COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DE RENNES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DE RENNES"

Transcription

1 COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DE RENNES Commune de Saint- Gilles Commune de SAINT - GILLES Plan Local d' Urbanisme ANNEXE DU RAPPORT DE PRESENTATION Etude morphologique du centre bourg et identification du patrimoine bâti Révision approuvée par DCM du 06 juin 2006 mai 2006 service des Etudes Urbaines

2

3 22, rue Poullain Duparc RENNES Téléphone : Télécopie : É T U D E M O R P H O L O G I Q U E D U C E N T R E B O U R G E T I D E N T I F I C A T I O N DES ÉLÉME NTS DU PAT RIMOI NE C O M M U N E D E S A I N T - G I L L E S - Septembre

4 Préambulle. Dans le cadre de l élaboration de son PLU, la municipalité de Saint Gilles engage une réflexion sur les éléments identitaires qui composent le centre bourg pour mieux anticiper sur les potentiels d évolution et de densification dans le respect du patrimoine. L étude morphologique analyse les composantes de l organisation du noyau historique du bourg entre l axe est-ouest formé au nord par les rues de Rennes et de Saint Brieuc, ancienne nationale 12 Rennes Brest, la rue du Centre et la rue du Prieuré en axes nordsud jusqu à la place de l église : occupation du sol ; répartition des espaces bâtis et non bâtis ; caractéristiques du parcellaire ; définition des ensembles cohérents et des îlots ; La référence aux cadastres anciens permet de comprendre les logiques d implantation et d identifier des immeubles remarquables, témoins de l histoire rurale et industrielle du bourg, premiers éléments constitutifs d un noyau urbain, qui sont détaillés par fiche.

5 APPROCHE GÉNÉRALE. L iimpllantatiion du bourg. Le centre bourg est installé sur un plateau culminant une butte : la rue de Rennes à Saint Brieuc est tangente au nord, la rue du centre suit une pente vers le ruisseau du Pont aux Moines, dont la coulée verte cerne le noyau urbain au sud et à l ouest, sur un dénivelé d une douzaine de mètres à environ 500 m de l église ; l église est implantée à l extrémité sud du plateau, en surplomb de la vallée, visible de loin mais en retrait de la route ; la mairie, sur une butte culmine au point le plus haut du site. à l est, le cimetière en bordure du plateau est une première limite au bourg. L'entrée sud du bourg, depuis la coulée verte du ruisseau du Pont aux Moines : seul le clocher, en point culminant, émerge de l'ensemble urbain.

6 Source : I.G.N. A partir de la photo aérienne IGN (campagne 2001), la répartition de l occupation du sol révèle une organisation particulière des îlots, avec 4 ensembles particuliers qui sont détaillés à la suite de l analyse générale : - l axe des rues de Rennes et de Saint Brieuc ; - la rue du centre ; - l îlot mairie ; - la place de l église.

7 L organiisatiion des espaces. Les axes principaux sont structurés par une forte densité et les arrières des fronts de rues sont marqués par une présence assez forte de jardins souvent occupés d annexes. Les bâtiments publics sont groupés au centre du site, sur sa partie plate, entre la rue du centre et la rue du Prieuré, en arrière de l église, entourés d'espaces publics qui assurent des liaisons transversales. Au sud de l église une place importante correspond à l emplacement de l enclos du cimetière déplacé au début du XX ème siècle

8 Le bâtii. Le bâti est aligné sur les axes principaux, en front continu et homogène sur la rive nord des rues de Rennes et de Saint Brieuc, ancien hameau de la Forge, sur la rive ouest de la rue du centre, qui constituent fin XIX ème, début XX ème siècle, la première époque de développement du bourg, en jonction entre les deux parties anciennes du bourg, sur l axe de circulation et autour de l église, implantée en retrait. La place de l église est en effet cadrée par le bâti le plus ancien du noyau urbain. La partie est du bourg est ponctuée de bâtiments disparates, équipements publics sur de grandes emprises, habitations, d époques diverses.

9 Les espaces non bâtiis. Les espaces non bâtis ont une part importante qui révèle l organisation des cœurs d îlots : - végétale sur les arrières des fronts de rues composés d habitations ; - plus minérale au centre, aux abords des équipements.

10 Le miinérall. Mairie Poste Eglise Ecole Halle Les espaces à dominante minérale sont caractérisés par le stationnement qui accompagne les équipements publics, notamment sur l îlot central, autour de la mairie, de la poste, de l ancienne école et de l église. A chaque entrée de la rue du centre, ils sont en liaison directe avec les commerces et permettent des liaisons entre les deux axes nord-sud, rue du Prieuré et rue du centre, en sens unique et inversé de circulation. Les places publiques sans voiture sont rares, en parvis d un immeuble récent dans le prolongement ouest de la place de l église et autour de la grange réhabilitée en équipement public. Les stationnements privés sont en arrière des fronts urbains denses, accompagnant des immeubles collectifs ou des activités, le plus souvent accessibles par des entrées étroites ou des porches : ils ne perturbent donc pas la lisibilité des espaces publics.

11 Les jardiins. Les jardins sont très présents, avec des masses arborées relativement denses, sur les parcelles les plus grandes en cœur d îlot, donc pas immédiatement perceptibles depuis l espace public Au nord du parking de la mairie, les jardins privés de l angle de la rue de Rennes et celle du Prieuré assurent une transition entre l axe très passant et le centre bourg. Des alignements d arbres structurent les abords de l église et le bas de la rue du Prieuré, le long de la cour de l ancienne école, ménageant une liaison piétonne intimiste entre deux secteurs très différents du centre bourg. Les abords de la mairie présentent une butte plantée sans pour autant offrir un véritable jardin public.

12 L occupatiion du bâtii. L analyse du cadastre actuel permet de distinguer les typologies des immeubles, à dominante d habitations individuelles, en fronts urbains continus et homogènes sur la rive nord des rues de Rennes et de Saint Brieuc, et sur la rive ouest de la rue du centre. Les immeubles d habitation collectifs sont parfois identifiés dans du bâti ancien réhabilité ; ils s implantent dans un premier temps en reconstruction sur les fronts urbains principaux puis plus récemment sur les arrières de ces fronts, entourés de leurs espaces de stationnement. Les activités ponctuent l ensemble, commerces en rez-de-chaussée d habitation ou bâtiments spécifiques implantés le plus souvent perpendiculaires à la voirie. Les annexes occupent une grande place dans les jardins, attenantes aux bâtiments anciens ou en appentis, traduisant une activité artisanale disparue. Le bâti récent, non mitoyen, implanté librement dans sa parcelle, occupe l îlot central, équipements et habitats et forme les franges est et ouest du centre bourg.

13 LLeess ggaabbaarriittss.. Les gabarits sont très homogènes, tant sur les fronts bâtis qui forment des ensembles cohérents, que sur les habitations récentes individuelles. La hauteur à l égout du toit correspond pour la plupart des bâtiments à un étage (6 m), avec des modulations sur l aménagement des combles (combles hauts / combles bas, environ 0,5 à 1 m). Les immeubles les plus hauts sont une maison bourgeoise du XIXème, rue du Prieuré et les collectifs récents (R+2) qui s'intègrent néanmoins dans les ensembles cohérents, par leur forme et/ou par leur implantation en arrière et donc en contre bas des fronts bâtis (rue de Monfort, par exemple).

14 LL eem mpprriissee aauu ssooll.. L emprise au sol moyenne du centre bourg correspond à un rapport d environ 0,4 entre le bâti (annexes comprises) et le non bâti. Les fronts urbains le long des axes apparaissent de façon homogène et dense sur des parcelles peu profondes sur la rive nord des rues de Rennes et de Saint Brieuc et plutôt en lanière sur leur rive sud et sur la rue du centre. Le bâti individuel récent est beaucoup moins dense, voire implanté sur de très grandes parcelles en cœur de l îlot ouest. L îlot central présente une composition hétérogène, liée aux époques différentes de constructions et aux équipements.

15 L évollutiion hiistoriique. Le cadastre napoléonien de 1829 révèle l organisation du bourg telle que l on vient de l appréhender dans sa forme actuelle : - le hameau de la Forge, implanté en arrière du plateau, au nord la route Rennes/Saint Brieuc, au carrefour de la route de Parthenay de Bretagne. L ensemble est constitué d un corps aligné et de bâtiments d activités en terre, toujours présent, au moins pour parties, ainsi que les deux éléments distincts, aux arrivées à Saint Gilles ; - l accès vers le bourg est marqué au niveau des carrefours ; - le bourg est centré sur l église, avec un bâti relativement compacte autours de l enclos paroissial, dont la place actuelle à garder la forme : commerces au sud, maisons bourgeoises à l est et fermes à l ouest. Cette morphologie est toujours présente. Le cadastre de 1965 marque l époque de la reconstruction où l on voit apparaître les premières générations de lotissements à l est. Le centre bourg garde ses caractéristiques historiques, avec la rue du Centre, constituée fin XIX ème siècle entre la Forge et l église sur un unique front ouest, alors que les équipements se sont installés en arrière de l église, la poste entre les deux guerres, l école dans les années cinquante, imposant des emprises particulières.

16 Cette photo montre bien les éléments constituant le centre bourg en triangle dont la pointe est l église. La superposition des cadastres montre que les emprises présentent en 1829 sont toujours repérables et à l origine des ensembles homogènes qui caractérisent le centre de Saint Gilles. La carte suivante révèle les transformations que ces éléments ont néanmoins vécu, en deux siècles, notamment dans les modes constructifs, avec aménagements de façades dans la seconde moitié du XIX ème et les percements agrandis, entourés de brique, les rehaussements de toitures et les enduits au début du XX ème siécle, masquant les matériaux d origine ou modifiant la mise en œuvre des charpentes (ce qui rend parfois difficile la datation ou l identification des modes constructifs).

17 Époques et modes constructiifs. Les ensembles homogènes apparaissent là encore dans les matériaux et les époques de constructions : les éléments les plus anciens sont généralement en terre (la plus ancienne maison identifiée est à pans-de-bois 1), autour de la place de l église et rue de centre, sur les immeubles d origine, une partie de la rue ayant été reconstruite dans la seconde moitié du XX ème siècle en respectant alignement et gabarits. Les constructions en terre sont le plus souvent des bâtiments de commerces (toujours actifs ou transformés en habitation) ou d activités rurales ou artisanales (aujourd hui annexes), à distinguer des maisons bourgeoises en pierre, autour de l église ou des immeubles de rapport alignés au bord de la route nationale. Les constructions récentes s insèrent dans les ensembles cohérents, ou s implantent individuellement sur les franges et dans l îlot central. Continuité entre histoire et modernité

18 SYNTHÈSE DES ENSEMBLES. La route de Rennes à Saiint-Briieuc. Les rues de Rennes et de Saint Brieuc constituent un axe nord-sud tangant au centre bourg de Saint Gilles. Ancienne route nationale n 12, son emprise est celle d une voie majeure de circulation, à l écart de laquelle le bourg d origine s est implanté. Aujourd hui déviée, son échelle reste plus large qu une rue principale et présente des infrastructures routières importantes. Le bâti garde les marques de l activité du hameau initial de la forge, par des éléments anciens en terre ainsi que des restaurants, des activités commerciales, des immeubles de rapport et des maisons bourgeoises, caractéristiques d un développement dense de faubourg du XIX ème siècle. La rive nord présente un ensemble cohérent marqué par une ligne de toit continue et des principes constructifs compensant la pente dans les éléments de modénatures des façades. Les activités ponctuent l alignement : les bâtiments sont installés perpendiculaires à la voie ou, en arrière du front bâti. Les constructions récentes d immeubles collectifs s implantent dans les logiques initiales d alignement et de gabarits, ou sur les emprises d anciennes activités en fond de grandes parcelles redivisées. En légère pente vers l ouest et la vallée du ruisseau du Pont-aux-Moines, les franges de la rives sud sont constituées d habitations individuelles récentes, de type pavillonnaire, déconnectées de la logique générale de cet axe structurant.

19 La rue du centre. La rue du centre, ancienne Grande rue, assure le lien entre l'ensemble de la forge et le cœur du bourg marqué par l'église. Constituée d un alignement unilatéral, sur la rive ouest, elle garde les caractéristiques d un habitat modeste, originalement en terre, sur des parcelles en lanières occupées de jardins et d annexes. Les principales modifications ont touché les toitures qui ont perdu leurs lucarnes. Les enduits ciment en façades ont uniformisé un ensemble en gommant les éléments de modénatures entre les modules. Des parties ont été reconstruites sur différentes époques, là aussi dans le respect des logiques d implantation et gabarits. La ligne de toiture a en effet un impact très important : continue sur toute la longueur, elle compense la rupture de pente au niveau de la place de l'église, par un mode constructif prolongeant l'alignement sur le bâti du carrefour de la rue de Montfort. En haut de la rue, un immeuble collectif s est implanté sur des parcelles regroupées en arrière du front principal. La rive est accueille équipements publics et commerces sur des logiques d implantation correspondant à leur époque de construction : aligné pour les plus anciens, en retrait pour les commerces récents qui dégagent des espaces d accès ou imposants comme la poste. Ils participent au système disparate de l îlot central. Immeuble récent inséré dans l alignement d ensemble : le porche dans le prolongement du parking de la mairie mène à un second immeuble en arrière du front bâti.

20 L îîllot de lla maiiriie. L îlot triangulaire formé par l axe de l ancienne nationale 12, la rue du centre et la rue du Prieuré convergeant vers l église, apparaît comme un espace dévolu aux équipements, construits sur un vaste vide résiduel en arrière de l église, à des époques différentes, et avec des logiques d implantation déconnectées les unes des autres. Ancienne école des années cinquante, arrière de la poste des années trente, mairie des années soixante-dix, chaque bâtiment impose son style constructif, en soi intéressant mais sans cohérence apparente. La lecture d un ensemble potentiel d équipements structurants est perturbée par une habitation sans qualité en position centrale (parcelle AB 180) et une perception diffuse des arrières de la rive est de la rue du centre, constituée sur un mode similaire d implantations disparates. Les espaces vides qui entourent les équipements sont reliés par la végétation et proposent des liaisons entre les deux axes structurant nord-sud, mais sans qualification spécifique, sinon la butte plantée de la mairie, installée sur le point culminant du site du bourg. Les bâtiments sont implantés légèrement au-dessus du sol de la rue, dont le niveau est rattrapé par un muret qui contribue au cadrage de la rue mais qui accentue l impression de déconnexion et de disparité des éléments entre eux. Les stationnements au nord de la mairie assurent une liaison entre la rue du Prieuré et la rue du centre à l échelle de la voiture, appuyée sur la ligne de fond de jardin des habitations de la rue de Rennes, dont une grande parcelle en mutation. Cet espace fonctionnel et peu qualifiant traduit un différentiel d échelle dans le parcellaire et dans les usages de ce secteur à recadrer, en cohérence avec les rues qui le bordent : rue du centre étroite et structurée et rue du Prieuré, amenant vers des éléments de patrimoine identifiant. La rive est de la rue du Prieuré est constituée d éléments bâtis anciens, dont des annexes en terre, dans le prolongement de l ensemble bourgeois de la place de l église. Le haut de la rue, plus récent, reprend les logiques pavillonnaires en retrait de la voirie, en amorce de la première vague d urbanisation du bourg. L articulation avec la rue du Rennes est marquée par une rupture dans les époques et les logiques d implantation, compensée par un rond-point qui indique l entrée dans le bourg et l accès à la mairie, très repérable.

21 La pllace de ll églliise. La place de l Eglise est l élément fondateur du bourg, l enclos paroissial, aujourd hui espace de stationnement et de circulation peu qualifié, est entouré des bâtiments les plus anciens : maisons bourgeoises vers la rue du Prieuré, dont les emprises sont repérables sur le cadastre napoléonien, avec des remaniements au XIX ème et des annexes en terre, formant un ensemble homogène bien que non aligné par les matériaux (briques, pierres) et la végétation. L arrière est constitué de grandes parcelles de jardin et d arbres remarquables ; estaminet face à l église ; angles du carrefour des routes de Montfort et de Merdréac, très marqués par des bâtiments en terre, (réhabilités en habitations collectives pour deux d'entre eux), qui assurent la continuité du linéaire de la rue du centre par leur ligne de toit et l'organisation des façades suivant la rupture de pente. Dans le prolongement ouest de la place de l église, un immeuble récent s'insère aussi dans la continuité bâtie, profitant du relief, et offre un parvis public, révélant notamment une des plus vieilles maisons du bourg. L église elle-même est entourée d un espace planté, notamment une allée d arbres sur l arrière qui offre un passage à l échelle du piéton, jonction entre la rue du Centre et la rue du Prieuré puis vers les quartiers d habitat plus récents.

22 FICHES DESCRIPTIVES. FICHE 1 : 3, rue du Centre. FICHE 2 : 1 3, place de l Église. FICHE 3 : 2, rue du Parc. FICHE 4 : 4, place de l Église. FICHE 5 : Rue de la Prouverie. FICHE 6 : 8, place de l Église. FICHE 7 : 10, place de l Église. FICHE 8 : 2, rue du Prieuré. FICHE 9 : 4, rue du Prieuré et retour 2, rue du Relais. FICHE 10 : 1, rue de Romillé.

23 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 1 3, rue du Centre Section cadastrale : AB Numéro de la parcelle : 110 Cadastre napoléonien Maison ancienne à structure bois R + 1 (maison dite de la Basse poterne). Date de construction : XVII ème. Maison Annexes Intérêt patrimonial Maison à colombages en 2 corps de bâtiments de hauteur différentes ; corniche bois moulurée sur le bâtiment principal ; toiture à forte pente et grand coyaux sur le bâtiment principal ; toiture droite sans coyaux sur le bâtiment secondaire ; pignon bardé d ardoises ; ouvertures fortement remaniées dans l esprit XIX ème. État général moyen. Traces de l ancienne construction de pierre attenantes avec restes de portes plein cintre moulurées. Maison unique sur le secteur témoin de constructions à structure bois XVI ème ou XVII ème siècle.

24 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 2 1-3, place de l Église Section cadastrale : AB Numéro de la parcelle : Cadastre napoléonien Ensemble de trois maisons contiguës R combles, homogènes sur le plan constructif. Annexe en terre sur l arrière autour de la cour commune. Époque de construction : fin XIX ème. Maison Annexes - Bauge enduite sur solin de pierre de Montfort avec modénature en briques en entourage des fenêtres organisées symétriquement sur un axe central composé de la gerbière, de la fenêtre du 1 er étage, de la porte d entrée ; gerbière centrale en bois à croupe débordante, carrées bois sur annexe accolée côté cour ; il est à remarquer le système de rattrapage des niveaux de plancher de greniers et donc des accès par les gerbière pour compenser la dénivellation de la rue tout en conservant une ligne de rive d égout droite. - Couverture ardoises à deux pans droits et pan coupé en angle de rue ; - Souche de cheminée en briques ; - État général médiocre. Bâtiment de bauge apparente couvert en tôles, ensemble en mauvais état. Intérêt patrimonial Ensemble cohérent caractéristique de l habitat local de bourg construit sur une organisation d ensemble de front de rue, avec pans coupés de part et d autre de la rue de Montfort.

25 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 3 2, rue du Parc Section cadastrale : AB Numéro de la parcelle :1115 Cadastre napoléonien Immeuble d angle à pan coupé à usage d habitation R +1 + combles. Maison Annexes Maison en bauge sur solin de pierre de Montfort à encadrement de briques et décor badigeon sur enduit ; 3 gerbière bois à fronton droit ; toiture d ardoises à croupes ; souches en briques avec bandeaux décoratifs. Date de construction fin XIX ème (ancien hôtel). Bon état général. Annexe ancienne couvert d ardoises à pan coupé, maçonnerie de pierre de Montfort. Intérêt patrimonial Immeuble construit dans la continuité architecturale et de gabarit de la rue du centre, avec pan coupé faisant le pendant du 1-3, place de l Église.

26 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 4 4, Place de l Église Section cadastrale : AC Numéro de la parcelle : 321 Cadastre napoléonien Maison ancienne en terre R + 1 à toiture à croupes à usage mixte : commerce te habitation. Maison Annexe Grosse maison de bourg rural en bauge. Toiture ardoises à croupes assez plates avec coyaux. Souche en brique. Transformation de l ancien accès écurie en garage. Construction début XIX ème modifiée fin XIX ème et XX ème. Bâtiment annexe récent. Intérêt patrimonial Maison de bauge caractéristique des constructions des bourgs ruraux du pays de Rennes par son volume, son organisation et son mode constructif.

27 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 5 Rue de la Prouverie Section cadastrale : AC Numéro de la parcelle : 332 Cadastre napoléonien Ancienne grange transformée en bâtiment à usage socio culturel. Bâtiment Grand volume avec auvent de protection, étage initialement à usage de grenier avec accès en pignon; annexe accolée ; toiture d ardoise à deux pans droits ; construction en bauge sur solin de pierre de Montfort. Annexes Ancienne étable en bauge sur solin de pierre ; accès au comble par gerbière. Intérêt patrimonial Témoin du passé rural de la commune et mode constructif.

28 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 6 8, place de l Église Section cadastrale : AD Numéro de la parcelle : 99 Cadastre napoléonien Maison ancienne à caractère rural R + 1. Petite annexe accolée et important bâtiment agricole en terre disposé perpendiculairement. Époque constructive XVII ème. Maison Annexes Intérêt patrimonial Pierre enduite avec encadrement apparent de pierre de Montfort fortement remaniée (rehaussée). Grande couverture en ardoises à deux pans droits sans coyaux. Terre enduite avec encadrement carrée de bois et bauge apparente. Construction ancienne aux appareillages d encadrement soignés ; caractère original sur le bourg.

29 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 7 10, place de l Église Section cadastrale : AD Numéro de la parcelle :100 Cadastre napoléonien Maison de bourg R combles composées de 2 entités accolées. Époque de construction fin XIX ème sur ancienne emprise du bâtiment. Maison Pierre enduite avec modénatures briques et belle lucarne briques à décor frontal portant la datation de construction : Couverture ardoises à 2 pans de droits. Menuiseries bois à 4 carreaux avec léger cintre. Garde-corps ouvragé en fonte au 1 er étage. Organisation ordonnée des ouvertures. Bon état général. Intérêt patrimonial Maison de ville classique de son époque constructive construite en deux fois de manière cohérente, en conservant pour chaque partie une organisation symétrique particulière des ouvertures.

30 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 8 2, rue du Prieuré Section cadastrale : AD Numéro de la parcelle : 104 Cadastre napoléonien Maison bourgeoise R combles. Maison Pierre enduite avec modénatures brique et pierre ; lucarnes briques ; toiture à croupes à hauts coyaux, importantes souches de cheminée en briques ; fenêtres cintrées ; porte d entrée à panneaux et imposte. Bon état général. Annexes Intérêt patrimonial Muret sur rue en pierre avec grille métallique. Bâtiment annexe de grand volume utilisé en garage ; grande couverture droite en ardoises avec gerbière à croupe. Ensemble de qualité avec jardin côté rue ; décor mixte brique et pierre.

31 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 9 4, rue du Prieuré et retour 2, rue du Relais Section cadastrale : AD Numéro de la parcelle : 105 Cadastre napoléonien 1829 Maison bourgeoise R combles à la mansard. Petite maison et annexes perpendiculaires. Époque de construction fin XIX ème sur emprise antérieure à Maison Pierre enduite avec modénatures et belles lucarnes en briques. Couverture ardoises. Volets battants à claire-voies en bois. Bon état général. Annexes Intérêt patrimonial Pierre enduite avec modénature briques et lucarnes ; volets battants bois. 1 bâtiment en briques avec couverture ardoises à croupe. 1 garage en terre avec couverture tuile. Modèle original sur la commune par son volume, sa couverture à la mansard.

32 Fiiche descriiptiive d élléments du patriimoiine. Fiche 10 1, rue de Romillé Section cadastrale : AB Numéro de la parcelle : 1090 Cadastre napoléonien 1829 Petit bâtiment à usage d annexe de gabarit R + combles à faible surcroît Maison Construction en bauge à toiture à 2 pans avec léger coyau ; carrées bois ; 2 gerbières à croupe débordante ; sur plan d emprise au sol en longueur ; souche de briques appareillées. Mauvais état général. Date de construction début XIX ème. Intérêt patrimonial Bâtiment caractéristique des constructions modestes rurales en bauge à usage mixte.

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Parcelle : AZ 275 9 rue Collet Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : 78 m² Meulière jointoyée Maison

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

4. Environnement bâti

4. Environnement bâti 4. Environnement bâti 4.1. Organisation générale Le territoire intercommunal se caractérise par une urbanisation dispersée. Seuls les vastes espaces forestiers à Saint-Gatien-des- Bois et certains sites

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

Maison, dite le Chalet des Roses

Maison, dite le Chalet des Roses Maison, dite le Chalet des Roses 20 chemin de Bellevue Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002153 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Parcelle : AR 11 5 boulevard Bara Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R + 2+ combles Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : m² Meulière, rocaille,

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Service du Logement Rue de la Madeleine 38 Rue Cathédrale 34-4000 Liège Liège, le 10 octobre 2012 RAPPORT A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Rénovation complète et réaffectation en neuf logements d un ensemble

Plus en détail

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

Maison, dite villa La Brise

Maison, dite villa La Brise Maison, dite villa La Brise 19 Boulevard des Anglais Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002068 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Opération de mise en valeur des façades 1 L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Sommaire Les immeubles ci-après présentés, sont donnés

Plus en détail

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs LA MAISON DE BOURG Un bourg est un gros village dense généralement situé à un carrefour de voies principales. La maison de bourg appartient à cet ensemble de maisons accolées et groupées le long des rues

Plus en détail

le Perray-en-Yvelines

le Perray-en-Yvelines le Perray-en- N 1095 Lep01 LEP01A/01B cadastre C1 64 96, rue de Paris le Perray-en- Typologie 1 Maison de bourg Typologie 2 Avec boutique antecadastre Critère 1 architectural Critère 2 urbain Boutique

Plus en détail

Saint-Fort-sur-Gironde

Saint-Fort-sur-Gironde les articles... de l'inventaire du patrimoine de l'estuaire de la Gironde Maisons et anciennes fermes de Saint-Fort-sur-Gironde L inventaire général du patrimoine culturel de la commune de Saint-Fort-surGironde

Plus en détail

2. Analyse architecturale :

2. Analyse architecturale : 2. Analyse architecturale : Quatre grands secteurs se distinguent sur la Grande île : - Les maisons en hameau : - Les Blainvillais - Les maisons de la plaine et du pont. - Les maisons du phare : - La ferme

Plus en détail

GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME. Liste des éléments de paysage à conserver. Pièce 7. Commune de. Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste

GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME. Liste des éléments de paysage à conserver. Pièce 7. Commune de. Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste Commune de GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME PLU approuvé le 14/10/2013 POS approuvé le 12 août 1999 27/06/2012 Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste 69 chemin de la Fontaine 45500 GIEN Tél : 02 38 27 07

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

Maison, actuellement bureaux

Maison, actuellement bureaux Maison, actuellement bureaux 95 avenue du Grand-Port Chourdy-Pont Rouge Aix-les-Bains Dossier IA73002139 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI Les constructions des maisons repérées comme éléments de patrimoine de ces quartiers s étalent, on l a vu, de la fin du XIXème siècle à la période d entre-deuxguerres.

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS

LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS LA PROTECTION DES BATIMENTS EXCEPTIONNELS L «Unicum» se justifie globalement par : - son intérêt architectural (volumes, matériaux, accessoires ) - son état de conservation (il va de soit qu un édifice

Plus en détail

17 logements LA CLÉ DES CHAMPS SAINT-CONTEST. Extension urbaine. Densité résidentielle brute. à l hectare

17 logements LA CLÉ DES CHAMPS SAINT-CONTEST. Extension urbaine. Densité résidentielle brute. à l hectare Densité résidentielle brute 17 logements à l hectare Extension urbaine Indicateurs de l'opération Nombre de logements 127 logements (86 individuels et 41 logements collectifs) Surface du terrain 7,28 hectares

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame

Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame Commune : Lieu-dit : Adresse : Titre de l œuvre : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Marienthal Basilique (rue de la) 6 Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame Référence: IA00062025 Cartographie :

Plus en détail

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2.1 CONTEXTE, ENJEUX La recomposition urbaine du secteur délimité par les boulevards Périphérique, Victor Hugo et du Général Leclerc - dit «Triangle» - est un

Plus en détail

3-1 Règlement des zones à urbaniser

3-1 Règlement des zones à urbaniser 3-1 Règlement des zones à urbaniser Plan Local d Urbanisme - Révision - R5 approuvée par le Conseil de la Communauté d Agglomération Grand Poitiers le 1 er avril 2011. Modification M1-R5 approuvée par

Plus en détail

Maison, actuellement clinique vétérinaire

Maison, actuellement clinique vétérinaire Maison, actuellement clinique vétérinaire 171 avenue du Grand-Port Corsuet Aix-les-Bains Dossier IA73002135 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter 1 SOMMAIRE Vues générales des toits 3 Type de charpentes, de la plus simple à la plus sophistiquée quelques coupes transversales

Plus en détail

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE 16 juin Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE GLOSSAIRE Acrotère Dans l architecture classique, un acrotère est un ornement sculpté disposé au sommet d un fronton ou sur un pignon. Dans l architecture

Plus en détail

Modifications du PSMV 2013. Corrections concernant le fond de plan

Modifications du PSMV 2013. Corrections concernant le fond de plan 2013 Corrections concernant le fond de plan - 2012 Correction graphique du plan, La vérification des arrêtés de protections doit être réalisée par les services de la DRAC et reporté au plan PSMV conformément

Plus en détail

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d'aménagement REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME SOMMAIRE CARTE DE LOCALISATION DES SECTEURS D ORIENTATIONS D AMENAGEMENT 2 SECTEUR 3.1 : LA POMME 3 Les orientations d aménagement 3 SECTEUR

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr

PERMIS DE CONSTRUIRE. Guide des pièces à fournir. Gagnons du temps! www.ressonslelong.fr PERMIS DE CONSTRUIRE Gagnons du temps! Guide des pièces à fournir www.ressonslelong.fr SOMMAIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE? :... 03 PC1 : LE PLAN DE SITUATION... 04 PC2 : LE PLAN DE MASSE... 05-06 PC3 : LE

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012 Principes de déclinaison réglementaire des approches Patrimoine bâti, et paysages urbains Partenaires Associés 07Juin 2012 PATRIMOINE BATI ET PAYSAGES URBAINS TERRITOIRE Repérage patrimoine bâti et paysages

Plus en détail

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Le plan Local d Urbanisme Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Cultiver le caractère de Bois le Roi Les arbres, les paysages naturels, les haies, les jardins, les rues verdoyantes

Plus en détail

B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008

B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008 1 B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008 SOMMAIRE 2 INTRODUCTION A- ANALYSES A.1 - PRESENTATION GENERALE DU SITE A.2 - SYNTHESE HISTORIQUE A.3. PROTECTIONS ACTUELLES DU SITE III.1- LES MONUMENTS HISTORIQUES

Plus en détail

424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010

424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010 Immeuble 424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville d'aix-les-bains

Plus en détail

LE TOIT. Les formes de toits

LE TOIT. Les formes de toits Les formes de toits Le toit ou la toiture : ensemble des parois inclinées et/ou horizontales (dans le cas d une toiture-terrasse) qui couvrent une construction. Le toit comprend les éléments qui composent

Plus en détail

chemin de Mémard Baie de Mémard Aix-les-Bains Dossier IA73002324 réalisé en 2014

chemin de Mémard Baie de Mémard Aix-les-Bains Dossier IA73002324 réalisé en 2014 Maison chemin de Mémard Baie de Mémard Aix-les-Bains Dossier IA73002324 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville d'aix-les-bains

Plus en détail

Relocalisation des services de proximité Rive gauche

Relocalisation des services de proximité Rive gauche Relocalisation des services de proximité Rive gauche 1- Présentation du projet - Localisation La ville d Amiens souhaite regrouper différentes activités du Secteur Rive Gauche aujourd hui «éclatées» sur

Plus en détail

Les plans de maisons

Les plans de maisons Les plans de maisons de plain-pied & combles Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11517-2 Sommaire Dossier 1 : Projet n 1 Pavillon de type T4 avec une croupe en toiture 1. Perspective et plan

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

PORNICHET PLAN LOCAL D URBANISME Modification N 3 22.12.2012

PORNICHET PLAN LOCAL D URBANISME Modification N 3 22.12.2012 PONICHET PLAN LOCAL D UBANISME Modification N 3 22.12.2012 DOSSIE Enquête publique ecensement du patrimoine local évision prescrite le: 11.04.2008 évision arrêtée le: 04.05.2009 évision approuvée le: 14.01.2010

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

5.5. Proposition de typologie architecturale. Maisons de bourg XVème, Maisons à pans de bois XVIème, Demeures bourgeoises XVIIIè-XIXème,

5.5. Proposition de typologie architecturale. Maisons de bourg XVème, Maisons à pans de bois XVIème, Demeures bourgeoises XVIIIè-XIXème, 5.5. Proposition de typologie architecturale Des immeubles en bord de Loire, Photo GHECO Maisons de bourg XVème, Maisons à pans de bois XVIème, Demeures bourgeoises XVIIIèXIXème, Maisons de bourg XVIIIè

Plus en détail

Maison, dite villa Dolorès, puis villa Ginette, puis villa Henrietta, actuellement immeuble, villa Henrietta

Maison, dite villa Dolorès, puis villa Ginette, puis villa Henrietta, actuellement immeuble, villa Henrietta Maison, dite villa Dolorès, puis villa Ginette, puis villa Henrietta, actuellement immeuble, villa Henrietta 22 boulevard de Paris Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002082 réalisé en 2012 Copyrights

Plus en détail

(Mémorial A159/2011, page 2796)

(Mémorial A159/2011, page 2796) ORGANISATION DES COMMUNES - AMENAGEMENT TERRITORIALE 1 Règlement grand-ducal du 28 juillet 2011 concernant le contenu du plan d aménagement particulier «quartier existant» et du plan d aménagement particulier

Plus en détail

Protection / Statut juridique. Notes, accessibilité, personnes ressources. Restaurations. Documentation. Renseignements fiche

Protection / Statut juridique. Notes, accessibilité, personnes ressources. Restaurations. Documentation. Renseignements fiche Nom : Maison H rue de l'égalité Typologie architecturale secondaire : Dénomination : édifice domestique / maison Dénomination secondaire : Typologie régionale : Localisation Canton : Bourg de Péage / Pays

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT L histoire de Vayres 2 L origine du nom de la Ville de Vayres vient du celte Varatedo, qui veut dire Varat, passage et Edun,

Plus en détail

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE COMMUNE DE GUEUX 4 rue de l'eglise 51390 Gueux Tél. 03 26 03 60 26 Fax : 03 26 03 58 85 COMMUNE DE GUEUX Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE Avril 2012 4 rue Jean Baptiste Clément

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

Restaurant, dit Touring Pavillon puis Pavillon d'armenonville, actuellement maison

Restaurant, dit Touring Pavillon puis Pavillon d'armenonville, actuellement maison , Aix-les-Bains Les Bords du lac 48 chemin des Bateliers Restaurant, dit Touring Pavillon puis Pavillon d'armenonville, actuellement maison Références du dossier Numéro de dossier : Date de l'enquête initiale

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

Définitions DÉFINITIONS

Définitions DÉFINITIONS DÉFINITIONS Accès et voie nouvelle : L accès est constitué par la limite entre le terrain et la voie qui le dessert. La voie nouvelle est une emprise publique ou privée qui permet de desservir plusieurs

Plus en détail

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C.

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CARACTERE DE LA ZONE U.C La zone U.C est une zone urbaine de l agglomération où le développement des activités centrales (commerces, bureaux,

Plus en détail

CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural

CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural CHAPITRE XVII quater. - Règlement général sur les bâtisses en site rural Art. 417. En l absence de plan particulier d aménagement, de plan d alignement ou de permis de lotir dûment autorisé et non périmé,

Plus en détail

ANALYSE URBAINE INSERTION INTERCALAIRE RAPPORT DE PRÉSENTATION

ANALYSE URBAINE INSERTION INTERCALAIRE RAPPORT DE PRÉSENTATION INSERTION INTERCALAIRE ANALYSE URBAINE ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 21 ANALYSE URBAINE Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain

Plus en détail

DEFINITIONS. ALIGNEMENT VERTICAL - composition dans une façade des ouvertures situées dans le même axe vertical.

DEFINITIONS. ALIGNEMENT VERTICAL - composition dans une façade des ouvertures situées dans le même axe vertical. Annexe 1 DEFINITIONS A ACCES - pour être constructible, tout terrain doit avoir accès à une voie (voir ce mot) publique ou privée, soit directement, soit par l intermédiaire d un passage aménagé sur fonds

Plus en détail

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette...

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette... Les pièces à joindre à un dossier de permis de construire NOTICE EXPLICATIVE Vous trouverez ci-dessous la nature et le détail d établissement des 8 pièces du formulaire nécessaire à l établissement du

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

PA10 - Règlement du Lotissement

PA10 - Règlement du Lotissement MAITRE D OUVRAGE 22, Rue d Issenheim 68190 RAEDERSHEIM Tel 03 89 48 19 52 Fax 03 89 48 02 70 info@fha-lotisseur.fr MAITRE D ŒUVRE - GEOMETRE 21, rue Jacobi-Netter 67200 STRASBOURG Tel 03 88 36 94 68 Fax

Plus en détail

142 Atlas des Paysages de Wallonie

142 Atlas des Paysages de Wallonie 142 Atlas des Paysages de Wallonie Herve Battice Bourgs ruraux de Herve - Battice Superficie totale de l aire (ha) 1 697 Superficie agricole (ha) 304 Terres arables (%) 3 Prairies (%) 93 Vergers productifs

Plus en détail

Architecture commerciale

Architecture commerciale ALIXAN Notices Architecture commerciale édifice commercial Ancien "Café Pain" place de la Mairie Ancien café de la Mairie "Amédée Charrin" Conservation du Patrimoine de la Drôme avril-mai 2007-67 - Conservation

Plus en détail

c.a.u.e. de la manche collection DÉCOUVERTE du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter

c.a.u.e. de la manche collection DÉCOUVERTE du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter collection DÉCOUVERTE c.a.u.e. de la manche du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter Le pan de bois associé au torchis constitue probablement l un des plus célèbres

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

1-1 Saint-Étienne-du-Bois - 2 465 habitants Créer un espace public fédérateur Création d une médiathèque, de 18 logements locatifs, 4 logements en accession et 4 commerces. Donner une «place» au centre-bourg.

Plus en détail

Dossier de Permis de Construire

Dossier de Permis de Construire Dossier de Permis de Construire Dossier de permis de construire Page 1/10 PCMI 8 - Photo terrain dans son environnement lointain PCMI 7 - Photo terrain dans son environnement proche PCMI 6 - Document d'insertion

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

Cadastre n 235, 1 place Saint-Melaine

Cadastre n 235, 1 place Saint-Melaine Cadastre n 235, 1 place Saint-Melaine ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- FAÇADES DU CENTRE ANCIEN

Plus en détail

REGLEMENT. Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager. Avril 2000 - modifié juin 2001- modifié mai 2002

REGLEMENT. Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager. Avril 2000 - modifié juin 2001- modifié mai 2002 ZPPAUP Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager REGLEMENT Avril 2000 - modifié juin 2001- modifié mai 2002 avec plan de zonage, plan des alignements et plan des limites constructibles

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial. Séminaire des élus. Vendredi 6 Septembre 2013

Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial. Séminaire des élus. Vendredi 6 Septembre 2013 Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial Séminaire des élus Vendredi 6 Septembre 2013 La démarche L élaboration du PLU Mise en révision du Plan d Occupation des Sols (POS) approuvé en Février 2001 Nécessité

Plus en détail

maison de villégiature ; villa balnéaire

maison de villégiature ; villa balnéaire Maison de villégiature (villa balnéaire) dite Fedala 7 traverse de l' Angeline boulevard Bellevue Sainte-Maxime Dossier IA83001565 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe

Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe 8 rue Pierre-Veyrat Chambéry Dossier IA73003805 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour

Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour A m é n a g e m e n t s H ô t e l d e s I m p ô t s E n t r é e d e s A g i a l s Maître d ouvrage: Commune de Saint-Flour Hôtel de Ville 1 place d Armes 15100 Saint-Flour Maître d œuvre - Pilotage: S.C.P.

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

2118-2124, BOULEVARD GOUIN EST Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville

2118-2124, BOULEVARD GOUIN EST Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville 2118-2124, BOULEVARD GOUIN EST L intérêt patrimonial de la propriété située aux 2118 à 2124, boulevard Gouin Est repose d abord sur sa valeur historique par son témoignage à la fois d un moment charnière

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION Ce règlement porte sur les zones industrielles (Abattoir, gazomètre, carrière de Montorgueil, ), sur toutes les zones d extraction et

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNE DE DONNERY DEPARTEMENT DU LOIRET Pièce n 6 Plan Local d Urbanisme ÉLÉMENTS DE PAYSAGE A CONSERVER Elaboration du PLU Dossier d approbation Sarl EDC2i Environnement Du Centre Ingénierie Infrastructure

Plus en détail

: imprimerie chromolithographique

: imprimerie chromolithographique Département : 87 IA87000323 Aire d'étude Lieu-dit : Limoges : Magré (zone industrielle de) Adresse : Général-Martial-Valin (rue du) 63 Dénomination Précision : imprimerie : imprimerie chromolithographique

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN A retourner à : Monsieur le Maire de Dannemarie 1 Place de l Hôtel-de-Ville 68210 DANNEMARIE 03 89 25 00 13 mairie@dannemarie.fr

Plus en détail

Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel-

Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel- Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel- Restaurant Bonjour 1 boulevard de Russie 21 rue de la Cité Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA731299 réalisé en 25 Copyrights Copyrights Auteurs Région

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Immeuble : Hôtel de Magnieu

Immeuble : Hôtel de Magnieu Immeuble : Hôtel de Magnieu 22 rue Martin-Bernard 4 rue Pasteur Montbrison Dossier IA42001987 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

Quar tier de Kerdrain

Quar tier de Kerdrain Quar tier de Kerdrain Maison, 6 rue Sombreuil 9, rue Cadoudal Maison des années 30. Cette maison a sans doute vue l intervention d un architecte. L aspect «Unicum» vient avant tout de la symétrie axiale

Plus en détail