Alcool : je fais le point sur ma consommation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alcool : je fais le point sur ma consommation"

Transcription

1 Alcool : je fais le point sur ma consommation

2 Tous concernés? De quoi s agit-il? On a l habitude d évoquer un risque pour la santé au-delà de 3 verres standard par jour pour les hommes ou 2 pour les femmes, mais nous ne sommes pas égaux face à la dépendance, certains étant plus vulnérables que d autres. À qui ça arrive? Au moins 5 millions de Français boivent trop. Il n y a pas besoin de boire tous les jours de l alcool à hautes doses pour en faire partie. Ne pas pouvoir se passer d alcool dans des conditions précises - par exemple, lors d une sortie entre amis - est déjà un signe de dépendance psychique. Au moins 2 millions de Français seraient concernés par cet "alcoolisme social". L adolescence est-elle à risque? À 17 ans, la moitié des ados ont déjà été ivres, mais seulement 10% l ont été plus de 10 fois dans l année (3 fois plus de garçons que de filles). Le risque existe surtout pour les adolescents qui prennent de l alcool en groupe ou seul, pour pallier un problème. Le "binge drinking" - prise de plusieurs boissons alcoolisées en un laps de temps très court avec recherche de l ivresse - peut ainsi refléter un véritable mal-être. Le risque de basculer un jour dans la dépendance est alors élevé. WavebreakMediaMicro

3 C est une bonne idée De vérifi er si je suis à risque Consommez-vous des boissons alcoolisées (vin, bière, cidre ou autres alcools), une fois par semaine ou davantage? Consommez-vous plus de 2 verres standard, pour une femme, ou 3, pour un homme, au cours d une journée ordinaire où vous buvez de l alcool? Au cours d une même occasion, vous arrive-t-il de boire au moins 4 verres standard ou plus? Au cours des 12 derniers mois, vous est-il déjà arrivé d être incapable de vous arrêter de boire après avoir commencé? Le fait de boire de l alcool vous a-t-il déjà empêché de faire ce qu on attendait de vous? Avez-vous déjà ressenti le besoin de boire dès le matin pour vous sentir mieux? Vous êtes-vous déjà blessé ou avez-vous blessé quelqu un parce que vous aviez bu? Si vous avez répondu "oui" à l une de ces questions ou davantage, il serait bien d en parler de façon plus approfondie avec votre médecin traitant, pour faire le point. Bon à savoir Qu'est ce que la dépendance psychique? Elle est issue d un besoin de ressentir les effets d euphorie ou d assurance que l'alcool peut apporter, sans nécessairement dépasser les doses élevées qui causent une intoxication alcoolique sérieuse. Qu'est ce que la dépendance physique? Elle se traduit en plus par des troubles en cas de sevrage brutal : sueurs, tremblements, accélération du rythme cardiaque, anxiété, agitation...

4 Les vrais dangers de l alcool Sur l'organisme Sur le foie En cas d alcoolisation chronique, après être passé par un stade de foie gras (stéatose), le foie devient le siège d une inflammation chronique (hépatite alcoolique), puis d une fibrose. Elle est encore réversible, à condition d en finir avec l alcool. À défaut, survient une cirrhose qui représente un facteur de risque notoire de cancer du foie. Sur le risque de cancer L excès d alcool augmente le risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l œsophage, du foie, du côlon et même du sein chez la femme. Sur le cerveau L alcoolisme chronique s accompagne de troubles de la concentration et de la mémoire qui peuvent être très importants. Sur les nerfs Les nerfs périphériques peuvent être atteints, provoquant des troubles caractéristiques de la marche. Sur le comportement La perte du contrôle de soi est la porte ouverte à toutes les dérives. Une personne sous l emprise de l alcool a des sautes d humeur et ne contrôle plus sa force! Le saviez-vous? Il n y a pas besoin d être déjà "esclave" de l alcool pour en payer les conséquences : près d un décès prématuré sur deux lié à l alcool touche des consommateurs qui ne sont pas dépendants. Iosif Szasz-Fabian

5 Ça change la vie! De prendre la décision d arrêter Longtemps, la personne dépendante de l alcool va rester dans le déni, et seule sa prise de conscience du problème permettra d entamer un sevrage qui changera sa vie. De se faire aider Le traitement médicamenteux n'est pas obligatoire et quand il est prescrit, il est avant tout associé à un accompagnement vers le changement. Car l abstinence totale n est pas l unique solution pour tous, certains pouvant passer par une réduction de leur consommation. Les thérapies comportementales permettent d identifier les circonstances à risque d alcoolisation et d adopter de nouveaux réflexes. Les mouvements d'entraide ou d'association de malades ont une place importante à tenir en plus de celle des thérapeutes spécialisés grâce au dynamisme et à l engagement de leurs membres (des anciens buveurs) qui mettent à la disposition des groupes de parole, assurent des contacts téléphoniques, organisent des réunions d information, etc. De suivre un protocole de sevrage Le sevrage en lui-même repose sur un protocole qui a déjà fait ses preuves : hydratation, benzodiazépines, acide folique et vitamine B1. Si la motivation est là, la phase initiale du sevrage qui angoisse la personne dépendante dure entre 3 et 10 jours. Mais ce sevrage physique doit être accompagné d une véritable prise en charge environnementale et sociale. Eléonore Hs

6 Allo les "pros"? Rien n est jamais perdu Après sevrage, au bout d un an, environ un tiers n a pas retouché à une goutte d alcool. Un autre tiers passe par des phases d abstinence et des périodes de rechutes. Un dernier tiers, enfin, n a jamais réussi à se passer d alcool, ce qui ne veut pas dire qu il n y arrivera pas plus tard. Les exemples de personnes alcoolodépendantes ayant fini par en sortir après des années de rechutes, ne manquent pas. Vers qui se tourner? Mon médecin traitant peut tout à fait m aider s il se sent à l aise avec les techniques de sevrage. Sinon, je consulte un médecin alcoologue dont c est la spécialité. Bon à savoir L alcoolisme fait au moins victimes collatérales chaque année. En font partie : les bébés nés avec un syndrome d alcoolisation fœtal (entre autres responsable de troubles de l apprentissage). Les proches victimes de violence physique et verbale. Et enfin, les nombreux morts et blessés dans le cadre de 40% d accidents de la route liés à une conduite en état d ivresse de l'un des conductuers responsables de l'accident. Plus d informations : Écoute Alcool : Informations médicales validées par l expertise du Dr Agnès Delrieu, médecine préventive, chargée de mission à l OFTA (Office français de prévention du tabagisme et de l'alcool) / Création : Institut Moncey pour Assureurs Prévention / Source images : Fotolia. Couv. Mikko Pitkänen

Prévenir... l alcoolisme

Prévenir... l alcoolisme Prévenir... l alcoolisme 8 Avec l alcool, faites-vous bon ménage ou mauvais usage? Vous faites bon ménage, si vous usez sans abuser (1) Consommateur ponctuel, vous ne buvez pas plus de 4 verres par occasion.

Plus en détail

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP)

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Extrait du bulletin communal de juin 2010 Alcool, ce qu il faut savoir Guide réalisé par le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Rue des Carmes, 26 6900 Marche-en-Famenne pssp@marche.be

Plus en détail

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Alcool Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Pour réduire sa consommation Alcool Vous envisagez de réduire votre consommation de boissons alcoolisées, mais vous vous posez des questions : vous

Plus en détail

L homme et les drogues

L homme et les drogues L homme et les drogues - PCEM 1 psychologie - Dr Perrine ADAM Service de Psychiatrie et d Addictologie Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard Document : propriété de la faculté de médecinem Paris 7-7

Plus en détail

Ostéoporose : quels sont mes risques?

Ostéoporose : quels sont mes risques? Ostéoporose : quels sont mes risques? Surtout les femmes! De quoi s agit-il? L ostéoporose est une maladie de l os qui associe une diminution de la densité de l os et des perturbations de son architecture

Plus en détail

Livret métier Le risque alcool. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis

Livret métier Le risque alcool. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Livret métier Le risque alcool Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Sommaire Quiz : connaissez-vous l alcool? 4 Infos pratiques : l alcoolémie 6 Infos pratiques : les équivalences

Plus en détail

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Mickaël NAASSILA UPJ V, directeur du GRAP, INSERM SOMMAIRE I. PRISE AIGUË ET CONSOMMATION CHRONIQUE II. LES

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL

PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL Anne Marie LANUSSE Éducatrice Spécialisée à l ADAPEI des Pyrénées Atlantiques INTERVENTION A LA 3ème JOURNEE SCIENTIFIQUE DE REZOPAU LES OBJECTIFS Mener

Plus en détail

! "##$ %!"# $ $ % # && ' ( % ) ( $$ * + + " ( $$!,, " ( % #

! ##$ %!# $ $ % # && ' ( % ) ( $$ * + +  ( $$!,,  ( % # !"##$ %!"#$$%# &&'(% )($$*++ "($$!,, "(%# &'' % ()* %+!,-.$(#$$$$($$$,$ $""$%"$#/$%$, /--! &%"0$1.(230 " 3( "4 $" 5,- %!- 67%$$" 8($$ "%($ 9##$:$(%,- ;(%6$($ 9##$ < ;$##%$$"$% 9"

