des ondes radio et micro-ondes Toutes les ondes électromagnétiques peuvent être polarisées. Les ondes servant aux télécommunications sont très souvent polarisées et si on veut les capter avec une antenne en forme de tige, on doit orienter l antenne dans le sens de la polarisation pour obtenir une bonne réception. Version La polarisation 6

7 Avec la bonne orientation, le champ électrique oscille dans le même sens que l antenne. Le champ électrique pourra alors déplacer les charges dans la direction de l antenne et faire un courant dans l antenne. Les polariseurs On peut polariser la lumière avec un filtre qui absorbe la polarisation dans une direction et laisse passer la polarisation dans une autre direction. Ce filtre est un polariseur. Par exemple, dans l image suivante, de la lumière non polarisée arrive sur un tel filtre. On représente souvent cette lumière non polarisée avec plusieurs flèches dirigées dans des directions perpendiculaires à la direction de propagation de l onde pour montrer qu elle est une superposition de toutes les directions d oscillation transversale possibles. Ce polariseur laisse passer la lumière polarisée dans la direction verticale. On indique cela par la grosse double flèche sur le filtre qui montre la direction de polarisation qui pourra passer. Cette direction est l axe de polarisation du polariseur. Par contre, toutes les polarisations perpendiculaires à l axe de polarisation du polariseur sont absorbées. Quand la lumière sort de ce polariseur, il ne reste qu une seule polarisation et on a maintenant de la lumière polarisée dans la direction de l axe de polarisation du polariseur. hyperphysics.phy-astr.gsu.edu/hbase/phyopt/polabs.html Version La polarisation 7

8 Les polariseurs sont composés d une matière faite de très longues molécules tout alignées dans la même direction. Ces molécules absorbent la lumière qui oscille dans une direction, mais elles ne peuvent pas absorber la lumière qui oscille dans l autre direction. On a découvert ce genre de filtre en Lumière non polarisée arrivant sur un filtre On peut toujours séparer la lumière en deux polarisations principales, qu elle soit polarisée ou non. Dans le cas de la lumière non polarisée, les deux composantes ont exactement la même amplitude. On peut choisir un axe dans la direction de l axe de polarisation du filtre et un axe perpendiculaire à l axe de polarisation du filtre. Quand la lumière va passer dans le filtre, la composante perpendiculaire va disparaître et il ne restera que la composante parallèle. On aura ainsi perdu la moitié de la lumière et l intensité de la lumière sera donc divisée par deux à la sortie du filtre. On a donc Lumière non polarisée passant dans un filtre polarisant La lumière est maintenant polarisée dans la direction de l axe de polarisation du filtre. I0 I = 2 où I 0 est l intensité de la lumière avant le passage dans le filtre. Lumière polarisée arrivant sur un filtre On pourrait penser que rien ne va changer si on fait passer de la lumière polarisée dans un filtre polarisant parce que la lumière est déjà polarisée. C est faux puisque la direction de l axe de polarisation du filtre peut être différente de la direction de polarisation de la lumière. Si l axe du filtre et la direction d oscillation de la lumière sont parallèles, alors toute la lumière passera à travers le filtre. otl.curtin.edu.au/events/conferences/tlf/tlf1997/swan.html Si, par contre, l axe est perpendiculaire à la direction d oscillation de l onde, aucune lumière ne va passer. Version La polarisation 8

9 otl.curtin.edu.au/events/conferences/tlf/tlf1997/swan.html L axe du polariseur peut en fait faire n importe quel angle avec la direction de polarisation. Pour connaître la proportion de lumière qui passera alors, il faut séparer la lumière en deux composantes : une composante parallèle à l axe et une composante perpendiculaire à l axe. Seule la composante parallèle va passer. Si l angle entre l axe de polarisation du filtre et la direction d oscillation de l onde est θ, alors la composante parallèle est A = A cosθ 0 Comme l intensité est proportionnelle au carré de l amplitude, on a I = I cos 2 θ 0 De plus, comme le filtre ne laisse passer que la composante de la lumière dans le sens de l axe de polarisation, la lumière qui sort du polariseur est polarisée dans la direction de l axe du polariseur qu elle vient de traverser. Sur la figure suivante, on peut voir que la direction de la polarisation est toujours la même que celle de l axe de polarisation du dernier polariseur traversé. Version La polarisation 9

10 On peut alors résumer ce qui se passe quand la lumière traverse un filtre polarisant Lumière polarisée passant dans un filtre polarisant C est la loi de Malus. La lumière est maintenant polarisée dans la direction de l axe de polarisation du filtre. I = I cos 2 θ 0 où I 0 est l intensité de la lumière avant le passage dans le filtre. Ainsi, si l angle est nul entre les axes, toute la lumière passe. Si l angle est de 90, il n y a plus rien qui passe. C est ce que vous explique Grandpa John et le département de physique et d astronomie de l université de Californie Dans ce vidéo, on en fait un beau tour de magie Exemple De la lumière non polarisée ayant une intensité initiale I i passe à travers 3 polariseurs dont les axes sont orientés tels qu illustrés sur la figure. Quel pourcentage de lumière reste-t-il après que la lumière ait traversé les trois polariseurs? Version La polarisation 10

11 ww.chegg.com/homework-help/questions-and-answers/sheets-polarizing-material-shown-drawing-orientationtransmission-axis-labeled-relative-ve-q Premier polariseur De la lumière non polarisée arrive sur le polariseur. On a donc I Ii = = 0,5I 2 i La lumière est maintenant polarisée dans la direction de l axe du polariseur, donc dans une direction faisant 20 avec la verticale. Deuxième polariseur De la lumière polarisée arrive sur le polariseur. L angle entre l axe du polariseur (30 ) et la direction de polarisation de la lumière (20 ) est = 10. On a donc I = I 0 cos 2 2 0,5Ii cos 10 = 0,485I θ = i La lumière est maintenant polarisée dans la direction de l axe du polariseur, donc dans une direction faisant 30 avec la verticale. Troisième polariseur De la lumière polarisée arrive sur le polariseur. L angle entre l axe du polariseur (50 ) et la direction de polarisation de la lumière (30 ) est = 20. On a donc I I I = I 0 cos 2 2 0, 485Ii cos 20 = 0, 428I θ = i Il ne reste donc que 42,8 % de l intensité de la lumière initiale. Version La polarisation 11

12 Le cinéma en trois dimensions Pour obtenir une image en trois dimensions, il faut que l image reçue par chacun des deux yeux soit légèrement différente. Quand on regarde une image projetée sur un écran, les deux yeux voient la même image et tous les éléments de l image semblent être à la même distance. Pour que chaque œil capte une image différente, on projette sur l écran deux images. L une est en lumière polarisée verticalement et l autre est en lumière polarisée horizontalement. Des filtres polarisants alternent devant le projecteur pour envoyer deux images sur l écran : une est polarisée verticalement, l autre est polarisé horizontalement. news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/ stm Pour qu une seule de ces images se rende à un seul œil, on utilise des lunettes munies de polariseurs. Pour un œil, l axe du polariseur est vertical et seule l image polarisée verticalement peut se rendre à cet œil. Pour l autre œil, l axe de polariseur est horizontal et, ainsi, seule l image polarisée horizontalement peut se rendre à cet œil. Chaque œil reçoit ainsi une image différente. news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/ stm Version La polarisation 12

13 Le principe expliqué ici est effectivement celui utilisé anciennement. Les lunettes ressemblaient alors à celles de la figure de droite. tpe3d-2013.e-monsite.com/pages/3d-polarisundefinede.html Maintenant, on utilise plutôt de la lumière polarisée circulairement. Les lunettes ressemblent alors plutôt à celles de l image de gauche. On n expliquera pas ici ce qu est la polarisation circulaire, mais le principe est passablement identique. michaelaisms.wordpress.com/category/3-d-glasses/ La lumière se réfléchissant sur une surface peut devenir polarisée après une réflexion sur une surface. Pour comprendre pourquoi, on doit examiner comment la lumière est réfléchie par une surface. Quand la lumière interagit avec des particules chargées, il se passe deux choses. Premièrement, le champ électrique oscillant de l onde exerce une force oscillante sur les particules chargées. Cette force oscillante fait osciller les particules chargées dans la direction du champ électrique, donc dans la direction de la polarisation de l onde avec la même fréquence que l onde. skullsinthestars.com/2009/06/06/barkla-shows-that-x-rays-have-polarization-1905/ Version La polarisation 13

14 Ensuite, une particule chargée qui oscille émet des ondes électromagnétiques avec la même fréquence que la fréquence d oscillation de la particule. L onde émise est polarisée dans le sens de l oscillation de la particule. Toutefois, l onde n est pas émise dans toutes les directions. Il y a des ondes émises dans le plan perpendiculaire à l oscillation de la particule, mais il n y en a pas dans la direction de l oscillation de la particule. Examinons maintenant ce qui se passe lors de la réflexion. Prenons un exemple précis pour simplifier le raisonnement : la lumière dans l air se réfléchit et se réfracte en entrant dans l eau. Quand l onde électromagnétique arrive sur l eau, elle fait osciller les particules chargées dans l eau. À leur tour, ces particules qui oscillent émettent une onde électromagnétique. La lumière réfléchie vient entièrement de ces ondes émises par les particules chargées alors que la lumière réfractée est la combinaison de l onde originale et de l onde émise par les particules. Si la lumière qui arrive sur la surface est polarisée parallèlement à la surface (donc perpendiculaire à la en.wikiversity.org/wiki/file:brewsterangle.jpg feuille), les particules du milieu vont également osciller dans cette direction. Comme la direction de l onde réfléchie est Version La polarisation 14

15 perpendiculaire à la direction d oscillation des particules, il y aura de la lumière réfléchie ayant cette polarisation. en.wikiversity.org/wiki/file:brewsterangle.jpg Si la polarisation de la lumière n est pas parallèle à la surface (donc dans le plan de la feuille), alors la situation est bien différente. La lumière fait osciller les particules dans la direction montrée sur la figure quand la lumière est dans l eau. Cette oscillation provoque l émission de lumière, mais il est impossible que ces oscillations fassent de la lumière dans la direction de la réflexion si la lumière réfléchie est dans la même direction que l oscillation des particules. Dans ce cas, il n y aurait pas lumière réfléchie parce que les particules qui oscillent ne peuvent pas faire de la lumière dans cette direction. Comme cette oscillation est perpendiculaire à la direction du rayon réfracté, il n y a pas de lumière réfléchie pour cette polarisation s il y a 90 entre le rayon réfracté et le rayon réfléchi. Ainsi, si on envoie de la lumière non polarisée sur une surface, les deux polarisations seront présentes. Pour savoir ce qui se passe, on a qu à superposer les deux figures des réflexions obtenues pour chaque polarisation. On a alors en.wikiversity.org/wiki/file:brewsterangle.jpg Version La polarisation 15

16 On a les deux polarisations présentes dans la lumière qui arrive sur la surface. Par contre, comme une seule de ces polarisations peut faire la lumière réfléchie, la lumière réfléchie sera polarisée. Les deux polarisations peuvent faire la lumière réfractée et le rayon réfracté n est donc pas polarisé. Il est cependant partiellement polarisé, car une des polarisations est plus forte que l autre. La polarisation qui peut faire de la réflexion a perdu une partie de son intensité lors de la réflexion et il reste donc moins d intensité dans le rayon réfracté que pour la polarisation qui ne fait pas de réfraction. C est donc ainsi qu on peut obtenir, par réflexion, une lumière polarisée à partir d une lumière non polarisée. En résumé, il doit y avoir 90 entre les rayons réfléchi et réfracté pour obtenir de la lumière réfléchie totalement polarisée. On peut trouver cet angle en partant de cette figure. On a n sinθ = n sinθ 1 p 2 2 Puisqu il y a 90 entre les rayons réfracté et réfléchi, on a θ θ = 180 p 2 2 θ = 90 θ p fr.wikipedia.org/wiki/angle_de_brewster Ce qui nous donne n sinθ = n sinθ 1 p p 2 1 p 2 ( θ p ) n sinθ = n sin 90 n sinθ = n cosθ Puisque sin θ /cos θ = tan θ, on a Angle de polarisation ou angle de Brewster n tanθ p = n 2 1 p Version La polarisation 16

17 Exemple Quel est l angle de polarisation de la lumière dans l air se réfléchissant sur l eau? L angle est n tanθ p = n 2 1 1,33 tanθ p = 1 θ = 53,1 p Cela veut dire que la lumière polarisée dans la direction indiquée sur la figure ne fera aucune réflexion sur l eau si l angle d incidence est de 53,1. en.wikiversity.org/wiki/file:brewsterangle.jpg Si l angle d incidence n est pas de 53,1, il y aura de la lumière réfléchie. Plus on s éloigne de l angle de polarisation, plus l intensité de la lumière réfléchie sera importante. On peut très bien voir cet effet avec les images suivantes. Dans cette première image, on peut voir à gauche la scène normalement. À droite, on regarde la même scène avec un filtre polarisant avec un axe vertical. Comme la lumière réfléchie sur le lac est polarisée horizontalement, le filtre bloque cette polarisation. On peut voir que la lumière réfléchie sur le lac est moins intense à droite. Version La polarisation 17

