CONTENU DE LA BOITE DE JEU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTENU DE LA BOITE DE JEU"

Transcription

1 CONTENU DE LA BOITE DE JEU o Un plateau de jeu o 16 chèques de banque ( , , et Ar) o 190 billets de banque (10 000, 5 000, 2 000, 1 000, 500, 200 et 100 Ar) o Deux dés à jouer o 33 cartes à jouer : - 19 cartes spéculations - 8 cartes rouges /période de soudure - 3 cartes IMF - 3 cartes partenaires (dont une vierge)

2 o Des pions en bois : 1 maison et une famille : 8 membres disponibles Du cheptel : 2 porcs, 2 zébus, 2 poissons, 2 volailles Des rizières : 2 tanety et 2 irriguées Des produits agricoles : 10 sacs de riz et 5 sacss de légumineuses Du matériel Agricole :1 1Pions r

3 BUT DU JEU LeKilalaompitantanana 1 est un outil pédagogique de conseil à l exploitation familiale destiné à être utilisé par un conseilleragricole ou tout autre technicien en appui de proximité auprès de producteurs. Le jeu vise à simuler le fonctionnement d une exploitation agricole sur une année, sur la base d informations recueillies au préalable par le conseiller auprès du producteur. Vu «en accéléré», le déroulement d une année doit permettre au producteurde faire une auto-analyse de son exploitation ainsi que des opportunités et des contraintes qu il rencontre. Selon le principe «Prévoir Suivre Analyser Décider»,le jeu permetau conseiller d accompagner progressivement le producteurà analyser luimêmeses besoins età définir ses objectifs afin d assurer le développement de son exploitation et de prendre les décisions les plus adaptées à sa situation. Recommandations La mise en pratique de cet outil nécessite des échanges d informations personnelles entre le conseiller et le producteur et peut conduire à évoquer des questions sensibles. Aussi, il est recommandé que le jeu soit mené par un conseiller ayant établi une relation de confiance et de proximité avec le producteur depuis un certain temps. De même, il est recommandé que l animation soit faite à l échelle d un ménage. Des animations collectives peuvent également être organisées, tout en veillant à l accord des producteurs pour partager les informations qui les concernent. REGLES DU JEU Nombre de joueurs Le Kilalaompitantanana se joue en famille, individuellement ou en groupe. Pour un conseil à l échelle d une exploitation agricole, le jeu doit être mené de préférence avec le chef de ménage. L échelle considérée ici est le ménage, c est-à-dire le couple ou une seule personne en cas de célibat. Cela peut inclure les activités menées par un membre de la famille. Si le jeu est utilisé à titre de formation ou de démonstration, l animation peut être menée de manière collective sur la base d informations recueillies auprès d une exploitation agricole. Durée d une partie - La durée d une partie est variable selon le niveau du jeu (simple, avancé, complexifié) et la catégorie de l exploitation agricolefamiliale (catégorie I, II, III) 2. - Un tour de jeudure entre 1 à 2 heures, selon le niveau de conseil, la durée des discussions avec le producteur, le degré de diversification de l exploitation agricole, etc. Préparation du jeu 1. Collecte des informations relatives à l exploitation agricole : taille de la famille, estimations des dépenses familiales de base, spéculationspratiquéeset surfaces correspondantes, nombre de têtes par atelier d élevage. 2. Préparation du plateau de jeu - Placer le plateau de jeu au centre d une table ; - Faire faire au ménage agricole le plan de l exploitation en disposant à côté du plateau les pions représentant: la maison, les différents ateliers de production et le nombre de membres de la famille - Définir les superficies et le nombre de cheptel, à l aide des pions correspondant 1 Littéralement «jeu de gestion» en français 2 Le Ministère de l Agriculture à Madagascar a défini en 2008 une typologie des exploitations agricoles familiales : le type 1 regroupe les EAF tournées vers le marché, le type 2 les EAF en situation d auto-suffisance alimentaire, le type 3 les EAF conjoncturellement ou chroniquement déficitaires en riz

4 - Trier les cartes correspondant : o aux productions pratiquées o au type de financement (IMF, banque, usuriers, etc.) o aux partenaires éventuels en lien avec l'exploitation - Distribuer : - la somme correspondant au capital de départdu ménagec est-à-dire l argent dont dispose la famille à la date du jeu, en banque ou chez soi par exemple - le nombre de sacs de produits disponiblesau mois de démarrage du jeu(de préférence, au moment de la récolte du riz afin de ne pas commencer le jeu en période de soudure) - le nombre de sacs de légumineuses et toute autre céréale. SEQUENCE DE JEU Le jeu commence au mois où le jeu est lancé :pour cela, placer le pion sur la case du mois correspondant. Le jeu est animé par le conseiller agricole, une place importante doit être laissée aux discussions avec le producteur. Une partie doit comprendre au moins 2 tours: - Un tour dit de«prise de connaissance» : il s agit de simuler le fonctionnement de l exploitation sur une année selon la logique courante de la famille, c est-à-dire sans que le conseiller n apporte de conseils ou de réorientations. L objectif de ce tour est de permettre au producteur de prendre du recul à travers une vision «en accéléré» du fonctionnement de son exploitation sur une année, et de faire sa propre analyse. - Un tour de conseil : sur la base du premier tour et au travers d échanges entre le conseiller et le producteur, le tour de conseil vise à apporter des propositions d amélioration dans la gestion de l exploitation afin de définir les stratégies de développement de l exploitationles plus adaptées. Chaque mois : 1. Placer dans les cases du plateau de jeu, les cartes correspondant aux spéculations mises en place ; au besoin, il est possible d écrire avec un marqueur effaçable si le jeu ne propose pas de carte correspondant à la spéculation pratiquée ; 2. Définir le niveau de dépenses liées à l exploitation (charges) et les dépenses pour couvrir les besoins de base de la famille ; 3. Retirer ensuite : du stock, le nombre de sacs consommés ou vendus le nombre d animaux vendus ou consommés du capital la somme nécessaire pour payer les charges le cas échéant, la somme remboursée à un partenaire 4. Ajouter enfin : dans les stocks, le nombre de sacs récoltés le cas échéant le nombre d animaux achetés ou produits le cas échéant dans le capital la somme obtenue par la vente de produits agricoles le cas échéant, la somme empruntée 3 3 Il est possible d introduire les recettes issues des activités extra-agricoles

5 REGLES DU JEU - SUITE Pour accélérer le jeu, le montant des recettes et des dépenses mensuelles peut être calculé avant le démarrage de la session de jeu. Chaque trimestre(variante facultative) Lancer les 2 dés pour définir les événements aléatoires qui peuvent subvenir sur l exploitation. Utilisation de la carte rouge Le joueur est pénalisé d une carte rouge quand : 1. Il ne dispose plus de moyens financiers 2. Il ne dispose plus de produits agricoles à vendre pour subvenir aux besoins de sa famille et/ou de son exploitation 3. La période de soudure correspond au nombre de carte rouges obtenues A la fin de la partie Chaque tour se termine au mois où le jeu a commencé. A l issue du tour de jeu, le conseiller accompagne le ménage à faire l analyse du tour, puis à en tirerr des éléments de réflexion. Pour le tour de conseil, il s agit également de faire réfléchir le ménage sur ses objectifs et les stratégies qu il souhaite mettre en place. Les points d analyse que le conseiller peut proposer sont, par exemple : - la somme des dépenses et la périodicité : quand doit-on plus dépenser? pour faire quoi? - la somme desrecettes : quand a-t-on de l argent? grâce à quoi?comment l utilisons-nous? - la période de soudure : à quel moment les stocks sont épuisés? combien de tempsdure la soudure? comment faisons-nous pendant cette période? etc. Sur cette base, une réflexion peut être menée afin d identifier les principales contraintes et les solutions que le producteur peut envisager, par exemplee : - Est-ce possible de vendre à un autre moment la production? - Est-ce possible de faire une autre production? - Est-ce possible de ne pas vendre à la récolte et de stocker? - Devrais-je emprunter? Devrais-je épargner? - Comment prévoir mes dépenses familiales? Etc. Un tour de jeu peut ensuite être proposé afin de simuler la mise en œuvre de la solution envisagée. r

6 REGLES POUR UNE PARTIE AVANCEE On introduit dans la gestion de l exploitation : - Des sources de financement extérieur (option 1) - Un stockage avec ou sans emprunt(option 2) - De nouvelles spéculations (option 3) Ces trois variantes peuvent être réalisées dans le même jeu. OPTION 1 : Source de financement extérieur Objectif: Accompagner l exploitant dans la gestion d un crédit et deson remboursement 1. Placer la carte IMF à la période de demande d emprunt 2. Déplacer la carte à la période d octroi et donner le montant en billets de banque, puis Déplacer à nouveau la carte à la période où doit se faire le remboursement Marquer sur la carte le montant du capital et des intérêts à rembourser 3. Lors du mois de remboursement, retirer du capital le montant à rembourser A la fin du jeu, l analyse doit permettre de constater si les moyens de l exploitant lui ont permis de rembourser le crédit dans les délais. Ladiscussion doit permettre d analyser la nécessité du crédit, les raisons qui incitent à prendre un crédit, les contraintes éventuelles pour le remboursement et les alternatives envisageables. OPTION 2 : Stockage avec ou sans emprunt Objectif: Pour le stockage sans emprunt, cette option permet de définir l intérêt ou non de stocker afin de limiter la période de soudure. 1. Déposer une carte «vide» au mois où le stock est constitué Marquer la quantité de riz à stocker 2. Lors du déstockage, donner au joueur le nombre de sacs de riz correspondant (le déstockage peut être partiel s il est géré via une OP, et en une seule fois en cas de crédit-stockage en lien avec une IMF) *** Pour le stockage lié au crédit, il convient d inclure les modalités de gestion du crédit (option 1) OPTION 3 : Introduction de nouvelles spéculations Objectif: l introduction de nouvelles spéculations peut être simulée dans le cadre d un «tour de conseil» afin de réfléchir sur l opportunité et les contraintes que cette option peut représenter pour l exploitation : 1. Choisir la spéculation à mettre en place selon le calendrier cultural 2. Placer la cartedans la case du mois correspondant 3. Placer les pions en bois ou les sacs correspondant à la spéculation à la période de récolte Le jeu est mené de la même façon que dans le cadre d un tour de prise de consciente. A la fin du tour, l analyse peut se centrer sur les différences avec le tour sans la nouvelle spéculation. STRATÉGIE Le tour de jeu permet d identifier toutes les améliorations que le producteur peut envisager et de les utiliser à des fins de conseilspour répondre aux objectifs que le producteur peut définir. Afin d'éviter les cartes rouges, le joueur devra prévoir les charges mensuelles agricoles et non agricoles. L option «imprévus» doit conduire le joueur à anticiper également les événements extérieurs.

Le warrantage au Burkina Faso : un outil de gestion de la trésorerie et des productions agricoles des ménages ruraux

Le warrantage au Burkina Faso : un outil de gestion de la trésorerie et des productions agricoles des ménages ruraux Financement et sécurisation du financement de l agriculture dans les pays en développement Cergy 21 Janvier 2016 Le warrantage au Burkina Faso : un outil de gestion de la trésorerie et des productions

Plus en détail

Robotics De n importe quel ferraille, on peut faire un robot. Un jeu pour 3 à 5 constructeurs de robots (un jeu de Mario Coopmann, illustré par Michael Menzel, édité par Pegasus Spiele) N avez vous jamais

Plus en détail

BUT DU JEU. Posséder le plus d entrepôts possibles, à des lieux stratégiques, pour pouvoir desservir le mieux possible l ensemble de ses clients.

BUT DU JEU. Posséder le plus d entrepôts possibles, à des lieux stratégiques, pour pouvoir desservir le mieux possible l ensemble de ses clients. Page 1 sur 5 MONOPOLOG Le «MONOPOLOG» créé par les élèves des classes BAC PRO Logistique 2004-2007, du L.P. Albert Bayet de Tours, subventionné par AFT-IFTIM, vous propose la règle du jeu suivante. BUT

Plus en détail

5.4. Compter sur œufs : un jeu pour comprendre la numération décimale

5.4. Compter sur œufs : un jeu pour comprendre la numération décimale 5.4. Compter sur œufs : un jeu pour comprendre la numération décimale Niveau CE1 Modèle proposé Séquence de 12 séances Hypothèse de la difficulté : Difficulté à percevoir que le nombre correspond une «écriture

Plus en détail

L impact du warrantage communautaire dans les Provinces de Tuy et Ioba

L impact du warrantage communautaire dans les Provinces de Tuy et Ioba L impact du warrantage communautaire dans les Provinces de Tuy et Ioba Conférence Inclusion Financière et Agriculture 30 Novembre 2016 Clara Delavallade Chercheure à International Food Policy Research

Plus en détail

Fonds régionaux de développement agricole à Madagascar Régions Amoron i Mania, Ihorombe, Menabe et Vakinankaratra Retour d expérience ( )

Fonds régionaux de développement agricole à Madagascar Régions Amoron i Mania, Ihorombe, Menabe et Vakinankaratra Retour d expérience ( ) Fonds régionaux de développement agricole à Madagascar Régions Amoron i Mania, Ihorombe, Menabe et Vakinankaratra Retour d expérience (2008 2013) Frédéric Louvet, Assistant technique Fert Programmes CSA

Plus en détail

GENRE ET MARCHE BURKINA -FASO

GENRE ET MARCHE BURKINA -FASO GENRE ET MARCHE BURKINA -FASO ANALYSE DE L AUTONOMISATION DES FEMMES SOUS LA PERSPECTIVES DES INTERVENTIONS BASÉES SUR LE MARCHE AU BURKINA FASO HPE/PAM-Burkina : Genre et marché/ Atelier regional Dakar

Plus en détail

QUESTIONNAIRE-MENAGE destiné aux PRODUCTEURS de COTON

QUESTIONNAIRE-MENAGE destiné aux PRODUCTEURS de COTON 1 QUESTIONNAIRE-MENAGE destiné aux PRODUCTEURS de COTON Texte à lire par l enquêteur avant de commencer l interview du producteur : Les questions que l on va te poser ont pour but de récolter des informations

Plus en détail

L argent La banque. 1. Identifiez ces objets

L argent La banque. 1. Identifiez ces objets L argent La banque 1. Identifiez ces objets 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 1. 9... 2. 10.. 3. 11.. 4. 12.. 5. 13.. 6. 14.. 7. 15.. 8. 16.. 2. Complétez les mots suivants. 1. une

Plus en détail

REPONSE A L APPEL D OFFRE PUBLIQUE POUR L ASSOCIATION FINANCE & PEDAGOGIE

REPONSE A L APPEL D OFFRE PUBLIQUE POUR L ASSOCIATION FINANCE & PEDAGOGIE ANALYSE DE LA SITUATION Votre mission est de réaliser des actions de sensibilisation et de formation sur les thématiques liées à l argent dans la vie auprès de tout public. Votre ancienneté et votre expertise

Plus en détail

Introduction aux Chaines de Valeur

Introduction aux Chaines de Valeur Introduction aux Chaines de Valeur - Analyse socio-économique- Rappel: étapes menées jusqu à présent Approche descriptive Quels sont les mouvements d animaux et produits animaux? Etape 1. Définir l objectif

Plus en détail

Nos programmes en lien avec la relève et outils utilisés dans le cadre du protocole d entente avec le MAPAQ

Nos programmes en lien avec la relève et outils utilisés dans le cadre du protocole d entente avec le MAPAQ Nos programmes en lien avec la relève et outils utilisés dans le cadre du protocole d entente avec le MAPAQ Par : André Trahan Adjoint au directeur Centre de service de Rivière-du-Loup andre.trahan@fadq.qc.ca

Plus en détail

Carte La Redoute. Guide de l utilisateur

Carte La Redoute. Guide de l utilisateur Carte La Redoute Guide de l utilisateur Sommaire Qui sommes-nous?... 3 Ma carte La Redoute, c est... 4 Les utilisations de la réserve de ma carte La Redoute... 5 Mon remboursement... 7 Mon relevé de compte...

Plus en détail

Notice de montage. «À la recherche des voyelles disparues».

Notice de montage. «À la recherche des voyelles disparues». Notice de montage «À la recherche des voyelles disparues». Matériel nécessaire : du papier cartonné A4 blanc 160g une paire de ciseaux de la colle Réalisation Composition 18 cartes-mots à compléter : pages

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES SOSSOU Comlan Hervé Dissertation originale présentée en vue de l obtention du grade de docteur

Plus en détail

Contribution FUCOPRI. M. Ayouba HASSANE, Directeur. Séminaire agricole international Bruxelles 2 décembre 2014

Contribution FUCOPRI. M. Ayouba HASSANE, Directeur. Séminaire agricole international Bruxelles 2 décembre 2014 Contribution FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire agricole international Bruxelles 2 décembre 2014 I. Présentation de la FUCOPRI II. Les Principales actions dans la défenses des intérêts des

Plus en détail

ANTICIPER LA GESTION DE LA TRESORERIE JUSQU'A LA PROCHAINE RECOLTE EN GRANDES CULTURES

ANTICIPER LA GESTION DE LA TRESORERIE JUSQU'A LA PROCHAINE RECOLTE EN GRANDES CULTURES ANTICIPER LA GESTION DE LA TRESORERIE JUSQU'A LA PROCHAINE RECOLTE EN GRANDES CULTURES IMPORTANT : Cette note et le tableau joint sont destinés aux agriculteurs dont la production exclusive ou principale

Plus en détail

Évaluation de la sécurité alimentaire de l Extrême- Nord du. Cameroun. Juin 2015

Évaluation de la sécurité alimentaire de l Extrême- Nord du. Cameroun. Juin 2015 Évaluation de la sécurité alimentaire de l Extrême- Nord du Cameroun Juin 2015 Plan Contexte Objectifs Méthodologie Limites Principaux Résultats Recommandations Contexte de l évaluation La CFSVA 2011:

Plus en détail

Formation professionnelle en agriculture

Formation professionnelle en agriculture Formation professionnelle en agriculture Appel à projet en vue de sélectionner des formations Axe «Installation» pour les années 2018 et 2019 Axe «Stage» et «Perfectionnement» pour l'année 2018 Méthodologie

Plus en détail

QUESTIONNAIRE RAPIDE SUR LES RESSOURCES ALIMENTAIRE DU BETAIL (FEAST) -Enquête individuelle -

QUESTIONNAIRE RAPIDE SUR LES RESSOURCES ALIMENTAIRE DU BETAIL (FEAST) -Enquête individuelle - Page 1 of 12 QUESTIONNAIRE RAPIDE SUR LES RESSOURCES ALIMENTAIRE DU BETAIL (FEAST) -Enquête individuelle - Cette section d enquête doit être effectuée avec 9 15 agriculteurs répondant aux questions en

Plus en détail

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C

COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C COOPERATIVE AGRICOLE DES CEREALES: C.A.C L agriculture est par nature une activité spéculative, car les besoins alimentaires et la production agricole sont décalés dans le temps. En effet les besoins alimentaires

Plus en détail

Tenue des registres comptables

Tenue des registres comptables Directive D-M-7 Tenue des registres comptables Renvoi : Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (art. 397, 408, 413 et 489) BUT Le but de cette directive est de rendre uniforme

Plus en détail

REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE NOTE D INFORMATION SUR L OBSERVATOIRE DE LA FILIERE RIZ AU NIGER

REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE NOTE D INFORMATION SUR L OBSERVATOIRE DE LA FILIERE RIZ AU NIGER REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE NOTE D INFORMATION SUR L OBSERVATOIRE DE LA FILIERE RIZ AU NIGER I. INTRODUCTION Le programme d Appui à la Filière Riz (PAFRIZ) est un nouveau programme

Plus en détail

Objet : Stage en exploitation BTS «ACSE» 26 ème promotion 2015/2017

Objet : Stage en exploitation BTS «ACSE» 26 ème promotion 2015/2017 Enseignement Technologique et Professionnel des sciences de la vie, de la terre et de l environnement Agriculture, Biotechnologies et Espaces verts Objet : Stage en exploitation BTS «ACSE» 26 ème promotion

Plus en détail

Jeu. La course «Du blé au pain» Dans les programmes. Objectifs pédagogiques.

Jeu. La course «Du blé au pain» Dans les programmes. Objectifs pédagogiques. Jeu La course «Du blé au pain» Un jeu de plateau pour apprendre à compter et à se déplacer sur une piste tout en découvrant la transformation du blé en pain et délicieuses gourmandises! Dans les programmes

Plus en détail

Les entreprises agricoles d'état (TIGEM)

Les entreprises agricoles d'état (TIGEM) Les entreprises agricoles d'état (TIGEM) Yildirim Y. in Tekelioglu Y. (ed.). Agricultures méditerranéennes : la Turquie Montpellier : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série B. Etudes et Recherches; n.

Plus en détail

COMMERCIALISATION DES BOIS, EN FORETS DES COLLECTIVITES

COMMERCIALISATION DES BOIS, EN FORETS DES COLLECTIVITES COMMERCIALISATION DES BOIS, EN FORETS DES COLLECTIVITES 1 Missions de l Office National des Forêts en matière de commercialisation des bois issus des forêts des collectivités L aménagement forestier planifie

Plus en détail

Questions Fréquemment Posées sur le Project USAID C4CP

Questions Fréquemment Posées sur le Project USAID C4CP Questions Fréquemment Posées sur le Project USAID C4CP QUELLES SONT LES GRANDES LIGNES DU PROJET? Le projet USAID C4CP «Partenariat pour le Coton dans les pays du C-4» est un projet de 14,8 millions de

Plus en détail

Présentation Matériel Mise en place Répartition des joueurs

Présentation Matériel Mise en place Répartition des joueurs MASTERS OF COMMERCE (NDT: Ceci est ma première traduction je vous présente dores et déjà mes excuses pour les coquilles et erreurs possible. Je me suis permis de traduire certains termes des éléments de

Plus en détail

PROJET DE CULTURE DU RIZ NERICA DES PRODUCTEURS DE GOUENE DANS LA COMMUNE RURALE DE FOUROU

PROJET DE CULTURE DU RIZ NERICA DES PRODUCTEURS DE GOUENE DANS LA COMMUNE RURALE DE FOUROU MINISTERE DE L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU MALI ********* UN PEUPLE UN BUT UNE FOI DIRECTION NATIONALE DE L AGRICULTURE ********* DIRECTION REGIONALE DE L AGRICULTURE DE SIKASSO ********** SECTEUR D AGRICULTURE

Plus en détail

- COORDINATION OFFICIEUSE -

- COORDINATION OFFICIEUSE - juin 2015 LOTERIE NATIONALE Société anonyme de droit public (Loi du 19 avril 2002) RUE BELLIARD 25-33 1040 BRUXELLES Tél. : 02/238.45.11 MODALITES GENERALES DE LA PARTICIPATION AUX LOTERIES PUBLIQUES INSTANTANÉES

Plus en détail

Installation. Réunion et permanence SUIVI - 01/07/2014

Installation. Réunion et permanence SUIVI - 01/07/2014 Installation Réunion et permanence SUIVI - 01/07/2014 ORDRE DU JOUR Rappel de vos engagements Contrôles à 5 ans Suivi règlementaire du PDE Points divers 01 juillet 2014 1. RAPPEL DE VOS ENGAGEMENTS Cf

Plus en détail

Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août - 2 septembre 2005

Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août - 2 septembre 2005 NATIONS UNIES DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES DIVISION DE STATISTIQUE Séminaire sur la compilation des statistiques du commerce international de marchandises, Abuja, Nigeria, 30 août -

Plus en détail

Dossier pédagogique GERER SON BUDGET

Dossier pédagogique GERER SON BUDGET Dossier pédagogique GERER SON BUDGET Espaces Phases Fiches Argent Découverte pour certains p. 36, p. 60 Gérer son budget Exploration pour d'autres Présentation du public ayant motivé le choix de l espace

Plus en détail

AMELIORATION DE L ACCES ET DE L UTILISATION DES ENGRAIS ET DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES

AMELIORATION DE L ACCES ET DE L UTILISATION DES ENGRAIS ET DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES GROUPE II AMELIORATION DE L ACCES ET DE L UTILISATION DES ENGRAIS ET DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES A. Contexte En République de Guinée, la riziculture est au centre des stratégies de développement, qu il

Plus en détail

PROGRAMME D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES NIAYES (PADEN)

PROGRAMME D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES NIAYES (PADEN) RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL Un Peuple - Un But - Une Foi Ministère de l Agriculture et de l Equipement rural Affaires étrangères, Commerce Développement Canada PROGRAMME D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Les Autres Z anims. Conçus pour La classe de CP, Les classes de CE et CM. Egalement conçus pour Les centres de loisirs, Les Collèges & Les Lycées

Les Autres Z anims. Conçus pour La classe de CP, Les classes de CE et CM. Egalement conçus pour Les centres de loisirs, Les Collèges & Les Lycées Les Autres Z anims Conçus pour La classe de CP, Les classes de CE et CM. Egalement conçus pour Les centres de loisirs, Les Collèges & Les Lycées Public : CE2 CM Collège Thème Les filières Le Verre Objectifs

Plus en détail

BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane

BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane Association : Conscientisation et Réflexion pour la Promotion de L Elevage. (ACRPE) Arrêté n 0033/MI/SP/D/DGAPJ/DLP BP : 24 Tahoua Tel : 96 59 05 77 E-mail : ass.acrpea@yahoo.fr BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE SUR LE SITE INTERNET DU CLUB INTER ENTREPRISES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE SUR LE SITE INTERNET DU CLUB INTER ENTREPRISES CONDITIONS GENERALES DE VENTE SUR LE SITE INTERNET DU CLUB INTER ENTREPRISES Table des matières - PREAMBULE - ARTICLE 1 : Prix des places - ARTICLE 2 : Délai de traitement - Disponibilité - ARTICLE 3 :

Plus en détail

5 plateaux individuels 30 ouvriers (6 par couleurs) 1 plateau principal double-face

5 plateaux individuels 30 ouvriers (6 par couleurs) 1 plateau principal double-face 5 plateaux individuels 30 ouvriers (6 par couleurs) 1 plateau principal double-face 5 marqueurs monnaie 1 marché des plantations 30 tuiles paysage 90 tuiles plantation(18 par type de plantation : citron,

Plus en détail

à la recherche des chaînes alimentaires dans une forêt en mouvement

à la recherche des chaînes alimentaires dans une forêt en mouvement LABYFORET à la recherche des chaînes alimentaires dans une forêt en mouvement Jeu pour 2 à 4 joueurs Contenu : un plateau de jeu 4 pions 34 cartes chemins 28 cartes maillons (vertes) 8 cartes chaînes alimentaires

Plus en détail

Le recensement agricole : qu est-ce que c est?

Le recensement agricole : qu est-ce que c est? Le recensement agricole : qu est-ce que c est? Une photographie précise de l agriculture française Le recensement agricole est la plus grande enquête statistique menée par le Ministère en charge de l Agriculture.

Plus en détail

Laurent Debize. Outils d aide à la gestion. Laurent Debize TVA. Calculs Exercices. simples Valeur acquise Valeur actuelle

Laurent Debize. Outils d aide à la gestion. Laurent Debize TVA. Calculs Exercices. simples Valeur acquise Valeur actuelle 1/62 2/62 1 2 3 4 5 6 3/62 La (Taxe sur la Valeur Ajoutée) est un impôt indirect qui est directement facturé aux clients sur les biens qu ils consomment ou les services qu ils utilisent en France. Le prix

Plus en détail

Mali, Fonds National de Stabilisation Economique et Sociale

Mali, Fonds National de Stabilisation Economique et Sociale Mali, Fonds National de Stabilisation Economique et Sociale RAPPORT FINAL SUR L ETAT D AVANCEMENT DE L APPUI AU SECTEUR AGRICULTURE 1 er MAI 31 DECEMBRE 2013 Titre du Programme & Référence Titre du Programme

Plus en détail

Les meilleures pratiques en matière de «banque mobile» - Leur impact sur le financement de l agriculture en Afrique Prof.

Les meilleures pratiques en matière de «banque mobile» - Leur impact sur le financement de l agriculture en Afrique Prof. Les meilleures pratiques en matière de «banque mobile» - Leur impact sur le financement de l agriculture en Afrique Prof. Kinandu Muragu Directeur général de la Kenya School of Monetary Studies Kenya #FinAgri13

Plus en détail

(Les 3 équipes du point de vente Rofama)

(Les 3 équipes du point de vente Rofama) Note mensuelle Février 2012 Auteur : A.M Date : 09/03/2012 Cellule AFDI BFC Haute Matsiatra Contexte Les deux dernières semaines du mois de février ont été marquées par le passage de deux cyclones, «Giovanna»

Plus en détail

ensemble l agriculture au Niger

ensemble l agriculture au Niger Cultiver ensemble IARBIC, intensifier l agriculture au Niger Doter les agriculteurs nigériens des bons intrants Entre 2008 et 2013, le Ministère nigérien de l'agriculture et la FAO ont mené un programme

Plus en détail

HAUSSE DES PRIX DES PRODUITS ALIMENTAIRES AU SENEGAL: LA REPONSE DU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL (PAM) 24/10/2011 1

HAUSSE DES PRIX DES PRODUITS ALIMENTAIRES AU SENEGAL: LA REPONSE DU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL (PAM) 24/10/2011 1 HAUSSE DES PRIX DES PRODUITS ALIMENTAIRES AU SENEGAL: LA REPONSE DU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL (PAM) 24/10/2011 1 1. Sauver des vies et protéger les moyens de subsistance; 2. Prévenir la faim aiguë

Plus en détail

Location Vente Mutualiste - LVM Le crédit-bail en milieu rural

Location Vente Mutualiste - LVM Le crédit-bail en milieu rural Caisses d'épargne et de Crédit MADAGASCAR Location Vente Mutualiste - LVM Le crédit-bail en milieu rural Procédures et produits innovants COLLOQUE FARM 4, 5 et 6 décembre 2007 PLAN DE LA PRESENTATION Le

Plus en détail

MISE EN PLACE DU SYSTEME KIVA A ALIDé Bénin

MISE EN PLACE DU SYSTEME KIVA A ALIDé Bénin MISE EN PLACE DU SYSTEME KIVA A ALIDé Bénin I. Rappel des principes de ce système... 1 Présentation de KIVA... 1 Présentation d Alidé... 2 Processus suivi par Alidé :... 2 II. Les incidences au niveau

Plus en détail

Mars Réalisé avec le soutien financier d ECHO (Aide Humanitaire de l Union Européenne) et de la Région AuRA

Mars Réalisé avec le soutien financier d ECHO (Aide Humanitaire de l Union Européenne) et de la Région AuRA Evaluation rapide de la situation des pâturages, des marchés et de la malnutrition sur les Communes de Ber, de Salam (Cercle de Tombouctou) le 10 mars 2017 Mars 2017 Réalisé avec le soutien financier d

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITÉ ASSOCIATIVE LA COMPTABILITÉ ASSOCIATIVE FICHE PRATIQUE Éditions Avec l expertise de En l absence de dispositions légales précises, ce carnet a pour objet d apporter des éléments de méthodologie autour de la comptabilité

Plus en détail

Le montage de projets agricoles. Samedi 5 Novembre 2011 ; 10h00-15h30 FIA-ISM 21 ter rue Voltaire, Paris 11 ème

Le montage de projets agricoles. Samedi 5 Novembre 2011 ; 10h00-15h30 FIA-ISM 21 ter rue Voltaire, Paris 11 ème Le montage de projets agricoles Samedi 5 Novembre 2011 ; 10h00-15h30 FIA-ISM 21 ter rue Voltaire, Paris 11 ème Objectifs Objectifs et programme de la formation Donner des bases pour le montage de projets

Plus en détail

Normes comptables du Conseil du Trésor (NCCT) Mise à jour

Normes comptables du Conseil du Trésor (NCCT) Mise à jour Normes comptables du Conseil du Trésor (NCCT) Mise à jour Présentation Semaine de perfectionnement professionnel de l IGF 24 novembre 2010 Marcel Lalande Bureau du contrôleur général (BCG) Agenda États

Plus en détail

La gestion des données et les probabilités

La gestion des données et les probabilités La gestion des données et les probabilités Résultat d apprentissage général G L élève représentera et résoudra des problèmes comportant des incertitudes. PROGRAMME D ÉTUDES ; MATHÉMATIQUES IMMERSION 133

Plus en détail

Préfecture de la Région Aquitaine. Mesure 331 du plan de développement rural hexagonal

Préfecture de la Région Aquitaine. Mesure 331 du plan de développement rural hexagonal Préfecture de la Région Aquitaine Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Service Régional de l Economie Agricole Mesure 331 du plan de développement rural hexagonal Formation

Plus en détail

La conversion à l'ab Principales dispositions réglementaires

La conversion à l'ab Principales dispositions réglementaires La période de conversion est la période de transition entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique. Durant cette période, l'agriculteur applique les règles du cahier des charges de l'ab

Plus en détail

4 dés de marchandises. 4 éléphants. 4 marqueurs de score. 1 sac en tissu

4 dés de marchandises. 4 éléphants. 4 marqueurs de score. 1 sac en tissu BUT DU JEU Celui qui marque le plus de points gagne la partie. CONTENU 1 plateau de jeu 60 tuiles représentant des tentes 60 cartes de marchandises 4 cartes de résumé du jeu 4 dés de marchandises 4 éléphants

Plus en détail

L utilité des Banques Céréalières

L utilité des Banques Céréalières L utilité des Banques Céréalières Au Sahel Octobre 2011 2 Les Banques Céréalières Suite à la sécheresse et la grande crise de 1973, les BC se sont développées dans les pays du Sahel. Au Burkina, en 2002

Plus en détail

Inspection académique de l Ariège

Inspection académique de l Ariège ITEM 89-91 Résoudre des problèmes ITEM 96 Organiser les informations d un énoncé ITEM 66 Résoudre des problèmes de la vie courante Réponses attendues : ITEM 89 : Dimitri a gagné 35 billes. ITEM 91 : Il

Plus en détail

Marieclaire Colaiacomo Fonds international de développement agricole (FIDA) Session 10 L agriculture Contractuelle: les études de cas

Marieclaire Colaiacomo Fonds international de développement agricole (FIDA) Session 10 L agriculture Contractuelle: les études de cas Marieclaire Colaiacomo Fonds international de développement agricole (FIDA) Session 10 L agriculture Contractuelle: les études de cas Le cas du Projet d Appui aux Filières Agricoles (PAFA) au Senegal Le

Plus en détail

Bohnanza LE BIZNESS DES HARICOTS. pour 2 à 5 joueurs à partir de 12 ans durée d une partie: environ 45 mn

Bohnanza LE BIZNESS DES HARICOTS. pour 2 à 5 joueurs à partir de 12 ans durée d une partie: environ 45 mn Bohnanza LE BIZNESS DES HARICOTS pour 2 à 5 joueurs à partir de 12 ans durée d une partie: environ 45 mn Bohnanza LE BIZNESS DES HARICOTS Auteur : Uwe Rosenberg Résumé Chaque joueur cultive des haricots

Plus en détail

Analyse multisectorielle de l insécurité alimentaire et nutritionnelle - Septembre Bujumbura, mardi 26 Septembre 2017

Analyse multisectorielle de l insécurité alimentaire et nutritionnelle - Septembre Bujumbura, mardi 26 Septembre 2017 Analyse multisectorielle de l insécurité alimentaire et nutritionnelle - Septembre 2017 Bujumbura, mardi 26 Septembre 2017 AGRICULTURE production agro-sylvopastorale accrue, alimentation diversifiée et

Plus en détail

Soutenir avec force l activité d élevage qui caractérise le Pays

Soutenir avec force l activité d élevage qui caractérise le Pays Module 12 : Agriculture 12.1 - Soutenir avec force l activité d élevage qui caractérise le Pays réservée : 150 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES Encourager les modes de production responsables (Axe opérationnel

Plus en détail

La culture de l igname sur la côte Est de Madagascar Diagnostic dans la région de Brickaville

La culture de l igname sur la côte Est de Madagascar Diagnostic dans la région de Brickaville La culture de l igname sur la côte Est de Madagascar Diagnostic dans la région de Brickaville Mémoire présenté par Aurélien PENCHE, Octobre 2008 EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLÔME D AGRONOMIE TROPICALE DE

Plus en détail

AUTONOMIE ALIMENTAIRE DES ELEVAGES - DIAGNOSTIC INDIVIDUEL D EXPLOITATION CAHIER DES CHARGES

AUTONOMIE ALIMENTAIRE DES ELEVAGES - DIAGNOSTIC INDIVIDUEL D EXPLOITATION CAHIER DES CHARGES AUTONOMIE ALIMENTAIRE DES ELEVAGES - DIAGNOSTIC INDIVIDUEL D EXPLOITATION 1.Objectifs du diagnostic CAHIER DES CHARGES Le diagnostic est un préalable à tout projet d intégration ou d amélioration de l

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Lahcen ER RAJAOUI Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

Chapitre 04 : Intérêts composés

Chapitre 04 : Intérêts composés Chapitre 04 : Intérêts composés 1. Définition : On parle d intérêt composé lorsque l intérêt produit durant une période est incorporé dans le capital initial pour produire l intérêt de la période suivante.

Plus en détail

PROJET AGRICOLE DEPARTEMENTAL du département de la Haute-Garonne

PROJET AGRICOLE DEPARTEMENTAL du département de la Haute-Garonne Objectif opérationnel 9.1 : communiquer vers le monde agricole (établissement d enseignement agricole, agriculteurs, coopération agricole) Action 9.1.1 : Promouvoir le métier d éleveur et la gestion des

Plus en détail

PROCÉDURE DE STABILISATION DE TAUX D INTÉRÊT DES CRÉDITS-EXPORT ASSURÉS PAR COFACE, POUR LE COMPTE DE L ÉTAT

PROCÉDURE DE STABILISATION DE TAUX D INTÉRÊT DES CRÉDITS-EXPORT ASSURÉS PAR COFACE, POUR LE COMPTE DE L ÉTAT PROCÉDURE DE STABILISATION DE TAUX D INTÉRÊT DES CRÉDITS-EXPORT ASSURÉS PAR COFACE, POUR LE COMPTE DE L ÉTAT Document à caractère informatif, non contractuel Cette note présente à titre indicatif les principales

Plus en détail

Découvrir les nombres et leurs utilisations

Découvrir les nombres et leurs utilisations Séance 1: décomposition des nombres quantifier des collections, les composer et les décomposer. Parler des nombres à l aide de leur décomposition Apprendre à chercher. Assiettes, jetons Jeux du bus Ressortir

Plus en détail

L agriculture wallonne en chiffres

L agriculture wallonne en chiffres L agriculture wallonne en chiffres 2015 Avertissement : A partir de 2011, dans un but de simplification administrative, l enquête de la Direction Générale Statistique (SPF Economie) sur les exploitations

Plus en détail

Appel à projet pour une installation en élevage caprin fromager à VALBONNE Mai 2016

Appel à projet pour une installation en élevage caprin fromager à VALBONNE Mai 2016 Appel à projet pour une installation en élevage caprin fromager à VALBONNE Mai 2016 Contexte de l appel à projet La commune de Valbonne La commune de Valbonne Sophia Antipolis accueille la majeure partie

Plus en détail

Carburetor. But du jeu. Composition : Nombre de joueurs : 2-6 Durée d une partie : 2-4 heures Age : à partir de 12 ans Stratégie : 80% Chance : 20%

Carburetor. But du jeu. Composition : Nombre de joueurs : 2-6 Durée d une partie : 2-4 heures Age : à partir de 12 ans Stratégie : 80% Chance : 20% Carburetor Nombre de joueurs : 2-6 Durée d une partie : 2-4 heures Age : à partir de 12 ans Stratégie : 80% Chance : 20% Carburetor est un jeu de société dans lequel chaque joueur, métamorphosé en grand

Plus en détail

ANIMATION SUR LA VIE COOPERATIVE ANIMATION SUR LA VIE COOPERATIVE LE RÔLE DES OP ET DE LEURS FÉDÉRATIONS DANS LA GESTION DES AIDES ALIMENTAIRES

ANIMATION SUR LA VIE COOPERATIVE ANIMATION SUR LA VIE COOPERATIVE LE RÔLE DES OP ET DE LEURS FÉDÉRATIONS DANS LA GESTION DES AIDES ALIMENTAIRES AFRIQUE VERTE BURKINA FASO Les sahéliens peuvent nourrir le Sahel AFRIQUE VERTE BURKINA FASO Les sahéliens peuvent nourrir le Sahel ANIMATION SUR LA VIE COOPERATIVE LE RÔLE DES OP ET DE LEURS FÉDÉRATIONS

Plus en détail

LA VACCINATION DE LA VOLAILLE AU TOGO

LA VACCINATION DE LA VOLAILLE AU TOGO Conférence régionale sur le rôle des para professionnels vétérinaires (PPV) Prétoria, 13-15 octobre 2015 LA VACCINATION DE LA VOLAILLE AU TOGO TCHINTRE Kawonron. PLAN INTRODUCTION 1 APERCU SUR LE CHEPTEL

Plus en détail

DEUXIEME ENQUETE DE SUIVI DE LA PAUVRETE AU SENEGAL (ESPS II) RAPPORT FINANCIER

DEUXIEME ENQUETE DE SUIVI DE LA PAUVRETE AU SENEGAL (ESPS II) RAPPORT FINANCIER République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi ----------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DEUXIEME ENQUETE DE SUIVI DE LA PAUVRETE AU SENEGAL (ESPS II) RAPPORT FINANCIER Avril 2012 SOMMAIRE I

Plus en détail

LES DES DES 10 ET TABLES

LES DES DES 10 ET TABLES LES DES DES 10 ET TABLES Nombre de joueurs : de 2 à 4 joueurs. Matériel : 2 dés «10», 1 fiche, crayon But du jeu : être celui qui a trouvé le plus de résultats justes On choisit une opération (addition

Plus en détail

Combien coûte votre emprunt?

Combien coûte votre emprunt? Combien coûte votre emprunt? Quel que soit le motif de votre emprunt, vous souhaitez en connaître le coût. Voici les éléments à prendre en compte et quelques calculs de base pour bien évaluer le coût d

Plus en détail

Programmation de Mathématiques CP

Programmation de Mathématiques CP www.lutinbazar.fr P1 Programmation de Mathématiques CP Fichier : J apprends les maths avec Picbille, Retz Nombres et calcul Géométrie Grandeurs et mesure Résolution de problemes et O.G.D Séquences d apprentissage

Plus en détail

Élargissement de l accès au financement à travers les systèmes de récépissés d entrepôt

Élargissement de l accès au financement à travers les systèmes de récépissés d entrepôt Élargissement de l accès au financement à travers les systèmes de récépissés d entrepôt Forum sur le financement de l agriculture 2012 Du 28 au 30 mars 2012 Kampala, Ouganda Présenté par : Michael Andrade

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI POUR LA CONVERSION À L AGRICULTURE BIOLOGIQUE

PROGRAMME D APPUI POUR LA CONVERSION À L AGRICULTURE BIOLOGIQUE STRATÉGIE DE CROISSANCE du secteur PROGRAMME D APPUI POUR LA CONVERSION À L AGRICULTURE BIOLOGIQUE 2015-2022 PROGRAMME D APPUI POUR LA CONVERSION À L AGRICULTURE BIOLOGIQUE 1. INTRODUCTION Le Programme

Plus en détail

Certificat d'aptitude professionnelle de constructeur en béton armé du bâtiment ANNEXE IV DÉFINITION DES ÉPREUVES

Certificat d'aptitude professionnelle de constructeur en béton armé du bâtiment ANNEXE IV DÉFINITION DES ÉPREUVES ANNEXE IV DÉFINITION DES ÉPREUVES 50 DÉFINITION DES ÉPREUVES ÉPREUVE 1 : Analyse d une situation professionnelle Coefficient : 4 UP1 # Finalités de l épreuve : Cette épreuve doit permettre de vérifier

Plus en détail

GROUPEMENT DE COMMANDE N 24 CONSEIL REGIONAL - POLE EMPLOI BOURGOGNE 2014

GROUPEMENT DE COMMANDE N 24 CONSEIL REGIONAL - POLE EMPLOI BOURGOGNE 2014 GROUPEMENT DE COMMANDE N 24 CONSEIL REGIONAL - POLE EMPLOI BOURGOGNE 2014 Achat de formations qualifiantes à destination des demandeurs d emploi Valable du 27 mai au 6 juin 2014 Négociation du 12 au 17

Plus en détail

CONSULTATION N 03/2017

CONSULTATION N 03/2017 République Tunisienne ********** Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de Monastir CONSULTATION N 03/2017 Cahier des charges pour l étude économique et financière

Plus en détail

Parfum. But du jeu. Mise en place

Parfum. But du jeu. Mise en place Parfum Un jeu de Marcel SillBelbeck et Marco Rukowski pour 2 à 4 joueurs. Parfum transporte les joueurs dans le monde merveilleux des senteurs, qui remonte des siècles en arrière alors que les premières

Plus en détail

Unité 5 1. Matériel Carte constellation «dix» agrandie 40 enveloppes Dessins à compléter (fiche 14) Photo de Gribouille Leçon : compléments à 10.

Unité 5 1. Matériel Carte constellation «dix» agrandie 40 enveloppes Dessins à compléter (fiche 14) Photo de Gribouille Leçon : compléments à 10. 1 CAP MATHS CP Unité 5 1 Carte constellation «dix» agrandie 40 enveloppes Dessins à compléter (fiche 14) Photo de Gribouille Leçon : compléments à 10. Calcul mental : Complément à 10 Avec les doigts Je

Plus en détail

NOTE I : DEVELOPPEMENT DE LA MECANISATION POUR LA PRODUCTION DE RIZ EN SYSTEME IRRIGUE

NOTE I : DEVELOPPEMENT DE LA MECANISATION POUR LA PRODUCTION DE RIZ EN SYSTEME IRRIGUE NOTE I : DEVELOPPEMENT DE LA MECANISATION POUR LA PRODUCTION DE RIZ EN SYSTEME IRRIGUE TABLE DES MATIERES A. Contexte 5 B. Justifications..5 C. Zones d intervention potentielles et Groupes cibles.6 D.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Par leur engagement à l association, les membres s engagent à respecter le présent règlement intérieur.

REGLEMENT INTERIEUR. Par leur engagement à l association, les membres s engagent à respecter le présent règlement intérieur. Association AMAPopote Lyonnaise Siège : Chez Caubel David 42, Rue du Dauphiné 69003 Lyon REGLEMENT INTERIEUR L Association «AMAPopote Lyonnaise» a pour but de proposer un mode de consommation respectueux

Plus en détail

Intégration du Genre dans les Curricula d Agriculture et de Nutrition

Intégration du Genre dans les Curricula d Agriculture et de Nutrition Intégration du Genre dans les Curricula d Agriculture et de Nutrition Présenté par: Batamaka SOME, PhD Conseiller Genre Programme Alimentaire Mondial (PAM) Bureau Regional, Afrique de l Ouest et Centrale

Plus en détail

Objectifs visés. Vocabulaire. Activités suggérées

Objectifs visés. Vocabulaire. Activités suggérées Objectifs visés L'élève doit : Connaître le sens des opérations. Connaître les propriétés des opérations. Connaître les doubles et les complémentaires d'une somme. Savoir identifier une expression mathématique

Plus en détail

«Evaluation et analyse du marché pour déterminer la faisabilité d'un projet de transfert d argent dans la Région de Mopti».

«Evaluation et analyse du marché pour déterminer la faisabilité d'un projet de transfert d argent dans la Région de Mopti». «Evaluation et analyse du marché pour déterminer la faisabilité d'un projet de transfert d argent dans la Région de Mopti». Fevrier 2015 PLAN DE PRESENTATION 1. Contexte et justification 2. Objectifs de

Plus en détail

Synthèse relative à la récupération des coûts des services liés à l eau : La Réunion

Synthèse relative à la récupération des coûts des services liés à l eau : La Réunion Synthèse relative à la récupération des coûts des services liés à l eau : La Réunion Juillet 2015 PROJET Sommaire 1.La récupération des coûts des services liés à l utilisation de l eau...3 2.Les usagers

Plus en détail

DECLARATION 20/01/2017. AU 05 Systèmes d'aide à l'octroi de crédit

DECLARATION 20/01/2017. AU 05 Systèmes d'aide à l'octroi de crédit DECLARATION 20/01/2017 AU 05 Systèmes d'aide à l'octroi de crédit SYSTÈMES D'AIDE À L'OCTROI DE CRÉDIT (Déclaration N 05 ) L autorisation unique AU-005 concerne les traitements d aide à la décision en

Plus en détail

Programme Écocamionnage

Programme Écocamionnage GUIDE DE DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE POUR UN PROJET DE LOGISTIQUE Programme Écocamionnage 1. INTRODUCTION Ce volet du programme concerne les projets permettant la réduction des émissions de gaz à effet de

Plus en détail

BEP/CAP SECTEUR 6. A lire attentivement par les candidats

BEP/CAP SECTEUR 6. A lire attentivement par les candidats BEP/CAP SECTEUR 6 A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats au BEP et par ceux inscrits en double candidature BEP + CAP intégré. Les candidats répondront sur la copie

Plus en détail

Guide pratique. sur la mise en place d une boutique d intrants agricoles

Guide pratique. sur la mise en place d une boutique d intrants agricoles Guide pratique Projet Intensification de l Agriculture par le Renforcement des Boutiques d Intrants Coopératives (IARBIC) sur la mise en place d une boutique d intrants agricoles Ministère l Agriculture

Plus en détail

CULTIVONS L AVENIR PROGRAMME D APPUI À L IMPLANTATION DE SYSTÈMES DE SALUBRITÉ ALIMENTAIRE, 1. DESCRIPTION

CULTIVONS L AVENIR PROGRAMME D APPUI À L IMPLANTATION DE SYSTÈMES DE SALUBRITÉ ALIMENTAIRE, 1. DESCRIPTION CULTIVONS L AVENIR PROGRAMME D APPUI À L IMPLANTATION DE SYSTÈMES DE SALUBRITÉ ALIMENTAIRE, BIOSÉCURITÉ, TRAÇABILITÉ ET SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES ANIMAUX 1. DESCRIPTION Le présent programme a pour objet de

Plus en détail

Filets sociaux pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l Ouest

Filets sociaux pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l Ouest Filets sociaux pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l Ouest Termes de Référence pour la formation des porteurs potentiels de projets Novembre 2016 1 CONTEXTE La protection sociale

Plus en détail

Module 14 : Établissement du bilan de la campagne

Module 14 : Établissement du bilan de la campagne CURRICULUM D APPRENTISSAGE PRODUCTION ET POST PRODUCTION DU RIZ Module 14 : Établissement du bilan de la campagne 2 SOMMAIRE SIGLES ET ABRÉVIATIONS...4 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION...5 II. OBJECTIFS DU

Plus en détail