TROUBLES DES CONDUITES SEXUELLES. Les Paraphilies

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TROUBLES DES CONDUITES SEXUELLES. Les Paraphilies"

Transcription

1 TROUBLES DES CONDUITES SEXUELLES Les Paraphilies

2 Paraphilie ou Perversion? Le terme de perversion a été abandonné Les classifications des perversions apparaissaient souvent comme des jugements de valeur et aucune ne faisait abstraction de références morales Paraphilie car moins de connotations morales

3 Paraphilie : définition Très difficile de définir la sexualité normale La norme sexuelle est relative, culturelle, dépend de nombreux paramètres sociaux et évolue dans le temps La norme sexuelle évolue avec l individu et lui est propre Paraphilies = sexualités qui peuvent être considérées comme pathologiques, c est-à-dire entrainer une gêne pour le sujet, ne serait-ce que parce que cette sexualité compromet l insertion sociale

4 Différentes paraphilies

5 Différentes paraphilies Exhibitionnisme Fétichisme Frotteurisme Pédophilie Masochisme sexuel Sadisme sexuel Voyeurisme Transvestisme fétichiste Paraphilie non spécifiée

6 Diagnostic DSM deux critères doivent être présent : A. Fantaisie imaginative sexuellement excitante, soit une impulsion sexuelle ou un comportement répété et intense depuis au moins 6 mois B. Provoque une souffrance cliniquement significative ou d une altération d un fonctionnement social professionnel ou dans un autres domaines importants

7 Diagnostic Pédophilie, critères différents : A. idem + impliquant une activité sexuelle avec un enfant pré-pubère (13 ans ou moins) B. Idem C. Le sujet est âgé de 16 ans au moins et a au moins 5 ans de plus que l enfant mentionné en A + type exclusif ou non exclusif

8 8 FETICHISME Utilisation d objets, en général vestimentaires, pour obtenir l excitation sexuelle. L objet peut avoir un rapport avec la sexualité (sousvêtements féminins) ou n avoir aucun rapport (chaussures, bottes, sac).

9 9 TRANSVESTISME Excitation sexuelle obtenue par un homme grâce au port de vêtements féminins. Il n existe pas de troubles parallèles de l identité sexuelle.

10 10 VOYEURISME Excitation sexuelle obtenue par l observation répétée, en cachette, de couples accomplissant un rapport sexuel. Il n existe pas de désir de participer aux ébats en question.

11 11 EXHIBITIONNISME Le sujet prend plaisir à exposer ses organes génitaux devant une personne qu il ne connaît pas, le plus souvent dans un lieu public. Cet acte lui procure une excitation sexuelle intense qui le pousse à se masturber devant sa victime. Cependant il ne cherche pas à engager une relation sexuelle avec elle.

12 12 SADISME Excitation sexuelle intense procurée par la souffrance infligée à son partenaire sexuel. Les souffrances peuvent être corporelles, symboliques, simulées ou réelles, parfois graves voire mortelles. Autres: humiliations morales, injures, menaces. Viol: forme particulière de sadisme, le plus souvent accompli par un homme à l égard d une femme. Autres: viols collectifs, viols homosexuels, viols fémininshomosexuels ou hétérosexuels.

13 13 MASOCHISME L excitation sexuelle est exacerbée par les souffrances qui sont infligées par le partenaire. Les souffrances peuvent-être physiques, ou sous forme d humiliations morales. Le masochiste se met dans ne position d esclave dominé, tout en contrôlant souvent la situation en donnant des ordres à sa partenaire.

14 14 FROTTEURISME L excitation sexuelle est obtenue par l attouchement et les caresses des seins et des fesses des femmes habillées dans des lieux publics.

15 15 PEDOPHILIE L excitation sexuelle, préférentielle et répétée, est obtenue par une relation sexuelle avec un enfant prépubère, garçon ou fille. Acte particulièrement amoral, et d autant plus redouté qu il peut s accompagner de sadisme et d homicide.

16 16 INCESTE Acte sexuel accompli au sein d une même famille, entre frère et sœur ou entre parent et enfant. Le plus fréquent et le plus désigné: inceste père-fille, traditionnellement lié à l alcoolisme, mais peut se réaliser dans tous les milieux. Peut rester secret ou au contraire provoquer une dénonciation et une action en justice.

17 17 ZOOPHILIE Acte sexuel accompli, de façon préférentielle, avec un animal. Il s agit le plus souvent d un animal domestique ou familier: chien, chèvre, cheval.

18 18 NECROPHILIE Le sujet recherche l excitation et la réalisation de l acte sexuel avec des cadavres, plus ou moins frais, dans les morgues ou les cimetières. Perversions qui touchent plus particulièrement ceux qui travaillent dans ces lieux.

19

Les auteurs d agression sexuelle : quand la stigmatisation augmente le risque de récidive

Les auteurs d agression sexuelle : quand la stigmatisation augmente le risque de récidive Les auteurs d agression sexuelle : quand la stigmatisation augmente le risque de récidive XV e Colloque de l Association québécoise pour la réadaptation psychosociale 10 novembre 2010 Francis Laroche,

Plus en détail

LES T ROUBLES DE LA SEXUALITE

LES T ROUBLES DE LA SEXUALITE EOM N.I LES T ROUBLES DE LA SEXUALITE Objectifs : connaître - Aspects généraux des conduites sexuelles. - Les dysfonctions sexuelles chez l homme. - Les DS chez la femme. - Les principales perversions

Plus en détail

Sur les concepts de paraphilie et de perversion. Denise Medico, MA Certificat de sexologie clinique, Université de Genève Février 2006

Sur les concepts de paraphilie et de perversion. Denise Medico, MA Certificat de sexologie clinique, Université de Genève Février 2006 Sur les concepts de paraphilie et de perversion Denise Medico, MA Certificat de sexologie clinique, Université de Genève Février 2006 Les érotismes différents Un motif de consultation? Obligation légale

Plus en détail

Les problèmes sexuels: considérations cliniques

Les problèmes sexuels: considérations cliniques Les problèmes sexuels: considérations cliniques Lisa Henry, B.A., M.A. Sexologue clinicienne et psychothérapeute Membre de l Association des sexologues du Québec Lisa.henry@y2cp.com Psychologues consultants

Plus en détail

Colloque sexe et addictions

Colloque sexe et addictions Colloque sexe et addictions Jeudi 29 septembre 2016 Quand peut-on parler d addiction: addiction au sexe, aux produits? Dr Guillery Xavier CHGR de Rennes Colloque sexe et addictions 1 Objectifs Comprendre

Plus en détail

Psychopathologie de l'inceste

Psychopathologie de l'inceste Psychopathologie de l'inceste Dr B. Thomazeau DSAVS- CH Thuir «L'inceste» 19/11/2014 Montpellier CRIAVS LR 1 L'inceste Comprendre le phénomène incestueux, Comprendre les liens intra familiaux, Comprendre

Plus en détail

La dysphorie de genre. Dr Rupert Lessard, psychiatre

La dysphorie de genre. Dr Rupert Lessard, psychiatre La dysphorie de genre Dr Rupert Lessard, psychiatre Dysphorie de genre chez les enfants A. Non-congruence marquée entre le genre vécu/exprimé par la personne et le genre assigné, d une durée minimale de

Plus en détail

Les paraphilies. BAIS Céline, psychiatre CRIAVS LR Département d urgence et post urgence psychiatrique CHRU de Montpellier

Les paraphilies. BAIS Céline, psychiatre CRIAVS LR Département d urgence et post urgence psychiatrique CHRU de Montpellier Les paraphilies BAIS Céline, psychiatre CRIAVS LR Département d urgence et post urgence psychiatrique CHRU de Montpellier Les paraphilies étymologie : para: àcôtéde philos: amour Plan Les intérêts sexuels/les

Plus en détail

La pédophilie, perversion ou perversion d une d

La pédophilie, perversion ou perversion d une d M DUPUP La pédophilie, p médicalisation d une d perversion ou perversion d une d souffrance? Mathieu LACAMBRE Psychiatre Hospitalier CHRU Montpellier CRIAVS-LR RAVS-LR / DSP US VLM Sommaire Définitions

Plus en détail

Approche psychiatrique des déviances sexuelles

Approche psychiatrique des déviances sexuelles Approche psychiatrique des déviances sexuelles Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong Londres Milan Tokyo Approche psychiatrique des déviances sexuelles Florence Thibaut Plus la science accroît

Plus en détail

Délinquance sexuelle. Définitions : psychiatrique, légale, taxinomique Histoire psychique Voies thérapeutiques La récidive et sa prévention

Délinquance sexuelle. Définitions : psychiatrique, légale, taxinomique Histoire psychique Voies thérapeutiques La récidive et sa prévention Délinquance sexuelle Définitions : psychiatrique, légale, taxinomique Histoire psychique Voies thérapeutiques La récidive et sa prévention Délinquance sexuelle : qualifications légales Mise en danger du

Plus en détail

Contenu du programme «FTSP» Formation en Thérapie Sexuelle Positive. Iv Psalti, Ph.D

Contenu du programme «FTSP» Formation en Thérapie Sexuelle Positive. Iv Psalti, Ph.D Contenu du programme «FTSP» Formation en Thérapie Sexuelle Positive Iv Psalti, Ph.D Module 1. La FTSP et la Sexualité Positive FTSP 1.1. Introduction à la FTSP Psychologie personnelle (estime de soi et

Plus en détail

ADDICTIONS COMPORTEMENTALES. Dr Michel FOUILLET

ADDICTIONS COMPORTEMENTALES. Dr Michel FOUILLET ADDICTIONS COMPORTEMENTALES Dr Michel FOUILLET Addictions comportementales, sans drogues Conduites morbides caractérisées par l assuétude à un comportement avec dommages psychologiques, financiers, familiaux,

Plus en détail

PÉDOPHILIE DU PATHOLOGIQUE TOTAL AU TROUBLE PÉDOPHILIE RÉFORME VERS UN MOUVEMENT DE DÉ-PSYCHIATRISATION? Thiery Favre

PÉDOPHILIE DU PATHOLOGIQUE TOTAL AU TROUBLE PÉDOPHILIE RÉFORME VERS UN MOUVEMENT DE DÉ-PSYCHIATRISATION? Thiery Favre PÉDOPHILIE - D'UN DSM À L'AUTRE - DU PATHOLOGIQUE TOTAL AU TROUBLE PÉDOPHILIE RÉFORME VERS UN MOUVEMENT DE DÉ-PSYCHIATRISATION? Thiery Favre Master en psychanalyse (Univ. Paris 8) Diplôme de conseiller

Plus en détail

VIH / Hépatites. HAMMAMET du 28 au 30 Sept 2017

VIH / Hépatites. HAMMAMET du 28 au 30 Sept 2017 AFRAMED VIH / Hépatites HAMMAMET du 28 au 30 Sept 2017 Introduction Nous sommes dans une société axée sur la performance et l hypersexualisation. Le concept de santé sexuelle est aujourd hui une valeur

Plus en détail

Sexualité normale et ses troubles Q40. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire

Sexualité normale et ses troubles Q40. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire Sexualité normale et ses troubles Q40 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Sexualité au carrefour de la vie Morale, sociale, culturelle et juridique Affective inscrite

Plus en détail

FORMATIONS

FORMATIONS FORMATIONS 2012 2013 ASPECTS JURIDIQUES NOTIONS DE DROIT PENAL GENERAL** Connaître le système juridique français, l organisation judiciaire et pénitentiaire, le processus pénal (de l infraction pénale

Plus en détail

L homosexualité, sexualité normale ou déviation sexuelle?

L homosexualité, sexualité normale ou déviation sexuelle? L homosexualité, sexualité normale ou déviation sexuelle? Tout récemment, le 24 février 2014, l Ouganda a voté une loi réprimant sévèrement l homosexualité. Cela a valu à l Ouganda la suspension des financements

Plus en détail

Date Thème Lecture E 5 / E 17

Date Thème Lecture E 5 / E 17 Date Thème Lecture 6.11.12 Les troubles de la conduite : le corps IV Les tr. moteurs / les tr. somatoformes 13.11.12 Les troubles de la conduite : le corps V Les tr. sexuels 20.11.12 Les troubles de la

Plus en détail

Violence sexuelle et genre: aspects psychosociaux. Dr Aida Sylla Psychiatre, psychothérapeute

Violence sexuelle et genre: aspects psychosociaux. Dr Aida Sylla Psychiatre, psychothérapeute Violence sexuelle et genre: aspects psychosociaux Dr Aida Sylla Psychiatre, psychothérapeute ASSM, Dakar 15-17 décembre 2011 Définitions Violence: négation de l autre, de sa volonté Contexte Dimension

Plus en détail

Les auteurs d infractions à caractère sexuel. B. Gravier Cours SSP,

Les auteurs d infractions à caractère sexuel. B. Gravier Cours SSP, Les auteurs d infractions à caractère sexuel B. Gravier Cours SSP, 24 05 2007 Les auteurs d infractions à caractère sexuel Définitions : psychiatrique, légale, taxinomique Histoire psychique Voies thérapeutiques

Plus en détail

Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à

Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à la Direction de santé publique Agence de la santé et

Plus en détail

Regard psychopathologique sur la pédophiliep

Regard psychopathologique sur la pédophiliep Regard psychopathologique sur la pédophiliep Magali Teillard Dirat, Psychologue clinicienne CRIAVS LR Département d urgence et post urgence psychiatrique CHRU de Montpellier Pédophilie-2013 1 Profils pédophiles

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS STADES DE MATURATION PSYCHIQUE DE L INDIVIDU

LES DIFFÉRENTS STADES DE MATURATION PSYCHIQUE DE L INDIVIDU LES DIFFÉRENTS STADES DE MATURATION PSYCHIQUE DE L INDIVIDU Concept psychanalytique post-freudien : l individu n est pas isolé mais en relation avec l environnement Généralités La succession des différents

Plus en détail

L INCONSCIENT : LES PERVERSIONS SEXUELLES

L INCONSCIENT : LES PERVERSIONS SEXUELLES L INCONSCIENT : LES PERVERSIONS SEXUELLES Sommaire Sommaire...2 I. Résumé :...3 II. Introduction :...3 III. Définitions de la perversion :...4 IV. Les perversions, d un point de vue clinique :...4 V. Les

Plus en détail

CHAPITRE 6: LA THEORIE FREUDIENNE DE LA SEXUALITE

CHAPITRE 6: LA THEORIE FREUDIENNE DE LA SEXUALITE CHAPITRE 6: LA THEORIE FREUDIENNE DE LA SEXUALITE!! Pour lui la vie sexuelle apparaît dès la naissance, et pas seulement à l adolescence ; la sexualité de l enfant revêt un caractère pervers et polymorphe.!

Plus en détail

SEMIOLOGIE EN PSYCHOPATHOLOGIE. La sémiologie des troubles psychiques. UE 2.6 S2 Processus psychopathologiques

SEMIOLOGIE EN PSYCHOPATHOLOGIE. La sémiologie des troubles psychiques. UE 2.6 S2 Processus psychopathologiques SEMIOLOGIE EN PSYCHOPATHOLOGIE La sémiologie des troubles psychiques UE 2.6 S2 Processus psychopathologiques SEMIOLOGIE DES TROUBLES PSYCHIQUES INTRODUCTION Terminologie La question du normal et /ou du

Plus en détail

MINEURS AUTEURS ET/OU VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES

MINEURS AUTEURS ET/OU VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES MINEURS AUTEURS ET/OU VICTIMES DE VIOLENCES SEXUELLES 07 ET 08 Juin 2012 Cindy Prud homme Quel environnement pour l'enfant abuseur et/ou abusé? Entrée dans l'intimité familiale Généralités Touche tous

Plus en détail

La violence à l adolescence ou l agir comme symptôme

La violence à l adolescence ou l agir comme symptôme Santé mentale des jeunes adultes: nous pouvons faire mieux! 6e Colloque interétablissements en psychiatrie et santé mentale La violence à l adolescence ou l agir comme symptôme Olivia QUETIER Psychologue

Plus en détail

Diplôme Universitaire (DU) d étude de la Sexualité Humaine, option Conseil et Education Sexuelle

Diplôme Universitaire (DU) d étude de la Sexualité Humaine, option Conseil et Education Sexuelle Diplôme Universitaire (DU) d étude de la Sexualité Humaine, option Conseil et Education Sexuelle Objectifs de la Formation Le but de la formation est de donner les connaissances théoriques et cliniques

Plus en détail

La maltraitance envers les aînés et les adultes vulnérables ça existe... Ne restons pas silencieux! Ne restons pas silencieux!

La maltraitance envers les aînés et les adultes vulnérables ça existe... Ne restons pas silencieux! Ne restons pas silencieux! La maltraitance envers les aînés et les adultes vulnérables ça existe... Ne restons pas silencieux! Ne restons pas silencieux! La maltraitance envers les aînés et les adultes vulnérables ça existe... Ne

Plus en détail

Adolescence, sexualité, contraception, grossesse. Novembre 2015 D. Roynet

Adolescence, sexualité, contraception, grossesse. Novembre 2015 D. Roynet Adolescence, sexualité, contraception, grossesse Novembre 2015 D. Roynet Santé sexuelle INTEGRATION DES ASPECTS SOMATIQUES, AFFECTIFS, INTELLECTUELS ET SOCIAUX DE L ETRE SEXUE DE FACON A PARVENIR A UN

Plus en détail

LE CORPS Niveau Grande Section maternelle CP

LE CORPS Niveau Grande Section maternelle CP THEME N 1 LE CORPS Niveau Grande Section maternelle CP OBJECTIF GENERAL Favoriser chez l enfant la connaissance, l appropriation et l appréciation de son corps sexué et de son identité sexuelle. OBJECTIFS

Plus en détail

LES DYSFONCTIONS SEXUELLES

LES DYSFONCTIONS SEXUELLES LES DYSFONCTIONS SEXUELLES Les dysfonctions sexuelles 1. Notion de compétence sexuelle 2. Dysfonction sexuelle : principales causes 3. Classification des différents types de dysfonctions sexuelles 4. Dysfonctions

Plus en détail

25 novembre : Journée internationale de la lutte contre les Violences faites aux femmes

25 novembre : Journée internationale de la lutte contre les Violences faites aux femmes 25 novembre : Journée internationale de la lutte contre les Violences faites aux femmes LE POINT SUR LES DERNIERS CHIFFRES ET RAPPEL DE LA LOI DE JUILLET 2010 Marie- Gabrielle CAMPANA- DOUBLET Gouverneure

Plus en détail

Abus sexuels et troubles pelvi périnéaux. L.Wiart

Abus sexuels et troubles pelvi périnéaux. L.Wiart Abus sexuels et troubles pelvi périnéaux L.Wiart Cas clinique 1 Mme D 54 ans : IUE et syndrome d hyperactivité vésicale, constipation, et dyspareunie associées à un sd anxio dépressif avec sentiment de

Plus en détail

DEVENIR HOMME OU FEMME

DEVENIR HOMME OU FEMME DEVENIR HOMME OU FEMME I. Différences entre les deux sexes Nous naissons tous avec un sexe déterminé. Il n y a que deux possibilités et l orient est faite au cours de notre développement au stade d embryon.

Plus en détail

Mise au point. Diagnostic, investigations et prise en charge des hypersexualités pathologiques. Épidémiologie

Mise au point. Diagnostic, investigations et prise en charge des hypersexualités pathologiques. Épidémiologie Diagnostic, investigations et prise en charge des hypersexualités pathologiques S. Louchart*, F. Thibaut* Le terme paraphilie est utilisé pour dénommer les comportements sexuels déviants. Les paraphilies

Plus en détail

«La jalousie» Comment définir la jalousie?

«La jalousie» Comment définir la jalousie? «La jalousie» Comment définir la jalousie? Il est très difficile de donner une définition de la jalousie car il en existe plusieurs sortes, certaines banales et d autres très graves. La littérature atteste

Plus en détail

RAPPORT DE SUIVI DES CAS DES VICTIMES DE VIOLENCE SEXUELLE ET DOMESTIQUE

RAPPORT DE SUIVI DES CAS DES VICTIMES DE VIOLENCE SEXUELLE ET DOMESTIQUE En collaboration avec Agence Régionale d Information sur le SIDA (ARIPS) Réseau des Associations de Solidarité Positive du Congo (RASPC) RAPPORT DE SUIVI DES CAS DES VICTIMES DE VIOLENCE SEXUELLE ET DOMESTIQUE

Plus en détail

VIOLENCES SPÉCIFIQUES FAITES AUX FEMMES Données partielles : Juillet 2009 à Juin 2011

VIOLENCES SPÉCIFIQUES FAITES AUX FEMMES Données partielles : Juillet 2009 à Juin 2011 Concertation Nationale contre les violences faites aux femmes VIOLENCES SPÉCIFIQUES FAITES AUX FEMMES Données partielles : Juillet 2009 à Juin 2011 Méthodologie de la collecte de données La Concertation

Plus en détail

Parlons sexualité. GUIDE PRATIQUE sur la sexualité des usagers du Programme de psychiatrie en déficience intellectuelle

Parlons sexualité. GUIDE PRATIQUE sur la sexualité des usagers du Programme de psychiatrie en déficience intellectuelle Parlons sexualité GUIDE PRATIQUE sur la sexualité des usagers du Programme de psychiatrie en déficience intellectuelle Mise en contexte Des lignes directrices visant à orienter et baliser les interventions

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire de Sexologie(DIUS)

Diplôme Inter-Universitaire de Sexologie(DIUS) Diplôme Inter-Universitaire de Sexologie(DIUS) Objectifs de la Formation Le but de la formation est de donner les connaissances théoriques et cliniques permettant d évaluer, diagnostiquer et prendre en

Plus en détail

Diagnostics différentiels de la. Dysphorie de genre

Diagnostics différentiels de la. Dysphorie de genre Diagnostics différentiels de la Dysphorie de genre DIU Transsexualisme 2016 Dr Sophie BOULON 27 janvier 2016 CH. Charles Perrens, Bordeaux Définition «Phase permettant au médecin d écarter la possibilité

Plus en détail

2 TOI-AFFECTIVITÉ ET SEXUALITÉ Dans la construction de l amour. Différents corps

2 TOI-AFFECTIVITÉ ET SEXUALITÉ Dans la construction de l amour. Différents corps 2 TOI-AFFECTIVITÉ ET SEXUALITÉ Dans la construction de l amour «Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée» Rm 2,6 Dans la construction de l amour? Tu 2 TOI-AFFECTIVITÉ

Plus en détail

Les 7 voies positives de la (bonne?) Santé Sexuelle de l individuel au collectif

Les 7 voies positives de la (bonne?) Santé Sexuelle de l individuel au collectif Les 7 voies positives de la (bonne?) Santé Sexuelle de l individuel au collectif Joëlle MIGNOT Psychologue sexologue Clinicienne, membre du comité exécutif de la Chaire Santé Sexuelle & Droits Humains

Plus en détail

les abus sexuels envers les enfants Comment leur en parler?

les abus sexuels envers les enfants Comment leur en parler? les abus sexuels envers les enfants Comment leur en parler? 1 pourquoi parler des abus sexuels? Pas facile d aborder cette question avec un enfant. Pourtant il faut lui en parler, pour le rassurer, l aider

Plus en détail

Le Nouveau Code de la sexualite

Le Nouveau Code de la sexualite Jacques BARILLON Paul BENSUSSAN Le Nouveau Code de la sexualite Table Avertissement 9 Prelude 15 Test: Evaluez votre risque en matiere de sexualite 23 1. Le sexe, le couple, les amants 1. Tout est possible

Plus en détail

onze nuances d agress 1. DESCRIPTION PRÉSENTATION

onze nuances d agress 1. DESCRIPTION PRÉSENTATION 11 NUANCES D AGRESS Outil pédagogique créé dans le cadre du Printemps de la Jupe et du Respect Outil pédagogique axé sur le harcèlement sexuel HELB HELB YLIA PRIGOGINE santé communautaire et kiné (2015-2016)

Plus en détail

Le bébé est dépendant de son environnement mais a une capacité d ouverture au monde, de réception des stimulations et de communication

Le bébé est dépendant de son environnement mais a une capacité d ouverture au monde, de réception des stimulations et de communication Le bébé est dépendant de son environnement mais a une capacité d ouverture au monde, de réception des stimulations et de communication Zone érogène (toute région du corps susceptible d être le siège d

Plus en détail

Délinquance sexuelle. Paraphilies (suivant le DSM-IV) La délinquance sexuelle ne se résume pas à la perversion. Il ne faut pas confondre

Délinquance sexuelle. Paraphilies (suivant le DSM-IV) La délinquance sexuelle ne se résume pas à la perversion. Il ne faut pas confondre Délinquance sexuelle Définitions : psychiatrique, légale, taxinomique Histoire psychique Voies thérapeutiques La récidive et sa prévention Attentat à la liberté et à l honneur sexuel. Contrainte sexuelle

Plus en détail

LE REPÉRAGE DES SIGNES POUVANT FAIRE CRAINDRE UN HOMICIDE CONJUGAL Vers un travail de prévention? A. DELBREIL

LE REPÉRAGE DES SIGNES POUVANT FAIRE CRAINDRE UN HOMICIDE CONJUGAL Vers un travail de prévention? A. DELBREIL LE REPÉRAGE DES SIGNES POUVANT FAIRE CRAINDRE UN HOMICIDE CONJUGAL Vers un travail de prévention? A. DELBREIL Lille 02 décembre 2014 Notre étude: collaboration justice/université Dossiers jugés sur la

Plus en détail

.83 Catégories de systèmes de lien de parenté

.83 Catégories de systèmes de lien de parenté 306 306.8 Mariage, partenariats, unions ; famille Voir aussi 362.8286 pour les conseils prénuptiaux et conjugaux.81 Mariage et situation conjugale Ajouter les subdivisions communes pour chaque partie ou

Plus en détail

Questions pour des évaluations rapide protection de l enfance. Enfant séparés/enfants non-accompagne

Questions pour des évaluations rapide protection de l enfance. Enfant séparés/enfants non-accompagne Questions pour des évaluations rapide protection de l enfance Enfant séparés/enfants non-accompagne 1. Y a-t-il un grand nombre d enfants qui sont séparés ou non accompagnés, ou qui ont été portés disparus

Plus en détail

Infractions contre l intégrité sexuelle: art CPS

Infractions contre l intégrité sexuelle: art CPS Infractions contre l intégrité sexuelle: art. 187-200 CPS Notes de cours du Prof. Nicolas QUELOZ (Janvier 2005) 1. Le bien juridique intégrité sexuelle et ses diverses facettes = bien juridique individuel,

Plus en détail

Conséquences psychotraumatiques de la prostitution

Conséquences psychotraumatiques de la prostitution Conséquences psychotraumatiques de la prostitution Bruxelles le premier octobre 2013 Dr Muriel SALMONA Psychiatre-psychotraumatologue Présidente de l association Mémoire Traumatique et Victimologie RAPPORT

Plus en détail

Introduction à la sociologie

Introduction à la sociologie Introduction à la sociologie Séance 9 : Thèmes de la sociologie, la sociologie du genre Inventaire des thèmes de la sociologie Le concept de genre / les études de genre La sociologie du genre, exemples

Plus en détail

LES TROUBLES SEXUELS

LES TROUBLES SEXUELS LES TROUBLES SEXUELS Table des matières Table des matières 3 I - Rappelle physiologique de la réponse sexuelle 9 A. Le désir...9 B. L'excitation...9 C. L'orgasme...9 D. La résolution...10-11 - 13 A. le

Plus en détail

!!" #$! % )*+,(-../0 -.1/# %'

!! #$! % )*+,(-../0 -.1/# %' !!" #$! % &''( )*+,(-../0 -.1/# %' #2!! 3### 4 5%! 673 «La transidentité, ou transsexualité, est le fait chez un individu d'avoir une identité de genre, ou identité sexuelle, non conforme à son sexe de

Plus en détail

La Folie créatrice: art, pathologie, philosophie

La Folie créatrice: art, pathologie, philosophie Université Lille III Pôle Arts UE 8. Théorie de l art L 2 / semestre 4 La Folie créatrice: art, pathologie, philosophie Florian Gaité / contact@floriangaite.fr Qu est-ce que la névrose? Elle se distingue

Plus en détail

Parler de sexualité aux ados

Parler de sexualité aux ados Dr Nicole Athéa Avec la participation d Olivier Couder Centre régional d information prévention sida d Île-de-France Parler de sexualité aux ados Une éducation à la vie affective et sexuelle, 2006 ISBN

Plus en détail

Fiche sur les violences faites aux femmes

Fiche sur les violences faites aux femmes Fiche sur les violences faites aux femmes Les hommes sont si bêtes qu une violence répétée finit par leur paraître un droit. De l Esprit, Helvétius Grand débat des femmes Fiche sur les violences faites

Plus en détail

Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE

Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE Question 286 TROUBLES DE LA PERSONNALITE Objectifs généraux Diagnostiquer un trouble de la personnalité et apprécier son retentissement sur la vie sociale du sujet Identifier les situations d'urgence et

Plus en détail

LES PERVERSIONS I / INTRODUCTION

LES PERVERSIONS I / INTRODUCTION LES PERVERSIONS I / INTRODUCTION La perversion se définit classiquement comme déviation de l'instinct sexuel. Aussi son étude systématique s'estelle donnée pour objet d'offrir une classification descriptive.

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE BASE A L'APPROCHE SEXOCORPORELLE

PROGRAMME DE FORMATION DE BASE A L'APPROCHE SEXOCORPORELLE Dr Dominique Chatton Psychiatre psychothérapeute FMH Sexologue clinicien ISI, ASCliF et AIHUS Président de l Institut Sexocorporel International Jean-Yves Desjardins (ISI) Site Internet: http://www.drchatton.net

Plus en détail

Libération de la Femme? Questions sur le cocufiage [http://www.elisesutton.homestead.com/cuckoldingq.html]

Libération de la Femme? Questions sur le cocufiage [http://www.elisesutton.homestead.com/cuckoldingq.html] http://www.lacarpette.net - le 27 Octobre 2006 - par la carpette [la.carpette@gmail.com] Libération de la Femme? Questions sur le cocufiage [http://www.elisesutton.homestead.com/cuckoldingq.html] Q. Que

Plus en détail

SUR LA SPECIFICITE DE LA PRISE EN CHARGE DE L ENFANT VICTIME D INCESTE

SUR LA SPECIFICITE DE LA PRISE EN CHARGE DE L ENFANT VICTIME D INCESTE SUR LA SPECIFICITE DE LA PRISE EN CHARGE DE L ENFANT VICTIME D INCESTE SUR L INCESTE Quand y a-t-il inceste? Au regard des dispositions civiles Article 161 et suivants du Code Civil o Parents en ligne

Plus en détail

SEXUALITE NORMALE ET PATHOLOGIQUE

SEXUALITE NORMALE ET PATHOLOGIQUE Module 3 - Question 40 Accueil du site Thèses Mémoires Cours SEXUALITE NORMALE ET PATHOLOGIQUE Rédaction : J. Tignol - F.Thibaut La sexualité normale Introduction La sexualité est, du point de vue de l

Plus en détail

LE CONTEXTE. L affaire Shafia : élément déclencheur d une prise de conscience collective sur la réalité des crimes d honneur

LE CONTEXTE. L affaire Shafia : élément déclencheur d une prise de conscience collective sur la réalité des crimes d honneur LE CONTEXTE L affaire Shafia : élément déclencheur d une prise de conscience collective sur la réalité des crimes d honneur Zainab (19 ans), Sahar (17 ans) et Geeti Shafia (13 ans) ainsi que Rona Amir

Plus en détail

pas facile pour tous les intervenants. Comment s y prendre? Zoé Vourantoni Sexologue Direction des programmes clientèles

pas facile pour tous les intervenants. Comment s y prendre? Zoé Vourantoni Sexologue Direction des programmes clientèles ABORDER LA SEXUALITÉ EN RÉADAPTATION : pas facile pour tous les intervenants. Comment s y prendre? Zoé Vourantoni Sexologue Direction des programmes clientèles PARTAGEZ-VOUS MON ÉTONNEMENT? L accueil VS

Plus en détail

F. Lavoie, École de psychologie, Université Laval, mars 2009.

F. Lavoie, École de psychologie, Université Laval, mars 2009. Informations juridiques pour l équipe d animation des programmes de prévention de la violence et de promotion des relations égalitaires ViRAJ et PASSAJ F. Lavoie, École de psychologie, Université Laval,

Plus en détail

APPRECIATION DES FAITS

APPRECIATION DES FAITS APPRECIATION DES FAITS DEPISTAGE ET EVALUATION DE L ENFANT EN DANGER DANS SA SURVIE OU DANS SON DEVELOPPEMENT SPMi, septembre 2012 Extrait du document de Mme Catherine Briod de Moncuit, septembre 2012

Plus en détail

TROIS ESSAIS SUR LA THÉORIE DE LA SEXUALITÉ Freud La sexualité infantile (chap. 2)

TROIS ESSAIS SUR LA THÉORIE DE LA SEXUALITÉ Freud La sexualité infantile (chap. 2) 1 TROIS ESSAIS SUR LA THÉORIE DE LA SEXUALITÉ Freud 1905-1915 La sexualité infantile (chap. 2) QUE DIT FREUD? Les individus ont une période d amnésie entre 6 et 8 ans - Les impressions sensibles sont tombées

Plus en détail

Robert, 10 ans, hospitalisé dans les. suites d une tentative de défenestration (20 ème étage)

Robert, 10 ans, hospitalisé dans les. suites d une tentative de défenestration (20 ème étage) Robert, 10 ans, hospitalisé dans les suites d une tentative de défenestration (20 ème étage) Cas clinique Robert 10 ans, hospitalisé en pédopsychiatrie dans les suites d une tentative de défenestration

Plus en détail

Les Françaises et la masturbation dans le couple : la fin d un tabou?

Les Françaises et la masturbation dans le couple : la fin d un tabou? Les Françaises et la masturbation dans le couple : la fin d un tabou? Contact Ifop : François KRAUS Tel. : 1 7 34 94 64 Ifop - Département Opinion francois.kraus@ifop.com 8 juin Contact Plaisir Féminin

Plus en détail

Les addictions sexuelles une affaire d hommes?

Les addictions sexuelles une affaire d hommes? Les addictions sexuelles une affaire d hommes? Lakshmi Waber Chef de Clinique CGPS/SPLIC/HUG Rodolphe Soulignac Psychologue Service d Addictologie HUG Plan Quelques notions addictologiques Présentations

Plus en détail

Les garçon et les hommes victimes: parlons-en! Libérez les mots Forum Agressions Sexuelles 1 er octobre 2008

Les garçon et les hommes victimes: parlons-en! Libérez les mots Forum Agressions Sexuelles 1 er octobre 2008 Les garçon et les hommes victimes: parlons-en! Libérez les mots Forum Agressions Sexuelles 1 er octobre 2008 Présent senté par Sexologue Clinicien M.A & Directeur du Les garçon et les hommes victimes:

Plus en détail

LA FÉMINITÉ FREUD 1932 LES NOUVELLES CONFÉRENCES

LA FÉMINITÉ FREUD 1932 LES NOUVELLES CONFÉRENCES 1 LA FÉMINITÉ FREUD 1932 LES NOUVELLES CONFÉRENCES La réflexion sur le féminin, on ne l attend pas des femmes qui elles-mêmes et pour elles-mêmes une énigme. Sur quoi porte la différence sexuelle? L ANATOMIE?

Plus en détail

Formation et trousse d outils et de ressources

Formation et trousse d outils et de ressources Formation et trousse d outils et de ressources Présentation Nom Profession Attentes / Raisons d être ici Expérience avec homophobie Objectifs Démystifier les familles homoparentales avec les recherches

Plus en détail

S agissant spécifiquement des agressions sexuelles, il est utile, au regard de la multidisciplinarité des rencontres telles que celle qui nous

S agissant spécifiquement des agressions sexuelles, il est utile, au regard de la multidisciplinarité des rencontres telles que celle qui nous Aujourd hui dès qu on parle d agression sexuelle, le plus grand nombre pense au viol. Noter cependant que les agressions sexuelles ne se résument pas au viol. PROBLEMATIQUE DES AGRESSIONS SEXUELLES AU

Plus en détail

1. SADOMASOCHISME De la perversion

1. SADOMASOCHISME De la perversion 1. SADOMASOCHISME De la perversion Le sadomasochisme est un mot qui désigne encore pour un grand nombre de personnes une perversion, une maladie psychologique impliquant la consultation d un spécialiste

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION. La personne réceptionnant ces documents est soumise au secret professionnel. A faxer au

DOSSIER D ADMISSION. La personne réceptionnant ces documents est soumise au secret professionnel. A faxer au PHOTO DOSSIER D ADMISSION La personne réceptionnant ces documents est soumise au secret professionnel A faxer au 00 32 69 44 20 45 À envoyer par mail à l adresse dossiers@arpeges.be Ou à renvoyer par courrier

Plus en détail

PRESENTATION ET RAPPORT DE LA BOUTIQUE DE DROIT DE PIKINE

PRESENTATION ET RAPPORT DE LA BOUTIQUE DE DROIT DE PIKINE PRESENTATION ET RAPPORT DE LA BOUTIQUE DE DROIT DE PIKINE I-PRESENTATION DE LA BOUTIQUE DE DROIT DE PIKINE L ouverture de la boutique de droit de Pikine entre dans les objectifs du Ministère de la Femme,

Plus en détail

L enfance. informer évaluer agir. en danger

L enfance. informer évaluer agir. en danger L enfance informer évaluer agir en danger L'enfance en danger, c'est l'ensemble des enfants en situation de risque et des enfants maltraités. L'enfant en situation de risque est celui qui connaît des conditions

Plus en détail

Les attentas aux mœurs

Les attentas aux mœurs MAI Le 23/09/2014 Les attentas aux mœurs Définition : Tout acte (fait ou geste) de nature a causer un préjudice sociale on les ont les droits de particulier : Qu il n est pas consenti à onaitre les témoins

Plus en détail

Equipe de Recherches sur les Mutilations Génitales Féminines E.R.M.G.F

Equipe de Recherches sur les Mutilations Génitales Féminines E.R.M.G.F Equipe de Recherches sur les Mutilations Génitales Féminines E.R.M.G.F Les stratégies culturelles de lutte contre les Pratiques Traditionnelles néfastes (le cas des mariages forcés, des mariages précoces,

Plus en détail

Le MDS V et la CIM 11 Contreverses courantes et implications

Le MDS V et la CIM 11 Contreverses courantes et implications Le MDS V et la CIM 11 Contreverses courantes et implications Walter Bockting, PhD Président de la World Professional Association for Transgender Health Coordonateur au Transgender Health Services University

Plus en détail

To bi or not to bi? Enquête sur l attirance sexuelle entre femmes Ifop pour Référence Sexe 25 janvier 2017

To bi or not to bi? Enquête sur l attirance sexuelle entre femmes Ifop pour Référence Sexe 25 janvier 2017 To bi or not to bi? Enquête sur l attirance sexuelle entre femmes Ifop pour Référence Sexe Contacts Ifop : François KRAUS 01 2 34 4 4 francois.kraus@ifop.com Directeur du Pôle Politique / Actualité 2 janvier

Plus en détail

Présentation du CRAVS OI. Les missions des CRIAVS. La construction du dispositif de prévention de la récidive

Présentation du CRAVS OI. Les missions des CRIAVS. La construction du dispositif de prévention de la récidive Dr Eric GAMELIN Psychiatre, praticien hospitalier Médecin responsable du CRAVS OI (EPSMR) Présentation du CRAVS OI Centre de Ressource pour les intervenant auprès des Auteurs de Violences Sexuelles. CRAVS

Plus en détail

Respecter ses valeurs et ce que l on est!

Respecter ses valeurs et ce que l on est! 9:41 AM 100% Messages Toi Contact Respecter ses valeurs et ce que l on est! Avec ses forces et ses faiblesses! Pouvoir rester soi-même avec les autres! Se sentir respecté(e) même si notre opinion diffère!

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DE 6 A 12 ANS. École Rockefeller IFAP

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DE 6 A 12 ANS. École Rockefeller IFAP DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DE 6 A 12 ANS École Rockefeller IFAP 2014-2015 sommaire Introduction Développement moteur Développement affectif Développement intellectuel Développement social Synthèse besoins

Plus en détail

STERILITE, PMA et VIOLENCES SEXUELLES. D r Violaine GUERIN

STERILITE, PMA et VIOLENCES SEXUELLES. D r Violaine GUERIN 09.01.2017 STERILITE, PMA et VIOLENCES SEXUELLES D r Violaine GUERIN PLAN Sexualité et Violences Sexuelles Fécondité et Violences Sexuelles Per et post-partum Pathologies de la grossesse Violences conjugales

Plus en détail

http://www.efpp-e-learning.com/formation-psychologie-clinique-et-psychopathologie-pxl-16_41.html La Psychologie clinique et psychopathologique de l'adulte FORMATION PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIQUE

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS

CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS CHAPITRE 8 : LE FONCTIONNEMENT DE L APPAREIL PSYCHIQUE LES THEORIES DES PULSIONS Définitions. La libido.! Il s agit selon Freud, de l énergie considéré comme une grandeur quantitative quoiqu elle ne soit

Plus en détail

OUTILS POUR UNE SEXOTHERAPIE DE COUPLE. Un modèle de lecture des indications thérapeutiques

OUTILS POUR UNE SEXOTHERAPIE DE COUPLE. Un modèle de lecture des indications thérapeutiques OUTILS POUR UNE SEXOTHERAPIE DE COUPLE Un modèle de lecture des indications thérapeutiques Assises Françaises de Sexologie Lille 26 mars 2009 Docteur Catherine CABANIS Sexothérapeute, gynécologue Toulouse

Plus en détail

Pourquoi parler de sexualité avec ses élèves?

Pourquoi parler de sexualité avec ses élèves? Pourquoi parler de sexualité avec ses élèves? 1) Parce que la loi de 2003 nous y oblige à raison de 3 séances par an au minimum. Les séances sont bien évidemment adaptées à la maturité des élèves (de la

Plus en détail

Pratiques sexuelles déviantes, paraphilies, perversions

Pratiques sexuelles déviantes, paraphilies, perversions Progrès en urologie (2013) 23, 793 803 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Pratiques sexuelles déviantes, paraphilies, perversions Deviant sexual behaviors, paraphilias, perversions P. Blachère

Plus en détail

A la rencontre de l adolescent. Anne-Claude Maernoudt Psychologue enfant adolescent

A la rencontre de l adolescent. Anne-Claude Maernoudt Psychologue enfant adolescent A la rencontre de l adolescent Anne-Claude Maernoudt Psychologue enfant adolescent Adolescence Le développement de l adolescent dépend de la conception que la société a de l adolescence (ex: rites de passage

Plus en détail

ANNEXE B -- APPENDICE 6 NIVEAUX D'INDEMNISATION

ANNEXE B -- APPENDICE 6 NIVEAUX D'INDEMNISATION ANNEXE B -- APPENDICE 6 NIVEAUX D'INDEMNISATION NOTA : La description des niveaux ci-après a pour but de faciliter la préparation de l'entretien et la détermination du niveau d'indemnisation approprié.

Plus en détail