P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale"

Transcription

1 P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale Dispositifs permettant d accorder des revenus supplémentaires aux salariés et de bénéficier d avantages sociaux et fiscaux. Permet aussi le financement des entreprises. I. La participation des salariés aux résultats de l entreprise A. Étude d ensemble 1. La mise en place de la participation Les entreprises concernées : - La participation est obligatoire pour les entreprises ayant au moins 50 salariés (effectif atteint au moins 6 mois au cours de l exercice et y compris CDD et contrat d intérim). - Elle est peut être mise en place dans les autres entreprises. L accord de participation : - Un accord doit être signé avec les représentants du personnel ou le comité d entreprise. À défaut, un référendum doit être organisé et adopté à la majorité des 2/3 des salariés. - Il doit être adressé à la DDTE (Direction Départementale du Travail et de l Emploi). - Les sommes sont bloquées pendant 5 ans pour bénéficier de l exonération de l IR. - Le montant de la participation peut être versé immédiatement mais le salarié perd le bénéfice d exonération fiscale. - Les partenaires sociaux ont le choix des placements et de la formule de calcul. L absence d accord de participation : - Les sommes sont bloquées pendant 8 ans. - La formule légale s applique. - Les placements ne peuvent être déposés que sur des comptes bloqués portant intérêt annuel égal à 1,33 fois le taux moyen de rendement des obligations des sociétés privées. Les conditions d attribution : - La durée d ancienneté requise ne peut excéder 3 mois. - Les salariés bénéficiaires doivent avoir un contrat de travail (exclusion des stagiaires, des intérimaires et des dirigeants qui n ont pas de contrat de travail) 2. Calcul de la réserve spéciale de participation Les entreprises signataires d un accord peuvent choisir une formule plus avantageuse. Dans tous les cas, le montant revenant aux salariés est net de CSG et CRDS. Extraits de l article du Mémento Lefebvre SOCIAL 2014 : [ ] Le montant de la réserve de participation (R) s obtient en appliquant la formule ci-après : R = ½ (B 5 C/100) x (S/VA) Dans laquelle B représente le bénéfice net de l entreprise, C ses capitaux propres, S les salaires et VA la valeur ajoutée de l entreprise. [ ] C. Brunnarius BTS CGO 1

2 3. Les droits des salariés Les cotisations sociales et fiscales : - Les sommes distribuées sont exonérées de cotisations sociales - Elles sont soumises à la CSG (7,5%) et à la CRDS (0,5%) sur 100% de la somme. - Le montant de la participation et des revenus engendrés sont exonérés de l IR (si la participation est bloquée 5 ans ou 8 ans). - Remarque : Pour la participation attribuée au titre des exercices clos après le 3 décembre 2008, les salariés peuvent opter pour un versement immédiat (exonération de charges sociales sauf CSG/CRDS - mais imposable à l impôt sur le revenu). Les modalités de répartition : - Proportionnellement aux salaires. - Proportionnellement à la durée de présence dans l entreprise. - Répartition uniforme pour chaque salarié - Un mixte des méthodes Le plafonnement des droits : - Le salaire servant de base ne peut excéder 4 fois le plafond annuel de la sécurité sociale. - Le montant des droits ne peut excéder les ¾ du PASS soit (3 086 x 12 x 0,75) au titre de la participation de L information des salariés : - Une fiche indiquant le montant de la participation total, le montant des droits, le nom de l organisme gestionnaire, la date de déblocage et les cas de déblocages anticipés. - Le comité d entreprise doit avoir un rapport dans les 6 mois qui suivent la clôture de l exercice. Les cas de déblocage anticipé : - Mariage de l intéressé - Accession à la propriété - Divorce à condition d avoir la garde d au moins un enfant - Naissance ou adoption d un 3 ème enfant - Invalidité de l intéressé ou de son conjoint - Décès du conjoint - Fin du contrat de travail (décès, licenciement, démission ) 4. Le régime fiscal et social pour l entreprise - Les sommes versées sont déduites du bénéfice imposable. - Elles ne sont pas soumises aux cotisations patronales. Mais elles sont soumises au forfait social de 20% depuis août Comptabilisation de la participation aux salariés Inventaire N : Constatation de la participation acquise en N Exercice N Approbation des comptes par l AGO : Comptabilisation de la participation nette. Exercice N+1 Comptabilisation de l affectation de la participation L affectation de la participation dépend du mode de gestion des fonds prévus. Les possibilités de placement de la participation : - Fonds laissés dans l entreprise qui permettent de financer les investissements de la société. - Affectation dans un plan d épargne entreprise - Absence d accord : comptes courants bloqués C. Brunnarius BTS CGO 2

3 B. Applications pratiques 1. Calcul de la réserve spéciale de participation Application : Calcul de la réserve spéciale de participation de l entreprise BTS. Bénéficie imposable : Capitaux propres : Salaires bruts : Valeur ajoutée : L AGO a lieu le 15 mars N+1 2. Répartition de la réserve spéciale de participation Application 1 : Le montant de la participation brute est de ,25. Les modalités de répartition sont les suivantes : ½ proportionnellement aux salaires ¼ proportionnellement au temps de présence ¼ réparti de manière uniforme Les données de l entreprise : - Nombre de jours de présence : jours - Masse salariale brute : Effectif : 120 salariés Les salariés : - M. AZER : Salaire brut annuel de Temps de présence en jours ouvrés : 264 jours - Mme QWER : Salaire brut annuel de Temps de présence en jours ouvrés : 235 jours. Déterminer le montant de la participation nette (taux CSG et CRDS : 8%) puis calculer le montant de participation à verser à M. Azer et à Mme Qwer. C. Brunnarius BTS CGO 3

4 Application 2 : Le montant net de la participation au titre de l exercice 2014 est de ,75 (versée en 2015). La répartition de la RSP se fait proportionnellement aux salaires. Le montant total des salaires brut annuels dans l entreprise est de Plafond de la sécurité sociale en 2014 : En tenant compte du plafonnement légal de la participation, calculer le montant de la participation de M. ABC qui touche un salaire de brut mensuel. 3. Comptabilisation Application : Le montant de la réserve spéciale de participation pour l exercice 2014 est de ,25 ( ,75 net). L accord prévoit le maintien des fonds dans l entreprise. Enregistrer les opérations suivantes : 1. La constatation de la participation et du forfait social à l inventaire Le montant de la participation nette après l approbation des comptes par l assemblée générale en mars. 3. L affectation de la participation nette dans les trois hypothèses suivantes : * Les fonds sont laissés dans l entreprise. * Les fonds sont affectés dans un PEE. * Les fonds sont bloqués dans un compte courant (absence d accord). C. Brunnarius BTS CGO 4

5 1. Constatation de la participation et du forfait social à l inventaire Constatation de la participation Comptabilisation du forfait social (Calculer sur le montant brut) 2. Enregistrement de la participation nette en mars 3. Affectation de la participation (3 hypothèses) Fonds laissés dans l entreprise Affectation des sommes dans un PEE C. Brunnarius BTS CGO 5

6 Absence d accord : comptes courants Synthèse : La participation des salariés aux résultats de l entreprise Dispositif obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés Formule légale de la réserve spéciale de participation : Régime fiscal et social : Répartition de la réserve spéciale de participation Comptabilisation : C. Brunnarius BTS CGO 6

7 II. L intéressement L intéressement permet d associer les salariés aux résultats et aux performances de l entreprise. Il est facultatif. A. La mise en place de l intéressement L accord : - Signé pour une durée de 3 ans. - Ratifié par les partenaires sociaux ou à défaut à l issue d un référendum (majorité des 2/3) - Contient les modalités d application et de calculs. La formule de calcul : - Aucune formule légale, mais l intéressement doit être collectif, aléatoire et résulter d une formule de calcul liée aux résultats ou aux performances de l entreprise. - Indicateurs retenus : résultat, chiffres d affaires, augmentation de la productivité - Attention : le choix des indicateurs est important pour éviter de verser l intéressement en cas de perte. B. Les droits des salariés - Comme la participation, pas de cotisations sociales, mais l intéressement reste soumis à la CSG et la CRDS. - Les sommes ne sont pas soumises à l IR si elles sont placées dans un PEE et bloquées pendant 5 ans. - Deux plafonds sont prévus : o Le montant total versé ne peut excéder 20% du total annuel des salaires bruts (de tous les salariés) o Le montant par salarié ne doit pas dépasser la moitié du PASS ( en 2014). - La répartition de l intéressement peut être réalisée selon trois modalités : Répartition uniforme, proportionnelle à la durée de présence ou proportionnelle aux salaires. Il est possible d utiliser plusieurs critères de répartition en même temps. Application : La formule de calcul retenue présente un intéressement de Le total des salaires bruts annuels est de La répartition s effectue proportionnellement aux salaires. M. ABC a touché un salaire annuel de PASS 2014 : Déterminer le montant de l intéressement à verser à M. ABC C. Brunnarius BTS CGO 7

8 C. Intérêts pour les entreprises - Déduction des primes d intéressement du résultat - Exonération de cotisations patronales, mais soumis au forfait social de 20%. D. Affectation des primes d intéressement - Versement direct et immédiat aux salariés : Prime soumise à l IR - Conversion en jours de congés et affectation sur un compte-épargne temps. Les indemnités de congés seront assujetties aux cotisations sociales mais exonérées d IR. - Affectation sur un plan d épargne entreprise (PEE ; PEI ou PERCO) : Les sommes sont bloquées et sont exonérées d IR (dans la limite de certains plafonds). Synthèse : L intéressement Formule : Dispositif facultatif Répartition du montant de l intéressement : Intérêts : III. Les plans d épargne salariale A. Plan d Épargne d Entreprise (PEE) Système d épargne collectif en valeur mobilière bloqué pendant 5 ans Bénéficiaires : - Les salariés. - Les dirigeants dans les entreprises de 1 à 100 salariés. Les versements : - Par le salarié : versements directs ou issus de l intéressement ou de la participation (dans la limite d 1/4 de la rémunération annuelle) - Par l entreprise : Abondement (versement complémentaire par l entreprise) possible dans les limites suivantes : o o 3 fois le versement du salarié maximum. 8% du PASS (14,4% si investissement dans les titres de l entreprise) (3 003,84 en 2014). Fiscalité pour l entreprise (pour l abondement) : - Exonération des cotisations sociales sauf forfait social de 20%. - Déductible du résultat comptable. C. Brunnarius BTS CGO 8

9 Fiscalité pour le salarié : - Exonération des cotisations salariales mais sommes soumises à la CSG, CRDS (sur 100% de la prime). - Exonération de l IR pour les sommes versées. - Revenus du PEE imposable sauf si réinvestissement dans le PEE. Application : Le montant de l intéressement est de brut. L entreprise décide d abonder ce montant de 50%. Déterminer le montant net total versé sur le PEE. B. Plan d Epargne Interentreprise (PEI) Même caractéristique mais épargne proposée par un groupement d entreprise. Permet aux PME de proposer ce type de placement. C. Plan d Epargne pour la retraite collectif (PERCO) Même caractéristique que le PEE sauf : - Épargne bloquée jusqu à la retraite. - Des clauses de déblocages existent (les mêmes que pour la participation). - Au moment de la retraite, possibilité de sortir en rente viagère (un versement par mois). - L abondement est plus important : Jusqu à 16% du PASS. C. Brunnarius BTS CGO 9

10 SYNTHÈSE DU CHAPITRE La participation et l intéressement Participation Intéressement Entreprises concernées Blocage des fonds Formule de calcul Plafonnement des sommes Affectation des sommes Régime fiscal et social SALARIE Régime fiscal et social ENTREPRISE Plan d Épargne entreprise (PEE) : Les plans d épargne entreprise Plan d épargne interentreprises : Plan d Épargne pour la retraite collectif (PERCO) C. Brunnarius BTS CGO 10

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale

Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Les fiches thématiques Optimisation professionnelle Les mécanismes d épargne salariale Il existe trois mécanismes d épargne salariale : La Participation : La participation des salariés aux résultats de

Plus en détail

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à La Participation Dispositif d épargne collectif obligatoire dans les entreprises de 50 salariés qui consiste à distribuer une partie des bénéfices annuels. 1 Champ d application La participation est obligatoire

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE. Animé par : Margaret GAUTIER

Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE. Animé par : Margaret GAUTIER Le (Plan d Epargne Entreprise) : des avantages accessibles aux TPE Animé par : Margaret GAUTIER Qui sommes-nous? Un acteur majeur en Epargne Entreprise 1 er Soci é t é de gestion Encours sous gestion 37.46

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération

LA RÉMUNÉRATION DU SALARIÉ. Chapitre 2 : L épargne salariale, un périphérique de rémunération Epargne salariale : système d épargne associant un cadre collectif défini au niveau de l entreprise et une initiative individuelle du salarié ; Système de l épargne salariale constitué de plusieurs dispositifs

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS & L INTERESSEMENT Objectif(s) : o Evaluation et traitements comptables de la participation, o Affectation des fonds, o Provision pour investissement. Pré-requis

Plus en détail

OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE

OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE OPTIMISATIONS FISCALES ET SOCIALES DES REMUNERATIONS L EPARGNE SALARIALE Mise à jour mars 2012 Contexte : généralités Pourquoi l épargne salariale? Historique des mesures incitatives : 1959, 1967, 2001,

Plus en détail

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Ingénierie Sociale Sommaire 1. Ingénierie Sociale 2. Qu est-ce que l épargne salariale? PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Les fonds solidaires La Gestion ISR 3. Les Indemnités de Fin de Carrière (IFC)

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. Avenir de l Epargne Salariale Le PERCO, quels avantages, quelles évolutions? 20 juin 2013

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. Avenir de l Epargne Salariale Le PERCO, quels avantages, quelles évolutions? 20 juin 2013 Bienvenue au Petit Déjeuner débat Avenir de l Epargne Salariale Le PERCO, quels avantages, quelles évolutions? 20 juin 2013 Les intervenants Izabela Sula Gonzalez Consultante Paye et RH - Bureau Social

Plus en détail

LA PARTICIPATION FINANCIERE DES SALARIES AUX RESULTATS

LA PARTICIPATION FINANCIERE DES SALARIES AUX RESULTATS LA PARTICIPATION FINANCIERE DES SALARIES AU RESULTATS La participation et le plan d'épargne entreprise (PEE) ont pour objectif d'améliorer les relations sociales dans l'entreprise et d'intéresser les salariés

Plus en détail

Dossier pour réunion 6 avril 2007

Dossier pour réunion 6 avril 2007 Définition / objectif Option Capital / Rente Option Rente Produit de retraite de type «rente différée» à échéance 65 ans, Adhésion facultative 2 options à la souscription du contrat Option capital/rente

Plus en détail

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale»

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» SOMMAIRE Préambule Le PEE Le PERCO L intéressement La participation Les dernières informations Autres

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL Nom du Document : EPARGNE SALARIALE Page : 1/7 EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 PARIS, le 29/11/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 OBJET : Loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l'économie.

Plus en détail

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec :

Vous (et vos salariés), constituez une épargne tout en souplesse avec : Inter Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Inter Epargne

Plus en détail

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL)

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux.

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux. (2) L abon dement sup porte la CSG et la C RDS. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal avantageux. EN BREF Spécifiquement

Plus en détail

EN BREF. Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif

EN BREF. Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Fructi Epargne

Plus en détail

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas. Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement Dernière révision le 18/01/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Prime exceptionnelle sur l intéressement 2004...3 Deux

Plus en détail

Fructi Épargne + EN BREF. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif

Fructi Épargne + EN BREF. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif Généré le: 08/08/2013 07:49:14 Fructi Épargne + Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au

Plus en détail

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Textes applicables : LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Loi n 2008-111 du 8 février 2008 J.O. du 9 février 2008 Circulaire DGT / DSS n 2008-46 du 12 février 2008. Circulaire ACOSS n 2008-039 du 18 mars 2008.

Plus en détail

4ème trimestre 2014 APPRENTIS CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) Paiement des cotisations au plus tard le 16 février 2015

4ème trimestre 2014 APPRENTIS CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) Paiement des cotisations au plus tard le 16 février 2015 Attention, cette notice d information n est plus transmise sous forme papier. En cas de besoin, elle pourra vous être adressée (uniquement sur demande). 4ème trimestre 2014 V ous recevez votre déclaration

Plus en détail

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012)

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Déclarée Déclarée conforme conforme àla la Constitution Constitution (décision (décision n 2012-654 n 2012-654

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

EPARGNE RETRAITE en ENTREPRISE

EPARGNE RETRAITE en ENTREPRISE EPARGNE RETRAITE en ENTREPRISE Réunion cabinet 1 Plan de la réunion Introduction AG2R LA MONDIALE en quelques chiffres Les constats Objectifs Quiz -Ateliers Cas pratique Conclusion 2 Présentation du Groupe

Plus en détail

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour Mise en place de solutions individuelles et collectivespour un TNS dans une TPE/PME Le paysage des solutions de retraite Produits individuels PERP Sortie en capital MADELIN Sortie en rente PEE PERCO Produits

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

Développer l épargne de chacun d entre vous profite à votre entreprise

Développer l épargne de chacun d entre vous profite à votre entreprise Développer l épargne de chacun d entre vous profite à votre entreprise ÉPARGNE SALARIALE ENTREPRISES LE BTP PRÉCURSEUR en épargne salariale Les fédérations d employeurs (1) et les organisations syndicales

Plus en détail

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011 Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale 1 16 juin 2011 En tant que professionnels, n avez-vous jamais pensé à Optimiser vos revenus, augmenter votre Epargne sans augmenter

Plus en détail

L Actualité du Club Social +

L Actualité du Club Social + L Actualité du Club Social + S O M M A I R E : Réforme des retraites N 1 3 La Gazette Sociale de Mont Saint Aignan 2 D E C E M B R E 2 0 1 0 L O I N 2 0 1 0-1 3 3 0 D U 9 N O V E M B R E 2 0 1 0 P O R

Plus en détail

LE PERCO PLAN D EPARGNE RETRAITE POUR LA RETRAITE COLLECTIF

LE PERCO PLAN D EPARGNE RETRAITE POUR LA RETRAITE COLLECTIF LE PERCO PLAN D EPARGNE RETRAITE POUR LA RETRAITE COLLECTIF A QUOI SERT LE PERCO POUR L ENTREPRISE? / PERCO = d abord un support d épargne / De la rémunération variable pour les compléments versés par

Plus en détail

Art. 83. Rente fiscalisée. Rente fiscalisée. Madelin. Epargne Salariale. Capital non fiscalisé

Art. 83. Rente fiscalisée. Rente fiscalisée. Madelin. Epargne Salariale. Capital non fiscalisé FOCUS RETRAITE 2011 2 Versements Prestations au terme Art. 83 Madelin Epargne Salariale Primes déductibles fiscalement. Exonération de charges sociales Primes déductibles fiscalement. Aucune exonération

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

LES COTISATIONS SOCIALES

LES COTISATIONS SOCIALES LES COTISATIONS SOCIALES Les Autres Contributions : CSG ET CRDS La Mutualité Sociale Agricole est chargée du recouvrement de la contribution sociale généralisée et de la contribution au remboursement de

Plus en détail

Profitez de la loi sur. t pour vendre du conseil

Profitez de la loi sur. t pour vendre du conseil Profitez de la loi sur l intéressemen t pour vendre du conseil Profitez de la loi sur l intl intéressement pour vendre du conseil Philippe Barré Expert-comptable Isabelle Boileau Isabelle Boileau, consultante

Plus en détail

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I)

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Il s agit d un régime de retraite collectif par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de tout ou partie

Plus en détail

Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale

Atelier Recrutement et Fidélisation de nos salariés L Epargne Salariale Pour garder ses salariés, il faut Bien recruter et Offrir un cadre de travail et des avantages qui font la différence avec les entreprises de même taille des concurrents + gros ou + dynamiques 3 dispositifs

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Synthèse Le principe du compte épargne temps (CET) : permettre au salarié d accumuler des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d une rémunération, immédiate ou différée,

Plus en détail

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS

LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS LA PARTICIPATION DES SALARIES AUX RESULTATS LE CALCUL DE LA RESERVE DE PARTICIPATION La formule du calcul de la réserve de participation est la suivante : Avec : Eléments du calcul S : Masse salariale

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1 Diane Patrimoine L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération Diane Patrimoine 1 Sommaire : Les dispositifs d épargne salariale et leurs principaux avantages Une

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL. Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité?

En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL. Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité? HSBC Intervention du 18 janvier 2011 En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité? Les enjeux sociaux et patrimoniaux

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2128.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2128. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3300 Convention collective nationale IDCC : 2128. MUTUALITÉ AVENANT N O 1 DU 28 MARS 2007 RELATIF À

Plus en détail

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA La réforme FILLON et la retraite complémentaire 2 La réforme Fillon

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3005-I Accords nationaux TRAVAUX PUBLICS (Tome I : Accords nationaux) Brochure

Plus en détail

artemia avocats Protection sociale et patrimoniale du Repreneur Groupe Colbert Paris Lyon Rennes Marseille Aix-en-Provence

artemia avocats Protection sociale et patrimoniale du Repreneur Groupe Colbert Paris Lyon Rennes Marseille Aix-en-Provence Protection sociale et patrimoniale du Repreneur Groupe Colbert Paris Lyon Rennes Marseille Aix-en-Provence Les questions préliminaires 1. Se poser les bonnes questions : de nombreux aspects doivent être

Plus en détail

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal)

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal) Régimes social et fiscal des indemnités de rupture du contrat de travail au 1 er janvier 2012 Indemnité compensatrice de préavis, de congés payés, de RTT non pris ; indemnité de non-concurrence Assujettie

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX OBJET DU CONTRAT SOUSCRIT DANS LE CADRE DE L'ARTICLE 39 CGI Sous forme d'un contrat d'assurance collective régi par le Code des assurances, il permet aux

Plus en détail

L épargne salariale du cabinet médical

L épargne salariale du cabinet médical L épargne salariale du cabinet médical «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» 1 Présentation Madame TARDIEUSylvie **** Monsieur Jacques DELESTRE Cabinet JD CONSULTANT 25, avenue de

Plus en détail

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO?

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Le PERCO (Plan d Epargne Retraite Collectif) 1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PERCO? Une entreprise peut mettre en place un plan d épargne retraite collectif : soit par accord négocié ou par décision unilatérale

Plus en détail

Epargne salariale et Retraites supplémentaires

Epargne salariale et Retraites supplémentaires PEE PERCO Art.83 Epargne salariale et Retraites supplémentaires Information de dernière minute par la Direction de Siemens France : L intéressement, prochainement versé, devrait être abondé à hauteur de

Plus en détail

Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale

Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale INTRODUCTION Épargne salariale et actionnariat salarié : des outils de rémunération globale 1 Les différents dispositifs d épargne salariale sont généralement présentés en plusieurs strates, auquel il

Plus en détail

P2C05 Les e le ments de la re mune ration

P2C05 Les e le ments de la re mune ration P2C05 Les e le ments de la re mune ration - + - = I. Les primes et les avantages en natures A. Les primes et gratifications Les primes sont des éléments accessoires de rémunération. Chaque entreprise peut

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 Opérations particulières concernant les coopérateurs

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 Opérations particulières concernant les coopérateurs n 7 > 4 avril 2014 info Sommaire > Droit fiscal : déclaration des revenus 2014 au titre des revenus 2013 - opérations particulières concernant les coopérateurs ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Déclaration

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE relatif au Plan d Epargne Entreprise

ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE relatif au Plan d Epargne Entreprise ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE relatif au Plan d Epargne Entreprise Entre D une part la Fédération Dordogne, Lot & Garonne représentée par Monsieur Alain COURNIL, Directeur Général, et d autre part : Les

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale.

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. Ressources Sélection Vie II Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. EN BREF Ressources Sélection Vie II est un contrat collectif d assurance sur la vie

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement

La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement La CFDT vous informe sur l accord de mise en place de «L Article 83» au sein de votre établissement 1- Définition 2- Le coût du système - cotisations obligatoires - versements exceptionnels 3- Les différents

Plus en détail

Livret d Epargne Salariale

Livret d Epargne Salariale Livret d Epargne Salariale Octobre 2012 BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / épargne / services financiers spécialisés Livret d Épargne Salariale Pour savoir l essentiel sur l épargne salariale Il existe différents

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

ACCORD D INTERESSEMENT ET DE PARTICIPATION AU CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN

ACCORD D INTERESSEMENT ET DE PARTICIPATION AU CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN ACCORD D INTERESSEMENT ET DE PARTICIPATION AU CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN Entre les soussignés : La Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE du MORBIHAN, sise avenue de Kéranguen à Vannes 56000, représentée

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

pour la Retraite Collectif (PERCO)

pour la Retraite Collectif (PERCO) Plan d Epargne d pour la Retraite Collectif (PERCO) 1 Le PERCO Introduction : les enjeux de l épargne salariale Des régimes obligatoires menacés Le PERCO : Une réponse aux enjeux futurs Le PERCO : Une

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

EN BREF. Maritime Interépargne Plus. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif.

EN BREF. Maritime Interépargne Plus. Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. Maritime Interépargne Plus Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels qui emploient au moins 1 salarié, «Maritime

Plus en détail

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Fiche SOCIAL : Février 2011 Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Introduction Les cotisations sociales sont perçues, au titre de la solidarité nationale, sur toutes les rémunérations perçues

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3332 Convention collective nationale IDCC : 2564. VÉTÉRINAIRES (Praticiens salariés) AVENANT N 30 DU 19 OCTOBRE 2011

Plus en détail

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale Août 2012 Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROTHESISTES DENTAIRES ET DES PERSONNELS DES LABORATOIRES DE PROTHÈSE DENTAIRE (3254)

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROTHESISTES DENTAIRES ET DES PERSONNELS DES LABORATOIRES DE PROTHÈSE DENTAIRE (3254) VOS DE PRÉVOYANCE - PERSONNEL CADRE MONTANT EN POURCENTAGE DU SALAIRE DE RÉFÉRENCE Décès Quelle que soit la cause du décès Célibataire, Veuf(ve), Divorcé(e), sans personne à charge Marié sans personne

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement L'intéressement Textes de référence : Loi n 2001-152 du 19 /02/2001 Lettre circulaire Acoss n 2001-056 du 10 avril 2001 rappelant les modifications apportées aux mécanismes de l épargne salariale Circulaire

Plus en détail

En 1984, un accord d'intéressement (ICARE) pouvant dégager et répartir une part

En 1984, un accord d'intéressement (ICARE) pouvant dégager et répartir une part La société Dassault Aviation a souhaité, en accord avec les partenaires sociaux, développer une politique active de participation et d'intéressement du personnel. C'est ainsi que, dès 1969, un accord dérogatoire

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE Crédit Photo : FANCY/Jupiterimages Septembre 2007 TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE 1. En un coup d œil... À l entrée, sur les versements de l entreprise À LA CHARGE DU BÉNÉFICIAIRE

Plus en détail

les retraites collectives

les retraites collectives Edition 2010 n 4 - Avril 2010 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le sixième et le septième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission

Plus en détail

DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR?

DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR? DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR? Le départ de l entreprise est obligatoirement le dernier jour d un mois. La date de retraite se situe obligatoirement le 1 er jour du mois, en général, le

Plus en détail

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008 Bilan Protection Sociale & Rémunération Etude réalisée pour Monsieur DUPONT Le 25/04/2008 Contact : Madame MARTIN Casagande & Associés, Membre de PRAGMA 1 LES OBJECTIFS DE L ETUDE Votre système de rémunération

Plus en détail

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI?

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? Depuis deux décennies, la question des retraites occupe régulièrement le devant de la scène publique. Or, aujourd hui, face à l ampleur des

Plus en détail

Des options modulables, une gestion totalement en ligne pour profiter des avantages de l Épargne Salariale

Des options modulables, une gestion totalement en ligne pour profiter des avantages de l Épargne Salariale Épargne Salariale / TPE-PME Des options modulables, une gestion totalement en ligne pour profiter des avantages de l Épargne Salariale PEI PERCO-I L Épargne Salariale, un outil efficace pour optimiser

Plus en détail

2ème trimestre 2015 COMPTE DE PRÉVENTION PÉNIBILITÉ. Paiement des cotisations au plus tard le 17 août 2015

2ème trimestre 2015 COMPTE DE PRÉVENTION PÉNIBILITÉ. Paiement des cotisations au plus tard le 17 août 2015 Attention, cette notice d information n est plus transmise sous forme papier. En cas de besoin, elle pourra vous être adressée (uniquement sur demande). 2ème trimestre 2015 V ous recevez votre déclaration

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale Janvier 2013 Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 1. En

Plus en détail

Sommaire L ACCORD D INTERESSEMENT... 1 LE SUPPLEMENT D INTERESSEMENT... 4 LE CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT... 5

Sommaire L ACCORD D INTERESSEMENT... 1 LE SUPPLEMENT D INTERESSEMENT... 4 LE CREDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L INTERESSEMENT... 5 Eres a créé cette fiche pour vous aider à mettre en place dans les meilleures conditions un accord d intéressement au sein d une entreprise. En effet, l accord d intéressement nécessite un certain formalisme,

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

SYNTHESE DE LA REFORME RETRAITE SUPPLEMENTAIRE, PREVOYANCE ET MUTUELLE

SYNTHESE DE LA REFORME RETRAITE SUPPLEMENTAIRE, PREVOYANCE ET MUTUELLE SYNTHESE DE LA REFORME RRAITE SUPPLEMENTAIRE, PREVOYANCE MUTUELLE La loi Fillon du 21 août 2003 modifie les dispositions fiscales et sociales des régimes de santé et de prévoyance, ainsi que de retraite

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

LION RETRAITE VOLONTAIRE

LION RETRAITE VOLONTAIRE LION RETRAITE VOLONTAIRE NATURE DU CONTRAT COMITE DE SURVEILLANCE MISES EN PLACE DU REGIME CHOIX DE L'ENTREPRISE OPTIONS D'INVESTISSEMENT Contrat collectif de retraite à cotisations définies avec possibilité

Plus en détail