Consigne : Travaillez sur les 3 ateliers pour expliquer comment la plante s approvisionne en Dioxyde de carbone (CO 2 ).

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consigne : Travaillez sur les 3 ateliers pour expliquer comment la plante s approvisionne en Dioxyde de carbone (CO 2 )."

Transcription

1 Activité 2 : Des échanges gazeux entre la plante et l'environnement Objectifs de connaissances : Identifier les lieux d absorption du CO2. Évaluation des compétences : Compétence : Pratiquer des langages Pratiquer des démarches scientifiques Se situer dans l'espace et dans le temps Capacités et attitudes 1. Lire et exploiter des données présentées sous différentes formes 4. Utiliser des instruments d observation 4. Appréhender différentes échelles spatiales d un même phénomène/d une même fonction Consigne : Travaillez sur les 3 ateliers pour expliquer comment la plante s approvisionne en Dioxyde de carbone (CO 2 ). RESUME DES ATELIERS : Atelier 1 : Expérience avec la console VTT. Réalisez un schéma de l expérience (légendé et titré) Décrivez puis interprétez le graphique pour découvrir l organe nécessaire aux plantes pour s approvisionner en CO2. Atelier 2 : Observation microscopique d une feuille. Réalisez une préparation d épiderme de feuille de poireau comme indiqué sur le protocole. Observez au microscope et appelez le professeur pour avoir le dessin. Légendez les photographies avec les mots en gras du texte. Entourez sur les 3 photos la structure qui permet l entrée du CO2 dans la plante. Représentez par une flèche le trajet du CO2 sur la 3 photo. Atelier 3 : Les feuilles, une bonne surface d échange? Expliquez pourquoi on peut dire que les feuilles sont une bonne surface d échange pour l approvisionnement en CO2. Rédigez un texte qui explique comment la plante s approvisionne en CO 2.

2 Activité 2 : Des échanges gazeux entre la plante et l'environnement Objectifs de connaissances : Identifier les lieux d absorption du CO2. Évaluation des compétences : Compétence : Pratiquer des langages Pratiquer des démarches scientifiques Se situer dans l'espace et dans le temps Capacités et attitudes 1. Lire et exploiter des données présentées sous différentes formes 4. Utiliser des instruments d observation 4. Appréhender différentes échelles spatiales d un même phénomène/d une même fonction Consigne : Travaillez sur les 3 ateliers pour expliquer comment la plante s approvisionne en Dioxyde de carbone (CO 2 ). RESUME DES ATELIERS : Atelier 1 : Expérience avec la console VTT. Réalisez un schéma de l expérience (légendé et titré) Décrivez puis interprétez le graphique pour découvrir l organe nécessaire aux plantes pour s approvisionner en CO2. Atelier 2 : Observation microscopique d une feuille. Réalisez une préparation d épiderme de feuille de poireau comme indiqué sur le protocole. Observez au microscope et appelez le professeur pour avoir le dessin. Légendez les photographies avec les mots en gras du texte. Entourez sur les 3 photos la structure qui permet l entrée du CO2 dans la plante. Représentez par une flèche le trajet du CO2 sur la 3 photo. Atelier 3 : Les feuilles, une bonne surface d échange? Expliquez pourquoi on peut dire que les feuilles sont une bonne surface d échange pour l approvisionnement en CO2. Rédigez un texte qui explique comment la plante s approvisionne en CO 2.

3 Atelier 1 : Expérience avec la console VTT. Le dispositif expérimental On réalise une expérimentation avec la console VTT qui consiste à mesurer, pendant plusieurs minutes, la teneur en CO 2 de l'air d'une enceinte (boite) éclairée. Les mesures sont faites avec une enceinte contenant des fragments de feuilles, puis des fragments de racines. Une enceinte vide sert d expérience témoin. Réalisez un schéma de l expérience (légendé et titré)(photo au verso de cette feuille) Résultats Décrivez puis interprétez le graphique pour découvrir l organe nécessaire aux plantes pour s approvisionner en CO2. modèle au verso de cette feuille

4 Aide : atelier 1 : Description du graphique : (à recopier dans le cahier) Dans l enceinte vide, je vois que la quantité de CO 2., elle est de. Dans l enceinte avec les racines, la quantité de CO 2 passe de à 0 minutes à 6 minutes. Dans l enceinte avec les feuilles, la quantité de CO 2, elle passe de 0.05% à.. à 6 minutes. Conclusion : J en conclus que quand la quantité de CO 2 augmente dans la boite, cela veut dire que l organe a rejeté/utilisé (choisir la bonne réponse) le CO 2 dans la boite. Au contraire, quand la quantité de CO 2 diminue dans la boite, cela veut dire que l organe a rejeté/utilisé (choisir la bonne réponse) le CO 2 dans la boite. Interprétation : On cherche à savoir quel organe permet l absorption du CO2. Je peux dire donc que c est au niveau des... que le entre dans la plante.

5 Atelier 2 : Observation microscopique d une feuille. Réalisation de la préparation : Pour observer les structures d'une feuille qui permettent l'entrée du CO 2 dans la plante, il est possible de réaliser une observation de l'épiderme (= couche de cellules qui recouvre la surface des organes) d'une feuille. Nous allons utiliser du poireau. Le matériel : lame, lamelle, microscope, goutte d'eau, scalpel, pince fine Le protocole : Déposer une goutte d'eau sur la lame mince Réaliser une incision avec un scalpel dans la feuille pour couper l épiderme. A l'aide d'une pince fine, prélever une couche très fine de l'épiderme de la feuille, en commençant à l'endroit de l'incision. Déposer le fragment d'épiderme (à plat) sur la goutte d eau. Recouvrir d'une lamelle et observer au microscope. Observez au microscope (utiliser la fiche manipulation) appelez le professeur pour avoir le dessin. Légendez les photographies avec les mots en gras du texte. A la surface d une feuille, l épiderme est composé de nombreuses cellules végétales épidermiques rectangulaires.il y a aussi une pellicule protectrice appelée cuticule. On voit aussi des structures plutôt arrondies qui ressemble à un grain de café. Quand on zoom sur ces structures, on voit deux cellules ovales, qui entourent un espace entre elles : ce sont les stomates. En effet, ces cellules peuvent s ouvrir ou se fermer et ainsi laisser passer l air et les gaz intéressants pour la plante. Les stomates sont absents de la face supérieure des feuilles et abondants sur la face inférieure des feuilles. Entourez sur les 3 photos la structure qui permet l entrée du CO 2 dans la plante. Représentez par une flèche le trajet du CO 2 sur la 3 photo.

6 Atelier 3 : Les feuilles, une bonne surface d échange? Doc 1 : Définition d'une surface d'échange Une paroi qui a les propriétés d une surface d échanges est une paroi fine, avec une grande surface (grâce à de nombreux vaisseaux sanguins, des poils, des replis ) Elle permet des échanges entre deux milieux. Doc 2 : Informations sur les feuilles La paroi des feuilles est fine et à la surface, surtout sur la face inférieure des feuilles, il y a de nombreux stomates. Les stomates peuvent être très nombreux sur les feuilles : de 50 à 500 / mm 2.

7 Observations au microscope de l épiderme d une feuille de poireau. Observations au microscope de l épiderme d une feuille de poireau.

8 Schéma à légender : stomate ouvert, chambre sous stomatique, cellule de garde. Préciser par une flèche l'entrée de CO2 Exercice de l'activité 1 : Je sais repérer une coupe transversale sur un organe végétal. ( X100) Face supérieure de l'épiderme d'une feuille observée au microscope Des sites pour observer le fonctionnement des stomates : Une explication en anglais : Une explication en français : Une explication à l'aide d'une bouée : Bilan de l'activité 2 : Le dioxyde de carbone pénètre dans la plante par les feuilles, au niveau des stomates. Ils sont essentiellement présents sur la face inférieure des feuilles, à l'abri des rayons du soleil. Un stomate = orifice dans l épiderme des feuilles permettant les échanges gazeux.

9

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

JOURNÉE D ANIMATION TERMINALE S

JOURNÉE D ANIMATION TERMINALE S JOURNÉE D ANIMATION TERMINALE S 16 /01/2013 PROGRAMME DE LA JOURNEE Matinée à l ISTO : 9h-12 h, Accueil par Gaëlle Prouteau Maître de conférences et les IA- IPR, Michel Khairallah et Guy Lévêque Conférence

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre Thème 2 B Enjeux planétaires contemporains - La plante domestiquée Table des matières 1 : La plante cultivée : le Maïs...Erreur! Signet non défini. 2 : Les variétés de

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S.

La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S. La notion de croissance (végétale) en sixième et en première S. Activité proposée : La notion de croissance est abordée en classe de 6 ème et elle est traitée en première S. Montrez sur cet exemple qu

Plus en détail

FileZilla. Sauvegarder son site Guppy à l aide de. Sommaire:

FileZilla. Sauvegarder son site Guppy à l aide de. Sommaire: FileZilla http://filezilla.sourceforge.net/ Sauvegarder son site Guppy à l aide de Sommaire: P. 2 Téléchargement et installation P. 3 Paramétrage du transfert P. 3 L'environnement de Filezilla P. Sauvegarde

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Progression découverte du monde, autre que mathématiques, détails par période.

Progression découverte du monde, autre que mathématiques, détails par période. Progression 4 périodes, DECM PS Laurence 1/5 Progression découverte du monde, autre que mathématiques, Période 2: apprenons à toucher! détails par période. Compétence MA01: Reconnaître, nommer,décrire,

Plus en détail

Mario Geiger octobre 08 ÉVAPORATION SOUS VIDE

Mario Geiger octobre 08 ÉVAPORATION SOUS VIDE ÉVAPORATION SOUS VIDE 1 I SOMMAIRE I Sommaire... 2 II Évaporation sous vide... 3 III Description de l installation... 5 IV Travail pratique... 6 But du travail... 6 Principe... 6 Matériel... 6 Méthodes...

Plus en détail

LES POILS ET LES CHEVEUX SONT-ILS PAREILS?

LES POILS ET LES CHEVEUX SONT-ILS PAREILS? ACTIVITÉ 3 LES POILS ET LES CHEVEUX SONT-ILS PAREILS? OBJECTIFS DE CONTENU ET D EXPÉRIMENTATION Cette activité permet aux élèves d explorer les différents aspects des poils et des cheveux. ASSUREZ-VOUS

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Institut National de la Recherche Agronomique Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique Centre INRA de LILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Réalisation, Fourniture

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France»

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

Feuille de garde contenant les suppléments nationaux à la feuille des données de sécurités UE OLDO AKTIV OX

Feuille de garde contenant les suppléments nationaux à la feuille des données de sécurités UE OLDO AKTIV OX Version 002 Révisée le: 26.03.1997 Feuille de garde contenant les suppléments nationaux à la feuille des données de sécurités UE OLDO AKTIV OX Total de pages (la feuille de garde inclus) : 5 1. IDENTIFICATON

Plus en détail

L énergie dans notre quotidien

L énergie dans notre quotidien 4 5 6 7 8 L énergie dans notre quotidien QUE SAIS-TU SUR L ÉNERGIE? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. A. 1. Nous utilisons de plus

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol?

Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol? Les sols, terreau fertile pour l EDD Fiche activité 3 Que contient un sol? Introduction La vie végétale et animale, telle que nous la connaissons, n'existerait pas sans la terre fertile qui forme à la

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

Appel à financement participatif

Appel à financement participatif Appel à financement participatif pour installer des fours solaires de quartier à Saint-Martin-d'Hères (Isère) Communiqué de presse mars 2014 Appel au financement participatif pour finaliser le projet de

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Test d immunofluorescence (IF)

Test d immunofluorescence (IF) Test d immunofluorescence (IF) 1.1 Prélèvement du cerveau et échantillonnage Avant toute manipulation, il est fondamental de s assurer que tout le personnel en contact avec un échantillon suspect soit

Plus en détail

Comptage de Cellules avec une Hémacytomètre Utilisation élémentaire de lê hémacytomètre Introduction Malgré les développements technologiques qui ont eu lieu dans les laboratoires scientifiques durant

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

Compétences en fin de maternelle Comparer des quantités.

Compétences en fin de maternelle Comparer des quantités. Le socle commun : Palier 1 - Compétence 3 «Les principaux éléments de mathématiques» Ecrire, nommer, comparer, ranger les nombres entiers naturels inférieurs à 1000. Les programmes : Compétences en fin

Plus en détail

DP 500/ DP 510 Appareils de mesure du point de rosée mobiles avec enregistreur

DP 500/ DP 510 Appareils de mesure du point de rosée mobiles avec enregistreur DP 500/ DP 510 Appareils de mesure du point de rosée mobiles avec enregistreur de données Les nouveaux appareils DP 500/ DP 510 sont les appareils de service mobiles idéaux pour mesure le point de rosée

Plus en détail

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR -

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 en Polynésie. 15/06/2014 http://www.udppc.asso.

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 en Polynésie. 15/06/2014 http://www.udppc.asso. Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 en Polynésie 15/06/2014 http://www.udppc.asso.fr Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage

Plus en détail

Contrôle d accès UTIL TP N 1 découverte

Contrôle d accès UTIL TP N 1 découverte Contrôle d accès UTIL TP N 1 découverte A partir de : Documents sur CD TIL : \CD usesame\documentations\produits_til\modules\util_tillys fpr_utilv2.pdf FTe_UTiL_V2.pdf UTiL2_express.pdf \CD usesame\documentations\logiciels_til\tilman

Plus en détail

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables

Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables Document d accompagnement pour le référentiel national du C2i niveau 2 Métiers de l environnement et de l aménagement durables A - Compétences générales et transversales liées à l exercice des métiers

Plus en détail

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques):

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Période 2: Apprenons à toucher! Compétence MA01 : Reconnaître, nommer,décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leur

Plus en détail

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer Complétez le schéma de gestion des déchets nucléaires en vous aidant du panneau, les surfaces des cercles sont proportionnelles à leur importance Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 6 ème FONCTIONS Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire

Plus en détail

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment?

La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? La visio-conférence holographique : Pourquoi? Comment? Francis Felix Labo LSIS / Arts & Métiers Paritech (ENSAM) 2 Cours des Arts et Métiers 13100 Aix-en-Provence Thierry Henocque AIP-Primeca Dauphiné

Plus en détail

Mai Thanh LE - Pôle Hygiène

Mai Thanh LE - Pôle Hygiène Sodexo Le Better Tomorrow Plan Nos actions de progrès en bio nettoyage Mai Thanh LE - Pôle Hygiène Présentation de l entreprise Sodexo Depuis la création de l entreprise en 1966, Sodexo est le partenaire

Plus en détail

Séminaires Paris le 14 et 15 mars 2007 Grenoble le 21 et 22 Mars 2007

Séminaires Paris le 14 et 15 mars 2007 Grenoble le 21 et 22 Mars 2007 BTS technico- Séminaires Paris le 14 et 15 mars 2007 Grenoble le 21 et 22 Mars 2007 BTS technico- Présentation des nouvelles épreuves : E3 Environnement économique et juridique E4 Négociation technico-e

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Pôle Qualité / Gestion des Risques 05 Janvier 2012 Plan La qualité d une recherche c est quoi? Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) Responsabilités des

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Un exemple avec WORKSPACE d'interwrite

Un exemple avec WORKSPACE d'interwrite S'approprier un utilitaire de TNI Un exemple avec WORKSPACE d'interwrite Objectifs : S'approprier un utilitaire de TNI («soft»)afin de percevoir la plus-value pédagogique de l'outil. Pour cela utiliser

Plus en détail

4.4. Ventilateurs à filtre. Les atouts. Montage rapide. Polyvalence et fonctionnalité

4.4. Ventilateurs à filtre. Les atouts. Montage rapide. Polyvalence et fonctionnalité Les atouts L'utilisation de ventilateurs à filtre est une méthode extrêmement économique pour évacuer d'importantes quantités de chaleur en dehors des armoires électriques. Deux conditions fondamentales

Plus en détail

Le réchauffement climatique, c'est quoi?

Le réchauffement climatique, c'est quoi? LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Le réchauffement climatique, c'est quoi? Le réchauffement climatique est l augmentation de la température moyenne à la surface de la planète. Il est dû aux g az à effet de serre

Plus en détail

Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière. Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye

Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière. Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye CCOLLEGE YCLE 3 CCYCLE 3 OLLEGE Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye Éditions Le Pommier, 2009 Objectifs

Plus en détail

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage Plate-forme d'échanges Date : 2011-06-10 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org Affichage environnemental des produits grande consommation Numéro du document:

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

Capteur à CO2 en solution

Capteur à CO2 en solution Capteur à CO2 en solution Référence PS-2147CI Boîtier adaptateur Sonde ph Sonde température Sonde CO2 Page 1 sur 9 Introduction Cette sonde est conçue pour mesurer la concentration de CO 2 dans les solutions

Plus en détail

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie

Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Partie 2 Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie Y Cette partie doit permettre à l élève d appréhender quelques aspects généraux concernant le fonctionnement du corps humain. Il s agit principalement

Plus en détail

Information génétique

Information génétique chapitre 3 Information génétique et division cellulaire L étude de la division cellulaire est abordée pour découvrir comment est transmise et conservée l information génétique portée par les chromosomes.

Plus en détail

Les mathématiques du XXe siècle

Les mathématiques du XXe siècle Itinéraire de visite Les mathématiques du XXe siècle Tous publics de culture scientifique et technique à partir des classes de 1ères Temps de visite : 1 heure 30 Cet itinéraire de visite dans l exposition

Plus en détail

Créer une carte personnalisée

Créer une carte personnalisée Créer une carte personnalisée Avec Google Maps, vous pouvez créer vos propres cartes personnalisées pour indiquer par exemple les endroits que vous avez déjà visités, l'emplacement des restaurants où vous

Plus en détail

MultiSense un nouveau concept de contrôle de niveau et de mousses. Même encrassé, ce capteur ne détecte que les vraies situations.

MultiSense un nouveau concept de contrôle de niveau et de mousses. Même encrassé, ce capteur ne détecte que les vraies situations. MultiSense un nouveau concept de contrôle de niveau et de mousses. Même encrassé, ce capteur ne détecte que les vraies situations. Le MultiSense est un tout nouveau concept dans le contrôle de niveau,

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du plan à l ouvrage Visites et rencontres possibles - Rencontre avec un architecte o Voir la création des plans (orientation

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

L E BILAN DES ACTIVITÉS

L E BILAN DES ACTIVITÉS L E BILAN DES ACTIVITÉS Activité 1 Des volcans en éruption Mots-clés Il existe deux types d éruptions volcaniques : les éruptions explosives, caractérisées par des explosions plus ou moins importantes,

Plus en détail

Utilisation du visualiseur Avermedia

Utilisation du visualiseur Avermedia Collèges Numériques Utilisation du visualiseur Avermedia Un visualiseur est aussi appelé caméra de table et ce nom rend mieux compte de sa fonction première à savoir filmer un document (revue,carte, dissection,

Plus en détail

Tutoriel première utilisation ICEM-CFD. Couche limite et modification du maillage en 2D

Tutoriel première utilisation ICEM-CFD. Couche limite et modification du maillage en 2D Tutoriel première utilisation ICEM-CFD Couche limite et modification du maillage en 2D Création de points, lignes, surfaces, ajout d un trou à la surface pour simuler le comportement de l écoulement autour

Plus en détail

MANUEL TBI - STARBOARD

MANUEL TBI - STARBOARD MANUEL TBI - STARBOARD TBIH MOD2 TITRE Manuel STARBOARD (Module 2) Trucs et astuces INTITULE Manuel d'utilisation du logiciel STARBOARD accompagnant le tableau blanc interactif HITACHI F-Series et FX-Series

Plus en détail

1. Visualiser la «carte» de mon réseau social

1. Visualiser la «carte» de mon réseau social 1. Visualiser la «carte» de mon réseau social Chaque point représente un ami Les traits sont tracés entre deux amis de votre réseau qui sont aussi amis entre eux Vous n êtes pas sur la carte, puisque vous

Plus en détail

Dévéloppement de Sites Web

Dévéloppement de Sites Web 1 Dévéloppement de Sites Web Cours III : Travailler avec Dreamweaver de Macromedia Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Vous vous souvenez que tout est constitué d atomes, non? Une pierre, un stylo, un jeu vidéo, une télévision, un chien et vous également; tout est fait d atomes.

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2010 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR A CANDIDATS DES SECTEURS B ET C

Plus en détail

OOo4Kids, la suite OpenOffice adaptée aux enfants

OOo4Kids, la suite OpenOffice adaptée aux enfants OOo4Kids, la suite OpenOffice adaptée aux enfants Niveau débutant Niveau intermédiaire Niveau confirmé OOo4Kids est une version simplifiée de la suite OpenOffice, à destination des enfants. L interface

Plus en détail

Objectif. 1 La durée de la période transitoire sera confirmée ultérieurement.

Objectif. 1 La durée de la période transitoire sera confirmée ultérieurement. Objectif Ce document a pour but de vous présenter les impacts du SEPA sur vos activités et de décrire une démarche afin de vous guider dans la mise en œuvre de ces nouveaux instruments de paiement SEPA

Plus en détail

Kit émetteur/récepteur pour moto avec système mains libres pour téléphone portable ou branchement audio

Kit émetteur/récepteur pour moto avec système mains libres pour téléphone portable ou branchement audio Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 08/06 Kit émetteur/récepteur pour moto avec système mains libres pour téléphone portable ou branchement audio Code : 930316 Note de l éditeur Cette

Plus en détail

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Série UF V 700 Congélateurs très basse température Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Le nouveau congélateur très basse température BINDER ULTRA.GUARD garantit le stockage longue durée et fiable

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS Fiche sujet-élève Les végétaux chlorophylliens collectent l énergie lumineuse grâce à différents pigments foliaires que l on peut classer en deux catégories : - les chlorophylles a et b d une part, - les

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DES OUTILS «MapCERN»

MANUEL D UTILISATION DES OUTILS «MapCERN» MANUEL D UTILISATION DES OUTILS «MapCERN» Information Site et Patrimoine Décembre 2012 Contents 1 Introduction... 3 2 Navigation... 3 3 Table des matières... 3 4 Recherche... 4 5 Affichage des plans des

Plus en détail

L'ABC. Le gaz naturel

L'ABC. Le gaz naturel Le gaz naturel Composition SAVIEZ-VOUS QUE? Le pourcentage exact de méthane dans le gaz naturel varie légèrement d'un endroit à l'autre. Dans le réseau de distribution du Québec, il y a 95,4 % de méthane.

Plus en détail

LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE

LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE Biologie LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE Février 2006 I. L'INTRODUCTION Chaque cellule d'un organisme supérieur provient de la multiplication d'une cellule préexistante (cellule

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

Formulaire de déclaration de chantier pour l assurance garantie Euracor-Protect.

Formulaire de déclaration de chantier pour l assurance garantie Euracor-Protect. Formulaire de déclaration de chantier pour l assurance garantie Euracor-Protect. Après signature par le courtier mandataire de l assureur Euracor Gougnard ce forlulaire à valeur d accord provisoire de

Plus en détail

1. Utilisation conforme à l usage prévu. 2. Propriétés. 3. Montage. Capteur de CO 2 AMUN 716 9 101

1. Utilisation conforme à l usage prévu. 2. Propriétés. 3. Montage. Capteur de CO 2 AMUN 716 9 101 310 164 01 Capteur de CO 2 AMUN 716 9 101 1. Utilisation conforme à l usage prévu Le capteur sert à la détection de dioxyde de carbone (CO 2 ) et de la température dans l espace d habitation. La teneur

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

ROULER A L ECOLE MATERNELLE

ROULER A L ECOLE MATERNELLE Construire une Unité d Apprentissage en EPS ROULER A L ECOLE MATERNELLE Dossier réalisé par l équipe des CPC EPS des circonscriptions de Châlons-en-Champagne Anne GANTELET, Bernard FLORION et Pascal LOCUTY

Plus en détail

TABLETTE PC Tablette Internet Multimédia Tactile

TABLETTE PC Tablette Internet Multimédia Tactile TABLETTE PC Tablette Internet Multimédia Tactile Contenu Mise en situation... 3 Cahier des charges... 3 Objectifs... 3 Pré requis... 3 Moyens... 3 Ressources... 3 Appropriation de l objet... 4 Contenu

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail

Découverte et prise en main de SWEET HOME 3D

Découverte et prise en main de SWEET HOME 3D Découverte et prise en main de SWEET HOME 3D Auteur du tutoriel : ALLARDIN Jérémie - Prof. Génie Mécanique. Site : http://www.technologie-tutoriel.fr/ Dans la première partie du TP, vous créerez les murs

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Le coin du vide 2014 Dessin, Vidéo, Photo, Jumelles

Le coin du vide 2014 Dessin, Vidéo, Photo, Jumelles Yukari Hara À travers des gestes simples comme regarder une autre direction, lancer une chaussure ou passer d une pièce à une autre, je m interroge sur ma place dans l espace et le temps où je suis. Je

Plus en détail

Livret fiches méthodes SVT

Livret fiches méthodes SVT Livret fiches méthodes SVT NOM : Prénom : _ 6 ème 5 ème 4 ème 3 ème Le livret de SVT contient : * les fiches méthodes pour l apprentissage de compétences développées en SVT, et adaptées au niveau de l

Plus en détail