18 Sur l image suivante, on voit la lumière réfléchie sur l automobile sur l image de gauche. Si on prend un filtre polarisant avec un axe horizontal, on bloque la lumière qui s est réfléchie sur les surfaces verticales et qui est maintenant polarisée verticalement. On ne voit plus la lumière réfléchie (image de droite). fotografium.com/bw-55mm-polarize-filtre#.uxyrqvl5pto En fait, la lumière réfléchie est rarement totalement polarisée. Pour que cela arrive, il faut que l angle d incidence soit exactement égal à l angle de polarisation. Mais même si l angle n est pas exactement égal à l angle de polarisation, la polarisation horizontale de la lumière réfléchie est souvent plus forte que l autre composante. On a donc une polarisation partielle. Le filtre va bloquer la polarisation la plus forte et la lumière réfléchie sera donc moins intense avec le filtre. On peut voir ce phénomène avec la figure suivante. On y voit la lumière réfléchie sur un lac à travers un filtre polarisant avec un axe vertical. Version La polarisation 18

19 paraselene.de/cgi/bin?_sid=7e65d76b c35aeec86f67c20bdca7aabd &_bereich=artikel&_aktion=detail&ida rtikel=116150&_sprache=paraselene_englisch On voit au bas de la figure qu il n y a pratiquement pas de lumière réfléchie sur le lac. C est que la lumière provenant de cet endroit arrive sur le lac avec un angle d incidence tout près de l angle de polarisation. La lumière fortement polarisée qui se reflète alors est presque toute bloquée par le filtre polarisant et on ne voit pas de lumière réfléchie. Ailleurs sur le lac, on peut voir la lumière réfléchie. La réflexion qu on voit à ces endroits s est faite avec un angle assez loin de l angle de polarisation. Dans ce cas, la lumière réfléchie n a qu une polarisation très partielle. Même si le filtre bloque la polarisation horizontale, il reste l autre polarisation qui est présente quand l angle d incidence est loin de l angle de polarisation. On voit donc de la lumière réfléchie en provenance de ces endroits. Les lunettes polarisées sont simplement des filtres polarisants avec un axe de polarisation verticale. L effet n est pas spectaculaire avec de la lumière non polarisée : il ne passe que la moitié de la lumière. La lumière est polarisée après le passage dans les lunettes, mais notre œil n est pas sensible à la polarisation, ce qui veut dire qu on ne voit aucune différence entre de la lumière polarisée dans une direction ou dans une autre ou entre de la lumière polarisée et de la lumière non polarisée. Il y aura par contre une différence avec la lumière réfléchie. On vient de voir que la lumière réfléchie est polarisée avec une direction parallèle à la surface. La lumière qui se réfléchit sur un lac ou sur le sol est donc polarisée horizontalement. Avec des lunettes ayant un axe vertical, on bloque cette lumière réfléchie polarisée. La lumière réfléchie est donc fortement atténuée avec les lunettes polarisées. C est ce qu on peut voir dans ce vidéo. Version La polarisation 19

20 La diffusion se produit quand la lumière traverse un gaz. Les particules chargées présentes dans les molécules du gaz entrent alors en oscillation et émettent à leur tour de la lumière. Cette lumière réémise est la lumière diffusée. On peut dire en partant que le résultat n est pas le même pour toutes les longueurs d onde. Plus la longueur d onde est petite, plus il y aura de la lumière diffusée. Si on fait passer de la lumière blanche dans un gaz, il y aura donc beaucoup plus de lumière diffusée pour les petites longueurs d onde, donc du côté bleu du spectre, que pour les grandes longueurs d onde, donc du côté rouge du spectre. La lumière diffusée sera donc bleue. C est pour ça que le ciel est bleu. Quand on regarde le ciel, on voit cette lumière bleue diffusée par les particules dans l atmosphère photonicswiki.org/index.php?title=dispersion_and_scattering_of_light C est également pour ça que le Soleil devient plus rouge au coucher de Soleil. Les petites longueurs d onde ayant été diffusées par l atmosphère, il reste davantage de grandes longueurs d onde dans la lumière provenant du Soleil. Plus la lumière a fait un trajet important dans l atmosphère, plus le rouge gagne en importance. C est au coucher du Soleil que la lumière traverse le plus d atmosphère, c est à ce moment que la lumière est fortement composée de rouge. photonicswiki.org/index.php?title=dispersion_and_scattering_of_light Version La polarisation 20

21 La lumière diffusée est également polarisée. Elle est émise par les oscillations des particules chargées et on a vu que cette lumière est polarisée et ne peut pas exister dans toutes les directions. Ainsi, quand la lumière non polarisée arrive dans un gaz, regardons ce qui arrive avec la lumière diffusée à 90. isites.harvard.edu/fs/docs/icb.topic files/images/polarizationbyscattering002.jpg La lumière polarisée verticalement fait osciller les particules chargées verticalement et il y a de la lumière réémise dans la direction A et aucune lumière dans la direction B. La lumière polarisée horizontalement fait osciller les particules chargées horizontalement et il y a de la lumière réémise dans la direction B et aucune lumière dans la direction A. La lumière dans la direction A est donc polarisée verticalement et la lumière dans la direction B est polarisée horizontalement. Tout ça pour dire que la lumière diffusée à 90 est totalement polarisée. La direction de polarisation est toujours perpendiculaire au rayon initial non polarisé. La lumière diffusée à d autres angles est partiellement polarisée. Plus on s approche de 90, plus la polarisation d une composante est grande par rapport à l autre. Dans l image suivante, on regarde le ciel avec un filtre polarisé. On regarde en fait à 90 de la direction du Soleil. Dans cette direction, on voit la lumière diffusée à 90. En plaçant l axe du polariseur dans la direction du Soleil, on bloque la lumière polarisée perpendiculairement à cette direction, donc la lumière diffusée puisqu elle est polarisée perpendiculairement à la direction du rayon initial. Version La polarisation 21

22 paraselene.de/cgi/bin?_sid=7e65d76b c35aeec86f67c20bdca7aabd &_bereich=artikel&_aktion=detail&ida rtikel=116150&_sprache=paraselene_englisch Toute la bande noire correspond aux endroits où la lumière du ciel est diffusée à 90. Le ciel polarisé permet de faire certains effets en photographie. Avec un filtre polarisant, on peut diminuer fortement l intensité de la lumière du ciel, qui est presque toujours partiellement polarisée, ce qui peut augmenter le contraste avec les nuages qui eux ne font pas de lumière polarisée. L image de gauche est faite sans filtre et l image de droite est obtenue avec un filtre polarisant. Version La polarisation 22

23 forums.steves-digicams.com/newbie-help/ polarizing-filter-necessary.html#b Certaines substances peuvent réagir différemment selon la polarisation de la lumière et l indice de réfraction de la lumière peut être différent selon la polarisation de la lumière. Pour un cristal de calcite, l indice de réfraction est de 1,658 pour une polarisation et de 1,486 pour l autre polarisation. Quand la lumière traverse le cristal, les deux polarisations suivront donc des trajets différents, ce qui va créer deux images en lumière polarisée. tpe-mineraux.e-monsite.com/pages//le-microscope-polarisant.html Version La polarisation 23

24 Avec un filtre polarisant, il est assez facile de voir que les deux images obtenues avec un cristal de calcite sont polarisées. En tournant le filtre, on peut d ailleurs passer d une image à l autre. L étude du passage de la lumière dans des cristaux est d ailleurs assez complexe. Sachez que l indice de réfraction devient en fait une matrice 3 x 3 et qui est possible qu il y ait de la réfraction avec un certain angle, même si l angle d incidence est nul, comme c est le cas sur la figure pour le faisceau polarisé verticalement. Nous n étudierons pas ces cas complexes. Certaines molécules en solution peuvent faire tourner le plan de polarisation de la lumière polarisée. Cette capacité à faire tourner le plan de polarisation s appelle l activité optique et les molécules qui peuvent faire tourner le plan sont des énantiomères. Ici, une substance en solution a fait tourner le plan de polarisation vers la droite quand on regarde la lumière se diriger vers nous. C est donc un énantiomère dextrogyre. Si le plan tourne vers la gauche, c est un énantiomère lévogyre /chemistry/stuff1/EX1/notions/optique.htm Comme l angle de rotation dépend de la concentration de la substance, on peut se servir de la valeur de l angle de rotation pour déterminer la concentration de l énantiomère. Voici une démonstration avec des sucres L activité optique de certaines substances transparentes dépend de la tension dans l objet et de la longueur d onde de la lumière passant à travers l objet. Quand on fait passer de la lumière blanche polarisée à travers ces objets et qu on regarde le tout à travers un filtre polarisant, on peut carrément voir les zones de tensions dans l objet. Version La polarisation 24

25 en.wikipedia.org/wiki/photoelasticity L activité optique est aussi à la base du fonctionnement des affichages à cristaux liquides. Pour faire cet affichage, on place une couche de cristal liquide entre deux polariseurs croisés (qui ont des axes perpendiculaires l un par rapport à l autre). En l absence de champ électrique, les cristaux liquides ont une activité optique. On a utilisé exactement la bonne épaisseur pour que le plan de polarisation tourne de 90. Ainsi quand la lumière arrive à l autre polariseur, elle peut passer. La lumière est ensuite réfléchie sur un miroir, repasse dans le polariseur, dans la couche qui refait tourner le plan de polarisation de 90, et dans l autre polariseur. Puisque la lumière peut ressortir, l affichage est alors plutôt blanc. Version La polarisation 25

26 Quand on applique un champ électrique, les cristaux liquides n ont plus d activité optique. Ainsi, le plan de polarisation de la lumière polarisée qui traverse la couche de cristal liquide n est plus tourné de 90 et la lumière est donc bloquée par le polariseur situé de l autre côté de la couche. Il n y aura donc pas de lumière qui va se rendre au miroir et, ainsi, aucune lumière réfléchie. L affichage sera donc noir. L image qui sort d un affichage à cristaux liquides est donc polarisée, ce que vous pouvez facilement constater en regardant ces écrans avec des lunettes polarisées et en tournant la tête. Vous verrez alors l intensité changer selon l orientation des lunettes par rapport à l écran. Ce vidéo montre bien que la lumière des écrans LCD est effectivement polarisée alors que celle des anciens écrans à tube ne l était pas. Lumière non polarisée passant dans un filtre polarisant La lumière est maintenant polarisée dans la direction de l axe de polarisation du filtre. I0 I = 2 Lumière polarisée passant dans un filtre polarisant La lumière est maintenant polarisée dans la direction de l axe de polarisation du filtre. I = I cos 2 θ 0 Angle de polarisation ou angle de Brewster n tanθ p = n Version La polarisation

27 9.3 Polarisation par absorption 1. Quelle est l intensité de la lumière après qu elle ait traversé ces deux polariseurs? 2. Quelle est l intensité de la lumière après qu elle ait traversé ces trois polariseurs si elle n était pas polarisée au départ? Version La polarisation 27

28 3. Quel doit être l angle du deuxième polariseur pour qu on ait les intensités lumineuses indiquées sur la figure si la lumière n était pas polarisée au départ? Polarisation par réflexion 4. Quel doit être l angle dans cette figure pour que le rayon réfléchi soit totalement polarisé? Version La polarisation 28

29 5. Quel doit être l angle dans cette figure pour que le rayon réfléchi soit totalement polarisé? en.wikipedia.org/wiki/optics 6. De la lumière se réfléchit sur une surface en verre ayant un indice de réfraction de 1,7. Quel est l angle entre la normale et le rayon réfracté si le rayon réfléchi est totalement polarisé? cnx.org/content/m42522/latest/?collection=col11406/latest Version La polarisation 29

30 7. De la lumière arrive à une interface entre deux milieux (et un des milieux n est pas nécessairement de l air). L angle critique pour la réflexion interne est de 48. a) Quel est l angle de polarisation? b) Pourrait-on avoir une réflexion totale totalement polarisée? 9.3 Polarisation par absorption 1. 20,53 W/m² 2. 1,25 W/m² 3. 70,8 9.4 Polarisation par réflexion 4. 57, , ,5 7. b) 36,6 b) Non Version La polarisation 30

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière

TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques vectorielles. Certains systèmes physiques, comme par exemple les lunettes de soleil polarisantes,

Plus en détail

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier.

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. TP : Polarisation Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. I. Rappels sur la polarisation 1. Définition La polarisation

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/ À quelle distance est une voiture quand on commence à distinguer, à l œil nu, qu il y a deux phares à l avant de la voiture? Les deux phares sont distants de 1.5 m. scienceblogs.com/startswithabang/011/0/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Plus en détail

Chapitre 3.10 La polarisation

Chapitre 3.10 La polarisation Chapitre 3. La polarisation La polarisation de l onde électromagnétique La lumière est une onde électromagnétique généralement transersale dont le champ électrique E et le champ magnétique oscillent perpendiculairement

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Questions pour réfléchir : Q. p.10. Une onde de lumière naturelle tombe sur une vitre plate sous un angle de 5 o. Décrivez l état de polarisation du

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

Master 1 Physique----Université de Cergy-Pontoise. Effet Kerr EFFET KERR. B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN

Master 1 Physique----Université de Cergy-Pontoise. Effet Kerr EFFET KERR. B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN EFFET KERR B. AMANA, Ch. RICHTER et O. HECKMANN 1 I-Théorie de l effet Kerr L effet Kerr (1875) est un phénomène électro-optique de biréfringence artificielle. Certains milieux, ordinairement non-biréfringents,

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

POLARISATION DE LA LUMIÈRE

POLARISATION DE LA LUMIÈRE TRAVAUX PRATIQUES POLARISATION DE LA LUMIÈRE Cette séance de travaux pratiques propose quelques expériences sur l étude et la manipulation de la polarisation d un faisceau. Ces expériences se concentrent

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

Polarisation de la lumière

Polarisation de la lumière Polarisation de la lumière lumière polarisée linéairement circulairement Notre œil ne perçoit pas la polarisation de la lumière, contrairement à bcp d animaux (abeilles, pigeons..). 1 Les polariseurs :

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain.

La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain. 3 LES ONDES LUMINEUSES La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain. Caractéristiques : les ondes lumineuses se propagent en ligne droite; lorsqu elles rencontrent un

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Lumière non polarisée : La polarisation est un phénomène provenant du caractère ondulatoire de la lumière. La lumière est une onde, c'est à dire

Plus en détail

Polarisation des ondes lumineuses

Polarisation des ondes lumineuses 1 Cours Sciences Phsiques MP Polarisation des ondes lumineuses L onde lumineuse est caractérisée par deu grandeurs vectorielles : son champ électrique E et son champ magnétique B. Le contete de ce cours

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre VI Polarisation de la lumière Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Dénition 2 Types de polarisation 3 Polariseurs / analyseurs 4 Les lames de

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

TP 1 Polarisation et biréfringence

TP 1 Polarisation et biréfringence TP 1 Polarisation et biréfringence PARTIE THEORIQUE I.1 Filtres polarisants rectilignes : polaroïds et prisme de Glan On utilisera un filtre polarisant soit pour créer une polarisation rectiligne (on appellera

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes

Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Composants et dispositifs Expériences présentées en cours Lunettes 3D devant un écran d ordinateur portable à cristaux liquides non réciprocité entre les deux sens d utilisation des lunettes Propagation

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

PHYSIQUE I. Partie I - Phénomène de polarisation de la lumière

PHYSIQUE I. Partie I - Phénomène de polarisation de la lumière PHYSIQUE I Le problème s intéresse à différents aspects de la polarisation de la lumière Les applications de ces phénomènes sont multiples et les dispositifs associés sont des composants de base dans les

Plus en détail

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir Question O1 Vous mesurez 180 cm, vous vous tenez debout face à un miroir plan dressé verticalement. Quelle doit être la hauteur minimale du miroir pour que vous puissiez vous y voir des pieds à la tête,

Plus en détail

1 Introduction générale : spectre électromagnétique, lumière polarisée

1 Introduction générale : spectre électromagnétique, lumière polarisée Expérience n 12 Polarisation de la lumière Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale:

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

Des lunettes trois D pour le confiseur

Des lunettes trois D pour le confiseur Partie A Des lunettes trois D pour le confiseur La cuisine pour s approprier la polarimétrie Ou comprendre la polarisation de la lumière grâce à la cuisine. Un écran, des lunettes pour connaître les sucres.

Plus en détail

De la lentille au miroir.

De la lentille au miroir. De la lentille au miroir. De la lentille au miroir. Qu est ce qu un objectif, qu il soit réfracteur ou réflecteur? De la lentille au miroir. Qu est ce qu un objectif, qu il soit réfracteur ou réflecteur?

Plus en détail

3 Polarisation. 3.1 Introduction. 3.2 Détection et mesure de la polarisation OPTIQUE 1 OPTIQUE

3 Polarisation. 3.1 Introduction. 3.2 Détection et mesure de la polarisation OPTIQUE 1 OPTIQUE OPTIQUE 1 OPTIQUE 3 Polarisation 3.1 Introduction La théorie n est pas donnée dans ce chapitre. Il vous faudra donc l étudier avant de faire l expérience. References Hecht et Zajac, Optics page 219 Fowles,

Plus en détail

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire TD n 1 Compléments sur les microscopes Les différents types de microscopes photoniques A. Le microscope à fond noir B.Le microscope polarisant C.Le microscope à contraste

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique 1 Rappels théoriques Les états de polarisation de la lumière 1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique Le champ électrique d'une onde plane harmonique en un point M au cours du temps

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4

FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 FSAB1203 Réflexion et réfraction - exercices S4 Les solutions de ces exercices sont reprises sur le site web de FSAB1203. Ne consultez les solutions qu après avoir tenté sérieusement de résoudre l exercice.

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Propriétés optiques Sujet 1

Propriétés optiques Sujet 1 Sujet 1 Thème : retrouver les axes neutres d une lame. On prend du saphir, matériau anisotrope de structure hexagonale. Question 1 : Ce matériau est uniaxe négatif avec l axe optique orienté selon l axe

Plus en détail

Chapitre 3.2 L expérience de Young

Chapitre 3.2 L expérience de Young hapitre 3.2 expérience e Young étalement e l one plane en one sphérique orsqu une one plane subit une iffraction au travers une ouverture, l one pren la forme une one sphérique. orsque l one sphérique

Plus en détail

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles L RMTIN DES IMGES PTIQUES Représentation visuelle du monde et 2 Compétences exigibles au C : Reconnaître une lentille convergente ou divergente par une méthode au choix : par la déviation produite sur

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille Cours 1. Vision d un objet : Un objet ne peut être vu que s il émet de la lumière et que celle-ci pénètre dans l

