DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE"

Transcription

1 1 DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE Versailles, 29 novembre 2011 Journée «Des spécifications à la validation temps réel»

2 2 DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE Versailles, 29 novembre 2011 UTILISATION CONTINUE DU MODÈLE POUR LA RÉALISATION D UN CALCULATEUR DE CLIMATISATION AUTOMOBILE

3 3 AGENDA I. CONTEXTE A. Historique B. Les modèles C. Le standard Autosar II. LE «SEAMLESS DESIGN» A. Le modèle B. L implémentation C. Les différentes étapes de vérification III. RÉSUMÉ

4 4 INTRODUCTION I. L AUTOMOBILE A ÉVOLUÉ AU GRÉ DES DIFFÉRENTS SAUTS TECHNOLOGIQUES : La conception automobile a beaucoup évolué depuis ses débuts : AUGMENTATION DE LA COMPLEXITÉ RÉDUCTION DES TEMPS DE DÉVELOPPEMENT Electronique Logiciel Modèle Electricité Mécanique

5 5 INTRODUCTION I. L AUTOMOBILE A ÉVOLUÉ AU GRÉ DES DIFFÉRENTS SAUTS TECHNOLOGIQUES : Logiciel Modèle Electronique Electricité L utilisation de modèles dans les systèmes embarqués est rendue possible grâce à : Mécanique LA DISPONIBILITÉ DE MICROCONTRÔLEURS PLUS PUISSANTS LA MATURITÉ DES OUTILS DE SIMULATION ET STATIONS DE SIMULATIONS PLUS PUISSANTES LA PRÉSENCE DE STANDARDISATION

6 6 LE MODÈLE I. QU EST-CE QU UN MODÈLE? Un modèle est une représentation d une réalité matérielle ou immatérielle. Dans notre cas, un modèle est une représentation numérique d un système.

7 7 LE MODÈLE I. POURQUOI FAIRE UN MODÈLE? Faciliter le développement Simuler le système final Conception avec abstraction du calculateur Observabilité Variabilité Anticiper les problèmes Dimensionner le système Validation rapide des choix techniques, des performances Détection des erreurs au plus tôt Réalisation de pré-qualifications simulées Prédiction de la robustesse Réduire le temps de développement Mutualisation des conceptions (modèles génériques, bases de connaissances) Co-conception

8 8 LE MODÈLE I. LES CONTRAINTES ASSOCIÉES À L USAGE DES MODÈLES Maitrise du système Connaissance du système complet Choix des bornes du système et de la granularité du modèle Vue d ensemble, comportemental, complet Maitrise des différents métiers du système Electronique, logiciel, mécanique, mécanique des fluides, Contraintes de développement Standardisation

9 9 LE STANDARD AUTOSAR (AUTomotive Open System ARchitecture) propose de standardiser l architecture de l électronique embarquée dans les véhicules. Il propose des interfaces génériques permettant une abstraction du microcontrôleur, du calculateur et des applications voisines.

10 10 AGENDA I. CONTEXTE A. Historique B. Les modèles C. Autosar II. LE «SEAMLESS DESIGN» A. Qu est ce que le «seamless design»? B. Le modèle C. L implémentation D. Les différentes étapes de vérification III. RÉSUMÉ

11 11 APPROCHE CLASSIQUE I. DES BARRIÈRES TECHNOLOGIQUES Lors d un développement logiciel classique on rencontre plusieurs barrières technologiques : Interprétation du modèle Interprétation par le développeur Spécification Interprétation par le valideur Validation Test scripts Code D une étape à l autre du cycle en V, on transcrit le résultat d une étape au lieu de l utiliser tel quel comme entrée.

12 12 LE SEAMLESS DESIGN I. UN DÉVELOPPEMENT PLUS FLUIDE L idée du «seamless design» est de proposer un développement plus fluide basé sur l utilisation continue du modèle système global et de ses sous-modèles sur l ensemble des activités du cycle en V. Le modèle sert de lien, de vecteur d information, de spécification tout au long du cycle en V

13 13 LE SEAMLESS DESIGN I. UN DÉVELOPPEMENT PLUS FLUIDE Spécification du modèle Le modèle est la spécification Le modèle est exécuté sur le banc de test Validation HIL Le code est généré à partir du modèle Génération de code et d architecture Le modèle sert de lien et de vecteur d information, de spécification tout au long du cycle en V

