SECURIDAY 2012 Pro Edition

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECURIDAY 2012 Pro Edition"

Transcription

1 SECURINETS CLUB DE LA SECURITE INFORMATIQUE INSAT SECURIDAY 2012 Pro Edition Atelier audit de base de données Chef Atelier : Bilel BARHOUMI (GL 3) Ahmed BEN REHAYEM (RT 3) Maha ROMDHANI (RT 3) Oussema KHLIFI (RT 3) Said IBRAHIM (GL 3) 28/04/2012

2 Table des matières I. Présentation de l atelier : But : Quelques notions :... 4 i. Base de données :... 4 ii. SGBD :... 4 iii. Audit : Les différents niveaux de l'audit de base de données :... 5 i. Audit de structure :... 5 ii. Audit de qualité des données :... 5 iii. Audit de configuration et de performances :... 5 iv. Audit des requêtes clientes :... 6 v. Audit d'infrastructure réseau :... 6 II. Présentation des outils utilisés :... 6 SGBDs :... 6 Outils d investigation :... 6 III. Topologie du réseau :... 7 IV. Configuration des outils : Microsoft Sql Server :... 7 i. Création des instances d objets de SQL Server :... 8 ii. Création des objets de spécification d audit serveur iii. Création des objets de spécification d audit de bases de données : iv. Visualisation des enregistrements d audit : Oracle 11g : i. Logminer : Explorer les fichiers Redo Logs et Archive Logs : ii. Le Flash-Back : MySql 5.5 : i. Préparation du serveur ii. Activation du log à la volée iii. Désactivation des logs iv. Visualisation du fichier log :

3 V. Un scénario de test : VI. Conclusion: Changer le mot de passe par défaut Refuser les connexions distantes Supprimer les comptes inutiles Supprimer la base de données d exemple Activer les logs et les externaliser Exécuter le service avec un compte de service Restreindre les privilèges des utilisateurs Chiffrer les données stockées Appliquer les patchs de l éditeur

4 I. Présentation de l atelier : 1. But : Notre atelier consiste à analyser l'existant d'une base de données (ou d'un ensemble cohérent de bases de données) plus ou moins profondément afin d'en diagnostiquer l'état et de préconiser des améliorations, essentiellement sur le plan de la conformité et des performances. 2. Quelques notions : i. Base de données : Une base de est une entité dans laquelle il est possible de stocker des données de façon structurée et avec le moins de redondance possible. Ces données doivent pouvoir être utilisées par des programmes, par des utilisateurs différents. ii. SGBD : Un système de gestion de base de données (SGBD) est un ensemble de logiciels qui manipulent le contenu des bases de données. Il sert à effectuer les opérations ordinaires telles que rechercher, ajouter ou supprimer des enregistrements, manipuler les index, créer ou copier des bases de données. Les SGBD sont équipés de mécanismes qui effectuent des vérifications à l'insu de l'utilisateur, en vue d'assurer la réussite des transactions, éviter des problèmes dus à la concurrence et assurer la sécurité des données. 4

5 Les principaux systèmes de gestion de base de données sur le marché : IBM DB2, Oracle Database, MySQL, PostgreSQL et Microsoft SQL Server iii. Audit : L'audit, exercé par un auditeur, est un processus systématique, indépendant et documenté permettant de recueillir des informations objectives pour déterminer dans quelle mesure les éléments du système cible satisfont aux exigences des référentiels du domaine concerné. 3. Les différents niveaux de l'audit de base de données : i. Audit de structure : Il s'agit de montrer si la structure de la base est en adéquation avec les exigences fonctionnelles et particulièrement adaptée à l'usage qui en est fait (requêtes). On vérifiera en particulier que le modèle de données a été respectueux des règles de l'art : modélisation relationnelle (MCD, MLD), respect des formes normales, contraintes de domaine, schéma externe... et correspond à la nécessité de service. ii. Audit de qualité des données : Il s'agit de vérifier que la base n'est pas polluée par de nombreuses données inutiles ou erronées. En particulier on vérifiera l'existence de contraintes telles que : contraintes de domaine, intégrité référentielles, unicité, validation, format (notamment les formats normalisés de données)... iii. Audit de configuration et de performances : Il s'agit de vérifier si la configuration du serveur logique (SGBDR) et du serveur physique (hardware) est conforme aux exigences du service des données : en particulier RAM, disques, processeurs, paramétrages à tous niveau. 5

6 Cela nécessite de tracer l'activité du serveur sur divers plans techniques puis d'analyser les données recueillies à l'aide de différentes techniques et moyens qui peuvent faire l'objet de plusieurs passes successives pour affinement. iv. Audit des requêtes clientes : Il s'agit de vérifier : - le style de développement adopté (requêtes adhoc, emploi de procédures stockées, mapping relationnel objet...), - la qualité de l'écriture des requêtes et l'indexation des tables. On procède à l'aide de différentes techniques en fonction de la façon dont est écrit le programme applicatif, techniques qui peuvent être combinées (analyse d'échantillon, traçage de l'activité du moteur SQL, revue de code...). v. Audit d'infrastructure réseau : Il s'agit de vérifier ce qui se passe entre les serveurs SQL et les "clients". Ces clients pouvant être d'autres serveurs (Web, objet...) ou des clients applicatifs finaux. Il faut mesurer les temps de réponse effectifs (trames) et ressentis (utilisateur). II. Présentation des outils utilisés : SGBDs : Pour la réalisation de cet atelier, on a choisi quelques SGBQ qui sont très utilisés dans les entreprises : Oracle 11g : Oracle est un système de gestion de base de données relationnelle produite par Oracle Corporation, c est un des SGBD les plus rapide et performant disponible sur le marché. Microsoft SQL Server 2008 R2: SQL Server est un SGBD relationnel produit par Microsoft, c est un des concurrents direct d oracle. MySQL 5.5: MySQL est un SGBD relationnel open source très populaire, il est largement utilisé dans les sites web vu sa licence flexible et son faible cout. Outils d investigation : SQLMap : c est un outil permettant d effectuer des requêtes SQL de manières automatisées dans le but de trouver et d exploiter une mauvaise configuration sur un serveur Web. Tamper Data : est une extension (add-on) Firefox qui vous donne le pouvoir de visionner, enregistrer et même de modifier les requêtes HTTP sortantes. 6

7 III. Topologie du réseau : Pour la configuration des SGBDs on va travailler sur la même machine contenant le SGBD. Pour la partie injection Sql on utilise notre ordinateur qui doit être connecté au serveur web contenant le web : soit via internet soit réseau locale. IV. Configuration des outils : Cette partie concerne tous ce qui est configuration de chaque outil. Elle doit comporter toutes les commandes que vous avez utilisés (en expliquant bien sûr à quoi elles servent) et éventuellement des imprimes écran qui montrent les résultats obtenus. 1. Microsoft Sql Server : SQL Server 2008 propose une nouvelle fonctionnalité d'audit unifiée qui permet de mettre en place facilement ces audits ce qui permet à un administrateur de bases de données de se concentrer uniquement sur le véritable enjeu : trouver les audits qui seront en adéquation avec les besoins de l'entreprise. Nous utiliserons le langage TSQL pour créer nos objets d'audits. Il est cependant possible d'arriver au même résultat avec la console graphique de gestion des bases de données SQL Server Management Studio. 7

8 i. Création des instances d objets de SQL Server : Commençons par créer 3 instances d audit : Comme résultat, les 3 instances sont créées : 8

9 Après avoir créé et activé les objets d'audit SQL Server pour les 3 cibles concernées, il faut ensuite effectuer un paramétrage supplémentaire pour que SQL Server soit autorisé à écrire dans le journal de sécurité Windows. Pour cela nous utiliserons la console de gestion des stratégies locales du serveur. Autoriser le compte de service SQL Server à générer des audits de sécurité : Panneau de configuration > Système et sécurité > Outils d administration > Attribut de des droits utilisateurs > Générer des audits de sécurité. Ajouter le compte de service du serveur SQL : Dans notre cas nous ajouterons le compte LOCAL SYSTEM 9

10 Activer les audits d'accès sur les objets : Console de gestion des stratégies locales > Stratégie d'audit > Auditer l'accès aux objets. Activer les audits pour les 2 types d'accès : Réussite et Echec ii. Création des objets de spécification d audit serveur Il faut maintenant créer deux objets de spécification d'audit au niveau de l'instance SQL Server : Un objet de spécification d'audit sera à l'écoute des événements ou actions concernant les changements sur les comptes de connexion. Un deuxième objet de spécification d'audit sera, quant à lui, destiné aux changements d'état intervenant sur le serveur. 10

11 On peut vérifier la création des deux spécifications d audit créées comme indiqué dans la figure ci-dessous : Ajouter à l'objet de spécification d'audit serveur nommé audit_modif_users_login le groupe d'événement SERVER_PRINCIPAL_CHANGE_GROUP qui permet de surveiller, entre autres, les événements de création, de suppression et de modification de compte de connexion. Il faudra, au préalable, le désactiver pour pouvoir le modifier. 11

12 iii. Création des objets de spécification d audit de bases de données : iv. Visualisation des enregistrements d audit : Audit de sécurité des comptes de connexion : On va simuler quelque action sur les comptes de connexion pour pouvoir après les récupérer dans les fichiers journaux : Création des comptes de connexion : 12

13 Modification de mot de passe des comptes : Ajout de compte de connexion test1 au role fixe de serveur sysadmin Regarder dans le journal de sécurité de Windows : 13

14 Voici un exemple de ce que l'on trouve dans le journal après avoir exécuté les scripts TSQL ci-dessus : Audit de changement d état du serveur SQL : Initions maintenant un changement dans les options de configuration du serveur. Nous autorisons la procédure xp_cmdshell. 14

15 Redémarrer le serveur de bases de données en utilisant l invite de commande : Audit des accès à la table dbo.users : Tout d abord, on commence par faire des requetes SQL : Select, Update, Insert, Delete Pour consulter les journaux d audit de la base de données : 15

16 Le résultat est le suivant : On voie que SQL Server 2008 possède un outil d'audit extrêmement puissant. Cette nouvelle fonctionnalité permet de répondre parfaitement aux aspects sécurité, performance et gestion. 2. Oracle 11g : i. Logminer : Explorer les fichiers Redo Logs et Archive Logs : Logminer permet de scruter les fichiers REDOLOG (en ligne ou archivés) et dévoiler les transactions s'y trouvant. Les transactions sont trouvées sur la base des requêtes SQL. La vue V$LOGMNR_CONTENTS fournit les instructions SQL que ORACLE a exécuté ainsi que les ordres SQL nécessaires pour revenir en arrière (UNDO). Cette vue doit être peuplée avec le contenu des fichiers REDOLOG. Grâce à l outil logminer on peut : Repérer l heure exacte d exécution d une commande Identifier les commandes passées Générer un script permettant de passer l inverse des commandes sans passer par une restauration incomplète 16

17 Répertorier l ensemble des instructions passées dans une même transaction Calculer des statistiques d accès aux objets Trouver l origine de la génération d un gros volume de redo logs La lecture du fichier REDOLOG : Etape N 1 : Connexion en user SYS : en utilisant l invite de commande Sqlplus d Oracle (menu démarrer > tous les programmes > Oracle Data Base > Outil d administration) On exécute le DBMS_LOGMNR avec le path des fichiers redolog à analyser : SQL> EXECUTE DBMS_LOGMNR.ADD_LOGFILE(logfilename => C:\oraclexe\app\oracle\fast_recovery_area\XE\ONLINELOG\O1_MF_1_7OT7NDO0_.LOG,o ptions => DBMS_LOGMNR.new); SQL> EXECUTE DBMS_LOGMNR.ADD_LOGFILE(logfilename => ' C:\oraclexe\app\oracle\fast_recovery_area\XE\ONLINELOG\O1_MF_2_7OT7NHON_.LOG,op tions => DBMS_LOGMNR.new); 17

18 Vous pouvez voir les dates/heures des switch logfile et les SCN par cette requête : SQL> SELECT FILENAME, LOW_TIME, HIGH_TIME, LOW_SCN, NEXT_SCN FROM V$LOGMNR_LOGS; Etape N 2 : On démarre LOGMINER. A partir de cet instant une vue V_$LOGMNR_CONTENTS sera disponible et alimentée. SQl> EXECUTE DBMS_LOGMNR.START_LOGMNR(options=> DBMS_LOGMNR.DICT_FROM_ONLINE_CATALOG + DBMS_LOGMNR.NO_ROWID_IN_STMT + DBMS_LOGMNR.NO_SQL_DELIMITER); Etape N 3 : On interroge la vue V_$LOGMNR_CONTENTS ou la table V$LOGMNR_CONTENTS. 18

19 SQL> SELECT USERNAME AS USR, SEG_OWNER AS OWNER, Table_name, Operation, SQL_REDO, SQL_UNDO FROM V$LOGMNR_CONTENTS; Etape N 4 : On ferme LOGMINER. La vue V_$LOGMNR_CONTENTS est purgée. SQL> EXECUTE DBMS_LOGMNR.END_LOGMNR(); On ré exécute l étape 1 à 4 pour analyser un autre redolog. ii. Le Flash-Back : Le flashback permet de récupérer un ensemble de données ou d objets dans le passé puis de les réinjecter dans la base de données. La technologie d Oracle 10g ou 11g, offre la capacité d interroger des versions anciennes de schéma d objets ou de données. Le «flashback» a été créé pour réparer facilement les données corrompues d une table par un batch, en réinjectant dans la base de données les données récupérées avant le passage du batch grâce au flashback. Le flashback permet un retour arrière dans la base de données afin de sélectionner des objets ou parties d objets pour les réinjecter dans la version actuelle de la base de données. 19

20 La technologie flashback permet d assurer vite et facilement une réparation à tous les niveaux : Flashback database : vous laisse rapidement ramener votre base à un point dans le temps en réparant toutes les modifications apportées depuis cet instant. Flashback table : vous permet de retrouver rapidement une table et son contenu à un moment dans le passé. Flashback Query : vous laisse voir les modifications apportées par une transaction à une ou plusieurs données, accompagnées de ses métadonnées. SIMULATION : Instructions étape par étape sur la configuration de base de données flash-back dans base de données Oracle 11gR2 est donnée ci-dessous: 1> La base de données doit être en mode ARCHIVELOG. Si ce n'est pas configurer le mode ARCHIVELOG SQL> select log_mode from v$database; 2> Définissez les paramètres d'initialisation SQL> alter system set db_recovery_file_dest_size=3g; SQL> show parameter db_recovery_file_dest SQL> alter system set db_flashback_retention_target=120; 20

21 3> Effectuez un arrêt de la base de données SQL> shutdown immediate; 4> Démarrage de l'instance de base de données oracle et l'amener à monter Etat SQL> startup mount; 5> Activer la journalisation flashback. À ce stade, la base de données flash-back est activé. SQL> alter database flashback on; SQL> select * from v$bgprocess where name='rvwr'; 6> Ouvrez la base de données SQL> alter database open ; 21

22 3. MySql 5.5 : MySQL a plusieurs fichiers de log qui peuvent vous aider à savoir ce qui se passe à l'intérieur de mysqld: Fichier Le log d'erreurs Le log ISAM Le log de requêtes Le log de mises à jour Le log binaire Le log des requêtes lentes Description Problèmes rencontrés lors du démarrage, de l'exécution ou de l'arrêt de mysqld. Garde une trace des changements liés au tables ISAM. Utilisé uniquement pour déboguer le code ISAM. Connexions établies et requêtes exécutées. Désapprouvé : Enregistre toutes les commandes qui changent les données. Enregistre toutes les commandes qui changent quelque chose. Utilisé pour la réplication. Enregistre toutes les requêtes qui ont pris plus de long_query_time à s'exécuter ou celles qui n'ont pas utilisé d'index. i. Préparation du serveur Il va quand même falloir redémarrer le service au moins une fois pour activer un paramètre par défaut : l'emplacement du fichier de log. Pour ce faire, il suffit d'éditer le fichier my.ini (ou my.cnf sous Linux) et d'ajouter/modifier la directive suivante : general_log_file = c:/mysql/logs/query.log Il faut donc logiquement redémarrer le service pour prendre en compte ce paramètre. ii. Activation du log à la volée Dans une invite de commande MySQL ou tout autre outil capable d'exécuter des requêtes mysql avec un utilisateur ayant des droits d'admin, il faut lancer la commande suivante : SET GLOBAL general_log = 'ON'; Les logs sont activés et ajoutés au fichier défini ci-dessus. iii. Désactivation des logs Il suffit de repasser le paramètre à OFF : SET GLOBAL general_log = 'OFF'; Le fichier de log est alors déverrouillé par MySQL et nous pouvons le manipuler comme nous le souhaitons (déplacement, suppression,...) 22

23 iv. Visualisation du fichier log : Accéder au fichier «c:/mysql/logs/query.log» On trouve tous les requêtes exécutées par le SGBD avec les dates. V. Un scénario de test : L administration de la bibliothèque de l INSAT a demandé à des étudiants de créer un site web qui facilite la gestion de la bibliothèque. Ce site permet aux étudiants de chercher de livres dans la bibliothèque. Il permet aussi aux bibliothécaires d ajouter des livres et de faire les emprunts des livres. Vu que ce site va être à la disposition des étudiants, on nous a appelés pour vérifier la sécurité des données contre la suppression et la modification. Pour faire ce diagnostic on va utiliser l injection sql à travers le site. Voilà le site que on va travailler dessous. : 23

24 On choisit l url encerclé pour faire notre injection. On a besoin aussi de récupérer le cookie : pour cela on utilise Tamper data (menu outil de Firefox). Et l injection est réalisé par l outil Sqlmap qui est un outil gratuit et inclue dans la distribution Backtrack. 24

25 i. Tester si l url est vulnérable ou pas. -u (url) : l url choisie --cookie : le cookie fourni par le serveur web pris de Tamper Data --dbs (data base system) : pour afficher le SGBD Le résultat de la requête : l url est vulnérable il retourne les informations concernant le sgbd, la technologie web et les différents bases de données. 25

26 Notre site permet la recherche des livres dans une bibliothèque. Donc, on va choisir la base de données Bibliothèque comme cible. ii. Affichage des tables : -D : la base de données --tables : afficher tous les tables On s intéresse à la table «user» car on voit qu elle peut contenir les mots de passe des administrateurs. iii. Affichage de structure de la table use : 26

27 iv. Affichage du contenue de la table user : On peut aussi voir le contenu de la base de données mysql qui contient tous les informations en relation avec le SGBD : Affichage des différentes tables : 27

28 Affichage et téléchargement du contenue de la table user : Résultat : Sqlmap sauvegarde le résultat dans un fichier comme le suivant : Sécurisation contre les injection Sql : 28

29 Dans le cas où on utilise un entier dans notre variable : $id = $_GET["id"]; if ((!$id) (!ereg("^[0-9]+$", $id))) exit("pas de page à cette addresse"); Vérifier si la variable entré est un nombre ou non VI. Conclusion: Comme conclusion voici quelques conseils de première nécessité pour sécuriser votre base de données. Ceux-ci doivent néanmoins être accompagnés de mesures de sécurisation de votre système d exploitation et de votre moteur d application. 1. Changer le mot de passe par défaut Avant de passer à table, Scott et Tiger se lavent les mains. Même chose lorsque nous avons terminé l installation de notre base de données : il faut systématiquement modifier les mots de passe par défaut. 2. Refuser les connexions distantes Pour ne pas tenter le diable, nous allons également nous assurer que le service de base de données n est pas exposé sur une adresse IP publique. Par défaut, nous devrons nous assurer qu il est en écoute sur l interface loopback ( ) ou une socket système. 3. Supprimer les comptes inutiles Nous allons ensuite supprimer les accès aux données qui nous paraissant inutiles : c est assez simple, nous supprimons tous les comptes d accès configurés après l installation, à l exception bien entendu du compte d administration principal (root, sa, ). 4. Supprimer la base de données d exemple Suivant la règle «tout ce qui ne nous sert pas doit être supprimé», nous allons faire de même avec les bases ou tables de données livrées à l installation pour servir d exemples. Attention, tous les moteurs ne sont pas livrés avec ce type de données. 5. Activer les logs et les externaliser L activation des fichiers de logs doit être un réflexe de la première heure. En cas d interruption du service, d incidents logiciels ou matériels, ou d intrusion sur le système, les journaux d activités permettront de mieux analyser la situation et de prendre les mesures nécessaires. 6. Exécuter le service avec un compte de service Les moteurs de bases de données sont généralement conçus pour n utiliser que des droits limités sur le système d exploitation. Les répertoires et les ports d écoute utilisés en standard sont en effet au sein d un contexte utilisateur et non celui du noyau. 29

30 7. Restreindre les privilèges des utilisateurs Dans une démarche toujours pragmatique, nous allons nous assurer que les privilèges fournis aux utilisateurs de la base de données sont en adéquation avec le besoin fonctionnel. Le compte utilisé pour se connecter à la base et y consulter des données au travers d un script PHP, n aura nullement besoin de droits d écriture ou de suppression. 8. Chiffrer les données stockées Les moteurs les plus récents proposent tous en standard ou via un module additionnel, des options de chiffrement des données. Ne nous gênons pas pour activer l option si nos bases de données sont constituées de données sensibles. 9. Appliquer les patchs de l éditeur Cela semble relever de l'évidence même, mais une fois les phases d'installation, de configuration et de recette terminées, beaucoup d entre nous oublient que nos logiciels s inscrivent dans un cycle de vie parfois mouvementé. 30

SECURIDAY 2010. Dans le cadre de SECURINETS. Et sous le thème de Computer Forensics Investigation. Analyse des bases de données

SECURIDAY 2010. Dans le cadre de SECURINETS. Et sous le thème de Computer Forensics Investigation. Analyse des bases de données Dans le cadre de SECURIDAY 2010 Et sous le thème de Computer Forensics Investigation SECURINETS Vous Présente l atelier : Analyse des bases de données Chef Atelier : Dhikra DABBOUSSI (Réseau Télécom 5)

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

IBM SPSS Collaboration and Deployment Services Deployment Manager 5 - Instructions d installation

IBM SPSS Collaboration and Deployment Services Deployment Manager 5 - Instructions d installation IBM SPSS Collaboration and Deployment Services Deployment Manager 5 - Instructions d installation Avant d installer et d utiliser IBM SPSS Collaboration and Deployment Services Deployment Manager, certains

Plus en détail

Sauvegarde des bases SQL Express

Sauvegarde des bases SQL Express Sauvegarde des bases SQL Express Sauvegarder les bases de données avec SQL Express Dans les différents articles concernant SQL Server 2005 Express Edition, une problématique revient régulièrement : Comment

Plus en détail

Programme détaillé. Administrateur de Base de Données Oracle - SQLServer - MySQL. Objectifs de la formation. Les métiers

Programme détaillé. Administrateur de Base de Données Oracle - SQLServer - MySQL. Objectifs de la formation. Les métiers Programme détaillé Objectifs de la formation Les systèmes de gestion de bases de données prennent aujourd'hui une importance considérable au regard des données qu'ils hébergent. Véritable épine dorsale

Plus en détail

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur Arsys Backup Online Guide de l utilisateur 1 Index 1. Instalation du Logiciel Client...3 Prérequis...3 Installation...3 Configuration de l accès...6 Emplacement du serveur de sécurité...6 Données utilisateur...6

Plus en détail

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos)

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos) Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 14 2.2 Mode de fonctionnement Client/Serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 17 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

Symphony. I. Base de données Oracle XE 11g : défaire le dimensionnement de la bdd... 40

Symphony. I. Base de données Oracle XE 11g : défaire le dimensionnement de la bdd... 40 Symphony Procédures d installation de Symphony avec la BDD Oracle en local et configuration de la BDD avec l application SQL Developer (BDD installée manuellement) 1. Avant installation... 2 2. Les manuels

Plus en détail

MySQL 5 (versions 5.1 à 5.6) Guide de référence du développeur (Nouvelle édition)

MySQL 5 (versions 5.1 à 5.6) Guide de référence du développeur (Nouvelle édition) Avant-propos 1. Les objectifs de ce livre 13 2. Les principaux sujets qu'aborde ce livre 13 3. À qui s adresse ce livre? 14 4. Les pré-requis 14 Introduction à MySQL 1. Introduction aux bases de données

Plus en détail

Projet GsbFrais virtualisation

Projet GsbFrais virtualisation Projet GsbFrais virtualisation Table des matières Première séance : deux machines physiques... 2 Où et comment s'effectue la connexion à la base de données?... 2 Quelles valeurs ont les trois variables

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

SQL MAP. Etude d un logiciel SQL Injection

SQL MAP. Etude d un logiciel SQL Injection Introduction Ce TP a pour but d analyser un outil d injection SQL, comprendre les vulnérabilités d une BD et de mettre en œuvre une attaque par injection SQL. Prise en main du logiciel SQLMap est un outil

Plus en détail

ADMIN SGBD TP 1. Préliminaires. Dictionnaire des données. Utilisateurs, vues et autorisations

ADMIN SGBD TP 1. Préliminaires. Dictionnaire des données. Utilisateurs, vues et autorisations ADMIN SGBD TP 1 Préliminaires L'objectif de ce TP est de: installer l environnement (PostgreSQL, base, tables), créer des utilisateurs, des vues, et de gérer les privilèges, créer des triggers, utiliser

Plus en détail

Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation

Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation Compte rendu d'activité Nature de l'activité : Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation Contexte : Dans le cadre de l implémentation d une base de données (Access)

Plus en détail

Chapitre 1 Windows Server 2008 11

Chapitre 1 Windows Server 2008 11 Chapitre 1 Windows Server 2008 11 1.1. Les fondations du système... 15 1.2. La virtualisation... 16 1.3. La sécurité... 18 1.4. Le Web... 20 1.5. Fonctionnalité disponible dans Windows Server 2008... 21

Plus en détail

Guide installation d Itium Administration Services

Guide installation d Itium Administration Services Guide installation d Itium Administration Services 10/10/2007 Copyright 2006-2007 IMPACT TECHNOLOGIES IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le droit de modifier à tout moment le contenu de ce document. Bien que

Plus en détail

Administration via l'explorateur WebSphere MQ

Administration via l'explorateur WebSphere MQ Ce document présente l utilisation de l Explorateur WebSphere MQ, et en particulier sa capacité à administrer des Queue Manager distants. Il aborde également les problèmes de sécurité liés à l administration

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) Remarques 1. L'installation de STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) s'effectue en deux temps

Plus en détail

La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011)

La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011) La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011) A/ Maintenance de base avec les outils windows I) Nettoyage du disque : Dans le poste de travail, sur le lecteur «Disque

Plus en détail

Pratique et administration des systèmes

Pratique et administration des systèmes Université Louis Pasteur Licence Informatique (L2) UFR de Mathématiques et Informatique Année 2007/2008 1 But du TP Pratique et administration des systèmes TP10 : Technologie LAMP Le but de ce TP est de

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Najib TOUNSI Cours à l'usage des premières années informatique Najib TOUNSI - 1 - SOMMAIRE Concepts de Bases Base de Données Système Gestion de Bases de Données Niveau

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 15 2.2 Mode de fonctionnement client/serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 18 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

E-mail : contact@nqicorp.com - Web : http://www.nqicorp.com

E-mail : contact@nqicorp.com - Web : http://www.nqicorp.com - 5, rue Soutrane - 06560 Valbonne Sophia-Antipolis E-mail : contact@nqicorp.com - Web : http://www.nqicorp.com NQI Orchestra 3.3 - Guide d'installation Linux....................................................................

Plus en détail

PLAN DE COURS ORACLE : ADMINISTRATION DE BASES DE DONNEES. Objectif. Code. Dure e. Public Concerne. Pre -requis. Programme OR305

PLAN DE COURS ORACLE : ADMINISTRATION DE BASES DE DONNEES. Objectif. Code. Dure e. Public Concerne. Pre -requis. Programme OR305 PLAN DE COURS ORACLE : ADMINISTRATION DE BASES DE DONNEES Objectif Administrer une ou plusieurs bases de, tant sous l'aspect "gestionnaire de " que sous l'aspect "responsable système Oracle". Public Concerne

Plus en détail

Salvia Liaison Financière. Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social

Salvia Liaison Financière. Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social Salvia Liaison Financière Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social Sommaire 1. Préambule... 3 2. Introduction... 3 3. Création de la

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 SAS Cost and Profitability Management, également appelé CPM (ou C&P), est le nouveau nom de la solution SAS Activity-Based Management. Cette version

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Procédure d'installation de FME Server pour Windows

Procédure d'installation de FME Server pour Windows Version du logiciel : 2010.6231 VEREMES 42 av. des Jardins 66240 St-Estève www.veremes.com VEREMES Version : 2010.6231 Page 1 / 23 Table des matières 1. Prérequis... 4 2. Téléchargement... 5 3. Installation...

Plus en détail

SECURIDAY 2012 Pro Edition [Architecture réseau : conception et mapping]

SECURIDAY 2012 Pro Edition [Architecture réseau : conception et mapping] SECURINETS CLUB DE LA SECURITE INFORMATIQUE INSAT SECURIDAY 2012 Pro Edition [Architecture réseau : conception et mapping] Chef Atelier : Elyes SOULAIMA (RT5) Naoures KHAIRALLAH (RT5) Hager MAKINA (RT3)

Plus en détail

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server

Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Microsoft OSQL OSQL ou l'outil de base pour gérer SQL Server Suite à mon précédent article concernant MSDE, je me suis rendu compte à partir des commentaires que de nombreux utilisateurs avaient des problèmes

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 2 : Architecture Oracle Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Processus serveur 1 Mémoire PGA Architecture SGBD Oracle Processus serveur 2

Plus en détail

SAUVEGARDER SES DONNEES PERSONNELLES

SAUVEGARDER SES DONNEES PERSONNELLES SAUVEGARDER SES DONNEES PERSONNELLES Il est important de sauvegarder son environnement système Windows ainsi que ses données personnelles. Nous verrons dans ce tutorial comment créer un point de restauration

Plus en détail

Microsoft Dynamics. Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP

Microsoft Dynamics. Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP Microsoft Dynamics Installation de Management Reporter for Microsoft Dynamics ERP Date : mai 2010 Table des matières Introduction... 3 Présentation... 3 Configuration requise... 3 Installation de Management

Plus en détail

Installation et administration d une base de données MySQL

Installation et administration d une base de données MySQL Compte rendu d'activité Fiche n 2 Nom et prénom : SAÏD Jérôme Nature de l'activité Installation et administration d une base de données MySQL Contexte : Dans le but de mettre en place un outils permettant

Plus en détail

Vulnérabilités logicielles Injection SQL

Vulnérabilités logicielles Injection SQL MGR850 Hiver 2014 Vulnérabilités logicielles Injection SQL Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan SQL Injection SQL Injections

Plus en détail

Test de HSQLDB et Comparatif avec Sqlite

Test de HSQLDB et Comparatif avec Sqlite Test de HSQLDB et Comparatif avec Sqlite Table des matières 1 - Conditions préalables... 2 2 - Installation de HSQLDB... 2 3 - Premier Test de HSQLDB... 2 4 - Deuxième Test pour bien comprendre :-)...

Plus en détail

Installation OCS- NG, GLPI Windows 2008 R2

Installation OCS- NG, GLPI Windows 2008 R2 Installation OCS- NG, GLPI Windows 2008 R2 Description Ce document permet l installation d OCS Inventory NG sur un Serveur Windows 2008 R2 et d y ajouter l application GLPI. Il s agit d une application

Plus en détail

Installation de FRAMIGEST 1.3 et supe rieure.

Installation de FRAMIGEST 1.3 et supe rieure. Installation de FRAMIGEST 1.3 et supe rieure. Installation avec Serveur WINDOWS XP : utilisez le manuel spécifique à Windows XP Avant de commencer, vérifiez que la session Windows sous laquelle vous vous

Plus en détail

TP1 POSTG. Géomatique. Session TP1. p. 1

TP1 POSTG. Géomatique. Session TP1. p. 1 Certificatt Universitaire en Urbanisme et Développementt Durable Session Géomatique et Systèmes d Informations Géographique P POSTG GRESQL PO INSTALLATION OSTGIS QUANTUMGIS p. 1 Session Géomatique et Systèmes

Plus en détail

Vanilla. Installation

Vanilla. Installation Vanilla Installation Guide d'installation de la plateforme Vanilla Charles Martin, Côme Moyne et Patrick Beaucamp BPM Conseil Contact : charles.martin@bpm-conseil.com, come.moyne@bpm-conseil.com, patrick.beaucamp@bpm-conseil.com

Plus en détail

Stratégie de back up LU Pascal ITI02M Semestre5 Version 1

Stratégie de back up LU Pascal ITI02M Semestre5 Version 1 Stratégie de back up LU Pascal ITI02M Semestre5 Version 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.Les différents types de pannes 3 a. Panne d'un processus utilisateur... 3 b. Panne d'une instance... 3 c. Panne

Plus en détail

Symphony. Optimisation. Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web

Symphony. Optimisation. Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web Symphony Optimisation Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web 1 / 19 TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 1.1. But du document...

Plus en détail

SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3

SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3 SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3 SAS 9.3 est disponible depuis le 12 Juillet 2011. Cette nouvelle version s accompagne de son lot de nouveautés notamment au niveau du serveur de

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Formateurs: 1. Trabelsi NAJET

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO

DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO TABLE DES MATIERES 1 Description des produits installés... 3 2 Descriptif des processus d installation produits... 4 2.1 Sql server 2000... 4 2.2 Sql server 2000 service

Plus en détail

1 Démarrage de Marionnet

1 Démarrage de Marionnet Institut Galilée Administration Système Année 2011-2012 INFO 2ème année Master Info 1 Master Image & Réseau 1 T.P. 1 Administration Système Le logiciel Marionnet (www.marionnet.org) offre la possibilité

Plus en détail

La sécurité. Chapitre 6. 1. Introduction. 2. La sécurité des accès

La sécurité. Chapitre 6. 1. Introduction. 2. La sécurité des accès 259 Chapitre 6 La sécurité 1. Introduction La sécurité La sécurité des données est un enjeu capital. Une base de données peut être amenée à stocker des données très sensibles, confidentielles. L'implémentation

Plus en détail

IBM SPSS Modeler Text Analytics Server for Windows. Instructions d installation

IBM SPSS Modeler Text Analytics Server for Windows. Instructions d installation IBM SPSS Modeler Text Analytics Server for Windows Instructions d installation IBM SPSS Modeler Text Analytics Server peut être installé et configuré pour s exécuter sur un ordinateur exécutant IBM SPSS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Comment stocke-t-on des données sur un site web?

Comment stocke-t-on des données sur un site web? Comment stocke-t-on des données sur un site web? Sommaire I. Introduction aux bases de données II. III. Structure d une base de données Administrer la base avec PHPMyadmin IV. Le langage SQL Pourquoi stocker

Plus en détail

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64 Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée avec : Hyper-V 6.0 Manager Hyper-V Server (R1&R2) de Microsoft Hyper-V 6.0 Network Shutdown Module Système Principal

Plus en détail

Mise en garde. Etape 1 : Installation du produit

Mise en garde. Etape 1 : Installation du produit Siècle V4 (Etat Civil) Notice d installation Mise en garde Avant d installer la présente mise à jour, assurez-vous que vous possédez une sauvegarde récente de vos données et que vous êtes en mesure de

Plus en détail

Oracle DBA 1. Business Management and Global Internet Center. B.M.G.I. Center. Intitulé de la formation : Programme de 05 jours

Oracle DBA 1. Business Management and Global Internet Center. B.M.G.I. Center. Intitulé de la formation : Programme de 05 jours Business Management and Global Internet Center Intitulé de la formation : Programme de 05 jours B.M.G.I. Center Centre Agréé Microsoft Office Adresse : 88 Ter, Bd. KRIM Belkacem - Télemly, 16004 Alger

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL

UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL I Gestion des utilisateurs et de leurs privilèges I.1 Gestion

Plus en détail

LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS

LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS I. Présentation II. SAS/ACCESS to ODBC III. Driver ODBC SAS IV. Driver ODBC SAS Universel V. Version 8 VI. Références I. Présentation Introduction ODBC, qui signifie

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

Système Normalisé de Gestion des Bibliothèques -SYNGEB : version Réseau-

Système Normalisé de Gestion des Bibliothèques -SYNGEB : version Réseau- Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique Système Normalisé de Gestion des Bibliothèques -SYNGEB : version Réseau-

Plus en détail

E-mail : contact@nqicorp.com - Web : http://www.nqicorp.com

E-mail : contact@nqicorp.com - Web : http://www.nqicorp.com - 5, rue Soutrane - 06560 Valbonne Sophia-Antipolis E-mail : contact@nqicorp.com - Web : http://www.nqicorp.com NQI Orchestra 3.3 - Guide d'installation Windows.................................................................

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION D UN PROXY

MANUEL D INSTALLATION D UN PROXY MANUEL D INSTALLATION D UN PROXY Squid, SquidGuard, Dansguardian Dans ce guide on va détailler l installation et la configuration d une solution proxy antivirale en utilisant les outils ; squid, dansguardian,

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE RAPIDE 4.5. FileAudit VERSION. www.isdecisions.com

GUIDE DE DEMARRAGE RAPIDE 4.5. FileAudit VERSION. www.isdecisions.com GUIDE DE DEMARRAGE RAPIDE FileAudit 4.5 VERSION www.isdecisions.com Introduction FileAudit surveille l accès ou les tentatives d accès aux fichiers et répertoires sensibles stockés sur vos systèmes Windows.

Plus en détail

Plan de formation : Certification OCA Oracle 11g. Les administrateurs de base de données (DBA) Oracle gèrent les systèmes informatiques

Plan de formation : Certification OCA Oracle 11g. Les administrateurs de base de données (DBA) Oracle gèrent les systèmes informatiques Plan de formation : Certification OCA Oracle 11g Description Les administrateurs de base de données (DBA) Oracle gèrent les systèmes informatiques industriels les plus avancés. Cette formation permettra

Plus en détail

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Virtual Server 2005 R2 Network Shutdown Module Système Principal (hôte) Virtual Server

Plus en détail

Installation d un ERP gratuit

Installation d un ERP gratuit Installation d un ERP gratuit Tutoriel réalisé par le labo 2 1 Sommaire Introduction :... 3 1 Présentation d un ERP... 3 1.1- Les ERP propriétaires... 4 1.2- Les ERP Open Source... 6 2- Présentation de

Plus en détail

Cegid Business Line. Procédure d installation. Service d'assistance Téléphonique 0 826 888 488

Cegid Business Line. Procédure d installation. Service d'assistance Téléphonique 0 826 888 488 Cegid Business Line Procédure d installation Service d'assistance Téléphonique 0 826 888 488 Sommaire 1. A lire avant installation... 3 Nouvelle installation... 3 Evolution des répertoires d'installation...

Plus en détail

Sauvegarde de bases de données. Pour désactiver les options des base de données

Sauvegarde de bases de données. Pour désactiver les options des base de données Sauvegarde de bases de données Dans cet exercice, vous allez effectuer plusieurs sauvegardes complètes de bases de données à l'aide de SQL Server Enterprise Manager et d'instructions Transact-SQL. Pour

Plus en détail

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations.

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations. Chapitre 4 A. Introduction Le contrôle d'accès représente une opération importante au niveau de la gestion de la sécurité sur un serveur de bases de données. La sécurisation des données nécessite une organisation

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2. Avantages... 2

1. Introduction... 2. 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2. Avantages... 2 Guide de démarrage rapide : moteur Zip Sommaire 1. Introduction... 2 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2 Avantages... 2 Fonctionnalités spécifiques au moteur Zip de

Plus en détail

Gestion du serveur WHS 2011

Gestion du serveur WHS 2011 Chapitre 15 Gestion du serveur WHS 2011 Les principales commandes Windows Home Server 2011 reprend l ergonomie de Windows 7 et intègre les principales commandes de Windows Server 2008 R2. Les commandes

Plus en détail

Administration de Parc Informatique TP 05 Installation de Linux Debian

Administration de Parc Informatique TP 05 Installation de Linux Debian Institut Galilée L2 info S1 Année 2008-2009 Administration de Parc Informatique TP 05 Installation de Linux Debian 1 Une machine virtuelle Sur les machines du Sercal, nous ne pouvons pas manipuler les

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Active Directory sous Windows Server SAHIN Ibrahim BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Sommaire I - Introduction... 3 1) Systèmes d exploitation utilisés... 3 2) Objectifs...

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

TD n 1 : Architecture 3 tiers

TD n 1 : Architecture 3 tiers 2008 TD n 1 : Architecture 3 tiers Franck.gil@free.fr 27/10/2008 1 TD n 1 : Architecture 3 tiers 1 INTRODUCTION Ce TD, se propose de vous accompagner durant l installation d un environnement de développement

Plus en détail

Mise en place d'un Intranet

Mise en place d'un Intranet FICHE Mise en place d'un Intranet Version 1.0 - retrouvez la dernière version du document sur http://www.e-eleves.com/ Fonctions attendues et architecture mise en place Fonctions attendues Serveur web

Plus en détail

DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR L INSTALLATION DU LOGICIEL ESTIMACTION

DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR L INSTALLATION DU LOGICIEL ESTIMACTION DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR L INSTALLATION DU LOGICIEL ESTIMACTION EstimAction Nom d utilisateur : Mot de passe : Microsoft SQL Server Express Edition Adresse de la base de données : Nom d utilisateur

Plus en détail

INTERNET. Accès à une base de données CDS-ISIS sur le Web NOTE TECHNIQUE. Volume 1 : Installation du logiciel serveur Apache.

INTERNET. Accès à une base de données CDS-ISIS sur le Web NOTE TECHNIQUE. Volume 1 : Installation du logiciel serveur Apache. NOTE TECHNIQUE INTERNET Accès à une base de données CDS-ISIS sur le Web Volume 1 : Installation du logiciel serveur Apache Version 3.1.2 Décembre 2004 Développement et assistance technique : Pierre Chabert

Plus en détail

Installation SharePoint Foundation 2013 en mode Stand-Alone

Installation SharePoint Foundation 2013 en mode Stand-Alone Installation SharePoint Foundation 2013 en mode Stand-Alone Nous avons pu voir dans un précédent article comment effectuer l installation de SharePoint sur Windows 2012 en mode Complete : Installation

Plus en détail

Encryptions, compression et partitionnement des données

Encryptions, compression et partitionnement des données Encryptions, compression et partitionnement des données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Compression, encryption et partitionnement des données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Encryption transparente des

Plus en détail

Nœud Suisse du Projet International GBIF (Global Biodiversity Information Facility)

Nœud Suisse du Projet International GBIF (Global Biodiversity Information Facility) Nœud Suisse du Projet International GBIF (Global Biodiversity Information Facility) Présentation de la solution de backup Oracle de la base de données test GBIF et déploiement de la solution en production

Plus en détail

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP Quelles sont les techniques possibles pour intégrer SAS avec JMP? Comment échanger des données entre SAS et JMP? Comment connecter JMP à SAS? Quels sont les apports d une

Plus en détail

MySQL 5. Guide de l'administrateur et du développeur. Michael Kofler. Groupe Eyrolles, 2005 pour l édition française, ISBN : 2-212-11633-0

MySQL 5. Guide de l'administrateur et du développeur. Michael Kofler. Groupe Eyrolles, 2005 pour l édition française, ISBN : 2-212-11633-0 MySQL 5 Guide de l'administrateur et du développeur Michael Kofler Groupe Eyrolles, 2005 pour l édition française, ISBN : 2-212-11633-0 Table des matières Avant-propos..............................................

Plus en détail

Projet d Etude et de Développement

Projet d Etude et de Développement Projet d Etude et de Développement PokerServer Guide d installation Auteurs: Lucas Kerdoncuff Balla Seck Rafik Ferroukh Xan Lucu Youga MBaye Clients: David Bromberg Laurent Réveillère March 28, 2012 Contents

Plus en détail

Setting Up PC MACLAN File Server

Setting Up PC MACLAN File Server Setting Up PC MACLAN File Server Setting Up PC MACLAN File Server Ce chapitre explique comment paramètrer le Serveur de fichiers PC MACLAN, une fois la procédure d installation terminée. Les sujets sont

Plus en détail

MySQL. (Administrateur) (Dernière édition) Programme de formation. France, Belgique, Suisse, Roumanie - Canada

MySQL. (Administrateur) (Dernière édition) Programme de formation. France, Belgique, Suisse, Roumanie - Canada MySQL (Administrateur) (Dernière édition) Programme de formation Microsoft Partner France, Belgique, Suisse, Roumanie - Canada WWW.SASGROUPE.COM Formez vos salariés pour optimiser la productivité de votre

Plus en détail

SQL Server Management Studio Express

SQL Server Management Studio Express SQL Server Management Studio Express L'outil de gestion gratuit des bases Microsoft SQL Suite à mon précédent article, Microsoft a mis à disposition du public d'un outil gratuit de gestion des bases de

Plus en détail

Accès au serveur SQL. Où ranger les accès au serveur SQL?

Accès au serveur SQL. Où ranger les accès au serveur SQL? 150 requête SQL, cela aura un impact sur un nombre limité de lignes et non plus sur l ensemble des données. MySQL propose une clause originale en SQL : LIMIT. Cette clause est disponible avec les différentes

Plus en détail

IIS (Internet Information Services) est le serveur Web de Microsoft. Il assure les mêmes fonctions qu'un serveur Web tel qu Apache.

IIS (Internet Information Services) est le serveur Web de Microsoft. Il assure les mêmes fonctions qu'un serveur Web tel qu Apache. Projet Serveur Web I. Contexte II. Définitions On appelle serveur Web aussi bien le matériel informatique que le logiciel, qui joue le rôle de serveur informatique sur un réseau local ou sur le World Wide

Plus en détail

Installer SharePoint Foundation 2010 sur Windows 7

Installer SharePoint Foundation 2010 sur Windows 7 Installer SharePoint Foundation 2010 sur Windows 7 Installer SP Foundation 2010 sur Windows Seven Lorsque l'on souhaite développer dans le monde SharePoint, il existe plusieurs solutions. La méthode classique

Plus en détail

Migration de la base de données et récupération après un crash

Migration de la base de données et récupération après un crash Migration de la base de données et récupération après un crash MDaemon est une marque déposée de Alt-N Technologies. Archive Server for MDaemon est développé par la société Achab. Page 1/12 Sommaire Différents

Plus en détail

PHASE WEB INSTALLATION & DEPANNAGE. Il est recommandé de copier les fichiers d installation dans un dossier partagé, cela servira pour les stations.

PHASE WEB INSTALLATION & DEPANNAGE. Il est recommandé de copier les fichiers d installation dans un dossier partagé, cela servira pour les stations. PHASE WEB INSTALLATION & DEPANNAGE 1. Préambule Mêmes pré-requis que pour la dématérialisation de la paye XP SP2 installé VISTA SEVEN 32-64 Les mises à jour automatiques doivent être activées. Framework

Plus en détail

GPI 2012. Fonctionnalités Windows. Version mise à jour le 26 février 2015

GPI 2012. Fonctionnalités Windows. Version mise à jour le 26 février 2015 Fonctionnalités Windows Version mise à jour le 26 février 2015 Janvier 2015 Table des matières 1 NOUVEAUTÉS TECHNIQUES... 3 2 PROCÉDURE D INSTALLATION... 5 ANNEXE A MISE À NIVEAU DES BASES DE DONNÉES...

Plus en détail

Maintenance et Dépannage

Maintenance et Dépannage Les journaux d événements Maintenance et Dépannage Windows XP Localiser la MMC Menu démarrer paramètres panneau de configuration A gauche, basculer en "affichage des catégories" Performance et maintenance

Plus en détail

Guide de démarrage rapide avec DataStudio Online Edition

Guide de démarrage rapide avec DataStudio Online Edition Guide de démarrage rapide avec DataStudio Online Edition Introduction Ce document vient en complément des films de démonstration disponibles sur le site web de data. L ETL ETL est un sigle qui signifie

Plus en détail