européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite)"

Transcription

1 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 4Conclusion des modèles de Smith, Ricardo et HOS : échange international et spécialisation des économies nationales sont générateurs de gains pour chaque pays. 4Que se passe-t-il lorsqu on applique ces théories à une zone de libre échange, Union douanière,? 4Viner (1950) : impact des droits de douane sur les échanges commerciaux entre les membres d une Union douanière et avec les pays tiers. 1

2 4Hypothèses de cette théorie: 4Théorie statique : quantités de F.P., technologie sont fixes; 4Concurrence parfaite : agents économiques en grand nombre, pas d économies d échelle, information parfaite; 4F.P. homogènes, parfaitement mobiles à l intérieur des frontières, parfaitement immobiles au niveau international; 4Pas d intervention de l Etat sauf aux frontières par le biais de tarifs douaniers; 4Analyse en termes de surplus (des consommateurs et des producteurs). 2

3 4Surplus du consommateur: il indique le bénéfice (ou la satisfaction) qu un consommateur obtient en participant à un marché. 4Exemple: Je désire vendre ma montre et 4 étudiants sont intéressés à l acheter. Etudiant Laurence Abdelslam Annie Alessandro Prix de réservation Prix de réservation: prix maximal que chaque étudiant est prêt à payer. (mesure de la valeur qu un consommateur place dans un bien ou un service) 3

4 4Surplus du consommateur est égal au prix de réservation d un consommateur pour un bien moins le prix que ce consommateur paye pour ce bien. Prix Qté Demande pour ma montre Surplus du consommateur est représenté par la surface sous la demande et au dessus du prix de vente. 4

5 4Généralisation: La surface délimitée par la demande et le prix de vente mesure le surplus du consommateur sur un marché. 5

6 2.2. Surplus des consommateurs et des producteurs en libre échange et protectionnisme a) Gains et pertes des consommateurs et des producteurs Figure 1. Les gains des consommateurs lorsque le prix diminue p surplus consommateur 100 Demande q 6

7 a) Gains et pertes des consommateurs et des producteurs Figure 2. Les pertes des producteurs lorsque le prix diminue p Offre - surplus producteur q 7

8 b) Protectionnisme dissuasif et protectionnisme sanctionnant Figure 3. Pays importateur imposant des droits de douane prohibitifs tarif douanier p Pt' Pn Offre Demande prix des produits importés (Pt') > prix national (Pn) Pt 0 q Protectionnisme dissuasif : les droits de douane sont prohibitifs, leur niveau est tel qu ils empêchent toute importation de produits en provenance du reste du monde. 8

9 b) Protectionnisme dissuasif et protectionnisme sanctionnant Figure 4. Pays importateur imposant des droits de douane non prohibitifs p Offre recettes douanières Pn recettes des pays tiers Pt' prix des produits importés (Pt') < tarif Demande prix national (Pn) douanier Pt 0 q Protectionnisme sanctionnant : le niveau des droits de douane est assez faible pour ne pas dissuader les importations en provenance du reste du monde; de plus ces importations rapportent des droits de douane aux finances publiques. 9

10 c) Gains du libre-échange généralisé Figure 5. Pays à prix élevé qui devient importateur p Offre 200 A B Transfert producteurs vers consommateurs 150 Gain net C D E Importations Demande 0 q 10

11 c) Gains du libre-échange généralisé Figure 6. Pays à prix faible qui devient exportateur p Exportations Offre 150 A B C 100 C E Gain net E Demande 0 q Transfert consommateurs vers producteurs 11

12 4Conclusions: Le passage de l autarcie au libre-échange est bénéfique et générateur de gains nets non seulement pour le pays qui devient exportateur mais aussi pour celui qui devient importateur Gains et pertes avec l Union Douanière 4Soit 3 pays: 4N = Belgique (importateur potentiel) 4P = Portugal (partenaire de l UD) 4T = Turquie (pays tiers) 42 situations: 4diversion pure de commerce 4création pure de commerce 12

13 4création pure de commerce 4Elle provient de la suppression des droits de douane qui fait naître un courant commercial qui n existait pas auparavant: une partie de la dépense nationale est désormais couverte par une production étrangère moins coûteuse. 4La création de commerce accroît le bien-être, tant que les offres domestiques sont remplacées par des importations d un partenaire sont les coûts sont plus faibles et qui étaient aupravant exclues par les droits de douane. 13

14 4Diversion pure de commerce 4La diversion de commerce provient de la discrimination qui s instaure au détriment du reste du monde et au profit du partenaire de l union (cfr. exemple de la guerre des citrons). 4Le pays de l union qui s adressait auparavant au pays tiers modifie ses flux d échange, en important désormais des produits provenant du partenaire. 4La diversion de commerce a un coût en termes de bien-être, puisque les discriminations à l égard des non-membres aboutissent au remplacement de ressources dont les coûts sont plus faibles par des ressources dont les coûts sont plus élevés. 14

15 a) Diversion pure de commerce Figure 7. Pays importateur qui substitue des importations du pays partenaire à celles du pays tiers p Offre Recettes de T Pt'; Pp Perte nette Demande Pt tarif douanier 0 q La diversion de commerce est triplement néfaste: pays tiers: perte de débouchés (recettes qu ils génèrent); douanes perdent des recettes qui ne correspondent à aucun gain pour le pays importateur; perte d efficience au niveau du bien-être mondial: le pays importateur ne s approvisionne pas dans le pays le plus compétitif. 15

16 b) Création pure de commerce Figure 8. Pays importateur qui substitue à sa production les importations du pays partenaire, les produits du pays tiers restant plus chers p Pt' Pp Pt Offre Transfert producteurs vers consommateurs Gain net tarif douanier Demande 0 q 16

17 c) Combinaison de création et diversion de commerce Figure 9. Création et diversion de commerce p Offre Pt' I II III I Pp Demande Transfert producteurs vers consommateurs Gain net Perte nette tarif Pt douanier 0 q V 17

18 2.4. Facteurs rendant une union douanière plus avantageuse 4Selon la théorie, l effet de la création d une union douanière est ambigu en termes de variation de bien-être (peut être positif ou négatif). Néanmoins, les facteurs suivants rendront une union douanière avantageuse (Lipsey, 1960): 4Structure du commerce: 4plus la part des biens produits nationalement est grande, plus la création de commerce sera potentiellement forte; 4plus la part des biens importés du reste du monde est faible, plus la diversion de commerce sera potentiellement faible. 18

19 4Taille de l union: 4Plus la taille de l union douanière est grande, plus la probabilité d obtenir des effets positifs liés à l union sera élevée. Dans le cas limite, on se retrouve dans une situation de libre échange généralisé lorsque l union douanière comprend des pays du monde entier. 4Structure de production des membres de l union : 4plus les structures de production des membres de l union sont en concurrence (et donc moins ils sont complémentaires), plus élevée sera la probabilité de création de bien-être consécutif à la mise en place de l union. Lorsque les économies des membres de l union sont complémentaires et spécialisées, les effets de création de commerce seront potentiellement faibles (chaque partenaire reste spécialisé dans ses secteurs de production) et ceux de diversion de commerce potentiellement élevés (substitution des produits en provenance des partenaires de l union à ceux des pays du reste du monde et à bas coûts). 19

20 4Coûts de transport : 4Plus ces coûts sont faibles, plus grands seront les gains liés à l intégration économique. Il y a donc avantage a créer une union douanière avec des partenaires voisins par rapport à des pays éloignés géographiquement. 4Niveau des droits de douane : 4des tarifs élevés contre les futurs membres augmentent les possibilités de création commerciale. Au contraire des droits de douane faibles à l égard des pays non-membres diminuera les risques de diversion de commerce. 20

21 3. Critique de la théorie des avantages comparatifs 3.1. Deux hypothèses discutables: 4Immobilité des facteurs de production; 4Absence de prise en compte des taux de change Analyse concurrentielle 4Grand nombre de firmes de petite taille price-takers; 4Rendement d échelle constants : pas d avantages liés à l augmentation de la taille des firmes et du marché; 4P.ex. le Portugal se spécialise dans le vin et l Angleterre dans le drap mais dans les mêmes conditions techniques : pas de gains d économies d échelle (cfr. rendements d échelle décroissants (concurrence) et croissants (monopole naturel)). 21

22 3.3. Analyse des échanges inter-industriels entre pays différents 4Théorie des avantages comparatifs reposent sur des échanges commerciaux inter-industriels ce qui ne correspond pas à la réalité économique (plus de 70% du commerce intra UE est de nature intraindustrielle); 3.4. Analyse statique 4Statique comparative : la dynamique de formation des économies n est pas prise en compte; 4Structures de production (technologies + dotations de F.P.) sont exogènes et n évoluent pas dans le temps; 4Avantages comparatifs peuvent disparaître au cours du temps : ex. textile, sidérurgie; 4Modèles de L.E. mettent en avant les avantages liés à la spécialisation mais ne tiennent pas compte des coûts liés à ces transformations (réallocation des richesses, coûts de transition, de restructuration, déplacement de la 22main d œuvre, ).

23 4. Nouvelles théories de l échange international 4.1. Endogénéisation des avantages comparatifs (techn.+ factoriels) 4Innovation (Posner, 1961) : dynamique de la spécialisation dépend des différences de maîtrises techniques des processus de production; 4théorie du cycle de vie des produits (Vernon, 1966) : 4 phases (démarrage, croissance, maturité, déclin); 4courant néo-factoriels : qualité de travail et importance du capital humain. 23

24 DÉMARRAGE CROISSANCE MATURITÉ DÉCLIN PAYS INNOVATEUR production EXPORTS consommation IMPORTS PAYS IMITATEUR 24

25 4.2. Concurrence imparfaite (Krugman et Obstfeld, 1992) 4Economies d échelle interne (taille de la firme) et externes (taille du marché); 4Exemple de l industrie des horloges en Suisse; 4Exemple des GSM et des téléphones: Tableau 7 : GSM et téléphones (France et Suède) téléphone GSM 100 heures de L heures de L 3 3 NB. :Technologies de production avec économies d échelle et identiques dans les 2 pays 25

26 4L hypothèse de rendements d échelle croissants permet d expliquer la nature des échanges intra-branche entre pays semblables. L avantage comparatif provient de la taille du marché; 4Lancaster (1975) : commerce international augmente la variété des produits et donc le bien-être des consommateurs. Biens suffisamment différenciés pour conférer des monopoles au niveau national mais contestables au niveau international; 4Linder : spécialisations des pays dépend de la demande et des préférences des consommateurs 4.3. Théorie de l intégration régionale 4Théorie des avantages comparatifs reste, en dépit du caractère restrictif de ses hypothèses, une référence essentielle, en raison de l ancienneté de sa formalisation; 4Cfr. rapport Cecchini : étude de la Commission sur l évaluation de l impact économique potentiel de l achèvement du marché intérieur en

27 4Théorie de la concurrence imparfaite, avec les effets de concentration et les effets de différentiation, constitue indubitablement une des justifications majeure du grand marché; 4Effets de l intégration sur les termes de l échange avec les pays tiers et sur le pouvoir de négociation de l union douanière 4Création de commerce augmente au sein de l UD : augmentation de la demande de produits au sein de l Union au détriment du RM (diversion commerciale). Conséquence les termes de l échange augmentent pour l Union; 4Gains de productivité que peut impliquer l UD; 4Intégration régionale sous forme de marché commun comporte, outre l UD, la libre circulation du travail et du capital. 4Intégration régionale revêt aussi une dimension institutionnelle forte. 27

1. Théorie classique de l échange international

1. Théorie classique de l échange international DEUXIEME PARTIE : 1. Théorie classique de l échange international LES FONDEMENTS THEORIQUES DE l INTEGRATION ECONOMIQUE La théorie (néo)-classique de l échange international trouve ses fondements dans

Plus en détail

Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international. Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique

Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international. Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique 1 Approche néofactorielle Redéfinition des facteurs : intégration de la qualification du

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

Les fondements des échanges internationaux

Les fondements des échanges internationaux Les fondements des échanges internationaux Fiche 1 Objectif Comprendre les fondements théoriques des échanges internationaux Prérequis Croissance économique, importations, exportations, facteurs de production

Plus en détail

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 ORRIGE Partie 1: Questions à choix multiple (8 points : 1 point chacune) Reporter sur votre

Plus en détail

CHAPITRE 2: Les nouvelles théories du commerce international

CHAPITRE 2: Les nouvelles théories du commerce international CHAPITRE 2: Les nouvelles théories du commerce international 2.1 Rappels du chapitre précédent 2.2 Approche néo-factorielle et néo-technologique 2.3 Les échanges intra-branches: Les modèles de concurrence

Plus en détail

L avantage comparatif

L avantage comparatif L avantage comparatif Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année The theory of comparative advantage is the only result in social science that is

Plus en détail

Économie Générale Commerce International

Économie Générale Commerce International Économie Générale Commerce International La théorie du commerce international s intéresse à la modélisation des échanges de B&S (biens et services) entre États. Elle se penche aussi sur les questions d

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce internationale en situation de concurrence imparfaite: Trois problèmes essentiels des modèles théoriques Ricardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence

Plus en détail

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS 1/10 Un guide indispensable. Il n existe pas à ma connaissance de guide simple ou de dictionnaire «scolaire» en économie pour les étudiants de Lycée, de BTS et d

Plus en détail

Les fondements du commerce

Les fondements du commerce Les fondements du commerce international Le libre-échange, chacun s'en réclame mais personne ne le pratique. Dans tous les pays du monde, on veut exporter sans pour autant subir la pénétration des produits

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant ECO434, Ecole polytechnique, e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant Exercice : Choix intertemporel et Taux de Change Réel (TCR) On considère une petite économie ouverte dans laquelle deux

Plus en détail

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1 8. Les grande étapes du dilemme protectionnisme/ libre-échange Le contenu et la comptabilisation des échanges internationaux Les argumentaires favorables au protectionnisme et au libre-échange L évolution

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT I) L'internationalisation des échanges A) Mesurer les échanges La balance des paiements Le taux d'ouverture La part de marché Le taux de pénétration

Plus en détail

Centre régional de documentation pédagogique Basse-Normandie Lundi 15 décembre 2014

Centre régional de documentation pédagogique Basse-Normandie Lundi 15 décembre 2014 SES : les fondements du commerce international Centre régional de documentation pédagogique Basse-Normandie Lundi 15 décembre 2014 PLAN I. Introduction : Les échanges commerciaux à travers les âges II.

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Introduction Lors de la campagne sur le référendum du Traité constitutionnel européen en 2005, la figure du «plombier

Plus en détail

Le commerce international

Le commerce international Management international Le commerce international Exposé Réalisé Par : Encadré Par : 1 Plan Introduction I. Définition de commerce international II. Les théories du commerce international III. Les effets

Plus en détail

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1 Les instruments de la politique commerciale - tarifs: source de revenu et protection des industries nationales -pécifiques : montant fixe par unité de bien importé (exemple: 100 par voiture) -Ad-valorem:

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A:

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A: 4 Le commerce international Canada-É-U, 1945-1973 4.1 L avantage comparé Théorie standard du commerce international: Supposons que PX:PrixdeX A au pays A P B X :PrixdeX au pays B P A Y :PrixdeY au pays

Plus en détail

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO Micro-économie 1 Marisa Ratto Première Année MIDO 1 Organisation du cours : Cours Magistral : des questions? Prendre contact : Maria_Luisa.Ratto@dauphine.fr Bureau : B 611bis le mercredi de 10h00 à 12h00.

Plus en détail

Ecole Polytechnique, 2ème Année, Eco-434 Economie Internationale PC 3 - Concurrence imparfaite

Ecole Polytechnique, 2ème Année, Eco-434 Economie Internationale PC 3 - Concurrence imparfaite Ecole Polytechnique, 2ème Année, Eco-434 Economie Internationale PC 3 - Concurrence imparfaite Intégration européenne et Effet-frontière Dans cet exercice, nous utilisons un cadre empirique pour étudier

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

3.3.2. La concurrence monopolistique 1

3.3.2. La concurrence monopolistique 1 3.3.2. La concurrence monopolistique 1 La concurrence monopolistique offre l'avantage d'expliquer simultanément les trois faits majeurs des échanges contemporains. Elle explique l'apparition d'un commerce

Plus en détail

Systèmes d innovation et territoires. Francesco Quatraro M1 EFM 2010/2011

Systèmes d innovation et territoires. Francesco Quatraro M1 EFM 2010/2011 Systèmes d innovation et territoires Francesco Quatraro M1 EFM 2010/2011 1 Les trajectoires de croissance Théorie de la croissance traditionnelle Solow (1957) Connaissance comme bien libre Toutes pays

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES 1 LES NOTIONS Echange marchand = échange de biens et de services qui s effectue sur un marché et qui donne lieu au paiement d un prix fixé

Plus en détail

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international.

Diagnostic Export. 1) phase de diagnostic Etat des lieux des forces et faiblesses de l entreprise vis-à-vis de l international. Diagnostic Export L entreprise doit faire le point sur sa capacité à atteindre les marchés qu elle s est fixé afin de pouvoir déterminer la meilleure façon pour elle de les exploiter. 1) phase de diagnostic

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce internationale en situation de concurrence imparfaite: Trois problèmes essentiels des modèles théoriques Ricardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence

Plus en détail

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève 1 - Des échanges indispensables Document 1 : Pourquoi échangeons-nous? Pourquoi des échanges internationaux? Drôle de question Effectivement

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui Plan du cours : - Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui - I. Les théories du commerce international - les avantages comparatifs (Ricardo) - les dotations de facteurs (HOS)

Plus en détail

QCM d autoévaluation

QCM d autoévaluation QCM d autoévaluation Concernant les techniques d analyse stratégique Philippe Massol Vous devez pouvoir répondre à toutes les questions de ce QCM pour pouvoir considérer que vous êtes à l aise avec les

Plus en détail

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la ou les

Plus en détail

Les nouvelles théories du commerce international. I) Echanges internationaux et rendements croissants

Les nouvelles théories du commerce international. I) Echanges internationaux et rendements croissants Milan VUJISIC. Professeur agrégé d Economie et Gestion 1 Les nouvelles théories du commerce international Dans les années 80, l approche jusqu alors dominante est supplantée par «une nouvelle théorie du

Plus en détail

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain.

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Professeur Hugh Campbell Université d Otago, Nouvelle-Zélande La politique agricole avant la Deuxième guerre

Plus en détail

Les stratégies des Etats

Les stratégies des Etats Les stratégies des Etats L A T E N T A T I O N P R O T E C T I O N N I S T E L E S B A R R I È R E S T A R I F A I R E S L E S B A R R I È R E S N O N T A R I F A I R E S L E S P O L I T I Q U E S É C

Plus en détail

Le commerce international: théorie, structures et développements S. Kjeldsen-Kragh KVL : The Royal Veterinary and Agricultural University, Copenhague

Le commerce international: théorie, structures et développements S. Kjeldsen-Kragh KVL : The Royal Veterinary and Agricultural University, Copenhague Jour 4: Le commerce international: théorie, structures et développements S. Kjeldsen-Kragh KVL : The Royal Veterinary and Agricultural University, Copenhague Table des matières Ce chapitre traite de la

Plus en détail

TD : Equilibre Général. Emmanuel Duguet

TD : Equilibre Général. Emmanuel Duguet TD : Equilibre Général Emmanuel Duguet 2013-2014 Sommaire 1 Les ménages 2 1.1 Consommation et temps de travail................ 2 1.2 Prix et salaire d équilibre..................... 3 2 Equilibre avec

Plus en détail

chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales

chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales II. RELATIONS VERTICALES ENTRE FIRMES (2 ème partie) II.1 chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales A Hypothèse : coûts de production nuls B1 B2 Demande globale : elle dépend

Plus en détail

Chapitre 2 L économie et l échange

Chapitre 2 L économie et l échange Chapitre 2 L économie et l échange Pourquoi vivre en société? Plan du chapitre Spécialisation : quels sont les causes de la «division du travail»? Apprentissage : l intérêt dynamique de la spécialisation

Plus en détail

14,0 12,0 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0,0-2,0. Graphique réalisé à partir des données de contribution à la croissance (panel B)

14,0 12,0 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0,0-2,0. Graphique réalisé à partir des données de contribution à la croissance (panel B) L3 Commerce International TD n 2 : Indicateurs de spécialisation Exercice 2.1 : A partir du fichier worldtrad.xls, expliquez comment les contributions du panel B sont calculées et commentez le rôle joué

Plus en détail

Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013

Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013 Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013 1 Table 2 1. L héritage théorique à l époque de Ricardo 2. Qu apporte

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM Aurelia Tison, Anne-Sarah Chiambretto AMU, année 2013 1 La théorie du producteur (séances 1 à 4) La fonction de production : les facteurs

Plus en détail

Thèmes et questionnements Notions de terminale et acquis de première

Thèmes et questionnements Notions de terminale et acquis de première Thèmes et questionnements Notions de terminale et acquis de première Quels sont les fondements du commerce international et de l internationalisation de la production? Notions de Terminale : avantage comparatif,

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre de devises étrangères contre monnaie nationale dépréciation

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2014-2015 1 Balance des paiements Exercice 1.1 Soit : BC : la balance courante, S p

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Question 1: Maxime, un consommateur rationnel, reçoit 1900 euros en t1 et 1210 euros en t2. Sa fonction d utilité

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.1 : Comment l entreprise produit-elle?

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25%

Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25% Le modèle Hecksher-Ohlin-Samuelson (HOS) Extension du modèle ricardien: le commerce est expliqué grâce aux avantages comparatifs mais fondés sur - les différences des dotations de facteurs de production

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Modèle de flux d échanges

Modèle de flux d échanges Modèle de flux d échanges La théorie des avantages absolus et comparatifs Département du Commerce et du Tourisme (OEA) Présenté par Valérie Lacarte Juin 2008 Structure de la présentation 1) Contexte 2)

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2009-2010 1 Balance des paiements Exercice 1.1: Soit : BC : la balance courante, S

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

Les crises des changes dans l étalon or

Les crises des changes dans l étalon or 7 Le système Bretton Woods Les crises des changes dans l étalon or Déficit du compte courant sortie d or - Banque centrale doit offrir l or aux étrangers en échange des billets -Réserves finies pas soutenable

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Plan de la fiche 1. Notions de base 2. Problèmes économiques et sociaux 3. Théories et auteurs 4. Repères historiques La croissance économique dans le monde est-elle

Plus en détail

Le modèle ricardien: les avantages comparatifs

Le modèle ricardien: les avantages comparatifs Le modèle ricardien: les avantages comparatifs - modèle très simple - résultats non triviaux sur la spécialisation internationale - message: explique pourquoi les pays très différents ont intérêt à commercer

Plus en détail

Journée d échanges du RET Transports, croissance économique et développement territorial

Journée d échanges du RET Transports, croissance économique et développement territorial Journée d échanges du RET Transports, croissance économique et développement territorial Coûts de transport et inégalités régionales: Les apports de la nouvelle économie géographique Miren Lafourcade Paris-Jourdan

Plus en détail

I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE

I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE I. LES GRANDES ÉTAPES DE L INTÉGRATION ÉCONOMIQUE EUROPÉENNE L intégration économique européenne ne s est pas déroulée selon un processus linéaire. Ainsi si le traité de Rome de 1957 et l Acte unique de

Plus en détail

Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production?

Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 16 décembre 2014 à 14:59 Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production? 1 Une analyse du commerce mondial A La montée

Plus en détail

Montréal, 1-5 juin 2011

Montréal, 1-5 juin 2011 Ministère de l écologie, du développement durable des transports et du logement (MEDDTL) Commissariat général au développement durable Direction de la recherche et de l innovation (DRI) / Service de la

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Economie Politique Mutations et nouvelles régulations économiques

Economie Politique Mutations et nouvelles régulations économiques Economie Politique Mutations et nouvelles régulations économiques - Master M1 Sciences Economiques - G. COLLETIS colletis@univ-tlse1.fr Introduction Un pays n est pas riche si sa base productive est trop

Plus en détail

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO I. D Ricardo et la théorie des avantages comparatifs A. L auteur des «principes de l économie politique et de l impôt» 1817 1. Biographie, contexte

Plus en détail

MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE

MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE Thèse CIFRE en collaboration avec DIRECT ASSURANCE Claire Mouminoux Directeur de thèse: Stéphane Loisel Co-directeur: Christophe

Plus en détail

Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE

Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE sensibiliser Citer de situations où la ressource est rare, les contraintes possibles :! Un espace limité pour ranger ses vêtements, un temps restreint dans la journée pour faire

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Chapitre 1. Analyse de l environnement international...

Chapitre 1. Analyse de l environnement international... Table des matières Introduction....................................................................... 1 Remerciements....................................................................... 2 Chapitre

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

Le déclin de l industrie en France

Le déclin de l industrie en France Le déclin de l industrie en France Le but de ce dossier pédagogique est de comprendre les causes de la désindustrialisation en France. Il faut distinguer quatre phénomènes : i) les gains de productivité,

Plus en détail

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Carl Gaigné Directeur de Recherche INRA RMT Economie des filières animales Compétitivité des filières animales françaises 10/12/13

Plus en détail

Techniques des prévisions de ventes

Techniques des prévisions de ventes Techniques des prévisions de ventes Introduction Les techniques des prévisions de ventes servent à : Anticiper, à éviter les risques et à maitriser au mieux l avenir dans un contexte concurrentiel. PLAN

Plus en détail

SEMINAIRE : «RETOMBEES ECONOMIQUES et VALEUR des ESPACES NATURELS PROTEGES»

SEMINAIRE : «RETOMBEES ECONOMIQUES et VALEUR des ESPACES NATURELS PROTEGES» SEMINAIRE : «RETOMBEES ECONOMIQUES et VALEUR des ESPACES NATURELS PROTEGES» PARCS NATIONAUX de FRANCE Institut d Etudes Politiques d Aix en Provence 16 octobre 2008 Que sont les valeurs monétaires et comment

Plus en détail

Commerce international

Commerce international Commerce international Livre à lire : Caves Frenkel Jones, Commerce et paiements internationaux, Editeur : de Boeck Mayer et Mucchielli, Economie international, Editeur : Guillochon Examen : Réponse structurée

Plus en détail

L union douanière, zone de libre-échange et tarif extérieur commun

L union douanière, zone de libre-échange et tarif extérieur commun Les pouvoirs fédéraux de l Union européenne L union douanière, zone de libre-échange et tarif extérieur commun Une pièce maîtresse du «carré libéral» de l Union européenne 28 février 2005 Picasso, Matisse

Plus en détail

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés I) Le fonctionnement du marché A) L organisation des échanges 1) A quoi sert l échange? Dans nos sociétés modernes, une personne ne peut pas tout produire pour satisfaire ses besoins. L échange va alors

Plus en détail

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée PC 3 Typologie des marchés et structures de la concurrence : théories et pratiques RAPPELS : LE MARCHÉ Fonctionnement du marché Demande Préférences Ressources financières Prix du bien Demande = quantité

Plus en détail

L organisation industrielle des banques

L organisation industrielle des banques L organisation industrielle des banques Ce chapitre s intéresse à un secteur de la microéconomie bancaire qui est l organisation industrielle des banques, pour simplifier l étude certaines spécifications

Plus en détail

CHAPITRE 1 - LES RELATIONS COMMERCIALES INTERNATIONALES

CHAPITRE 1 - LES RELATIONS COMMERCIALES INTERNATIONALES CHAPITRE 1 - LES RELATIONS COMMERCIALES INTERNATIONALES Les avantages comparatifs? «C'est sans doute la théorie la plus brillante de la science économique.» OMC Les pays ont intérêt à développer leurs

Plus en détail

Note de conjoncture Brevets Bilan 1996

Note de conjoncture Brevets Bilan 1996 INSTITUT DE RECHERCHE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE HENRI-DESBOIS Le 29 mai 1997 Note de conjoncture Brevets Bilan 1996 En bref 1 Nombre de demandes de brevets désignant la France toutes voies confondues

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail