Électromagnétisme et Optique Physique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Électromagnétisme et Optique Physique"

Transcription

1 Électromagnétisme et Optique Physique Dr.R.Benallal DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE École Préparatoire en Sciences et Techniques de Tlemcen Physique 4 Fevrier-Juin 2013

2 Programme du module I Électromagnétisme Définition d une onde électromagnétique OEM.

3 Programme du module I Électromagnétisme Définition d une onde électromagnétique OEM. Équations de Maxwell.

4 Programme du module I Électromagnétisme Définition d une onde électromagnétique OEM. Équations de Maxwell. Équations de propagation des Champs E et B.

5 Programme du module I Électromagnétisme Définition d une onde électromagnétique OEM. Équations de Maxwell. Équations de propagation des Champs E et B. États de polarisation d une onde plane électromagnétique.

6 Programme du module I Électromagnétisme Définition d une onde électromagnétique OEM. Équations de Maxwell. Équations de propagation des Champs E et B. États de polarisation d une onde plane électromagnétique. Énergie et impulsion électromagnétique.

7 Programme du module I Électromagnétisme Définition d une onde électromagnétique OEM. Équations de Maxwell. Équations de propagation des Champs E et B. États de polarisation d une onde plane électromagnétique. Énergie et impulsion électromagnétique. Onde stationnaire.

8 Programme du module I Électromagnétisme Définition d une onde électromagnétique OEM. Équations de Maxwell. Équations de propagation des Champs E et B. États de polarisation d une onde plane électromagnétique. Énergie et impulsion électromagnétique. Onde stationnaire. II Optique Physique Interférences lumineuses.

9 Programme du module I Électromagnétisme Définition d une onde électromagnétique OEM. Équations de Maxwell. Équations de propagation des Champs E et B. États de polarisation d une onde plane électromagnétique. Énergie et impulsion électromagnétique. Onde stationnaire. II Optique Physique Interférences lumineuses. Diffraction de la lumière.

10 Réferences University physics, with modern physics, Young and Freedman, 12ed, Sears and Zemansky s. PHYSICS for scientists and engineers,with modern physics, P.A.Tipler and G.Mosca, 6ed, W. H. Freeman and Company New York. mail to

11 Première Partie : Électromagnétisme Propagation des Ondes électromagnétiques OEM Albert Einstein described Maxwell s accomplishments as "the most profound and the most fruitful that physics has experienced since the time of Newton." James Clerk Maxwell ( )

12 Objectifs Comprendre : Pourquoi l onde lumineuse est composée de deux champs l un électrique et l autre magnétique.

13 Objectifs Comprendre : Pourquoi l onde lumineuse est composée de deux champs l un électrique et l autre magnétique. Comment la vitesse de la lumière est reliée aux constantes fondamentales de l électricité et du magnétisme.

14 Objectifs Comprendre : Pourquoi l onde lumineuse est composée de deux champs l un électrique et l autre magnétique. Comment la vitesse de la lumière est reliée aux constantes fondamentales de l électricité et du magnétisme. Comment décrire la propagation d une onde électromagnétique.

15 Objectifs Comprendre : Pourquoi l onde lumineuse est composée de deux champs l un électrique et l autre magnétique. Comment la vitesse de la lumière est reliée aux constantes fondamentales de l électricité et du magnétisme. Comment décrire la propagation d une onde électromagnétique. Comment déterminer l énergie que portent ces ondes.

16 Introduction Histoire Qu est ce que la lumière? Question posée pendant des siècles.

17 Introduction Histoire Qu est ce que la lumière? Question posée pendant des siècles. Unification de l électricité et du magnétisme pour former l électromagnétisme, décrit à partir des équations de Maxwell.

18 Introduction Histoire Qu est ce que la lumière? Question posée pendant des siècles. Unification de l électricité et du magnétisme pour former l électromagnétisme, décrit à partir des équations de Maxwell. Applications Communication entre les systèmes grâce à leurs propriétés de propagation dans le vide et la matière.

19 Introduction Histoire Qu est ce que la lumière? Question posée pendant des siècles. Unification de l électricité et du magnétisme pour former l électromagnétisme, décrit à partir des équations de Maxwell. Applications Communication entre les systèmes grâce à leurs propriétés de propagation dans le vide et la matière. Exploration des systèmes grâce à leurs propriétés d interaction avec la matière.

20 Spectre électromagnétique Les rayonnements électromagnétiques englobent des choses en apparence très différentes depuis l onde radioélectrique, les rayonnements infra-rouges, visibles, ultraviolets et les rayons x et γ. FIGURE: Spectre électromagnétique, la longueur d onde en (m) et la fréquence en (Hz).

21 Définition d une OEM plane Définition d une OEM plane Les champs E et B traversent des régions libres de tous champs avec une vitesse définie. L onde plane a, à tout instant, ses champs perpendiculaires à la direction de sa propagation. FIGURE: L onde se propage suivant l axe des x. Le plan suivant yz qui sépare la région où il y a présence de champs et celle où ces champs sont nuls est appelé Front d onde.

22 Définition d une OEM plane Propriétés d une OEM la fréquence ν, commune à E et B, (nombre de vibrations par unité de temps, en Hz).

23 Définition d une OEM plane Propriétés d une OEM la fréquence ν, commune à E et B, (nombre de vibrations par unité de temps, en Hz). la période : T = 1/ν (temps mis par une vibration pour se retrouver dans le même état, en s)

24 Définition d une OEM plane Propriétés d une OEM la fréquence ν, commune à E et B, (nombre de vibrations par unité de temps, en Hz). la période : T = 1/ν (temps mis par une vibration pour se retrouver dans le même état, en s) la longueur d onde dans le vide : λ = c.t = c/ν (longueur parcourue pendant une vibration, en m). L onde se propage dans le vide contrairement aux ondes mécaniques (ex ;onde acoustique).

25 Définition d une OEM plane Propriétés d une OEM la fréquence ν, commune à E et B, (nombre de vibrations par unité de temps, en Hz). la période : T = 1/ν (temps mis par une vibration pour se retrouver dans le même état, en s) la longueur d onde dans le vide : λ = c.t = c/ν (longueur parcourue pendant une vibration, en m). L onde se propage dans le vide contrairement aux ondes mécaniques (ex ;onde acoustique). Une radiation EM est dite monochromatique lorsqu elle est constituée d ondes de même fréquence.

26 Définition d une OEM plane Propriétés d une OEM la fréquence ν, commune à E et B, (nombre de vibrations par unité de temps, en Hz). la période : T = 1/ν (temps mis par une vibration pour se retrouver dans le même état, en s) la longueur d onde dans le vide : λ = c.t = c/ν (longueur parcourue pendant une vibration, en m). L onde se propage dans le vide contrairement aux ondes mécaniques (ex ;onde acoustique). Une radiation EM est dite monochromatique lorsqu elle est constituée d ondes de même fréquence. La traversée d un milieu ne modifie pas la fréquence de l OEM mais sa vitesse de propagation.

27 Équations de Maxwell Équations de Maxwell Lois de Gauss La loi de gauss est satisfaite quand le champ électrique est perpendiculaire au champ magnétique et ces deux champs sont transversaux à la direction de propagation. (voir TD). E Q int da = (1) ε 0 B da = 0 (2)

28 Équations de Maxwell Lois de Gauss Dans une boite choisie avec absence de charge à l intérieure de celle çi. On aura Q int = 0. FIGURE: Pour vérifier la loi de Gauss, on prend une surface de gauss ayant la forme d une boite et n ayant aucune charge à l intérieure.

29 Équations de Maxwell Loi de Faraday Un champ magnétique qui varie avec le temps agit comme une source du champ électrique E dl = dφ B dt (3) FIGURE: Application de la loi de Faraday pour une onde plane.

30 Équations de Maxwell Loi de Faraday (suite) À un moment dt, le flux magnétique dφ B traverse le plan xy. Or dφ B = B d A et da = acdt, on peut donc écrire que dφ B dt = Bac. FIGURE: Vue du plan xy de la figure précedente.

31 Équations de Maxwell Loi d Ampère un champ électrique qui varie avec le temps devient une source du champ magnétique. ( ) B dφ dl = µ0 i c +ε E 0 (4) dt int FIGURE: Application de la loi d Ampère pour une onde plane.

32 Équations de Maxwell Loi d Ampère (suite) À un moment dt, le flux magnétique dφ E traverse le plan xz. Or dφ E = E d A et da = acdt, on peut donc écrire que dφ E dt = Eac. FIGURE: Vue du plan xz de la figure précedente.

33 Onde électromagnétique sinusoïdale Onde électromagnétique sinusoïdale Une onde électromagnétique (OEM) est l association d un champ électrique périodique sinusoïdal E et d un champ magnétique sinusoïdal B de même période, perpendiculaires en tout point. E(x, t) = ĵe 0 cos(kx wt) (5) B(x, t) = kb0 cos(kx wt) (6)

34 Onde électromagnétique sinusoïdale Direction de la propagation de l onde Le produit vectoriel des deux vecteurs nous informe sur la direction de la propagation de l OEM E B FIGURE: Règle de la main droite.

35 Onde électromagnétique sinusoïdale Propagation de l onde dans un milieu matériel Lorsque l OEM traverse un milieu matériel, sa vitesse n est plus c, la célérité mais ϑ avec ϑ < c. E = ϑb (7)

36 Onde électromagnétique sinusoïdale Propagation de l onde dans un milieu matériel Lorsque l OEM traverse un milieu matériel, sa vitesse n est plus c, la célérité mais ϑ avec ϑ < c. E = ϑb (7) B = εµϑe (8)

37 Onde électromagnétique sinusoïdale Propagation de l onde dans un milieu matériel Lorsque l OEM traverse un milieu matériel, sa vitesse n est plus c, la célérité mais ϑ avec ϑ < c. E = ϑb (7) B = εµϑe (8) 1 ϑ = (9) εµ

38 Onde électromagnétique sinusoïdale Propagation de l onde dans un milieu matériel Lorsque l OEM traverse un milieu matériel, sa vitesse n est plus c, la célérité mais ϑ avec ϑ < c. E = ϑb (7) B = εµϑe (8) 1 ϑ = (9) εµ n = c ϑ (10) Avec n l indice du milieu.

39 Onde électromagnétique sinusoïdale Détermination de la célérité : vitesse de la lumière dans le vide c c = 1 ε0 µ 0 (11)

40 Onde électromagnétique sinusoïdale Détermination de la célérité : vitesse de la lumière dans le vide c c = ϑ = 1 ε0 µ 0 (11) 1 εµ = c εr µ r (12)

41 Onde électromagnétique sinusoïdale Détermination de la célérité : vitesse de la lumière dans le vide c c = ϑ = 1 ε0 µ 0 (11) 1 = c (12) εµ εr µ r ε r = ε ε 0 (13)

42 Onde électromagnétique sinusoïdale Détermination de la célérité : vitesse de la lumière dans le vide c c = ϑ = 1 ε0 µ 0 (11) 1 = c (12) εµ εr µ r ε r = ε ε 0 (13) µ r = µ µ 0 (14) Avec ε r et µ r, la permittivité et la perméabilité relatives.

