Okavango, cabinet de conseil en efficacité énergétique pour l industrie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Okavango, cabinet de conseil en efficacité énergétique pour l industrie"

Transcription

1 Okavango a développer les méthodes Leanergy TM et Kaizen Leanergy TM pour assister les industriels dans l optimisation de leurs coûts énergétiques et de leur émissions de CO 2.

2 Où trouver les plus grands gisements de performance énergétique? Corporate Direction usine Production/ Maintenance/Méthodes Machines/ Automatismes/Réseaux Volume/type/profil production Investissements Layout Planning/Ordonnancement Pilotage Consignes Maintenance Régulation Performance énergétique

3 Où trouver les plus grands gisements de performance énergétique? D abord ICI Corporate Direction usine Production/ Maintenance/Méthodes Machines/ Automatismes/Réseaux Volume/type/profil production Investissements Layout Planning/Ordonnancement Pilotage Consignes Maintenance Régulation Performance énergétique L efficacité énergétique est un enjeu de management

4 Où trouver les plus grands gisements de performance énergétique? Technologie Mise au point / Régulation Substitution / Revalorisation Facture énergétique Opérations Comportements /Process Optimisation du besoin LEANERGY TM Finances Sourcing / achat d énergie Processus /critères d investissements

5 Où trouver les plus grands gisements de performance énergétique? Mise au point / Régulation Technologie Substitution / Revalorisation D abord ICI Facture énergétique LEANERGY TM Opérations Comportements /Process Optimisation du besoin Finances Sourcing / achat d énergie Processus /critères d investissements L efficacité énergétique ne se limite pas à l optimisation des équipements

6 Pour maximiser sa performance énergétique commencer par les besoins LEANERGY TM Pourquoi ai-je VRAIMENT besoin de cette énergie, à ce moment, dans cette quantité? Quelle valeur ajoutée sur le produit? Sur la performance globale de l usine?

7 Combien peut on gagner? Avec quel ROI? Comment le mesurer? Selon la dernière étude transverse (2010) sur les gisements dans l industrie du CEREN le potentiel d optimisation du froid dans l industrie est entre 35 et 40% soit 3 à 4 TWh/an. Dans la conduite de programmes complets d efficacité énergétique, l expérience d Okavango montre des chiffres de 20 à 30% des consommations globales de l usine pour des ROI < 3 ans. 35 à 40% 20 à 30% Un ROI global entre 1 et 3 ans 50% des gains sans investissements

8 Combien peut on gagner? Avec quel ROI? Comment le mesurer? Mesurer les consommations n est pas suffisant! Identifier et quantifier les divers paramètres influents: o températures externes, o quantités produites, o qualité des produits à l entrée, o jours d ouverture, o mix produit, o stocks intermédiaires 8000 kwh y = 9,7601x 2-5,882x ,9 R² = 0, y = 3,6203x 2-8,102x ,4 Distillation 2010/2011 R² = 0, Vinification (2010) 2000 y = 0,7848x 2-34,613x ,2 R² = 0, Hors saison (été 2010) Température ( C)

9 Exemple: % d utilisation annuelle 97% du temps les groupes froids sont utilisés à moins de 50% de la puissance totale installée sur le site. ie. <600 kw Puissance électrique appelée En organisant différemment les plannings de production des 4 lignes, la puissance max appelée a été ramenée à 600KW? Conséquence: moins de consommation énergétique et l arrêt complet d un groupe froid

10 Optimiser l utilisation de l énergie en analysant ses besoins de chaud et de froid avec une approche systémique Différents flux chauds et froids sont produits/rejetés et circulent dans une usine Un mapping de ses flux, par exemple avec la méthode Pinch, permet de valoriser au maximum l énergie consommée. Réduire le besoin de froid, et augmenter la réutilisation de la chaleur des compresseurs

11 Exemples: Ré utiliser la chaleur Diminuer le besoin de froid en réutilisant des eaux chaudes pour prechauffer Diminuer le besoin de froid en utilisant le free cooling

12 Où en est votre entreprise dans l optimisation de son efficacité énergétique? Okavango-energy, the energy efficiency company Siege Social: 18, Rue Gounod Saint Cloud (France) Bureau Belgique: Vijfhoekstraat 40 B-1800 Vilvoorde (Belgium) Téléphone : Okavango est membre des commissions de normalisation européenne et internationale sur l énergie (en charge, par exemple, des travaux sur les normes d audit énergétique, de benchmarking ou de management de l énergie).

La maturité énergétique de l industrie agro alimentaire en France. Enquête 2012

La maturité énergétique de l industrie agro alimentaire en France. Enquête 2012 La maturité énergétique de l industrie agro alimentaire en France Enquête 2012 1 L enjeu énergétique de l industrie agroalimentaire Une enquête réalisée sur 53% de la consommation d énergie du secteur

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

The next step in Power Management. AVOB Energy Saver Building Energy Management Alternative Vision Of Building 1

The next step in Power Management. AVOB Energy Saver Building Energy Management Alternative Vision Of Building 1 The next step in Power Management AVOB Energy Saver Building Energy Management Alternative Vision Of Building 1 1 Présentation de la société AVOB IT en bref Mars 2009 Présent dans 30 pays + 120 clients

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Mission du facilitateur URE PROCESS

Mission du facilitateur URE PROCESS EFFICACITE ENERGETIQUE Autofinancement de projets Mission du facilitateur URE PROCESS Origine Les CCI wallonnes ont porté le projet EPW Opérateurs privés ou associatifs choisis par la RW pour leurs compétences

Plus en détail

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES «Lean Energy Analysis» : une étude de 3e-performance pour traquer vos gaspillages et bâtir une stratégie d action 1 LEAN ENERGY ANALYSIS: DISTINGUER

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010 c1 Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations Frédéric ric FRUSTA Président Directeur Général ENERGIVIE 25 Juin 2010 Diapositive 1 c1 Merci de me fournir le texte complet de la page de titre cql;

Plus en détail

Experts efficience informatique

Experts efficience informatique Experts efficience informatique Date 3 février 2014 Martin Dargent Dirigeant EasyVirt Martin.dargent@easyvirt.com 06 69 55 75 18 Présentation d EasyVirt EasyVirt Jeune Entreprise Innovante issue de 7 ans

Plus en détail

Green (?) datacenter. Green Datacenter - TIC et environnement - Institut Mines Telecom - 13 mai 2014, boutherin@lpsc.in2p3.fr

Green (?) datacenter. Green Datacenter - TIC et environnement - Institut Mines Telecom - 13 mai 2014, boutherin@lpsc.in2p3.fr Green (?) datacenter 1 Les enjeux Un datacentre c est quoi? Une baie = 40 à 80 serveurs, ou 240 disques Une baie, deux baies 100 baies, 10 000 baies! Une puissance de traitement/stockage qui donne le vertige!

Plus en détail

Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de. l architecture

Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de. l architecture Réduction de la consommation énergétique des datacenter : optimisation du conditionnement d air, influence de Orange Labs l architecture David Nörtershäuser, Recherche & Développement Stéphane Le Masson,

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Sommaire Présentation de Greenvision L électricité : enjeux et chiffres clés Le datacenter Caractéristiques d un datacenter La consommation électrique

Plus en détail

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Babcock Wanson Bienvenue L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie BABCOCK WANSON INTERNATIONAL L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Le Groupe

Plus en détail

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes 15 Novembre 2013 Franck Lavagna franck.lavagna@orange.com Directeur des relations avec les Collectivités Locales José-Pedro Machado josepedro.machado@orange.com

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Note technique Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Version / Date Version 1.0 du 06/02/2012 Auteur David Chénier 2012, Amoès SAS. Toute utilisation, reproduction intégrale

Plus en détail

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES Vous êtes une commune rurale ou semi urbaine vous vous sentez concernée par la protection de l environnement et les économies d énergies vous souhaitez mettre en œuvre des actions pour un développement

Plus en détail

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels?

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Usine + 13 et 14 Novembre 2014 Francois Borghese - Prosumer marketing director Francois2.borghese@schneider-electric.com

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Juillet 2011/White paper par Christophe Borlein membre de l AFF et de l IIF-IIR Make the most of your energy Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC

Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC Développement d une solution de contrôle prédictif pour le pilotage des PAC HEPL-CECOTEPE & 3E Gabrielle Masy et Clara Verhelst 29-04-2015 Recherche subsidiée par la Région Wallonne de Belgique Flexibilité?

Plus en détail

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires La combinaison naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Informations préliminaires 2 Le futur c'est maintenant 3 et le futur est plus respectueux de l'environnement,

Plus en détail

Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle. 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme

Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle. 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme 11. Qualité et gestion de la production 12. Hydraulique 13. Organisation industrielle

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes?

Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes? Comment aborder l Optimisation énergétique de salles anciennes et hétérogènes? Témoignage de Hervé MAGNIER Aéroports de Paris Membre du CRIP Groupe de travail Data center Un environnement technique peu

Plus en détail

LES DATACENTRES. ANGD MATHRICE Novembre 2009. Françoise Berthoud Violaine Louvet. Merci à Dominique Boutigny. Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.

LES DATACENTRES. ANGD MATHRICE Novembre 2009. Françoise Berthoud Violaine Louvet. Merci à Dominique Boutigny. Site web : http://www.ecoinfo.cnrs. LES DATACENTRES ANGD MATHRICE Novembre 2009 Françoise Berthoud Violaine Louvet Merci à Dominique Boutigny Site web : http://www.ecoinfo.cnrs.fr Quelques données : La consommation des centres de données

Plus en détail

Leader belge en énergies renouvelables. Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance

Leader belge en énergies renouvelables. Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance Leader belge en énergies renouvelables Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance Structure de GDF SUEZ Energie Services BU Power & Gas Companies BU Tractebel Engineering

Plus en détail

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables

Energies. D ambiance REFERENCES : ACTIONS MENEES : CONTACT : DESCRIPTION TECHNIQUE DES ACTIONS ENGAGEES : GAINS OU BENEFICES DEGAGES : renouvelables REFERENCES : Entreprise : ELEC-EAU 47 Rue de la petite vitesse 72300 Sablé sur Sarthe Tél. : 02 43 95 07 22 Effectif : 11 salariés Activité : Electricité, plomberie, chauffage et climatisation Energies

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Module TAC4 TCP/IP ou GPRS

Module TAC4 TCP/IP ou GPRS Manuel d Installation et d utilisation Module TAC4 TCP/IP ou GPRS www.aldes.com TABLE DES MATIERES 1. FONCTIONNALITES DE LA REGULATION... 3 2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT...4 3. Quel module choisir : TCP/IP

Plus en détail

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable 1 boilers pompe à chaleur Midea est au niveau mondial un des plus important producteur de pompe à chaleur et de climatiseur

Plus en détail

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION Concept H 2 : L idée est de produire, de stocker et d assurer 100% des besoins énergétiques d un immeuble résidentiel sans aucun rejet de CO 2 et sans frais énergétiques.

Plus en détail

La comptabilité énergétique

La comptabilité énergétique La comptabilité énergétique Un outil de suivi des consommations des bâtiments Nicolo Morgante Responsable énergie CHR Soignies Sommaire Comptabilité énergétique: qu est-ce que c est? A quoi ça sert? Pourquoi?

Plus en détail

Sommaire. APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est pas que du marketing?

Sommaire. APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est pas que du marketing? Green Datacenter : Un terme galvaudé et pourtant une nécessité Tristan RICHARD Ingénieur expert sénior Sommaire APL France : qui sommes nous? Pourquoi l engouement du «Green» DC? «Green» DC : ce n est

Plus en détail

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Cofely Services Le choix de la condensation biomasse Fonctionnement

Plus en détail

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw

AQUACIAT2 HYBRID LA SOLUTION BI-ÉNERGIES COMPACTE PAC & CHAUDIÈRE GAZ. Puissances frigorifiques et calorifiques de 45 à 80 kw COMMERCIALISATION 2 ÈME TRIMESTRE 2014 C O N F O R T Q U A L I T É D A I R O P T I M I S A T I O N É N E R G É T I Q U E PAC & CHAUDIÈRE GAZ AQUACIAT2 HYBRID Puissances frigorifiques et calorifiques de

Plus en détail

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur»

FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» FormaSciences 2014 «Les énergies du futur» Comment récupérer des calories sur un Data Center présentation de J-Louis PERROT le 06/02/2014 Le Centre de Calcul de l IN2P3 du CNRS Le CC IN2P3 est un prestataire

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

Energy Optimization System (EOS) Pour les stations d épurations

Energy Optimization System (EOS) Pour les stations d épurations Energy Optimization System (EOS) Pour les stations d épurations Water EOS par Schneider Electric Water EOS est une solution testée, validée et documentée. Elle est, dans cette version, dédiée et pré-définie

Plus en détail

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LE CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LES PERFORMANCES DE TANÉO C EST L ASSURANCE : > DE 75 % D ÉNERGIE GRATUITE > D UN FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Daikin. DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif. Pompes à chaleur Air / Eau. Inverter. » Economies d énergie

Daikin. DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif. Pompes à chaleur Air / Eau. Inverter. » Economies d énergie Pompes à chaleur Air / Eau DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif Inverter 1 ère MONDIALE Daikin» Economies d énergie» Faibles émissions de CO2» Flexible» Technologie

Plus en détail

agile Datacenter vert Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas.

agile Datacenter vert Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas. Le monde naissant des datacenters de nouvelle génération ICAR-2013 Datacenter vert agile Grenoble Lyon Paris Gérald.Dulac@eolas.fr Ibrahim.Safieddine@eolas.fr Datacenter de nouvelle génération vert agile?

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Les Fondations Thermo-actives : Transformer une contrainte en en atout dans les constructions de type BBC, passif ou à énergie positive

Les Fondations Thermo-actives : Transformer une contrainte en en atout dans les constructions de type BBC, passif ou à énergie positive Les Fondations Thermo-actives : Transformer une contrainte en en atout dans les constructions de type BBC, passif ou à énergie positive Le principe des fondations thermo-actives Les structures du bâtiment

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1

Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1 Data Center Rittal: standard ou sur mesure? Rittal Yverdon IT 2014 1 Rittal Une entreprise du Friedhelm Loh Group Des faits et chiffres qui parlent d eux même: Fondé en 1961 Plus de 10 000 collaborateurs

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure - Nouveau bâtiment ÉnerCible Volume 1, numéro 1 Mars 2012 Liste des documents à transmettre Afin que nous puissions effectuer l analyse technique

Plus en détail

Indicateurs Normes Codes de conduite. Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012

Indicateurs Normes Codes de conduite. Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012 Indicateurs Normes Codes de conduite Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012 Pas de normes globales.. Mais 2 initiatives importantes Recenser les Normes concevoir un document (2013) (Coordination Group

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques»

Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques» Monitoring Energétique Gestion de sites à distance Séminaire: «Maitriser ses coûts de fonctionnement énergétiques» JP Puissant, 28 mai 2015 Jean-Pierre Puissant 0492/73 36 74 Enersolutions sprl 2011 Expertise

Plus en détail

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup SOLAIRE BALLERUP (Danemark) Utiliser l énergie solaire thermique avec un système de stockage de chaleur classique à accumulation et à régulation sur une longue période est une des alternatives les plus

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Réhabilitation énergétique des copropriétés normandes construites entre 1948 et 1974 Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Situation existante et enjeux Les différents diagnostics

Plus en détail

réduisez la facture électrique

réduisez la facture électrique réduisez la facture électrique et l empreinte carbone de votre parc informatique LE CONSTAT La consommation électrique liée aux TIC représenterait 13% de la consommation totale*. Cette dernière serait

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Énergies renouvelables. 10 employés. Boucher/ Charcutier

Énergies renouvelables. 10 employés. Boucher/ Charcutier Page1 REBUFFE SARL Contact : 21 rue Bouchevreau 53300 Ambrières les M. Gilles REBUFFE Vallées Dirigeant : 02 43 04 92 44 02 43 04 92 44 : 06 03 98 04 17 : 10 employés Boucher/ Charcutier Date de création

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP1 EE ENERGIE THERMIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant

Plus en détail

neotower Principe de fonctionnement

neotower Principe de fonctionnement Le neotower de RMB/Energie La petite centrale de couplage-chaleur-force de l'avenir Silencieux Robuste Efficace Compact La fascination est contagieuse Allumez le feu neotower Principe de fonctionnement

Plus en détail

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Présentation de Thierry DJAHEL, Schneider Electric Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 En chiffres 35

Plus en détail

«Les certificats blancs : comment lancer le système?»

«Les certificats blancs : comment lancer le système?» MINEFI DGEMP Bercy Paris 27 octobre 2005 «Les certificats blancs : comment lancer le système?» Discutant Jacques Percebois Professeur à l Université Montpellier I Directeur du CREDEN DISPOSITIFS EFFETS

Plus en détail

Nouvelle réglementation

Nouvelle réglementation Nouvelle réglementation [ ecodesign ] Directive 2009/125/EC à compter du 01/01/2013, les importations de produits à faible efficacité énergétique SEER et SCOP seront interdites en Europe La nouvelle réglementation

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

www.kaeser.com Récupération de calories pour le chauffage et la production d eau chaude

www.kaeser.com Récupération de calories pour le chauffage et la production d eau chaude Récupération calories pour le et la production d eau chau moins d émissions La récupération calories Pourqui récupérer s calories? Ou plutôt : pourquoi pas? Chaque compresseur à vis transforme 100 % l

Plus en détail

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid : Exemple CANOPEA. Xavier Brunotte info@vesta-system.

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid : Exemple CANOPEA. Xavier Brunotte info@vesta-system. Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid : Exemple CANOPEA Xavier Brunotte info@vesta-system.com Agenda Vesta-System et principe de son gestionnaire de son gestionnaire

Plus en détail

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité

Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité Datacentre : concilier faisabilité, performance et éco-responsabilité La climatisation des salles informatiques: compréhension et état des lieux Charles Vion, Responsable Service Projet Sylvain Ferrier,

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité.

Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité. Data Center Condorcet, Paris Excellence technique et éco-efficacité. TelecityGroup Paris Condorcet 10 rue Waldeck Rochet, Bât 520 93300 Aubervilliers France Tel: +33 (0) 1 49 97 30 60 fr.info@telecity.com

Plus en détail

RÉCUPÉRATEUR DE CHALEUR

RÉCUPÉRATEUR DE CHALEUR RÉCUPÉRATEUR DE CHALEUR POUR DOUCHE RECOH -VERT RECOH -DRAIN RECOH -TRAY RECOH -MULTIVERT Récupération de chaleur grâce à l eau de douche Qu est ce que c est? Suite aux différentes réglementations, les

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 La réglementation Chauffage PEB en Région de Bruxelles Capitale: aujourd hui et demain Helpdesk Chauffage PEB /EPB Verwarming 03/10/2013 2 Agenda Introduction

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Comment la dématérialisation et l automatisation du processus Achats-Fournisseurs optimisent la performance d un CSP? Succès d implémentation au sein de COFELY SERVICES Stéphane LE BERRE, Directeur Centre

Plus en détail

Actions de réduction carbone I

Actions de réduction carbone I Actions de réduction carbone I N Libellé Poste Dernière mise à jour : 28/12/2012 44 Télétravail Objectif de réduction (par T CO 2 et par an) Domaine Etat 68 Bornes de rechargement électriques dans les

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données

Energy Logic : Emerson Network Power. Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Energy Logic : Feuille de route pour la réduction r de la consommation d'énergie dans le Centre de données Emerson Network Power 2007 Emerson Network Power Agenda Efficacité énergétique : Où en sommes-nous

Plus en détail

Le séchage des ateliers :

Le séchage des ateliers : Le séchage des ateliers : Quelles technologies et quels coûts énergétiques? Jacques GUILPART- MF Conseil j. guilpart@mfconseil.fr 06 43 44 66 28 www.mfconseil.fr Adam TCHAÏKOWSKI, Dessica a.tchaikowski@dessica.fr

Plus en détail

I. Etapes du service et procédés utilisés

I. Etapes du service et procédés utilisés I. Etapes du service et procédés utilisés Réception des vêtements Détachage des vêtements Nettoyage à sec des vêtements Lavage des vêtements Essorage des vêtements Séchage des vêtements Repassage des vêtements

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur

de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur Eau chaude et confort à votre portée! La meilleure façon de

Plus en détail

Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL.

Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL. Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL. Pierre Lefrancois, B.ing., consultant en gestion d énergie. Plan de la présentation La commission

Plus en détail

ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE. MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux

ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE. MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux ETUDE D EFFICACITE ENERGETIQUE Mai & Septembre 2009 MICROSOFT Sites : Paris les Ulis - Issy les Moulineaux APC by Schneider Electric Groupe Audit d Infrastructures Informatiques 35 rue Joseph MONIER CS30323

Plus en détail

Simulation 06-11-2013

Simulation 06-11-2013 Conception d'un système de ventilation décentralisée : retour d'expérience sur l'intérêt de la simulation thermique dynamique et de la CFD Luc Prieels, Greencom Projet GREEN+ Groupe de REcupération d ENergie

Plus en détail

Comment économiser de l électricité dans le bloc traite?

Comment économiser de l électricité dans le bloc traite? Comment économiser de l électricité dans le bloc traite? La consommation électrique du bloc traite représente 20 % en moyenne de la consommation énergétique totale d une exploitation laitière. Le tank

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE

ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE 2 1 LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DES DIRECTIVES ÉCOCONCEPTION ET ÉTIQUETAGE ÉNERGÉTIQUE Protéger l environnement (1), sécuriser l approvisionnement énergétique (2)

Plus en détail