TUTORAT UE Spé Odontologie Morphogénèse cranio-faciale CONCOURS BLANC n 2 la 21/04/2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TUTORAT UE Spé Odontologie 2010-2011 Morphogénèse cranio-faciale CONCOURS BLANC n 2 la 21/04/2011"

Transcription

1 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE Spé Odontologie Morphogénèse cranio-faciale CONCOURS BLANC n 2 la 21/04/2011 Séance préparée par Les tuteurs Odontologie. Noircir sur la feuille de réponse jointe la ou les propositions exactes parmi les 6 items proposés QCM n 1 : un coup de généralités : a) Un biofilm est un ensemble de bactéries qui se lie d une façon anarchique à une surface (liquide ou solide). b) Dans les suspensions liquides, la plupart des micro-organismes sont animés des mouvements browniens. c) Elles se lient à une matrice d expolymères pour assurer son adhésion d) L adhésion se fait en 3 grandes étapes : rapprochement, une étape irréversible ou spécifique via des forces électrostatiques et la 3 ème réversible mais aussi spécifique via des structures moléculaire tel que les pili et les fimbriae. e) À grande distance, les interactions électrostatiques sont plus importantes qu au niveau de la couche ionique QCM n 2 : les quorums régulant la formation : a) Le biofilm, au cours de son développement, acquière une structure dite en champignon : une tige formée de cellules à haute mobilité et un chapeau dont les cellules sont quasi stables. b) La dispersion/dissolution est le retour de l état planctonique à l état séssile qui peut surgir à n importe quel moment. c) Chez les Gram+, la communication de la régulation se fait via des N-acyl L-homosérine lactones ou homosérine lactone (HSL) qui vont se fixer sur des récepteurs de la protéine R. d) Chez les Gram-, par contre, cette communication se fera via des peptides signaux qui vont interagir avec des histidine-kinases(hk), puis va s en suivre une transduction du signal e) Pour contrôler la régulation, on peut utiliser des produits tel que le triclosan qui induit la synthèse de HSL QCM n 3 : la plaque dentaire et sa formation: a) Comme tout biofilm, il est composé de 70% de cellules et 30% de matrice b) Il contient uniquement des bactéries gram négatives c) La formation du biofilm se fait en 8 étapes, dont l adsorption en est la 1 ère. d) Tout d abord, les bactéries co-adhèrent entre elles, ensuite elles co-agrégèrent. e) Elles s adhèrent à la matrice d exopolymères d origine salivaire Tutorat UE Spé Odontologie Morphogénèse cranio-faciale Séance n X 1 / 5

2 QCM n 4 : un peu sur la carie a) Ne peut être que d origine bactérienne b) Les sillons intercuspidiens des molaires n ont aucune influence c) Le fluor, étant un nutriment, favorise la carie en remplacant l hydoxyapatite par les fluoroaptites, eux moi moins résistants que les premiers. d) Tous les sucres ont les mêmes conséquences sur les dents, ainsi manger du saccharose ça revient au même que manger du sorbitol. e) En effet, la carie est du au métabolisme de streptoccocus mutans, qui transformera les sucres en acides dégradant la dent. Le plus nuisible des acides c est l acide citrique QCM n 5 : et maintenant, les parodontopathies : a) Elles sont dues porphyromonas gingivalis et aggrégatibacter actinomycetemcomitans (c était dur celle la : ( ), qui toutes les 2, sont des grams négatives. b) Les bactéries en fait vont synthétiser une MEC défectueuses qui sera nuisible pour les dents c) La capsule favorise la virulence bactérienne d) Les déficiences immunitaires augmentent le risque d avoir ces maladies e) La solution à tout les problèmes buccaux se résume à se brosser correctement les dents. QCM n 6: Structure dentaire : a) Les dents ont une morphologie variées (hétérodontie) et complexe (plexodontie). b) Les 2 dentitions sont présentes pendant la denture mixte. c) L émail recouvre la dentine sur toute la dent. d) Les vaisseaux présents dans la pulpe sont aussi nombreux que ceux du cerveau même si la dent est un organe nettement plus petit. e) L émail est le tissu le plus minéralisé de l organisme et est essentiellement constitué de carbone. QCM n 7: Structure et physiologie dentaire et parodontale : a) La forme de la papille suit généralement (hors phénomène pathologique) celle du septa interdentaire (pointue en arrière et plat en avant). b) L éruption est progressive, elle est tout d abord dans l os puis lorsqu elle sort et contacte son antagoniste, l éruption cesse. c) L incisive protège les autres dents pendant les mouvements de latéralité. d) Une Hyperhémie dans une cavité close (la chambre pulpaire) aboutit à une nécrose des éléments vivants au sein de cette cavité. e) Un patient arrive au cabinet dentaire et se plaint de douleur lorsqu il boit de l eau trop froide, cela peut être du à une mise à nu de la dentine. QCM n 8 : Nomenclature sur les faces de la dent : a) La face distale se dirige vers le PSM (plan sagittal médian). b) La face mésiale de la 12 touche la face mésiale de la 21. c) La face occlusale de la 16 rentre en contact avec 36. d) La face palatine de la 11 touche le bord libre de la 41. e) La face mésiale de la 11 touche la face distale de la 12. QCM n 9 : Parlons de mastication : a) Le chien, grace à ses condyles encastrés dans la cavité articulaire, aura une grande mobilité en latéralité. b) L homme a un appareil manducateur très semblable à celui du rongeur. c) La langue et les joues sont accessoires à la mastication. d) Les mouvements de la mandibule lors de la mastication sont dans les trois sens de l espace :uniquement d abaissement, d élévation et de propulsion Tutorat UE Spé Odontologie Morphogénèse cranio-faciale Séance n X 2 / 5

3 e) Dans le plan frontal, un cycle masticatoire typique a une forme rectangulaire. f) Les esquimaux auront des muscles peu développés et une force maximale de morsure inférieure à 50kg. ( à cause de leur alimentation) g) Toutes les réponses précédentes sont fausses. QCM n 10 :Les fonctions de la sphère oro-faciale: a) L insalivation est une étape peu importante, les aliments étant déglutit directement. b) La fonction vitale la plus importante est l alimentation et vient ensuite la phonation. c) Il existe un contraste entre l apparition embryologique de la cavité et sa fonctionnalité. d) La fonction anti gravitaire est vitale. e) Une macroglossie est surtout aperçue chez les patients adolescents à cause de la poussée des dents de sagesse. QCM n 11 : Origine et devenir des crêtes neurales : a) Les travaux de Nicole LEDOURIN ont permis pour la première fois de mettre en évidence les lieux de différenciation des crêtes neurales. b) Le premier arc pharyngé est colonisé par les cellules des crêtes neurales provenant de la partie postérieure du proencéphale. c) Les expériences de Lusden en 1984 ont montré que les cellules des crêtes neurales ne peuvent se différencier en organe dentaire que si elles sont associées à l épithélium spécifique et compétent du 2 ème arc pharyngé. d) L intégrine α6β1 est spécifique des cellules mésenchymateuses comme les cellules de crêtes neurales en migration. e) Les gènes Hox, gènes du développement principaux regroupés en complexes dans l organisme, ne sont pas responsables de la formation des incisives. QCM n 12 : Les interactions épithélio-mésenchymateuses dans l odontogénèse : a) Au cours de l embryogénèse on constate une inversion de la provenance des signaux inductifs : au départ l identité tissulaire est contenue dans l épithélium puis plus tard dans le développement dans le mésenchyme sous-jacent. b) La détermination de l identité dentaire.se fait par la formation de placodes dentaires. c) Les nœuds de l émail vont donner les futures cuspides dentaires. Ce sont donc des lieux de grande prolifération cellulaire. d) Les centres de signalisation responsables comme leur nom l indique de synthèse importante de facteurs de transcription correspondent successivement au centre de signalisation précoce de la placode, des nœuds de l émail primaires puis des nœuds de l émail secondaires. e) Les lieux d expression de BMP4 évoluent au cours de la morphogénèse dentaire : exprimée préférentiellement au niveau du mésenchyme au stade d initiation puis au niveau de l épithélium au stade de la cupule.. QCM n 13 : Aspects morphologiques de l Odontogenèse : a)les malformations des sutures des procès maxillaires (supérieurs) peuvent être la cause de fente palatine et labiale ainsi que de certaines agénésies dentaires. b)pour une arcade dentaire les 16 lames dentaires primaires sont à l origine des dents définitives. c)lors du développement embryonnaire la lame dentaire reste continue alors que la lame vestibulaire devient discontinue. d)sur une coupe histologique au stade du bourgeon on peut voir des lames osseuses primaires qui sont à l origine de l os alvéolaire. e)au stade de la cloche dentaire la dent a à peu près sa forme définitive. f)toutes les réponses précédentes sont fausses. QCM n 14 : Au stade de la cupule âgée : a)la partie épithéliale prend le nom d organe de l émail. b)les cellules de remplissages s organisent pour former le réticulum étoilé Tutorat UE Spé Odontologie Morphogénèse cranio-faciale Séance n X 3 / 5

4 c)les cellules de l épithélium dentaire externe commencent à s allonger énormément (elles donneront les améloblastes). d)la lame dentaire primaire existe toujours. e)on assiste à la mise en place du stratum intermédium. f)toutes les réponses précédentes sont fausses. QCM n 15: Aspects morphologiques de l Odontogenèse : a) Entre le stade du bourgeon et le stade de la cupule jeune on a la disparition du nœud de l émail. b) Entre le stade de la cupule âgée et le stade de la cloche on a un changement de forme des cellules de remplissage qui vont former le réticulum étoilé. c) Au stade de la cloche on observe une apoptose de la lame dentaire primaire qui va commencer à disparaître et à se résorber. d) La gaine de Hertwig est une structure qui va s allonger pour la racine dentaire. e) On dénombre uniquement un nœud de l émail secondaire pour une future dent. QCM n 16 : la régulation moléculaire de l odontogénèse a) Le code Hox est responsable de la mise en place des différents compartiements corporels : le tronc, les membres supérieurs et inférieurs et la tête b) L expression de Lhx-7 va entrainer le blocage de l expression du gène goosecoide dans la partie rostrale et c est à ce mécanisme que l on doit la régionalisation du 1 er arc pharyngé. c) En fonction des concentrations de Bmp et Fgf, on va pouvoir déterminer des incisives, des canines, des prémolaires et des molaires. d) La combinatoire molaire est définie par Dlx1 et 2 et Barx1 e) Barx1 est activé par Fgf8 et inhibé par Bmp4 dans le secteur molaire QCM n 17 : L éruption dentaire a) Pendant l éruption intra-osseuse, le mouvement est axial en direction distale b) les ostéocytes ont la «mecanosensing» de l os grâce à leurs prolongements cellulaires qui détectent les signaux de proximité par l intermédiaire des différences de fluide c) Les canines temporaires font leur éruption à 18 mois d) Toutes les dents permanentes se développent à proximité des racines des dents temporaires e) Les accidents d éruption des dents peuvent avoir des répercussions locales, régionales et générales d origine infectieuse ou reflexe QCM n 18 : Le terminal web: a) C est la zone entre le corps cellulaire et le prolongement odontoblastique b) On trouve beaucoup d actine et de vimantine à la face externe de la membrane basale c) Le terminal web est parallèle à l axe longitudinal de l odontoblaste d) C est au centre de la cellule que le terminal web a les mailles les plus fines e) La formation du terminal web permet à elle seule, de créer une couche d odontoblastes fontionnels QCM n 19 : La dentinogénèse: a) La pré-dentine subit après la maturation un phénomène de minéralisation dans la partie la plus proche du corps cellulaire b) La dentine humaine est une structure poreuse, creusée de tubuli dentinaires d un diamètre de 2,5 m chacun en moyenne c) Les tubuli d une 6 d un enfant de 7 ans ont un diamètre plus large que ceux de la 6 d un homme de 45 ans d) La différenciation des odontoblastes démarre au sommet de la cloche pour se diriger vers la boucle cervicale Tutorat UE Spé Odontologie Morphogénèse cranio-faciale Séance n X 4 / 5

5 e) Dans la dentine adulte, les prolongements odontoblastiques sont continus de la jonction émail/dentine jusqu à la pulpe QCM n 20 : L'amélogenèse a) L'amélogenèse peut être longue et durer jusqu'à 5ans b) Elle est synchronisée avec la dentinogénèse avec un décalage temporel de 66h pour la souris c) L'amélogenèse continue chez l'adulte, s'il y a perte d'émail il peut se reformer. d) Sur l'organe de l'émail il n'y a qu'un seul type d'améloblaste e) Un émail en contact direct avec un tissu conjonctif risque d'être attaqué par des enzymes et surtout des cémentoblastes Tutorat UE Spé Odontologie Morphogénèse cranio-faciale Séance n X 5 / 5

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se Elle comprend plusieurs phases: 1/ la phase d initiation : au cours de cette phase sont déterminées

Plus en détail

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN Histologie Etude des tissus Chapitre 6 : La dent Professeur Daniel SEIGNEURIN MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités Implantation disposées

Plus en détail

TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 6 Semaine du 20/04/2015

TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 6 Semaine du 20/04/2015 TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 6 Semaine du 20/04/2015 Eruption dentaire et rhizagenèse Régulation et interactions moléculaires de l odontogenèse Pr Goldsmith et Pr Cuisinier Séance préparée par Madiana

Plus en détail

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Ontogénèse et régulation moléculaire Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Généralités Homme (homo-sapiens-sapiens) : dentition hétérodonte-diphyodonte Début dentition : 6 ème semaine

Plus en détail

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Ontogénèse et régulation moléculaire Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Généralités Homme (homo-sapiens-sapiens) : dentition hétérodonte-diphyodonte Début dentition : 6 ème semaine

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

Physiologie des Dents Permanentes Immatures

Physiologie des Dents Permanentes Immatures Physiologie des Dents Permanentes Immatures 1 Odontologie Pédiatrique D 1 Dr MOULIS Une dent est Immature tant que la Jonction cémento-dentinaire apicale n est pas en place. 3 4 ans après éruption de la

Plus en détail

TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 2 Semaine du 16/03/2015

TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 2 Semaine du 16/03/2015 TUTORAT UE MCF 2014-2015 Séance n 2 Semaine du 16/03/2015 Anatomie & Biofilms Dr Egéa & Dr Michailesco Séance préparée par Madiana DAVIDAS & Julia PIQUEMAL QCM n 1 : Concernant le biofilm dentaire, choisir

Plus en détail

L Odontogenèse Aspects morphologiques

L Odontogenèse Aspects morphologiques Morphogenèse Cranio-faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2015-2016 L Odontogenèse Aspects morphologiques Dr NB THEBAUD Maître de Conférences

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

TUTORAT UE spé MCF CORRECTION Concours 2012-2013

TUTORAT UE spé MCF CORRECTION Concours 2012-2013 TUTORAT UE spé MCF CORRECTION Concours 2012-2013 réalisée par les tuteurs, non contrôlée par les professeurs de l'ue NON OFFICIELLE QCM n 1 : A, B, D, E L homéocode odontogénique regroupe 4 principaux

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

L amélogénèse Dr Cuisinier

L amélogénèse Dr Cuisinier L amélogénèse Dr Cuisinier Lorsque la première couche de dentine est formée l'email se forme. L'amélogénèse est la synthèse et la sécrétion des molécules de la matrice de l'émail, la minéralisation de

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012

Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012 TUTORAT UE SPE 2011-2012 MCF Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012 QCM n 1 : A propos du biofilm : Morphogénèse cranio-faciale (29 QCMS) Séance préparée par l ensemble des tuteurs de MCF. a. Les biofilms

Plus en détail

UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire

UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire Eruption dentaire: processus de croissance complexe qui implique les dents et les tissus environnants. C est un événement post-natal : dans les mois ou les années après

Plus en détail

TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-Faciale Séance n 3 Semaine du 31/03/2014

TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-Faciale Séance n 3 Semaine du 31/03/2014 TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-Faciale Séance n 3 Semaine du 31/03/2014 Origine et devenir des cellules des crêtes neurales Séance préparée par PIQUEMAL Julia et ALANDE Cédric (ATM²) QCM

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

La formation de la racine dentaire

La formation de la racine dentaire La formation de la racine dentaire ou radiculogenèse ou rhizagenèse Concerne les dents temporaires et permanentes. La formation de la racine dentaire commence lorsque l amélogenèse de la couronne est terminée.

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-faciale Séance n 6 Semaine du 28/04/2014

TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-faciale Séance n 6 Semaine du 28/04/2014 TUTORAT UE MCF 2013-2014 Morphogénèse Cranio-faciale Séance n 6 Semaine du 28/04/2014 Amélogenèse et Dentinogenèse Pr. Cuisinier Séance préparée par Julia PIQUEMAL et Cédric ALANDE (ATM²) QCM n 1 : Généralité

Plus en détail

Table des Matières. ChapitreI. La langue et la gustation... 4. A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5

Table des Matières. ChapitreI. La langue et la gustation... 4. A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5 LE GOUT Table des Matières ChapitreI. La langue et la gustation... 4 A. La langue...4 B. Sensibilité de la langue aux saveurs...5 ChapitreII. LA DENTITION... 7 ChapitreIII. LES GLANDES SALIVAIRES...9 ChapitreIV.

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE D ODONTOLOGIE 17 QCMs - 20 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos de l'anatomie descriptive

Plus en détail

LA DENTITION BASSOM.FRANCOISE.ACADEMIE.DE.LILLE

LA DENTITION BASSOM.FRANCOISE.ACADEMIE.DE.LILLE LA DENTITION Objectifs BAC PRO + Certification BEP Etre capable d annoter le schéma d une dent Etre capable d indiquer l ordre chronologique d apparition des dents (dentition temporaire, dentition définitive)

Plus en détail

Chez l Homme, la douleur est engendrée par la stimulation de :

Chez l Homme, la douleur est engendrée par la stimulation de : Mécanismes de la sensibilité pulpaire et dentinaire Chez l Homme, la douleur est engendrée par la stimulation de : L émail avec : du chaud du froid La dentine avec : du chaud du froid des stimulations

Plus en détail

Dents et Hygiène dentaire

Dents et Hygiène dentaire Dents et Hygiène dentaire Compétences : - Connaître les fondements d une hygiène dentaire. - Savoir qu il y a succession de deux dentitions. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques du fonctionnement

Plus en détail

L amélogénèse. Chronologie de l amélogenèse. Organe de l'émail

L amélogénèse. Chronologie de l amélogenèse. Organe de l'émail L amélogénèse Lorsque la première couche de dentine est formée, l'email se forme. L'amélogénèse est la synthèse et la sécrétion des molécules de la matrice de l'émail, la minéralisation de cette matrice

Plus en détail

L hygiène bucco-dentaire de l enfant

L hygiène bucco-dentaire de l enfant L hygiène bucco-dentaire de l enfant mardi 8 mars 2005 imprimer l'article envoyer à un ami taille du texte en discuter sur les forums La prévention de la carie dentaire débute dès le plus jeune âge. Les

Plus en détail

Chapitre 2: La den/nogenèse

Chapitre 2: La den/nogenèse Morphogenèse Cranio- faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2013-2014 Chapitre 2: La den/nogenèse Généralités Objec/f du cours : Fournir des

Plus en détail

ANALGESIE EN ODONTOLOGIE

ANALGESIE EN ODONTOLOGIE ANALGESIE EN ODONTOLOGIE GENERALITES SUR L ANESTHESIE L anesthésie est le premier temps de toute intervention odontologique. Elle permet de supprimer la sensibilité. L anesthésie permet une amélioration

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE Année universitaire 2008-2009 1 PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN

Plus en détail

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page 1 of 8 O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page n 1 / 2 1) Sélectionnez l'enchaînement correct qui classe les tissus dentaires du plus au moins minéralisé : L'émail - le cément - la

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux 1 PUYd ISSOLUD (Fontaine de Loulié) Étude des dents humaines en provenance des fouilles d Antoine LaurentBruzy aux musées de Vayrac et de Martel par JeanClaude VergerPratoucy (*) Ces restes, assez hétéroclites,

Plus en détail

PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ

PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ TRADITION ET PROGRÈS Plus de 85 années d'expérience à votre service Depuis toujours Shofu se focalise sur l'innovation et la qualité. Fabricant

Plus en détail

Dents et Hygiène dentaire

Dents et Hygiène dentaire Dents et Hygiène dentaire Compétences : - Connaître les fondements d une hygiène dentaire. - Savoir qu il y a succession de deux dentitions. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques du fonctionnement

Plus en détail

Bonjour à tous, je suis le professeur Sandrine Lorimier de l université de Reims Champagne Ardenne. Lors des cours précédents, vous avez appris

Bonjour à tous, je suis le professeur Sandrine Lorimier de l université de Reims Champagne Ardenne. Lors des cours précédents, vous avez appris Bonjour à tous, je suis le professeur Sandrine Lorimier de l université de Reims Champagne Ardenne. Lors des cours précédents, vous avez appris comment les tissus de la couronne dentaire, émail, dentine,

Plus en détail

1/Nous verrons dans un premier temps les différents outils qui ont permis de déterminer les molécules de signalisation et les facteurs de

1/Nous verrons dans un premier temps les différents outils qui ont permis de déterminer les molécules de signalisation et les facteurs de 1/Nous verrons dans un premier temps les différents outils qui ont permis de déterminer les molécules de signalisation et les facteurs de transcription. Ces molécules et facteurs interviennent dans ce

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

Les tissus minéralisés

Les tissus minéralisés Banque Agro-Véto A - 0114 BIOLOGIE Epreuve B Durée : 3 heures 30 minutes L usage d abaques, de tables, de calculatrice et de tout instrument électronique susceptible de permettre au candidat d accéder

Plus en détail

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF.

LA DIGESTION I. L APPAREIL DIGESTIF. LA DIGESTION Les aliments ingérés ne peuvent être utilisés tels quels par l organisme. Ils doivent être simplifiés par l appareil digestif en nutriments assimilables, et ce au cours de la digestion. Digestion

Plus en détail

Examen de la face et de la cavité buccale

Examen de la face et de la cavité buccale Examen de la face et de la cavité buccale Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Examen exobuccal...1 2 Examen endobuccal... 2 2. 1 Examen de la muqueuse...1 2.

Plus en détail

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs.

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs. ODF 1) Embryologie dento faciale et croissance crânio faciale. 2) Rythme et direction de croissance. 3) Le modelage osseux. 4) Morphogenèse des arcades dentaires et établissement de l occlusion. 5) Notions

Plus en détail

La prévention dentaire

La prévention dentaire Comment se brosser les dents? Fil dentaire et brossettes interdentaires? Le brossage chez l enfant Quelle alimentation pour éviter les problèmes dentaires? Pourquoi des visites régulières sont nécessaires?

Plus en détail

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales SOCIÉTÉ ODONTOLOGIQUE DE PARIS Document réalisé pour la journée du jeudi 16 octobre 2008 Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales DOMINIQUE MARTIN Les premiers signes La démarche diagnostique

Plus en détail

LA SANTE BUCCO-DENTAIRE

LA SANTE BUCCO-DENTAIRE LA SANTE BUCCO-DENTAIRE ENSEIGENEMENT ASSISTE PAR ORDINATEUR (EAO) UNE PROPOSITION DU SECOURS DENTAIRE INTERNATIONAL Bienvenue dans ce programme d'enseignement assisté par ordinateur. Pour pouvoir effectuer

Plus en détail

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Avec la mise au point des facettes composites préformées, le chirurgien-dentiste a à sa disposition

Plus en détail

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires A. Lemonnier et S. de Reguardati, enseignantes Estimation de l âge Mise en garde préalable : Les différentes méthodes présentées ici ne constituent pas une liste exhaustive et sont parfois choisis pour

Plus en détail

Ostéologie crânio-faciale.

Ostéologie crânio-faciale. Ostéologie crânio-faciale. Introduction : Le massif crânio-facial est composé de 22 os soudés, unis les uns aux autres par des sutures de type fibreuses. Huit 08 os constituent le crâne et 14 pour la face

Plus en détail

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Les principales pathologies orales liées à la présence de la plaque

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

Documents de Travaux Dirigés

Documents de Travaux Dirigés Documents de Travaux Dirigés TD1 : TECHNIQUES UTILISEES EN BIOLOGIE DU DEVELOPPEMENT (1 ère partie) I) Techniques de microscopie 1) Analyse de la morphologique externe La figure ci-dessous représente des

Plus en détail

LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT :

LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : UE 2 : La cellule et les tissus LA 3ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT : Gastrulation et embryon tridermique PACES ANNEE UNIVERSITAIRE 2012-2013 ENSEIGNANT : Docteur M.L. MARTIN NEGRIER La gastrulation, l embryon

Plus en détail

Les hypominéralisations molaires incisives (MIH)

Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) NEWSLETTER N 3 LE PÉDIATRE AU CŒUR DE L ENVIRONNEMENT BUCCO-DENTAIRE Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) ÉDITO Les Hypominéralisations des Molaires et des Incisives (MIH) sont des défauts

Plus en détail

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus)

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) RACINES (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) Les dents sont constituées, comme les plantes, de racines invisibles à l'œil

Plus en détail

Biofilms, cariologie et muqueuse

Biofilms, cariologie et muqueuse Biofilms, cariologie et muqueuse Les biofilms en résumé Maladies infectieuses (Rapport OMS 1998) - 43% des décès dans les pays pauvres - 5 % dans les pays riches - (3 ème cause de mortalité en France)

Plus en détail

LES TRANSPOSITIONS DENTAIRES EN ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE

LES TRANSPOSITIONS DENTAIRES EN ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2005 Thèse n 21 LES TRANSPOSITIONS DENTAIRES EN ORTHOPEDIE DENTO-FACIALE THESE POUR LE DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE

Plus en détail

L appareil digestif. b. Le tube digestif C est un long tube où circulent les aliments en cours de digestion.

L appareil digestif. b. Le tube digestif C est un long tube où circulent les aliments en cours de digestion. L appareil digestif I. La digestion Nous avons besoin de nourriture et d eau pour alimenter en énergie toutes les fonctions complexes de notre corps. Mais, pour utiliser ce carburant ou énergie, nous devons

Plus en détail

Carnet de suivi bucco-dentaire

Carnet de suivi bucco-dentaire Carnet de suivi bucco-dentaire Les dents sont des organes vivants, destinés à nous accompagner tout au long de notre vie. Ce document a été réalisé par la Mutualité Fonction Publique et la Confédération

Plus en détail

Premier élément du tube digestif

Premier élément du tube digestif Premier élément du tube digestif Mastication et insalivation (denture, muqueuses et ATM) - Formation du bol alimentaire - stimule la sécrétion de salive et de suc gastrique - prolonge le contact des aliments

Plus en détail

UE n 8 Spé Odontologie Conférence n 2

UE n 8 Spé Odontologie Conférence n 2 Tutorat de Révision Campus Santé de Rennes 1 2 Avenue du Professeur Léon Bernard 35043 Rennes cedex Tél : 02 23 23 45 48 Année Universitaire 2010/2011 PAES UE n 8 Spé Odontologie Conférence n 2 Ce questionnaire

Plus en détail

Indices en épidémiologie dentaire

Indices en épidémiologie dentaire Indices en épidémiologie dentaire 1. OBJECTIFS DE LA PRISE DES INDICES Lorsqu on veut évaluer l état de santé buccodentaire d une population, d un groupe d individus ou même d individus, il est indispensable

Plus en détail

L éruption dentaire. Morphogenèse Cranio Faciale et Odontogenèse. UE Spécifique Odontologie Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2012 2013

L éruption dentaire. Morphogenèse Cranio Faciale et Odontogenèse. UE Spécifique Odontologie Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2012 2013 Morphogenèse Cranio Faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2012 2013 L éruption dentaire Dr Vincent Meuric Maître de Conférences Praticien Hospitalier

Plus en détail

Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques

Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques Faculté Odontologie Université de Montpellier Programme des enseignements de DFGSO 2 (2 e année) DFGSO : Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques Semestre 1 ANGLAIS TD : 1 Grammaire, conjugaison,

Plus en détail

La troisième semaine de développement

La troisième semaine de développement La troisième semaine de développement La 3 ème semaine du développement embryonnaire est marquée par 2 évènements majeurs : - La gastrulation proprement dite qui aboutit à la formation d un embryon tridermique;

Plus en détail

Première partie LA TÊTE. 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) exacte(s) :

Première partie LA TÊTE. 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) exacte(s) : Première partie LA TÊTE 1. Concernant la tête, veuillez indiquer la ou les proposition(s) A. La région de la tête est séparée de la région du cou par un plan sagittal passant par le foramen magnum. B.

Plus en détail

Organogenèse des membres

Organogenèse des membres CAPES 2006-2007 Organogenèse des membres cours: Christine Laclef I. Formation du bourgeon de membre de vertébré A-Organisation des membres chez les vertébrés B- Morphogenèse du membre de vertébré C- Spécification

Plus en détail

5- Comment se brosser les dents?

5- Comment se brosser les dents? 5- Comment se brosser les dents? Peu importe la technique, l essentiel est de ne pas oublier une seule dent ou une partie de la dentition. Il faut donc procéder avec méthode et contrôler la technique de

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr JOSSET Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 1 : Définitions Introduction I/ La dent A) Tissus mous B) Tissus durs C) La dent en formation II/ La maladie carieuse A) Définition B) Action III/ D

Plus en détail

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier Urgences dentaires Dre Thérèse Lanthier Diagnostic, cas #1 1. Avulsion de la gencive et de la muqueuse buccale 2. Avulsion dentaire: incisives 3. Fracture dentaire dent 101: racine retenue Plan d action

Plus en détail

Séquence : Les dents!

Séquence : Les dents! Séquence : Les dents Domaine : Sciences expérimentales Sous domaine : Le fonctionnement du corps humain Nombre de séances : 5 Compétences visées : Pratiquer une démarche d investigation : savoir observer,

Plus en détail

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13 Introduction à l anatomie dentaire Tut rentrée 2016-2017 Ue13 Définitions Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues Appareil : ensemble d organes,

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

Hygiène bucco-dentaire Les 5 règles d'or. Prévention. Le partenaire santé qui vous change la vie

Hygiène bucco-dentaire Les 5 règles d'or. Prévention. Le partenaire santé qui vous change la vie Hygiène bucco-dentaire Les 5 règles d'or Document non contractuel / MOD.3321/12.2010 / Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Histoire «dent» parler simplement!

Plus en détail

Examen de la face et de la cavité buccale

Examen de la face et de la cavité buccale La face est la première séquence anatomique que toute personne malade présente au médecin. Cette «figure», qui transcrit si abruptement les émotions et souvent l angoisse du patient, représente une mine

Plus en détail

de bonnes dents pour bébé

de bonnes dents pour bébé l atelier santé ville présente avec le soutien de de bonnes dents pour bébé Conseils bucco-dentaires aux parents de jeunes enfants www.la-crea.fr l apparition des premières dents Les dents permettent la

Plus en détail

Psoriasis 2005 Psoriasis Plus de 5 millions de patients souffrent de psoriasis aux USA Ils dépensent entre 1,6 et 3,2 milliards de dollars par an pour traiter leur maladie Entre 150000 et 260000 nouveaux

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 1 Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Présenté le 18/09/14 2 Anatomie Radiographique Normale Basée

Plus en détail

Hygiène bucco-dentaire

Hygiène bucco-dentaire Hygiène bucco-dentaire Pourquoi l hygiène bucco-dentaire est-elle importante? Les dents sont un élément important du processus alimentaire. Une fonction de l appareil masticatoire altérée a une influence

Plus en détail

Thème Approche du monde médical

Thème Approche du monde médical La peau Structure de la peau La peau est une membrane d aspect souple et résistant. Elle est élastique et se plisse facilement. Elle recouvre totalement notre corps et elle est prolongée par des muqueuses

Plus en détail

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation Odontologie Pédiatrique La Première Consultation 1 ère Consultation Etape incontournable, Nombreux renseignements Dr MOULIS D2 2011 1 2 1 ère Consultation Motif de consultation : Urgence?? Etat de Santé

Plus en détail

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes.

Atomes. Molécules. Tissu : Cellules. Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Tissus. Organes. Atomes Molécules Tissu : Ensemble de cellules dotées d une structure et d une fonction communes. Cellules Tissus Organes Systèmes 1. Le tissu épithélial: Les épithéliums Membrane basale Formés de cellules

Plus en détail

des fentes labio-alvéolopalatines

des fentes labio-alvéolopalatines CLINIQUE FENTES LABIO-ALVÉOLOPALATINES Le rôle de l orthodontiste dans la prise en charge des fentes labio-alvéolopalatines (FLAPs) Docteur Brigitte Vi-Fane Docteur Pascal Garrec En collaboration avec

Plus en détail

BMCP Cancérogenèse vs Tumorigenèse. Cancérogenèse vs Tumorigenèse (suite)

BMCP Cancérogenèse vs Tumorigenèse. Cancérogenèse vs Tumorigenèse (suite) 14/04/2015 BOUILLOUX Elsa L2 (CR : Hamza Berguigua) BMCP Pr.OUAFIK 8 pages Cancérogenèse vs Tumorigenèse (suite) Plan A. Angiogenèse tumorale I. Sources des facteurs angiogéniques II. Régulation des facteurs

Plus en détail

PROGRAMME P.A.C.E.S. 2014 / 2015. (1 ère A n n é e Commune des Études de Santé)

PROGRAMME P.A.C.E.S. 2014 / 2015. (1 ère A n n é e Commune des Études de Santé) PROGRAMME P.A.C.E.S. (1 ère A n n é e Commune des Études de Santé) 2014 / 2015 *Ce programme est communiqué à titre indicatif. Référence légale du programme : Arrêté du 28 octobre 2009 (J.O. du 17.11.2009)

Plus en détail

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ANNEE : 2015 THESE 2015/TOU3/2105 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE Présentée et soutenue publiquement par

Plus en détail

Portail de la biologie de la reproduction

Portail de la biologie de la reproduction Portail de la biologie de la reproduction www.bio-courses.jimdo.com Auteurs : Yasmina ANTEUR Licence : Module : Biologie du développement Les mécanismes de différenciation cellulaire I. Introduction -

Plus en détail

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE Résumé F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE F-Splint-Aid Slim est une bande en fibre de verre, pré-imprégnée d'un adhésif dentaire. La nouvelle

Plus en détail

Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé :

Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé : Atelier n 4 : La carie 1. Matériel utilisé : Dents en plâtre. Papier aluminium. Terre. Acide Instruments pour nettoyer les dents. 2. La carie : Tu viens de voir dans la partie précédente, l importance

Plus en détail

COMMENT UTILISER LE FILS DENTAIRE?

COMMENT UTILISER LE FILS DENTAIRE? QU EST-CE QU UN BROSSAGE MINUTIEUX Un brossage minutieux matin et soir vous protège efficacement contre les caries et les maladies parodontales. Dans tous les cas, c est l action mécanique de la brosse

Plus en détail

LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE

LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE TOUT D ABORD UN PETIT HISTORIQUE 1910: Peyton ROUS découvre le virus qui porte son nom 1976: les oncogènes de certains virus ont une contrepartie cellulaire

Plus en détail