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

Observatoire astronomique de la Pointe du diable

Observatoire astronomique de la Pointe du diable Observatoire astronomique de la Pointe du diable 2. Le coronographe de Lyot Le coronographe est un système optique assez complexe conçu pour observer les protubérances solaires en réalisant une sorte «d

Plus en détail

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME OPTIQUE GEOMETRIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME «Qui voit la figure humaine correctement? Le photographe, le miroir ou le peintre?» Pablo Picasso I Les objets et

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

TP1 : Ombres et couleurs - Correction

TP1 : Ombres et couleurs - Correction TP1 : Ombres et couleurs - Correction I II II.1 Obtention de lumières colorées à partir de la lumière blanche Mélangeons les lumières colorées Expériences II.1.1 II.1.2 II.2 Utilisation de lumières rouge,

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE I Qu est-ce que la lumière? Historique : théorie ondulatoire et théorie corpusculaire II Aspect ondulatoire Figure 1-1 : (a) Onde plane électromagnétique

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

O3 COULEUR DES OBJETS

O3 COULEUR DES OBJETS O3 COULEUR DES OBJETS Prévoir le résultat de la superposition de lumières colorées et l effet d un ou plusieurs filtres colorés sur une lumière incidente. Utiliser les notions de couleur blanche et de

Plus en détail

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre.

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. Révision physique optique 534 2011-2012 Nom : Groupe : 054534 Physique Révision Optique 2011-2012 1 Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. D'après ce

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Activité Couleur des objets

Activité Couleur des objets Activité Couleur des objets Répondre sur une feuille annexe aux 6 activités en vous aidant des documents. Faites ensuite les exercices correspondants. I. Décomposition de la lumière 1. Décomposition de

Plus en détail

P O L A R I S AT I O N

P O L A R I S AT I O N P O L A R I S AT I O N P o l a r i s e u r d e P r e c i s i o n e n v e r r e Plébiscité par ses utilisateurs Athermiques, ces polariseurs peuvent être exposés à des faisceaux intenses. La monture à bille

Plus en détail

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada Les métamatériaux Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada La science et la technologie ont une soif insatiable de matériaux meilleurs et plus performants qui

Plus en détail

Phénomènes vibratoires et optique

Phénomènes vibratoires et optique Travaux dirigés Phénomènes vibratoires et optique K. F. Ren L3 IUP ME 2015 1 Oscillations 1.1 Etude d un oscillateur harmonique Un oscillateur harmonique est décrit par l équation : u(t) = 0, 4 cos(5πt

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion. LA VISION DES COULEURS La couleur d un objet dépend de la lumière qu il renvoie. 1) La décomposition de la lumière blanche : Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.jpg

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

Chapitre 2. Prospection sismique. 2.1 Sismique-réflexion

Chapitre 2. Prospection sismique. 2.1 Sismique-réflexion Chapitre 2 Prospection sismique La prospection sismique est basée sur la propagation des ondes élastiques dans le sous-sol. Nous avons indiqué dans la section précédente que l on s intéressait essentiellement

Plus en détail

Chapitre 2. Les mécanismes optiques de l œil

Chapitre 2. Les mécanismes optiques de l œil Manuel pages 19 à 34 Choix pédagogiques Les conditions de visibilité d un objet étant posées et la présentation de l œil réalisée, il s agit d étudier maintenant les mécanismes optiques de fonctionnement

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE

IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE IN SITU : ONDES ET VIBRATIONS 1 LUMIÈRE COLORÉE Réalisation : Pierre Bischoff, sous la direction de François Mangenot CNDP d Alsace, 1997 Durée : 04 min 07 s À l aide d expériences filmées et d animations

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Chapitre II-3 La dioptrique

Chapitre II-3 La dioptrique Chapitre II-3 La dioptrique A- Introduction Quelques phénomènes causés par la réfraction de la lumière : quelqu'un dans une piscine semble plus petit... un règle en partie immergée semble brisée... un

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail

E et B sont : Une onde électromagnétique peut être représentée comme la superposition d un champ électrique E et d un champ magnétique B.

E et B sont : Une onde électromagnétique peut être représentée comme la superposition d un champ électrique E et d un champ magnétique B. La polarisation 1 Une onde électromagnétique peut être représentée comme la superposition d un champ électrique E et d un champ magnétique B. E et B sont : perpendiculaires à la direction de propagation;

Plus en détail

Électromagnétisme et Optique Physique

Électromagnétisme et Optique Physique Électromagnétisme et Optique Physique Dr.R.Benallal DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE École Préparatoire en Sciences et Techniques de Tlemcen Physique 4 Fevrier-Juin 2013 Programme du module I Électromagnétisme

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail