FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre Gestion des crédits. Subvention d Etat et Ressources Propres

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre 2013. Gestion des crédits. Subvention d Etat et Ressources Propres"

Transcription

1 FORUM DES GESTIONNAIRES 10 Décembre 2013 Gestion des crédits Subvention d Etat et Ressources Propres

2 SUBVENTION D ETAT

3 1 I Reprise des crédits SE P. 02 Crédits SE non engagés au 31/12 sont repris (principe de droit commun appliqué par la DSFIM) A titre indicatif : le montant des remontées de crédits 2012 pour les unités s élevait à ,95 pour un total de mise en place de soit 1,64% Possibilité de demande de réattribution en cas d événements exceptionnels et justifiés (incident technique GESLAB, difficulté financière majeure), remettant en cause le fonctionnement normal de l unité Réponse DSFIM pour 2012 : 2 dossiers rejetés sur 4 présentés (1 ers pour la DR 19) >> Engagement totalité des crédits SE avant le 1 er décembre 2013 Service financier et comptable le pôle ressources

4 2 I Objectif de consommation fixé par la DGD-R P. 02 Compte tenu du contexte budgétaire et afin de lisser la consommation des crédits sur l année, il a été fixé des objectifs d engagement. Ils ont été précisés à vos DU dans la lettre de notification de FEI transmise par votre Institut. Rappel des objectifs de consommation en SE pour % au 30 juin 85% au 30 septembre 100% au 30 novembre Il revient aux délégations de s assurer du respect des niveaux d engagement demandés et de se rapprocher des DU en cas d écart. Le Pôle budget relance périodiquement les unités dont la consommation est inférieure aux objectifs, Service financier et comptable le pôle ressources

5 3 I Objectif de consommation fixé par la DGD-R Au 31 Mai : 45% des unités avaient un taux d engagement inférieur à 50% Au 31Août : 40 % des unités avaient un taux d engagement inférieur à 70% Au 30 Novembre : 35% des unités ont un taux d engagement inférieur à 95%, SE mise en place SE engagées SE non consommée mai-13 juin-13 juil.-13 août-13 sept.-13 oct.-13 nov.-13

6 RESSOURCES PROPRES DECONCENTREES

7 1 I PROVISION D AE sur RP (Autorisation d engagement (droits à dépenser) = limite supérieure des dépenses pouvant être engagées) P. 02 Provision d AE de l établissement = montant des crédits inscrits au budget primitif à hauteur des prévisions de recettes de l année. Provision d AE des délégations = montant calculé d après les besoins de l année N-1. Une partie est allouée au démarrage de l exercice puis en fonction des besoins. Elle est ajustée en fin d année selon les recettes attendues qui ont été déclarées dans le Budget rectificatif. Facilité de gestion qui permet de mettre en place les crédits en fonction des droits constatés et des besoins réels des unités. Service financier et comptable le pôle ressources

8 2 I PROVISION D AE Situation budgétaire 2013 P. 02 En 2013, il y a tassement des ressources propres sur le périmètre contractuel ce qui génère moins de recettes. Bilan au et actions ayant été engendrées par cette situation : constat de la cour des comptes en juin 2013 d une sousconsommation budgétaire (particulièrement les investissements d avenir) Ouverture par la DSFIM de la totalité des provisions d AE aux Délégations ce qui ne lui permettait plus de satisfaire aux nouveaux besoins. Remontée en masse par la DSFIM des provisions allouées aux délégations afin de les mutualiser au niveau de l établissement ne laissant qu un solde de 200 K. Service financier et comptable le pôle ressources

9 Evolution de la consommation budgétaire des contrats suivis à l avancement RP mise en place RP engagées RP non consommée Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept Oct Nov Au 30 Juin 2013 : MEP = Taux d engagé = 41,53 % - Disponible = Au 01 Décembre 2013 : MEP = Taux d engagé : 78,19 % - Disponible = Pour mémoire : au : MEP = Taux d engagé = 86% - Disponible =

10 3 I Constat Contrats gérés à l avancement Mises en place effectuées par le SFC en fonction de la fiche pluriannuelle de prévisions de dépenses. Mises en place effectuées au 1 er semestre nettement supérieures aux besoins réels d engagement. A l échelle national et locale, plus de crédit de libre, d où impossibilité de procéder à de nouvelles installations. Identification et remontée par chaque délégation, en collaboration avec les unités, des mises en place pour lesquelles aucun engagement ne sera fait durant l année pour prise en charge des nouveaux contrats. Conclusion : Le % non engagé au étant encore de 22% malgré les remontées de crédits, les prévisions de MEP sont largement surestimées.

11 4 I Rappel sur la Mise en place des crédits Non suivi à l avancement : Mise en place lors du service fait (droit constaté = facturation) Subvention d équipement (dont FEDER) Subvention de fonctionnement à caractère annuel Les opérations à obligation de résultat ou assimilés : Les prestations de services, Les colloques, Les co-financements des BDI etc.. Suivi sur le 9ADO ou OTP suivant la nécessité de justification Pas de gestion à l avancement Suivi à l avancement : Mise en place au plus près des besoins d engagement de l année Les opérations pluri-annuelles sans obligation de résultat (à obligation de moyens) Les contrats de recherche dont les contrats européens, les INTERREG, les décisions ANR,.) Les subventions de fonctionnement pluriannuelles (dont les FEDER) Les mises à disposition de personnel, Etc. Suivi sur OTP et EOTP (Elément d Organigramme Technique de Projet) Gestion à l avancement

12 5 I Nouvelles modalités de mise en place des crédits en 2014 Objectif de 2014 = Rendre plus efficient les mises en place afin d éviter au maximum les remontées de crédits. Principe retenu : A la réouverture de BFC (à partir du 22/01/14) MEP à hauteur de 50% du montant prévisionnel indiqué dans la fiche de prévision de dépenses (engagements du 1 er semestre) mais avec en parallèle une analyse par le gestionnaire du pôle Budget en charge de votre laboratoire de vos contrats en début d année afin de traiter les cas particuliers (engagement du personnel, d équipement,.). Information transmise au laboratoire, comme en 2013, par mail avec copie de la fiche financière mise à jour. Possibilité de réajuster cette 1 er mise en place si montant insuffisant Fin mai/début juin, édition d une situation de la consommation des crédits. Nouvelles mises en place en fonction du taux de consommation avant fin juin. Un courrier signé conjointement de l Agent Comptable et du Délégué sera envoyé prochainement aux Directeurs d Unités afin de présenter ces nouvelles modalités.

13 7 I Règle spécifique pour les contrats du 7 ème PCRD «Le 3 ème EOTP 9ADO» Projets concernés : uniquement les projets européens du 7 ème PCRD Conséquence de l audit qui a été mené par la commission européenne en 2008 sur les projets en gestion au CNRS Sur les EOTP du projet ne doivent être imputées que les dépenses éligibles réellement à justifier auprès de la commission européenne Exemple de Budget Prévisionnel

14 7 I Règle spécifique pour les contrats du 7 ème PCRD «Le 3 ème EOTP 9ADO - Ressources propres globalisées» Coût supporté par le labo Répartition entre les EOTP du contrat et le 9ADO Dépenses «éligibles» imputées sur l OTP (CDD, missions,fonct. investissement (prévu lors de la négociation) Dépenses non-éligibles Ouverture des crédits à l issue de chaque Reporting Périod sauf demande motivée.

15 Ajustement des crédits en fin de contrat Une 1 ère analyse budgétaire est effectuée lors de la transmission du relevé de dépense final. Elle consiste à ajuster les crédits mis en place sur l OTP en fonction des dépenses réalisées. Une 2 ème analyse budgétaire est effectuée à la suite de l encaissement du solde de la subvention. Le laboratoire peut être amené à rembourser des sommes dépensées mais considérées comme inéligibles ou non admises par les financeurs. Constat actuel : les financeurs deviennent très exigeants sur le respect des plans de financement. Les dates de validité des conventions sont primordiales en assurer le suivi Toute variation de poste supérieure à la marge de tolérance du financeur ou n entrant pas dans l objet initial du projet peut faire l objet d un rejet d où nécessité d avoir une vision de l éligibilité de la dépense dès le bon de commande et d effectuer un suivi régulier par poste des montants engagés. Une simple demande au préalable de modification budgétaire auprès du financeur permet de rendre ces dépenses éligibles.

Justification et audits sur projets Européens. Suivi budgétaire et financier des contrats

Justification et audits sur projets Européens. Suivi budgétaire et financier des contrats Justification et audits sur projets Européens Suivi budgétaire et financier des contrats Gestion budgétaire et financière du contrat 1 Le principe de la gestion à l avancement 2 Règle spécifique pour les

Plus en détail

Le budget du CNRS. Réunion des responsables administratifs des unités INSIS. Lundi 24 mars 2014

Le budget du CNRS. Réunion des responsables administratifs des unités INSIS. Lundi 24 mars 2014 Réunion des responsables administratifs des unités INSIS Lundi 24 mars 2014 Le budget du CNRS Intervenant l mentions légales. Chantal CHAMBELLAN LE LEVIER, directrice de la Stratégie Financière, de l Immobilier

Plus en détail

FORUM DES GESTIONNAIRES. Actualités du Service Financier et Comptable. Vendredi 5 décembre 2014 P. 1. Délégation Normandie

FORUM DES GESTIONNAIRES. Actualités du Service Financier et Comptable. Vendredi 5 décembre 2014 P. 1. Délégation Normandie P. 1 FORUM DES GESTIONNAIRES Actualités du Service Financier et Comptable Vendredi 5 décembre 2014 SOMMAIRE P. 2 1 I Point d étape SCTD 2 I Les achats réguliers 3 I Fiches fournisseurs 4 I Fin d exercice

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Nadine Paul, SFC Toulouse Audit de tarification de plateforme un dossier d

Plus en détail

Les aspects financiers des projets européens dans le 7e PCRD

Les aspects financiers des projets européens dans le 7e PCRD Les aspects financiers des projets européens dans le Service Financier et Comptable Luc Ravoux, Agent Comptable CNRS- Délégation IdF-Sud 1 Le budget Le budget 2007-2013 en milliards d Euros 7 e PCRD (2007-2013)

Plus en détail

GESLAB Fonctionnalités et Environnement

GESLAB Fonctionnalités et Environnement GESLAB Fonctionnalités et Environnement Objectifs Connaitre l environnement et les fonctionnalités de l outil Geslab Programme de la journée Accès logiciel Geslab Menus et ergonomie Statut des mouvements

Plus en détail

MEMENTO GESTION DES CONTRATS

MEMENTO GESTION DES CONTRATS MEMENTO GESTION DES CONTRATS Document de synthèse des éléments présentés par les services de la Délégation CNRS pour ce qui concerne a gestion des contrats. Nos contacts à la Délégation: Service partenariat

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Financement Fonds social européen Programme communautaire Subvention MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Délégation générale

Plus en détail

Procédure Service Financier

Procédure Service Financier 1. Objet & Finalité L objet de cette procédure du est de décrire l organisation des activités permettant de garantir le suivi des états comptables et financiers. Sa finalité du processus est d assurer

Plus en détail

Gestion et comptabilité. Fiche 1. Les décisions budgétaires modificatives

Gestion et comptabilité. Fiche 1. Les décisions budgétaires modificatives Dossier Gestion et comptabilité Fiche 1 Les décisions budgétaires modificatives 2004-2005 Division d'appui et de conseil aux établissements et aux services (DACES) LES DÉCISIONS BUDGÉTAIRES MODIFICATIVES

Plus en détail

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation Budget Finances Comptabilité Manuel d utilisation Version 1.0 Avril 2013 Mises à jour du document Ce qui est nouveau Thème Chapitre Page Ce qui a évolué Thème Chapitre Page Page 2 sur 67 Table des matières

Plus en détail

GUIDE DU BENEFICIAIRE

GUIDE DU BENEFICIAIRE 2014-2020 GUIDE DU BENEFICIAIRE Votre projet bénéficie d un financement européen FEDER-FSE accordé dans le cadre du programme opérationnel national d'assistance technique interfonds EUROP'ACT 2014-2020.

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires de l INSIS. Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR CNRS I DSFIM

Journée des administrateurs des laboratoires de l INSIS. Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR CNRS I DSFIM Journée des administrateurs des laboratoires de l INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Sommaire Les enjeux Les objectifs Les principes La méthode Le rôle des acteurs

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel 2 ème Section Département du Pas-de-Calais Budget primitif 2012 non voté N 2012-0097 Article L. 1612-2

Plus en détail

INTRODUCTION AU NOUVEAU DECRET GESTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE PUBLIC (GBCP)

INTRODUCTION AU NOUVEAU DECRET GESTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE PUBLIC (GBCP) TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE CONSEIL D ADMINISTRATION 25 FEVRIER 2014 INTRODUCTION AU NOUVEAU DECRET GESTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE PUBLIC (GBCP) AC/DAF La GBCP : définition GBCP = Gestion

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

Nouveau décret relatif à la gestion budgétaire et comptable publique. Présentation du nouveau cadre budgétaire et comptable applicable aux organismes

Nouveau décret relatif à la gestion budgétaire et comptable publique. Présentation du nouveau cadre budgétaire et comptable applicable aux organismes Nouveau décret relatif à la gestion budgétaire et comptable publique Présentation du nouveau cadre budgétaire et comptable applicable aux organismes DGFiP / DB Sommaire Objectifs de la réforme du cadre

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

Fiche n 11. Les ressources affectées

Fiche n 11. Les ressources affectées DGOS / DGFiP BureauPF1 / CL1B Mise à jour Septembre 2013 Fiche n 11 Les ressources affectées Objet de la fiche La présente fiche a pour objet : de définir la notion de ressources affectées. Cette définition

Plus en détail

Les règles de base à respecter dans le cadre des projets cofinancés par les fonds structurels (FEDER, FSE, INTERREG)

Les règles de base à respecter dans le cadre des projets cofinancés par les fonds structurels (FEDER, FSE, INTERREG) Les règles de base à respecter dans le cadre des projets cofinancés par les fonds structurels (FEDER, FSE, INTERREG) 23/04/2013 1 Sommaire 1. Le dépôt du dossier p. 3 2. Eligibilité des dépenses p. 4 3.

Plus en détail

LES ACHATS (SUITE) Tenir la comptabilité fournisseurs (révisions et suite) :

LES ACHATS (SUITE) Tenir la comptabilité fournisseurs (révisions et suite) : 1ère et Terminale Bac Pro COMPTABILITÉ LE PLAN DE FORMATION EST A LIRE DE FACON TRANSVERSALE PROMOTION 2009 COMMUNICATION ET ORGANISATION COMMERCE ET COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT UTILISER LES OUTILS DE

Plus en détail

La facturation auditable dans la plateforme de micro et nanotechnologies du LAAS CNRS

La facturation auditable dans la plateforme de micro et nanotechnologies du LAAS CNRS La facturation auditable dans la plateforme de micro et nanotechnologies du LAAS CNRS Hugues Granier : granier@laas.fr Responsable du service TEAM En charge de la plateforme HISTORIQUE Première tentative

Plus en détail

Chargé(e) de prestations comptables

Chargé(e) de prestations comptables Code fiche BUD001 Chargé(e) de prestations comptables Définition synthétique de l emploi-type Assure la gestion opérationnelle des actes d exécution de la dépense, des recettes non fiscales et de gestion

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION NOTICE D'INFORMATION RELATIVE A LA DEMANDE D AIDE EUROPEENE PROGRAMMATION 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE LORRAINE ET MASSIF DES VOSGES 2014-2020 Cette notice d information,

Plus en détail

INFORMATIONS/FORMATION SUR LES MODALITÉS D EXÉCUTION FINANCIÈRE DES RÉGIES DIRECTES DES DEVIS PROGRAMMES (10 ème FED)

INFORMATIONS/FORMATION SUR LES MODALITÉS D EXÉCUTION FINANCIÈRE DES RÉGIES DIRECTES DES DEVIS PROGRAMMES (10 ème FED) République Islamique de Mauritanie Honneur - Fraternité Justice Ministère des Affaires Economiques et du Développement Ordonnateur national du FED Union Européenne Délégation de l Union Européenne Cellule

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

Clôture budgétaire et principes de report. BFC - Clôture budgétaire et principes de report

Clôture budgétaire et principes de report. BFC - Clôture budgétaire et principes de report Clôture budgétaire et principes de report 1 SOMMAIRE Rappel des principes de consommation des crédits dans BFC (pages 3 à 19) - Principes (pages 3 à 5) - Exemples (page 6 à 19) Remontées des crédits de

Plus en détail

la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT

la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT Août 2015 1 Ceci est la première version d un vade-mecum sur la gestion d une convention de recherche. Sachant que

Plus en détail

Comment bien gérer son projet européen?

Comment bien gérer son projet européen? Comment bien gérer son projet européen? Janvier - Février 2009 Par Pauline Boudant et Emilie Dubreuil Les projets de recherche financés par la Commission européenne (CE) ont la réputation d être difficiles

Plus en détail

Le budget 2014 du CNRS

Le budget 2014 du CNRS Rencontre avec les Directeurs d unité de l INSIS P. 1 10 février 2014 Le budget 2014 du CNRS CNRS/ DGD-R Sommaire Le cadrage général du budget de l Etat et de la recherche Le cadrage général du budget

Plus en détail

Clôture 2013. et rattachement des charges et des produits

Clôture 2013. et rattachement des charges et des produits Guide méthodologique destiné aux gestionnaires financiers Clôture 2013 k et rattachement des charges et des produits Réunion du 3 octobre 2013 Direction des Finances/Agence Comptable 1 Partie I Calendrier

Plus en détail

Section Gestion comptable publique n 15-0007

Section Gestion comptable publique n 15-0007 DIRECTION GENELE DES FINANCES PUBLIQUES Section Gestion comptable publique n 15-0007 NOR : FCPE1525868J Instruction du 16 octobre 2015 MODALITES DE RETITEMENT DES CONVENTIONS DE RESSOURCES AFFECTEES. Bureau

Plus en détail

RAPPORT 2.9 FINANCES Rapporteur : Michel SAINTPIERRE REGLEMENTATION FINANCIERE ET BUDGETAIRE REGLEMENT FINANCIER ET BUDGETAIRE Suite à l élaboration de son Plan Pluriannuel d Investissement et selon le

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE-

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 POITIERS Cedex, représenté par le Président du Conseil Général, Monsieur..,

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse

PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse PROCEDURE DE DEPÔT DE DOSSIER Interreg IV A France-Suisse Avant toute démarche, envoyez au Secrétariat Technique Conjoint (STC) une fiche de présentation succincte de votre projet de coopération transfrontalière,

Plus en détail

LA CLOTURE D EXERCICE SANS GESFORM

LA CLOTURE D EXERCICE SANS GESFORM LIMOUSIN SANS GESFORM PLAN DE FORMATION ETUDES PROMOTIONNELLES DPC, DPCM, HORS-DPC DECEMBRE 2015 : PREAMBULE POURQUOI RESPECTER LES ECHEANCES? - Après le traitement de la clôture de l exercice, contrôlée

Plus en détail

VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU

VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU VISITE SUR PLACE EFFECTUEE PAR LE CONTROLEUR PREMIER NIVEAU NOM ET NUMERO DU PROJET : - «LibelCourtProjet» Début / Fin de projet : du «DateDebProjet» au «DateFinProjet» Déroulement de la visite sur place

Plus en détail

Guide comptable. Les inscriptions comptables

Guide comptable. Les inscriptions comptables Guide comptable Les inscriptions comptables les ressources d emprunt Les emprunts sont exclusivement destinés à financer des investissements, qu'il s'agisse d'un équipement spécifique ou d'un ensemble

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail

28/01/2014 AUTOMATISATION DE LA FICHE IMMOBILISATION

28/01/2014 AUTOMATISATION DE LA FICHE IMMOBILISATION AUTOMATISATION DE LA FICHE IMMOBILISATION Automatisation de la fiche immobilisation Objectifs et périmètre Impact pour le laboratoire Schéma d ensemble Les points de vigilance Impression écran GESLAB WEB

Plus en détail

Aspects financiers des projets FP7 et Exigences des rapports financiers

Aspects financiers des projets FP7 et Exigences des rapports financiers Journées d information sur les derniers appels à projets de recherche du FP7 Aspects financiers des projets FP7 et Exigences des rapports financiers Héloïse Lemoine, IRD, France Formes de financement Taux

Plus en détail

Commune de Grigny (91) Budget primitif 2003 Article L. 1612-5 du Code général des collectivités territoriales AVIS

Commune de Grigny (91) Budget primitif 2003 Article L. 1612-5 du Code général des collectivités territoriales AVIS (091 034 286) 6 ème section N /G/126/n A.52 Séance du 5 août 2003 RECOMMANDE AVEC A.R. Commune de Grigny (91) Budget primitif 2003 Article L. 1612-5 du Code général des collectivités territoriales AVIS

Plus en détail

Réunion d information du 14/10/2014. Direction des Finances Agence Comptable

Réunion d information du 14/10/2014. Direction des Finances Agence Comptable Réunion d information du 14/10/2014 Direction des Finances Agence Comptable 1 ORDRE DU JOUR 1. Présentation du calendrier d'élaboration du budget 2015 2. Présentation du calendrier de fin d'exercice 2014

Plus en détail

Présentation d'une Comptabilité

Présentation d'une Comptabilité Présentation d'une Comptabilité Tableau livre journal (Exemple simplifié d'une présentation) RECETTES MOIS DE.. - Report : 0 (euros) jour Libellé de l opération Pièce numéro Montant total en Espèce / chèque

Plus en détail

Domaine 1 : le haut de bilan

Domaine 1 : le haut de bilan Domaine 1 : le haut de bilan S assurer de l exactitude du bilan La vision patrimoniale est un élément déterminant pour donner une image fidèle de la situation financière de la collectivité. Le bilan à

Plus en détail

Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique PRELEVEMENT SUR LES CREDITS DES LABORATOIRES

Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique PRELEVEMENT SUR LES CREDITS DES LABORATOIRES Intervention de Monsieur Justin DANIEL, Vice-président du Conseil scientifique Prélèvements sur les contrats de recherche Adopté au Conseil scientifique du 27 novembre 2009 Approuvé au Conseil d administration

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE BOWLING ET DE SPORT DE QUILLES

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE BOWLING ET DE SPORT DE QUILLES REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION FRANÇAISE DE BOWLING ET DE SPORT DE QUILLES PREAMBULE Le règlement financier de la Fédération est un outil de gestion comptable et financière. Il vise à définir l organisation

Plus en détail

1 2 3 Aide à l animateur : Lebudgetestl actepar lequelsontprévues etautorisées les recettes et les dépenses de l organisme. L article 175 du décret GBCP prévoit que le dossier de présentation du budget

Plus en détail

REUNIONS GESTIONNAIRES AVRIL 2005 Sujets traités

REUNIONS GESTIONNAIRES AVRIL 2005 Sujets traités REUNIONS GESTIONNAIRES AVRIL 2005 Sujets traités 1- Exécution du budget 2005 : mise en place des crédits / Consommation 2 - Evolution du code des marchés publics : nouveaux seuils pour les marchés en procédure

Plus en détail

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME. Questions financières et budgétaires

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME. Questions financières et budgétaires UNAIDS/PCB(8)/99. 3 mai 1999 3 mai 1999 CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME Huitième réunion Genève, 27-28 juin 1999 Point.2 à l ordre du jour provisoire Questions financières et budgétaires Fonds de

Plus en détail

Recette Présentation du processus standard de la recette

Recette Présentation du processus standard de la recette Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) Recette Présentation du processus standard de la recette Détails et explicitations dans les commentaires du document Préambule Présentation de l ensemble

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER FFCV- Règlement Financier validé à l assemblée générale du 12/12/04 page 1 sur 14

REGLEMENT FINANCIER FFCV- Règlement Financier validé à l assemblée générale du 12/12/04 page 1 sur 14 REGLEMENT FINANCIER page 1 sur 14 Article 1 - Objet Le Règlement Financier est établit conformément aux directives du Ministère chargé des Sports et à l article 107 du Règlement Intérieur de la FFCV En

Plus en détail

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Ordre du jour n 9 CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Cette charte est applicable à toutes les sorties et à tous les voyages scolaires facultatifs

Plus en détail

Comment prendre en compte l opération

Comment prendre en compte l opération 19 Immobilisations sinistrées Nomenclatures M14 / M52 et M71 Quels textes de référence? Instruction M14 : Tome 1 Chapitre 2 fonctionnement des comptes Tome 2 - Titre 3 chapitre 3 Instruction M 52 : Tome

Plus en détail

1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment :

1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment : Directives de la Direction Directive de la Direction 2.1. Fonds de réserve et d innovation (FRI) A. Généralités 1. Bases légales La Loi sur l Université de Lausanne du 6 juillet 2004 dit notamment : Art.

Plus en détail

PROCEDURE. ELABORATION DU BUDGET INITIAL Exercice 2016

PROCEDURE. ELABORATION DU BUDGET INITIAL Exercice 2016 PROCEDURE Référent : DIRECTION FINANCIERE ELABORATION DU BUDGET INITIAL Exercice 2016 Numéro de la procédure: DF-2015-01 Version : 1.0.1. Date de modification : 08/07/2015 LES OBJECTIFS Règlementation

Plus en détail

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION

COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE DROIT LES ACHATS (SUITE) UTILISER LES OUTILS DE COMMUNICATION STRATÉGIE GLOBALE DE FORMATION 1ère et Terminale Baccalauréat Professionnel SECRÉTARIAT LE PLAN DE FORMATION EST À LIRE DE FACON TRANSVERSALE PROMOTION 2009 COMMUNICATION ET ORGANISATION COMPTABILITÉ ÉCONOMIE

Plus en détail

L AIDE AU FRET en Guyane

L AIDE AU FRET en Guyane L AIDE AU FRET en Guyane POINT SUR L AVANCEMENT DU DISPOSITIF 16 octobre 2012 Préfecture de la Guyane Secrétariat général pour les affaires régionales Département Europe 1 SOMMAIRE 1- Bref rappel des principes

Plus en détail

contrats de recherche

contrats de recherche Traitement Actualités comptable normativesdes Journée d études - 26 octobre 2012 contrats de recherche 15 novembre 2012 Bureau CE2B Opérateurs de l État SOMMAIRE I. Objectif de la future instruction relative

Plus en détail

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC SOMMAIRE Le dossier financier : Qu est ce que c est? Dans quel but? Les facteurs clés

Plus en détail

CARTE ACHAT. Yolande Sallent

CARTE ACHAT. Yolande Sallent CARTE ACHAT Yolande Sallent 1 2 Les points abordés Qu est ce que la carte d achat? Objectif Pour quels achats? Les plafonds de sécurité Le circuit de l engagement au paiement La sécurité du processus 3

Plus en détail

CPOM 2013-2018. Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France

CPOM 2013-2018. Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France CPOM 2013-2018 Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France FICHE D AIDE AU DIAGNOSTIC ET A LA NEGOCIATION Annexe 2 Moyens Volet 3

Plus en détail

CONVENTION. Bordeaux Gironde Investissement 2011

CONVENTION. Bordeaux Gironde Investissement 2011 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION DES ENTREPRISES ET DE L ATTRACTIVITE Service du portage des projets économiques CONVENTION Bordeaux Gironde Investissement 2011 Entre :

Plus en détail

BOFIP-GCP n 13-0022 du 05/12/2013

BOFIP-GCP n 13-0022 du 05/12/2013 DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES BOFIP-GCP n 13-0022 du 05/12/2013 NOR : BUDE1329400J Instruction du 20 novembre 2013 MODALITES DE COMPTABILISATION DES SUBVENTIONS REÇUES Bureau CE-2B RÉSUMÉ La

Plus en détail

Comment l autorité de certification réalise un contrôle qualité certification?

Comment l autorité de certification réalise un contrôle qualité certification? Comment l autorité de certification réalise un contrôle qualité certification? Expérience d une autorité de certification française : la Caisse des Dépôts Sommaire La Caisse des Dépôts La mission d autorité

Plus en détail

POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire

POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire ENTREPRISE SOCIALEMENT INNOVANTE NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS Dynamiser une

Plus en détail

Note technique FRAIS DU PERSONNEL

Note technique FRAIS DU PERSONNEL Note technique FRAIS DU PERSONNEL Les informations qui suivent apportent quelques conseils pratiques et à titre indicatif sur des questions récurrentes concernant la gestion financière des projets. Elles

Plus en détail

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE, VU le code général des collectivités territoriales ;

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE, VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE SYNDICAT MIXTE D ELECTRICITE DE LA GUADELOUPE (SYMEG) BUDGET PRIMITIF 2012 Article L. 1612-5 et L. 1612-20 du code général des collectivités territoriales

Plus en détail

avec Europ Act 2007 / 2013

avec Europ Act 2007 / 2013 avec Europ Act Programme européen d appui et de coordination technique GUIDE DU BENEFICIAIRE 2007 / 2013 Programme opérationnel 2007-2013 Adopté par la Décision n C (2007) 6691 du 17 décembre 2007 de la

Plus en détail

la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT

la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT la gestion d une convention de recherche Vade-mecum des pratiques laboratoire / DGRTT Août 2015 Direction générale de la recherche et du transfert de technologie 4 place Jussieu 75005 Paris Tél. : 01 44

Plus en détail

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande

Plus en détail

Procédure : avances sur mission

Procédure : avances sur mission RÉFÉRENTIEL DE CONTRÔLE INTERNE Procédure : avances sur mission DOMAINE DÉPENSES PROCESSUS MISSIONS Statut Non validé DATE 21 décembre 2006 Type de document Procédure RÉFÉRENCE ACP- DFI N Dern. Page MISES

Plus en détail

CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES D AQUITAINE

CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES D AQUITAINE CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES D AQUITAINE COMMUNE d AGNOS (064 020 007) Trésorerie d Oloron-Sainte-Marie Département des Pyrénées-Atlantiques Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales

Plus en détail

Affaire : Préfet de la Côte d Or c/ Société d'entraide et d'action psychologique (SEDAP)

Affaire : Préfet de la Côte d Or c/ Société d'entraide et d'action psychologique (SEDAP) 1 REPUBLIQUE FRANCAISE COUR NATIONALE DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE Contentieux n A.94.036 Président : M. DURAND-VIEL Rapporteur : M. BONNET Commissaire du gouvernement : Mme CHEMLA Séance du

Plus en détail

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis

Le P2D2. Réunion INSIS 24 mars 2014. Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis P. 1 Le P2D2 Réunion INSIS 24 mars 2014 Direction des comptes et de l information financière (DCIF) Bernard Adans Sandrine Loridan-Torchy Alain Dedenis Sommaire P. 2 1 - Contexte et enjeux du P2D2 2 -

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france MARCHÉ RELATIF A LA STRATEGIE DE COMMUNICATION, MAINTENANCE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005 relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers Cedex,

Plus en détail

Fiche pour les porteurs de projet ayant obtenu le label «Centenaire» dans le cadre des comités départementaux du Centenaire

Fiche pour les porteurs de projet ayant obtenu le label «Centenaire» dans le cadre des comités départementaux du Centenaire Fiche pour les porteurs de projet ayant obtenu le label «Centenaire» dans le cadre des comités départementaux du Centenaire 1. Fonds du Centenaire Définition, règles La Mission du centenaire de la Première

Plus en détail

Demande de crédits d équipements

Demande de crédits d équipements Demande de crédits d équipements Quelques rappels sur le fonctionnement général d Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque rouge * Les champs ont des longueurs maximales autorisées, ces

Plus en détail

Equipe porteuse du projet Nom du porteur de projet. Titre du projet. N de téléphone et adresse mail du porteur

Equipe porteuse du projet Nom du porteur de projet. Titre du projet. N de téléphone et adresse mail du porteur Appels à projets internes Demande de soutien financier 2013 Dossier de candidature à déposer au plus tard le 22 avril 2013 adresser à : valerie.fromentin@u-bordeaux3.fr pierre.guibert@u-bordeaux3.fr b.maureille@pacea.u-bordeaux1.fr

Plus en détail

Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN

Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN Version du 26 juin 2015 Ce cahier des spécifications techniques a pour objet de prendre en compte les nouveaux états de comptabilité budgétaire

Plus en détail

v Les ressources affectées :

v Les ressources affectées : v Les ressources affectées : Parmi les principes fondamentaux du droit budgétaire figure le principe d universalité du budget qui comporte comme importante conséquence l interdiction d affecter certaines

Plus en détail

10 ème programme. Contrats et animations

10 ème programme. Contrats et animations 10 ème programme Contrats et animations Trois contrats types au 10 programme - Contrat de Partenariat - Contrat global d actions - Contrat d animation Le contrat de partenariat permet d assurer une synergie

Plus en détail

INFORMATIONS A DESTINATION DES PORTEURS DE PROJET 1 er appel à projets

INFORMATIONS A DESTINATION DES PORTEURS DE PROJET 1 er appel à projets INFORMATIONS A DESTINATION DES PORTEURS DE PROJET 1 er appel à projets Déroulement de la procédure de sélection Calendrier Dépôt des demandes (appel à projets) Entre le 7 mai et le 4 juillet 2008 Attribution

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012

CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012 CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012 la loi n 82-219 du 2 mars 1982 modifiée relative aux droits et libertés des communes, des départements

Plus en détail

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Direction Générale Finances et Gestion Direction du Contrôle Interne Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Sociétés publiques locales et sociétés publiques locales d aménagement - Dispositif

Plus en détail

AGENCE COMPTABLE RAPPORT DE PRESENTATION COMPTE FINANCIER

AGENCE COMPTABLE RAPPORT DE PRESENTATION COMPTE FINANCIER AGENCE COMPTABLE RAPPORT DE PRESENTATION du COMPTE FINANCIER 2014 Conseil d administration du 27 MARS 2015 . SOMMAIRE Pages Exécution du budget 2014 1 Comparaison budget / compte financier 2 Produits 2014

Plus en détail

Depuis 2007, une démarche a été entreprise afin d améliorer et de fiabiliser les échanges de données entre les applications BFC et XLAB.

Depuis 2007, une démarche a été entreprise afin d améliorer et de fiabiliser les échanges de données entre les applications BFC et XLAB. Module de comparaison XLAB/BFC 1. Objectifs...2 2. Mode opératoire...3 Principe...3 Acteurs...3 Calendrier pour l exercice 2011...3 Déroulement...4 Etats...16 3. Annexes...18 DCIF CA2FC et représentants

Plus en détail

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros. élaboré conjointement par le Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables et LCL

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros. élaboré conjointement par le Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables et LCL [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 2 jours ouvrés à compter du rdv tenu et à réception d un dossier complet chez LCL u Une motivation de

Plus en détail

REUNION DES GESTIONNAIRES DU 12 JANVIER 2015

REUNION DES GESTIONNAIRES DU 12 JANVIER 2015 REUNION DES GESTIONNAIRES DU 12 JANVIER 2015 1 SOMMAIRE DIVERS RAPPELS DEPENSES Les demandes de création fournisseurs Les missions Avoir & Annulation de service fait Les immobilisations Les factures étrangères

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE Arrêté du 14 mars 2005 relatif aux comptes du syndicat des copropriétaires NOR : SOCU0412535A Le

Plus en détail

ANNEXE : PROCEDURE DE SUIVI DES TEMPS VIA TEMPO

ANNEXE : PROCEDURE DE SUIVI DES TEMPS VIA TEMPO ANNEXE : PROCEDURE DE SUIVI DES TEMPS VIA TEMPO ANNEXE : PROCEDURE DE SUIVI DES TEMPS - 2 - I. Définition du périmètre du dispositif de suivi des temps - 2 - A. Périmètre des activités suivies - 2-1. Les

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ SECRÉTARIAT D ÉTAT À LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

La mise en place de la GBCP au CNRS

La mise en place de la GBCP au CNRS La mise en place de la GBCP au CNRS Forum des gestionnaires 1 er décembre 2015 1 Sommaire Propos introductifs 1 - Les impacts sur l allocation des ressources 2 - Les impacts sur les actes de gestion de

Plus en détail

Règlement financier et comptable du Secrétariat permanent de la Convention alpine

Règlement financier et comptable du Secrétariat permanent de la Convention alpine NEU NOUVEAU NUOVO NOVO 12.03.2009 Règlement financier et comptable du Secrétariat permanent de la Convention alpine Entré en vigueur le 1er avril 2009 Titre I er Dispositions générales Article 1er - Objet

Plus en détail