LA FRAUDE ET LES CYBER-ATTAQUES : UN SUJET MAJEUR DE PRÉOCCUPATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA FRAUDE ET LES CYBER-ATTAQUES : UN SUJET MAJEUR DE PRÉOCCUPATION"

Transcription

1 LA FRAUDE ET LES CYBER-ATTAQUES : UN SUJET MAJEUR DE PRÉOCCUPATION Mercredi 24 juin 2015 UNE RENCONTRE DE LA COMMUNAUTÉ DIRIGEANTS DE PME-PMI Au-delà des risques «traditionnels» et bien connus (incendies, vols ), les entrepreneurs sont aujourd hui confrontés à des risques d une toute autre origine : les Cyber Risques. INTERVENANTS Alain Aubry, Directeur Technique, Gras Savoye Sud-Est Faisant désormais appel à des mécanismes de plus en plus sophistiqués et complexes, ces attaques peuvent avoir des conséquences destructrices pour une entreprise. Le saviez-vous? 55% des entreprises françaises ont été concernées par ces risques en 2014 (source : PWC 2014). La question n est pas de savoir si vous allez vous faire pirater mais quand! Quels sont les principaux risques? Quelles conséquences financières pour les sociétés? Quelles solutions pour vous protéger? Cet atelier a pour but de vous informer, de vous guider et d apporter des précisions à vos interrogations. Stéphane Chrobot, Chargé de Clientèle, Spécialiste Cyber Fraude Témoignage et retour d expérience d un agent de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) Compte-rendu Grenoble Ecobiz - 28/04/2015 0

2 De nouvelles fraudes se développent comme la cybercriminalité, la fraude dite «au Président», ainsi que la fraude aux achats, obligeant les entreprises à toujours plus de vigilance. Dans les 24 prochains mois, les dirigeants français redoutent particulièrement la cybercriminalité. Cybercriminalité, de quoi parlons-nous? La cybercriminalité est le terme employé pour désigner l'ensemble des infractions pénales qui sont commises via les réseaux informatiques, notamment, sur le réseau Internet. Ce terme désigne à la fois : En 2011, le piratage de DigiNotar, l'autorité de certification avait été exploité pour générer plus de 500 certificats frauduleux, dont un utilisé pour intercepter les communications Gmail de milliers d iraniens. «L hacktivisme», interruption de service, messages idéologiques. Gains financiers vols de cartes de crédit, de données personnelles ou d entreprises. Hostilité entre Etats, destruction logique et/ou physique, vol de données stratégiques. Obtention de capacités d attaque, vol de mécanisme d authentification/certificats. «"Redoutez-nous!" est le La cybercriminalité en quelques chiffres message des Anonymous à 84% des attaques réussissent en moins d une journée ArcelorMittal, le géant de la sidérurgie. 69% des exfiltrations ont lieu en moins d une journée 256 jours sont en moyenne nécessaires pour détecter une attaque ciblée 63% des attaques sont signalées par un tiers 1,7 milliards d euros de pertes engendrées en France 3,12 millions d euros perdus en moyenne par violation de données d une entreprise en France La cybercriminalité et les risques métiers Notre hyper dépendance à l informatique (réseau, site web, e-commerce), l usage de nouveaux moyens de communication (token-cards, smartphones, réseaux sociaux) mais aussi les risques périphériques tels que le cloud computing, les data centers ou l utilisation du mode SaaS (Software as a Service) augmentent notre vulnérabilité. Tout chef d entreprise doit se poser systématiquement ces trois questions pour intégrer la cybercriminalité dans les analyses de risques métiers : Dans quel secteur mon entreprise évolue-t-elle et quel est son positionnement sur le marché? Quels sont les actifs qui peuvent représenter un attrait? Mes partenaires et/ou clients augmentent-ils mon attractivité? Les principaux risques identifiés sont : Le vol et la violation de la confidentialité des données Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille et leur secteur d activité, sont exposées aux cyber-risques parce qu elles détiennent des données à caractère personnel ou des données confidentielles. La violation de la confidentialité des données (données personnelles, commerciales, bancaires ) peut résulter d un acte de malveillance externe (commis par un hacker) ou interne (par un employé) ou par la simple perte d un ordinateur ou d un smartphone. L indisponibilité du réseau informatique Toutes les entreprises sont dépendantes de leur système informatique. Qu il s agisse d un réseau partagé avec ses filiales dans le monde, ou que celui-ci soit propre à chaque entité, c est la colonne vertébrale de l entreprise. L indisponibilité du réseau peut être la conséquence d une attaque par Déni de Service (DoS), 1

3 mais également la conséquence d un virus informatique avec des impacts majeurs sur les résultats financiers de l entreprise, tels que les pertes d exploitation et/ou les frais supplémentaires consécutifs.» Les risques médiatiques pour l entreprise L utilisation des médias sociaux par les entreprises est un phénomène croissant. Les informations postées sur les réseaux sociaux ou dévoilées inopinément ou intentionnellement génèrent des réclamations de plus en plus nombreuses. L utilisation de ces sites engendre également des coûts relatifs à la gestion des droits d accès, ainsi que la nécessité, pour l entreprise, de mettre en place une Charte Informatique.» La cyber extorsion La menace d une attaque informatique, ou la demande de rançon pour empêcher la divulgation d informations deviennent monnaie courante. Il existe plusieurs typologies de cyber extorsion dont les plus répandues sont la menace d attaque par Déni de Service (DoS) et la demande de rançon contre la remise d une clé pour décrypter des données. Le hacker va exiger le paiement d une rançon contre la clé qui permettra de décrypter les données. La gestion des risques Un enjeu clé : changer le modèle de sécurité pour l orienter vers la détection et la réaction PARTICIPATION - suivi des menaces par un système de veille et des contrôles permanents PRÉVENTION - suivi des vulnérabilités PROTECTION - la sécurité maintient l objectif de lutter contre les risques majeurs DETECTION - supervision faite par la sécurité REACTION - privilégier la réactivité en acceptant la contre-partie, à savoir une perturbation générale. IMPUTATION des mécanismes sont implémentés sur les déclinaisons opérationnelles du modèle pour garantir l auditabilité. Une réglementation en évolution I. Protection des données à caractère personnel Le projet de règlement européen relatif à la protection des données à caractère personnel (DCP) et à la libre circulation de ces données est actuellement en discussion. La date prévisionnelle du vote est fixée au 1 er trimestre 2014 pour une entrée en vigueur au 1 er janvier Les obligations des entreprises : Notifier dans les 24h à la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) et à chaque personne concernée par une notification individuelle toute violation de DCP. Conserver une trace documentaire de toute violation de DCP en indiquant son contexte, ses effets et les mesures prises. Nommer un délégué à la protection des données en charge de notifier toute violation à la CNIL. Prendre des mesures pour anticiper une prochaine tentative d intrusion. En cas de non application, les sanctions encourues pourraient aller jusqu à 1 million d euros d amende ou 2% du chiffre d affaires annuel. II. Protection des données de l entreprise Proposition de loi visant à sanctionner la violation du secret des affaires, adoptée en 1ère lecture par l'assemblée nationale le 23 janvier III. Protection de l état et des infrastructures vitales - Projet de loi de programmation militaire (publié le 02 août 2013). - Directive européenne NIS (publiée le 07 février 2013, à transposer en droit national par chaque état). 2

4 Le témoignage d un agent de la DGSI Un solide bon sens et des règles simples peuvent éviter bien des désagréments en matière de sécurité informatique. Les dix règles de base 1. Utiliser des mots de passe de qualité, c est-à-dire difficile à retrouver à l aide d outils automatisés, et difficile à deviner par une tierce personne. Ne pas le noter dans un carnet ou dans son smartphone! Sa durée de vie est de 45 jours. 2. Avoir un système d exploitation et des logiciels à jour : navigateur, antivirus, bureautique, pare-feu personnel, etc. 3. Effectuer des sauvegardes régulières permet si besoin d assurer la continuité de l activité. 4. Désactiver par défaut les composants ActiveX et JavaScript. 5. Ne pas cliquer trop vite sur des liens. 6. Ne jamais utiliser un compte administrateur pour naviguer. 7. Contrôler la diffusion d informations personnelles. L Internet n est pas le lieu de l anonymat et les informations que l on y laisse échappent instantanément! 8. Ne jamais relayer des canulars. Ne jamais relayer des messages de type chaînes de lettres, portebonheur ou pyramides financières, appel à solidarité, alertes virales, etc. Quel que soit l expéditeur, rediffuser ces messages risque d induire des confusions et de saturer les réseaux. 9. Soyez prudent : l Internet est une rue peuplée d inconnus! Si un correspondant bien connu et avec qui l on échange régulièrement du courrier en français, fait parvenir un message avec un titre en anglais (ou toute autre langue) il convient de ne pas l ouvrir. En cas de doute, il est toujours possible de confirmer le message en téléphonant. D une façon générale, il ne faut pas faire confiance machinalement au nom de l expéditeur qui apparaît dans le message et ne jamais répondre à un inconnu sans un minimum de précaution. 10. Soyez vigilant avant d ouvrir des pièces jointes à un courriel : elles colportent souvent des codes malveillants. Une des méthodes les plus efficaces pour diffuser des codes malveillants est d utiliser des fichiers joints aux courriels. Pour se protéger, ne jamais ouvrir les pièces jointes dont les extensions sont les suivantes :.pif (comme une pièce jointe appelée photos.pif) ;.com ;.bat ;.exe ;.vbs ;.lnk. À l inverse, quand vous envoyez des fichiers en pièces jointes à des courriels privilégiez l envoi de pièces jointes au format le plus «inerte» possible, comme RTF ou PDF par exemple. Cela limite les risques de fuites d informations. Mémo pratique L Agence nationale de la sécurité des systèmes d information met à disposition des outils facilitant l homologation de sécurité. o, Guide d hygiène informatique L ANSSI et la CGPME présentent douze règles essentielles pour la sécurité des systèmes d information des petites et moyennes entreprises. o, Guide CGPME les bonnes pratiques de l informatique L'Espace Numérique Entreprises créé en 2003 à l'initiative du Grand Lyon par la Chambre de Commerce et d'industrie de Lyon, la Chambre de Métiers et de l'artisanat du Rhône, le MEDEF, la CGPME et soutenu par la région Rhône-Alpes et la DRIRE proposent le programme SI PME aux entreprises qui le souhaitent. o Programme Système d Information PME 3

5 4

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France L assurance et le risque Data Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France 1 En quoi consiste une violation de données pour un assureur? «Une violation des données est un incident de sécurité

Plus en détail

Sécurisation des données

Sécurisation des données Sécurisation des données 1 Sommaire Introduction Les données informatiques et ce qu il faut savoir. Comment faire? Les solutions. Démo Présentation de deux logiciels Conclusion Pour conclure ce qu il faut

Plus en détail

Quels problèmes, quelles solutions?

Quels problèmes, quelles solutions? WISG 2015 : 3 Février Cybercriminalité, Cyber-menace et entreprise numérique Quels problèmes, quelles solutions? Sommaire Le contexte Global Le Système d Information : dépendance, complexité La menace

Plus en détail

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CSG-16\S Novembre Page intentionnellement laissée en blanc. Avant-propos Le document est non classifié et il

Plus en détail

> L ASSURANCE VIE DE VOS DONNEES. Sensibilisation aux risques de perte du patrimoine numérique de l entreprise.

> L ASSURANCE VIE DE VOS DONNEES. Sensibilisation aux risques de perte du patrimoine numérique de l entreprise. > L ASSURANCE VIE DE VOS DONNEES Sensibilisation aux risques de perte du patrimoine numérique de l entreprise. UN MARCHE EN PLEIN ESSOR UN VASTE TERRAIN DE JEU 1,2 Milliards (60% Services, 40% Logiciels,

Plus en détail

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET 1. Les arnaques les plus fréquentes 2. Les arnaques les plus courantes dans l hôtellerie 3. Comment déceler une arnaque? 4. Comment se protéger? 5. Comment réagir si

Plus en détail

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour «Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour Table des matières I. Le sujet de l article... 2 II. Réflexion sur les nouvelles menaces technologiques d aujourd hui... 2 A. Android, victime

Plus en détail

Les cyber risques sont-ils assurables?

Les cyber risques sont-ils assurables? Les cyber risques sont-ils assurables? Cyril Nalpas Master Management du Risque Institut Léonard de Vinci cyril.nalpas@gmail.com Les cyber risques sont-ils assurables? Quelles sont les questions que peuvent/doivent

Plus en détail

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Découvrez Kaspersky Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Sommaire Pourquoi est-il important pour une TPE/PME d acquérir une protection efficace? Pages 04-05 10 idées reçues à

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

LES CONSEILS D HYGIENE INFORMATIQUE

LES CONSEILS D HYGIENE INFORMATIQUE LES CONSEILS D HYGIENE INFORMATIQUE Journées d intégration 1 / 36 HYGIENE INFORMATIQUE : 1 LES MOTS DE PASSE Pour protéger vos informations, choisir des mots de passe robustes difficiles à retrouver à

Plus en détail

Informations Sécurité

Informations Sécurité Bonnes pratiques Informations Sécurité La sécurité informatique désigne un ensemble de techniques et de bonnes pratiques pour protéger vos ordinateurs et vos intérêts dans l usage des moyens informatiques,

Plus en détail

l informatique est vitale pour mon activité je protège mon matériel et mon entreprise

l informatique est vitale pour mon activité je protège mon matériel et mon entreprise entreprises l informatique est vitale pour mon activité je protège mon matériel et mon entreprise offre IT la Tous Risques Informatiques l informatique est omniprésente dans le monde des entreprises Une

Plus en détail

NOTE D INFORMATION DU CERTA

NOTE D INFORMATION DU CERTA S. G. D. S. N Agence nationale de la sécurité des systèmes d information CERTA PREMIER MINISTRE Paris, le 27 mars 2009 N o CERTA-2000-INF-002-001 Affaire suivie par : CERTA NOTE D INFORMATION DU CERTA

Plus en détail

Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 23/03/2012

Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 23/03/2012 Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 1 INTRODUCTION La sécurité informatique: quelques chiffres Internet a crée 700.000 emplois sur les 15 dernières années

Plus en détail

MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES

MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES INTERVENTION DU 22 OCTOBRE 2014 14 AVENUE DUQUESNE PARIS 7 ÈME Anne SOUVIRA, Commissaire Divisionnaire Chef de la BEFTI de la Direction de la Police Judiciaire

Plus en détail

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS)

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) L INITIATIVE EN CYBERSÉCURITÉ La cybercriminalité devient un facteur important pour les chefs de l information, les professionnels en TI, mais aussi pour les chefs des

Plus en détail

Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique

Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique Club des Experts de la Sécurité de l Information et du Numérique Cybersécurité dans les entreprises 9 ème Entretiens de Télécom ParisTech Alain Bouillé Président du CESIN Sommaire 1. Quel terrain de jeu

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus

SOMMAIRE. 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus 1 SOMMAIRE 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus 2 LES MISES À JOUR 1/2 Windows étant une des cible des hackers, il est indispensable d effectuer les mises à jour

Plus en détail

Sécurité informatique: introduction

Sécurité informatique: introduction Sécurité informatique: introduction Renaud Tabary: tabary@enseirb.fr 2008-2009 Plan 1 Généralités 2 3 Définition de la sécurité informatique Definition Information security is the protection of information

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique 1 La sécurité informatique 2 Sécurité des systèmes d information Yves Denneulin (ISI) et Sébastien Viardot(SIF) Cadre du cours Informatique civile (avec différences si publiques) Technologies répandues

Plus en détail

3 minutes. cybersécurité. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. mobile, network & cloud. maîtrisez vos risques dans le cybermonde

3 minutes. cybersécurité. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. mobile, network & cloud. maîtrisez vos risques dans le cybermonde 3 minutes pour tout savoir sur la cybersécurité mobile, network & cloud maîtrisez vos risques dans le cybermonde avec Orange Consulting 1 estimez la menace évaluez vos vulnérabilités maîtrisez vos risques

Plus en détail

CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE. Version du 31/08/2007 10:56

CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE. Version du 31/08/2007 10:56 CHARTE ADMINISTRATEUR CORRELYCE Version du 31/08/2007 10:56 Table des matières 1. CONTEXTE... 3 2. OBJET... 3 3. REFERENTIEL... 3 4. PREROGATIVES DE L ADMINISTRATEUR SYSTEME CORRELYCE... 4 4.1 DROIT D

Plus en détail

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information 2 à nouveau contexte, nouvelle vision de la sécurité Nouveaux usages et nouvelles technologies,

Plus en détail

Introduction à la sécurité informatique Connaissances de base sur la sécurité informatique Les critères fondamentaux Domaine d application Menaces Critères fondamentaux Les solutions de sécurité doivent

Plus en détail

Atelier B 06. Les nouveaux risques de la cybercriminalité

Atelier B 06. Les nouveaux risques de la cybercriminalité Atelier B 06 Les nouveaux risques de la cybercriminalité 1 Atelier Cybercriminalité Intervenants Eric Freyssinet Etienne de Séréville Luc Vignancour Guillaume de Chatellus Modérateur Laurent Barbagli Pôle

Plus en détail

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information**

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage Connaissances de base en informatique Etre capable de comprendre

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe

Particuliers, la Banque de France vous informe Particuliers, la Banque de France vous informe Identifiants bancaires Être vigilant, c est important Être responsable VOTRE CARTE BANCAIRE Votre carte bancaire est strictement personnelle. Vous devez vérifier

Plus en détail

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE Sécurité Page 1 de 5 A la BANQUE DES MASCAREIGNES, nous accordons une extrême importance à la sécurité de vos informations. Nos systèmes et les procédures

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe

Particuliers, la Banque de France vous informe Particuliers, la Banque de France vous informe Identifiants bancaires : Être vigilant, c est important Être responsable VOTRE CARTE BANCAIRE Votre carte bancaire est strictement personnelle. Vous devez

Plus en détail

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010. Dominique DAMO, Avocat

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010. Dominique DAMO, Avocat CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010 Dominique DAMO, Avocat Qui sommes-nous? 2 SOCIETE JURISDEMAT AVOCAT STRUCTURE DE LA SOCIETE JurisDemat Avocat est une Selarl en activité

Plus en détail

I N F R A S T R U C T U R E T I S É C U R I S É E P O U R L E C O M M E R C E É L E C T R O N I Q U E

I N F R A S T R U C T U R E T I S É C U R I S É E P O U R L E C O M M E R C E É L E C T R O N I Q U E Résumé Le présent rapport de recherche décrit les composantes d une infrastructure TI sécurisée pour le commerce électronique. L objectif est de fournir une description exhaustive des enjeux liés à la

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Prénom Nom : Signature : Date : Service : Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur des entités, a pour objet de préciser la responsabilité

Plus en détail

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking.

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Face à la recrudescence des actes de malveillance et des opérations frauduleuses liés à l utilisation d Internet,

Plus en détail

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Comment utiliser Internet à son gré tout en étant protégé en permanence de ces menaces? Avec un peu de curiosité, on découvre qu il est

Plus en détail

Vers un nouveau rapport entre données sensibles et l identité

Vers un nouveau rapport entre données sensibles et l identité CPP : la vie moderne en toute sécurité Octopus Interface Conférence de Mars 2010 Cloud Computing et usurpation d identité Gestion à distance, économie numérique et globalisation: Vers un nouveau rapport

Plus en détail

CORRIGE ENTREPRISE BERNON

CORRIGE ENTREPRISE BERNON CORRIGE ENTREPRISE BERNON BARÈME DOSSIER 1 (20 points) 1 ère Partie (10 points) 2 ème Partie (10 points) DOSSIER 2 PARTIE (20 points) 1 ère Partie (8 points) 2 ème Partie (12 points) 1.1 4 1.2 3 1.3 1

Plus en détail

Les nouveaux guides de la CNIL. Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme

Les nouveaux guides de la CNIL. Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme Les nouveaux guides de la CNIL Comment gérer des risques dont l impact ne porte pas sur l organisme Matthieu GRALL CLUSIF Colloque «conformité et analyse des risques» 13 décembre 2012 Service de l expertise

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité

Sensibilisation à la sécurité Sensibilisation à la sécurité informatique Sébastien Delcroix Copyright CRI74 GNU Free Documentation License 1 Attentes de son système Disponibilité d'information Intégrité de ses données

Plus en détail

les prévisions securité 2015

les prévisions securité 2015 les prévisions securité 2015 Panda Security Les prévisions sécurité 2015 du PandaLabs Selon les estimations du Pandalabs, les chiffres concernant la création de malware vont encore une fois battre des

Plus en détail

Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière. Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com

Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière. Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com 1 INTRODUCTION Loi Informatique et Liberté et établissements financiers Plan : 1. Règles de

Plus en détail

Management de la sécurité des technologies de l information

Management de la sécurité des technologies de l information Question 1 : Identifiez les causes d expansion de la cybercriminalité Internet est un facteur de performance pour le monde criminel. Par sa nature même et ses caractéristiques, le monde virtuel procure

Plus en détail

Le CNAM est le premier organisme public à disposer du label CNIL FORMATION (avril 2013)

Le CNAM est le premier organisme public à disposer du label CNIL FORMATION (avril 2013) Le CNAM est le premier organisme public à disposer du label CNIL FORMATION (avril 2013) Le CNAM ouvre un certificat de spécialisation correspondant «informatique et libertés» en septembre 2013 En savoir

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur de l Observatoire de Paris (désigné dans la suite comme l Établissement) et ceux de ses

Plus en détail

Me Cathie-Rosalie JOLY

Me Cathie-Rosalie JOLY Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys et Docteur en droit Avocat au barreau de Paris et de Bruxelles (Liste E) Chargée d enseignement à l Université Paul Cezanne (Aix Marseille III) Chargée

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

Achats en ligne - 10 re flexes se curite

Achats en ligne - 10 re flexes se curite Achats en ligne - 10 re flexes se curite Attention : Donner ses coordonnées de compte bancaire sans vérification vous expose à des risques. Soyez vigilant! 1. Je vérifie que le site du commerçant est sûr

Plus en détail

Cybercriminalité et responsabilité du chef d entreprise

Cybercriminalité et responsabilité du chef d entreprise Cybercriminalité et responsabilité du chef d entreprise MEDEF LYON RHONE 28 avril 2015 Xavier VAHRAMIAN, Avocat Associé Sommaire INTRODUCTION DELITS SUBIS PAR LES ENTREPRISES DELITS COMMIS PAR LES ENTREPRISES

Plus en détail

Dématérialisation et protection des données

Dématérialisation et protection des données Colloque de l AJAR 4 décembre 2012 Dématérialisation et protection des données Philippe POIGET, Directeur des affaires juridiques, fiscales et de la concurrence Fédération Française des Sociétés d Assurances

Plus en détail

PROTECTION DES SERVEURS, POSTES ET TERMINAUX SÉCURITÉ ENDPOINT NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY

PROTECTION DES SERVEURS, POSTES ET TERMINAUX SÉCURITÉ ENDPOINT NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY PROTECTION DES SERVEURS, POSTES ET TERMINAUX SÉCURITÉ ENDPOINT NETWORK SECURITY I ENDPOINT SECURITY I DATA SECURITY UN CONSTAT : LES POSTES DE TRAVAIL ET SERVEURS SONT ENCORE À RISQUE DES OUTILS TRADITIONNELS

Plus en détail

3. Guide Technique Type de l «utilisateur»

3. Guide Technique Type de l «utilisateur» 3. Guide Technique Type de l «utilisateur» Sommaire 1. Préambule.......................... page 25 2. Champ d application................... page 25 3. Procédures de sécurité................. page 25 3.1

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique Plusieurs risques peuvent affecter un système informatique : - Les risques accidentels : incendie, panne, catastrophes naturelles, - Les risques liés à des erreurs : d utilisation ou dans la conception

Plus en détail

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information - Cadre institutionnel et réglementaire - Présenté par : Laila ZOUAK Entité Prospective

Plus en détail

La protection des données personnelles

La protection des données personnelles La protection des données personnelles Limites légales et moyens de protection Intervenants Delphine PRAMOTTON, Ingénieur, Ernst & Young Philippe WALLAERT, Avocat, Morvilliers Sentenac 22 novembre 2005

Plus en détail

OPAC 36 - Conditions Générales d Utilisation

OPAC 36 - Conditions Générales d Utilisation OPAC 36 - Conditions Générales d Utilisation L OPAC 36 propose sur son site internet www.opac36.fr un espace locataire avec différents services destinés à simplifier les démarches liées à ses activités

Plus en détail

Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp!

Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Protégez votre univers L aveugle ne craint pas le serpent Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Voici un exemple de contamination

Plus en détail

Gestion du risque numérique

Gestion du risque numérique Gestion du risque numérique Auguste DIOP Arnaud PRINCE AGBODJAN TALENTYS www.talentys.ci 2ème édition des Journées de l Entreprise Numérique, 9 & 10 avril 2015 Qui sommes-nous? Fondée en 2007, TALENTYS

Plus en détail

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche

Annexe 3. Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche 1 Annexe 3 Principaux objectifs de sécurité et mesures pour l éducation nationale, l enseignement supérieur et la recherche Le plan décrit au sein de chacun de ses 12 domaines : - les objectifs de sécurité

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL

RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL Cette page doit fournir aux clients toutes les informations concernant la sécurité du site d internet banking transactionnel, en particulier les

Plus en détail

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise.

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. Protégez-vous en ligne. Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. CONSEILS PENSEZ CYBERSÉCURITÉ POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Si vous êtes comme la plupart des petites

Plus en détail

Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information

Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information Cours 1 : Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/ssi.html Plan du cours

Plus en détail

L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE. La gestion des risques du Système d Information pour la performance de l entreprise

L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE. La gestion des risques du Système d Information pour la performance de l entreprise L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE La gestion des risques du Système d Information pour la performance de l entreprise Une nouvelle démarche originale Livrer et facturer en toutes circonstances Une Vision

Plus en détail

Agenda numérique - Partie V. Juillet 2015

Agenda numérique - Partie V. Juillet 2015 Agenda numérique - Partie V Juillet 2015 Table des matières Partie V - Protection et sécurité des données numériques... 1 V.1 Cybersécurité... 1 V.2 Sécurité des paiements... 3 V.3 Confiance des consommateurs

Plus en détail

Comment protéger ses données? Xavier Debayle, Consultant Sécurité ( CISSP & ISO27001 Lead Implementor )

Comment protéger ses données? Xavier Debayle, Consultant Sécurité ( CISSP & ISO27001 Lead Implementor ) Comment protéger ses données? Xavier Debayle, Consultant Sécurité ( CISSP & ISO27001 Lead Implementor ) 1 27 Septembre 2013 OpenSphere // Sommaire La protection des données 1. De quoi parlons-nous? 2.

Plus en détail

Denis JACOPINI est l auteur de ce document. Il est joignable au 06 19 71 79 12 et sur conferences@lenetexpert.fr

Denis JACOPINI est l auteur de ce document. Il est joignable au 06 19 71 79 12 et sur conferences@lenetexpert.fr est l auteur de ce document. Il est joignable au 06 19 71 79 12 et sur conferences@lenetexpert.fr autorise sans limite la lecture de ce présent document et la diffusion de ses coordonnées, mais, sans consentement

Plus en détail

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Cybersécurité Pour les fournisseurs à cyber-risque faible Exigences de cybersécurité 1. Protection des actifs et configuration des systèmes Les données

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

Protection sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS

Protection sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS Livre blanc PARTAGER CE LIVRE BLANC Sommaire Vue d ensemble... 3 Contexte actuel des attaques : la généralisation

Plus en détail

CYBERSÉCURITÉ. Panorama des menaces cybernétiques sur les états, les entreprises, les particuliers

CYBERSÉCURITÉ. Panorama des menaces cybernétiques sur les états, les entreprises, les particuliers CYBERSÉCURITÉ Panorama des menaces cybernétiques sur les états, les entreprises, les particuliers «Un beau matin les hommes découvriront avec surprise que des objets aimables et pacifiques ont acquis des

Plus en détail

Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne

Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne Réguler le virtuel : Expérience des jeux en ligne Stéphane Vaugelade Les propos de cette présentation n engagent que leur auteur Forum 2011 1 Sommaire Rappel historique Exigences du régulateur Cahier des

Plus en détail

Forum annuel du CERT-IST 2015 24 novembre 2015

Forum annuel du CERT-IST 2015 24 novembre 2015 Forum annuel du CERT-IST 2015 24 novembre 2015 L évolution du droit de la Sécurité des Systèmes d Information face aux menaces actuelles : injonctions contradictoires? François Coupez Avocat à la Cour,

Plus en détail

Préambule. Définitions. Accès aux ressources informatiques et services Internet

Préambule. Définitions. Accès aux ressources informatiques et services Internet Préambule Charte informatique ou Charte de bon usage des ressources informatiques Unité Mixte de Recherche (UMR 7287) CNRS - Université d'aix-marseille "Institut des Sciences du Mouvement" Cette charte

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Formation des professeurs stagiaires Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie 29 août 2013 Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie

Plus en détail

s é c u r i t é Conférence animée par Christophe Blanchot

s é c u r i t é Conférence animée par Christophe Blanchot s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e La sécurité des systèmes d information Conférence animée par Christophe Blanchot Tour de table Présentation Nom, prénom, promotion Entreprise et fonction Expérience(s)

Plus en détail

CP - NBS System. La sécurité informatique : focus sur les menaces les plus communes et leurs solutions

CP - NBS System. La sécurité informatique : focus sur les menaces les plus communes et leurs solutions La sécurité informatique : focus sur les menaces les plus communes et leurs solutions Nous avons publié en février un article résumant les principaux risques liés au manque de sécurité des sites internet.

Plus en détail

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux 11 février 2010 CONFERENCE IDC CLOUD COMPUTING Le Cloud dans tous ses états Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux Les bons réflexes pour entrer dans un contrat Cloud en toute sécurité Benjamin

Plus en détail

Base de Données Economiques & Sociales (dite UNIQUE) des entreprises

Base de Données Economiques & Sociales (dite UNIQUE) des entreprises Base de Données Economiques & Sociales (dite UNIQUE) des entreprises SOLUTION DÉDIÉE, HAUTEMENT SÉCURISÉE ET FORTEMENT PERSONNALISABLE À MOINDRE COÛT AVEC OFFRE DE DÉVELOPPEMENTS SPÉCIFIQUES A PRIX FORFAITAIRES.

Plus en détail

L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE. Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels

L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE. Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels PRÉSENTATION DE DIAGERIS Qui est DIAGERIS? Société de conseil et de courtage en assurances,

Plus en détail

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59 Communiqué de presse Contact : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com Neuilly-sur-Seine,

Plus en détail

La sécurité des accès grand public

La sécurité des accès grand public La sécurité des accès grand public Cédric Blancher blancher@cartel-securite.fr Cartel Sécurité Salon Vitré On Line 25-27 octobre 2002 Plan 1. Introduction 2. Les risques spécifiques 3. Les bonnes habitudes

Plus en détail

Data Risks by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Data Risks by Hiscox Questionnaire préalable d assurance 1. Identification du proposant Raison sociale Adresse de la société Code postal Site web 2. Couverture demandée Montant de garantie 500 000 1 000 000 2 000 000 3 000 000 4 000 000 5 000 000 Autre: Franchise

Plus en détail

Laissez Creative Source héberger vos contenus.

Laissez Creative Source héberger vos contenus. CREATIVESOURCE.EU Laissez Creative Source héberger vos contenus. creative source 2 CREATIVESOURCE.EU NOS SERVICES Creative Source vous propose une multitude de services de qualité pour rendre disponibles

Plus en détail

PROTÉGER VOS BASES DE DONNÉES

PROTÉGER VOS BASES DE DONNÉES PRÉVENTION by HISCOX DATA RISKS PROTÉGER VOS BASES DE DONNÉES Préambule La base de données est défi nie par l article L.112-3 du Code de la propriété intellectuelle comme un recueil d œuvres, de données

Plus en détail

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours Cours Sécurité et cryptographie Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud Med_elhdhili@yahoo.eselhdhili@yahoo es khaled.sammoud@gmail.com Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Plus en détail

Carte bancaire - 9 re flexes se curite

Carte bancaire - 9 re flexes se curite Carte bancaire - 9 re flexes se curite Attention : Même si l amélioration de la sécurité des paiements par carte est constante, un certain nombre de précautions s impose pour contribuer à éviter les fraudes

Plus en détail

Une protection complète pour votre entreprise PROTECTION SERVICE FOR BUSINESS

Une protection complète pour votre entreprise PROTECTION SERVICE FOR BUSINESS Une protection complète pour votre entreprise PROTECTION SERVICE FOR BUSINESS La sécurité informatique est une priorité La sécurité informatique est un élément fondamental au bon fonctionnement de l entreprise.

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations S FORMATIONS OPÉRATIONNELLES POUR LES ARTISANS ET LES ENTREPRENEURS Une nouveauté CAPBOX 2012 370 DU MANAGEMENT Animer et motiver son équipe Recruter et intégrer un nouveau collaborateur

Plus en détail

Sécurité. Tendance technologique

Sécurité. Tendance technologique Sécurité Tendance technologique La sécurité englobe les mécanismes de protection des données et des systèmes informatiques contre l accès, l utilisation, la communication, la manipulation ou la destruction

Plus en détail

Sécurité de l'information. Charte de bonnes pratiques du personnel encadrant

Sécurité de l'information. Charte de bonnes pratiques du personnel encadrant Maisons de jeunes du Grand- Duché de Luxembourg Sécurité de l'information Charte de bonnes pratiques du personnel encadrant Informations générales Version : 1.1 État document : Final Classification : Public

Plus en détail

Bien utiliser votre carte

Bien utiliser votre carte LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 16 Bien utiliser votre carte Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris CEDEX 9 cles@fbf.fr FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

Plus en détail

La sensibilisation à la sécurité sur Internet. vendredi 27 février 15

La sensibilisation à la sécurité sur Internet. vendredi 27 février 15 La sensibilisation à la sécurité sur Internet twitter #benb5prod Consultant Digital Innovation Stratégies nouvelles technologies Start up Facilitoo Pourquoi on m attaque? Argent Données personnelles Gêne

Plus en détail

Virus et Antivirus. Catégorie. Fiche. technique N 11. Software. Les Catégories de virus : Malwares

Virus et Antivirus. Catégorie. Fiche. technique N 11. Software. Les Catégories de virus : Malwares Un virus informatique est un programme malveillant (en anglais Malware) qui a pour but de se dupliquer afin d infecter un maximum d ordinateurs. Les effets du virus dépendront de la catégorie à laquelle

Plus en détail

NEXT GENERATION APPLICATION SECURITY

NEXT GENERATION APPLICATION SECURITY NEXT GENERATION APPLICATION SECURITY FR UN MARCHÉ EN EXPANSION Le tournant du marché de la sécurité applicative. Dans le monde entier, les clients investissent dans la sécurité applicative pour faciliter

Plus en détail

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------------------------------------------- En bref : En moyenne, un tiers environ des salariés voyagent régulièrement dans le cadre de leur travail. Seule une entreprise sur trois, cependant, prépare ces déplacements professionnels au moyen de

Plus en détail

LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE

LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE Dans son activité quotidienne, le policier, quelles que soient ses tâches, est très souvent confronté à la nécessité

Plus en détail