Dossier pédagogique Mario Ramos

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier pédagogique Mario Ramos"

Transcription

1 D édq M R M-Fç J-J Cè édq è d IEN dé é-éé, Pév c DSDEN92

2 C dé d dc édq d H-d-S M-Fç J-J Mc à M R à L éc d à b d x d b d M R d c dc. Nvb 2012

3 S Tb d è Péb... 4 Bbh d M R d chq... 5 Bbh édq... 7 Qq cé... 9 L v L dév édq é P Lc d œv d R PS/MS/GS é é Pc édq A,! é é Pc édq L d à v Ax 1 : P dffé é d ê bj Ax 2 : Sché d dév édq é... 31

4 Péb C d édq v à c à x d œv d cyc 1. N vd v 6 : L c d œv d (3-4 b) b d à j ; d dz-v é. L h ch j cé. C x x : dx à éc. C éd d c q é déb d d c q f d ê c d œv d écv : xc, d é à d é d dv cd à c xcc yéq d c, jx d zz jx héq. L é é è, c c édq é. C q cf d é véé x d jfc v x / d v cé. L é f v f cx q c v b «cx» é à é défv. L d d d éch f vq q v. L éfx f é d f vé. Pé, é, dé, éc (c é d, d hé), dv d cc d éch ù d d c é, c c f. L dc d vc f d cé à v d xc d d éèv d é é d v d d c q. Ex : f cé v d éc é, éé d / f(). L d c à vb éc é, dv / f(). L cyc 2 3 xc d c déch (cf. é 2 à 12). Tf, cc è cd é, éèv d CP CE1 v fbq d v héâ h dc h vc. L c é d é éè c c é c vc, d-. C d édq d x cyc 2 3. L bbhéc à v dd d c é d œv d d v c, éc. D ê, d c bq d b d d c é f dh d éc d c d c. L c c vé. P é b 4

5 1. Bbh d M R d chq N T Tx/I éd/cc Aé 1 C éc x d Lé Tï, d d M R Mc Bb Zé x d Ch Pyz, d d M R Mc Bb Djbb x d Rc, d d M R L éc d, c. «P» O x d Rc, d d M R L éc d, c. «P» Nvb x d Rc, d d M R L éc d, c. «P» L d vy x d Adé Nèv, d d M R L éc d, c. «P» L d à v x d d M R L éc d, c. «P» A,! x d d M R L éc d, c. «P» M / x d d M R L éc d, c. «P» Qd j é x d d M R L éc d, c. «P» L ccé x d d M R L éc d, c. «P» L d q chch x d d M R L éc d, c. «P» M! x d d M R L éc d, c. «P» Ré J x d d M R L éc d, c. «P» N, x d d M R L éc d, c. «P» V x d d M R L éc d, c. «P» U cd fbx x d d M R L éc d, c. «P» C f x d d M R L éc d, c. «P» J x d d M R L éc d, c. «P» L c G x d d M R L éc d, c. «P» M œ! x d d M R L éc d, c. «P» T h x d d M R L éc d, c. «P» U d d cch x d d M R L éc d, c. «P» L,, y -? x d d M R L éc d, c. «P» C b x d d M R L éc d, c. «P» éy A x d d M R L éc d, c. «P» 2007 b b h M 5

6 27 L, f c x d d M R L éc d, c. «P» L q v ê x d d M R L éc d, c. «P» Aè v x d d M R L éc d, c. «P» L cd d x d d M R L éc d, c. «P» Aê d f! x d d M R L éc d, c. «P» L d x d d M R L éc d, c. «P» L x d d M R L éc d, c. «P» M b x d d M R L éc d, c. «P» L éc f x d d M R L éc d, c. «P» 2012 b b h M 6

7 2. Bbh édq M. Bd, A f d éc à éc, Hch édc, c. «Pf», 2006 C. Tv, L é à éc : q c cd c écfq? D GS CM, H, c. «H éd», 2003 C. Tv, P. Sèv Ccf, V éc é c c d à éc d GS CM2, H, c. «H éd», 2005 M. Bd, Pè î d éc : CP, CE1 c écé, Hch édc, c. «Pf», 2006 R. Lé, D,, éc j j : d 100 qd cyc 2 3, Hch édc, c. «Péd q», 2008 J. G, L céh c, D Bœck, c. «Pq édq», 2008 b b h P é d q 7

8 J. Jb Ccf, F d f dc d x, Hch édc, c. «Péd q», 2007 J.-C. Chb D. Bch, P éc, d c, Pf, c. «L édc», 2002 Ccf, d. H. Zhb, L é dè hb, Gd J, 2002 J. Jb, C. Sk L. Hbx, F d f c dc d è, Hch édc, c. «Péd q à éc», 2007 J. T, C v q f d f, Dd J, c. «P d h», 2008 G. Dy, S. Dy E. D M, Pc c 4 à 6, Accè, 2006 b b h P é d q M. C, B. Ac, S. Bzc, D. D Ccf, L vcb à éc, Rz, c. «Gd», 2008 S. Gd, E d é Gd édq GS + CD, Rz, c. «à éc d b»,

9 S. Gd A. P, E d é GS I, Rz, c. «à éc d b», 2008 E. B D. Bh, L cd à éc. 48 cvé cyc 2 3, Rz, c. «Péd q», 2001 G. Rd, G d. Idc à d v d h, R d Md, c. «C-é», 2010 J.-C. Fzz, A.-M. G F. Pf, P fbq d, Md, 2003 h 3. Qq cé

10 4. L v C d d d q dévé d v. L édq cè x cc d éch à f d ê c d c dffé q à écfq d vcb. H-Sé 3 d 19 j 2008 P d éc : P c, My c, Gd c. S L v d d éc. L f x f cd. I d à ê f x q d, à cd à y éd. D éch vc vc cd, d b d cvé, d, d d éc d écfq, cq qd d vx d écé, v yx d fç ( d d d h). L q d cé à b d cvé cb à ch vcb d à d vé ch d (q, c, xq, ). ( / ) Décv éc L éc d v f x fdx. L cvé d x à, c éqc ccé à cq d vcb, b d éc d x q c, dc d éc cé é éèv à bd d c d éc. P cvé cé (v d, cq d c hbéq d d éc), éc fv d yéq d c d éc q cc c é. ( / ) Décv éc L f f à vc fç éc à v x qd. Af q çv écfcé d éc, c x ch qé d (cc yxq, vcb éc, vé yé à b c) è qb d é xq (c, éd, fb, è, éc d é f). A, d éc, f d c d œv d é d é. I dv b à d è d d hb ; cé é q d q d vx d d h q à c d d. Aè c, f f c q c, c q bc. I cé à é d h d c x d x. v 10

11 L c ééx d d c é é c q d é(x) T y dcv édq d, c é. L c é v c c d é c écéd ccéd à c é d hè à c d chéy / d d éc à v c, yh. C d cé d c é d œv d R vc éc é d 3 4 b éd è bé d éc d d R. N v véé v é d chq. L, d c éc x f d dc é q b éé éc v è. N à d éd d dffcé à œv d R. L féc b, é d c é d œv d d é c. v 11

12 5. L dév édq é é 1 L J h vc d é x f cx d h d à d, à df d cé à d d, d bj, d x é é, yh d éc héâé. L d h, d décv d œv dz-v é à h fx. U c écéd chq j, v d. C dé édq éé dffé d dé v 1986 M Bd, î d cféc cc d, H Ewd, dcc d éc d c î f. Chq h d R dc jé vc c fbqé vc hc d décé d 4 5 f v d é éqc d éc à d é. E f, j d éc v dé ê x d d d. L é d c d ê -ê héâé jé c d cc d. L é d bbhèq d c q éé, êé à c, é à d d f, à cc. L f éé f é à j j b h vc. é 2 L é Rc b v d à d éc d d b d à ch d éc, vc cd é d c é. C dé édq é éé dffé M Bd H Ewd dè f d é 80. C é v d c d b éé f d v A f d éc à éc, d M Bd. U dx éc v éc f x éc d j vc. é 3 L c c d b L é d v ê jé,, d c d h cé hz d d c. Ic c, c (3 4) éc. N q d c v écéd c dz-v é é. à c d, dx éé ccé à décv à c d b (d x / b, dc éé v è c v é, j à ê h). U b décv : é v dévé à d d jé. D é v é d q é 12

13 é 4 L c d () L dé d v éc d d jé à d vdéjc b d f c x éch. L dé d c d d c à déf d j d éc à d vdéjc. P c f, à ch c q d bè d é. P x, dè d A,! bè c vy f é v î. L d b L d à v v ê d dx d df d cd d v d. é 5 L c. Dffé d v vc c é vcb L c d 5 à 6 f v f c d / d x d vcb. U écfq évé vcb, éé c. L ê c d b bé x f d é d b d d dé d h. O ê cv vc éèv fv é d. L dév d vcb c à chch b à ch é d (d hh) d ch d d bj é d c. L fé d ê cé d d b. L ê é d c é q é é b à cf, c. L f f c é. T f c à c v yéq : éé fc d b bvé. A f d é, f cé à c écfq éd x b éé. é 6 L ê d v x f I dffc d ê b à 30 éèv. L ê vé éèv y b d h, cx q y cè ché, cx q d b d éch. é 7 L c d éc d c d dffé L à cc, d, d-, d œ fè cé v dx b d c é. L c vé à d v v, à dév q éc d h. é 8 L é d v à d c dx L é d v vê f, d é d v-bj (N v v ê v A,! q v c) à c éé d h v ê, éc d h à d é vc. L déc dx à vé. D é v é d q é 13

14 é 9 L c é -â L c v à d c d éèv d cyc 2 3 à d éch à d b d c d x. M, dx éèv d c v ê vé à f d chx d v. C c v à éch j d éféc, d é cc v, d é d, d éc x. é 10 L éé d év D éé dc q d éèv. «I y dx» y d q d dc d v vc f f ccé. L c d à. T q éc, d dc à v / d. L v b, é d ch d éc évé éc d. L b v fc d f d cv d dfféc édq, 3 à 5 PS, 8 à 10 GS. L é d bj é év vcb vé. Rc dvd h à d à év f f q cé dx à f c vc h f d è f d é. é 11 Mé d : c/ch d é, bécéd, ffch. Affch : è d cv d b d ê d b cé cé d ffch à d d. C ch d é : v ê dvd ccf. I î fdx d cé d c ch d é d f. C b : è d cv d b, d cx x, qq d cé d éc, d d f d c. L dé q f xé d é. L c ch b d d cé d é. U dx x d x (é d d d ) cœ d c. C c x() / d éé d c d ch d é. I, bécéd : bécéd céé à d b v ê dffé d c d é éé c/ch d é. D é v é d q é 14

15 é 12 V éc I b d v d d éc à d b. U é : bj ê q d b bj d v, b. Ex : Mchd (cf. A,!) f. P f b. N vy à A f d éc à éc d M Bd G d d G Rd. L éc d h c dcé à d cc q q f d q-cq f q cc h q é. à chq d éc, éèv c, q v éc q cé q dcé f d é c. L d éc é x f ê, c -à-d cx q bv c jx ( d é, jx d cc,, c.) d héâ éc. L x é éè êé x f x c. D é v é d q é 15

16 6. P Lc d œv d R PS/MS/GS L é v ê cé d b. P c c é cé œv d, q à cé éd è. Chq b é v d dx. P y c, v éd d é ch, c é I II ê écé / dfé. Aè v b d R, î éc d éc q c d c dffc b déb d é PS MS c éféc c xc à é d j. R bé qq v à. N c é b. S L cd d î dffc à décv c féc é fé. à év cyc 2 3. Pc é I / PS MS Lv à Pc é II / F d MS GS A chx Lv à 16

17 7. é é Pc édq A,! PS/MS (Ex : A,! ; L d à v) é 1 Q? 3 P : 6 é 2 Q é? P : d d 19 d è P : 24 I d 3, 9, 11, 13, 17, 21, 23, 24 (L d v d x chx fc d cx d c). I à! P 3 P 9 P 11 P 13 P 17 P 21 P 23 P

18 é 3 Q féqc d c c? Aè éd d éc à d, c d b é f j d, j à h é. L v à ê d é f d v. Dè f d c é, v b ê décv, é v é à d d v d c. é 4 Q() () à : d? C v ê é, vc qq déché d v-éc, à d cé jé d d c. O c y d vc c è d d c vdéjc. Qq d c v cè vcc d c cc h c d dx. I é à dc : 7, 9, 17, 19. C d 17 é c à é dx,, h. Ex d dx à c éc h d c P 7 P 9 P 19 P 17! I c cè d j f d éc c d 17 à côé d d 7 9 éc c. P : z q dq dc d. S,. Dc d d d c d d «f» P 23 P

19 Dx à dc cè : L db d dffé c c db-. E vq d déb c v é é. L q d éc d f q d é : q - dv? P, v d d è : c c vc. L f d cv dv ê d éc d ç-. I dé d à P P 24 L b d «A v» à c d f î. B q à éc d? C x d Ex d 23 Ex d 24 P 24! L é vc f d v à é x f cd décf vc h. R yé éé d d 3. 19

20 é 5 Q() c()? P. A x : R d é d b h R h d b ê à q, c, q fé f cv vc x R d é d vc jc d v v yéq Nv c vc v d xc d vcb 1, d v d, d x, d déb d f -- 6 : b ; cœ : c déû (f d = û, û, ûx, (), ) ; b à d b à b (f d bj = b à hb, b à chvx ; f d x : chvx b, b f d bj : x bé) : î (f d = î, î, ; c : déêch, f v, hâ, fc, cv) : f éc A, ché : d b ( d : ck,, v ; évq Bé cv) : f éc : f yx f dd jq à d. B, cœ! A x x d : P 7 : L ch d d Dé à! 1 Cv cf d hyhè vd vc v à d x d b. év, vc d dx f d q é é. 20

21 P 11 : L b + x d vc b à d b ; chd (v é Ax 1) Dé à P 15 : L bbhèq Dé à! Rc é éé vc T d,? d M Wdd Bb Fh Mx Mx d Mc Sdk. P c é, vc qq b à ch d. C ê é d d é d x f «d vc» d c f f. C c éé fc éch q «d» vd d c. Ab à cf 21

22 é 6 Q ê d v x f? A,! êé dè è cd c à f q à d. L ê ffcé é x f dffcé d d céh d h ( q d éê bvé d c). L b «éhéq» d é écé f é bj d ê à v T d,? Mx Mx. é 7 Q c d éc d c d dffé? L v, éèv d cyc 2 3 fè œ cé vé éè f d jé à v b. D éch é, chx é c / éféé d vé. Pf, q c b, ê x ê, d, q dc x. C c d Mx Mx, vé à x d v. é 8 Q é d v à d dx? Dffé é b (cf. 5. L dév édq é), v, é év d cc d v à éé é, d d éc vc é j vc v d ê f d é c. é 9 Q c é -â? C é x dx c. C ê à éc, cc d v v éc éé è v v cè. Q v féq : Q d? Q dv à f d h? Mv d é. Q dv? Mv d é. Q dv? Mv d é. Q -c q Mx Mx A,!? Mv d é. Q -c q b? Mv d é. Q -c q T d,? A,!? Mv d é. Q -c q T d,? A,!? Mv d é.! 22

23 é 10 Q éé d év? Dffé év éé éé d h d déb d d (cf. 5. L dév édq é). E déb d é, d é d f q j d d d h é. L, é, v, c d é, céé êé é. L év f d à d d b é vc b d dé. I ê ddé x f b d q h f d é c-c éè. L c x d c dc. L f q v j cc é d «à» «é d c é». E c, f y c : é d b. U f v vc vcb éd è d cé é d c é fc d d, v, cé yéq d d c d d cé d q d d vcb. é 11 Q é d c/ch d é? L d, d, d ç/ d c d c/ch d é. P v d x cx, év d bj ( x ). I b d éfé d éqc. L x (2 x) à d c c v. I éé fc : éc f d h vc, éq f v d é. C c x q ch. E GS, chx f bj d dc. L c vé, f d c f d é à d ô q cc b dfféc / bc A,! b d é. P év c d é d, /bécéd é d ch, f é ccdé (cb, b,, fc, c, c.). P f b. I q d ch d dc c fv cé : 1 Lx 4 I c 2 P 5 Lv d é 3 Obj 6 C d c! é 12 Q d éc à d c x d R? P d vq éc. L ê c d céé d d v ch d c d A,! : + bcyc + châ P + â 23

24 8. é é Pc édq L d à v MS/GS : L d à v é 1 Q? 4 à év : 5, 10, 25, 31 L j f j h Pê b x f à c d à P 5 P 10 P 25 P v é 2 Q é? A 7 13, d q d ch d f c d à c d d é d b. P d éc d à P P P P 5 P 7 P 13 24

25 é 3 Q féqc d c c? P c c c b écéd, f év à q d c é d x vc é d è chq. é 4 Q() () à? Icb, c b d R q d d v. T b à f v, ch d, d d v d f, d c d Ré, d d, d d v d Ré, c -à-d d d v v d c. C xé d d v fv cq c d v d d c d jx d cé c d dx v d d. C db céé c d ê cv j é dx f cdc à, dc, déc, é vc f. Ex d à db- Ed/Ev? d à v P 6-7 P P P é 5 Q c? A x : Nv c vc v d xc d vcb ( d éch d chch vc f), d v d, d x, d déb d f. R d é d b h. C A,!, h d b ê à q, c, q fé f cv vc x. R d é vc jc d v v yéq. Nv c vc v d xc d vcb, d v d, d x, d déb d f : L d c. Rd é d P éd L b c : I fch écc,... S ê vc f vb «fch» dc d vb cc dé 25

26 d fcé Ré q décdé c : fç d j, Ic, vb «fc» f b c d, f d c dé c «fch» d fcé à Ré d dé bc dffcé c. L d d ch fc x : f éc d c. P è f, dffcé cé qé d qéd dé. à ch d ch d Ic : L vé d Ré q f d b d v v «c», c -à-d à d. L vé d c d c. I cv d d éc c d c bébé yb q é c Ac. F éc L d bc C h b écé d d v d Ré :, d b bc d d v d vv : f éc d d v d è à d décv d Ré : f éc L c dé dv. Dé : dc vc déc à «âch» q c bd : I y d y c c éc ch d. Cc dffc écb d éèv d. Tf, cv d v «ç f d, Sh». U à év éc é d c éc. Ré, v décv è d v c à dé, - décv é v? A x x d : P Ex d dé à d à v 26

27 é 6 Q ê d v x f? C A,!, v d c êé é x f q féq bbhèq édhèq vc f, x f è ché à c h x f q q b d d d v b. é 7 Q c d éc d c d dffé? L d à v ê êé ê q A,! L é é à c dx bc d ê. à c cc, c d é ê êé v à j c. Lq b fcè d cqé dx x f d ch d ê b, ê v d fcé. é 8 Q é d v à d dx? L df d ê d v à c. D c d / d éé ch dv cc véé vc d c é d vc f. à c cc, d hh é c c : c-c v ê cé d c d é. L ê d v éé c : f dx dx déc ê b à c. U c éé v éc é v. D c b, xq q v d d v d Ré vy d à v d cè dffc éc é c. d à v é 9 Q c é -â? P L d à v c A,!, b d céd à c d b dx dx c éféb d à y. L d à v ché d Où v-, P S? 1 q dé à v d d y dffé à chch d dé. M L d à v q d dfféc d v d d, c, ch vc Fédéc 2 J d L 3. U éc c ff c dc q d ê d v x év éc c d v dc c x à cé à d dx hè dffé c A,! ù d hè d f d cch. 1 Tx d Rb K, d Jé A, L éc d, c. «L ch», Tx d L L, L éc d 3 Tx d T U, L éc d, c. «Ab» 27

28 Ab à cf d à A b b chx dv év à dx x «éhéq» à cf, c d f. A chx b v éc B, M ê à v, éd d Rch, 2004 Géd d Cz,. Lc Db, Mé Mé ê à v, Gd j, c. «F cd», 2007 Ch P, Qd j ê à v, L éc d, c. «P», 2008 é 10 Q éé d év? C A,!, éc d qq à. L éèv ch b b d à d d d chq d éc éé. L q f d é c, chq éèv é dvd. Ic, b d céq dcf. 28

29 P 5 P 6-7 I à éc, d év é d éc P 13 é 11 Q é d c/ch d é? P P P30-31 P L dé d é c d é b d R. L cx :, Ré, f, fk, c L x cx : b, d jx, b, d c, dé L c, q c d éqc é L q d qq éèv d cf d b. L éèv âé v é éc d c d é. L dé d v é f chq éèv x d é c. d à v é 12 Q d éc à d c x d R? U d é éc : «I é f éc ù é à v» S d v d (v d ch 6, é 5, L c ). 29

30 Ax 1 : P dffé é d ê bj Ex d à ch é «chd». D bj v ê écé. Ex : b, fc... Tj v ê c, d fc é / hh d é fc é cc d éc éé é vc f ê é. x I. 11 Dc b à d dé d cf d hyhè. Ré b b? 1 Phh d chd à 30

31 Ax 2 : Sché d dév édq é É cb x É 1 L É 2 L é É 3 L c d b 2 É fcv, b d b É 4 L c d É 5 Lc É cb () É 6 Pê d v É 7 Lc c d dffé É 8 Pé d v à d c É 9 Rc é -â É 10 Éé d év É 11 Tc É 12 V éc 31

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Activités numériques [13 Points]

Activités numériques [13 Points] N du candidat L emploi de la calculatrice est autorisé. Le soin, la qualité de la présentation entrent pour 2 points dans l appréciation des copies. Les résultats seront soulignés. La correction est disponible

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.»

«La raison d être d une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires.» d x, P d l l d V g d l v m dé l c (c F. Il - d d fm l pblc d A T f GRE p d q d vc d é m L é l l) c C é l, p l q b c m p l Ed c h p v d m l f d c q d g m é, l c f dv S pl l d c d d l g g m, v c œ ch d f

Plus en détail

.,,),-,,,/ 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 8, -, /, / :, 2-2! ), 5 / / 0 -,,,2,, - /

.,,),-,,,/ 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 8, -, /, / :, 2-2! ), 5 / / 0 -,,,2,, - / !"#$%!&&' ( )*+!*,,(+-,.-( *,,(+-(++ 0*,,(+- 1*,,(+2-- '*, *- -)4 -!4-4 -04!"#$%%&'('##) * -14+, -'4- -4,, -"4,, -54, (.,,),-,,, 0 1','2&, &##### '#4 52 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 2 8, -, 92522-,2 9-,

Plus en détail

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014)

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Les ordinateurs ne traitent que des données numériques. En fait, les codages électriques qu'ils conservent en mémoire centrale ne représentent

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables

Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Notes du cours MTH1101 Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Guy Desaulniers Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2014 Table des matières

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

= constante et cette constante est a.

= constante et cette constante est a. Le problème Lorsqu on sait que f(x 1 ) = y 1 et que f(x 2 ) = y 2, comment trouver l expression de f(x 1 )? On sait qu une fonction affine a une expression de la forme f(x) = ax + b, le problème est donc

Plus en détail

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

OUTILS EN INFORMATIQUE

OUTILS EN INFORMATIQUE OUTILS EN INFORMATIQUE Brice Mayag brice.mayag@dauphine.fr LAMSADE, Université Paris-Dauphine R.O. Excel brice.mayag@dauphine.fr (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 1 / 35 Plan Présentation générale

Plus en détail

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 ANNEXE AU CAHIER DES CHARGES DE LA CONCESSION OCTROYEE AU YACHT CLUB INTERNATIONAL DE SAINT LAURENT DU VAR POUR L ETABLISSEMENT ET L

Plus en détail

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions HQ = He 1 He 2 He 3 He 4 HQ e 5 comme anneaux (avec centre Re 1 Re 2 Re 3 Re 4

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

SYSTÈMES DE CONFÉRENCE. Système de conférence analogique CDS 4000 04. Système de conférence numérique DCS 6000 06

SYSTÈMES DE CONFÉRENCE. Système de conférence analogique CDS 4000 04. Système de conférence numérique DCS 6000 06 Système de conférence analogique CDS 4000 04 Système de conférence numérique DCS 6000 06 DIS, Danish Interpretation Systems, fait partie des fabricants les plus réputés de systèmes de conférences. DIS

Plus en détail

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé Chapitre 15 Applications informatiques Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé deux applications informatiques téléchargeables gratuitement sur le site www.digilex.ch. La première

Plus en détail

Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique

Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique Architecture des ordinateurs Introduction à l informatique 17 septembre 2004 1 2 3 4 5 6 Les interrupteurs... 0V 5V Ce sont des composants électroniques qui laissent pser un courant principal lorsque la

Plus en détail

DÉCLARATION DES REVENUS 2014

DÉCLARATION DES REVENUS 2014 2042 N 10330 * 19 14 DÉCLARATION DES REVENUS 2014 direction générale des finances publiques Vous déposez une déclaration pour la première fois Cochez > Vous avez déjà déposé une déclaration. Indiquez :

Plus en détail

3. Caractéristiques et fonctions d une v.a.

3. Caractéristiques et fonctions d une v.a. 3. Caractéristiques et fonctions d une v.a. MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2015 (v2) MTH2302D: fonctions d une v.a. 1/32 Plan 1. Caractéristiques d une distribution 2. Fonctions

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Endroit Texte existant Proposition Observations Index des 30 occurrences

Endroit Texte existant Proposition Observations Index des 30 occurrences Annex 05, page 1 Proposition FR pour éliminer le mot "divers(e, es)" de la version française de la CIB Mai 2003 dans la colonne "Observations" indique que nous sommes d'accord avec la solution proposée

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

ETUDE : LE SYSTEME DE COLLECTE, D EXPLOITATION ET DE RESTITUTION AUX BANQUES DES ETATS REGLEMENTAIRES (CERBER)

ETUDE : LE SYSTEME DE COLLECTE, D EXPLOITATION ET DE RESTITUTION AUX BANQUES DES ETATS REGLEMENTAIRES (CERBER) ETUDE : LE SYSTEME DE COLLECTE, D EXPLOITATION ET DE RESTITUTION AUX BANQUES DES ETATS REGLEMENTAIRES (CERBER) Rapport d activité 1999/2000 67 Dès sa création, la Commission Bancaire de l Afrique Centrale

Plus en détail

Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire

Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire Pierre TRUDEL et France ABRAN Équipe de recherche Cynthia Gaudette François Joli-Coeur Annie Lagueux Geneviève Normand Jean-François

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Technique Jusqu à - 4kW / 315 Nm Réducteur roue et vis sans fin CBS-2.00FR1211 PRODUITS DE A GAMME S appliquant à de nombreux domaines comme l alimentaire,

Plus en détail

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques.

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. 14-3- 214 J.F.C. p. 1 I Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. Exercice 1 Densité de probabilité. F { ln x si x ], 1] UN OVNI... On pose x R,

Plus en détail

Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables

Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Fausto Errico Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2012 Table des matières

Plus en détail

La couche physique de l ADSL (voie descendante)

La couche physique de l ADSL (voie descendante) La couche physique de l ADSL (voie descendante) Philippe Ciblat École Nationale Supérieure des Télécommunications, Paris, France Problématique qq kilomètres CENTRAL câble de 0,4mm Objectifs initiaux :

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées.

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées. CHAPITRE 10 Jacobien, changement de coordonnées ans ce chapitre, nous allons premièrement rappeler la définition du déterminant d une matrice Nous nous limiterons au cas des matrices d ordre 2 2et3 3,

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

ÉCONOMIE. Financement des PME : les banques en première ligne 5 PAGES D OFFRES D EMPLOI. Supplément Étudiant

ÉCONOMIE. Financement des PME : les banques en première ligne 5 PAGES D OFFRES D EMPLOI. Supplément Étudiant Supplément Étudiant LES ATOUTS DE L ALTERNANCE L alternance poursuit son développement au sein de toutes les filières. Comment s organise aujourd hui laviedesétudiants? Quelssontleurs atouts sur le marché

Plus en détail

CORRECTION EXERCICES ALGORITHME 1

CORRECTION EXERCICES ALGORITHME 1 CORRECTION 1 Mr KHATORY (GIM 1 A) 1 Ecrire un algorithme permettant de résoudre une équation du second degré. Afficher les solutions! 2 2 b b 4ac ax bx c 0; solution: x 2a Solution: ALGORITHME seconddegré

Plus en détail

Annexe A. Annexe A. Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3 A.3

Annexe A. Annexe A. Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3 A.3 Annexes Annexe A : Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3... A.2 Annexe B : Format des fichiers générés et utilisés par CADBEL... A.11 Annexe C : Calcul de la résistance au flambement

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Quarante-huitième session Genève, 20 et 21 octobre 2003

COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE. Quarante-huitième session Genève, 20 et 21 octobre 2003 ORIGINAL : anglais DATE : 18 juillet 2003 F UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE COMITÉ ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE Quarante-huitième session Genève, 20 et 21 octobre

Plus en détail

Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigés d exercices sections 3 à 6. Liste des exos recommandés :

Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigés d exercices sections 3 à 6. Liste des exos recommandés : LM323 Envoi 2 2009-2010 Contenu de cet envoi Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigé du devoir 1. Un exercice de révision sur le chapître 1. Exercices sur l inversion. Corrigés

Plus en détail

Comme 13 millions d'usagers, déclarez en ligne sur impots.gouv.fr ou par smartphone :

Comme 13 millions d'usagers, déclarez en ligne sur impots.gouv.fr ou par smartphone : N O 2041 ALK DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES N o 50796#15 n O 51 032 #10 NOTICE POUR VOUS AIDER À COMPLÉTER LA DÉCLARATION DE REVENUS 2014 le calendrier pour déclarer DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES

Plus en détail

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date Q.C.M. Algébrique Géométrie 1 Asie juin 2012 2 Métropole juin

Plus en détail

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2( !"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) )

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-( 1!!2( !#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) ) )*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2(!"#$%"&%#'(!"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)

Plus en détail

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France!

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! P. Bouché, E. Decoster et L. Halbert (Université Paris Est, LATTS)! Institut du Monde Arabe, Paris, Rencontres du Fonds d Épargne 31 Mars 2015

Plus en détail

Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante

Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante Quelques resultats sur l'equation des ondes Onveutetudierl'equationdierentiellesuivante (Ondes) @tu xu=f surr Rd: C'est dratique une equation +jj designature(;d).cettenoteestorganiseedela hyperbolique

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

Commerce de detail (avec ou sans fabrication) de pain, patisserie, confiserie et chocolats

Commerce de detail (avec ou sans fabrication) de pain, patisserie, confiserie et chocolats risque accident du travail pour données 2014 Rubrique S40.G25.00.026 Table incluant les codes fournis par Caisse Nationale d Assurance Maladie (CNAM) s supprimés par rapport à 2013 : 050AA 111ZA 154AC

Plus en détail

Le seul ami de Batman

Le seul ami de Batman Le seul ami de Batman Avant de devenir un héros de cinéma en 1989, Batman est depuis plus de 50 ans un fameux personnage de bandes dessinées aux États-Unis. Il fut créé en mai 1939 dans les pages de Détective

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Sur www.impots.gouv.fr : le délai dépend du numéro du département dans lequel vous habitez.

Sur www.impots.gouv.fr : le délai dépend du numéro du département dans lequel vous habitez. Bulletin Internet 6 mai 2013 Comme chaque année, vous devez souscrire la déclaration d'ensemble des revenus, n 2042 et la déclaration n 2042 complémentaire. Deux déclarations complémentaires sont prévues

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés

MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés Département GPI 1ère année Avril 2005 INPT-ENSIACET 118 route de Narbonne 31077 Toulouse cedex 4 Mail : Xuan.Meyer@ensiacet.fr

Plus en détail

LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE

LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE 1 Guillaume LAMY Fabrice DECROP 1G1 TD1 LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE A ENSEA 1 ère A Electronique Analogique 2 Introduction A ce point d avancement sur les cours d électronique analogique

Plus en détail

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables PCSI 2013 2014 Certaines partie de ce chapitre ne seront utiles qu à partir de l année prochaine, mais une grande partie nous servira dès cette année.

Plus en détail

Statistiques Descriptives à une dimension

Statistiques Descriptives à une dimension I. Introduction et Définitions 1. Introduction La statistique est une science qui a pour objectif de recueillir et de traiter les informations, souvent en très grand nombre. Elle regroupe l ensemble des

Plus en détail

Construction de 2 classes en remplacement de 2 bâtiments modulaires à l'école primaire

Construction de 2 classes en remplacement de 2 bâtiments modulaires à l'école primaire PROJET 76 rue de l'eglise PROJET Section AT Parcelle n 4 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTRRISES PLAN DE SITUATION/CADASTRE Tél : 03 35 38 08 Tél : 03 88 45 03 DCE0 Date : Echelle : 5/0/04 : 5 000 Cour N

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444.

M2 20.00% 6.09 UN 20.00% 13.40 M 20.00% 10.11 M 20.00% 31.69 M 20.00% 21.79 M2 20.00% 95.51 UN 20.00% 222.62 UN 20.00% 292.91 UN 20.00% 444. ou n identification fiscal pays hors CEE Aménagement de stand l Décoration DS01 Fourniture et pose de moquette type tapis aiguilleté (norme M3) M2 20.00% 6.09 DS02 Pose de tenture murale norme M1 M2 20.00%

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION

DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION Le dossier de demande d avance est composé : - d un formulaire électronique de demande à compléter par la librairie - de pièces complémentaires indispensables

Plus en détail