construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes"

Transcription

1 Frugalité

2 construction de la nouvelle église sainte-madeleine de nantes à nantes Charles-Henri Tachon architecture & paysage Mercurey : rue de champ Ladoit Paris : 10 bis, rue Bisson e: t : f :

3

4 Frugalité Au moment de l élévation, le silence se fait. Chacun se retrouve seul, unique avec sa foi, face au Seigneur. A cet instant, notre environnement s efface, ce n est plus un élément nécessaire, l espace et le temps disparaissent. Pourtant, toute la célébration qui a précédé, et qui a accompagné les fidèles dans leur recueillement, s est déroulée dans un lieu particulier: une église. La nature de cet espace, son volume, la lumière, l acoustique, participent à créer une atmosphère propice à la prière. L état d âme et d esprit du fidèle est en partie lié à sa perception du lieu et de son ambiance. C est précisément dans cette relation entre un espace et le sentiment qu il instaure, que se trouve le sens profond de l architecture. Concevoir et construire une église, c est se poser la question essentielle du sens d un espace et de l émotion qu il provoque. Comment trouver la juste mesure de cette émotion par rapport au sujet? Le programme proposait une dissociation entre la partie consacrée au culte et les deux autres fonctions : la Maison paroissiale et les salles paroissiales. La surface au sol de la parcelle est inférieure à celle contenue par le programme, ce qui implique obligatoirement de superposer, juxtaposer ces diverses activités. En réalité ce programme dépasse celui d une seule église : il s agit plutôt d un centre paroissial, comprenant une église. Que donne-t-on à voir sur l extérieur et la ville? Un centre paroissial ou une église? Unité Notre projet donne à voir une église, qui se traduit dans une forme un peu complexe, mais unitaire, dont aucun élément ne peut, a priori être dissocié. Une forme, unifiée et contenue par ses façades constituées d une colonnade qui enveloppe uniformément l église, les bureaux et les salles paroissiales. Ce registre permet de ne pas instaurer de hiérarchie perceptible depuis l extérieur. Cette colonnade inscrit l espace de la paroisse Sainte Madeleine dans la ville et définit la «Maison de Dieu et des fidèles». Cette église est dédiée à Marie-Madeleine qui a vécu deux vies: la première tumultueuse, et la seconde extrêmement dévouée et recueillie. A l image de cette double existence, le bâtiment, aigu et un peu chaotique à l extérieur, accueille à l intérieur une arche de bois paisible et stable. Le volume extérieur répond au bâtiment triangulaire sur le Boulevard Babin Chevaye en évoquant, par la planéité de sa façade, la découpe de son pignon. Sa partie la plus haute n est pas celle qui donne sur le boulevard, pour s inscrire dans le crescendo prévu par le plan d urbanisme depuis ce boulevard vers les futures constructions qui atteindront jusqu à 9 niveaux. L église accompagne ce crescendo, ce qui lui permet d asseoir sa présence par rapport à l échelle des bâtiments voisins. L entrée dans le bâtiment s effectue par le parvis ouest. Et l église est orientée à l Est. Le narthex distribue l ensemble des espaces et des fonctions. Il ne donne pas pour autant à voir ses fonctions, les portes seront masquées dans les murs, et même l accueil pourra être dissimulé derrière un panneau coulissant. Au nord se situe la Maison paroissiale sur deux niveaux, et au sud, au rez-de-chaussée, la chapelle d adoration et la grande salle paroissiale, qui peut s ouvrir sur l église par deux larges portes. Au-dessus de la grande salle se trouvent les salles de réunion sur deux étages. L Eglise, se trouve dans la partie pincée du bâtiment. L espace de l assemblée résulte de la géométrie de la colonnade. L Eglise est constituée par la structure du bâtiment.

5

6 Régularité, lumière et structure La colonnade est composée de pilastres de béton isolant, légèrement teinté d ocre : un matériau unique, à l intérieur comme à l extérieur. La lumière pénètre entre les pilastres, à travers un vitrage clair ou opalescent. La colonnade est absolument régulière sur l extérieur, réglée selon un pas, plein ou vide, de quarante centimètres. En revanche, la géométrie de la colonne varie à l intérieur selon une section en trapèze plus ou moins évasé, en fonction des programmes qui sont placés derrière, de façon à faire entrer largement la lumière au droit de la maison paroissiale, et au contraire d en contrôler l intensité pour l assemblée. Le toit est constitué d une structure métallique portée de façade à façade, surmonté d un complexe isolant et recouvert d une simple membrane. La sous-face de cette toiture est doublée de panneaux acoustiques absorbants, enduits de façon à adopter la teinte du béton. Une légère dissociation des surfaces sur la périphérie, laissera percevoir la différence des matériaux. A l intérieur de la colonnade l église est contenue dans une arche de bois, constituée d un sol et d un relevé latéral qui viennent accueillir l assemblée des fidèles. Tout le reste de l espace n est constitué que de la structure elle-même, et ne comprend ni habillage ni équipement. L assemblée est disposée selon un plan centré, où le choeur est entouré sur trois de ses côtés. Ce plan rayonnant correspond à une liturgie qui s organise autour d une communauté et renvoie à la notion d ekklesia :«l assemblée du peuple de Dieu». Grâce à un balcon donnant sur l assemblée, l Eglise peut accueillir jusqu à 700 personnes au total (900 personnes avec la grande salle paroissiale et le narthex) Frugalité En coupe, la toiture s élève progressivement depuis l Est pour atteindre au droit du parvis, une hauteur de vingt mètres, entièrement dévolue au volume de la chapelle d adoration. Les cloches sont placées dans la continuité du volume entre l espace de la chapelle et celui de la grande salle de l assemblée, au-dessus des salles de réunion. Comme une logique absolue, le profil de cette coupe reprend la forme du plan. Une église n est pas un endroit où l on a envie d être confronté aux contraintes et aux équipements techniques du quotidien : micros, fils, panneaux, branchements Nous serions partants pour réduire au maximum les équipements techniques : nous pourrions considérer, ensemble bien sûr, que dans une église, on peut tout à fait parler, bas ou même fort, sans nécessairement être obligé d amplifier. Une église est un avant tout un abri. Silence Cette géométrie en colonnade obéit à une volonté d échapper à tout effet narratif, toute tentative de composition, d expression, de style ou de motif. A l intérieur, les arrivées de lumière ne renvoient pas non plus à des effets, son traitement répond à une préoccupation sur l atmosphère, pas à une volonté sculpturale : pas de «rayon sacré» ni de lumière zénithale. L architecture n est pas neutre dans sa forme, mais elle l est dans son expression. L église n est pas une salle parmi d autres dans un «complexe administratif», elle est enveloppe, une structure : un matériau unique et pérenne. Voilà qui est essentiel. La «morale», la «vérité» ou «l intégrité» mises en avant par religion catholique peuvent trouver un parallèle avec une attitude constructive. Plutôt qu un objet fini, nous proposons un point de vue, un sentiment sur ce que peut être une église dans son rapport à la construction et au sens de l espace. Une église, c est un échange.

7

8 fiche technique maîtrise d ouvrage: Association du Diocèse de Nantes lieu: Nantes montant des travaux: Euros H.T. calendrier: Projet lauréat en 2008 puis abandonné en 2009 surface: 1500 m 2 mission: Mission de base architecte associé: Matthias Horst

9 . Plan RDC. Plan de rez-de-chaussée

10 . Plan R+1. Plan R+1

11 . Plan R+2. Plan R+2

12 . Mise en scène. 50 personnes Mise en scène - 50 personnes

13 . Mise en scène. 900 personnes Mise en scène personnes

14 . Coupe. Coupe

15 . Coupe. Coupe

16 . Elévations. Elévation Nord Elévation Ouest

17 . Elévations. Elévation Sud Elévation Est

18 . Vue extérieure.

19 . Vue de l entrée.

20 . Vue intérieure.

21 charles-henri tachon, architecture & paysage Mercurey: rue de champ Ladoit / Paris: 10 bis, rue Bisson / t : / f :

CONSTRUCTION D ENVIRON 170 LOGEMENTS NEUFS ET AMÉNAGEMENT D ESPACES PUBLICS

CONSTRUCTION D ENVIRON 170 LOGEMENTS NEUFS ET AMÉNAGEMENT D ESPACES PUBLICS Eveil urbain CONSTRUCTION D ENVIRON 170 LOGEMENTS NEUFS ET AMÉNAGEMENT D ESPACES PUBLICS à VILLENAVE D ORNON - - Opération organisée par la Communauté Urbaine de Bordeaux dans le cadre du projet : «50

Plus en détail

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX

CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX Gare d Eau CONSTRUCTION DE 54 LOGEMENTS NEUFS RÉHABILITATION DE 4 LOGEMENTS COLLECTIFS ET LOCAUX COMMERCIAUX à lille -59 - Charles-Henri Tachon architecture & paysage Mercurey : rue de champ Ladoit 71640

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFS ET RÉHABILITATION DE LOGEMENTS COLLECTIFS

CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFS ET RÉHABILITATION DE LOGEMENTS COLLECTIFS Les Sauvières CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFS ET RÉHABILITATION DE LOGEMENTS COLLECTIFS à Thorigny-sur-Marne -77 - Charles-Henri Tachon architecture & paysage Mercurey : rue de champ Ladoit 71640 Paris

Plus en détail

Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source

Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source Bâtiment Lauréat du Prix de l Equerre d Argent 2005 La Bibliothèque Universitaire des Sciences d Orléans est située dans le paysage verdoyant

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Relocalisation des services de proximité Rive gauche

Relocalisation des services de proximité Rive gauche Relocalisation des services de proximité Rive gauche 1- Présentation du projet - Localisation La ville d Amiens souhaite regrouper différentes activités du Secteur Rive Gauche aujourd hui «éclatées» sur

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

St Cast le Guildo, 22 2012 Montant HT : 0.45MHT

St Cast le Guildo, 22 2012 Montant HT : 0.45MHT MAISON INDIVIDUELLE St Cast le Guildo, 22 2012 Montant HT : 0.45MHT Le terrain est situé dans la ville de St Cast Le Guildo, une station balnéaire bretonne qui appartient à un ensemble classé. Il s agit

Plus en détail

L E S H A L I O T I D E S

L E S H A L I O T I D E S Un exemple de rénovation et extension d un pavillon des années 60 DU BOIS DANS UNE MAISON EN BETON Les3objectifs principaux du projet : Changer l image de la construction. Améliorer son confort et son

Plus en détail

longe l angle nord-ouest du site.

longe l angle nord-ouest du site. Villa Rotonda Goirle, Pays-Bas Architectes : Bedaux de Brouwer Architecten (Pieter Bedaux, Thomas Bedaux, Koen de Witte, Kees Paulussen, Rien Lagerwerf et Cees de Rooij) Maître d ouvrage : particulier

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

Paul Raftery-view. Bio Ouest - île de Nantes, Halle 13 pépinière d entreprises en biotechnologies Nantes, Île Beaulieu

Paul Raftery-view. Bio Ouest - île de Nantes, Halle 13 pépinière d entreprises en biotechnologies Nantes, Île Beaulieu Paul Raftery-view Bio Ouest - île de Nantes, Halle 13 pépinière d entreprises en biotechnologies Nantes, Île Beaulieu Quelle architecture pour les biotechnologies? Les biotechnologies occupent une place

Plus en détail

Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir

Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir Semaine de l Architecture Contemporaine 2012. L eau dans l architecture Centre aqualudique (infographie) Centre aqualudique «PLOUF» Château-du-Loir Adresse : 46 rue du 11 Novembre 1918 72500 Château-du-Loir

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de la résidence Des Pins. Lundi 23 février 2015 17 h 45

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de la résidence Des Pins. Lundi 23 février 2015 17 h 45 DOSSIER DE PRESSE Rénovation de la résidence Des Pins Lundi 23 février 2015 17 h 45 Résidence Des Pins sommaire

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

Guinée*Potin Architectes

Guinée*Potin Architectes FOOTCHEBALL - PLAYGROUND POUR LE VOYAGE A NANTES 2014 / NANTES / 44 TERRAIN DE FOOTCHEBALL, PLAYGROUND, VOYAGE A NANTES 2014 / NANTES / 44 Fiche d identité Programme Réalisation du Footcheball : dans le

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE

PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE Commune de CONTERN PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE 1. PROJET DE MODIFICATION relative au PAP Quartier existant «HAB-1» 03/03/2015 28A rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, tel. 25 34

Plus en détail

Pôle de la Direction des Interventions Sanitaires et Sociales

Pôle de la Direction des Interventions Sanitaires et Sociales Nantes (44) ôle de la Direction des Interventions Sanitaires et Sociales rogramme: Bureaux, services d'aide à l'enfance, centre médico-social Maîtrise d'ouvrage: Conseil Général de Loire-Atlantique MO

Plus en détail

LA CATHEDRALE DE METZ

LA CATHEDRALE DE METZ LA CATHEDRALE DE METZ UNE VUE GENERALE DEPUIS LA PLACE DE LA COMEDIE 1) Complétez le croquis ci-dessous en dessinant la silhouette de la cathédrale : 2) Répondez aux questions : a) Combien de tours peut-on

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

ARRÊTÉ MUNICIPAL Portant règlement de la publicité, des enseignes et pré enseignes sur le territoire communal

ARRÊTÉ MUNICIPAL Portant règlement de la publicité, des enseignes et pré enseignes sur le territoire communal ARRÊTÉ MUNICIPAL Portant règlement de la publicité, des enseignes et pré enseignes sur le territoire communal Le Maire de la commune de SAINT-BENOIT : Vu le Code des Communes, Vu le Code des Collectivités

Plus en détail

Illustration: Dictionnaire des jardins et paysages - Ph.Th

Illustration: Dictionnaire des jardins et paysages - Ph.Th COLONNES Illustration: Dictionnaire des jardins et paysages - Ph.Th Sur tous les continents, l art des jardins a toujours accueilli des éléments d architecture. Colonnes, péristyles, pergolas, kiosques,

Plus en détail

Proportion : pleins/vides

Proportion : pleins/vides Proportion : pleins/vides Plein : qualifie un matériau massif et homogène : bois plein, dalle pleine de béton, brique pleine, etc. Vide : tout espace qui, dans un ensemble architectural, n est pas occupé

Plus en détail

Des bureaux à grands balcons Immeuble de bureaux - ZAC Clichy Batignolles, Paris 17 ème

Des bureaux à grands balcons Immeuble de bureaux - ZAC Clichy Batignolles, Paris 17 ème Des bureaux à grands balcons Immeuble de bureaux - ZAC Clichy Batignolles, Paris 17 ème Immeuble de bureaux, ZAC Clichy Batignolles PLANCHE I. Des bureaux à grands balcons Immeuble de bureaux ZAC Clichy-

Plus en détail

1. Le Règlement 01-4501 sur le zonage est modifié par : «7.2 SITES PATRIMONIAUX CITÉS

1. Le Règlement 01-4501 sur le zonage est modifié par : «7.2 SITES PATRIMONIAUX CITÉS RÈGLEMENT VL-2014-576 MODIFIANT LE RÈGLEMENT 01-4501 SUR LE ZONAGE, AFIN DE MODIFIER LES NORMES RELATIVES AUX SITES PATRIMONIAUX CITÉS (DISTRICTS DE SAINT-CHARLES ET DE FATIMA- DU PARCOURS-DU-CERF) LE

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

THERMOGRAPHIE INFRAROUGE THERMOGRAPHIE INFRAROUGE RESIDENCE DU LAC JANVIER 2010 Adresse du site : Descriptif : Client : Votre contact : Résidence du Lac, allée du Clos Gagneur 93160 Noisy-le-Grand Copropriété de 304 lots Le conseil

Plus en détail

Dossier de presse. Sanofi Aventis Le B12

Dossier de presse. Sanofi Aventis Le B12 Dossier de presse Sanofi Aventis Le B12 Fiche technique B 12 Nom de la réalisation : B12 Programme : cinq niveaux de bureaux, salle de conférence de 310 places et salles de visioconférence. Mission complète

Plus en détail

infiltration dans un appartement

infiltration dans un appartement I ) P r é a m b u l e : infiltration dans un appartement Madame ROMIEU IMMODEFRANCE 20, rue Treilhard 75415 PARIS CEDEX 08 Copropriété : 16, bvd Pereire 75017 PARIS Appartement de M. et Mme AMIAND Nous

Plus en détail

DOSSIER D'INFORMATION :

DOSSIER D'INFORMATION : Atelier d'architecture Nantes : 24 ter, rue Armand Brossard 44000 Nantes Tél. 02 51 25 01 50 Fax 02 51 25 01 55 Paris : 26, rue Rémy Laurent 92260 Fontenay-aux-Roses Tél. 01 55 52 13 13 Fax 01 55 52 13

Plus en détail

Architecture et cultures constructives

Architecture et cultures constructives Architecture et cultures constructives Exercice court de projet : Faire le plus avec le moins Ce projet est un manifeste des possibilités offertes par la terre comme matériau de construction dans le cadre

Plus en détail

Un projet intégré dans son environnement naturel et urbain

Un projet intégré dans son environnement naturel et urbain Un pr Un projet intégré dans son environnement naturel et urbain La nouvelle école Louis Jouvet et le restaurant scolaire ont été conçus de manière à tisser un lien entre le Village et le parc Louis Jouvet.

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement Réalisation : Michèle PRAX urbaniste - Caroline GIORGETTI SITES ET PAYSAGES paysagiste

Plus en détail

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset (en angleterre) Un cottage en open space Sur les ruines d anciennes écuries, l architecte londonien David Kohn a réinventé une maison de 250 m 2, de briques et de bois, entièrement ouverte sur la campagne.

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU TM GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu 1 SOMMAIRE INSTALLATION PAR COLLAGE 3 RECOMMANDATION GÉNÉRALE 4 PRÉPARATION DU SUPPORT 4 DÉTERMINER LA

Plus en détail

ELEMENTS DE REFLEXION SUR LA RENOVATION D UNE MAISON EN CENTRE-BOURG

ELEMENTS DE REFLEXION SUR LA RENOVATION D UNE MAISON EN CENTRE-BOURG ELEMENTS DE REFLEXION SUR LA RENOVATION D UNE MAISON EN CENTRE-BOURG Rue du Calvaire R u e d e l a M a i r i e Mairie Place Renaudot Boulangerie Rue d es Potiers COMMUNE DE SAINT JEAN LA POTERIE CONSEIL

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges

Regard sur le béton. Maison «Mannaz» à Wasseiges Regard sur le béton Maison «Mannaz» à Wasseiges La maison «Mannaz» s implante dans la campagne de la Hesbaye, ouverte sur son paysage et ancrée dans son patrimoine bâti. L architecte Yves Delincé traduit

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE. Visite de chantier le 28 janvier 2010

Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE. Visite de chantier le 28 janvier 2010 Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE Visite de chantier le 28 janvier 2010 Un immeuble aux dimensions hors normes situé en bordure du quartier de La Défense qui regroupera des activités spécifiques de la

Plus en détail

LE TOIT. Les formes de toits

LE TOIT. Les formes de toits Les formes de toits Le toit ou la toiture : ensemble des parois inclinées et/ou horizontales (dans le cas d une toiture-terrasse) qui couvrent une construction. Le toit comprend les éléments qui composent

Plus en détail

BOIS MASSIF ET TRADITION TEXTE : PATRICIA PARQUET. PHOTOS : ATELIER DU CYCLOPE.

BOIS MASSIF ET TRADITION TEXTE : PATRICIA PARQUET. PHOTOS : ATELIER DU CYCLOPE. CONSTRUIRE BOIS MASSIF ET TRADITION COSSU, FLAMBANT NEUF, LUMINEUX, CE CHALET EN BOIS MASSIF EST IMPLANTÉ SUR LES HAUTEURS DE SAINT-GERVAIS EN HAUTE-SAVOIE. LE MONT-BLANC D UN CÔTÉ ET LA CHAÎNE DES FIZ

Plus en détail

CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN. Réflexions. URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler.

CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN. Réflexions. URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler. CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN Réflexions URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler.ch Courte note explicative à propos du hall et du

Plus en détail

SIGNALETIQUE FORUM DES PERTUIS Tarifs 2015-2016

SIGNALETIQUE FORUM DES PERTUIS Tarifs 2015-2016 Tarifs 2015-2016 SOMMAIRE SIGNALETIQUE EXTERIEURE 1. FACADE... p 3 2. DRAPEAUX... p.4 SIGNALETIQUE INTERIEURE 1. HALL VITRE... p 4 2. AMPHITHEATRE CHAMPLAIN... p 5 2 SIGNALETIQUE EXTERIEURE La façade du

Plus en détail

Dossier de presse Treppenmeister

Dossier de presse Treppenmeister Dossier de presse Treppenmeister Comment bien choisir son escalier? Un groupement de professionnels depuis plus de 20 ans à votre écoute. En France, 19 partenaires menuisiers ont rejoint le groupement

Plus en détail

Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015. Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne

Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015. Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015 Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne Autoriser la requalification des façades du bâtiment, son occupation partielle à des fins

Plus en détail

Résistante à l extérieur, confortable à l intérieur: la fenêtre de rénovation Meko 16-M.

Résistante à l extérieur, confortable à l intérieur: la fenêtre de rénovation Meko 16-M. Résistante à l extérieur, confortable à l intérieur: la fenêtre de rénovation Meko 16-M. 2 Montage rapide et longévité: les fenêtres de rénovation répondent aux plus hautes exigences de qualité. Les fenêtres

Plus en détail

REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN

REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN AUTRE REGARD Charleroi - Section de Dampremy Cette étude est réalisée dans le cadre du projet européen interreg IIIb «Septentrion, de la ville forte à la ville durable»

Plus en détail

Mardi 21 juin 2016 VISITE DE LA CITÉ INTERNATIONALE PAUL RICŒUR

Mardi 21 juin 2016 VISITE DE LA CITÉ INTERNATIONALE PAUL RICŒUR Mardi 21 juin 2016 VISITE DE LA CITÉ INTERNATIONALE PAUL RICŒUR VISITE DE LA CITÉ INTERNATIONALE PAUL RICOEUR SOMMAIRE Communiqué de presse Le projet architectural La maîtrise d'oeuvre Etapes et chiffres

Plus en détail

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION EXERCICE 1: STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Lieu: - introduction auditoire SG1 - poursuite du travail à atelier de projet, présence sur place de Dan

Plus en détail

Relogement de l Institut d Etudes Politiques de Lille

Relogement de l Institut d Etudes Politiques de Lille Relogement de l Institut d Etudes Politiques de Lille Phase : Lancement des études / Phase Esquisse compte rendu n 01 réunion du 06/11/2012 Rédacteur : A. Chœur/V. Heulard Version du document : 1 Structure

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

L art de la conception

L art de la conception c h a l e t L art de la conception Photos : Atelier du Cyclope Texte : Vincent Girardet Le cadre est beau, mais le terrain était compliqué. À cause de l orientation et de la déclivité des lieux, il fallait

Plus en détail

STAND ADM & ALUCOIL- SIB 2014 CASABLANCA

STAND ADM & ALUCOIL- SIB 2014 CASABLANCA A+E HORS SERIE STAND ALUMINIUM DU MAROC & ALUCOIL DES TERRITOIRES D EXPRESSION AU SIB 2014 SOPHIA SEBTI - 212/CONCEPTION Le géant de l aluminium a présenté un stand réalisé à partir des mêmes produits

Plus en détail

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus CSTC Bruxelles, 5 juin 2012 Aanemingen Verelst Yves Martin René Goovaerts Contenu de la présentation 05.06.2012

Plus en détail

contemporanéité Grèce habitation

contemporanéité Grèce habitation Photos George Fakaros. 1. Une magnifique maison en Grèce comme celles qui font tant rêver. 2. La nuit, la belle demeure scintille et se révèle aux regards. Tradition et contemporanéité A Anavyssos, entre

Plus en détail

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle Jeanne-LeBer Autre(s) appellation(s) Saint-Jean 2. No. dossier 56 3. No. réf. Archives CSDM 300 / 300 4. ANNÉE de construction 1957 5. ARCHITECTE concepteur Louis

Plus en détail

Conception de l Eglise St-François de Molitor à Paris

Conception de l Eglise St-François de Molitor à Paris Conception de l Eglise St-François de Molitor à Paris Au bord de la rue Molitor, l église Saint-François s installe entre ville et jardin, les deux hauts lieux de l espace biblique. La Bible ne commence-t-elle

Plus en détail

SGG DECORGLASS. Gamme de verres imprimés clairs et teintés

SGG DECORGLASS. Gamme de verres imprimés clairs et teintés DECORGLASS Gamme de verres imprimés clairs et teintés Édition septembre 2013 SAINT-GOBAIN GLASS DESIGN DECORGLASS Intemporels ou classiques, une diversité de motifs, de textures et de couleurs pour des

Plus en détail

SIGNALETIQUE ESPACE ENCAN Tarifs 2015-2016

SIGNALETIQUE ESPACE ENCAN Tarifs 2015-2016 Tarifs 2015-2016 SOMMAIRE SIGNALETIQUE EXTERIEURE 1. ENTREE ANTIOCHE... p 3 2. ENTREE ATALANTE... p 4 3. FACADE AUDITORIUM... p 5 4. DRAPEAUX... p 6 SIGNALETIQUE INTERIEURE 1. HALL ANTIOCHE... p 7 2. COURSIVE

Plus en détail

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2.1 CONTEXTE, ENJEUX La recomposition urbaine du secteur délimité par les boulevards Périphérique, Victor Hugo et du Général Leclerc - dit «Triangle» - est un

Plus en détail

le bâtiment administratif

le bâtiment administratif Le bâtiment administratif 1, avenue du Rock n Roll L-4361 Esch-sur-Alzette le bâtiment administratif le bâtiment administratif La construction à Belval du premier bâtiment administratif pour le compte

Plus en détail

Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs

Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs semaine de l architecture Pôle d excellence éducative Albert Camus Groupe scolaire et centre de loisirs Adresse : rue Paris, Coulaines Surface : 7 125 m2 Parti architectural : un équipement facteur de

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème

PLAN DE SITUATION C'est le plan qui localise votre terrain PCMI 1. SAINT DENIS - Bellepierre Parcelle AY 592. Ech : 1/ 2000 ème PERMIS DE M. X. Plan de situation. Plan de masse 3. Coupe 4. Notice descriptive. Façades et plan de toiture. Insertion graphique 7. Photo dans le paysage proche 8. Photo dans le paysage lointain Mise à

Plus en détail

LA ZAC DUGUESCLIN-BEAUMANOIR UN SITE A DECOUVRIR AU CŒUR DE DINAN DES BATIMENTS A INVESTIR DES PARCELLES A AMENAGER

LA ZAC DUGUESCLIN-BEAUMANOIR UN SITE A DECOUVRIR AU CŒUR DE DINAN DES BATIMENTS A INVESTIR DES PARCELLES A AMENAGER LA ZAC DUGUESCLIN-BEAUMANOIR UN SITE A DECOUVRIR AU CŒUR DE DINAN DES BATIMENTS A INVESTIR DES PARCELLES A AMENAGER DINAN EXPANSION - 2, rue Théodore Botrel 22100 Dinan : 02.96.85.47.41 (dimensions et

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Service du Logement Rue de la Madeleine 38 Rue Cathédrale 34-4000 Liège Liège, le 10 octobre 2012 RAPPORT A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Rénovation complète et réaffectation en neuf logements d un ensemble

Plus en détail

TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE

TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE BATACLAN TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE Pour Sabrina Dumoulin Charles Leblanc, Annie Trudel, Sébastien Dufour et Noémie Bouchard 22/02/2011 Table des matières Introduction... 3 Mur de fondation... 4 Dessin...

Plus en détail

La définition de l'emprise au sol.

La définition de l'emprise au sol. La définition de l'emprise au sol. L emprise au sol est définie à l article R. 420-1 du code de l urbanisme : «Art. R. 420-1 : L emprise au sol au sens du présent livre est la projection verticale du volume

Plus en détail

N o u v e l l e l i g n e d e m a i s o n s P H E N I X. www.maisons-phenix.com

N o u v e l l e l i g n e d e m a i s o n s P H E N I X. www.maisons-phenix.com N o u v e l l e l i g n e d e m a i s o n s P H E N I X www.maisons-phenix.com Phénix & l architecte Jacques Ferrier : la rencontre de deux savoir-faire Quand Phénix fait appel à Jacques Ferrier pour créer

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale

URBAN GREY. Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze. 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale Devenir propriétaire à Rennes, Quartier La Courrouze al 29 appartements du 2 au 4 pièces Pour la résidence principale La Courrouze, vivre en ville, habiter dans un parc, une résidence bien dans la ville

Plus en détail

CONSEILS D INSTALLATION

CONSEILS D INSTALLATION CONSEILS D INSTALLATION L installation des toilettes Ecodomeo nécessite la création d une pièce pour le compostage (local de compostage), adaptée à votre habitation. Il est important de prêter une attention

Plus en détail

101, Van-Horne. Siège social de Toits vertige. analyse préliminaire. 20 juin 2014

101, Van-Horne. Siège social de Toits vertige. analyse préliminaire. 20 juin 2014 101, Van-Horne Siège social de Toits vertige analyse préliminaire 20 juin 2014 rue Saint-Denis «La situation géographique du territoire, au centre de l île de Montréal et au croisement d infrastructures

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES

CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES PAULILLES, SITE DE L ANCIENNE DYNAMITERIE NOBEL PARTI ARCHITECTURAL ALEP, INCA, APHYLLANTHE, BRLI,

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 "ANNEXE I" ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 ANNEXE I ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 "ANNEXE I" ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 "ANNEXE XXV" Zone visée:

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

90 logements collectifs

90 logements collectifs 90 logements collectifs Belley Prés de Sonod Maître d ouvrage: Dynacité Architecte: Mégard Architectes Une organisation à faible impact environnemental Voirie minimisée faible largeur et dessertes par

Plus en détail

SCHOTT et l architecture

SCHOTT et l architecture SCHOTT et l architecture Verres antireflets SCHOTT Des solutions inédites en verre pour l architecture et le design Verres de décoration Eclairage par fibres optiques SCHOTT, groupe technologique international,

Plus en détail

CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS

CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS CONSTRUIRE AVEC LE CLIMAT REUNIONNAIS PARTIE 1 : Le résidentiel dans les Bas Partie 8 Jean-Louis IZARD Enseignant-chercheur à l ENSA-Marseille Laboratoire ABC izard@marseille.archi.fr 1-8.3. Le projet

Plus en détail

Carnet n 2 Agrandissez votre maison grâce à une surélévation Une terrasse et un séjour sur le toit

Carnet n 2 Agrandissez votre maison grâce à une surélévation Une terrasse et un séjour sur le toit Carnet n 2 Agrandissez votre maison grâce à une surélévation Une terrasse et un séjour sur le toit Avant travaux : maison et terrasse Une maison des années 1980, implantée en fond de parcelle, sur deux

Plus en détail

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES «J attends des chefs d établissements qu ils participent à l exercice de ma charge de pasteur en assurant une présentation de la foi chrétienne à tous les élèves,

Plus en détail

ECOLOGIQUE. 38 Architecture BOIS & dépendance. Reportage

ECOLOGIQUE. 38 Architecture BOIS & dépendance. Reportage Reportage un manifeste ECOLOGIQUE Sur les hauteurs d une colline, se dresse cette maison bioclimatique de 160 m², dominant le paysage environnant, à l image d un château ou d une forteresse. Construite

Plus en détail

Programme de Rénovation Urbaine de Mireuil

Programme de Rénovation Urbaine de Mireuil l Office Public de l Habitat de l Agglomération de La Rochelle Programme de Rénovation Urbaine de Mireuil Restructuration de l immeuble Utrillo Juillet 09 Démolition de la première Arche Vendredi 03 juillet

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

SITUATION GEOGRAPHIQUE:

SITUATION GEOGRAPHIQUE: RESUME : C'est une superbe et attrayante maison spacieuse, à deux étages sur un terrain généreux de 122 toises (463.4m 2 ), construit en 2005. Situé 6 minutes (à pied) de mer, le terminus d'autobus d'albion,

Plus en détail

MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl

MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl C O N S T R U C T I O N É C O L O G I Q U E OSSATURE BOIS - BASSE ÉNERGIE - PASSIVE MGL - Un chez soi très nature La menuiserie Générale Liégeois est une entreprise de

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Enseignement. Ecole. Roselyne Boivin. Quand la ville de Pierrefitte sur Seine choisit le meilleur pour l éducation et l épanouissement de ses enfants

Enseignement. Ecole. Roselyne Boivin. Quand la ville de Pierrefitte sur Seine choisit le meilleur pour l éducation et l épanouissement de ses enfants Enseignement Ecole Roselyne Boivin Quand la ville de Pierrefitte sur Seine choisit le meilleur pour l éducation et l épanouissement de ses enfants RÉFÉRENCES BÂTIMENT Carte d identité : Maître d ouvrage

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Rapport de suivi de chantier Informations générales Nom du requérant : François Dussault Rue : 78 Vinet Ville : Repentigny Province : Québec Code postal : J6A 1K9 Numéro de téléphone : 514 923-2694 Courriel

Plus en détail