infos n 20 À la main des enfants Des Fresques > Congrès HLM à Rennes p.4 > portrait de Laure Sergent p.8 > Interview de Bruno Le Roux p.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "infos n 20 À la main des enfants Des Fresques > Congrès HLM à Rennes p.4 > portrait de Laure Sergent p.8 > Interview de Bruno Le Roux p."

Transcription

1 ffice infos n 20 Octobre décembre 2012 > Congrès HLM à Rennes p.4 > Interview de Bruno Le Roux p.5 > portrait de Laure Sergent p.8 Des Fresques À la main des enfants > Lire page 5

2 entoutefranchise Une zone de sécurité prioritaire, Jean-Claude Le Ny président de Saint-Ouen Habitat Public. pourquoi faire? La ville de Saint-Ouen a connu la première visite du ministre de l intérieur, Manuel Valls, en septembre dernier, pour lancer la création des zones de sécurité prioritaire. Je ne peux que me réjouir que nos revendications, avec celles des locataires, soient entendues par le sommet de l État. Car que demandons-nous? Qu il soit possible de vivre en toute sérénité, que la sécurité soit au rendez-vous dans nos résidences et que le trafic de stupéfiant soit stoppé au pied de nos immeubles. Mais, me direz-vous, quels peuvent être les engagements d un bailleur social tel que Saint- Ouen Habitat Public dans un contexte tel que celui que nous vivons depuis plusieurs mois? Être un acteur à part entière du développement du territoire, poursuivre la rénovation de son patrimoine et participer à la dynamique du projet de rénovation urbaine, mettre en place tous les équipements nécessaires à favoriser la sécurité et favoriser toutes les initiatives pour construire le lien social, ce sont là les engagements et les enjeux que poursuit l Office. C est là sa responsabilité telle que se définit le nouveau projet d entreprise de l Office : «Ensemble, avec nos partenaires, pour développer de nouvelles solidarités». Mais l Office ne peut réussir seul ; c est par le travail en collaboration avec tous ses partenaires, avec les élus et les institutionnels, avec le tissu associatif de la ville, avec les amicales de locataires, avec les services de la police et de la justice mais aussi avec les locataires eux-mêmes que nous réussirons, ensemble, à faire revenir la tranquillité. Jean-Claude Le Ny Président de Saint-Ouen Habitat Public Office Infos Journal d informations de Saint-Ouen Habitat Public. 17 rue Claude Monet Saint-Ouen Cedex. Direction de la publication : Jean-Claude Le Ny. Direction générale : Geneviève Descamps. Rédaction en chef : Nadine Padol-Malleville. Crédit Photos : Saint-Ouen Habitat Public Réalisation : Marion & Marion. Imprimé sur papier PEFC (forêts gérées durablement) ISSN Tiré à 6000 exemplaires Clichy Clichy Asnières Asnières Gennevilliers Bd Victor Hugo Gennevilliers Bd Victor Hugo Bd Jean Jaurès Bd Jean Jaurès Saint-Denis Saint-Denis quoide neufdanslesquartiers? Agence Rives de Seine 56 Saint-Denis Au menu le 26 septembre dernier : un portail flambant neuf pour améliorer l entrée de la résidence. Un travail soigné pour embellir le cadre de vie la preuve en image Bachelet/Péri et Desportes Nouvelles fenêtres, meilleur confort Changement de fenêtres à prévoir! Le marché est attribué, l information aux locataires est faite Le chantier débutera en décembre, une fois le logement témoin réalisé en octobre. Au programme? Des économies d énergie et un meilleur confort de vie. L isolation thermique et acoustique permettra de mieux capter la chaleur en hiver et d éviter le bruit. Un gage de sérénité à la clé! Le chantier débute par la résidence Bachelet/Péri et continue par la résidence Desportes. N hésitez pas à contacter votre gardien pour en savoir plus 2 office infos N

3 Gennevilliers Gennevilliers Asnières Clichy Bd Victor Hugo Bd Jean Jaurès Saint-Denis Patrimoine de Saint-Ouen Habitat Public Nouvelle enquête de satisfaction : vous écouter avant tout. Le 19 septembre dernier a marqué le top départ de l enquête de satisfaction des locataires. Près de 600 locataires ont pu donner leur avis sur le service rendu par l Office ou par ses prestataires ; propreté, suivi des réclamations, accueil, environnement tout est passé au crible. Cette démarche fait partie du nouveau projet stratégique d entreprise de l Office «Ensemble, avec nos partenaires, pour de nouvelles solidarités», qui s inscrit dans la responsabilité sociétale. Écouter les avis de nos parties prenantes, des locataires, de nos partenaires comme des salariés de l office, prendre en compte leurs attentes et leurs préoccupations, deux axes prioritaires pour Saint-Ouen Habitat Public. Les résultats seront publiés dans le prochain numéro d Office infos Chauffage : Pour une maîtrise des charges sur votre quittance L hiver arrive L heure de la remise en route du chauffage a sonné. La norme de température est fixée à 19 C ; mais l Office a donné comme objectif à l entreprise de chauffage de garantir 20 (et pas plus) dans tous les logements. Des contrôles des chaufferies et des installations, ainsi que des relevés de température dans les logements seront effectués. Une manière de juguler l augmentation régulière des charges, liée à celle des combustibles et de préserver votre confort de vie dans votre logement. Une façon aussi de préserver les ressources de la Terre et de limiter les gaz à effet de serre. Asnières Clichy Bd Victor Hugo Bd Jean Jaurès Saint-Denis Agence Saint-Ouen Sud Des fresques à la main des enfants. Dessine-moi un mouton et je et dirai qui tu es Les dessins ont la côte, à l Agence Saint-Ouen Sud. Dans trois résidences, Louis Blanc, 92 Michelet et René Rioux, les enfants ont été sollicités pour participer à un concours de fresques. Le résultat? Une fresque dans la cour intérieure de René Rioux aux couleurs d une carte au trésor avec pirates à la clé. Au 92 Michelet, c est la ville et la banquise qui ont été privilégiées. Quant à la salle de réunion à René Rioux, plusieurs univers aux couleurs chaudes. N office infos 3

4 ledossier La zone de sécurité prioritaire Interview de Bruno Le Roux, Député de la première circonscription de la Seine-Saint-Denis et président du groupe socialiste à l Assemblée nationale Avec la création des zones de sécurité prioritaires lancée à Saint-Ouen par Manuel Valls, beaucoup d espoirs ont été suscités. Comment réagir? Il y a d abord de lourds problèmes à régler ; je veux parler du commerce de drogue. Il ne s agit pas de simples actes d incivilités ou délictueux, mais d un véritable commerce. Il génère beaucoup d argent, avec des bénéfices élevés, qui situent l ampleur du problème. Les opérations de sécurité ne peuvent pas répondre, à elles-seules, à la problématique. Il y a donc un double objectif à poursuivre : d abord, casser le commerce et faire en sorte qu il ne revienne pas. C est là tout l intérêt de la zone de sécurité prioritaire ; elle n a pas un objectif général, non, au contraire, elle a bien un objectif ciblé, axé contre le trafic de stupéfiants et sur la reconquête du terrain Comment se déclinent les actions à mener? La première obligation, c est que la police soit en mesure de casser le trafic. Présence sur le terrain, saisies, interpellation des vendeurs et des acheteurs, tout doit être mis en place à cette fin. Mais si rien ne vient compléter ce travail policier, quelques semaines, voire quelques jours plus tard, le trafic recommencera. Il y a donc une dimension à Saint Ouen sur laquelle tous les partenaires doivent travailler : comment faire en sorte que ce trafic ne revienne pas? Seule, l action de la police ne suffira pas. C est par la reconquête urbaine que le fonctionnement normal et la tranquillité publique de nos quartiers pourront être retrouvés. Saint-Ouen Habitat Public est un des partenaires, tout comme l ensemble des acteurs publics. Cela doit se traduire par la restructuration d espaces publics, par la présence humaine et par l implantation de services et d activités. Réorganiser nos quartiers et y remettre de la vie normale pour empêcher leur appropriation par le commerce illicite, c est cela la ligne de conduite à tenir. Quels signes donner à la population? Il faut montrer les travaux qui sont réalisés dans les cités, coordonner les actions de rénovation et de reconquête du terrain. Je suis personnellement favorable, par exemple, dans les endroits où cela représente un intérêt, aux expérimentations de vidéosurveillance. La police a bien sûr un rôle important à jouer, mais le plus important, c est la coordination dans le cadre de la zone de sécurité prioritaire des actions de tous les acteurs qui interviennent sur le territoire. Sinon, la reconquête sera impossible à obtenir. C est bien cela que permet la zone de sécurité prioritaire. Pour les bailleurs sociaux, cela signifie donner des signaux encourageants à la population, accompagner la restructuration urbaine et favoriser la réimplantation économique pour que la République revienne dans ces quartiers. Il est donc indispensable de compléter les interventions de la Police en menant des actions parallèles de reconquête urbaine dans nos espaces publics. C est pour participer à ce travail ambitieux que je souhaite participer activement au travail de la cellule de coordination opérationnelle mise en place avec les ZSP. Saint-Ouen ne doit pas avoir une image de «ville de banlieue à problèmes» ; non, c est une ville qui a des leviers formidables de développement et des atouts qu il faut absolument valoriser; elle a toutes les ressources nécessaires pour retrouver la sérénité. 4 office infos N

5 pointdevue Congrès HLM à Rennes Le logement social, une priorité nationale Rendez-vous traditionnel du mouvement HLM, le congrès annuel de l Union sociale pour l habitat a accueilli cette année en ouverture le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, à Rennes. Ce qui n était pas arrivé depuis 16 ans Une preuve de l importance que revêt le logement social au plus haut sommet de l État. Retour sur ce moment particulier, qui réunit toutes les familles du logement social. Cette année, le thème de travail s intitulait «Hlm les urgences, les chantiers». Du 25 au 27 septembre, l actualité et les enjeux du logement social ont été passés au crible : comment construire dans un contexte de crise sociale et financière? Quelle qualité de service apporter aux locataires, quel que soit le territoire? Comment continuer à produire des logements abordables à la hauteur des besoins, alors que les aides publiques sont en baisse? Quel accompagnement social dans un contexte de précarité croissante? Ce ne sont là que quelques thèmes qui ont nourri la réflexion de tous les acteurs du logement social. En ouverture du Congrès, Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre, a clairement affiché sa volonté politique de renforcer le logement social en France : construire logements, dont logements sociaux en 2013, poursuivre une volonté active de libéralisation du foncier, pour permettre aux organismes de construire et augmenter le pourcentage de logements sociaux dans les villes, tout cela dans l optique de répondre à la demande croissante de logements. Le Premier ministre a également annoncé vouloir agir sur le foncier privé en renforçant la fiscalité des terrains constructibles. C est donc un discours offensif qui a ouvert les travaux de ce Congrès HLM. Marie-Noëlle Lienemann, présidente de l Union sociale pour l habitat, a montré également sa détermination à répondre aux attentes du Premier Ministre ; le Mouvement HLM, a-t-elle précisé, «est prêt à se mobiliser» et «à signer rapidement avec l État un contrat de progrès». L objectif est clair : faire du logement social du XXIème siècle l un des moteurs de sortie de crise. Le chemin est tracé pour l avenir. Ce qu attend Saint-Ouen Habitat Public de la politique nationale du logement Saint-Ouen Habitat Public se félicite de ce changement de ton dans la politique du logement ; il poursuit sa volonté de développer l offre de logements neufs, notamment par : - son projet de construction de 41 logements à Marcel Paul à l Île Saint-Denis ; - son acquisition de 4 immeubles neufs dans la zone des Docks à Saint-Ouen ; - les études urbaines menées sur les quartiers Vieux Saint-Ouen et Cordon-La Motte afin de définir des projets de rénovation urbaine. Construire de nouveaux logements implique également que les prêts soient moins coûteux et que l État soit plus que jamais présent pour améliorer l équilibre financier des opérations. Saint-Ouen Habitat Public pourra ainsi mieux répondre à une demande toujours croissante et réhabiliter le patrimoine existant. Cette stratégie de développement ne pourra se faire que dans la concertation avec les locataires et les amicales représentant les locataires. En l occurrence, Saint-Ouen Habitat Public poursuit cette politique de discussion et d échanges, en concertation avec les villes de Saint-Ouen et de l Île Saint-Denis. N office infos 5

6 infosoffice tribune Patrimoine de l Office Une assurance habitation, pourquoi faire? A l entrée dans les lieux, votre chargé de relations locataires vous demande une attestation d assurance habitation. Elle est destinée à prouver que vous êtes bien assuré dans votre logement. Mais en quoi est-ce si important? La loi l impose : Saint-Ouen Habitat Public ne peut vous remettre les clés de votre logement si vous ne disposez pas d une assurance habitation. Pas d assurance pas de clés! Prenons le cas d un débordement de machine à laver qui entraîne des dégâts dans l appartement situé au-dessous du vôtre : dans ce cas, ce sont les compagnies d assurances qui feront appel à un expert pour constater les dégâts et prendre en charge les réparations. L assurance habitation, c est la garantie pour vous, de voir les travaux se réaliser et pour votre bailleur, d être certain que l appartement reste en bon état d usage. Bon à savoir : lorsque votre assurance habitation arrive à échéance et que vous la renouvelez, vous devez en informer votre chargé de relations locataires dans votre agence. Là aussi, c est la loi Voilà pourquoi vous êtes parfois relancé par l Office Une difficulté pour payer votre loyer? Ne restez pas seul (e) Des solutions existent. Mais vous devez nous alerter sur votre situation, pour éviter qu elle ne s enlise. N oubliez pas ; les loyers constituent 80% des ressources de l Office. Ce sont eux qui nous permettent de construire de nouveaux logements, de réaliser les travaux dans vos résidences. Contactez l équipe de la gestion locative à Saint-Ouen Habitat Public qui est à votre disposition. Annie Habillon, Didier Frachot et Philippe Germain, Administrateurs CNL à Saint-Ouen Habitat Public Peser pour répondre aux besoins : dès maintenant Après des années de politique de régression sociale, de casse de nos systèmes de protection sociale, de cadeaux aux nantis, de remise en cause du socle républicain, les Français ont voté le 6 mai dernier pour le changement. Ils ont exprimé leur volonté de voir mis en œuvre d autres choix politiques, économiques et sociaux, dans le cadre de la solidarité nationale. La CNL, par ses actions et ses propositions, a œuvré pour que des réponses soient enfin apportées à la crise du logement, pour que se loger ou se maintenir dans son logement ne soit plus le «parcours du combattant». Des premières mesures allant dans le bon sens ont été prises. La CNL s en félicite d autant qu elle a été force de propositions. Mais leurs portées restent encore trop limitées. Aujourd hui, les interrogations et les attentes restent très fortes, dans un contexte de crise économique et sociale où la dégradation de la situation des familles s accélère, résultat des dégâts causés par les politiques précédentes, les plans sociaux volontairement retardés et le mur de l argent et de la finance. Répondre à l urgence sociale Face à cette situation de plus en plus inquiétante, notamment pour les familles les plus modestes, il est urgent que, sans tarder, de véritables réponses sociales soient prises pour redonner du pouvoir d achat aux familles, créer des emplois et dynamiser le secteur économique, endiguer de manière durable et pérenne la crise du logement et la politique de loyer cher. Des mesures concrètes doivent être décidées. Il faut qu elles aient un véritable impact sur le vécu quotidien des ménages, avec l espoir du changement annoncé qui risque d être détourné de son objectif et de s enliser dans des voies sans issue pour l avenir. La CNL reste vigilante et attentive. Elle prend ses responsabilités. Elle considère qu aujourd hui, les choix doivent se faire prioritairement en faveur des secteurs public et social, et non plus vers le privé, les spéculateurs et les nantis. C est un changement de cap qu il faut opérer. La CNL demande que le gouvernement mette en œuvre ses promesses et réponde aux urgences sociales. La CNL propose d agir, sans attendre, pour que les choix sociaux et le changement voulu par les Français, soient enfin une réalité. C est pourquoi, la CNL réclame que soient prises des mesures immédiates : le gel des loyers dans tous les secteurs locatifs, la revalorisation immédiate des aides au logement, l arrêt de toutes les saisies, expulsions, coupures d énergie et d eau, l arrêt de la hausse des tarifs de l énergie. Le changement est possible et nécessaire, dès maintenant, pour répondre aux besoins et à l urgence qu attendent les familles avec des financements conséquents pour la construction sociale. La CNL, actrice du mouvement social, porteuse de propositions constructives et réalistes, vous appelle à prendre toute votre place pour faire avancer le changement Bureau local CNL Saint-Ouen / L Île-St-Denis 10 Place de la République, Appt. 301, SAINT-OUEN Tél: Fax: free.fr - site : 6 office infos N

7 Soucieux du dialogue avec les amicales des locataires, Saint-Ouen Habitat Public a accordé cette tribune à leurs représentants. Les propos tenus ici n engagent donc que la responsabilité de leurs auteurs. La parole est maintenant à eux bonà savoir De petits gestes pour de vraies économies de chauffage Gilbert Thoron administrateur CLCV à Saint-Ouen Habitat Public Énergies : il n y a pas que le gaz naturel et l électricité! La CLCV demande des mesures sur le prix du fioul, du gaz propane et des réseaux de chaleur. Vous quittez votre domicile le matin? N oubliez pas de fermer vos fenêtres! Quand il fait froid, vous pourrez ainsi mieux conserver la chaleur. Si vous le pouvez, baissez le chauffage dans votre logement lorsque vous vous absentez. L impact de l augmentation des prix du pétrole ne se limite pas aux seuls carburants, il est au moins aussi fort pour le fioul et le gaz. Alors que les consommateurs vont devoir remplir leur cuve pour l hiver à venir, rien ne semble ici prévu par les pouvoirs publics. Rappelons que la prime à la cuve qui permettait d aider les ménages les plus modestes à accéder à cette énergie a été supprimée en 2008, au motif que le prix du fioul avait fortement diminué sous l impact de la baisse, à l époque, du prix du pétrole. La situation a depuis bien changé et les motifs qui avaient justifié la disparition de cette prime n existent plus puisque les prix du fioul ont dépassé les niveaux atteints avant 2008, et ont doublé en moyenne annuelle depuis Par ailleurs, le gaz propane et les réseaux de chaleur sont trop souvent oubliés. Or, le montant des abonnements aux réseaux de chaleur dont une partie fonctionne au fioul ou au gaz, peut représenter plus de la moitié de la facture, et souvent les contrats de fourniture sont basés sur des puissances souscrites surévaluées par rapport aux besoins. Concernant le gaz propane dont les prix ont suivi ceux du gaz naturel, il faut rajouter la location de la cuve qui est de l ordre de 400 par an avec bien souvent des conditions de changement de fournisseur dissuasives. 5 millions de ménages sont concernés par le fioul, plus de 4 millions de ménages sont raccordés à un réseau de chaleur. Concernant ces derniers, la loi prévoit d en doubler le nombre, et des centaines de milliers ont fait le choix du gaz propane plus propre que le fioul. Or, ces sources d énergies ne disposent pas, contrairement à l électricité et au gaz naturel, de dispositif d aide ou de tarification sociale en facilitant l accès aux ménages les plus modestes. Il nous semble qu il existe ici une certaine inégalité à réparer. Face à cette situation, la CLCV demande que des mesures soient prises pour les consommateurs de fioul au même titre que pour les consommations de gaz ou d électricité et une réforme des conditions d accès et abonnements à ces différentes sources d énergies. Enfin, en ce qui concerne le chauffage collectif, il faut tenir compte d une réalité souvent complexe. En effet, face au coût du chauffage, un certain nombre de résidents ne font pas fonctionner leurs radiateurs et se sont équipés d appareils individuels au gaz butane ou au pétrole pour s assurer un minimum de chauffage, ce qui n apparait pas dans les statistiques. Bureau CLCV : Bâtiment J4 rez-de-chaussée rue Soubise. Siège Social «CLCV Gestion Audonienne» 4, rue Amilcare Cipriani SAINT-OUEN Permanence : tél. : L espace locataire du nouveau site internet de l office Si vous n avez pas encore visité le nouveau site internet de l Office, dépêchez-vous de vous y connecter. Il regorge de nouveautés et vous fera découvrir les informations pratiques que vous ignoriez sur votre office. Dans l espace locataire notamment, vous trouverez toutes les réponses aux questions que vous vous posez Où déposer les demandes de logements? Quelles sont les formalités en cas de déménagement? Comprendre sa quittance de loyer, etc. À vos agendas pour 2013! Vendredi 31 mai 2013 : vous pouvez d ores et déjà inscrire cette date dans votre calendrier. Ce sera en effet la date de la Fête des voisins, une occasion supplémentaire de faire la fête! Pour mémoire, la dernière édition a rassemblé 7 millions de personnes en France. Un chiffre impressionnant qui traduit bien l importance de la convivialité, surtout dans l habitat collectif. N office infos 7

8 portraitpourtrait Laure Sergent une femme de caractère au service du patrimoine de l Office Depuis juin dernier, Laure Sergent est aux commandes de la direction du patrimoine et du développement. Elle nous livre ses premières impressions Vous connaissez bien le logement social. Expliquez-nous votre parcours Architecte pendant 13 ans en maîtrise d œuvre, j ai eu envie de passer en maîtrise d ouvrage. J ai donc suivi un 3 e cycle en urbanisme. Depuis 2003, je travaille dans le logement social, d abord à l Office départemental de Seine-Saint-Denis puis à Pantin Habitat où j ai animé les deux projets de rénovation urbaine de la ville. Il s agissait aussi de reconstituer une équipe de maîtrise d ouvrage et de relancer des chantiers très lourds de réhabilitation. Et me voici maintenant directrice du patrimoine et du développement à Saint-Ouen Habitat Public depuis juin dernier. Quelles sont vos actions prioritaires pour les mois qui viennent? Ma feuille de route est claire : initier avec la ville de Saint-Ouen, et bientôt Plaine Commune, un projet urbain éligible à l ANRU sur les quartiers La Motte Taupin et Vieux Saint-Ouen. J aurai aussi à faire vivre en interne ma direction, en m appuyant sur les compétences de mes 14 collaborateurs. Cette direction a pour mission de contribuer à améliorer le cadre de vie et mieux maîtriser les charges des locataires par notamment la rénovation thermique des bâtiments, la rénovation des parkings, le suivi et le contrôle des contrats de maintenance. Nous avons également la mission de développer le patrimoine, que ce soit sous la forme de VEFA ou des constructions neuves en maîtrise d ouvrage propre. Quels sont vos principales impressions depuis votre arrivée? Saint-Ouen Habitat Public est pour moi un office en marche. Pourtant, le contexte urbain est de plus en plus difficile. Le projet d entreprise constitue une des réponses. Je constate en tout cas un vrai professionnalisme des cadres de l Office et un souci constant du locataire. C est bien le locataire qui reste au centre des préoccupations de l ensemble du personnel. Cela correspond bien à mes convictions personnelles : le logement social en Seine-Saint-Denis, c est un levier de la solidarité nationale pour faire émerger ce département. Et je suis heureuse d y contribuer. 8 office infos N

N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE. 2015 : une année. bien remplie

N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE. 2015 : une année. bien remplie N 97 DÉC. 2015 LE MAGAZINE DES LOCATAIRES ÉDITION SPÉCIALE 2015 : une année bien remplie Sommaire 2 EN BREF n L enquête OPS bientôt dans les boites aux lettres n Mieux vous accueillir : votre avis nous

Plus en détail

infos n 21 84 familles entrent dans leur nouveau logement rue Louise Michel à Saint-Ouen > portrait de Stéphanie Rippe p.8

infos n 21 84 familles entrent dans leur nouveau logement rue Louise Michel à Saint-Ouen > portrait de Stéphanie Rippe p.8 office Dans ce no... infos > Étude de satisfaction : Les résultats p.4 > Une nouvelle promotion de gardiens diplômés p.6 n 21 Janvier Mars 2013 > portrait de Stéphanie Rippe p.8 84 familles entrent dans

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012 L INFORMATION DE L OFFICE PUBLIC AUX LOCATAIRES LaLettreJ U I L L E T 2 0 1 5 DES LOCATAIRES LA PAROLE À MOBILISATION «NE TOUCHEZ PAS À NOS GARDIENS» GAGNANTE! Entamé fin mai, le mouvement contre le décret

Plus en détail

Les locataires HLM et le développement durable TNS

Les locataires HLM et le développement durable TNS Les locataires HLM et le développement durable 20 juin 2013 TNS Rappel méthodologique Enquête réalisée pour la fédération des ESH Echantillon Echantillon représentatif de 1000 locataires HLM. Méthode des

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

Le plan logement outre-mer

Le plan logement outre-mer HCCP du 2 avril 2015 Le plan logement outre-mer Un Plan logement outre-mer : - qui s inscrit dans le plan national de relance de la construction, - adapté aux spécificités et contraintes des territoires

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER «500 à 600 logements sociaux vont être construits dans notre ville entre 2014 et 2020» L édito de Pierre GEAY, Adjoint au maire chargé du Logement LE LOGEMENT, C EST NOTRE

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT

L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT Je p e u x é v it e r L e x p u ls io n. Conseils Informations pour locataires en impayés DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT JE N AI PAS PAYE UN OU PLUSIEURS MOIS DE LOYER. Sans réaction de ma part,

Plus en détail

«Faciliter votre entrée dans le logement»

«Faciliter votre entrée dans le logement» 1 A C C U E I L L I R «Faciliter votre entrée dans le logement» LE MANS HABITAT vous accompagne dès votre arrivée... Au moment des formalités d emménagement, nos conseillers sont là pour répondre à toutes

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS

GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS GUIDE D UTILISATION POUR LES ANNONCEURS PARTICULIERS Version 1.0-01/09/2015 Guide d utilisation Page 1 sur 13 Sommaire La page de connexion 3 La page d accueil 4 Le menu du haut 5 Le bloc «1 - Ajouter

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Budget 2011 : Maintenir les budgets participatifs et les efforts en matière de rénovation du patrimoine malgré le contexte dificile.

Budget 2011 : Maintenir les budgets participatifs et les efforts en matière de rénovation du patrimoine malgré le contexte dificile. DOSSIER DE PRESSE 27 MAI 2011 Les orientations budgétaires 2011 de Logiparc Le nouveau dispositif des budgets participatifs des locataires Accompagner Loger Gérer Satisfaire Entretenir et réhabiliter Aménager

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

infos office Une rénovation de hall bien menée Étienne Dolet, n 15 Concours de Foot Une nouvelle aire de jeux 25 logements pour jeunes Dans ce n o...

infos office Une rénovation de hall bien menée Étienne Dolet, n 15 Concours de Foot Une nouvelle aire de jeux 25 logements pour jeunes Dans ce n o... Dans ce n o... > Quoi de neuf dans les quartiers? p.2 > Comprendre vos charges p.6 > portrait d Anne-Marie Arjona p.8 office n 15 Juillet infos SEPTEMBRE 2011 Étienne Dolet, Une rénovation de hall bien

Plus en détail

Martine Jardiné. Sigrid MonnieR RÉPONDRE AUX BESOINS D HABITER PARTOUT EN GIRONDE AU CŒUR DE LA MISSION DE GIRONDE HABITAT

Martine Jardiné. Sigrid MonnieR RÉPONDRE AUX BESOINS D HABITER PARTOUT EN GIRONDE AU CŒUR DE LA MISSION DE GIRONDE HABITAT , UNE IDENTITE RÉPONDRE AUX BESOINS D HABITER PARTOUT EN GIRONDE AU CŒUR DE LA MISSION DE GIRONDE HABITAT Martine Jardiné Sigrid MonnieR Présidente de Gironde Habitat Vice-présidente du Conseil départemental

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

infos office S engager ensemble pour la qualité de notre cadre de vie n 18 Campagne respect et propreté, Dans ce n o...

infos office S engager ensemble pour la qualité de notre cadre de vie n 18 Campagne respect et propreté, Dans ce n o... Dans ce n o... > Concours de fleurissement p.6 > Spécial budget p.4 > portrait de Laurence Régnaud p.8 office n 18 Avril infos Juin 2012 Campagne respect et propreté, S engager ensemble pour la qualité

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

infos office n 4 Dans ce n o... > L accession sociale > Portrait de > Le conseil à la propriété p.2 Benoît Lebreton p.8

infos office n 4 Dans ce n o... > L accession sociale > Portrait de > Le conseil à la propriété p.2 Benoît Lebreton p.8 Dans ce n o... > L accession sociale à la propriété p.2 > Portrait de Benoît Lebreton p.8 > Le conseil d administration approuve les comptes p.6 office n 4 OCTOBRE DÉCEMBRE 2008 infos Salvador Allende

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

VILOGIA VILOGIA ATOUT LOGEMENT DES MÉTROPOLES EN QUELQUES CHIFFRES 1 000 AMÉNAGEUR. dans ma ville BAILLEUR SOCIAL CONSTRUCTEUR

VILOGIA VILOGIA ATOUT LOGEMENT DES MÉTROPOLES EN QUELQUES CHIFFRES 1 000 AMÉNAGEUR. dans ma ville BAILLEUR SOCIAL CONSTRUCTEUR Résidence AMÉNAGEUR EN QUELQUES CHIFFRES SPÉCIALISÉE ATOUT LOGEMENT DES MÉTROPOLES SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ collaborateurs plus de 509 M réhabilitations par an investis dans les logements partout en France

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR!

CE QU IL FAUT SAVOIR! VOICI VOUS ÊTES DEMANDEUR DE LOGEMENT? TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! SERVICE LOGEMENT Hôtel de Ville 5 avenue du Président Wilson 78520 LIMAY Tél. : 01 34 97 27 01 Ouvert du lundi au vendredi : 8h30-12h /

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Clôture de l'assemblée générale d Action Logement

DISCOURS de Sylvia PINEL. Clôture de l'assemblée générale d Action Logement Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le mercredi 3 juin 2015 DISCOURS de Sylvia PINEL Clôture de l'assemblée générale d Action

Plus en détail

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment Enjeux énergétiques de l habitat - Le secteur du bâtiment est responsable de 45% des

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Préambule L article 193 de la loi 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

Le guide «Génération Voisins»

Le guide «Génération Voisins» ET SI ON S AIDAIT ENTRE GÉNÉRATIONS? Le guide «Génération Voisins» Édito Pourquoi agir? Vieillissement, perte d autonomie, isolement et rupture du lien social. Ces mots ne laissent personne indifférent.

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Le guide de l'achat éthique et responsable Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Édito Depuis de nombreuses années, Est Métropole Habitat prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère Sommaire 1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère 1. Contexte et enjeux du PPE 1.1 Une loi et des orientations départementales 1.2 Les enjeux du PPE 2. La démarche

Plus en détail

Agenda Hlm 2015-2018

Agenda Hlm 2015-2018 Agenda Hlm 2015-2018 25 septembre 2014 Entre l État, Et L Union sociale pour l habitat (USH) représentée par : Jean-Louis DUMONT, Président Les fédérations représentées par : Christian BAFFY, Président

Plus en détail

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux Julie CHEVRIER DREAL Limousin 1 Présentation L Anah est une agence d État créée en 1971, placée sous la double tutelle des ministres des finances

Plus en détail

TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement

TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement dossier de presse Janvier 2014 TBH Location... Une nouvelle adresse à Saint-Brieuc pour trouver son logement Terre & Baie Habitat,

Plus en détail

MES-IMMOBILIERS.COM Gérer votre copropriété en toute liberté!

MES-IMMOBILIERS.COM Gérer votre copropriété en toute liberté! MES-IMMOBILIERS.COM Gérer votre copropriété en toute liberté! Version «copropriétaires gérants» Vous avez choisi de gérer vos biens immobiliers avec MES-IMMOBILIERS.COM et nous vous remercions de votre

Plus en détail

Comprendre... Les Effacements

Comprendre... Les Effacements Comprendre... Les Effacements Un effacement est une diminution temporaire de Qu est-ce la consommation d électricité par rapport à une consommation initialement prévue. Cette diminution que c est? est

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois. Qu est-ce qu un SLIME? Le programme SLIME (Service Local d Intervention pour la Maîtrise de l Energie) est un programme national d information et d action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique,

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

Gestion urbaine de proximité

Gestion urbaine de proximité Gestion urbaine de proximité Évolution des enjeux et des pratiques d acteurs Note de cadrage Mai 2012 Ce document est le fruit d une réflexion menée par un groupe de travail partenarial, sous la conduite

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions 9Engagements pour vous reloger dans les meilleures conditions Le projet de renouvellement urbain pour 2011-2015 va modifier profondément le site Petit Pré-Sablières Pour le Quartier Petit Pré-Sablières,

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 C est un projet de réhabilitation à l échelle du quartier Pierre Loti, avec Construction, réhabilitation, démolition, renforcement des liaisons entre quartiers,

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Rencontres Océaniennes 2015 «Mobiliser les savoirs pour la gouvernance face aux défis du changement climatique

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Vilogia fait l acquisition de 632 logements. à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95)

COMMUNIQUE DE PRESSE. Vilogia fait l acquisition de 632 logements. à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95) COMMUNIQUE DE PRESSE Vilogia fait l acquisition de 632 logements à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95) Contact presse : Nicolas Peeters 01.72.75.49.75 nicolas.peeters@vilogia.fr www.vilogia.fr

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité L HUMAIN EN CAPITALE Emploi Politiques CIV économie Grand Paris rénovation En direct du dispositifs COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DES VILLES DU 18 FÉVRIER 2011 habitants Égalité Politiques Transports Acteurs

Plus en détail

MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL

MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL MÉMO PRATIQUE JE CHERCHE UN LOGEMENT SOCIAL Vous trouverez dans ce MÉMO PRATIQUE Dialoge des informations et des conseils qui vous aideront dans votre recherche de logement. Étape 1 Bien cibler votre recherche

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées

Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées Les Logements bleus Des logements adaptés au vieillissement La plupart des personnes âgées souhaitent vieillir

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

Point Info EDITO. N 4 - Juin 2007

Point Info EDITO. N 4 - Juin 2007 Opération de Rénovation Urbaine - La Galathée - Trois Communes i EDITO Votre participation très active à la concertation mise en place autour de l exposition dédiée à la Zone d Aménagement Concertée Galathée-Trois

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement La mutualisation du stationnement Eric GANTELET, Président SARECO SARECO est un bureau d études spécialisé sur les questions de stationnement qui conseille les collectivités territoriales depuis la définition

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ

LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ QUI PAYE QUOI? Salaire du gardien ou de la femme de ménage, paiement de l électricité des parties communes ou assurance de l immeuble : la copropriété a besoin d argent pour

Plus en détail

LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1

LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1 LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1 Publications de la CNL Contrôler les charges Les charges locatives (2009 2013) Les réparations locatives (2010 2012) Faire construire sa maison individuelle (2012)

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE

FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE CABINET DE FREDERIK BERNARD MAIRE DE POISSY Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE Fête du personnel - 31 mai 2013 Hôtel de ville 1 Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Séminaire des cadres de l administration centrale Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Allocution de Manuel VALLS, ministre de l Intérieur Monsieur le Secrétaire Général, Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Les 1ères bornes de recharge électrique pour l habitat collectif locatif

Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Les 1ères bornes de recharge électrique pour l habitat collectif locatif Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Mon Logis, entreprise sociale pour l habitat, s est engagée dans une démarche éco-responsable, au travers d actions concrètes et de projets pilotes

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

L énergie de créer. EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation.

L énergie de créer. EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation. L énergie de créer EDF Entreprises vous accompagne pour vous aider à mieux choisir vos énergies et mieux maîtriser votre consommation. Votre projet grandit avec notre énergie EDF Entreprises vous accompagne

Plus en détail

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat Dossier de Presse Résidence Amiral de la Bretonnière Les logements font peau neuve 1 rue de la Violette BP 61017 22101 QUEVERT tèl. 02 96 87 15 15 fax 02 96 87 15 20 dinan.ophlm@dinan-habitat.fr www.dinan-habitat.fr

Plus en détail

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv)

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Signataires du manifeste du collectif Roosevelt, rassemblant plus de 110 000

Plus en détail

Institut Universitaire Professionnalisé Génie Mathématiques et Informatique

Institut Universitaire Professionnalisé Génie Mathématiques et Informatique Institut Universitaire Professionnalisé Génie Mathématiques et Informatique Muriel Boutet Anthony Canto Emmanuel Roux Année 2003-2004 Avant Propos Sommaire Vous trouverez dans ce manuel des explications

Plus en détail

I PROPRETE DES PARTIES COMMUNES. Propreté du hall Hors ZUS ZUS très satisfaisant satisfaisant insatisfaisant très insatisfaisant

I PROPRETE DES PARTIES COMMUNES. Propreté du hall Hors ZUS ZUS très satisfaisant satisfaisant insatisfaisant très insatisfaisant L Etat et l Union HLM imposent une enquête de satisfaction auprès des locataires tous les trois ans, Brennus Habitat a souhaité sonder ses clients annuellement. Brennus Habitat publiera les résultats et

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE Introduction En 2013, le gouvernement bruxellois se montrait fier de son plan ambitieux (selon lui) de construction de logements sociaux à Bruxelles

Plus en détail