14 14 AGENDA I. CONTEXTE A. Historique B. Les modèles C. Autosar II. LE «SEAMLESS DESIGN» A. Qu est ce que le «seamless design»? B. Le modèle C. L implémentation D. Les différentes étapes de vérification III. RÉSUMÉ

15 15 DÉCOMPOSITION DU MODÈLE Exemple d une climatisation automobile :

16 16 DÉCOMPOSITION DU MODÈLE Exemple d une climatisation automobile : 1 LE CONDUCTEUR (OU IHM) 2 LE CALCULATEUR DE CONTRÔLE 3 LA SOURCE D AIR CHAUD 4 LA SOURCE D AIR FROID 5 LE MÉLANGE D AIR ET LA DISTRIBUTION 6 L INTÉRIEUR DE LA VOITURE

17 17 DÉCOMPOSITION DU MODÈLE Modèle de contrôle/commande Dans le modèle du système complet, on distingue deux types de modèles : 1 LE MODÈLE DE CONTRÔLE/COMMANDE a. Il simule le calculateur que l on souhaite réaliser 2 LE MODÈLE D ENVIRONNEMENT a. Il simule l environnement du calculateur et plus particulièrement toutes ses entrées et sorties Modèle d environnement

18 18 AGENDA I. CONTEXTE A. Historique B. Les modèles C. Autosar II. LE «SEAMLESS DESIGN» A. Qu est ce que le «seamless design»? B. Le modèle C. L implémentation D. Les différentes étapes de vérification III. RÉSUMÉ

19 19 GÉNÉRATION DE CODE La génération automatique de code permet la transcription d un modèle décrivant un comportement en code C. On obtient donc un module applicatif à interfacer au reste de l application. Il se connecte sur des couches basses, dépendante du microcontrôleur, et à d autres applications, dépendante du projet. Nouvelle application Couches basses A Autre application Couches basses B Projet A Projet B UNE STANDARDISATION S IMPOSE

20 20 29/11/11 DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE GÉNÉRATION DE CODE AUTOSAR L utilisation du standard AUTOSAR permet de supprimer cette contrainte. Les règles spécifiques à AUTOSAR (règles d architecture et de codage) sont intégrées dans le modèle pour que le code du module généré prenne en compte les spécificités AUTOSAR. Autre application

21 21 GÉNÉRATION DE CODE AUTOSAR Le module généré se connecte à des interfaces connues et standardisées. Il se connecte donc de façon aisée aux couches basses et aux autres applications. B Autre application Autre application Nouvelle application B Projet A Projet B LA STANDARDISATION COMME SOURCE D EFFICIENCE

22 22 AGENDA I. CONTEXTE A. Historique B. Les modèles C. Autosar II. LE «SEAMLESS DESIGN» A. Qu est ce que le «seamless design»? B. Le modèle C. L implémentation D. Les différentes étapes de vérification III. RÉSUMÉ

23 23 LES DIFFÉRENTS TYPES DE VÉRIFICATION A chaque étape du cycle en V, une activité de vérification (MIL, SIL, HIL) est réalisée afin de s assurer de la prise en compte, dans le modèle, des contraintes inhérentes à chaque niveau : MODÈLE DÉTAILLÉ CONTRAINTES LIÉES AU CODE CONTRAINTES LIÉES AU MICROCONTRÔLEUR Tests HIL Tests MIL Tests SIL

24 24 LES DIFFÉRENTS TYPES DE VÉRIFICATION Au fur et à mesure de l avancement, le modèle se raffine. Ca permettra une meilleure capitalisation des modèles. La capitalisation se fait aussi sur le plan de vérification qui est complété pour les différents niveaux de vérification (MIL, SIL, HIL) pour lui aussi atteindre une maturité suffisante à la fin du cycle. Tests HIL Tests MIL Tests SIL

25 25 SEAMLESS MODEL BASED TESTING LE MODÈLE EST EXÉCUTÉ SUR UN PC AVEC LE LOGICIEL UTILISÉ POUR LA MODÉLISATION - TEST DU MODÈLE COMPLET VÉRIFICATION DE LA CONSISTANCE ET LA COMPLÉTUDE DU MODÈLE

26 LE MODÈLE EST EXÉCUTÉ AVEC VERISTAND SUR LE BANC PXI : - AJOUT DE L AUTOMATISATION DU TEST VÉRIFICATION DE LA CONSISTANCE ET LA COMPLÉTUDE DU MODÈLE ET PRÉPARATION DES RÉSULTATS ATTENDUS POUR LE HIL 26 29/11/11 DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE SEAMLESS MODEL BASED TESTING

27 LE CALCULATEUR RÉEL EST CONNECTÉ AU BANC PXI : - AJOUT DU CALCULATEUR RÉEL DANS LA BOUCLE VÉRIFICATION DE L IMPLÉMENTATION PAR RAPPORT À LA SPÉCIFICATION ET AU MIL 27 29/11/11 DU MODÈLE À LA PLATE-FORME EMBARQUÉE SEAMLESS MODEL BASED TESTING

28 28 AGENDA I. CONTEXTE A. Historique B. Les modèles C. Autosar II. LE «SEAMLESS DESIGN» A. Qu est ce que le «seamless design»? B. Le modèle C. L implémentation D. Les différentes étapes de vérification III.RÉSUMÉ

29 29 LE MODÈLE DU SYSTÈME COMPLET EST UTILISÉ DANS LE PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT COMME SPÉCIFICATION, COMME LIEN ENTRE LES ACTIVITÉS.

30 30 CONTACT Laurent CHILAUD COMPÉTENCES PROPOSÉES A. Ingénierie des systèmes embarqués critiques et communiquant 1 PROJETS COMPLETS, 2 MODULES ÉLECTRONIQUES ET LOGICIELS, 3 LOGICIELS EMBARQUÉS ET DÉBARQUÉS 4 LANGAGES C, C++, C#, JAVA, LABVIEW B. Développement de plateformes standardisées 1 AUTOSAR, ISO 26262, SÉCURITAIRE 2 PASSERELLE COMMUNICANTE MULTI CANAUX 3 ARCHITECTURE ORIENTÉE SERVICES (WEB SERVICES)

31 31 QUESTION? CONTACT Laurent CHILAUD

32 32 MERCI CONTACT Laurent CHILAUD

B : Une méthode de développement de logiciels sûrs

B : Une méthode de développement de logiciels sûrs B : Une méthode de développement de logiciels sûrs Loïc PELHATE, Responsable de l Atelier des Logiciels de Sécurité de l Ingénierie du Transport Ferroviaire loic.pelhate@ratp.fr 9/11/01 1 1 Plan Contexte

Plus en détail

Vérification, Validation virtuelle. La Plate-forme d Intégration Virtuelle (PIV), un outil au service de la Validation

Vérification, Validation virtuelle. La Plate-forme d Intégration Virtuelle (PIV), un outil au service de la Validation Vérification, Validation virtuelle La Plate-forme d Intégration Virtuelle (PIV), un outil au service de la Validation Evolution de l électronique automobile 80 % des innovations dans l automobile sont

Plus en détail

Mettre en place l ingénierie des exigences

Mettre en place l ingénierie des exigences Présentation Viveris Technologies Autour des Normes Intégration des outils NI Comment Viveris Technologies peut vous aider? Présentation Viveris Technologies 2 Viveris est un groupe de Conseil et d'ingénierie

Plus en détail

Les approches pour améliorer la validation de systèmes grâce au test temps réel et hardware-in-the-loop

Les approches pour améliorer la validation de systèmes grâce au test temps réel et hardware-in-the-loop Les approches pour améliorer la validation de systèmes grâce au test temps réel et hardware-in-the-loop Surveillance et stimulus sur une cellule de test Système de test Cellule de test Logging / Analyse

Plus en détail

Application industrielle de la Méthode formelle B

Application industrielle de la Méthode formelle B Application industrielle de la Méthode formelle B Guilhem Pouzancre Thierry Servat C novembre l e a r S 2005 y Contact@Clearsy.com EUROPARC de Pichaury Bâtiment C1 1330, av. Guillibert de la Lauzière 13

Plus en détail

Moderniser. le système d information et le portefeuille applicatif. www.bull.com

Moderniser. le système d information et le portefeuille applicatif. www.bull.com Moderniser le système d information et le portefeuille applicatif L évolution technologique des plates-formes, l ouverture du système d information et la modernisation du portefeuille applicatif sont des

Plus en détail

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting)

Travaux soutenus par l ANR. Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) Travaux soutenus par l ANR Jean-François CAPURON (DGA) Bruno LEGEARD (Smartesting) 03 Avril 2012 1. Test de sécurité et génération de tests à partir de modèle 2. Le projet SecurTest à DGA Maîtrise de l

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie...

Table des matières. Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie... Table des matières Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie... 17 Chapitre 2. Du système au logiciel... 19 2.1. Introduction... 19 2.2.

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE ACTIA DIRECTION DE LA TECHNOLOGIE/ LOGICIELS HAUT NIVEAU (VINCENT PUJOL ET PATRICK BARRON)

RETOUR D EXPÉRIENCE ACTIA DIRECTION DE LA TECHNOLOGIE/ LOGICIELS HAUT NIVEAU (VINCENT PUJOL ET PATRICK BARRON) QT ET LES INTERFACES GRAPHIQUES DANS L'EMBARQUÉ RETOUR D EXPÉRIENCE ACTIA DIRECTION DE LA TECHNOLOGIE/ LOGICIELS HAUT NIVEAU (VINCENT PUJOL ET PATRICK BARRON) Qt Retex ACTIA DT/LHN Juillet 2014 PRÉSENTATION

Plus en détail

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Maxime RENAUD Ingénieur marketing, National Instruments Sommaire Les défis de la mécatronique Prototypage virtuel Avantages économiques

Plus en détail

Modélisation: outillage et intégration

Modélisation: outillage et intégration Modélisation: outillage et intégration Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com Un réel besoin Le logiciel double tous les deux ans. Le volume final rend extrêmement difficile de garantir le niveau

Plus en détail

LDS A ASTRIUM SAS. Eric Conquet Division Produits et Intégration Avionique

LDS A ASTRIUM SAS. Eric Conquet Division Produits et Intégration Avionique LDS A ASTRIUM SAS Eric Conquet Division Produits et Intégration Avionique Sommaire 1 Introduction Problématique 2 Les expériences opérationnelles DDV, COF-VTC, SRI Ariane5 3 Projet SPACES Génération automatique

Plus en détail

Construisez des applications autonomes et fiables avec LabVIEW Real Time

Construisez des applications autonomes et fiables avec LabVIEW Real Time Construisez des applications autonomes et fiables avec LabVIEW Real Time Victor FOURNIER National Instruments, Ingénieur d applications Sommaire Qu est-ce que le temps réel? Domaines d utilisation du temps

Plus en détail

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing)

Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Des exigences aux tests Génération de tests à partir des processus et règles métier (Model-Based Testing) Bruno LEGEARD JDEV 2013 4-6 septembre 2013 Sommaire Partie I Introduction au Model-Based Testing

Plus en détail

Expert ou chef de projet en contrôle-commande

Expert ou chef de projet en contrôle-commande Expert ou chef de projet en contrôle-commande C1C25 Electronique, électrotechnique ou contrôle-commande - IR Spécialités L expert ou chef de projet en contrôle-commande peut être amené à se spécialiser

Plus en détail

Modèle d implémentation

Modèle d implémentation Modèle d implémentation Les packages UML: Unified modeling Language Leçon 5/6-9-16/10/2008 Les packages - Modèle d implémentation - Méthodologie (RUP) Un package ou sous-système est un regroupement logique

Plus en détail

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Les différentes stratégies de pérennisation : étude menée par Edf avec ISO Ingénierie MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Par Matthieu Bresciani 10/06/2010 Journée Club Automation MCO des systèmes

Plus en détail

De la conception jusqu'au déploiement de systèmes embarqués

De la conception jusqu'au déploiement de systèmes embarqués De la conception jusqu'au déploiement de systèmes embarqués Nacer MOKHTARI Ingénieur d application La conception graphique de systèmes Conception interactive Conception de systèmes de contrôle Simulation

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

SDL: 20 ans de programmation basée modèle

SDL: 20 ans de programmation basée modèle SDL: 20 ans de programmation basée modèle Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin @ pragmadev.com Principes MDE, MDA et MDD: Approche orienté modèle PIM: Platform Independant Model PDM: Platform Definition Model

Plus en détail

Smart Grids : la modernisation des réseaux électriques. Maxime RENAUD Ingénieur Marketing National Instruments France. france.ni.

Smart Grids : la modernisation des réseaux électriques. Maxime RENAUD Ingénieur Marketing National Instruments France. france.ni. Smart Grids : la modernisation des réseaux électriques Maxime RENAUD Ingénieur Marketing National Instruments France Surveillance des transformateurs Centaines de modules Consignateur d'alarme Contrôle/commande

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue

Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue IBM Software Group Vérifier la qualité de vos applications logicielle de manière continue Arnaud Bouzy Kamel Moulaoui 2004 IBM Corporation Agenda Analyse de code Test Fonctionnel Test de Performance Questions

Plus en détail

Analyse de l introduction d anti-patrons de testabilité au cours de développement

Analyse de l introduction d anti-patrons de testabilité au cours de développement Analyse de l introduction d anti-patrons de testabilité au cours de développement Equipe VASCO MUHAMMAD RABEE SHAHEEN LYDIE DU BOUSQUET 22 Octobre 2009 Journée SEmba 1/ 26 Analyse de l introduction d anti-patrons

Plus en détail

ALTRAN TECHNOLOGIES. EMM2013 Plateforme de prototypage rapide pour cibles mécatroniques Septembre 2013. 1 456m CA. 20+ pays. 20 000 Collaborateurs

ALTRAN TECHNOLOGIES. EMM2013 Plateforme de prototypage rapide pour cibles mécatroniques Septembre 2013. 1 456m CA. 20+ pays. 20 000 Collaborateurs 1 456m CA ALTRAN TECHNOLOGIES 20+ pays EMM2013 Plateforme de prototypage rapide pour cibles mécatroniques Septembre 2013 20 000 Collaborateurs 1 EMM2013 Prototypage rapide Programme 1. Qui somme nous?

Plus en détail

Contexte et motivations Les techniques envisagées Evolution des processus Conclusion

Contexte et motivations Les techniques envisagées Evolution des processus Conclusion Vérification de logiciels par analyse statique Contexte et motivations Les techniques envisagées Evolution des processus Conclusion Contexte et motivations Specification Design architecture Revues and

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations

Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations Gene-Auto, Projet ITEA 05018 IDM pour la génération de code critique certifié Validation et Vérification de transformations Journées GDR GPL Transformations de modèles et de programmes 18 janvier 2008

Plus en détail

Méthodes de test. Mihaela Sighireanu

Méthodes de test. Mihaela Sighireanu UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/methtest/ Partie I 1 Propriétés 2 Un peu de génie logiciel de test 3 Eléments Problèmes Point

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

Ingénieur de développement logiciel embarqué

Ingénieur de développement logiciel embarqué Eric SEMA 11 Allée de la danse 92000 Nanterre 0664592147 0951513275 Sema.eric@gmail.com Ingénieur de développement logiciel embarqué Systèmes embarqués - Architecture logicielle - Développement en C et

Plus en détail

Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives

Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives Evaluation de la Sûreté de Fonctionnement des logiciels du SAET Météor : Bilan et perspectives Loïc PELHATE Responsable de l Atelier de Qualification des Logiciels de la RATP (AQL) PLAN La sécurité du

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Chaîne numérique de conception et de prototypage de cartes électroniques

Chaîne numérique de conception et de prototypage de cartes électroniques Chaîne numérique de conception et de prototypage de cartes électroniques L ambition du projet Le département Génie Electrique se doit d offrir aux étudiants une formation de qualité en parfaite adéquation

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Objectiver. Un puissant outil pour concevoir vos exigences métiers et techniques!

Objectiver. Un puissant outil pour concevoir vos exigences métiers et techniques! Objectiver Un puissant outil pour concevoir vos exigences métiers et techniques! Parc de l Alliance, Boulevard de France 9A B-1420 Braine-l Alleud (Belgium) www.respect-it.com www.objectiver.com Objectiver,

Plus en détail

Modélisation comportementale pour l ingénierie système

Modélisation comportementale pour l ingénierie système Modélisation comportementale pour l ingénierie système Contexte étude Système à spécifier L inverseur de source Objectif Capter et formaliser les besoins Produire les spécifications du système Valider

Plus en détail

Versus Etude Technologique

Versus Etude Technologique VS Versus Etude Technologique 1 VS Contents Introduction... 3 Présentation des technologies... 3 Phonegap... 3... 3 Pour quels besoins?... 4 Comment ça fonctionne? Les models... 4 Phonegap... 5... 6 Comparatif...

Plus en détail

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Introduction Parallélisation sur mémoire distribuée.

Plus en détail

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr En collaboration avec J.-M. Favre, I. Parissis, Ph. Lalanda 1 Rappels La production logicielle est une activité complexe de façon

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

11 Février 2014 Paris nidays.fr

11 Février 2014 Paris nidays.fr 11 Février 2014 Paris nidays.fr Mise en œuvre d'un banc HIL 3D statique pour démonstrateur de véhicule électrique Ahmed HARRAR NIDays du 11 Février 2014 3 Sommaire Présentation du projet POLLUX Démonstrateur

Plus en détail

GenDbg : un débogueur générique. Didier Eymery Jean-Marie Borello Jean-Marie Fraygefond Odile Eymery Philippe Bion

GenDbg : un débogueur générique. Didier Eymery Jean-Marie Borello Jean-Marie Fraygefond Odile Eymery Philippe Bion GenDbg : un débogueur générique Didier Eymery Jean-Marie Borello Jean-Marie Fraygefond Odile Eymery Philippe Bion 2008 Qui sommes nous? Centre d électronique de l Armement (CELAR) Maîtrise et protection

Plus en détail

Introduction aux Composants Logiciels

Introduction aux Composants Logiciels Introduction aux Composants Logiciels Christian Pérez LIP/INRIA Année 2010-11 Plan Introduction aux composants logiciels Pourquoi des composants logiciels Notions de composants logiciels Conclusion Survol

Plus en détail

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique L objectif Réaliser la vérification physique d'un composant

Plus en détail

Problématique, Constats

Problématique, Constats Problématique, Constats Réactivité de la DSI pour les projets numériques consommateurs Contraintes de temps et de coûts Forte pression des métiers Compétitivité des sociétés externes Décalage de démarrage

Plus en détail

Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes

Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes Des processus métier et exigences aux tests pour les grands systèmes complexes ------ Etude de cas écomouv Séminaire In'Tech INRIA Grenoble Validation formelle de systèmes industriels critiques 18 avril

Plus en détail

Plateforme SaaS pour l intégration continue

Plateforme SaaS pour l intégration continue Plateforme SaaS pour l intégration continue Julien GARET / Christophe DEMAREY 24 Novembre 2011 SOMMAIRE Introduction 1. Hudson / Jenkins 2. Gestion d un projet 3. Gestion des projets 4. Derrière l interface

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

Programmation de services en téléphonie sur IP

Programmation de services en téléphonie sur IP Programmation de services en téléphonie sur IP Présentation de projet mémoire Grégory Estienne Sous la supervision du Dr. Luigi Logrippo Introduction La téléphonie sur IP comme support à la programmation

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Créateur d applications web et mobiles

Créateur d applications web et mobiles Créateur d applications web et mobiles Projets Performances Team http://www.projet2team.fr Projet2Team Projets Performances Team http://www.projet2team.fr SAS au capital de 25.000 - RCS 789 681 285 7 rue

Plus en détail

PBA-pro Qu est-ce que c est?

PBA-pro Qu est-ce que c est? 1 PBA-pro Qu est-ce que c est? C est le successeur des logiciels AIM suivants : PBA-2000 PBA-3910 PAA-429 ParaView fdxplorer PBA.pro c est aussi un outil logiciel de développement générique pour banc de

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

Les méthodes formelles dans le cycle de vie. Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr

Les méthodes formelles dans le cycle de vie. Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr Les méthodes formelles dans le cycle de vie Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr Plan Introduction Différentes utilisations possibles Différentes techniques pour différentes propriétés à différents

Plus en détail

La nouvelle donne du test avec Oracle

La nouvelle donne du test avec Oracle La nouvelle donne du test avec Oracle Jean-Baptiste MARZOLF, Consultant Avant-vente, Oracle Pourquoi est-ce important? Les clients investissent dans les applications pour fournir

Plus en détail

Sommaire. Boulanger Jean-Louis CERTIFER. Création de CERTIFER CERTIFER. CERTIFER: Organisme de Certification. Principales références

Sommaire. Boulanger Jean-Louis CERTIFER. Création de CERTIFER CERTIFER. CERTIFER: Organisme de Certification. Principales références Sommaire Certification d Application Ferroviaire développée formellement ou non Boulanger Jean-Louis CERTIFER CERTIFER; Historique du ferroviaire; Contexte Normatif; Certification ferroviaire; Impact des

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

Module : Méthodes et Spécifications Formelles (Approche orientée modèle) Christian Attiogbé UFR Sciences Nantes Dpt. Informatique

Module : Méthodes et Spécifications Formelles (Approche orientée modèle) Christian Attiogbé UFR Sciences Nantes Dpt. Informatique Méthodes formelles 1 Module : Méthodes et Spécifications Formelles (Approche orientée modèle) Slide 1 Christian Attiogbé UFR Sciences Nantes Dpt. Informatique Christian.Attiogbe@univ-nantes.fr maj. janvier

Plus en détail

Innovation pour l intégration des systèmes

Innovation pour l intégration des systèmes Innovation pour l intégration des systèmes PERFORMANCE MADE SMARTER PLATINE PR Solution de montage simple et fiable entre le système DCS/API/SIS et les isolateurs/interfaces S. I. TEMPÉRATURE INTERFACES

Plus en détail

Pôle éolien en Picardie : Contribution du pôle universitaire de Saint-Quentin

Pôle éolien en Picardie : Contribution du pôle universitaire de Saint-Quentin Pôle éolien en Picardie : Contribution du pôle universitaire de Saint-Quentin Valéry BOURNY INSSET, 48 Rue Raspail, 02100 Saint-Quentin valery.bourny@u-picardie.fr Jeudi 21 octobre 2010, Région Picardie

Plus en détail

Le Processus Unifié appliqué au projet MOOCS

Le Processus Unifié appliqué au projet MOOCS Le Processus Unifié appliqué au projet MOOCS Violaine Louvet GTN, 7 mai 2003, Orsay Le Processus Unifie applique au projet MOOCS p. 1 L objet Objet = entité regroupant des données (attributs) et des services

Plus en détail

Les Bonnes PRATIQUES DU TEST LOGICIEL

Les Bonnes PRATIQUES DU TEST LOGICIEL Les Bonnes PRATIQUES DU TEST LOGICIEL SOMMAIRE Qu est-ce que le test logiciel? Pourquoi le test est-il un maillon crucial de l ingénierie logicielle? Quels sont les différents types de tests? Qu est-ce

Plus en détail

développement logiciel dirigé

développement logiciel dirigé Nouvelles technologies de développement logiciel dirigé par les modèles PauWare Research Group Netfective Technology Le développement logiciel, une industrie immature Première «industrie» dans le monde

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

The job scheduling company SOMMAIRE

The job scheduling company SOMMAIRE The job scheduling company 0 ROAD MAP BPM 3.0 Rapports automatiques Gestion statistique de la Qualité de service Référentiel des services Intégration au Web 2.0 Intégration d un Serveur http 1 RAPPEL Qualité

Plus en détail

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Le tensiomètre Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Un peu d'histoire C'est en 1628 que W. Harvey découvrit la circulation du sang. C'est pourtant seulement en 1730 que la pression

Plus en détail

MECATRONIC Connection 2009

MECATRONIC Connection 2009 MECATRONIC Connection 2009 2 ème édition des journées d affaires de la Mécatronique. 25 et 26 novembre 2009 AIX LES BAINS (Casino Grand Cercle) Extrait des demandes exprimées par les donneurs d ordres

Plus en détail

SISELL. Solutions intelligentes pour la vidéosurveillance. Recherche multicritères. Génération de rapports. Extraction de données.

SISELL. Solutions intelligentes pour la vidéosurveillance. Recherche multicritères. Génération de rapports. Extraction de données. SISELL Solutions intelligentes pour la vidéosurveillance Recherche multicritères Détection Pistage Extraction de données Génération de rapports 3 FONCTIONS La Vidéosurveillance En 3 fonctions clés... Gestion

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

ACI Sécurité ALIDECS:

ACI Sécurité ALIDECS: ACI Sécurité ALIDECS: Langages et Atelier Integrés pour le Développement de Composants Embarqués Sûrs Réunion de démarrage LIP6, 21 et 22 octobre 2004 Marc Pouzet 1 Page web http://www-verimag.imag.fr/synchrone/alidecs/

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

Table des matières. Première partie Situation du test fonctionnel. Préface... Avant-propos...

Table des matières. Première partie Situation du test fonctionnel. Préface... Avant-propos... Préface..................................................................... Avant-propos................................................................ III XIII Première partie Situation du test fonctionnel

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Exemples d application et de projets étudiants dans le domaine de la robotique

Exemples d application et de projets étudiants dans le domaine de la robotique Exemples d application et de projets étudiants dans le domaine de la robotique Maxime Renaud Ingénieur marketing National Instruments France #robotsrock Types de robots Robots fixes Robots mobiles Véhicules

Plus en détail

1 Les clés de lecture du livre

1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre 1 Les clés de lecture du livre La logique de notre ouvrage Cet ouvrage est destiné aux lecteurs ne connaissant pas l ingénierie système et qui veulent comprendre rapidement

Plus en détail

Logiciel de gestion desressources numériques Plan developpement logiciel FANTASTIC FIVE

Logiciel de gestion desressources numériques Plan developpement logiciel FANTASTIC FIVE Logiciel de gestion desressources numériques Plan developpement logiciel FANTASTIC FIVE 03/06/2015 Historique des révisions Date Version Description Auteur 03/06/2015 Plan de Développement logiciel

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Université de La Rochelle. Sciences, Technologies, Santé. Informatique LICENCE

Université de La Rochelle. Sciences, Technologies, Santé. Informatique LICENCE Université de La Rochelle Sciences, Technologies, Santé LICENCE Informatique Objectifs de la formation Connaissances dispensées La licence Informatique permet d acquérir un socle de connaissances et de

Plus en détail

L'interopérabilité. Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD

L'interopérabilité. Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD L'interopérabilité Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD Présentation Ingénieur Physicien Docteur en Sciences Biomédicales

Plus en détail

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Le Système d Information Les fonctions du SI Un système d information collecte diffuse, transforme et stocke

Plus en détail

Service de migration du centre de données Cisco

Service de migration du centre de données Cisco Service de migration du centre de données Cisco Le service Cisco Data Center Migration Service (service de migration du centre de données Cisco) permet aux entreprises et aux prestataires de services d

Plus en détail

Système reconfigurable et durci pour la surveillance et le contrôle

Système reconfigurable et durci pour la surveillance et le contrôle Système reconfigurable et durci pour la surveillance et le contrôle Sabri JATLAOUI, Ingénieur avant-vente. Des challenges récurrents Le contrôle haute vitesse (numérique/compteur à 1MHz, PID analogique/

Plus en détail

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges c Copyleft 2006, ELSE Team 18 avril 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du projet 3 2.1 Une distribution Évolulable..................

Plus en détail

11 Février 2014 Paris nidays.fr. ni.com

11 Février 2014 Paris nidays.fr. ni.com 11 Février 2014 Paris nidays.fr 1 Choisir la bonne architecture logicielle pour automatiser les systèmes de test Jérémy Charavet Ingénieur d Applications, National Instruments France Une architecture logicielle

Plus en détail

Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014

Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014 Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014 2 Un SIRH, par où commencer? Les 3 premières étapes vers un SIRH: 2. Rédiger un cahier des charges 3. Confronter votre besoin aux offres des éditeurs 3 Avant d

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Q1 2015 Calculateurs embarqués Contrôle-commande Gestion de l énergie électrique Ingénierie de tests et de la mesure www.adetelgroup.com sales@adetelgroup.com Fiabilité, sûreté, disponibilité,

Plus en détail

Structure en couches des systèmes informatiques

Structure en couches des systèmes informatiques Structure en couches des systèmes informatiques Vue simplifiée d un système informatique Ce que le simple utilisateur perçoit «à première vue» d un système informatique : Le boîtier (tour, desktop ou portable)

Plus en détail

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs Le Cloud-Computing Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs 1 Définition Le Cloud Computing, littéralement l informatique en nuage, est un concept qui consiste à déporter sur des ordinateurs distants

Plus en détail

MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES. Partenaire de l ingénierie

MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES. Partenaire de l ingénierie MOYENS DE TESTS & ÉQUIPEMENTS MÉCATRONIQUES Partenaire de l ingénierie Une entreprise à taille humaine pour une prestation sur-mesure Vous êtes à la recherche de solutions pour tester vos produits ou simuler

Plus en détail

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011 www.aliendoit.com Active CRM Solution intégrée de téléprospection 04/10/2011 Alien Technology 3E Locaux Professionnels Km 2.5 Route de Kénitra 11005 SALÉ MAROC Tél. : +212 537 84 38 82 Fax : +212 537 88

Plus en détail

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Processus de développement pratiqué à l'enst Sylvie.Vignes@enst.fr url:http://www.infres.enst.fr/~vignes/bdl Poly: Computer elective project F.Gasperoni Brique BDL

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE «Coordination des réseaux de transports publics»

JOURNEE TECHNIQUE «Coordination des réseaux de transports publics» JOURNEE TECHNIQUE «Coordination des réseaux de transports publics» Déploiement des systèmes de billettique sur les réseaux de transport départementaux : le point de vue d un exploitant Lyon, le 27 janvier

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE PLAN Architecture GVA et NGVA SDF dans Architecture GVA

Plus en détail