Plus en détail

Trois Franciliens sur quatre déclarent

Trois Franciliens sur quatre déclarent 37 Excès de consommation d alcool et tabac vont de pair En Ile-de-France, 14 % des personnes boivent tous les jours de l alcool. Un tiers des Franciliens peuvent être considérés comme des consommateurs

Plus en détail

Manon Méndez CENEA centre neuchâtelois d alcoologie 23 mai 2013

Manon Méndez CENEA centre neuchâtelois d alcoologie 23 mai 2013 Manon Méndez CENEA centre neuchâtelois d alcoologie 23 mai 2013 Objectifs de la présentation Offres de la FNA-CENEA Politique fédérale Les différents types de consommateurs Processus d addiction et de

Plus en détail

FORMATION INITIALE NOTIONS D ALCOOLOGIE

FORMATION INITIALE NOTIONS D ALCOOLOGIE POINTS ABORDÉS : L ALCOOLÉMIE LES EFFETS DE L ALCOOL LA DÉPENDANCE PSYCHOLOGIQUE LA DÉPENDANCE PHYSIQUE LES IDÉES REÇUES 1 L ALCOOLÉMIE : LES ÉQUIVALENCES 2 L ALCOOLÉMIE : NOMBRE DE VERRES (ÉQUIVALENTS)

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ CONDUITES ADDICTIVES

PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ CONDUITES ADDICTIVES PRÉVENTION ET ÉDUCATION POUR LA SANTÉ Alcool, tabac et drogues illicites : au-delà du produit consommé, c est davantage le comportement de consommation - conduite addictive - qui détermine le risque pour

Plus en détail

TROP, C EST COMBIEN? Chaque verre compte

TROP, C EST COMBIEN? Chaque verre compte Votre consommation d alcool TROP, C EST COMBIEN? Chaque verre compte Cette brochure explique les effets de l alcool sur votre santé ainsi que sur votre vie sociale, familiale et professionnelle. Elle vous

Plus en détail

LA PATHOLOGIE ALCOOLIQUE

LA PATHOLOGIE ALCOOLIQUE Dr Muriel LANG / Février 2006 LA PATHOLOGIE ALCOOLIQUE I) Définitions : La maladie alcoolique correspond à une dépendance pathologique à l alcool liant le malade à l alcool. On notera deux types de catégories

Plus en détail

GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES. Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC

GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES. Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC PROGRAMME DE PREVENTION ET DE SOINS EN ADDICTOLOGIE SERVICE DE PREVENTION

Plus en détail

Ouvrons le dial O gue. Alcool MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE

Ouvrons le dial O gue. Alcool MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Ouvrons le dial O gue Alcool Pour arrêter faire le de point fumer MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Pour faire le point Votre médecin vous a proposé de faire le

Plus en détail

L alcoolémie désigne la quantité d'alcool dans le sang à un moment donné.

L alcoolémie désigne la quantité d'alcool dans le sang à un moment donné. LES FAITS, SEULEMENT LES FAITS : Alcool et drogues Conduite avec facultés affaiblies et alcoolémie La notion d alcoolémie ou de taux d alcoolémie (TA) fait référence à la quantité d'alcool dans le sang

Plus en détail

Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive

Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive Document non contractuel / Mod 3350/07-2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention L'alcool et ses

Plus en détail

REPERAGE DE L USAGE NOCIF DE CANNABIS EN MEDECINE GENERALE. Georges Bonnemaison, CSST «Port Bretagne», Tours

REPERAGE DE L USAGE NOCIF DE CANNABIS EN MEDECINE GENERALE. Georges Bonnemaison, CSST «Port Bretagne», Tours REPERAGE DE L USAGE NOCIF DE CANNABIS EN MEDECINE GENERALE Georges Bonnemaison, CSST «Port Bretagne», Tours 44 ème Journées de Formation Médicale Continue, Tours, septembre 2006 I - DEFINITIONS DES DIFFERENTS

Plus en détail

Importance du repérage et de la prise en charge

Importance du repérage et de la prise en charge Poly addiction et poly consommation dans le sevrage tabagique Importance du repérage et de la prise en charge Christiane VALLES Infirmière tabacologue, addictologue Centre Hospitalier de Cahors. Introduction

Plus en détail

ALCOOL. DU de FMC pour les médecins généralistes 2013-2014. Micheline CLAUDON Alain EDDI

ALCOOL. DU de FMC pour les médecins généralistes 2013-2014. Micheline CLAUDON Alain EDDI ALCOOL DU de FMC pour les médecins généralistes 2013-2014 Micheline CLAUDON Alain EDDI 2 Pourquoi consomme-t-on des drogues? Pour se sentir bien Pour se sentir mieux Pour faire mieux Pour faire comme les

Plus en détail

Lutte contre les comportements à risques et les addictions

Lutte contre les comportements à risques et les addictions Lutte contre les comportements à risques et les addictions Prévention des accidents liés aux consommations :Violences sexuelles et IST Dr Frédérique Guillet-May. Pôle Régional d accueil des victimes d

Plus en détail

Sly. Consommation de drogue des ados : quelle prévention?

Sly. Consommation de drogue des ados : quelle prévention? Sly Consommation de drogue des ados : quelle prévention? Tous concernés! De quoi s'agit-il? La consommation de cannabis a doublé en 10 ans chez les ados pour deux raisons : elle est banalisée et il n a

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

Sevrage du patient alcoolodépendant

Sevrage du patient alcoolodépendant Sevrage du patient alcoolodépendant 1/17 Motivation Le 1 er temps de la prise en charge = temps de renforcement de la motivation. Objectif : proposer au patient un sevrage s il est prêt, sinon l aider

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives

Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Les substances psychoactives (alcool, cannabis, héroïne ) agissent sur le cerveau mais aussi sur les sensations du corps. Cela va avoir

Plus en détail

DOCTEUR CAROLE VUONG

DOCTEUR CAROLE VUONG S0MMAIRE Normes OMS Définitions des conduites d alcoolisation Comment reconnaître une personne qui a un problème d alcool? Que faire? DOCTEUR CAROLE VUONG COMMENT AIDER LE SALARIE ALCOOLO-DEPENDANT? 4

Plus en détail

PERCEPTION DES DOMMAGES DE L ALCOOL EN POPULATION GÉNÉRALE. Philippe Batel MD, PhD

PERCEPTION DES DOMMAGES DE L ALCOOL EN POPULATION GÉNÉRALE. Philippe Batel MD, PhD PERCEPTION DES DOMMAGES DE L ALCOOL EN POPULATION GÉNÉRALE Philippe Batel MD, PhD Les enjeux Evaluer l écart des connaissances Comprendre les résistances à la connaissance Analyser la variation des représentations

Plus en détail

Evaluation de l'addiction : DSM-5

Evaluation de l'addiction : DSM-5 Evaluation de l'addiction : DSM-5 Source : American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (5th ed.) Mode d utilisation inadapté d'un produit conduisant

Plus en détail

Un danger vous guette Soyez vigilant

Un danger vous guette Soyez vigilant Un danger vous guette Soyez vigilant Vous prenez un sédatif-hypnotique Alprazolam (Xanax ) Chlorazépate Chlordiazépoxide Chlordiazépoxideamitriptyline Clidinium- Chlordiazépoxide Clobazam Clonazépam (Rivotril,

Plus en détail

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER MERCI Nous vous remercions de lire ce support d information! Notre objectif est de vous aider à comprendre comment prévenir

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

Ouvrons le dial O gue. Alcool. Pour réduire arrêter sa de consommation MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE

Ouvrons le dial O gue. Alcool. Pour réduire arrêter sa de consommation MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Ouvrons le dial O gue Alcool Pour réduire arrêter sa de consommation fumer MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Pour réduire sa consommation Vous envisagez de réduire

Plus en détail

Maladie d'alzheimer : comment prévenir?

Maladie d'alzheimer : comment prévenir? Maladie d'alzheimer : comment prévenir? Yuri Arcurs Tous concernés! De quoi s agit-il? Dans la maladie d Alzheimer, les nouveaux souvenirs n ont pas le temps d être enregistrés : ils sont effacés au fur

Plus en détail

... l'alcool. l essentiel sur... Ξ Qu est-ce que c est? Ξ Le saviez-vous?

... l'alcool. l essentiel sur... Ξ Qu est-ce que c est? Ξ Le saviez-vous? l essentiel sur...... l'alcool Ξ Qu est-ce que c est? L alcool est un produit naturel issu de la fermentation ou de la distillation de fruits ou grains riches en glucides. Sa concentration peut être augmentée

Plus en détail

CONSULTATION «Les Modes d Usage»

CONSULTATION «Les Modes d Usage» ADDICTOLOGIE CONSULTATION «Les Modes d Usage» CENTRE DE SOINS D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE «C.S.A.P.A. La Caravelle» BILAN CONSULTATION ADDICTOLOGIE Le repérage et les modes d usage

Plus en détail

SENSIBILISATION ALCOOL

SENSIBILISATION ALCOOL SENSIBILISATION ALCOOL PLACE DE L ALCOOL DANS L HISTOIRE DANS LA RELIGION DANS LA GASTRONOMIE DANS LA CULTURE DANS L ECONOMIE LA CONSOMMATION D ALCOOL DES FRANCAIS 14 % des Français sont des consommateurs

Plus en détail

La consommation d alcool : de la tentation à l addiction au dépens de. Dr Sana ABOUZAHIR Médecin généraliste 13 Novembre 2014

La consommation d alcool : de la tentation à l addiction au dépens de. Dr Sana ABOUZAHIR Médecin généraliste 13 Novembre 2014 La consommation d alcool : de la tentation à l addiction au dépens de. Dr Sana ABOUZAHIR Médecin généraliste 13 Novembre 2014 Plan Généralités Effets de l alcool sur la santé Autres effets Rôle du médecin

Plus en détail

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER

POUR ÊTRE AIDÉ(E), POUR S INFORMER DROGUES INFO SERVICE 0 800 23 13 13 WWW.DROGUES-INFO-SERVICE.FR 7 jours sur 7. De 8 à 2 heures. Appel anonyme et gratuit d un poste fixe. Appel depuis un portable au coût d un appel ordinaire : 01 70 23

Plus en détail

POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques

POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques La loi interdit la vente d alcool aux mineurs. Je vous propose de lire cette brochure, vous y trouverez les risques que j encours

Plus en détail

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Repérage et interv le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Je déclare n avoir aucun lien direct ou indirect avec des entreprises ou établissements produisant

Plus en détail

PLUS D'INFOS POUR MOINS D'INTOX ALCOOL

PLUS D'INFOS POUR MOINS D'INTOX ALCOOL PLUS D'INFOS POUR MOINS D'INTOX ALCOOL ALCOOL PLUS D'INFOS POUR MOINS D'INTOX On trouve toujours une bonne raison pour commencer à boire : curiosité, recherche de sensations fortes, envie de faire comme

Plus en détail

Comment contrôler sa consommation d alcool

Comment contrôler sa consommation d alcool Comment contrôler sa consommation d alcool La consommation d alcool Homewood Solutions Humaines MC, 2011. Ce cahier d exercices accompagne le cours électronique intitulé Comment contrôler sa consommation

Plus en détail

DOSSIER ADMINISTRATIF

DOSSIER ADMINISTRATIF DOSSIER ADMINISTRATIF (à faire remplir par le patient et à retourner accompagné des renseignements médicaux au Centre d Addictologie d Arzeliers Route d Arzeliers 05300 LARAGNE ) Nom : Prénom : Nom de

Plus en détail

Alcool, consommations, comportements à risques et dépendance. Réseau Addictions Val de Marne Ouest

Alcool, consommations, comportements à risques et dépendance. Réseau Addictions Val de Marne Ouest Alcool, consommations, comportements à risques et dépendance Quelques définitions : qu est ce qu une drogue? la modification de l état de conscience Étymologie de «addict» une dette de plaisir La dépendance

Plus en détail

Et si on en parlait...

Et si on en parlait... plaq alcool 220312:Mise en page 1 30/03/2012 14:55 Page 1 Alcool Et si on en parlait... Ce document vise à informer les usagers des risques qui sont associés à la consommation d alcool plaq alcool 220312:Mise

Plus en détail

Jeu des Familles ADDICTIONS CANNABIS ALCOOL AMPTA / LYCÉE JEAN MOULIN

Jeu des Familles ADDICTIONS CANNABIS ALCOOL AMPTA / LYCÉE JEAN MOULIN Jeu des Familles ADDICTIONS CANNABIS ALCOOL AMPTA / LYCÉE JEAN MOULIN LA LOI LA LOI LE GRAND-PÈRE LA GRAND-MÈRE Que risquez-vous pour une ivresse publique et manifeste (IPM)? a) amende b) prison c) placement

Plus en détail

Planifier une grossesse

Planifier une grossesse Planifier une grossesse La grossesse est un moment spécial pour vous et votre famille. Planifier votre grossesse vous permet de faire des choix santé avant d être enceinte. Voici quelques choix santé :

Plus en détail

L alcool du côté de l époque

L alcool du côté de l époque L alcool et moi? L alcool du côté de l époque la vitesse de consommation et les quantités consommées par occasion augmentent, pour boire un maximum d'alcool en un minimum de temps dans le seul but de se

Plus en détail

Adopter une attitude critique vis-à-vis des. conduites addictives. risques et des. conduites addictives. Capacités : Contenu : Fiche 3-1

Adopter une attitude critique vis-à-vis des. conduites addictives. risques et des. conduites addictives. Capacités : Contenu : Fiche 3-1 Module 3 Prévention des comportements à risques et des conduites addictives Module 1 Santé et équilibre de vie Module 2 Alimentation et santé Module 4 Sexualité et prévention Module 5 Protection du consommateur

Plus en détail

M É D E C I N E Un Suisse sur cinq boit trop huard. C N 5 2 A L L E Z S A V O I R! / N 3 0 O C T O B R E 2 0 0 4

M É D E C I N E Un Suisse sur cinq boit trop huard. C N 5 2 A L L E Z S A V O I R! / N 3 0 O C T O B R E 2 0 0 4 M É D E C I N E N. Chuard 5 2 A L L E Z S A V O I R! / N 3 0 O C T O B R E 2 0 0 4 Un Suisse sur cinq boit trop Deux verres par jour, ça va encore; au-delà, bonjour les dégâts! Sans être alcooliques, les

Plus en détail

D une part. D autre part. Tout ce qu il faut savoir sur l alcool et les autres substances engendrant la dépendance au poste de travail.

D une part. D autre part. Tout ce qu il faut savoir sur l alcool et les autres substances engendrant la dépendance au poste de travail. D une part. D autre part. Tout ce qu il faut savoir sur l alcool et les autres substances engendrant la dépendance au poste de travail. Une campagne de la Suva en collaboration avec l Institut suisse de

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

Alcoologie : Quelques définitions.

Alcoologie : Quelques définitions. Alcoologie : Quelques définitions. 1. TRANSFERRINE DEFICIENTE EN COCARBOXYLASE Jusqu à présent, le taux des GAMMA GT et le VGM (voir ces termes), volume globulaire moyen des globules rouges, permettaient

Plus en détail

01-812-01. www.msss.gouv.qc.ca

01-812-01. www.msss.gouv.qc.ca LesJeuneS e t l'alcool 01-812-01 www.msss.gouv.qc.ca L alcool... On recherche tous le plaisir. Le plaisir d être avec des amis, de s amuser, d avoir des projets, de faire de nouvelles expériences. Édition

Plus en détail

Société Française de Médecine Générale www.sfmg.org

Société Française de Médecine Générale www.sfmg.org EUROPEAN NETWORK FOR PREVENTION AND HEALTH PROMOTION www.europrev.org Société Française de Médecine Générale www.sfmg.org E T U D E E U R O P R E V I E W V O L E T P A T I E N T S 1 Brochure d information

Plus en détail

ce qu il faut savoir

ce qu il faut savoir Alcool et drogues ce qu il faut savoir LA GROSSESSE: un moment privilégié pour prendre soin de soi et de l enfant à naître Une femme enceinte doit souvent changer certaines de ses habitudes quotidiennes.

Plus en détail

ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE

ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE... Gardez la mesure! www.cramif.fr LES BOISSONS ALCOOLIQUES Elles contiennent de l'éthanol (C2 H5 OH) qui se présente sous la forme d'un liquide incolore d'odeur faible obtenu

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers)

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) Chère Consœur, Cher Confrère, Ces renseignements médicaux

Plus en détail

ALCOOLISME ET DEPENDANCE. Journée AFISTEB Novembre 2007 Docteur Luc BUELENS

ALCOOLISME ET DEPENDANCE. Journée AFISTEB Novembre 2007 Docteur Luc BUELENS ALCOOLISME ET DEPENDANCE Journée AFISTEB Novembre 2007 Docteur Luc BUELENS I. INTRODUCTION Consommateurs de boissons alcoolisées: +/- 60 à 70% de la population Suède: consommation le WE ++ : accidents,

Plus en détail

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC Pourquoi les TCC en tabacologie? «Chez environ la moitié des fumeurs les plus dépendants on retrouve des antécédents d

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

Ce n est qu en dégustant le vin lentement et avec modération que ses qualités gustatives pourront vraiment être ressenties et appréciées.

Ce n est qu en dégustant le vin lentement et avec modération que ses qualités gustatives pourront vraiment être ressenties et appréciées. Brochure Wine in moderation Le vin: la culture de la modération La production et la consommation de vin font partie du patrimoine européen depuis des millénaires. L Union européenne est le plus grand producteur,

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous les résultats des réponses qui nous paraissent les plus intéressantes : Pour quelles raisons consommez-vous du cannabis?

