Encadrement du CPA autorisé à dénoncer un acte répréhensible commis par son client ou employeur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Encadrement du CPA autorisé à dénoncer un acte répréhensible commis par son client ou employeur"

Transcription

1 Encadrement du CPA autorisé à dénoncer un acte répréhensible commis par son client ou employeur Liste des organismes visés par l application de la Loi Assemblée nationale Ministères Organismes et entreprises du gouvernement visés par la Loi sur l administration financière ainsi que la Caisse de Dépôt et la Commission de la Construction (comprend toutes les entreprises et organismes visés par la Loi concernant la lutte contre la corruption) Personnes désignées par l Assemblée nationale et leur personnel, soit : o le Commissaire à l éthique et à la déontologie o le Commissaire au lobbyisme o le Directeur général des élections o le Protecteur du citoyen o le Vérificateur général Assemblée nationale Ministères Gouvernement, Conseil exécutif, Conseil du trésor, Lieutenant-gouverneur 3 Organismes et entreprises du gouvernement visés par la Loi sur le Vérificateur général, incluant la Caisse de Dépôt et la Commission de la Construction (vise certains organismes additionnels non visés par la Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles) Personnes désignées par l Assemblée nationale et leur personnel, soit : o le Commissaire à l éthique et à la déontologie o le Commissaire au lobbyisme o le Directeur général des élections o le Protecteur du citoyen o le Vérificateur général Commissions scolaires et Comité de gestion de la taxe scolaire de l île de Montréal Cégeps publics Universités Commissions scolaires et Comité de gestion de la taxe scolaire de l île de Montréal Cégeps publics Universités Établissements d enseignements privés subventionnés Art. 3 Loi concernant la lutte contre la corruption, RLRQ, c. L-6.1 ; 3 Les organismes apparaissant en caractères gras ne sont pas visés par la Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles à l égard d organismes publics. 1

2 Centres de la petite enfance, services de garde subventionnés et bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial Établissements de santé et de services sociaux publics et privés conventionnés Conseil régional institué par la Loi sur les services de santé et les services sociaux pour les autochtones cris (chapitre S-5) Établissement d enseignement dont plus de 50 % des dépenses sont prévues aux crédits dans le budget de dépenses déposé à l Assemblée nationale Centres de la petite enfance, services de garde subventionnés et bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial Établissements de santé et de services sociaux publics et privés conventionnés Conseil régional institué par la Loi sur les services de santé et les services sociaux pour les autochtones cris (chapitre S-5) Municipalités, organismes mandataires et organismes paramunicipaux Administration régionale Baie-James et tout organisme délégataire OBNL ayant pour objet de gérer et de soutenir financièrement, avec des fonds provenant principalement du gouvernement, des activités de nature publique Qui peut-avoir commis un acte répréhensible? Qui peut dénoncer? Peut viser des employés de l organisme ou des personnes faisant affaire avec l organisme : membre du personnel de l organisme dans l exercice de ses fonctions; ou toute personne, société de personnes, regroupement ou autre entité à l occasion de la préparation ou de l exécution d un contrat, avec l organisme public. (art. 6) Toute personne incluant un professionnel sauf les avocats et les notaires (art. 6). Peut s appliquer : au CPA à l emploi d un de ces organismes; Peut viser des employés de l organisme ou des personnes faisant affaire avec l organisme : Les organismes visés et leurs employés. Toute personne ou entreprise qui participe à un acte de corruption, de malversation, de collusion, de fraude ou de trafic d'influence dans, entre autres, l'adjudication, l'obtention ou l'exécution des contrats d un des organismes visés. (implicite de l art. 2) Toute personne incluant un professionnel sauf les avocats et les notaires (art. 26). Peut s appliquer : au CPA à l emploi d un de ces organismes; 2

3 au CPA consulté par un de ces organismes; au CPA à l emploi ou consulté par une entreprise préparant ou exécutant un contrat pour cet organisme. Situations visées Acte commis ou sur le point d être commis : toute** contravention à une loi ou à un règlement fédéral ou provincial; manquement grave aux normes d éthique et de déontologie; usage abusif des fonds ou des biens d un organisme public, y compris de ceux qu il gère ou détient pour autrui; cas grave de mauvaise gestion au sein d un organisme public; acte ou omission portant gravement atteinte ou risquant de porter gravement atteinte à la santé ou à la sécurité d une personne ou à l environnement; le fait d ordonner ou de conseiller à une personne de commettre un acte répréhensible. (art. 4) Ne s applique pas : aux divulgations qui sont effectuées à des fins personnelles et non d intérêt public; aux divulgations dont l objet est de mettre en cause le bien-fondé des politiques et objectifs de programme du gouvernement ou d un organisme ou l efficacité, l efficience ou le bien-fondé des stratégies, orientations et opérations liées à des activités d investissement, de gestion de fonds ou de gestion de dettes de la Caisse de dépôt et placement du Québec et d Investissement Québec. (art. 5) ** Les caractères gras indiquent les principales différences. au CPA consulté par un de ces organismes; au CPA à l emploi ou consulté par une entreprise préparant ou exécutant un contrat pour cet organisme. Acte commis ou sur le point d être commis ou qu on lui a demandé de commettre : contravention à une loi ou à un règlement impliquant de la corruption, de la malversation, de la collusion, de la fraude ou du trafic d'influence dans, entre autres, l'adjudication, l'obtention ou l'exécution des contrats d un organisme public; contravention à certaines dispositions de la Loi sur les contrats des organismes publics; usage abusif des fonds ou des biens publics; cas grave de mauvaise gestion en matière contractuelle dans le secteur public; le fait d ordonner ou de conseiller à une personne de commettre un acte répréhensible. (art. 2) 3

4 Obligation / faculté de dénoncer Renseignements pouvant être communiqués À qui dénonce-ton? Faculté Renseignements pouvant démontrer qu un acte répréhensible a été commis ou est sur le point d être commis. (art. 6 et 8) En cas de risque grave pour la santé ou la sécurité d une personne ou pour l environnement, une personne peut communiquer les renseignements qu elle estime raisonnablement nécessaires pour parer à ce risque. (art. 7) Au protecteur du citoyen Au ministre de la famille pour les CPE Faculté Renseignements pouvant démontrer, selon le dénonciateur, qu un acte répréhensible a été commis ou est sur le point d être commis ou qu il lui a été demandé de le commettre. (art. 26) Au commissaire à la lutte contre la corruption. Immunité ou protection contre les représailles À la personne responsable au sein de l organisme (sauf pour les CPE) lorsqu on est membre du personnel de cet organisme. (art. 6) Exceptionnellement au public (via les médias) aux conditions suivantes : o avoir des motifs raisonnables de croire qu il y a risque grave pour la santé ou la sécurité d une personne ou pour l environnement; o la divulgation a été faite préalablement au Commissaire à la lutte contre la corruption ou à la police; o cette dénonciation ne nuit pas aux mesures prises afin de contrer le risque pour la santé ou la sécurité d une personne ou pour l environnement. (art. 7) Interdiction d exercer (ou de menacer d exercer) des représailles contre une personne qui dénonce ou collabore à une enquête. Sanctions pénales. Présomptions prévues par la loi : Interdiction d exercer (ou de menacer d exercer) des représailles contre une personne qui dénonce ou collabore à une enquête. Sanctions pénales. 4

5 Que devrait faire le CPA? Rétrogradation, suspension, congédiement, etc. Traitement différent d un enfant en service de garde. Art. 30 et s. Définition du protecteur du citoyen (site Web) : «Un acte ou une omission de nature économique, physique, sociale ou disciplinaire à l encontre d une personne parce qu elle a fait une divulgation protégée par la Loi ou qu elle a collaboré à une vérification ou à une enquête.» Les exemples donnés sur le site Web visent aussi la mise à l écart d un fournisseur en l excluant systématiquement d appels d offres. Rien ne permet de conclure à une immunité contre une poursuite en responsabilité civile. Informer son assureur Consulter le syndic de l Ordre ou un avocat Le Protecteur du citoyen peut fournir une aide financière en vue d une consultation juridique. La demande d aide doit être présentée préalablement à la consultation juridique. (art. 26) Dénoncer à l interne lorsque approprié (voir art et 19.2 du Code de déontologie) Se questionner sur la pertinence de dénoncer Documenter son cheminement par écrit (on peut s inspirer de l article 48.1 du Code de déontologie). Présomptions : Rétrogradation, suspension, congédiement, etc. Rien ne permet de conclure à une immunité contre une poursuite en responsabilité civile. Informer son assureur Consulter le syndic de l Ordre ou un avocat Dénoncer à l interne si l on pense que la haute direction ou la gouvernance n est pas impliquée S interroger sur les impacts d une dénonciation à l externe Documenter son cheminement par écrit (on peut s inspirer de l article 48.1 du Code de déontologie) 5

Encadrement du CPA autorisé à dénoncer un acte répréhensible commis par son client ou employeur

Encadrement du CPA autorisé à dénoncer un acte répréhensible commis par son client ou employeur Encadrement du CPA autorisé à dénoncer un acte répréhensible commis par son client ou employeur Liste des personnes ou organismes visés par l application de la Loi Ministères* Assemblée nationale Organismes

Plus en détail

Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles dans les organismes publics

Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles dans les organismes publics PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 87 Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles dans les organismes publics Présentation Présenté par M. Martin Coiteux Ministre

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1 er août 2016 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1 er août 2016 Ce document a valeur officielle. 1 8 Éditeur officiel du Québec Ce document a valeur officielle. chapitre F-3.1.1, r. 3 Règlement sur l éthique et la discipline dans la fonction publique F Loi sur la fonction publique (chapitre F-3.1.1,

Plus en détail

Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 1 à la pièce

Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 1 à la pièce 1 2011-05-17 Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 1 à la pièce 1 0 0 1. Décret 1248-2002 du 23 octobre 2002 RÈGLEMENT SUR L'ÉTHIQUE ET LA DISCIPLINE DANS LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Projet de loi n o 115 (2017, chapitre 10)

Projet de loi n o 115 (2017, chapitre 10) PREMIÈRE SESSION QUARANTE ET UNIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 115 (2017, chapitre 10) Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité

Plus en détail

Projet de loi n o 199. Loi modifiant la Loi concernant la lutte contre la corruption en matière de protection des dénonciateurs.

Projet de loi n o 199. Loi modifiant la Loi concernant la lutte contre la corruption en matière de protection des dénonciateurs. PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 199 Loi modifiant la Loi concernant la lutte contre la corruption en matière de protection des dénonciateurs Présentation Présenté par M. Jacques

Plus en détail

PROC-12 Procédure visant à faciliter la divulgation d actes répréhensibles. Adoptée par la Direction le 22 août 2017.

PROC-12 Procédure visant à faciliter la divulgation d actes répréhensibles. Adoptée par la Direction le 22 août 2017. PROC-12 Procédure visant à faciliter la divulgation d actes répréhensibles Adoptée par la Direction le 22 août 2017. PROCÉDURE VISANT À FACILITER LA DIVULGATION D ACTES RÉPRÉHENSIBLES 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Loi concernant la lutte contre la corruption

Loi concernant la lutte contre la corruption DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 15 (2011, chapitre 17) Loi concernant la lutte contre la corruption Présenté le 11 mai 2011 Principe adopté le 19 mai 2011 Adopté le 8 juin

Plus en détail

Divulgation des actes répréhensibles en matière d approvisionnement dans le secteur public : l expérience canadienne

Divulgation des actes répréhensibles en matière d approvisionnement dans le secteur public : l expérience canadienne Divulgation des actes répréhensibles en matière d approvisionnement dans le secteur public : l expérience canadienne Organisation de coopération et de développement économiques Paris, France 29 novembre

Plus en détail

Projet de loi n o 196. Loi sur la protection des dénonciateurs du secteur public québécois. Présentation

Projet de loi n o 196. Loi sur la protection des dénonciateurs du secteur public québécois. Présentation PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 196 Loi sur la protection des dénonciateurs du secteur public québécois Présentation Présenté par M. Sylvain Simard Député de Richelieu Éditeur

Plus en détail

DIRECTION DES ENQUÊTES SUR LES DIVULGATIONS

DIRECTION DES ENQUÊTES SUR LES DIVULGATIONS Justice Équité Respect Impartialité Transparence DIRECTION DES ENQUÊTES SUR LES DIVULGATIONS EN MATIÈRE D INTÉGRITÉ PUBLIQUE Conditions et modalités du service de consultation juridique Mai 2017 Table

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Adoptée le 16 décembre 2010 Révisée le 14 avril 2011

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Adoptée le 16 décembre 2010 Révisée le 14 avril 2011 POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Adoptée le 16 décembre 2010 Révisée le 14 avril 2011 CONTEXTE L Assemblée nationale a introduit de nouvelles dispositions à la Loi sur les cités et villes. L article

Plus en détail

PROTECTEUR DU CITOYEN

PROTECTEUR DU CITOYEN DOCUMENT DE RÉFÉRENCE À L INTENTION DES ORGANISMES PUBLICS CONCERNANT LA PROCÉDURE VISANT À FACILITER LA DIVULGATION D ACTES RÉPRÉHENSIBLES PROTECTEUR DU CITOYEN MAI 2017 TABLE DES MATIÈRES I. PROCÉDURE

Plus en détail

Projet de loi n o 107

Projet de loi n o 107 PREMIÈRE SESSION QUARANTE ET UNIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 107 Loi visant à accroître la compétence et l indépendance du commissaire à la lutte contre la corruption et du Bureau des enquêtes indépendantes

Plus en détail

CFP - 011M C.P. P.L. 87 Divulgation d actes répréhensibles

CFP - 011M C.P. P.L. 87 Divulgation d actes répréhensibles CFP - 011M C.P. P.L. 87 Divulgation d actes répréhensibles Mémoire dans le cadre des consultations particulières sur le Projet de loi no 87 Loi facilitant la divulgation d actes répréhensibles dans les

Plus en détail

Projet de loi n o 15 (2014, chapitre 17)

Projet de loi n o 15 (2014, chapitre 17) Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 25 mars 2015, 147 e année, n o 12 631 PREMIÈRE SESSION QUARANTE ET UNIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 15 (2014, chapitre 17) Loi sur la gestion et le contrôle des

Plus en détail

Mémoire sur l examen de la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles

Mémoire sur l examen de la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles 1, rue Nicholas, bureau 1510, C.P. 821, succursale B, Ottawa K1P 5P9 Téléphone : 613-241-5179 Télécopieur : 613-241-4758 Courriel : info@democracywatch.ca Internet : http://democracywatch.ca Mémoire sur

Plus en détail

Projet de loi n o 115. Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité

Projet de loi n o 115. Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité PREMIÈRE SESSION QUARANTE ET UNIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 115 Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité Présentation

Plus en détail

Office de la protection. du consommateur. Code d éthique et de déontologie

Office de la protection. du consommateur. Code d éthique et de déontologie Office de la protection du consommateur Code d éthique et de déontologie Code d éthique et de déontologie L Office fait sien le Code d éthique et de déontologie de la fonction publique québécoise. CHAPITRE

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Janvier 2011 2 POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE PRÉAMBULE En conformité avec l article 113.2 de la Loi sur la Communauté métropolitaine de Montréal, la Communauté adopte

Plus en détail

Projet de loi n o 180 (2001, chapitre 78)

Projet de loi n o 180 (2001, chapitre 78) DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 180 (2001, chapitre 78) Loi modifiant diverses dispositions législatives eu égard à la divulgation de renseignements confidentiels en vue d

Plus en détail

Projet rédigé par. Daniel Turp Professeur titulaire à la Faculté de droit de l Université de Montréal

Projet rédigé par. Daniel Turp Professeur titulaire à la Faculté de droit de l Université de Montréal CHARTE QUÉBÉCOISE DE LA LAÏCITÉ * Projet rédigé par Daniel Turp Professeur titulaire à la Faculté de droit de l Université de Montréal 21 décembre 2012 CHARTE QUÉBÉCOISE DE LA LAÏCITÉ CONSIDÉRANT l importance

Plus en détail

Projet de loi n o 8 (2011, chapitre 4) Loi n o 2 sur les crédits,

Projet de loi n o 8 (2011, chapitre 4) Loi n o 2 sur les crédits, DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 8 (2011, chapitre 4) Loi n o 2 sur les crédits, 2011-2012 Présenté le 4 mai 2011 Principe adopté le 4 mai 2011 Adopté le 4 mai 2011 Sanctionné

Plus en détail

Tous les employés de la ville de Saint-Eustache

Tous les employés de la ville de Saint-Eustache DATE : Mars 2013 SUJET: ÉMISE PAR : DESTINÉE À: RESPONSABLE : Politique de gestion contractuelle Service de l approvisionnement (S.D.A.) Tous les employés de la ville de Saint-Eustache Aziz Rahhali RÉSOLUTION

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION DES PRATIQUES FINANCIÈRES DOUTEUSES, DES MALVERSATIONS ET DES FRAUDES

POLITIQUE DE DÉNONCIATION DES PRATIQUES FINANCIÈRES DOUTEUSES, DES MALVERSATIONS ET DES FRAUDES Titre : POLITIQUE DE DÉNONCIATION DES PRATIQUES FINANCIÈRES DOUTEUSES, DES MALVERSATIONS ET DES FRAUDES Numéro : PA 028 Approuvé par : Conseil d administration 1. Objet général La présente politique prévoit

Plus en détail

La loi sur l éthique et la déontologie en matière municipale

La loi sur l éthique et la déontologie en matière municipale La loi sur l éthique et la déontologie en matière municipale Association des directeurs municipaux du Québec (ADMQ) Zone La Capitale 22 septembre 2011 Présentée par Me Martin Bouffard et Me Philippe Asselin

Plus en détail

Le 18 décembre Commentaires sur le Rapport de la CEIC. Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre,

Le 18 décembre Commentaires sur le Rapport de la CEIC. Monsieur le Premier Ministre, Madame la Ministre, Le 18 décembre 2015 cpm@mce.gouv.qc.ca Monsieur Philippe Couillard Premier ministre du Québec Édifice Honoré-Mercier, 3 e étage 835, boul. René-Lévesque Est Québec (QC) G1A 1B4 ministre@justice.gouv.qc.ca

Plus en détail

ANNEXE. Dispositions de la Loi sur les cités et villes (L.R.Q., chapitre C-19) sur le vérificateur général et sur le vérificateur externe

ANNEXE. Dispositions de la Loi sur les cités et villes (L.R.Q., chapitre C-19) sur le vérificateur général et sur le vérificateur externe ANNEXE Dispositions de la Loi sur les cités et villes (L.R.Q., chapitre C-19) sur le vérificateur général et sur le vérificateur externe Rapport du vérificateur général de la Ville de Québec 2002 Tome

Plus en détail

Projet de loi n o 399. Loi visant à enrayer la maltraitance des personnes vulnérables hébergées dans le réseau de la santé et des services sociaux

Projet de loi n o 399. Loi visant à enrayer la maltraitance des personnes vulnérables hébergées dans le réseau de la santé et des services sociaux PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 399 Loi visant à enrayer la maltraitance des personnes vulnérables hébergées dans le réseau de la santé et des services sociaux Présentation Présenté

Plus en détail

Politique de dénonciation et de protection contre les représailles de Cognizant Technology Solutions

Politique de dénonciation et de protection contre les représailles de Cognizant Technology Solutions Politique de dénonciation et de protection contre les représailles de Cognizant Technology Solutions En vigueur à partir de janvier 2017 Pourquoi cette politique est-elle en place? Les associés sont activement

Plus en détail

BUREAU D INTÉGRITÉ ET D ÉTHIQUE DE LAVAL BILAN 2015

BUREAU D INTÉGRITÉ ET D ÉTHIQUE DE LAVAL BILAN 2015 BUREAU D INTÉGRITÉ ET D ÉTHIQUE DE LAVAL BILAN 2015 pour l exercice terminé le 31 décembre 2015 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE...2 MANDAT ET STRUCTURE DU BIEL...3 1.1. ÉQUIPE DU BIEL...3 1.2. MANDAT ET ACTIVITÉS...4

Plus en détail

MISE EN CONTEXTE Cette politique s'inscrit dans le cadre de la reconnaissance par la Société des alcools du Québec (SAQ) que :

MISE EN CONTEXTE Cette politique s'inscrit dans le cadre de la reconnaissance par la Société des alcools du Québec (SAQ) que : No : Rédigé : 2007-02 MAJ : 2011-09 - 15 Page : 1 de 5 Section : Politique, normes et pratiques Émetteur : Secrétariat général Sujet : Politique de divulgation d actes répréhensibles en milieu de travail

Plus en détail

POLITIQUE. la Municipalité Régionale de Comté de Kamouraska

POLITIQUE. la Municipalité Régionale de Comté de Kamouraska POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE de la Municipalité Régionale de Comté de Kamouraska Décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. CHAMP D APPLICATION... 4

Plus en détail

VILLE DE ST-PAMPHILE

VILLE DE ST-PAMPHILE VILLE DE ST-PAMPHILE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE 1. Mesures visant à assurer que tout soumissionnaire ou l un de ses représentants n a pas communiqué ou tenté de communiquer, dans le but de l influencer,

Plus en détail

Loi sur l intégrité en matière de contrats publics

Loi sur l intégrité en matière de contrats publics Loi sur l intégrité en matière de contrats publics Julie Blackburn Secrétaire associée aux marchés publics Secrétariat du Conseil du trésor 2 Secrétariat du Conseil du trésor Président Secrétaire Greffe

Plus en détail

Rencontre avec le Syndic

Rencontre avec le Syndic Rencontre avec le Syndic Discipline 101: Distinguer le mythe de la réalité! M. Chantal Michaud, ing., SEP Syndic Déroulement Introduction Le système professionnel et la place du Syndic d un ordre Le

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE (Règlement numéro 1.1) Table des matières Préambule... III 1. Définition... 1 2. Objet... 1 3. Champ d application... 1 4. Devoirs généraux des administrateurs... 1 5.

Plus en détail

Plus de 40 ans au service des citoyens et des parlementaires

Plus de 40 ans au service des citoyens et des parlementaires Plus de 40 ans au service des citoyens et des parlementaires Plan de la présentation Portrait du Protecteur du citoyen Lois applicables Les pouvoirs L enquête Principaux motifs de plaintes fondées Contribuer

Plus en détail

Projet de loi n o 29 (2009, chapitre 2) Loi n o 1 sur les crédits,

Projet de loi n o 29 (2009, chapitre 2) Loi n o 1 sur les crédits, PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 29 (2009, chapitre 2) Loi n o 1 sur les crédits, 2009-2010 Présenté le 24 mars 2009 Principe adopté le 24 mars 2009 Adopté le 24 mars 2009

Plus en détail

Directive sur le processus d enquête au Service de sécurité et de prévention

Directive sur le processus d enquête au Service de sécurité et de prévention Directive sur le processus d enquête au Service de sécurité et de prévention Version: (2015-05-13) Approuvée par : Vice-recteur exécutif et au développement Entrée en vigueur : Responsable : Service de

Plus en détail

Projet de loi n o 108. Loi favorisant la surveillance des contrats des organismes publics et instituant l Autorité des marchés publics.

Projet de loi n o 108. Loi favorisant la surveillance des contrats des organismes publics et instituant l Autorité des marchés publics. PREMIÈRE SESSION QUARANTE ET UNIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 108 Loi favorisant la surveillance des contrats des organismes publics et instituant l Autorité des marchés publics Présentation Présenté

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE CONTEXTE L article 573.3.1.2 de la Loi sur les cités et villes oblige les municipalités à se doter d une politique de gestion contractuelle à tout contrat. La présente

Plus en détail

Loi sur le ministère des Finances

Loi sur le ministère des Finances PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 92 (1999, chapitre 77) Loi sur le ministère des Finances Présenté le 11 novembre 1999 Principe adopté le 18 novembre 1999 Adopté le 14 décembre

Plus en détail

RAPPORT PAR CANADA OBSERVATIONS GÉNÉRALES

RAPPORT PAR CANADA OBSERVATIONS GÉNÉRALES RAPPORT PAR CANADA English OBSERVATIONS GÉNÉRALES La nouvelle législature élue le 23 janvier 2006 commencera ses travaux la semaine prochaine. Le nouveau gouvernement a déjà annoncé qu il présentera, dès

Plus en détail

Contrats d achats regroupés en technologies de l information

Contrats d achats regroupés en technologies de l information Vérification particulière (partie 2) Contrats d achats regroupés en technologies de l information C H A P I T R E 2 Entités vérifiées : Centre de services partagés du Québec (CSPQ) Commission scolaire

Plus en détail

Tourisme Québec et associations touristiques régionales

Tourisme Québec et associations touristiques régionales CHAPITRE Tourisme Québec et associations touristiques régionales 2 Entités vérifiées : Ministère des Finances et de l Économie (Tourisme-Québec) Association touristique régionale des Cantons-de-l Est Association

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE APPLICABLE AUX EMPLOYÉS ET AUX INTERVENANTS DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE APPLICABLE AUX EMPLOYÉS ET AUX INTERVENANTS DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE APPLICABLE AUX EMPLOYÉS ET AUX INTERVENANTS DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE Service : Direction générale Code d identification : C. DG.01 Numéro de résolution

Plus en détail

ASSUJETTISSEMENT AUX ACCORDS DE LIBÉRALISATION DES MARCHÉS PUBLICS MINISTÈRES ET ORGANISMES DU GOUVERNEMENT OU DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

ASSUJETTISSEMENT AUX ACCORDS DE LIBÉRALISATION DES MARCHÉS PUBLICS MINISTÈRES ET ORGANISMES DU GOUVERNEMENT OU DE L ASSEMBLÉE NATIONALE Signification des acronymes : : : AQNB : AECG : AMP : AQNY : EQO 006 : LCOP : Accord sur le commerce intérieur; Accord de libre-échange canadien; Accord de commerce et de coopération entre le et l Ontario;

Plus en détail

Projet de loi n o 56. Loi visant à lutter contre l intimidation et la violence à l école. Présentation

Projet de loi n o 56. Loi visant à lutter contre l intimidation et la violence à l école. Présentation DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 56 Loi visant à lutter contre l intimidation et la violence à l école Présentation Présenté par Madame Line Beauchamp Ministre de l Éducation,

Plus en détail

Projet de loi n o 38 (2005, chapitre 18) Loi sur le Commissaire à la santé et au bien-être

Projet de loi n o 38 (2005, chapitre 18) Loi sur le Commissaire à la santé et au bien-être PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 38 (2005, chapitre 18) Loi sur le Commissaire à la santé et au bien-être Présenté le 18 décembre 2003 Principe adopté le 7 avril 2005 Adopté

Plus en détail

Projet de loi n o 67 (2015, chapitre 31)

Projet de loi n o 67 (2015, chapitre 31) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 67 (2015, chapitre 31) Loi visant principalement à améliorer l encadrement de l hébergement touristique et à définir une nouvelle gouvernance

Plus en détail

Projet de loi n o 62. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice

Projet de loi n o 62. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 62 Loi favorisant le respect de la neutralité religieuse de l État et visant notamment à encadrer les demandes d accommodements religieux

Plus en détail

POLITIQUE DE DIVULGATION DE L INFORMATION

POLITIQUE DE DIVULGATION DE L INFORMATION POLITIQUE DE DIVULGATION DE L INFORMATION 1. MISE EN CONTEXTE ET OBJECTIF POURSUIVI À titre d organisme gouvernemental administrant les régimes publics d assurance maladie et d assurance médicaments ainsi

Plus en détail

Propositions et contributions reçues des gouvernements

Propositions et contributions reçues des gouvernements Nations Unies A/AC.261/IPM/3 Assemblée générale Distr.: Générale 1 er novembre 2001 Français Original: Anglais Réunion préparatoire informelle du Comité spécial chargé de négocier une convention contre

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE TABLE DES MATIÈRES Table des matières 2 Le champ d application 3 Les définitions 4 Le harcèlement psychologique 4 Le harcèlement sexuel 4 Le harcèlement administratif

Plus en détail

GUIDE DE FORMATION À L INTENTION DES LOBBYISTES LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME

GUIDE DE FORMATION À L INTENTION DES LOBBYISTES LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME GUIDE DE FORMATION À L INTENTION DES LOBBYISTES LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME EXERCER DANS LA TRANSPARENCE POUR CONSERVER LA CONFIANCE Le Commissaire au lobbyisme du Québec

Plus en détail

Les femmes et les lois du Québec depuis Index chronologique

Les femmes et les lois du Québec depuis Index chronologique Index chronologique 1970 Loi modifiant le Régime de retraite des enseignants L.Q., 1970, c. 56... 11 Loi modifiant le Code civil L.Q., 1970, c. 61... 11 Loi modifiant le Code civil et concernant les enfants

Plus en détail

BUREAU D INTÉGRITÉ ET D ÉTHIQUE DE LAVAL BILAN DE L ANNÉE 2014

BUREAU D INTÉGRITÉ ET D ÉTHIQUE DE LAVAL BILAN DE L ANNÉE 2014 BUREAU D INTÉGRITÉ ET D ÉTHIQUE DE LAVAL BILAN DE L ANNÉE 2014 ET DU 1 er TRIMESTRE 2015 1. INTRODUCTION 1.1. HISTORIQUE La Ville de Laval a annoncé en mars 2014 quatre mesures pour renforcer l intégrité

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE OBJET

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE OBJET OBJET f La politique de gestion contractuelle vise à assurer une saine concurrence entres les personnes voulant contracter avec la municipalité. Elle traite des mesures : 1) visant à assumer que tout soumissionnaire,

Plus en détail

Description du poste de directeur général

Description du poste de directeur général Description du poste de directeur général Approuvé par le conseil d administration de l ENAP le 29 novembre 2010 (Résolution CA-317-2013) École nationale d administration publique École nationale d administration

Plus en détail

Budget de dépenses

Budget de dépenses Budget de dépenses Budget des organismes autres que budgétaires Budget de dépenses Budget des organismes autres que budgétaires pour l année financière se terminant le 31 mars 2015 Déposé à l Assemblée

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2015 13 novembre 2015 Page 2 INTRODUCTION Le comité de vérification (le «comité»)

Plus en détail

200P-2080 Asfasdfasdf 1

200P-2080 Asfasdfasdf 1 1 TABLE DES MATIÈRES 1. Présentation de la Commission municipale du Québec 2. Juridiction en matière d éthique et de déontologie des élus municipaux 3. Pouvoirs d enquêtes sur l administration des municipalités

Plus en détail

Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année

Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année Rapport du Vérificateur général du Québec à l Assemblée nationale pour l année 2013-2014 Vérification particulière Attribution d un contrat de services professionnels par le Tribunal administratif du Québec

Plus en détail

Loi sur l éthique et la déontologie en matière municipale

Loi sur l éthique et la déontologie en matière municipale PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 109 Loi sur l éthique et la déontologie en matière municipale Présentation Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales,

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DE LA COMMISSION DES ÉTUDES DE L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE 1 TITRE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DE LA COMMISSION DES ÉTUDES DE L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE 1 TITRE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DE LA COMMISSION DES ÉTUDES DE L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE Adoption 1998-10-22 CA-207-1702 Modifications 2008-09-17 EX-301-749

Plus en détail

Projet de loi n 2 (1996, chapitre 1) Loi n 1 sur les crédits,

Projet de loi n 2 (1996, chapitre 1) Loi n 1 sur les crédits, Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 17 avril 1996, 128 e année, n o 16 2217 DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n 2 (1996, chapitre 1) Loi n 1 sur les crédits, 1996-1997 Présenté

Plus en détail

Directive sur le processus d enquête au Service de sécurité et de prévention. Vice-rectorat exécutif et au développement

Directive sur le processus d enquête au Service de sécurité et de prévention. Vice-rectorat exécutif et au développement Directive sur le processus d enquête au Service de sécurité et de prévention Approuvée : Vice-rectorat exécutif et au développement Entrée en vigueur : 13 mai 2015 Responsable : Service de sécurité et

Plus en détail

Loi sur l accès à l égalité en emploi dans des organismes publics et modifiant la Charte des droits et libertés de la personne

Loi sur l accès à l égalité en emploi dans des organismes publics et modifiant la Charte des droits et libertés de la personne PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 143 (2000, chapitre 45) Loi sur l accès à l égalité en emploi dans des organismes publics et modifiant la Charte des droits et libertés de

Plus en détail

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE L'ÎLE D'ORLÉANS POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE ADOPTÉE LE 8 DÉCEMBRE 2010.

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE L'ÎLE D'ORLÉANS POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE ADOPTÉE LE 8 DÉCEMBRE 2010. MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE L'ÎLE D'ORLÉANS POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE ADOPTÉE LE 8 DÉCEMBRE 2010. CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-FAMILLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

Plus en détail

MISER SUR LA TRANSPARENCE PRÉSENTATION DE LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME

MISER SUR LA TRANSPARENCE PRÉSENTATION DE LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME MISER SUR LA TRANSPARENCE PRÉSENTATION DE LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME Par M. Daniel Labonté Conseiller en communication Commissaire au lobbyisme du Québec Séminaire

Plus en détail

TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL CODE : SRH 05-06 14 ADOPTION : 2006-02-28 Résolution : C.C. 019-06 Page 1 sur 7 TITRE : POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE ET DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL SERVICE :

Plus en détail

Service du contrôleur général

Service du contrôleur général Service du contrôleur général Service du contrôleur général BUDGET COMMISSION SPÉCIALE D ÉTUDE DU BUDGET DU CONSEIL MUNICIPAL Le 2 décembre TABLE DES MATIÈRES Service du contrôleur général Mission p. 2

Plus en détail

Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q., c. I-3), articles 37 et 39.3

Renvoi(s) : Loi sur les impôts (L.R.Q., c. I-3), articles 37 et 39.3 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 39.3-1/R1 Allocation versée à un membre d un organisme municipal, supramunicipal ou scolaire

Plus en détail

Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles)

Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles) Loi sur les divulgations faites dans l intérêt public (protection des divulgateurs d actes répréhensibles) Ce que les fonctionnaires du gouvernement du Manitoba doivent savoir sur la procédure à suivre

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES PAR LE CPE Adoptée par le conseil d administration le 13 janvier 2015 Politique de traitement des plaintes par le CPE 2 Table des matières 1 PRÉAMBULE... 3 2 BUT DE

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES CPE/BC LE HÊTRE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES CPE/BC LE HÊTRE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES PLAINTES CPE/BC LE HÊTRE Avant-propos Ce document se veut un outil de référence pour les personnes responsables du traitement des plaintes du centre de la petite enfance «CPE».

Plus en détail

RÉGIE INTERMUNICIPALE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES DE L ISLET-MONTMAGNY POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

RÉGIE INTERMUNICIPALE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES DE L ISLET-MONTMAGNY POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE RÉGIE INTERMUNICIPALE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES DE L ISLET-MONTMAGNY POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Adopté le 10 novembre 2010 Résolution numéro 2010-11-15 Et en vigueur le 1 er janvier 2011

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURES RELATIVES AUX SIGNALEMENTS DE FRAUDES ET D IRRÉGULARITÉS

POLITIQUE ET PROCÉDURES RELATIVES AUX SIGNALEMENTS DE FRAUDES ET D IRRÉGULARITÉS POLITIQUE ET PROCÉDURES RELATIVES AUX SIGNALEMENTS DE FRAUDES ET D IRRÉGULARITÉS ADOPTÉES PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT MÉTROPOLITAIN LE 29 MAI 2017 PAR VOIE DE RÉSOLUTION NO 17-CA(RTM)-47

Plus en détail

Projet de loi n o 56. Loi sur la transparence en matière de lobbyisme. Présentation

Projet de loi n o 56. Loi sur la transparence en matière de lobbyisme. Présentation PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 56 Loi sur la transparence en matière de lobbyisme Présentation Présenté par M. Jean-Marc Fournier Ministre responsable de l Accès à l

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du Code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du Code 4 4. Interprétation

Plus en détail

Les dangers du lobbyisme dans les municipalités La responsabilité des élus

Les dangers du lobbyisme dans les municipalités La responsabilité des élus Les dangers du lobbyisme dans les municipalités La responsabilité des élus Me Sébastien Dorion, avocat Le lobbyisme : Un élément important en politique municipale 1. Nous sommes dans un environnement social

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE 1. Constitution MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Est constitué un comité du conseil d administration appelé Comité de gouvernance et d éthique. (art. 13.3) 2. Composition Le comité est composé

Plus en détail

GUIDE DE FORMATION À L INTENTION DES LOBBYISTES LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME

GUIDE DE FORMATION À L INTENTION DES LOBBYISTES LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME GUIDE DE FORMATION À L INTENTION DES LOBBYISTES LA LOI SUR LA TRANSPARENCE ET L ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE LOBBYISME EXERCER DANS LA TRANSPARENCE POUR CONSERVER LA CONFIANCE Le Commissaire au lobbyisme du Québec

Plus en détail

Le processus budgétaire en Autriche Marcus Zuccato

Le processus budgétaire en Autriche Marcus Zuccato Le processus budgétaire en Autriche Marcus Zuccato Ministre plénipotentiaire des affaires financières Ambassade d Autriche 12 janvier 2015 1. Le système fédéral 2. Les institutions 3. Le processus budgétaire

Plus en détail

CA point NORMES DE BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE COLLECTE ET DE GESTION DES DONS (ci-après, les Normes)

CA point NORMES DE BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE COLLECTE ET DE GESTION DES DONS (ci-après, les Normes) CA 2014-10-21 point 1.11 NORMES DE BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE COLLECTE ET DE GESTION DES DONS (ci-après, les Normes) 1. Objet 1.1 Les Normes ont pour objet d articuler les engagements que prend la

Plus en détail

ANNEXE DU RÈGLEMENT CV 508 CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX. Version finale-modifiée. Adoptée à la séance régulière du Conseil

ANNEXE DU RÈGLEMENT CV 508 CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX. Version finale-modifiée. Adoptée à la séance régulière du Conseil ANNEXE DU RÈGLEMENT CV 508 CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX Version finale-modifiée Adoptée à la séance régulière du Conseil Le 3 octobre 2016 ARTICLE 1 : PRÉSENTATION Le présent

Plus en détail

DIRECTIVE ENCADREMENT DES OBLIGATIONS JURIDIQUES ET ÉTHIQUES DÉCOULANT DES RELATIONS ENTRE CDPQ INFRA ET LA CAISSE

DIRECTIVE ENCADREMENT DES OBLIGATIONS JURIDIQUES ET ÉTHIQUES DÉCOULANT DES RELATIONS ENTRE CDPQ INFRA ET LA CAISSE DIRECTIVE ENCADREMENT DES OBLIGATIONS JURIDIQUES ET ÉTHIQUES DÉCOULANT DES RELATIONS ENTRE CDPQ INFRA ET LA CAISSE Principes La Caisse souhaite, par la présente directive, formaliser ses pratiques en matière

Plus en détail

Loi sur l Institut national des mines

Loi sur l Institut national des mines PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 13 (2009, chapitre 6) Loi sur l Institut national des mines Présenté le 24 mars 2009 Principe adopté le 9 avril 2009 Adopté le 21 mai 2009

Plus en détail

Ville de Montréal Processus budgétaire 2011

Ville de Montréal Processus budgétaire 2011 Direction de l approvisionnement 11 mai 2010 Ville de Montréal Processus budgétaire 2011 Présentation à l intention des membres des commissions sur les finances municipales et d agglomération Direction

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) Titre : Responsable de l'application : Vol, fraude et vandalisme Direction des Services des ressources humaines Adoption : 22 novembre 2010 (10-11-22-110) Entrée

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE-ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2016 Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON D ÊTRE DE

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE DE L AIEQ

CODE D ÉTHIQUE DE L AIEQ CODE D ÉTHIQUE DE L AIEQ Document régissant les relations entre les membres, les administrateurs, les dirigeants et les employés de l AIEQ dans la conduite de ses activités 29 mai 2017 Nos principes et

Plus en détail

Le ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire. Présentation à la Commission d enquête sur l industrie de la construction

Le ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire. Présentation à la Commission d enquête sur l industrie de la construction Le ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire Présentation à la Commission d enquête sur l industrie de la construction Mission Le MAMOT veille à la bonne administration du système

Plus en détail

Projet de loi n o 165

Projet de loi n o 165 DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 165 Loi modifiant la Loi sur les impôts, la Loi sur le ministère du Revenu, la Loi facilitant le paiement des pensions alimentaires et la

Plus en détail

L.R.Q., chapitre C-19 À jour au 1 er septembre 2012 LOI SUR LES CITÉS ET VILLES

L.R.Q., chapitre C-19 À jour au 1 er septembre 2012 LOI SUR LES CITÉS ET VILLES L.R.Q., chapitre C-19 À jour au 1 er septembre 2012 LOI SUR LES CITÉS ET VILLES IV.1. Vérificateur général (Extrait) Vérificateur général. 107.1. Le conseil de toute municipalité de 100 000 habitants et

Plus en détail

École Polytechnique. Code d éthique et de déontologie des membres du Conseil d administration de l École Polytechnique

École Polytechnique. Code d éthique et de déontologie des membres du Conseil d administration de l École Polytechnique École Polytechnique École Polytechnique C.P. 6079, Succ. CV Montréal (Québec) H3C 3A7.......... Code d éthique et de déontologie des membres du Conseil d administration de l École Polytechnique Adopté

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX. Présentation. Les valeurs

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX. Présentation. Les valeurs CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX Présentation Le présent «Code d éthique et de déontologie des employés municipaux de la Municipalité de d Inverness est adopté en vertu des articles

Plus en détail

MINISTERE DU BUDGET ET DU DEVELOPPEMENT DES PROVINCES AUTONOMES. DECRET N Définissant le statut-type des établissements publics nationaux

MINISTERE DU BUDGET ET DU DEVELOPPEMENT DES PROVINCES AUTONOMES. DECRET N Définissant le statut-type des établissements publics nationaux MINISTERE DU BUDGET ET DU DEVELOPPEMENT DES PROVINCES AUTONOMES DECRET N 99-335 Définissant le statut-type des établissements publics nationaux Le Premier Ministre Chef du Gouvernement Vu la constitution,

Plus en détail