Rapport d Evaluation des Pratiques Professionnelles 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d Evaluation des Pratiques Professionnelles 2007"

Transcription

1 Centre de Soins de Suite et de Réadaptation Verneuil sur Vienne Rapport d Evaluation des Pratiques Professionnelles 2007 «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier» Chef de projet : Dr Laurent Maveyraud Du 06 février 2007 au 10 septembre 2007 EQ CH PHA 10 1/26

2 Sommaire 1 Présentation du contexte... 3 Présentation succincte de l établissement Objectifs et Motivation Choix du thème : Objectifs qualités Organisation et déroulement de la démarche Composition du groupe de travail Unités ou services concernés par l évaluation Plan de communication au sein de l'établissement Calendrier du déroulement du programme EPP Le tableau GANTT Présentation des résultats de la première évaluation (tour 1) résultats de la première évaluation (tour 1) et objectifs quantifiés Plan d amélioration suite au 1er audit clinique cible Présentation des Résultats 2ème évaluation (tour 2) Analyse comparative : Analyse des ecarts Conclusion : impact de la démarche Comparaison aux autres equipes :... Erreur! Signet non défini. 12 Annexes Préambule Le champ d application Les critères d inclusion Les critères d exclusion Le type d étude Les sources et les modes de recueil des données La taille de l échantillon La période d évaluation EQ CH PHA 10 2/26

3 1 PRESENTATION DU CONTEXTE Présentation succincte de l établissement Statut de l établissement de santé (ES) : Etablissement PSPH géré par l UGECAM ALPC (Assurances Maladie) Type d activité : Soins de Suite et de Réadaptation (81 lits) Accréditation (visites) : Novembre 2003 (4 recommandations) Octobre 2007 Nom, fonction et service du chef de projet Nom, prénom : Docteur Laurent Maveyraud Fonction dans l établissement : Médecin Nom, fonction et service de l animateur Nom, prénom : Christophe Crouzevialle Fonction dans l établissement : Responsable qualité EQ CH PHA 10 3/26

4 2 OBJECTIFS ET MOTIVATION 2.1 Choix du thème : Depuis 2006, le Centre de Soins de Suite et de Réadaptation «La Chênaie» œuvre plus particulièrement sur l évaluation des pratiques professionnelles selon la méthodologie déclinée par l HAS. Deux projets ont ainsi été menés sur les thèmes suivants : - L organisation de la sortie du patient, - La prise en charge de la douleur chez la personne âgée. Deux groupes de travail pluridisciplinaire ont ainsi pu participer activement à l amélioration de nos pratiques par la mise en place d un programme d amélioration de la qualité de prise en charge mais surtout par la mise en place d outil d évaluation. Déployer la culture d évaluation au sein des équipes et préparer la certification V2 ont été les principaux objectifs de l engagement de l établissement dans ce programme régional d EPP organisé par l ARH Limousin et le GIP Requass en Le choix du thème «l analyse de la pertinence de la prescription des paracétamols de 1er palier» s inscrit dans la mise en place de l évaluation de notre démarche qualité déclinée depuis 2005 par processus. L évaluation du circuit du médicament (processus pharmacie) et plus particulièrement la notion de traçabilité de l administration des thérapeutiques et de leur efficacité nous est apparu comme un thème pertinent pour la certification V2 pour le critère 44 b : «La pertinence des actes à risques est évaluée». Souvent assimilés aux actes invasifs qui sont très peu pratiqués dans notre établissement, le comité de pilotage de la qualité et de l accréditation a validé ce thème suite aux recherches effectuées sur les rapports de certification V2 publiés sur le site internet de l HAS. Ce projet a également été validé par le chef de projet de l HAS. EQ CH PHA 10 4/26

5 2.2 Objectifs qualités Les objectifs qualités sont les suivants : - Analyser les bénéfices risques liée à une prescription conditionnelle en terme d efficacité de prise en charge, - Analyser la pertinence de l administration des paracétamols - Mesurer la traçabilité de l administration et de l efficacité des paracétamols - Cadrer les prescriptions conditionnelles internes - Evaluer les protocoles mis en place - Analyser et optimiser le service médical rendu EQ CH PHA 10 5/26

6 3 ORGANISATION ET DEROULEMENT DE LA DEMARCHE 3.1 Composition du groupe de travail CROUZEVIALLE Christophe Responsable Qualité Animateur JALLET Marie-france cadre de santé Membre LADAME Karine IDE Membre MAVEYRAUD Laurent Médecin Chef de Projet SAVY Ghislaine Préparatrice Membre 3.2 Unités ou services concernés par l évaluation 81 lits SSR 3.3 Plan de communication au sein de l'établissement Thématique proposée par note de service de la Direction (Annexe I) en Décembre 2006 à l ensemble du personnel pour la constitution d un groupe de travail sur la base du volontariat. Une présentation des EPP sur Power Point par le responsable qualité a ensuite été réalisée au membre du groupe d Evaluation des Pratiques Professionnelles. Chaque membre du groupe a été destinataire de ce document (HAS La conduite de projet). EQ CH PHA 10 6/26

7 3.4 Calendrier du déroulement du programme EPP PLANIFICATION DES ETAPES Présentation de la méthode ACC (services, CME...) Préparation de l'audit clinique ciblé Présentation du/des référentiel(s) aux équipes et aux instances Date début Réalisé (jours) A faire (jours) Date fin 02/01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/2007 Première évaluation 20/02/ /02/2007 Traitement et analyse des résultats, proposition de plan d'actions d'amélioration Actions d'amélioration et suivi 30/03/ /03/ /04/ /06/2007 Deuxième évaluation 12/06/ /06/2007 Traitement et analyse des résultats, proposition de plan d'actions d'amélioration 12/06/ /06/ /06/ /06/2007 Rapport d'acc 20/02/ /06/2007 Restitution à l'es 15/06/ /07/2007 Dates début et fin 02/01/ /07/2007 EQ CH PHA 10 7/26

8 3.5 Le tableau GANTT Calendrier de l'audit Clinique Ciblé (diagramme de Gantt) 02-janv-0701-févr mars avr mai juin juil juil-07 Présentation de la méthode ACC (services, CME...) Préparation de l'audit clinique ciblé Présentation du/des référentiel(s) aux équipes et aux instances Première évaluation Traitement des données Analyse des résultats, proposition de plan d'actions d'amélioration Actions d'amélioration et suivi Deuxième évaluation Traitement des Données Analyse des résultats etproposition de plan d'actions d'amélioration Rapport d'acc Restitution à l'es Réalisé (jours) A faire (jours) Qualité PDCA EQ CH PHA 10 8/26

9 4 PRESENTATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE EVALUATION (TOUR 1) Tableau des résultats (Oui et Non et NA) Critères Effectifs Pourcentages Oui Non NA Total Oui Non NA C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours d'hospitalisation si nécessaire C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration % 80% 0% % 0% 0% % 40% 36% % 24% 68% % 40% 32% % 80% 0% EQ CH PHA 10 9/26

10 Représentation graphique des résultats : C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier NA 0% Oui 20% NA 36% Oui 24% Non 80% Oui 100% Non 40% C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours d'hospitalisation si nécessaire C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration Oui 8% Non 24% NA 32% Oui 28% NA 0% Oui 20% NA 68% Non 40% Non 80% EQ CH PHA 10 10/26

11 5 RESULTATS DE LA PREMIERE EVALUATION (TOUR 1) ET OBJECTIFS QUANTIFIES Nombre de dossiers traités au tour 1: 30 dossiers Critères Pourcentages Objectifs et indicateurs cibles C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient Oui Non NA Objectifs 20% 80% 0% Ajuster le cadre des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier avec indication systématique du motif (douleur, fièvre ) Indicateurs cibles C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée 100% 0% 0% 100 % 50 % Délai prévision nel Juin 2007 Référent Dr Maveyraud C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier 24% 40% 36% Tracer dans le dossier de soins l administration des paracétamols de 1 er C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier 8% 24% 68% palier et leur efficacité : - information orale et affichage, - note de service 80 % Juin 2007 Mlle Ladame Karine C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours d'hospitalisation si nécessaire C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration 28% 40% 32% Ajuster les prescriptions conditionnelles des paracétamols lors des réunions de synthèse (systématisation, arrêt ou changement de 20% 80% 0% molécules) en fonction des données relatives au critère 3 et 4 80 % Juin 2007 Dr Maveyraud EQ CH PHA 10 11/26

12 6 PLAN D AMELIORATION SUITE AU 1ER AUDIT CLINIQUE CIBLE Actions d amélioration proposées Indicateurs cibles C1 : Ajuster le cadre des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier avec indication systématique du motif (douleur-fièvre) Plan d amélioration qualité et indicateurs Délai prévisionnel 50 % Juin 2007 Référent Dr Maveyraud Indicateurs sentinelles (audit du 12 juin 07) 40 % C2 : Pas d action 90 % Actions correctives à mettre en place si nécessaire Rappel en CME du cadre des prescriptions Revoir les modalités de prescriptions dans le dossier avec les médecins Voir paramétrage avec Osiris pour indication systématique de la posologie lors des prescriptions conditionnelles C3 et C4 : Tracer dans le dossier de soins l administration des paracétamols de 1 er palier et leur efficacité : - information orale et affichage, - note de service 80 % Juin 2007 Mlle Ladame Karine 60 % Rappel des mesures en Commission de Soins IDE plus note d information nominative C5 et C6 : Ajuster les prescriptions conditionnelles des paracétamols lors des réunions de synthèse (systématisation, arrêt ou changement de molécules) en fonction des données relatives aux critères 3 et 4 80 % Juin 2007 Dr Maveyraud 60 % Rappel en CME du cadre des prescriptions EQ CH PHA 10 12/26

13 7 PRESENTATION DES RESULTATS 2EME EVALUATION (TOUR 2) Nombre de dossiers traités au tour 2: 30 dossiers Tableau des résultats 2 ème audit clinique ciblé du 12 juin 2007 (Oui et Non et NA) Critères Effectifs Pourcentages Oui Non NA Total Oui Non NA C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient % 50 % 0 % C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée % 0 % 0 % C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier % 27 % 17 % C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier % 56 % 18 % C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours % 27% 57 % d'hospitalisation si nécessaire C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration % 13 % 77% EQ CH PHA 10 13/26

14 Représentation graphique des résultats de la deuxième évaluation C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier NA 17% Non 50% Oui 50% Oui 100% Non 27% Oui 56% C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier NA 18% Non 56% Oui 26% C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours d'hospitalisation si nécessaire NA 57% Oui 16% Non 27% C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration NA 77% Oui 10% Non 13% EQ CH PHA 10 14/26

15 8 ANALYSE COMPARATIVE : Centre de Soins de Suite et de Réadaptation : Programme EPP 2007 Analyse comparative des 2 tours Critères Pourcentages 1 er tour Pourcentages 2 tour Oui Non NA Oui Non NA C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient 20% 80% 0% 50 % 50 % 0 % C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée 100% 0% 0% 100% 0 % 0 % C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier 24% 40% 36% 56 % 27 % 17 % C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier 8% 24% 68% 26 % 56 % 18 % C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours 28% 40% 32% 16 % 27% 57 % d'hospitalisation si nécessaire C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration 20% 80% 0% 10% 13 % 77% EQ CH PHA 10 15/26

16 Représentation graphique des résultats des 2 évaluations 20% 50% Evolution des critères 100% 100% 24% 56% Tour 1 Tour 2 8% 26% Evolution des critères 28% 16% 20% 10% Tour 1 Tour 2 C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration EQ CH PHA 10 16/26

17 9 ANALYSE DES ECARTS Critères Indicateurs cibles déterminés au 1 er tour Résultats Suite au second C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient 50 % 50 % 0% C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée 100 % 100% 0% C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier 80 % 56 % - 24 % C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier 80 % 26 % - 54 % C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours d'hospitalisation si nécessaire 80 % 16 % - 64 % C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration 80 % 10% - 90% Ecarts EQ CH PHA 10 17/26

18 EQ CH PHA 10 18/26

19 Objectifs C1 : Le motif de mise en place des paracétamols de 1er palier est retrouvé dans le dossier du patient C2 : La posologie en cas d'administration nécessaire est indiquée C3 : La traçabilité de l'administration est retrouvée dans le dossier C4 : La traçabilité de l'efficacité du traitement en cas d'administration est retrouvée dans le dossier C5 : Une systématisation de la prescription "conditionnelle" initiale est retrouvée en cours d'hospitalisation si nécessaire C6 : Un arrêt de la prescription conditionnelle est retrouvé si absence d'administration Suite à donner Le motif des prescriptions conditionnelles des paracétamols de 1 er est retrouvé dans 50 % des dossiers. L objectif cible initial est atteint mais il convient de progresser dans le temps et le groupe de travail propose comme indicateurs cible 80 % 100 % des posologies sont mentionnées en cas d administration de paracétamol de 1 er palier. Objectif reconductible pour le prochain audit Malgré une progression nette l objectif initial n est pas atteint (80 %) aussi les actions correctives ont été mises en place à savoir un rappel individuel des règles de traçabilité des administrations par note de service (NI SQ 05). L objectif initial est reconduit pour 1 prochain audit ciblé sur le critère 3 et 4 Idem critère 3 Les critères 5 et 6 étant dépendant de la traçabilité de l administration et de l efficacité de la mise en place des paracétamols les objectifs initiaux ne sont pas atteints. Il convient donc de le reconduire pou le prochain audit. Date de réalisation Décembre 2007 Décembre 2007 Juillet 2007 Décembre 2007 Décembre 2007 EQ CH PHA 10 19/26

20 10 CONCLUSION : IMPACT DE LA DEMARCHE Impact sur la prise en charge du patient : L ajustement des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier en terme de motif médical et la mise en place de la traçabilité de l administration et de l efficacité doit permettre une meilleure prise en charge du patient en terme d efficacité : - par un ciblage systématique du motif d administration de ces thérapeutiques, - une diminution de l usage de ces thérapeutiques - une prescription de sortie évaluée grâce au suivi lors de l hospitalisation Impact sur les équipes : Cette démarche a permis de mettre en place une démarche qualité dans son intégralité ciblée sur des pratiques usuelles qu il convient de faire progresser. La mise en place d outils d évaluation (création d une grille d audit, plan d amélioration qualité, analyse des résultats) a permis de faire évoluer de façon positive l utilisation de ce type de thérapeutique et plus particulièrement de sensibiliser le personnel infirmier sur l importance de la traçabilité des actes effectués dans le cadre d une réflexion bénéfice/risque vis-à-vis du patient. Les objectifs initiaux n étant pas atteint, le groupe d EPP souhaite pérenniser la démarche par la mise en place des actions correctives et à une prochaine évaluation en décembre 2007 «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier» 20/26-20/26 -

21 11 ANNEXES 1. Grilles de recueil des données GRILLE DE RECUEIL DES DONNEES Audit de pratiques : la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1er palier Date : Établissement / service : N de la grille :.. Nom de l évaluateur : Identification du patient : les 3 premières lettres ou étiquette OBJECTIF : ASSURER LA MISE EN PLACE D UNE THERAPEUTIQUE PAR PARACETAMOL DE 1 ER PALIER EFFICACE N C RITERES OUI NON NA COMMENTAIRES Le motif de mise en place des paracétamols de 1 er palier est retrouvé dans le dossier du patient La posologie en cas d administration nécessaire est indiquée dans le dossier du patient La traçabilité de l administration est retrouvée dans le dossier La traçabilité de l efficacité du traitement en cas d administration est retrouvée dans le dossier Une systématisation de la prescription conditionnelle est retrouvée dans le dossier en cours d hospitalisation si nécessaire Un arrêt de la prescription conditionnelle d un paracétamol de 1 er palier est retrouvé en l absence d administration. «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier» 21/26-21/26 -

22 2. Guide d utilisation de la (des) grille(s) GUIDE D UTILISATION DE LA GRILLE Audit de pratiques : Pertinence des prescriptions conditionnelles des paracétamols de 1 er palier Critère 1 Le motif de mise en place des paracétamols de 1 er palier est retrouvé dans le dossier du patient Répondre OUI si le motif de la prescription conditionnelle apparaît dans le dossier médical (ex : si douleur, si fièvre.) Répondre NON si aucun motif n est indiqué dans le dossier du patient justifiant cette prescription. NA impossible Critère 2 patient La posologie en cas d administration nécessaire est indiquée dans le dossier du La prescription médicale doit faire apparaître la posologie en cas de nécessité d administration (ex : Efferalgan si besoin (1g par prise 3g maximum/jour) Répondre OUI si la posologie est mentionnée Répondre NON si le dossier du patient ne fait pas mention de cette prescription. NA impossible Critère 3 La traçabilité de l administration est retrouvée dans le dossier L administration d un paracétamol de 1 er palier doit être mentionnée dans le dossier par les infirmiers Répondre OUI : si l administration d un paracétamol de 1 er palier a été retrouvé Répondre NON si le dossier ne fait pas apparaître la notion d administration d un paracétamol de 1 er palier sans justification de la non administration. Répondre NA si le dossier fait apparaître que l administration n est pas justifiée (ex absence de douleur.) Critère 4 La traçabilité de l efficacité du traitement en cas d administration est retrouvée dans le dossier L administration d un paracétamol de 1er palier doit être suivie de la recherche en terme d efficacité par les infirmiers. Cette notion doit être mentionnée dans le dossier du patient Répondre OUI : si le résultat de l efficacité du paracétamol de 1 er palier a été retrouvée dans le dossier Répondre NON si le dossier ne fait pas apparaître la notion d efficacité du paracétamol de 1 er palier Répondre NA si le dossier fait apparaître que l administration n est pas justifiée (ex absence de douleur.) «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier» 22/26-22/26 -

23 Critère 5 Une systématisation de la prescription conditionnelle est retrouvée dans le dossier en cours d hospitalisation si nécessaire Une modification de la prescription conditionnelle des paracétamols de 1er palier peut être réalisée en cours d hospitalisation et devenir systématique. Cette notion doit être retrouvée dans le dossier du patient en cas de besoin. Répondre OUI : si la prescription conditionnelle du paracétamol de 1 er palier est modifiée et donne lieu à la mise en place d une prescription systématique. Cette notion doit figurer dans le dossier médical. Répondre NON si la prescription initiale n est pas modifiée au cours de l hospitalisation Répondre NA si une administration du médicament a été retrouvée et n entrainant pas une modification de prescription. Critère 6 Un arrêt de la prescription conditionnelle d un paracétamol de 1 er palier est retrouvé en l absence d administration. Un arrêt de la prescription conditionnelle du paracétamol doit être retrouvé dans le dossier en cours d hospitalisation lorsque le traitement ne parait plus justifié. Répondre OUI : si la prescription conditionnelle du paracétamol de 1 er palier est arrêtée. Cette prescription doit mettre en évidence la non justification de la poursuite de la prescription conditionnelle. Répondre NON si la prescription initiale n est pas modifiée au cours de l hospitalisation. NA impossible «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier» 23/26-23/26 -

24 3 - Protocole d audit clinique ciblé PROTOCOLE DE L'AUDIT CLINIQUE Audit de pratiques : pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1er palier» Préambule Le présent protocole propose d explorer 6 critères : La pertinence de la prescription médicale au conditionnel de paracétamol de 1 er palier (si besoin, à la demande.) La traçabilité de l administration par l infirmière du paracétamol dans le dossier du patient, La traçabilité de l efficacité suite à l administration du paracétamol dans le dossier du patient, La pertinence la poursuite ou de l arrêt du traitement suite aux observations notées dans le dossier Il concerne le processus pharmacie (circuit du médicament), soit en partie soit dans sa totalité, en fonction de l objectif recherché. 1 Le champ d application L évaluation concerne l établissement de soins de suite et de réadaptation accueillant des patients en hospitalisation. 2 Les critères d inclusion Tous les patients sortis d'un service d'hospitalisation complète, quel que soit leur âge. 3 Les critères d exclusion Pas de critères d exclusion 4 Le type d étude Il s agit d une évaluation rétrospective (sur dossier, après sortie du patient). 5 Les sources et les modes de recueil des données La source d information est le dossier du patient (dossier papier et dossier du système d information). Le recueil des données est réalisé par les professionnels concernés et placé sous la responsabilité du coordonnateur de l audit clinique de chaque établissement qui en assure la conservation et la confidentialité. Le coordonnateur de l audit est chargé de vérifier la qualité des données : exhaustivité, exactitude, précision et cohérence. 6 La taille de l échantillon Pour être représentatif, l échantillon doit être de 30 sorties consécutives. «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier» 24/26-24/26 -

25 7 La période d évaluation Si le nombre de dossiers est inférieur à 30, la durée de l observation ne doit pas excéder 6 semaines. «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier» 25/26-25/26 -

26 BIBLIOGRAPHIE Décret n du 14 avril 2005 relatif à l éva luation des pratiques professionnelles. Journal officiel 15 avril Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé. Manuel d'accréditation des établissements de santé - Deuxième procédure d'accréditation. Saint Denis la Plaine : ANAES ; Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé Sortie du monde hospitalier et retour au domicile d'une personne adulte évoluant vers la dépendance motrice ou psychique. Saint Denis la Plaine : Anaes ; 2004 Haute Autorité de Santé. L évaluation des pratiques professionnelles dans le cadre de l accréditation des établissements de santé. Saint Denis la Plaine : HAS ; Locquet C, Ravineau MJ, Mayault C, Desplanques-Leperre A, Chabot JM. L'audit clinique ciblé pour évaluer les pratiques professionnelles. Résultats préliminaires de la mise en oeuvre dans 177 établissements de santé français. Gestions Hosp 2005;344: DHOS. Recommandations de pratiques professionnelles sur la prise en charge thérapeutique du patient hospitalise le circuit du médicament Prescription Dispensation Administration : DHOS ; Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé évaluation et prise en charge thérapeutique de la douleur chez les personnes âgées ayant des troubles de la communication verbale. Saint Denis la Plaine : Anaes ; octobre 2000/ Haute Autorité de Santé. Commission de la transparence - Avis du 18 avril 2007 (Doliprane) Haute Autorité de Santé. Commission de la transparence - Avis du 07 septembre 2005 (Efferalgan) «Analyse de la pertinence des prescriptions conditionnelles de paracétamol de 1 er palier» - 26/26-26/26

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN 42 rue de paris - 78550 - Houdan OCTOBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER Rue raymond sidois Bp 07-19140 - Uzerche MAI 2015 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

COMMENT FAIRE UNE FICHE PROJET POUR UNE ACTION D EPP?

COMMENT FAIRE UNE FICHE PROJET POUR UNE ACTION D EPP? COMMENT FAIRE UNE FICHE PROJET POUR UNE ACTION D EPP? Philippe SCHERPEREEL Consultant Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille 59037 LILLE 2007 p-scherpereel@chru-lille.fr 1 PRINCIPE DYNAMIQUE

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE

Les remontées du terrain. Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les remontées du terrain Dr Roland HAIZE Centre hospitalier PICAUVILLE Les programmes d Evaluation des Pratiques Professionnelles Pertinence des hospitalisations en HDT HO *Formalisation de certificats

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

Un diagnostic établissement

Un diagnostic établissement Management du risque Médicamenteux à l hôpital Déploiement de l outil de sécurisation de la prise en charge médicamenteuse InterDiag au CHRU de Montpellier Un diagnostic établissement Nadine Deshormière

Plus en détail

Audit Clinique Ciblé : thème :+ titre ACC Rapport

Audit Clinique Ciblé : thème :+ titre ACC Rapport Nom de l'établissement (Logo éventuel) Audit Clinique Ciblé : thème :+ titre ACC Rapport Nom du Coordonnateur :... Date :... Sommaire [à mettre à jour en fin de rédaction (cliquer dans la table avec le

Plus en détail

Politique Qualité Gestion des Risques

Politique Qualité Gestion des Risques CENTRE HOSPITALIER CHARLES PERRENS Politique Qualité Gestion des Risques Intégrer la Qualité et la Gestion des Risques dans les pratiques professionnelles Centre Hospitalier Charles Perrens [septembre

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart

Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart Démarche d évaluation des pratiques professionnelles (EPP) au centre de long séjour de Rochechouart «Amélioration de la qualité du dépistage de la dénutrition chez les personnes âgées en institution» «Amélioration

Plus en détail

4 EPP à mener au CRF dans le cadre de la V2

4 EPP à mener au CRF dans le cadre de la V2 4 EPP à mener au CRF dans le cadre de la V2 Choix des thèmes: lors d une réunion d encadrement au CRF en août 2005 Identification des thèmes à partir du manuel d accréditation ANAES ( références 45 : Les

Plus en détail

Gestion du traitement personnel du patient : La conciliation médicamenteuse

Gestion du traitement personnel du patient : La conciliation médicamenteuse Journée Nationales du GERS Arcachon 1-3 octobre 2015 Gestion du traitement personnel du patient : La conciliation médicamenteuse Dr Sophie KUBAS Dr O.LAVEZZI Centre de réadaptation cardiovasculaire de

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

admission aux urgences

admission aux urgences Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE PLACE DU CHAMP DE FOIRE 16110 La Rochefoucauld France Démarche

Plus en détail

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou www.meah.sante.gouv.fr Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou KA Dinh-Van, N Tisserand, C Lemée, F Michel, F Alvarez, D

Plus en détail

C.H.U. DE FORT DE FRANCE

C.H.U. DE FORT DE FRANCE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE PROJET D ETABLISSEMENT VOLET PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2006 2010 VOLUME 4 Euro Conseil Santé 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT DE SANTE...

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Janvier 2006 I. PROMOTEURS Association dentaire française (ADF). Haute Autorité de santé (HAS). II. SOURCE Agence nationale d accréditation et

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN SOINS INFIRMIERS Tenue du dossier de soins infirmiers du malade à domicile Novembre 2004 I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE Route nationale 8-83330 - Le Beausset NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

La visite de certification(v2014)

La visite de certification(v2014) La visite de certification(v2014) Journée régionale CAPPS 12 juin 2015 Dr C. BOHEC UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Le CLCC et la certification Rappel Centre de Lutte contre le cancer

Plus en détail

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact :

Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Evaluation des Précautions Complémentaires de type Contact : Un nouvel outil pour les équipes d hygiène Xe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Yann Ollivier 1 Contexte /

Plus en détail

Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles

Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles Dr Nelly LE REUN, DIU soignant en gérontologie, Brest, 9 mai 2012 11/05/2012 1 Formation initiale Formation continue: acquisition de nouvelles

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie

Bilan de la démarche. de certification V 2010. Haute-Normandie Bilan de la démarche de certification V 2010 Haute-Normandie Juin 2013 La certification V 2010 en Haute Normandie Bilan au 1 er juin 2013 Etat d avancement de la démarche Au 1 er juin 2013, 69 établissements

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

RAPPORT DE L EXPÉRIMENTATION NATIONALE AUDIT CLINIQUE CIBLÉ APPLIQUÉ À LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DE LA PERSONNE ÂGÉE

RAPPORT DE L EXPÉRIMENTATION NATIONALE AUDIT CLINIQUE CIBLÉ APPLIQUÉ À LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DE LA PERSONNE ÂGÉE ÉVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES RAPPORT DE L EXPÉRIMENTATION NATIONALE AUDIT CLINIQUE CIBLÉ APPLIQUÉ À LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DE LA PERSONNE ÂGÉE JUIN 6 Service évaluation des pratiques

Plus en détail

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit :

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Synthèse des résultats de l audit croisé et interhospitalier 2008 à propos de l isolement thérapeutique Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Type d établissement Nombre EPSM 4 CH Général

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

ACFM DPC 2013 Audit Clinique Ciblé (ACC)

ACFM DPC 2013 Audit Clinique Ciblé (ACC) ACFM DPC 2013 Audit Clinique Ciblé (ACC) Guide d explication de la méthode Formation Présentielle + Grille de recueil des données et Réunion d analyse Exemple : Thème thrombose veineuse profonde Page 1

Plus en détail

Evaluation DES pratiques

Evaluation DES pratiques Evaluation DES pratiques ProfessionnellES : Arrêt Cardiaque Vincent Piriou Service d Anesthésie Réanimation, Centre Hospitalier Lyon Sud, 69495 Pierre- Bénite Cedex. E.Mail : vincent.piriou@chu-lyon.fr

Plus en détail

L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC)

L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) HISTORIQUE, ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Conseil national de la FMC des praticiens hospitaliers CN FMCH SOMMAIRE Le lien entre formation médicale initiale

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes

Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes Les recommandations 1995 : premières recommandations pour AES professionnel Avril 1998 : étendues aux expositions non professionnelles

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

- Prévention des chutes accidentelles chez la personne âgée (novembre 2005, éditée par l HAS)

- Prévention des chutes accidentelles chez la personne âgée (novembre 2005, éditée par l HAS) Evaluation des Pratiques Professionnelles : Evaluation de la prise en charge du risque apriori de chute des patients admis en service de soins de suite et de réadaptation. Introduction La chute n est jamais

Plus en détail

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014

CERTIFICATION V2014. Centre Hospitalier Givors. Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 CERTIFICATION V2014 Centre Hospitalier Givors Cycle de conférences FHF RA 30 septembre 2014 1 Plan de la présentation - Présentation du CH - Mode de pilotage de la démarche - Comment aborder le compte-qualité?

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique. Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008

Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique. Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008 Indicateurs Qualité Résultats de l Unité de Diététique Indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales données 2008 La prévention des infections associées aux soins est un sujet complexe

Plus en détail

FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC)

FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) Le lien entre FMI et FMC 50% des connaissances seraient obsolètes en l espace de 7 ans. En même temps qu une masse critique d exercice, la FMC est donc indispensable pour

Plus en détail

Développement Professionnel Continu

Développement Professionnel Continu Développement Professionnel Continu 1 Formation professionnelle continue Loi du 4 mars 2002 (Kouchner) Obligation de formation professionnelle continue pour les pharmaciens Conseil national de la formation

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE MEDICOCHIRURGICAL PARIS V 36. boulevard Saint-Marcel 75005 PARIS JANVIER 2007 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

La qualité de la tenue du dossier patient.

La qualité de la tenue du dossier patient. RAPPORT D AUDIT SUR La qualité de la tenue du dossier patient. À L HÔPITAL LOCAL INTERCOMMUNAL DE SOULTZ-ISSENHEIM Date de l audit : 17 novembre 2009 Audit réalisé par : Dr Djamila LALWANI BENABID, praticien

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

Décrire les plaintes autour du sommeil présentées par un échantillon de la population accueillie

Décrire les plaintes autour du sommeil présentées par un échantillon de la population accueillie METHODOLOGIE Justificatif : - bonnes pratiques préconisées en ehpad - choix de l amcoorhb dans les thèmes à traiter en 2008 - données personnelles à l ehpad : GMP ; % démences ;. Population : EHPAD volontaires

Plus en détail

Uniformisons communication

Uniformisons communication IMPACT DE LA CERTIFICATION V2014 SUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE: Expérience du CHI de Créteil Uniformisons notre (A. DASSY communication - Pharmacien praticien hospitalier) Journée hiver Synprefh 20 janvier

Plus en détail

RAPPORT DE L EXPÉRIMENTATION NATIONALE AUDIT CLINIQUE CIBLÉ APPLIQUÉ À LA POSE ET SURVEILLANCE DES SONDES URINAIRES

RAPPORT DE L EXPÉRIMENTATION NATIONALE AUDIT CLINIQUE CIBLÉ APPLIQUÉ À LA POSE ET SURVEILLANCE DES SONDES URINAIRES ÉVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES RAPPORT DE L EXPÉRIMENTATION NATIONALE AUDIT CLINIQUE CIBLÉ APPLIQUÉ À LA POSE ET SURVEILLANCE DES SONDES URINAIRES JUIN 2006 Service évaluation des pratiques

Plus en détail

Comité de pilotage. «Evalimag 2007» Audit en imagerie médicale. Contexte. Comité d organisation. Objectifs. Contexte

Comité de pilotage. «Evalimag 2007» Audit en imagerie médicale. Contexte. Comité d organisation. Objectifs. Contexte «Evalimag 2007» Audit en imagerie médicale Comité de pilotage M Bordier, CHU Reims V Bussy-Malgrange, Resclin-Champagne-Ardenne G. Calmet, cabinet radiologie Saint Remi, Reims O Toubas, chef de pôle imagerie,

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Informatisation de la prescription J.P. Genillon Pharmacien hygiéniste Contexte (1) Bon usage des antibiotiques

Plus en détail

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique Certification ISO 9001 : 2008 Rapport d'audit de renouvellement Date(s) de l'audit : 4 & 5 décembre 2012 Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique A l attention de Madame Fabienne MORALY Suzanne

Plus en détail

une collaboration fructueuse

une collaboration fructueuse Pharmaciens - Soins palliatifs une collaboration fructueuse Docteur Hervé MIGNOT Equipe d Appui Départementale en Soins Palliatifs de l Indre mai 2007 Le Réseau de Soins Palliatifs en Région Centre EADSP

Plus en détail

I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim.

I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim. I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim. A. Les politiques 1) La politique qualité Les démarches d évaluation et d amélioration continues de la

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN PROCESSUS "ECOUTE CLIENT" ET D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT QUALITE

MISE EN PLACE D'UN PROCESSUS ECOUTE CLIENT ET D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT QUALITE MISE EN PLACE D'UN PROCESSUS "ECOUTE CLIENT" ET D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT QUALITE Public : Direction Membres du comité de direction - Responsables de service Responsable qualité - Ensemble du personnel

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

Certification V2014. Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé. Juillet 2013 ACC01-F203-A

Certification V2014. Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé. Juillet 2013 ACC01-F203-A Certification V2014 Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé Juillet 2013 ACC01-F203-A Sommaire 1. Les enjeux et les ambitions : une démarche plus

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON 33 rue Léo Mérigot BP 237 18102 VIERZON CEDEX MAI 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques

Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques Retour d expérience sur le partage d une personne ressource en qualité et gestion des risques Mme S. El Bakri Centre Marie Curie / CH Montélimar Dr B. Fleury Centre Marie Curie / CH Montélimar Réunion

Plus en détail

admission directe du patient en UNV ou en USINV

admission directe du patient en UNV ou en USINV Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014

Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne. Réunion du 30 septembre 2014 1 Comité de pilotage de l OMEDIT de Bourgogne Réunion du 30 septembre 2014 2 Ordre du jour Accueil par Monsieur LANNELONGUE Présentation de l OMEDIT et validation de son règlement intérieur Proposition

Plus en détail

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services

Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services Depuis l'an 2000, le Ministère de la Santé Publique (MSP) a mis en place une procédure d accréditation pour améliorer la qualité des services hospitaliers. Ce projet d amélioration de la qualité porte

Plus en détail

Politique "qualité-sécurité-efficience" de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13

Politique qualité-sécurité-efficience de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13 l'indicateur ( du score) Rappel du contexte : L indicateur régional sur la lutte contre l iatrogénie médicamenteuse intitulé «ICALIAM» est calculé depuis 4 ans de 2008 à 2011. La dernière mesure de l indicateur

Plus en détail

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 Enquête de satisfaction réalisée en 2012 auprès de 1231 patients du Centre Hospitalier Intercommunal Amboise Château-Renault Qualité /Risques Avril

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU Michèle WOLF, MCU-PH, Direction de la qualité, de la coordination des risques et des relations avec les usagers,

Plus en détail

15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie. Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015

15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie. Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015 15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015 Commission Médicale d Établissement Méthodologie 1- Choix d un thème basé sur un cas clinique 2-

Plus en détail

Le projet technique S9

Le projet technique S9 Le projet technique S9 Définition du projet (annexe IIIc du référentiel) Le projet technique de seconde année a une double finalité: Compléter les acquis dans des situations particulières qui ont intérêt

Plus en détail

Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé

Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé CERTIFICATION DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Activités de biologie médicale et certification des établissements de santé Guide méthodologique Novembre 2014 Haute Autorité de Santé Service documentation Information

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion 24 Mai 2012 Ardennes - Marne PROGRAMME 1) Identifier les grandes étapes de préparation à l évaluation

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Travail collaboratif d évaluation du fonctionnement des RCP au sein du Réseau Régional de Cancérologie ONCOPACA-Corse

Travail collaboratif d évaluation du fonctionnement des RCP au sein du Réseau Régional de Cancérologie ONCOPACA-Corse Travail collaboratif d évaluation du fonctionnement des RCP au sein du Réseau Régional de Cancérologie ONCOPACA-Corse Congrès des Réseaux Vichy 2010 Dr Aimad Ourahmoune o.aimad@free.fr RRC ONCOPACA-Corse

Plus en détail

Développement Professionnel Continu (DPC)

Développement Professionnel Continu (DPC) Développement Professionnel Continu (DPC) Journée régionale de l ALIBODE Samedi 23 novembre 2013 Monique MONTAGNON Ancienne coordinatrice des soins de CHU Collaboratrice à la HAS Formatrice SOMMAIRE I

Plus en détail

BEP VENTE ACTION MARCHANDE. Le contrôle en cours de formation

BEP VENTE ACTION MARCHANDE. Le contrôle en cours de formation Académie de LILLE SESSION 2004 Division des examens et concours BEP VENTE ACTION MARCHANDE Le contrôle en cours de formation! En EP1 : Pratique du marchandisage et de la vente! En EP3 : Épreuve économique

Plus en détail

GUIDE D AUDIT - LABOROUTE

GUIDE D AUDIT - LABOROUTE GUIDE D AUDIT - LABOROUTE Tableau de validation du document Rédigé par Approuvé par Géré par Nom Eric BLANC Thierry KRETZ Fonction Responsable qualité Président du Comité Opérationnel Eric BLANC Responsable

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

protocole de soins volet médical 1

protocole de soins volet médical 1 protocole de soins volet médical 1 articles 71-4 et 71-4 -1 du Règlement Intérieur des caisses primaires identification de la de naissance de la identification de l assuré(e) (à remplir si la n est pas

Plus en détail

Améliorer la qualité et la sécurité des soins

Améliorer la qualité et la sécurité des soins HORS SÉRIE CERTIFICATION Avril 2015 Journal du Groupement des Hôpitaux de l Institut Catholique de Lille Améliorer la qualité et la sécurité des soins Une certification au service des démarches d amélioration

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

Haute Autorité de Santé PLAN CADRE LEGISLATIF RAPPORT DE L OMS. ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU CADRE. Législatif HAS : EPP

Haute Autorité de Santé PLAN CADRE LEGISLATIF RAPPORT DE L OMS. ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU CADRE. Législatif HAS : EPP PLAN ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU Méthodologie de l Evaluation Cadre Méthodologie : ex O2 Prélèvements Veineux Différentes Méthodes d Evaluation Exemple d Evaluation = IPAQH Douleur Troubles Nutritionnels

Plus en détail

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins

quelques conseils à l'usage du médecin traitant pour remplir le protocole de soins n 50774#02 quelques conseils à l'usage du médecin traitant remplir le protocole de soins articles 71-4 et 71-4-1 du Règlement Intérieur des Caisses Primaires Cet imprimé est à remplir si votre patient

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE 1 CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE Préambule Conformément à la mesure 29 du premier Plan Cancer et à la mesure 18 du second plan, la pratique de la cancérologie,

Plus en détail