Vous trouverez ci-dessous les résultats des réponses qui nous paraissent les plus intéressantes : Pour quelles raisons consommez-vous du cannabis? Nous sommes quatre élèves de Terminale STT en option Administration. Nous avons choisi comme projet pour notre baccalauréat de réaliser une réunion d information sur le cannabis. Pour cela, une classe

Plus en détail

Le sportif face aux substances psychoactives. CMBCS 7 juin 2011. M. Walter

Le sportif face aux substances psychoactives. CMBCS 7 juin 2011. M. Walter Le sportif face aux substances psychoactives CMBCS 7 juin 2011. M. Walter Plan A. Les incontournables : tabac, cannabis, alcool B. L arrêt sportif : une période de vulnérabilité CMBCS 7 juin 2011. M. Walter

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2013 1 2 1. Contexte et objectifs Présentation d emevia et de ses missions Le premier réseau français de mutuelles étudiantes de proximité qui regroupe 10 mutuelles régionales Les mutuelles

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL Date du questionnaire :... Envoyé par le docteur : Adresse du médecin :... NOM :...Prénom... Nom de naissance :... Né(e) le :...à... Adresse... Tél. Dom. Tél. Prof.. Port: Profession

Plus en détail

non. VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Que dit la loi? Comment dire non?

non. VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Que dit la loi? Comment dire non? non. VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Que dit la loi? Comment dire non? Ce que dit la loi Avant, il était possible de vendre aux mineurs de plus de 16 ans, des boissons alcoolisées du 2 e groupe : vins, bières,

Plus en détail

Guide. pratique. pour faire le point sur votre consommation d alcool. et vous avec l alcool, vous en êtes où?

Guide. pratique. pour faire le point sur votre consommation d alcool. et vous avec l alcool, vous en êtes où? pratique Guide pour faire le point sur votre consommation d alcool et vous avec l alcool, vous en êtes où? La consommation d alcool est-elle dangereuse pour la santé? Quelle quantité d alcool contient

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

La question du repérage. rage ou le repérage rage en question(s)! Patrick Fouilland Saint-Brieuc, 23 octobre 2008

La question du repérage. rage ou le repérage rage en question(s)! Patrick Fouilland Saint-Brieuc, 23 octobre 2008 La question du repérage rage ou le repérage rage en question(s)! Patrick Fouilland Saint-Brieuc, 23 octobre 2008 Préambule À travers la question de l alcool, l c est c bien de tous les produits psycho

Plus en détail

Combien de jeunes le font-ils?

Combien de jeunes le font-ils? Combien de jeunes le font-ils? A ton avis, combien y a-t-il de jeunes de ton âge qui consomment des cigarettes, de l alcool ou du cannabis? Il est clairement établi que les adolescents de 11 à 14 ans sont

Plus en détail

Dans 20 %des accidents du travail, l alcool est présent: 50 %sont mortels. Elle multiplie par 3 le risque d absentéisme.

Dans 20 %des accidents du travail, l alcool est présent: 50 %sont mortels. Elle multiplie par 3 le risque d absentéisme. 1 Près de 2/3des entreprises de plus de 50 salariés ont été confrontées à des problèmes liés à l alcool. Dans 20 %des accidents du travail, l alcool est présent: 50 %sont mortels. Elle multiplie par 3

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne L impact psychologique du cancer du sein RENY Justine, psychologue clinicienne Groupe de parole : hôpital de Dreux Groupe ouvert à tous les patients en cours de traitement et/ou en rémission Un mardi par

Plus en détail

Alcool au volant. Responsable sur les routes. bpa Bureau de prévention des accidents

Alcool au volant. Responsable sur les routes. bpa Bureau de prévention des accidents Alcool au volant Responsable sur les routes bpa Bureau de prévention des accidents Conduire requiert de bonnes facultés de concentration et de réaction. Il suffit de peu d alcool pour entraver ces facultés.

Plus en détail

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool.

Conduire en étant fatigué est beaucoup moins dangereux que conduire sous l influence d alcool. Dossier : fatigue Introduction S endormir au volant peut être fatal. Pourtant, de nombreux conducteurs continuent à conduire alors qu ils se sentent fatigués. Ils pensent pouvoir chasser le sommeil qui

Plus en détail

ÊTES-VOUS OUTILLÉ POUR AIDER VOTRE ADOLESCENT À PRENDRE DE BONNES DÉCISIONS?

ÊTES-VOUS OUTILLÉ POUR AIDER VOTRE ADOLESCENT À PRENDRE DE BONNES DÉCISIONS? ÊTES-VOUS OUTILLÉ POUR AIDER VOTRE ADOLESCENT À PRENDRE DE BONNES DÉCISIONS? STATISTIQUES, FAITS ET SUJETS DE DISCUSSION SUR LA CONSOMMATION D ALCOOL ET D AUTRES DROGUES TROUSSE D ACTION POUR LES PARENTS

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

L alcool et la grossesse. www.withchildwithoutalcohol.com 1

L alcool et la grossesse. www.withchildwithoutalcohol.com 1 L alcool et la grossesse www.withchildwithoutalcohol.com 1 Si vous êtes enceinte, soyez sans alcool. Il n y a AUCUN niveau d alcool connu qui soit sans risque pendant la grossesse. Introduction Presque

Plus en détail

Substances engendrant la dépendance au poste de travail Infos pour les collaborateurs

Substances engendrant la dépendance au poste de travail Infos pour les collaborateurs Substances engendrant la dépendance au poste de travail Infos pour les collaborateurs Déroulement de la présentation Introduction Pourquoi faire de la prévention des dépendances? Consommation d'alcool

Plus en détail

SAVOIR RECEVOIR. Un art, mais aussi une responsabilité.

SAVOIR RECEVOIR. Un art, mais aussi une responsabilité. SAVOIR RECEVOIR Un art, mais aussi une responsabilité. Pour débuter Pour vous aider à planifier une activité dont vous jouirez autant que vos invités, Éduc'alcool vous offre ce guide qui vous permettra

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. l'alcool

Consensus Scientifique sur. l'alcool page 1/5 Consensus Scientifique sur l'alcool Source : OMS (2004) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - L alcool n est pas un produit ordinaire. Il fait partie de la civilsation humaine depuis des milliers

Plus en détail

LES RETENTISSEMENTS DE L'ALCOOLISME

LES RETENTISSEMENTS DE L'ALCOOLISME GASTRO-ENTEROLOGIE LES RETENTISSEMENTS DE L'ALCOOLISME L'alcoolisme est en France un problème majeur de Santé publique. La consommation moyenne par an et par habitant est de 13 à 14 litres. Plus forte

Plus en détail

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives LES ADDICTIONS I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives Addictions aux substances psychoactives Un psychotrope (ou substance psychoactive) est un produit, qui agit sur le SNC en induisant

Plus en détail

SANTE PUBLIQUE Alcoolisme

SANTE PUBLIQUE Alcoolisme SANTE PUBLIQUE Alcoolisme Cours du 5 décembre 2005 Marine Giard Plan L image de la consommation Epidémiologie Consommation d alcool Conséquences socio-économiques Définition Classifications typologiques

Plus en détail

L ESSENTIEL SUR LE CANNABIS QU EST-CE QUE C EST?

L ESSENTIEL SUR LE CANNABIS QU EST-CE QUE C EST? L ESSENTIEL SUR LE CANNABIS QU EST-CE QUE C EST? Le cannabis est une plante aux usages multiples (textiles, industriels ). Il est consommé, à des fins récréatives ou thérapeuthiques, sous trois formes

Plus en détail

Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative

Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative Centre Hospitalier Regional de Verviers Se libérer de son tabagisme? Plus de 2.400.000 personnes ont déjà réussi à arrêter... Pourquoi

Plus en détail

Carnet de suivi Lithium. Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg

Carnet de suivi Lithium. Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg Carnet de suivi Lithium Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg Ce carnet est important Si vous le trouvez, merci de le faire parvenir à l adresse ci-dessous Nom Prénom Adresse Téléphone Mobile Date

Plus en détail

«Where is my mind?»: Effets cérébraux du binge drinking.

«Where is my mind?»: Effets cérébraux du binge drinking. Université Catholique de Louvain Institut de Recherche en Sciences Psychologiques Unité Neurosciences, Systèmes et Cognition (NEUROCS) Centre de Santé et Développement Psychologique (CSDP) «Where is my

Plus en détail

Le sevrage. Micheline Claudon / Alain Eddi

Le sevrage. Micheline Claudon / Alain Eddi Le sevrage Micheline Claudon / Alain Eddi Le sevrage : principes L alcoolodépendance est caractérisée par la perte de la maîtrise de la consommation d alcool. Lorsqu un sevrage est nécessaire il faut en

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

Mésusage sans dépendance. Particularités chez le jeune

Mésusage sans dépendance. Particularités chez le jeune Mésusage sans dépendance Particularités chez le jeune Consommations psychotropes chez les moins de 25 ans Le plus souvent Usage à risque ou nocif Beaucoup plus rarement Alcoolisme de type 2 de Cloninger

Plus en détail

INSTITUT SUISSE DE PRÉVENTION DE L ALCOOLISME ET AUTRES TOXICOMANIES

INSTITUT SUISSE DE PRÉVENTION DE L ALCOOLISME ET AUTRES TOXICOMANIES INSTITUT SUISSE DE PRÉVENTION DE L ALCOOLISME ET AUTRES TOXICOMANIES QU EST-CE QUE LE CANNABIS? Je viens de découvrir que ma fille a apparemment une «habitude» de consommation de cannabis. Je ne connais

Plus en détail