«Feuille de route 2015» des Groupes de travail et Ateliers de la CSFC Ile de France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Feuille de route 2015» des Groupes de travail et Ateliers de la CSFC Ile de France"

Transcription

1 «Feuille de route 2015» des Groupes de travail et Ateliers de la CSFC Ile de France Sommaire Feuille de route des Groupes... 2 Organisation... 3 Communication... 4 Le Travail demain... 5 Formation numérique... 6 Marchés publics... 7 Métier et qualité

2 Feuille de route pour l animation des Ateliers CSFC Ile de France La liste de 6 ateliers a été déterminée lors de la réunion du 14 avril 2015 : - 2 ateliers sont «institutionnels» (Organisation et Communication portés par des membres du Bureau auquel il faut ajouter la tâche de fond de la Trésorerie). - 4 ateliers portent sur des questions de fond de nos métiers et seront pris en main par des adhérent(e)s volontaires, associé(e)s au Bureau pour cela. Les responsables d Ateliers cherchent avant tout à travailler dans des «lieux gratuits» (locaux de l un(e) d entre nous, salles publique, bars-restaurants ) mais selon les circonstances il est possible d affecter des moyens de location de salle via le Bureau. Chaque animateur(trice) d Atelier est en charge de constituer une équipe, de la réunir (en lien avec le Bureau pour les moyens de contact) et de rendre compte de l activité, soit en réunion plénière soit à l invitation du Bureau (pour des points d étape éventuels). Le but des ateliers est de «produire» (des notes, des supports numériques, des points d animation, des références, des propositions ) et déjà, à minima, d offrir une visibilité sur les travaux effectués : merci à tous de communiquer afin que cette feuille de route soit mise à jour (vers Yves qui en assurera le secrétariat)! 2

3 Organisation (J.Faubert) Il s agit d assurer le développement de la Chambre et sa reconnaissance par les acteurs du domaine. Réunions du Bureau et de la Chambre Instances fédérales Représentations institutionnelles Contribution à la Trésorerie (en lien avec Claude Precias) Domiciliation et locaux Préparation des réunions Circulation de l information Objectifs de développement Prises de contacts et rendus comptes 3

4 Communication (Y. Soronellas) Actions de «secrétariat général» pour le compte de la Chambre et adoption de «plateformes» numériques et partage d expériences en la matière entre les membres Livrables Réunions et achats/échanges de plateformes numériques mutualisées Site web fédéral à jour Créer un site web IDF et partager des expériences sur les sites Mise en place de «webinars» Fonctionnement dans les réseaux sociaux Outils d e-marketing Ateliers de partages gratuits 4

5 Le Travail demain (Y. Soronellas) La Chambre syndique sur un métier et non sur un ou des statuts particuliers pour les adhérents : nous avons donc des salariés portés et des entrepreneurs, de situations juridiques diverses. Par ailleurs le monde du travail se transforme et les modalités de «production» deviennent fluctuantes : les frontières entre le «salarié autonome», le «travailleur indépendant» et l «entrepreneur» s estompent ; l indépendant est peut-être le modèle du futur! Réunions d échanges de pratiques et d analyses des situations vécues Rencontres «institutionnelles» pour se faire connaître et faire avancer la thématique Analyse permanente de la composition de la Chambre et de ses sympathisant(e)s Une première synthèse sur le «portage salarial» (d autres seront à préparer) Des pistes d actions et d affaires pour les formateurs-consultants dans ce nouveau contexte 5

6 Formation & numérique (E.Martelli & B.Lebert) Le numérique bouleverse nos métiers. Mais au-delà des aspects technologiques ces évolutions interrogent l ingénierie pédagogique. Echanges de pratiques et d outils Formation-action entre pairs Des tests de plateformes Une (des) plateformes (LMS) mutualisées pour la CSFC Des formations et des accompagnements mis en œuvre 6

7 Marchés publics (F. Lentin) En matière de formation les donneurs d ordre majeurs relèvent de plus en plus de la «commande publique» et de «pouvoirs adjudicateurs» puissants (Ministères, Agences, Services publics dont les Hôpitaux, Pôle Emploi, AGEFIPH, Conseils Régionaux et autres Collectivités territoriales, ). Comment répondre efficacement, se grouper pour réussir et se faire reconnaitre lorsqu on est indépendant? Mutualisation des expériences de réponses des membres et sympathisants Veille juridique, légale et réglementaire sur le cadre d exigence des Marchés Publics, la transposition des normes européennes et sur les pratiques de réponse pertinentes connues Construction d une «plateforme mutualisée» pour construire les réponses aux appels d offres, avec une structure associative support Un «Guide» et/ou des «Fiches des bonnes pratiques» pour les indépendants construit et mis à jour, à partir de réponses à AO et AAP suivies et analysées 7

8 Métier & démarche Qualité (J. Faubert) La Qualité en formation va être reconnue par un Décret. Quels enjeux et quelles actions des indépendants pour faire valoir leur professionnalisme? Quelles transformations du métier? Quelle reconnaissance? Veille stratégique sur la mise en œuvre du Décret Participation aux travaux et échanges sur ce sujet Présences dans les lieux ad-hoc (AFNOR, Centre-Inffo, groupes de travail initiés sur le sujet par DEFI Métiers, l AFREF ) Dialogue avec l ICPF&PSI Mise en place d une offre d appui dédiée à l appropriation du Décret, des normes et outils de certification utiles et de moyens de valorisation du professionnalisme des adhérent(e)s de la Chambre A noter : cet Atelier devra nécessairement travailler en lien direct avec la Fédération. 8

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Conférence des partenaires Comité régional de coordination de l Observation Sociale du NPDC

Conférence des partenaires Comité régional de coordination de l Observation Sociale du NPDC Conférence des partenaires Comité régional de coordination de l Observation Sociale du NPDC Les enjeux de l Observation Sociale pour l Assurance Maladie L Assurance Maladie, un acteur des politiques sociales

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

POURQUOI UNE LABELLISATION?

POURQUOI UNE LABELLISATION? LABELLISATION - CPE POURQUOI UNE LABELLISATION? Pourquoi une labellisation? 2009 > besoin de sécurisation des CAE du réseau > pour rappel : les dépôts de bilan 2009 /2011. Impuissance du réseau face aux

Plus en détail

LES OPCA : DES ORGANISMES PRIVES AUX MISSIONS D INTERET GENERAL

LES OPCA : DES ORGANISMES PRIVES AUX MISSIONS D INTERET GENERAL LES OPCA : DES ORGANISMES PRIVES AUX MISSIONS D INTERET GENERAL Les OPCA sont des organismes de statut privé à but non lucratif investis d une mission d intérêt général (et non de service public) par la

Plus en détail

L Association Francophone

L Association Francophone L Association Francophone de Management de Projet Depuis 25 ans un lieu privilégié d échanges au service du management de projet Martine Miny Présentation Managers de projets Défis et compétences 30 juin

Plus en détail

Accompagnement à la structuration de la fonction d audit interne

Accompagnement à la structuration de la fonction d audit interne Accompagnement à la structuration de la fonction d audit interne Appel d offres 22 décembre 2015 Direction émettrice : Direction générale Interlocuteur pour l appel d offres : Joëlle LE NORMAND, Déléguée

Plus en détail

Le climat dans les marchés publics. 26 novembre 2015

Le climat dans les marchés publics. 26 novembre 2015 Le climat dans les marchés publics 26 novembre 2015 SOMMAIRE 1. Maximilien, Portail et réseau francilien des achats responsables 2. Les Groupes d études marchés publics 3. Le guide commande publique et

Plus en détail

Normes et marquage CE

Normes et marquage CE Nathalie Maraval Délégation Afnor Midi-Pyrénées Normes et marquage CE CCI du Lot - 17 Le Groupe AFNOR : Un groupe de services pour développer et valoriser vos performances Opérateur central du système

Plus en détail

REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS. Rennes, le 14 février 2013

REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS. Rennes, le 14 février 2013 REGARD SUR LES STRATÉGIES ET LES ORGANISATIONS DANS LES COLLECTIVITÉS ET LEURS IMPACTS SUR LES RPS Rennes, le 14 février 2013 Un contexte institutionnel et managérial en mutations Modernisation de l Action

Plus en détail

La formation professionnelle dans la Branche EEP. Collège employeur juin 2015

La formation professionnelle dans la Branche EEP. Collège employeur juin 2015 La formation professionnelle dans la Branche EEP Collège employeur juin 2015 1 Sommaire 1. La formation en quelques diapositives 2. Les points clés de la Réforme de la formation 3. Comprendre les nouvelles

Plus en détail

L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION :

L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION : CHRONIQUE 88. L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION : Bonne foi contractuelle, Co-investissement, fin de la logique fiscale «d imputabilité», pilotage stratégique,

Plus en détail

Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel. Avril 2009

Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel. Avril 2009 Dossier de presse Baromètre Social Institutionnel Avril 2009 SOMMAIRE I. LE PROJET : «LE BAROMÈTRE SOCIAL INSTITUTIONNEL» P. 3 II. LA MISE EN PLACE P. 4 III. LES THÈMES ABORDÉS P. 5 IV. LA CONCRÉTISATION

Plus en détail

Associations pôles ressources

Associations pôles ressources Département de Lot-et-Garonne Direction de la Culture Dossier de demande de subvention Associations pôles ressources Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

COMPTE- RENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013

COMPTE- RENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013 COMPTERENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013 ORGANISEE PAR LA FEDERATION DES CENTRES SOCIAUX DE LA COTED OR ANIMEE PAR LA SCOP ACCOLADES ACCUEIL : CAFE ET PETITS

Plus en détail

RESEAU AMAP IdF RAPPORT D'ORIENTATION

RESEAU AMAP IdF RAPPORT D'ORIENTATION RESEAU AMAP IdF RAPPORT D'ORIENTATION ANNEE 2012-2013 2 I. CONTEXTE ET ORIENTATIONS GENERALES... 3 II. RAPPROCHER LES GROUPES ET LE RESEAU DANS LA CONSTRUCTION D'UNE AGRICULTURE PAYSANNE... 4 DES INTERAMAP

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR ZOOM SUR LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Pour toute information appelez le 0820 205 206 (0,09 TTC/min) La Réunion/Mayotte : 02 62 90 23 99 Guadeloupe : 05 90 82 16 13 Guyane : 05 94 25 34 57

Plus en détail

Vu le code de la sécurité sociale et, notamment les articles L. 115-2, L. 161-28, L. 221-1, R. 115-1 et suivants ;

Vu le code de la sécurité sociale et, notamment les articles L. 115-2, L. 161-28, L. 221-1, R. 115-1 et suivants ; Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Délibération n 04-059 du 01 juillet 2004 Délibération portant avis sur la demande d avis présentée par la CNAMTS concernant la gestion individualisée

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

Habitats RT2012 & Habitacles interactifs

Habitats RT2012 & Habitacles interactifs Habitats RT2012 & Habitacles interactifs «L énergie positive du bâtiment économe au service du confort.» Présentation générale : Le Cluster Bâtiment Econome lance une nouvelle dynamique en 2013 avec son

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS Action Collective Régionale

APPEL A PROPOSITIONS Action Collective Régionale APPEL A PROPOSITIONS Action Collective Régionale Planifier et optimiser la formation pour les établissements de moins de 20 salariés Proposition à retourner au plus tard le 2 octobre 2012 UNIFAF/ Délégation

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Troyes les 22 et 23 mai 2013 Les 22 et 23 mai derniers se sont tenue à l IUMP de Troyes (10), les premières Assises des filières

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

devenir chef d entreprise créateur de mode mode d emploi

devenir chef d entreprise créateur de mode mode d emploi devenir chef d entreprise & créateur de Anticiper, gérer, agir, faire les bons choix devenir chef d entreprise est un apprentissage qui nécessite méthodologie et outils. Afin de renforcer son action envers

Plus en détail

La formation professionnelle continue: Accord formation & Réforme

La formation professionnelle continue: Accord formation & Réforme La formation professionnelle continue: Accord formation & Réforme Décembre 2015 1 AD/ Version 2 Comprendre la Réforme de la formation professionnelle Former dans l esprit de la loi Réforme de 2004, 2009

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS I - PRESENTATION GENERALE ET CONTEXTE 2 Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020,

Plus en détail

Consultation pour la réalisation d une étude sur :

Consultation pour la réalisation d une étude sur : 30/06/2015 Cahier des charges Consultation pour la réalisation d une étude sur : «L amélioration des pratiques d achats des formations dans la Branche de l ingénierie, du numérique, des études et du conseil

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 : certifications Qualité, enjeux pour les organismes de formation et les entreprises

Loi du 5 mars 2014 : certifications Qualité, enjeux pour les organismes de formation et les entreprises Loi du 5 mars 2014 : certifications Qualité, enjeux pour les organismes de formation et les entreprises Office professionnel de qualification des organismes de formation Reconnaissance de la qualité :

Plus en détail

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec ISO26000 En partenariat avec La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale -Juin 2012 - ISO 26000 : le fruit d un long travail international d application concrète des principes du Développement

Plus en détail

Conférence régionale

Conférence régionale Réunion d information nationale Les enjeux de la réforme de la formation professionnelle Conférence régionale dans les OPH Paris Lundi 20 octobre 2014 1 Les enjeux de la réforme de la formation professionnelle

Plus en détail

Le plan de formation, Un enjeu de compétitivité. CEPR 26 mars 2015

Le plan de formation, Un enjeu de compétitivité. CEPR 26 mars 2015 Le plan de formation, Un enjeu de compétitivité CEPR 26 mars 2015 Une contribution qui diminue 1 à 9 10 à 49 50 à 299 300 et + Plan 0,40 % 0,20 % 0,10 % -- Prof. 0,15 % 0,30 % 0,30 % 0,40 % Taux fixé par

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 L INNOVATION SOCIALE Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 INTRODUCTION 3 INNOVATIONS 2005 : Risque de dépôt de bilan Réponse : Activité à 80 % industrielle activité à 80 % tertiaire Aujourd hui : Un des

Plus en détail

Synthèses ateliers. Journée technique «Sports de nature et Europe» 25 Mai 2012 STRASBOURG

Synthèses ateliers. Journée technique «Sports de nature et Europe» 25 Mai 2012 STRASBOURG Synthèses ateliers Journée technique «Sports de nature et Europe» 25 Mai 2012 STRASBOURG Atelier développement sportif > Axes de développement des sports de nature -sport comme moyen ou but / développement

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010. Cluster and project funding partners

Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010. Cluster and project funding partners Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010 Cluster and project funding partners Association avec 170 Adhérents Grands groupes: Sanofi-aventis

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Formulaires Prix territoriaux

Formulaires Prix territoriaux CIDES, le pôle de recherches et d'actions de Chorum, au service des acteurs de l'économie sociale et solidaire Prix territoriaux Appel à projets 2010 - CIDES Formulaire de recueil de l avis des instances

Plus en détail

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE LE PORTAGE SALARIAL...3 Rappel des principes du portage...3 Une reconnaissance dans le droit du travail français....4 Historique, un secteur jeune qui se structure....4

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Nous sommes là pour vous aider Associations N 12156*03 Dossier de demande de subvention Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande Vous trouverez dans

Plus en détail

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie!

Géomètres-Experts, simplifiez-vous la vie! Géomètres-xperts, simplifiez-vous la vie! Septembre 2012 Pour découvrir les services de votre syndicat, cliquez sur les applications. CO FO TIO MA C U C CO M MU TIO ICA O -B UT IQ U S I S FA AF CIAL SO

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise»

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise» Plan d actions «Gérer la crise C est anticiper la reprise» 1 Préambule La décélération de l activité économique observée en 2008 s est approfondie en 2009, les principaux indicateurs sont au rouge. Chômage

Plus en détail

MINISTERE CHARGE DU TOURISME MARQUE QUALITE TOURISME

MINISTERE CHARGE DU TOURISME MARQUE QUALITE TOURISME MINISTERE CHARGE DU TOURISME MARQUE QUALITE TOURISME 08/10/2010 REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME 1 Table des matières 1. PREAMBULE... 4 2. OBJET... 4 3. DEFINITIONS... 5 4. TITULAIRE

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

g e s t i o n salariale éthique Un statut innovant pour les professionnels indépendants 01 60 11 13 05 contact@aegid.fr www.aegid.

g e s t i o n salariale éthique Un statut innovant pour les professionnels indépendants 01 60 11 13 05 contact@aegid.fr www.aegid. g e s t i o n salariale éthique Un statut innovant pour les professionnels indépendants g e s t i o n salariale éthique Un statut innovant pour les professionnels indépendants g e s t i o n s a lariale

Plus en détail

Pass Compétences - Présentation

Pass Compétences - Présentation Filiale du Groupe THALES www.geris.fr L expertise industrielle au service du développement économique Pass Compétences - Présentation Juillet 2015 Des experts de Grands Groupes boostent le développement

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Ingénierie de Formation : des besoins aux compétences Claude Vasamillet 17 juin 2014 Projet EBESM 2 1. THEMES TRAITES

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières Personne chargée du dossier : Michèle LENOIR-SALFATI tél.

Plus en détail

L Animation Numérique de Territoire Etat des lieux/projets. Forum e-tourisme CRDTA 3/12/2013

L Animation Numérique de Territoire Etat des lieux/projets. Forum e-tourisme CRDTA 3/12/2013 L Animation Numérique de Territoire Etat des lieux/projets Forum e-tourisme CRDTA 3/12/2013 L ANT, une formation qui évolue! Reconnue en période de professionnalisation par l OPCA de la branche tourisme

Plus en détail

Pour une première demande :

Pour une première demande : Cocher la case correspondant à votre situation : Première demande Renouvellement Fonctionnement ¹ Projet ² NOM DE L ASSOCIATION :. Documents à fournir : Pour une première demande : Les statuts régulièrement

Plus en détail

Portage salarial : une fausse bonne idée. Accueil. Augmenter. Diminuer. Normal 100% Partager ce contenu. Version imprimablepdf version

Portage salarial : une fausse bonne idée. Accueil. Augmenter. Diminuer. Normal 100% Partager ce contenu. Version imprimablepdf version Portage salarial : une fausse bonne idée Accueil Augmenter Diminuer Normal 100% Partager ce contenu Version imprimablepdf version Article paru dans Plateaux n 206-3ème trimestre 2011 Qui n a pas déjà été

Plus en détail

Appel à projets 2015 FICHE DE CANDIDATURE

Appel à projets 2015 FICHE DE CANDIDATURE Appel à projets 2015 Mise en place de l observatoire national de l activité physique et de la sédentarité FICHE DE CANDIDATURE 1.1 Présentation du porteur de projet Identification Nom : Sigle : Objet :

Plus en détail

CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE AUX COTISATIONS

CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE AUX COTISATIONS GOUVERNEMENT ESPAGNOL MINISTERE DU TRAVAIL ET DE L IMMIGRATION TRESORERIE GENERALE DE LA SECURITE SOCIALE DIRECTION PROVINCIALE DE : Administration de la Sécurité Sociale N : CERTIFICAT DE SITUATION RELATIVE

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Nous sommes là pour vous aider ASSOCIATIONS Imprimer Réinitialiser N 12156*3 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à projet d études

Cahier des charges pour un appel à projet d études Cahier des charges pour un appel à projet d études Mise en concurrence pour une étude portant sur : L opportunité et la faisabilité de création de 2 CQP dans la Branche de la Mutualité Sociale Agricole

Plus en détail

Regard/ Miroir des Entreprises Adaptées. Congrès de l UNEA Juin 2013 Nicolas Beaudouin

Regard/ Miroir des Entreprises Adaptées. Congrès de l UNEA Juin 2013 Nicolas Beaudouin Regard/ Miroir des Entreprises Adaptées Congrès de l UNEA Juin 2013 Nicolas Beaudouin Un succès en forme de croissance 750 700 650 600 550 500 Nombre d Entreprises Adaptées + 17,4% 2008 2009 2010 2011

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Nous sommes là pour vous aider Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association N 12156*03 Dossier de demande de subvention Veuillez cocher la case correspondant à votre situation

Plus en détail

Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014

Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014 Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014 @DFCTA 09/2014 Universités d été d été de de l ordre l Ordre des des Experts-Comptables

Plus en détail

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013

Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 Dossier commun de demande de subvention au titre de la part territoriale du Centre National pour le Développement du Sport - 2013 ------------- C. N. D. S. ------------ Retour des dossiers des Ligues Régionales

Plus en détail

UPEC. L émergence de la démocratie sociale en Martinique : une des clés de la performance au travail

UPEC. L émergence de la démocratie sociale en Martinique : une des clés de la performance au travail L émergence de la démocratie sociale en Martinique : une des clés de la performance au travail UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL VAL DE MARNE UPEC Danielle Laport Université Paris Est Créteil ARACT Martinique

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : mieux articuler les politiques de formation aux stratégies GPEC

Réforme de la formation professionnelle : mieux articuler les politiques de formation aux stratégies GPEC Réforme de la formation professionnelle : mieux articuler les politiques de formation aux stratégies GPEC Cabinet Boumendil & Consultants novembre 2014 1 Pourquoi une nouvelle réforme? Les critiques La

Plus en détail

Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte

Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte Le développement industriel des filières stratégiques de l économie verte La Filière «Matériaux bio-sourcés & construction» Jean-Michel GROSSELIN PhD, MBA Ministère de l'ecologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Communauté d Agglomération Orléans Val de Loire Mise en œuvre d'une nouvelle gouvernance entre l AgglO et les 22 communes membres

Communauté d Agglomération Orléans Val de Loire Mise en œuvre d'une nouvelle gouvernance entre l AgglO et les 22 communes membres Communauté d Agglomération Orléans Val de Loire Mise en œuvre d'une nouvelle gouvernance entre l AgglO et les 22 communes membres Diagnostic de l organisation et des politiques publiques des collectivités

Plus en détail

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Réunion d information UDAF du Gard 23 mars 2015 Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Créée : MAJ : 24/06/2014 19/03/15 Sommaire 1 : UNIFAF 2 :

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

ATELIERS RH TRAME DE REPONSE

ATELIERS RH TRAME DE REPONSE ATELIERS RH TRAME DE REPONSE La présente trame de réponse devra être complétée et être incluse dans votre réponse. Elle devra être accompagnée par les programmes de formation détaillés propre à chacun

Plus en détail

PREMIER MINISTRE. Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17 juin 2013

PREMIER MINISTRE. Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17 juin 2013 PREMIER MINISTRE Pôle Stratégie, Médias et Communication Hôtel de Matignon, le 17 juin 2013 Discours de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour le lancement de la plateforme dédiée à la RSE, Lundi 17

Plus en détail

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire

Le projet associatif. Quelques éléments d histoire Le projet associatif Quelques éléments d histoire «UNE ASSOCIATION NATIONALE NEE DE LA COOPERATION DE DEUX RESEAUX» Créée le 1 er janvier 2011, la Fédération Addiction est née de la volonté conjointe de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

L association est elle (cocher la case) : nationale départementale régionale locale

L association est elle (cocher la case) : nationale départementale régionale locale FORMULAIRE APPEL A PROJETS ATELIERS PERISCOLAIRES PLURIDISCIPLINAIRES POUR LES ENFANTS DES ECOLES PUBLIQUES DU PRE SAINT-GERVAIS ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 I. Identification du porteur de projet Nom :...

Plus en détail

Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande

Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande N 12156*03 Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande Vous trouverez dans ce dossier : Des informations pratiques pour vous aider à le remplir Une demande

Plus en détail

avec les Travailleurs Handicapés

avec les Travailleurs Handicapés avec les Travailleurs Handicapés POUR LA PREMIÈRE FOIS LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SONT PLEINEMENT ACTEURS DE L INTÉGRATION L expérience collective au service du handicap dans l entreprise SI VOUS CHERCHEZ

Plus en détail

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF 3 Postulats de la loi du 5 mars 2014: Concevoir la formation

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Examen par les pairs: l économie sociale préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels

Examen par les pairs: l économie sociale préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels Add title 2 préparer le terrain pour des réponses innovantes face aux défis actuels L examen par les pairs tenu à Paris (France) les 10 et 11 décembre 2012 était organisé par la Direction générale française

Plus en détail

HANDICAP ET MANAGEMENT. «Comment sensibiliser et impliquer les managers?»

HANDICAP ET MANAGEMENT. «Comment sensibiliser et impliquer les managers?» COMPTE RENDU DES HANDI RENCONTRES EN ESSONNE HANDICAP ET MANAGEMENT «Comment sensibiliser et impliquer les managers?» Le, 15 personnes de différentes entreprises ont répondu présentes à l invitation lancée

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT LYON Synthèse des débats rédigée par : 10 mai 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Lyon, le 10 mai 2012, un forum participatif

Plus en détail

MAGASINS PRESTATAIRES DE CUISINE A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016

MAGASINS PRESTATAIRES DE CUISINE A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 2016 A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE

Plus en détail

AGEFOS PME Ile de France

AGEFOS PME Ile de France AGEFOS PME Ile de France Rencontres Organismes de Formation 2008 Mercredi 1er Octobre 2008 Les chiffres clés AGEFOS 2007 AGEFOS PME IDF 44 000 entreprises 650 000 salariés couverts 166 M collectés 142

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Pack d information courtier en formation

Pack d information courtier en formation Pack d information courtier en formation 1 EFFICOURS GLOBAL Réseau de courtier en formation Le réseau EFFICOURS vous permet de développer votre activité de conseiller en formation indépendant. Tel un franchisé,

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014

Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014 Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014 William Palis Romuald Caumont Jerry Schmidt Accompagnement en copropriété Enjeux énergie-climat

Plus en détail

Restitution de l enquête Seniors UT 92

Restitution de l enquête Seniors UT 92 ARACT Île-de-France DIRECCTE Ile de France UT92 Restitution de l enquête Seniors UT 92 Note de synthèse Janvier 2013 Note de synthèse - Enquête Seniors UT 92 1. Rappel du contexte et de la commande : En

Plus en détail

REPERTOIRE PROFESSIONNEL DES CONSULTANTS FORMATEURS INDEPENDANTS

REPERTOIRE PROFESSIONNEL DES CONSULTANTS FORMATEURS INDEPENDANTS REPERTOIRE PROFESSIONNEL DES CONSULTANTS FORMATEURS INDEPENDANTS REGLEMENT GÉNÉRAL Octobre 2014 Vers 3 1 Règlement général Article 1 Création du Répertoire Professionnel des Consultants Formateurs Indépendants

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE

ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Projet de note méthodologique ANRU Janvier 2008 ORGANISATION DES POINTS D ETAPE Note méthodologique 1. PRESENTATION GENERALE 1. Enjeux et objectifs des points d étape Les points d étape, réalisés deux

Plus en détail