43 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique La polarisation correspond à la direction et à l amplitude du champ électrique E.

44 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique La polarisation correspond à la direction et à l amplitude du champ électrique E. Pour une onde non polarisée, E tourne autour de son axe de façon aléatoire au cours du temps.

45 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique La polarisation correspond à la direction et à l amplitude du champ électrique E. Pour une onde non polarisée, E tourne autour de son axe de façon aléatoire au cours du temps. Polariser une onde correspond à donner une trajectoire définie au champ électrique. Il existe plusieurs sortes de polarisation : La polarisation linéaire quand le champ électrique reste toujours dans le même plan.

46 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique La polarisation correspond à la direction et à l amplitude du champ électrique E. Pour une onde non polarisée, E tourne autour de son axe de façon aléatoire au cours du temps. Polariser une onde correspond à donner une trajectoire définie au champ électrique. Il existe plusieurs sortes de polarisation : La polarisation linéaire quand le champ électrique reste toujours dans le même plan. La polarisation circulaire, le champ électrique tourne autour de son axe en formant un cercle.

47 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique La polarisation correspond à la direction et à l amplitude du champ électrique E. Pour une onde non polarisée, E tourne autour de son axe de façon aléatoire au cours du temps. Polariser une onde correspond à donner une trajectoire définie au champ électrique. Il existe plusieurs sortes de polarisation : La polarisation linéaire quand le champ électrique reste toujours dans le même plan. La polarisation circulaire, le champ électrique tourne autour de son axe en formant un cercle. La polarisation elliptique, le champ électrique tourne autour de son axe et change d amplitude pour former une ellipse.

48 Polarisation d une OEM FIGURE: Polarisation linéaire.

49 Polarisation d une OEM FIGURE: Polarisation linéaire. FIGURE: Polarisation rotationnelle.

50 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique Une onde plane se propageant dans le vide dans la direction de k = k i est décrite par son champ dans l espace (O ; x, y, z) : E x (x, t) = 0 (15) E y (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 1 ) E z (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 2 ) (16)

51 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique Une onde plane se propageant dans le vide dans la direction de k = k i est décrite par son champ dans l espace (O ; x, y, z) : E x (x, t) = 0 (15) E y (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 1 ) E z (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 2 ) (16) ϕ = ϕ 2 ϕ 1 = nπ polarisation rectiligne.

52 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique Une onde plane se propageant dans le vide dans la direction de k = k i est décrite par son champ dans l espace (O ; x, y, z) : E x (x, t) = 0 (15) E y (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 1 ) E z (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 2 ) (16) ϕ = ϕ 2 ϕ 1 = nπ polarisation rectiligne. π < ϕ < 2π polarisation elliptique droite,

53 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique Une onde plane se propageant dans le vide dans la direction de k = k i est décrite par son champ dans l espace (O ; x, y, z) : E x (x, t) = 0 (15) E y (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 1 ) E z (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 2 ) (16) ϕ = ϕ 2 ϕ 1 = nπ polarisation rectiligne. π < ϕ < 2π polarisation elliptique droite, 0 < ϕ < π polarisation elliptique gauche.

54 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique Une onde plane se propageant dans le vide dans la direction de k = k i est décrite par son champ dans l espace (O ; x, y, z) : E x (x, t) = 0 (15) E y (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 1 ) E z (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 2 ) (16) ϕ = ϕ 2 ϕ 1 = nπ polarisation rectiligne. π < ϕ < 2π polarisation elliptique droite, 0 < ϕ < π polarisation elliptique gauche. ϕ = π 2 polarisation circulaire gauche,

55 Polarisation d une OEM Polarisation d une Onde Électromagnétique Une onde plane se propageant dans le vide dans la direction de k = k i est décrite par son champ dans l espace (O ; x, y, z) : E x (x, t) = 0 (15) E y (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 1 ) E z (x, t) = E 0y cos(kx wt +ϕ 2 ) (16) ϕ = ϕ 2 ϕ 1 = nπ polarisation rectiligne. π < ϕ < 2π polarisation elliptique droite, 0 < ϕ < π polarisation elliptique gauche. ϕ = π 2 polarisation circulaire gauche, ϕ = 3π 2 circulaire droite. polarisation

56 Énergie et impulsion d une OEM Énergie d une onde électromagnétique Comme toute onde, les ondes électromagnétiques ont une énergie et une impulsion (quantité de mouvement).

57 Énergie et impulsion d une OEM Énergie d une onde électromagnétique Comme toute onde, les ondes électromagnétiques ont une énergie et une impulsion (quantité de mouvement). Densité d énergie d une OEM La densité d énergie totale dans le vide, où E et B sont non nuls, portée par l onde est : u = 1 2 ε 0E 2

58 Énergie et impulsion d une OEM Énergie d une onde électromagnétique Comme toute onde, les ondes électromagnétiques ont une énergie et une impulsion (quantité de mouvement). Densité d énergie d une OEM La densité d énergie totale dans le vide, où E et B sont non nuls, portée par l onde est : u = 1 2 ε 0E µ 0 B 2 (17)

59 Énergie et impulsion d une OEM Énergie d une onde électromagnétique Comme toute onde, les ondes électromagnétiques ont une énergie et une impulsion (quantité de mouvement). Densité d énergie d une OEM La densité d énergie totale dans le vide, où E et B sont non nuls, portée par l onde est : u = 1 2 ε 0E µ 0 B 2 (17) B = E c = ε 0 µ 0 E (18) Pour des OEM dans le vide

60 Énergie et impulsion d une OEM On peut exprimer la densité d énergie comme suite : u = 1 2 ε 0E 2

61 Énergie et impulsion d une OEM On peut exprimer la densité d énergie comme suite : u = 1 2 ε 0E µ 0 ( ε 0 µ 0 E) 2 (19)

62 Énergie et impulsion d une OEM On peut exprimer la densité d énergie comme suite : u = 1 2 ε 0E µ 0 ( ε 0 µ 0 E) 2 (19) u = ε 0 E 2 (20) Donc dans le vide, la densité d énergie associée au champ électrique est égale à celle du champ magnétique.

63 Énergie et impulsion d une OEM On peut exprimer la densité d énergie comme suite : u = 1 2 ε 0E µ 0 ( ε 0 µ 0 E) 2 (19) u = ε 0 E 2 (20) Donc dans le vide, la densité d énergie associée au champ électrique est égale à celle du champ magnétique. En général, E, B sont fonction de la position et du temps et par conséquent, la densité d énergie est, elle aussi, dépendante du temps et de la position.

64 Énergie et impulsion d une OEM L énergie L énergie du dans la région compris entre deux fronts d onde (t et t + dt) est : du = udv = (ε 0 E 2 )(Acdt) (21)

65 Énergie et impulsion d une OEM L énergie L énergie du dans la région compris entre deux fronts d onde (t et t + dt) est : du = udv = (ε 0 E 2 )(Acdt) (21) FIGURE: Le flux d énergie passe dans la région compris entre deux fronts d onde (t et t + dt).

66 Énergie et impulsion d une OEM Et le flux d énergie par unité de temps et par unité de surface, S est défini comme suite : S = 1 du A dt = ε 0 ce 2 = ε 0 ε0 µ 0 E 2 = ε0 µ 0 E 2 = EB µ 0 (22)

67 Énergie et impulsion d une OEM Et le flux d énergie par unité de temps et par unité de surface, S est défini comme suite : S = 1 du A dt = ε 0 ce 2 = ε 0 E 2 ε0 = E 2 = EB (22) ε0 µ 0 µ 0 µ 0 Vecteur de Poynting Le vecteur de ce flux d énergie est dite "Vecteur de Poynting" : S = 1 µ 0 E B (23)

68 Énergie et impulsion d une OEM Et le flux d énergie par unité de temps et par unité de surface, S est défini comme suite : S = 1 du A dt = ε 0 ce 2 = ε 0 E 2 ε0 = E 2 = EB (22) ε0 µ 0 µ 0 µ 0 Vecteur de Poynting Le vecteur de ce flux d énergie est dite "Vecteur de Poynting" : S = 1 µ 0 E B (23) Puisque E et B sont perpendiculaires l amplitude de ce vecteur n est autre que : EB µ 0 et ce vecteur est suivant la direction de la propagation de l onde.

69 Énergie et impulsion d une OEM Flux d énergie Total Le flux d énergie total par unité de temps : S P = d A (24)

70 Énergie et impulsion d une OEM Flux d énergie Total Le flux d énergie total par unité de temps : S P = d A (24) Intensité L intensité d une onde progressive (ou encore sinusoïdale) est : I = S moy = E maxb max 2µ 0 = 1 2 ε 0cE 2 max (25)

71 Énergie et impulsion d une OEM Quantité de mouvement d une OEM ou impulsion électromagnétique La variation de la quantité de mouvement par unité de volume, ou encore densité de mouvement, s écrit comme suite : dp dv = EB µ 0 c 2 = S c 2 (26)

72 Énergie et impulsion d une OEM Quantité de mouvement d une OEM ou impulsion électromagnétique La variation de la quantité de mouvement par unité de volume, ou encore densité de mouvement, s écrit comme suite : dp dv = EB µ 0 c 2 = S c 2 (26) et dv = Acdt, la relation 26 devient : 1 dp = EB A dt µ 0 c = S c (27) l Eqt.27 représente le flux d impulsion électromagnétique et pour avoir le taux moyen de ce flux (pression radiative), on remplace S par S moy = I.

73 Énergie et impulsion d une OEM Pression radiative L impulsion est aussi responsable de la pression appliquée à une surface donnée, elle est dite pression radiative. Quand une OEM est complètement absorbée par une surface, son impulsion est aussi transférée à la surface. Considérons une surface perpendiculaire à la direction de propagation de l onde. P rad P rad = S moy c = 2S moy c = I c = 2I c (28) (29) La relation 28 exprime la pression radiative pour une OEM totalement absorbée par la surface et

74 Énergie et impulsion d une OEM Pression radiative L impulsion est aussi responsable de la pression appliquée à une surface donnée, elle est dite pression radiative. Quand une OEM est complètement absorbée par une surface, son impulsion est aussi transférée à la surface. Considérons une surface perpendiculaire à la direction de propagation de l onde. P rad P rad = S moy c = 2S moy c = I c = 2I c (28) (29) La relation 28 exprime la pression radiative pour une OEM totalement absorbée par la surface et la relation 29 celle d une OEM totalement réléchie.

75 Onde stationnaire Onde stationnaire Définition On appelle onde stationnaire le phénomène vibratoire résultant de la superposition de deux ondes progressives sinusoïdales de même pulsation ω se propageant en sens contraire. Des ondes stationnaires se produisent par la superposition d une onde incidente et de son onde réfléchie par un obstacle. FIGURE: Ondes stationnaires.

76 Onde stationnaire Réflexion L onde réfléchie se propage à la même vitesse que l onde incidente. Si la reflexion se fait sans perte d énergie, l onde réfléchie a la même amplitude que l onde incidente. La réflexion introduit un déphasage ϕ entre l onde réfléchie et l onde incidente. si ϕ = 0 elles sont en phase, si ϕ = π elles sont en opposition de phase.

77 Onde stationnaire Réflexion L onde réfléchie se propage à la même vitesse que l onde incidente. Si la reflexion se fait sans perte d énergie, l onde réfléchie a la même amplitude que l onde incidente. La réflexion introduit un déphasage ϕ entre l onde réfléchie et l onde incidente. si ϕ = 0 elles sont en phase, si ϕ = π elles sont en opposition de phase. Superposition La superposition de l onde incidente et de l onde réfléchie forme l onde stationnaire. E = E i + E r et B = B i + B r

78 Onde stationnaire Pour une réflexion sur une extémité fixe (dure), le point de réflexion est un nœud de l onde stationnaire, dans le cas d une extrémité libre (molle) ce point est alors un ventre.

79 Onde stationnaire Pour une réflexion sur une extémité fixe (dure), le point de réflexion est un nœud de l onde stationnaire, dans le cas d une extrémité libre (molle) ce point est alors un ventre. Noeud et Ventre Il existe dans le milieu de propagation des points d amplitude toujours nulle : ce sont les noeuds (ou plan nodal).

80 Onde stationnaire Pour une réflexion sur une extémité fixe (dure), le point de réflexion est un nœud de l onde stationnaire, dans le cas d une extrémité libre (molle) ce point est alors un ventre. Noeud et Ventre Il existe dans le milieu de propagation des points d amplitude toujours nulle : ce sont les noeuds (ou plan nodal). A l inverse de ce qui se passe pour les noeuds, il y a des points où l amplitude de l onde stationnaire est maximale : ce sont les ventres (ou plan antinodal).

81 Onde stationnaire Pour une réflexion sur une extémité fixe (dure), le point de réflexion est un nœud de l onde stationnaire, dans le cas d une extrémité libre (molle) ce point est alors un ventre. Noeud et Ventre Il existe dans le milieu de propagation des points d amplitude toujours nulle : ce sont les noeuds (ou plan nodal). A l inverse de ce qui se passe pour les noeuds, il y a des points où l amplitude de l onde stationnaire est maximale : ce sont les ventres (ou plan antinodal). Tous les λ/4 on rencontre succéssivement un ventre, un noeud, un ventre, un noeud ainsi de suite.

82 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur Réflexion d une onde sur un plan conducteur La surface d un conducteur peut servir de réflecteur.

83 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur Réflexion d une onde sur un plan conducteur La surface d un conducteur peut servir de réflecteur.supposons un conducteur dont sa surface est placée sur un plan yz et l OEM polarisée linéairement se propage vers la direction x, le percute.

84 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur Réflexion d une onde sur un plan conducteur La surface d un conducteur peut servir de réflecteur.supposons un conducteur dont sa surface est placée sur un plan yz et l OEM polarisée linéairement se propage vers la direction x, le percute. Le champ électrique de l onde incidente va induire des courants oscillatoires qui vont à leur tour engendrer des OEM réfléchies.

85 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur Réflexion d une onde sur un plan conducteur La surface d un conducteur peut servir de réflecteur.supposons un conducteur dont sa surface est placée sur un plan yz et l OEM polarisée linéairement se propage vers la direction x, le percute. Le champ électrique de l onde incidente va induire des courants oscillatoires qui vont à leur tour engendrer des OEM réfléchies. Le champ électrique résultant est nul ( E = 0) sur la surface du conducteur (Surface équipotentiel).

86 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur L onde incidente aura comme composantes : E = +E0 cos(kx + wt) j B = B0 cos(kx + wt) k (30)

87 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur L onde incidente aura comme composantes : E = +E0 cos(kx + wt) j B = B0 cos(kx + wt) k (30) Et l onde réfléchie sera : E = E0 cos(kx wt) j B = B0 cos(kx wt) k (31) L onde réfléchie a une composante du champ électrique négative pour vérifier E R = 0

88 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur D après la loi de superposition, on obtient ; E y (x, t) = E 0 [cos(kx + wt) cos(kx wt)] B z (x, t) = B 0 [ cos(kx + wt) cos(kx wt)]

89 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur D après la loi de superposition, on obtient ; E y (x, t) = E 0 [cos(kx + wt) cos(kx wt)] B z (x, t) = B 0 [ cos(kx + wt) cos(kx wt)] et donc E y (x, t) = 2E 0 sin(kx)sin(wt) B z (x, t) = 2B 0 cos(kx)cos(wt) (32) On peut voir qu à x = 0, sur la surface, E y (0, t) = 0

90 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur Par conséquent, E y (x, t) est nul à tout instant pour des plans perpendiculaires à l axe des x où sinkx = 0 donc kx = 0,π, 2π... ; alors les positions de ces plans nodaux de E sont :x = 0,λ/2,,3λ/2...

91 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur Par conséquent, E y (x, t) est nul à tout instant pour des plans perpendiculaires à l axe des x où sinkx = 0 donc kx = 0,π, 2π... ; alors les positions de ces plans nodaux de E sont :x = 0,λ/2,,3λ/2... À mi chemin entre deux plans nodaux adjacents, il y a un plan antinodal où sinkx = ±1, sur ces plans, E y = 2E 0 et kx = (2n+1)π/2.

92 Onde stationnaire Ondes stationnaires- Plan conducteur Par conséquent, E y (x, t) est nul à tout instant pour des plans perpendiculaires à l axe des x où sinkx = 0 donc kx = 0,π, 2π... ; alors les positions de ces plans nodaux de E sont :x = 0,λ/2,,3λ/2... À mi chemin entre deux plans nodaux adjacents, il y a un plan antinodal où sinkx = ±1, sur ces plans, E y = 2E 0 et kx = (2n+1)π/2. Les plans antinodaux de E correspondent aux plans nodaux de B. avec x = λ/4, 3/4, 5λ/4...

93 Onde stationnaire Propagation d une OEM entre deux plans conducteurs parallèles Soient deux plans conducteurs parallèles distants de L. Chaque plan doit être un plan nodal de E pour obtenir une OEM stationnaire. Et donc L est un multiple de λ/2 L = n λ 2 λ n = 2L n

94 Onde stationnaire Propagation d une OEM entre deux plans conducteurs parallèles Soient deux plans conducteurs parallèles distants de L. Chaque plan doit être un plan nodal de E pour obtenir une OEM stationnaire. Et donc L est un multiple de λ/2 L f n = n λ 2 λ n = 2L n = c = n c λ n 2L (33)

Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide

Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide Chapitre 5 Propagation des ondes électromagnétiques dans le vide 5.1 Equations de propagation pour E et B Dans le vide, au voisinage de tout point où les charges et les courants sont nuls, les équations

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire Chapitre VII Forces électromagnétiques VII.a. Force de Lorentz La force à laquelle est soumis, à un instant t, un point matériel de charge q, situé en M et se déplaçant à une vitesse v(t) par rapport à

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de Notion de courant de particule ; conservation du courant = expression du courant de particules chargées ; charges; j = q k k - cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de v k

Plus en détail

Electromagnétique 4 (1 ère session)

Electromagnétique 4 (1 ère session) Licence SP Sem4 mardi 30 mai 2006 (1 ère session) Durée : 2 h 00 Document autorisé : aucun Calculatrice : non autorisée I. Equations locales : En intégrant les équations locales en considérant un régime

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 Données : Champ de pesanteur terrestre : g = 9,81 N.kg -1 Constante de Planck : h = 6,62.10-34 SI Masse de l électron : m e- = 9,1.10-31 kg Charge élémentaire

Plus en détail

Optique Ondulatoire. UE 32 - Module 3202. Yannick Dumeige

Optique Ondulatoire. UE 32 - Module 3202. Yannick Dumeige Département Mesures Physiques 2 nde année S3 2015-2016 Optique Ondulatoire UE 32 - Module 3202 Yannick Dumeige Volume horaire : 10 h de CM / 15 h de TD yannick.dumeige@univ-rennes1.fr 1/27 Optique Ondulatoire

Plus en détail

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels

UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels UE3 Organisation des appareils et des systèmes (1) : bases physiques des méthodes d'exploration - aspects fonctionnels 1 Les très basses fréquences du spectre électromagnétique Bases : ondes électromagnétiques

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre VI Polarisation de la lumière. Chapitre VI. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre VI Polarisation de la lumière Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Dénition 2 Types de polarisation 3 Polariseurs / analyseurs 4 Les lames de

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 Optique 2 Mariano-Goulart QCM n 1 : A, C A. Vrai. Hz.m -1.s => B. Faux.. C. Vrai. L'équation donnée montre que l onde électrique

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

Cours n 15 : Champ magnétique

Cours n 15 : Champ magnétique Cours n 15 : Champ magnétique 1) Champ magnétique 1.1) Définition et caractérisation 1.1.1) Définition Comme nous l avons fait en électrostatique en introduisant la notion de champ électrique, on introduit

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Étude des régimes alternatifs Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Plan du chapitre s sur les

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

Les Conditions aux limites

Les Conditions aux limites Chapitre 5 Les Conditions aux limites Lorsque nous désirons appliquer les équations de base de l EM à des problèmes d exploration géophysique, il est essentiel, pour pouvoir résoudre les équations différentielles,

Plus en détail

ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS. MESURE DU RAPPORT e/m

ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS. MESURE DU RAPPORT e/m EEl 1 ACTION DES CHAMPS ELECTRIQUE ET MAGNETIQUE SUR LE MOUVEMENT DES ELECTRONS MESURE DU RAPPORT e/m 1. THEORIE 1.1. Effet d un champ électrique sur une charge électrique Dans un champ électrique E une

Plus en détail

Les ondes mécaniques. Exemple de mouvements ondulatoires. Nature d une onde. Nature d une onde (suite) Nature d une onde (suite)

Les ondes mécaniques. Exemple de mouvements ondulatoires. Nature d une onde. Nature d une onde (suite) Nature d une onde (suite) Les ondes mécaniques Exemple de mouvements ondulatoires Ondes sur l eau Ondes séismiques Ondes mécaniques dans les structures (ex: ponts, gratte-ciel, ) Ondes dans une corde ou un élastique Ondes dans

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

ING3 PHYSIQUE (TD) ELECTROMAGNETISME

ING3 PHYSIQUE (TD) ELECTROMAGNETISME ING3 PHYSIQUE (TD) ELECTROMAGNETISME 27-28 Exercice 1 Soit le champ vectoriel A = 1 r B 2, où B est un champ uniforme parallèle à Oz. Calculer le rotationnel de A. Exercice 2 r Soit le champ vectoriel

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Université Pierre et Marie Curie Master de sciences et technologie Interaction matière-rayonnement Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Introduction On considère un système atomique

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

Ondes électromagnétiques dans le vide

Ondes électromagnétiques dans le vide Ondes électromagnétiques dans le vide En l absence de sources (densité volumique de charge ou de courant), on a vu que les champs électriques et magné;ques étaient solu;on de l équa;on de d Alembert :

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX

ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX ONDES MECANIQUE : PROPAGATION R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX «J'allai au bord de la rivière, j'ai toujours aimé l'eau et le doux mouvement des vagues qui se poussent;

Plus en détail

Polarisation des ondes lumineuses

Polarisation des ondes lumineuses 1 Cours Sciences Phsiques MP Polarisation des ondes lumineuses L onde lumineuse est caractérisée par deu grandeurs vectorielles : son champ électrique E et son champ magnétique B. Le contete de ce cours

Plus en détail

Travaux Pratiques d'hyperfréquence

Travaux Pratiques d'hyperfréquence Travaux Pratiques d'hyperfréquence GLEE604 Sommaire : 1 Ligne en régime impulsionnel 2 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de la fréquence 3 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de

Plus en détail

FSAB1203 - Physique 3 Partie "Ondes"

FSAB1203 - Physique 3 Partie Ondes FSAB13 - Physique 3 Partie "Ondes" Module S4 Polarisation, réflexion, réfraction Matière traitée dans le 4ème module d'apprentissage de physique 3 1. Concept de polarisation d'une onde transverse (électromagnétique,

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09 Optique 1 Pr. Mariano-Goulart Séance préparée par Lélio VANLAER et Alicia BAUDOUY (ATM 2 ) Données : Champ de pesanteur terrestre

Plus en détail

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada Les métamatériaux Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada La science et la technologie ont une soif insatiable de matériaux meilleurs et plus performants qui

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

Phénomènes de propagation unidimensionnels

Phénomènes de propagation unidimensionnels Phénomènes de propagation unidimensionnels Déformations longitudinales dans une tige solide La démonstration de l équation du mouvement d un atome dans une chaîne Le passage à la limite continue de l équation

Plus en détail

Sujet Centrale 2012 Physique Option MP

Sujet Centrale 2012 Physique Option MP I Le Satellite Jason 2 IA1) IA - Etude l orbite Sujet Centrale 2012 Physique Option MP Cf cours : IA2) a) Le référentiel géocentrique est le référentiel de centre Terre en translation par rapport au référentiel

Plus en détail

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique 1 Rappels théoriques Les états de polarisation de la lumière 1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique Le champ électrique d'une onde plane harmonique en un point M au cours du temps

Plus en détail

1. Les équations de Maxwell dans le vide

1. Les équations de Maxwell dans le vide 1. Les équations de Maxwell dans le vide Ce chapitre vise à donner une vision générale des équations de Maxwell afin d arriver le plus rapidement possible au coeur du cours : la propagation des ondes électromagnétiques

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa annuel - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa annuel - I. Vecteur champ magnétique : a) Détection : si l on saupoudre de limaille de fer un support horizontal au-dessous

Plus en détail

Tournez la page S.V.P.

Tournez la page S.V.P. 17 Tourne la page S.V.P. Le problème est constitué de quatre parties indépendantes La mesure de l intensité d un courant électrique peut nécessiter des méthodes très éloignées de celle utilisée dans un

Plus en détail

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 )

Faisceau gaussien. A = a 0 e ikr e i k. 2R (x2 +y 2 ) Faisceau gaussien 1 Introduction La forme du faisceau lumineux émis par un laser est particulière, et correspond à un faisceau gaussien, ainsi nommé car l intensité décroît suivant une loi gaussienne lorsqu

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

G.P. DNS05 Octobre 2012

G.P. DNS05 Octobre 2012 DNS Sujet Impédance d'une ligne électrique...1 I.Préliminaires...1 II.Champ électromagnétique dans une ligne électrique à rubans...2 III.Modélisation par une ligne à constantes réparties...3 IV.Réalisation

Plus en détail

Les fonctions sinus et cosinus

Les fonctions sinus et cosinus DERNIÈRE IMPRESSION LE 6 juin 03 à 5:06 Les fonctions sinus et cosinus Table des matières Rappels. Mesure principale.............................. Résolution d équations...........................3 Signe

Plus en détail

Les ondes lumineuses. http://plateforme.sillages.info

Les ondes lumineuses. http://plateforme.sillages.info Les ondes lumineuses 1 Les ondes lumineuses I) Préliminaires : 1 Quelques notions qualitatives sur l optique ondulatoire * Rappels d optique géométrique : * Traversée de rayons à travers une lentille CV

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

Courant électrique et distributions de courants

Courant électrique et distributions de courants Cours d électromagnétisme Courant électrique et distributions de courants 1 Courant électrique 1.1 Définition du courant électrique On appelle courant électrique tout mouvement d ensemble des particules

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons Formation Interuniversitaire de Physique Option de L3 Ecole Normale Supérieure de Paris Astrophysique Patrick Hennebelle François Levrier Sixième TD 14 avril 2015 Les étoiles dont la masse initiale est

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

Chapitre 3: Dynamique

Chapitre 3: Dynamique Introduction Le mot dynamique désigne ou qualifie ce qui est relatif au mouvement. Il est l opposé du mot statique. Le mouvement d un point matériel est liée à son interaction avec le monde extérieur ce

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

ondes progressives et ondes stationnaires I - Ondes Progressives

ondes progressives et ondes stationnaires I - Ondes Progressives ondes progressives et ondes stationnaires par Silicium628 I - Ondes Progressives 1 Définition Une onde progressive est une perturbation périodique (qui se répète dans le temps) et qui se se déplace dans

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

1 Introduction générale : spectre électromagnétique, lumière polarisée

1 Introduction générale : spectre électromagnétique, lumière polarisée Expérience n 12 Polarisation de la lumière Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale:

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

5.1 Équilibre électrostatique d un conducteur

5.1 Équilibre électrostatique d un conducteur 5 CONDUCTEURS À L ÉQUILIBRE 5.1 Équilibre électrostatique d un conducteur Dans un isolant, les charges restent à l endroit où elles ont été apportées (ou enlevées). Dans un conducteur, les charges sont

Plus en détail

5. Les conducteurs électriques

5. Les conducteurs électriques 5. Les conducteurs électriques 5.1. Introduction Un conducteur électrique est un milieu dans lequel des charges électriques sont libres de se déplacer. Ces charges sont des électrons ou des ions. Les métaux,

Plus en détail

Chapitre 1. Cinématique et Dynamique. 1.1 Grandeurs cinématiques. 1.1.1 Base cartésienne

Chapitre 1. Cinématique et Dynamique. 1.1 Grandeurs cinématiques. 1.1.1 Base cartésienne Chapitre 1 Cinématique et Dynamique 1.1 Grandeurs cinématiques En classe de 2 e nous avons introduit les grandeurs cinématiques utilisées pour décrire le mouvement d un point matériel : l abscisse curviligne,

Plus en détail

Repérage d un point - Vitesse et

Repérage d un point - Vitesse et PSI - écanique I - Repérage d un point - Vitesse et accélération page 1/6 Repérage d un point - Vitesse et accélération Table des matières 1 Espace et temps - Référentiel d observation 1 2 Coordonnées

Plus en détail

Propriétés optiques Sujet 1

Propriétés optiques Sujet 1 Sujet 1 Thème : retrouver les axes neutres d une lame. On prend du saphir, matériau anisotrope de structure hexagonale. Question 1 : Ce matériau est uniaxe négatif avec l axe optique orienté selon l axe

Plus en détail

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2 Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 1 11 m 3 kg 1 s 2 Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition Page xxv (dernier tiers de page) le terme de Coriolis est supérieur à 1% du poids) Chapitre 1 Page

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire.

Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. IMEP-LAHC Les fondements de la directive européenne : de la science à la réglementation pour la sécurité sanitaire. Anne Perrin Salon Microwave & RF- CNIT Paris la Défense Session 20 mars 2014 «Expositions

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones Gérard-ndré CPOLINO 1 Machine à pôles lisses Concept (machine à 2 pôles) Le stator est un circuit magnétique circulaire encoché Un bobinage triphasé est placé dans les encoches Le rotor est également un

Plus en détail

Quelleestlavaleurdel intensitéiaupointm?

Quelleestlavaleurdel intensitéiaupointm? Optique Ondulatoire Plan du cours [1] Aspect ondulatoire de la lumière [2] Interférences à deux ondes [3] Division du front d onde [4] Division d amplitude [5] Diffraction [6] Polarisation [7] Interférences

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010 ELECTROTECHNIQUE Électromagnétisme Michel PIOU Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles Édition: 0/06/00 Extrait de la ressource en ligne MagnElecPro sur le site Internet Table

Plus en détail

Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr. Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1

Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr. Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1 Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1 Ondes de surface: observations Figures de: Stein and Wysession TUE415 2 Pourquoi étudier

Plus en détail

4.1 Charges en mouvement - Courant et intensité électriques

4.1 Charges en mouvement - Courant et intensité électriques Chapitre 4 Distributions de courants En électrostatique, les charges restent immobiles. Leur déplacement est à l origine des courants électriques qui sont la source du champ magnétique que nous étudierons

Plus en détail

Onde lumineuse et optique

Onde lumineuse et optique 1 Cours Sciences Physiques MP Onde lumineuse et optique La présentation de l Optique s effectue, en général, en séparant deux approches. L Optique géométrique est concentrée sur la notion de rayon lumineux

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE JC DELAUNAY BIOPHYSIQUE UE 3A LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE La lumière désigne les rayonnements électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire compris dans des longueurs d'onde

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant Il existe plusieurs types d'ondes, par exemple le son, la lumière et les vagues. De plus, il existe de nombreux phénomènes que l'on peut représenter

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Avant-propos. Les auteurs. Partie I Signaux physiques 1

Avant-propos. Les auteurs. Partie I Signaux physiques 1 Avant-propos v Les auteurs vii Partie I Signaux physiques 1 1 Oscillateur harmonique 3 I Introduction, définitions.......................... 3 I.1 Exemple............................... 3 I.2 Caractérisation

Plus en détail

1 Réflexion et réfraction

1 Réflexion et réfraction 1 Réflexion et réfraction 1.1 Rappel sur la propagation dans les milieux linéaires isotropes Equations de Maxwell dans les milieux Dans un milieu diélectrique sans charges libres (ni courants libres) les

Plus en détail

1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant

1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant CHABOU Moulley Charaf Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Minier Cours - - 1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant 1.1. Généralités sur la lumière La lumière

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

Charge électrique loi de Coulomb

Charge électrique loi de Coulomb Champ électrique champ magnétique Charge électrique loi de Coulomb 1/ répulsion réciproque de deux charges < r 12 > Q 1 Q 2 Les deux charges Q 1 et Q 2 se repoussent mutuellement avec une force F 12 telle

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

B = (R 2 + (x x c ) 2 )

B = (R 2 + (x x c ) 2 ) PHYSQ 126: Champ magnétique induit 1 CHAMP MAGNÉTIQUE INDUIT 1 But Cette expérience 1 a pour but d étudier le champ magnétique créé par un courant électrique, tel que décrit par la loi de Biot-Savart 2.

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

( ) +... = S i ( x,t ) i

( ) +... = S i ( x,t ) i ONDES MECANIQUES : SUPERPOSITION R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI I Le principe de superposition ONDES : SUPERPOSITION «La musique met l âme en harmonie avec tout ce qui existe.» Oscar Wilde (1854-1900)

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan du cours Généralités Les surtensions Coordination d isolement Les dispositifs de protection contre les surtensions : éclateur et parafoudre 1 Généralités La coordination d isolement est l ensemble

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail