Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre. Natixis Algérie-Novembre 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre. Natixis Algérie-Novembre 2014"

Transcription

1 Panel 2 : Le Crédit-bail mobilier Plus de liberté pour entreprendre Natixis Algérie-Novembre 2014

2 Sommaire LE CREDIT BAIL EN ALGERIE: CADRE REGLEMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT LE CREDIT BAIL MOBILIER LES PRINICPAUX PARAMETRES DU CREDIT BAIL MOBILIER LE CREDIT BAIL MOBILIER : FISCALITE LE CREDIT BAIL MOBILIER DE NATIXIS ALGERIE D AUTRES FORMES DU CREDIT BAIL 2 20 novembre 2014

3 Le Crédit Bail en Algérie CADRE REGLEMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 3 20 novembre 2014

4 Cadre règlementaire et environnement Marché du crédit-bail en Algérie Le marché Algérien est caractérisé par l introduction récente du créditbail comme mode de financement de l économie nationale et par la présence d une douzaine de sociétés et banques qui le pratiquent. Démarrage effective de l activité 1ere société de leasing privée à savoir ALC. début des années 2000 à travers la La demande du marché national sur ce produit est estimée à 4Mds de dollars, estimation faite sur les besoins d une base de PME/PMI. L offre actuelle n est que de 800 MUSD soit une couverture de 20% du besoin global.

5 Cadre règlementaire et environnement Rappel du cadre réglementaire Algérien (1/4) Le cadre réglementaire du crédit-bail en Algérie est constitué de : L ordonnance du 10 janvier 1996 relative au crédit-bail Règlement N du 03 juillet 1996 fixant les modalités de constitution des sociétés de crédit-bail et les conditions de leur agrément suivi de l Instruction N du 22 octobre 1996 portant même objet Du décret exécutif N du 20 février 2006 fixant les modalités de publicité des opérations de crédit-bail.

6 Cadre règlementaire et environnement Rappel du cadre réglementaire Algérien (2/4) Ces textes de base ont été suivis par des lois de finance et des lois de finances complémentaires qui introduisent certaines facilitations et avantages dans la pratique de ce mode de financement. Les principales sont:

7 Cadre règlementaire et environnement Rappel du cadre réglementaire Algérien (3/4) LFC 2001 / Art 5 : Exemption de la TAP sur le remboursement de la partie capital du loyer. LFC 2001 / Art 20: Transfert, au crédit-bailleur, des avantages fiscaux et douaniers pour les acquisitions dans le cadre d un contrat de crédit-bail conclu avec un promoteur (locataire) bénéficiant des ces mêmes avantages. LF 2008/ Art 11: Alignement de l amortissement fiscal à l amortissement financier (sur la durée du contrat) du matériels acquis dans le cadre d un contrat de crédit-bail.

8 Cadre règlementaire et environnement Rappel du cadre réglementaire Algérien (4/4) LF 2008/ Art 17 : Exonération de TVA à l achat sur les acquisitions effectuées par les crédit-bailleurs dans le cadre d un contrat de créditbail. LFC 2008/Art 31: Exonération jusqu au 31/12/2018 de la TVA sur loyers sur matériel agricole produit en Algérie. LFC 2010/ Art 27 pérennisé par la LF 2014 Art 53: Amortissement fiscal du bien est pratiqué par le crédit-bailleur. Le crédit-preneur continue à pratiquer la déductibilité des loyers de l IBS.

9 Le crédit bail mobilier UN PRODUIT DE FINANCEMENT ESSENTIEL POUR LES INVESTISSEMENT DES ENTREPRISES 9 20 novembre 2014

10 Le crédit-bail mobilier Qu est ce que le crédit-bail mobilier? C est une opération de location d un bien mobilier à usage professionnel, assortie d une promesse unilatérale de vente à l issue du contrat.

11 Le fonctionnement du crédit-bail mobilier Un partenariat tripartite 1. Un client (le locataire ou crédit-preneur) : il sélectionne librement l équipement et le fournisseur, il négocie les conditions de règlement et de livraison. il paye au crédit-bailleur (Natixis Algérie) les loyers correspondant au droit d usage de l équipement, il supporte les différentes charges comme si il était propriétaire du bien. 2. Un fournisseur de biens d équipement 3. Le crédit bailleur il achète et règle l équipement au fournisseur et le loue au client il est le propriétaire juridique de l équipement jusqu au paiement intégral des loyers et de l option d achat

12 Le fonctionnement du crédit-bail mobilier Un partenariat tripartite Client Choisit le matériel livre le matériel Rachat en fin de contrat Etablit un échéancier Paye les loyers Fournisseur Facture le matériel Natixis Algérie Achète le matériel

13 Le crédit-bail mobilier: Le dénouement du contrat A l issue du contrat de crédit-bail, le client (le locataire) a le choix entre trois formules de sortie : 1. il rachète l équipement pour le prix convenu à la signature du contrat (l option d achat) 2. il poursuit le contrat de location avec des loyers identiques ou éventuellement minorés 3. il restitue l équipement à Natixis Algérie En pratique, le client choisit systématiquement la première formule car le montant de l option d achat est largement inférieur à la valeur d occasion de l équipement.

14 Le crédit bail mobilier LES PRINCIPAUX PARAMÈTRES novembre 2014

15 Les paramètres du crédit bail mobilier Généralités : Crédit- bailleur = Propriétaire juridique du bien Locataire (crédit preneur) = Propriétaire économique Frais et risques liés aux transport, installation, mise en marche et accessoires incombent au locataire L utilisation, l entretien et les réparations, les mises en conformité sont à la charge du locataire Locataire = Responsable des dommages pouvant être causés ou subis par le matériel qui lui est loué

16 Les paramètres du crédit bail mobilier 1. Le prix de vente C est le prix auquel le crédit-bailleur achète le matériel au fournisseur il est indiqué en hors-taxe sur le contrat Les loyers sont calculés sur la base de ce prix, également appelé «l assiette du crédit-bail» ou «base locative» Le prix de vente est librement négocié entre le futur locataire et le vendeur

17 Les paramètres du crédit bail mobilier 2. La durée C est la période prévue contractuellement avec le locataire pendant laquelle le matériel sera loué Elle est irrévocable, mais passé les 12 premiers mois, le locataire peut racheter par anticipation le matériel, moyennant une indemnité de résiliation La durée est en général comprise entre 3 et 5 ans La durée est fonction de la durée d amortissement fiscal du matériel, elle peut être égale ou inférieure à la durée d amortissement fiscal du matériel

18 Les paramètres du crédit bail mobilier 2. La durée (suite) La durée choisie par le client résulte d un arbitrage entre plusieurs paramètres : son objectif fiscal le poids des loyers la durée de vie du matériel et son évolution technologique le planning de ses investissements Les principales durées: Informatique, bureautique : 2 ans Matériels roulant : 3 ou 4 ans Equipements lourds (machines-outils, avions, ) : 4 ou 5ans

19 Les paramètres du crédit bail mobilier 3. La valeur résiduelle ou option d achat finale C est le prix convenu d avance auquel le crédit- bailleur cédera le matériel en fin de contrat si le locataire souhaite l acheter La valeur résiduelle est en général de 1%

20 Les paramètres du crédit bail mobilier 4. La périodicité C est la fréquence de paiement des loyers 4 possibilités : Mensuelle, trimestrielle, semestrielle, annuelle Incidence de la périodicité : Avec des loyers trimestriels, le coût global est inférieur à celui des loyers mensuels

21 Les paramètres du crédit bail mobilier 5. Les loyers Ce sont les montants payés par le locataire à chaque échéance Ils sont composés du remboursement du capital, du coût du financement, des frais de gestion, de l incidence contentieuse et de la marge du crédit- bailleur Les loyers sont payables Terme à échoir, c est à dire payables d avance

22 Les paramètres du crédit bail mobilier 5. Les loyers (structure) Loyers linéaires : loyers identiques pendant toute la durée Loyers dégressifs : permet de faire coïncider la structure du barème avec les coûts d entretien du matériel Loyers modulables: par paliers, en cloche et saisonniers

23 Les paramètres clés du crédit-bail 5. Les loyers: Le premier loyer majoré Payable à la livraison; il est soit égal aux autres loyers, soit compris entre 0 et 30 %; il permet de réduire le coût total du financement et de réduire le montant des loyers suivants; Déductibilité: comme les autres loyers, le premier loyer est déductible fiscalement pour les assujettis à l impôt sur les sociétés;

24 Les paramètres du crédit-bail 6. Le contrat: Que comporte-t-il? La demande de crédit-bail qui doit être signée par le client Les conditions générales Les conditions particulières La désignation du locataire La désignation du matériel (prix HT - TVA -,etc ) et le fournisseur Les conditions de location (durée, périodicité, option d'achat)

25 Les paramètres du crédit-bail 6. Le contrat: Que comporte-t-il? Le montant des échéances Les conditions spéciales et les frais de dossier L autorisation de prélèvement Le procès verbal de livraison: il est co-signé par le locataire et par le fournisseur Signature obligatoire du fournisseur Le PV de livraison constate le transfert juridique de propriété entre le fournisseur et le crédit bailleur il atteste que le matériel est conforme à la commande et qu il est en parfait état de fonctionnement

26 Crédit bail mobilier LA FISCALITÉ novembre 2014

27 La fiscalité et le crédit-bail La TVA Le crédit bailleur ne paie pas de TVA sur l acquisition du bien ( loi de finance complémentaire pour 2008) Les loyers étant calculés sur le prix d achat HT, les loyers facturés sont ensuite majorés de la TVA en vigueur La TVA sur les loyers est récupérable par le locataire selon la législation en vigueur, récupération au fur et à mesure des paiements des loyers Le crédit-bail permet d étaler le paiement de la TVA et permet d éviter les à-coups de trésorerie

28 La fiscalité et le crédit-bail La TVA (suite) Exonération de la TVA sur loyers pour le matériel acquis sous le régime ANDI à charge pour le crédit-preneur de fournir au crédit-bailleur la décision et la liste sur laquelle figure le matériel objet du contrat de crédit-bail ainsi que la franchise F20 y relative. L exonération peut être accordée sur les loyers ou sur le matériel objet du contrat. Transfert au crédit-bailleur de tous les avantages fiscaux accordés au crédit-preneur.

29 Crédit bail mobilier NATIXIS ALGÉRIE novembre 2014

30 Le crédit-bail chez Natixis Algérie Nous ciblons: Au niveau des bénéficiaires Le crédit-bail est accessible à tous les professionnels qui investissent dans un équipement à usage professionnel, quel que soit : leur forme juridique : SPA, SARL, EURL, etc Leur secteur d activité: industrie, service, commerce, professions libérales, cliniques et laboratoires,

31 Le crédit-bail chez Natixis Algérie Les équipements que nous finançons: Equipement neufs Identifiables (immatriculables par exemple ou identifiés par un numéro de série ) Pour lesquels, il existe un marché de l occasion Equipement à usage durable et non consommable Ayant une durée de vie dépassant 5 ans et conservant une bonne valeur de revente dans le temps Fabriqués par des marques connues

32 Le crédit-bail chez Natixis Algérie Nos principales interventions sont sur les équipements suivants: Equipement pour le transport Equipement médical et informatique Equipement de Travaux Publics Equipement de Production Equipement d Arts Graphiques

33 Pourquoi le proposer? Permet à l entreprise (crédit preneur) de conserver sa trésorerie et de laisser intacte sa capacité d emprunt future ; L alignement de l amortissement fiscal sur l amortissement financier permet à l entreprise d amortir le bien sur une période relativement courte; Permet une gestion optimale du coût de l investissement sachant que les loyers sont fixés au départ du contrat ; Permet à l entreprise (crédit-preneur) le libre choix du matériel et du fournisseur.

34 Crédit bail mobilier D AUTRES FORMES DU CBM novembre 2014

35 Les autres Formes du crédit bail Le crédit-bail à loyers indexés: Les loyers sont indexés sur un indice, chaque loyer est revu à la hausse ou à la baisse en fonction de l évolution de cet indice, ce qui permet de bénéficier des baisses de taux. Le lease back: L entreprise vend un matériel qu elle détient dans ses livres à un crédit - bailleur, qui lui loue par l intermédiaire d un contrat de crédit-bail. L entreprise devient donc locataire d un matériel dont elle était précédemment propriétaire, mais bénéficie néanmoins d une option d achat sur ce matériel.

Crédit-bail mobilier Bail Matériel

Crédit-bail mobilier Bail Matériel Crédit-bail mobilier Bail Matériel Financez vos investissements sans déséquilibrer votre budget grâce au crédit-bail mobilier Bail Matériel. EN BREF Avec le crédit-bail mobilier Bail Matériel vous financez

Plus en détail

Banque Populaire Bail Matériel est une marque commerciale de Natixis Lease dédiée à l ensemble des clients de la Banque de Savoie.

Banque Populaire Bail Matériel est une marque commerciale de Natixis Lease dédiée à l ensemble des clients de la Banque de Savoie. Crédit Bail Mobilier Financez vos investissements sans déséquilibrer votre budget grâce au crédit-bail mobilier Bail Matériel. EN BREF Le crédit-bail mobilier Bail Matériel est destiné à louer un équipement

Plus en détail

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement

Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement ENTREPRISES FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS CRÉDIT-BAIL MOBILIER, LOCATION FINANCIÈRE Avec Sogelease Équipement, optimisez le financement de vos biens d équipement 1 Dans le cadre de votre activité, vous

Plus en détail

Cadre légal O d r o d nna n n a ce n 03 0-11 du 26 août 2 03 (re r mpl p aç a a ç n a t la l loi o n 90 9 / 10 du d 10 / 04 0 /

Cadre légal O d r o d nna n n a ce n 03 0-11 du 26 août 2 03 (re r mpl p aç a a ç n a t la l loi o n 90 9 / 10 du d 10 / 04 0 / LEASING ASPECTS JURIDIQUES ET PRATIQUES Cadre légal Ordonnance n 03-11 du 26 août 2003 (remplaçant la loi n 90 / 10 du 10 / 04 / 1990) relative à la monnaie etau crédit. 68 : «Sont assimilées à des opérations

Plus en détail

CRÉDIT BAIL MOBILIER à LA CELCA

CRÉDIT BAIL MOBILIER à LA CELCA CRÉDIT BAIL MOBILIER à LA CELCA La Délégation LORRAINE CHAMPAGNE Le Responsable CBM : Joël MIRVAL Localisation : CAISSE D ÉPARGNE LORRAINE CHAMPAGNE 12/14 rue Carnot 51722 REIMS Cedex joel.mirval@lease.natixis.fr

Plus en détail

COMMENT FINANCER VOS INVESTISSEMENTS?

COMMENT FINANCER VOS INVESTISSEMENTS? Aujourd hui, le mode de financement des équipements informatiques peut devenir un paramètre important dans la gestion d une entreprise. En effet, plusieurs formules sont offertes : achat sur fonds propres

Plus en détail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Chapitre 25 Le financement par crédit-bail Introduction La location d actifs par une entreprise s appelle le créditbail. Celle-ci présente les mêmes caractéristiques que la location d un bien par un particulier

Plus en détail

Crédit Bail immobilier Fructicomi

Crédit Bail immobilier Fructicomi Crédit Bail immobilier Financez votre immobilier de façon souple avec. EN BREF Le crédit-bail immobilier est une solution de financement performante dédiée intégralement à votre actif immobilier. Points

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL

INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL Adapté avec l autorisation de l Institut canadien des comptables agréés, Toronto, Canada. Octobre 1998 GLOSSAIRE DU CRÉDIT-BAIL Voici la définition de certaines expressions

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL IMMOBILIER

LE CREDIT-BAIL IMMOBILIER TSD NOTAIRES 1 PREAMBULE 1. Loi 66-455 du 2 juillet 1966 2. Ordonnance 67-837 du 28 septembre 1967 3. Décret 72-665 du 4 juillet 1972 4. Loi 73-446 du 25 avril 1973 5. Loi 84-46 du 24 janvier 1984 6. Loi

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

Le financement de l installation

Le financement de l installation Le financement de l installation Les relations bancaires Le budget prévisionnel Les financements 2 ème Edition du Salon Européen de l Ostéopathie 31 mars et 1 er avril 2012 PUBLIC Sommaire 1. Un contexte

Plus en détail

Leasing financier PROFESSIONNELS. Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel

Leasing financier PROFESSIONNELS. Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel Leasing financier PROFESSIONNELS Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel Intro Dans de nombreux cas, un leasing via votre agence sera la

Plus en détail

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É

FISCALITÉ DES VÉHICULES D ENTREPRISE F I S C A L I T É TVA Véhicules utilitaires : récupérable pour les entreprises assujetties à la TVA. En LLD et Crédit Bail, la TVA peut également être récupérée sur les véhicules dérivés. En achat comptant et crédit classique,

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

Financement des investissements. CR ÉDIT- BAIL IMMOBILIER Notre solution pour financer votre immobilier à usage professionnel

Financement des investissements. CR ÉDIT- BAIL IMMOBILIER Notre solution pour financer votre immobilier à usage professionnel entreprises Financement des investissements CR ÉDIT- BAIL IMMOBILIER Notre solution pour financer votre immobilier à usage professionnel Les caractéristiques du crédit-bail immobilier Le crédit-bail immobilier

Plus en détail

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES Table des matières Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : PRÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 109 Section

Plus en détail

SOMMAIRE. Qu est ce qu une SCPI? Fonctionnement. Caractéristiques principales 2/18

SOMMAIRE. Qu est ce qu une SCPI? Fonctionnement. Caractéristiques principales 2/18 SOMMAIRE Qu est ce qu une SCPI? Définition Fonctionnement Caractéristiques principales 2/18 3 DÉFINITION Les SCPI sont régies par les articles L 214-50 à L 214-84, L 231-8 à L 231-21 et L 732-7 du Code

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE LES OPERATIONS COURANTES CONNAISSANCES Les produits d exploitation les obligations relatives aux ventes La ventilation

Plus en détail

Déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif : application en matière agricole (Note de la FNSEA du 6 avril 2015)

Déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif : application en matière agricole (Note de la FNSEA du 6 avril 2015) Déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif : application en matière agricole (Note de la FNSEA du 6 avril 2015) À l issue du Conseil des Ministres du 8 avril dernier, le Gouvernement

Plus en détail

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FAL Fleet Services

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FAL Fleet Services GUIDE FISCAL L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. «Document à titre indicatif. La responsabilité de FAL Fleet Services ne pourra pas être engagée

Plus en détail

PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION

PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION PORTEFEUILLE MUTUAL IS - DOSSIER DE PRÉSENTATION FINANCEMENT EN DÉFISCALISATION GIRARDIN INDUSTRIELLE D INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS DANS LES DÉPARTEMENTS ET COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER Article 217 undecies

Plus en détail

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il?

Le Crédit Renting. De quoi s'agit-il? Le Crédit Renting Le Renting Financier est une forme de financement d un investissement similaire au leasing financier (leasing opérationnel) mais qui se distingue néanmoins de ce dernier par la hauteur

Plus en détail

PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS

PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS PASS-FONCIER DISPOSITIFS & SIMULATIONS 1 Le PASS-FONCIER du 1% logement Deux formules Portage du foncier par le collecteur 1% (individuel seulement) Prêt à remboursement différé (collectif et individuel)

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL OU LEASING

LE CREDIT-BAIL OU LEASING LE CREDITBAIL OU LEASING SOMMAIRE : Introduction Définition et principes du créditbail : 1. Définition 2. Principe du crédit bail 3. Caractéristiques d un contrat de créditbail Le cadre réglementaire des

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE Table des matières Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : RÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 135 Section

Plus en détail

Chap 10 : Le financement des investissements

Chap 10 : Le financement des investissements I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les

Plus en détail

Le financement locatif

Le financement locatif Équipement des entreprises Le financement locatif Crédit-bail Location financière 10 questions /10 réponses L investissement est un acte économique fondamental pour l entreprise et une des clefs de sa

Plus en détail

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins!

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins! Pour en savoir plus sur les solutions CRÉDITS du Crédit Mutuel, appelez votre conseiller au : Connaissez-vous Bail-Immo-Nord? Filiale spécialisée dans le Crédit Bail Immobilier, Bail Immo Nord vous apporte

Plus en détail

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM.

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. NOTE EXPLICATIVE Principe général Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. L état Français, au lieu d allouer une subvention aux entreprises locales a décidé pour plus de réactivité

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

JEAN-FRANÇOIS GERVAIS. Les clés du leasing. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9

JEAN-FRANÇOIS GERVAIS. Les clés du leasing. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9 JEAN-FRANÇOIS GERVAIS Les clés du leasing, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 CHAPITRE 1 : Panorama du leasing... 3 Une large notoriété 3 Une première définition générale 5 La relation

Plus en détail

Pactivités de bureau on entend des activités principalement

Pactivités de bureau on entend des activités principalement Étude comparative des dispositifs de financement locatif des équipements bureautiques Au regard du coût de certains matériels et de leur rapide obsolescence, il peut être intéressant, pour les personnes

Plus en détail

DÉCOUVREZ LA SOLUTION FINANCIÈRE QUI VOUS CORRESPOND!

DÉCOUVREZ LA SOLUTION FINANCIÈRE QUI VOUS CORRESPOND! DÉCOUVREZ LA SOLUTION FINANCIÈRE QUI VOUS CORRESPOND! Cher client, Vous avez en main la brochure de présentation de la gamme des produits financiers exclusivement distribués par le réseau officiel Peugeot

Plus en détail

Leasing financier professionnels. Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel

Leasing financier professionnels. Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel Leasing financier professionnels Pour les voitures, les utilitaires légers et tout le matériel utilisé dans un environnement professionnel FINTRO. PROCHE ET PRO. Leasing, la technique de financement adéquate.

Plus en détail

FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier

FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier Cher client, Vous avez en main la brochure de présentation de la gamme des produits financiers exclusivement distribués par le réseau officiel

Plus en détail

VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL I. ACQUISITION D UN VEHICULE PAR L ENTREPRISE II. UTILISATION D UN VEHICULE PERSONNEL

VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL I. ACQUISITION D UN VEHICULE PAR L ENTREPRISE II. UTILISATION D UN VEHICULE PERSONNEL VEHICULE D'ENTREPRISE OU PERSONNEL Lorsque vous créez ou gérez une entreprise, vaut-il mieux mettre son véhicule personnel à disposition de son entreprise ou faire acquérir un véhicule par l entreprise?

Plus en détail

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires :

LE FINANCEMENT PAR EMPRUNT. Il est essentiellement constitué des emprunts indivis et des emprunts obligataires : Une firme pour financer ces investissements, à le choix entre 2 options ; soit le financement par fonds propre ; soit le financement par l endettement. Dans cette fiche, nous allons définir et décrire

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE NON PERCUE RECUPERABLE (TVA NPR) APPLICABLE DANS LES DOM (C.G.I., art. 295 A ) NOR : ECE L 10 30014J

Plus en détail

Fiche d infos financières assurance vie

Fiche d infos financières assurance vie Fiche d infos financières assurance vie Assurance solde restant dû sur une tête 1 Type d assurance vie Garanties Groupe-cible Assurance décès (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances

Plus en détail

OPTELIA INTELLIS. Nos domaines d activités

OPTELIA INTELLIS. Nos domaines d activités OPTELIA INTELLIS Optelia Intellis est une entreprise indépendante des constructeurs et des établissements financiers. Depuis 2004, nous sommes au service de nos partenaires et clients avec un objectif

Plus en détail

Crédit bail : traitement comptable CGNC et Norme IAS 17 Comptabilité approfondie. Chapitre 1 Chapitre 1 : Le crédit bail selon le CGNC

Crédit bail : traitement comptable CGNC et Norme IAS 17 Comptabilité approfondie. Chapitre 1 Chapitre 1 : Le crédit bail selon le CGNC Plan : Chapitre 1 Chapitre 1 : Le crédit bail selon le CGNC i. Définition ii. Principes de fonctionnement iii. Types de contrats de crédit bail iv. Traitement comptable CGNC 1. L enregistrement des opérations

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels Prêt Social de Location Accession PSLA Marché Immobilier Social Dernière mise à jour Mars 2013 Document réservé exclusivement aux Professionnels Tout savoir sur le Prêt Social Location Accession Les principes

Plus en détail

DEMANDE DE CREDIT A RENSEIGNER PAR LE CLIENT

DEMANDE DE CREDIT A RENSEIGNER PAR LE CLIENT DEMANDE DE CREDIT A RENSEIGNER PAR LE CLIENT Réf. Dossier : (A remplir par la Direction du Crédit & Risque) Afin de faciliter l étude de votre demande de crédit et d écourter les délais de réponse, nous

Plus en détail

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements :

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt Dossier de financement modélisé élaboré conjointement par

Plus en détail

Crédit-bail immobilier (produit) Date : 19/05/2016

Crédit-bail immobilier (produit) Date : 19/05/2016 Créditbail immobilier (produit) Date : 19/05/2016 Sommaire 1. Définition du créditbail immobilier 2. Les trois régimes du CBI 3. Le déroulement d une opération de CBI 4. Les avantages du CBI 2 Définition

Plus en détail

Chapitre 15 : Les techniques de financement

Chapitre 15 : Les techniques de financement Chapitre 15 : Les techniques de financement I. Les intérêts composés On utilise les intérêts composés au lieu des intérêts simples lorsque la durée d un placement ou d un emprunt dépasse un an. A. La valeur

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION

PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION PORTEFEUILLE MUTUAL IR - DOSSIER DE PRÉSENTATION FINANCEMENT EN DÉFISCALISATION GIRARDIN INDUSTRIELLE D INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS DANS LES DÉPARTEMENTS ET COLLECTIVITÉS D OUTRE-MER Article 199 undecies

Plus en détail

OFFICIEL de la République Démocratique du Congo

OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Première partie 56 e année n spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa 18 février 2015 SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Loi n 15/003

Plus en détail

LE VÉHICULE Edition Mars 2007

LE VÉHICULE Edition Mars 2007 LE VÉHICULE Le véhicule est un élément indispensable à l'activité des professionnels libéraux. C'est un investissement important entraînant des frais élevés. Il convient donc de mesurer le plus exactement

Plus en détail

TVA immobilière initiation Ecoles de commerce et master 2. William STEMMER

TVA immobilière initiation Ecoles de commerce et master 2. William STEMMER TVA immobilière initiation Ecoles de commerce et master 2 William STEMMER Qu est-ce que la TVA? Administration TVA collectée de 10 TVA déductible de 10 TVA collectée de 20 60 120 Vendeur vente Acheteurrevendeur

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

Crédit d investissement online CBC

Crédit d investissement online CBC Crédit d investissement online CBC. La solution «online» pour une demande de crédit professionnel, avec signature du contrat de crédit en présence de votre Chargé de Relations CBC. Objet et caractéristiques

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

Comptabilité. + de 20 fiches de cours + de 150 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT

Comptabilité. + de 20 fiches de cours + de 150 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Comptabilité 2 e ÉDITION Madeleine Deck-Michon Emmanuelle Plot-Vicard L essentiel + de 20 fiches de cours + de 150 QCM commentés + de 40 exercices corrigés Sommaire Mode d'emploi.........................................................

Plus en détail

Les moyens de financement du commerce international :

Les moyens de financement du commerce international : Les moyens de financement du commerce international : CREDIT DE PRE FINANCEMENT : C est un crédit contracter par l exportateur au prés de sa banque pendant la période de fabrication parce que les acomptes

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

Véhicules professionnels 2008 1

Véhicules professionnels 2008 1 Véhicules professionnels 2008 1 Véhicules professionnels 2008 2 Pourquoi cette distinction et la définition d fiscale du véhicule v de tourisme (1) Cette distinction présente un intérêt essentiellement

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNISATION

DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNISATION Date de réception : Cadre réservé à la Mairie dossier complet dossier incomplet COMMISSION DE REGLEMENT AMIABLE TRAVAUX D AMENAGEMENT DE LA PLACE ARISTIDE BRIAND A VALREAS DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNISATION

Plus en détail

Loi de Finance 2010: Nouveautés en Fiscalité Automobile

Loi de Finance 2010: Nouveautés en Fiscalité Automobile Loi de Finance 2010: Nouveautés en Fiscalité Automobile Introduction Présentation des évolution de la loi de finance 2010 impactant la location longue durée: Suppression de la taxe professionnelle (art.

Plus en détail

Algérie. Crédit-bail

Algérie. Crédit-bail Crédit-bail Ordonnance n 96-09 du 10 janvier 1996 Titre 1 - Des dispositions générales relatives au crédit-bail Chapitre 1 - De la définition des opérations de crédit-bail Art.1.- Le crédit-bail ou leasing,

Plus en détail

La garantie. Quels sont les bénéficiaires?

La garantie. Quels sont les bénéficiaires? La garantie Avec la garantie d OSEO, vous conservez 100 % de la trésorerie tout en réduisant significativement votre risque. La garantie est donc très utile dans les phases risquées de la vie de l entreprise

Plus en détail

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise

OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS. FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Identification de l entreprise OPERATION URBAINE DE QUARTIERS REIMS FISAC en ZUS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER N. Nature du projet : Identification de l entreprise Nom du dirigeant : Nom de l'entreprise : Adresse : Dossier

Plus en détail

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet

Les Entrepreneuriales. Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet Les Entrepreneuriales Financer un projet de création d entreprise et bâtir une cohérence financière du projet SOMMAIRE Introduction L image du banquier, le rôle de la banque? Les différents moyens de financement

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS 1 ère ANNEE (30 semaines + 4 semaines de stage) POLE 1 COMPTABILITE ET DES L ENTREPRISE. Notions générales sur l. Les principes

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C 26 août 2010 Sommaire Un constat : des plafonds de loyers parfois supérieurs aux loyers du marché Révision des

Plus en détail

I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement

I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement I Les choix financiers : les besoins et les sources de financement 1. Les besoins de financement 2. Le cycle d'exploitation II Les moyens de financement A. Le financement des investissements A1. Les capitaux

Plus en détail

La tarification fait l objet de l édition d un barème tous les mois, en fonction de l évolution de l indice A.

La tarification fait l objet de l édition d un barème tous les mois, en fonction de l évolution de l indice A. ANNEXE La formule Equilibre Un crédit à taux variable indexé sur l indice A Le taux initial du crédit est garanti contre la hausse pendant 2 ans ; la mensualité du crédit est fixe pendant toute sa durée.

Plus en détail

Je voudrais m acheter un véhicule

Je voudrais m acheter un véhicule CF 001 Janvier 2010 w w w. lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent w w w.franceac tive.org Financeur solidaire pour l emploi Je voudrais m acheter un véhicule Collection

Plus en détail

Guide 2013. de la nue-propriété

Guide 2013. de la nue-propriété Guide 2013 de la nue-propriété 2 Sommaire Le principe - La notion de nue-propriété - Le nu-propriétaire / L usufruitier Les bénéfices - Une acquisition à moindre coût - Exonération des charges - Zéro impôt

Plus en détail

Dossier page 2 à 5. Brèves en page 6. Investir en Girardin pour réduire son impôt sur les sociétés

Dossier page 2 à 5. Brèves en page 6. Investir en Girardin pour réduire son impôt sur les sociétés VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

Le CILG Partenaire de votre projet PASS-FONCIER. Réunion d Information DDE 33 PASS-FONCIER

Le CILG Partenaire de votre projet PASS-FONCIER. Réunion d Information DDE 33 PASS-FONCIER Le CILG Partenaire de votre projet PASS-FONCIER En BAIL A CONSTRUCTION Instauré en 2007, afin de contribuer au développement de l accession sociale à la propriété, le PASS-FONCIER vient d être revu par

Plus en détail

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre

AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- Conditions de mise en œuvre AIDES AUX MENAGES EN DIFFICULTE ARTICLE R. 313-19-3 V DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation, l UESL peut déterminer par recommandation

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

Projet de gestion locative des actifs technologiques

Projet de gestion locative des actifs technologiques Projet de gestion locative des actifs technologiques Leasecom, inventons L accompagnement durable Créée en 1984, spécialiste de la location évolutive, Leasecom gère les réseaux intelligents (informatique,

Plus en détail

Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise!

Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise! Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise! Août 2005 Comité de la Transmission d entreprise du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/08//31 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 Objet : Répartition des charges

Plus en détail

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE SOMMAIRE I. PRÉSENTATION DU PORTEUR DE PROJET. PAGE 3 I.1- Présentation générale I.2- Situation familiale I.3- Scolarité et formation professionnelle II.

Plus en détail

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS LES REGULARISATIONS DE CHARGES ET DE PRODUITS Introduction Charges et produits constatés d avance Charges constatées d avance Produits constatées d avance Charges à payer et produits à recevoir Charges

Plus en détail

Chapitre II : Les emprunts indivis

Chapitre II : Les emprunts indivis Chapitre II : Les emprunts indivis I. Caractéristiques générales On appelle emprunt indivis, un contrat entre un et un seul prêteur et un et un seul emprunteur. Un tel emprunt fait l objet d un remboursement

Plus en détail

Crédit-bail d équipement agricole

Crédit-bail d équipement agricole Services financiers à l entreprise Crédit-bail d équipement agricole Un moyen rapide et souple d équiper votre entreprise. Qu est-ce que le crédit-bail? n Le crédit-bail est une solution de financement

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 13 Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE juillet 2004 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle

Plus en détail

à l attention du citoyen consommateur et usager de services Guide de conseils pratiques pour résoudre des petits litiges

à l attention du citoyen consommateur et usager de services Guide de conseils pratiques pour résoudre des petits litiges à l attention du citoyen consommateur et usager de services Guide de conseils pratiques pour résoudre des petits litiges A l attention du consommateur Ce guide de conseils pratiques, pour résoudre les

Plus en détail

LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales

LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales LE PHOTOVOLTAIQUE incidences juridiques et fiscales PARTIE I Le propriétaire qui loue la toiture de ses bâtiments ou ses terrains. 2 m1 LES ENGAGEMENTS PROPOSES NATURE JURIDIQUE DE L ACTIVITE : Activité

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail