PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux professionnels de santé

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux professionnels de santé"

Transcription

1 PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux professionnels de santé

2 Sommaire I. Pourquoi le programme «Bouger sur prescription» en Savoie?... 2 II. Le programme «Bouger sur prescription»... 5 III. Pourquoi participer au programme «Bouger sur prescription»?... 7 IV. Description du programme «Bouger sur prescription»... 8 et rôles des professionnels de santé... 8 V. Comment participer? VI. Contact VII. Document de participation au programme Sigles utilisés APA : Activités physiques adaptées APS : Activités physiques et sportives ARS : Agence régionale de santé CDOSS : Comité départemental olympique et sportif de la Savoie CPAM : Caisse primaire d assurance maladie DDCSPP : Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations MRSS : Maison des réseaux de santé de Savoie INSERM : Institut national de la santé et de la recherche médicale OMS : Organisation mondiale de la santé INSEE : Institut national de la statistique et des études économiques 1

3 I. Pourquoi le programme «Bouger sur prescription» en Savoie? Un enjeu de santé publique : Les effets bénéfiques de l activité physique et sportive (APS) sur la santé sont connus et confirmés par un grand nombre de publications scientifiques. La pratique régulière d une activité physique ou sportive améliore le bien-être physique et moral. Elle contribue par ailleurs à une meilleure intégration sociale de la personne dans son environnement et permet de maintenir une bonne qualité de vie. Toutes les catégories de population, les jeunes comme les personnes âgées, les valides comme les personnes malades ou en situation de handicap peuvent en retirer des bénéfices dès lors que l activité physique se fait de manière adaptée à chacun. 30 minutes d activité physique quotidienne réduisent de 30 à 50 % les risques de pathologies cardio-vasculaires, de diabète type II, de cancers du sein et du colon, de dépression (OMS, 2011) Le rapport d'expertise de l'inserm (2008 1) et WCRF/AICR (2007 2) font état des bénéfices de la pratique d une activité physique pour les personnes atteintes de maladies chroniques. Ils soulignent un bénéfice thérapeutique quand l Activité Physique Adaptée est intégrée à la prise en charge de la maladie : diabète, maladies cardiovasculaires, obésité de l enfant et de l adulte, maladies respiratoires, maladies dégénératives et ostéo-articulaires, cancers, Alzheimer La pratique d'une AP adaptée et régulière contribue, d'une manière générale, à des bénéfices physiologiques, psychologiques et sociaux, plus spécifiquement au maintien/ à l amélioration de la qualité de vie et des capacités fonctionnelles des patients. 1 (INSERM, 2008 Activité physique Contextes et effets sur la santé. Expertise collective. Editions INSERM ) 2 (WCRF/AICR,2007. Food, nutrition, physical activity, and the prevention of cancer : a global perspective [en ligne] : Washington DC/ AICR, 2

4 Un enjeu économique Un actif physique coûte 850 à de moins pour les comptes sociaux (INSEE, 2011) Le potentiel d économie en France serait donc de l ordre de 10 Md par an Un enjeu de mobilité urbaine et de développement durable Sur l agglomération de Chambéry, 75 % des déplacements font moins de 5 km et 80 % des déplacements de 2 à 5 km sont faits en voiture L augmentation des déplacements doux aura un impact sur l environnement Le plan régional (Rhône-Alpes) «Sport Santé Bien-Etre» a pour ambition de promouvoir la pratique d activités physiques et sportives comme facteur de santé. C est dans la continuité de ce plan régional que s inscrit le programme «Bouger sur prescription». Pour faire émerger ce programme, trois associations se sont liées par une convention pour coordonner et travailler ensemble : le Comité Départemental Olympique et Sportif de la Savoie, l Agence Ecomobilité et la Maison des Réseaux de Santé de la Savoie. En collaboration étroite avec la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP), l Agence Régionale de Santé (ARS), la Caisse Primaire d Assurance Maladie (CPAM) et la Région Rhône-Alpes, elles se sont engagées dans une démarche de valorisation des structures publiques ou privées souhaitant proposer une activité physique à des personnes dites "inactives physiques" et des personnes «inactives physiques ciblées». 3

5 Le Comité départemental olympique et sportif de la Savoie (CDOSS) Association de loi 1901, le CDOS de la Savoie a pour principal objectif de représenter l ensemble du mouvement sportif savoyard auprès des institutions et partenaires, notamment publics. Ces missions sont l accompagnement, le suivi et la formation des comités départementaux et clubs, la mise en œuvre de projets et actions structurants sur le département et, de manière générale, la promotion du sport en Savoie. L Agence Ecomobilité (AEM) Association de loi 1901, l Agence Ecomobilité a pour objectif de promouvoir les déplacements alternatifs à la voiture solo. Dans ce cadre, pour favoriser des déplacements actifs, elle forme tout public à (ré)apprendre ou se perfectionner pour se déplacer à vélo, et en partenariat avec Mobil Conseil, conseille et motive individuellement les publics pour choisir un itinéraire, un mode de déplacement (marche à pied, vélo, bus ) et l expérimenter La Maison des réseaux de santé de Savoie (MRSS) Association loi 1901, la MRSS développe des dispositifs de coordination des parcours des patients diabétiques de type 2 et confrontés à une problématique d'addictologie. Depuis 2014, elle propose un soutien aux professionnels de santé pour leurs patients en situation complexe afin de faciliter le maintien et le retour à domicile. Parmi ces offres de service, la MRSS propose : d'aider les patients dans leur reprise ou leur maintien d'une activité physique adaptée d'accompagner les structures du mouvement sportif dans une démarche de mise en place d une activité physique adaptée aux patients d'aider les professionnels de santé Ces trois acteurs du programme permettent de fédérer ensemble le milieu sportif, de la santé et des déplacements actifs afin de mettre l individu au cœur du dispositif et de l accompagner vers une reprise ou début d activité adaptée, progressive et sécurisée. 4

6 II. Le programme «Bouger sur prescription» Les objectifs : Objectif général : Favoriser la pratique d une activité physique régulière, raisonnée et raisonnable du public inactif. Objectifs spécifiques : - Repérer et sensibiliser les professionnels de santé aux enjeux d un recours aux APS et à la mobilité quotidienne comme thérapeutique non médicamenteuse et les accompagner pour orienter leurs patients - Accompagner le public à risque à une reprise d activité physique - Repérer et mobiliser une offre d APS et de mobilité à destination du public inactif en prévention Publics visés : - Les inactifs physiques : personne qui n'atteint pas les recommandations en matière d activité physique (l'oms et de l'inserm), évalué par le questionnaire dérivé de Ricci et Gagnon (score < 18) et/ou la connaissance du patient. - Les inactifs physiques ciblés : personne qui n'atteint pas les recommandations en matière d activité physique (l'oms et de l'inserm), évalué par le questionnaire dérivé de Ricci et Gagnon (score < 18) et/ou la connaissance du patient ET faisant partie des publics ciblés. Ces publics ciblés sont : les seniors, personnes en situation de handicap (physique, auditif, visuel, mental/psychique), maladie chronique, personnes en situation de précarité selon l Instruction interministérielle (24 /12/2012). 5

7 Qui peut participer au programme? Les professionnels de santé - L ensemble des professionnels de santé intéressés par la démarche - Les professionnels de santé conseillant déjà leurs patients à pratiquer une activité physique, mais se sachant pas comment les orienter - Les cabinets médicaux, professions libérales, centre de santé, centres de rééducation Les acteurs de l offre sportive et de mobilité - Des clubs sportifs, associations et privés accueillant ou souhaitant accueillir un public inactif physique ciblé dans des créneaux adaptés en devenant acteur labélisé «sport-santé». - Des clubs sportifs savoyards, associations et privés accueillant ou souhaitant accueillir un public inactif physique pour les amener à reprendre une activité physique et sportive régulièrement en devenant acteur partenaire. 6

8 III. Pourquoi participer au programme «Bouger sur prescription»? Le Comité Départemental Olympique et Sportif de la Savoie, la Maison des Réseaux de Santé de la Savoie et l Agence Ecomobilité, avec l appui de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP), l Agence Régionale de Santé (ARS), la Caisse Primaire d Assurance Maladie (CPAM) et la Région Rhône-Alpes se sont engagés dans une démarche de maillage entre les acteurs de la santé et les acteurs du monde sportif, et de la mobilité. Ce programme permet une meilleure visibilité de chacun des acteurs et de promouvoir l activité physique et/ou sportive pour tous. Une participation valorisante pour les professionnels de santé : - Etre acteur dans le conseil et/ou prescription d activité physique selon son domaine d intervention - Permettre à son patient de reprendre une activité physique et sportive - Permettre un maillage entre le milieu médical et le milieu sportif - Appartenance à un réseau 7

9 IV. Description du programme «Bouger sur prescription» et rôles des professionnels de santé Ce schéma permet de comprendre l ensemble du programme, du patient à la pratique d activité physique. 8

10 Le grand public : - l individu est sensibilisé à la pratique de l activité physique et/ou sportive par les différents supports de communication utilisés - il peut se rendre sur le site pour connaître l ensemble des offres sportives et de mobilité partenaires du programme - il prend contact et se rend dans une structure partenaire du programme La patientèle : - Le patient se rend chez son professionnel de santé - Le professionnel de santé le sensibilise à la pratique d activité physique et/ou sportive par le biais des affiches, dépliants - Lors de la consultation ou entretien, le professionnel de santé discerne si son patient est inactif physique ou inactif physique ciblé à l aide du questionnaire d évaluation d activité physique (dans la plaquette du programme) et/ou de sa connaissance du patient. - Conseil et/ou prescription de pratique d activités physiques et/ou sportives à son patient, La prescription 3 prend une forme libre : orale, prescription sur une ordonnance, plaquettes Si le patient est inactif physique : transmettre la plaquette du programme en ajoutant son tampon au dos (permettant au patient d avoir accès à des tarifs préférentiels chez les acteurs de l offre et un bon gratuit de location d un mois de vélo). Le patient inactif physique muni de la plaquette tamponnée se rend chez un des acteurs de l offre dont il trouve les coordonnées sur 3 : Définition de l HAS (Avril 2011) : «la notion de prescription (...) ne se limite pas aux préconisations inscrites sur l ordonnance. Elle peut prendre diverses formes : être inscrites sur l ordonnance ; être énoncées seulement oralement ; donner lieu à la distribution de brochures d information ; donner lieu à la mise à disposition par le médecin de coordonnées de professionnels spécialisés (ex. diététiciens, infirmières, kinésithérapeutes, psychologues, etc.)» 9

11 Si le patient est inactif physique ciblé : transmettre la plaquette du programme ET la carte du Conseiller «Bouger sur prescription» - Le patient contacte le conseiller «Bouger sur prescription» 4 et fixe un rendezvous. - Le conseiller «Bouger sur prescription» le reçoit et élabore un bilan individuel d activité physique, de ses envies, freins et motivations : Accompagnement vers une reprise ou un maintien d une activité physique Orientation vers l offre labélisée : les structures sportives labélisées sportsanté, les ateliers passerelles ou l offre de mobilité Suivi à long terme pour éviter le risque d abandon Travail en lien avec le médecin traitant et/ou professionnel de santé - Le conseiller «Bouger sur prescription» oriente le patient vers l offre la plus adaptée à ses envies et ses motivations et l accompagne pour sa première séance si besoin. V. Comment participer? - Contacter la coordination du programme «Bouger sur prescription» - Remplir le document de participation - Récupérer les outils de communication du programme : plaquette, affiches, coordonnées du conseiller «Bouger sur prescription» 4 Le conseiller «Bouger sur prescription» est un enseignant en Activité Physique Adaptée (APA). Ses principales missions sont : évaluation, enseignement, planification et réalisation de programmes personnalisés d'apa sous prescription ou autorisation médicale, en collaboration avec les professionnels paramédicaux ou éducatifs. 10

12 VI. Contact Pour tous renseignements complémentaires et demande de participation sur le programme «Bouger sur prescription» : VII. Document de participation au programme Civilité : Nom : Prénom : Profession de santé : Adresse du lieu d exercice : Téléphone professionnel : Portable : Mail : 11

La genèse et le calendrier

La genèse et le calendrier AVEC LE SOUTIEN DE La genèse et le calendrier Fin 2011-2012 : Contact entre Pierre MOLINA D ARANDA et l Agence Ecomobilité Mobilisation de la CPAM et contact de l URPS 2013 : Soirée d information aux médecins

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux acteurs de l offre sportive et de mobilité

PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux acteurs de l offre sportive et de mobilité PROGRAMME «BOUGER SUR PRESCRIPTION» DOCUMENT D INFORMATIONS Destiné aux acteurs de l offre sportive et de mobilité Sommaire I. Pourquoi le programme «Bouger sur prescription» en Savoie?... 2 II. Le programme

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Les réseaux «Sport-Santé-Bien-Être»

Les réseaux «Sport-Santé-Bien-Être» Les réseaux «Sport-Santé-Bien-Être» La Ministre chargée des Sports (M me Valérie FOURNEYRON) et la Ministre chargée de la Santé (M me Marisol TOURRAINE) ont présenté en conseil des ministres le 8 octobre

Plus en détail

PAPRICA Petite enfance

PAPRICA Petite enfance PAPRICA PETITE ENFANCE PHYSICAL ACTIVITY PROMOTION IN PRIMARY CARE PAPRICA Petite enfance Concept de formation La sédentarité du jeune enfant augmente de manière inquiétante. Or, la promotion du mouvement

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Franck Laureyns réagit au rapport de synthèse de Laurent Hénart : «Les. métiers en santé de niveau intermédiaire» paru dans Hegel Vol.

Franck Laureyns réagit au rapport de synthèse de Laurent Hénart : «Les. métiers en santé de niveau intermédiaire» paru dans Hegel Vol. Hegel Vol. 1 N 2 2011 77 LETTRE À LA RÉDACTION Franck Laureyns réagit au rapport de synthèse de Laurent Hénart : «Les métiers en santé de niveau intermédiaire» paru dans Hegel Vol. I n 1 Pour faire suite

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

Contexte institutionnel

Contexte institutionnel 1 Formation en protection de l autonomie des personnes âgées pour les aides à domicile Approche écologique Lucette Barthélémy Chargée d expertise en promotion de la santé Contexte institutionnel 2 L Institut

Plus en détail

Le développement du sport santé au sein d une fédération olympique

Le développement du sport santé au sein d une fédération olympique ATHLE SANTE LOISIR FEDERATION FRANCAISE D ATHLETISME SOMMAIRE Le développement du sport santé au sein d une fédération olympique Le label «Coach Athlé Santé» La démarche fédérale en faveur des publics

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Carbet des aidants. Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées. Dossier de presse. sur les

Carbet des aidants. Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées. Dossier de presse. sur les Carbet des aidants sur les Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées Dossier de presse Le réseau Gérontologie-Alzheimer organise, le 16 novembre 2013 à l Auditorium de la Mairie de Rémire-Montjoly,

Plus en détail

Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains. Carlo Diederich Directeur Santé

Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains. Carlo Diederich Directeur Santé Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains Carlo Diederich Directeur Santé Cures thermales Cures thermales pour rhumatismes avec rééducation (94% des cures) des voies respiratoires inférieures des voies

Plus en détail

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD

CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD CHARTE DES PROFESSIONNELS DE SANTE MEMBRES DU RESEAU LCD Qu est-ce que le réseau LCD? Le réseau Lutter Contre la Douleur a pour objectif d améliorer la prise en charge des patients douloureux chroniques.

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Plan régional sport santé bien-être CNDS 2015. Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014

Plan régional sport santé bien-être CNDS 2015. Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014 Plan régional sport bien-être CNDS 2015 Commission territoriale du CNDS 16 décembre 2014 l instruction interministérielle du 24 décembre 2012 les lignes stratégiques promouvoir et développer la pratique

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

ACTIONS DE PROTECTION ET DE PRÉSERVATION DE LA SANTÉ PAR LE SPORT DRJSCS RHÔNE- ALPES

ACTIONS DE PROTECTION ET DE PRÉSERVATION DE LA SANTÉ PAR LE SPORT DRJSCS RHÔNE- ALPES ACTIONS DE PROTECTION ET DE PRÉSERVATION DE LA SANTÉ PAR LE SPORT DRJSCS RHÔNE- ALPES Alimentation et activité physique: pour des politiques territorialisées 28 septembre 2012 Dr Maud OTTAVY médecin conseiller

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

INFO ETAT. Numéro 43. 15 septembre 2014. Le plan régional "Sport santé bienêtre" Midi-Pyrénées 2013-2016

INFO ETAT. Numéro 43. 15 septembre 2014. Le plan régional Sport santé bienêtre Midi-Pyrénées 2013-2016 Numéro 43 15 septembre INFO ETAT Plan régional "Sport santé bien-être" Midi-Pyrénées 2013-2016 Le plan régional "Sport santé bien-être"( PRSSBE) de Midi- Pyrénées : la promotion des activités physiques

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS

PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS PROGRAMME REGIONAL DE REDUCTION DES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES BILAN AU 30-06-2012 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS Depuis le début du programme en 2009, les cellules ont accueilli 1139 adhérents. La

Plus en détail

PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE

PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la cohésion sociale du Centre PLAN REGIONAL SPORT SANTE BIEN ETRE Mardi 17 novembre 2015 Descartes Journée thématique Sport Santé - ANDIISS Centre 23

Plus en détail

Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE

Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE Activité physique adaptée et Cancer CAMI 42 ROANNE Rationnel de l activité physique en Cancérologie Diminution du risque de cancer: PREVENTION PRIMAIRE. L OMS recommande au moins 30 min d activité physique

Plus en détail

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN CHARGE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT EN SURPOIDS ET OBÈSES DANS LE CADRE DE L'UNITÉ D'OBÉSITÉ PÉDIATRIQUE HEL - CHUV Alexandra Balz Intervenante en activités

Plus en détail

Programme Gym Après Cancer Fédération Française d Education Physique et Gymnastique Volontaire

Programme Gym Après Cancer Fédération Française d Education Physique et Gymnastique Volontaire 11-056-060 article LOPEZ_Donnadieu 18/09/13 16:30 Page56 Programme Gym Après Cancer Fédération Française d Education Physique et Gymnastique Volontaire Elodie LOPEZ*, Charlène FALZON 1, Marie-Christine

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

RESEAU SPORT SANTE BIEN ETRE. Réunion de présentation du projet «Réseau Sport Santé Bien-être» Mardi 16 Novembre 2010

RESEAU SPORT SANTE BIEN ETRE. Réunion de présentation du projet «Réseau Sport Santé Bien-être» Mardi 16 Novembre 2010 RESEAU SPORT SANTE BIEN ETRE Réunion de présentation du projet «Réseau Sport Santé Bien-être» Mardi 16 Novembre 2010 1 Réseau «Sport-Santé-Bien-être Contexte Objectif général Parcours de soin Projet Apports

Plus en détail

Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES

Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES Objectifs S informer, Être sensibilisé, Se familiariser aux différents types de handicaps et à l environnement de l intervention en Activités Physiques

Plus en détail

2013-2015 PLAN SPORT SANTE BIEN-ETRE FICHES ACTIONS. Version finale validée par le Comité de pilotage

2013-2015 PLAN SPORT SANTE BIEN-ETRE FICHES ACTIONS. Version finale validée par le Comité de pilotage 2013-2015 PLAN SPORT SANTE BIEN-ETRE FICHES ACTIONS Version finale validée par le Comité de pilotage Objectif ❶ Formalisation du réseau Sport Santé Bien-être en confortant son rôle de structure ressource

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable

DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) est l instance de référence en matière de nutrition.

Plus en détail

Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg

Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg Pour une approche globale de la santé au sein des territoires Leviers d action et compétences en matière de santé : de la Communauté Urbaine aux quartiers : l exemple de Strasbourg SIGNORINI Elodie Chargée

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Aide et Soins à Domicile en Province de Luxembourg. Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires

Aide et Soins à Domicile en Province de Luxembourg. Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires Aide et Soins à Domicile, c est Un réseau de professionnels de l aide et des soins qui ont pour objectif de proposer

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ)

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Vu le décret n 94-169 du 25 février 1994, relatif à l organisation des services déconcentrés et des établissements publics relevant

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

FICHE D ACCOMPAGNEMENT DU LOGO PNNS

FICHE D ACCOMPAGNEMENT DU LOGO PNNS FICHE D ACCOMPAGNEMENT DU LOGO PNNS Dans un courrier en date du 11 octobre 2011, l INPES, dont la mission est l expertise en matière d éducation à la santé, a autorisé l USEP à apposer le logo PNNS sur

Plus en détail

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 -

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Contexte général La part modale de la voiture augmente malgré une progression des

Plus en détail

Dossier de presse. Ma retraite, ma santé, mes droits et moi. Le 24 novembre 2015 de 9h à 17h. SALLE DU MOUZON rue de GÉNÉRAL DE GAULLE AUCH.

Dossier de presse. Ma retraite, ma santé, mes droits et moi. Le 24 novembre 2015 de 9h à 17h. SALLE DU MOUZON rue de GÉNÉRAL DE GAULLE AUCH. M U R O F 1er Ma retraite, ma santé, mes droits et moi. Le 24 novembre 2015 de 9h à 17h SALLE DU MOUZON rue de GÉNÉRAL DE GAULLE AUCH Dossier de presse Contacts Caroline BARRÉ (CPAM) : 05 81 67 10 11 Landi

Plus en détail

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN Journée de lancement du Centre Intégré Nord Francilien de Prise en charge de l Obésité de Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2 Docteur Michaël NEMORIN DIANEFRA Président de

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

Médecins libéraux et institutions : quelles relations?

Médecins libéraux et institutions : quelles relations? Médecins libéraux et institutions : quelles relations? Mme Marie-Paule GLADY, Sous-directrice de la CPAM de Strasbourg M. Laurent HABERT, Directeur Général de l ARS Alsace Dr Patrick LESUR, Médecin Conseil

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010

Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Comment peut-il vous aider? Ludres 20 mars 2010 Les objectifs des réseaux de santé Mettre le patient au centre et non la maladie Améliorer la qualité des soins Optimiser les moyens humains et financiers

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE MEDIATION SANITAIRE

PROGRAMME NATIONAL DE MEDIATION SANITAIRE PROGRAMME NATIONAL DE MEDIATION SANITAIRE Pour l accès à la santé des populations en situation de précarité page 1 CONTEXTE ET ELABORATION Constat : Un état de santé très préoccupant des populations roms

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

Plan sport santé bien être Rhône-Alpes. Colloque Cancer Sport Santé Annecy le Vieux 19 juin 2015 Maud OTTAVY médecin conseiller DRJSCS Rhône-Alpes

Plan sport santé bien être Rhône-Alpes. Colloque Cancer Sport Santé Annecy le Vieux 19 juin 2015 Maud OTTAVY médecin conseiller DRJSCS Rhône-Alpes Plan sport santé bien être Rhône-Alpes Colloque Cancer Sport Santé Annecy le Vieux 19 juin 2015 Maud OTTAVY médecin conseiller DRJSCS Rhône-Alpes Promotion de l activité physique comme facteur de santé

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Sport santé : enjeux nationaux, le PNNS 3, le rôle de la Société Française Sport Santé

Sport santé : enjeux nationaux, le PNNS 3, le rôle de la Société Française Sport Santé Sport santé : enjeux nationaux, le PNNS 3, le rôle de la Société Française Sport Santé Jean-Luc Grillon Président de la Société Francaise Sport Santé (SF2S) Colloque sport santé IRBMS Lille, 27 nov 2010

Plus en détail

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Fiche action 3 Accompagnement des personnes en situation de précarité

Plus en détail

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour CENTRE HOSPITALIER de BOURG-EN-BRESSE CS 90401 900 route de Paris 01012 BOURG-EN-BRESSE CEDEX 04 74 45 44 08 Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement de Saint- Flour autour du VIVRE ENSEMBLE au lycée agricole Louis MALLET Mardi 21 octobre

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

L Éducation thérapeutique du patient (etp)

L Éducation thérapeutique du patient (etp) L Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) Préface La maladie chronique a un impact important sur la vie quotidienne du patient et de son entourage (changement du mode de vie, prise quotidienne d un traitement,

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation

PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation PACTE : Programme d Amélioration Continue du Travail en Equipe Phase d expérimentation Centre Hospitalier d Argenteuil (95) F. Lémann, PH-coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins Co-facilitateur

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 accompagner la professionnalisation et le développement des associations sportives! CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 A destination des dirigeants bénévoles d associations sportives et des salariés de

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

Actionsdes MUTUELLES

Actionsdes MUTUELLES 10 Actions des MUTUELLES POLITIQUE DE LA MUTUALITE FRANÇAISE EN FAVEUR DES SOINS DE PREMIER RECOURS FACILITER L ACCÈS AUX SOINS ET RÉDUIRE LES RESTES À CHARGE Comment rendre l accès aux soins plus facile?

Plus en détail

Journée Régionale Maintien Dans l Emploi 20/03/214

Journée Régionale Maintien Dans l Emploi 20/03/214 La prévention de la désinsertion professionnelle : c est quoi? Une offre de service de proximité mise en place par l Assurance Maladie permettant de détecter et de prendre en charge le plus tôt possible

Plus en détail

«Promotion de la santé au travail : Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Entreprise COCA-COLA MIDI SAS - Signes

«Promotion de la santé au travail : Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Entreprise COCA-COLA MIDI SAS - Signes Sommeil & nutrition en lien avec le travail posté» Introduction Les troubles du sommeil et de la vigilance interviennent de façon importante dans le monde du travail et notamment dans le travail à horaires

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé.

Les cibles de ce dispositif sont les personnes de tous les âges ayant des objectifs de loisir, de santé. Janvier 2012 Le dispositif COACH ATHLE SANTE Fédération Française d Athlétisme Contexte Le dispositif COACH ATHLE SANTE a été lancé en septembre 2006 par la Fédération Française d Athlétisme dans le but

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010 Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais : première étape vers une démarche territoriale de santé Mai 2010 Sommaire La méthodologie Les caractéristiques des acteurs interrogés Les problématiques pointées

Plus en détail

VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER

VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER VOTRE ANNUAIRE DIABÈTE EN LOIR-ET-CHER EDITO Conscients de la multiplicité des acteurs et des rôles de chacun, nous, acteurs du diabète en Loiret-Cher, nous sommes réunis afin de travailler à l élaboration

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Personnes âgées en risque de perte d autonomie (PAERPA) Claude JEANDEL Pôle de gérontologie CHU Montpellier Université Montpellier Inserm

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

SCHEMA GERONTOLOGIQUE: BILAN ET PERSPECTIVES

SCHEMA GERONTOLOGIQUE: BILAN ET PERSPECTIVES SCHEMA GERONTOLOGIQUE: BILAN ET PERSPECTIVES 1 Schéma gérontologique de l Hérault 2013-2015 Eléments de contexte Ce schéma est calé sur la durée du schéma des personnes handicapées qui vient à échéance

Plus en détail

La Maison Départementale de l Autonomie

La Maison Départementale de l Autonomie La Maison Départementale de l Autonomie 1 Pourquoi une Maison de l Autonomie? Conseil général MDPH CLIC 2 Pourquoi une Maison de l Autonomie? Similitude des logiques d intervention des deux champs Personnes

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail

PROJET RÉGIONAL 2015-2017. Prévention des risques professionnels et santé au travail PROJET RÉGIONAL 2015-2017 Prévention des risques professionnels et santé au travail 1 CONTEXTE : PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS En application de l accord, signé le 22 octobre 2013, relatif à la

Plus en détail

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Dr Lucette MIGNIEN Médecin du travail

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail